Le tueur islamiste Mohamed LAHOUIJ-BOUHLEL, auteur de l’attentat de Nice le 14 juillet 2016, répond à François MOLINS, le procureur de la République de Paris, et (r)-établit lui-même son profil … A relire “Tristes Tropiques” de Claude LEVI-STRAUSS, inventeur du relativisme culturel, marque de notre siècle.

 

“Vous êtes tous des bouffons.

Vous n’avez rien compris !

Oui, ma foi est sincère en l’Islam.

Je ne me suis pas converti hier, bande d’imbéciles.

[imbéciles, idiots, mécréants, ignares, au choix, terme de l’argot arabe mal défini]

Afficher l'image d'origine

Vous ne comprenez rien à l’Islam.

Quand on sait qu’on va finir en martyr, c’est parce qu’Allah le veut, pas nous.

C’est Lui qui nous guide, alors on peut faire tout ce qu’on veut, avant de mourir !

De toutes façons, bonnes façons ou pas, on ira au Paradis.

Pas comme vous qui brûlerez tous en Enfer !

Vous les mécréants, les polythéistes, les satanistes…

Les seuls qui ne brûleront pas en Enfer pendant toute une éternité, ce sont ceux que j’ai emportés avec moi, en martyrs, au Paradis.

Oui, j’ai voulu mourir en martyr.

Mais je l’ai voulu parce que c’était la volonté d’Allah.

Je vous écoute dire :

– “Il buvait de l’alcool, il baisait avec des femmes et des hommes, il n’avait pas un comportement de musulman.”

http://www.20minutes.fr/societe/1892227-20160718-direct-attentat-nice-liens-entre-tueur-daesh-encore-etablis-selon-cazeneuve

[ EN DIRECT. Attentat de Nice: Selon François Molins, le tueur avait un «intérêt certain» mais «récent» pour la «mouvance islamiste radicale» ] <!–


http://assets.20mn.fr/js/html5shiv.js?f7b13dd
http://assets.20mn.fr/js/respond.src.js?f7b13dd

Nice (Alpes-Maritimes), le 15 juillet 2016. François Molins, procureur de la République de Paris, s'exprime sur «l'attentat» qui a frappé Nice le 14 juillet 2016

Mais que connaissez-vous de l”Islam ?

Même un bon Musulman ne sait pas s’il ira au Paradis !

C’est Allah qui décide.

Il peut ne pas boire d’alcool, ne pas baiser avec des Infidèles, et alors ?

Seul Allah sait s’Il l’acceptera au Paradis, le bon Musulman qui ne boit pas d’alcool ni ne mange de la viande de porc.

Par contre, le martyr, celui qu’Allah a désigné, qui doit mourir pour Lui, le martyr, lui, il va au Paradis.

Et c’est sa seule certitude sur cette terre et dans cette vie de “m..rde”

[Mohamed LAHJOUIJ-BOUHLEL] veut que j’écrive “merde” en entier, car pour lui, c’est la vérité, pas “sa vérité”, mais la vérité : “Nous menons tous sur terre une vie de merde”]

Mon seul regret aujourd’hui, c’est de n’avoir pas pu tuer davantage d’enfants.

Parce qu’aujourd’hui ils seraient au Paradis avec moi !

  • Moi

– “Tu es au Paradis, Mohamed ?”

  • Lui

– “Pas encore ! J’attends le Jugement. Mais j’ai confiance en Allah. Allah ne me laissera pas tomber.” (sic)

Afficher l'image d'origine

  • Moi

“Alors où es-tu, si tu n’es pas au Paradis ? Tu attends où ?”

  • Lui

– “Je ne sais pas. C’est comme un grand vide. Je ne suis nulle part. Quelle importance ?”

  • Moi

“Pourquoi “reviens-tu” sur terre, si c’est l’enfer ?”

  • Lui

– “Parce que j’entends tout ce que vous dites sur moi. Et que je ne suis pas d’accord ! Je ne voulais pas tuer des enfants, mais les sauver. Quand on meurt en martyrs, ceux qui meurent avec nous sont sauvés aussi. Ce sont des martyrs. Même ça, vous êtes incapables de comprendre.”

  • Moi

“Et ceux qui sont broyés à vie, pas morts, mais tout comme, ceux sur les corps de qui tu as roulé en camion, et qui resteront handicapés du corps et de l’esprit à vie, toute leur vie, tu leur dis quoi à eux ?”

  • Lui

– “Que j’aurais dû les tuer ! Comme ça, ils ne souffriraient plus. C’est la souffrance sur terre, qui est insupportable. Pas la mort ! La mort, ce n’est rien. Juste une porte pour aller au Paradis ! Faut juste la pousser, pas avoir peur. Moi j’ai pas eu peur d’aller de l’autre côté.”

  • Moi

– “Donc, si je comprends bien, tu as tué tes victimes pour les sauver ?!”

  • Lui

– “Oui ! Cest ça que vous ne voulez pas voir, ni savoir. Vous ne pensez qu’à vous  bâfrer. Pour vous, cette vie-là est sacrée. Mais quelle vie de cons vous menez ! C’est une offense perpétuelle à Allah. Vous vous comportez mal tous les jours de votre vie. Dès qu’on ouvre une télévision, qu’on se connecte sur Internet, il n’y a que ça : – boire, baiser et bouffer. Vous avez perdu le droit de vivre. Et vous voudriez qu’on vous respecte ?”

  • Le terroriste continue d’expliquer :

– “Est-ce que vous vous rendez un peu compte des images que vous envoyez dans le monde, grâce à la télévision et Internet ?

Rien, il n’y a rien d’autre que le sexe, l’alcool et l’argent pour acheter du sexe et de la drogue.

Vous n’avez jamais assez d’argent.

Alors que vous avez tout ce qu’il vous faut !

Pour vivre simplement heureux.

Nous, nous mourons de la misère et de la faim dans le monde.

En avez-vous conscience ?

Vous ne parlez que de morale, de politique et de fraternité !

Mon “Q” (sic) ! [?]

Lorsque vous nous recevez, vous nous faites l’aumône de nous recevoir.

Même les chiens sont mieux traités par vous que nous dans vos centres d’accueil.

Afficher l'image d'origine

Votre société est condamnée à disparaître.

D’abord parce qu’elle bouffe trop et qu’elle n’aura jamais assez de “ressources” pour vivre en dépensant tant d’énergie et d’aliments !

Ensuite parce qu’elle est haïe par une masse d’individus comme moi dans le monde qui sont majoritaires.

Il n’y a que vous qui semblez l’ignorer :

– Vous êtes devenus minoritaires, vous, les Blancs !

Votre temps est compté.

Nous vous détestons pour tout le mal, non pas que vous nous avez fait, mais que vous nous faites tous les jours, car vous nous méprisez.

Nous vous haïssons plus que vous nous méprisez.

Nous savons bien, nous, que nous ne pourrons pas avoir ce que vous avez.

Alors on détruira tout.

Et vous n’aurez plus rien, comme nous.

Vous ne serez plus rien, comme nous.

Nous, on n’a pas peur de mourir.

Mais peur de vivre cette vie de merde, votre vie de merde.

Vous, vous n’avez qu’une seule peur, celle de mourir.

Et vous serez vaincus par cette peur.

C’est pour ça qu’on s’en fout de vos HLM, de vos cités, de vos emplois de merde (sic).

Nous allons détruire votre société.

Et nous vivrons selon nos règles, à nous.”

Afficher l'image d'origine

  • Moi

“Je suis blanche et tu viens me dire tout un tas de méchancetés. Que t’ai-je fait ?”

  • Lui

– “Tu es celle qui est chargée d’écrire pour nous, pour témoigner dans ce monde de ce qui ne va pas.

Rien ne va, dis-leur !

C’est mon cadeau d’adieu.

Qu’ils se réveillent !

Ceux qui viennent après moi feront pire que moi.

Ils viendront les chercher jusque dans leurs maisons et les égorgeront dans leurs lits.

C’est tout ce qu’ils doivent savoir, s’ils veulent sauver leur peau de blancs, ces mécréants.

Ils n’ont plus de frontières physiques, comme moi.

Je suis dans un sas [renvoi à une image mentale de sorte de sas, de compartiment comme un bocal d’où il peut voir le monde, notre monde] en attente de mon procès à moi, de mon Jugement.

Mais celui qui va me juger va (vous)/les juger aussi,  je ne suis pas sûr d’être plus coupable qu’ils ne le sont (que vous ne l’êtes) !

Car tous les jours vous voyez la faim dans le monde.

Tous les jours vous voyez des injustices autour de vous.

Et que faites-vous ?

Rien.

Nous, nous agissons.

Nous allons détruire ce monde qui, de toute façon, avec ou sans nous, est condamné à mourir.

Tu me demandes pas “Pourquoi ?” ?

Moi je te le dis à l’avance : – Parce que vous bouffez trop ! Vous bouffez tout et tout le temps, comme les cochons.Vous êtes des porcs. Voilà l’image que votre civilisation offre au monde des pauvres : la civilisation de la surabondance et de la mécréance, la civilisation de l’ignorance, l’ignorance du Dieu Allah.

Afficher l'image d'origine

J’ai tué pour mourir en martyr et emporter avec moi autant de vies que je pouvais en emporter.

Quand vous mourez dans la souffrance [physique], vous expiez vos (fautes)/(erreurs)/péchés (?). Plus vous souffrez, plus vous gagnez votre Paradis. Vous devriez nous dire “Merci”, à nous, les Soldats du Califat quand on vous torture.

La souffrance des pauvres, elle est morale et physique. Elle ne finit jamais, elle ! Elle ne guérit jamais non plus.

Etre pauvres dans votre civilisation de domination des plus riches, par les plus riches, c’est comme une malédiction.

Alors, soyez tous maudits au nom d’Allah !”

Puis Mohamed LAHOUIJ-BOUHLEL conclut :

– “Arrêtez de parler de moi en termes offensants, sinon je vous foutrais à tous une “bouffe”. Vous êtes rien que des bouffons, des “cons” de Français et de journalistes, d’experts qui croient avoir tout compris et qui n’ont rien compris du tout.

Des fêtards, c’est tout ce que vous êtes.

Soyez contents d’être morts en fêtards !”

Afficher l'image d'origine
“Mohamed, je suis obligée d’expliquer que c’est toi qui as voulu cette image car tu es “fier” de ce que tu as réalisé, fier de ton “action d’éclat”. Pour les familles des victimes et sans doute bon nombre de lecteurs français, c’est extrêmement choquant, comprends-le !”
Réponse de  Mohamed :
– “Je fais ce que je veux ! De toutes façons, en France, il y a beaucoup de Musulmans qui se réjouissent de cet attentat. Il prouve et je leur ai prouvé que c’est nous, les plus forts, nous, les Musulmans ! Mais ça, tu le verras pas dans tes actualités : ils ont trop la honte, les Français.  Nique la police !” ajoute-t-il fièrement.

___________________________________________________________________________

“Tristes Tropiques”, publié en 1955, de l’ethnographe Claude LEVI-STRAUSS, fut un ouvrage “révolutionnaire” qui “cassa” l’étalon civilisationnel du XIXème siècle.

Il n’y avait plus de culture occidentale supérieure à la culture indigène.

C’était la fin de la précellence intellectuelle et industrielle de la civilisation européenne, dogme qui pouvait expliquer rationnellement le “retard” pris par d’autres civilisations sur la nôtre, en justifiant les colonisations des pays “retardés” par les pays “évolués”.

On retrouve encore la trace de cette “catégorisation sociale” en macro-économie :

– pays développés

– pays sous-développés.

Car les “colons” du XIXème siècle pensaient et disaient répandre non seulement la “bonne parole” mais surtout les connaissances de l’homme blanc, dont les découvertes scientifiques étaient tout autant “révolutionnaires”, sinon plus !, que la fausse évangélisation utilisée à des fins de domination des peuples, ce qui est totalement contraire à l’Esprit des Evangiles.

Jésus n’a jamais forcé personne à Le suivre.

Il nous laisse toujours libre, comme Bouddha, de Le suivre ou pas.

C’est “juste” un ami, une rencontre “personnelle”, de personne à personne, d’homme à Homme.

