La PAF au taf ! “Thibaud” des Croisades, dit Thierry, est demandé au terminal du Seigneur. Il se reconnaîtra !

Le Seigneur m’a dit :

– “Ecris !”

J’ai dit :

[ Non, j’ai pas dit “non”, mais…]

– “Attends !”

Le Seigneur m’a redit :

– “Véronique, écris !”

Et j’ai protesté :

– “Quoi, là, maintenant ? Pourquoi faire ?”

Ce qui est bien quand on est chrétien, c’est qu’on peut être chrétien avec un caractère de cochon, chapeau rond, et un sens inné de la liberté.

– “C’est vrai, quoi, Tu nous as voulu libres. Donc on est libres.”

– “Véronique, écris !”

Enfin, presque libres.

Après, on choisit, Lui ou l’autre.

Et moi, j’ai quand même choisi, Lui.

– “Il faut vraiment que j’écrive ce que Tu me demandes d’écrire ?”

Soit, écrivons.

– “Les temps sont venus.”

[C’est original comme introduction ! J’peux pas m’empêcher de m’autocritiquer.]

“Les temps sont venus.

Dis à mes ordres guerriers d’être prêts.”

– “Mais, Seigneur, ils sont où, tes ordres guerriers ?

La France est peuplée d’athées et de renégats.”

– “Ils sont là où des hommes et des femmes acceptent de perdre leur vie pour sauver la vie de Chrétiens.

Ceux et celles qui sauvent la vie de Chrétiens, Je les reconnais comme étant des Chrétiens.”

– “C’est tout, je peux aller me restaurer ? Y’a le repas du soir qui attend d’être servi.”

– “Non !”

– “Bon, alors vite ! J’ai faim, moi.”

C’est ce qu’on appelle “dialogue avec l’Etre intérieur, le Seigneur de son âme” quand on est bouddhiste, il paraît.

Ou “dialogue avec son ventre”, ses entrailles intérieures, son intérieur.

– “Je te demande d’effacer le passé pour “Thierry””.

– “Arghh, maintenant, en plein procès ?”

– J’ai besoin de tous mes guerriers. Et tu le sais, c’est un guerrier.

Fais la paix.

– “Même si lui veut la guerre ?”

– “Oublie !

Et accorde-lui aussi le droit à l’oubli.”

Des fois, je regrette d’être chrétienne.

Juste des fois, des fois comme celle-ci.

– “Ecris, pour lui, que Je le veux pour moi.”

– “N’importe quoi ! Pour qu’il m’achève ?”

– “Non, pas n’importe quoi. S’il le veut, il peut redevenir le Templier qu’il a toujours voulu être. J’ai besoin de tous mes Templiers.

Rends-lui sa liberté, rends-lui son honneur.

Les temps sont venus.

J’appelle tous mes Templiers à se préparer au combat, celui de la Croix.

Il ne reste plus qu’un mois, à peine un mois.

La PAF, cette police aux frontières où il a choisi de travailler comme d’autres, va être aux premiers rangs de mes combattants pour la France, pour moi.

J’ai besoin de lui.

Car c’est un aussi grand pécheur qu’il peut être un grand guerrier. Il a la fougue et l’audace du guerrier que rien n’arrête quand il est emporté par une passion.

Que cette passion devienne Ma passion, sa passion, la passion de défendre son pays et sa foi !”

– “OK, si je comprends bien, je ne l’appelle plus Thierry, mais “Thibaud des Croisades”.”

– “Tu ne l’appelles plus du tout sur le Net.

Tu oublies.

Tu fais place nette pour qu’il puisse lui aussi renaître et être pour moi.”

– “Va falloir que j’efface tous les articles ? Même les commentaires ?”

– “Qu’il renaisse pour vivre ce qu’il a toujours voulu vivre, une vie de combat et de passions !

Rappelle-toi ce qu’il te disait :

– Il voulait mourir au combat.

Que son combat soit autant spirituel que rituel !

Que son combat soit d’abord spirituel !

Je te le demande.”

Ne m’appelez plus jamais Thierry, mais Thibaud des Croisades !

OK, c’est plus fort que moi.

Juste un peu d’humour… tant que c’est encore possible.

“Messie”, je vais aller les effacer, les écrits, qui rendent le passé présent, alors que le passé doit mourir pour libérer le présent et nous rendre plus forts.

Et c’est moi qui vais finir en prison, car Ta raison, Seigneur, n’est pas la raison des hommes.

Et Ta sagesse, Seigneur, est folie pour les hommes.

OK, passer pour être folle, un peu plus, un peu moins !

Allez, la PAF au taf !

De l’expression proverbiale Les fesses lui font taf ou le cul lui fait tif taf, c’est-à-dire « Il a grand peur, il tremble de peur » 

Non, pas Thibaud des Croisades, lui, il n’a peur de rien.

Non, je ne ferais pas de jeu de mots sur “être un as” , mais plutôt :

– Work my ass off !

Not kiss.. I know, it’s forbidden.

Advertisements

1 thought on “La PAF au taf ! “Thibaud” des Croisades, dit Thierry, est demandé au terminal du Seigneur. Il se reconnaîtra !”

  1. Je m’disais…
    Les écrits prescrits ?
    Tu sais, ceux qui comptent “pour du beurre” en justice humaine, ils sont prescrits, les écrits.

    Pas pour Toi !

    Ouais, j’m’en doutais un peu.
    Va falloir tout effacer, même ceux qui ne comptent plus ou pas pour la justice humaine.

    Pour qu’il sache que c’est bien Toi qui me le demandes.

    Youpi !
    Euh, si tous les chemins mènent à Rome et que toutes les religions mènent à Dieu, j’me disais :
    – C’est bien le bouddhisme, non ?
    Bouddha, lui, Il est au Nirvana, dans un espace impersonnel et il demande rien d’impossible à l’homme, lui.

    Na !

    Le vide, le néant, la perte absolue du Soi, comme le grand bonheur !

    – “Seigneur, T’es où ?”
    Tout à coup, j’ai eu peur.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s