Le Général, Charles De GAULLE, l’homme du destin, du destin de la France : ce qu’il m’a dit et ce qu’il m’a demandé de vous dire. Vous pourrez aussi le retrouver, ce soir, sur France 3.

Les félicitations sont la politesse de la jalousie.

Tout d’abord, le Général De GAULLE  félicite ses deux “poulains”, l’espoir de son mouvement politique [ “Un parti politique doit être en mouvement, pas en stagnation”, affirme-t-il ], Laurent WAUQUIEZ et Bruno LE MAIRE, pour leur ascension politique.

Bruno LE MAIRE   [ photographie choisie par le Général ]

C’est d’eux dont dépendra la capacité de la France à pouvoir se redresser dans une dépression économique sans fin, car elle n’a pas d’autre finalité que servir les fins des aigrefins de la République des “Pourris”.

Vérification faite par moi-même de la possibilité de l’expression “pourri” dans la “bouche” devenue immatérielle du Général De GAULLE, d’où citation, après recherche :

[ « Le choix des candidats n’a pas été heureux, bien souvent » et, durement : * Qu’avions-nous à faire des Legendre, des Barrachin et de tous ces vieux revenants conservateurs ou radicaux de la IIIe République ? ils ont pourri le groupe ».
Les apparentements, bien sûr, avaient joué contre le R.P.F. Le Général avait parfaitement envisagé cette éventualité. «Mais à aucun moment, sous aucun prétexte nous ne pouvions, sans nous renier, entrer dans la danse, nous faire le complice des partis et de leur mauvais coup… » ]

Moi, j’aime bien tout vérifier, pas vous ?

http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/dossiers-thematiques/1946-1958-contre-la-ive-republique/la-traversee-du-desert/analyses/la-traversee-du-desert-1952-1958.php

Donc, rassurée sur la qualité de la “communication”, je continue d’écrire sous sa dictée.

Le meilleur hommage du vice à la vertu, celui de Jean-Christophe CAMBADELIS, un vieux “routard” de la politique, de la “République des pourris” à Bruno LE MAIRE, auquel s’ajoute l’hommage de Stéphane LE FOLL, qui porte si bien son nom pour le Général, hommage à Laurent WAUQUIEZ, comme par hasard les deux élus du peuple les plus méritants pour Charles De GAULLE :

[ Dois-je préciser que c’est le Général qui s’exprime par la plume d’une sympathisante de gauche ? Mais ne vous plaignez pas, car si vous saviez ce que pense François MITERRAND du Parti prétendument Socialiste d’aujourd’hui, vous préfereriez encore lire Charles De GAULLE ! ]

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/02/09/quand-jean-christophe-cambadelis-cible-bruno-le-maire_4573024_823448.html

Quand Jean-Christophe Cambadélis cible Bruno Le Maire

Le Monde.fr | 09.02.2015 à 17h28 • Mis à jour le 09.02.2015 à 17h56

[…]

Pour Jean-Christophe Cambadélis, l’ex-ministre et député de l’Eure, Bruno Le Maire, lui paraît « le plus dangereux » à l’UMP parce qu’il « pense comme Buisson (le très droitier ex-conseiller de Nicolas Sarkozy Patrick Buisson) et se présente comme Juppé. Il faut faire attention à cette candidature ».

L’ancien candidat à la présidence de l’UMP avait ainsi défendu le « ni FN- ni PS » comme consigne de vote pour le second tour de la législative partielle du Doubs. […]

Pour le ministre de l’agriculture et proche de François Hollande, il y a dans le parti présidé par Nicolas Sarkozy, « une fracture assez claire entre ceux qui portent une idée liée à la droite républicaine et gaulliste et puis toute une génération – nouvelle d’ailleurs – avec MM. Wauquiez, Le Maire, d’autres jeunes qui sont sur une radicalisation de droite », selon Le Foll. […] ]

Laurent WAUQUIEZ [ Photographie choisie par le Général De GAULLE, sans doute à cause aussi du titre de l’article ] 

[  Laurent Wauquiez : “Ce qui mine le politique, c’est l’absence d’intégrité”

Peut-être que les élus politiques qui se disent aujourd’hui socialistes et ne le seraient plus, selon François MITERRAND, ont lu mes articles sur un autre blog où déjà le Général De GAULLE annonçait que les deux hommes politiques à droite les plus marquants, car remarquables, du XXIème siècle seront   [J’allais écrire “seraient”, mais il n’est pas d’accord. Donc futur “ferme”, sans conditionnel, “seront”]   Laurent WAUQUIEZ et Bruno LE MAIRE.

Pourquoi ?

Parce que ce sont les seuls qui soient réellement honnêtes.

Et pour faire de la politique, c’est à dire gérer la “chose publique”, la “Res Publica”, la République, il faut être honnête.

Bruno LE MAIRE ne doit faire aucune concession (sic).

Le Général De GAULLE m’envoie l’image d’émissaires pas très clairs, négociant ce qui n’est pas négociable, l’avenir de la France.

Laurent WAUQUIEZ, “mon petit” (sic), ne lâche rien.

Stop, vérification :

– Le terme “petit” est-il familier dans la bouche du Général De GAULLE ?

Recherche… Résultat :

Au fond, vous savez, mon seul rival international, c’est Tintin ! Nous sommes les petits qui ne se laissent pas avoir par les grands. On ne s’en aperçoit pas à cause de ma taille.”

(Source : André MALRAUX citant le Général De GAULLE).

Il y a comme un petit air de ressemblance, effectivement. Je vous dis qui a choisi cette image ?

Je suis sûre que ce n’est pas “par hasard” que le Général m’a conduite vers cette citation.

Je vais arrêter là ce que je devais vous dire de la part du “grand” homme, grand par la taille, grand par son destin.

Il m’a demandé de “rapatrier” sur ce blog les articles rédigés sur un autre blog “sous son nom”.

Donc ne soyez pas surpris de trouver à la suite de cet article des interventions “antérieures”, des preuves de communication avec lui.

Vous aurez ainsi tout loisir de vérifier qu’il ne se trompait pas sur l’avenir de la France, sur ce qui se passe aujourd’hui.

Et, ajoute-t-il, sur ce qui se passera demain.

Advertisements

1 thought on “Le Général, Charles De GAULLE, l’homme du destin, du destin de la France : ce qu’il m’a dit et ce qu’il m’a demandé de vous dire. Vous pourrez aussi le retrouver, ce soir, sur France 3.”

  1. En fait, après lecture de l’article quelque peu dicté et voulu par le “grand homme”, la ressemblance vestimentaire entre le petit Tintin et le grand Laurent s’affiche sans aucun doute.
    Je comprends mieux le choix des photographies.
    Le “bleu” domine, ce “bleu” qui est la couleur de son parti politique, la “droite”, à condition d’être droit soi-même.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s