De COLUCHE : – “Moi, j’suis pour la discrimination positive dans la police nationale : plus de femmes ! Un seul moyen efficace, la promotion-canapé.”

 

C’est vrai, quoi !

Ca manque encore de femmes dans la police nationale.

Afficher l'image d'origine

Mine de rien, les minettes sont exclues, jolis minous ou pas.

Eh bien, moi, j’aime les femmes !

Presque toutes, si.

Bon, maintenant va falloir réfléchir à un moyen objectif de les évaluer au sein d’un corps d’hommes qu’a l’esprit d’un corps d’homme : – plus “queutard” que moi, tu meurs !

Afficher l'image d'origine

J’ai trouvé !

Mais j’vous rassure, ils avaient trouvé avant, dans la “maison-poulaga”, comment promouvoir les poulettes, sans plumer les coqs.

Plutôt que d’jouer les hypocrites, affichez la couleur !

Il faut inclure les épreuves d’admission physique pour les filles dans tous les concours de la fonction publique d’Etat, quelque soit leur état d’esprit.

Toutes celles qu’ont pas l’esprit de corps, virées !

C’est vrai, quoi, à quoi ça sert de recruter des filles si on peut plus les toucher ?

Qu’est-ce qu’y dit le chef de service ?

Y dit : – “Combien de personnels féminins vais-je toucher cette année dans mon commissariat ?”

Afficher l'image d'origine
Etre policier au Cap d’Agde !

Faut pas croire que leur vocabulaire est plus innocent qu’y z’en ont l’air, non mais…

Bon, après faut voir selon les dispositions et les positions les plus favorables à l’admission du corps féminin dans les corps d’hommes.

Pass’que c’est pas simple, les critères d’entrée, moi j’vous le dis !

Pas moins d’1,65 m (y z’aiment pas les naines) et pas plus de 120 kg (y z’aiment pas les grosses qui les écrasent de tout leur poids).

Ensuite, y’a les épreuves sportives, pass’qu’y faut tenir sur la durée.

Les gars, avec les montées d’adrénaline, y tiennent longtemps, très longtemps.

Ca peut être fatigant pour celles qu’ont pas l’habitude.

Y’a moins d’lapins dans la police que d’coquins !

Afficher l'image d'origine

Lits à baldaquins ou pas, faut être souple et entraînées à tous les coups.

Les ruades sont interdites, surtout en cours de rut.

Et il devra être précisé qu’il est interdit de frapper son chef de service même s’il vous prend par surprise derrière, au derrière.

Je propose même que ce paragraphe soit rajouté dans le contrat des mecs, pass’que moi j’suis pour l’égalité hommes/femmes.

Et si le chef, y l’aime aussi baiser les mecs, ses flics, les niquer profond, faudra qu’y z’acceptent !

Comme les gonzesses.

Pass’que vous dites :

– “Oh ça, c’est qu’des histoires de fesses sans importance !”

Jusqu’au jour où tu t’fais baiser et là, ça fait mal, par derrière, comme elles.

Après, comme elles, tu prends l’habitude de baisser ton froc et de fermer ta gueule.

Tu souffres en silence pour le plaisir de ton chef qui prend ses désirs pour des réalités, d’autant plus que c’est une réalité.

Alors, avant d’traiter les copines de putes, pense que toi aussi, t’en es une, de pute, chaque fois t’écrases et que tu fermes ta gueule ou qu’tu tapines devant le bureau du chef pour avoir ta promotion.

Le canapé, c’est l’instrument du pouvoir, comme les boudoirs au temps des rois de France.

Et quand le chef, y l’a tous les pouvoirs sur toi, c’est pass’que tu l’as bien voulu, Ducon !

Afficher l'image d'origine

Même un mec, ça peut être con comme le con des filles.

Suffit d’voir comment tu lui fais d’la lèche à l’aut’con que tu prends pour un con et qui te le rend bien.

Sauf que deux cons ensemble, ça a jamais fait d’bébé intelligent et viable.

Trop de cons ensemble, c’est mortel.

Alors oui, comme je considère que tout travail mérite salaire et que tout salaire mérite une gratification orale ou physique, je soutiens de tout mon corps le système le plus juste de promotion qu’est la “promotion-canapé”.

Un mec y peut pas s’tromper sur les qualités physiques d’une fille.

Y peut s’faire baiser, mais c’est le but, non ?

Maintenant faut valider les exercices physiques d’intégration dans les corps de la police nationale pour les filles par des épreuves “sportives” impartiales.

Interdiction de tricher et de ramener sa tapineuse !

Oui, je sais que vous avez des tapineuses que vous protégez dans la police.

Du coup, en tirant votre coup, vous profitez d’la situation et devenez des “mac”, leurs “macs”, c’est à dire de vrais mecs, pour beaucoup d’entre vous.

Moi j’connais des flics qu’ont plus de respect pour les putes que pour leur propre femme !

Et pis, y’a putes et putes, comme y disent.

La vraie pute, la pute des putes, c’est le chef qu’y vous baise la gueule.

Et celle-là, vous l’avez tous connue.

Afficher l'image d'origine

Plus la peine d’organiser des concours internes et externes : économies de temps et de moyens, renforcement du moral des troupes en état d’urgence !

Retour des Madelons et des gros mamelons, sélections à l’appréciation des brigades masculines toujours majoritaires.

Le plus ?

Non, pas l’Obs.

Le plus ?

Quand on t’enverra sur des “No-borders”, t’enverras ta brigade de “Yes-sex”, dans le texte in english, et y t’feront plus chier.

Plus besoin de mecs avec boucliers et jambières, dans les manifestations, pour le maintien de l’ordre, préférez des nanas en jarretelles et en guêpières !

Entraînez-vous avec la Gay Pride, ce s’ra un bon début et formez-vous à toute sorte d’associations populaires.

Faites l’amour, pas la guerre !

Afficher l'image d'origine

Et arrêtez de faire chier le peuple français avec vos “con-neries”, bande de cons.

C’est pourquoi, moi j’demande plus de femmes dans la police nationale, avec un système juste de promotion internet et/ou externe, ça dépend de l’orifice choisi !, par la “promotion-canapé” ou plus confortable encore, le “canapé-lit”.

Tout chef digne de ce nom devrait avoir un bureau équipé d’un canapé-lit pour tester les capacités de sa secrétaire ou brigadière à avaler vite les mots et à déballer vite ses fournitures.

Stop à l’hypocrisie !

D’ailleurs y’en a qu’ont pris d’l’avance et qu’ont des “chauffeuses”…

Si, si !

C’est pour vous dire que, l’égalité des sexes, on y est déjà dans la police nationale.

C’est pratique pour la “pause technique” :

– “Stop, halte-là ! J’vais faire une pause technique, j’ai envie !”

Pratique, oui, le gars y s’vide, tout à la fois et en une seule fois, la vessie et les bourses.

Après, c’est reparti pour un tour, un autre tour de voiture.

Et tout ça payé par l’administration !

Afficher l'image d'origine

Mais que demande le peuple ?

Rien !

Juste qu’on lui fiche la paix et le droit d’écrire c’qu’il a envie d’écrire !

Si le maître a une chauffeuse, où est le problème ?

On peut en parler, non ?

Faut bien s’réchauffer sur la route quand la bise fut venue et qu’les bisous sont attendus !

Un peu d’tendresse dans un monde de brutes, ça n’peut tuer personne, si tout le monde est d”accord.

Mais que ça se sache et que le travail soit récompensé !

Pass’que tout travail mérite salaire et que tout salaire mérite une p’tite ou grosse gratification !

Hein, les filles ?

Afficher l'image d'origine

Toute fille qui travaille sur la voie publique et marche beaucoup !

Commentaire de COLUCHE :

[ à inclure dans le post (il insiste !)]

C’est là qu’un mec, y vient dire à Véro :

  • –  “J’me r’connais ! Elle parle de moi puisque c’est moi qu’ai une chauffeuse. Je porte plainte !

Nan ? Si !

Nancy.

Advertisements