Enfin, Florian PHILIPPOT a (re)trouvé le Général De GAULLE, ailleurs que dans sa tombe. Le vrai pélerinage, c’est prendre son bâton de pélerin pour défendre la France, plutôt que d’aller pleurer un cadavre à Colombey-les-Deux-Eglises.

 

Défendre la France, c’est défendre la souveraineté française.

Résultat de recherche d'images pour "france"

Aujourd’hui, le Général De GAULLE était content.

Florian PHILOPPOT a trouvé le chemin qui mène vers lui, vivant, pas vers son tombeau.

Il est devenu enfin “gaulliste”… pour le Général.

Que s’est-il passé ?

Si je le savais !

Je sais juste que Charles De GAULLE est content.

Il y a de plus en plus de “gaullistes”, de “vrais” résistants.

Et pour lui, c’est une grande satisfaction.

Je me permets de jeter une ombre dans ce tableau idyllique.

Mon Général, Florian PHILIPPOT est, de notoriété publique, “homosexuel”. Vous, que l’on dit “viril” et cattholique, ça ne vous dérange pas qu’un “homosexuel” se réclame de votre héritage “culturel” ?

– “Spirituel”, rectifie le Général, “spirituel” !

Il est catholique, Florian PHILIPPOT ?

– Ma pauvre fille, il l’est ou pas. Mais surtout, il est “spirituel”, “inspiré”, quoi.

[“Ma pauvre fille”, dans la bouche du Général De GAULLE, n’est pas un compliment. C’est un peu comme être traitée de “conasse” par le “grand homme”. ]

Le Général m’envoie l’image d’hommes se présentant comme des hétérosexuels, déjà, à son époque, et étant de fait homosexuels.

Soit des élus politiques craignant pour leur image, soit des militaires craignant pour leur réputation de bravoure.

Lui s’en fiche.

Ce qui compte, c’est l’engagement humain au service de la nation “France”.

Et “humain” n’est pas un adjectif “sexué” ou “à orientation sexuelle”.

Les mariages de raison ou de complaisance pour cacher une homosexualité inavouée, la bisexualité, de l’époque antique à nos jours, ont toujours existé.

Condamner un homme pour ses moeurs sexuelles serait aussi stupide que de vouloir interdire à Jeanne d’Arc le port du pantalon durant la guerre de Cent Ans.

Devrais-je y voir, Mon Général, une référence à une affaire qui vient de faire la “Une des médias”, une affaire de jupe longue cachant un pantalon ou pas ?

A coups de pied au cul (sic), cette jeune fille aurait dû être raccompagnée chez elle, pantalon ou jupe. Quand on n’a pas envie d’être française et de respecter ses professeurs, on s’habille comme on veut, chez soi ! Et on fout la paix aux autres qui veulent travailler.

Les médias, journaux, radios et télévisions, n’ont donc rien d’autre à faire que de s’intéresser à la crise d’identité d’une adolescente en perte de repères ?

C’est la fille qui est en perte de repères, pas la République française. Si elle n’est pas bien dans un pays républicain comme la France, il ne lui est pas interdit d’émigrer dans un autre pays, avec ou sans pantalon.

Une autre question effectivement plus importante, Mon Général, Florian PHILIPPOT, c’est le Front National, autrement dit, le “néofachisme”. Et vous soutenez Florian PHILIPPOT ?

– Florian PHILIPPOT est au Front National et ce parti n’est plus un parti d’extrème-droite.

Oui, certains journalistes, et même François HOLLANDE, le président…

– Non, pas le président de la république française, car il n’a pas été élu pour conduire la politique qu’il mène !, dit fermement le Général. Il devrait démissionner, s’il était honnête !

euh, François HOLLANDE, un élu politique aux responsabilités…

Quelles responsabilités ? Demande le Général. Il ne fait rien pour rendre la France libre.

– … Si vous m’interrompez tout le temps, on ne va pas y arriver ! Donc même François HOLLANDE

Le Général : – C’est qui, François HOLLANDE ?

Non, je ne jouerais pas à ce jeu avec vous, Mon Général ! Donc “il” a dit que le Front National est plutôt d’extrème-gauche, communiste.

