De Coluche : – « La guerre des deux blondes qu’y sont pas des bombes ! Sauf quand elles bombardent de bobards vos canards, mêm’que c’est du terrorisme péroxydé ! »

Moi :

– « Coluche, je vais encore avoir un procès pour sexisme à cause de toi ! »

Coluche se défend :

– « Meuh non, Véro,  tout de suite les grands maux.

C’est juste un constat : elles sont toutes les deux blondes et toutes les deux…/// »

– « Coluche ! »

Lui, mon humoriste préféré :

 – « Bah quoi, j’ai encore rien dit…

C’est juste qu’elles sont pas… des bombes ! 

Bon, pêt’te qu’elles sont intelligentes,… des fois.

Tu t’rappelles de ce que j’t’avais fait écrire du temps où tu pouvais encore écrire sur Twitter :

  • S’il suffisait d’être une femme pour devenir un homme intelligent,  
  • ça s’saurait depuis longtemps ! ” 

Faut savoir que Véro, elle est fâchée et doublement fâchée avec Twitter.

Son mec, – bon, c’est pas ton mec, pas encore !, mais, son mec, il l’a bloquée sur Twitter.

– Et ça, ça pardonne pas surtout quand tu connais Véro !

Et pis, ensuite, c’est Twitter qu’a trouvé aussi que, Véro, elle était trop impertinente et trop empoisonnante.

  • De toutes façons, l’arme favorite des femmes, c’est le poison.

Et Véronique, elle peut écrire avec, non pas une plume au Q, mais une plume trempée dans l’arsenic !

– Appréciation écrite par un de ses commissaires dans les premières notations de Véro, une fois titulaire. Pas découragé par son style, le commissaire lui demandait ensuite de le suivre à Lyon pour prendre ses nouvelles fonctions de directeur de cabinet du préfet de la même ville… de Lyon, eh banane !

– Faut suivre même si, Véro, elle refuse toujours de suivre les hommes qui l’aiment.

  • Donc, Véro, elle a refusé, sinon elle aurait pas mérité sa réputation d’empoisonneuse publique.

Bon, mais là, on parle d’une vraie blonde, protestation de Véro qui se la pète :

– « Je suis pas blonde ! »

– « Non et moi, j’répète, j’suis pas brun, j’suis indigo, dinguo des Véro ! 

  • Pass’que, pour Véro, être blonde, c‘est ressembler à Marilyn Monroe qu’était une vraie bombe, elle, mais une fausse blonde !

Donc j’venais vous parler, si Véro veut bien, de deux blondes qui seront en tête, non pas du trio présidentiel, mais du binôme présidentiel, car c’est la fête aux pépettes  :

– la preuve que les Français préfèrent les blondes… péroxydées !

J’ai nommé…, – tadam, roulement de tambour :

  • Marine Le Pen et Valérie Pécresse quand la France allume ses feux de détresse.

– Bon, déjà, à cause de Véro, j’ai pas pu vous communiquer à temps, 24H00 avant, le nom de la candidate choisie pour les Primaires des « Ripoux-vilains », en final, Valérie Pécresse.

-Faut dire que, Véro, c’est une vraie blonde naturelle, blondeur cendrée qu’elle déteste !

Donc elle ajoute du henné pour foncer ses cheveux et elle dit qu’elle est blonde vénitienne.

Véro qu’est une vraie blonde, elle avait pas compris mon message pourtant très clair :

– « Pécresse, France en détresse ! »

Elle s’est posée la question de savoir si la France était en détresse parce que, – t’imagine ?, parce que Valérie Pécresse aurait été éliminée ou si c’était parce que la Pécresse était devenue la grande-prêtresse de la messe des Primaires ?

  • Franchement, si la France est en détresse, est-ce que la question se posait ?

Donc elle n’a pas osé écrire ce que je lui avais glissé au creux de son oreille mignonnette, dans le doute, son doute à elle !, préférant s’abstenir.

De toutes façons, depuis le temps que je dis à Véro qu’il faut qu’elle s’abstienne de s’abstenir, il faudra bien qu’elle m’écoute un jour :

– c’est mauvais, l’abstention pour un couple, encore plus pour la France !

  • Si tu veux rendre ton homme heureux, abstiens-toi… de t’abstenir !

Et quand il va revenir, au lieu de le fuir, abstiens-toi de courir ou alors cours vers lui.

– Et garde l’abstinence pour les bobards des tocards de la politique :

  • abstiens-toi de croire en leurs promesses !

Véro ne me croit pas.

Elle est abstinente de la foi quand ça l’arrange.

Mais, pour l’avenir de la France, vous êtes comme elle en ce moment, en ce moment-même où vous me lisez :

– vous ne me croyez pas, vous non plus :

  • deux blondes à la tête de la course vers les Présidentielles en France, du jamais vu !

– Et après, les Français seraient misogynes ?

  • Mais non, pas du tout !

Même s’ils préfèrent les blondes comme tous les hommes, qu’ils soient « Daech-iens » ou des chiens de chrétiens.

– Ah, que diront les sondages ?

– « Que les Français sont pas sages ou que c’était les mecs qu’étaient pas sages et qu’y savaient plus s’tenir au pouvoir !

  • Donc y pouvaient plus le retenir, le pouvoir, pour eux. » 

La loi phallique est tombée jusqu’au moment où reviendra la loi salique, la légende des hommes supérieurs aux femmes quand la violence frappera tous les corps de la République. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: