L’autre voix/voie du Général de Gaulle pour la Paix en Europe: -« La Suisse des pays de l’Est, c’est l’Ukraine neutre, désarmée mais riche et puissante voulue par Vladimir Poutine, le président russe»

– Why is Ukraine the West’s Fault ?
Featuring John Mearsheimer

17 163 082 vues
25 sept. 2015
The University of Chicago
UnCommon Core: The Causes and Consequences of the Ukraine Crisis
John J. Mearsheimer, the R. Wendell Harrison Distinguished Service Professor in Political Science and Co-director of the Program on International Security Policy at the University of Chicago, assesses the causes of the present Ukraine crisis, the best way to end it, and its consequences for all of the main actors. A key assumption is that in order to come up with the optimum plan for ending the crisis, it is essential to know what caused the crisis. Regarding the all-important question of causes, the key issue is whether Russia or the West bears primary responsibility.

– « Entendez-vous la voix de la nouvelle diplomatie française ? » interroge le Général de Gaulle.

Il répond :

– « Non ! Vous entendez la voix d’un roquet qui court après sa queue pour se la mordre, j‘ai nommé votre cabot présidentiel, le bellâtre Emmanuel Macron sur le théâtre d’opérations d’une guerre qui n’aurait jamais dû se produire en Europe de l’Est si l’Ukraine avait accepté de conserver un statut de neutralité équivalant à celui de la Suisse en Europe de l’Ouest.

Votre acteur d’un cinoche d’amerloques court après sa queue et tourne en rond comme un fou furieux, un derviche tourneur qui danserait autour d’un soleil se couchant à l’Ouest, le soleil mourant de l’Occident.

Car l’humanité se lèvera à l’Est, se réveillera à l’Est suivant le mouvement du soleil.

Dans le même temps, son homologue ukrainien, un pauvre comédien, le clown blanc des aspirations bellicistes occidentales, Vladimir Zelenski, lui donne la réplique dans un pitoyable numéro de zéros, ces héros de la mort glorieuse, la mort séditieuse de leurs peuples dans un combat irrationnel contre la neutralité de l’Ukraine.

– Quel est le pays qui dirige l’Europe de l’Ouest par ses finances et sa neutralité bienveillante ?

  • La Suisse !

– Faire de l’Ukraine la Suisse des pays de l’Est était-ce à ce point infâmant et révoltant ?

Mais voilà l’OTAN voulait la guerre.

Depuis le temps que cette volonté de provoquer une Troisième Guerre mondiale par l‘OTAN était dénoncée par moi et par d’autres « visiteurs » sur le blog de ma « secrétaire », celle qui accepte d’écrire sous ma dictée malgré les risques encourus à cause de l’immonde russophobie ambiante, depuis au moins 2012 !!!!, oui, 2012 !, comment des peuples peuvent-ils à ce point se laisser conduire à l’abattoir par des Ricains qui n’ont eu de cesse de vouloir faire disparaître la grande Russie, refusant toute entente avec l’Est et ne respectant pas la parole donnée d’homme à homme, de soldat à soldat !

– Vous ne gagnerez pas cette guerre contre la Russie.

La France perdra la face puis la guerre, le déshonneur se cumulant avec le malheur d’un pays qui n’existera plus.

Votre petit président bas de vue et sans tenue veut être réélu.

– C’est tout !

  • Peu lui importe le prix de sa réélection !

C’est le « quoiqu’il en coûte ! » sur le dos d’un peuple qui se couche sous ses menaces perpétuelles et réitérées, ses déclarations guerrières de petit Pinochet au nez de Pinocchio qui s’allonge davantage chaque fois qu’il prend la parole.

Le temps est venu pour l’Occident de périr sous la pression des rayons solaires de l’Est qui vont jeter un éclairage cruel sur les tyrans de ce siècle.

Vous auriez tort de croire que les hommes achètent des armes pour ne pas s’en servir.

Pour que le jeu de la dissuasion nucléaire fonctionne, il faut d’abord que la parole donnée, une parole de soldat à soldat soit respectée.

Or l’OTAN n’a cessé de trahir ses alliés et de semer partout dans le monde des guerres inhumaines au nom d’un droit d’ingérence qui reprend le droit hitlérien de bafouer la souveraineté des états-nations.

L’OTAN est nazi.

J’épelle, écrivez, jeune damoiselle [C’est ainsi que m’appelle le Général de Gaulle, à tort] :

– «NAZI comme  N A T I O N A L S O Z I A L I S M U S » en français, « National-socialisme », c’est à dire le progressisme dont se réclame votre caricature d’Hitler.

La France devait représenter l’espérance de la paix en ce début de nouveau siècle, la voie de la diplomatie française indépendante et libre, la voix des résistants français.

A la place de cette diplomatie française autrefois reconnue au niveau international et incarnée par le flamboyant Dominique de Villepin, les Français ont élu un petit-caporal chef qui se prend pour Dieu sur terre et se croit sorti de la cuisse de Jupiter.

–  N’est pas Dieu qui veut, le parvenu qui veut tout et qui peut si peu  ! » s’exclame le Général de Gaulle en s’adressant à Emmanuel Macron.

Le grand Charles redevient grave, solennel et imposant :

– « Il est inutile, Emmanuel Macron, petit président sans envergure qui avez précipité la France dans des déficits abyssaux pour vous enrichir personnellement, il est inutile, petit cabot, [dit avec un mépris incommensurable] d’aboyer contre ce grand chef d’État russe qu’est Vladimir Poutine, un homme qui vous dépasse amplement intellectuellement et stratégiquement.

La neutralité de l’Ukraine n’est pas un déshonneur mais devait être un gage de paix pour l’Europe toute entière qui lui aurait donné la place historique qu’elle mérite.

Si la Suisse était entrée en guerre, elle n’aurait pas pu jouir actuellement du statut privilégié qui est le sien au sein de l’Europe de l’Ouest.

Vladimir Zelenski, le corrompu, est tombé dans le piège des oligarques occidentaux, en réclamant l’adhésion à l’OTAN, soutenu par un Emmanuel Macron toujours aussi finaud qui pensait pouvoir berner Vladimir Poutine avec son faux statut de finlandisation de l’Ukraine,

– un président français qui se voulait omniprésent dans tous les médias,

– un président de l’Europe qui se veut omnipotent sur toutes les décisions prises dans ce conflit,

– un conflit militaire que ce petit m.rdeux a VOLONTAIREMENT provoqué pour se faire ré-élire en tant que Président de la France dans le seul but de se faire reconnaître en tant que (futur) Empereur de l’Europe.

– Ce type [Emmanuel Macron] est fou !

Il faut l’enfermer.

Si Donald Trump, l’ex-Président des USA, avait conduit sa politique étrangère comme il le souhaitait, en diminuant la sphère d’influence de l’OTAN, sinon en supprimant l’OTAN, aujourd’hui la paix dans le monde serait préservée.

Tant d’incompétence présidentielle française mérite, non pas de passer par les armes devant un tribunal populaire mais par la porte, avec, avant de prendre cette porte de sortie qui sera salutaire pour le peuple français se séparant d’ « un petite dictateur de mes deux », l’instauration d’une obligation de réparation financière pour ce peuple français victime d’une succession de crises sous la présidence d’Emmanuel Macron,

– d’abord une crise sociale, celle des Gilets Jaunes,

– ensuite une crise sanitaire, celle du Covid 19,

– enfin une crise économique gravissime couverte par ses provocations perpétuelles, crise dramatique qu’il souhaite enterrer sous des monceaux de cadavres à venir,

– les morts innocents qui vont périr dans une future guerre mondiale dont le seul but est d’établir un gouvernement mondial dirigé  par des « ploucs-tocrates » qui n’ont qu’un seul mot à la bouche, toujours le même  :

– l’argent, leur argent !

Ce type, un jour, il sera buté à force d’être buté à ce point, un point sans retour.

Merci à mes frères d’Afrique pour leur “franc-çais” langage,
une leçon de perspicacité politique et de sagesse fraternelle contre l’hypocrisie des politiciens blancs
et une démonstration de courage médiatique !
Très bonne analyse psychologique du pervers narcissique, Emmanuel Macron

Vous allez apprendre, bonnes gens, ce que savaient déjà ceux qui ont vécu les deux premières guerres mondiales du XXe siècle :

  • que l’argent ne se mange pas.

Priver les Russes d’argent, s’ils peuvent continuer à manger, ne sera rien à côté de votre vie d’affamés ne pouvant pas acheter, même avec de l’argent, ce qui est produit par des pays qui sont devenus vos ennemis.

Priver les Russes d’argent, s’ils peuvent continuer à se chauffer et à s’éclairer, ne sera rien à côté de votre vie d’hommes des cavernes revenus à l’âge de pierre, sans gaz pour vous chauffer et sans énergie électrique pour vous allumer au sens propre comme au sens figuré du terme.

Vos vies ne vaudront plus rien parce que, déjà, pour vos chefs d’état, vos minables politiciens, elles ne valent rien.

Ils peuvent vous sacrifier à leurs intérêts financiers et vous accourez comme des chiens dès lors qu’ils vous sifflent, comme des yorkshires (anglais voulu) qu’un petit cabot, un Jack Russel, exciterait contre le vaillant ours russe :

– « Allez-y, allez-y, mordez ! » vous crie votre va-t-en guerre, votre jean-foutre.

– Oui, mordez, mordez les Russes qui ont protégé l’Europe chrétienne !

European Security is in complete mess
  • Et aplatissez-vous,
  • rampez devant ceux qui vous occupent et vous tuent dans votre pays, en France.

Votre stupidité n’a d’égale que votre couarde vénalité qui se vérifie chaque jour, chaque fois que vous baissez la tête devant une femme voilée, banalité légale d’une soumission létale, celle de la femme française qui s’assimile à une autre culture non française, celle d’un âge médiéval obscurantiste.

– « Pas d’amalgame »

C’était le slogan de vos médias pour vous interdire de réagir aux crimes terroristes d’une religion qui prône le Jihad contre vous, les Occidentaux chrétiens et juifs.

Je crains que votre haine immonde contre le peuple russe ne sonne le tocsin de votre civilisation judéo-chrétienne.

Pour rappel, qui, dès le début du mois de janvier 2022, a incité l’Ukraine à demander son adhésion à l’OTAN, lui promettant qu’il lui trouverait un statut particulier, un simili-statut finlandisé, alors qu’il savait que la Russie était opposée à cette trahison des accords de Minsk, à ce non-respect d’une parole dite d’homme à homme, de soldat à soldat, mais devant des témoins officiels qui la certifient encore aujourd’hui, des diplomates français et russes ?

– Qui a poussé l’Ukraine dans la guerre contre la Russie, l’assurant du soutien plein et entier de l’OTAN ?

– Qui ?

Alors que l’OTAN et les USA affirment aujourd’hui qu’ils ne rentreront jamais en guerre directement avec la Russie :

– au peuple ukrainien de se sacrifier !

– Qui a trahi la promesse faite à l’Ukraine de la soutenir même s’il fallait rentrer en guerre contre la Russie ?

– Qui ?

Je le nomme :

– C’est votre petit cabot, votre petit roquet accroché aux basques de son maître américain.

C’est lui, Emmanuel Macron, lui qui est cet imbécile heureux que vous voyez parader sur vos écrans, petits et grands, réalisant son rêve d’endosser le costume de chef de guerre hitlérien dans lequel il s’expose dans des plans pétaradants et outrecuidants, se figurant, le figurant gigolo, être devenu enfin l’Empereur de l’Europe, un Napoléon bis, petit, très petit.

– Votre pédant de président s’explose d’une joie perverse qu’il a du mal à cacher !

Et vous, vous allez mourir à cause d’un Docteur Folamour même pas rigolo.

– De quel syndrome est-il le nom, ce malade psychiatrique ?

  • Du syndrome de l’imposteur !

L’UNIQUE CAUSE DE VOTRE GUERRE, de cette nouvelle GUERRE MONDIALE qui sera NUCLEAIRE,

c’est LE REFUS DE LA NEUTRALITE DE L’UKRAINE par l’OTAN.

_________________________________________

https://fr.euronews.com/my-europe/2022/01/12/la-russie-n-a-pas-un-droit-de-veto-sur-une-adhesion-de-l-ukraine-a-l-otan

“La Russie n’a pas un droit de véto sur une adhésion de l’Ukraine à l’Otan”

Par Bryan Carter  & Euronews  •  Mise à jour: 12/01/2022

Les discussions sont au point mort entre l’Otan et la Russie. Chaque camp est resté sur ses positions lors des négociations mercredi à Bruxelles. Le dialogue reste donc très difficile concernant l’Ukraine.

Moscou a rassemblé près de 100 000 soldats le long de sa frontière avec le territoire ukrainien. Le Kremlin exige que l’Alliance s’engage à ne pas accepter la candidature de Kiev auprès de l’Otan. De leur côté les Alliés dénoncent l’attitude agressive de la Russie mais ils veulent garder la porte ouverte aux pourparlers.

Seuls l’Ukraine et les Alliés peuvent décider quand l’Ukraine sera prête pour devenir membre de l’Otan. Personne d’autre n’a son mot à dire“, insiste le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

[- « Quel mépris manifeste envers la Russie et son souci de préserver la paix en Europe en mettant fin à l’expansion militaire de l’OTAN ! » remarque incise du Général de Gaulle.]

Si l’Alliance porte son attention sur Kiev, certains analystes estiment que l’épreuve de force engagée par la Russie doit être considérée comme une stratégie plus globale du Kremlin. Selon Fiodor Lukyanov, rédacteur en chef de Russia in Global Affairs, pour Moscou il ne s’agit pas uniquement de l’Ukraine.

Le Conseil Otan-Russie a tenu de sérieux échanges sur le renforcement militaire russe à proximité de l’Ukraine

Cela concerne la structure de la sécurité en Europe et cette idée, qui prévaut depuis la guerre froide, que l’Otan représente le coeur de la sécurité européenne. Et ce que la Russie essaye de faire c’est d’entamer une discussion sur une organisation différente“, explique-t-il.

Pour le moment personne ne veut prédire quel sera le prochain mouvement de Moscou. Mais les analystes jugent peu probable une invasion de l’Ukraine. En revanche la Russie perçoit comme une menace une extension de l’Otan dans ce qu’elle considère sa zone d’influence. Dans l’immédiat les deux parties se sont engagées à poursuivre les discussions. […]]

_____________________________

Vladimir Poutine proposait à l’Ukraine de devenir la nouvelle Suisse de l’Europe de l’Est, demande légitime et pacifique.

L’OTAN a préféré faire la guerre, en soutenant la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, demande soufflée par Emmanuel Macron, le nouveau président de l’Europe, à Vladimir Zelinski, le nouveau président de l’Ukraine.

Les équilibres géopolitiques été rompus brutalement par l’OTAN pour permettre à une caste oligarchique méprisant les peuples qu’elle prétend gouverner de rester au pouvoir :

POUR LEURS BIENS ! »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: