Du Général De GAULLE à François FILLON : “La France n’est pas à prendre, elle est à reprendre. La France n’est pas à conquérir, elle ne doit pas mourir. Il faudra choisir entre patriotisme et mondialisme, François !”

François Fillon, très net vainqueur dimanche de la primaire de la droite face à Alain Juppé, le 27 novembre 2016 à Paris

 

Il ne faut pas que “FILLON” devienne “FUYONS la France !”

Le peuple ne doit pas souffrir d’une situation voulue par les plus riches.

Ceux qui ne sont pas français ou ne sont plus français.

Quand ces gens-là placent leurs intérêts à l’étranger, ce sont eux les traîtres, pas les Français, le peuple qui se lève tous les matins pour aller au travail ou chercher en vain du travail.

J’avais annoncé la défaite de Nicolas SARKOZY, rappelez-vous, François.

Je vous annonce par votre victoire la défaite de la France, François, si vous ne changez pas de programme économique.

Les recettes anciennes ne font jamais les succès nouveaux.

Surtout quand ces recettes ont été cause d’échecs successifs et retentissants !

L’austérité, c’est faire payer aux pauvres la dette des riches.

Celui qui prétend diriger la France pour éponger la dette publique entend servir les banques et leurs intérêts mondialistes.

Il faut diriger la France pour servir la France, pas pour asservir le peuple français à la dette des plus riches.

Afficher l'image d'origine

Et la dette n’est due que si elle est légitime !

Or qui a dit que cette dette était légitime ?

Qui ?

Moi, le Général De GAULLE, j’affirme que cette dette est artificielle, créée de toutes pièces pour renverser les nations et les peuples.

Je ne veux pas voir mon peuple souffrir et mourir pour rembourser les dettes des banquiers !

L’argent doit être au service du peuple et non l’inverse.

J’accuse ceux de mon parti qui oseraient se dire “Gaullistes” de “fumisterie” (sic) intellectuelle et d’escroquerie morale, de tromperie politique si, au nom de la Dette publique, des élus dits “Républicains” détruisaient toutes les protections sociales car nationales.

J’explique :

– La Sécurité Sociale est un régime d’assurance publique.

Si la Sécurité Sociale disparaît, elle sera remplacée par des assurances privées, appelez-les “Mutuelles” ou “Systèmes de protection de la Santé”, elles seront privées et gérées comme des entreprises privées.

Or la Sécurité Sociale n’est pas exportable. C’est une entreprise d’intérêt public, une branche de l’Etat.

Elle ne coûte cher que parce qu’un chômage structurel voulu a été entretenu savamment.

De grands groupes d’assureurs, dont AXA, ont des vues sur le marché national de la Santé Publique en France car ils se voient déjà vendre des parts à l’étranger, des parts de ce marché français.

Ainsi la Santé Publique deviendrait un marché international, soumis aux aléas boursiers et aux caprices des actionnaires, toujours plus rapaces.

Les “fonds-vautours” fondraient sur la France et s’approprieraient tout le système de santé publique tandis que l’argent des contribuables français paieraient les dividendes d’actionnaires étrangers.

Est-ce ce que vous voulez, vous, les Français ?

L’avenir, François, ce n’est pas le mondialisme.

Afficher l'image d'origine

C’est déjà le passé.

Oui, vous aurez vos guerres, à tant vouloir faire rendre gorge aux peuples soumis à la dette du peu d’argent qui leur reste.

Oui, vous vaincrez sur des champs de ruines et une Europe qui sera éclatée, comme peut l’être aujourd’hui le Moyen-Orient pour des questions, non pas de “morale”, mais de pétrole, l’or noir.

Oui, François, tu seras le président d’une France en ruines et ta seule gloire, alors, sera de pouvoir dire :

– “J’ai réduit la Dette publique !”

[Tutoiement de mépris]

La belle affaire !

Lorsque l’heure arrivera de votre dernier voyage, ne venez pas me voir.

Je ne vous reconnaîtrais pas comme étant l’un des nôtres si tel est votre programme.

J’ignore même si vous franchirez le Rubicon.

Ce que je sais, c’est que la trace que vous laisserez dans l’histoire sera la fin de l’histoire de France.

Alors qu’aujourd’hui les peuples se réveillent,

  • alors qu’aujourd’hui l’opportunité se présente enfin de triompher de tous les apatrides qui s’enrichissent en suçant le sang des pauvres gens,
  • François, vous voudriez que la France devienne la Grèce, un état du tiers-monde, du futur tiers-monde européen, celui où tous les peuples se mélangent pour qu’aucun peuple, corps de la nation, ne puisse y survivre !?

Il vous faudra choisir, François !

