– Ce n’est pas du cinéma ! Vladimir Poutine, Président de la Russie, ne plaisante pas avec la mort. Les va-t’en-guerre d’une guerre perdue d’avance seront détruits à cause de leur orgueil insensé.

J’ai beaucoup de mal à écrire cet article.

En fait, je ne veux pas.

Mais je n’ai pas le choix.

– Vous ne comprenez rien, médias sans mémoire, parias sans histoire validant les charias de l’immédiateté pulsionnelle et de la malhonnêteté intellectuelle !

Dans la nuit du 06 au 07 mai 2022, j’ai entendu plusieurs fois « guerre globale » accompagnée de la vision de Vladimir Poutine expliquant au monde entier que, pour sauver le monde de cette « guerre globale », il devait l’arrêter.

Et tous les imbéciles vaniteux, hostiles à la Russie, se félicitaient de ce discours dont ils ne comprenaient pas le sens.

La plupart prenaient cette déclaration comme la preuve de l’acceptation publique de la défaite russe par l’actuel Président russe.

Ils oubliaient, ces hommes sans cervelle et sans mémoire, ils oubliaient que d’autres, avant les Russes, avaient autrefois choisi de mettre fin à une guerre globale, à une guerre mondiale totale, de la même manière que Vladimir Poutine s’apprête à mettre fin à cette partie d’échecs fatale, en sacrifiant son fou.

Le Président de la Russie a ordonné en partie le retrait de ses hommes des terres d’Ukraine, comme l’océan qui se retire avant un tsunami.

Le tsunami nucléaire va tout dévaster.

– Posez-vous la question de savoir pourquoi JF Kennedy, président américain assassiné parce qu’il préférait la paix avec la Russie plutôt que la guerre sur la terre entière, me court après pour que je crie à l’Amérique que ce qu’il avait pu éviter en 1962 ne sera pas évitable en 2022 ?

  • Et pour que j’écrive ces terribles mots, à sa demande expresse : « guerre nucléaire » ?!

John Fitzgerald Kennedy exige que je traduise ensuite cet article en anglais, article que je rédige d’abord en français, ma langue non pas natale, étant née au Maroc et ayant d’abord parlé cette langue presque maternelle, celle de l’amour, l’amour de Mina, la langue arabe, langue gutturale aux accents non convertibles dans notre alphabet français et dans son alphabet anglo-américain.

Je dois l’écrire ainsi, j’ignore pourquoi et, à vrai dire, vu l’instant décisif que nous allons tous vivre, je n’en comprends pas complètement l’importance.

– Si la Russie soviétique n’avait pas renoncé à implanter des rampes de lancement pour ses missiles nucléaires sur l’île de Cuba, aux portes de l’Amérique, les USA seraient rentrés en guerre contre la Russie,

  • une guerre nucléaire !

J’ai un aveu à vous faire :

– je me suis auto-censurée ou plutôt j’ai censuré une partie du message d’avertissement de JF Kennedy lors de la publication du premier article le concernant alors qu’il voulait que tous les Américains sachent que :

  • contrairement à ce que s’imagine ce fossile hautain, ce crétin sénile, Joe Biden, (désolée, j’écris ce que je reçois !), la première bombe nucléaire russe, non pas soviétique, ne tombera pas sur l‘Europe.

Sinon JF Kennedy n’aurait pas fait le déplacement sans raison valable jusqu’à la modeste maison d’une petite Française de rien du tout pour troubler ses nuits.

La raison du déplacement de JF Kennedy est la même que celle qui motive le discours aujourd’hui non compris de Vladimir Poutine :

– si les Américains continuent d’armer l’Ukraine et d’intervenir par personne interposée dans un conflit qu’ils ont créé de toutes pièces, agrémenté des scénographies macabres de Saint Volodymyr Zelensky, la prochaine bombe nucléaire qui ne sera pas la première, – car rappelez-vous qu’il y eut un précédent de guerre atomique ! -, anéantira la plus grande ville américaine la rayant de la carte du monde.

A propos de Saint Volodomyr Zelensky :

__________________________________________

https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/economie-parallele-le-president-ukrainien-zelensky-dans-la-tourmente-des-pandora

UKRAINE 

“Économie parallèle”. 

Le président ukrainien Zelensky dans la tourmente des Pandora Papers

Avec les Pandora Papers, les révélations pleuvent au sujet des sociétés offshore de Volodymyr Zelensky et de ses alliés politiques, écornant son image d’homme simple décidé à lutter contre les oligarques. Ce que l’opposition s’efforce de mettre à profit.

[…]

Ces révélations concernent en particulier les tractations commerciales secrètes de l’entourage du président Volodymyr Zelensky, des biens immobiliers de luxe au cœur de la capitale britannique, des sociétés qui dissimulent des affaires en Crimée”, et elles ne représenteraient qu’une partie des découvertes réalisées par les journalistes grâce à la diffusion de ces nouveaux documents”.

Un travail d’investigation sans précédent

Mais tout d’abord, que sont les Pandora Papers ?” se demande Slidstvo Info. Il s’agit de la collaboration entre journalistes d’investigation la plus importante de toute l’histoire, qui dévoile les secrets de 35 dirigeants mondiaux actuels et passés, de plus de 300 hauts fonctionnaires dans 90 pays”. “Pendant un an, plus de 600 journalistes de 117 pays ont étudié 11,9 millions de dossiers confidentiels”, et les journalistes ukrainiens de l’agence Slidstvo Info” y ont participé.

Les Pandora Papers montrent comment une économie parallèle a été créée par des banques internationales, des cabinets de consultants juridiques, à l’aide de sociétésoffshore situées dans des paradis fiscaux comme les îles Vierges britanniques, Belize, Chypre et les Samoa.

[…]]

___________________________________________

____________________________________________

Et que faut-il penser du conflit d’intérêt rarement dénoncé entre la famille Biden et la première entreprise énergétique d’Ukraine ?

__________________________________

Découvrez la hausse spectaculaire des revenus de Joe Biden alors que son fils fumeur de crack siégeait au conseil d’administration de la première entreprise énergétique d’Ukraine.

Publié le 26.3.2022

Le contenu de l’ordinateur portable de Hunter Biden a révélé, entre autres, à quel point ce dernier a personnellement profité du trafic d’influence de son père lorsqu’il était vice-président des Etats-Unis.

Après avoir qualifié le scandale de l’ordinateur portable de Hunter de « désinformation russe » pendant un an et demi, le New York Times a finalement reconnu sa légitimité la semaine dernière.

Au-delà de l’exposition des actes dégénérés de Hunter et de son exploitation de l’influence politique de son père, des courriels et des textes personnels montrent que Hunter a mis son père au courant de certaines de ses transactions douteuses.

Avnat que Biden ne quitte son poste en 2016, son revenu combiné avec sa femme, Jill Biden, était inférieur à 400 000 dollars, soit 396 456 dollars. Entre 2017 et 2019, Jill et Joe ont amassé plus de 16 millions de dollars de richesse.

[…]

Selon le New York Post de novembre dernier.

Le fils de Joe a également siégé au conseil d’administration de la société gazière ukrainienne Burisma, où il a gagné entre 500 000 et 1 million de dollars par an et où son père pourrait avoir interféré dans une enquête sur la société gazière en demandant l’éviction du procureur qui enquêtait sur la société.]

_______________________________________

– Conflit d’intérêt entre l’actuel Président des USA, Joe Biden, et… l’Ukraine ?

Réponse : – OUI !

_______________________________________

Les législateurs GOP exigent que les Archives nationales publient tous les dossiers de communication entre Hunter Biden et l’administration Obama concernant l’Ukraine et la Russie.

Publié le 2.4.2022

[…]

Les législateurs du GOP demandent une liste des « intérêts commerciaux, étrangers, passés et actuels des membres de la famille Biden » et espèrent obtenir tous les documents existants entre la Maison Blanche et les membres/associés de la famille Biden depuis le 20 janvier 2021. Ils cherchent à obtenir les mêmes informations pour la période 2009-2017, lorsque Obama était au pouvoir. Ils souhaitent également obtenir tous les documents relatifs à Yéléna Baturina, l’ex-épouse de l’ancien maire de Moscou, Yuri Luzhkov, qui aurait versé des millions de dollars à Hunter Biden.

« La famille Biden a profité pendant des décennies des positions de confiance publique de Joe Biden. Hunter Biden a particulièrement profité de la réussite de son père en politique, qu’il s’agisse de gérer un conglomérat énergétique ukrainien, de vendre des mines de cobalt en République démocratique du Congo, de mettre son père en relation avec des oligarques pétroliers kazakhs ou d’empêcher la condamnation d’un magnat de l’immobilier roumain pour corruption », peut-on lire dans la lettre.

[…]]

{lettre envoyée par les Républicains de la commission de surveillance de la Chambre des répresentants à la Maison Blanche et aux Archives nationales qui a demandé une réponse avant le 14 avril 2022.}

_____________________________________

Autres informations que vous ne lirez jamais en France sur les sites officiels de la Pravda macronesque :

______________________________________

Les complotistes, ce sont les journalistes français et européens qui refusent de voir la vérité en face ou pire ne veulent pas que le peuple français apprenne que cette guerre d’Ukraine voulue par l’OTAN est le seul moyen pour le Président des USA, Joe Biden, de « nettoyer » la scène de crime, l’Ukraine, en effaçant toutes les preuves de corruption impliquant son fils et en couvrant le conflit d’intérêt l’impliquant, lui, le Président des USA.

_______________________________________

– Réfléchissez, vous, les intellectuels à bac + 10 ou à bac + 12 et comprenez la juste colère de la Russie :

  • quel prétexte avaient invoqué les USA pour tester leur super-arme atomique et choisir de sacrifier « au hasard » des populations civiles innocentes en soufflant deux villes entières, Hiroshima et Nagazaki, les 6 et 9 août 1945, sur une île devenue aujourd’hui sataniquement et mécaniquement leur alliée, le Japon, par la logique maçonnique de l’inversion des valeurs ?
  • – « Il n’existe ni bien ni mal, tout est relatif », dixit le grand Sheitan, sauf le poids matériel des richesses immobilières et mobilières avec le poids virtuel des actions cotées en Bourse, garanties par l’étalon d’or d’une oligarchie financière relictuelle.

L’Allemagne avait capitulé le 09 mai 1945, soit trois mois avant le lâcher de la première bombe atomique sur Hiroshima.

La veille du lâcher de la seconde bombe atomique américaine sur la ville de Nagazaki, l’URSS, vrai vainqueur de l’Allemagne nazie, déclarait la guerre au Japon et les troupes soviétiques envahissaient la Mandchourie.

Cette invasion russe faisait suite à un accord conclu avec les USA pour que les Russes attaquent les Japonais, accord respecté par les Russes et trahi ensuite par les Américains, comme d’habitude.

La Seconde Guerre Mondiale s’acheva brutalement par le monstrueux sacrifice humain de femmes, d’enfants et de vieillards carbonisés abominablement au nom de la paix dans le monde… américain !

Si l’Histoire est tragique, seul a compté ce fait d’armes commis sans gloire sur une population civile innocente, pour simplement prouver au monde entier que les Américains étaient supérieurs militairement aux Russes. Aux fins de satisfaire leur vanité narcissique contraire à toute vérité politique, les USA ont effacé deux villes japonaises de la carte du monde, les deux villes les plus chrétiennes du Japon :

  • est-ce un hasard, Docteur Maboule ?

En effet, Nagazaki était un berceau de l’évangélisation du Japon et la cité comptait la plus grande communauté catholique de l’île avec Hiroshima.

Je ne crois pas au hasard, pas plus que je ne crois au combat des Droits de l’Homme qui serait porté par des Américains qui ne représentent pas le peuple américain, pas plus qu’Emmanuel Macron ne représente le peuple français.

  • Ce ne sont que vils gens défendant des intérêts mercantiles étrangers et contraires à ceux des pays chrétiens aujourd’hui en voie d’extinction,
  • pour ne pas écrire, peuples chrétiens en voie d’extermination.

Nos frères musulmans ont été et seront toujours exterminés par ces oligarques incroyants.

Les Musulmans sont devenus la variable d‘ajustement d’une politique étrangère, fort étrange aux yeux des peuples du tiers-monde que les USA disent défendre mais qu’ils persécutent sans pitié pour vendre des armes.

Les peuples de la planète-terre sont dévastés par les erreurs sratégiques de ces va-t’en-guerre américains impopulaires.

Aussi les Musulmans fatalistes surnomment les USA du doux nom de « grand Sheitan » :

– « le grand Satan ».

Ce n’est pas Albert Pike, le fondateur américain de la franc-maçonnerie spéculative à l’anglo-saxonne, qui me dira le contraire, lui qui avait louangé Lucifer, le considérant comme étant le seul maître de ce monde.

Le départ précipité d’Afghanistan par les troupes américaines illustre ce profond mépris envers les peuples qu’ils prétendent protéger. Des sœurs musulmanes, femmes et fillettes, vont être enfermées à vie dans des cellules de pierre, privées de visage caché sous des prisons de tissus, libellules éphémères menacées chaque jour, chaque nuit, de mourir si elles ne renoncent pas à leur droit de vivre libres à l’égal de leurs mâles géoliers animaliers.

Des mères et des sœurs musulmanes afghanes sont abandonnées à leur sort infâme et cruel par ces mêmes Américains qui ont soutenu et continuent de soutenir le régime des Talibans en Afghanistan, pays autrefois bouddhiste donc non belliciste, devenu islamiste par la force des armes avec la bénédiction du grand Satan.

– Oui, c’est bien la preuve que ces « faux-cons » de l’OTAN, les porteurs belliqueux du « false flag », défendent les Droits de l’Homme » plutôt que les droits des femmes, ça, c’est sûr !

Ils laissent crever comme des chiens les égales des hommes, leurs mères, leurs femmes et leurs filles tandis que les médias occidentaux du wokisme égalitaire « homme/femme » aboient contre les Russes pour défendre les néo-nazis de l’Ukraine qui rêvent, eux, de dépecer vivants les derniers Juifs d’Ukraine.

Je n’entends pas non plus la voix de l’Oumma musulmane s’élever pour condamner les Talibans, Oumma qui devrait soutenir ces femmes, leurs sœurs de foi, bravant la mort dans les rues de Kaboul, à visage découvert, tandis qu’en Europe, nous allons encore célébrer la journée du Hijab et applaudir à la dernière trouvaille écologique, le port du burkini dans les piscines françaises de Grenoble.

– Le Covid est mort, vive le Covid !

  • après avoir enfermé des mois entiers la population française par peur millénaire d’une épidémie sanitaire.

– Lavez-vous les mains, lavez-vous les pieds, mais venez vous baigner tout habillés dans les piscines françaises où les hommes ne peuvent pas porter de bermudas car, plus il y a de tissu, plus il y a de risques de salir l’eau des piscines.

______________________________________

https://www.guide-piscine.fr/pratiquer-la-natation/savoir-vivre-a-la-piscine/port-du-maillot-de-bain-obligatoire-la-reglementation-5075_A

[…]

Une question d’hygiène des bassins

Pourquoi certains types de maillots de bain sont interdits dans les piscines publiques ? Cette question se pose régulièrement et la réponse est simple : c’est une question d’hygiène. Les caleçons de bain, tout comme les bermudas ou boardshorts peuvent en effet être portés toute la journée. En interdisant ces tenues de bain, il s’agit avant tout de réduire la pollution des bassins (poils, sueurs, résidus d’urine…) pour préserver la qualité de l’eau.

Par ailleurs, les shorts longs sont amples et disposent souvent de poches. En se baignant, il peut arriver d’oublier d’enlever des objets qui se trouvent dans celles-ci tels que des mouchoirs ou des papiers. Ces objets n’ont rien à faire dans les bassins et peuvent se retrouver à flotter à la surface de l’eau… […]]

___________________________________________

[…]

Article 8 : L’accès aux bassins est réservé aux usagers en tenue de bain :

Bonnet de bain obligatoire.

Maillot de bain (le port du short, du bermuda, du caleçon, d’un paréo, d’un maillot avec manches ou combinaison est interdit).

Douche savonnée obligatoire avant l’entrée dans l’eau.

Article 9 : L’entrée sera refusée à toute personne en état d’ivresse ou se présentant dans une tenue incorrecte causant des troubles ou susceptibles de porter atteinte à la bonne marche de l’établissement, à la tranquillité des usagers et aux bonnes mœurs, ou faisant usage de violences verbales ou physiques.

Article 10 : Les responsables d’établissement ou leurs préposés sont habilités à refuser l’entrée ou à expulser de l’établissement tout usager, à titre temporaire ou définitif sans que celui-ci ne puisse prétendre à une contrepartie financière ou un remboursement, au motif de :

Refus de se déshabiller dans les locaux réservés à cet effet.

Refus de passer par les pédiluves et les douches.

Lésions cutanées suspectes apparentes, et le cas échéant non-présentation d’un certificat de non contagion.

Plus généralement non-conformité aux règles d’hygiène.

Attitude contraire aux bonnes mœurs.

Outrage oral ou physique à l’encontre du personnel de l’équipement

[…]]

____________________________________________

Le port du burkini ne respecte aucune des règles d’hygiène sanitaire énumérées dans ces règlements intérieurs communs à toutes les piscines de France, la seule communauté reconnue légalement en France étant la France.

  • Les Russes n’ont tué aucun Français sur nos terres
  • la Russie n’a pas déclaré la guerre à la France, elle !

– Mieux, l’armée russe a sauvé l’Europe du nazisme, donc la France aussi, même s’il s’agissait, comme aujourd’hui, d’une France majoritairement pétainiste,

  • ce qu’a bien compris le petit dictateur en chef, Emmanuel Macron, qui se fait réélire en tant que chef de guerre !

Les descendants des Français de souche, à plus de 90 % collabos, préfèrent soutenir les Islamistes au nom du « Vivre ensemble », décidant peureusement de s’abstenir de tout reproche d’amalgame avec leurs véritables ennemis,

  • ces mêmes Islamistes qui assassinent vraiment des Français qui refusent de les amalgamer à des ennemis au nom des Droits de l’Homme !

Pour les femmes, le hijab sera la garantie visuelle de l’exercice de leur liberté religieuse en France, la seule liberté encore autorisée aux femmes par les Islamistes, avant de les faire disparaître définitivement des espaces publics, comme au Pakistan, au Bangladesh, en Iran. Dans ces heureux pays autrefois bouddhistes pour la plupart et devenus musulmans pour leur malheur, voir des femmes se promener dans des rues en Musulmanie, c’est aussi surprenant que de voir des biches dans les villes de France ! Mais les médias occidentaux du mainstream n’y prêtent aucune attention et l’invisibilité des femmes ne les dérangent aucunement du moment qu’il est permis de haïr les Russes.

– Au fond, très au fond de l’abîme d’une histoire récente et des fosses puantes de la Shoah, est-ce que les Français avaient vraiment envie d’être libérés « malgré eux » des Nazis,

  • à voir comment ils ont abdiqué tout pouvoir politique au profit de l’Allemagne et de son représentant, le Chancelier germanique ?

Pour ma part, j’en doute.

– Félicitez-vous, braves gens, descendants des collabos français du XXème siècle, aujourd’hui, vous avez enfin retrouvé le droit de haïr, à condition que l’être haï soit russe !

  • Fi de la reconnaissance du sang versé par les Russes pour libérer l’Europe en 1945.

– Vous doutez de ce fait ?

Prenez l’exemple très imité actuellement dans le milieu journalistique français de France Culture, chaîne française à la réputation immaculée, immaculée conception d’un pouvoir maculé du sang des Russes.

France Culture a voulu prouver que la Russie, notre ennemi commun (- de quelle communauté ?), est isolée et détestée des pays du tiers-monde, – si, si ! – en allant recueillir les témoignages d’autres braves gens à l’autre bout du monde, en Syrie, à Iblid.

Le choix de la journaliste de France Culture d’aller à Iblid n’est pas anodin, encore moins anecdotique. Il s’explique parfaitement puisqu’il s’inscrit dans la logique d’aimer son ennemi islamiste plus que son ami antifasciste, ce salaud de Russe qui veut tuer les Nazis !

Et pour cause, Iblid est le fief des… Islamistes d’al-Nosra, lesquels ne sont effectivement pas les amis des Russes.

En effet, figurez-vous que les Djihadistes ne pardonnent pas à la Russie d’avoir détruit l’État Islamique, « Daech » comme disent les Français.

Car « Daech » est ce nom arabe donné à l’État Islamique par un certain Laurent Fabius, du genre :

  • – « Cachez cette horreur que je ne saurais voir ! »

Ce fut l’invention française la plus pudique politiquement du même Laurent Fabius qui ne voulait surtout pas créer d’amalgame avec « l’Islam ».

Nous savons, tous, nous les Français, que notre pays a toujours combattu et continue de combattre très mollement les Islamistes et leurs mollahs, préférant le pétrole aux idées des Lumières.

  • Mais, pour s’éclairer, il faut bien du pétrole, sauf du pétrole russe, bien sûr !

– Donc n’oubliez pas la célèbre déclaration de cet homme politique que la terre entière envie à la France, responsable mais jamais coupable, j’ai nommé « Laurent Fabius »  :

– « Al-Nosra fait du bon boulot en Syrie ! »

Pour ceux qui l’ignoreraient, al-Nosra, c’est une branche du réseau terroriste d’al-Qaïda, organisation islamiste du Saoudien, Oussama Ben Laden, à l’origine de l’attentat terroriste du 9/11 à New-York.

Oussama Ben Laden a été assassiné au Pakistan par les Américains, sous la présidence d’un certain Barack Obama. Le Saoudien ne fut pas jugé, ce qui est criminel et contraire au droit international. Mais il fallait couvrir les liens d’Oussama Ben Laden avec la CIA, la Compagnie Internationale des Anonymous du crime.

Si Oussama Ben Laden avait été jugé aux USA comme l’exige la doctrine des Droits de l’Homme, avant d’être condamné à mort, au lieu d’être assassiné lâchement, par surprise, chez lui, au Pakistan, pays souverain non dépendant des Etats-Unis, les répercussions de ce procès terroriste auraient fait trembler les gouvernements corrompus des états ploutocratiques occidentaux, lesquels n’ont de « démocratiques » que le nom.

Je ne comprends même pas comment des Catholiques et des Protestants français, donc des Chrétiens, peuvent encore voter pour le gouvernement d’Emmanuel Macron couvert par ce criminel de guerre, Laurent Fabius, puisqu’il a approuvé le génocide des Chrétiens en Syrie en louangeant les Islamistes d’Al-Nosra qui ont plus de sang juif et chrétien sur les mains qu’aucun Russe dans le monde actuel, ce monde réel où la religion chrétienne est la plus persécutée de toutes les religions.

Par conséquent, lors de ce reportage à charge contre la Russie, France Culture a sanctifié la parole de criminels de guerre islamistes grâce à des témoignages de « Syriens », pauvres réfugiés de l’ex-Etat Islamique, donc de « Daech », demeurant toujours à Iblid, leur fief principal.

De cette manière, estomaquée, je pus entendre ces braves Syriens, pas plus Syriens que vous ou moi, se féliciter de cette guerre mondiale contre la Russie et souhaiter voir disparaître ce pays qui les empêchaient de tuer des Chrétiens :

  • salauds de Russes qui avez détruit… Daech et sauvé les Chrétiens d’Irak et de Syrie !

– Oui, collabos français, réjouissez-vous, la Russie est l’ennemie officielle de la France !

On peut enfin dire du mal d’autrui sans être banni-e de Twitter, de Facebook, de TikTok, Instagram etc, du moment qu’il s’agit d’un-e Russe.

Puisque, comme vous le savez bien et parce que vous le valez bien, Laurent Fabius, jamais coupable mais seulement toujours responsable depuis l’affaire du sang contaminé, est l’heureux président du Conseil Constitutionnel français, « p-résident » avec un petit « p », le « p » de la peste bubonique covidée, cette maladie annoncée par deux de mes visiteurs il y a bien longtemps, bien avant que le Covid 19 tue les trois quart des neurones des cerveaux français, s’il en restait encore !

– Que c’est triste de voir combien il est facile de détourner de la vérité des veaux français atteints de la maladie de la vache folle, et de les retourner, comme des slips sales tachés de merde, contre ceux qui les ont sauvés, c’est à dire les Russes, les seuls qui, eux, ont combattu bravement les Nazis !

  • Alors, bravo à vous, les Français revanchards qui se sont rendus à la première sommation de l’Allemagne nazie et qui continuez de lui obéir.

– Bravo aussi à vous, les Polonais vaincus par l’armée nazie, dont le silence couvrait les cris des populations exterminées dans les plus grands camps de concentration nazis de l’Europe et du monde entier, camps bâtis sur leur sol polonais, non loin de paisibles villages qui ignoraient les fumées noires des chambres à gaz, les odeurs putrides des corps en décomposition jetés dans des charniers collectifs et les cris des enfants assassinés.

Les Polonais regardaient passer les trains des convois de la mort comme les vaches regardent passer les bétaillères qui emportent leurs veaux vers les abattoirs de la terreur ritualisée, quand ils se font égorger à l’ancienne pour plaire à Allah… en France !

______________________________________

L’ambassadeur de Russie en Pologne aspergé de faux sang lors d’une cérémonie du 9-Mai

VIDÉO Sergueï Andreev a été pris à partie lundi 9 mai à Varsovie. Il a été aspergé d’un liquide rouge alors qu’il se rendait au cimetière pour rendre hommage aux soldats soviétiques morts au cours de la seconde guerre mondiale.

Publié le 09 mai 2022 à 18h13

Depuis que j’ai vu cette scène à la télévision durant les informations nationales françaises où un ambassadeur russe se faisait insulter et humilier par un peuple de vaincus oublieux des crimes abominables commis sur leurs terres en Pologne, silencieux devant le nazisme et ses résurgences ukrainiennes, je n’ai pas non plus envie d’oublier les innocents envoyés dans les chambres à gaz des plus grands camps de concentration nazis européens situés dans ce même pays, la Pologne.

– Bravo, Monsieur l’Ambassadeur russe !

Votre courage et votre dignité tranchent avec cette meute de chiens aboyant contre ceux qui ont donné leur vie pour sauver les Juifs des camps de concentration nazis encore visibles aujourd’hui en Pologne.

– Une idée de voyage touristique pour vos prochaines vacances en Europe « démocratique » pro-nazie ?

  • Choisissez la Pologne !

_____________________________

CAMPS DE CONCENTRATION NAZIS : VOYAGE EN POLOGNE SUR LES TRACES DE LA MÉMOIRE DE LA SHOAH

Le parcours des camps de concentration nazis est l’occasion de réaliser un voyage mémoriel unique en Pologne, sur les pas des millions de victimes de la Shoah.

{- Chouette, non ?}

Si vous allez en voyage en Pologne, voilà un petit aperçu des différents camps de concentration nazis, et également des camps spécifiquement dédiés à l’extermination, que vous pourrez découvrir pour le « travail » de mémoire.

Le tourisme noir se développe de plus en plus. Difficile d’ignorer lorsqu’on va en vacances en Pologne la cruauté de la Shoah, qui se déroula essentiellement sur le territoire polonais et dans ses quelques principaux camps de concentration nazis et six camps d’extermination dont Auschwitz, Majdanek, Treblinka, Sobibor, Chelmno et Belzek.

________________________

MÉMOIRES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE EN POLOGNE SUR LES TRACES DES CAMPS DE CONCENTRATION NAZIS

_____________________________

AUSCHWITZ BIRKENAU, LE PLUS GRAND CAMP DE CONCENTRATION NAZI

Parmi les camps de concentration nazi, le plus connu est probablement celui d’Auschwitz Birkenau. Beaucoup des touristes qui vont en Pologne souhaitent découvrir ce funeste camp de concentration qui incarne sur quelques kilomètres toute l’ignominie du nazisme et de sa politique de Solution finale visant à industrialiser l’élimination des juifs d’Europe, mais aussi des communistes, des homosexuels, des tziganes et de tous les opposant et personnes jugées nuisibles ou improductive. Auschwitz Birkenau symbolise la radicalisation de la Solution finale, après des essais à moindre échelle dans d’autres camps comme celui de Chelmno.

Auschwitz-Birkenau-Monowitz de son nom allemand se situe dans la « province » d’Oświęcim, à 5 km du village ou de la petite ville du même nom, où se trouve aussi un petit musée dans la dernière synagogue d’Auschwitz.

Le camp est découpé en 3 : Auschwitz, converti aujourd’hui en musée, avec ses bâtiments en dur, ses centres d’expérimentation, ses prisons ; Birkenau à 1,5 km où étaient concentrés les Juifs, les Tziganes dans des baraquements. C’était aussi là qu’arrivaient directement les trains conduisant aux chambres à gaz. C’est la fameuse image que vous avez dû voir dans de nombreux films comme La Liste de Schindler ou Amen. Enfin, Monowitz, beaucoup moins connu.

_____________________________

DE MAJDANEK À SOBIBOR ; VISAGES DE LA TERREUR À LUBLIN

Près de Lublin, Majdanek ou Maidanek, l’un des pires camps de concentration nazis (si tant est que l’on puisse effectuer une classification dans l’horreur), qui était à la fois un camp de concentration et d’extermination. Ce camp d’extermination laisse un souvenir terrible en mémoire après sa visite, peut-être plus même qu’Auschwitz, l’incontournable, très « médiatique », du fait qu’il fut le plus grand. C’est le camp associé à Lublin, même s’il y avait plusieurs « petits camps camps de concentration nazi » dans le district. Comme dans tous les camps d’extermination, un imposant  Mémorial aux victimes de Majdanek a été érigé.

Choisir le camp  de Majdanek est très pertinent, car il a été assez bien conservé comme Auschwitz, et il est beaucoup moins fréquenté par les touristes, ce qui permet de bien prendre la mesure de l’horreur.

{- Youpi!}

_________________________________

CHELMNO (KULMHOF) ; LES PREMIERS TESTS DE GAZAGE


A 80 km de Lodz, vous pourrez découvrir Chelmno (Kulmhof), c’est là que furent réalisés les premiers tests de « gazage » massif dans les camions… où on enfermait une vingtaine de personnes… Ces gazages étaient beaucoup plus longs que ceux des chambres qui tuaient en 15 min environ. A Chelmno, il y a aussi eu un ghetto dont tous les habitants furent éliminés dans le camps de Kulmhof.

________________________________________

TREBLINKA, LE CAMP D’EXTERMINATION EN GRANDE POLOGNE


A 80 km de Warszawa (Varsovie) soit environ 1h30 de route, vous pourrez découvrir Treblinka. Perdu dans la campagne de la Grande Pologne, dans une forêt,  on arrive dans le village du même nom, presque désert avec sa gare abandonnée, par une petite route qui permet d’explorer la Pologne profonde… Le camp, c’est essentiellement une grande forêt aujourd’hui. Il ne reste rien du tout du camp, mais un mémorial a été fondé avec le rail de pierres qui retrace l’enfer sous les pas des condamnés à l’extermination puisque Treblinka était un camp d’extermination. Près du monument, un champ de pierres représentant chacune des victimes!

treblinka camp de concentration nazi en pologne

Bien sûr, à Warszawa, vous en aurez profité pour visiter le cimetière juif et ce qui fait figure d’ancien ghetto. Vous verrez également la statue aux combattants du ghetto…

________________________________________

 PLASZOW KRAKOW ; SUR LES TRACES DE LA LISTE DE SCHINDLER …

Ou l’enfer des Juifs de Cracovie, qui furent presque tous éliminés dans le camp de Plaszow Krakow.

Cracovie, vous pourrez découvrir l’ancien ghetto de Kazimierz, ses synagogues à visiter (hors samedi) avec beaucoup de nostalgie de cette époque révolue où des dizaines de milliers de Juifs peuplaient ce quartier. Mais vous pourrez dépasser les frontières de Cracovie pour aller également jusqu’au camp de concentration de Plaszow, où ont été exterminés tous les Juifs enfermés dans le ghetto de Krakow et ses environs. C’est également là que fut tourné une partie de La Liste de Schindler!

Le camp de Plaszow-Krakow (13ème arrondissement administratif de Krakow) était à l’origine un camp de travail forcé destiné à accueillir la population du ghetto de Cracovie.  Il fut progressivement agrandi pour atteindre sa taille maximale en 1944, quand il fut transformé en camp de concentration et qu’il servit à l’élimination de tous les habitants du ghetto.


Les Juifs furent ainsi éliminés ; les plus résistants étant chargés de mettre les morts dans des fosses communes, avant de devoir vivre leur propre mort ce qui en dit long du cynisme des nazis. 9000 morts auraient été retrouvés à en croire le nombre de corps dans les fouilles, mais les historiens estiment que 50 000 personnes seraient décédées dans ce camp.

L’une des figures les plus sadiques du camp était celle du commandant Amon Göth qui dirigea le camp entre février 1943 et septembre 1944. Ce dernier sera condamné à mort et pendu. Le camp sera ouvert en Janvier 1945 par l’Armée rouge. Dans les semaines qui précédèrent la fin du camp, les derniers survivants furent obligés d’entamer une marche de la mort vers Auschwitz, où ils furent gazés.

Situé à 8km de Cracovie, ce camp n’est pas facile à trouver car très mal indiqué, mais est très symbolique, car il permet de mieux prendre la mesure de ce que fut l’élimination du ghetto, que présentait le film de Spielberg.

____________________________

{- Dites « Bonjour » à votre ami Amon Göth, les Polonais et les Ukrainiens !}

_____________________________

Pour les autres camps moins connus : Gross-Rosen, dans un village du même nom au S-O de la Pologne… Stutthof, sur la Baltique, entre la Vistule et la baie de la Vistule, ce camp est méconnu mais est celui où furent envoyés les Juifs de Gdansk dans un premier temps. Beaucoup périrent aussi pendant les fameuses marches de la mort…

Sandrine Monllor (Fuchinran)

Je m’appelle Sandrine Monllor. Historienne et anthropologue de formation, j’ai créé IDEOZ, guide de voyage, culturel et culinaire dédié àl’Europe et à vocation communautaire. Curieuse de tout, voyageuse routarde et gourmande, qui fonctionne uniquement à l’instinct sans jamais préparer mes voyages, j’accompagne paradoxalement les voyageurs dans leurs préparatifs de séjours en Europe centrale, orientale et balkanique. Depuis plus de 10 ans, j’essaie aussi de faire de ce projet mon métier en partageant conseils et expériences et de préserver un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences.

________________________________________

{- Moi, j’aime bien les vocations communautaires !

Chacun dans sa communauté et Dieu reconnaîtra les siens au moment des tueries religieuses.

C’est bizarre, des fois, je me demande pourquoi je préfère les Communistes russes aux communautaristes de la Prusse, pas vous ?}

______________________________________

Il n’y a rien d’étonnant en ce cas, le « K » de Franz Kafka, que l’écrivain austro-hongrois de langue allemande et de religion juive ait décrit l’absurdité d’un monde bureaucratique dépourvu de tout sens éthique, pressentant l’univers cauchemardesque du nazisme, dans ses oeuvres « kafkaïennes » dont le pessimisme existentiel ne laisse aucune échappatoire à leurs victimes, ses lecteurs.

« La Métamorphose », « La Colonie Pénitentiaire »  « le Procès » ou « Le Château » décrivent ce qu’avait pressenti cet auteur visionnaire dans une société en décomposition, le triomphe de l’absurde sur la raison, le triomphe de la haine sur la vie.

Pour information :

______________________________________

Source Wikipédia 

[ Franz Kafka a deux frères, Georg et Heinrich, morts en bas âge, en 1885 et 1887, et trois sœurs plus jeunes, Gabriele (Elli)(de)(1889-1942), Valerie (Valli)(de)(1890-1942) et Ottilie (Ottla)(1892-1943), qui, lors de la Seconde Guerre mondiale, sont déportées au ghetto de Łódź. Elli et Valli sont probablement assassinées à Chełmnoau cours de l’automne 1942. Ottla meurt à Auschwitzen septembre 1943 […]]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_Kafka

{- Encore merci à la Pologne sans qui ces exterminations de Juifs n‘auraient pas pu se produire si des camps de concentration nazis n’avaient pas été construits sur leurs terres catholiques !}

_____________________________________

– Mais revenons en France au XXIème siècle, une France qui n’a pas beaucoup changé, une France de collabos :

Le Conseil Constitutionnel français est devenu le Conseil « in-Constitutionnel » d’une République française grotesque qui gouverne à coups de décrets d’état d’urgence, en l’absence d’opposition politique active.

La population française, frileuse et souffreteuse, subit, malheureuse, les approbations successives à des lois d’exception iniques, avis émis par les “sages” de ce Conseil in-Constitutionnel, lesquels ressemblent davantage aux figures des trois singes, celui qui se bouche les oreilles, celui qui se tait, la main sur sa bouche, et celui qui ne veut pas voir pour ne pas savoir, plutôt qu’à d’éminents juristes indépendants et impartiaux.

Parmi les trois singes à multiplier par autant de coquins qu’il y a de copains dans la bande du pouvoir en place, siègent un président, reconnu responsable jamais coupable dans l’affaire du sang contaminé, Laurent Fabius, et un repris de justice, condamné donc reconnu coupable dans l’affaire des emplois fictifs de Paris, Alain Juppé.

____________________________________

https://www.rts.ch/decouverte/sante-et-medecine/maladies-et-traitements/sida/4633908-le-scandale-du-sang-contamine.html

[…]

En France

[…]

En 1986, un rapport établit qu’un hémophile sur deux a été contaminé par le virus du VIH/sida, soit près de 2000 personnes. Le scandale du sang contaminé sera d’autant plus révoltant que les négligences qui y ont conduit sont dues à des raisons financières et à une lutte entre laboratoires mettant au point des tests de dépistage.

Une première plainte est déposée en 1987. Deux procès ont lieu, l’un contre des médecins du Centre national de transfusion sanguine, l’autre contre des ministres. Le premier se conclut par des peines de prison et des amendes. Le second, qui concerne les plus hautes sphères politiques, voit l’actuel ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, Premier ministre lors de l’affaire, être accusé aux côtés de Georgina Dufoix, ex-ministre des Affaires sociales, et d’Edmond Hervé, ancien secrétaire d’Etat à la santé.

Edmond Hervé est condamné en 1999 pour retard dans la généralisation du dépistage, absence de sélection des donneurs de sang et pour l’interdiction tardive des produits sanguins non chauffés. Il est cependant dispensé de peine. Quant à Laurent Fabius et Georgina Dufoix, ils sont relaxés.

[…]]

____________________________________

– Et, dans les années 2020, Laurent Fabius, s’est-il racheté une conduite ?

________________________________________

Publié le 30.7.2021

Juppé et Fabius diront si la dictature est constitutionnelle !

[…]

Voici quelques petits détails qui peuvent aider à deviner quelle sera la décision de cette instance suprême dans laquelle siègent deux personnalités politiques reconnues depuis toujours pour leur formidable honnêteté… Ce ne sont évidemment pas des personnes qui pourraient avoir trempé dans des scandales de corruption et des affaires du genre « emplois fictifs », « sang contaminé », « Rainbow Warrior » ou encore du nuage radioactif arrêté à nos frontières »… Bien sûr que non !

Laurent Fabius a un fils, Victor, qui est Directeur-Associé du Cabinet McKinsey-France, vous savez ?, l’entreprise privée américaine qui pilote la campagne de « vaccination » en France.

Alain Juppé a, lui, un très bon ami : Maël de Calan… vous ne le connaissez pas ? Et bien, il est le patron de ce même Cabinet de conseil Mc-Kinsey-France qu’Olivier Véran et son équipe paient à coups de millions d’euros des contribuables français pour piloter cette campagne de « vaccinations ».

Olivier Véran et Maël de Calan sont très proches depuis plusieurs années. Ils sont tous deux « young leaders » de la Fondation France-Chine au sein de laquelle Jacques Attali est membre du Conseil Stratégiques (aux côtés d’Edouard Philippe) et où la compagne d’Olivier Véran(la députée Coralie Dubost) est membre du Comité de Pilotage.

C’est donc en famille et entre copains que se décidera comment se mettront en place les mécanismes légaux destinés à faire de la vie des « non-vaccinés », « une vie de merde ».

_______________________________

Insert :

Covid-1984 : quand le Conseil Constitutionnel présidé par Laurent Fabius doit sanctionner son fils, Victor Mc-Kinsey, le conseiller de Macron !

Publié le 30.7.2021 par LLP

Est-il utile de rappeler que Victor Fabius, directeur associé du cabinet Mc-Kinsey qui gère la vaccination et conseille Macron, est le fils de Laurent Fabius, le « responsable mais pas coupable » des morts de l’affaire du sang contaminé (en mars 2005, sur les 1 350 hémophiles infectés au total, 600 étaient décédés, 1000 en 2018). Il est également le frère de Laurent Fabius, poursuivi par la justice aussi bien française qu’américaine pour diverses escroqueries (faux, escroqueries et blanchiment présumés)…

Faut-il ajouter à cela la condamnation catastrophique de McKinsey dans le cadre du scandale génocidaire des opioïdes de synthèse aux Etats-Unis à une amende de plus d’un milliard de dollars ? Il est question d’un massacre, ces dernières années, de près de 70 000 personnes par an !

L’élite criminelle ne se cache même plus, les conflits d’intérêts ne les dérangent guère, bien au contraire, c’est l’essence même de leur pouvoir et de leur stratégie de conquête.[…]]

______________________________

C’est donc ce Conseil Constitutionnel qui doit veiller à défendre les libertés publiques des Français-e-s. Le moins que l’’on puisse dire est que ce Conseil Constitutionnel offre à l’étranger l’image d’une France clientélaire qui aurait été inacceptable sous la présidence d’un Général de Gaulle à la probité exemplaire !

La foule sans visage des travailleurs forcés français, réduits à la servilité par des patrons multi-milliardaires qui n’offrent plus que des emplois de plus en plus précaires, importation du modèle américain des jobs Mac-Do et des coursiers « Uber-isés », cette foule sans visage m’obsède.

Les serfs me sont montrés avec une telle insistance que je ne vois pas où est la victoire de la démocratie. Je ne vois que la victoire de la mort, la mort d’un peuple qui n’a plus aucune illusion et a accepté de perdre ses libertés publiques pour une sécurité de plus en plus incertaine.

En plus, comble du cynisme, les demandeurs d’emplois doivent de plus en plus payer pour trouver du travail à temps réduit, car c’est à eux de chercher ce travail là où il n’existe plus, quand on sait combien la France s’est désindustrialisée !

Les anciens se souviennent de l’origine des guerres, les famines humaines. C’est pour cette raison qu’il avait été interdit toute spéculation marchande sur les produits alimentaires. Mais le libéralisme anglo-saxon a balayé ces interdictions au nom du droit de faire de l’argent sur des aliments de première nécessité, le droit d’affamer des pays du tiers-monde pour mieux pouvoir leur soutirer à bas prix des matières premières dont la valeur est volontairement dépréciée par les pays les plus riches.

La sécurité alimentaire du peuple français et des peuples européens n’est même plus assurée.

Mais, – rassurons-nous ! -, les milliardaires apatrides ont, au minimum, triplé leur fortune durant les crises de ce début du nouveau siècle déjà présentées presque comme la fin du monde, la pandémie du Covid 19 et la guerre du Donbass en Ukraine.

Ma grand-mère avait définitivement raison :

– les Français sont leurs pires ennemis entre délations zélées et soumission voilée !

Peu importe si les libertés publiques garanties constitutionnellement de pouvoir travailler librement, de pouvoir circuler librement, de pouvoir s’exprimer librement et de pouvoir se soigner en choisissant librement son médecin qui aurait dû pouvoir prescrire, lui aussi, librement, des traitements, ont été supprimées aléatoirement pourvu que l’auge des cochons français soit pleine !

Or Emmanuel Macron fait partie de cette élite mondialiste souriante qui assassine ses adversaires sans les tuer, pour ne pas se faire huer par les foules affamées.

Le Président français, réélu, va passer au stade supérieur de la dictature, en se servant de la privation de nourriture, programmation pavlovienne aboutissant à l’asservissement des peuples réduits à mendier auprès de leur Roi de quoi se nourrir pour ne pas mourir.

Les Français seront condamnés à survivre en acceptant un assistanat patronal qui leur sera présenté comme la preuve d’une bienfaisance sociale les conditionnant à devenir des « obligés », sans jamais pouvoir subvenir à leurs besoins alimentaires et vestimentaires.

Car le nouveau Laurent II de Médicis élimine impitoyablement ses opposants politiques, assuré que Laurent Fabius, le toujours responsable jamais coupable de la « sociale-lie » du vice, cautionne et cautionnera absolument et résolument (pacte de corruption active et passive) ses abus de pouvoir macronesques.

– Mais le principal n’est-il pas d’être protégés, n’est-ce pas, les collabos et autres Bobos français ?

  • De qui ?
  • Ah oui, des Russes, bien sûr !

Bien qu’ils se soient auto-proclamés tout à coup résistants en mai 1945, – allez, disons à la veille de la Fête du Travail du 1er mai 1945 pour être gentille !, 90 % des Français étant par nature et par culture traîtres à leur nation, la France, approuvent de toutes les façons les décisions de leur président bien-aimé, le grand chef de leur Nation décadente, le petit père de leur patrie inexistante, cette France désespérante et désespérée.

  • Emmanuel Macron n’a pas d’enfant, ne l’oubliez jamais !

Mais il a le sens de la « famille », pas la vôtre, la sienne.

  • Emmanuel Macron n’aime pas la France, vous l’avez oublié, vous, pas lui !

Mais il apprécie le monde, le beau monde, pas les pauvres travailleurs qui sentent mauvais.

Emmanuel Macron avait avoué dans son entourage avoir peur des pauvres et éviter de leur serrer la main car ils puent.

– Son monde à lui, au Président des riches, des très riches, est infini :

  • c’est le monde sans frontière de l‘argent !

Alors, oui, il m’a été montré Vladimir Poutine décidant gravement et bravement de mettre fin à cette guerre qui devient globale, de la même manière, je le réécris, que les Américains prétendaient mettre fin à la Seconde Guerre Mondiale en 1945 :

– en rayant de la carte du monde une ou deux villes américaines et pas des moindres,

  • comme quand les « faux-cons » américains de l’OTAN clamaient apporter la paix en déversant des tapis de bombes sur des villes musulmanes au nom des Droits de l’Homme
  • et alors que les USA réclament le paiement de l’impôt mondialiste en affamant le tiers-monde par des sanctions économiques iniques qui frappent toujours les pays les plus pauvres
  •  pour détruire le seul adversaire qui leur importe encore aujourd’hui, la Russie, leur ennemi héréditaire.

Pourtant, la Russie est le dernier rempart chrétien contre l’invasion islamiste qui menace l’Europe. A se demander si, effectivement, les USA de Joe Biden ne mènent pas une politique satanique, se comportant comme des « pompiers incendiaires » allumant la guerre partout dans le monde pour pouvoir rester les maîtres du monde.

Lors du discours du 09 mai 2022 prononcé publiquement par Vladimir Poutine pour la célébration de la victoire de la Russie soviétique contre l’Allemagne nazie, quand j’ai entendu l’actuel Président de la Russie annoncer vouloir mettre fin à cette guerre globale (voulue par les Américains) et quand je l’ai vu, triste et sombre, expliquer sa décision de devoir arrêter cette guerre devant son peuple devenu un peuple martyr, le peuple de la grande et sainte Russie, j’ai su que ma vision était vraie,

  • hélas !

Aussi quand j’écoute nos médias se réjouir sottement du retrait des soldats russes sans comprendre ce qui se joue, à l’image de ces Français insouciants moqués par d’autres pays, ayant réélu un Président qui a assiste à une chorégraphie de pantins désarticulés obéissant aveuglément au Maître des marionnettes, ce même jour, le 09 mai 2022, devant le Parlement européen à Strasbourg, je suis atterrée par tant de bêtise humaine.

________________________________

http://www.economiematin.fr/news-europe-parlement-spectacle-danse-macron-sannat

[…]

L’Europe est en train d’accélérer son avancée vers le rêve de certains d’encore plus d’Europe et d’une Europe Fédérale.

Alors c’est le moment de regarder ce qu’il se passe au Parlement européen lorsque le Macron y est reçu en grande pompe.

Il a droit à un spectacle affligeant devant la présidente de la grosse commission et de tous les grands mamamouchis que compte Bruxelles.

Beaucoup ont trouvé ce spectacle nul !

Pas à la hauteur de la situation. Pourtant il l’était en tous points. La danse est un art. Un art est souvent un symbole. Le symbolisme nous dit toujours quelque chose. Et ce spectacle ne fait pas exception. Il raconte quelque chose. Essayons de mettre des mots dessus.

Cette danse a quelque chose de lascif et de sexuel mais ce n’est sans doute pas le plus grave.

Symboliquement les jeunes qui dansent suivent et obéissent aveuglément à la « Voix ».

Cette Voix qui les manipule comme des pantins articulés.

On y a voit parfaitement la symbolique du projet européen de contrôle des peuples.

Dans cette Europe-là « tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté » comme l’écrivait Baudelaire.

Pour y avoir droit, devenez un pantin.

Obéissez à la Voix.

Ne soyez pas dupe.

L’Europe fédérale, supranationale, sans possibilité d’exercer la démocratie directe est un évident projet totalitaire.

Ils n’osent même plus nous dire que l’Europe c’est la paix. Il faut dire que plus nous avons d’Europe plus nous avons de guerre.

C’est étrange tout de même cette dissonance entre la réalité et les discours.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous ! ]

_________________________________

Vladimir Poutine n’a eu de cesse de prévenir de ce qu’il allait devoir faire à son tour, comme les Américains en 1945, pour mettre fin à ce conflit instrumentalisé mondialement par les USA de Joe Biden. Il l’a répété le 09 mai 1945 pendant qu’Emmanuel Macron, tel le Dictateur de Charlie Chaplin, s’amusait de voir des pantins humains obéir à une voix désincarnée, la Voix de l’ONU, celle qui tirait les fils de marionnettes désopilantes et les faisait danser sans grâce et sans glace.

Je vous rappelle, encore une fois, que l’exigence de la Russie de Vladimir Poutine est la même que celle des USA de JF Kennedy, à la veille de la crise de Cuba, en 1962. Il s’agit seulement d’une exigence de « neutralité » pour un pays européen situé aux frontières de la Russie, l’Ukraine.

– Fallait-il affamer le monde entier et risquer de déstabiliser les fragiles régimes des pays les plus pauvres du tiers-monde pour satisfaire les caprices d’un petit chef qui s’imagine jouer encore un rôle dans une dramaturgie dont il ignore qu’elle en sera la fin ?

  • Fin hollywoodienne, « the good end »
  • ou fin tragique, « the atomic end » ?

– Est-ce que l’actuel Président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, avait le droit de précipiter dans une guerre sans fin la terre entière pour enrichir des ploutocrates mondialistes, des marchands d’armes, de pétrole et de gaz plutôt que d’accepter un statut de neutralité qui aurait transformé l’Ukraine en Suisse de l’Europe de l’Est ?

– Pourquoi avez-vous accepté, médias occidentaux, et vous, peuple du Japon, les crimes contre l’humanité commis par des Américains au nom de la paix dans le monde ?

Quand j’écris « Américains », je pense à tous ces Américains qui se sont opposés à la guerre contre le Vietnam, une guerre stérile qui laisse dans les mémoires humaines l’image horrible d’une petite fille nue qui court, affolée, sur une route pendant que les Américains larguent des bombes au napalm sur les maisons de civils innocents et sans défense.

_______________________________________

Instant terrible immortalisé par cette photo :

“Napalm Girl” (la petite film au napalm), photo symbolique de la Guerre du Vietnam prise par Nick Ut le 8 juin 1972.  (NICK UT/AP/SIPA / AP)

_______________________________________

https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/photographie/kim-phuc-la-petite-fille-au-napalm-photographiee-au-vietnam-il-y-a-47-ans-se-raconte-dans-sauvee-de-l-enfer_3647071.html

Kim Phuc, “la petite fille au napalm” photographiée au Vietnam il y a 47 ans, se raconte dans “Sauvée de l’enfer”

Kim Phuc Phan Thi, « la petite fille au napalm » au centre d’une photographie de Nick Ut devenue l’un des symboles de la guerre au Vietnam, raconte ses souffrances et sa foi en l’avenir dans son livre « Sauvée de l’Enfer ».

Publié le 06/10/2019 11:54

Article rédigé par”Je ne peux pas changer le passé, mais avec de l’amour je peux changer l’avenir” : 47 ans après avoir fait la une des médias internationaux, Kim Phuc Phan Thi, “la petite fille au napalm”, se dit en paix, avec elle-même, avec le monde, malgré les souffrances qui perdurent. Son secret ? Une foi chevillée au corps, au coeur, à l’âme, confie-t-elle à l’AFP, de passage à Paris pour la publication en français de son livre “Sauvée de l’enfer” (éditions Ourania), écrit précisément pour raconter ce cheminement spirituel qui l’a conduite à la sérénité.


1972 : une bombe au napalm dans son village du Sud-Vietnam

L’enfer, c’est celui dans lequel l’a plongée, le 8 juin 1972, une bombe au napalm tombée sur son village du Sud-Vietnam. La petite Kim, 9 ans, court sur une route, elle est happée de dos par les flammes, ses vêtements sont réduits en cendres, sa nuque, son dos et son bras gauche sont en feu. Un jeune photographe d’Associated Press, Nick Ut, capture cet instant terrible. Le cliché – qui valut à son auteur le Pulitzer – choqua le monde et devint un symbole de la guerre du Vietnam.

Enfant, puis jeune fille, sa souffrance est double. Celle, physique, est incommensurable et ne disparaît pas au fil des 14 opérations et greffes subies dans les années qui suivent. Mais elle est aussi profondément psychologique. “Je ressentais colère, amertume. J’étais sans espoir, tout était négatif. J’ai pensé à mourir. Je savais que je ne pourrais pas vivre comme cela éternellement”, raconte Kim Phuc de sa voix douce.”J’avais tant de questions, tant de pourquoi : Pourquoi moi ? Pourquoi cela est-il arrivé ? Il me fallait des réponses”.

“Un tournant dans ma vie”

Elle ne les trouve pas dans le caodaïsme, une religion syncrétiste née au début du siècle en Cochinchine, dans lequel elle a été élevée. 

[…]

 A 19 ans, elle se rend dans une bibiothèque, en sort tous les livres religieux et trouve, parmi eux, le Nouveau Testament.

[…]

“Ce fut un tournant dans ma vie”. C’est ce tournant qu’elle a souhaité raconter afin de transmettre un peu de “paix et d’espoir”:“dans mon livre, je ne parle pas de religion, mais de foi, de ma propre foi, de la façon dont j’ai libéré mon coeur”. […]

Réconciliée avec la photo “d’oncle Ut”

Face à ses péripéties, sa volonté, ses souffrances – ces quatre dernières années elle a subi onze traitements au laser – pas la peine de lui dire qu’elle est forte. Ce petit bout de femme élégante rit et rétorque : “c’est Jésus ma force”. Son entourage avait prévenu : Kim Phuc Phan Thi ne souhaite pas parler de la guerre, ni de politique. Elle a tout pardonné. S’est réconciliée avec la photo “d’oncle Ut”, comme elle l’appelle affectueusement, qui longtemps lui a rappelé”sa souffrance et la perte de son enfance”. Elle a “choisi de vivre” et de transmettre.

Ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco depuis 1997, Kim dirige la Fondation Kim internationale, une organisation caritative tournée vers les enfants, qui soutient des projets médicaux ou scolaires en partenariat avec d’autres institutions comme Médecins sans frontières ou Save the Children.]

______________________________________

– Mais pas d’amalgame, s’il vous plaît !

Le peuple américain, tout comme le peuple français, est l’otage d’oligarques mondialistes, de ploutocrates égoïstes, qui font couler le sang de victimes innocentes partout dans le monde, se lavant les mains dans l’eau rouge de leurs profits personnels et bien réels.

– Aussi pourquoi ne comprendriez-vous pas que l’actuel Président russe, Vladimir Poutine, en 2022, trouve, comme l’ex-Président américain, Harry Truman en son temps, en 1945, plus facile de faire exploser une bombe atomique sur New-York et/ou sur Washington, les USA n’étant plus protégés des conséquences de leurs actes criminels perpétrés dans des pays étrangers car les missiles nucléaires peuvent frapper des cibles sur de très longues distances aujourd’hui ?

C’est presque de l’humour noir, de l’humour satanique, ce retour du balancier atomique dû à la rupture d’un équilibre mondial voulu par les USA, puissance militaire décadente qui, pour se sortir d’une banqueroute financière prévisible, cache sous le tapis des guerres menées par procuration, une dépression économique catastrophique avec la complicité d’une Europe elle-même en faillite holistique.

Pour les incultes qui croient avoir tout compris, je leur mets en ligne les arguments opérants ou non, selon que vous soyez crédules ou somnambules, les arguments ridicules exposés publiquement par Harry Truman, l’ex-Président américain quand, en 1945, il décide de mettre fin à la Seconde Guerre Mondiale en envoyant « Little Boy », le bébé américain, la première bombe atomique, détruire Hiroshima au Japon :

– « Highway to Hell ! »

  • Et les Japonais aiment les Américains parce qu’ils les protègent ?

– Adorer ceux qui vous donnent la mort en cadeau, c’est un drôle de culte, non ?

Mais, après tout, vous, les Français collabos, vous préférez aussi les Islamistes aux Russes, non ?

  • Alors vous adorerez le prochain film à venir, scénarisé par les USA de Joe Biden, le crocodile-fossile, et pulvérisés par la Russie de Vladimir Poutine !

– Oui, vous adorerez les Russes quand vous les obligerez à vous donner la mort.

_________________________________________

https://asialyst.com/fr/2017/08/09/japon-pourquoi-deuxieme-bombe-a-nagasaki/

La journée du 6 août 1945 est et restera unique. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, une bombe atomique fut utilisée pour tuer. Soixante-douze ans après, tout le monde connaît Hiroshima, les quelques images qui parvinrent à être conservées ont fait le tour de la planète, les artistes y ont puisé une imagination créatrice, et les commémorations solennelles chaque année sont devenues le symbole du feu nucléaire, notamment cher aux militants désireux d’accélérer une sortie de l’atome.

De son côté, la ville de Nagasaki, bombardée à son tour trois jours plus tard, n’apparaît que comme un événement de plus, la deuxième partie d’un épisode. Et pourtant, on peut considérer que le bombardement de Nagasaki fut encore moins justifié que celui d’Hiroshima, et apparait presque comme un acte gratuit, puisque la capitulation du Japon était certaine, ou presque, l’Empereur en ayant validé le principe. Petit rappel des journées à Tokyo entre les deux bombardements nucléaires, pour tenter de comprendre l’incompréhensible. […]

Tout d’abord l’entrée en guerre de l’Union soviétique contre le Japon ne fut pas décidée par Staline en dernière minute, ni après le bombardement de Hiroshima, ni même après la conférence de Postdam qui s’est tenue quelques jours plus tôt. Elle avait été décidée à l’occasion de la conférence de Yalta, en février 1945, et Moscou avait alors annoncé se joindre aux Alliés contre le Japon trois mois après la capitulation allemande. Celle-ci étant officielle le 8 mai, le 8 août comme date de l’entrée en guerre de l’Union soviétique était donc aussi prévisible que programmée.
De même, il va de soi que les importants mouvements de troupes soviétiques vers l’Extrême-Orient ne se sont pas faits en quelques jours (ce sont d’ailleurs ces mouvements qui justifièrent le délai de trois mois annoncé à Yalta). Et il serait étonnant que les États-Unis aient été pris sur le vif. Pas d’effet de surprise donc. Ainsi, autant on peut valider la thèse dite révisionniste selon laquelle Washington a cherché à utiliser la bombe atomique à Hiroshima au plus vite, afin de mettre un terme au conflit et empêcher Moscou de s’inviter à la table des négociations, autant l’idée selon laquelle c’est l’entrée en guerre de l’Union soviétique le 8 août qui a poussé les États-Unis à utiliser, dès le lendemain, une deuxième bombe atomique, est plus que discutable.

De nombreuses choses ont été écrites sur les véritables raisons qui ont incité les autorités américaines à utiliser la bombe atomique sur Hiroshima puis Nagasaki. Toutes ont cependant en commun le fait de reconnaître que cette arme offrait la possibilité de mettre instantanément un terme aux hostilités, là où personne ne souhaitait que la guerre s’enlise. Toutefois, il fallut attendre l’essai d’Alamogordo, et pour le grand public l’annonce de la destruction d’Hiroshima, pour que cette certitude se généralise. En fait, le bombardement de Nagasaki fut même l’occasion, par la présence de journalistes, de faire la démonstration de la puissance de la nouvelle arme, l’objectif étant bien de mettre en avant son caractère décisif, et le fait qu’elle soit en mesure de mettre un terme à la guerre. Dans ces conditions, nous pouvons considérer que Nagasaki permit de justifier Hiroshima, où les images et les témoignages de journalistes furent moins précis.

Barthélémy Courmont

Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université Catholique de Lille, Directeur de recherche à l’IRIS où il est responsable du pôle Asie-Pacifique, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur les enjeux sécuritaires et les questions politiques en Asie orientale. Il vient de publier avec Éric Mottet, “L’Asie du Sud-Est contemporaine”, aux Presses universitaires du Québec.

—————————————————————

Taylor Swift – This Love

(Taylor’s Version) (Lyric Video)

3 284 314 vues

6 mai 2022

[ Clear blue water

High tide came and brought you in

And I could go on and on, on and on, and I will

Skies grew darker

Currents swept you out again

And you were just gone and gone, gone and gone

[…]]

Music video by Taylor Swift performing This Love (Taylor’s Version) (Lyric Video). © 2022 Taylor Swift

Taylor Swift

46,3 M d’abonnés

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: