Médium malgré moi : Quand deux “M” qu’on aime “bien” se mélangent dans un seul “M”, c’est le retour de “Fantômas”, situation cocasse dans la mélasse intemporelle d’un as du coeur !

– Si j’ai envie de publier cet article ? Non !

… Alors pourquoi devrais-je le faire ?

Parce qu’Il me le demande…

Je ne donne pas Son nom étant fort fâchée.

N’aimant pas obéir, quand j’y suis contrainte, je boude.

– Na !

Je ne Te nommerais pas, non.

– Après tout, s’il doit être sauvé, sauve-le Toi-même !

“Boudu sauvé des eaux”

Enfin, je devrais plutôt écrire :

– “Si Tu veux les sauver, tous les deux, les deux “M”, sauve-les Toi-même.

Ce n’est pas mon problème.”

Et le premier ou la première qui me serine :

– “Mon problème, c’est que je t’… !”,

… je décroche la kalachnikov du mur et je règle définitivement ce problème à la manière russe, ce qui ne devrait pas déplaire à l’un des deux “M” qui aimait séjourner en Russie.

– Ainsi, se trouvant réunis, les deux “M” n’en feraient plus qu’un pour l’éternité, amen !

Problème réglé.

Fantômas — Wikipédia

Mais non, je taquine… Je suis d’humeur badine comme la baguette du même nom.

Des fois, je voudrais ne pas être médium.

– “Des fois ou souvent ?”

Remontons le temps :

– Vous voulez rire avec moi ?

Il y a des charmes qui traversent le temps.

1919 La révolte de la mer Noire

Lisez plutôt :

————————————–

Le même jour |[28 septembre 1921] l’Internationale publiait une photographie de “M” en habit d’officier qui mettait en valeur sa taille (il mesurait 1 mètre 82) et sa prestance, accompagnée d’un commentaire enthousiaste de Séverine :

Regardez sa physionomie : elle est significative. Passons sur la beauté des traits, et cette grâce méridionale qui semble pétrir de lumière le visage de ses fils. Ne retenons des larges yeux que l’expression qui s’en dégage comme un jet de clarté. Tout rayonne dans cette figure dont le sourire est absent ”. ]

PCF : L'affaire Marty – Tillon | Images et Archives de militants

——————————————–

– Ah, ce soleil du Midi Rouge qui illumine les visages et provoque des déphasages dans la mémoire féminine, qu’on s’appelle Séverine ou Blandine ou Pauline ou… ?

– Qu’importe !

“Ecce homo” : voilà donc ce “Scorpion” qui me rappelait systématiquement :

– “Scorpion, c’est ton signe préféré” quand je fixais, dubitative, avec perplexité, un autre signe qui n’est effectivement pas mon signe préféré et sous lequel se superposait, comme un calque, le Scorpion “M”.

– “Je l’efface, tu l’effaces mais voilà, il ne s’efface pas, ni de ma mémoire intemporelle ni de la gloire du temps.”

Ainsi donc, le voilà, le “Rebelle”, le “mutin de la mer Noire” qui colle à la peau de “M” tel un costume d’un autre temps mais qui lui va si bien.

“M…”, dit « le mutin de la mer Noire », lorsqu’il était second maître mécanicien dans la Marine nationale.

André Marty — Wikipédia

————————————————————–

Source Wikipédia

[[…] Après l’armistice du 11 novembre 1918, ce bâtiment [le torpilleur d’escadre “Protet”] fait partie de l’escadre envoyée en mer Noire, devant Odessa, pour combattre la Révolution russe. Un groupe proche des anarchistes, ou comprenant des anarchistes, existe dans l’équipage du Protet et dans celui du cuirassé France, de cette même escadre française de la mer Noire. En 1919, “M” est au cœur de la mutinerie de matelots. Son arrestation le 16 avril précède la révolte qui éclate trois jours plus tard, mais des mouvements de désobéissance étaient apparus dès février, à la fois en raison de la mauvaise nourriture, de la déconvenue de ne pas être démobilisés alors que la guerre était terminée, et aussi par solidarité avec les « rouges ».

“M” avait fomenté un complot pour prendre le contrôle du Protet et entrer, drapeau rouge en tête de mât, dans le port d’Odessa. D’abord emprisonné à terre, à Galați (en Roumanie), il est transféré le 23 avril à bord du croiseur-cuirassé Waldeck-Rousseau. Un nouveau transfert sur le Protet provoque une révolte des marins du Waldeck-Rousseau qui ajoutent à leurs revendications la volonté de sauver la vie de l’ingénieur mécanicien. Un conseil de guerre réuni en rade de Constantinople en juillet condamne “M” à vingt ans de travaux forcés.

[…]]

————————————————————–

ihs43Jeanne LABOURBE

– A-t-il senti l’odeur du sang rouge, le sang russe, qui coulait dans mes veines, lui, “M”, qui avait tant aimé le “Rouge” ?

Toujours est-il que le second “M” me l’a signifié tant et tant de fois par tant de rêves que j’ai fini par décider de renvoyer à l’autre “M”, son “véhicule” sur terre, celui qu’il chevauche tel un “Loa”,

… le récit de ses aventures qui n’étaient ni les miennes, ni vraiment les siennes, puisqu’elles parlaient d’un autre temps, tout en parlant de lui, “M” !

– “Mais puisque je te dis que je te parle de toi…”

Oui, ces évocations racontaient une autre vie qui n’était pas la sienne et qui, pourtant, lui ressemblait un peu, beaucoup, à la folie presque…

– Rappelle-toi :

Le Rouge te va si bien !

Un monde nouveau, tu comprends ?! Ce ne sera plus jamais comme avant.

Ce qu’il n’a pas compris, “M”, c’est que ces messages s’adressaient à lui, comme une âme tente de parler à une autre âme, une âme-soeur, une âme jumelle,

– celle d’un autre “M” si proche de lui,

– attaché à lui telle l’ombre de son corps quand le soleil la révèle à ses propres yeux.

J’ignore pourquoi “M” s’est superposé à “M” dans un jeu trouble de doubles “M” où le temps n’existe plus .

Peut-être parce que “M”, le Scorpion, résiste à la mort qui l’a arraché aux siens ?

– Lui ne se veut pas encore “éternel” !

D’ailleurs il ne croit pas ou il ne croyait plus en Dieu lorsqu’il est “parti”.

Mais il ne veut pas être oublié par ses frères humains et encore moins rudoyé par des nihilistes qui s’acharnent à lui nuire par tous moyens médiatiques, en voulant détruire sa légende de “héros”.

A cause de la russophobie ambiante, “M” est considéré aujourd’hui comme un traître à la patrie par des Mondialistes qui détestent les Patriotes et les Nationalistes, comme lui-même, le Communiste qu’il fut autrefois, pourtant les détestait.

MARTY André, Pierre - Maitron

– “Rebelle”, toujours et encore rebelle, il est resté tel qu’en lui-même !

I am an architect.
This is free speech of a free man,
not a “freemason”, just a free man,
not a submissive muslim, just a free man.

“M” fut abandonné par ses deux épouses successives, ainsi que je l’avais vu dans ce rêve où je tentais de le rejoindre pour empêcher l’arrestation du “Rebelle” par la milice,

– une milice que je pensais être nazie, ignare que je suis.

Car je suis nulle en histoire, surtout l’histoire contemporaine.

J’ai en sainte horreur cette époque nietzschéenne et ses guerres abominables.

Je fuis tout ce qui est détestable car je ne mémorise point ce qui me terrorise.

La haine me terrorise, cette haine irrationnelle et pourtant si conventionnelle.

Faites l’amour, pas la guerre !

L’humanité est une qualité trompeuse qui me rappelle fâcheusement le mot “fatalité”,

… une fatalité monstrueuse.

– La banalité de la cruauté, c’est l’humanité des XXème et XXIème siècles !

J’ignorais même jusqu’à l’existence de “M”, découverte accidentellement, “par hasard”, à force de chercher sur Internet qui aurait pu être “M” dans le passé, cet autre “M”,

… cet homme revenu dans notre époque hanter le temps présent.

Il faut dire que les vies des deux “M” s’entremêlent curieusement.

Théâtre Paris 10e (75010) - Tous Voisins

Le premier “M” est connu pour défendre les Indépendantistes catalans.

Le second “M”, par ordre d’apparition sur la scène de la vie, après compréhension de cette irruption d’un autre temps dans notre temps, est aussi connu pour avoir soutenu les Catalans indépendantistes lors des guerres franquistes.

—————————————

Source Wikipédia

[[…] Pendant la guerre d’Espagne, le Komintern le nomme inspecteur général des Brigades internationales   (en 1936) et il reste en Espagne jusqu’à la fin de la guerre, en 1939. […]]

————————————-

La guerre d'Espagne - 12e partie : les Brigades Internationales |  lesmaterialistes.com

Aucun lien biologique ne semble être à l’origine de cet attachement “spirituel” d’un “M” à un autre “M”.

Mais il faut savoir que, parfois, lors de rituels maçonniques ou martinistes, des portes s’ouvrent.

Si les Maçons crient comme des vierges effarouchées lorsque des Catholiques comparent leurs pratiques au Temple à des rituels religieux, donc à la pratique d’une “vraie” religion, la religion du dieu caché,

… je confirme qu’un rituel n’est jamais seulement symbolique et qu’il est adoration d’un dieu.

Cependant si le dieu est caché, il faut se poser la question de savoir pourquoi il cache son identité réelle.

– Sinon quel intérêt trouveraient ses adeptes à pratiquer des rituels pour révéler une puissance qui résiderait dans le non-être, le NEANT ?

Amon, le dieu caché | Fiches exposés Mon Quotidien | Playbac Presse Digital

L’ignorer, ignorer que l’homme pratique des rituels pour adorer un dieu, c’est comme ouvrir une porte qui donnerait sur le vide d’un abîme et croire que, si le sol se dérobe sous vos pieds, c’est juste l’effet d’une illusion “magique” et d’un vertige physique lié à une crise subite d’hypoglycémie.

Le second “M” est franc-maçon.

Je conjugue le verbe “être” au présent car, qui a été franc-maçon, l’est toujours.

Le second “M” fréquentait la GLF, la “Grande Loge Française” qui dit vouloir perpétuer la tradition des “Bâtisseurs de cathédrales”,

– au contraire de la GODF dont l’acronyme affiche sa folle prétention meurtrière à être “Dieu” elle-même,

– the new “GOD of France” qui se vante d’avoir tué Dieu le Père, la religion catholique.

Un terroriste peut-il être franc-maçon ? | "LA LUMIĒRE", le Blog franc et  maçon de L'Express

La France est gérée par des fils de la Veuve parricides qui démolissent la base de la solidarité nationale et identitaire, en brisant le coeur de la cellule familiale.

Devenu communiste d’un rouge vif, “M” aurait coupé tout lien avec la franc-maçonnerie.

Pour ma part, je reste fort sceptique sur ce point.

Je subodore même que la cooptation spirituelle de “M” par le second “M” a été provoquée lors d’une invocation volontaire (martinisme) ou involontaire (franc-maçonnerie).

Humour | OVR · Le Blog | Page 2

– “Et maintenant, “on” fait quoi ?”, me demande-t-“on”.

Y aurait-il un destin politique qui se joue actuellement ?

… Qui l’affirme ?

– La belle affaire !

Jissey, frère dessinateur à l'humour grivois | "LA LUMIĒRE", le Blog franc  et maçon de L'Express

L’homme est libre et c’est ce que j’ai toujours appris de Lui, le fils de l’Homme.

Je trouve qu’il y a un bel accord entre les deux “M” dont je ne développerais pas tous les points communs tant ils sont “étrangement” nombreux.

– Et si l’un d’entre eux prête son corps à l’autre, où est son tort s’il y trouve son bonheur ?

Par conséquent, il y a acceptation mutuelle de cette situation si peu ordinaire soit-elle.

De toutes façons, le second “M” a trouvé son âme-jumelle ou pense l’avoir trouvée sur cette terre.

Le premier “M”, pourtant un signe de feu, ne pourra pas échapper à la volonté du second “M”, né sous le signe du Scorpion parfois suicidaire, et à ses accès de violence,

– une violence qui l’a servi dans sa rebellion toute luciférienne contre la domination des Maîtres de ce monde

– et d’autres fois desservi dans ses relations humaines.

humour Archives - Page 5 sur 9 - Hiram.be
A force de regarder le doigt du sage plutôt que l’astre céleste,
le franc-maçon trouve normal de s’envoyer en diagonale avec les cons de ces dames
sur le damier du baisodrome fraternel entre les deux colonnes qui ouvrent le passage.

L’abcès spirituel s’ouvrira pour laisser s’écouler le pus d’une souffrance métaphysique lorsque cette douleur inexplicable sera devenue insupportable sur le plan physiologique.

Aucune drogue ne permettra d’y échapper.

La délivrance du second “M” ne pourra s’effectuer qu’après sa réhabilitation politique et historique.

Car il fut plusieurs fois emprisonné injustement en France en tant qu’opposant et activiste politique.

Par conséquent, le “Rouge” attend d’être lavé de toutes les diffamations et calomnies qui portent atteinte à sa réputation de résistant et à sa légende de héros de la guerre d’Espagne.

Après tout, le second “M” appartient à l’histoire catalane avant tout.

Et puis, je n’ai pas vraiment d’autre choix que de publier cet article si je veux passer des nuits tranquilles, sans me retrouver subitement sur le pont d’un navire de guerre vers l’an 1918 ou devant une porte de prison à attendre la libération d’un prisonnier politique,

– et pas qu’une seule fois !

PCF : L'affaire Marty – Tillon | Images et Archives de militants

La théologie de la Libération, ce n’est pas uniquement la profession de foi d’une Eglise Catholique révolutionnaire, originaire d’une Amérique du Sud en pleine transformation anticapitaliste.

– C’est aussi la mienne de profession de foi !

Et quand l’âme du premier “M” aura à nouveau épousé son corps sur cette terre, hiérogamie céleste de la délivrance, alors il pourra accomplir pleinement son destin d’homme politique :

– le sien, pas celui d’un autre,

– encore moins celui de l’autre “M” !

– Il y a des destins humains qui attirent les grands hommes !

DELIVRANCE DES ESPRITS ACCOMPAGNATEURS | Cry for Revival Ministries
DELIVRANCE DES ESPRITS ACCOMPAGNATEURS

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s