De COLUCHE : – ” Si tu jouais avec moi, le comique d’Etat, au jeu des 7 différences entre les “Gilets Jaunes” et les “Gilets Verts” ?” COLUCHE s’adresse au ministre de l’intérieur qui ose lui faire concurrence dans le ridicule qui tue pas, sauf lui, COLUCHE !”

– “Oyez, oyez, les oies blanches !

Depuis le 29 décembre 2018, les “missi dominici”, les “préfets”, y doivent pointer matin et soir au bureau et indiquer,

  • MONTRER, PROUVER, quoi !,

– combien d’points de blocage y z’ont débloqués pour le ministre de l’intérieur, police d’Etat, police politique.

  • Au rapport et qu’ça saute, comme de simples commis qu’y sont !

Moi, j’dis que c’est CASTANER qu’y débloque…

  • Pass’que, toi qui m’lis, l’oie blanche, tu penses comme moi qu’y s’agit des points de deal,
  • les points de blocage qu’y faut débloquer pass’qu’y z’empêchent les z’honnêtes citoyens de vivre leur vie tranquilles
  • et d’rentrer chez eux sans s’faire insulter, humilier, agresser ou même attaquer par de djeunes cons qu’ont tous les droits, eux, dont çui principalement de t’faire chier, l’oie blanche
  • toi et tous tes semblables qu’y portent pas de “Gilets Verts” !

– Bah non, c’est pas les “Gilets Verts”, les “dealers”, qu’y doivent débloquer, les “commis-ques” d’Etat.

Ce sont les “Gilets Jaunes”, qu’y l’a dit le “clown blanc”, pass’qu’eux, tu comprends, y font chier Vivendi, les Banques et leurs succursales, les commerces de luxe, mais pas le p’tit peuple dont tout l’monde se fiche éperdument,

  • toi, l’premier !
  • Merci à Abdel ZAHIRI, journaliste LIBRE, et à tous les Français qui défendent les Libertés Publiques !

Bientôt ces cons d’Français, y vont remercier MACRON pour pas avoir augmenté les taxes sur les carburants,

– en oubliant à qui ils le doivent,

  • aux “Gilets Jaunes” !

Au fond, y changent pas, les Français, toujours aussi cons et collabos dans l’âme !

– Tu m’étonnes que les hommes politiques les méprisent, les Français !!!!

  • Au lieu d’être solidaires, y mordent la main qui les a protégés de leur méchant Maître,

une fois qu’y sont à l’abri et bien au chaud !

Salauds d’pauvres !!!!!!!!!!!!!!!!!

– Bon, alors, j’te demandais à toi, le “distributeur de chataîgnes” et le “buteur de “Gilets” si tu savais faire la différence entre un “Gilet Jaune” et un “Gilet Vert” ?

  • Y’en a au moins 7, de différences !

La première différence, elle est facile quand même !!!!!

C’est la plus évidente.

– Allez, j’suis “bon prince”, le Vizir, et j’te file un coup d’main pass’que tu patines dans la s’moule comme d’habitude.

_________________________________________________________________

1) La première des différences entre un “Gilet Jaune” et un “Gilet Vert”, c’est que :

– si le “Gilet Jaune” est le “cocu” du pouvoir en place,

  • le “Gilet Vert”, lui, c’est çui qui cocufie l’Etat et les citoyens français… avec ta bénédiction !

__________________________________________________________________

2) La deuxième différence est plutôt connue depuis que Sa Seigneurie a daigné se pencher sur les problèmes des basses couches sociales :

– si le “Gilet Jaune”, généralement un p’tit blanc exploité bassement, a du mal à terminer ses fins de mois après avoir payé ses factures, à sec dès le 5 du mois courant et dont la devise bancaire n’est pas “Fluctuat nec mergitur”, celle de Paris, la ville des “Bobos” d’la gauche caviardée,

  • le “Gilet Vert”, lui, y sait pas quoi faire d’ses tunes tellement qu’il en a !

Donc il en place un peu partout et n’importe où en France,

  • principalement dans les boutiques des galeries marchandes des grandes surfaces qui poussent comme dela moisissure partout en France
  • sur les bonnes terres agricoles de nos paysans expropriés par les “Frères”,
  • les “Frères Rapetout”.

– Le jour où les Préfets sacraliseront les terres agricoles en France, j’croirais dans les hommes d’Etat

  • et dans l’écologie d’Etat.

Pour l’instant, j’réserve mon jugement, en attendant le “Jugement Dernier”, çui de ton dernier jour sur terre.

– Et ne m’parle pas de tes “bonnes intentions” !

  • Y suffit d’regarder les actions de certains élus politiques pour avoir la certitude que les plus grands voleurs, c’est pas ceux qui sont en prison
  • mais ceux qui volent le peuple, en favorisant l’enrichissement extrême des plus fortunés d’entre vous !

– A service rendu à demi, fortune attendue en entier !

Bon, mais rev’nons à nos “moutons jaunes”, les “Gilets Jaunes” qu’tu veux tondre et faire fondre dans la grisaille des murailles des prisons françaises.

  • Ne désespérons pas les oies blanches que tu y arrives, hélas !

___________________________________________________________________

3) La troisième différence, c’est c’qu’y a sur un “Gilet Jaune” et c’qu’y a pas sur un “Gilet Vert”.

– Sur un “Gilet Jaune”, tu peux trouver un bâton avec un élastique pour jouer au bilboquet quand t’es en garde à vue et qu’tu t’ennuies… sauf que c’est interdit, le jeu de la baston avec les forces de l’ordre. Pas contre les forces de l’ordre, mais AVEC les forces de l’ordre… contre les “casseurs” !

  • Sur un “Gilet Vert”, si tu trouves, non pas un mais plusieurs bâtons, ce sont pas les mêmes bâtons, mais alors, pas du tout, pas du tout pas !
  • Ce sont des bâtons de shit, ceux qu’t’achètes pour tes soirées de loisirs et de plaisirs, toi, le client des “Gilets Verts”.
  • Sauf que, pour toi, c’est gratuit : – “Service “V.I.P.” qu’y dit Sofiane HAMLI.
  • Et t’es pas le seul, mon grand !

Tout le monde n’a pas la chance d’être livré à domicile par la police elle-même.

– Faut pas croire que tout c’qu’est saisi est mis sous scellé…

  • Y’en a tellement !

– Y’aurait plus d’place pour travailler s’y fallait tout stocker dans des locaux de police.

  • Tous intoxiqués, tous testés “consommateurs” mais pas voyous, voyons !

– Bon, j’en étais où déjà ?

  • A force de fumer, j’vois plus c’que je dicte à Véro !
  • C’est d’la bonne, t’en veux ?

Moi, le jour où vos députés voteront la dépénalisation de la vente de cannabis et autres stupéfiants aussi toxiques que l’alcool et dangereux que le tabac qui sont pas interdits de vente, j’croirais dans les hommes politiques !

  • Et dans le plan “Rantanplan” de notre Santé Publique d’Etat.

– Y suffirait d’ pas grand-chose, de voter la dépénalisation de la vente du cannabis, pour que nos paysans de France, y soient sauvés en cultivant un ou deux ares de chanvre français, bio de préférence.

  • Mais faut pas fâcher le Maroc et le Roi de la France, le “Commandeur des Croyants”, hein, le Croyant ?
  • Y pourrait pas écouler son shit, le Roi du Maroc, partant de la France partout en Europe, grâce à la police française qu’a pour consignes de fermer les yeux et de laisser faire !

– Tant pis, si, pendant ce temps de “vertu publique,” tous les autres pays occidentaux vont POUVOIR profiter des lois de dépénalisation et vendre du cannabis de loisir en empochant les taxes et les impôts ENORMES issus de ce commerce enfin devenu LEGAL,

  • sauf la France !

Car, en France , la Présidence de MACRON est toujours en retard, pas seulement d’un wagon, mais d’un train !

– C’est à cause de la réforme SNCF qu’a tué le rail en France que tout déraille aujourd’hui et qu’les trains n’arrivent plus à l’heure.

  • Vive l’Europe et ses exigences de privatisations dans tous les secteurs publics à outrance !
  • Les manigances des marchands d’armes et des marchands d’âmes.

– Bon, mais j’en étais où, déjà ?

  • Ah oui, à la quatrième différence entre les “Gilets Jaunes” et les “Gilets Verts” !

____________________________________________________________________

4) La quatrième différence entre les “Gilets Jaunes” et les “Gilets Verts”, c’est que les policiers et les gendarmes interpellent les “Gilets Jaunes” mais “dispersent” les “Gilets Verts” :

– si t’es “Gilet Jaune”, t’as pas le droit de circuler et de manifester sans l’autorisation du “Grand Vizir”, sous peine de te faire coffrer et frapper en cas de rebellion, c’qu’est interdit par la Loi française !

C’qu’est interdit, Ducon, c’est pas de frapper les “Gilets Jaunes”, mais c’qu’est interdit par la Loi, c’est qu’les “Gilets Jaunes”, s’y supportent pas d’êtr’frappés, y se rebellent contre les forces de l’ordre qui les matraquent et les massacrent jusqu’à devenir frappadingues… Nuance et différence !

  • Mais si t’es “Gilet Vert”, par contre, t’as tous les droits en France !
  • Même çui d’interdire aux policiers et aux gendarmes de circuler sur ton territoire que tout le monde appelle en France : – une “zone de non-droit”
  • et même çui d’insulter, humilier, frapper, blesser, mutiler ou tuer des policiers pass’que t’auras eu une enfance difficile
  • et qu’ta culture, c’est pas d’aimer la France, mais d’la trahir et de la haïr !

_______________________________________________________________

5) La cinquième différence entre les “Gilets Jaunes” et les “Gilets Verts”, c’est le traitement médiatique du “PADAMALGAM” !

– Si tu vois un “Gilet Jaune” faire une connerie, un seul, pass’qu’y s’est énervé contre des flics qui lui foutaient pas la paix mais lui lançaient des grenades interdites d’emploi partout en Europe sauf en France, t’as l’droit de dire : – “Tous des cons et des fachos, ces “Gilets Jaunes” !”, sans aller en taule.

  • Mais si, jamais, un policier, “Gardien de la Paix”, tutoie et traite de “p’tit con” et de “Nique ta race” un “Gilet Vert”, pass’qu’y “Nique sa mère”,
  • le policier, y va direct en taule pass’qu’y faut “PADAMALGAM” !

– Et sa paix, y peut s’la foutre là où j’pense, le gardien des illusions !

  • Pass’qu’à force de prendre les Français pour des cons, jusqu’aux forces de l’ordre,
  • y z’en ont marre les Français
  • et ce sera la “Guerre Civile” !

______________________________________________________________

6) La sixième différence entre les “Gilets Jaunes” et les “Gilets Verts”, c’est justement l’espérance.

– Si les “Gilets Jaunes” étaient heureux, aussi heureux qu’Emmanuel MACRON quand y s’retrouve tout seul avec une foule de Français “haineux”,

  • le – “Ah, que je suis heureux d’être avec vous !”, hein, “Emmanuel si belle” !

– ça s’saurait.

L’ennui, c’est qu’y sont dans les ennuis jusqu’au cou, les “Gilets Jaunes” pass’que tout augmente et que le pouvoir politique contrôle plus rien, mais alors, plus rien du tout !

Donc y sont “DESESPERES”, les “Gilets Jaunes” !

– Car y z’ont PLUS RIEN A PERDRE,

  • “capito”, le caïd de Belleville [?] ?

Et quand les Français, y z’ont plus rien à perdre, y sont capables de perdre la tête et plus spécialement, de faire perdre la tête à ceux qui les font chier !

  • Tandis que les “Gilets Verts”, eux, y z’ont tout à gagner !

– Dis un salaire pour voir, un salaire de p’tite frappe, de “chouf” qui guette les clients,

  • parmi lesquels des keufs pour qui la règle des “deux tiers/un tiers” continue de s’appliquer,
  • et pas seulement pour la BAC de Marseille.

– Y suffit d’demander aux clodos de la Place Cassyanes à Perpignan, au coeur du quartier Saint-Jacques

  • eux qu’y voient bien qui palpent quoi et combien y s’touchent,
  • les traders et les associés (il-)légaux de l’import-export en tous genres de stups !

Mais le but n’est pas de “balancer” !

Les “balances”, y’en a déjà trop au sein d’la police contre leurs collègues honnêtes.

Le but, ce serait d’obtenir que les policiers, y soient mieux payés, par exemple,

  • 5000 (mille) euros par semaine !
  • Comme les “Gilets Verts” des “zones de non-droit”
  • ces “vendeurs import-export” de stups qu’ont l’droit de pas respecter la loi française,
  • ni les policiers français dont le salaire de misère les fait rire !
  • Le salaire de la peur…

_________________________________________________

https://www.valeursactuelles.com/societe/lille-le-trafic-de-drogue-rapporte-jusqua-12-000-euros-par-jour-102214

A Lille, le trafic de drogue rapporte jusqu’à 12 000 euros par jour

Par Auteur

valeursactuelles.com / Mercredi 2 janvier 2019 à 20:27

Stupéfiants. Le trafic de drogue gangrène la ville de Lille depuis plusieurs années. Certains dealers peuvent gagner jusqu’à 12 000 euros par jour, grâce aux recettes de ventes d’héroïne et de cocaïne.

[…]]

_______________________________________________________

  • Entendu par Véro à Perpignan et dit par un dealer, un “Gilet Vert” expliquant à un “djeune” et talentueux commercial, futur vendeur de stups :

– Combien y pourrait s’faire en dealant, 1, rue Ambroise CROIZAT à Perpignan,

  • s’il acceptait de s’installer dans ce nouvel endroit, un immeuble cossu dans un quartier “bourgeois” de Perpignan
  • malgré des “Voisins vigilants”, des “Gilets Jaunes” sans aucun doute, pas très chauds pour laisser des “dealers” monter leur p’tite entreprise devant chez eux.

– “Réfléchis bien, 5000 (mille) euros par semaine, ça s’refuse pas !”, qu’y disait le “Gilet Vert” au futur débauché d’école qu’aura pour seul avenir que d’savoir compter des billets de banque à profusion,

  • le pauvr’chéri !

Si l’Préfet veut avoir confirmation d’l’adresse du “point de blocage”, y l’aura qu’à inciter les retraités du quartier bourgeois à déposer plainte pour dégradations matérielles, menaces et violences sur personne contre les “Gilets Verts”,

  • pas contre les”Gilets Jaunes”.

– Ah mais c’est vrai qu’y z’ont déjà déposé plainte, les “Voisins Vigilants” qu’intéressent plus personne, quand y s’agit d’déposer plainte contre des “Gilets Verts” !

Aux dernières nouvelles, y paraît qu’c’est compliqué d’interpeller des “Gilets Verts” :

– C’est vrai,

  • faut l’croire donc piss’que c’est quasi officiel !

Le pouvoir est IMPUISSANT.

– Y voudrait bien mais y peut point, ouin ouin ouin !!!!!!

On dirait qu’quelqu’un, un “infiltré”, une “balance” dans l’autr’sens, prévient à chaque fois les dealers de l’intervention future des policiers pour qu’y déguerpissent à temps, les “Gilets Verts”, avant l’arrivée d’la cavalerie.

  • C’est fou aujourd’hui comme c’est difficile d’interpeller des “Gilets Verts”, hein ?!

– Nan, y’aurait des “Ripoux” dans la police, tu crois, l’oie blanche ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Comme le disait, y’a au moins six ans déjà, un commissaire de la Sûreté Départementale à Véro, pour un autre point de deal, situé cette fois-ci rue Petite la Monnaie à Perpignan, la supérette des stups à petites coupures :

– “C’est impossible d’interpeller les dealers en flagrant délit… Donc c’est impossible de les interpeller tout court.”

  • NA !
  • Pass’qu’à chaque fois, les “dealers”, y s’barrent avant l’arrivée d’la Brigade des Stups.

– Les voitures banalisées s’raient repérées, dis donc,

  • et donc, les fonctionnaires de police, y s’raient “bananés” et “balancés” par des “basanés” !

– Ah oui, j’oubliais, faut pas l’dire à votr’époque de vérité, surtout pas !, qu’y sont “basanés”,

  • les bronzés qui font du surf sur les plages de Leucate dans l’Aude !
  • Nan, y’a pas que des “Q” nus et des huîtres à consommer, à Leucate.

– Pourquoi Leucate ?

Pourquoi pas, moi’ j’dis, c’est comme le Golf de Saint-Cyprien, un choix au hasard…

  • Trois petits points.

Conclusion des z’autorités z’officielles en France qu’y peuvent pas mais qu’y voudraient bien, y paraît :

– Y vaut mieux les disperser, hein, les “Gilets Verts”, piss’qu’on n’arrive pas à les interpeller,

  • plutôt que d’les arrêter

– Moi, j’demande qu’à voir la police et la gendarmerie agir contre les “Gilets Verts”

  • pour faire respecter la Loi partout en France FERMEMENT,
  • en faisant sauter tous les “points de blocage” des dealers comme les bouchons de champagne pour la Nouvelle Année 2019 !

En fait pour les “Gilets Verts”, faut pas en parler, faut pas donner les points d’blocage, de “DEAL de STUPS”

– et y vaut mieux “FERMER TA GUEULE”, qu’y pensent fortement, presqu’à voix haute, les “commis-que” d’Etat

  • sinon y vont t’envoyer en prison “pour avoir porté atteinte à l’honneur de la Police Nationale” !

– Pass’que l’inaction de la Police Nationale dans les “zones de non-droit”, ça porte pas atteinte à l’honneur de la Police Nationale peut-être, hein ?

Moi, j’ai comme l’impression qu’y va couler encore beaucoup d’eau sous les ponts de Paris avant qu’la Police Nationale dépense autant d’énergie pour traquer et matraquer les “Gilets Verts”

  • que pour chasser et débarrasser les riches bourgeois des “Gilets Jaunes”,

– eux qu’ont jamais rien fait de MAL, ni rien vendu d’ILLEGAL dans toute leur vie

  • petit peuple taillable et corvéable à merci qui devra accepter n’importe quel job même s’y peuvent pas vivre de ce travail,
  • nouveaux pauvres qui paient taxes et impôts, rubis sur ongles, sans avoir d’autr’s bijoux qu’les “bijoux d’famille” au figuré.

– Quoique, même leurs bijoux d’famille, aux “Gilets Jaunes”, y sont fichus d’leur prendre

  • à force de leur casser les burnes, aux “Gilets Jaunes” !

______________________________________________________________

7) La septième différence entre les “Gilets Jaunes” et les “Gilets Verts” est la conséquence de la sixième différence !

– Si toi être “Gilet Jaune”

  • toi pas avoir d’argent pour graisser la patte aux gens chelous d’la Ripoux-blique”,

– toi pas pouvoir avoir des lois qui te protègent, votées par des députés véreux,

  • ou toi pas avoir des juges corrompus, à dix mille euros le vice de procédure, qui siègeront opportunément pour abréger ton séjour en prison ou même l’annuler.

– Et si toi être “Gilet Jaune”,

  • toi faire partie des coupables tout trouvés
  • coupables condamnés de suite dans des simulacres de procès staliniens,

– qui prouveront aux imbéciles heureux, les Français collabos, que la Justice fait bien son travail… contre les “Gilets Jaunes” !

Par contre, si toi, être “Gilet Vert”, tu pourras tenir autant de points de blocage que tu veux, occuper des halls d’immeubles autant qu’tu veux

  • car toi, le “Gilet Vert”, tu es protégé des vilains Français qui ne supportent pas que tu ne respectes pas les lois françaises
  • grâce à l’argent de tes frères musulmans, de ton “oncle” saoudien et de ta “tante” qatarie
  • et grâce à tes “grands frères” qui ont été recrutés dans la police et la gendarmerie pour faire régner l’ordre,
  • l’ordre d’un Etat narcotrafiquant.

– Comm’y diraient les Frères Rapetout :

  • “c’est du “tuilage” pour éviter qu’une tuile ne tombe sur la tête d’un “Gilet Vert” dont le commerce lucratif, en free lance, profite à tous, même aux “commis-que” d’Etat.

– Sinon pourquoi qu’y dépénaliseraient pas la vente du cannabis, les “commis-que” d’Etat ?

C’est beau, la cooptation entre frères avec l’option “Gilet Vert”

  • car un “Gilet Vert”, ça sert à tout pour ceux qui n’ont aucune limite dans la haine de leur peuple !

Moi, j’dis :

  • C’est encore plus beau, la Fraternité “Ripoux-blicaine” !

Il suffit de comptabiliser le nombre de relaxes de dealers pour cause de vices de procédures et/ou de vices de formes pour comprendre qu’il y a comme un “léger” problème avec les juges français.

  • Ah par contre, pour les “Gilets Jaunes”, c’est exactement l’inverse de l’endroit et du droit !
  • Un précédent intéressant d’abus de pouvoir dans la “manif pour tous”, arrêté par des arguments de droit imparables à rappeler aux policiers et aux gendarmes oublieux des lois françaises
  • et grâce à l’intervention d’un avocat, là-aussi !

_____________________________________________________________

https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/info-et-intox-sur-le-droit-de-manifester

Liberté d’expression

faits & chiffres

[Info et intox sur le droit de manifester

Publié le 31.05.2017.

Le droit de manifester est garanti par la Déclaration Universelle des droits de l’Homme dans son article 20 : « Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques ». Un droit trop souvent contesté.

Il est intrinsèquement lié à la liberté d’expression et d’opinion. Selon le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et d’association, « la capacité de se rassembler et d’agir collectivement est fondamentale pour le développement démocratique, économique, social et personnel, l’expression des idées et la promotion d’une citoyenneté engagée ».

Il peut néanmoins être l’objet de certaines restrictions.

Lire aussi : le droit de manifester menacé en France

Faux : une manifestation doit nécessairement être autorisée par les autorités pour être légale

Le droit de manifester ne peut pas être soumis à autorisation préalable. Les États peuvent cependant mettre en place un système de déclaration préalable (notification), visant à faciliter l’exercice de ce droit en permettant aux autorités de prendre des mesures pour garantir l’ordre public (c’est le cas en France). En outre, Si une manifestation peut être interdite par les autorités sur des motifs précis, parler de « manifestation autorisée » est donc un abus de langage.

Faux : une manifestation non déclarée est illégale

Le droit international prévoit la possibilité de rassemblements spontanés en réaction à l’actualité par exemple, ne pouvant donc faire l’objet de déclaration préalable. De manière générale, l’absence de notification aux autorités de la tenue d’une manifestation ne rend pas celle-ci illégale et, par conséquent, ne doit pas être utilisée comme motif de dispersion de la manifestation. Les organisateurs qui ne notifient pas la tenue d’une manifestation ne doivent pas être soumis à des sanctions pénales ou administratives se soldant par des amendes ou des peines d’emprisonnement.

En France pourtant, les organisateurs peuvent être poursuivis sur cette base.

L’état d’urgence va encore plus loin, puisque le non-respect d’une mesure d’urgence, notamment l’interdiction d’un rassemblement public, constitue un délit. A ce titre, des manifestants participant à un rassemblement interdit peuvent faire l’objet de poursuites.

Vrai : il existe des restrictions légales au droit de manifester

Définition de parcours, rassemblement statiques, horaires… etc, des restrictions peuvent être imposées si elles remplissent les 3 conditions suivantes :

l’interdiction est prévue dans la loi,

elles ont pour objectif de protéger un intérêt public, comme l’ordre ou la moralité publique, ou de protéger les droits et libertés d’autres personnes,

est démontrée la nécessité d’une telle restriction pour atteindre cet objectif.

Vrai : le gouvernement peut interdire une manifestation

Une manifestation doit être présumée légale et ne constituant pas une menace à l’ordre public. Une interdiction ne peut venir qu’en dernier recours face à une menace exceptionnelle, après évaluation d’autres formes de restrictions permettant de garantir l’ordre public et l’exercice du droit de manifester.

L’interdiction doit être motivée en termes clairs par les autorités pour éviter tout pouvoir discrétionnaire abusif.

Depuis l’adoption de la loi de juillet 2016 de prorogation de l’état d’urgence, sous ce régime des rassemblements sur la voie publique peuvent être interdits sous prétexte du manque de ressources policières pour assurer la sécurité. Il s’agit d’une violation grave du droit de manifester, qui doit être abandonnée, et en aucun cas être intégrée dans le droit commun.

Lire aussi : 5 décision à prendre dès maintenant par la France pour le respect du droit de manifester

Faux : la détention d’une carte de presse est requise

Tout individu, journaliste ou cinéaste, est autorisé à documenter, photographier et à filmer l’espace public ce qui inclut les rassemblements publics, et les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs fonctions même dans les situations où ils ont recours à la force. La détention d’une carte de presse n’est pas requise. Les personnes ne peuvent être empêchées de documenter ces événements sur la voie publique et leur matériel ne peut être saisi ou endommagé.

Faux : la présence d’individus violents justifie l’utilisation de la force contre l’ensemble des manifestants

L’usage de la force ne doit répondre qu’à un objectif impérieux de maintien de l’ordre, afin de prévenir ou de faire cesser des violences contre des personnes ou d’empêcher des dommages graves contre les biens. Ce recours à la force ne peut viser que les individus responsables de ces violences et doit être proportionné à la menace. En aucun cas la présence de manifestants violents ne justifie l’usage de la force contre les manifestants de manière indiscriminée ou la dispersion d’un rassemblement par ailleurs pacifique.

Manifester est un droit, pas une menace !

Sur Twitter, par mail ou par courrier, interpellez, Emmanuel Macron, le nouveau président de la République française

Agissez ]

_________________________________________________________

Moi, COLUCHE, j’vous invite à déposer plainte contre le nouveau président de la République française,

  • avant qu’il ne soit trop tard !

Car si vous empêchez les Français de MANIFESTER leur colère,

  • alors cette colère se transformera en rebellion, puis en révolution, bande de ploucs !

– Or c’est vous, les ploucs au pouvoir, cornes de bouc !

  • Ce ne sont pas les “Gilets Jaunes”.

_______________________________________________

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s