De COLUCHE : – “A quoi ça sert d’avoir des lois anticasseurs si c’est pour avoir un président d’la république qui casse tout ? MACRON, “le casseur” ! Y passe pas par l’ascenseur social, non, “le casseur social” ! Y laisse le peuple au rez-d’chaussée.”

 

Avant, la République française était à bonne école, celle de la IIIème République avec ses “hussards noirs”, les instituteurs de la frousse qui te tapaient sur les doigts et sur les fesses si tu mettais pas ta blouse en classe.

Résultat de recherche d'images pour "hussard noir de la république"

Et puis aujourd’hui, y’a les instituteurs de la honte, ceux qui s’prennent pour des professeurs et qui osent plus rien dire quand un gosse y tabasse une gamine ou qu’y joue à “Jackass” dans la salle de classe en lançant des compas et des ciseaux avec ses comparses sur les garces de filles qui jacassent autrement ou sur la fille qu’il a comme “maîtresse”, pour de vrai et pour de faux !

Un “pré-MACRON” en somme, avec l’élégance et l’intelligence en “moins-se”.

C’est plus facile de rien dire et de laisser faire que d’intervenir et de punir.

Surtout quand on a appris à des gamins, pass’qu’y z’étaient des futurs hommes, qu’y pouvaient tout se permettre !

Avant, on apprenait aux gamins que, pass’qu’y z’étaient des futurs hommes, y devaient respecter les plus faibles, dont le sexe dit “faible”.

Ces garces de filles qui se moquaient d’eux et les agaçaient avec des postures provocantes et des tenues aguichantes !

Aucune tenue, les filles.

C’est normal, puisque, nous, les mâles, on les préfère nues, à poils, en tenue d’Eve !

Normal, donc, qu’elles soient sans tenue ni retenue !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Aujourd’hui, les filles, elles z’en ont des tenues !

De toutes les couleurs et de toutes les longueurs.

Elles s’en servent comme codes, du moins c’est ce que croient les garçons.

Plus la jupe est courte, plus le passage est libre !

Plus y’a vue sur le tunnel, plus t’es sûr d’arriver au bout du tunnel.

Sauf si c’est une allumeuse !

Souvent les plus belles, les plus belles garces aussi.

Les garçons détestent les débuts d’incendies qui se terminent sans feux de broussailles.

Quand elles sont jeunes, elles sont rarement épilées au poil près.

Enfin, à mon époque !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Et nous, à mon époque, on les préférait avec le minou, plutôt qu’avec le con tout nu.

T’as l’impression d’être devenu pédophile ou que ta chatte a perdu ses poils à cause d’une maladie sexuellement transmissible.

Déjà… ça met pas en confiance !

La fille qu’est rasée de près, ça fait “professionnelle”, donc pute.

Je sais :

– “Toutes des putes, sauf ma mère !”

Et

– “Nique ta mère !” qu’est une pute comme les z’autr’s finalement.

Le langage poétique de ton époque me boul’verse fanchement complètement.

J’en suis tout retourné !

A la renverse sur le lit.

Comment qu’elles font les filles de votr’époque pour vous supporter, les mecs ?

Résultat de recherche d'images pour "garces"

A la mienne, d’époque, elles nous auraient foutu des torgnoles pour moins que ça !

Pass’que, même en jupe courte, et surtout pass’qu’elles z’aimaient les jupes courtes, les filles, elles savaient se faire respecter.

Rapport aux guerres qu’avaient vécu leurs mères !

Elles z’avaient bien su prouver qu’elles pouvaient nous remplacer, les mecs, et plutôt avantageusement au travail et dans la vie civile.

Fallait pas qu’tu rigoles en bagnole, avec une fille !

Fallait t’tenir, aussi.

De préférence pas au volant, pass’que c’est pas assez confortable.

Vaut mieux passer derrière, sur la banquette.

Comme ça, la fille, elle est “plus-se” rassurée.

Et toi t’assures mieux ton coup.

Mais pour ça, faut qu’elle soit consentante, bien sûr !

Consentante pour recevoir des coups, non, mais consentante pour qu’tu tires ton coup, oui.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Aujourd’hui, les filles rasent les murs et se rasent le pubis.

Pour ressembler à des mineures dont elles ont acquis le statut.

Défendues par le grand frère, interdites de sortie par le père, tout va bien !

Tout est rentré dans l’ordre, en France.

Grâce à une religion qui les transforme en sacs à patates, les filles sans grâce sont mariables et les autres subissent un tour de “vis/ce” comme t’imagines même pas.

Après, on s’étonne que les autorités publiques soient islamo-collabo !

Normal !

Les barbus font tout le boulot à leur place :

– ils libèrent les femmes de leur mini-jupe et les libèrent du monde du travail, ce qui fait des places pour des chômeurs potentiels qu’avaient pas envie d’bosser d’toute façon et qu’y vont pouvoir aller au travail, vaille que vaille !

Pourquoi bosser quand y suffit d’rosser Bobonne pour qu’elle te ramène un max de pognon ?

Les femmes au foyer et les bonshommes aussi !

Faut faire des gosses pour vos retraites, non ?

C’est bien c’que t’explique la Gretchel MERKEL qu’a jamais voulu s’emmerder avec des gosses ! C’est pour ça qu’elle nous file les gosses des autres et leurs grosses mémères avec.

En fait, c’était déjà leur religion, l’Islam, à tous ces riches nantis, bien avant qu’ils l’installent en France.

Définitivement mais plus pour longtemps.

Définitivement pass’qu’y croient tous que ça va durer.

Or, en France, y’a que le provisoire qui dure !

Et plus pour longtemps car les filles de France ont un côté Jeanne d’Arc, même les Musulmanes pass’qu’elles sont françaises.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Oui, môssieur, elles sont françaises !

Et bien d’chez nous, avec un caractère de Françaises, de “chieuses”, quoi.

Oui, môssieur, elles sont plus françaises de droit et de coeur que certaines Françaises d’autr’religions qui sont connes.

Et qui hurlent :

– “Laissez-les vivre en-dedans, en dehors de chez elles, les femmes musulmanes qui veulent être libres de s’enfermer !”

C’est vrai quoi, si on a plus l’droit de s’faire du mal en France pour affirmer sa liberté, où va-t-on ?

Nulle part, je te l’accorde.

Et droit dans le mur, ça, c’est sûr ! Parfois j’m’interroge, pass’que les gonzesses, c’est “complexe”, comme y dirait le sieur MACRON.

Et si c’était par jalousie qu’elles étaient d’accord, les féministes, pour mettre sous une toile de tente, les Musulmanes ?

Tu comprends, plus d’concurrence avec des Beurettes qui sont du “feu de dieu” quand tu les croises dans la rue.

T’as qu’une envie, c’est d’les foutre dans ton pieu.

Après tu m’étonnes qu’y ait d’autres gonzesses qui crient :

– “La burka pour les Musulmanes, c’est bien !”

Tu parles si elles sont féministes, ces tourne-fesses !

Nan, elles protègent leurs fesses.

– “Je professe l’enfermement des rivales musulmanes au nom de la liberté des femmes !”

C’est beau, quand même, la perversité féminine.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Moi, c’est pour ça qu’j’aimais bien Najat, avec son mignon p’tit cul, son déhanché si naturel et sa p’tite bouille de Poulbot, genre piou-piou parisienne.

Mon poussin !

En fait, la chienne, elle avait du caractère !

Un sacré caractère.

Elle avait du chien, quoi.

C’est quand même elle qu’a réussi à inverser la relation entre la pute et son client.

C’est le client qu’est devenu le coupable !

Si c’est pas être féministe, ça !, j’sais pas comment j’m’appelle.

Mais bon, elle est partie maintenant, à cause de vous, bande de cons.

Najat, n’oublie pas de m’appeler !

Moi, j’t’oublie pas, mignon p’tit lot.

Résultat de recherche d'images pour "najat vallaud-belkacem"

Donc, à l’époque de la théorie du genre, le genre qu’a pas de genre ni de sexe, le genre “de pas avoir l’air” ou “d’avoir l’air de ce qu’on est pas !”, les filles retrouvent les robes, les longues robes, les foulards ou les voiles, et les chaperons qui accompagnent ces nouveaux chapeaux mous en tissu, les tentes et leurs tantes, ces mâles en MAL de sexe, le frère, le père et… presque, presque, le Saint Esprit, dis donc !

Car y manque plus que lui dans la trinité masculine musulmane.

Mais même avec, ces cons nés d’un con féminin, y pensent qu’à ça, au sexe féminin !

Quand y croisent une fille, y voient pas la fille.

Y la calQulent pas.

Y voient qu’son cul, même si elle est “Qverte” des pieds à la tête.

Pour les mecs de la Mecque, une fille, c’est d’abord et toujours un Q.

Sinon y z’obligeraient pas les filles à se cacher, hein ?

C’est bien qu’ils croient que, les filles, ce sont que des Q ambulants, ces obsédés du Q !

Y sont tellement cons, nés d’un con qui les obsède, qu’y peuvent pas s’empêcher d’en voir partout.

Une main qui dépasse, un pied qui s’montre, une oreille découverte, ça y est, c’est un Q.

Car tout est bon pour ces cochons d’mecs qu’aiment pas les cochons.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

P’t’ête… ?… pass’que… ? s’y mangeaient du cochon, y z’auraient l’impression d’se manger eux-mêmes ?

Quand tu t’comportes comme un porc, c’est bien parss’que t’es un peu un cochon, non ?

Tout est bon pour les faire fantasmer, se masturber et s’triturer les couilles, ne pouvant pas se triturer les méninges, qu’ils n’ont pas ou plus.

Sinon y f’raient une méningite !

– “Ah, un sein !!!!!!!!, qu’y disent ces cons.

A mort, la meuf !”

– “A mort, les cons !”, moi j’dis.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

T’admettras qu’une religion qu’élève si peu l’âme de ses fidèles et si MAL les mâles qui lui sont si fidèles, ça fait douter de sa haute spiritualité !

Y sont incapables de se maîtriser, les mecs !

Les brutes mâles qu’y pratiquent c’te religion d’l’amour.

Religion de l’amour ?

Pour les femelles, c’est la case Q uniquement qui les intéressent.

Etre brutes avec des putes qu’elles sont toutes, c’est normal, hein, les cons ?

Là, nous y sommes.

Nous assistons impuissants, gens de la braguette défaite, frappés par la baguette de la censure islamo-collabo, à la disparition visible du deuxième sexe.

D’ailleurs, si on veut bien, l’excision, c’est bien une disparition visible du deuxième sexe, non ?

Il faut bien le dire, non ?, qu’cette castration physique recommandée par aucun livre saint et pratiqués par des mecs “déséquilibrés” car pas sains d’esprit, c’est la disparition programmée du con féminin dans toute son originalité et sa pureté, le clitoris.

Un peu comme le lys de France !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Quel est le rapport avec la “casse sociale” d’Emmanuel MACRON ?

Bah, quand tu sais déjà pas défendre les citoyennes d’un pays, ton pays, ton peuple, c’est à dire la moitié de ta population, comment tu peux vouloir prétendr’défendr’ les travailleurs de ton pays ?

T’as déjà abdiqué sur les religions, au contraire des “Hussards Noirs” de la IIIème République qui auraient expliqué aux morpions du Q que :

– “Dans le cochon tout est bon ! Tout le reste n’est que superstition d’un autre âge.

– Et que, si on est un homme, un vrai homme, on se comporte pas comme un cochon avec les femmes ! On s’contrôle ou on s’fait soigner.”

Nan, j’rigole pas !

A l’idée de qui, ça viendrait d’déféquer partout dans les rues ?

Tu chercherais des toilettes publiques, non ?

Bah le sexe, c’est pareil.

C’est pas une question de genre ou de tenue, c’est une question d’éducation, que la fille soit nue ou pas.

T’es éduqué ou pas, c’est tout.

Sinon faut t’éradiquer car tu mets l’espèce humaine en danger avec tes conneries d’Q.

Quand on n’a pas de QI, on est un obsédé du Q, un obsédé diarrhéique du Q, atteint d’incontinence sexuelle grave.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Tous les cons nés d’un con féminin qu’y croient que c’est à la femme d’s’contrôler pass’qu’y s’contrôlent pas, eux, sont des incontinents sexuels. C’est eux qui devraient porter des couche-culottes et des ceintures de sécurité, non, de chasteté, pour êtr’sûrs qu’y z’attaquent plus les filles dès qu’y z’en voient une.

Sinon j’propose la castration chimique ou la vraie castration, la castration physique, l’excision du zizi !

Car au fond, il est là le problème :

– Dès qu’y voient une fille, faut qu’y la violent.

Et vous trouvez ça normal, bande de cons ?

Le rapport de forces est inégal.

Ils le savent bien.

Le rapport de forces physique.

Donc y z’en profitent !

Non seulement les filles se font violer, mais en plus, c’est d’leur faute !

Trop fort, la brute qui fait passer sa victime pour une pute…

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Un peu comme l’ouvrier qu’est débauché au travail.

Par sa pute de patron !

Le rapport de forces est inégal et illégal avec son patron, le patron MACRON.

– “Si ! Vous z’êtes arrivé c’matin avec une chemise débraillée et j’vous ai entendu brailler “pas assez payés” !

C’est honteux. Z’êtes viré ! Pas assez payés, mes ouvriers à cinq euros de l’heure !? Allez voir en Allemagne et on en reparlera. J’m’en fiche que vous ayez pas de quoi vivre. C’est pas mon problème. C’est le vôtre.

Si vous n’êtes pas content, vous z’avez qu’à dev’nir millionnaire ! Qu’est-ce qu’y vous z’en empêche, hein ?

Quand on a pas les moyens d’l’ouvrir, on la ferme !” dixit le patron MACRON.

Si t’es pas riche, ferme ta gueule, quoi !

Pass’que, les prolos, c’est comme les putes pour les MAC de patrons, les MAC qu’ont des ronds, les “MAC-ronds” !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ca s’entretient uniquement si t’en tires du plaisir, les prolos, si tu tires ton coup avantageusement.

Sinon tu les fous sur un trottoir, tes gagneuses, et tu leur loues même leur bout d’trottoir, jusqu’à c’qu’elles z’en crèvent !

C’est dur d’être une pute, en France.

C’est pourquoi qu’la grande Bourse, elle a les mêmes principes de fonctionnement qu’les p’tites bourses.

Un fonctionnement viril, “masc-Qulin”, comme “é-masc-Qulé” !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Tu fais péter ton autorité avec les plus faibles et tu t’aplatis lamentablement devant les plus forts qui te pètent au Q quand tu pries ALLAH dans ta mosquée.

Plus t’es fort et riche, plus t’adores faire mal et faire le mâle, faire du MAL.

Alors toi, pass’que tu veux devenir riche, tu fais pas d'”sentiments”, comme y disent les autr’s cons.

T’es bien trop intelligent pour avoir des sentiments.

Nan, t’as juste des pulsions, comme les bêtes.

Car si tu sais pas contrôler tes pulsions sexuelles,

– ton fric t’aidant à te payer tout ce que tu savais même pas qu’ça pouvait exister comme les “snuff-movies”, ces vidéos insupportables et illégales de VRAIES mises à mort d’enfant pour le plaisir de très riches pédophiles, comme toi,

tu sais par contre fort bien contrôler ceux qu’ont pas les moyens d’s’opposer à toi, une fois devenu riche, très riche, très pourri aussi.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ouvrez vos frontières, bande de cons, qu’y disent tous ces riches bobos, tandis qu’vos riches patrons, y z’ouvrent pas leurs châteaux et leurs maisons de maîtres !

Y sont pas aussi cons que vous, eux.

Y veulent juste “vous la mettre”, en introduisant le loup dans la bergerie, les “Soumis” !

Y veulent juste du bétail et pouvoir dire un jour que l’abattage du bétail de jour dans la rue ne fut qu’un détail dans leur histoire, dans l’histoire de leur vie, un futur détail dans l’histoire de votre mort, la mort du peuple de France.

Casse-toi, MACRON, si tu veux tout casser !

Pass’que les patrons qui veulent tout casser, c’est les patrons-voyous, les patrons-voleurs, les patrons voyeurs aux moeurs dévoyées qu’ont pas d’honneur, rançonneurs surborneurs et flagorneurs avec le pouvoir, entrepreneurs baratineurs et ratiocineurs avec les représentants du personnel, tueurs de vies ouvrières, ricaneurs et menteurs qui sont prêts à tout pour tout rafler.

Des “Rap-Tout”, les patrons d’aujourd’hui !

Qui se comportent comme l’Etat français, faibles avec les forts, forts avec les faibles.

C’est pas “Les Inconnus”, si connus aujourd’hui, qui m’diront le contraire.

Facile de voler cinq euros à des étudiants sans défense !

Facile de s’attaquer aux pauvres !

Mais difficile de résister aux riches banquiers, aux vrais oppresseurs du peuple !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse qui oppresse le peuple, sur le père de famille qu’a choisi de mettre fin à ses jours pass’qu’y avait plus rien à bouffer pour ses gosses dans le frigo familial !

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse ogresse qui se nourrit du malheur des pauvres, en soutenant les riches, sur la mère de famille, mère d’un enfant handicapé qu’a choisi de mettre fin à ses jours, aux siens et aux siens, pass’qu’elle en voyait plus la fin de son calvaire devenu aussi long qu’un jour sans pain !

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse qui régresse, courtisane et partisane, sur les SDF qui meurent, cachés sous des cartons, et que seuls leurs potes pleurent, feuilleton de la misère en France, cette guerre qui n’est pas menée pour les pauvres contre les riches par l’Etat français démissionnaire,

– ce jour-là p’t’êt’bien qu’on s’ra en France, pays des Droits de l’Homme.

Pour l’instant, on est en France, pays de la honte universelle et de la désespérance de la jeunesse.

Soyez heureux, les jeunes !

Vous serez souples, vous qui l’êtes déjà de corps et d’esprit !

Plus de statuts, tout sera permis sur vous, mais sans vous.

Vous pourrez faire la statue dans un hall de gare, manifester sans crier gare !, y z’en auront rien à foutr’, de vous !

Car, pour eux, c’est l’argent qui mène le monde.

T’es pas riche, t’es rien, rien du tout.

Mais si t’es riche, t’as tous les droits, le droit de rien faire aussi et de vivre comme un rentier sur la dette du peuple, de sucer le sang du peuple.

C’est ça, les nouvelles “obligations” publiques, payer la dette publique, la faire payer aux pauvres pendant que les riches capitalisent les intérêts de cette dette.

Merde !

Pourquoi vous croyez qu’l’esclavage a été aboli ?

Pour êtr’ rétabli, pardi !

L’esclavage, c’était pas une prise de guerre, être faits prisonniers et devenir esclaves.

Non !

L’esclavage a TOUJOURS été de monnayer la liberté humaine contre le remboursement de la dette.

T’es libre si tu paies ta dette !

Le prix de ta rançon.

Y’avait déjà des otages en temps de guerre, c’était les prisonniers.

En temps de paix, ce sont les ouvriers.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Si tu paies pas ta dette, t’as toujours le choix :

– la prison

– ou les travaux forcés, l’esclavage, quoi.

Aussi, pour mettre le peuple en esclavage, les banques ont compris le système :

– elles pénalisent tous les incidents de paiement, ajoutant de la dette à la dette.

De quel droit ?

Normalement t’es puni quand t’es responsable !

Sinon t’es pas COUPABLE.

C’est ça, le principe pénal, avoir VOULU ne pas payer.

Mais quand t’as pas voulu ?

Quand t’as VOULU tricher, mentir, VOLER comme les banques qui volent les pauvres gens !, oui, tu vas en prison.

Pas si t’es pauvre !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

C’est une clause EXONERATOIRE de responsabilité pénale et civile.

Si t’es riche, tu paies pour acheter le silence de tes accusateurs ou le silence des juges.

Mais quand t’as pas eu le choix !, de quel droit le pauvre va-t-il en prison et est-il expulsé de son logement ?

Alors que c’est l’Etat français qu’a laissé le “patron-voyou”, le “patron-voleur” s’casser avec la caisse à l’étranger pour délocaliser les richesses françaises !

– “Au voleur !”

A celui qu’a rien, on prend tout !

Et on ne lui laisse plus rien, que de la dette et encore de la dette à payer, jusqu’à ce qu’il finisse par payer de sa propre vie la dette de vivre sur cette terre, le pauvre.

Il est rayé des gens en vie par la faute de gros salauds d’riches qu’avaient pas besoin de son petit argent pour vivre.

Mais y faut bien s’faire respecter dans ce bas monde, non ?

Les gosses à l’orphelinat, le père au cimetière.

Ou les gosses et le père au cimetière, s’il a pas voulu partir tout seul.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

– Oh toi, Ducon, oui, regarde-moi, moi, COLUCHE !

Regarde-moi, toi le banquier qui fait payer à un pauvre 12 (douze) euros minimum le prix d’envoi d’un papier en courrier très ordinaire, s’il le reçoit, s’il est pas déjà mort, alors qu’un pli recommandé à la Poste, aujourd’hui, c’est aux alentours de 5 (cinq) euros !

Si c’est pas du vol, c’est quoi ?

Tu voles de plus de 50 % un pauvre qu’arrive déjà pas à boucler ses fins de mois !

Ca va ?

Quand tu t’regardes dans une glace, tu t’aimes, Ducon ?

Quelle honte, cette France de merde !

Et n’oublie pas, Ducon, de saluer le Grand Cornu,

– non Véro, sans majuscule, le “grand cornu” !

quand t’iras en Enfer,

rejoindre tes potes du gouvernement maçonnique, les “Lumières” de la République.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ceux-là, y z’auront bien mérité de la patrie, moi j’te l’dis !

___________________________________________________________________________

COLUCHE a trouvé super la trouvaille du Général De GAULLE, MACRON, le “patron-casseur”.

[Voir article précédent]

https://deuvosguard.org/2017/08/03/du-general-de-gaulle-lorsque-bruno-le-maire-sera-le-premier-ministre-il-sera-the-premier-ministre-mais-le-sera-t-il-car-lecrire-cest-lexposer-a-toutes-les-attaques-les-plus-vil/

Résultat de recherche d'images pour "général de gaulle président"

Donc il a demandé au Général s’il pouvait s’en inspirer à son tour pour écrire (faire écrire) un article par Bibi, dite “Véro” pour les intimes, ici présente.

Pour combien de temps encore ?

A voir avec le nouveau gouvernement.

Combien de temps ?

De temps à écrire avant d’aller en prison ou de finir dans un cimetière.

Le Général a donné son accord, à une condition :

– que l’article ne soit pas “trop” vulgaire.

Le Général De GAULLE considère qu’on peut écrire et décrire l’injustice sociale sans tomber dans la “vulgarité acrimoniale” [sic].

[Pour la vulgate vulgaire, comme moi, consulter le dictionnaire :

https://fr.wiktionary.org/wiki/acrimonial.

Avec le Général, je prends des cours de français. Parce que je vérifie, moi, que les mots “inspirés ” par le grand écrivain et historien [dit de lui par lui] existent bien. Pas vous ?]

Ensuite, chacun appréciera les efforts de COLUCHE qui a “limité” sa vulgarité à la seule nécessité “d’appeler un chat un chat”, dit-il.

Et un con un con.

Un M…, un…M…

Non, COLUCHE !

CENSURE.

Y s’marre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Résultat de recherche d'images pour "coluche"
Advertisements

Du Seigneur : – “Prier efficacement, c’est oser demander à Dieu d’intervenir dans vos vies ! Si vous ne demandez jamais de miracles, qui Dieu exaucera-t-Il ? Evitez les généralités, surtout dans les prières litaniques. ” Article du 18 juillet 2017 publié en retard, comme d’habitude.

 

Résultat de recherche d'images pour "Jésus en prière"

– “Je vous entends prier le dimanche pour tout le monde, c’est à dire pour personne, dit le Seigneur. Pour ne fâcher personne, plus précisément.

Vous demandez la paix, la paix que Je vous accorde lors de la messe à vous qui êtes présents et chargés de la répandre.

Vous demandez la paix dans un monde en guerre pour tout le monde, ennemis et amis.

Et vous me le demandez à Moi !

Insensés que vous êtes !

Ou hypocrites.

Je vais parler en images, par “paraboles”.

[Lorsque j’ai rédigé en partie cet article le 12 juillet, complété le 18 juillet 2017, j’ai été arrêtée dans l’écriture, bloquée par certaines difficultés herméneutiques. Mais le Seigneur pourvoit toujours. Donc le 14 juillet, Laurence, Sa voix, me portait la réponse attendue lors d’une retraite spirituelle.

“- Une parabole, c’est mettre en parallèle. C’est une liberté de langage pour mieux comprendre le message de Dieu”, a dit Laurence, parlant pour Lui.

Je pouvais donc mettre en parallèle deux situations géographiquement différentes, comme Il me le demandait.

Il y a des rencontres qui, avec Lui, en Lui, sont des paraboles humaines.

Entendre Sa voix/voie, par Laurence, c’est comprendre Sa Parole, l’Evangile.]

Résultat de recherche d'images pour "paraboles jésus"

Ainsi a parlé le Seigneur :

– Il est deux pays, l’un s’appelle le Soudan, l’autre s’appelle le Japon.

Pour le premier, le Soudan, la sécheresse sévit comme la guerre.

_______________________________________________________________

[ http://french.china.org.cn/foreign/txt/2017-07/08/content_41175558.htm

Afrique de l’Est/Sécheresse : 26,5 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire

Par : Yann |  Mots clés : Afrique de l’Est-sécheresse
French.china.org.cn | Mis à jour le 08-07-2017

Vendredi, l’agence humanitaire de l’ONU a déclaré qu’au moins 26,5 millions de personnes en Afrique de l’Est ont besoin d’une aide humanitaire à cause de la sécheresse sévère qui s’abat sur la région. […] ]

___________________________________________________________________

Pour le second, le Japon, la pluie l’inonde comme la paix dans votre monde, dans votre partie du monde, l’Europe autrefois bénie de vos voeux et par vos prières.

Mais vouloir la paix à tout prix peut provoquer des inondations de bons sentiments hypocrites et votre monde finit par avoir cette guerre qu’il ne veut pas mais ne peut éviter parce qu’il a peur.

La peur n’évite pas le danger.

Avoir de peur de mourir ne vous rendra pas immortels. “

___________________________________________________________________

http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/japon-le-bilan-des-inondations-monte-a-18-morts_1925746.html

Japon: le bilan des inondations monte à 18 morts

  1. Actualité

  2. Monde

[ Par AFP , publié le 09/07/2017 à 07:04 , mis à jour à 07:04 […] ]

Résultat de recherche d'images pour "inondation japon"

__________________________________________________________________

“Je vous entends ce matin demander la pluie pour tout le monde ou que le soleil brille pour tout le monde, sur le monde entier, dit le Seigneur.

Sans distinguer entre les différents protagonistes ou plutôt antagonistes, DISCERNER, surtout pas !, ceux qui sont vos alliés de ceux qui ne le sont pas, de peur de fâcher.

Ainsi Me demandez-vous d’intercéder pour faire régner la paix partout dans le monde, sans distinguer, DISCERNER, si la paix que Je vous accorde à vous, les Chrétiens, marque du Christianisme, est un don divin qui n’est pas accordé à tous, puisque tous ne demandent pas la paix, mais désirent la guerre puisqu’ils veulent conquérir la terre, la terre toute entière.

Vous êtes libres, hommes de peu de foi !

Comme eux sont libres, hommes d’une seule foi totalitaire et globalitaire.

S’ils ne demandent pas la paix, comment pourrais-Je la leur accorder et comment pourriez-vous la demander à leur place ?

Ils ont choisi la guerre et ce choix leur appartient.

Le Chrétien respecte la liberté de l’autre, même si l’autre choisit d’aller en Enfer.

C’est son choix, pas le vôtre.

S’ils ne demandent pas “pardon”, ces hommes d’une autre foi, une foi en un ange,

[Gabriel, non nommé]

ange qui n’est pas Dieu,

ce pardon qui est la condition sine qua non de la paix pour tous les crimes commis au nom de leur religion, cette religion “angélique” non pas divine, comment pourriez-vous leur accorder votre pardon en place de Dieu, accorder le pardon aux assassins de votre peuple, de Mon Peuple ?

Résultat de recherche d'images pour "gabriel archange mahomet"

Alors que le sang des victimes crient vers Moi, leur Seigneur !

Vous prenez-vous pour Dieu, ce qui est péché d’orgueil, le pire des péchés, pardonnant à Ma place les meurtres commis contre des enfants dans leur innocence et contre des femmes sans défense ?

Quel prêtre peut pardonner à un homme ses péchés s’il ne demande pas pardon et s’il ne se repent pas de ses fautes ?

La preuve de cette repentance étant sa conversion !

Si l’homme n’est pas chrétien et qu’il ne s’est pas converti, c’est qu’il a choisi un autre chemin qui n’est pas Mon chemin, votre destin.

Laissez-le se perdre si tel est son choix.

Vous avez le devoir d’annoncer la Bonne Nouvelle, pas de convertir à toute force et par la force.

Ne les imitez pas !

Hommes de peu de foi, hommes hypocrites qui ne voulez fâcher personne et n’hésitez cependant pas à fâcher Dieu avec vos prières “universelles” donc inutiles !

Comment pouvez-vous Me demander la paix pour le monde entier quand mon peuple au Moyen-Orient se meurt, si vous ne priez pas pour la victoire de vos frères chrétiens ?

Résultat de recherche d'images pour "martyr des frères chrétiens"

Vos frères chrétiens du Moyen-Orient sont en guerre, une guerre qu’ils n’ont pas voulue.

Et vous qui prétendez être en paix, vous préférez faire la sourde oreille à ces bruits de guerre qui vous dérangent, prêts à vendre vos frères chrétiens, à vendre leurs vies contre quelques années supplémentaires d’une paix très précaire qui vous tuera aussi, vous déjà battus, sans vous être battus, sans avoir combattu, à coups d’attentats non prévus par vous, toujours inattendus, ces coups d’éclat et coups d’Etat,

  • car ce sont des coups d’Etat successifs d’une religion qui veut vous soumettre, ces attentats, attentats qui qui vous ont déjà soumis par la terreur, votre peur de la mort.

A défaut de vous promettre le bonheur, cette religion vous promet le malheur si vous continuez à lui résister, le malheur sur cette terre.

Votre erreur, c’est d’avoir peur de mourir et de choisir de vivre comme des esclaves plutôt que de mourir en hommes libres, parce que vous avez peur de… souffrir et de… mourir !

Mais vous mourrez !, et vous souffrirez.

Vous le savez.

Car vous êtes mortels.

Et vous êtes faibles.

Mon Royaume n’est pas de ce monde.

Et la terre ne vous appartient pas.

Battez-vous pour défendre vos enfants, au moins vos enfants, ces innocents !

Résultat de recherche d'images pour "enfants chrétiens martyrisés"

Celui qui laisse mourir ses enfants, comment peut-il dire encore :

– “Notre Père qui êtes aux cieux” ?

Invoquer sous le nom de “Père”, “Abba”, celui qui est capable, en tant que père, votre Dieu, de tout donner à ses enfants, vous, les Chrétiens !

  • pour ensuite laisser perdre vos frères, les Chrétiens, les laisser se perdre ou se faire voler, violer, pendre, égorger, décapiter, en continuant de réciter par coeur, tous en choeur, mais sans coeur, le “Notre Père” dans des églises occidentales qui se vident, car vous êtes vides de tout amour fraternel ?

– est-ce cela, être chrétiens ?, vous demande le Seigneur.

Votre vie est vide de sens, car vous êtes INSENSES.

_______________________________________________________________

http://www.histoiredunefoi.fr/meditations-bibliques/920-je-ne-suis-pas-venu-apporter-la-paix-mais-le-glaive-matthieu-10-34

« Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. » Matthieu 10, 34

16 juillet 2012 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

[ Jésus disait aux douze Apôtres :
« Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.
Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison.
Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.
Qui veut garder sa vie pour soi la perdra ; qui perdra sa vie à cause de moi la gardera.
Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé.
Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité d’homme juste recevra une récompense d’homme juste.
Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : il ne perdra pas sa récompense. »
Jésus acheva ainsi de donner ses instructions aux douze disciples, puis il partit de là pour enseigner et prêcher dans les villes du pays.

Résultat de recherche d'images pour "glaive de dieu"

Matthieu 10, 34 – 42 ; 11, 1

Voilà une page d’évangile percutante, qui peut nous déranger sur bien des points. On pourrait, si on la cerne mal, ne plus y comprendre le Christ. Ne pas faire le lien entre Jésus « doux et humble de coeur », plein de miséricorde et de pardon, et qui nous demande instamment de nous « aimer les uns les autres », et ce maître exigeant qui nous demande littéralement de ne rien préférer à lui-même. Et pourtant cet évangile me parle profondément. Humblement, je crois pouvoir dire que je l’ai vécu. J’ai vécu une conversion si forte – mais sur les bases d’une foi incrustée profondément dès l’enfance – que je me suis attiré beaucoup d’inimitiés, jusque dans les plus proches parmi mes proches.

Je faisais ce que plus personne ne comprenait, je choisissais ce que plus personne ne me conseillait, mais au fond de moi, je savais que je le faisais par amour pour le Christ, pour répondre à son appel à un changement de vie radical. Pas forcément la vie « extérieure », puisque je vis dans le monde, mais pour ma vie intérieure, certainement.

Alors, pour comprendre profondément cet évangile, pour ne pas vouloir en arracher la page comme s’il ne « cadrait » pas avec le reste de la Parole du Christ, je peux témoigner que cet état de « guerre » avec l’entourage peut n’être que transitoire. Que lorsqu’on fait le choix absolu du Christ, qu’on lui a donné tous les gages de notre attachement premier à sa personne, il nous rend peu à peu toutes nos affections mises à mal, et que c’est alors en lui, par lui, que l’on peut trouver toutes les forces nécessaires pour demander pardon à son prochain blessé et pour accueillir son pardon, pour accorder le nôtre aussi à qui a eu à tenir pendant le temps de notre ajustement au Christ le rôle du « persécuteur ».

Oui Jésus, tes voies sont étroites et escarpées, mais quelle abondance de grâces sur le chemin qui mène à ta Vérité !

Image : La guérison du fils de l’officier à Capharnaüm Flandres, XVIe ]

« Jésus acheva ainsi de donner ses instructions aux douze disciples, puis il partit de là pour enseigner et prêcher dans les villes du pays. »

Jésus annonce qu’évangéliser, ce n’est pas être d’accord avec l’autre, encore moins se soumettre à l’autre au nom d’un « amour universel ».

C’est apporter le glaive, le fil de l’épée tranchant comme l’Esprit de Vérité.

Non pas pour tuer, mais pour ressusciter, renaître à la Vie éternelle.

Si tu préfères voir mourir autrui, ton frère, ta soeur, ta mère, ton père, ta ou ton voisin(e), ton ou ta collègue de travail et mourir toi-même dans le péché, au nom de la paix dans ce monde, paix qui n’a de réalité que dans un nom usurpé, libre à toi !

Tu mourras dans ton péché.

Plus vous parlez de paix, plus il y a la guerre autour de vous, une guerre qui se rapproche dangereusement de l’Europe autrefois chrétienne.

Parce que vous avez perdu la foi en CHRIST, vous êtes et vous vous êtes condamnés à la guerre.

– « A la Shoah », me demande d’écrire le Seigneur !

  • Le « Salut vient des Juifs ! », ne l’oubliez jamais.

_____________________________________________________________________

« Quand je ferai venir le glaive sur une terre, et que les habitants de cette terre auront choisi un homme parmi eux pour leur servir de gardien, si cet homme voit venir le glaive sur cette terre et sonne de la trompette pour avertir le peuple, et si chacun, entendant le son de la trompette, ne se met pas sur ses gardes et se laisse frapper par le glaive, son sang sera sur sa propre tête… Mais s’il se met sur ses gardes, il sauvera sa vie.

Si, au contraire, le garde a vu venir le glaive et n’a pas sonné de la trompette de sorte que le peuple n’a pas été averti, et que le glaive le frappe, ceux qui tomberont mourront à cause de leur iniquité mais je réclamerai leur sang à celui qui devait les garder ».

EZECHIEL XXXIII – 1 à 7)

Introduction « Les Prophéties de LA FRAUDAIS »

Le 1er mai 1985

Editions RESIAC

___________________

Résultat de recherche d'images pour "glaive de dieu"

____________________________________________________

Une guerre qui sera totale, globale, jusqu’à aboutir à une paix universelle qui n’est que la mise en esclavage de l’humanité toute entière !

Seul le Christianisme permet de tolérer d’autres religions, de préserver les traces historiques de religions aujourd’hui disparues.

En Egypte, avant l’Islam en Egypte, il y avait les Coptes, les premiers Egyptiens, les VRAIS Egyptiens, peuple non arabe, envahis par les Musulmans au nom du Jihad.

Aujourd’hui l’existence même des pyramides du haut desquelles dix siècles vous contemplent, pour reprendre l’expression d’un de vos anciens et valeureux chefs d’Etat, comme vous dites,

[Pour Jésus, il n’y a plus de chef d’Etat en France, mais seulement un « vassal »]

– aujourd’hui leur existence, l’existence des pyramides est menacée, comme est menacée l’existence des Coptes, premiers Egyptiens, premiers habitants du pays de Pharaon, derniers Chrétiens du pays islamique qu’est devenu l’Egypte, majoritairement peuplé et colonisé par des Arabes.

Arabes autrefois juifs et chrétiens, sémites avant de devenir eux-mêmes antisémites car musulmans, puisque colonisés eux-mêmes au fil de l’épée sanglante du Prophète Mahomet qui commande de tuer les mécréants, les Juifs et les Chrétiens.

Résultat de recherche d'images pour "prophète mahomet épée"

Les épées du Prophète MAHOMET, avec lesquelles, lui, a vraiment tué des hommes ! 

Le même mécanisme est à l’oeuvre, un Jihad de colonisation par le ventre puis par la guerre lorsque les Musulmans fanatiques se rassemblent, se ressemblent et se reproduisent comme des cellules cancéreuses, car porteuses du cancer de la guerre, de la division par la haine, pas pour sauver, mais pour tuer.

Division des sexes, avec son lot d’interdictions rituelles, en fait plus culturelles que cultuelles, propres à une civilisation primitive, interdictions faites aux femmes de se rendre visibles, d’EXISTER .

Alors que même les Bédouins du désert accordaient plus de liberté à leurs femmes, piliers de leurs tentes, la TENTE, la Tente du Monde. La femme possédait les biens. Aujourd’hui l’Islam a dépossédé la femme de tous ses biens, même du bien, du droit absolu d’être une femme LIBRE.

[ – Souvenez-vous de la tente de Moïse ! La Tente de la Rencontre avec Dieu dans le désert, là où se manifestait la colonne de nuées. Dieu parlait face à face avec Moïse.]

Division des religions !

Quand Jésus explique à la Samaritaine, une femme mariée cinq fois et vivant avec un sixième homme, que viendra le temps où les hommes n’adoreront plus Dieu dans un temple, le Temple de Jérusalem, ou sur une montagne, la montagne de Samarie, car Dieu est esprit,

– le Prophète Mahomet, lui, préconise la Reconquista, le Jihad, par le sang et la mort, pour conquérir la Terre et bâtir des mosquées, lieux d’adoration d’un Dieu qui s’incarne dans la pierre, la pierre du coeur, des coeurs de pierre, la Kaaba, la « Pierre Noire » alors que Dieu est esprit, donc adorable partout et en tous lieux.

Quand Jésus s’adresse à une femme pécheresse, ayant divorcé cinq fois, vivant dans le péché, sans être mariée avec un sixième homme, qui plus est samaritaine, donc détestée des Juifs,

[- « Comment ? Toi, un Juif, tu me demandes à boire à moi, une femme samaritaine ! » Jean IV, 9. Femme impure et donc ennemie]

– c’est pour lui demander de l’eau, à elle, la femme,

[la femme, être impur selon l’Islam, que les hommes de la Mecque au coeur de pierre auraient faite lapider, à coups de pierres, des pierres noires de leur haine des femmes]

– pour finalement lui offrir l’Eternité, l’Eau Vive de Son amour.

Résultat de recherche d'images pour "jésus et la samaritaine"

Car Jésus a aimé la Samaritaine et Jésus aime toutes les Samaritaines et toutes les Palestiniennes, femmes adultères. Si Jésus n’aime pas le péché, Il aime les femmes et les hommes pécheurs. Il est venu pour les sauver, pas pour les tuer !

Quel homme oserait encore aujourd’hui s’opposer à une foule d’hommes musulmans en colère voulant lapider une femme adultère jetée à terre pour leur plaisir ?

Car la femme n’a pas péché seule, ni seule, étant avec un autre homme, ni toute seule, puisque TOUS sont PECHEURS, tous ces hommes lapidaires.

[ Lien pour une méditation orthodoxe

http://www.spiritualite-orthodoxe.net/samaritaine_orthodoxie.html ]

Mahomet fait lapider les femmes adultères et piège Dieu dans des lieux d’adoration idolâtres comme la Mecque, adoration d’une pierre venue du ciel, une météorite tombée de plus haut que le toit des maisons humaines comme aux plus lointains temps d’une humanité préhistorique superstitieuse et idolâtre redoutant la colère des dieux d’en-haut.

Le Royaume des Cieux est dans le coeur des hommes, nous a appris le Seigneur.

Résultat de recherche d'images pour "jésus et la samaritaine"

Qui libère l’Homme en l’homme, les hommes ?

Pas Mahomet.

Qui sauve l’Homme en l’homme, qui sauve les hommes ?

Pas Mahomet.

Sur le Mont du Temple, à Jérusalem, des Musulmans fanatiques ont « colonisé » le Temple de Jérusalem et en interdisent l’accès aux autres croyants, s’accaparant le monde au nom de leur foi totalitaire et globalitaire.

Hommes,

[que des hommes !, pas de femmes, jamais, êtres impurs]

hommes au coeur de pierre, le cul levé vers le ciel comme l’hommage de l’animal au dieu-bête, dans un acte de prosternation qui nie aux autres hommes le droit d’exister autrement qu’eux existent !

Germes de guerre ou semence de paix ?

Je vous ai demandé de juger l’arbre à ses fruits, le Prophète à ses actes.

Le Prophète Mahomet porte le péché communautaire, son péché communautaire, celui de la transgression suprême :

– « Tu ne tueras point ».

Aucun autre prophète sur cette terre n’a porté l’épée contre les hommes de Dieu.

Car tous les hommes sont des créatures de Dieu.

Rappelez-vous :

____________________________________________________________________

[Matthieu 10.

24. Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur.

25 Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison!

26 Ne les craignez donc point; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.

27 Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits.

28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

29 Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père.

30 Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés.

31 Ne craignez donc point: vous valez plus que beaucoup de passereaux.

32 C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux;

33 mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.]

Résultat de recherche d'images pour "jésus et les oiseaux"

________________________________________________________________________

Priez pour la conversion de vos ennemis !

Car si vous voulez la Paix, il ne peut y avoir de paix qu’en terre chrétienne.

Si vous priez pour la paix UNIVERSELLE, vous priez pour recevoir la pluie en période d’inondations et vous aurez le déluge ou du soleil en période de sécheresse. Donc vous serez sur terre comme en Enfer.

Avoir soif, c’est être au purgatoire.

En Enfer, il n’y a plus ni soif ni faim, il y a juste la souffrance à l’état pur, la souffrance de l’autre, celle que vous avez fait subir à l’autre, sans rémission possible.

Ou celle que vous avez laissé faire par l’autre, alors que vous pouviez intervenir pour sauver un(e) des vôtres.

Car laisser faire, laisser quelqu’un d’autre faire souffrir un(e) innocent(e), c’est faire souffrir.

C’est comme si vous-même étiez l’auteur de la souffrance commise par l’autre et  subie par l’autre.

Vous avez vu, vous avez entendu, vous avez su, mais vous n’avez rien fait.

Matthieu 7

7 Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.

8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.]

Si vous saviez chaque jour le nombre de miracles accomplis par Dieu !

En particulier chez les Musulmans, Jésus les appelant à venir Le rejoindre pour soulager leur fardeau et ne plus subir le joug de leur religion née de la parole d’un ange.

Le Berger a pris Son bâton de berger pour aller au-devant de Son peuple, les Sémites.

_______________________________________________________________

Jésus et la femme samaritaine (Jean 4. 1-42)

[ 21 «Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.

22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons,

car le salut vient des Juifs.
23 Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont là les adorateurs que recherche le Père.
24 Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.» ]

https://chretien.news/seulement-7-familles-chretiennes-a-qaraqosh/

Résultat de recherche d'images pour "salut vient des Juifs"

__________________________________________________________________

Le Seigneur me rappelle qu’Il m’avait demandé d’écrire sur Chérifa, la Musulmane yéménite, plus chrétienne qu’aucune d’entre nous, elle qui avait refusé d’abandonner Isabelle l’étrangère, otage chrétienne aux mains de ses ravisseurs quand elle fut enlevée.

Chérifa, l’interprète yéménite, avait demandé aux preneurs d’otage de pouvoir rester aux côtés d’Isabelle pour ne pas la laisser seule.

Elle, la Musulmane, avait choisi de partager le destin de la Chrétienne, Isabelle PRIME. Dans cet article j’annonçais la libération future d’Isabelle PRIME, ce qui est advenu. 

[ Vous retrouverez l’article sur mon blog, article écrit avant la guerre au Yémen, le 26 février 2015.

https://deuvosguard.org/2015/02/26/enlevement-au-yemen-dune-francaise-chretienne-isabelle-prime-nom-qui-rime-avec-rancon-et-dune-yemenite-musulmane-qui-sest-sacrifiee-pour-la-suivre-dans-cette-epreuve/  ]

Le Seigneur vous demande de vous rappeler Chérifa et de partager avec Chérifa le destin tragique du Yémen.

Consolez le coeur de Jésus, le coeur de l’Homme !

Ayez soif de paix et priez pour la victoire des Chrétiens, pour la consolation de Chérifa, la Musulmane et pour la libération du Yémen !

Son Seigneur ne l’a pas oubliée, elle, Chérifa. Il ne l’oubliera pas.

____________________________________________________________________________

Matthieu 10
[ 41 Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste.

42 Et quiconque donnera seulement un verre d’eau froide à l’un de ces petits parce qu’il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense. ]

_______________________________________________________________________


Matthieu 25:40
[ Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.]

__________________________________________________________________________

Notre Seigneur n’oublie pas le Yémen et il nous sera compté le sang versé au Yémen, à cause de Chérifa la Juste.

Le Seigneur ne me fait jamais écrire un article « par hasard », le « dieu-hasard » des francs-maçons qui n’est que la signature de leur ignorance et de leur incompréhension du monde visible et invisible.

– Ô Chérifa, la Yéménite de Son coeur, si chère à Son Coeur, Coeur de Jésus, notre remords collectif !

Plutôt notre péché collectif.

Car nous n’avons pas pitié de toi ni de ton peuple.

– Ô Chérifa, entends notre prière pour toi et pour ton peuple car le Seigneur, Lui, ne t’oubliera pas !

Insensés que vous êtes !

Vous priez pour la paix universelle.

Mais la paix, vous l’aviez avec l’Etat Islamique !

Laissant un Califat s’instaurer aux portes de l’Europe et de l’Afrique, il n’y avait plus de guerre.

Pourtant, quelle misère pour vos frères chrétiens !

Et les Yézidis, pratiquants d’une religion minoritaire, quels crimes avaient-ils commis pour être traités plus mal que ne seraient traités dans vos pays occidentaux les chiens abandonnés, sans collier, errant dans vos rues ?

Condamnés à mort par la fourrière inhumaine et par la main humaine qui les avait nourris autrefois.

Comme l’est aujourd’hui le Christianisme, image de la misère dans le monde, ne faisant pitié à personne mais sommé d’avoir pitié de tous ceux qui veulent sa mort !

Priez pour la Paix veut dire “Priez pour la conversion de vos ennemis”.

La prière de paix dans un temps de guerre, c’est de prier pour la victoire de vos frères chrétiens car le temps présent du Moyen-Orient est le temps futur de l’Occident athée.

Résultat de recherche d'images pour "christianisme moyen orient"

________________________________________________________________________

Seulement 7 familles chrétiennes seraient restées dans ce qui était autrefois la plus grande ville chrétienne d’Irak

ParLa Rédaction

-mardi 25 avril 2017

[ Il resterait à peine sept familles chrétiennes à Qaraqosh (Bakhdida), une ancienne ville biblique où prospérait le christianisme. […]

[ « Mon cœur va aux pasteurs dans cette région. La plupart de leurs congrégations sont maintenant dispersées partout dans le monde. En tant que bergers, ils veulent aider leur troupeau. Ils veulent pouvoir le soigner et le protéger, mais jusqu’à ce qu’il y ait un rétablissement politique, cela n’arrivera pas », a ajouté Graham. Et de conclure : « Voulez-vous me rejoindre en priant pour eux ? ».]

__________________________________________________________________

Si les anciens d’Israël et leurs prophètes avaient prié comme vous priez aujourd’hui, plus pour leurs ennemis que pour eux-mêmes, plus pour leurs ennemis que pour leur propre peuple, le peuple de Dieu, le Seigneur leur aurait-Il accordé la victoire sur leurs ennemis ?

Non, sans aucun doute.

Et Israël n’existerait plus.

Mais les Juifs seraient-ils contents aujourd’hui d’être devenus les amis de leurs ennemis, gratification orgueilleuse de ceux qui se croient supérieurs aux Chrétiens martyrisés et qui pensent n’avoir rien à craindre de leurs adversaires, en faisant montre d’une grande lâcheté et en reniant leur foi ?

Péché d’orgueil et de vanité humaine.

Il faut toujours craindre l’Adversaire, le MAL, le “MAL-in”.

– “Délivre-nous du MAL”, c’est ma prière UNIVERSELLE, celle que Je vous ai laissée.

Il vous est donc permis de prier pour votre DELIVRANCE, pour être délivrés, LIBERES de vos ennemis, de l’Adversaire, du “MAL-in”.

Si Dieu vous a sortis du pays d’Egypte, peuple d’esclaves, ce n’est pas pour redevenir des esclaves.

Ces esclaves, signe des temps, appartenant à une religion qui ne condamne pas l’esclavage mais préconise l’esclavage ou la mort pour les Chrétiens… et autres chiens de mécréants !

Résultat de recherche d'images pour "prière chrétienne du matin"

Je vous interdis de prier pour l’universel, “le monde” ou ce qui n’existe pas, généralités sans intérêts, sans intérêts partisans.

Vous refusez de “prendre parti”.

Et ce refus n’est pas amour mais lâcheté, peur de paraître “partisans”, d’être jugés par ceux du monde comme étant “non-pacifiques”, un monde qui exploite votre lâcheté pour exploiter l’Homme, les hommes.

La Lumière éclaire les ténèbres. Elle ne peut être à la fois l’obscurité et la lampe.

Il ne peut y avoir de paix sans justice.

Faites justice !

Rendez justice aux opprimés.

Et vous aurez la paix.

Rendez justice à mon peuple martyrisé et vous aurez la paix.

Car “Je” est singulier et Dieu n’aime pas la foule.

A la religion universelle du “TOUS PAREILS”, religion du XXIème siècle, Jésus oppose la religion de la “singularité”, la religion de l’Homme à l’homme.

Le CHRIST, c’est une rencontre UNIQUE entre l’Homme et un homme.

Ce n’est JAMAIS PAREIL.

Chaque histoire est différente.

Chaque amour est UNIQUE.

Car nous sommes UNIQUES et UNIS dans la même foi.

Sans jamais, non JAMAIS, être PAREILS.

Acceptez vos différences en Moi qui sont vos richesses.

Unissez-vous mais ne vous uniformisez pas !

Jamais.

Le Seigneur a en horreur les tours de Babel et Paris, la grande prostituée de luxe, l’apprendra à ses dépens.

Fuyez le mondialisme qui est la source du terrorisme.

Retrouvez le goût de la terre et de sa singularité inscrite au coeur de ses terroirs.

La France est une et indivisible mais riche de tous ses terroirs.

Refusez de ressembler aux autres cultures.

Redevenez français !

Sauvez vos paysans, gens du pays qui sont dépossédés de la terre, dépossédés de leurs terres par les agnostiques hérétiques d’une République maçonnique pour pouvoir vendre la France, une France débitée en morceaux pour ces pourceaux de riches, qui tuent les gens du pays France sans charité chrétienne aucune !

Résultat de recherche d'images pour "SUICIDE DES PAYSANS"

Chaque fois qu’un paysan se suicide, c’est comme si ces riches s’aspergeaient la tête de son sang, du sang de la terre de France.

– Moi, je n’oublierais pas !, dit le Seigneur.

Résultat de recherche d'images pour "SUICIDE DES PAYSANS"

__________________________________________________________

[…] il est des circonstances où, suivant l’ordre exprès de Jésus-CHRIST, ils doivent élever la voix, affronter les périls et les dangers, faire profession ouverte de leur foi, et la sceller même, s’il le faut, de leur sang, suivant la belle expression d’un Père de l’Eglise, afin que ce sang devienne une nouvelle semence des Chrétiens ; craignant à juste titre, s’il se taisoit, lorsqu’il n’est plus permis de se taire, d’être traité par le Père de famille comme un gardien infidèle de la maison qui lui avoit été confiée, et jetté dans les ténèbres extérieures ; redoutant, plus que les tourmens et la mort, d’entendre, au grand jour des vengeances du Seigneur [le jour de la Vendange], sortir de sa bouche divine, ces terribles paroles : “Parce que vous m’avez renié sur la terre, je vous renierai devant mon Père qui est dans les cieux ; puisque vous avez rougi de moi devant les hommes, je rougirai de vous devant mon Père qui est dans les cieux.” […] ]

Déclarations et Protestations de Messieurs les Députés des Trois Ordres

aux Etats Généraux de 1789,

Contre les décrets de l’Assemblée dite Constituante

A Provins, de l’imprimerie de LEBEAU

A Paris, chez LE NORMANT, […]

DELALAIN […]

M. DCCC. XIV. ]

Publié par Jacques, marquis de Clermont-Mont-Saint-Jean

______________________________________________________________________________

Cet article aurait dû être publié avant, bien avant.

Que le Seigneur me pardonne !

J’étais en retraite spirituelle.

Période d’interrogations personnelles, de doutes multiples…

Entretemps de grands incendies ont frappé le Sud de la France.

De toutes façons, ceux qui ne veulent pas croire ne croiront jamais et endurciront leur coeur.

Alors, croyez-le ou pas si je vous écris que cet article précédait l’avènement des incendies.

Retenez simplement que, comme pour les incendies, il faut savoir prier pour que la pluie tombe !

Arrêtez de prier pour qu’il fasse beau partout dans le monde,

– ce qui est une HERESIE !

Osez prier pour demander la victoire des Chrétiens car la Paix dépend de la victoire des peuples chrétiens.

Osez prier pour demander la conversion de vos ennemis, car la Paix est chrétienne et est donc accordée aux Chrétiens.

PAX CHRISTI

Si vous préférez prier pour que le soleil brille pour vos ennemis comme pour vos amis, c’est votre problème.

Tant pis pour le Soudan et tant pis pour la France !

Rappelez-vous les prières processionnaires dans vos campagnes françaises pour faire pleuvoir.

Résultat de recherche d'images pour "pax christi"

Retrouvez la foi de votre enfance.

Et relisez les Evangiles.

Le Seigneur commande aux éléments, aux quatre éléments de la Terre.

Dieu fait pleuvoir.

Si vous le croyez !, vous serez exaucés.

 

De COLUCHE : – “Je t’aime, Justin (TRUDEAU) !” qu’y dit the “Yes, Man !”, Emmanuel MACRON, à son miroir, çui qui lui répond : – “Moi non plus !” lors du speed dating de la jet set, le G7.

Résultat de recherche d'images pour "justin trudeau emmanuel macron"

 

Qu’y sont mignons, tous les deux !

C’est là qu’on réalise qu’y sont clonés nos dirigeants à l’heure actuelle, sortis du même moule avec le même mignon p’tit cul moulé dans leur pantalon serré, la “realpolitik”.

Deux love boys qui s’lovent ou pas…

– Pass’que c’était lui, pass’que c’était moi !

Love boy day

Résultat de recherche d'images pour "love boy day"
Résultat de recherche d'images pour "solitude tristesse"

Après étonne-toi que ces deux mecs, deux beaux m^^a^^^les, y s’en foutent des filles !

Et du droit des femmes.

Il suffit qu’ils soient pour que le monde fût,… soit,… enfin, est,… Quoi !?

Tu comprends pas ?

“Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé”

Moi !

Si je me manque, c’est sûr que tout est dépeuplé piss’que j’existe plus.

Sans moi, le monde n’existe plus.

Narcisse, y s’est noyé tout seul dans son propre reflet ! Pourtant, y l’était pas bourré !

Résultat de recherche d'images pour "narcisse mythologie"

Y l’était juste amoureux,… de lui.

Comme eux deux.

Moi, j’sais pas qui aime qui.

Ce dont j’suis sûr, c’est qu’y s’aiment d’abord eux !

Résultat de recherche d'images pour "narcisse mythologie"

Et pas nous, les pauvr’s cons qu’avons voté pour eux.

Et pis, d’abord, pourquoi tu voudrais qu’y t’aime, ton jeune et beau président ?

T’es beau, toi ?

T’as vu un peu quelle gueule tu as ?

Quoi, qu’est-ce qu’elle a, ta gueule ?

– “Qu’est-ce qu’elle a, ma gueule ?” Qu’y gueule le “Jojo” national, Johnny national.

Sauf que lui, y l’est beau.

Quand y dit ça, y peut le dire, lui, piss’qu’y l’est beau :

– “Qu’est-ce qu’elle a, ma gueule ?”

Résultat de recherche d'images pour "calotte curé"

Aucun risque que tu t’retrouves tout seul, mon Johnny, parole de COLUCHE  ! 

T’as toutes les filles qui mouillent leur culotte  quand y chante ça.

Même ceux qui portent la calotte et une robe et qu’interdisent aux femmes d’avoir la même robe dans leur église.

Remarque, y’en a une autre qui doit être jalouse, c’est la “Colombine à pine alpine”.

Parfois, c’est plus dur d’être aimé que d’aimer.

Et être aimé par une “Colombine” qu’est dev’nu Ministre de ton Intérieur et qui tient ta baraque, faut faire gaffe, moi j’te l’dis !

On sait pas d’quoi est capable une Colombine avec toutes ses combines quand elle est amoureuse grave.

Dans la “commedia dell’arte”, y paraît qu’la “Colombine” est une personne flatteuse et corrompue, à la langue bien pendue, comme tous les domestiques et les larbins d’son époque.

Dans la vie politique, c’est pareil.

Résultat de recherche d'images pour "gérard collomb emmanuel macron"

Vont-ils se rouler une pelle ou pas ? Une pelle à gâteau, un gâteau à partager, pas un rateau.  Moi, à chaque fois, j’la sens venir, la pelle ! La pelle à rateau…

Y faut s’méfier, surtout de ceux qui tiennent ta maison ou prétendent tenir ta maison, ton intérieur. C’est les pires !

Pour eux, qu’ont une mentalité de larbins, y’a qu’la raison du plus fort qui compte.

Malheur aux vaincus !

Si le lamentin se lamente, l’amant qu’a bon teint feint de rien entendre, vu qu’il a plus rien à attendre de l’autr’ qui chouine.

S’y suffisait d’s’appeler “Colombe” pour d’venir le symbole de la paix, ça s’saurait !

Et ça s’saura très vite, double SS, comme SS, s’il fout la paix aux terroristes ou pas, le “néo-colon”.

Tu l’as dit !

Harakiri… Hara-Kiri, coupe-lui l’zizi !

C’est pas moi qui l’ai dit, si, c’est toi !, piss’que tu m’lis.

C’est çui qui m’lis qui l’dis !

Donc pas la pine d’envoyer Véro d’vant les tribunaux, encore à cause de moi.

Piss’que c’est d’ta faute, à toi.

Bah, mon con, tu vas en avoir des problèmes, avec le “Colon”.

Image associée

Essaie d’dire “Je t’aime !” pour voir ?

Ouaip, mets-y un peu plus de conviction, quoi !

Allez, encore un effort…

T’y es presque !

Il adore…

Continue !

T’es dans le rythme et le bon.

Tu tiens le bon bout et t’es dans l’coup !!!

Ne lâche pas !

C’est ça , oui !

– “Alors, mon gros lapin, tu tapines ou t’admires ma pine ? C’est tout, mon loup, tout c’que tu sais faire ? Allez, viens voir un peu, taquine la bestiole, tu verras, c’est drôle. C’est transgenre et sans âge. Tous les publics et tous les pubis sont admis.”

Résultat de recherche d'images pour "mon lapin"

Tu vois, la vie politique, ça a du bon, parfois.

Le meilleur des “poliputes”, c’est çui qui tapine le mieux et qui taquine le mieux, pas l’goujon, mais tous les cons.

Tu veux qu’je te dise à quoi va ressembler le projet de loi de moralisation de la vie politique ?

C’est comme de vouloir rendre plus propre la cuvette de tes chiottes quand tu conchies les autres pass’que tu t’chies sur toi.

Les autr’s, c’est le peuple.

Pass’que ces gens-là, vos élus, y z’aiment qu’eux-mêmes.

Mais y z’aiment encore plus l’argent !

C’est vrai, quoi, quand tu tapines, c’est pour le fric, pas pour le plaisir de t’faire niquer.

Et, dans un débat, quand y font semblant de polémiquer, c’est pareil, c’est pour le fric.

Par contre, eux, y z’ont grand plaisir à t’niquer, Ducon !

FORNIQUER rend plus fort, qu’y disent.

Surtout les “Jean-Foutre” !

Mon Lapin Quotidien : Numéro Un – (Placid / Étienne Lécroart / Max Andersson / Dorothée De Monfreid / Vincent Pianina / Lisa Mandel / Lewis Trondheim / Grégoire Carlé / Jean-Yves Duhoo / Vincent Vanoli / Nicolas Mahler) – Humour [BDNET.COM]

Qu’est-ce que t’en as foutre, de tous ces cons ?

C’est pas à moi de te poser cette question, Ducon.

Tu devrais déjà en avoir la réponse.

– Rien, t’en as rien à foutre !

Là, on est d’accord.

Alors, qu’est-ce que t’attends pour te marier avec un autre élu, l’élu de ton coeur ?

Pas çui qu’les médias veulent t’imposer.

J’me demande quand est-ce qu’y va faire son “coming out”, le “Microbe” ?

– “Justin TROUDUC, voulez-vous épouser Emmanuelle ?”

– “Ô—-hhh !, shocking, so^^oo^^ shocking.”

Ouaip, c’est une Histoire d’Ô avec Emmanuelle.

Résultat de recherche d'images pour "histoire d'ô emmanuelle"

Putain, qu’elle était belle, Emmanuelle, dans son fauteuil présidentiel !

On aurait dit la roue d’un paon, tu sais, le dossier en osier du fauteuil d’Emmanuelle, la roue du paon qui sait qu’il est le plus bel animal de la terre.

Une Histoire d’Ô, une histoire de “soumission” qui se termine “mâle”.

Pour la France !

Moi, je dis que ça sert à rien d’être intelligent, le plus intelligent, quand on est le “Roi des cons”.

Les cons, c’est vous !

Résultat de recherche d'images pour "wolinski charlie hebdo"
Le Roi des cons achète AL-LAH la concorde !
Résultat de recherche d'images pour "wolinski charlie hebdo"
Les cons, c’est nous, c’est eux, c’est vous, surtout !
Résultat de recherche d'images pour "le roi des cons"

Exercice de médiumnité en direct et correction : L’avertissement du Général De GAULLE écrit le 04 mars 2017 est devenu compréhensible le 07 mars 2017 car effectif : “La dette de François FILLON est le problème à venir… !” L’avertissement du 04 mars 2017 était en rapport avec l’article du Canard Enchaîné à paraître demain, le 08 mars 2017, article relatif à un prêt personnel du candidat François FILLON en 2013.

 

Résultat de recherche d'images pour "surréalisme peinture"

L’article du 04 mars 2017 publié sur mon blog avait été écrit “intuitae” sans que j’en aie compris alors toute la portée et donc tout le “sens”.

Je pensais que l’avertissement du Général De GAULLE se rapportait au PenelopeGate.

[https://deuvosguard.org/2017/03/04/colere-du-general-de-gaulle-qui-se-presente-a-moi-en-visite-eclair-un-eclair-dans-un-ciel-orageux-laffaire-francois-fillon-une-affaire-qui-tombe-a-point-nomme-pour-imposer-un-candidat-uniforme/]

Mais non !

Le 04 mars 2017, le Général De GAULLE avertissait sur l’avenir, une histoire de remboursement de dette concernant François FILLON.

Pas sur le passé !

Et moi j’ai essayé de “faire coller” cet avertissement à une réalité que je connaissais, de l’adapter aux données objectives, plutôt que d’accepter d’écrire tout simplement ce que m’inspirait le grand homme.

J’en ai donc conclu à tort que le Général De GAULLE demandait à François FILLON de rembourser la dette du “PenelopeGate”, les salaires des emplois fictifs.

Lorsque je lis des livres sur la médiumnité ou que je regarde la série “Médium”, je suis en admiration devant ces voyants qui comprennent tout, immédiatement, obtiennent tous les renseignements qu’ils veulent, parfois jusqu’à un numéro de plaque d’immatriculation ou une série de chiffres correspondant au numéro d’une carte bancaire.

Pour moi, j’avoue que ce n’est pas toujours simple.

J’essaie du mieux que je peux de transcrire, c’est à dire traduire ce que je reçois.

Et comme ce ne sont pas des mots, mais plus souvent des “concepts”, de la pensée pure, j’ânnone, je bute et je trébuche.

Donc je n’irais pas tricher, rectifier ce que j’ai écrit le 04 mars 2017.

Je laisserais l’article en l’état.

Car c’est un témoignage vrai de la “visite” d’un grand homme et de la preuve d’un malentendu entre une voyante et un homme d’Etat, malentendu qui repose sur l’interprétation d’un avertissement en lien avec une réalité future devenue INDENIABLE.

Général De GAULLE : – “Je vous ai compris”

Le 04 mars 2017, j’ai reçu un Général De GAULLE en colère, trépignant et bouillonnant de colère pour une histoire de dette à rembourser.

Cette affaire concernait François FILLON.

C’était une autre affaire, en plus du “PenelopeGate”, ce que je n’ai pas compris de suite.

D’où la colère “légitime” de l’ex-Chef du Parti Gaulliste, le soi-même, le seul, l’unique Général De GAULLE.

En plus, j’ai une excuse pour n’avoir pas compris de suite.

Charles, quand il est en colère, est encore moins accessible qu’en temps ordinaire.

Déjà que…

Et c’est peu dire  !

A un certain moment, il m’a fait écrire “automatiquement” que je ne comprenais pas ce qu’il voulait me dire.

J’ai effacé cette auto-critique, estimant que les lecteurs ne comprendraient pas ce que je ne comprenais pas moi-même.

Donc ?

Comment faire ?

Mettez-vous à ma place !

Votre patron vous appelle dans son bureau et vous somme d’envoyer un courrier de mise en demeure à un créancier.

Il y a un brouhaha pas possible tout autour de vous à cause de travaux en cours sur des lignes extérieures, des câbles et des antennes.

En plus, votre patron, entre deux mots dictés, vitupère et s’énerve, ce qui coupe la communication.

Et quand vous proposez une relecture commune du courrier, il est déjà parti pour un autre RDV urgent qui ne peut pas attendre.

– “De toute façon, vous saurez bien trouver les mots qu’il faut !”

Pas toujours.

Je n’étais pas loin.

Une dette, l’obligation de rembourser, une dénonciation catégorique d’un “coup monté”, d’un assassinat politique,

[Ouf !, le Général est d’accord sur les termes]

Et puis quoi ?

L’affaire du PenelopeGate n’était-elle pas terminée, Mon Général ?

Bah non.

Ce n’était que le début du début du déversoir d’ordures et de déchets.

Résultat de recherche d'images pour "poubelle"

Il y en a qui aiment faire les poubelles de la République, ce qui interroge et devrait interroger nos élus, vos élus politiques, sur la surveillance qu’ils ont laissée s’instaurer au nom de l’Etat d’urgence.

Ce n’est pas faute de l’avoir écrit  et de vous avoir prévenus !

Toute cette surveillance a moins pour objet les jihadistes qui se contentent de tuer le peuple, ce dont se foutent éperdument vos/nos politiciens, que de surveiller les opposants au régime en place, un régime national-socialiste.

– Combien de fois faudra-t-il vous le répéter ?

Me fait écrire encore le Général De GAULLE.

Il serait temps que vous abolissiez ce qui va causer votre propre mort politique.

Le droit de surveiller sans aucun droit ceux qui s’opposent au gouvernement socialiste.

Ce sont les lois que vous avez fait voter qui leur permettent aujourd’hui de vous tuer politiquement.

– L’avez-vous compris ou êtes-vous devenus totalement idiots, des idiots inutiles ou trop utiles, votant à la demande pour ce régime, qui est un régime de République bananière pourrie, des lois destinées à vous neutraliser, bande d’imbéciles ?

[ – Mon Général, moins fort !

J’ai mal aux oreilles.

Les oreilles internes. ]

– Des oreilles d’âne ! Me rétorque le Général, fâché que je n’ai pas suffisamment développé l’affaire à venir de la dette et de son remboursement, la croyant une affaire passée, celle du PenelopeGate.

– Le peuple sera dans la rue, prévient à nouveau le Général De GAULLE, et vous serez tous tout nus pendus à la plus haute branche, vous tous, parce que vous n’aurez rien vu venir de ce qui vous attend. La fin de la Vème République ! La fin de votre Régime. Et pas pour avoir une VIème République. Non ! Les Français en ont trop marre de vos magouilles de fripouilles. Vous êtes des andouilles !

Vous serez remplacés par des soldats.

Et je ne suis pas sûr, affirme le Général De GAULLE, que ces soldats seront des soldats français. Mais ce dont je suis sûr, poursuit le Général, c’est que les soldats français les accueilleront mieux qu’ils n’accueillent vos lois imbéciles, bande de débiles.

Résultat de recherche d'images pour "militaires dans nos rues"

La dictature des lois iniques tue la Vème République.

Et qui votent ces lois iniques ?

Vous, les Parlementaires !

Et maintenant qu’allez-vous faire pour contrer cette surveillance qui porte atteinte à tous vos faits et gestes ?

Même quand vous allez pisser, “ils” le savent.

Vous n’avez pas d’autre choix que d’être parfaits ou de vous soumettre.

Pour François FILLON, sachez-le, ces “ânes-arnaques”, “ils” espèrent qu’il n’aura pas d’autre choix, étant imparfait, que de se démettre.

La surveillance, c’est une atteinte aux libertés individuelles.

Mais vous étiez trop bêtes, convaincus de votre excellence et de vos protections parlementaires pour comprendre que, plus jamais, vous ne serez libres… vous aussi !

Comme ces gens du peuple que vous méprisez si fort dans votre for intérieur.

Telle est votre vérité aujourd’hui.

Seul un pantin, une marionnette peuvent être élus.

Ou réélus.

C’est à dire une femme, un homme, candidats présidentiables dont d’autres, dissimulés dans l’ombre du pouvoir, tirent les ficelles pour les actionner et les façonner comme ils veulent qu’ils soient et qu’ils paraissent à vos yeux.

Ou les démissionner quand ils n’en veulent plus.

Tout est affaire d’apparences dans ces affaires.

Soit vous votez pour un homme imparfait, en toute connaissance de cause, mais pas de toutes ses fautes aussi innombrables que les vôtres.

(Au moins vous le savez coupable tout comme vous, pas différent de vous, humain, en bref.)

Soit vous votez pour un-e

[idéal/illusion ? Les deux mots se télescopent sans que j’arrive à choisir]

humain-e

qui n’existe pas.

Une femme, un homme parfaits.

Et vous aurez le programme que vous ne voulez pas car le programme pour lequel vous votez n’existe pas.

C’est un hologramme, l’homme du futur.

Pas plus que n’existe l’homme qui prétend faussement l’incarner !

– “Et pour François FILLON, Mon Général ?”

Résultat de recherche d'images pour "françois fillon fils"

– Le pauvre

[(?) il me semble que c’est ce que j’ai reçu, comme qualificatif empreint de compassion],

– ce n’est que le début, peut-être le début de la fin.

Non pas de sa fin !

Pas de sa fin à lui.

[ La redondance est volontaire, répétition du mot “fin”]

La fin de cette République agonisante qui ne représente plus que les intérêts de quelques sots qui se croient riches parce qu’ils ont des comptes bancaires pleins d’argent fictif.

Les imbéciles !

[Je ne pourrais pas traduire par écrit le profond mépris du Général De GAULLE pour ces “oligarques” ignares qui confondent biens rares avec biens utiles.]

– “Ils sont rares, ces très riches, mais ô combien inutiles ! Aussi futiles qu’inutiles.” ajoute le Général.

Ils ne servent à rien qu’à dépouiller les pauvres gens du peu de biens qu’ils ont pour s’en emparer et ne savoir qu’en faire ensuite.

Car ils ont tout, plus que tout.

Ils ont au-delà de tout, de toute nécessité et de toute raison.

Ils sont dans la folie, déconnectés de toute réalité humaine.

Ce sont eux les plus dangereux, les vrais délinquants.

– François FILLON, “renonce/dénonce” !

[(?) L’injonction est forte, pleine d’émotion et de “grandeur” bienveillante]

Soit tu te rends complice de ces gens-là qui “te tuent”,

Soit tu les dénonces.

Que choisis-tu ?

Tu ne pourras pas te taire plus longtemps, François.

Et sache que renoncer ne te mettra pas à l’abri de leurs poursuites.

Ils sont comme des chiens lâchés sur un os qu’un fou a lancé devant eux sur une route qui ne mène nulle part.

C’est la fin de la Vème République.

Ce qui ne veut pas dire qu’il y a aura une VIème République.

impasse – Recherche Google

Fin de l’entretien avec le Général De GAULLE venu préciser le sens à donner à son avertissement paru dans l’article du 04 mars 2017 sur mon blog :

– “Dèu vos guard”

avertissement qui était adressé à François FILLON.

– Dèu vos guard !,

me renvoie presqu’aimable, enfin !, le Général De GAULLE rasséréné d’avoir pu être compris.

Alors je vous salue aussi d’un :

– Dèu vos guard !

A vous toutes et vous tous qui lirez cet article très important, SIGNIFICATIF, pour le Général De GAULLE.

Nos élus politiques nous ont trahis.

Ils ont voté des lois contre nos libertés individuelles et ils sont en train de comprendre qu’ils se sont vendus à la “Bête”.

Une dette de sang !

 

Résultat de recherche d'images pour "troisième guerre mondiale"

 

De COLUCHE : – “Touche pas à Najat [VALLAUD-BELKACEM] ! C’est ma potesse, ma poétesse, celle qui m’fait rêver… J’veux bien qu’on soit raciste à en crever, mais pas sexiste. Pass’qu’on est toujours le “nègre” de quelqu’un d’autre, ça fait du bien d’en dire du mal. Qui est noir(e) ? Toi, moi…”

Afficher l'image d'origine

J’sais pas c’qu’y z’ont tous à s’exciter sur le Pape FRANCOIS.

[Bon, ouais, en majuscules, si tu veux, Véro, pass’qu’y l’a un prénom qui lui sert de nom, le Pape]

C’est vrai quoi, les mecs, qu’est-ce que vous lui trouvez d’excitant au Pape ?

Rien ?

Là, on est d’accord.

Même s’il porte une robe, faut arrêter d’vous frotter contre ses jambes comme des toutous qu’ont des envies de rut.

Jusqu’à en devenir des brutes, avec les jolies dames !

C’est normal qu’y porte une robe, le Pape.

Y s’est jamais “sécularisé”, lui.

Y donne l’exemple, l’exemple musulman.

Tu sais, y porte le “bourre-nous” (burnous), lui aussi.

Il s’est organisé.

Il a pris un peu d’avance sur l’islamisation en marche.

Pass’qu’y pourra pas courir longtemps en robe longue.

Ou alors il faudra qu’il la lève très haut, sa robe, tellement qu’on lui verra ses si gracieuses “guibolles” de footballeur.

Afficher l'image d'origine

Veut-il se singulariser, poilu mais pas barbu ?

Pas encore !

 Barbu.

Mais qu’est-ce qu’y z’ont tous après Najat ?

A lui courir derrière pour…

Nan, pas pour son joli derrière.

Mais pour la mettre à terre et l’abattre.

Plutôt que de débattre.

Moi, au Pape en robe, j’préfère Najat en pantalon.

C’est ça la théorie du genre, c’est quand l’habit fait pas le moine et que le sexe ne définit pas la personnalité d’un être humain.

N’empêche que Najat en pantalon, elle est rudement plus belle que le Pape FRANCOIS en robe, non ?

Ou alors t’es bigleux ?

A quoi te servent tes deux yeux si tu sais pas t’en servir pour regarder le mignon p’tit derrière de nos ministres pas sinistres ?

Quoi, j’suis sexiste ?

Allez dire d’une fille qu’elle est jolie, c’est être sexiste ?

Afficher l'image d'origine

Te r’tourne pas, Najat ! Moi, j’suis derrière. J’assure ton… tes arrières !

Vous z’êtes vraiment tous devenus des taches, moi j’vous le dis.

Bande de vaches !

Pas étonnant qu’vous réagissiez comme vous réagissez avec la seule ministre qu’a des couilles dans ce gouvernement “socialope”.

Elle a quand même réussi, la mignonne, sous la Rose, à inverser la théorie de la faute, à enlever sa pomme à Adam, pomme d’Adam, la pomme que lui tendait Eve !

C’est devenu d’la faute d’Adam s’y croque dans la pomme.

Maintenant quand tu vas aux putes, t’es aussi une pute.

Si c’est pas l’égalité homme/femme, c’est quoi alors ?

C’est trop fort !

Tant d’énergie dans un si petit corps…

que j’adore.

Donc touche pas à ma potesse !

Moi, si j’allais aux putes ?

Ca dépend.

Pour toi, c’est quoi, une pute ?

Pass’qu’actuellement, des “putes”, au gouvernement, y’en a plein.

Et des salopes.

Sauf Najat !

Avec Najat, c’est toi, la pute.

Mais j’veux bien payer pour ma faute.

Afficher l'image d'origine

Actuellement, c’est la formule magique, au pouvoir socialiste. Y s’niquent, tous !

Donc j’m’réveille d’mon sommeil, là-haut.

Véro, elle est fâchée.

Elle dit que, quand c’est une femme ministre d’origine maghrébine, les gros machos se lâchent.

Comme des fachos.

Par contre, quand c’est un mec de la Mecque, y’a plus personne.

Circulez !

Y z’ont peur ou quoi ?

Moi, j’ai peur de la théorie du genre.

Rigole pas !

J’ai pas encore commencé ma démonstration.

Tu t’rends compte s’y nous décapitaient le zizi pour qu’on soit comme des filles ?

Là c’serait vraiment très, mais alors, très méchant.

Heureusement, comme y décapitent que les Chrétiens, les Musulmans, le Pape y l’est content.

– “Ah bon, y décapitent des Chrétiens ? Pas grave. Moi j’décapitais bien ma poupée Barbie quand j’étais petit. Pour pas qu’elle me regarde quand j’lui soulevais sa jupe. C’est pour ça qu’aujourd’hui j’porte des robes.

Moi, Jorge, j’me disais : – Plus tard, j’serais Pape et je m’habillerais comme une fille en robe. Mais personne ne dira rien pass’qu’y sont trop cons pour comprendre.”

Fermez la parenthèse.

A chacun ses fantasmes !

C’est vrai que l’zizi, sous une robe, y l’est plus à l’aise, y l’a plus de place.

C’est ces cons d’Gaulois qu’ont inventé les pantalons.

Encore les Gaulois ?

Afficher l'image d'origine

Le Pape, lui, y l’aime pas les références aux histoires nationales.

Y veut bien que l’être humain naisse d’un papa et d’une maman, mais sans faire d’histoires.

Faut arrêter de r’vendiquer son droit à avoir une Histoire, surtout une histoire de France.

La France avec ses Gaulois et ses pantalons !

Le Pape FRANCOIS, qu’y s’fait appeler “Françoise” en privé, y l’aime pas les pantalons.

Comment de fois faudra-t-il vous le répéter ?

Tandis que ma mignonne Najat,

[NAN, Véro, n’ajoute pas son nom de famille. Elle est à moi ! Bah j’ai le droit d’croire c’que je veux, moi aussi, non ?]

bref, tandis que ma mignonne Najat…

“Mignonne, allons voir si la rose…”

Bon, j’vous l’accorde, “la rose” socialiste, elle vous laisse que ses épines aujourd’hui.

A qui la faute ?

C’est qui, les cons !, qu’ont voté pour encore plus cons qu’eux ?

Bah c’est vous, les cons.

Je rajoute pas la fin du poème sur la fin de la rose.

La fin de ce gouvernement qui n’en finit plus de finir.

C’est long, jusqu’en 2017.

J’sais pas comment vous allez faire avec les deux FRANCOIS, François, le deuxième Président socialiste, et François le premier Pape, deux “P”, deux “pépés” pass’que la modernité, y z’ont du mal avec.

Rajoutez pas un troisième “pépé” avec Alain JUPPE.

Pass’que là, ce s’rait la totale !

C’est pas pass’qu’on vous a dit :

– “Jamais deux sans trois”

qu’y faut encore voter comme des cons !

citation Célébrité de Stellario Panarello - CIT028405

François HOLLANDE, c’est normal.

Comme son nom le dit, y l’est pas de France.

Donc y peut pas défendre un pays qu’est pas le sien.

Mais le Pape FRANCOIS, y pourrait défendre les Chrétiens, non ?

Bah non !

Lui aussi, il l’est pas, chrétien.

Si tu l’avais pas compris, j’espère que tu le sais, aujourd’hui.

Si t’es chrétien, t’es rien.

C’est sûr que c’est plus facile de défiler contre les homosexuels en France, pays démocratique,… quoique…

Que d’aller convertir les Jihadistes de Daech à la religion chrétienne.

J’peux comprendre qu’ça fait peur d’mourir.

Mais c’est pas tant d’mourir qui fait peur que d’souffrir avant d’mourir et d’souffrir pendant beaucoup trop d’heures.

Alors, le mieux, c’est d’empêcher les homos qu’ont encore leur queue, de s’en servir.

Le jour où le Pape FRANCOIS y mettra autant d’ardeur à condamner les Islamistes qu’à condamner la théorie du genre, les Chrétiens seront sauvés.

Au fait, qu’est-ce qui a fâché le bon Pape FRANCOIS ?

Y paraît qu’un petit garçon a dit que plus tard, y voulait devenir… une fille !

Comme Najat.

Le “p’tit con”, il s’est lâché devant son père qu’a tout rapporté au Pape.

Pourtant, c’est pas bien de rapporter.

Quelle honte !

Une fille…

Franchement.

Nan, reste un garçon.

Pass’que t’auras une queue et qu’avec c’tt’euh queue, tu pourras enculer qui tu veux, les deux sexes, fille ou garçon.

Alors pourquoi tu voudrais changer de sexe, hein ?

Mets une robe, comme moi, le Pape FRANCOIS.

Et fais la fille.

C’est pareil, tu verras.

Tu seras le Roi, le “Roi des cons”.

Alors pourquoi vouloir avoir un “con” ?

Pour être “con” ?

J’te rassure, tu l’es déjà.

Moi, j’veux bien qu’on défende les petits garçons qui veulent devenir des filles, pour qu’on leur défende de devenir des filles.

C’est trop con, ça, c’est vrai.

Faut juste leur expliquer à quoi ça leur sert, leur queue, et qu’une fois habillés en robes, y pourront faire c’qu’y veulent, comme dans l’Eglise catholique.

Les hypocrites !

Afficher l'image d'origine

Allez, ma belle, à la revoyure !

J’parle à Najat, ma potesse.

Ma poétesse car elle me donne envie de réciter du RONSARD.

Moi j’aime bien la rose, si, si.

Mais sans les ronces.

Pass’que vous savez bien qu’les roses, en fait, ce sont des ronces apprivoisées.

Comme Najat.

Si, j’vais l’apprivoiser.

Même que j’vais me présenter aussi aux élections présidentielles de 2017.

C’est pas pass’qu’on est morts qu’on a plus le droit d’exister, non ?

Sinon, c’est de la discrimination.

Et moi, j’aime pas les racistes.

Ni les sexistes.

Quoique… j’reconnais que j’préfère être un garçon plutôt qu’une fille, même habillée en robe.

“Mignonne, allons voir si la rose…”

chantonne COLUCHE… “Michel”, me demande-t-il de préciser.

Si Najat veut l’appeler, COLUCHE, elle sait qu’il suffit qu’elle prononce son prénom.

Pas la peine de l’appeler sur son portable, il est déjà à poils.

Donc y l’a pas de poche pour mettre un portable.

Si !, c’est supportable, là où il est, d’être toujours à poils.

A poils et sans barbe, comme le Pape.

Comme au Paradis, comme Adam, avant d’avoir croqué la pomme, la pomme d’Eve.

– “Dis, Najat, même si j’te paye, ma petite Eve, tu vas pas appeler les flics, hein ?

Nan, j’te prends pas pour une pute, mais j’veux bien une culbute à deux.

Et j’suis prêt à t’donner tout ce qu’tu veux.

Afficher l'image d'origine

Tu veux quoi, Najat ?

Sans me convertir à ta religion.

Pass’que Jésus, c’est aussi mon pote.

Mais Lui, j’peux pas L’baiser, y sait tout sur moi.

Alors, tu m’appelles, ma belle ?

J’attends ton appel.”

COLUCHE

Afficher l'image d'origine

Mode d’emploi d’une voyante, flash en direct : – “Quand le “Noir Désir” revient, Véronique PIROTTON devient l’image de Marie, Marie TRINTIGNANT. Alors l’homme qui prend la vie, Bernard WESPHAEL, rend la femme coupable des violences qu’elle subit.”


.centerslate span {
display: inline-block;
height: 100%;
}

Ou comment une TS, tentative de suicide, se termine par une tentative de meurtre “réussie” !”, selon la victime.

Mais qui est la victime ?

 


.centerslate span {
display: inline-block;
height: 100%;
}

Afficher l'image d'origine

Je n’ai pas envie d’écrire des titres plus courts et racoleurs.

Pas pour un tueur.

Mais dans les lueurs troubles de la nuit, qui sont les tueurs ?

Voilà, il m’est demandé de vous faire participer à ma “démarche”, au “mode d’emploi” d’une machine humaine qui fonctionne, branchée sur “l’au-delà”, l’au-delà de la vie, l’au-delà d’une vie.

C’est tout bête, si !

Vous allez voir, comme moi.

Vous allez voir et savoir.

D’abord vous avez envie de consulter l’ami Google, les dernières nouvelles du jour en cours, celles du 22 septembre 2016, par exemple.

Afficher l'image d'origine

Vous vous orientez vers vos titres de presse préférés, juste pour lire les dernières dépêches AFP.

Sauf que, juste au moment où vous vous apprêtez à écrire le nom de votre quotidien favori dans la barre de recherche, “on” vous dit :

– “Le soir”

Vous avez deux choix, en relation avec ce mot “soir” :

– soit c’est le soir, c’est à dire l’instant où la nuit commence, sans autre indication ;

– soit c’est le titre d’un journal, puisque vous alliez taper le nom de votre quotidien favori.

Vous vous rappelez que, pour connaître un peu à l’avance les résultats des élections françaises, il y a quelques temps, il était de bon ton de taper “Le Soir”, titre d’un quotidien belge, avant que ne soit conclue une entente préalable entre les autorités françaises et les autorités belges pour mettre fin à cette “tricherie”.

Qui n’en était pas une…

Voilà, vous y êtes :

– Vous tapez “Le Soir”.

Afficher l'image d'origine

Vous lisez les gros titres du journal en ligne et vous pensez que votre pote COLUCHE va “se pointer” pour commenter l’actualité du jour sur les policiers français arrêtant des policiers belges à la frontière de toute façon inexistante entre la France et la Belgique.

Parce que les policiers français ont arrêté des policiers belges qui faisaient passer des migrants plutôt que d’arrêter leurs passeurs, vous me suivez ?

Poursuivez…si vous voulez persister dans cette erreur.

Non, promis, vous n’aurez pas de migraine à la fin de l’article.

Sauf que…

“On” vous dit :

– Ne t’attarde pas sur l’article de la police belge devenue française ou de la police française attrapant la police belge parce qu’elle parlait français avec un accent belge trop reconnaissable !

Ainsi, ami lecteur devenu “voyant”, tu reçois, perçois, comme une “injonction” de passer outre l’article et de continuer ta route… en franchissant la frontière de l’inconnu.

Dommage, ç’aurait été marrant si COLUCHE avait voulu s’exprimer sur la police belge !

Déjà qu’il s’était beaucoup exprimé sur la police française, avec le talent qu’on lui connaît.

Mais là, il a décidé qu’il ne voulait pas s’exprimer étant “expiré” (sic).

Donc tu furètes, à la recherche de l’article qui contient l’information sur laquelle tu dois “travailler”.

OK, c’est un peu bête comme système et parfois décourageant.

STOP, là, un article sur un scandale européen :

– un conflit d’intérêts entre un paradis fiscal et la fonction d’une élue européenne…

Non, il faut que tu passes ton chemin.

Tu espères que tu ne vas pas y passer la nuit, jusqu’à demain matin !?

 http://bouzou.files.wordpress.com/2011/06/pas-envie.jpg

Afficher l'image d'origine

Et tout à coup, ton regard est attiré par un prénom :

– Véronique…

“On” te dit : – “oui”.

Toi, tu penses : – “aïe !”

Parce que, depuis l’affaire de Véronique COURJAULT, s’appeler Véronique, c’est pas forcément honorable, surtout dans un fait divers.

T’as pas trop le choix, de toute façon, puisqu’on ne te le laisse pas, le choix.

Elle, elle s’appelle Véronique PIROTTON.

Il paraît qu’elle était un peu “zinzin” comme toi et qu’elle est morte “suicidée”, ce que NIE farouchement l’intéressée, et avec une rare véhémence !

Puisque l’intéressée fait son apparition, te “rend visite”, tout à coup, à l’évocation de son nom.

C’est ainsi que tu sais sur quelle affaire tu dois travailler et quel article tu vas rédiger ce soir, en lisant “Le Soir”.

Même si ce ne sont pas tes affaires et que tu avais autre chose à faire, par exemple faire un article avec ton pote COLUCHE qu’aurait été drôlement plus bidonnant que cette histoire sordide de femme trouvée à demi-nu, morte, dans une chambre d’hôtel.

L’intéressée dit que :

– “Si elle avait choisi de se suicider, elle aurait choisi de se suicider “dignement” et pas si peu habillée.”

Prudente, je tente de lire les articles “pour de vrai”, en prenant connaissance des déclarations du mari “innocent”, car présumé innocent.

Afficher l'image d'origine

Je me fais traiter de … quelques noms d’oiseaux au passage qui me prouvent que le caractère de la “victime” (si victime, disons ” pas sage”) , a dû faciliter la tache au tueur.

Peut-on être victime de son propre suicide ?

La victime proteste !

Elle ne voulait pas se suicider ou un peu, comme un jeu, pour calmer le jeu, justement.

Elle avait juste pris ce qu’il fallait pour ne plus subir de violences, ne pas en avoir conscience, tout en pouvant rester en vie.

Ensuite, le SAMU, enfin les secours “belges” sur place, elle aurait pu alors dénoncer son agresseur, sans peur et sans se recevoir d’autres coups.

Selon ses envies et ses coups d’humeur.

Car il l’a frappée, affirme-t-elle, à plusieurs reprises.

Elle me montre son ventre ou son bas-ventre :

– à coups de pieds, recroquevillée sur le sol en position foetale.

Elle dit qu’elle a eu si mal qu’elle en aurait vomi, un peu, beaucoup, elle ne sait plus.

D’où le sac plastique.

Elle ne voulait pas s’étouffer avec.

Elle voulait se faire vomir.

Elle avait trop mal.

Vomir d’avoir mal, pas d’avoir bouffé.

Je ne comprends pas.

Pourquoi se faire vomir ?

– Pour ne pas mourir !, me répond-elle.

Le sac plastique lui sert aussi à gérer ses crises (?).

Elle met un sac plastique pour respirer.

Dans les crises de panique, ça la calme.

Pour ne pas être prise au dépourvu en cas d’angoisse.

Euh… ??????????????????????

Afficher l'image d'origine

Ca l’énerve que je ne la “crois” pas ou que je ne comprenne pas.

Elle reconnaît qu’elle n’est pas facile de caractère.

Mais pas “débile”.

Les “Véronique” sont-elles faciles de caractère ?

Messieurs, à vos triques !

Lorsque je vois la photographie du mari, Bernard WESPHAEL, je ressens une forme de duplicité. Mais tous les hommes politiques, ou quasiment tous, sont des “dupes qui dupent d’autres dupes”.

La victime m’apprend ce que je sais, un peu, pour l’avoir lu :

– enfance difficile, père violent frappant son épouse, la mère de Bernard.

L’ex-épouse, puisque le divorce est devenu définitif, la mort étant le moyen le plus sûr et le moins coûteux pour divorcer sans être aimables, m’explique que nous sommes dans un processus connu de “répétition”, d’imitation du “père”par un enfant battu, le cercle fatal de la maltraitance infantile qui conduit au comportement déviant de  “parent-bourreau”.

Dans ces moments-là, Bernard ne serait plus vraiment lui-même.

Il se venge.

C’est elle qui me l’explique ainsi.

Mais de quoi se venge-t-il ?

– “D’être un “raté” !”, dit-elle, presqu’avec rage.

Afficher l'image d'origine

Puis je me retrouve avec ses yeux dans une pièce où les coups pleuvent sur elle.

Avec ses yeux ou dans son corps.

Car je ne vois pas grand-chose.

J’ai mal, j’ai du mal à respirer.

Je pense au sac plastique pour m’aider à respirer.

Il est dans la salle de bains.

Je m’y traîne.

Je suis prise par la tête et ma tête cogne, sonne et retombe.

Je tombe, comateuse mais je ressens encore, souffreteuse, les coups qui pleuvent.

Donc je suis en vie.

Je dois réagir mais je ne sais plus comment.

Je ne vois plus.

Et j’ai mal partout.

Il me faudrait tant de courage !

Alors Véronique PIROTTON m’envoie l’image de Marie TRINTIGNANT et me crie :

– “Combien d’autres femmes vous faudra-t-il encore pour que vous acceptiez de croire que, même dans nos milieux, les hommes sont violents ?”

“D’autres femmes “tuées””…

Afficher l'image d'origine

Elle me rappelle qu’au procès de Marie TRINTIGNANT combien sont venus témoigner, même des femmes !, que Bertrand CANTAT ne les avait jamais frappées ?

– “Ce qui est faux”, m’affirme-t-elle.

– “Pourquoi ces gens-là (sic) mentent-ils ?”, interroge-t-elle.

Dans l’expression “ces gens-là”, il y a du mépris, comme du rejet, de l’indignation, une grande, une terrible indignation !

Véronique PIROTTON me rappelle le suicide de Krisztina RADY, après le meurtre de Marie TRINTIGNANT.

 

  <!–


http://assets.20mn.fr/js/html5shiv.js?0806f3e
http://assets.20mn.fr/js/respond.src.js?0806f3e
//widget.perfectmarket.com/opt/tboptevent.html?v=2&a=u&d=%7B%22stp%22%3A%7B%22a%22%3A1%7D%7D

Non, je n’ai pas envie de me “brancher” sur elle.

Sans façon !

Je ne pourrais pas la faire revenir, ni revivre.

A quoi bon remuer ce qui peut faire souffrir les vivants ?

Je suis traitée d'”indifférente”, le pire des crimes sur cette terre.

Je ne lui donne pas tort.

Mais là, on n’est plus sur terre !

Oui, c’est vrai que Krisztina RADY avait témoigné en faveur de Bertrand CANTAT lors du procès pour le meurtre de sa “favorite”, Marie.

Elle n’y a gagné que la mort et le déshonneur.

Tout comprendre de l’enquête sur le suicide de l’ex-femme de Bertrand Cantat

Kristina Rady au procès de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant à Vilnius, en Lithuanie, le 22 mars 2004.

Kristina Rady au procès de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant à Vilnius, en Lithuanie, le 22 mars 2004. – ERIC FEFERBERG / AFP

Soit…

Elle est morte.

Et je ne la reçois pas.

Véronique PIROTTON se calme.

“On” arrive à la fin de l’article.

Elle avait besoin de “crier” sa souffrance.

– “Non, corrige-t-elle, elle avait besoin de témoigner à son propre procès.”

Parce que personne ne lui a donné la parole à son procès.

Donc elle la prend !

Sacré caractère !

C’est incontestable.

Elle me rappelle une “amie” que j’aime beaucoup, comme tous mes amis.

Mais je l’aime alors qu’elle a prétendument un caractère “épouvantable”.

Quelle flamme, cette femme, quelle pétulance, quelle intelligence et quelle énergie dans la vie, la Vie, même au-delà  !

Malgré tant de souffrance.

Elle termine, Véronique PIROTTON, en me disant qu’elle a toujours voulu éviter aux autres femmes la vie qu’elle vient de connaître.

Elle partira apaisée si justice lui est rendue !

Afficher l'image d'origine

Si elle est reconnue en tant que victime, pas comme une “dépressive” idiote qui se serait suicidée lors d’une saoulerie, en abandonnant son gosse.

Un beau gosse !

Qu’elle adore…

Non aux violences faites aux femmes !

Mais, surtout, non à la répétition.

Véronique (non, pas moi !) Véronique PIROTTON dit aussi :

– Qu’elle aime Bernard, l’a aimé et a toujours voulu le protéger !

Mais qu’il doit se faire soigner, sinon il recommencera à frapper, à taper, et à… tuer.

Accidentellement, dans un accès de rage, mais il tuera encore.

Elle en est sûre.

Pour elle, il est “limite”, “border-line” dans le dédoublement de personnalité.

Il investit un autre lorsqu’il devient violent, un autre qu’il ne reconnaît pas comme étant lui-même, comme étant lui.

Il dit alors que ce n’est pas lui.

C’est comme s’il revêtait le costume d’un autre.

Un costume taché de sang, de son sang… à elle.

Je demande à… (j’allais écrire “Marie”) Véronique si elle se souvient des circonstances de sa mort.

Elle me répond honnêtement qu’elle ne peut pas se souvenir de ce qu’elle n’a pas vu.

Elle se débattait et puis… elle est partie.

Peut-être à cause des coups sur la tête qui résonnent encore dans sa tête, comme si elle était en vie.

Elle hurlait mais personne n’entendait.

Ou plutôt, même si quelqu’un entendait, il n’écoutait pas.

Elle est morte alors qu’il aurait suffi que quelqu’un intervienne pour mettre fin à son calvaire.

Et éviter que ce procès n’ait lieu !

Afficher l'image d'origine

Non, un procès aurait eu lieu, pas un procès pour meurtre.

Car elle lui avait crié, à l’homme qu’elle aimait, qu’elle allait déposer plainte, que cette fois, elle se défendrait jusqu’au bout.

Elle ferait savoir quel homme il était vraiment.

Le contraire de l’homme qu’il paraissait être en public.

Donc le procès aurait eu lieu.

Mais elle et lui seraient encore en vie.

J’arrête.

J’arrête la “prise de notes”, l’interview ::

– Appelez “ça” comme vous voulez.

Je n’ai pas envie de “peaufiner” l’article.

C’est trop dur ce que m’envoie la victime.

Et les images s’enfilent avec des visages de femmes qui hurlent leur douleur et des images de tueurs en liberté.

Même s’ils ont purgé leur peine !

Car elles, elles n’ont pas fini de purger leur peine, pour une éternité de larmes.

Si la vallée des larmes est sur terre, laisser derrière soi ses enfants, c’est la pire des souffrances.

Aucun paradis ne peut vous rendre heureuse !

  • “Si vous êtes séparée de vos enfants”, me disent-elles.

Marie, Marie, …

Afficher l'image d'origine

Non, pas ce soir.

C’est moi qui n’ai pas le courage d’écrire.

Aucun message d’espoir à transmettre.

_______________________________________________________

Avertissement :

Lorsqu’une personne se suicide, parfois c’est pour se venger.

Se venger le plus souvent de ses proches.

N’étant pas Dieu, je ne peux pas savoir où est la vérité.

Je me suis “contentée” d’écrire ce que voulait dire Véronique PIROTTON, guidée vers elle.

Si c’est Véronique PIROTTON.

Je devais publier cet article pour celle qui se fait appeler Véronique PIROTTON et qui veut venir témoigner à son procès.

C’est mon “devoir” de “médium christique”.

Quand le Seigneur ne s’oppose pas à la venue d’un “visiteur”, je dois lui ouvrir ma porte, lui offrir le gîte et le couvert ainsi que la possibilité de contacter les personnes de son choix.

Véronique PIROTTON veut contacter les femmes de notre siècle.

Et leur dire :

– “Aucune d’entre vous n’est à l’abri de la violence masculine.

Arrêtez de protéger “vos” hommes, ceux qui vous maltraitent et qui vous font du mal.

Ce n’est pas leur rendre service.

Ce n’est pas vous rendre service que d’accepter tous leurs sévices.”

Non, Véronique PIROTTON ne se brisait pas ses propres os par masochisme.

Et elle met au défi n’importe quel psychologue de trouver une femme s’automutilant, en se cassant elle-même les os de son corps !

Ce n’est pas un “plaisir” féminin.

Elle ajoute que, n’étant pas atteinte de la maladie de la pierre (sic), ce n’est pas de sa faute si elle est tombée sur un homme avec un coeur de pierre qui lui a cassé le coeur et les os du corps.

Coeur fragile dans un corps pas assez agile…

Qui devenait de plus en plus lourd…

Comme un corps mort.

Afficher l'image d'origine

______________________________________________________________

Si vous le permettez, je vais me retirer et aller dormir.

Là, c’est la “Véronique” médium qui parle.

Attendons de savoir.

Attendons de connaître la vérité.

Si le Seigneur a permis que cet article soit rédigé, c’est :

–  parce qu’Il a eu pitié de Véronique PIROTTON

– et qu’Il lui a accordé le droit de venir témoigner, en tant que martyr de l’amour, l’amour de “son” homme qui l’aimait “MALe” !

 

Afficher l'image d'origine