“Te Deum !” Le chant du cygne de la République française, le signe de Dieu.

Il m’avait demandé d’écrire cet article, avant-hier soir.

J’ai deux jours de retard, à cause d’un AT, un athée ou un TA, pour un RDV bientôt au Tribunal Administratif.

Comme Il m’avait demandé d’écrire sur les “enfants-soldats”, je vais donc écrire.

Les enfants-soldats, aujourd’hui, tout le monde en France aura compris pourquoi j’avais écrit cet article le 20 février 2015.

Car un enfant-soldat français vient d’assassiner un jeune homme arabe israélien, un jeune de 19 ans.

Pour la France, le cauchemar ne fait que commencer.

Et pour moi recommencer.

http://www.20minutes.fr/monde/daesh/1559519-20150310-video-daesh-enfant-execute-homme-soupconne-espionnage

Vidéo de Daesh: Un enfant exécute un homme soupçonné d’espionnage

Ce n’est pas en Afrique, ce n’est pas au Moyen-Orient.

C’est en France, du pays de France, de la France qu’est née cette violence à sa naissance et que cette violence y retournera, comme les enfants retournent dans le berceau de leurs origines.

Ceux qui croient, ces crétins qui ne sont pas chrétiens, que c’est par hasard qu’un drone a survolé l’école juive de Toulouse se trompent.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/03/09/2063224-toulouse-enquete-apres-survol-ecole-juive-drone.html

Toulouse : une enquête après le survol d’une école juive par un drone

Publié le 09/03/2015 à 11:49, Mis à jour le 09/03/2015 à 12:12

[…]

C’est dans cette école, qu’en mars 2012 à Toulouse, Mohamed Merah a assassiné trois enfants et un enseignant. […]

JEAN COHADON

Vous ne L’écoutez pas.

Vous ne le Lisez pas.

Vous refusez de croire en Lui.

Vous préférez croire au “dieu-hasard”.

Mais le “dieu-hasard” n’existe pas.

C’est simplement le nom que vous donnez à votre incompréhension, à votre incapacité à comprendre les événements de ce monde.

Alors écoutez et entendez si vous avez des oreilles pour entendre et des yeux pour voir :

– Comme je Lui posais la question de la fin de cette persécution à mon encontre, si fin il y a, je choisis au hasard une Parole du Seigneur.

– “Je suis vivant !” dit le Seigneur.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai découvert, moi qui ne lis pas souvent l’Ancien Testament, que c’était déjà ce qu’Il répétait souvent au peuple élu, à Son peuple, lorsque celui-ci s’éloignait de Lui.

Aussi, Il dit que les temps sont venus :

Daniel 5 13-21

[ 13 Alors Daniel fut introduit devant le roi. Le roi prit la parole et dit à Daniel: -“Es-tu ce Daniel, l’un des captifs de Juda, que le roi, mon père, a amenés de Juda?

14 J’ai entendu dire de toi que l’esprit des dieux est en toi, et qu’on a trouvé en toi une lumière, une intelligence et une sagesse extraordinaires.

15 Et maintenant les sages, les astrologues ont été amenés devant moi, afin de lire cette écriture et de m’en donner l’interprétation, mais ils ne peuvent donner l’interprétation de la chose.

16 Or j’ai entendu dire que tu peux donner des explications et résoudre les questions difficiles. Si donc tu peux lire cette écriture et m’en donner l’interprétation, tu seras revêtu de pourpre et tu porteras un collier d’or à ton cou, et tu seras le troisième dans le gouvernement du royaume.”

17 Alors Daniel répondit, et dit devant le roi: – “Que tes dons te demeurent, et fais à un autre tes présents; toutefois je lirai l’écriture au roi, et je lui en donnerai l’interprétation.

18 O roi! le Dieu souverain avait donné à Nébucadnetsar, ton père, la royauté et la grandeur, la gloire et la magnificence.

19 Et à cause de la grandeur qu’il lui avait donnée, tous les peuples, nations et langues tremblaient devant lui et le redoutaient. Il faisait mourir ceux qu’il voulait, et il laissait la vie à ceux à qui il voulait. Il élevait ceux qu’il voulait, et abaissait ceux qu’il voulait.

20 Mais son cœur s’étant élevé et son esprit s’étant affermi dans l’orgueil, il fut renversé de son trône royal et dépouillé de sa gloire;

21 Il fut chassé du milieu des enfants des hommes; son cœur fut rendu semblable à celui des bêtes, et son habitation fut avec les ânes sauvages; il fut nourri d’herbe comme les bœufs, et son corps fut trempé de la rosée du ciel, jusqu’à ce qu’il reconnût que le Dieu souverain domine sur le règne des hommes, et qu’il y établit qui il lui plaît.

22 Et toi aussi, Belshatsar, son fils, tu n’as point humilié ton cœur, quoique tu susses toutes ces choses.

23 Mais tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux, et on a apporté les vases de sa maison devant toi, et vous y avez bu du vin, toi et tes grands, tes femmes et tes concubines, et tu as loué les dieux d’argent, d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient, ni n’entendent, ni ne connaissent, et tu n’as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies.

24 C’est alors qu’a été envoyée de sa part cette partie de main, et que cette écriture a été tracée.

25 Voici l’écriture qui a été tracée: MENÉ, MENÉ, THEKEL, UPHARSIN (Compté, compté; pesé et divisé).

26 Et voici l’interprétation de ces paroles: MENÉ: Dieu a compté ton règne, et y a mis fin.

27 THEKEL: tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger.

28 PERES: ton royaume a été divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses.

29 Alors, sur l’ordre de Belshatsar, on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou un collier d’or, et on publia qu’il serait le troisième dans le gouvernement du royaume.

30 Dans cette même nuit Belshatsar, roi des Caldéens, fut tué.

31 Et Darius, le Mède, prit possession du royaume, étant âgé de soixante-deux ans. ]

Qui sont les Mèdes au XXIème siècle ?

[ La province de Médie (Mād) est alors divisée en plusieurs districts, notamment ceux organisés autour de Ecbatane/Hamadan, Bisotun et Nehavend. La cité de Ray (Rhagès pour les Grecs), en Médie orientale près des Portes caspiennes, connaît un essor important depuis la période parthe puis sous les Sassanides. L’Atropatène (Āturpātakān) dispose également d’un des lieux de culte majeurs de la religion officielle de l’Empire sassanide, le zoroastrisme, à Takht-e Suleiman, qui explique la présence d’un palais royal à proximité[60].

La conquête de ces régions par les troupes islamiques, notamment après leur grande victoire sur les Sassanides à Nahavend vers 640 marque une nouvelle étape dans l’histoire de la Médie, désormais désignée par les textes arabes comme « les Montagnes » (al-Djibāl) ou « l’Irak des Barbares » (al-ʿIrāq al-ʿadjamī), et toujours organisée autour de Hamadan, nouveau nom d’Ecbatane[61].]

Source WIKIPEDIA

Prévoyez la trahison de l’Iran et son alliance avec les “Mèdes” ou “l’Irak des Barbares”.

La France sera prise dans un étau entre les Chiites et les Sunnites.

Et le monde basculera.

[ Voici l’écriture qui a été tracée: MENÉ, MENÉ, THEKEL, UPHARSIN (Compté, compté; pesé et divisé).

26 Et voici l’interprétation de ces paroles: MENÉ: Dieu a compté ton règne, et y a mis fin.

27 THEKEL: tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger.

28 PERES: ton royaume a été divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses. ]

Pour avoir régné avec cruauté sur vos peuples, vous serez victimes de cruauté.

Pour avoir opprimé les pauvres, vous serez réduits à la pauvreté.

Il dit :

– “Que reste-t-il aux pauvres, sinon leur liberté ?

Mais, même cette liberté, vous voulez leur ôter.

Or, le principe de la liberté est sacré pour Moi.

Libre est né l’homme pour choisir son destin, choisir la Vie ou la mort.

Libre est né l’Homme !

Si vous ôtez la liberté à Mon peuple, vous périrez.”

Cette nuit, la nuit précédant cette nuit où je vais publier cet article, peut-être à minuit, j’ai rêvé et ce rêve me réveillait.

A chaque fois que je tentais de me rendormir, je voyais s’inscrire le même commandement :

– “Tu ne tueras point !”

C’était terrible.

Je fermais les yeux et à peine commençais-je à dormir qu’Il me montrait, comme des lettres de feu, le même commandement :

– “Tu ne tueras point !”

Ont-ils prévu, ces hommes sans conscience, mais avec toute la science du XXIème siècle, de déclarer la guerre ?

Non, je ne parle pas des Jihadistes.

Je parle de ces élus politiques qui vous dirigent, s’il est permis d’employer le terme “diriger”.

Droit vers l’iceberg, la France est cet énorme paquebot qu’un président prétend conduire, en voulant réduire la puissance et la vitesse, pour aller droit sur l’iceberg.

La messe est dite.

Dans la nuit, la fuite n’est plus possible.

Et ces “bobos” ne savent pas où nous conduire, ces hommes qui ne voient rien venir.

Ils nous conduisent comme eux se conduisent, MAL.

L’avenir est tout tracé : nous coulons.

Et il n’y aura pas assez de gilets de sauvetages pour tout le monde.

Mes yeux se ferment.

La nuit reprend ses droits.

C’est la seule loi que je connaisse, la dure loi de l’alternance, la loi de la souffrance ou de la jouissance, du jour ou de la nuit, de la vie ou de la mort, de la Vie ou de l’inexistence, l’évanescence d’une âme qui s’évanouit.

C’est ce qu’on appelle perdre son âme.

Une route, une voiture s’arrête.

Elle s’arrête devant un grand bâtiment.

C’est une centrale nucléaire.

Je le sais, je ne sais pas comment je le sais, mais je le sais.

Un homme en descend, pas deux, un seul homme.

Au volant de la voiture, un homme attend.

Ils se ressemblent, ces deux hommes, dans la même détermination.

Ils se rassemblent, ces deux hommes, dans le même projet de destruction.

Coupure.

Nous sommes au coeur de la centrale nucléaire.

L’homme, habillé comme un “ninja”, tout en noir, ceinturé d’explosifs, descend dans le coeur de la centrale.

Il est pendu à un filin, mais n’est plus suspendu au fil de la vie.

Il sait qu’il va mourir.

Il sait que nous allons tous mourir.

Il sait exactement ce qu’il doit faire.

Ne pas revenir !

Comme il savait où il devait aller et venir.

L’homme glisse le long de sa corde, la corde du pendu, du condamné à mort.

Personne ne peut le tuer, au risque de précipiter sa chute.

Personne ne peut couper le filin, au risque qu’il ne bute tout le monde, en se faisant exploser.

Personne ne sait comment réagir.

Je vois comme une piscine, une piscine mortelle.

Le “ninja” kamikaze se laisse tomber et l’écran de ma pensée devient comme une explosion, une explosion nucléaire.

Il me montre les vols des drones et je vois, presqu’en souriant, la stupidité des hommes d’aujourd’hui, convaincus qu’il ne s’agit que de jouets, les jouets de “gosses” infernaux.

Il répète :

– “Tu ne tueras point !”

La vanité de nos élus politiques n’a d’égale que l’inanité de leurs décisions politiques.

De toute façon, me dit-Il, ils ne décident plus rien.

Ils font semblant.

Et si le peuple le savait, ce serait une révolution.

Donc il ne faut pas que le peuple sache.

Tout ce qu’ils peuvent faire, ces élus tout nus, c’est interdire la liberté d’expression, interdire de faire savoir, puisqu’ils sont dans l’incapacité la plus totale d’interdire des actions sur le territoire français, des actions mortelles, des actions réelles.

Pas de publicité, pas de vérité !

Il n’y a rien à voir, donc rien à savoir.

Il n’y a rien à montrer, donc rien à démontrer.

C’est le nouveau slogan des médias cacophoniques, le slogan des élus politiques qui veulent prendre des gants pour annoncer au peuple français qu’ils n’ont plus aucun pouvoir, car ils ont vendu la souveraineté de la France.

Ces porteurs de gants blancs qui cachent leur mains quand ils commettent de mauvaises actions se préparent des lendemains d’enfer.

Ils ont vendu les biens de la France !

Ils ont vendu pour rien le peuple de France.

Ce sont des vendus.

Contrairement à moi, dormez-bien, braves gens, l’Etat français veille sur vous !

C’est à dire vous surveille pour que rien, surtout, ne se sache.

Sinon qu’il se cache bien, celui qui veut faire savoir !

Car tout est interdit, tout sera interdit, sauf mentir au peuple de France.

Dans la nuit, rien ne luit.

Ils ont éteint toutes les lumières.

Et les prières ne s’élèvent plus, comme les bonnes pensées.

Il ne reste que la haine, une haine qui rassemble toujours les mêmes, une haine véhiculée par ceux-là mêmes qui prétendent la combattre.

Pour se faire réélire tandis qu’il nous font maudire du MAL qu’ils font au monde.

Advertisements

6 thoughts on ““Te Deum !” Le chant du cygne de la République française, le signe de Dieu.”

  1. http://levangileauquotidien.org/M/FR/

    [ Commentaire du jour : Saint Cyprien
    « Tout royaume divisé devient un désert »

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,14-23.
    En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration.
    Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »
    D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
    Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
    Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.
    Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
    En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
    Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
    Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
    Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. ]

    Saint-Cyprien ?
    Vous avez dit “Saint-Cyprien” ?
    Comme l’affaire BOUILLE et la tambouille des frères de la cote ?

    Like

  2. Le “Te Deum” est chanté lors du sacre d’un Roi.
    C’est un chant à la gloire de Dieu.
    Un sacre est une cérémonie religieuse qui donne un caractère sacré (donc en rapport avec Dieu) à une personne. Généralement la personne sacrée reçoit l’onction d’une pommade sainte administrée par un chef religieux.
    L’origine du sacre semble être la pratique des Hébreux de l’Antiquité dont le roi recevait l’onction par le grand prêtre ou par un prophète, agissant selon la croyance au nom de Yahvé.
    Le sacre s’est transmis dans la civilisation chrétienne. Les rois Carolingiens et les rois Capétiens connaissaient la cérémonie du sacre. D’autres souverains européens étaient aussi sacrés. Aujourd’hui le souverain britannique est toujours sacré.
    Le sacre peut se dérouler plusieurs mois après l’arrivée du roi sur le trône.
    La cérémonie a lieu un dimanche, jour réservé à Dieu dans la religion chrétienne. La cérémonie est présidée par l’archevêque de Reims qui est entouré des évêques de la région ainsi que par les princes du sang, les pairs de France représentants les plus grands fiefs du royaume et les plus grands dignitaires du pays.

    La cérémonie du sacre s’est lentement mise en place au cours du Moyen Âge. A l’époque moderne elle comprend plusieurs étapes :
    – la prestation du serment : le roi jure qu’il protégera l’Église catholique et les biens qu’elle possède dans le royaume ainsi que de combattre les hérétiques ;
    – l’adoubement du roi avec les insignes de chevalier qui sont apportés de l’abbaye de Saint-Denis où ils sont conservés : on remet au roi les souliers, l’éperon d’or et l’épée ;
    – l’onction du sacre avec un chrême fabriqué avec une parcelle de substance tirée de la Sainte ampoule. L’archevêque de Reims fait neuf onctions sur le corps du roi, grâce à des ouvertures pratiquées dans les vêtements su sacre: sur le haut de la tête, sur la poitrine, entre les deux épaules, sur l’épaule droite puis sur l’épaule gauche, ensuite sur la jointure du bras droit puis celle du bras gauche et enfin sur la paume des deux mains. Désormais le roi est « roi par la grâce de Dieu ».
    – la remise des insignes royaux : on passe au roi une tunique couleur jacinthe brodée de fleurs de lys en fil d’or puis on lui enfile une chape et un surcôt. Ces vêtements ressemblent à des vêtements portés par les prêtres catholiques. L’anneau royal est le symbole de l’union du roi, de l’Église catholique et du peuple. On remet au roi le sceptre qui est le signe du commandement et la main de justice.
    – le couronnement : la couronne est maintenue au dessus de la tête du roi par tous les pairs présents, puis posée sur la tête du roi par l’archevêque de Reims. On remet également au roi l’épée qui depuis le XIIIe siècle est sensée être “Joyeuse”, l’épée de Charlemagne.
    – les pairs rendent l’hommage vassalique, les personnes présentes acclament le roi (c’est le rappel de l’antique désignation des rois par les seigneurs et les guerriers) ;
    – un “Te Deum” est chanté et on procède à un lâcher d’oiseaux ;
    – suit une messe où le roi communie sous les deux espèces (le pain et le vin) comme le font les prêtres catholiques.

    Le sacre place le roi à part des autres laïcs de son royaume, il est « choisi » par Dieu.

    « Sacre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
    https://fr.vikidia.org/wiki/Sacre

    WIKIPEDIA, pour les adultes, “gomme”, “efface”, “érase” les origines du “sacre”, cérémonie judéo-chrétienne et écrase toute référence à la religion judéo-chrétienne devenue “haram” aujourd’hui.

    Like

  3. Il ajoute :
    – “Tu ne tueras point !”
    Le “Te Deum” est un chant de gloire pour le sacre d’un Roi de France.
    Ce n’est pas le “Te Deum” de la Saint-Barthélemy, le chant des guerres de religion en France.
    Toute vie semée et plantée en terre de France, née sur le sol de France, est “sacrée”.
    C’est un commandement “sacré”, le premier des commandements judéo-chrétiens :
    – “Tu ne tueras point !”

    On ne tue pas la haine.
    En tuant l’autre, on se tue soi-même.

    Like

  4. C’est par la réciprocité, la loi de réciprocité que vous sauverez le monde et vous sauverez vous-mêmes.

    Acceptez qu’il y ait des pays islamiques.
    Acceptez qu’il y ait un état juif.
    Acceptez qu’il y ait des pays chrétiens.
    Acceptez qu’il y ait un pays hindou.
    Acceptez qu’il y ait un pays bouddhiste (le TIBET).

