Entendue le Jour du Seigneur, sur Radio France Culture, première litanie de la messe du dimanche du 17 décembre 2017, en direct de la Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse : – “Prions pour tous les croyants des autres religions !” – “HERESIE !”, dit le Seigneur.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

– “Aujourd’hui, vous, sourds et malentendants, cette messe est célébrée spécialement pour vous !”

Car il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

C’est à vous que je m’adresse, oui, vous, qui croyez entendre ma Voix et n’écoutez que votre voix, d’autres voix qui vous fourvoient car elles vous mènent sur d’autres chemins que la voie du Seigneur, Ma voie.”

[A voir ou revoir la messe télévisée sur France 2, diffusée dans l’émission de ce dimanche, “Le Jour du Seigneur”, en direct de Fontenay-Sous-Bois, Val de Marne]

C’est le troisième dimanche de l’Avent :

– “Gaudete !”

Réjouissez-vous !

– “Tandis que nous attendons son avénement, …” lance un prêtre.

– “Mais pourquoi l’attendez-vous, Mon avènement, si vous croyez en d’autres religions que vous dites être TOUTES PAREILLES ?

Je suis mort pour vous, mort sur la CROIX de la honte, un scandale aux yeux du monde, un scandale pour les Musulmans !

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

A cause de vos péchés, à cause de VOTRE SURDITE et de votre CECITE passées et PRESENTES.

Car vous vous vantez et vous félicitez de valoriser les autres religions, de les rendre PAREILLES à la religion chrétienne, la religion du Dieu Sauveur, du “Salvatore Mundi”, ce tableau racheté si cher par le Roi d’une autre foi.

Pourquoi ?

Je vous l’expliquerais une autre fois.

Pas cette fois-ci.

Si ces religions ont le pouvoir de racheter vos péchés, sans le poids de la Croix, votre croix, mais courez-y !

Allez vous convertir à leurs religions !

Courez vers ce dieu qui sauve, un dieu qui ne s’est pas sacrifié pour vous et qui vous commandera de lui SACRIFIER des êtres humains pour lui prouver que vous l’aimez !

Comme Satan vous le demanderait , dit le Seigneur.

Moi, J’ai mis fin à tous les sacrifices humains et animaux.

Parce que ces frères, comme vous les appelez, ces frères croyants, sont prêts à VOUS TUER, à VOUS SACRIFIER sur l’ancien autel des SACRIFICES HUMAINS et ANIMAUX, pour dire prouver leur foi à ce dieu SANGUINAIRE qui n’est pas Moi.

– Vous ai-Je jamais COMMANDE de TUER ?

Non, il n’est pas “très miséricordieux”, ce dieu qui COMMANDE à ses fidèles de TUER ceux qui ne croient pas en lui.

Et vous, qui êtes sourds et aveugles et qui faites semblant de M’adorer en adorant cette religion et en prétendant qu’elle est PAREILLE au Christianisme, elle, cette religion de la HAINE qui tue davantage de Chrétiens dans le monde chaque jour qui passe sur cette terre ?

Insultez-moi, crachez-moi au visage et marchez-moi dessus, reniez-moi en tant qu’homme !

Mais ne reniez pas le Dieu que J’ai incarné dans ma chair et qui S’est livré pour vous,

– pour vous racheter de l’ESCLAVAGE du PECHE, pour vous racheter de la DETTE de la BETE, celle qui vous lie aux autorités de ce monde, vous qui aspirez à en être délivrés !

Je vous ai rendus LIBRES et vous faites de Mon peuple un peuple d’esclaves, prêtres mondains et curés trop catholiques, adeptes d’une RELIGION UNIVERSELLE qui est de moins en moins orthodoxe, de moins en moins CHRETIENNE et

  •       d e   pl u s   e n   p l u s    m a ç o n n i q u e.

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

Le Seigneur demande au Pape François de demander pardon aux Chrétiens d’Orient pour les avoir ABANDONNES à leurs bourreaux.

Que chaque église de France accueille en son sein une famille de Chrétiens d’Orient devant laquelle devront venir s’incliner les fidèles devenus infidèles à leur propre religion !

En tout premier, devra demander pardon à ces Chrétiens d’Orient le vicaire prétendant être le curé de cette paroisse, mais en vérité, servant un autre Maître du dieu caché.

Et si l’homme qui se dit de Dieu reçoit EN PUBLIC, lors de la messe qui M’est consacrée, la bénédiction de cette famille chrétienne venue d’Orient, alors Je le bénirai à Mon tour avant l’Eucharistie, le partage du pain, le don de Ma Vie.

Il vous faut DEMANDER, Chrétiens de France, et RECEVOIR le PARDON des Chrétiens d’Orient, eux qui ont versé leur sang pour VOUS SAUVER, vous qui êtes sourds et aveugles à la VRAIE FOI, la foi chrétienne !

Si une église en France, même une seule, n’a pas de famille de Chrétiens d’Orient en son sein,

– dans ce cas, dit le Seigneur, qui est très en colère, elle sera maudite.

Et Je ne la comblerais point de grâces.

Et peu importe que vous receviez et soigniez dix familles d’une autre religion.

Ce sont des voyageurs qui passent et ne restent pas, des passeurs de la MORT, de votre future MORT, ceux que vous accueillez comme des sauveurs alors qu’ils se réclament d’une autre religion qui veut la mort des Juifs et des Chrétiens.

Accueillez-les comme des voyageurs, ces gens qui vous haïssent au fond de leur coeur, car l’hospitalité est due à l’étranger.

Mais accueillir ne veut pas dire “FAIRE PAREIL QU’EUX” et “RENIER VOTRE DIEU” pour leur faire plaisir !

En allant jusqu’à devenir MUETS sur votre PROFESSION DE FOI.

Résultat de recherche d'images pour "malédiction de jésus"

Comme la  “religion de l’égorgeur”, la malédiction des Chrétiens et des Juifs !

Sourds et muets, voilà ce que vous êtes tous devenus, petit troupeau d’incroyants, puisque vous ne croyez plus en Moi, croyant que n’importe quel dieu peut bien faire l’affaire, votre affaire et surtout les affaires de vos politiciens, les autorités de ce monde !

Alors, puisqu’il en est ainsi, Moi aussi, Je serais muet au jour dernier, le dernier jour de votre vie, lorsque vous devrez passer de vie à trépas.

“Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie !”

______________________________________________________________________________

https://www.paris.catholique.fr/preparez-le-chemin-du-seigneur.html

[ Matthieu 3, 1-7a 8, 10b-11 –

Traduction officielle liturgique, extrait du 2ème dimanche de l’Avent, année A

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe :
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.[…] ]

_____________________________________________________________________________________

Pape François, Je te déclare HERETIQUE

et te demande, Moi, le CHRIST, ton Roi,

-si tu Me reconnais en tant que tel,

  • de démissionner comme le Pape Benoît XVI l’a fait avant toi.

Mais pas pour les mêmes raisons.

Résultat de recherche d'images pour "voix de celui qui crie dans le désert"

Reconnais-toi pécheur et sauve tes brebis, en te sauvant toi-même de cette voie où tu les entraînes.

Vers leur mort et la tienne.

Sinon c’est Moi qui te frapperais !

– “Pour que tous sachent que Je suis Vivant” , dit le Seigneur.

—————————————————————————————————-

[Cette Parole du Seigneur est si dure que je suis obligée, moi qui ne suis rien du tout, moi la pécheressse, et ose l’écrire, cette Parole, de quémander et recevoir l’aide d’un frère, ou plutôt d’un père dans la foi, Jean-Sébastien BACH, stable et solide comme un roc.

Consolatum !

Car sa musique soigne les blessures du Seigneur.

Et qui l’écoute reçoit Sa force et Son amour.

Le compositeur créait, il créait un monde d’amour et de force VITALE.

Il enseignait Dieu par la musique et la créature rendait au Créateur la beauté et l’amour de sa création jusqu’à la perfection.

A condition de ne pas être sourd !]

——————————————————————————————————–

N’oubliez pas d’obtenir le PARDON de vos frères CHRETIENS d’Orient, si vous voulez fêter Mon avènement et re-naître avec Moi à un Nouveau Monde.

– Que dans Mes églises de France, toutes et tous, vous alliez vous incliner, courber l’échine, non pas devant vos occupants d’une autre religion, mais devant vos frères CHRETIENS d’Orient qui sont devenus des MARTYRS, martyrs de la foi chrétienne pour TEMOIGNER de leur FOI, cette foi qui devrait être votre foi !

Et POUR VOUS SAUVER de votre absence de foi, vous qui êtes sourds et aveugles !

Mais les écoutez-vous, entendez-vous leur voix, la voix de vos frères CHRETIENS d’Orient ?

Non, puisque vous êtes sourds à leurs avertissements fraternels.

Mais, Moi, J’entends leurs supplications et leurs lamentations et Je ne peux rester plus longtemps sourd à leurs prières !

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

Alors Je lance cet anathème contre une religion qui ne peut pas se déclarer chrétienne ET NE LE VOUDRAIT PAS, puisqu’elle HAIT les Chrétiens et leurs pères, les Juifs.

Et contre tous ceux qui se prétendraient chrétiens mais continueraient de défendre cette religion de la HAINE, qui hait jusqu’aux femmes qui lui ont donné vie, en sauvant un homme de son désert, un chamelier devenu prophète grâce à l’amour d’une femme riche et belle !

Religion qui méprise la vie de vos frères CHRETIENS d’ORIENT et, ajoute le Seigneur, qui méprise la vie de vos frères COPTES EGYPTIENS.

– Malheur à vous, hommes de peu de foi qui Me déclarez la guerre, en soutenant ceux qui font la guerre à Mon peuple !

Je suis JUIF, né JUIF, et Mon peuple, né de Ma Parole de Vie, est CHRETIEN.

Nul ne peut se dire béni s’il Me renie et celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi.

Et celui qui est contre ceux qui sont Mes bénis, qu’il soit maudit !

Car J’ai aimé mon peuple juif.

J’ai pleuré sur Jérusalem et ses enfants.

Il ne suffit pas d’avoir pour prêtres dans une messe télévisée prétendument chrétienne un Grand Maître de la GLDF et un Vénérable du GODF pour parler en vérité.

Quels mots peuvent sortir de la bouche de ces soi-disant Maîtres, incapables de se conduire selon les préceptes divins ?

Pour qui se prennent-ils ?

Eux qui ont trahi la foi de leurs créateurs, les Bâtisseurs de cathédrales, pour élever des minarets sur une terre chrétienne.

Je les maudis aussi !

A cause du sang de Mon peuple qui sera versé par leur faute sur ces terres chrétiennes de France.

Parole du Jour, Parole de Vie qui vous condamne, tous, sans exception, si vous prêchez la RELIGION UNIVERSELLE, qui est  HERESIE :

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

_________________________________________________________________

http://levangileauquotidien.org/M/FR/

[ Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,6-8.19-28.
Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.
Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.
Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.]

______________________________________________________________

Pour rappel, lecture de la Lettre de Saint-Paul annonçant aujourd’hui la Parole du Jour, de ce jour du Seigneur, choisi par Lui pour excommunier le Pape François, s’il ne démissionne pas du « Trône de Saint Pierre »,

– lui qui se faisait appeler « l’Evêque de Rome »

  • à raison puisqu’il devait trahir la foi chrétienne et le savait :

____________________________________________________________________

[Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 5,16-24.
Soyez toujours dans la joie,
priez sans relâche,
rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus.
N’éteignez pas l’Esprit,
ne méprisez pas les prophéties,
mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ;
éloignez-vous de toute espèce de mal.

[ Et du malin ]

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.
Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera.]

_____________________________________________________________________

Le Seigneur me demande de conclure cette Parole du Jour donnée pour cet autre Jour,

  • le Jour de la renaissance de la foi catholique

par une anecdote, du vécu, un vécu d’une vie, la vie de la pécheresse que je suis.

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

—————————————————————————————————-

Il s’appelait Jean-Jacques.

Il était assis avec un groupe de jeunes sur l’herbe d’une pelouse dans la cour d’un lycée, mon lycée, à l’île de La Réunion, la bien-nommée.

Je passais par hasard,

  • ce fameux hasard qui explique tout ce que ne peuvent expliquer et ne peuvent s’expliquer les hommes qui se prennent pour des dieux vivants, eux qui sont mortels !

Machinalement, parce qu’ils parlaient haut et fort, je tournais la tête vers ce groupe de jeunes.

Je ne pouvais entendre ce qu’ils disaient à cause du brouhaha de leurs voix.

Mais je pouvais voir.

Et j’ai vu…

– SES SANDALES A LUI !

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"


Bouleversée, réellement émue jusqu’aux larmes, je courus vers le jeune qui portait SES SANDALES A LUI.

Je voulais savoir.

Il fallait que je sache.

A tout prix !

J’aurais traversé le désert pour savoir, escaladé l’Himalaya, au moins une fois, ou escaladé deux fois le Mont-Blanc ou quatre fois le Piton des Neiges, la montagne la plus haute de la Réunion, mon île, pour les trouver !

– Ses sandales.

Résultat de recherche d'images pour "délier la courroie de ses chaussures jésus"

Je serais morte de mille morts pour pouvoir m’en approcher et m’approcher de Lui !

Moi qui ai tellement peur de la souffrance.

Pas de mourir, souvent je voulais mourir.

Mais de la souffrance, trop de souffrance sur cette terre.

Ce n’était pas supportable !

Ce n’était plus supportable.

Arrivé près de lui, je me rendis compte que…

Pas facile d’aborder un jeune homme qu’on ne connaissait pas, en lui disant :

– “Tu les as trouvées où, ces sandales ?”

Tant pis.

Je ne sais pas être polie, correctement polie comme la pierre philosophale dont sont faites les maisons des Pharisiens modernes.

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"

Alors je lui ai dit exactement ce que je savais ne pas devoir dire ou pouvoir dire par politesse :

– “Tu les as trouvées où, tes sandales en cuir ?”

Et j’ai ajouté :

– “J’aimerais tant avoir les mêmes !”

Jean-Jacques a levé la tête, pas même surpris par ma question.

A ma grande surprise à moi.

Il se tenait un peu à l’écart du groupe, tout en en faisant partie.

J’ai appris plus tard, en le fréquentant, que Jean-Jacques ne parlait pas beaucoup.

Il écoutait surtout, il écoutait les autres.

Aux deux sens du terme.

Sauf cette fois-là, cette fois où il m’a raconté son histoire.

– “Pourquoi veux-tu le savoir ?” me demanda-t-il d’une voix très douce, comme s’ il savait déjà.

– “Parce qu’Il portait les mêmes sandales !”

– “Qui ?”, insista-t-il

Résultat de recherche d'images pour "pour toi qui suis je jésus"

Que c’était dur de nommer celui que je refusais de reconnaître pour ce qu’Il était !

J’avais l’impression d’être à nouveau “piégée” par mon manque de foi.

– “Qui suis-Je pour toi ?”

Que je détestais cette question qui me condamnait à la folie pour toujours.

– “Jésus”, répondis-je à regret, avec presqu’un rien de rancoeur d’avoir dû le dire.

Jean-Jacques leva les yeux.

– “J’en étais sûr ! Toi aussi tu L’as vu, hein ?”

Quoi répondre ?

Il me regardait intensément et il était rempli de cette Lumière que je savais reconnaître, celle que porte tout VRAI Chrétien en lui.

____________________________________________________________________

– “Vous êtes les Lumières de ce monde !”

http://www.entretienschretiens.com/024%20Vous%20etes%20la%20lumiere%20du%20monde%20-%20Mt%205(14-16).htm

[Matthieu 5.

14. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;

15 et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

16 Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.]

Résultat de recherche d'images pour "pour toi qui suis je jésus"

_____________________________________________________________

Ne croyez pas que cette Parole soit une image !

Un Chrétien rayonne.

– « Et toi, tu L‘as vu ? », répliquè-je.

Jean-Jacques se leva.

Il était habillé de blanc, sauf son jean, habillé très simplement comme un Saint.

Ce qu’il était.

Inconnu des hommes, seul connu de Dieu !

Il m’expliqua :

– « Tu sais, j’ai failli mourir.

J’étais un drogué.

Je me piquais, je me droguais à tout ce qui pouvait exister pour ne plus exister.

J’étais comme une larve abandonnée de tous sur un trottoir.

J’attendais juste de mourir.

Je n’avais plus ni faim, ni soif.

J’étais arrivé au bout du voyage, de mon voyage sur cette terre.

Mais je voulais encore un peu de drogue, pour abréger mes jours sur cette terre.

Résultat de recherche d'images pour "junkie"

Car je savais que j’allais mourir à cause de ces drogues, peu importe laquelle ! »

Jean-Jacques s’interrompit comme s’il revivait en lui cette souffrance.

– « Je ne pouvais plus ni marcher ni me lever.

Juste crever sur ce morceau de trottoir.

Et tendre la main, encore un peu, pour avoir une pièce de monnaie ou deux.

Alors je L’ai vu, devant moi.

J’ai vu Ses pieds, d’abord.

Puisque j’étais assis sur ce trottoir incapable de lever la tête.

Il m’a dit : – « Lève-toi et marche ! »

J’ai répondu : – « Je ne peux pas. Je suis trop faible. J’ai faim et j’ai soif. Je n’ai rien mangé depuis trois jours. »

Il a répété : – « Suis-Moi ! Lève-toi et marche. »

Résultat de recherche d'images pour "jésus sandales"

Et je me suis levé.

Sa voix était,…

Je ne peux pas te la décrire.

Elle résonnait à l’extérieur de moi mais aussi à l’intérieur de moi.

Je L’ai suivi.

C’était un halo de Lumière.

Il était de plus en plus Lumière et je ne voyais que cette Lumière.

Lorsqu’Il a disparu, j’étais devant un bâtiment.

Un homme en était sorti, comme s’il m’attendait.

C’était un pasteur évangéliste.

Il s’appelle Willy.

Je n’ai plus jamais retouché à la drogue.

J’étais sauvé.

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"

C’est en souvenir de cette journée que j’ai voulu fabriquer les mêmes sandales que Lui, pour les porter à mes pieds. »

C’était donc lui qui les avait fabriquées, en cuir, un modèle unique !, à l’image de celles qu’il avait vues aux pieds de Son Sauveur, aux pieds de Jésus.

Jean-Jacques, si proche de Jésus, qui l’aimait comme Il avait aimé son disciple Jean,

[Je le savais, Il me l’avait dit !]

n’était pas particulièrement aimé du groupe de jeunes.

C’était un ex-junkie et la mémoire humaine n’est pas oublieuse… des fautes des autres !

Nous nous retrouvions souvent, Jean-Jacques et moi, pour le service des autres.

Servir les autres à table, servir les autres en lavant ce que nous salissions toutes et tous, dans la joie et l’amour, car servir les autres, ses frères chrétiens, est comme servir Jésus Lui-même.

Les autres ne jetaient pas un regard à Jean-Jacques.

Ils l’avaient intégré dans le groupe comme leur « serviteur », comme si, ainsi, il payait ses fautes, encore et toujours.

Moi qui savais combien Jean-Jacques était aimé du Seigneur, j’en étais parfois blessée pour lui.

Et c’est Jean-Jacques qui me répondait qu’il avait le meilleur pour lui :

– Il avait, lui, le CHRIST !

Et c’est vrai.

Tant se lamentaient de ne « pas avoir Jésus », pas encore.

Alors je pardonnais comme il me demandait de le faire, car ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient, à lui, Jean-Jacques, et ce qu’ils faisaient à Jésus qui l’aimait, eux qui se croyaient chrétiens.

Car moi, je ne suis pas Jean-Jacques.

Et je me révolte souvent.

Je doute toujours et encore, encore et toujours, dans ce monde de souffrances.

Je suis restée, dans mon coeur, une chienne de païenne, parfois une sorcière,.. anciennement une sorcière.

Parfois… non pas, une sainte !, jamais, mais une croyante, peut-être.

Et je m’étonne toujours que le Seigneur puisse se servir de moi pour écrire sur Lui, pour écrire pour Lui.

Alors je dirais à toutes celles et à tous ceux qui m’ont souvent posé cette question :

– « T’es qui, toi, pour dire ce que tu dis ? »

– « [[…] au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale ».]

Résultat de recherche d'images pour "christ"

———————————————————————————————————————–

C’est le Seigneur qui m’a demandé de conclure ainsi :

  • sur Ses sandales.

Et qui m’interdit de rajouter quoique ce soit d’autre à cette Parole du Jour.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: