Clairvoyance – From John WAYNE : – “When your current president, the president of the USA, Donald TRUMP, said to you that the danger is China and so Korea, NOT Russia, you believe, you !, silly medias, that Donald TRUMP is an idiot. But it’s YOU, IDIOTS, because war is declared with North Korea. And none of you have understood that, except Donald TRUMP.”

 

Résultat de recherche d'images pour "john wayne"

Well, what else to say ?

Only just you have to go !

You do not have the choice. In any case, there will be war.

Not the war wanted by your stupid NATO, the Third World War in Europe against Russia, the almost pathological and destructive obsession of NATO, war against Russia !

NO.

It will be worse than the Vietnam war, do you understand that ?

Are you ready, bunch of cowards hiding behind muscles and tattoos, american people filled with fear ?

I don’t think so !

Résultat de recherche d'images pour "john wayne"

Today if you try to reconquer your american territory lost by your willingness to make peace with your enemies who want only to kill you, you will lose all yours wars.

Coz [sic] you are LOSERS, cowards, soft and flabby LOSERS.

Why are you such cowards ?

Have you understood that this war will be nuclear ?

Stupid american people, only concerned about Russia !

The longer you wait, the longer this war will be terrible.

Are you going to act or are you going to wait-and-see ?

Résultat de recherche d'images pour "john wayne"

Are you going to call PYONGYANG, this man gone mad, this madman of a dictator, as part of the desire of the american and Government, as you have said, round with the political groups to promote dialogue, or will you wait until PYONGYANG completes his fatal arms race against the US army ?

It is the North Korea that promotes the arms race, a country that is developing its nuclear weapons and seeking to install new systems in Asia that are, by nature, aggressive, examples of which include new nuclear missile that can reach the US.

Because that’s what he wants, PYONGYANG.

You don’t rat on a man with TRUMP’s stature.

You’re no match for him !

How to obtain victory ?

This requires, above all, a continuous and progressive willingness to allow TRUMP himself, your president, to govern the political and military life, that is to say, US army.

Let Donald TRUMP REALLY govern America !

If not, go to bed, zero band !

Clairvoyance – From Mickael JACKSON, today he tells me : – “Make it easy !” So stupid I was, because I have not understood what he said although it was very clear. Mickaël JACKSON announced to me the death of his close friend, Gonzague SAINT BRIS, the famous french writer. And I didn’t take him seriously because I was in a hurry, driving my car and not attentive to the call of Heaven, that is to say, to the call of Mickaël JACKSON.

 

I explained to you what never to do if you are a medium !

Don’t make the same mistakes that I did.

You never behave like me with Mickaël JACKSON and you must listen to what he says to you, always, in all circumstances.

I’m so sorry, Mickaël.

But I had no idea, even when you were speaking, that you announced me “mort”, in french language, for the death of your friend, Gonzague SAINT BRIS.

Because I was not immediatly receptive, so I missed the point.

Or, in french, the word “mort” is used both to refer to “death” and to refer to “being dead”.

So stupidly I have told you :

– “Who is dead ? You ! It is NOT a scoop. Everyone knows you are already dead.”

And satisfied with my own answer, I saw your declaration as a cryptic joke. When clairvoyance became a joke instead of being “a vehicle” fort truth, with regard to this particular instance, “my car”, you must understand that you are wrong.

And I was wrong, it was NOT a joke at all.

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune"
It’s how I see him, now, in the Light

Mickaël JACKSON did not renounce his project and sent me an image, a vision that showed me texting to a young woman, big fan of his, concerning radio with Gonzague SAINT BRIS who was speaking of him, Mickaël JACKSON. Over the radio, the french aristocrat explained that Mickaël JACKSON had an invisible friend named Jesus and that he looked for Him even in the desert with “Les Pères du Désert”, “The Fathers of the Desert”, Catholic missionnaries who wished to carry out faithfully in their lives all the precepts of Scripture.

Mickaël JACKSON had spent his all life to search Him, Jesus. Who knows that ?

– “Everywhere you have searched before, search again !”

This radio transmission is called “The Keys of life”, “Les clefs de la vie” and was broadcast on 15 of may 2017.

__________________________________________________________________

https://www.sudradio.fr/les-clefs-dune-vie-309

Les clefs d’une vie

À propos de Jacques Pessis

Émission du 15/05/2017

  1. Facebook

  2. Twitter

Gonzague Saint Bris

_______________________________________________

____________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune "

http://www.voici.fr/news-people/actu-people/les-revelations-de-michael-jackson-a-gonzague-saint-bris-355356

Confes­sions d’outre-tombe

Les révé­la­tions de Michael Jack­son à Gonzague Saint-Bris

___________________________________________________________________________

But despite all those efforts, I misunderstood you, Mickaël JACKSON, and I regarded that as a good necrology written by your true friend, Gonzague SAINT BRIS, who defended you against yours nasty and bad-mouthing enemies after your death.

So, for me, it was just the confirmation that you meant your own death.

Not even in my wildest dreams, at that moment, could I imagine that Gonzague SAINT BRIS would die or was already dead and that Mickaël JACKSON appeared to me to announce his death, the death of Gonzague SAINT BRIS, his close friend.

So, when, two days after your “visit”, all the medias in France reported that Gonzague SAINT BRIS, the famous writer, had died as a result of a car accident on August 07, 2017, I finally realize why you surprisingly announced me this sad new when I was driving.

And not that you went to announce me something that is due to happen in 2009, your own death, the 25 june, 2009.

You command me, but so nicely, to write about this death.

– “But why should I write about this subject, YOUR death ?”, I wondered.

So stupid I was !

Forgive-me, Mickaël.

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune "

After your visit, I’ve forgotten to write this article because, for me, there was no rush.

That is the first lesson to be taken from this tragedy, always be attentive :

– this is partially due to a lack of understanding.

Mickaël JACKSON showed me real and concrete elements of a terrible truth.

But, for me, it was a symbolic kind of realm, not “real” words.

However Mickaël JACKSON spoke plainly and directly.

I have just to write IMMEDIATELY what he said to me as he requested to me :

– “Mort” (“dead” or “death”)

– “Voiture” (“car”, me driving car)

and the most evident, the name ot the victim :

– “Gonzague SAINT BRIS” (because of the vision showing me the texting about this radio-transmission so rightly called “The Keys of Life”),

and if I have written as he requested me,

I would have announced, without knowing it, and before all other media, the death of his dear friend, Gonzague SAINT BRIS.

But I don’t take orders from anybody.

And I verify, I try !, all that my visitors have said to me and theirs identities, if they are human identities .

This, in my opinion, is the lesson to be learned from such a long-drawn-out affair.

Requested level is to be confident with my friendly visitors.

It meant that Mickaël JACKSON keeps his people close like a guardian angel.

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune"

Mickaël JACKSON et Michel-Ange

He was present at the place where his close friend was found.

For the friends and the family of Gonzague SAINT BRIS, I can say

  • [- if I am not crazy, but all it’s possible, ins’t-it ?]

that the good guy is in the good place, in the Light with his friend Jesus and with Mickaël JACKSON.

The right man in the right place !

They don’t need to worry about their friend or their relative.

You know, a guy who’s got himself a place, the good place, doesn’t have to worry about anything.

You can reach him, Gonzague SAINT BRIS, at his new address, online, in Paradise.

The french aristocrat has not wasted any time because he has a message for the french president MACRON.

– “Les Aristocrates Rebelles”

I have discovered that it was the title of his last book.

This in itself will be a topic for a future “presidential” article.

Let’s assume, just for fun, that the answer of Mickaël JACKSON, when I asked him to forgive me, is something that might be helpful :

– “Make it easy !

Ce que je traduirais par

What I could translate like

<Simplifie-toi la vie >

Ou (or)

<Sois plus simple !>

Because it was sufficient to note what Mickaël JACKSON said to me, without trying to understand it.

– “Make it easy !

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune"

Du Général De GAULLE : – “”Je veux, j’exige et j’ORDONNE !” n’est pas digne d’un monarque, ni encore moins d’un élu républicain. Le gouvernement par ordonnances n’est légitime qu’en cas de crise grave, par exemple, dans l’après-guerre. Sommes-nous en guerre contre le peuple de France, oui ou non ?”

Résultat de recherche d'images pour "gouvernement par ordonnances"

A cette époque, j’ordonnais dans l’intérêt du peuple français, pas contre mon propre peuple et sa volonté souveraine, déclare le Général De GAULLE.

Lorsque j’ai gouverné par ordonnances, c’était après-guerre. Pour exemple simple, l’ordonnance du 2 février 1945 sur l’enfance délinquante a été promulguée pour protéger les mineurs et leur permettre d’avoir une justice d’exception qui se justifiait alors par le grand nombre d’orphelins, grand nombre d’enfants à la rue, de familles sans logement, conséquences dramatiques de la Seconde Guerre Mondiale.

Le Général ajoute, presque cynique mais surtout triste :

– Rassurez-vous, la Troisième Guerre Mondiale ne laissera pas grand-monde à la rue, sauf des cadavres d’humains et d’animaux, tous traités de la même manière. L’homme-animal sera redevenu ce qu’il est !

Après la guerre, en 1945, la misère était telle qu’il fallait rétablir des règles de fonctionnement étatique républicaines, et non erratiques comme aujourd’hui, pour créer une cohésion sociale. Là où le chaos avait régné, il faut, il fallait faire régner l’ordre, un ordre non dictatorial.

Or aujourd’hui, en France, ce n’est pas la guerre.

Ou alors, c’est une guerre menée contre les peuples de l’Europe, contre les nations européennes, contre la France.

Au lieu de combattre la misère, la misère est devenue une arme entre les mains d’une oligarchie toute-puissante, ayant pouvoir de vie et de mort sur les plus pauvres et les plus faibles d’entre vous.

Résultat de recherche d'images pour "guerre contre la misère"

Oui, cette oligarchie financière et bancaire a tout pouvoir sur le peuple de France, en particulier à cause de l’obligation de domicilier ses revenus sur un compte bancaire, ce qui “autorise” les banques à user et abuser de leur pouvoir punitif et…. favorise les traitements d’exception devenus légaux mais totalement, du mot “totalitaire”, immoraux, contre les “résistants” et les pauvres gens, pauvres gens si bien-nommés “précaires”, volontairement maintenus dans cet état de précarité par les plus riches, ceux qui ont des dentiers car ils sont les rentiers de la Dette publique et qu’ils peuvent s’acheter le sourire de façade qui ne quitte jamais leur visage même devant l’horreur économique de ce monde, leur monde !

Un monde immonde.

L’oisiveté de ces rentiers est la plus redoutable des armes chez ces gens riches dénués de tous scrupules et capables de tout, du pire surtout. Ils sont le crépuscule annonçant la terrible nuit d’une guerre totalitaire.

Etre pauvre, aujourd’hui, en France, c’est pire qu’en temps de guerre.

C’est être maudit, désigné à la vindicte populaire comme un fainéant alors que tout a été fait justement pour supprimer les emplois industriels, commerciaux et agricoles.

Le chômage NATIONAL a été voulu contre le peuple de France pour briser sa résistance.

Le politique doit penser l’avenir.

Il ne doit pas le subir !

L’élu politique qui parle et part du principe de réalité pour ne rien vouloir changer est un pétainiste.

C’est celui qui abdique avant même d’avoir tenté de gagner la guerre. Vaincu, sans se battre, quel déshonneur !

Il est du devoir de l’homme politique de protéger le peuple qui l’a ELU, son peuple, lui, et pas un autre.

Résultat de recherche d'images pour "pétainiste"

[Oui, image choisie avec le ou sur commande du Général De GAULLE]

Et son devoir, le devoir de l’Elu est de combattre la corruption, cette pollution des esprits qui tue bien plus de gens en France que la pollution atmosphérique qui préoccupe vos “bobos” de gauche.

Or la seule solution pour combattre la corruption est d’appauvrir les riches.

L’argent est devenu le nerf de cette guerre menée contre le peuple de France.

Il ne s’agit pas de morale catholique ou autre, mais de bon sens !

Trop d’argent nuit au bon fonctionnement des institutions car l’homme n’est pas un saint.

Il est incapable de résister à l’appel du dollar qui tue des vies dans d’autres pays et en France.

L’élu politique de France est l’un des plus corrompus d’Europe, sinon du monde. Il est incapable de résister aux cris des pétrodollars qui coulent à flots comme le pétrole noir qui jaillit des terres d’Arabie, la source de tous les maux de l’Occident chrétien.

Les comptes off-shore se multiplient comme les puits de pétrole et les forages de gaz de schiste tandis que les petites gens doivent s’expliquer sur le versement de liquidités de plus en plus chiches sur leur compte bancaire, gestion “privée” les privant même de leur droit de choisir comment utiliser leurs économies ou d’établir un ordre de grandeur dans des dépenses dites toutes prioritaires, gestion bancaire devenue un outil d’oppression du peuple par des banques dévoyées au service des voyous de la République.

Les banques sont au service des créanciers et des “fonds vautours”.

La première liberté à redonner au peuple est donc celle de choisir ou non d’ouvrir un compte bancaire pour y domicilier qui, son salaire, qui ses aides sociales, qui, ses rentes.

Ainsi se termineront d’eux-mêmes les plus graves abus bancaires qui appauvrissent principalement nos concitoyens, à coups d’agios, de commissions d’intervention et que sais-je encore !

Résultat de recherche d'images pour "banques voleuses"

Les banques ne gèrent pas les comptes. Elles grèvent les petits salaires, les chargent de pénalités insupportables et étouffent les Français sous leur poids économique astronomique. Le rapport de forces est par trop inégal.

Les banques vident et vampirisent, aspirent les petites économies des plus modestes pour les soumettre à un système totalitaire qui est le leur, un système GLOBALitaire au service d’une oligarchie mondialiste qui se paie le LUXE de faire des leçons de morale à un peuple français en souffrance, le réprimandant sans cesse contre ses réticences à ne pas vouloir recevoir ses futurs assassins.

Le peuple n’a même plus le droit de se protéger lui-même alors que l’Etat français est défaillant dans sa protection du territoire, incapable d’assurer la sécurité du pays et des citoyens français, par manque de moyens budgétaires et de ressources humaines.

C’est l’argent aujourd’hui qui décide de tout.

Quand une banque en vient à vider le compte bancaire d’une étudiante handicapée, comme ce fut récemment le cas, parce que l’étudiante avait rappelé que son compte était clôturé depuis 2011 et que cette jeune fille se plaignait des prélèvements injustifiés subis sur ce compte non encore clôturé malgré ses différentes lettres recommandées, ce fut un braquage commercial, du vol à petite échelle mais dont on se doute bien qu’il doit se répéter à grande échelle, ce mauvais genre de vidage d’un petit compte par une banque scélérate qui a pignon sur rue.

presse7210423638639687285_n

Quand une banque en vient à vider le compte bancaire d’une étudiante handicapée, comme ce fut récemment le cas, parce que l’étudiante avait rappelé que son compte était clôturé depuis 2011 et que cette jeune fille se plaignait des prélèvements injustifiés subis sur ce compte non encore clôturé malgré ses différentes lettres recommandées, ce fut un braquage commercial, du vol à petite échelle mais dont on se doute bien qu’il doit se répéter à grande échelle, ce mauvais genre de vidage d’un petit compte par une banque scélérate qui a pignon sur rue.

Le Crédit Agricole a prélevé directement tout l’argent qui restait, un peu plus d’une centaine d’euros, sur le compte bancaire de cette jeune personne que la banque savait être handicapée, au lieu de rembourser à l’étudiante, comme elle le lui réclamait, les sommes indûment prélevées au titre de la nouvelle pénalité inventée grâce à l’inactivité de votre “commissionnaire” Pierre MOSCOVICI en 2014, au titre de la loi ECKERT, pour sanctionner les plus pauvres comme les SDF, la pénalité dite de “compte inactif”.

Faire payer l’inactivité, alors qu’au contraire, d’habitude un commerçant ne peut faire payer que ce qu’il a fait, ses “actions”, c’est incroyable, non ? Si la Banque n’agit pas pour un client, rien ne doit être payé par ce client. C’est du bon sens ! A quand le repas dû au restaurateur qui ne vous l’aura pas préparé ?

Image associée

Rendez-vous compte, bonnes gens, que les banques ont réussi à vous faire payer même le travail qu’elles ne font pas pour vous ! 

Grâce à une loi d’Etat.

Evidemment que le compte de la jeune étudiante était inactif puisqu’il aurait dû être clôturé depuis 2011 ! et qu’elle ne l’utilisait plus, du fait du décès de son parrain, celui qui approvisionnait ce compte depuis l’âge de ses quatre ans. Et si un décès, ce n’est pas un cas de force majeure, signalé à la banque, alors qu’est-ce qu’un cas de force majeure ? Ne rien faire, peut-être… comme cette banque et faire payer son inactivité à la jeune étudiante handicapée.

Par conséquent cette enfant devenue étudiante ne pouvait pas récupérer l’argent qui restait sur son compte, au décès de son parrain, malgré ses demandes répétées.

Et si cinq euros représentent de quoi manger sur une semaine, c’est à dire la possibilité de se nourrir avec une baguette de pain chaque jour et un peu de Nutella tartiné sur un morceau de cette baguette, – pâte indigeste, la Nutella, que je déconseille vivement ! -, alors imaginez ce que représentent plus de cent euros pour cette jeune étudiante qui devait payer ses frais d’inscription à l’Université de son choix.

Le Crédit Agricole a calculé factieusement :

[Non pas facétieusement !, mais “factieusement”, adverbe tiré du substantif “factieux”]

  • au centime d’euro près, le montant de pénalités achevant de spolier définitivement l’étudiante handicapée. Les cent euros ont servi à payer ce montant fallacieux ajout de pénalités supplémentaires, montant ajusté à celui du solde du compte pour ne pas avoir à rembourser même un centime d’euro à l’étudiante handicapée, sans donner aucunement droit à sa juste demande de remboursement.

Cette banque détestable qui vole les personnes handicapées sait fort bien que cette étudiante n’aura jamais les moyens financiers d’engager un procès contre elle pour cent euros.

Résultat de recherche d'images pour "crédit agricole humour"

Si cette étudiante s’était appelée Nadine de ROTHSCHILD, qui d’entre vous pourraient douter qu’elle n’aurait  pu obtenir le remboursement du montant des pénalités indûment prélevées pendant six ans sur son ancien compte bancaire au Crédit Agricole ainsi que le virement du solde de son ancien compte sur son nouveau compte bancaire ?

La question qui se pose est de savoir combien de personnes handicapées et/ou vulnérables se font ainsi racketter par le Crédit Agricole ?

La question qui se pose est de connaître le nombre de paysans volés par cette banque dite rurale et honnête.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières !, d’argent, des rivières d’affaires dans lesquelles se noient les victimes de ces abus bancaires à répétition.

Qui contrôle quoi ?

Et qui contrôle qui ?

Le secteur bancaire contrôle tout.

C’est une certitude absolue.

La preuve, les Français ont élu à la tête de la France, un banquier.

Résultat de recherche d'images pour "abus bancaires"

C’est une première en France !

Après l’élection de Georges POMPIDOU dont peu se souviennent encore qu’il fut lui aussi banquier, ancien directeur général de la Banque Rothschild et aussi fin lettré que le banquier Emmanuel MACRON.

Je suis très sensible au sort des personnes handicapées, comme vous devez déjà le savoir.

Et je félicite le président de la république, votre président de la république, Emmanuel MACRON, de s’en préoccuper et d’avoir osé s’afficher publiquement et sportivement en fauteuil roulant. Il s’est “rabaissé” jusqu’à vouloir prendre la place d’un handicapé moteur.

C’était plus que symbolique et la manière dont les médias français ont traité sa prestation courageuse est symbolique de l’ambiance cynique de ce milieu médiatique des “médiocres”. Ce cynisme est révoltant pour les personnes handicapées.

Lorsque des sociétés privées nuisent au bon fonctionnement de la société publique, l’Etat ne peut pas rester passif et doit sévir sévèrement.

[La racine de “sévir” et de “sévère” n’est pas la même car le Général n’aime pas les répétitions, sauf pléonasmes volontaires pour provoquer un effet de style. Et pour le Général lui-même écrivain, cette facilité est un “effet de manches” comme les avocats agitant leurs mains pour ne rien dire. Je vous renvoie à l’étymologie de ces deux mots “sévir” et “sévère”]

Il est inadmissible que les banques qui ont obtenu l’obligation inconcevable et aliénante de faire domicilier les revenus des Français dans des agences qui sont privées,

– devant donc être déclarées d’utilité publique puisqu’elles gèrent le patrimoine fiduciaire des Français , sinon elles n’auraient pas pu obtenir cet avantage exclusif et considérable de l’obligation de faire domicilier les revenus des Français sur un compte bancaire -,

il est inadmissible que ses banques soient devenues les premières causes de l’appauvrissement des ménages français et un frein essentiel à la croissance des ménages français.

Résultat de recherche d'images pour "crédit agricole humour"

Pourquoi la France a-t-elle cédé aux banques pareil privilège exorbitant, sans se donner les moyens réels de contrôler leur activité financière et avec la complicité passive d’une Banque de France devenue leur caution “morale” ?

C’est tout à fait anormal.

La corruption prend son départ dans la gestion des comptes bancaires français.

Une gestion calamiteuse !

Une gestion, pour tout dire, odieuse !

Qui tue des gens en France, plus sûrement que ne le ferait le cancer.

S’il y a bien un domaine où il faudrait “ordonner” et “co-ordonner”, c’est le domaine bancaire.

Sinon il ne servira à rien d’ordonner dans l’avenir de détruire le tissu social pour “libérer” les bonnes volontés, langage “néo-cons” [sic] des abrutis qui prennent les Français pour des demeurés !, novlangues de technocrates ploutocrates qui n’ont jamais réellement travaillé ailleurs que dans un bureau cossu et fessu.

Françaises, Français, vous avez élu à la tête de votre pays un banquier.

S’il y a bien un domaine qui est de son domaine de compétences, ce sont les finances et la Banque.

Par conséquent, plutôt que de s’attaquer au Code du Travail, lui qui n’en connaît que les aspects rébarbatifs, tels que ceux décrits par les copains de la bande des coquins qui dirigent actuellement la France des nouveaux barbares, j’invite vivement votre Président de la République à s’attaquer au Code Général des Impôts avant que les Français ne choisissent de le faire à sa place.

Qu’Emmanuel MACRON daigne se souvenir ce qui fut cause de la Révolution française, l’inégalité fiscale, les injustices sociales et leurs exceptions de classes !

S’il ne veut pas mourir prématurément.

S’il y a bien un domaine dans lequel Emmanuel MACRON excelle et règne en maître, sinon en seigneur, c’est bien celui des finances et des banques, d’une banque, la banque ROTHSCHILD.

Résultat de recherche d'images pour "rothschild humour"

Emmanuel MACRON doit prouver très rapidement aux Français son indépendance politique vis à vis des banques et sa probité personnelle, sans clientélisme, en préparant sa réforme fiscale, la VRAIE, pas celle voulue par les copains de la bande de coquins.

Alors le président de la république, libéré de ses liens graveleux, pourra endosser pleinement l’habit de défenseur des libertés publiques.

Sinon, comment lui-même entravé par ses relations privées et gavé d’argent comme une oie est gavée avant Noël pour finir sur l’autel des fêtes populaires, la tête coupée, comment pourrait-il se dire libre, Emmanuel MACRON ?

Et si votre président de la république n’est pas libre, comment pourrait-il libérer votre patrie, la France ?

Je mets au défi Emmanuel MACRON de faire une révolution fiscale JUSTE, avant que le peuple de France “ne l’impose” !

Et l’impôt du sang est toujours plus lourd à payer pour les riches sourds aux cris des pauvres gens que l’ISF tant décriée dans ces milieux de rentiers oisifs et nocifs.

Il faut lever les impôts des riches, non pas les leur enlever !, pour sauver la France.

Avant qu’il ne soit trop tard !

Si Emmanuel MACRON devient le Président des Français, et non pas le représentant commercial de la Banque Rothschid, le VRP des plus riches triquards, je lui prédis, moi, le Général De GAULLE, un avenir inattendu.

Enfin, pas tant “inattendu” que ça !, pour le jeune homme qu’il fut !

Ah moins que vous ne préfériez jouer les VRP de la Banque Rothschild, jeune homme ?

Auquel cas, je ne pourrais plus rien faire pour vous.

Résultat de recherche d'images pour "rothschild humour"

Et j’espère, en ce cas, un cas désespéré, que Bruno LE MAIRE saura reprendre à temps sa liberté, avant la grande révolution, celle de votre siècle, quand tous les peuples s’uniront pour s’affranchir du joug de cette oligarchie financière.

Alors vous pleurerez, vous, les élus politiques et autres potentats locaux sur vos privilèges disparus.

L’argent ne se mange pas, ni ne se boit.

Avoir des comptes bancaires, offshore ou pas, peu importe !

Ce qui est important, c’est l’usage que vous faites de votre argent.

Aujourd’hui, dès aujourd’hui, et non pas demain.

Car demain, il sera trop tard.

Il est déjà trop tard !

Donnez, donnez pour irriguer les terres de France.

Sinon vous mourrez.

Non pas comme moi qui suis déjà mort, mais VIVANT !

Vous mourrez, DEFINITIVEMENT.

Et cette mort-là, vous ne la souhaiteriez pas à vos pires ennemis !

Pourtant, vous arrivez à la souhaiter pour vous-mêmes, gens qui vous prenez pour des aristocrates sans vouloir payer l’impôt du sang à votre pays.

Celui qui a peur de mourir n’a jamais vécu.

On ne meurt pas quand on a connu la vie !

La VRAIE Vie.

Vous devrez choisir, Monsieur le Président de la République, entre l’honneur et le déshonneur.

Résultat de recherche d'images pour "honneur de gaulle"

Et il vous reste peu de temps pour choisir.

« Il y a une societé entre le petit oyseau qu’on nomme le roytelet, et le crocodile ; le roytelet sert de sentinelle à ce grand animal, » 

[Montaigne, II, 195]

La question qui se pose est :

– Qui est le crocodile ?

Le roitelet étant celui qui veut, ordonne et exige, à défaut de pouvoir obtenir par la persuasion, il cherche à pouvoir obtenir par la force le “pouvoir” sur le peuple.

Une force illégitime ayant pour cadre l’application de la loi du plus fort dans un monde économique sauvage, car non régulé.

Ne vous moquez pas des sauvages !

Vous en êtes.

Imposer la dérégulation, c’est vouloir vivre dans un monde de sauvages.

Résultat de recherche d'images pour "attaques de crocodiles"

De COLUCHE : – “A quoi ça sert d’avoir des lois anticasseurs si c’est pour avoir un président d’la république qui casse tout ? MACRON, “le casseur” ! Y passe pas par l’ascenseur social, non, “le casseur social” ! Y laisse le peuple au rez-d’chaussée.”

 

Avant, la République française était à bonne école, celle de la IIIème République avec ses “hussards noirs”, les instituteurs de la frousse qui te tapaient sur les doigts et sur les fesses si tu mettais pas ta blouse en classe.

Résultat de recherche d'images pour "hussard noir de la république"

Et puis aujourd’hui, y’a les instituteurs de la honte, ceux qui s’prennent pour des professeurs et qui osent plus rien dire quand un gosse y tabasse une gamine ou qu’y joue à “Jackass” dans la salle de classe en lançant des compas et des ciseaux avec ses comparses sur les garces de filles qui jacassent autrement ou sur la fille qu’il a comme “maîtresse”, pour de vrai et pour de faux !

Un “pré-MACRON” en somme, avec l’élégance et l’intelligence en “moins-se”.

C’est plus facile de rien dire et de laisser faire que d’intervenir et de punir.

Surtout quand on a appris à des gamins, pass’qu’y z’étaient des futurs hommes, qu’y pouvaient tout se permettre !

Avant, on apprenait aux gamins que, pass’qu’y z’étaient des futurs hommes, y devaient respecter les plus faibles, dont le sexe dit “faible”.

Ces garces de filles qui se moquaient d’eux et les agaçaient avec des postures provocantes et des tenues aguichantes !

Aucune tenue, les filles.

C’est normal, puisque, nous, les mâles, on les préfère nues, à poils, en tenue d’Eve !

Normal, donc, qu’elles soient sans tenue ni retenue !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Aujourd’hui, les filles, elles z’en ont des tenues !

De toutes les couleurs et de toutes les longueurs.

Elles s’en servent comme codes, du moins c’est ce que croient les garçons.

Plus la jupe est courte, plus le passage est libre !

Plus y’a vue sur le tunnel, plus t’es sûr d’arriver au bout du tunnel.

Sauf si c’est une allumeuse !

Souvent les plus belles, les plus belles garces aussi.

Les garçons détestent les débuts d’incendies qui se terminent sans feux de broussailles.

Quand elles sont jeunes, elles sont rarement épilées au poil près.

Enfin, à mon époque !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Et nous, à mon époque, on les préférait avec le minou, plutôt qu’avec le con tout nu.

T’as l’impression d’être devenu pédophile ou que ta chatte a perdu ses poils à cause d’une maladie sexuellement transmissible.

Déjà… ça met pas en confiance !

La fille qu’est rasée de près, ça fait “professionnelle”, donc pute.

Je sais :

– “Toutes des putes, sauf ma mère !”

Et

– “Nique ta mère !” qu’est une pute comme les z’autr’s finalement.

Le langage poétique de ton époque me boul’verse fanchement complètement.

J’en suis tout retourné !

A la renverse sur le lit.

Comment qu’elles font les filles de votr’époque pour vous supporter, les mecs ?

Résultat de recherche d'images pour "garces"

A la mienne, d’époque, elles nous auraient foutu des torgnoles pour moins que ça !

Pass’que, même en jupe courte, et surtout pass’qu’elles z’aimaient les jupes courtes, les filles, elles savaient se faire respecter.

Rapport aux guerres qu’avaient vécu leurs mères !

Elles z’avaient bien su prouver qu’elles pouvaient nous remplacer, les mecs, et plutôt avantageusement au travail et dans la vie civile.

Fallait pas qu’tu rigoles en bagnole, avec une fille !

Fallait t’tenir, aussi.

De préférence pas au volant, pass’que c’est pas assez confortable.

Vaut mieux passer derrière, sur la banquette.

Comme ça, la fille, elle est “plus-se” rassurée.

Et toi t’assures mieux ton coup.

Mais pour ça, faut qu’elle soit consentante, bien sûr !

Consentante pour recevoir des coups, non, mais consentante pour qu’tu tires ton coup, oui.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Aujourd’hui, les filles rasent les murs et se rasent le pubis.

Pour ressembler à des mineures dont elles ont acquis le statut.

Défendues par le grand frère, interdites de sortie par le père, tout va bien !

Tout est rentré dans l’ordre, en France.

Grâce à une religion qui les transforme en sacs à patates, les filles sans grâce sont mariables et les autres subissent un tour de “vis/ce” comme t’imagines même pas.

Après, on s’étonne que les autorités publiques soient islamo-collabo !

Normal !

Les barbus font tout le boulot à leur place :

– ils libèrent les femmes de leur mini-jupe et les libèrent du monde du travail, ce qui fait des places pour des chômeurs potentiels qu’avaient pas envie d’bosser d’toute façon et qu’y vont pouvoir aller au travail, vaille que vaille !

Pourquoi bosser quand y suffit d’rosser Bobonne pour qu’elle te ramène un max de pognon ?

Les femmes au foyer et les bonshommes aussi !

Faut faire des gosses pour vos retraites, non ?

C’est bien c’que t’explique la Gretchel MERKEL qu’a jamais voulu s’emmerder avec des gosses ! C’est pour ça qu’elle nous file les gosses des autres et leurs grosses mémères avec.

En fait, c’était déjà leur religion, l’Islam, à tous ces riches nantis, bien avant qu’ils l’installent en France.

Définitivement mais plus pour longtemps.

Définitivement pass’qu’y croient tous que ça va durer.

Or, en France, y’a que le provisoire qui dure !

Et plus pour longtemps car les filles de France ont un côté Jeanne d’Arc, même les Musulmanes pass’qu’elles sont françaises.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Oui, môssieur, elles sont françaises !

Et bien d’chez nous, avec un caractère de Françaises, de “chieuses”, quoi.

Oui, môssieur, elles sont plus françaises de droit et de coeur que certaines Françaises d’autr’religions qui sont connes.

Et qui hurlent :

– “Laissez-les vivre en-dedans, en dehors de chez elles, les femmes musulmanes qui veulent être libres de s’enfermer !”

C’est vrai quoi, si on a plus l’droit de s’faire du mal en France pour affirmer sa liberté, où va-t-on ?

Nulle part, je te l’accorde.

Et droit dans le mur, ça, c’est sûr ! Parfois j’m’interroge, pass’que les gonzesses, c’est “complexe”, comme y dirait le sieur MACRON.

Et si c’était par jalousie qu’elles étaient d’accord, les féministes, pour mettre sous une toile de tente, les Musulmanes ?

Tu comprends, plus d’concurrence avec des Beurettes qui sont du “feu de dieu” quand tu les croises dans la rue.

T’as qu’une envie, c’est d’les foutre dans ton pieu.

Après tu m’étonnes qu’y ait d’autres gonzesses qui crient :

– “La burka pour les Musulmanes, c’est bien !”

Tu parles si elles sont féministes, ces tourne-fesses !

Nan, elles protègent leurs fesses.

– “Je professe l’enfermement des rivales musulmanes au nom de la liberté des femmes !”

C’est beau, quand même, la perversité féminine.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Moi, c’est pour ça qu’j’aimais bien Najat, avec son mignon p’tit cul, son déhanché si naturel et sa p’tite bouille de Poulbot, genre piou-piou parisienne.

Mon poussin !

En fait, la chienne, elle avait du caractère !

Un sacré caractère.

Elle avait du chien, quoi.

C’est quand même elle qu’a réussi à inverser la relation entre la pute et son client.

C’est le client qu’est devenu le coupable !

Si c’est pas être féministe, ça !, j’sais pas comment j’m’appelle.

Mais bon, elle est partie maintenant, à cause de vous, bande de cons.

Najat, n’oublie pas de m’appeler !

Moi, j’t’oublie pas, mignon p’tit lot.

Résultat de recherche d'images pour "najat vallaud-belkacem"

Donc, à l’époque de la théorie du genre, le genre qu’a pas de genre ni de sexe, le genre “de pas avoir l’air” ou “d’avoir l’air de ce qu’on est pas !”, les filles retrouvent les robes, les longues robes, les foulards ou les voiles, et les chaperons qui accompagnent ces nouveaux chapeaux mous en tissu, les tentes et leurs tantes, ces mâles en MAL de sexe, le frère, le père et… presque, presque, le Saint Esprit, dis donc !

Car y manque plus que lui dans la trinité masculine musulmane.

Mais même avec, ces cons nés d’un con féminin, y pensent qu’à ça, au sexe féminin !

Quand y croisent une fille, y voient pas la fille.

Y la calQulent pas.

Y voient qu’son cul, même si elle est “Qverte” des pieds à la tête.

Pour les mecs de la Mecque, une fille, c’est d’abord et toujours un Q.

Sinon y z’obligeraient pas les filles à se cacher, hein ?

C’est bien qu’ils croient que, les filles, ce sont que des Q ambulants, ces obsédés du Q !

Y sont tellement cons, nés d’un con qui les obsède, qu’y peuvent pas s’empêcher d’en voir partout.

Une main qui dépasse, un pied qui s’montre, une oreille découverte, ça y est, c’est un Q.

Car tout est bon pour ces cochons d’mecs qu’aiment pas les cochons.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

P’t’ête… ?… pass’que… ? s’y mangeaient du cochon, y z’auraient l’impression d’se manger eux-mêmes ?

Quand tu t’comportes comme un porc, c’est bien parss’que t’es un peu un cochon, non ?

Tout est bon pour les faire fantasmer, se masturber et s’triturer les couilles, ne pouvant pas se triturer les méninges, qu’ils n’ont pas ou plus.

Sinon y f’raient une méningite !

– “Ah, un sein !!!!!!!!, qu’y disent ces cons.

A mort, la meuf !”

– “A mort, les cons !”, moi j’dis.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

T’admettras qu’une religion qu’élève si peu l’âme de ses fidèles et si MAL les mâles qui lui sont si fidèles, ça fait douter de sa haute spiritualité !

Y sont incapables de se maîtriser, les mecs !

Les brutes mâles qu’y pratiquent c’te religion d’l’amour.

Religion de l’amour ?

Pour les femelles, c’est la case Q uniquement qui les intéressent.

Etre brutes avec des putes qu’elles sont toutes, c’est normal, hein, les cons ?

Là, nous y sommes.

Nous assistons impuissants, gens de la braguette défaite, frappés par la baguette de la censure islamo-collabo, à la disparition visible du deuxième sexe.

D’ailleurs, si on veut bien, l’excision, c’est bien une disparition visible du deuxième sexe, non ?

Il faut bien le dire, non ?, qu’cette castration physique recommandée par aucun livre saint et pratiqués par des mecs “déséquilibrés” car pas sains d’esprit, c’est la disparition programmée du con féminin dans toute son originalité et sa pureté, le clitoris.

Un peu comme le lys de France !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Quel est le rapport avec la “casse sociale” d’Emmanuel MACRON ?

Bah, quand tu sais déjà pas défendre les citoyennes d’un pays, ton pays, ton peuple, c’est à dire la moitié de ta population, comment tu peux vouloir prétendr’défendr’ les travailleurs de ton pays ?

T’as déjà abdiqué sur les religions, au contraire des “Hussards Noirs” de la IIIème République qui auraient expliqué aux morpions du Q que :

– “Dans le cochon tout est bon ! Tout le reste n’est que superstition d’un autre âge.

– Et que, si on est un homme, un vrai homme, on se comporte pas comme un cochon avec les femmes ! On s’contrôle ou on s’fait soigner.”

Nan, j’rigole pas !

A l’idée de qui, ça viendrait d’déféquer partout dans les rues ?

Tu chercherais des toilettes publiques, non ?

Bah le sexe, c’est pareil.

C’est pas une question de genre ou de tenue, c’est une question d’éducation, que la fille soit nue ou pas.

T’es éduqué ou pas, c’est tout.

Sinon faut t’éradiquer car tu mets l’espèce humaine en danger avec tes conneries d’Q.

Quand on n’a pas de QI, on est un obsédé du Q, un obsédé diarrhéique du Q, atteint d’incontinence sexuelle grave.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Tous les cons nés d’un con féminin qu’y croient que c’est à la femme d’s’contrôler pass’qu’y s’contrôlent pas, eux, sont des incontinents sexuels. C’est eux qui devraient porter des couche-culottes et des ceintures de sécurité, non, de chasteté, pour êtr’sûrs qu’y z’attaquent plus les filles dès qu’y z’en voient une.

Sinon j’propose la castration chimique ou la vraie castration, la castration physique, l’excision du zizi !

Car au fond, il est là le problème :

– Dès qu’y voient une fille, faut qu’y la violent.

Et vous trouvez ça normal, bande de cons ?

Le rapport de forces est inégal.

Ils le savent bien.

Le rapport de forces physique.

Donc y z’en profitent !

Non seulement les filles se font violer, mais en plus, c’est d’leur faute !

Trop fort, la brute qui fait passer sa victime pour une pute…

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Un peu comme l’ouvrier qu’est débauché au travail.

Par sa pute de patron !

Le rapport de forces est inégal et illégal avec son patron, le patron MACRON.

– “Si ! Vous z’êtes arrivé c’matin avec une chemise débraillée et j’vous ai entendu brailler “pas assez payés” !

C’est honteux. Z’êtes viré ! Pas assez payés, mes ouvriers à cinq euros de l’heure !? Allez voir en Allemagne et on en reparlera. J’m’en fiche que vous ayez pas de quoi vivre. C’est pas mon problème. C’est le vôtre.

Si vous n’êtes pas content, vous z’avez qu’à dev’nir millionnaire ! Qu’est-ce qu’y vous z’en empêche, hein ?

Quand on a pas les moyens d’l’ouvrir, on la ferme !” dixit le patron MACRON.

Si t’es pas riche, ferme ta gueule, quoi !

Pass’que, les prolos, c’est comme les putes pour les MAC de patrons, les MAC qu’ont des ronds, les “MAC-ronds” !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ca s’entretient uniquement si t’en tires du plaisir, les prolos, si tu tires ton coup avantageusement.

Sinon tu les fous sur un trottoir, tes gagneuses, et tu leur loues même leur bout d’trottoir, jusqu’à c’qu’elles z’en crèvent !

C’est dur d’être une pute, en France.

C’est pourquoi qu’la grande Bourse, elle a les mêmes principes de fonctionnement qu’les p’tites bourses.

Un fonctionnement viril, “masc-Qulin”, comme “é-masc-Qulé” !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Tu fais péter ton autorité avec les plus faibles et tu t’aplatis lamentablement devant les plus forts qui te pètent au Q quand tu pries ALLAH dans ta mosquée.

Plus t’es fort et riche, plus t’adores faire mal et faire le mâle, faire du MAL.

Alors toi, pass’que tu veux devenir riche, tu fais pas d'”sentiments”, comme y disent les autr’s cons.

T’es bien trop intelligent pour avoir des sentiments.

Nan, t’as juste des pulsions, comme les bêtes.

Car si tu sais pas contrôler tes pulsions sexuelles,

– ton fric t’aidant à te payer tout ce que tu savais même pas qu’ça pouvait exister comme les “snuff-movies”, ces vidéos insupportables et illégales de VRAIES mises à mort d’enfant pour le plaisir de très riches pédophiles, comme toi,

tu sais par contre fort bien contrôler ceux qu’ont pas les moyens d’s’opposer à toi, une fois devenu riche, très riche, très pourri aussi.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ouvrez vos frontières, bande de cons, qu’y disent tous ces riches bobos, tandis qu’vos riches patrons, y z’ouvrent pas leurs châteaux et leurs maisons de maîtres !

Y sont pas aussi cons que vous, eux.

Y veulent juste “vous la mettre”, en introduisant le loup dans la bergerie, les “Soumis” !

Y veulent juste du bétail et pouvoir dire un jour que l’abattage du bétail de jour dans la rue ne fut qu’un détail dans leur histoire, dans l’histoire de leur vie, un futur détail dans l’histoire de votre mort, la mort du peuple de France.

Casse-toi, MACRON, si tu veux tout casser !

Pass’que les patrons qui veulent tout casser, c’est les patrons-voyous, les patrons-voleurs, les patrons voyeurs aux moeurs dévoyées qu’ont pas d’honneur, rançonneurs surborneurs et flagorneurs avec le pouvoir, entrepreneurs baratineurs et ratiocineurs avec les représentants du personnel, tueurs de vies ouvrières, ricaneurs et menteurs qui sont prêts à tout pour tout rafler.

Des “Rap-Tout”, les patrons d’aujourd’hui !

Qui se comportent comme l’Etat français, faibles avec les forts, forts avec les faibles.

C’est pas “Les Inconnus”, si connus aujourd’hui, qui m’diront le contraire.

Facile de voler cinq euros à des étudiants sans défense !

Facile de s’attaquer aux pauvres !

Mais difficile de résister aux riches banquiers, aux vrais oppresseurs du peuple !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse qui oppresse le peuple, sur le père de famille qu’a choisi de mettre fin à ses jours pass’qu’y avait plus rien à bouffer pour ses gosses dans le frigo familial !

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse ogresse qui se nourrit du malheur des pauvres, en soutenant les riches, sur la mère de famille, mère d’un enfant handicapé qu’a choisi de mettre fin à ses jours, aux siens et aux siens, pass’qu’elle en voyait plus la fin de son calvaire devenu aussi long qu’un jour sans pain !

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse qui régresse, courtisane et partisane, sur les SDF qui meurent, cachés sous des cartons, et que seuls leurs potes pleurent, feuilleton de la misère en France, cette guerre qui n’est pas menée pour les pauvres contre les riches par l’Etat français démissionnaire,

– ce jour-là p’t’êt’bien qu’on s’ra en France, pays des Droits de l’Homme.

Pour l’instant, on est en France, pays de la honte universelle et de la désespérance de la jeunesse.

Soyez heureux, les jeunes !