    Renoncez à vos conquêtes spirituelles qui ne sont pas de l’esprit de Dieu.
    On ne conquiert pas Dieu en conquérant des terres.

    Pour éviter de nouvelles guerres, reconnaissez votre identité, votre culture et votre culte principal.
    Et exigez en retour ce respect par ceux qui visitent votre pays ou par ceux que vous héberger.
    L’hôte ne doit pas imposer sa religion.
    Il doit accepter une hospitalité qui est un devoir réciproque de respect.

    Vous devez inscrire dans votre constitution que la France est chrétienne.
    Et vous devez, à l’exemple de vos frères musulmans, dans leurs pays, protéger vos populations chrétiennes pour pouvoir protéger vos hôtes.
    Sans céder au “clientélisme mondialiste”.
    Pour protéger les Chrétiens du monde entier !

    Pour protéger les Chrétiens du monde entier, exigez la loi de réciprocité dans l’accueil des autres religions.
    Sinon appliquez la loi “musulmane”, celle qui interdit à tout infidèle de pratiquer une autre religion dans un état islamique.
    De toute façon, par votre aveuglement, tôt ou tard, vous appliquerez de gré ou de force, cette loi musulmane.
    Quand les Chrétiens n’existeront plus !

    Vous,, les Chrétiens, devez défendre les autres Chrétiens du monde.
    Et le seul droit pacifique, c’est l’exigence de réciprocité religieuse dans les flux migratoires.
    Toute personne qui arrive sur le territoire français, pour être nationalisée française, devra être chrétienne ou se convertir à la religion chrétienne.
    Sinon elle aura un droit de séjour limité dans le temps, avec interdiction de pratiquer publiquement sa religion, tant que les Chrétiens se feront massacrer dans des Etats Islamiques.

    Reconnaissez aussi ce droit à l’Inde, pays hindou.

    Like

  5. L’État contre la République11 mars 2015 | Par yapadaxan

    [ Qui sont les « conspirationnistes » ?Les « conspirationnistes » sont donc des citoyens qui s’opposent à la toute-puissance de l’État et qui souhaitent le placer sous surveillance.

    La Fondation Jean-Jaurès les décrit en ces termes :

    « [C’est une] mouvance hétéroclite, fortement intriquée avec la mouvance négationniste, et où se côtoient admirateurs d’Hugo Chávez et inconditionnels de Vladimir Poutine. Un milieu interlope que composent anciens militants de gauche ou d’extrême gauche, ex-“Indignés”, souverainistes, nationaux-révolutionnaires, ultra-nationalistes, nostalgiques du IIIe Reich, militants anti-vaccination, partisans du tirage au sort, révisionnistes du 11-Septembre, antisionistes, afrocentristes, survivalistes, adeptes des “médecines alternatives”, agents d’influence du régime iranien, bacharistes, intégristes catholiques ou islamistes » (p. 8). ]

    Les députés frondeurs du PS, s’ils ne rentrent pas dans le rang, seront donc des “conspirationnistes”, puisqu’ex-anciens militants de gauche.

    Like

  6. La fin de toute liberté d’expression :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/yapadaxan/110315/l-etat-contre-la-republique

    L’État contre la République

    11 mars 2015 | Par yapadaxan

    par Thierry Meyssan

    [ À la demande du président François Hollande, le Parti socialiste français vient de publier une Note sur le mouvement international « conspirationniste ». Son but : préparer une nouvelle législation lui interdisant de s’exprimer.
    Aux États-Unis, le coup d’État du 11 septembre 2001 a permis d’établir un « état d’urgence permanent » (Patriot Act) et de lancer une série de guerres impériales. Progressivement, les élites européennes se sont alignées sur leurs homologues d’Outre-Atlantique. Partout, les citoyens s’inquiètent d’être abandonnés par leurs États et remettent en question leurs institutions. Cherchant à se maintenir au pouvoir, les élites sont désormais prêtes à utiliser la force pour bâillonner leurs oppositions. […] ]

    N’OUBLIEZ PAS :

    Il dit :

    – “Que reste-t-il aux pauvres, sinon leur liberté ?

    Mais, même cette liberté, vous voulez leur ôter.

    Or, le principe de la liberté est sacré pour Moi.

    Libre est né l’homme pour choisir son destin, choisir la Vie ou la mort.

    Libre est né l’Homme !

    Si vous ôtez la liberté à Mon peuple, vous périrez.”

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s