De COLUCHE : “- Arrête ton char, Pape François : ton Prix Charlemagne, c’est comme les “premiers prix” des premiers d’la classe, la preuve que t’avais bien appris ta leçon d’européeniste immigrationniste”.

– “Z’avez vu, les Cathos, votre Pape François, il a reçu un cadeau !

Le prix du meilleur élève de la classe européenne.

[Le pape reçoit le prix Charlemagne pour son engagement pour l’Europe]

http://html5shiv.googlecode.com/svn/trunk/html5.js

  • Le souverain pontife va recevoir aujourd'hui, vendredi, le prix Charlemagne 2016. Il a rencontré plusieurs dirigeants européens, dontt Angela Merkel.

Alors que son Maître Jésus, y s’faisait cracher à la gueule par les faux-culs de son époque, not’bien que c’est les mêmes qu’à not’époque !, le Pape François, lui, y s’fait primer.

C’est le printemps avec ses primeurs.

Fruits et légumes, le magasin de primeurs, est ouvert.

Tout se vend, tout s’achète, l’échalote, l’oignon et le con qui pleure sur le sort de ceux qui vont venir vous tuer.

Moi j’aime bien, cett’inversion d”l’histoire sacrée, d’l’histoire de France.

Car Jésus, c’est un pote à moi.

Il est français, bah ouais, quoi !

Déjà tout petit, on me parlait de lui, encore plus petit.

– Va voir le petit Jésus dans sa crèche !

Et y fallait aller voir le petit Jésus dans sa crèche entre un âne, moi, et un boeuf, mon oncle, qui soufflait comme une forge sur le bébé Jésus.

Pour le réchauffer pass’qu’il avait pris froid.

La paille, c’est trompeur.

S’y toussait, c’est pass’qu’il était allergique à la paille, le p’tit Jésus, pas pass’qu’il avait pris froid !

Quand on est fils de dieu, on n’a jamais froid.

Par contre, on peut éternuer à cause de la paille.

Si, si j’vous le dis !

Afficher l'image d'origine

Donc il souffrait de tant souffler et il soufflait pour rien et moi je baillais, en ouvrant grand la bouche, mais j’éternuais pas.

Pass’que moi, j’suis pas le p’tit Jésus.

Véro, non plus, d’ailleurs.

Donc j’aime bien, c’tt’inversion d’l’histoire d’Jésus.

Jésus, y s’en est pris plein la gueule, depuis que le boeuf y lui soufflait dessus à la naissance.

Même que son meilleur pote, Judas, il l’a trahi.

Tu te rends compte ?

Il l’a vendu, Jésus.

Lui aussi, il a eu un prix.

A l’époque, c’était pas le Prix Charlemagne.

Non, ça devait s’appeler le prix du César.

Donc Judas, il a eu son César, comme tous les comédiens.

Il a été récompensé pour son cinéma.

Et là, le Pape François, il nous refait le même coup, le coup du traître, Judas !

 http://www.closermag.fr/var/closermag/storage/images/people/people-francais/fatima-le-realisateur-du-film-a-donne-son-cesar-a-l-actrice-principale-597136/5102595-1-fre-FR/Fatima-le-realisateur-du-film-a-donne-son-Cesar-a-l-actrice-principale.jpg

[Le nouveau miracle de Fatima !]

Afficher l'image d'origine

Il a été chercher son prix, Charlemagne, le Pape François, pour le récompenser de tout son cinéma autour des pauvres réfugiés qui peuvent pas aller dans des pays qui leur ressemblent comme l’Arabie Saoudite, le Qatar ou le Pakistan !

Pays trop riches qui ne veulent plus avoir de pauvres à nourrir.

Ils préfèrent faire mourir les Chrétiens chez eux et bientôt chez nous.

Grâce au Pape François !

Il était content, Jésus !

Y m’a dit :

– “Tu vois, COLUCHE, l’histoire se répète. C’est mon histoire : – à nouveau, j’ai été trahi par les miens.”

J’lui ai répondu, au Seigneur :

– “T’inquiète ! On n’est toujours trahi que par les siens. Ca peut pas être pire, même si on aurait préféré que ce soit mieux.”

Moi, Jésus, c’est mon pote.

Il est venu m’chercher quand j’étais paumé… dans la lumière.

Trop de lumière, ça aveugle aussi.

On voit plus rien.

On cherche l’interrupteur.

Y’a plus.

Y’avait lui et pourtant j’y croyais pas, en lui.

J’en croyais pas mes yeux !

http://wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2F6519%2F72856519%2Fpics%2F3215563467_1_4_6rrp71a2.jpg&w=600

Afficher l'image d'origine

Donc quand j’ai vu le Pape François recevoir son prix, le prix Charlemagne, pour tout son cinéma et son tralala autour des pauvres terroristes musulmans qui sont pas musulmans et qui connaissent pas le Coran que lui, ce Pape catholique, connaît si bien, j’ai pas été trop surpris.

Tous les “Judas” reçoivent un prix sur cette terre.

C’est le prix pour le sang versé des Chrétiens tués par d’innocents Musulmans, des martyrs.

Tous des martyrs !

Alléluia !

Judas, il a été payé : – “c’est le prix de la rançon de la gloire, la gloire d’avoir renié Jésus et de l’avoir livré aux Grands-Prêtres juifs.”

Le Pape François aussi, il a été payé pour avoir renié Jésus et avoir livré les Chrétiens du monde à ces “grands-maîtres” et aux Musulmans tolérants d’Etats musulmans intolérants.

Lui aussi, il a reçu son prix de la rançon de la gloire, le prix du sang versé, le sang de tous les Chrétiens persécutés et tués dans le monde au nom de Jésus.

Quand on s’rappelle comment il a terminé, Judas, comme une “balance”.

Ouaip, y s’balançait les pieds dans le vide, à la branche d’un arbre, après s’être pendu.

Il s’était suicidé.

J’sais pas où il est.

Quand on s’suicide, c’est compliqué à vivre, le “mourir”.

C’est pas pareil.

Afficher l'image d'origine

Faut l’savoir, j’vous l’dis.

Le Pape François, même si c’est une “balance”, y s’balancera pas au bout d’une branche.

Même si parfois, on a envie de le balancer !

Pas dans le vide, juste de le balancer pour qu’il laisse sa place.

Mais bon, moi, j’étais pas très “catho”.

A part mon autre pote, l’abbé Pierre, à l’eau bénie, j’ai toujours préféré un bon verre de p’tit rouge.

Moi aussi, à ma manière, j’étais chrétien.

Le sang du CHRIST !

Pas des Chrétiens.

Y’a déjà eu un sacrifice, le fils de dieu, Jésus.

C’était p’têt’pas la peine d’en rajouter d’autres, non ?

Tous ces gosses, y croit quoi, ce Pape de mes deux [papes]  ? Qu’y voulaient mourir en martyr ?

Tu pardonnes, mais au nom de quoi, nom de …, tu pardonnes ?

Même Jésus, j’suis pas sûr qu’il pardonne la mort de tous ces enfants innocents tués par des Islamistes.

Pourquoi qu’il reviendra, Jésus, pour te et nous juger, “Duc.n”, s’il pardonne tout, à ton avis, ta sainte huile de foie, foie de morue ?

Eh bah, non, Pape de mes deux, Jésus, il pardonne pas.

Tu le savais pas ? Moi j’te l’dis.

Et moi, je peux t’en causer du CHRIST pass’que moi, quand j’veux, j’peux lui demander un autographe.

Même que j’pourrais faire son autobiographie, pour de vrai, pas la fausse, la tienne.

Voilà ! Fallait que j’vous le dise :

– ce Pape François, c’est comme vot’Président François.

Deux “P”, deux François, deux “PQ”.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s