Entre servir le maître du monde, le Club fermé des Bildeberg, ou le maître d’un autre monde, si vous êtes ce que vous prétendez être, un Chrétien catholique.

Quoique le Catholicisme aujourd’hui s’est perverti et s’est converti à la religion du monde, l’Islam !

La religion des “soumis”.

Afficher l'image d'origine

________________________________________________________

Le Général De GAULLE m’avait demandé d’écrire ce “rappel à l’ordre” dès le 26 novembre 2016.

Mais je trouvais “difficile” de “casser l’ambiance” alors que le candidat de l’establishment, Alain JUPPE, venait de se recevoir une claque royale.

Donc j’ai temporisé.

Entretemps, comme de bien entendu, comme chaque fois que je tarde à écrire, la polémique s’est faite jour autour de la future nomination en tant que Premier Ministre du Comte Henri de la Croix de Castries, Président du Groupe Bildeberg, choisi par… François FILLON.

Belle trahison au profit des élites !

Du coup j’ai compris, mais un peu tard, pourquoi le Général De GAULLE, lui, ne sautait pas de joie au moment de l’élection de François FILLON.

A Monsieur François FILLON de prouver qu’il peut échapper aux influences mondialistes des prédateurs internationaux !

Non, c’est moi qui l’écris.

Pour le Général De GAULLE, son opinion est faite.

Elire François FILLON, ce serait comme élire Angela MERKEL à la tête de la France.

François FILLON peut-il être indépendant, hors influence ?

Selon le Général De GAULLE, non !

Il est trop “mouillé” dans un réseau relationnel qui lui complique la tâche, alors que lui est persuadé du contraire.

François FILLON pense être libre et libérer la France du poids des vieilles traditions et du carcan étatique.

En fait, il va ouvrir les portes de la Banque de France aux voleurs extérieurs !

Un peu comme un propriétaire qui prétendrait défendre sa maison en ôtant les fenêtres et les portes pour que tout le monde puisse y venir !

Afficher l'image d'origine

Et en repartir les poches pleines.

Je me suis souvent interrogée sur le Roi Henri V de la CROIX, prophétie de Marie Julie JAHENNY qui annonçait le retour de la Monarchie en France.

NOSTRADAMUS aussi a donné le même nom, le nom d’Henry, Henry V, dans ses Prophéties.

Donc de retrouver un “Henri de la CROIX de CASTRIES” parmi les futurs hommes de pouvoir du XXIème siècle me pose grandement question sur les ambitions du Président du groupe Bildeberg.

François FILLON ne servirait-il que de marche-pied aux ambitions “royalistes” donc dictatoriales d’Henry V de la CROIX ?

A une différence près :

– Le futur Roi de France devra être chrétien et aura la difficile tache de rechristianiser le Royaume de France.

Pas seulement !

Il sera à la tête de la Reconquista chrétienne, aidé ou précédé par LOGMION, le demi-dieu gaulois à la langue bien pendue et à la force herculéenne.

Quelles sont les réelles ambitions d’Henri de la Croix de Castries ?

Restaurer la monarchie en France et s’asseoir sur le trône de France ?

Pour servir quel Dieu ?

Afficher l'image d'origine

Je le demande solennellement au Président du Groupe Bildeberg, les “Bites de Berk” comme le dit si bien mon pote COLUCHE.

L’heure est grave, mes amis !

Mais en avez-vous seulement conscience ?

Vous avez éliminé un candidat de l’establishment pour introniser un autre candidat qui est lui-même le favori du peut-être futur Roi de France qui s’en sert… pour vous servir ou vous asservir davantage  ?

Allez, si quelqu’un peut m’apporter la preuve qu’Henri de la CROIX de CASTRIES est un rejeton de la branche morte des BOURBONS, n’ayez aucun doute !

C’est lui.

Quoique… l’attitude du Général De GAULLE et son sermon ne laissent augurer rien de bon sur la présidence d’un petit “Poisson” soumis au grand capital, le président du groupe Bildeberg.

Ou alors Henri de la CROIX… de CASTRIES, directeur aussi de l’Institut Montaigne si favorable à l’ouverture du marché du travail et à la déréglementation, à l’islamisation et à la déchristianisation, cacherait bien son jeu.

Je poserais la question au Seigneur.

Qui est Henri de la CROIX ?

J’ai le droit, non ?

Il y va de l’avenir de la France, de notre avenir à tous !

Et je vous porterais Sa réponse sur ce blog.

En attendant, que François FILLON réfléchisse, s’il le peut, s’il est libre de ses choix, à l’avenir de la France et à son devenir personnel !

Il lui faut choisir entre servir la France ou trahir son pays au profit des “Bites de Beurk”.

Afficher l'image d'origine

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s