De COLUCHE : – “Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? Et la soeur Anne répond : – “Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie.” Contes de ma Mère L’Oye/Loi – “Barbe Bleue”, c’est l’assassin qu’a peur d’êtr’reconnu et qui s’est pas encore fait soeur Anne et surtout Véro. Au fait, Barbe Bleue, y porte une vraie barbe ou une vraie moustache de faux Q, à la HITLER ?”

 

«Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?» - Et la soeur Anne lui répondait: - «Je...

Faut les comprendre, ces gens-là !

Y z’ont peur d’êtr’reconnus, dis-donc !

Victimes de la justice pour eux, ce s’rait une trop grande injustice.

Si on peut pas tuer les p’tites gens et plus tuer les p’tits agents administratifs, mais où va-t-on, j’vous l’demande ?

Où va la France ?

C’est qu’y faut la faire respecter, l’autorité, l’autorité des cons en France !

Surtout des méchants cons, pass’que c’est eux qui font l’plus-se peur à l’Etat, les assassins.

C’est qu’y pourraient même vous tuer un Président !

Surtout qu’y travaillent dans la Police Nationale et qu’y savent tout sur vous.

Tout, j’vous dis !

Mêm’ce que vous n’savez pas sur vous !

“l’herbe qui verdoie

Charles PerraultContes de ma Mère l’Oye, Barbe-Bleue de

Charles Perrault


L’herbe est toujours plus verte, ailleurs, surtout la beuh du Maroc.

Interrogatoire d’un délinquant de la Police Nationale, c’est à dire çui qui fait bien son travail,

– ça emmerde les cons !,

deux points, dans un milieu de “trois points” :

– “J’vous dirais tout, mêm’c’que j’sais pas !

– “Pas la peine ! On sait déjà tout. On fait l’audition juste pour qu’tu nous dises c’que nous savons déjà. Rien d’autre !”

Tiens, y’en a un, un chef, le chef des chefs des chefs des chefs des chefs,…

– excusez Véro, si elle a oublié un chef, vu qu’dans la police, y’a plus qu’des chefs et personne pour faire le travail !

Bref, le chef, tu sais çui qui porte une moustache pour de vrai !,

bah y veut pas qu’vous sachiez c’qu’il a fait quand il était que le chef des chefs des chefs.

  • Ca va ? Véro a pas z’oublié d’grades ? Ni rien du tout, d’ailleurs.

C’était l’époque heureuse où la PAF, la Police de l’Air et des Frontières..

– Ah non, on dit plus la “Police de l’Air”, ça fait trop “monte-en-l’air” !,

on dit la Police Aux Frontières, mêm’si y’en a plus, d’frontières !

PAF, la PAF, la P.A.F. …

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

La Direction qu’a été créée pour donner des places aux p’tits copains qu’allait subir la déflation des corps dans les haut grades, au moment de la réforme des corps et carrières dans la Police Nationale.

Ce qu’y disaient, les syndicalistes, qu’y voulaient être comme les Gendarmes, mais les compétences en moins.

Pas la peine de passer des concours !

C’est ça qu’est bien, au “Paradis des Frangins” !

C’est qu’y sont proches du Bon Dieu, de la Sainte Trinité, en trois points.

Donc, du jour au lendemain, ni une, ni deux !, mais trois, voilà t’y pas que nos policiers, ceux qui mettaient des prunes à longueur de journée sur des pare-brises ou sur des casse-couilles, toujours les mêmes,

– la patrie reconnaissante !,

s’retrouvent derrière une bécane, enfin catégorisés B,…

– B comme Bravo, hein Charlie ?

à taper sur les touches d’une machine à écrire comme y frappent sur la gueule d’un casse-couilles, dont j’vous dirais pas de quelle couleur y l’est.

De toute façon y finit dans les “bleus-violets”.

  • Quand y l’est frappé !, ça vous frappe pas, vous ?

Et à devoir lire, eux qui savaient pas forcément bien écrire !, les “poulets” du panier à salades qu’y racontent des salades quand y nous baladent.

A devoir lire un code,

– nan, deux !

le Code Pénal et le Code de Procédure Pénale.

Déjà qu’y comprennent rien à leur feuille d’impôt !

Oui, comme toi, Ducon !

Ca t’fait rire, mais c’est tout comme toi, hein ?

A l’époque, y recrutait n’importe qui dans la Police Nationale.

C’était une sélection à la gueule, comme la prime du même nom et la promotion du même nom.

Faut pas prendre des trop méritants pass’qu’y deviennent vite très irritants !

J’te parle pas d’la promotion-canapé dont je suis le seul à revendiquer la reconnaissance et la régularisation officielle !

Avoir une “Madelon à mamelons” dans un régiment de cons, ça vous remonte le moral et le reste !

A condition qu’la “Mamelons” soit pas réservée qu’au patron !

C’qu’est souvent le cas.

Malheureusement.

J’rappelle que, grâce à Najat, c’est plus la prostipute qu’est coupable, mais son client.

Dans le cas présent et le présent cas, le tout est de savoir qui est le client de qui ?

Vu qu’la première pute dans la hiérarchie policière, c’est le chef, sinon y s’rait pas monté si haut, hein ?

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Eh, t’énerve pas, Ducon !

Ca s’saurait si le mérite était récompensé dans la Police Nationale.

Aucun risque !

Pass’que ça oblig’rait les chefs à devenir compétents.

Et c’est très fatigant de devenir compétents, quand on est un chef !, alors qu’y suffit d’aller boire un coup avec le Préfet pour s’faire voir et grimper les échelons.

Y’a plus d’concours quand t’es catégorie A, c’est à dire au-dessus des chefs des chefs des chefs, pass’que sinon y faudrait êtr’compétents et y aurait plus d’chefs au-d’ssus des chefs.

Au-d’ssus des z’autres, quoi !, qu’y sont plus-se compétents, mais en d’ssous.

Très au-d’ssus, y sont les chefs qu’y font rien PAREIL, eux !

Et y coûtent très cher aux contribuables, les cons d’Français !, qu’acceptent de payer pour eux.

Moins y font, plus y coûtent cher !

C’est la règle d’or, une règle définie dans les Loges où y sont choisis dans la Police Nationale pour êtr’au-dessus des autres, à condition qu’y foutent rien.

Mais qu’est-ce que tu t’emmerdes à passer des concours, toi qu’es pas chef ?

Deviens “Franc-Mac”, “Mac” comme maquereau, les maquereaux d’la France, genre Libres Penseurs !

Comme ça, tu seras chef !

Si t’es grand, bien sûr !, grand-chef.

Un Grand-Maître, tu sais, çui qui t’énerve à toujours se vanter d’en être, sans l’dire vraiment et qu’y t’chatouille le creux d’la main comme sy’ voulait t’enculer ?

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Méfie-toi !

Pass’qu’y veut t’enculer !, justement.

Droitement ou gauchement, peu importe.

Ces Maîtres-là, y sont maîtres de tout, sauf de leur direction.

Oui, eux aussi, y z’ont, tout comme toi, un Grand-Maître qu’y vénèrent et qui les vénère, tout comme toi, tellement y l’est con !

– Mon Vénérable !

Nan, y vont pas à la messe, eux.

Pas besoin !

Y sont en kilt à la leur, avec la bourse et les cordons qui pendouillent, comme leurs couilles.

Pass’que, si z’en avaient des couilles, ça f’rait belle lurette qu’y z’auraient envoyé leurs Grands-Maîtres se les faire mettre, ailleurs !

Ah, la Police Nationale et ses Maîtres !

– “Couché, le chien ! Tu mordras quand on te le dira.”

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Les policiers du terrain, ceux qui bossent, y’en a de moins en moins.

On vous dit qu’c’est la faute aux réductions d’effectifs.

Moi, j’vous dis qu’c’est la faute au trop grand nombre de chefs.

Qu’avaient pas passé un concours pour devenir chefs, mais pour devenir “inspecteurs” ou “enquêteurs”.

Du jour au lendemain, tout un corps, toute une catégorie de travailleurs, les “bécaneurs”, les “vrais”, y sont devenus chefs.

Plus question de toucher à la machine à écrire !

Sauf pour casser du flic, la noble cause.

Pass’que les chefs, y bécanent.

Si !

Et quand y bécanent, c’est pour casser les policiers qu’y travaillent pour eux et pour de vrai.

Alors, tu ricanes moins, hein, Ducon ?

Réfléchis, Ducon, au moins une fois dans ta vie, quoi !

Y a que ceux qui travaillent qui peuvent commettre des erreurs.

Mais si tu passes ton temps à contrôler le travail des autres, tu ne peux plus faire d’erreurs !

C’est ainsi que vous avez le pauvr’gars qui travaille, qu’est contrôlé par le gars qui travaille pas et qu’en sait guère plus-se que lui !, même encore moins sur son travail.

Et plutôt moins-se.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"
  • “Oh ma pauvr’tête, s’exclame Dame BATAILLE, mais je n’y comprends rien !”

Lequel est contrôlé par çui qui contrôle les chefs, les “p’tits” chefs, ceux qu’emmerdent le plus-se les vrais travailleurs dans l’espoir de grimper les échelons des cons.

Lequel est contrôlé par çui qui contrôle les moyens chefs, ceux qu’avant qu’étaient des “bécaneurs” et qui sont devenus des emmerdeurs.

Lequel est contrôlé par çui qui contrôle si les emmerdeurs, y z’emmerdent bien les moyens chefs !

Pass’que, tu comprends, faut faire chier les gars pour qu’y travaillent.

Faut les pousser… han, han!, pousse, merde !

– “C’est libre, le poste ? Non. Attends qu’j’aie fini d’pousser, merde.”

Faut les pousser… à travailler, tous ces cons !

Et t’as le chef, le Grand-Maître, le Vénérable qu’y z’adorent tous !,

–  çui qui les fait plus-se chier et qu’y dit : – “Mais poussez-vous, band’de cons, que j’m’y mette ou que j’vous la mette ! Vous préférez quoi, comme position, en repos ou en retraite ?”

Lui, y l’a gagné son grade en étant la plus grosse pute de l’univers !

Ca t’rappelle l’enfer ?

Bah, t’as raison, mon pote !

La Police Nationale, c’est devenu un enfer.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Caricature qui dérange la PAF de Mayotte, l’île aux mille plaisirs !, en particulier, çui de ne pas vous revoir ! et avoir à vous recevoir.  C’est plein !

Normal, c’est pas vraiment dirigé par un enfant du Bon Dieu.

Y z’ont choisi d’servir un autr’Maître.

Et lui, c’est pas un enfant d’choeur.

La France, y s’en fout !

L’argent, moins-se.

Du moment qu’il a sa prime, le Grand Chef, enfin j’veux dire, le Grand Maître, y t’encule. Y l’est content !

Comment y t’encule ?

J’t’explique, écoute-bien :

– “Monsieur….Maître, vous qui êtes le chef de service, expliquez-moi ce que sont ces résultats et la baisse significative de votre activité ? Enfin de l’activité de votre service ? Tous en repos !!!!!?

– “M’sieur le Préfet, y sont tous trop cons et y veulent pas travailler. Et poutant, on les pousse, han, han…!”

– “Ah bon, ce n’est pas de votre faute ?”

Exclusion de la faute personnelle du chef de service, ouf !

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Il va pouvoir toucher ses primes.

  • Pas toi, Ducon, lui !

Tu comprends maintenant pourquoi tu n’as pas d’avancement ?

Si t’es trop fort et trop brillant, tu lui bousilles son argumentation, à ton chef de service, le Grand-Maître qui t’encule.

Sauf à mettre des bas résille pour qu’y t’encule plus souvent, j’vois pas comment tu peux prendre du grade.

Image associée

Ah si, prends des cordons !

A la Loge des Grands-Maîtres, – pardon, Votre Vénérable -, je veux dire, la GRANDE Loge des GRANDS-Maîtres !

Et comment qu’y sont grands ?

Bah t’imagine pas !

Y sont tell’ment grands qu’y touchent plus terre, même s’y touchent beaucoup pass’qu’y s’touchent beaucoup.

Quand t’es une pute, faut accepter d’te laisser toucher… du Q, pas du coeur, Ducon !

Le “Moustachu” est rassuré.

On oublie l’affaire de Soeur Anne, qu’y pense.

– “Chouette !”

Hibou, choux, genoux…

A genoux !

Faut être à genoux avec ces gens-là !

Tu vois, c’est pas trop difficile.

J’te dessine ton plan de carrière :

– Tu fous rien, surtout pas ! Sinon on pourrait te reprocher des fautes. Moins t’en fais, moins on peut te reprocher quelque chose.

Par contre, tu te montres.

Disposé et disponible.

Tu montres toutes tes facettes et toutes tes ouvertures.

Si t’es une femme, t’as une supériorité dans la Police Nationale, pour prendre du grade, t’as un trou de plus-se que les hommes.

Ca peut toujours servir !

Aussi, les mecs, arrêtez de dire :

– “Et qu’est-ce qu’y pourrait m’faire, le patron ? Un trou d’plus-se ?”

En jouant les matamores.

Pass’que ça pourrait vous arriver !

D’avoir un trou d’plus-se !

En finissant au trou.

Rigole pas !, si tu savais le nombre de policiers qu’ont été fauss’ment accusés par leur chef, le Grand-Maître des fumiers !

Qui sent l’écurie comme un client qui vient d’s’faire une dizaine de putes et qui pue du Q…

T’as deux manières de finir au trou dans la police nationale :

– Au trou du trou, c’est à dire la prison. Le bout du voyage pour un policier, l’infamie totale. Donc quand ton patron te dit qu’y va t’faire mettre au trou pass’que t’acceptes pas qu’y t’la mette dans ton trou duQ, réfléchis bien avant d’dire “NON” !

Sinon tu pourrais finir comme “Mouloud” (faux nom, hein, mais vrai racisme !)

Un jour, à force d’être réintégré par le Tribunal Administratif alors que son patron n’en voulait plus, bah, y revient au travail, comme d’hab.

Appel du CIC (centre de commandement, “i” pour informel car vous ne le voyez pas, vous, mais les gars le subissent)    :

– “Voiture de patrouille, (nom de code “Couscous” pass’que c’est Mouloud… ou Ben), faut intervenir d’urgence chez un commerçant !”

Mouloud y fonce, comme un con.

Mais vous l’êtes, tous, cons, comme lui.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Et là, quand il l’arrive, le commerçant lui tend une enveloppe.

Y comprend pas.

Y la prend, un peu surpris.

[Je rappelle qu’un policier n’intervient jamais seul et a toujours avec lui un coéquipier, sinon deux, règle de trois de moins en moins respectée.]

Ni une, ni deux, mais trois petits points…

– et mon poing dans la gueule !,

Mouloud se fait prendre.

Plutôt surprendre.

Ca dépend des versions.

Y paraît qu’y rackettait le commerçant.

L’enveloppe était remplie de billets… de banque.

Ah, vivement la fin de l’argent en liquide !

  • C’est sûr, t’irais chercher d’l’oseille en corbeille sérigraphiée, avec un coéquipier, si t’en étais, du “milieu” ?

Mouloud, il en était pas, du bon milieu.

Il aurait dû aller en Loge.

Là, tu peux faire passer autant d’enveloppes que tu veux !

Même des valises de billets, dis-donc !

C’est pas comme d’aller voir un commerçant pour qu’y t’remette le fruit de sa protection policière durant tes heures de travail, Ducon !

Ducon… donc tu vois, qu’tu peux finir au trou…

J’connais même des policiers qu’avaient des gagneuses et qu’y passaient rel’ver les compteurs chaque soir. Y’a prescription !

Faut payer si on veut être protégés, surtout si on veut être protégés de la police.

J’crois qu’y s’sont arrangés, avec Mouloud qu’était trop honnête.

Y l’a accepté de plus venir travailler dans la Police Nationale.

Affaire classée !

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Mais tu peux finir aussi dans un autr’trou.

Un cercueil, par exemple

Le nombre de menaces que Véro a reçu, t’imagine mêm’pas !

Madame BATAILLE, tu sais, la figure allégorique de la Justice, elle trouve que ça a rien à voir avec le fait que son époux, le seul qui travaille encore dans la Police Nationale, y soit emmerdé !

M’enfin, c’est normal, hein, Madame BATAILLE, de se r’trouver sur un poste où vous n’avez pas les compétences requises, poste normalement réservé à des techniciens en logistique qui passent des concours de contrôleurs ou d’ingénieurs, et de vous voir refuser une mobilité sur un poste d’informaticien, vous qui êtes informaticien et continuez à concevoir des applications,

  • pas seulement pour votre service, la PAF,

– qu’en veut pas “officiellement”, mais qu’y vous engueule “officieusement” si vous obéissez au mot d’ordre : “Plus d’informatique !, surtout ! Z’êtes trop compétent. Ca emmerde les z’autr’s“.” pass’qu’à ce moment-là, y z’ont plus de contrôle de gestion.

  • mais aussi pour la Sécurité Publique,

– service qu’en avait marre de pas avoir les mêmes applications informatiques, celles conçues par le faux logisticien mais vrai informaticien et d’se faire engueuler à cause d’un contrôle de gestion inexistant car très arriéré et peu matérialisé dans les faits.

Y l’a du courage, le nouveau chef du SGO !, de chercher la compétence et l’efficience.

Car l’attachée principale précédente, la chef du SGO, elle est devenue “secrétaire générale d’une sous-préfecture”, justement pour surtout pas avoir remué la merde.

Attachée principale sur un poste d’attaché ?

L’argent de l’Etat sert à tout, même à ouvrir des postes là où y’en a pas, des postes “gonflés” pour enrichir ceux qui aiment son argent, à l’Etat.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

En récompense de ses bons et loyaux services, cette autre Madame BATAILLE fait maintenant partie du corps préfectoral pour avoir aidé à faire radier des cadres Véro qu’y faisait trop chier les Francs-Macs.

D’ailleurs, à la sous-préfecture, y z’ont fait PAREIL, y z’ont créé un secrétariat général inexistant auparavant, exsseuhprès pour gérer ce qu’était déjà géré, la gestion interne des compétences et des emplois, c’est à dire “gonfler” le poste de DRH.

Quand t’as su faire chier celle qui faisait chier les chefs de service, et la repousser hors des services, t’as bien mérité d’la patrie, hein ?

Faut pas pousser quand même !

Pas dans ce cas-là.

Faire chier les policiers d’la base, ça, oui!

Mais faire chier, les chefs, jamais !

Hein, le moustachu ?

Après, tu vois à la télévision, le chef de tous les chefs, le Maître des Grands-Maîtres,  au Paradis des Frangins, éploré, déplorer qu’y a trop d’suicides dans la Police Nationale.

Le “Grand-Grand Maître”, piss’qu’il est le Maître des Grands Maîtres, y va mettre en place des cellules de prévention qu’existent déjà, note bien.

Donc y va faire faire un audit sur le fonctionnement des cellules de prévention pour comprendre c’qu’y s’passe !,piss’qu’elles z’existent déjà.

Résultat de recherche d'images pour "coluche travesti"

T’as r’marqué que, depuis que les Gendarmes ont été détachés au sein de la Police Nationale, y sont de plus en plus-se détachés de l’envie de vivre et du sens de la vie ?

Eux aussi sont frappés par une vague de suicides sans précédent.

Mais moi, j’suis pas assez intelligent pour y voir un rapport de cause à effet, hein ?

Aujourd’hui qu’les Gendarmes, y z’ont même la chance insigne d’être fliqués par les chefs de la Police Nationale

  • dont on sait que, plus tu montes en grade, plus t’es con, mais pas compétent, surtout pas !,
  • je crains le pire, Mesdames et Messieurs, pour nos gendarmes.

Y z’étaient trop aimés des Français !

C’était de la concurrence déloyale.

Là, non seulement, y vont finir par être détestés des Français, vu la gestion des ressources humaines au sein du Ministère de l’Intérieur,

– mais, en plus-se, y finissent par se détester eux-mêmes… et se tuer !

Résultat de recherche d'images pour "les gendarmes louis de funes"

Comme les policiers.

Non, ce n’est que le fruit du hasard !

Surtout ne changez rien à la gestion de la Police Nationale, Monsieur le Sinistre !

Continuez à gérer la police dans les Loges maçonniques.

Le peuple applaudit les performances d’une République maçonnique aux portes de l’enfer, la guerre civile.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Ce serait dommage de revivifier un Etat moribond en exigeant de la transparence et de l’équité dans les Commissions Administratives Paritaires, les CAP, cap vers nulle part !, pour les promotions et les mutations, hein, Monsieur le Ministre ?

Ne nous fâchons pas avec nos chers Frères maçons, eux qui coûtent très cher à la Nation.

La devise de cette République qui divise tout le temps, sous prétexte de rassembler :

– “Faible avec les forts, forte avec les faibles !”

Comme la Justice.

La première chose que va regarder un magistrat, si jamais t’as le tort de te rendre au Palais de Justice, pour avoir justice,

  • et n’oublie pas que le tort tue !
  • c’est qui t’es et qu’est-ce que tu représentes ?

Que tu sois victime ou coupable, le traitement est pareil.

Si t’es rien, t’as rien.

Attention, y sont capables de faire de toi un “moins que rien” !

Crois pas êtr’tranquille pass’que t’es rien.

Non !

Jamais y te laissent tranquille, ces gens-là !

Dans les Loges, y z’ont des listes de noms, si t’es pas con.

Mais comme t’es con et qu’tu m’crois pas, toi, t’es tranquille.

Des noms à te rayer du nombre des fonctionnaires et parfois du nombre des vivants.

Résultat de recherche d'images pour "coluche travesti"

Alors, vous z’aussi, y faudrait vous constituer des listes de noms, les cons !

Avant qu’y soit trop tard et qu’y z’aient tous votre peau !

Tu t’rends compte qu’y sont quand même que 300 000 “pas francs”-maçons à nous faire chier, en France, comme pas possible ?

Oui, c’est pas possible et plus possible de s’faire emmerder par 300 000 ordures, quand vous êtes plus de 60 millions de cons en France ?

Ou alors, y z’ont raison, vous z’êtes trop cons !

Vous les laissez faire.

A spolier les gens qu’en sont pas, au nom de la Fraternité Républicaine !

A détruire notre histoire, l’Histoire de France, au nom de la Laïcité Républicaine !

A rire de vous, les cons, au nom d’une haine qu’ils défendent comme un principe d’Egalité Républicaine, la haine des femmes, la haine des homosexuels, la haine des Juifs, la haine des Chrétiens et la haine des athées ?

J’suis sûr que j’en ai encore oublié !

C’est comme la liste de leurs interdictions… c’est long comme un jour sans pain et surtout sans vin.

Et après, “ça” vient te faire des manières !

Manière de t’enterrer vite fait, avec les misères qui t’ont faites, mais qu’t’as pas le droit de dire, au nom de la Justice française, leur justice qu’est “l’In-justice” des pauvres !

Non, faut pas être pauvre, en France !

Ni victime.

Pour être défendu par un avocat de la LICRA, l’ex Grand Chef et Grand-Maître à la LICRA.

Faut être un dealer et peut-être “plus-se”.

Par contre, les victimes, elles, elles z’ont pas le droit à être bien défendues, elles.

De toutes façons, on s’en fout !

Ce s’ra d’la faute des gendarmes, comm’d’hab !

Car les gendarmes ont agi, SEULS, tout SEULS.

Sans instruction du Parquet.

Résultat de recherche d'images pour "les gendarmes louis de funes"

Non !

C’est connu.

La preuve que,

– nan, j’vais pas dire que quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage !

La preuve que…

  • “quelqu’un” donne raison à l’Europe.

Il ne peut pas y avoir plusieurs “polices” dans un même pays.

Et les seuls qu’étaient réellement formés à “bécaner” et à lire le Code Pénal, c’était les gendarmes.

Font chier, ces cons !

Trop compétents !!!!

Meuhsieur le Ministre, vous voulez mettre fin à la vague de suicides des policiers et des gendarmes ?

Mettez fin à la surveillance des bons policiers et des gendarmes compétents par des maçons qui ne savent manier que la pelle pour enterrer les morts !

La Justice est le cimetière des affaires de France et les policiers maçons en sont les fossoyeurs, voyeurs et voyous, voulant tout voir et tout savoir, pour “casser” des fonctionnaires profanes ou bons maçons qui sont devenus leurs adversaires.

Connus de tous !

Fonctionnaires qui savent, simplement parce qu’ils sont compétents, eux !

Sans avoir besoin d’fliquer les z’autr’es, eux !, et d’faire chier les policiers de la base, leurs collègues qui travaillent par tous les temps et malgré les cons, plus nombreux, de plus en plus nombreux, qui les encadrent et qu’ils finissent par plus pouvoir encadrer, eux, les policiers de la base, tant y sont cons, leurs chefs !

Pour Véro,

Résultat de recherche d'images pour "bas résille couture humour"
Est-ce que le “moustachu” va se raser la moustache, de peur qu’on, “qu’est toujours un con”, le reconnaisse ? 
Résultat de recherche d'images pour "charlie chaplin le dictateur"
C’est lui !
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: