–  « «Dead, Macron dead ! » en franglais, selon un jargon pré-pubère propre à cet adolescent attardé » affirme le Général de Gaulle.

Il ne faut pas jouer avec les morts qui ressuscitent !
Avec l’accord surprenant du Général.

Depuis au moins deux jours, le Général de Gaulle me susurre :

– « Dead, Macron dead ! »

Politiquement, je présuppose.

Voilà, je pourrais et devrais même terminer ce post maintenant.

Aujourd’hui, comme je n’avais toujours pas écrit cette affirmation capitale pour le Général de Gaulle, le grand homme a piqué une colère… contre Macron qui était « dead » et ne le savait toujours pas.

  • Moi, je ne sais pas ce que ça change de le lui faire savoir :

– « qu’il est « dead » », à Macron ?

La musique adoucit les moeurs :
– aux non-vaxx qui tombent sur un “piqué” Pfizer, faites-le danser !

Je sais simplement que le Général de Gaulle annonce toujours ce que, lui, Charles de Gaulle sait être l’avenir.

Quand il ne sait pas, il ne dit rien et il est absolument inutile de tenter d’obtenir des informations qu’il ne veut pas livrer ou qu’il estime ne pas être vérifiables ou suffisamment fiables pour mériter d’être publiées sur mon blog « Deu vos guard » devenu son canal.

– « Dites-lui, jeune demoiselle, qu’il aille se faire piquer chez les fous ! A chacun sa dose. »

– « L’Europe, Véronique, Cela ne vous rappelle rien ? »

Je me tais, un peu surprise.

– « Vous voyez bien à quoi je fais référence quand même ? »

Je réponds timidement car le Général de Gaulle ne m’appelle jamais par mon prénom ou très très rarement.

– « Au Président de l’Europe ? »

– « Oui, mais lequel, Véronique ? » s’impatiente Charles de Gaulle.

« Dois-je vous le répéter ? Macron est dead ! »

“The Great Pretender” pretending to be a president :
– l’exceptionnel numéro d’Emmanuel Macron est terminé !

Je croyais que l’article était terminé mais il ne faisait que commencer.

– « Reprenez, s’il vous plaît, l’extrait de mes mémoires de guerre que je vous ai indiqué il y a de ça un mois environ.

  • Et publiez-le pour « lui » ! »

Bibi fait la gueule.

– « C’est important! Faites-le. », insiste fortement le militaire.

  • « lui », ce n’est pas Emmanuel Macron.
“Les Goguettes” avaient tout compris et ce, dès 2016, bien avant que les Français débiles n’élisent Emmanuel Macron en 2017 comme Président de la République,
un Macron qui fut pire que François Hollande élu, lui, en 2012.

C’est un autre homme dont le destin se joue, non en-deça de « lui », mais bien au-delà.

– « Il me paraît prématuré d’évoquer ce destin politique à l’échelle européenne. Cet homme ne sait même pas encore qu’il a un destin.»

__________________________________________

IMPOSSIBLE DE VOUS FAIRE VOIR LA VIDEO DE CHRISTOPHE ALEVEQUE !

CENSURE DE WORDPRESS

Soyez curieux, soyez des factieux, OSEZ ALLER CLIQUER SUR LE LIEN OU COPIEZ-LE !

C’est un devoir de salubrité publique et de santé mentale : – à mourir… de rire !

——————————————————–

Donc autre vidéo de Christophe Alévêque “autorisée” par WordPress qui censure sans indiquer pourquoi.

Mais la raison est évidente, Pfizer paie bien ses hommes de main !

Heureusement, vous pouvez au moins entendre et voir cette vidéo :

“Pour moi, l’essence de la liberté, c’est dire des conneries !”

——————————————————-

– « Votre amie avait raison pour « lui », il doit le savoir ! »

Le Général de Gaulle évoque une conversation avec une amie médium, elle-même engagée malgré elle dans un combat de survie pour la France… et l’Europe, une autre Europe.

– « C’était personnel, cette conversation, mon Général, et vous n‘auriez pas dû l’écouter. »

– « La vie d’un homme public n’a rien de personnel, sachez-le ! »

– « Et si je publie uniquement l’extrait de vos mémoires de guerre le concernant, c’est à dire dressant le portrait de cet homme qui lui ressemble selon vous, un portrait psychologique assez troublant par certaines affinités, est-ce que vous seriez d’accord pour taire la prédiction de mon amie, elle-même médium ? »

– « Non, il n’y a pas de hasard, Véronique. Ce n’est pas « par hasard » que cette médium vous a demandé d’accepter votre don et de l’exploiter à 100 %, ni, surtout, si elle vous a révélé pourquoi vous étiez liée malgré vous à cet homme qui fait aujourd’hui partie de votre vie, que vous le vouliez ou non ! »

– « Bah, justement, je ne le veux plus et je suis libre de mes choix. »

– « Accordez-moi une faveur, Véronique, écrivez au moins ce que sera l’Europe quand il la dirigera, lui qui ne comprend pas pourquoi il est bloqué au niveau local puisqu’il ne se voit pas, plutôt, puisqu’il ne voit pas que son destin se joue et se jouera à l’internationale. 

Si vous voulez, si vous le voulez bien, je vais vous aider à l’écrire :

– l’Europe aura un Président de l’Europe comme les Etats-Unis ont un Président des Etats-Unis.

Et ce Président aura un mandat suffisamment long pour unifier l’Europe et lui permettre d’acquérir une véritable indépendance internationale, en sécurisant le continent eurasiatique.

– Mais ce ne sera évidemment pas Emmanuel Macron !

  • Puisqu’il est « dead » », répète à l’envi le Général de Gaulle, en accentuant « l’accent amerloque » [sic], « l’anglo-saxon des c.ns ! » [re-sic].

Je comprends que la bataille sera rude et que mes nuits seront très courtes, sinon interrompues toutes les heures comme cette nuit où j’ai compté, non pas les moutons, mais les minutes jusqu’à soixante secondes et ainsi de suite toutes les heures.

Le Général vient d’ajouter une touche sentimentale à sa demande de publication, touche sentimentale le concernant « lui » qui reste du domaine privé.

Car Bibi a décidé qu’elle s’en fichait, – na !

– « Au moins la structure », insiste-t-il, « avec qui il dirigera cette nouvelle Europe ! ».

Réponse de Bibi selon la vision reçue par son amie médium :

– « Ils seront cinq. Mais « lui » sera Président de l’Europe c’est à dire qu’il occupera l’équivalent d’un mandat présidentiel entouré de quatre personnes à très hautes responsabilités européennes, toutes élues.»

Moi-même en catimini : – « Et moi, je suis la Reine d’Angleterre ! »

– « Véronique, rappelez-vous quand vous ne saviez même pas encore comment écrire le nom de Laurent Wauquiez, il y a de ça plus de dix ans, dans un article publié sur votre blog du Club de Mediapart. Politiquement, il n’existait pas encore.

Et, comme je vous l’avais annoncé alors et fait écrire, Laurent Wauquiez est bien devenu Président des Républicains. Il aurait pu devenir Président de la République française.

Mais il a préféré pour l’heure épater une galerie d’incompétents conventionnels voulant préserver leurs intérêts fraternels plutôt qu’épouser la France éternelle pour défendre son intégrité territoriale et morale.

  • Laurent Wauquiez est actuellement devenu la preuve vivante qu’on peut rater son destin national.

Si vous l’aimez vraiment et si vous aimez la France, – je ne parle pas de Laurent Wauquiez, vous le savez -, aidez-le, éclairez-le ! »

– « Mais les frères la Lumière n’ont pas la Lumière à tous les étages.

Leur soumission au Grand-Maître et autres marionnettes n’a d’égale que leur auto-suffisance !

  • Qui s’auto-suffit n’a besoin de personne même pas du Seigneur. 

Donc « il » n’a pas besoin de moi !

Et si je communique avec des morts, mon Général, sachez, sans vouloir vous manquer de respect, qu’il y a des vivants qui sont « deads » comme Macron pour vous et pour les Français, à vous entendre.

Donc l’Europe se fera avec ou sans « lui », mais sans moi.

Pour clore cet article, je reprendrais juste le portrait que vous dessinez dans vos mémoires de guerre de cet ami que vous teniez en si haute estime et qui vous semble correspondre aux traits de caractère d’un ex-ami que je tiens en moindre estime depuis que la communication is dead pour sauver des apparences de vicaire et obtenir l’allégeance de ses pairs.

A chacun ses morts ! »

____________________________________________________

Publication d’un extrait de Mémoires de guerre  L’unité 1942-1944

écrit par Charles de Gaulle et publié pour dresser le portrait du futur Président de l’Europe :

[Alexandre Parodi portait cette charge. Le 14 août, renforçant son autorité, je l’avais nommé ministre délégué dans les territoires non encore libérés. Comme il parlait en mon nom, ce qu’il disait pesait lourd. Parce que sa conscience était droite, son désintéressement total, sa dignité absolue, il avait pris au-dessus des passions un ascendant moral certain. Rompu, en outre, au service de l’État, il revêtait au milieu du tumulte le prestige de l’expérience. Il avait, d’ailleurs, sa politique, conforme à son caractère, qui concédait volontiers le détail mais soutenait l’essentiel avec une douce fermeté. Tout en faisant leur part aux exigences de l’idéologie et aux prétentions des personnes, il s’appliquait à ménager la suite afin que je trouve à Paris un jeu sans fâcheuses hypothèques.[…]]

Alexandre Parodi

Le Général insistait pour que j’aille regarder à qui ressemblait Alexandre Parodi.

Le Général m’a tuer” !

Première photo avec le sourire canaillou du séducteur mondain et deuxième photo avec la pose de l’intellectuel tranquillou tripotant son stylo noir de marque, un cahier de notes ouvert devant lui, histoire de faire croire qu’il vous écoute…

  • C’est traître, mon Général !

____________________________________________________

Je viens d’apprendre d’une oreille distraite que ce gouvernement de malades va faire vacciner des enfants qui n’ont rien à craindre du virus Covid 19 et qui ne peuvent pas transmettre ce virus à leurs leurs parents ou grands-parents vaccinés sauf si le vaccin ARN Messager est un attrape-nigauds et ne sert à rien.

  • Il y a des virus pires que le Covid 19 !

La corruption tue.

Je me demande si ce sont ces décisions autocratiques et critiques prises contre l’avis du peuple de France qui motivent la colère si terrible du grand Charles.

Mais Charles de Gaulle reste un visionnaire qui ne s’est jamais trompé sur le destin des hommes politiques.

Alors je le réécris librement aux imbéciles heureux d’une démocratie mourante :

– « Dead, Macron (is) dead ! » obéissant ainsi au Général de Gaulle citant « Macron le c.n » qui vient de signer son arrêt de mort.

One thought on “–  « «Dead, Macron dead ! » en franglais, selon un jargon pré-pubère propre à cet adolescent attardé » affirme le Général de Gaulle.”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: