Prophétie réalisée : – Quand ZOROASTRE venait m’annoncer la renaissance de la Perse au sein de l’Iran, la révolte des femmes et la révolution de la jeunesse iranienne contre les Mollahs musulmans ! C’était un article publié sur mon ex-blog de MEDIAPART le 04 janvier 2015.

 

 

Pour preuve, voir le lien mis en ligne dans l’article de ce jour,

  • article que je publie trois ans après que ce soit vérifié la prophétie de ZOROASTRE.

__________________________________________________________________________

http://www.lepoint.fr/dossiers/histoire/empire-perse-iran-histoire/#xtatc=INT-1443

La Perse : réveil d’une civilisation

Il y a 25 siècles, Cyrus le Grand fondait l’Empire perse, s’étendant de l’Inde à la mer Égée. Histoire, culture, religion : explorez l’Iran d’aujourd’hui et découvrez une civilisation méconnue en pleine renaissance.

Résultat de recherche d'images pour "la perse"

_________________________________________________________________________

Non, ZOROASTRE n’a pas oublié son pays,

  • son royaume, plutôt, corrige-t-il.

Il m’a été demandé de vous le rappeler.

Dans mon article publié le 04 janvier 2015 sur MEDIAPART, j’écrivais que le temps est venu pour l’Iran de faire cette révolution spirituelle et culturelle.

– C’est le “retour aux sources” d’une immense et merveilleuse Nation qui était en avance spirituellement et intellectuellement sur toutes les autres nations du monde

  • et qui aujourd’hui est une nation “soumise”,

  • à cause des ânes de l’Islam qui traitent leurs femmes pour ce qu’ils sont devenus,

  • des hommes arriérés et frustes haïssant leurs “moitiés”.

Pour ZOROASTRE,

  • que je ne peux qualifier simplement d’homme tant “l’ASTRE” est brillant et lumineux,

  • je republie intégralement l’article que vous pouvez encore voir sur mon ex-blog ouvert dans le journal en ligne, MEDIAPART.

Et je vous invite à découvrir ce Prophète que je place à la même hauteur spirituelle que d’autres “guides” de l’humanité, comme BOUDDHA ou le CHRIST.

Trois religions qui sont pacifiques, le Zoroastrisme, le Bouddhisme et le Christianisme parce que ce sont les trois religions de la voie du renoncement :

  • par la renonciation à la possession des biens de ce monde,

  • et la renonciation au pouvoir qui libère des illusions de la chair et de la terre,

  • par le seul pouvoir à  détenir, le pouvoir sur soi.

Celui qui se possède n’a point besoin de posséder le monde.

Celui qui est maître de lui-même n’a point besoin d’être le Maître du monde et de le conquérir.

Et pour se maîtriser, il faut maîtriser le désir,

  • cet aiguillon charnel qui fait souffrir et mourir les hommes… de désir !

Le Zoroastrisme qui prônait déjà l’égalité entre les femmes et les hommes

  • est l’ADN spirituel de l’âme perse qui n’est pas morte dans ce pays, l’Iran,

  • et qui le secoue de soubresauts et de sursauts, avec ses tremblements de terre et ses guerres, comme un grand corps social mourant.

  • C’est la résistance des femmes perses devenues iraniennes contre l’oppression du “MAL-e” musulman.

Non, la Perse n’est pas morte !

Résultat de recherche d'images pour "zoroastre"

ZOROASTRE

La Perse “renaît-ra” de ses cendres, sur les cendres de l’Islam et dans les revendications de cette jeunesse qui veut un avenir sous “l’ASTRE” de l’Amour et du Bien.

Peut-être aussi pour nous éviter une terrible guerre funeste entre Chiites et Sunnites,

  • une guerre pour la terre et le pouvoir,

  • la guerre de l’Islam, le Djihad,

  • l’exact contraire belliqueux de cette religion, le Zoroastrisme, qui n’était pas une religion de conquête mais une religion de paix interdisant de sacrifier des animaux et des hommes, comme le Christianisme et le Bouddhisme.

Je n’étais pas très à l’aise avec cette rencontre d’un Prophète que je ne connaissais même pas,

  • sauf à travers les écrits d’un philosophe allemand, NIETZSCHE, fasciné par la notion de “Surhomme”et qui avait écrit : – “Ainsi parlait Zarathoustra !”

  • et que je ne reconnaissais pas.

Le Prophète Zarathoustra est moins connu pour les Occidentaux sous son autre nom ZOROASTRE !

Excusez-moi de ne pas m’être prise au sérieux lorsque j’ai reçu cette “visite” d’un “ASTRE”.

Résultat de recherche d'images pour "zoroastre"

L’humour permet de faire passer beaucoup de choses,

  • quand notre petitesse humaine fait face à l’immensité d’une âme éblouissante et pareille à la splendeur d’un ASTRE.

Après ce préambule, veuillez donc trouver l’article publié le 04 janvier 2015 sur MEDIAPART :

[Certaines images ayant été supprimées dans le corps de mon ancien article, je les ai republiées ou changées pour, à nouveau, tenter d’illustrer visuellement mes propos. L’ajout d’images est donc la seule transformation apportée].

_____________________________________________________________________

https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/040115/jesuszoro-zorojesus-zoroastre-lastre-des-aryens-le-pre-chretien-lante-christ-cetait-pas-rien

Jésus/Zoro, Zoro/Jésus : Zoroastre, l’astre des Aryens, le pré-chrétien, l’anté-Christ. C’était pas rien en Perse, Zarathoustra

  1. 4 janv. 2015

  2. Par Véronique HURTADO

  3. Blog : Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. GANDHI

“J’ai rêvé New-York…” New-York et sLes gratte-ciels, la ville nouvelle et ses ziggourats.

a111eb_cb860920c64f405ca0b17d1ee8e1aba6.jpg

Ecouter cette chanson d’Yves SIMON, c’était déjà s’envoler, s’envoyer en l’air pour New-York.