Vous serez souples, vous qui l’êtes déjà de corps et d’esprit !

Plus de statuts, tout sera permis sur vous, mais sans vous.

Vous pourrez faire la statue dans un hall de gare, manifester sans crier gare !, y z’en auront rien à foutr’, de vous !

Car, pour eux, c’est l’argent qui mène le monde.

T’es pas riche, t’es rien, rien du tout.

Mais si t’es riche, t’as tous les droits, le droit de rien faire aussi et de vivre comme un rentier sur la dette du peuple, de sucer le sang du peuple.

C’est ça, les nouvelles “obligations” publiques, payer la dette publique, la faire payer aux pauvres pendant que les riches capitalisent les intérêts de cette dette.

Merde !

Pourquoi vous croyez qu’l’esclavage a été aboli ?

Pour êtr’ rétabli, pardi !

L’esclavage, c’était pas une prise de guerre, être faits prisonniers et devenir esclaves.

Non !

L’esclavage a TOUJOURS été de monnayer la liberté humaine contre le remboursement de la dette.

T’es libre si tu paies ta dette !

Le prix de ta rançon.

Y’avait déjà des otages en temps de guerre, c’était les prisonniers.

En temps de paix, ce sont les ouvriers.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Si tu paies pas ta dette, t’as toujours le choix :

– la prison

– ou les travaux forcés, l’esclavage, quoi.

Aussi, pour mettre le peuple en esclavage, les banques ont compris le système :

– elles pénalisent tous les incidents de paiement, ajoutant de la dette à la dette.

De quel droit ?

Normalement t’es puni quand t’es responsable !

Sinon t’es pas COUPABLE.

C’est ça, le principe pénal, avoir VOULU ne pas payer.

Mais quand t’as pas voulu ?

Quand t’as VOULU tricher, mentir, VOLER comme les banques qui volent les pauvres gens !, oui, tu vas en prison.

Pas si t’es pauvre !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

C’est une clause EXONERATOIRE de responsabilité pénale et civile.

Si t’es riche, tu paies pour acheter le silence de tes accusateurs ou le silence des juges.

Mais quand t’as pas eu le choix !, de quel droit le pauvre va-t-il en prison et est-il expulsé de son logement ?

Alors que c’est l’Etat français qu’a laissé le “patron-voyou”, le “patron-voleur” s’casser avec la caisse à l’étranger pour délocaliser les richesses françaises !

– “Au voleur !”

A celui qu’a rien, on prend tout !

Et on ne lui laisse plus rien, que de la dette et encore de la dette à payer, jusqu’à ce qu’il finisse par payer de sa propre vie la dette de vivre sur cette terre, le pauvre.

Il est rayé des gens en vie par la faute de gros salauds d’riches qu’avaient pas besoin de son petit argent pour vivre.

Mais y faut bien s’faire respecter dans ce bas monde, non ?

Les gosses à l’orphelinat, le père au cimetière.

Ou les gosses et le père au cimetière, s’il a pas voulu partir tout seul.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

– Oh toi, Ducon, oui, regarde-moi, moi, COLUCHE !

Regarde-moi, toi le banquier qui fait payer à un pauvre 12 (douze) euros minimum le prix d’envoi d’un papier en courrier très ordinaire, s’il le reçoit, s’il est pas déjà mort, alors qu’un pli recommandé à la Poste, aujourd’hui, c’est aux alentours de 5 (cinq) euros !

Si c’est pas du vol, c’est quoi ?

Tu voles de plus de 50 % un pauvre qu’arrive déjà pas à boucler ses fins de mois !

Ca va ?

Quand tu t’regardes dans une glace, tu t’aimes, Ducon ?

Quelle honte, cette France de merde !

Et n’oublie pas, Ducon, de saluer le Grand Cornu,

– non Véro, sans majuscule, le “grand cornu” !

quand t’iras en Enfer,

rejoindre tes potes du gouvernement maçonnique, les “Lumières” de la République.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ceux-là, y z’auront bien mérité de la patrie, moi j’te l’dis !

___________________________________________________________________________

COLUCHE a trouvé super la trouvaille du Général De GAULLE, MACRON, le “patron-casseur”.

[Voir article précédent]

https://deuvosguard.org/2017/08/03/du-general-de-gaulle-lorsque-bruno-le-maire-sera-le-premier-ministre-il-sera-the-premier-ministre-mais-le-sera-t-il-car-lecrire-cest-lexposer-a-toutes-les-attaques-les-plus-vil/

Résultat de recherche d'images pour "général de gaulle président"

Donc il a demandé au Général s’il pouvait s’en inspirer à son tour pour écrire (faire écrire) un article par Bibi, dite “Véro” pour les intimes, ici présente.

Pour combien de temps encore ?

A voir avec le nouveau gouvernement.

Combien de temps ?

De temps à écrire avant d’aller en prison ou de finir dans un cimetière.

Le Général a donné son accord, à une condition :

– que l’article ne soit pas “trop” vulgaire.

Le Général De GAULLE considère qu’on peut écrire et décrire l’injustice sociale sans tomber dans la “vulgarité acrimoniale” [sic].

[Pour la vulgate vulgaire, comme moi, consulter le dictionnaire :

https://fr.wiktionary.org/wiki/acrimonial.

Avec le Général, je prends des cours de français. Parce que je vérifie, moi, que les mots “inspirés ” par le grand écrivain et historien [dit de lui par lui] existent bien. Pas vous ?]

Ensuite, chacun appréciera les efforts de COLUCHE qui a “limité” sa vulgarité à la seule nécessité “d’appeler un chat un chat”, dit-il.

Et un con un con.

Un M…, un…M…

Non, COLUCHE !

CENSURE.

Y s’marre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Résultat de recherche d'images pour "coluche"

Du Général De GAULLE : – “Lorsque Bruno LE MAIRE sera le Premier Ministre, il sera “THE” Premier Ministre !” Mais le sera-t-il ? Car l’écrire, c’est l’exposer à toutes les attaques les plus viles.”

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire italie"

 

Le Général De GAULLE n’a pas boudé son plaisir, lui !

Avoir nommé comme Ministre de l’Economie, Bruno LE MAIRE, c’était avoir fait le choix de l’honnêteté et de la performance.

Un choix courageux et difficile !

Surtout pour Bruno LE MAIRE qui a accepté contre toute raison politique, en-dehors de tout carriérisme et opportunisme, et contre son propre camp partisan, Les Républicains, de se battre pour que la France sorte victorieuse d’une crise économique devenue désastreuse !

Donc, non, ne comptez pas sur le Général De GAULLE pour vous dire du mal de Bruno LE MAIRE, surtout pas lorsqu’il est au milieu du gué, guetté par tous ses ennemis qui seraient trop contents que le nouveau Ministre de l’Economie “se casse la figure”, autrement dit que la France perde ses dernières “cartes” industrielles et commerciales dans un jeu déjà truqué par les “Mondialistes”.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire italie"

Souhaitez la défaite de Bruno LE MAIRE, c’est comme souhaiter la défaite de la France.

C’est de la haute trahison !

Et de l’opportunisme politique.

Ce qui irrite très profondément le “grand homme” qui a su partir lorsque les Français n’étaient pas d’accord avec sa politique, mais a toujours été présent lorsque les Français avaient besoin de lui.

Le Général De GAULLE attend avec impatience l’élection de Laurent WAUQUIEZ.

Je ne vous dirais pas dans quelles circonstances et pour quel mandat…

Vous le savez déjà.

Et l’écrire, comme pour Bruno LE MAIRE, c’est exposer Laurent WAUQUIEZ à toutes les attaques les plus viles, donc les plus “débiles”.

Mais que ces attaques soient “débiles” n’empêche pas qu’elles soient par conséquent “débilitantes”.

Affaiblir son propre camp, juste pour le “plaisir” de ne pas voir élire un adversaire politique dont les convictions sont fortes et sincères est… débile !

Et contre-productif.

Résultat de recherche d'images pour "laurent wauquiez les républicains"

Le prix à payer sera(it) [?] la disparition du parti réunifié autour de Nicolas SARKOZY, lui-même autrefois et toujours exposé aux attaques les plus infamantes.

Quand on est à la place du Général

[C’est lui qui parle de lui ainsi à la troisième personne du singulier]

on SAIT qu’il n’y a pas que Nicolas SARKOZY qui a pu quelque peu fauter.

Et l’on SAIT combien d’autres ont fait pire, sans avoir jamais été dénoncés, survivants d’un système maçonnique de cooptation remarquablement efficace !

Mais ô combien injuste !, s’il était rapporté aux citoyens français.

[C’est la première fois que le Général vise ainsi, directement, la franc-maçonnerie]

une maçonnerie “alimentaire” directement issue de la IIIème République,

qui rend précaire la Constitution de 1958, la Constitution de la Vème République.

Le Général De GAULLE salue les efforts de “changement” du Président Emmanuel MACRON.

Mais le “jeunot” n’a connu de la vie qu’un environnement aisé, hormis une histoire d’amour pour laquelle il s’est battu et dans laquelle il s’affiche toujours fidèle à son amour de jeunesse.

Le Général De GAULLE souhaite à Emmanuel MACRON d’avoir cette même constance pour la France et cette même fidélité envers la France.

Car la fidélité, c’est de ne pas renier son amour de jeunesse.

Résultat de recherche d'images pour "amour de jeunesse bible"

Car, pour l’instant, le Général ressent davantage chez le président MACRON une plus grande appétence pour l’International que pour le National.

Il n’y a pas de préférence NATIONALE chez Emmanuel MACRON, surtout pas !

Or, si Emmanuel MACRON veut s’incarner dans l’histoire de l’Homme, des hommes, il devra d’abord et toujours s’incarner français, en tant que “LE Français”, LE, “THE”, Président français qui aura sauvé la France et lui aura rendu son rayonnement INTERNATIONAL.

Résultat de recherche d'images pour "président macron"

Il le peut, Emmanuel MACRON.

Il le peut s’il accepte de descendre de son piédestal de “Jeune Premier” et s’il arrête de faire le “joli coeur” [sic] avec des stars internationales.

S’il le veut.

Au travail !

Y’a du boulot ! [sic]

Et ce n’est pas le travail qui manque !

[Bis repetita]

Si détricoter le Code du Travail, c’est du travail, ça se saurait !

Il est toujours plus facile de détruire que de construire.

Résultat de recherche d'images pour "loi anti casseurs"

Et reconstruire sur des ruines, une France en ruine, – car ce sera la ruine de la France !, une ruine qui enrichira les grands patrons et les banques, ce que nul n’ignore, – est et sera mission impossible.

Ce qu’Emmanuel “PATRON”

[Jeu de mots du Général De GAULLE]

aura pris aux ouvriers, il ne pourra jamais le leur rendre.

Il le sait.

Pour l’instant, il s’en fiche car il ne sait pas, par contre, NON, IL NE SAIT PAS, ce qu’est la vie d’un ouvrier, sa misère et son enfer sur terre [sic].

[“Mon Général” (ça me gêne toujours un peu de l’appeler, “Mon Général” mais comment l’appeler ?) je vous trouve un tantinet grandiloquent et je retrouve des mots que j’utilise dans d’autres articles plus “religieux”.

C’est une crise de foi(e) ?]

Non, ce n’est pas une crise de foi(e), petite impertinente !

[sic]

C’est juste que vous et moi avons l’honneur de fréquenter la même personne, vous ici-bas, moi là-haut, comme vous dîtes ici-bas.

La “Personne” de l’Homme !

Dois-je être plus clair ?

Résultat de recherche d'images pour "prêtre ouvrier"

Emmanuel MACRON n’a connu de la vie professionnelle que les milieux favorisés culturels et financiers.

Pour lui, la plèbe n’a guère d’importance.

Et surtout il s’imagine [ou] imagine que les gens du peuple sont des imbéciles incultes.

N’ayant JAMAIS combattu pour son pays, il n’a JAMAIS été confronté à la guerre, la vraie guerre, pas la guerre des cabinets où il suffit de tirer la chasse d’eau pour évacuer toute la merde d’un pouvoir corrompu [sic].

Ou “il suffirait”, corrige volontairement le Général De GAULLE, à condition d’en avoir la volonté politique !

S’il n’a déjà pas la volonté suffisante pour pouvoir se séparer de ces éléments nocifs, comment le “jeunot” pourrait-il combattre la mafia internationale bancaire dont il a fait partie et qui lui a graissé la patte [sic] ?

Même s’il le voulait,

– le veut-il ?,

il resterait sous la menace constante de “révélations” médiatiques qui deviennent un outil de domination mondialiste, de la doxa bienpensante.

Il lui appartient de se donner d’abord les instruments de pouvoir et DU pouvoir s’il veut “pouvoir” rester au pouvoir.

Donc Emmanuel MACRON est un fantoche.

Dans un exercice militaire qui dépasse ses compétences.

Ce qui est moche, c’est que le peuple de France va payer lourdement le prix de la “casse sociale”.

Résultat de recherche d'images pour "casse sociale"

Je n’aimerais pas que Bruno LE MAIRE soit associé, s’associe, à cette LIBERALISATION, affranchissement qui inverse les normes,

faisant des patrons des esclaves prisonniers d’un méchant Code du Travail

et des ouvriers des “tyrans” esclavagistes.

Il faut raison savoir garder !

Malgré la trahison des syndicats tenus par leur devoir de solidarité maçonnique envers des élites qui considèrent n’avoir aucun devoir de solidarité envers le peuple français, le Code du Travail reste un bouclier social contre l’esclavagisme français du XIXème siècle et l’esclavagisme mondialiste du XXIème siècle.

Sans protections sociales pour les plus faibles et les moins avantagés, il n’y a plus de société française.

Il y aura une main d’oeuvre française, des “bras à louer”, comme au XIXème siècle.

Mais, dans deux ans, Emmanuel MACRON ne sera plus rien.

Il aura juste réussi à associer son nom à quelques opérations publicitaires INTERNATIONALES.

Il sera devenu pour les Français l’ennemi à abattre, au propre comme au figuré.

Et je plains, oui je plains !, tous ceux qui se seront associés à ce grand oeuvre qui n’est qu’une oeuvre misérable de destruction des protections des plus faibles pour rendre service à ceux qui ne rendent JAMAIS aucun service à leur pays, la France.

François FILLON a moins perdu les élections présidentielles de 2017 avec le “PénélopeGATE” qu’avec un programme de mort annoncée pour la Sécurité Sociale.

Résultat de recherche d'images pour "casse sociale"

Ce qu’il a compris trop tard !

Là, dans deux ans, c’est presqu’aujourd’hui !, il ne s’agit plus de Sécurité Sociale seulement.

Il s’agit de “Sécurité”, tout court.

Enlever les digues qui permettent au peuple français de vivre digne même s’il est de plus en plus pauvre, c’est tôt ou tard se faire submerger par un raz de marée gigantesque, un tsunami annoncé par tant d’économistes !, qui emporteront dans leurs eaux sales les fausses richesses virtuelles des nouveaux rentiers de ce siècle, le XXIème siècle, les rentiers de la Dette.

Ceux qui vivent de la Dette qu’ils font peser de manière inique et POLITIQUE sur le peuple français mourront.

Je n’ai pas dit d’écrire :

– fuiront !

Mais “mourront”.

Ils sont trop imbus d’eux-mêmes, ces imbéciles, pour imaginer que l’Islam, cet outil de soumission religieux, ne devienne un outil de RESISTANCE politique au service d’un peuple, pas toujours français, habitué à être ASSISTE.

L’équilibre créé par un clientélisme politique infect [sic], (je dis “infect” comme on parle d’une infection, une maladie), sera ROMPU.

Les petits oligarques, autres notables et autorités locales seigneuriales, n’auront plus les moyens de contenir la colère montante d’une population peu habituée à travailler.

Qu’ils ne l’oublient jamais !

Eux qui le savaient si bien et s’en servaient lors de leurs élections pour se faire réélire.

Résultat de recherche d'images pour "MG résistance"

Je ne crois pas [sic] que votre nouveau, tout nouveau, Président de la République, ait bien mesuré les conséquences de sa “libéralisation” du monde du travail.

L’ignorance peut être une excuse tant que l’autre ignore sa propre ignorance.

Tant qu’Emmanuel MACRON n’aura pas retroussé ses manches,

  • tant qu’il n’aura pas été TRAVAILLER manuellement, oui !, manuellement, physiquement dans un champ ou un chantier, sous couvert d’un anonymat protecteur, avec ou sans gardes du corps,

le président de la république ne peut pas comprendre ce qui se passe sur le terrain.

En terres de France !

Tant qu’Emmanuel MACRON n’aura pas vu mourir sur un champ de bataille ses camarades de combat, simples ouvriers, boulangers, artisans, chômeurs, il ne comprendra pas ce qu’est la SOLIDARITE nationale.

C’est être SOLIDAIRE du sang versé par les Français qui ont combattu pour que la France reste SOUVERAINE, c’est à dire INDEPENDANTE !

Résultat de recherche d'images pour "solidarité nationale"

Au nom du sang versé par les Français de France et de nos colonies qui redeviennent françaises puisque leurs enfants veulent à tout prix acquérir la nationalité française,

  • au nom du sang versé par les Français,

j’interdis à quiconque de “casser” le Code du Travail.

Il n’y a aucune gloire à “casser” et à devenir un “casseur”,

que l’on soit Président de la République française ou simple étudiant français ou étranger !

Préférez la guerre, la résistance, à la “casse” sociale !

Il y a plus d’honneur à se battre pour protéger son peuple, le servir, qu’à battre son propre peuple pour l’asservir et à abattre sa jeunesse sans avenir.

C’est ce qui fait toute la différence entre un petit d’homme et un grand homme, la servitude militaire !, c’est à dire sa capacité à mourir pour la France !

Pas sa capacité à faire mourir la France, pour s’enrichir personnellement, soi-même et sa bande de copains des coquins qui la dirigent actuellement.

Une bande de SALOPARDS !

Voyance : – Recherche Manon désespérément !

 

Non, Manon, je ne t’ai pas oubliée.

Pas plus qu’Allison.

Résultat de recherche d'images pour "allison benitez facebook"

[Non, Allison !

Ils n’ont pas vidé la cuve.

Tu le savais.

Confirmation en a été donnée par Karl ZERO dans son émission “Les Grands Dossiers Karl Zéro : Le Légionnaire de Perpignan”

Résultat de recherche d'images pour "dossiers karl zero légionnaire perpignan"

http://rmcdecouverte.bfmtv.com/episode/dossiers-karl-zero-perpignan-6145/

Et ils ne la videront pas.

C’est trop tard… pour eux, pas pour toi.

Pour toi, la vérité n’arrive jamais trop tard. Elle n’arrive pas assez tôt, pas assez vite.

Des échanges sur Facebook  prouvent que ta demande était fondée mais n’a pas été entendue.

C’est toi qui m’avais orientée vers cette page Facebook.

Pour te retrouver, retrouver ton corps, plutôt ce qu’il en reste.

– “Pourquoi ? demande Allison, pourquoi ne pas lui avoir rendu justice à elle et à sa maman ?”

La question serait à poser aux autorités judiciaires dans un Perpignan glauque à souhait, englué dans ses conflits d’intérêts torpides et cupides, ces affaires immobilières sordides et stupides, ses secrets d’affaires de coeur et de cul.

Il n’y a pire torpeur que la lenteur de la justice humaine, ce déni de justice permanent pour les petites gens.

Si tous les cadavres enterrés par la justice de Perpignan sortaient de leur placard, Perpignan deviendrait Zombieland !

http://www.telerama.fr/cinema/films/bienvenue-a-zombieland,393453.php%5D

______________________________________________________________________________

Aujourd’hui j’écris pour Manon, aussi.

Puisqu’Allison veut paraître dans cet article, j’ajoute “aussi”.

Je ne connais pas Manon.

Ce n’est pas une “visite”.

C’est un rêve.

Ou un cauchemar ?

Manon appelle !

Elle ne voulait pas mourir, en tous cas, pas mourir comme ça.

Il faut toujours se méfier des rêves à cause du mélange singulier entre les symboles oniriques et la réalité véridique d’une vie.

Même nous, lorsque nous rêvons pour nous, nous savons qu’un voyage, un événement heureux ou malheureux, se traduira par un mélange d’éléments réels et irréels.

Un rêve est un “message”.

Par conséquent, je préviens d’ores et déjà que, contrairement à Allison qui est une “visiteuse” venue sur un petit air de musique, comme un parfum entêtant :

– “Papa, t’es où ?”, chanson qui semble et semblait lui tenir à coeur,

Manon n’est JAMAIS venue.

Elle est “apparue”…

Dans un rêve !

Un songe qui peut rimer avec “mensonge”.

Mais, ce rêve était tellement saisissant et envahissant, étranger à mon environnement donc étrange comme peut l’être ce mélange d’onirisme et de réalisme que je ne peux faire autrement que de le livrer à Dieu sur mon blog “Dèu vos guard” dans l’espoir que quelqu’un entendra l’appel de Manon et que j’en serais délivrée.

Car Manon existe.

C’est ma seule certitude.

Et malheureusement Manon est morte.

Impossible de savoir pour moi si sa mort est récente ou pas.

Le temps n’existe pas dans cet “autrement” qui n’est pas la mort physique.

C’est l’histoire d’une jeune fille que j’ai vue en rêve, âgée de 16 ou 17 ans, et qui est morte alors qu’elle voulait vivre.

Manon n’accepte pas sa mort.

Elle n’accepte surtout pas la manière dont elle est morte.

Soit d’un accident, soit d’une maladie ?

Maladie qui se serait terminée par une euthanasie ?

Accident qui aurait abrégé sa vie alors qu’elle aurait dû vivre ?

RECHERCHE MANON DESESPEREMENT

Résultat de recherche d'images pour "avis de recherche"

Ah oui, combien d’entre vous sont persuadés qu’il y a  FATALITE quand il y a mort ?

Le “fatum”, destin FATAL.

Vous ne croyez pas en Dieu mais vous vous précipitez tous les jours, ou presque, chez votre voyant(e) pour savoir ce que vous allez faire ou ne pas faire.

Car tout est écrit !

Dîtes-vous…

Même “aimer”, vous ne le savez pas… faire, sans avoir l’autorisation expresse de votre voyant(e).

Triste époque que cette époque de gens “soumis” à un “fatum” écrit par un dieu auquel ils ne croient pas !

Car, si vous n’êtes pas libres, c’est donc que vous êtes “DIRIGES” !

Par qui, bonnes gens ?

Ah, pas par Dieu !

Ah ça non !

Dieu n’existe pas.

Pour moi, c’est vous qui êtes fous !

Tous autant que vous êtes.

Car nous sommes libres.

Libres de faire le bien ou le mal.

Libres d’abréger notre vie ou celle d’autrui.

Libres d’aller au Paradis ou en Enfer.

Car Dieu existe.

C’est vous.

Le Royaume de Dieu est semé en vous comme un grain de sénevé.

Et nous sommes tous des fils de Dieu, blasphème pour les Juifs de l’époque de Jésus.

Si Lui se disait “fils de l’Homme”, Il vous disait “fils de Dieu”.

Et nous sommes libres du pire comme du meilleur, libres de réaliser notre destin ou libres de refuser de prendre un chemin de roses pour suivre un sentier de ronces !

Résultat de recherche d'images pour "libre dieu"

“Liberté” n’est qu’un synonyme de “Dieu”

Manon n’a pas choisi de mourir.

Sachez-le !

Et son heure n’était pas “arrivée”, ce qui signifie que ce n’était pas le destin qu’elle s’était tracée, elle, librement, le chemin qu’elle voulait suivre “présentement”.

Un temps présent qui reste inachevé… sans passé et sans avenir !

____________________________________________________________________

Je suis dans une salle, une salle de réunion.

N’importe où !

Il y a des personnes autour d’une grande table, mais pas si grande que ça.

Un peu comme les tables de banquet.

Je suppose que c’est la réunion d’une association.

J’ignore ce que je fais là et pourquoi je suis là.

Pour l’instant, je me tais et j’observe.

J’observe les personnes qui s’expriment et j’écoute leurs échanges, tellement intéressants que j’en ai oublié l’objet.

Le sujet de discussion est très “local”, autant que le local de l’association me semble étroit.

Je ne dirais pas que je m’ennuie.

Parfois il m’arrive d’acquiescer, lorsqu’une personne, une femme d’une quarantaine ou d’une cinquantaine d’années quête mon regard.

Il semble qu’elle me connaisse, alors que je n’ai pas tout à fait la même certitude à son encontre.

Nous sortons enfin de ce “bocal”.

Un homme nous rejoint dans la rue, ou peut-être était-il dans la salle et ne l’ai-je pas remarqué ?

Lui aussi semble me connaître et surtout reconnaître la femme qui est avec moi, sa femme, son épouse.

Nous prenons un petit chemin et je constate alors que le local de l’association se trouvait dans une sorte de petite maison, elle-même située dans un hameau ou dans un petit village.

Etait-ce la mairie ?

Résultat de recherche d'images pour "village au bord de falaises"

Ce n’est pas une route, ce chemin, mais vraiment un sentier qui longe les façades de deux ou trois autres maisons, toutes indépendantes, comme des fermettes.

Car elles ne sont pas grandes, ces maisons, dans un village qui n’est pas grand non plus.

Je donne tous ces détails au cas où ce décor existerait en réalité, dans notre réalité.

La route semblait s’arrêter devant la mairie et les maisons qui nous intéressent être situées dans un coin, non accessible par cette route.

Mais je ne me rappelle pas tout et je n’ai pas tout noté à mon réveil.

Sinon pourquoi emprunterions-nous ce sentier qui serpente le long des maisons ?

Le coin est en fait une “impasse”.

Ce qui peut être “significatif” dans un rêve, autrement dit “portant à interprétation” et non pas à lire comme un élément réel.

Le sentier qui serpente aboutit à une impasse, au bout de laquelle est construite la maison de mes “hôtes”.

Je les appelle ainsi car je ne sais toujours pas ce que je suis venue faire dans ce rêve et chez eux.

Tout à coup apparaît un prêtre.

Il a été appelé par la famille, à ma demande.

Je n’aime pas intervenir, moi la première, en lieu et place d’un homme de Dieu.

Serais-je là pour un exorcisme, une délivrance ?

Le prêtre connaît la famille mais ne me connaît pas.

Les parents paraissent sceptiques sur ses possibilités d’intervention.

Lui est plus confiant et serein.

Il est venu avec les armes de sa foi, sa Bible et une croix.

Nous entrons par une petite porte qui donne directement sur une cuisine.

Le prêtre nous précède, les parents traînant derrière et traînant des pieds aussi, moi fermant ce curieux cortège, me tenant éloignée pour ne pas gêner le “travail” du prêtre.

Je tente de les entraîner, les parents, à la suite du prêtre qui s’est éloigné, pénétrant et s’enfonçant dans la petite maison rectangulaire, toute en longueur.

Mais les parents stationnent dans la cuisine, résistant à mes injonctions de rejoindre le prêtre.

Ils ne me répondent même pas.

Ils écoutent, eux aussi, comme moi je les écoutais, avant, dans leur salle de réunion.

Ils attendent.

Quoi ?

Je ne sais pas.

Moi, j’aurais voulu voir le prêtre agir, m’instruire de sa science de Dieu.

Tant pis !

Je n’y tiens plus.

Et, malgré les regards désapprobateurs du couple, je tente de rejoindre l’homme de Dieu.

Résultat de recherche d'images pour "exorcisme"

Je le vois passer devant une première chambre où sont déjà couchées deux jeunes filles, la fille de la maison et une amie à elle, invitée ce soir à passer la nuit avec elle.

Le prêtre poursuit sa route qui se transforme en déroute lorsqu’il dépasse la limite de la première chambre.

La porte claque de cette première chambre, enfermant les deux jeunes filles qui continuent de bavarder, comme si rien ne s’était passé.

Les deux jeunes filles enfermées, deux autres portes claquent et reclaquent, dans un tempo impeccable, comme une corde à sauter qui tourne, un fouet qu’il faudrait arracher d’une main invisible.

Des objets difficiles à distinguer dans la pénombre du couloir obscurci par la fermeture des portes des chambres se mettent à valser et à frapper le pauvre prêtre qui prend ses jambes à son cou, m’écartant et me poussant pour pouvoir s’enfuir plus vite.

Je reste sur place.

Dans le couloir.

Les parents s’approchent.

– “C’est toujours comme ça !”, me disent-ils.

Du coup, je comprends mieux leur réticence et leur scepticisme.

Il y a des prêtres qui croient en Dieu comme des ouvriers qui croient en la supériorité de leur patron.

Parce que c’est un dogme.

Un dogme “infaillible”.

Mais un dogme n’est pas un homme.

Et Dieu s’est fait Homme.

Lui aussi a souffert comme nous, avec nous.

Il n’a pas été différent de nous lorsqu’Il s’est incarné.

Et Il a refusé d’être appelé “patron”.

C’était Lui qui s’agenouillait pour laver les pieds de Ses apôtres, lavage des pieds qui était le travail des esclaves à cette époque.

Résultat de recherche d'images pour "lavage des pieds"

Il n’y avait pas de diable à exorciser, juste de l’amour à donner.

Le calme est revenu dans cette maison.

Je n’aime pas intervenir quand un prêtre “a échoué”. Mais a-t-il échoué, ce prêtre, dans ce jeu de cache-cache où l’amour est presqu’un cri de haine tant l’amour fait mal  ?

La peur est humaine.

Cet “échec”, une fuite, pourrait faire paraître mon intervention par la suite comme un acte magique, ce que Dieu réprouve.

Si Dieu m’accorde de pouvoir panser un coeur blessé !

