Faudra s’habituer à être tués ! Bernard Cazeneuve, y sert à rien : c’est pas le scoop de l’année, pass’qu’on le savait déjà !

Bah ouais, quoi, y peuvent rien faire et y disent eux-mêmes qu’y servent à rien.

Démission !

cazeneuve2.jpg

Chut, ta gueule, y z’ont rien vu !

Bernard Cazeneuve, y sert à rien et y faudrait l’garder ?

Eh, t’imagine ton patron :

– Bah non, j’sais rien faire. Ah bah là, j’y peux rien, moi.

– Quoi, à  quoi j’suis payé ? Bah à vous faire marrer, quoi.

Ouaip, pass’qu’y paraît que Bernard Cazeneuve, y l’a de l’humour, comme moi, quoi !

Sauf que lui, c’est un ministre, pas un humoriste, pas tout à fait le même métier.

Bah ouais, quoi, moi j’fais rire, mais j’le fais exprès !

Lui, quand y fait rire, des fois, il le fait pas exprès.

Pass’qu’y sait pas, là non plus.

Bon, où j’en étais ?

J’suis dans le train et j’appelle le numéro spécial, train Thalys qui roule, rappelle-moi à combien ?

Un p’tit 300 Km/H sur la voie ferrée, en pleine campagne.

Peinard, quoi, tout seul au monde.

3741856.jpg

Y’a un fou qui s’promène avec une kalachnikov et l’autre con, tout c’qui trouve comme solution, c’est de créer une ligne spéciale pour qu’on puisse appeler la SNCF, les prévenir qu’y a un fou à bord.

Ah ouais, et les contrôleurs, y savent pas faire, appeler ?

Ah eux non plus, y peuvent pas.

Bah mes agneaux, vous êtes mal barrés, moi j’vous l’dis.

Donc je reprends : j’suis confortablement assoupi dans mon siège de train, 1ère classe, ouaip, la seconde, tu comprends, pour un gars célèbre comme moi, j’te la laisse, quoi !

Donc, j’suis confortablement assoupi dans mon fauteuil de ministre, ah non, mon siège de passager de 1ère classe, et là, taratatata, ça tire dans tous les coins.

Et qu’est-ce que j’fais ?

Tout d’suite ?

Bah, c’est sûr, j’prends mon téléphone et je compose le 0 800 242 513 816 417 215 pour dire que j’vais mourir dans leur train à la con, Thalys !

Figure-toi qu’j’ai qu’ça à foutre.

Nan, j’vais pas aller me cacher, moi j’suis trop intelligent.

J’vais appeler pendant que l’autre fou,  y tire sur tout c’qui bouge.

– Allo, la SNCF ?

Monsieur, on vous entend mal. Parlez plus fort !

– J’peux pas, j’vais crever.

Mais parlez plus fort, sinon on raccroche.

– Ah, un tunnel, ça va couper, au s’cours !

Tip, tip, tip, bite, bite, (elle aime bien, Sabrina KASS’TOI, bite, bite).

535-20100219152011.jpg

Ou si vous aimez mieux, autre cas de figure ou de mort annoncée :

– Allo, la SNCF ?

Nous sommes désolés de ne pas pouvoir répondre à votre appel mais pour des raisons indépendantes de notre volonté, le standard est surchargé. Veuillez rappeler dans un quart d’heure !

Tu m’étonnes, tiens, on appelle tous en même temps leur putain de numéro à la con.

Alors là, tu vois, Bernard Cazeneuve, y fait rire, mais sans l’faire exprès.

C’qu’est beaucoup moins drôle, c’est que…t’y appelles, t’y appelles pas, t’y crève quand même !

Admettons qu’tu passes pas dans le tunnel de la mort et que ton téléphone fonctionne bien et que le standard ne soit pas saturé par les appels et que tu puisses parler à voix haute et forte, de manière compréhensible, même si tu t’chies dans ton froc et qu’tu pisses toute l’eau d’ton corps par tous les trous d’ta peau, sauf le trou d’balle, à l’idée de finir en peau d’trous de balles,

admettons !

Et acceptons que tu sois encore vivant et que tu aies pu appeler “Au s’cours” par la ligne spéciale mise aimablement à ta disposition (gratuitement ou pas ? pass’que ça, on le sait pas encore !)

– Quoi, vingt centimes d’euros la seconde ? Mais vous voulez ma mort ?!!!!

available_numbers.jpg

Donc admettons et acceptons.

Qu’est-ce qu’elle va faire la SNCF de plus qu’elle n’a pas pu faire auparavant ?

Arrêter le train lancé à grande vitesse et déverrouiller vite fait les portières du Thalys pour nous éviter de mourir criblés de balles, comme des passoires, qu’on puisse au moins sortir et courir comme des lapins, pendant qu’l’aut’fou, y nous tire dessus, comme des lapins de Garenne ?

Qu’est-c’qu’est mieux, mourir dehors ou mourir dedans ?

Pour ma part, j’ai pas d’opinion.

Ca dépend des saisons, not’bien, l’été ce sera plus agréable que l’hiver.

Et toi, tu préfères quoi ?

Ah, dehors,  pourquoi ?

Pass’qu’y pourrait te rater.

J’sais pas, y faut courir vite quand même.

Et tout l’monde n’a pas la chance de pouvoir courir vite, une femme enceinte par exemple.

Et pis, courir comme un dératé, tu crois qu’ça va t’sauver la vie, face à un raté qu’a pas eu d’chance dans sa vie et qui t’en veut comme un fou d’être pas aussi malheureux qu’lui ?

T’imagine, comme les Islamistes qu’arrivent par vagues entières et qu’y marchent sur les plus faibles pour franchir les grillages et les fausses barrières, piss’qu’y a plus d’frontières :

– Les femmes et les enfants derrière, moi d’abord !

Normal, qu’elle explique, l’aut’conne de journaliste, à la télévision.

Faut comprendre aussi, y sont fatigués d’attendre, ces gens-là.

Les gosses, on s’en fout.

Et les malades, à quoi bon ? Qu’ils crèvent !

La femme enceinte avec son mioche accroché au sein maternel, mais on l’empioche !

C’est qu’on veut venir en Europe pour ses valeurs de fraternité et d’égalité humaines.

Laissez passer !

ETAT-ISLAMIQUE-Janvier-2015-Mathieu-GUID

Bon, rev’nons à  nos lapins de Garenne.

Tu cours, tu cours.

Mais est-ce que tu sais courir avec une mitraillette au cul ?

Tu sais, en zigzag, comme les…

[Ah, pas le droit, elle dit, Véro, Sabrina KASS’TOI va censurer !]

Bon alors, en serrant les fesses pour éviter d’te prendre des pruneaux !

Pass’qu’ça s’apprend, ouaip, au service militaire, mon con.

Sauf que plus personne aujourd’hui ne sait courir, ni mourir au combat.

Surtout pas mourir au combat !

– T’es encore plus fou qu’l’autre, toi, qu’y dit l’autre. On a une armée d’métier. Pourquoi qu’j’irais crever au combat ?

Bah p’t’êt’ pour te défendre, mon con, moi j’sais pas. Tant qu’à crever, autant l’crever aussi, l’autre.

Donc vous appelez le  0 800 242 513 816 417 215 pour vous rassurer et faire savoir qu’vous^z’êt’s-z’encore en vous, en vie, envie de vivre et  pass’que vous z’avez qu’ça à foutre.

Le train s’arrête, enfin.

Au mieux, pour les lapins de Garennes, les portes s’ouvrent.

Au pire, les portes restent fermées pass’qu’un haut-parleur vous explique qu’à l’arrêt sur des voies, en pleine nature, on n’ouvre pas les portes d’un TGV, même avec un terroriste à bord.

Surtout avec un terroriste à bord !

armc3a9e-du-djihad-etat-islamique-2014.j

Faut savoir leur parler, c’est tout. C’est pour ça qu’on va tous apprendre à parler arabe !

Pass’qu’y faut y penser aux autres, à ceux qui sont dehors !

Bah ouais, quoi, si l’terroriste s’enfuit, on fait quoi ?

Au moins, à l’intérieur, même s’il défouraille sur tout c’qui bouge, la police, elle sait où le chercher.

Elle fouille le TGV, le Thalys, pendant qu’toi tu mouilles ton froc et hop, elle arrête l’aut’fou.

Ou alors elle l’arrête pas, pas encore.

Et toi, t’es mort.

Donc je résume :

T’appelle à voix basse le 0 800 242 513 816 417 215 qui t’répond ou pas;

Si ça t’répond à voix haute, ce sera sans doute pour te dire d’aller t’faire foutre, c’est à dire de bien vouloir patienter, que les secours arrivent et que la police ne saurait tarder… à condition que le train s’arrête de rouler et que les portes s’ouvrent.

Pass’que si les portes restent fermées, rapport à l’arrêt non autorisé sur une voie ferrée en pleine nature pour des raisons de sécurité, elles risquent de rester fermées, les portes, et toi de finir dans une
boîte complètement fermée !

1_wz626.jpg

Alors, là, tu t’dis, oui, je sais…

Tu t’dis  :

C’est un sacré comique, le Bernardo ! L’air de rien, y nous fait bien marrer, quand même.

Pour un peu ce s’rait mon concurrent politique.

Pour un peu, seulement.

Pass’que lui, y le fait pas exprès.

Moi, j’ai pas la solution.

Enfin, si !

Si tu veux qu’t’existe encore, alors fais comme si eux, les Bernard Cazeneuve et les Manuel Valls,y z’existaient plus.

Sinon c’est toi qui vas finir par ne plus exister.

Suis mon conseil, mon p’tit bonhomme, car c’est aussi le conseil de Charb :

–  Arme-toi et forme-toi. Ne te laisse plus surprendre ! Défends ta peau et celle des autres. Sois un homme, mets-toi debout et marche. Pass’que maintenant, même courir, ça t’empêchera pas d’mourir. Ou alors il faudra qu’tu coures sacrément vite, mêm’plus vite qu’un lapin de Garennes pass’qu’on les tire au fusil de chasse facilement. Alors, à la kalach’, tu vas cracher tes poumons, moi j’te l’dis !

Signé COLUCHE

L’Emmerdeur pas Mort Politiquement

PS : On va voir si cet article va franchir le mur des “c..ns” sur MEDIAPART.

Faut pas critiquer les gentils migrants

Faut pas critiquer le gentil Bernard Cazeneuve

Faut pas critiquer, quoi !

Pas critiquer, plus du tout, sauf Nicolas Sarkozy et le FN.

Pas Alain Juppé, qui porte la jupette et qu’est le copain à Bernard Cazeneuve et François Hollande.

Bon, tu le publies c’t’article, qu’on sache c’qui faut pas critiquer…

sur MEDIAPART.

Alerte, y’a un délateur qui vient de franchir le mur des “c..ns” !

J’l’ai r’connu, c’est JP CASSE-PIEDS.

Il vient d’arriver à la Kommandatur.

Il va déposer son message de la part d’un ami qui veut du bien à Véro.

Je retiens mon souffle…

[Moi, j’peux ret’nir mon souffle longtemps, pass’que je suis mort.

Mourir, c’est beau.

Sans l’souffle, on souffre plus.

Et pis, surtout là-haut, y z’ont fait le tri, y’a moins de “c..ns”]

________________________________________________________________________________________________

Article dupliqué sur le blog “Dèu vos guard”, cette fois-ci à la demande même de COLUCHE.

Advertisements

1 thought on “Faudra s’habituer à être tués ! Bernard Cazeneuve, y sert à rien : c’est pas le scoop de l’année, pass’qu’on le savait déjà !”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s