L’Amérique, c’était l’Europe des émigrés d’Afrique pour les émigrés d’Europe, avant qu’on soit tous américains.

Le rêve américain est devenu du chewing-gum, à force de mâcher de la gomme à effacer les rêves.

http://www.paroles-musique.com/paroles-Yves_Simon-Jai_Reve_New_York-lyrics,p102902

[ C’était un samedi soir, je n’arrivais pas à dormir Je m’étais levé et j’avais marché de ma ville jusqu’à la gare […]

Ce soir je ne dors pas. Je n’arrive pas à sortir de mon corps, je reste allongée et je songe… à cette rencontre étrange d’un Persan qui n’était pas musulman et que je ne connaissais pas.

Résultat de recherche d'images pour "zoroastre"

Pourtant, une tête enturbannée, et non pas couronnée, pour moi, c’est un Musulman.

Il m’a dit “non“.

Pas la peine de connaître son nom, comme le Christ, je saurais.

– Un Saint, un saint “musulman” ?

Non.

Pourquoi, non ?

Franchement, l’habit mahométan m’invite au voyage oriental.

Donc qui est-ce ?

Ce serait tellement plus simple de donner son nom, même si le nom n’est qu’une identité terrestre, un passeport sans intérêt pour un monde devenu sans attraits.

Moi j’aime bien avoir l’identité de la personne qui se présente, sans doute une déformation professionnelle.

– “Papiers s’iouplaît ? Comment ça, pas de papiers ? Z’êtes un sans- papier ? Un émigré clandestin ?”

Un voyageur de l’espace n’a pas de papiers car l’espace n’a pas de frontières terrestres.

– “Attention, mon gaillard, faut pas me prendre pour un “demeuré”, même si je demeure sur cette terre !”

cre%CC%80che_noel_rois-mages.jpg

Soupir.

Moi, je refuse de communiquer avec quelqu’un que je ne connais pas ou que je ne reconnais pas.

Coeur qui soupire n’a pas ce qu’il désire !

Re-soupir…

Lui ne soupire pas, il me semble même le voir sourire, un sourire lumineux, comme un astre.

Je sèche :

– “Il porte un turban mais ce n’est pas un Musulman.”

Oui, je sais, ce n’est pas bien d’avoir des stéréotypes, surtout quand on recherche un type d’hommes.

– “Allez quoi, un indice !?”

L’Iran.

– “Donc vous êtes bien musulman.”

Nan.

– “Mais qui porte cette coiffe ridicule, surtout pour un homme, un turban du persan “dulband”, à part des Musulmans ?”

– “Homme ?” D’ailleurs, je m’interroge :

– “Ange, prophète ou saint, pas seulement un homme. “

Je tente un rapprochement avec le Christ qui m’avait déjà posé le même problème, en pire :

– Qui es-tu ?

Et pour toi, qui suis-je ?

J’avais détesté la réponse, Sa réponse.

quisuisje-298x300.jpg

Bon, maintenant que la glace est rompue, je repose la même question dans ce silence qui me lasse :

– Qui êtes-vous ?

J’ai compris que ce n’était pas mon Maître, mais un Maître.

Et moi je rêve, éveillée.

Chat, Iran, Turban.

Non, je ne suis pas bonne aux mots “CROIX-sés”.

J’ai toujours détesté les jeux qui vous obligent à vous crucifier le cerveau.

Je me tasse sur moi-même pour tomber du lit et aller consulter l’ami Google, le sage de la Toile qui a la tête dans les étoiles, les Stars du Net.

Je tape, à moitié endormie, Iran et Chah, vague souvenir d’une orthographe en désuétude, comme la dynastie des Chahs d’Iran, puisqu'”il” insiste sur les “chats d’Iran”. Mon chat persan à moi, un bâtard, Chocolat, dort de tout son long sur le canapé.

– “Ch’est beau, les chats perchans ! Chat ! T’es touché au jeu du chat perché.”

Et moi je cherche avec la souris qui est le “chat”, si c’est un “chah” persan ou un “chah” d’Iran.

Résultat de recherche d'images pour "shah d'iran zoroastre"

Je baille à m’en décrocher la mâchoire.

Cette recherche est sans espoir.

Je note qu’il aime bien les chahs d’Iran, mon turban persan.

Je reçois l’image d’un pays, son pays, la Perse, dévasté et exploité par l’inintelligence de mollahs qui ne sont plus des “molas”, exmembres du clergé persan, ayatollahs aux combats religieux, plus que politiques, puérils et débiles.

Il devient certain que mon visiteur de la nuit si silencieux réduit les mollahs chiites à du “shit”, en anglais dans le texte.

Et tout à coup, je le vois, je l’aperçois dans la galerie de portraits historiques proposés par l’ami Google.

C’est lui, avec son turban et son habit de mage à l’orientale, si majestueux et si lumineux !

Pour un peu, j’allais croire qu’il n’existait pas.

Après tout, il y en a bien qui ne croient pas en Jésus, parce qu’eux aussi ils ne L’ont pas rencontré, comme moi j’ai failli ne pas rencontrer Zoroastre.

Résultat de recherche d'images pour "zoroastre"

Un petit clic et, clac, un clap de fin sur la biographie étonnante de Zoroastre :

– Il aurait bien existé et c’était un “anté-Christ”, c’est à dire qu’il avait précédé la venue du Christ, annonçant lui aussi un message de paix, d’égalité entre les hommes ET les femmes, avec la marque du Dieu unique, le monothéisme précurseur d’une religion, le mazdéisme qu’il transforme, comme le Christ transforme le judaïsme, pour en interdire les pratiques barbares :

– l’amour, pas les châtiments,

– le pardon, pas les sacrifices d’animaux,

– la liberté, pas l’esclavage humain,

allant jusqu’a préconiser l’interdiction de la dette, de toutes les dettes, dettes qui mènent l’humanité à l’esclavage de l’homme par l’homme, à cause de l’argent.

Lui aussi, Zoroastre, rejette le mensonge, mentir étant considéré comme une faute très grave.

Il faut être en vérité pour être en Vie.

Encore un Maître spirituel qui ne sera pas copain avec les “pas francs“-maçons qui n’en sont pas d’en être !

Je suis abasourdie et éblouïe par cette religion de l’humain, une religion pré-chrétienne, “anté”, avant le Christ, qui me fait découvrir l’Iran, l’ancien pays des Aryens, cette race supérieure d’hommes qui avait tout pour être en avance sur le restant de l’humanité en Perse.

Résultat de recherche d'images pour "zoroastre citations"

Et aujourd’hui ce pays, l’Iran, est en arrière et se traîne comme un boulet avec ses “ayatollahs, oh, la, la“, des poids morts, pour qui toute vie a le tort d’être en vie. Les mollahs, sans envie de vivre, apportent la mort aux vivants, quand les “molas” de l’ancienne religion zoroastrienne délivraient la vie et guérissaient les malades des chaînes de la mort.

Ainsi se tut Zarathoustra, tué par la religion musulmane chiite, shit !

L’avenir s’ouvre sur le choix d’un peuple, le choix de son peuple à Zoroastre, un avenir comme la croix du Christ, croire en la paix ou dans la guerre, guerre des sexes et guerre bête des bêtes :

– Vivre ou mourir !

Zoroastre était venu guérir lui aussi les plaies de cette jeunesse que les mollahs délaissent et blessent, la confinant et la contenant dans leurs prisons d’interdictions, interdictions sans sens, interdictions d’hommes contre les femmes, interdictions du non-sens, interdictions de bêtes humaines contre les animaux qu’ils battent et abattent, interdictions des sens, interdictions des passions qu’ils déchaînent par manque de raison.

L’Iran fut un grand pays, la Perse, avec une religion monothéiste et une culture humaniste. Bien avant la naissance du Christianisme, le Zoroastrisme brillait comme un astre sur le monde humain. La religion de Zoroastre (forme grecque de Zarathuštra) fut celle de l’Iran avant qu’il ne fût islamisé par la conquête arabe.

vlcsnap-2014-01-23-15h47m12s69.png

Qu’avez-vous fait de votre culture et de votre culte unique en un Dieu unique, peuple unique de l’Iran, pour réduire à l’esclavage vos femmes si belles et si rebelles, pour détruire vos animaux en versant leur sang impur pour un dieu sauvage qui ne brille pas par son humanité ? C’est sûr que ce dieu-là, il ne s’est pas fait Homme pour sauver les hommes.

Zoroastre brille dans la nuit de l’Iran.

L’astre refuse de disparaître.

Il appelle son pays et son peuple à la résistance, à réprouver [en parlant de Dieu, exclure un pécheur du salut éternel ] ces “mollahs”qui ont trahi l’âme de la Perse et donc de l’Iran.

Il est temps !

Plutôt que de répudier vos femmes, retrouvez la flamme éternelle de votre religion d’origine :

– “Ainsi parle Zarathoustra”, votre Maître.

_____________________________________________________________________

http://www.paroles-musique.com/paroles-Yves_Simon-Jai_Reve_New_York-lyrics,p102902

[ J’ai dit:

Nous détacherons les ponts de cette cité (Queenborough bridge)

Pour qu’elle puisse s’envoler (Georges Washington bridge)

Pour qu’il n’y ait plus

De sang (Blood)

De sueurs (Swear)

Ni de larmes (Tears)

Seulement le silence

Coincé entre mon rêve

Et deux océans

J’ai rêvé New York

J’ai rêvé New York

J’ai rêvé New York

New York City sur Huston! (Hé!)

J’ai rêvé New York!

J’ai rêvé New York!

J’ai rêvé New York!

New York City sur Huston!
(New York…) ]

L’année 2015 sera celle de l’Iran.

____________________________________________________________________

Rappel historique :

[https://www.letemps.ch/monde/2017/10/19/nucleaire-iranien-comprendre-laccord-volteface-americaine

[…]

Plusieurs fois promis puis reporté, un accord est annoncé en grande pompe le 14 juillet 2015 à Vienne, entre l’Iran d’une part, et les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne de l’autre (les membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne). […]]

Résultat de recherche d'images pour "accord historique sur le nucléaire iranien"

Je rappelle que l’article a été publié sur mon ex-blog de MEDIAPART le 04 janvier 2015.

_______________________________________________________________________________________

Pourquoi New-York ?

Cette chanson sur New York m’obsédait et revenait en boucle dans ma tête lorsque j’ai rédigé cet article le 04 janvier 2015.

Aujourd’hui  le Président Donald TRUMP revendique la paternité de cette révolution iranienne.

Et si c’était vrai ?

Résultat de recherche d'images pour "statue de la liberté"

_____________________________________________________________________________________

Pour confirmation du sens à donner à la  prophétie de ZOROASTRE qui annonçait l’avenir,

  • bien au-delà de l’année 2015,
  • je donne copie de deux de mes commentaires explicitant cette prophétie
  • lesquels sont encore et toujours visibles sur mon ex-blog de MEDIAPART,

  • commentaires publiés à la suite de l’article parmi d’autres.

______________________________________________________________________

https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/040115/jesuszoro-zorojesus-zoroastre-lastre-des-aryens-le-pre-chretien-lante-christ-cetait-pas-rien/commentaires

[ Nouveau

04/01/2015 13:15

Par Véronique HURTADO

L’Iran va se réveiller.

Sa jeunesse va se saisir du pouvoir.

Et l’Iran va secouer le monde. ]

Résultat de recherche d'images pour "femme iranienne enlevant son voile"

___________________________________________________________________

[ Nouveau

04/01/2015 13:22

Par Véronique HURTADO en réponse au commentaire de Véronique HURTADO le 04/01/2015 13:21

Dieu a créé l’homme libre

Je l’avais entendu avant de mon visiteur du soir.]

_________________________________________________________________________

LIBRE de SE LIBERER de ses chaînes. 

 

Résultat de recherche d'images pour "femme iranienne enlevant son voile"

Le Seigneur demande que vous souteniez Marlène SCHIAPPA dans son combat pour la laïcité d’Etat. – “Etre laïque, c’est être chrétien !” Même si les Francs-Maçons l’ont oublié et revendiquent faussement la paternité de ce concept.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "marlène schiappa"

La preuve en est !

La notion de laïcité n’existe que dans des pays chrétiens ou des pays de culture chrétienne ou anciennement de culture chrétienne, “religion de l’Homme” et des Droits de l’Homme.

Ce fait est facilement vérifiable sur une carte géopolitique du monde d’aujourd’hui.

Qui peut le nier, sauf à être de mauvaise foi ?

Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, sera durement attaquée en 2018.

Et ces attaques viseront à tenter de renverser le gouvernement formé par Emmanuel MACRON.

Non, Je n’ignore évidemment pas à quelle association appartient et appartiennent pour la plupart la Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, les autres Secrétaires d’Etat et les ministres de ce gouvernement.

Il y a peu, Marlène SCHIAPPA demandait “courageusement”

[ je lis une certaine pointe d’ironie sur les lèvres du Seigneur]

  • la suppression de la messe télévisée, le dimanche matin, sur France 2.
Résultat de recherche d'images pour "jour du seigneur"

Tant il est vrai qu’il est plus facile aujourd’hui de se prétendre laïque en attaquant les Chrétiens qui le sont déjà,

  • plutôt que de s’attaquer à une autre religion, dont les fidèles sont tout, sauf des laïques.

Et pour cause, le terme de “laïcs” fait partie du vocabulaire religieux catholique depuis bien des siècles.

Est laïque tout ce qui n’est pas religieux, tout ce qui n’appartient pas aux ordres religieux.

A partir de Ma Parole, cette distinction entre laïcs et religieux fut opérée :

– “Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.”

Et contrairement à ce que prétendent à tort certains prélats et pharisiens de votre siècle, il ne s’agissait pas d’une parole équivoque dite pour Me sortir d’un mauvais pas.

Mon autre Parole a toujours confirmé cette Parole qui est UNIQUE venant d’une “personne unique”, Moi-même, le CHRIST.

– “Mon Royaume n’est pas de ce monde.”

Résultat de recherche d'images pour "mon royaume n'est pas de ce monde"

Il est donc juste de rendre aux autorités de ce monde ce qui leur est dû et de rendre à Dieu ce qui est à Dieu.

Si le Royaume des Cieux est ailleurs que sur cette terre, votre terre, pourquoi voudriez-vous avoir tout pouvoir et toute autorité sur cette terre ?

Sauf si vous ne croyez plus en Dieu qui est dans les cieux.

  • Mais que veut dire “les cieux”, le “Royaume des cieux” ?

Dans ce cas, il ne reste plus pour vous qu’un seul espoir, réussir votre vie sur terre,

  • c’est à dire dans votre langage d’athées et d’ex-baptisés,
  • profiter de tous les plaisirs de la vie, avant de mourir,
  • quitte à faire mourir les autres pour pouvoir profiter d’eux, encore et toujours plus.

Ce qui donne des pays dits chrétiens, mais de fait déchristianisés, une image détestable du Christianisme aux autres religions.

– “Car vous me faites HONTE !”, dit le Seigneur.

Tous les jours vous M’offensez et M’insultez, en considérant que c’est “normal”.

Et tous les jours, vous mettez un point d’honneur à ne pas offenser et insulter la religion qui tue le plus de Chrétiens dans le monde.

– Au nom de l’amour de votre prochain !

HYPOCRITES !

Résultat de recherche d'images pour "amour de votre prochain"

Je vous jugerais comme vous M’avez traité et…, maltraité.

Et vous pourrez avoir accueilli des dizaines et des milliers de ceux qui ne respectent pas le Seigneur Vivant, vos oeuvres seules ne suffiront pas à vous sauver de l’Enfer.

Car se taire, c’est encourager les crimes commis contre vos soeurs et vos frères chrétiens livrés sans défense à leurs bourreaux.

Les premières communautés chrétiennes, pacifiques, revendiquaient le “Non possumus”, c’est à dire la désobéissance civile contre la lutte armée.

Leurs seules armes étaient la prière et… se protéger en s’assemblant et se rassemblant par et autour des mêmes valeurs communes.

– “Assemblées”veut dire “Ecclesia” qui signifie “Eglise”.

Les Eglises n’étaient pas de simples lieux de rencontre où les fidèles venaient partager un moment, un temps hebdomadaire, le temps de la messe du dimanche dans un esprit consumériste et affairiste.

  • Les Eglises étaient des communautés de vie comme le sont devenues les Mosquées qui les cernent, centres dits culturels alors qu’ils sont en vérité cultuels,

  • où se concentrent des écoles coraniques, des vestiaires pour les nécessiteux musulmans, uniquement musulmans, des bureaux d’aide au séjour irrégulier dupliquant les protections juridiques,

  • protections juridiques accordées déjà et payées par les Catholiques bien-pensants, les perdants de cette duperie universelle et tromperie multiculturelle,

  • duperies et tromperies soutenues et entretenues par les associations philanthropiques maçonniques, lesquelles se sont infiltrées au sein de Mon Eglise jusqu’au plus haut niveau.

