La Troisième Guerre Mondiale sera NUCLEAIRE – Et elle aura lieu en Europe ! Si nos usines d’armements ont fermé en France à cause de la pusillanimité de nos élus politiques, c’est pour enrichir les marchands d’armes américains et nous offrir leur nouvelle “bombette” nucléaire, 2ème génération. La 1ère génération de bombes nucléaires est déjà sur place en Europe. Qui le sait ?

Les Faucons américains, ont hâte d’expérimenter leur nouveau jouet en Europe.

Ce jouet est super car plus personne ne peut se protéger d’une explosion nucléaire.

En effet la “bombette” est capable d’exploser sous terre et anéantir les abris atomiques, une forme d’égalité avec les riches plutôt bienvenue, non ?

Ayons une pensée émue pour tous ces cons qui se sont fait construire des abris atomiques “pour rien”.

  • Et ça coûte cher, un abri atomique !

Finalement, on peut presque dire “Merci !” aux Ricains.

Car, maintenant que nos élus politiques savent qu’ils ne pourront se cacher nulle part, peut-être, – je dis bien peut-être ! -,

  • qu’ils auront à coeur de protéger leur vie et celle de leurs populations prises en otage dans une guerre totalement ABSURDE
  • provoquée pour résoudre une crise économique qui allait causer la ruine des Etats-Unis, en cassant “l’étalon-dollar”.

______________________________________________________________________

http://www.wikistrike.com/2018/05/la-nouvelle-bombe-nucleaire-en-provenance-des-usa.html?utm_referrer=https%3A%2F%2Fzen.yandex.com

 

_______________________________________________________________________

 

http://www.voltairenet.org/article201089.html?utm_referrer=https%3A%2F%2Fzen.yandex.com

 

« L’ART DE LA GUERRE »

Bouquet avec bombe nucléaire en provenance des USA

Manlio Dinucci

Manlio DinucciGéographe et géopolitologue. Derniers ouvrages publiés : Laboratorio di geografia, Zanichelli 2014 ; Diario di viaggio (en trois tomes), Zanichelli 2017 ; L’arte della guerra / Annali della strategia Usa/Nato 1990-2016, Zambon 2016.

 | ROME (ITALIE) 
————————————————————————–

Contrairement à une idée reçue, les nouveaux avions de combat multirôles états-uniens, les F-35, ont été conçus comme des éléments de la stratégie nucléaire du Pentagone.

Ils pourront transporter et larguer les nouvelles bombes atomiques B61-12. Consciemment ou pas, les propriétaires de ces avions se préparent à la guerre nucléaire.

————————————————————————–

[La nouvelle bombe nucléaire B61-12 —que les USA se préparent à stocker en Italie, en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas et probablement dans d’autres pays européens— est désormais en phase finale de réalisation. C’est ce qu’a annoncé le général Jack Weinstein, chef d’état-major adjoint de la U.S. Air Force, responsable des opérations nucléaires, en intervenant le 1er mai à un symposium de la U.S. Air Force Association à Washington devant un auditoire choisi d’officiers supérieurs et de représentants de l’industrie de guerre.

« Le programme est en train d’avancer extrêmement bien », a souligné avec satisfaction le général, en spécifiant « nous avons déjà effectué 26 tests d’ingénierie, développement et vol guidé de la B61-12 ». Le programme prévoit la production, à partir de 2020, d’environ 500 B61-12, avec une dépense d’environ 10 milliards de dollars (ce qui fait que chaque bombe va coûter le double de ce qu’elle coûterait si elle était construite en or massif). Les nombreux composants de la B61-12 sont projetés dans les laboratoires nationaux Sandia de Los Alamos, Albuquerque et Livermore (au Nouveau-Mexique et en Arizona), et produits dans une série de sites au Missouri, au Texas, en Caroline du Sud et au Tennessee. La bombe est testée (sans charge nucléaire) dans le Tonopah Test Range au Nevada.

La B61-12 a des « qualités » entièrement nouvelles par rapport à l’actuelle B61 déployée en Italie et dans d’autres pays européens : une tête nucléaire à quatre options de puissance sélectionnantes ; un système de guidage qui la dirige avec précision sur l’objectif ; la capacité de pénétrer dans le sous-sol, y compris à travers du ciment armé, en explosant en profondeur.

La précision plus grande et la capacité pénétrante rendent la nouvelle bombe adaptée à l’attaque des bunkers des centres de commandement, de façon à « décapiter » un pays ennemi. Une B61-12 de 50 Kt (équivalents à 50 000 tonnes de TNT) qui explose sous terre a le même potentiel destructeur qu’une bombe nucléaire de plus d’une mégatonne (un million de tonnes de TNT) qui explose en surface.

La B61-12 peut être larguée par les chasseurs états-uniens F-16C/D déployés à Aviano (Frioul), et par les Tornado italiens PA-200 déployés à Ghedi (Province de Brescia). Mais pour utiliser toutes les capacités de la B61-12 (notamment le guidage de précision), il faut les nouveaux chasseurs F-35A. Cela implique la solution d’autres problèmes techniques, qui s’ajoutent aux nombreux révélés dans le programme F-35, auquel l’Italie participe comme partenaire de second niveau. Le complexe software du chasseur, qui a jusqu’à présent été modifié plus de 30 fois, requiert des mises à jour ultérieures. Pour modifier 12 F-35, l’Italie devra dépenser environ 400 millions d’euros, qui s’ajoutent à la dépense non encore quantifiée (estimée entre 13 et 16 milliards d’euros) pour l’acquisition de 90 chasseurs et leur modernisation continue. De l’argent qui sort des caisses de l’État (c’est-à-dire des nôtres), tandis que celui dégagé par les contrats pour la production du F-35 entre dans les caisses des industries militaires.

La bombe nucléaire B61-12 et le chasseur F-35, que l’Italie reçoit des USA, font ainsi partie d’un seul « paquet bombe » qui nous explosera dans les mains. L’Italie sera exposée à des dangers ultérieurs en tant que base avancée de la stratégie nucléaire des États-Unis contre la Russie et d’autres pays. Il n’y a qu’une façon de l’éviter : demander aux USA, sur la base du Traité de non-prolifération, d’enlever toute arme nucléaire de notre territoire ; refuser de fournir au Pentagone, dans le cadre de l’Otan, pilotes et avions pour l’attaque nucléaire ; sortir du Groupe de planification nucléaire de l’Otan ; adhérer au Traité de l’Onu sur l’interdiction des armes nucléaires.

Y a-t-il quelqu’un, dans le monde politique, qui soit disposé à ne pas faire la politique de l’autruche ?]

 

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto (Italie)

____________________________________________________________________________

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s