Au nom de la science, plus que de Dieu, l’homme blanc avait réduit l’homme “sauvage”, indigène, à ses “superstitions locales”, à ses médecines parallèles et à ses conditionnements sociaux obscurantistes. Pour sauver l’homme “sauvage”, il fallait lui transmettre à tout prix les connaissances de l’homme blanc, l’instruire !

C’est pouvoir imiter l’homme blanc, le “singer” lui qui considérait les Noirs d’Afrique comme des singes !

Ainsi Claude LEVI-STRAUSS ouvrit la porte aux “Tous pareils”, c’est à dire au postulat de principe selon lequel tout homme valait un autre homme, toute religion valait toute autre religion, qu’importe comment étaient traités les femmes et les animaux dans ces autres “cultures”.

Le vocabulaire se mondialisa à l’identique et l’on découvrit que, partout, l’homme était exploité par l’homme et que la guerre était provoquée par des revendications identitaires, pour ne pas écrire “racistes”.

Afficher l'image d'origine

Le paradoxe fut de promouvoir les cultures autochtones pour interdire finalement aux Autochtones de pouvoir exister, en tant que tels, en tant qu’Identitaires.

Et au XXIème siècle, les Indiens d’Amazonie sont en train de se faire exterminer tandis que l’homme blanc louange leur sagesse ancestrale.

Et au XXIème siècle, les premiers Arabes chrétiens du Moyen-Orient sont en train de se faire exterminer tandis que l’homme blanc loue leur sens du “sacrifice”.

Et les petits blancs de l’Europe et de l’Amérique, à leur tour, deviennent les victimes d’un système aveugle de dénégation de la différence, c’est à dire de l’interdiction de porter un jugement de valeur sur des actes abominables au nom de la différence “culturelle”.

Nous avons engendré “Frankenstein” !

Et nous pleurons quand ce monstre vient demander à Son créateur, c’est à dire à nous-mêmes, pourquoi il n’aurait pas le droit de vivre comme nous, de prendre nos biens et d’être comme nous, puisque nous sommes tous “PAREILS”.

Je vous préviens, c’est tout.

Non, je ne suis pas raciste. Mais je n’aime pas être tuée parce que je suis française, blanche, chrétienne  et que je mange(-rais) du porc. Excusez-moi du peu !

Tromperie politique, duperie philosophique au nom d’un mondialisme économique qui, effectivement, considère que tous les hommes sont égaux… dans le travail !

Ce sont juste des bêtes de somme, “Toutes PAREILLES”.

L’idéal humain d’un bon patron aujourd’hui, ce serait d’avoir en France des ouvriers payés moins cher que des ouvriers chinois ou bengalais.

Peu lui importe, à ce richissime oligarque apatride, que ses ouvriers soient français de souche ou pas, s’ils sont mal payés et lui font dégager un bénéfice plus important que les “charges” salariales.

[ – “Moi j’préfererais dégager le patron plutôt qu’son bénéfice !” ajoute COLUCHE qui vient de passer, comme un ange. Il s’marre et m’envoie l’image de lui, en ange et en tutu, avec des p’tites ailes dans l’dos. Il changera pas, lui ! ]

Sous prétexte de fraternité, l’idéal maçonnique nous a enfermés dans un nouvel esclavagisme, le “Tous PAREILS”, c’est à dire le droit, sinon le devoir, d’être autant maltraités que les autres hommes sur la terre.

L’Islamisme, idéologie meurtrière née dans le ventre de l’Islam, un ventre masculin avec un utérus artificiel, se développe au nom du “Tous PAREILS”.

Tous se valent, tout est pareil et tout est merveille !

Afficher l'image d'origine

L’Islam ne peut être que la huitième merveille du monde et si le Christianisme a été émondé au cours des siècles, comme une vigne vendangée par les ouvriers du Seigneur, par les critiques des Philosophes des Lumières autrefois bâtisseurs de cathédrales, l’Islam, lui, ne souffre aucune critique.

Merci aux mecs de la Mecque !

Relativisme culturel oblige… en trois petits points.

Si la pédophilie dans l’Eglise catholique est un crime, dans l’Islam le mariage avec les petites filles prépubères est accepté et des pays comme l’Allemagne “intègre” ces couples dont le mari, souvent plus âgé et pas beau, n’est rien d’autre qu’un pédophile sur le plan pénal. D’ailleurs, fût-il beau, un homme n’a pas à violer une fillette. Un salaud n’est jamais beau !

Si les actes de cruauté sur les animaux sont condamnés par le Code Pénal en France, par le Christianisme, le Bouddhisme et le Zoroastrisme dans le monde entier, l’Islam préconise l’abattage hallal. Par conséquent les abattoirs français nouvellement construits sont orientés en direction de la Mecque, là où la bête sacrifiée archaïquement agonise pendant un temps trop long. Heureusement que la France vient de reconnaître que les animaux sont des êtres sensibles !

Pour la filière hallal dont on connaît l’excroissance commerciale rapide, les sacrificateurs doivent être musulmans !, et officient “religieusement” dans des abattoirs laïcs, ce qui ne choque aucun de nos “philosophes” des loges d’opérettes ayant pour Dieu, le nouveau Dieu de France, le GODF, the “GOD” of France.

La discrimination envers les Chrétiens et les athées dans l’embauche est une évidence.

Mais gageons que l’Institut Montaigne n’ira pas enquêter sur ces discriminations affichées contre les Chrétiens et les mécréants, discriminations à l’embauche organisées, donc voulues, par un Etat laïque qui condamne “officiellement” le prosélytisme religieux,… il paraît !

Les femmes “s’invisibilisent” elles-mêmes, portant le fichu fichu, ce chiffon noir des victoires machistes des hommes : – eux qui nous veulent “toutes PAREILS”.

Dans les cités, certains quartiers sont réservés aux hommes ou c’est tout comme !

Afficher l'image d'origine

Les filles se pressent de passer, vite, vite, si par malheur, elles doivent rentrer chez elles après l’école, le collège ou le lycée.

Heureusement, à l’Université, lieu d’émancipation des femmes, le chiffon, ce foutu fichu, se porte bien, symbole religieux prouvant aux Universitaires qu’on peut être croyantes et intelligentes, uniquement si l’on est musulmanes !

Une femme chrétienne arborant une croix chrétienne se ferait jeter !

Un jeune homme voulant garder son couvre-chef sur sa tête, casquette ou foulard de pirate, se ferait jeter !

Mais une femme musulmane, elle, a le droit de porter OSTENSIBLEMENT un symbole religieux, au nom de l’intolérance de sa propre religion qui ne supporte aucune critique.

Donc la France doit s’adapter.

Elle s’adapte si bien, la France, qu’elle s’habitue à tout !

Même au terrorisme.

Oui, Manuel VALLS, vous avez gagné, Monsieur le Premier Ministre !

On est “habitués”.

On a compris qu’avec vous, on est “tous PAREILS” !

Sauf qu’il y en a qui sont plus pareils que d’autres, lesquels ont tous les droits en France.

Jusques à quand, Monsieur le Premier Ministre ?

Si les Musulmans veulent prouver aux Français qu’ils sont d’abord Français, alors il leur faut arrêter d’organiser leur “visibilité” pour se regrouper, se communautariser et nous imposer leur religion.

Les premiers Chrétiens étaient arabes ou égyptiens, comme les Coptes chrétiens d’Egypte, les “vrais” descendants des peuples pharaoniques, ces constructeurs de pyramides du haut desquelles tant de siècles nous contemplent.

Les premiers Français, du mot “Francs”, peuple ayant existé !, étaient chrétiens, eux aussi.

Au Moyen-Age, les bâtisseurs de cathédrales, les “maçons”, s’organisaient en corporations et imposaient leur système de mutuelles aux donneurs d’ordres, aux bourgeois et aux seigneurs.

Aujourd’hui, comme les pyramides en Egypte, nos cathédrales deviennent des monuments historiques “vides”, complètement vides, des monuments “touristiques”.

Notre pays a perdu son âme spirituelle.

Notre pays est “mort”.

Afficher l'image d'origine

Et nous sommes là, au pied du mur, le mur de Jérusalem, la “Jérusalem” universelle, à nous demander combien de temps encore nous “tiendrons” le sol, nous occuperons notre espace territorial, avant de nous retrouver comme les Coptes chrétiens, chassés de nos propres terres, comme les Persans zoroastriens enclavés puis enchaînés, devant choisir entre devenir Iraniens musulmans ou partir, partir en Inde par exemple.

“L’Oumma”, la communauté musulmane, c’est aussi le mythe “terroriste” du “Tous PAREILS”, ce refus de voir les différences culturelles, cette incapacité à supporter les critiques contre la religion UNIQUE, crime de lèse-majesté ou délit de blasphème.

Tous les pays musulmans finissent par se ressembler, vous avez dû le remarquer !, selon un schéma dictatorial, la Charia, qui s’inscrit dans un projet impérial de conquête du monde, un projet TOTALITAIRE, du “Tous PAREILS”.

Demander à un Musulman de critiquer sa propre religion, c’est comme de demander à un aveugle de distinguer les couleurs dans un paysage naturel.

Et si nos hommes politiques bêlent tous en choeur “Tous PAREILS”, ce n’est pas parce qu’ils sont convaincus qu’on est “Tous PAREILS”, eux qui scolarisent leurs enfants dans des écoles privées et habitent les beaux quartiers, c’est parce que, partout, les pétrodollars sont “Tous PAREILS” et que leurs comptes bancaires offshore sont “Tous PAREILS”.

Nous ne sauverons pas la France avec une classe politique corrompue.

Nous la sauverons sans eux !

Sans nos “élus”.

Au fait, qui a élu ces individus si peu méritants ?

Vous, moi… ?

Oui, je l’avoue.

Et maintenant j’aimerais que ce cauchemar s’arrête.

PAX CHRISTI

Afficher l'image d'origine

L’Arabie Saoudite a raison :

– “Chacun chez soi et Dieu pour tous !”

L’accès de leur territoire est interdit aux mécréants, aux athées, aux Juifs, aux Chrétiens, aux homosexuels, liste non exhaustive…

Et nous, parce que nous serions “Tous PAREILS”, nous devrions ouvrir nos frontières à ceux qui les ferment aux Chrétiens persécutés dans le monde musulman.

Il y a quand même 57 états musulmans dans le monde entier. Ils ont le choix d’aller où ils veulent, les migrants musulmans ! Par contre, la carte mondiale se rétrécit chaque jour pour les Chrétiens persécutés et les autres “minorités” religieuses.

Pourquoi vouloir à tout prix souffrir dans un pays chrétien, venir pour mourir et nous faire mourir ?

Libérez d’abord Asia BIBI au Pakistan, par exemple, et nous discuterons du principe de tolérance avec des peuples “Tous PAREILS”.

Pour les autres, ceux qui ne sont pas “Tous PAREILS”, ils sont priés d’aller prier leur Dieu de paix et d’amour sur des terres qu’ils ont annexées autrefois, en détruisant toute autre trace de civilisation, au nom du “Tous PAREILS”.

Comme en Afghanistan où je n’oublierais jamais la destruction, à coups de barres de dynamites des immenses Bouddhas de pierre, ces magnifiques statues à fleur de falaises, emblèmes d’un paradis aujourd’hui disparu, remplacé par l’enfer de la religion de la paix et de l’amour, l’Islam. L’Afghanistan est devenu le symbole de l’oppression des femmes et des fillettes, le symbole de la cruauté masculine et de la bêtise machiste.

En clair, pour l’Islam, il nous faut être “Tous PAREILS”, surtout les femmes, à la condition unique et exemplaire, que ce soient les Chrétiens qui disparaissent, de vue d’abord, puis de chair et d’os ensuite ou en fuite, pour devenir “PAREILS” aux autres, à ceux qui sont arrivés dernièrement, massivement, lentement, puis de plus en plus rapidement.

Alors je l’écris comme je le pense :

– NON !

Nous ne sommes pas “Tous PAREILS” :

  • France chrétienne

  • Inde hindouiste

  • Tibet bouddhiste

  • Chine confucéenne

  • Kurdistan LIBRE

  • Kabylie LIBRE, plus forte et plus laïque que nous, Français déjà soumis !

Si je pars en Inde, c’est pour aller méditer dans un ashram, pas pour aller bouffer un kebab.

Afficher l'image d'origine
Impossible à voir dans un pays musulman, puisque c’est le corps qui est le péché.
Le Musulman n’apprend pas à SE contrôler. Il préfère contrôler la vie des autres.

Si les touristes viennent en France, à Paris, c’est pour voir la Tour Eiffel et visiter Notre Dame de Paris, pas pour se retrouver en Arabie Saoudite ou au Qatar.

Le terrorisme islamique est une “importation” religieuse qui devra prendre fin, sinon c’est l’Islam en France qui prendra fin.

Les Français sont un peuple tolérant, mais pas suicidaire.

S’il leur faut choisir entre leur liberté religieuse et leur sécurité, ils choisiront… les deux !

Leur liberté de retrouver leur religion d’origine, le Christianisme, et donc leur sécurité.

PAX CHRISTI

N’en doutez pas, jamais !

Quel est le parti politique, le seul en France, qui ose proposer dans son programme le droit du sang contre le droit du sol ?

Car le droit du sol s’impose aux Français comme un droit à être envahis et à devenir “Tous PAREILS”, c’est à dire comme ceux qui nous envahissent et ne veulent pas devenir “Tous PAREILS”, Français comme nous. Une aberration systémique !

A nous d’apprendre leur langue, à nous de voiler nos filles et nos femmes, à nous de construire des mosquées, quand, sur leurs terres musulmanes, il nous est interdit de construire des églises !

Il suffit.

Le seul parti en France qui a osé inscrire dans son programme le droit du sang contre le droit du sol est le Parti CHRETIEN Démocrate, présidé par un “POISSON”, le signe des Chrétiens autrefois persécutés sous l’ère romaine.

Sachant cela, après, vous voterez pour qui vous voudrez.

Mais ne vous trompez plus !

Il y va de l’avenir de la France, de votre avenir.

Sauf si vous pensez que, la France, c’est “Tout PAREIL” que l’Arabie Saoudite !

Brisons le tabou de la “bien-pensance” et de la “Pensée Unique”.

Résistons !

Afficher l'image d'origine

Je ne résiste pas, cependant, à rappeler la position de l’ethnographe Claude LEVI-STRAUSS sur la religion de la paix et de l’amour, l’Islam, lui qui avait tant voyagé dans le monde et comparé tant de religions entre elles :

[ Vers la fin de l’ouvrage, il prend la civilisation occidentale pour objet, la compare sans indulgence aux cultures dites plus « primitives », et montre que tout progrès technologique engendre une perte sur un autre plan. L’ouvrage est relativiste : la civilisation occidentale apparaît comme une option parmi d’autres offertes à l’humanité.

L’auteur s’attarde sur le sens du progrès et les ravages qu’une civilisation mécanique produit sur son environnement et les différentes cultures avec lesquelles elle entre en contact.

Les bases du structuralisme anthropologique apparaissent déjà dans Tristes tropiques, notamment lorsque l’auteur établit un lien entre organisation d’une société et disposition spatiale du village d’une part (Bororos) ou géométrie de ses dessins d’autre part (Caduveo)[3].

Comme l’analyse Georges Bataille : « la nouveauté du livre s’oppose à un ressassement, elle répond au besoin de valeurs plus larges, plus poétiques, telles que l’horreur et la tendresse à l’échelle de l’histoire et de l’univers, nous arrache à la pauvreté de nos rues et de nos immeubles[4]. »

Il y considère notamment, après Schopenhauer, le bouddhisme avec bienveillance, et l’islam au contraire (9e partie) comme rigide, fermé sur lui-même et intolérant[5]. ]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tristes_Tropiques

Même pour le père de la pensée culturelle relativiste du XXème siècle, l’ethnographe Claude LEVI-STRAUSS, toutes les religions se valent, à une exception près.. l’Islam !

L’Islam, pour Claude LEVI-STRAUSS si tolérant, n’est certes pas la religion de la tolérance.

Qui en doute encore aujourd’hui ?

Aux hommes politiques de ce siècle, je dis :

– “Rendez-nous nos vies volées, rendez-nous nos enfants tués, rendez-nous nos parents enterrés !

Et rendez-nous l’argent que vous avez volé en vendant la France aux étrangers !”

Afficher l'image d'origine

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s