“Il” a dit … ! J’en suis fort aise, s’exclame le Général. Et sa vente de Rafales à des pays arabes qui le méprisent et se servent de lui, il en dit quoi ?, demande Charles De GAULLE.

Moi, Charles De GAULLE, je rappellerais à ce paltoquet, ce “perroquet” prétentieux, répétiteur laborieux d’inepties, que les Communistes ont été de grands résistants durant la Seconde Guerre Mondiale.

Le Front Populaire devient le Front National, et alors ? Il faut bien qu’un parti représente le peuple de France aujourd’hui.

Dernière question, Mon Général, que faites-vous de “l’UMP-Républicains”, entre deux noms, lequel faut-il choisir ?

Entre deux maux, réplique le Général, il faut toujours choisir le moindre.

C’est votre parti gaulliste.

C’était.

J’ai dû rater une marche “républicaine” ou une étape … “américaine”.

OK, je comprends mieux.

C’est le bât qui blesse, l’Atlantisme affiché d’un parti qui n’est plus national, mais transatlantique.

Un parti politique vendu aux intérêts américains et émiratsuniens.

– Et vos “poulains”, Laurent WAUQUIEZ et Bruno LE MAIRE ?

Comment exister quand la France n’existe plus, si vous êtes nationalistes, au sein d’un parti qui, déjà, n’existe plus et se cherche un nouveau nom ?, me répond le Général.

Républicain comme un éléphant du PS qui trompe toujours autant énormément, le “RPS” !

Heureusement que ce n’est pas le Général De GAULLE qui interviewe les élus politiques de nos jours.

Il y aurait des “noyés” !

Parce qu’il n’est pas donné à tout le monde de savoir “nager”, sans bouée de sauvetage, dans une mer démontée, quand le bateau “France” est en train de couler.

Ils sont choyés par les journaleux, “baveux” payés par des patrons du CAC40 qui tiennent la presse, ces élus politiques qui nous vantent la politique inexistante d’une République défaillante, laquelle vend ses biens de famille aux puissances étrangères, sans même avoir besoin d’être vaincue.

Elle paye la dette des vaincus, la nation française.

Malheur aux vaincus !

La France est défaite, car elle a perdu une guerre qu’elle n’a jamais menée contre le mondialisme libéral sauvage, précise le Général De GAULLE.

Qui a défendu les intérêts français ? Ils s’en foutent, tous.

La France, la nouvelle esclave des pays du Golfe et des Américains endettés jusqu’au cou.

Jusqu’à la corde qui va leur servir d’étalon, la corde pour aller se faire pendre, quand ils n’auront plus rien à vendre qu’eux-mêmes et les troupeaux d’hommes errant sur une terre dévastée.

Il vous faudra choisir entre être ou des “assistés” ou “résister” !

Moi, j’avais choisi, dit le Général De GAULLE. Je ne me suis jamais vendu, ni moi, ni mon honneur, ni mon pays !

Advertisements

9 thoughts on “Enfin, Florian PHILIPPOT a (re)trouvé le Général De GAULLE, ailleurs que dans sa tombe. Le vrai pélerinage, c’est prendre son bâton de pélerin pour défendre la France, plutôt que d’aller pleurer un cadavre à Colombey-les-Deux-Eglises.”

  1. L’argent et le sexe mènent la danse, une danse politique frénétique et monétique.
    Savoir qu’on a fort peu de chances d’être réélu et appuyer tout son programme sur le panarabisme islamiste, c’est trahir les intérêts de sa nation, la France.
    Armer nos ennemis, ceux qui arment les Islamistes, c’est un crime de haute trahison, pour le Général.
    Les traîtres sont parmi nous.
    Pire, les traîtres, comme du temps de Pétain, sont au gouvernement, dit le Général De GAULLE.

    Like

  2. Que feriez-vous si vous vouliez continuer à vous enrichir ?
    Que feriez-vous si vous saviez que vous ne pourrez pas continuer à mener le même train de vie, après ?
    Après la troisième raclée électorale, puis la quatrième, puis la cinquième, la “totale” !
    Vous vous vendriez au plus offrant.

    C’est ce qui se passe.
    Les conférences sont bien rémunérées et les voyages gratuits.
    En plus, les “invités” ont droit à des comptes gratuits “off-shore”, remplis de pétrodollars.
    C’est mieux que l’Euro dont l’avenir est devenu incertain.

    Pendant ce temps-là, la France explose, explose son taux de chômage, tandis que les patrons du CAC40 se gavent.
    Pendant ce temps-là, la France implose, implose à cause d’un taux d’immigration illégale non contrôlée.

    Se vendre a un prix, le prix de l’arabisation sunnite d’une France voulue “islamiste”.
    Il sera interdit de critiquer les “religions”.
    Pour cause de cohésion nationale !
    Il sera interdit de critiquer les élus politiques et leurs décisions.
    Pour cause de salut public !

    Mais il sera permis de crever la gueule ouverte, après avoir dit “Merci !”.
    – “Merci, patron”, bien sûr !

    Like

  3. La gauche aura fait pire que la droite.
    Elle aura prouvé aux Français qu’elle n’existe plus, courant politique issu pourtant des Lumières et de la Révolution de 1789.

    La gauche n’est plus qu’une pantomime, la pantomime de l’argent réservé aux plus riches, la pantomime de l’argent déversé par tombereaux sur des élus qui n’ont de “politiques” que le nom.

    Ce sont des élus “économiques” au service de libéraux dont les libéralités ne touchent pas le cœur de l’homme, mais son portefeuille.

    Et ces élus politiques “se couchent” devant une mondialisation contre laquelle ils ne résistent pas, incapables de résister à leurs tentations, prévarication et corruption des corps et de l’âme.

    Un corps corrompu se décompose.
    Mais les charognards sont déjà là et ils se postent comme les vautours autour du cadavre à venir.

    Like

  4. La colère généreuse du Général De GAULLE qui s’est battu pour une France libre s’exprime juste avant la participation de François HOLLANDE à un conseil au sommet réunissant les 7 pays du Golfe arabique, les pays musulmans sunnites propagateurs de cette foi wahhabite qui décapite des Chrétiens et tue des Juifs, au nom d’ALLAH.
    Ceux-là mêmes que notre armée française combat !
    Cherchez l’erreur !

    Extrait de l’article copié en partie ci-dessous pour mémoire, car d’aucuns ont la mémoire courte, très courte :
    [ Depuis, les relations entre les deux pays (Arabie Saoudite, USA) ont alterné entre des hauts et des bas. Les “bas” lorsque le royaume, gardien des lieux saints de l’Islam (La Mecque et Médine) a montré la face sombre du wahhabisme, interprétation littérale du Coran en finançant Al-Qaïda et les mouvements terroristes (9 des 12 auteurs de l’attentat du 11 septembre 2001 étaient, comme Ben Laden, saoudiens). […] ]

    Selon les économistes pour qui une vie humaine est de peu d’importance, l’achat des Rafales et la participation de François d’Arabie à ce sommet extraordinaire est une “victoire” économique pour la France.

    Selon le Général De GAULLE, c’est une erreur fatale qui va coûter très cher en vies humaines !
    Il suffit de lire les lois saoudiennes sur les autorisations de séjour accordées dans leur Etat Islamique pour s’en convaincre.
    Le Président de la République française se ridiculise et ridiculise la France.
    Il se lance dans une course à l’armement fatidique et… fatale, répète le Général De GAULLE, des armes qui se retourneront contre notre armée et qui seront utilisées contre les Chrétiens du monde entier.
    ___________________________________________________________________________
    http://www.challenges.fr/politique/20150504.CHA5488/doha-riyad-les-dessous-de-la-visite-de-francois-hollande.html

    [Avant de rencontrer le président américain, les 7 pays du Golfe dérouleront le tapis rouge à un Président…français.
    Invité d’honneur de ce même conseil convoqué en sommet extraordinaire par son chef de file, l’Arabie saoudite – et premier leader occidental à être convié à cette réunion -, François Hollande sera les 4 et 5 mai à Riyad. Autre symbole ? Aujourd’hui, le chef d’Etat français se rend à Doha, capitale du Qatar, autre figure des pétromonarchies, où est officiellement signé le contrat d’achat de 24 Rafale pour 6,3 milliards d’euros, malgré le lobbying forcené des Etats-Unis en faveur de leur F 35.

    Les régimes sunnites se tournent vers la France

    Fin mars, une coalition emmenée par l’Arabie saoudite engageait des bombardements aériens au Yémen contre les positions des rebelles houthistes, soutenus par des milices chiites iraniennes. Point d’orgue : au sommet de Charm-el-Cheikh du 30 mars, sur initiative saoudienne les 21 dirigeants de la Ligue arabe décidaient de constituer une force sunnite militaire anti-Téhéran. Sans l’aval de Washington. Sans participation américaine. Les Etats-Unis étant suspectés de favoriser désormais l’Iran dans la région.

    Mauvaise humeur passagère ? Prélude à une brouille ? Pour minimiser cette divergence, les Américains rappellent la force du lien qui unit les deux pays, historiquement scellé en 1946 sur le croiseur Quincy, entre Franklin Delano Roosevelt et le roi Al Saoud. Moyennant accès au pétrole saoudien (via l’Aramco), l’Amérique garantissait la protection du royaume. Promesse tenue en 1990, lors de l’invasion du Koweït par Saddam Hussein. Mais contestée par l’aile intégriste du royaume lorsqu’elle s’est traduite par le débarquement de l’ami américain sur le sol saoudien : une “présence impie”. Depuis, les relations entre les deux pays ont alterné entre des hauts et des bas. Les “bas” lorsque le royaume, gardien des lieux saints de l’Islam (La Mecque et Médine) a montré la face sombre du wahhabisme, interprétation littérale du Coran en finançant Al-Qaïda et les mouvements terroristes (9 des 12 auteurs de l’attentat du 11 septembre 2001 étaient, comme Ben Laden, saoudiens). Les “hauts”, avec une Arabie saoudite, clé de voûte de l’OPEP et premier producteur mondial d’or noir exerçant une influence régulatrice sur ce marché stratégique.
    Fin mars, une coalition emmenée par l’Arabie saoudite engageait des bombardements aériens au Yémen contre les positions des rebelles houthistes, soutenus par des milices chiites iraniennes. Point d’orgue : au sommet de Charm-el-Cheikh du 30 mars, sur initiative saoudienne les 21 dirigeants de la Ligue arabe décidaient de constituer une force sunnite militaire anti-Téhéran. Sans l’aval de Washington. Sans participation américaine. Les Etats-Unis étant suspectés de favoriser désormais l’Iran dans la région.

    Lutte contre le terrorisme

    Je t’aime, moi non plus ? Rien de tel avec la France, meilleure alliée des sunnites, et qui, à la différence de Barack Obama, trop pressé d’enregistrer un succès, a toujours été partisane d’une position dure sur le nucléaire iranien. Redoutant, comme la monarchie saoudienne l’appétit énorme de l’Iran, la France combat la tyrannie de son allié Bachar Al-Assad. Elle a proposé de bombarder ses positions dès septembre 2013 quand il fut convaincu d’utiliser des armes chimiques contre sa population. Elle a dénoncé aussi le double jeu de Téhéran au Yémen. Et en Irak comme en Afrique, elle est au premier rang de la lutte contre le terrorisme islamique.
    Considérant aujourd’hui l’Arabie Saoudite comme le chef de file du sunnisme modéré face à l’islamisme radical, Laurent Fabius a multiplié les visites et les gestes d’amitié à l’égard de ce pays dont l’explosion démographique (28 millions d’habitants) requiert des infrastructures et des équipements que “François d’Arabie” (l’expression est du journaliste Christophe Ayad) serait trop content de lui fournir.

    Selon l’Institut international de Stockholm de recherche sur la paix, l’Arabie a acheté l’an dernier pour 80 milliards de dollars de nouvelles armes. Les Emirats arabes unis, eux, ont dépensé 25 milliards de dollars. Hollande est aujourd’hui à Riyad. Pour parler politique. Et business ? ]
    _________________________________________________________________________

    Like

  5. La bêtise de ces journalistes n’a d’égal que leur cupidité “économique”.
    L’argent de la guerre n’est pas l’argent de la paix.
    L’argent de la guerre enrichit les prédateurs, pas les peuples.

    François HOLLANDE est devenu le plus grand marchand d’armes au service de l’Arabie Saoudite et du wahhabisme.

    Et il faudrait s’en réjouir ?

    Like

  6. L’Arabie Saoudite, après avoir bombardé le Yemen, envoie ses mercenaires au sol nettoyer le terrain.
    Son “Frankenstein”, l’Etat Islamique, s’apprête à dévaster le Yemen et la France apporte son soutien total à l’Arabie Saoudite.
    Ce n’est plus un soutien.
    C’est une “soumission”.

    Dans un communiqué diffusé sur Internet, la « province de Sanaa » de l’EI a revendiqué une « opération bénie » contre les « repaires chiites ».
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2015/03/21/l-etat-islamique-frappe-la-capitale-yemenite_4598419_3210.html#mK4smSF4cpxZII6F.99

    L’Etat Islamique explique médiatiquement, et donc publiquement, apporter son secours à son Maître, l’Arabie Saoudite.

    Ce n’est pas la première fois.
    Lorsque les Jihadistes de Daech (en arabe, dans le texte !) ont franchi la ligne rouge, en envahissant le Liban “trop tôt”, c’est encore l’Arabie Saoudite qui a demandé à ses mercenaires de revenir au plan prévu au départ :
    – éradiquer le régime de Bachar El- ASSAD en Syrie, un allié de la Russie, ce qui contrarie les Américains, et un allié de l’Iran, ce qui contrarie les Saoudiens.

    Inexplicablement, pour les journalistes imbéciles qui ne voient rien, n’entendent rien et donc ne rapportent rien aux Français, sinon des billevesées, les Islamistes ont abandonné, pour l’instant, l’invasion du Liban, reprenant leurs attaques sur la Syrie.

    Et qui arme les rebelles syriens qui tuent les Chrétiens et les minorités religieuses ?
    Et qui vend des armes aux Islamistes ?
    Logistique et ingénierie…
    Qui ?

    Oui, j’affirme que les Islamistes de DAECH sont les mercenaires de l’Arabie Saoudite.
    Parce que je le sais !
    Parce que vous le savez.
    Parce qu’ils le savent, tous.

    Encore plus ceux qui, de l’autre côté du rivage de la Vie, nous observent, eux qui voient ce que vous ne voyez pas, ou ne voulez pas voir !

    Trahison !

    Like

  7. Quant au Qatar, ils s’allient aux Talibans afghans, provoquant la colère du président afghan, mais sans inquiéter les pays occidentaux qui “s’en tamponnent le coquillard”, USA, France, etc..

    J’ai oublié l’Europe, mais c’est “normal”, l’Europe s’étant oubliée elle-même, ayant oublié d’exister pour être le bouclier de ses peuples, dont elle “se tamponne aussi le coquillard”.

    La preuve ?
    Non, vous ne le savez pas non plus ?
    Les Talibans afghans ont un bureau officiel au Qatar.

    Les autorités qataries leur apporte ainsi soutien logistique et assistance politique.
    Pour la paix !
    Rien que pour la paix.

    La paix qui sera donnée aux femmes et aux fillettes afghanes, après le départ total des Occidentaux, responsables de tous les maux selon les Talibans afghans SOUTENUS par le Qatar ?
    Car les Talibans afghans, pour faire cesser leurs attaques terroristes contre leur propre population, exigent le départ total de tous les Occidentaux [Chrétien excécrable, Juif excécré et athée “mécréant” ].

    A quoi a servi cette guerre en Afghanistan contre des Talibans soutenus par le Qatar, lequel Etat Islamique arrose la France de “pots de vin” en tous genres ?
    Si je vous disais à vendre des armes ?
    Vous me trouveriez cynique ou pragmatique ?

    Combien de nos soldats français sont morts pour rien en Afghanistan ?
    Combien sont trahis par ces élus politiques qui font des tractations financières sur leurs dos, grâce à leurs guerres, et ensuite endossent le costume de l’indignation contre l’armée française, à la moindre faute commise ?

    Preuve mise en ligne :

    http://www.lepoint.fr/monde/a-doha-les-talibans-afghans-reiterent-leurs-conditions-pour-des-pourparlers-de-paix-04-05-2015-1926132_24.php

    A lire dans le prochain commentaire et donc à “déchiffrer” l’article écrit dans la “novlangue” politiquement correcte exigée par nos courageux élus, à la solde de ceux qui massacrent les Chrétiens, les Juifs, les mécréants, les homosexuels et… leurs propres femmes et filles.

    Like

  8. Contenu de l’article :

    http://www.lepoint.fr/monde/a-doha-les-talibans-afghans-reiterent-leurs-conditions-pour-des-pourparlers-de-paix-04-05-2015-1926132_24.php

    Les talibans afghans ont une nouvelle fois réclamé lundi la fin de “l’occupation” de l’Afghanistan par les forces étrangères et l’ouverture officielle d’un bureau politique au Qatar, comme conditions préalables à des pourparlers de paix avec le gouvernement de Kaboul.

    Une délégation d’une vingtaine de responsables afghans a “ouvert des discussions” avec des représentants des talibans ce weekend au Qatar. Côté talibans, une délégation de huit personnes a participé à cette conférence organisée à Doha par le mouvement pacifiste Pugwash.

    Dans un communiqué publié lundi sur leur site officiel, les talibans ont à nouveau posé leurs conditions à l’ouverture de toute négociation de paix.

    “La mère de toutes les misères est l’invasion qui devrait cesser, ce qui serait un premier pas (…) vers un dialogue de paix entre les Afghans”, ont souligné les insurgés.

    “L’un des principaux obstacles extérieurs est l’occupation de notre pays par les Américains, et les accusations de terrorisme contre l’Emirat islamique” (nom officiel du mouvement taliban), ont ajouté les talibans qui ont par ailleurs revendiqué un nouvel attentat-suicide ayant fait un mort et 15 blessés lundi à Kaboul.

    Interrogé par l’AFP, Ahmad Saeedi, politologue afghan, s’est montré pessimiste sur les chances d’ouverture prochaine de pourparlers de paix, en qualifiant la présence des talibans à Doha de “manoeuvre politique”.

    “D’un côté, ils parlent d’une possibilité de pourparlers de paix et de l’autre, ils continuent leurs attaques”, a-t-il souligné, ajoutant que les conditions posées par les insurgés “ont peu de chances d’être acceptées”.

    Malgré la fin en décembre de sa mission de combat en Afghanistan, l’Otan maintient une force résiduelle de 12.500 soldats pour la formation de l’armée afghane, désormais en première ligne face à l’insurrection talibane.

    Dans le communiqué lu par leurs représentants à la conférence de Doha, les talibans exigent également l’ouverture d’un bureau officiel en vue d’éventuelles négociations et réclament le retrait des noms de plusieurs de leurs responsables de la liste noire américaine des entités terroristes.

    Tous les efforts entrepris jusqu’à présent pour convaincre les talibans de négocier la paix ont échoué.

    Les insurgés islamistes avaient ouvert au Qatar en juin 2013 un bureau, qui avait fermé un mois plus tard, après avoir provoqué la colère du président afghan d’alors, Hamid Karzaï. Des rapports suggèrent toutefois que les talibans ont conservé une présence permanente à Doha sans qu’elle soit considérée comme un bureau officiel.

    Le ministère des Affaires étrangères du Qatar a affirmé dans un communiqué samedi que Doha hébergeait des pourparlers de “réconciliation” afin d’aider les tentatives d’apporter “sécurité, paix et stabilité au peuple afghan”.

    04/05/2015 16:12:43 – Doha (AFP) – © 2015 AFP

    Like

  9. Moi, je trouve que de là où il se trouve, le Général De GAULLE, a une bonne vue, une très bonne vue.

    A nous, il nous manque la vision à long terme et les jumelles infra-rouge pour voir dans la nuit, dans l’enfumage des propos politiques de nos élus cyniques.

    François HOLLANDE gère sur le court-terme.
    Après moi, le déluge !

    S’il y a la guerre, tant mieux.
    Les Français se rallieront à mon panache “rose” devenu rouge sang.
    Et c’est toujours autant d’argent de gagné que d’armes vendues pour renflouer la dette abyssale, due à mon incapacité à me fâcher avec celui qui est le plus fort.

    Devise de ce gouvernement socialiste :
    – fort avec les faibles, faible avec les forts !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s