Résultat de recherche d'images pour "église"

Marlène SCHIAPPA s’attaque à un concept INTOLERABLE pour le monde musulman,

  • non pas seulement celui de la laïcité, concept déjà inacceptable pour les croyants au dieu appelé ALLAH, le Très Miséricordieux,

  • dont le dernier nom, “épithète”, n’est pas connu,

  • comme n’est pas connu le nom du dieu caché des “pas francs”-maçons

[“pas francs”-maçons, expression reprise volontairement par le Seigneur créée par COLUCHE pour dénoncer le secret de l’appartenance maçonnique, le serment du mensonge.]

  • sauf pour les maçons du 33ème degré, croient-ils, à tort.

Mais aussi et surtout Marlène SCHIAPPA s’attaque au concept de l’égalité entre les femmes et les hommes,

  • concept contraire à la vérité coranique affirmée comme étant révélée.

En fait, ce concept de l’infériorité de la femme est dû à l’incompréhension d’un Prophète qui n’a pas compris ce que signifiait :

– “la femme est la moitié de l’Homme”,

– révélation faite à une époque où Mahomet était encore enfermé dans son ignorance.

Résultat de recherche d'images pour "femme inférieure a l'homme islam"

L’Homme, c’est l’androgyne de l’origine qui, séparé en deux sexes, est devenu l’homme ET la femme unis dans le même couple MONOGAME.

Pourtant, sa condition d’homme “re-né”

  • par la grâce d’une rencontre féminine,

  • l’amour d’une femme qui lui a redonné vie,

  • femme nommée Khadija qui était chef d’entreprise, sa chef !,

aurait dû faire voir la vérité au Prophète Mahomet, lequel a péché par orgueil masculin,

  • aveuglé par sa culture et ses préjugés “machistes” ancestraux.

Le Seigneur annonce que Marlène SCHIAPPA sera de plus en plus attaquée médiatiquement et publiquement.

Et Il demande que les Chrétiens se rappellent que la laïcité est un concept chrétien et que l’égalité entre les femmes et les hommes est un “prérequis” pour les fidèles chrétiens monogames et respectueux de leur femme,

  • hommes et femmes chrétiens à qui le divorce est interdit dans l’Eglise Catholique puisque l’Amour n’est pas le volatile désir sexuel.

Résultat de recherche d'images pour "l'homme et la femme ne feront plus qu'un"

Les premiers couples chrétiens étaient même des couples “chastes”, sans rapport sexuel, puisque leur conviction était que le Royaume des Cieux n’est pas sur cette terre.

La maîtrise des instincts sexuels est effectivement la marque du Christianisme, ce qui permet aux pays chrétiens d’éviter la surpopulation et la pauvreté qui en découle.

S’aimer, c’est savoir affronter ensemble les pires moments d’une vie et les pires moments d’une vie sont le “vide”,

  • l’absence de désir et de plaisir,

  • quand la passion n’anime plus le couple, lequel ne se dispute même plus,

  • et que les émotions s’évanouissent dans les petites habitudes privatives et restrictives de libertés personnelles de moins en moins réciproques.

Alors le couple se sépare, car la tendresse, cette caresse de l’absence de l’autre, ne suffit plus à soigner les vieilles blessures d’un ego narcissique si “humain”, celui de la Bête.

Les parents veulent divorcer,

  • tout en clamant qu’ils continueront d’aimer pour toujours leurs enfants,

  • sans doute de la même manière dont ils ont continué à s’aimer eux-mêmes,

  • c’est à dire à se séparer dès qu’ils n’ont plus “envie”, c’est à dire encore à n’avoir plus de “plaisir” à vivre avec l’autre,

  • un autre qui peut être l’enfant de l’autre, cet autre que les membres du couple éphémère n’aiment déjà plus mais à  qui ils promettent de l’aimer toujours.

Résultat de recherche d'images pour "enfants de divorcés"

Mensonges !

Ainsi les enfants apprennent-ils de leurs parents à mentir et des apparences trompeuses de leur couple parental que l’amour est aussi éphémère que le désir sexuel.

La famille chrétienne est l’unique rempart dans ce monde d’illusions,

  • la première communauté chrétienne,

  • celle du partage du pain

  • et des mêmes valeurs qui unissent les couples

  • comme les membres de cette famille chrétienne.

Si aimer, c’est se séparer à la première difficulté de l’être aimé,

  • alors n’employez plus jamais le verbe “aimer”

  • parce qu’il ne peut pas se conjuguer uniquement à la première personne du singulier.

Résultat de recherche d'images pour "verbe aimer"

Votre Président, Emmanuel MACRON, est “rusé” et prudent comme la colombe.

Il a réussi à attaquer l’obscurantisme religieux,

  • sans déclarer la guerre à la religion qui apporte le plus d’argent à l’Etat français
  • et rapporte le plus de pétrodollars aux élus dits représentants de votre peuple, argent caché sur des comptes off-shore.

Mais l’illusion de neutralité religieuse publique, voulue par l’actuel gouvernement français, explosera devant la résistance de l’Islam.

Et les femmes seront les premières victimes de ce “retour de flamme” qui n’est pas un retour de l’amour “fraternel”,

  • amour “fraternel” illusoire s’il n’est pas lié au désir d’éternité, au désir de Dieu.

L’année 2018 est l’année de la fin de toutes les illusions dont celle de l’intégration d’une religion qui montera en puissance et emportera avec elle les digues de la “fraternelle” bien-pensance et bienveillance de vos élus maçonniques aveugles et sourds, du moment qu’ils sont sustentés à coups de pétrodollars.

Résultat de recherche d'images pour "islam politique"

Vous êtes prévenus.

Et la première victime symbolique de cette guerre religieuse sera la Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène SCHIAPPA.

Car défendre ce concept, l’égalité entre les femmes et les hommes, c’est s’attaquer à l’Islam, qu’elle le veuille ou non.

Et il sera de votre devoir de Chrétiens de sortir de votre silence HYPOCRITE pour la défendre,

  • qu’importe son appartenance maçonnique.

Si les femmes portent les valeurs chrétiennes qu’elles renient,

  • par ignorance des racines de leur culture chrétienne,

elles doivent être soutenues.”

Le Seigneur ajoute :

– “Marlène SCHIAPPA a la figure de Marie-Madeleine.

Résultat de recherche d'images pour "marlène schiappa"

– Non, hommes qui voyez le mal partout,

  • pas à cause de sa vie qui ne regarde qu’elle !,

mais parce que, comme Marie-Madeleine, elle est à la recherche de l’absolu,

  • de l’amour absolu.

Cette quête de l’absolu la rend tout à la fois forte et fragile.

Quant à vous, arrêtez de juger sur les apparences et selon vos préjugés !

Arrêtez de juger.

ARRETEZ DE JUGER POUR CONDAMNER !

[Et cet avertissement ne concerne pas seulement les simples lecteurs mais les juges iniques et cyniques de France.]

 

Le Seigneur annonce : – “Vous avez tué deux fois le CHRIST, une première fois physiquement en la personne de Jésus, une seconde fois spirituellement en Le reniant !, que vous soyez chrétien ou d’une autre religion assimilée prétendant L’aimer. En tuant le Christianisme, vous ressuscitez la HAINE et la MORT, c’est à dire la BARBARIE de la race blanche et de la race noire.”

 

Résultat de recherche d'images pour "christianophobie"

“L’Europe redeviendra une terre sauvage envahie par des sauvages qui retrouveront la sauvagerie barbare qu’ils dénoncent, celle de leurs anciens “occupants”.

Nul ne peut occuper inopinément un nid de vipères et venir se plaindre ensuite d’avoir été mordu !

Vous êtes venus d’Asie, d’Afrique et d’Orient pour fuir une misère et des guerres dues à votre incapacité à “vivre ensemble”.

Et vous espérez trouver la paix sur un continent autrefois dévasté par les guerres, continent qui n’a trouvé la paix qu’en trouvant le CHRIST, c’est à dire la “Pax Christi”, un partage de valeurs PACIFIQUES fondées sur le partage fraternel du pain chrétien et la fin des sacrifices humains et animaux.

Adolf HITLER n’était pas chrétien, il ne l’était plus !

Il avait adopté d’autres moeurs et d’autres dieux, une autre religion païenne si ancienne mais si actuelle, fasciné par la plus cruelle et la plus antisémite de toutes les religions monothéistes, l’Islam.

Résultat de recherche d'images pour "hitler culte païen"

– Est-ce la VERITE, oui ou non ?, demande le Seigneur.

Ce qu’est devenu HITLER, le continent européen le redeviendra !

A cause de vous et de votre aveuglement.

Ce sera la revanche des plus forts contre le droit des plus faibles !

Les digues morales sauteront comme elles sautent actuellement contre le droit des pauvres à rester visibles et à VIVRE dignement, dans une dignité qui leur est de plus en plus refusée.

Les autorités de votre monde préfèrent poursuivre les faibles au nom du droit des plus forts à pouvoir disposer des plus faibles, plutôt que de s’attaquer aux plus forts pour protéger les plus faibles qui n’ont pas les moyens de vivre décemment.

Partout en Europe, les pauvres sont pourchassés et traqués et le peu qu’ils reçoivent d’aides publiques devient des raisons supplémentaires de les pousser à mourir, toujours un peu plus vite, toujours un peu plus loin, loin du regard des riches qui ne supportent pas de voir la pauvreté qu’ils ont provoquée autour d’eux VOLONTAIREMENT,

en confisquant aux classes moyennes et au prolétariat :

[sic (?) – Jésus communiste ?

– Oui, puisque Saül, le Juif, dit Saint-Paul, a été le fondateur des premières communautés de partage pour tous les biens spirituels mais aussi pour tous les biens matériels des fidèles, partage qui fut la marque du Christianisme à son origine]

  • leur habitat citadin et mitoyen,

  • leurs salaires fixes devenus des salaires partiels et variables, pluriels et résiduels, pitoyablement et injustifiablement bas par rapport aux richesses du haut patronat,

  • leurs aides sociales qualifiées injustement d’assistanat populaire, donc revendication d’aide dite populiste,

  • accusation injuste motivant l’assassinat des gueux français trop miséreux pour survivre, donc jetés à la rue, cette voie sans issue !,

  • leur cimetière, un cimetière FRANCAIS, le cimetière des Chrétiens français, des baptisés qui ont oublié qu’ils étaient autrefois des Chrétiens.

Résultat de recherche d'images pour "pauvreté abbé pierre"

Ce sont, eux, ces riches, qui trichent et dépensent sans compter pour juste parader dans un cirque avec des clowns blancs, sous les applaudissements d’un Monsieur LOYAL qui se prend pour le “Maître” de ce monde, votre monde.

Cette société du spectacle est dite par vous formidable avec ces vedettes qui se gargarisent de leurs bonnes actions et de leurs concerts de charité dans un entresoi de paillettes et de pique-assiettes abominables dont vous êtes les minables voyeurs et pourvoyeurs.

Ces gens des faux-semblants ne produisent rien, rien que du rêve et leur argent est votre argent, de l’argent confisqué aux pauvres gens, prélevé sur vos impôts et sur vos contributions plus ou moins volontaires.

C’est vous qui entretenez la grande Babylone, la prostituée deux fois millénaire.

Ces marchands de rêves vous vendent de l’air, un air qui est de plus en plus pollué et que avez de plus en plus de mal à respirer.

Qui peut justifier le salaire d’un millier au moins de footballeurs millionnaires et d’acteurs vacataires de luxe dans un univers imaginaire qui est cause de votre cécité et de votre cupidité ?

Résultat de recherche d'images pour "salaires de footballeur millionnaire"

Vous vivez votre vie par procuration et vos rêves vous font croire que vous êtes riches alors que vos “élus” ratés ne cessent de vous endormir pour mieux vous appauvrir et vous faire mourir “heureux”, faussement heureux, dépouillés de tout.

Tous, vous voulez aujourd’hui devenir chanteurs ou acteurs et enchanter un monde où le devenir des paysans est un mouroir, votre mouroir !

Ces paysans qui vous nourrissent sont les agriculteurs que vous méprisez et leur suicide est le miroir de votre société.

Mais, sans paysans, vous n’aurez plus de quoi manger et savoir chanter ne vous servira à rien.

Il n’y aura plus d’espoir.

Seul votre ventre chantera quand il grognera sa faim et votre gorge s’asséchera, car vous aurez soif. Vous aurez épuisé toutes les sources naturelles de vos montagnes, là où elles naissent. Et là où elles naissent, vos sources d’eaux vives, vous mourrez !, empoisonnés par votre mode de vie.

Vous mourrez stupidement devant vos écrans, comme ces vaches qui regardent passer les trains, sans savoir que le prochain convoi est pour elles, un convoi long de wagons scellés et plombés pour les conduire à l’abattoir, pour vous conduire à l’abattoir.

Résultat de recherche d'images pour "vaches conduites à l'abattoir "

Il n’est pas exclu que vos nouveaux Maîtres vous convoitent, comme vous-mêmes convoitez la viande de vos vaches à lait, abattues lorsqu’elles ne sont plus bonnes à produire, lorsqu’elles ne produisent plus assez de lait dans des univers de plus en plus concentrationnaires.

Vous serez traités comme vous laissez être traités vos animaux domestiques, vos animaux d’élevage, dans la même indifférence et avec la même absence de considération !

Sadiques, au nom du slogan “politique”,

  • – le “Vivre Ensemble” -,

vous fermez volontairement les yeux sur l’égorgement d’animaux conscients, d’agneaux innocents, vous qui vous prétendez sages et pratiquez une torture sadique et mortelle sur des agneaux innocents dans des abattoirs sanglants préfigurant le sol de votre pays dans un avenir proche.

Votre tolérance est intéressée, elle qui a engraissé votre “Adversaire” grâce à une taxe imposée sur ce mode d’abattage religieux et cruel, l’abattage “halal”, dans une République qui se dit laïque et démocratique mais verse une contribution nationale pour engrosser la religion de vos ennemis.

Hypocrites !

Résultat de recherche d'images pour "sacrifices animaux islam"

C’est l’argent impur des sacrifices des animaux qui nourrit le sang des victimes humaines, sang versé par cette religion qui prêche la HAINE contre les Chrétiens et les Juifs.

Le Seigneur s’adresse à vous, vous qui me lisez, vous qui Le lisez :

– “Qu’attendez-vous d’un gouvernement de millionnaires qui ont triché et truqué leurs comptes, trompé leurs salariés et leurs associés pour devenir riches, encore plus riches, toujours plus riches ?

Vous n’avez rien à attendre d’eux, pas plus qu’eux n’attendent de vous quelque chose.

Vous êtes juste là pour leur servir d’alibi, l’alibi de l’appauvrissement contre lequel ils prétendent lutter, pour imposer :

  • votre asservissement, de fait, puisque c’est à eux que vous remettez le pouvoir de décider de votre vie, chaque jour qui passe,

  • tous ces jours où tant de “Sans Domicile Fixe” trépassent dans la rue, sans que leurs pauvres vies soient comptées, eux qui ne comptent pour rien dans votre vie et dans la vie de vos riches gouvernants.

– Est-ce bien raisonnable ?

Vous dites ne pas croire en Moi mais vous croyez en des femmes et des hommes qui ne croient en rien, même pas en l’Homme !, encore moins en vous.

L’Humanité n’existe pas pour ces gens-là.

Il y a eux, ceux qui sont comme eux et vivent comme eux,

  • à la rigueur, tant qu’ils s’en servent, leurs serviteurs volontaires, prisonniers de leurs lâches certitudes, leur  servitude volontaire !,

  • et puis, les autres, tous les autres dont vous êtes, et qu’ils appellent le “bétail humain”.

C’est à dire vous, un détail dans cette Humanité qui ne leur ressemble pas, une tache sur le tableau de leurs vies de riches, une tache qu’il leur faut effacer.

Résultat de recherche d'images pour "riches et serviteurs"

Car vous n’êtes rien pour eux.

Il est temps de vous organiser comme si vous n’aviez plus de gouvernement.

Ni de gouvernants.

De toute façon, ce temps arrivera rapidement.

Ils seront tous dépassés par les événements à venir, ceux qui prétendent vous gérer et n’arrivent même pas à gérer un budget national, avec un pays aussi riche que la France.

Ces gens très riches, trop riches, savent que le temps leur est compté.

La France vend des lagons et des îles à des multi-millionnaires et des milliardaires, dépeçant ainsi son immense espace maritime qui en fait encore une puissance mondiale, dans le seul but de faire construire d’énormes cités insulaires où seront abrités les plus riches gens, à l’écart du bétail humain, protégés des révoltes populaires et des migrants hagards, – tous migrants !, mais non pas tous réfugiés chez ces très riches prédateurs, les voleurs de vies humaines.

