Où sont les croix ? Et les “Je crois en Toi” ? Qui cherche encore la face du Seigneur et Son visage dans le visage de l’autre qui lui fait face, la Sainte Face du Seigneur ? Où est le visage du CHRIST dans l’église catholique d’aujourd’hui, le visage de Jésus, de l’Homme portant Sa croix ?

J’essuie doucement Son visage.

Il porte Sa croix.

La sueur dégouline de Son visage, comme des larmes silencieuses.

sainte-face.jpg

Je cherche Son visage si grave et si beau.

J’essuie l’écran de la télévision.

Je cherche un visage qui porte Sa face, Sa Sainte Face.

Aucun ne porte Sa croix.

Aucun ne porte sa croix.

A Lui.

A lui.

C’est le Jour du Seigneur.

C’était pourtant le jour de dimanche, le dimanche du 1er février 2015, dimanche du Temps ordinaire, un temps véritablement ordinaire, trop ordinaire.

La messe était célébrée à l’église Saint-Jean BOSCO à Paris, dans le XXème arrondissement.

Les officiants officiaient devant ou derrière l’autel, officiers du CHRIST, représentant le Fils qui Lui-même représentait le Père et demandant grâce pour tous les péchés de la terre. L’Agneau qu’ils sacrifiaient sous nos yeux étaient un peu d’eux-mêmes, un peu de nous-mêmes et totalement Lui-même, Lui qui avait porté Sa croix jusqu’au Calvaire, notre croix qu’Il nous demande de porter comme Lui tous les jours de notre vie.

Matthieu

10.38. Celui qui ne prend pas sa croix, et ne Me suit pas, n’est pas digne de Moi.

39 Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de Moi la retrouvera.

Pourtant aucun prêtre ne portait sa croix.

Ils étaient tous affublés de chasubles sans croix, à croire qu’ils n’étaient pas chrétiens.

Seul un officiant asiatique portait une écharpe lui barrant la poitrine avec une croix sur le coeur.

Un officiant “étranger” parmi les siens ou “étrange” pour les siens.

Je cherchais les croix, ce signe chrétien de la Foi en Toi, ce signe visible de Tes premiers disciples morts pour avoir porté leurs croix et supporté leurs choix jusqu’au bout, leurs choix de Te suivre, Toi, jusqu’à la Croix.

Il n’y avait point de croix sur eux.

Ces prêtres ne portaient pas sur eux Ta croix, dans la maison de leur Seigneur et Maître.

Quand nos frères musulmans se battent contre la laïcité à l’extérieur de leurs maisons de culte pour inscrire la présence de Dieu dans l’espace public, nous, les Chrétiens, T’effaçons de nous à l’intérieur de Ta maison, Seigneur.

Au nom de quoi ?

Je l’ignore.

De la foi, sans doute.

Une foi qui renie l’Homme au nom de tous les autres hommes.

Une foi qui renie Dieu dans l’Homme.

Que redoutent-ils, ces hommes, pour Te cacher ou se cacher de Toi ?

Qui sont les incultes ?

Le diable se cache dans les détails des procédures et des cultes.

Le diable se cache pour mieux cacher Dieu et habiter Sa maison, occupant l’espace par un vide humain où les rituels deviennent les rictus de la Bête, une Bête à tête humaine.

Les masques effacent la face de Dieu et ils restent l’image des hommes officiant en Ton nom, sans Toi et sans foi en Toi.

Car je me demande vraiment s’ils croient encore en Toi, ces hommes de Dieu ?

Ces hommes qui ne portent plus leurs croix de Chrétiens quand d’autres hommes meurent de par le monde pour avoir porté cette même croix, au bois de laquelle ils sont crucifiés.

Si Tu n’étais pas mortifié, qui l’aurait été ?

J’avais honte.

Honte de cette absence de Toi au sein de ton église.

Ils étaient affublés de chasubles, de robes et de fibules consacrées mais non sacrées.

Toi seul es le sacre.

La croix seule est le sacre du Chrétien.

Pour l’avoir oublié, les Chrétiens de ce monde croient au paradis sur terre et se convertissent aux plaisirs de la Bête qui seule peut satisfaire leurs désirs de bêtes.

Pour plaire au monde, à ce monde-ci, ici-bas, sur terre, déjà presqu’en enfer, des hommes officient sans Toi et sans croix, pour une foi qu’ils ne portent pas plus qu’ils ne portent Ta croix, pensant éviter le “calvaire”.

Tu leur demandes :

Luc 9:23-27

Puis Il dit à tous:

Si quelqu’un veut venir après Moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il Me suive.…

Porter sa croix dans le monde d’aujourd’hui, c’est porter Ta parole !

Et Tu ajoutes :

Luc 14:27

Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne Me suit pas, ne peut être Mon disciple.

Où sont Tes disciples, Seigneur ?

T’ont-ils donc tous abandonnés ?

Paroles du Seigneur :

Annoncer Sa foi, c’est porter Sa croix.

Porter Sa croix, c’est annoncer Sa foi.

Si vous qui vous dîtes être Mes disciples avez peur de porter votre croix, qui pourra porter la Foi dans ce monde malade ?

Marc 8:34

Puis, ayant appelé la foule avec Ses disciples, Il leur dit:

– Si quelqu’un veut venir après Moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il Me suive.

Nous préparerait-on à un oecuménisme sans Toi ?

Sans signes reconnaissables de Ta présence ?

Pour avoir la paix, la paix des hommes, nous allons sacrifier la paix de l’Homme.

Pour avoir la paix, la paix des hommes, nous allons à nouveau Te sacrifier sur l’autel d’une réconciliation avec l’abomination, le retour aux sacrifices animaux et humains.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s