Grande colère de “l’Incréé”, comme une lame de fond qui va tout emporter dans l’océan de Vie et effacer de Sa mémoire un “temps”, la mémoire de ce temps qui n’existe pas pour les hommes de ce siècle qui se croient à tort immortels. Fin de règne du Président de la France, Emmanuel MACRON, lequel va prononcer publiquement ses voeux pour la “Nouvelle Année 2019” alors qu’il sait déjà qu’il va mentir !

  • Lydia GUIROUS, la petite “chérie” du Prophète Mahomet qu’il voit comme sa fille, courageuse et batailleuse !
  • Selon lui, Lydia n’aura pas besoin de changer une virgule, un iota à son analyse des voeux présidentiels.
Voeux Présidentiels : RENDEZ-VOUS MANQUE ... -

_________________________________________________

  • Non, la “source”, ce n’est pas “l’impôt à la”source” !

Je ne sais pas comment l’appeler, ni qui peut l’appeler d’un nom ou d’un mot.

  • C’est la “Source”, la “Source de Vie”.

En fait, il est “l’Innommé” dont le nom ne se prononce pas humainement.

  • Peut-être est-ce “ce” que les anciens Hébreux appelaient “YHWH”, ce nom qu’ils se refusaient à invoquer ?

YHWH T-Shirt Mens. Black White. Hebrew Jewish God Jehovah

C’est très rare que je puisse être “en contact”.

[“en contact” n’est pas le bon terme].

C’est comme s’il y avait un océan composé d’un liquide qui n’est pas de l’eau, un élément liquide, mais la Vie, un “principe/princeps” spirituel.

  • Tout est Un et Un est dans Tout !

le coeur

Même pour le titre, je patauge lamentablement à traduire ce que je “reçois”, ce temps qui va disparaître du “Temps”, un temps qui n’existe pas, pour laisser apparaître un autre temps qui existe peut-être déjà.

  • Car nous existons en plusieurs dimensions et dans d’autres “probabilités” !

Enfant, quand je “priais”, j’étais tout de suite “baignée” dans cet élément de Vie protecteur et régénérateur.

En fait, je ne savais pas “prier”.

Je parlais à “Dieu”… sans savoir ce qu’est Dieu.

Il n’était plus possible de ressentir de la souffrance, plus besoin de pleurer, quand j’étais bercée de et “par” cette présence VITALE et régénérante.

[Le “par” est de trop car il n’y a pas d'”action”, d'”agir”.

  • C’est juste “ÊTRE”, être dans l’ÊTRE.

Image associée

Il m’arrivait de “prier”, étant très jeune, quand j’avais peur ou mal.

Alors tout mon être était “baigné” de cette Lumière de Vie et je n’avais plus de peine.

Même si je l’avais voulu, je n’aurais pas pu verser une larme tant j’étais “bien”, hors de ce monde, enlevée de la “Vallée des Larmes”.

Après, plus “l’être” s’incarne, autrement dit plus l’être grandit et vieillit, plus il perd le “contact” avec “l’Incréé”.

Je le répète, je ne sais pas comment l’écrire.

  • C’est ainsi : – Il “EST”.
Résultat de recherche d'images pour "lumière divine"

Et je ne conjuguerais ce temps à aucun temps, ni au passé, ni au futur et encore moins au présent, car le temps n’existe pas pour “l’Incréé”.

“Jésus”, lui, est une “personne”, une “personne” divine, issue directement de “l’Incréé”, une forme de parthénogenèse dite “miraculeuse” pour nos esprits obtus, le “fils de l’Homme”, la “figure” de l’Homme.

C’est un “Sauveur”, un médiateur, proposé aux hommes comme l’Idéal humain à atteindre, un modèle à suivre pour ne pas “mourir”.

  • La “Source” EST.

Elle se compose et se recompose tout le temps sous les vagues successives d’un océan qui est battu par les vents des histoires humaines… ou pas.

Le temps n’existe pas et le futur peut disparaître, faisant disparaître un temps passé qui n’existera plus dans le présent car le présent deviendra autre si le passé est effacé par la Volonté de “Dieu”.

En fait, la création est perpétuellement en mouvement.

  • Seul le changement existe et même le passé peut changer.
Résultat de recherche d'images pour "physique quantique le temps n'existe pas"

Vous pouvez voir disparaître définitivement de la “Mémoire du Monde”

[- Comment l’écrire autrement que “Mémoire du Monde” ? Peut-être le “Livre de la Vie” ?]

  • ceux qui se croient immortels.
Résultat de recherche d'images pour "livre de la vie"

La Source a “envie” [mais ce n’est pas le bon terme] de se purifier et de purifier notre monde qui n’existe pas pour de vrai.

Si je devais choisir une image, je dirais que le réalisateur du film va changer le scénario.

Et il va effacer les rushs déjà filmés.

Résultat de recherche d'images pour "rushs films"

Emmanuel MACRON et toute la clique des Mondialistes vont sortir du scénario.

Leurs noms seront oubliés.

  • Et peut-être même que notre monde sera oublié pour un autre monde recréé !

C’est le message de la “Source”.

Résultat de recherche d'images pour "prophétie colère du seigneur"

Nous avons failli.

Même le “Sauveur” ne pourra rien contre cette décision de reformater le disque dur de l’ordinateur “Monde”.

  • A cause de ces multimilliardaires qui viennent de prouver à la “Source” qu’ils n’ont pas l’intention de changer leur programme.

Ils ne changeront pas, ces hommes.

Ils n’ont peur de rien et ne croient en rien.

Alors la “Source” a décidé de se débarrasser d’eux.

  • Et je dois l’écrire !
Résultat de recherche d'images pour "prophétie colère du seigneur"

Les voeux d’Emmanuel MACRON ne seront que des mensonges d’un cynisme qui a “outragé” “l’Incréé”, en outrageant la figure de l’Homme.

Il n’y aura pas de pardon.

  • Tout sera effacé !

Emmanuel MACRON a eu beaucoup de signes.

Il a préféré ne pas les voir.

  • Alors la “Source” préfère ne plus le voir !

– Au-revoir, Emmanuel MACRON !

"Au revoir président !" : les démissions les plus folles ...

L’homme sera comme un acteur qui n’aura existé que le temps d’un rôle dans un film que la “Source” va bientôt détruire.

J’ignore ce que va déclarer Emmanuel MACRON dans ses voeux, ce soir, à la télévision, mais je vois s’ouvrir la porte du pire pour nous.

  • Est-ce intelligent de “croire” pouvoir tromper “Dieu” ?

Quoique le nom “Dieu” est un concept humain qui ne peut englober “l’Incréé”…

Cette époque est terminée.

Notre temps est terminé.

Les hommes ne pourront pas se défaire de ces autres hommes qui se croient plus “MALins” que tous !

Le trou à rat: Le plus malin - Capiepa - 1970

La seule solution est donc de les…

– Pourrais-je l’écrire ?

Je ne sais pas tout.

Je sais juste que leurs noms seront effacés de la “Mémoire du Monde” à tout jamais.

En attendant, je dois publier cet article AVANT LES VOEUX d’Emmanuel MACRON, ces voeux qu’il va prononcer à la télévision et qui vont précipiter sa fin.

Citations Sale Menteur (405 Citations) - Pot de Citations

Je dois aussi ajouter des liens Internet à la fin de cet article pour vous rappeler comment Emmanuel MACRON est arrivé au pouvoir en France par le mensonge et la manipulation des masses populaires

  • à la demande de… “l’Innommé”.

[Bien que “demande” ne soit pas le bon terme]

Ce sera un peu comme l’acte d’accusation du “divin”, ce que, vous, les hommes appelez le “divin” contre un homme,

  • un homme appelé “Emmanuel MACRON”.

A tout de suite !

Revelation Commentary Chapter Twelve | Autos Post

Il m’est demandé d’ajouter l’heure de publication de cette “révélation” :

“18H00”

___________________________________________________

IN MEMORIAM

I – BILDERBERG − NOS PRÉSIDENTS SONT-ILS “FABRIQUÉS” AVANT D’ÊTRE ÉLUS ?

– MINURNE-RÉSISTANCE 1 juin 2017

Publié par Luc Sommeyre

[Dans mon dernier article, je citais les propos de Caroll Quigley qui mettait en garde les peuples libres contre les agissements du groupe de Milner [1]. Il y a quelques jours, un site du Web [2] publiait des propos qui, d’après lui, aurait été tenus par Emmanuel Macron et qui faisaient référence à la façon dont il aurait été sélectionné à la suite d’une sorte de « grand oral » passé en 2014 lors de la conférence annuelle du Club du Bilderberg.

De formation scientifique, le doute est chez moi une sorte de seconde nature. Ces propos ont-ils réellement été tenus par l’intéressé ? Le rédacteur fait référence à une conversation « off » (c’est-à-dire privée en langage journalistique) mais dont il existerait un enregistrement.

Je vous propose donc une autre approche.

Depuis plusieurs décennies, l’informatique embarquée à bord des avions a nécessité un contrôle drastique parce que vital, des informations et des paramètres qui rentraient dans les calculateurs des commandes de vol. Les ingénieurs ont donc imaginé de faire subir à ces paramètres un test dit « de vraisemblance » basé sur des réalités physiques. Par exemple, la vitesse de l’avion peut varier d’un moment à l’autre, mais pas de plusieurs centaines de km/h en moins d’une seconde. On va donc encadrer chacun de ces paramètres à l’intérieur d’un domaine de vraisemblance, de façon à pouvoir l’écarter s’il devient absurde.

Appliquons cette démarche à l’article qui nous intéresse. Le propos cité est le suivant :

« Franchement, soyons honnêtes, Chirac a participé à une conférence Bilderberg, il est devenu président. Manuel Valls a participé à la réunion de 2009, il est devenu premier ministre. Moi on m’avait dit “tu obéis à notre vision européiste et on te fera grimper les échelons” donc j’ai dit banco. »

Chirac, en son temps, a-t-il participé à une réunion du Bilderberg ? Une brève recherche me conduit à un article du journal Sud-Ouest [3] publié en 2011, qui écrit : « Contrairement à ses prédécesseurs, de Pompidou à Chirac, Nicolas Sarkozy n’a jamais été invité au Bilderberg » s’exprime ainsi Étienne Davignon, président à l’époque du comité de direction du Bilderberg. On peut ainsi en conclure que Chirac a participé à au moins une réunion.

Qu’est donc ce Club Bilderberg dont personne ne parle dans les médias grand public ? Une foule d’articles sont pourtant parus depuis de nombreuses années, il y a même eu des reportages télévisés dans les années 70 et certains sont consultables sur YouTube [4] mais depuis une quarantaine d’années, une sorte de « chape de plomb » est tombée dessus. Pourquoi ce halo de mystère ? Il y a des centaines, voire des milliers de sites Internet qui parlent du Bilderberg, mais aucune chaîne de télévision n’en parle. Certains magazines, comme Le Nouvel Obs en juin 2013, s’y sont cependant risqué [5]. Quelle idée principale se dégage-t-elle de la lecture de ces différents articles ?

Créé en 1954 par David Rockefeller et le Prince Bernhard des Pays-Bas, ce club très fermé à pris pour nom celui de l’hôtel hollandais où il est né. Il se compose d’environ 120 à 130 personnes dont seules une trentaine environ sont des « permanents », le reste étant des invités qui peuvent parfois assister à plusieurs séances qui sont des « conférences annuelles » Ce sont pour la plupart des gens de la finance internationale (Henri de Castries – si l’on en croit les listes de participants récentes – en est le Président), des patrons de multinationales (comme Thomas Enders avec Airbus) des dirigeants politiques (comme Henry Kissinger) et des patrons de médias, toutes technologies confondues.

Les invités semblent souvent être des gens « en devenir » repérés par leurs parcours social ou universitaire, sans qu’il y ait une règle précise. Pour mieux connaître le mode de fonctionnement de cette organisation, le lecteur se reportera avec intérêt sur les articles dont les liens sont fournis en notes (3), (5) et [6].

Chirac y a assisté et est effectivement devenu Président de La République. Manuel Valls également en 2009 et est devenu Premier Ministre en 2014. Quant à Emmanuel Macron lui-même, il figure sur la liste des participants 2014, comme François Baroin, Christine Lagarde et Fleur Pellerin. Edouard Philippe et Sylvie Goulard sont sur celle de 2016. On trouve également de nombreux ministres qui y sont passés, et ceci de droite comme de gauche depuis le début, sans parler des Présidents de la Commission Européenne. Un point intéressant, pour ne pas dire capital, est la déclaration faite par David Rockefeller :

« Quelques-uns croient même que nous [la famille Rockefeller] faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant d’internationaliste et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. » [7]

Là, nous ne sommes plus seulement dans une vision européiste, mais bel et bien mondialiste. D’autant plus que le même a ajouté :

« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New-York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’auto-détermination nationale pratiquée dans les siècles passés. » [8]

(Cette dernière phrase a été citée également par Natacha Polony dans « Bienvenue dans le pire des mondes – le triomphe du soft totalitarisme ».)

Dans la suite du discours que le site lui prête, Emmanuel Macron poursuit en disant :

« L’objectif est de créer une Union Européenne qui n’a plus rien à voir avec l’Europe des Nations, politiquement, culturellement, ethniquement, dans tous les sens du terme. Il faut en finir avec l’ancien paradigme que les Blancs dirigent l’Europe et il faut évidemment lutter contre tous les nationalismes. »

Voilà pour le moins, une certaine convergence de vues. La lutte contre les nationalismes est, de fait, la voie qui conduit à la supranationalité. On remarquera la subtilité sur le plan sémantique qu’emploierait Emmanuel Macron en parlant des « nationalismes ». Il semble cependant évident qu’il ne peut y avoir de nations sans le nationalisme qui sert à les créer… Ce propos aurait pu trouver sa place dans le discours.

Enfin, on trouve également sur ce site une dernière tirade :

« Fillon, Juppé, moi, on vient tous du même club donc le résultat aurait été le même ! “Gauche/Droite”, c’est un système pour manipuler les masses. Le renouveau n’arrive pas, croyez-moi ! »

Là encore, ce propos prêté est confirmé par la lecture des listes de participants. François Fillon a assisté à la réunion de 2013 à Copenhague et Alain Juppé à celle de 2015, accompagné de Laurent Fabius.

Même s’il apparaît difficile d’authentifier de tels propos, les faits concernant le Bilderberg sont avérés. Les archives présentes sur YouTube existent, les articles du Nouvel Obs et de Médiapart sont consultables et il existe par ailleurs une quantité de livres qui font référence à l’existence du Bilderberg et de ses deux « cousins » qui sont la Commission Trilatérale et le club français « Le Siècle ».

Philippe de Villiers n’a pas hésité à transgresser le tabou du silence en interrogeant François Fillon sur la raison pour laquelle il avait assisté à leur conférence de 2013. La réponse est simple, mais éloquente : « Que veux-tu… ce sont eux qui nous gouvernent ! » [9]

Le problème est que les propos prêtés à Emmanuel Macron sont crédibles, et c’est surtout cela qui est grave.

On peut « fabriquer » quelqu’un en très peu de temps et le surmédiatiser afin qu’il se fasse élire. Et ce procédé est « en marche » depuis longtemps. Il s’agit là d’une attaque de la démocratie d’autant plus efficace qu’elle est insidieuse et se répète – probablement à chaque élection présidentielle – depuis des décennies.

Combien de temps encore pourrons-nous subir une telle situation qui ôte aux peuples du monde une souveraineté pourtant garantie par leur loi fondamentale ?

Est-il acceptable que, sur le petit nombre total des candidats participant aux primaires comme au premier tour de l’élection présidentielle, quatre soient passés par la « sélection » du Bilderberg ?

Est-il normal d’avoir à la tête de notre pays un Président de la République, un Premier Ministre et une Ministre de la Défense qui soient dans ce cas ?

Alors, permettez-moi de conclure en citant J.F. Kennedy :

« La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions. »

(Président John Fitzgerald Kennedy − 1917-1963 − discours à l’Université de Columbia, le 12 novembre 1963 ; dix jours avant son assassinat). ]

[Le “résistant”]

Jean Goychmann
21/05/2017

[1] http://www.gilbertcollard.fr/blog-2/jean-goychman-toujours-cote-obscur-de-force/
[2] http://www.nouvelordremondial.cc/2017/05/16/emmanuel-macron-off-jai-ete-selectionne-groupe-bilderberg-edouard-philippe-ny-a-de-democratie-a-proprement-parler-france/
[3] http://www.sudouest.fr/2011/06/11/bilderberg-le-club-secret-des-puissants-du-monde-423178-755.php
[4] https://www.youtube.com/watch?v=KoJ9ENRz1Wo
[5] http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130606.OBS2308/ces-puissants-et-mysterieux-messieurs-du-cercle-bilderberg.html
[6] https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/280814/bilderberg-gouverne-la-france-0
[7] Mémoires, David Rockefeller, éd. Random House, 1st Trade Ed edition.
[8] David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991.
[9] https://www.youtube.com/watch?v=yOgiggCVrmc

_____________________________________________________

https://www.minurne.org/billets/11059

II – BILDERBERG DIRIGE LA FRANCE : LA DÉMOCRATIE SE MEURT…

– MINURNE-RÉSISTANCE 4 juin 2017 Publié par L’Imprécateur

[Le 1er juin, la lise des participants à la 65ème conférence Bilderberg, filiale de la Trilatérale a été publiée. Bilderberg a une filiale : le gouvernement Macron où l’on trouve le Premier Ministre, Édouard Philippe et la Ministre des Armées, Sylvie Goulard adoubés par Bilderberg en 2016 pour occuper les postes qu’ils ont aujourd’hui, ainsi que Emmanuel Macron, young leader d’une autre filiale de la Trilatérale, la French American Foudation, dont la candidature fut présentée par Laurent Fabius, également membre du comité Bilderberg. Ainsi, la France est bien tenue en main.

À la conférence 2017, on trouve comme d’habitude : Henri de Castries, président de Bilderberg-Europe et ami de tous ceux qui ont été adoubés pour être Présidents de la République, président d’AXA et président de l’Institut Montaigne qui a rédigé le programme économique du Président Macron sous la plume de Nicolas Baverez qui le fit valider à Bilderberg en juin 2016, et de Jean Pisani-Ferry invité à Bilderberg en 2009. D’ailleurs, jusqu’en avril 2016, le siège d’En Marche ! était domicilié chez le directeur de l’Institut Montaigne *. Les instructions du président de Bilderberg passaient directement à Macron, fondateur d’En Marche !, sans intermédiaire ni risque de fuites. Ainsi, la France suit scrupuleusement les préconisations de politique économique de l’oligarchie financière mondiale.

En 2017 on trouve à nouveau à Bilderberg Nicolas Baverez qui vient sans doute chercher de nouvelles instructions, et François Lenglet qui pourra ainsi faire la promotion sur La 2 du programme économique mondialiste, également mandaté pour continuer à démonter le programme du FN (source bilderbergmeetings.org). Mais Bilderberg ayant l’habitude d’inviter les futurs ministres et présidents, retenons les noms de Bruno Tetrais, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, Benoit Puga, Grand Chancelier de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite et Thomas Bubert, d’AXA.

Macron a participé au Groupe Bilderberg de 2014 avec François Baroin, aujourd’hui chef de l’opposition. En réalité, chargé de ramener les brebis égarées au bercail, comme il vient de le montrer en abrogeant la règle du “ni-ni”, ni la gauche, ni le FN (de tradition chez les Républicains) en faveur de la gauche. En 2014, Emmanuel Macron était secrétaire général adjoint de la présidence de la République. Il était le conseiller économique et financier de François Hollande. Deux mois après la réunion du Groupe Bilderberg, il fut nommé ministre de l’Économie. À quel moment précis Castries a-t-il décidé avec Goldman-Sachs et la Banque Lazard (membres permanents de Bilderberg) qu’il fallait faire de leur pion, Emmanuel Macron, le Président de la République pour appliquer les directives de la Trilatérale ? On ne le sait pas exactement en 2014. Mais le résultat, c’est que l’on trouve à la tête de la France la bande des européistes de gauche, le clan des banquiers, le gang des affairistes. Comme l’a dit François Fillon à Philippe de Villiers : « Que veux-tu, c’est eux [Bilderberg] qui nous gouvernent. »

Quand Macron jette à la tête de Trump « make our planet great again », le mot “planète” n’est pas anodin dans la bouche de ce trilatéraliste endoctriné. C’est à ça qu’il croit dur comme fer : la France n’a plus lieu d’être dans la mondialisation. Seuls comptent l’économie et le climat planétaires.

« Emmanuel Macron. Gueule de premier de la classe, propre sur lui, formaté chez Rothschild… Ce brillant jeune homme a été élevé chez les jésuites, ces maîtres es-hypocrisie. L’éducation des « bons pères » dirige vers le conservatisme le plus étroit. C’est le système de l’obéissance absolue qui supprime toute liberté de penser, toute spontanéité, toute originalité. Chez les “jèzes” il est inconcevable d’ouvrir des voies nouvelles. Macron, c’est l’allégeance absolue au MEDEF et, pire, aux mafias de la finance internationale du groupe Rothschild à Goldman-Sachs. Voilà déjà un solide brevet de républicanisme ! Bonjour les dégâtsMacron, c’est aussi l’ENA, cette machine à fabriquer des parasites incompétents… Le Groupe de Bilderberg est un groupe discret. C’est un véritable gouvernement mondial occulte. Ses orientations stratégiques peuvent concerner l’initiation d’une crise économique ou d’une phase de croissance, les fluctuations monétaires et boursières, les alternances politiques, les politiques sociales, la gestion démographique du globe et même le déclenchement d’une guerre. » (Club Mediapart).

Quoi que l’on fasse, quand on cherche autour de Macron, de son Premier Ministre, de son Ministre des Armées ou de ses Conseillers économiques, on tombe toujours sur Bilderberg. Avec Bilderberg au pouvoir en France, nous voilà bien !

Pensez-y en allant voter.]

L’imprécateur

* En Marche ! Association loi 1901 domiciliée jusqu’en avril 33 rue Danton, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, domicile dont la propriétaire est Véronique Bolhuis. Or − indique Mediapart − Véronique Bolhuis est la compagne de Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne. Et l’adresse de l’association « En marche ! » est celle du domicile privé du couple. Laurent Bigorgne a participé au Groupe Bilderberg du 11 au 14 juin 2015.

____________________________________________________________

https://www.minurne.org/billets/15700

III – LES DESSOUS DU
« CASSE DU SIÈCLE »
(Jean Goychman)

– MINURNE-RÉSISTANCE 12 mai 2018 Publié par CHRYSIPPE

———————————————————————————

Cliquez pour (re)voir cet intéressant reportage (53:31)

YouTube

Cette vidéo n’est pas disponible.

Opération impossible

————————————————————————

[La chaîne de télévision BFM télé a diffusé récemment un documentaire de 53 minutes intitulé Le Casse du Siècle.

À l’heure où beaucoup de gens commencent à se poser des questions sur le « pourquoi » de l’élection d’Emmanuel Macron, cette émission arrive à point nommé pour nous relater l’histoire de ce qui apparaît un peu comme « un conte de fées » Et des fées, il y en a eu qui se sont penchées sur le berceau d’Emmanuel ! Seulement voilà… elles n’ont pas toutes été citées. Car au-delà des réunions « copains autour d’un plat de pâtes » une autre partie s’est jouée.

Club des Bilderberg, 2014

Cette conférence annuelle qui peut prendre une allure de « grand oral » a permis le lancement, au fil des ans, d’un nombre assez incroyable de dirigeants politiques. À tel point qu’en l’an 2000, une députée européenne irlandaise avait mis « les pieds dans le plat » en pleine séance du Parlement [1] en demandant quels étaient les commissaires invités au mois de juin et si la Commission comptait intervenir afin que ceux-ci s’abstiennent. En fait, sur les 20 commissaires de l’époque, au moins un tiers étaient des assidus des Bilderberg. En regardant la liste des participants de 2014 à Copenhague, figure bien le nom d’Emmanuel Macron. À l’époque, il était marqué comme secrétaire adjoint de l’Élysée. En général, le tirage au sort des « invités » ne semble guère être une pratique courante des Bilderberg. Pour de plus amples informations, le site Médiapart a publié un assez bon résumé.

Un chemin bien balisé

En principe, le cursus commence par une sélection à l’ambassade des États-Unis de jeunes gens à « fort potentiel » repérés par les antennes très sensibles de l’ambassade. En cas de succès, un voyage d’études leur est proposé aux États-Unis dans le cadre du programme IVLP (International Visitor Leadership Program) [2].

À l’issue de ce voyage, et si les choses se passent bien, c’est la French American Foundation (FAF) qui prend le relais et « transforme l’essai » en décernant aux impétrants méritants le titre envié de « Young Leader ». Ces jeunes gens, toutes tendances politiques confondues (du moins « politiquement correctes » c’est à dire pour le moins des libéraux acquis à l’idée de la mondialisation par le libre-échange) ont alors toutes les chances d’arriver en bonne position sur la rampe de lancement constitué par le Bilderberg ou, éventuellement, la Commission Trilatérale

Emmanuel Macron a « sauté une classe »

Normal pour un « surdoué », me direz-vous. Notre prodige n’a pas eu besoin des étapes intermédiaires. Il y a du Corneille en lui, version « Le Cid » :

Je suis jeune, il est vrai. Mais aux âmes bien nées,
La valeur n’attend pas le nombre des années.
Mes pareils à deux fois ne se font point connaître,
Et pour leur coup d’essai, veulent des coups de maître.

Il paraît cependant qu’Emmanuel Macron aurait été directement promu par la FAF en 2012 [3], au moment de son entrée au secrétariat de l’Élysée, au grade de Young Leader, inaugurant ainsi une filière originale de recrutement direct. Ainsi exonéré de la règle commune, notre jeune impétueux se retrouva donc hissé à la dignité de Young Leader sans être passé par le pèlerinage à Standford, sorte de temple du libéralisme libre-échangiste.

2014, la fusée Macron est sur le « pas de tir »

Bien évidemment, tout ceci ne figure pas dans le documentaire Le Casse du Siècle. Pas plus que la Conférence de 2014 où, semble-t-il, tout s’est joué. Le blog de Corto74 a publié un article en août 2017 intitulé : Emmanuel Macron n’est pas devenu président par hasard. Tout l’enchaînement de la savante mécanique qui l’a mené au pouvoir est pratiquement dévoilé pas à pas.

D’après l’auteur, Emmanuel Macron, déjà « bien en cour » suivant l’expression consacrée, après son passage chez Rothschild (une vie entière ne suffirait peut-être pas à décrire le rôle que cette entreprise familiale a pu jouer dans la finance mondiale depuis les guerres napoléoniennes, étendant ses ramifications à l’ensemble de la planète) suivie d’une entrée « discrète » à l’Élysée en 2012 comme secrétaire-adjoint de la Présidence.

Remarqué par Henri de Castries, président du « Steering Comitee » du Bilderberg, Emmanuel Macron est convié à assister à la conférence de Copenhague qui s’est tenue en 2014. Là, notre Emmanuel y rejoint quelques grands noms du libéralisme triomphant, banquiers pour la plupart et dirigeants de grands médias également, qui décident « de faire pression sur Manuel Valls pour que M. Macron soit ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls II en remplacement d’Arnaud Montebourg, trop instable. »

Les « tours de chauffe » d’Emmanuel Macron

Nommé ministre le 26 août 2014, notre pas encore candidat va jouer ses premières scènes devant un public qui ne demande qu’à être acquis : les représentants du MEDEF réunis en Université d’été le 27 août. Son intervention est saluée par une longue standing ovation du meilleur augure.

Mario Draghi
président de la BCE

Cependant, la vie n’est pas « un long fleuve tranquille » et Manuel Valls n’obtempère pas assez vite aux yeux des puissants afin d’imposer leurs réformes. Emmanuel est rétrogradé dans l’ordre protocolaire et finira par quitter le gouvernement le 30 août 2016. Entre temps, ses « parrains » se sont activés et le 21 mars 2016, « de Castries, Gattaz (MEDEF), Mario Draghi (BCE), John Cryan (DB), des financiers et les patrons des groupes de presse, Bolloré, Drahi, Bergé se réunissent à Francfort, et décident d’épauler Macron pour la création d’un parti dévoué à leur cause. Macron sera épaulé et financé pour créer un parti politique ». C’est probablement là que fut prise la décision de tout mettre en œuvre pour propulser Emmanuel Macron à l’Élysée en 2017.

Une irrésistible poussée vers la victoire

Patrick Drahi
(en hébreux : פטריק דרהי‎)
président de BFM

À partir de là, les financiers financent et les médias médiatisent. La machine se met en route et monte en puissance. Édouard Philippe, Young Leader de la promo d’Emmanuel (2012) est invité par Castries et Bolloré à « entrer dans le jeu » et faire partie du dispositif. Il est invité au Bilderberg 2016 où il rencontrera « Christine Lagarde, Baroso et d’autres financiers ». Peu de temps après, « se tient une autre réunion à Berlin où il est décidé de faire de Macron le Président de la France. Sont présent des financiers, le directeur de la BCE, Drahi [4], Bolloré, Bergé et (surprise) Bertrand Louvel, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature. Ils sont rejoints le temps d’un dîner par Mme Merkel. »

La suite est connue. La promotion d’Emmanuel d’un côté, la destruction des concurrents de l’autre et pour terminer un face à face opposant le champion du pouvoir mondialiste à une Marine Le Pen qui a fait ce qu’elle a pu, mais le traitement médiatique mis en place l’a fait tomber dans une sorte d’embuscade à laquelle rien ni personne n’aurait pu la préparer…

Ces quelques précisions paraissent indispensables pour quiconque veut comprendre la véritable préparation de ce « casse du siècle ».]

Jean Goychman
11/05/2018

[1] Voir Circus Politicus de C. Deloire et C. Dubois (éd. Albin-Michel, 2012).
[2] Circus Politicus – Ch. 10, p. 170.
[3] Le lecteur trouvera, classée par année, la liste des Young Leaders sur le site : https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/heureuse-coincidence-macron-edouard-philippe-hollande-juppe-4-young-leaders/
[4] N’oublions pas que Drahi est, par ailleurs, patron de BFM…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s