Mais Dieu réprouve le fait d’abandonner une famille dans le malheur.

Je tente de m’enfoncer… en moi.

Car Dieu n’est nulle part ailleurs qu’en nous !

Les parents me parlent.

Ils évacuent leur colère et leur peur, à cause de ces phénomènes de poltergeist.

C’est pour ça qu’ils m’ont appelée !

– Moi, je vais pouvoir l’aider.

Aider, qui ?

Aider Manon !

Au prononcé du prénom de leur fille, leur fille morte, pas celle qui est vivante, je relève la tête.

Je “sens” Manon, dans mon coeur, je ressens Manon dans mes tripes, comme dans les entrailles de la terre-mère.

Manon proche de Dieu, Manon révoltée, blessée, égarée, perdue, s’étant enfermée elle-même dans le refus de cette mort injuste qui l’a privée de son droit à vivre HEUREUSE.

Car Manon est née pour le bonheur, pas pour le malheur.

Résultat de recherche d'images pour "exister"

Je dois rester.

Et rencontrer Manon.

Partir serait comme la tuer une deuxième fois.

Lui ôter le droit d’exister.

Exister encore !

Je découvre l’intérieur de cette maison.

Il y a une deuxième chambre, après la première chambre, qui s’ouvre sur une pièce que l’on dirait toujours “habitée”.

Rien n’a bougé.

Rien n’a changé.

C’est toujours la chambre de Manon.

C’est touchant !

Comme est touchant l’amour des parents envers la jeune fille trop tôt disparue !

J’ai une pensée émue pour sa soeur, la Vivante, celle qui meurt quand meurt l’enfant d’une fratrie.

Les vivants ont toujours plus de mal que les morts à se faire aimer par leurs parents.

Car le mort ou la morte a toujours les qualités que n’auront pas les vivants ou les vivantes.

Un(e) mort(e) ne gêne personne.

Contrairement aux autres enfants vivants donc turbulents et insolents !

Comme peut l’être l’enfance des hommes.

Aux enfants “survivants”, il leur faut se faire pardonner d’être toujours vivants.

Combien de parents s’enferment dans leur chagrin pour ne pas voir, ne pas savoir, le chagrin de leurs enfants vivants qu’ils laissent seuls, seuls au seuil d’une vie impossible à vivre pour eux tout seuls, trop seuls ?

Faire le deuil du vivant est plus facile que faire le deuil d’un(e) mort(e).

Le mort porte en lui toutes les espérances, les certitudes que, oui, il était mieux que tous les autres.

C’est la consolation des vivants.

Les vivants apportent, eux, leur lot de déceptions réelles et d’illusions cruelles.

A souhaiter parfois qu’ils soient morts pour qu’on puisse enfin les aimer !

Résultat de recherche d'images pour "aimer les morts"

Manon aime sa soeur.

Elle comprend et perçoit ce que je reçois, de sa présence encore trop forte qui ne permet pas à sa soeur d’exister.

Qui ne permet plus à sa soeur d’exister !

Qui réconforte ses parents dans leur malheur ?

Elle, Manon, qui continue d’exister, de SE MANIFESTER.

Pas sa soeur enfermée dans sa chambre.

Mais sa soeur ne lui en veut pas, non plus.

Elle culpabilise d’être encore en vie, alors que sa soeur Manon n’est plus là pour partager avec elle des moments de bonheur.

Donc il ne lui reste plus que le malheur… pour être heureuse, c’est à dire avoir le droit de vivre… un peu !, sa vie.

Car qui peut envier le malheur ?

Même pas sa soeur qui est morte.

Donc sa soeur ne lui en voudra pas si elle est malheureuse… même si, elle, sa soeur, elle continue à vivre.

Toutes ces réflexions, ces pensées tourbillonnnent dans ma tête tandis que je regarde cette charmante chambre de jeune fille… morte que l’on dirait encore vivante !

Ce sont comme les feuilles mortes d’un arbre qui tombent à l’automne, avant l’hiver de la mort.

Manon m’attend dehors.

Il y a longtemps qu’elle n’habite plus cette chambre, m’apprend-elle !

Pas pour ses parents qui s’attardent encore un peu, rechignant à quitter ce lieu qui fut un espace de vie et de joie.

Nous passons ensemble devant leur chambre, sans l’ouvrir, la chambre parentale.

Je ne suis pas venue faire l’inspection de la maison.

Leur chambre est au bout du couloir, presqu’en face de la chambre de Manon.

Au bout de ce couloir, tout au bout du tunnel, symbole onirique, il y a une autre porte qui donne sur l’extérieur, sur le jardin, derrière, à l’arrière de la maison, jardin caché des regards, ce que m’expliquent, presque gênés, les parents de Manon.

Nous sortons dans la lumière d’un soir qui ressemble plus au désespoir qu’à l’espoir d’un matin nouveau, celui qui les attend demain et encore demain.

La petite maison surplombe une falaise.

Résultat de recherche d'images pour "maisons sur falaise en corse"

Je découvre que nous sommes sur une île.

Et même dans mon rêve, je me dis que, peut-être, je suis en train de rêver.

Car c’est impossible dans la vie réelle.

Impossible d’enterrer son enfant dans son jardin.

J’apprends que la chapelle était environnée d’un petit cimetière.

Effectivement il y a quelques tombes, pas seulement celle de Manon, même si c’est la plus récente.

La chapelle ?

Où sommes-nous exactement ?

Les maisons se seraient construites autour de la chapelle et du petit cimetière.

La plus proche maison du cimetière est la leur, si proche que la porte arrière de leur maison s’ouvre presque directement sur ce cimetière, hormis une bande de deux ou quatre mètres de terrain qui la sépare du cimetière, ce qu’ils appellent leur “jardin”.

Le jardin donne sur l’océan ou la mer, je ne sais pas.

Le cimetière surplombe donc la falaise.

Manon dort.

Elle dort dans sa tombe, près de sa maison.

C’est sa chambre, sa “vraie” chambre.

Dans son monde ou dans notre monde ?

Car je vois Manon.

Et la tombe est devenue un lit, comme un lit de jeune fille couvert de fleurs et de peluches.

Près du lit, deux chiens grands et sombres gardent sa couche.

Manon aimait-elle les chiens ?

Je suis incapable de savoir si ces chiens appartiennent à notre réalité ou sont morts, eux aussi.

Je suis entre deux mondes.

J’entends les parents qui me parlent et qui pleurent.

J’entends Manon qui chante et qui hante ces lieux, lieux qui étaient sa VIE.

Je n’arrive plus à distinguer dans ce brouhaha qui dit quoi, ni à voir qui est où et à savoir qui se trouve dans quel endroit exactement.

Tout est confus.

Manon me crie qu’elle n’aurait pas dû mourir !

Ces parents pleurent qu’elle n’aurait pas dû mourir… et, comme tous les parents, culpabilisent.

Comme s’ils étaient responsables de sa mort !

Manon est en colère.

Elle veut “justice”, elle aussi.

Elle ne veut pas partir.

Elle veut vivre encore, elle veut RE-vivre.

C’est pour cette raison qu’elle SE MANIFESTE.

Pour NE PAS MOURIR !

Résultat de recherche d'images pour "ne pas mourir"

D’ailleurs ses parents sont contents quand elle se manifeste.

Ils sont rassurés :

– Leur fille est vivante !

Tant pis pour les phénomènes de poltergeists.

Puis, des fois, ils la préfèreraient morte, Manon.

En paix !

Pour avoir la paix, eux aussi.

Et ensuite, ils regrettent tout de suite d’avoir osé penser à faire mourir Manon, une seconde fois.

Ils pleurent, ils se tournent vers moi.

J’ai envie de leur dire ce que disait Jésus aux hommes à la fois si peu crédules et trop crédules, aux hommes de peu de foi, si contradictoires et comminatoires :

– “Qu’attends-tu de moi ?”

Ou, comme à moi autrefois :

– “Qui Suis-Je pour toi ?”

Comprendre :

– “Est-ce que tu me crois, Moi, capable de T’exaucer ?”

Comprendre aussi :

– As-tu foi en Moi ?”

Parce que ce n’est pas la peine de demander un miracle si vous n’avez pas foi en Dieu.

Dieu ne vous exaucera pas.

C’est aussi simple que cela.

Et c’est trop facile de me dire :

– “Toi, Véro, toi qu’Il écoute (?), tu pourrais Lui demander pour moi…”

Bah non !

Moi, je ne suis pas Jésus-CHRIST.

Ce n’est pas en moi qu’il faut avoir foi, c’est en Lui !

Résultat de recherche d'images pour "qu'attends-tu de moi ? Evangile jésus"

Mais poursuivons ou plutôt suivez-moi dans ce rêve qui n’en est peut-être pas un.

Si vous le voulez bien !

Devant la tombe de Manon, je découvre une sorte de coffrage en bois blanc comme le pilier d’un portail de bas niveau que je n’aurais pas remarqué avant.

Deux grands et sombres chiens hurlent et grondent devant et autour du portail pendant que les parents de Manon s’approchent de la tombe de leur fille.

Et je “vois” à l’intérieur du coffrage en bois blanc, un chien blanc, un grand chien blanc replié sur lui-même, la gueule ouverte, comme momifié, pétrifié dans de la chaux vive.

Ce que m’indique Manon (la chaux vive).

Etait-ce son chien à elle ?

Le chien est mort, c’est sûr.

Pourtant c’est bien, lui, le gardien de sa tombe, réel ou imaginaire.

Et moi, je suis là, dans mon rêve, prisonnière de ce rêve, comme dans une chausse-trappe.

Qui s’échappe d’un rêve ?

Manon crie :

– “Ne m’oublie pas ! Je ne voulais pas et ne veux pas mourir.”

Perplexe, mal à l’aise, je me réveille.

Encore dans un demi-sommeil, je prie ou médite, selon les convictions et la foi des uns et des autres.

Ce rêve m’a épuisée.

Peu à peu, avec la blancheur de l’aube, je me rendors.

Résultat de recherche d'images pour "tombe isolée"

_____________________________________________________________________________

Et dans mon sommeil réparateur, il m’est expliqué ceci :

– le chien blanc est l’animal “psychopompe” qui guide ou va guider l’âme de Manon vers Dieu ou ce que d’autres pourraient appeler le “grand Esprit”.

Même les animaux ont une âme.

Donc toute espèce animale a un “totem”, même l’espèce humaine.

C’est l’Idée de sa création, l’Idée de la créature modelée dans la “glaise”, au moment de son incarnation.

L’Image “IDE-alisée” des créatures, c’est le TOTEM.

Cette “Image” est “réalisée”, devenue réelle en partie, lorsqu’elle est incarnée.

Car une incarnation peut être ratée, déformant “l’Image”, “l’IDEe-al” qu’elle représente.

Les chamans savent s’adresser au TOTEM de chaque espèce pour redresser une incarnation blessée, la réparer ou la modifier.

Chaque espèce animale sur terre a son TOTEM.

Même l’espèce humaine !

C’est l’Image de l’Homme.

Le Visage de l’Homme.

Car l’homme a l’Image de l’Homme en Dieu.

Une image “adamique”, celle de l’Adam parfait, avant qu’il ne s’incarne et ne devienne l’Adam trop académique d’une espèce humaine en MAL d’inspiration et vouée à la disparition.

Et l’Image de l’Adam parfait, quand l’Homme est incarné, c’est Jésus-CHRIST.

C’est Lui, le CHRIST, le “TOTEM” de l’espèce humaine, ce que les chamans indiens et africains ont su reconnaître.

Car les tribus de “sauvages” n’ont pas été “converties” par des hommes ignorants de leurs propres lois et de leur foi divine.

Ils ont suivi, ces “sauvages”, un autre chemin de connaissance qui les a conduits vers Dieu, par leur “Grand Esprit”.

Intuitivement, ils ont “vu” Son Visage, le Visage de l’Homme fait homme en eux.

Et ils ont su reconnaître le Visage de l’Homme, là où les “visages pâles” ne voyaient que le visage d’un prophète, le “fils de l’Homme”.

Détail du visage

CHRIST ressuscitant d’ARCABAS

C’est pour cette raison que la foi chrétienne des croyants “animistes” est plus forte et plus ancrée dans la sagesse divine que celle des hommes blancs qui se croient supérieurs à eux.

Lorsqu’une tribu a un “animal-totem”, elle peut faire alliance avec l’espèce animale représentée par ce Totem.

Mais l’espèce humaine, elle, a perdu son propre totem.

Elle a perdu l’Image parfaite de l’Homme.

Elle n’a plus d’Idée, l’Idée de sa propre espèce.

Sans “IDEe-al”, les hommes blancs se sont perdus.

Sans “IDE-e” d’eux-mêmes, ils se cherchent partout et ne se trouvent nulle part.

Il ne faut pas mépriser les voix de la sagesse “naturelle”, les voix des tribus autochtones, des hommes qui vivent au contact et dans les secrets de la nature.

Eux savent !

Ils savent que les jours de l’homme blanc sont comptés.

Mais que, par sa faute, la faute de l’homme blanc, les jours de tous les hommes sont comptés sur cette planète si la voix des hommes qui connaissent le Visage de Dieu ne s’élève plus.

DogmaChrist ressuscitant

« Christ ressuscitant », Arcabas, 2001
Matière : bois
Dimensions : 2,40 m x 2,40 m
Emplacement : église du Saint-Esprit et du martyre de saint Alexandre, Porto Viejo, Équateur

Malheur aux hommes qui n’ont pas rencontré l’Homme !

Ceux qu’ils prennent pour des bêtes, leurs congénères qu’ils traitent de sauvages et maltraitent, les privant de ressources et les dépossédant de leurs terres, leur sont mille fois supérieurs.

Car le progrès technologique des hommes dits civilisés va causer leur perte.

Ils se dévoreront entre eux, n’ayant pas mis l’Image de l’Homme au-dessus de leurs appétits animaux.

Quel rapport avec Manon ?

Je l’ignore.

Dans un trousseau de clefs co-existent, co-habitent différentes clefs qui n’ouvrent pas toutes les mêmes portes.

Mais pourtant ces portes appartiennent toutes à la même maison, la “Maison-Dieu”.

Je vous livre une clef de ce rêve étrange :

Peut-être !

Car, pour moi, Manon existe !

[ L’origine du prénom Manon est très controversée. Tous s’accordent à dire qu’il est dérivé de Myriam. En revanche, beaucoup parlent d’une origine hébraïque, comme dit précédemment, tandis que d’autres avancent plutôt une origine égyptienne. Il viendrait ainsi du mot « mry » qui veut dire « aimer ».

Signification du prénom Manon – Prénoms

https://www.prenoms.com/prenom/signification-prenom-MANON.html ]

Faites de beaux rêves !

De COLUCHE : – “Qui c’est qui peut me dire ce qu’est un SDF qu’est pas un migrant ? Ou un migrant qu’est pas un SDF ? Pass’que quand tu migres, t’es un SDF, non ? Et quand t’es un SDF, t’es pas un peu des fois un migrant piss’que t’habites nulle part ?”

 

Résultat de recherche d'images pour "migrants sdf"

Véro, elle tapotait et elle tripotait son clavier à la recherche de…

Du grand amour, tu connais les femmes !

Meuh non…

Elle cherchait à savoir combien de journaux publics avaient un fil d’actualité sur les migrants, la grande nouveauté du siècle, comme s’y avaient jamais eu d’migrants avant !

Ni de guerres, ni de famines.

Bon, mais faut bien que le patronat renouvelle sa main d’oeuvre…

De préférence étrangère !

Sinon y comprendraient le Code du Travail et y pourraient pas s’faire exploiter à la place des Français sans travail qui veulent plus…

– Nan, j’ai pas dit pas travailler !

qui veulent plus s’faire exploiter.

Mais voudraient bien travailler, plutôt honnêtement, quoi !, dignement, quoi,…

Tu m’comprends quand j’te parle ?

Ou tu fais semblant comme “MACRO-N-omie” ?

Résultat de recherche d'images pour "coluche migration"

Bon, où j’en étais déjà dans ma migration ?

Donc j’te disais qu’Véro, elle cherchait les journaux publics qui s’font du fric sur le dos des migrants, comme les “z’assauces” qui s’font un max de blé avec les fonds publics sur le dos… le dos des “cons-tribuables” !

Pas toujours les migrants, merde !

C’est que ça rapporte gros, ce trafic de migrants !

Moi, j’ai conseillé à Véro d’ouvrir une auberge pour migrants.

Elle sera toujours pleine, son auberge !

Et elle, elle sera toujours pleine aux as.

Grâce à la générosité EXEMPLAIRE de l’Etat français quand y s’agit de loger, nourrir et habiller des non-Français, c’est à dire des migrants que des patrons français vont pouvoir faire travailler comme des esclaves.

En fait, si, l’Etat français, y l’est au service des Français !

De certains Français.

Si t’es patron et que t’as une multinationale.

Résultat de recherche d'images pour "multinationale"

Français, z’avez perdu vos colonies ?

Rassurez-vous !

Vous n’avez pas tout perdu !

L’Afrique vient à vous avec ses nouveaux esclaves.

Chouette !

Donc qu’est-ce que j’te disais déjà ?

Ah oui, les migrants.

Y me donnent la migraine, à force, ces cons qui font des kilomètres pour se faire exploiter par des colons qu’ils détestent.

Y pensent quand même pas que c’est par philanthropie que leurs riches colonisateurs les attirent en Europe ?

Qu’y sont cons !

Vous aussi, d’ailleurs.

Mais depuis l’temps que je vous l’dis, vous l’savez déjà, non ?

– Ah non ?

Tant pis, c’est qu’vous l’êtes vraiment, cons !

Alors, tu vois, au début du XXème siècle…

Nanp, plutôt au milieu.

Bon, on va dire, y’a pas longtemps !

La France, De GAULLE, le copain à Véro qu’est pas son copain mais son employeur intérimaire,

[ça rime avec Bruno LE MAIRE, j’vous ai rien dit ! Véro, elle a une command’du Général pour LE MAIRE. Le Père appelle le Fils !]

bref De GAULLE, comme l’écrit si mal Véro, y l’a libéré l’Afrique…

Et nos colonies !

Qui lui en ont vach’ment voulu.

Surtout l’Algérie !

Tous ces morts pour rien.

Y fallait l’dire de suite qu’l’Algérie était française et le resterait, merde !

Y’a qu’à voir en France le nombre d’Algériens qu’y a aujourd’hui et qu’y voulaient pas être français autrefois.

Résultat de recherche d'images pour "algérie française"

C’est ça, les migrations en France  !

C’est coloniser un pays qui vous a colonisés pour vous venger d’avoir été ridiculisés pendant… un ou deux siècles, j’sais plus, colonisés par ce même pays où vous voulez revenir pour y redevenir colonisés.

Toi, tu sais, la date ? Tu la connaissais ?

Alors pourquoi tu t’marres que j’connaisse pas bien ton histoire ?

Pass’que c’est plus-se ton histoire que la mienne, non ?!

L’Italie, elle a pas été colonisée par la France.

Ou pas longtemps.

Pas encore !

Mais ça ne saurait tarder, vu l’bordel qu’y règne en Italie.

Pourquoi j’te parle de l’Italie ?

Pass’que, Ducon, COLUCCI, c’est PAS PAREIL que MERAH.

Tu piges ?

La différence ? Moi j’aime la France, le pinard et les cochonn..ailles.

Nan, j’ai pas dit les “cochonneries” !

Mais j’aime bien aussi, j’avoue.

J’avoue tout !

Même c’que tu sais pas, ni moi non plus.

Ni encore moins Véro !

Pass’qu’y faut l’dire.

Sinon, au TGI de Perpignan, y vont encore la faire entendre pour pas avoir dit c’qu’elle savait pas ou pour avoir dit c’qu’elle savait !

Mêm’qu’à Paris, y supporte pas non plus la vérité.

Et ça, c’est pire !

De dire ce que tu sais, aujourd’hui, en France… si, si !

Faut mieux dire des conneries que la vérité, en France.

Sinon… faut migrer !

Pass’qu’y en a, en France, des persécutés politiques !

Résultat de recherche d'images pour "France droit de la presse images"

Plus que tu crois !

T’imagines même pas.

Plein en prison.

Si tu savais !

Les gens, y croient qu’y vont pouvoir s’défendre, dire la vérité !

Surtout pas, malheureux !!!!!!!!!!

Qu’les juges vont les aider !

Tu parles…

Bah non, faut pas parler, justement !

Tais-toi !!!

Ferme ta gueule, avant qu’ils ne ferment ton blog.

De toute façon, y fermeront ton blog aussi.

Ou tout comme :

– “Access denied !”

C’est la nouvelle mode.

Tu sais pas d’où ça vient, mais tu sais qu’toi, tu peux pas y aller, sur ton site ou sur le site du délinquant politique, le futur prisonnier d’opinion.

– T’as une opinion ?

Nan, t’opines pas, jamais ? C’est vrai, c’mensonge ?

Tant mieux.

Pass’que sinon, faudrait qu’tu migres !

Avoir une opinion contraire à l’opinion des moutons français, c’est comme avoir un Opinel quand t’es fouillé par des flics.

J’te rassure :

– Plus t’es con, plus ton avenir est en France.

Alors, rassuré ?

C’est pourquoi qu’la France est très généreuse avec tous les cons qu’y l’aiment pas mais veulent venir vivre dans un pays qu’y z’aiment pas !

Tu irais vivr’, toi, dans un pays qu’t’aimes pas ?

Bon, alors t’es pas con.

Si t’as dit “non” !

Si t’as dit “oui”, reste-z-y !, en France, Ducon.

Résultat de recherche d'images pour "haine de leurs pays france"

C’est un pays fait pour toi, où ne vivent que des cons qu’aiment pas leur pays.

Après tu t’étonnes qu’y z’aient pas envie d’travailler pour leur pays !!!

Piss’qu’ils l’aiment pas !

Moi, j’suis gaucho.

J’aime pas la France mais j’aime bien qu’elle me donne de quoi vivre, de quoi me nourrir, de quoi me loger et de quoi m’habiller !

Normal, quoi.

Comme “Normal 1er“, suivi de près par son fils spirituel “Normal 2ème” qui trouve normal d’accueillir en France des “migrants” d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, pays en guerre contre… la France !

Sinon, si sont pas en guerre, y sont en paix, non ?

Et si y sont en paix, pourquoi qu’y viennent en France, si c’est pas pour faire la guerre et pouvoir dire :

– “Nous, on est en guerre ! Donc on a le droit de rester en France.”

Et toi, Ducon, comme moi, le gaucho, tu dis quoi ?

– “Ah bon, vous z’êtes en guerre contre qui, les anciens colonisés ?”

– “Contre la France !

Et toi, Ducon, t’applaudis :

– “A mort, la France !”

– “A mort, les Français !” qu’y répondent les migrants.

Autant qu’tu dises :

– “A mort, Ducon !”

Pass’que Ducon, c’est toi, Ducon.

Résultat de recherche d'images pour "haine de leurs pays france"

Ecrit par Widad KEFTI, journaliste du “BONDY BLOG” 

T’es français, non ?

Et le con, tu sais c’qu’y m’répond :

– “Nan, j’ai pas d’pays, moi !”

Encore un con à rajouter sur la liste des cons qui migrent pour venir dans un pays qu’y z’aiment pas, y mourir et y faire mourir les cons qu’y sont comme Ducon.

Note bien, qu’au final, j’pleure pas sur tous ces cons qu’y pleurent sur ceux qu’y veulent leur faire la peau.

Non !

Moi, j’pleure que sur moi.

D’avoir été assez con pour créer une “assauss” qu’a plus un rond pour les SDF qu’ont pas de ronds, alors qu’y suffit de dire “Migrants” pour avoir des “tunes” !

 – Et que les “Restau du Coeur”, qui tournent et turbinent encore, puissent faire à nouveau un peu la fortune des SDF, la fortune du pot.

Voilà pourquoi je pleure !

Résultat de recherche d'images pour "resto du coeur"

C’est pour ça que j’te pose la question, “c’te-euh” question d’importance en France :

– Qu’est-ce qu’y faut faire en France pour avoir des fonds publics quand on s’occupe des SDF ? Pass’que SDF, c’est un peu beaucoup être en migration, non ?

C’est un peu comme le mouvement perpétuel, un SDF.

Il est tout le temps en mouvement perpétuel.

Ce sont eux, les inventeurs du mouvement perpétuel, les SDF.

– “Bouge de là !” qu’y disent les colonisateurs.

Le trottoir, c’est à eux, aux colons !

Sauf la merde des chiens.

Là, ils recherchent leurs propriétaires.

Y leur arrivent même de faire des recherches ADN sur des crottes de toutous.

Faut être fous, non ?

Tandis que, pour les SDF, personne ne les connaît, ni ne veut les reconnaître.

Y sont tout seuls !

Tout seuls, merde !!!!!!!!!

Résultat de recherche d'images pour "SDF"

Vous entendez ça ?

Qu’est-ce qu’y faut faire en France pour que vous vous occupiez de vos SDF ?

Bon, alors, j’me suis dit :

– On va ouvrir des “Restau du Coeur” “spécial Migrants” et uniquement pour migrants.

Sinon t’as pas droit aux fonds publics.

Sauf que, dans “migrants”, pour moi, y’a SDF.

Capito ?

Comme ça, je sauve mes “Restau du Coeur”, les migrants qui sont SDF et les SDF qui sont toujours en migration, jamais logés, jamais nourris, jamais blanchis.

Pass’qu’en France, t’as le droit d’être aidé(e) par l’Etat français, UNIQUEMENT et SEULEMENT SI t’es pas français(e).

– Hein, que c’est vrai ?

Remarque, tu peux faire comme Véro.

Et laisser ta voiture à un clochard qui fait la cloche sur un trottoir, un peu plus loin, là où tu viens de te garer.

Le temps de la reprendre plus tard.

Là, t’en as pas besoin, non, quand t’es pas dedans ?

Alors, qu’est-ce que ça peut te foutre que quelqu’un d’autre y dorme ?

Au contraire, tu t’la f’ras pas voler, comme ça.

Et, pour le clodo, y peut enfin dormir un peu plus confortablement.

Si t’as pas peur d’avoir du coeur, à défaut d’avoir du fric !

Mais tu peux avoir du fric et pas de coeur.

Car, c’est pas le tout d’avoir du fric, y faut aussi avoir du coeur.

Si t’as pas de coeur, ça te sert à rien !

Juste à t’empiffrer et à pas pouvoir piffrer tous ceux qui osent te demander de l’aide !

T’as toujours une excuse pour pas les aider.

Résultat de recherche d'images pour "SDF"

Comme Emmanuel MACRON.

Ou Bruno LE MAIRE, qu’est pas encore le “petit Père de la France”, de son peuple.

C’est d’leur faute, si les Français sont dans la merde !

La dette publique, c’est d’leur faute !

Pas d’la faute de ces cons de patrons du CACa40 qui s’en foutent plein les poches en délocalisant leurs entreprises et en désindustrialisant la France, leur patrie !

Sauf qu’eux, les patrons du CACa40, ce sont de vrais migrants !

Ils n’ont ni pays, ni attache nationale.

Surtout pas “NATIONALE”.

Le gros mot !!!!!!!!!

Merde !, la tache.

J’ai dit “NATIONAL” !

Me voilà fâcho, en plus d’être fauss’ment gaucho.

Emmanuel MACRON, tu vas voir, y va l’sortir du dictionnaire français, le mot “NATIONAL”.

Il est trop subversif et révolutionnaire, le mot “NATIONAL”.

Ca craint, le “NATIONAL” !

Même le FN, y z’ont décidé de supprimer du “Front” un adjectif déqualifiant, le qualificatif “NATIONAL” !

– A bas le “NATIONAL” !

– Vive l’INTERNATIONAL !

Qu’y disent, tous ces cons !

Bon, mais moi, j’m’égare.

C’est qu’c’est grand, l’INTERNATIONAL !

Au fait, t’es où ?

Rappelle-moi !

Où ça ?

En France ?

T’es sûr(e) ?

Plus pour longtemps.

Tu sais où t’habites ?

Résultat de recherche d'images pour "France"

Encore !

La France.

Mais, dans pas longtemps, t’habiteras nulle part.

C’est ça, la suppression de la taxe d’habitation, le droit de n’habiter nulle part partout dans le monde entier.

Partout chez toi, sauf que t’auras nulle part où crécher.

D’ailleurs, les crèches aussi, elles seront interdites dans les Mairies.

Piss’qu’y aura plus de Mairies.

Mais vous aurez Bruno LE MAIRE et ses économies d’échelle.

Ah ! Pass’que tu croyais que c’était pour te faire plaisir, la suppression de ta taxe d’habitation ?

Qu’il est con !

C’est comme pour les patrons qui nous font le grand coup de l’apitoiement “INTERNATIONAL” !

Ouvrez vos portes aux migrants !

Laissez-leur vos maisons et votre travail.

Qu’y voudront pas, d’ailleurs…

Y viennent pas pour travailler !

Ca s’saurait, sinon !!!

Y viennent pour repeupler la France, bande de fainéants de la braguette !

Pass’qu’y paraît qu’vous faîtes pas assez d’enfants.

C’est dommage, pass’que les allocs, avec deux ou trois femmes, ça peut rapporter gros.

C’est comme gagner le gros lot à la loterie NATIONALE.

Bon, OK, faudra qu’tu changes de religion.

Mais, comme tu crois en rien, ça devrait pas te poser trop de problèmes.

Tu mets tes gonzesses au pieu et t’as plus qu’à labourer !

C’est un peu comme le mac qui met ses gagneuses sur un trottoir et qui passe relever les compteurs le soir.

Sauf que toi, tu relèveras les tirelires.

T’auras juste à tirer ton coup dans la fente de tes tirelires.

Si t’es pas trop vieux !

Résultat de recherche d'images pour "polygamie islam"

C’est mieux que d’se faire exploiter par un con de Chrétien, non ?

Un Chrétien qui l’est plus, d’ailleurs, depuis longtemps !

Sinon y réagirait.

S’il est con, le Chrétien, y l’est toujours !

Et même plus qu’avant, quand il ne l’est plus.

Les pieds sur la table et le cul sur le canapé devant ton écran de c’que tu veux, à toi, la belle vie !

Tes gagneuses, elles te font le ménage et, en prime, pass’qu’t’es gentil et qu’t’es un mec bien, un mec de la Mecque émancipé, t’acceptes qu’elles aillent faire des ménages pour toi et la dizaine de gosses que t’auras pas nourris, si elles sont sages !

Pass’que tu veux pas qu’ils soient pourris, comme toi, hein, tes gosses ?

C’est ça, les rendre grosses, en s’engrossant sur le service public, l’aide à la natalité.

Moi j’dis qu’y a pire comme perspective d’avenir.

Normal, comme Normal 1er et Normal second,

– Véro, elle veut pas de jeux de mots sur Normal “ce…”, sinon elle va encore repasser devant la XVIIème Chambre Correctionnelle du Français à Paris, langue bientôt morte.

Donc je disais :

Normal, comme Normal 1er et Normal second,y rêvent que de ça !

– Une France de pondeuses, avec des ventres à louer à l’INTERNATIONAL !

La France non plus rurale mais génitale !

Que des génisses, avec des laboureurs payés par l’Etat à rien foutre, des laboureurs de Q !

C’est sûr que ça va aider la France à reprendre son rang économique et intellectuel dans le monde occidental.

Dans le tiers-monde ?

Ouaip !

On s’ra les Rois-Fainéants des pays du tiers-monde grâce à la migration.

Et on s’ra tous voilés, même les mecs, pour prouver qu’on est EGALITAIRES.

S’il vous plaît, quoi !, pass’qu’on est français et qu’on a une devise, nous, l’EGALITE !

Même si c’est pas nous qui accouchons et qui faisons le ménage !

Nous, on s’content’ra de saloper l’intérieur des maisons et des ventres des femmes comme des cochons, bien d’chez nous !

Car y faut bien occuper nos salopes de femmes quand on fait pas avec elles des cochonneries.

C’est ça, être français !

Et, en plus, on pourra même se sauter nos gamines !

Résultat de recherche d'images pour "polygamie islam fertilité"

Que demande le peuple ?

Rien.

Rien de plus.

Juste devenir “muzz” et pouvoir lézarder au soleil avec burkas, babouches et burnous, comme au bled !

*”Muzz-sarder” :

– Tu veux la définition, tant qu’on parle encore un peu français ?

C’est comme être migrants, “musarder”, tu vas voir :

_______________________________________________________

http://www.cnrtl.fr/definition/musarder

[ Familier

A. − Passer son temps à rêvasser: en partic. flâner en s’attardant à des riens. Synon. s’attarder, badauder (fam.), baguenauder (fam.), flâner, lanterner, traînailler, traînasser, traîner. Musarder dans les rues, devant des vitrines, le long d’un chemin; perdre son temps à musarder. Ils musardaient aux étalages des magasins, s’arrêtaient aux carrefours pour écouter la chanson en vogue, c’est ainsi que Renée fit la découverte de Paris (Dabit,Hôtel,1929, p.33).À musarder ainsi le long de la route, nous n’arriverons que le soir à Puebla de Sanabria (T’Serstevens,Itinér. esp.,1963, p.264):

[…]

DÉR.

Musardeur, euse, adj. et subst.;musardier, subst. masc.,littér. (Personne ou p. méton. attribut de la personne) qui est enclin -ine à musarder. Synon. Flâneur. Essayer de réaliser cet état de blanc intérieur, d’écran vide d’images, que connaissent et savourent les rêveurs et les musardiers (L. Daudet, Monde images,1919, p.89). Reprendre l’autre régime (…), cette instruction rompue, indulgente et n’appuyant pas trop le licol. M. Richard s’y entendait à merveille, étant de tempérament musardeur. Que de fois la promenade nous tint-elle lieu de leçon! (Gide,Si le grain,1924, p.480).P. métaph. Pour gagner Cérilly il faut encore, de Moulins, trois ou quatre heures d’un petit train musardeur (Gide,Journal,1909, p.282) ]

___________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "migrants sdf"

Pendant ce temps, nos SDF pass’qu’y sont français, ces cons ! qu’y sont pas encore migrants, y sont regardés avec dédain ou poignardés par des citadins déséquilibrés !

Y font la manche, au lieu d’laisser tomber le futal et d’aller enQler deux ou trois mémères en burkas.

Y z’ont rien compris, eux non plus !

Le NATIONAL, ça coûte cher aux Français.

Faut arrêter d’être cons !

Allez au Maroc et demandez l’asile.

Un mineur marocain contre un majeur chrétien !

Français, le majeur, et plus longtemps chrétien.

Surtout dans le royaume chérifien.

Ensuite, tu reviens en France, le SDF.

Tu vends du shit, du « hackik-hic ».

Et tu deviens un vrai nabab, respecté des autorités locales et NATIONALES.

Alors la France prend enfin une dimension INTERNATIONALE sur le plan touristique et non plus seulement migratoire.

Elle vend du Q, encore du Q et toujours plus de Q, grâce à la religion qui autorise tout.

Pédophilie sans risque de sanctions !

T’épouses une mineure de six ans et, ensuite, tu la répudies à neuf ans, le mariage consommé !

C’est beau, l’Islam, non ?

Pass’que j’ai encore entendu personne de haut placé condamner les mariages forcés…,

forcés forcément piss’qu’elles sont mineures,

des fillettes, consentantes, « FORCE-ment » piss’qu’on leur demande pas leur avis !

Et pendant ce temps, nos curés de campagne tremblent devant des gamins qui pourraient les dénoncer, alors que si z’étaient musulmans, y pourraient tout se permettre.

T’imagine si des curés excisaient des petites filles ?

Eh ben, Ducon, l’excision est admise par des Imams.

Résultat de recherche d'images pour "excision islam"

De fait, l’excision est admise en France puisque la France tolère des Imams qui tolèrent l’excision.

La TOLERANCE religieuse nous impose en France de tout tolérer, c’est à dire de supporter la souffrance d’autrui, même celle des enfants.

C’est sûr que c’est plus facile pour moi de supporter la souffrance de l’excision d’une petite fille de six ou de dix ans, que si j’étais moi-même excisé !

Pendant ce temps, Marlène SCHIAPPA, la reine des gaffeuses, toujours joyeuse,  la nouvelle et inénarrable Secrétaire d’Etat aux droits d’la Femme, (ah non !, y’a plus), donc la nouvelle et incomparable Secrétaire d’Etat à l’Egalité qu’existe pas entre les hommes et les femmes,  elle s’attaque aux horribles et terribles épisiotomies pratiquées par les chirurgiens français.

Donc j’ai décidé  qu’à partir d’aujourd’hui :

  1.  les « Restau du Coeur » afficheraient « menu halal » plutôt que laïcité NATIONALE,

[y paraît que certaines antennes des « Restau du Coeur » ont déjà commencé à déclarer « haram » les cochonneries, avec ma photo au-dessus de leur enseigne !]

2. que les « Restau du Coeur » se ficheraient des SDF et les ficheraient dehors pour ne laisser aucun migrant dehors et ne laisser aucune subvention publique dehors aussi !,

3. et qu’il y aurait des cours d’arabe coranique organisés par les « Restau du Coeur » pour aider les Français à s’intégrer et à devenir migrants, eux aussi.

TOUS PAREILS !

Bah, ensuite quoi ?

Je ferais comme d’autres associations culturelles/cultuelles, je ferais construire des minarets au-dessus des locaux des « Restau du Coeur » devenus des mosquées, c’est à dire des associations culturelles pour pouvoir attirer les migrants et les fonds saoudiens.

Car, plus il y a de migrants, plus j’aurais d’argent pour aider… les migrants, bien sûr !

Qu’allez-vous imaginer ?

Et toi, Ducon, tu pourras venir bouffer du mouton tous les jours, un mouton qu’on aura saigné sous tes yeux pour bien te montrer combien qu’on est gentils pour toi et comment qu’on pourrait devenir méchants, si toi, t’es pas gentil !

Résultat de recherche d'images pour "moutons égorgés musulmans"

Véro est horrifiée.

Si elle avait su, elle m’aurait pas laissé commencer.

Mais Véro est courageuse.

Si elle commençait à nous censurer, alors !, qui vous dirait la vérité, bande de cons ?

Nan, j’laisse pas tomber les SDF français.

Y m’retrouv’ront au Paradis.

Enfin, quand j’y serais !

Pour l’instant, j’ai encore quelques comptes à régler avec le pouvoir socialiste.

Si vous voulez me faire plaisir, vraiment si vous le voulez bien, ouvrez les portes de votre coeur,

– coeur, comme “Restau du Coeur” !

ouvrez les portes de votre voiture, comme ça on vous la volera pas !,

– et ouvrez les portes de votre maison, comme Guillaume MEURICE.

Les seules radios qui ont un fil d’actualité sur les SDF en France, en tous cas celles sélectionnées par l’ami Google, ce sont :

– FRANCE Inter et FRANCE Info.

Comme “par hasard”, Guillaume MEURICE, le “comique” qu’y disent les cons !, y travaille à FRANCE Inter.

C’est lui, le comique qu’a fait preuve d’HUMANITE,

– HUMANITE, le seul journal de la presse écrite NATIONALE qui a un fil d’actualité sur les SDF selon l’ami Google,

en laissant les clefs de son appartement en vacance à un SDF pass’qu’y partait en vacances, lui, Guillaume MEURICE.

Résultat de recherche d'images pour "guillaume meurice SDF"

T’en connais beaucoup qui font ça ?

Moi, pour l’instant, j’en connais qu’un seul qui a laissé son appart à un SDF pass’qu’y partait en vacances.

Et tu sais comment y s’appelle le SDF ?

Ca, ça va faire plaisir à Véro !

Y s’appelle “CHRIS”.

Sur Twitter, vous le trouverez à @Pagechris75.

Car il a un nom, le SDF.

Figurez-vous que c’est un homme, l’Homme, comme dirait Véro, le visage de l’Homme.

Au Moyen-Âge, au temps de Jeanne d’Arc et des femmes qu’étaient pas seulement des pondeuses, les Francs, y gardaient toujours une place à table pour le voyageur fatigué ou égaré.

Pass’qu’y croyaient qu’ça pouvait être Jésus !

Mon pote Jésus.

Tu vois, les migrants, ça date pas d’hier !

Seulement, le voyageur, y passait.

Y s’attardait pas.

Y migrait quoi.

Y disait pas :

– “J’y suis, j’y reste ! Et maintenant que j’y reste, donne-moi aussi, tant qu’à faire, ta femme, ton lit et ta maison. Et toutes tes autres affaires. Et toi ? Bah, t’as qu’à partir ! Migrer.

J’vous donne le lien, un lien qui fait du bien au coeur !

https://www.telestar.fr/people/guillaume-meurice-prete-son-appartement-a-un-sdf-pendant-ses-vacances-293215

N’oubliez pas CHRIS-(t).

Page

Page

@Pagechris75

«Il n’y a de nouveau que ce qui est oublié». Rose Bertin…

Sdf 2.0 nomade vivant d’humour et d’eau fraîche…

Paris
 
Inscrit en avril 2016
____________________________________________________________________________

Il n’y a jamais de hasard.

C’que vous dit Véro, tout le temps.

Des “CHRIS-t”, il y en a partout, tout autour de vous !

Allez-vous les laisser dormir dans la rue ?

Tout nuuuuuuus ????????

[Voix de COLUCHE qui monte dans les aigus !]

Et pensez à écouter FRANCE Inter, quand y’aura Guillaume MEURICE.

Ou pas.

A cause du fil d’actualité sur les SDF.

Oui, je sais, le choix est un peu limité pour ce fil d’actualité.

Y’a que deux radios qui s’y collent :

– FRANCE Inter

– et FRANCE Info.

C’est tout dire !

Pour l’Huma, y’a rien à dire.

Sauf que l’acheter, ce serait un SIGNAL, une façon de dire que vous approuvez qu’un journal de la presse écrite NATIONALE ait un fil d’actualité sur les S.D.F..

“L’Huma” comme “HUMANITE”.

Pourtant j’suis pas gaucho, pas trop  !

Un peu macho, mais pas trop gaucho.

Même que ça m’énerve un peu de devoir le signaler.

Résultat de recherche d'images pour "@pagechris75"

Par contre, si vous tapez “migrants” sur Google, c’est là que vous comprendrez pourquoi c’est l’invasion migratoire.

Y’en a partout des fils d’actualité sur les “migrants” qui viennent en France, ce pays qui les a colonisés et ridiculisés !

Ce pays qu’y z’aiment pas, la France !

Pas plus que vous !

D’ailleurs, pourquoi vous voudriez qu’y z’aiment “plus-se” que vous un pays que vous n’aimez pas ?

C’est vrai, quoi !

Soyons logiques.

Et vous aussi.

Foutez le camp !

Et laissez la France aux Français qui aiment la France.

Comme quoi, les subventions publiques, ça sert bien à quelque chose !

Essayez pour voir.

Dites :

– “Migrants !”

Ecrivez :

– “Migrants !”

Filmez :

– “Migrants !”

L’argent coule à flots comme chez les richards.

D’ailleurs, moi, faut qu’j’appelle Véro, l’autr’Véro, pour qu’elle change le nom de mon association “Les Restau du Coeur”, qu’elle rajoute “pour les migrants” ou qu’elle l’appelle “L’auberge des Migrants”,

  •  en souvenir de L’Auberge Rouge”, celle qui dévorait ses voyageurs.

Pass’qu’on sait bien, tous !, que toute cette débauche de bons sentiments, c’est pour cacher le trafic d’êtres humains.

Si les patrons débauchent les Français et qu’y veulent que l’Etat loge, nourrisse et blanchisse les migrants, c’est pour pouvoir mieux les exploiter, tous, migrants et Français devenus SDF.

La seule obligation d’un patron esclavagiste avec ses ouvriers, ses esclaves, c’est de les loger, les nourrir et les vêtir, un peu, quoi !, pas trop non plus !

L’avenir de la France, c’est le passé, son passé !

Redevenir ce qu’elle était, un pays négrier d’esclavagistes !

Comme ça, les nègres, y s’ront vraiment chez eux, comme avant, chez les néo-colons !

Tous néo-cons, TOUS FRANCAIS détestant la France, leur pays.

Résultat de recherche d'images pour "coluche migration"