Les riches gavés d’argent immatériel et gâtés par leur Maître deviennent le premier Adversaire des peuples, à l’image de leur Maître, adversaires des peuples d’ailleurs et d’ici, privant les autres hommes de la jouissance partagée de la terre, à seule fin de pouvoir goûter indéfiniment les plaisirs éphémères d’une vie dépravée dans laquelle ils s’ennuient de plus en plus.

Ce sont ces très riches rentiers, les Banquiers de la Dette Publique et des dettes privées qui dessinent un sentier solitaire sur la mappemonde de l’argent et destinent les peuples européens à la servitude, cet esclavage totalitaire des nouveaux “Soumis”.

Résultat de recherche d'images pour "mappemonde des riches"

Pourtant cette oligarchie planétaire au pouvoir abusif doit tout aux travailleurs précaires grâce à un système punitif qui sanctionne toujours davantage les pauvres d’être pauvres et les fait devenir encore plus pauvres jusqu’à vouloir les faire disparaître de sa vue et dire voir abréger leurs jours de souffrance par une euthanasie collective inévitable, le “Grand Remplacement”.

Car ils s’enrichissent, vos esclavagistes, ces créanciers de la misère étatique, ces usuriers politiques qui vivent sur le dos des jeunes aux boulots précaires, les obligeant à domicilier leurs salaires, ces quelques sous misérables, sur des comptes bancaires qui sont comme des trous sans fond et représentent la Dette publique d’une France reprenant le système des dettes privées.

Combien de banques et d’agents travaillant dans ces banques criminelles ont sur leurs mains le sang des pauvres gens aux rêves sans lendemain, pères de famille et mères de famille se suicidant, emportant avec eux, crime contre nature, leurs enfants, après les avoir tués, pour éviter qu’ils ne deviennent eux-mêmes la proie d’un système glacial et antisocial ?

Il n’y a pire torture pour Moi que d’endurer tous les jours ces cris qui montent vers Moi et Me demandent Justice !

Car il n’y a plus de Justice.

Nulle part.

Sauf pour les riches et vos très riches employeurs, exploiteurs de pauvres gens.

La caste sociale oligarchique s’est refermée dans la défense de ses seuls intérêts et s’est renfermée sur ses secrets bancaires, promettant aux parvenus politiques et aux clowns du monde du spectacle de partager avec elle ses paradis fiscaux et maritimes, ces futures cités insulaires où seuls les riches et leurs esclaves pourront vivre, sans jamais mourir !

Car leur rêve, à eux, à tous ces gens-là, c’est de devenir immortels !

Comme des dieux.

Résultat de recherche d'images pour "immortalité devenir comme des dieux"

Il n’y a plus d’économie réelle.

Les pauvres sont même spoliés du rare pouvoir d’achat qui pourrait leur rester en travaillant dur.

Aujourd’hui, les riches font exploser les prix des produits nécessaires à leur vie, à la vie de tous les jours et de chaque être humain, à cause de leur fortune indécente.

C’est à qui achètera très cher ce qui, autrefois, était vendu dix fois, vingt fois, cinquante fois moins cher sur cette terre dans une compétition du “hors prix” qui rend irréel le coût de chaque chose.

Dans cette compétition de faussaires, où la valeur des biens marchands n’a plus de rapport avec leur valeur réelle,

  • valeur réelle qui était le prix de vente autrefois calculé à partir du vrai coût de fabrication auxquels s’ajoutaient les heures de main-d’oeuvre et le montant des taxes autorisées en France,

les pauvres sont les premiers perdants.

Car les riches raflent tout !, comme des voleurs, des voleurs de vies.

Les riches raflent :

les maisons, les appartements, expulsant et rejetant les pauvres, leurs serviteurs, dans les périphéries des villes de plus en plus lointaines

  • et fortifiées CONTRE les pauvres pour se protéger de leur colère éventuelle.

 

Résultat de recherche d'images pour "riches voleurs"

 

Ils raflent :

les vêtements les mieux confectionnés en France, laissant aux pauvres le “Made in China”,

  • cette fabrication délocalisée qui les prive de travail
  • et les inonde de produits qui ne durent pas.

 

Les riches raflent :

les aubaines et les promotions en tous genres, lorsqu’il s’agit d’acheter en périodes de soldes,

  • puisque l’accès à ces soldes n’est pas réservé aux seuls pauvres, aux revenus les plus modestes, eux qui devraient pouvoir en bénéficier EN PRIORITE,
  • étant pauvres, ces précaires qui travaillent dur et ont moins d’argent que les riches qui les exploitent, 
  • ce qui accentue encore les écarts de fortune.

Ils raflent :

l’argent des pauvres,

grâce aux banques qui s’enrichissent, en punissant les pauvres de ne pas pouvoir payer ce qu’ils pouvaient auparavant payer,

  • quand ils n’étaient pas au chômage,

  • quand ils avaient un travail mieux rémunéré,

  • quand ils étaient protégés par un système de Sécurité Sociale plus avantageux,

  • quand ils pouvaient profiter de retraites bien méritées

  •  et vivre en sécurité, malgré leur “dépendance”physique, dans leurs vieux jours,

  • malgré cette défaillance financière, la dépendance physique, leur vieillesse devenue une déchéance grégaire qui leur fait craindre d’avoir à vendre la maison familiale, celle qu’ils croyaient pouvoir donner à leurs enfants,

  • bien souvent le seul bien qu’ils pouvaient autrefois donner en héritage à leur progéniture.

Résultat de recherche d'images pour "retraites misérables"

Le projet de cette oligarchie régnante ?

  • Dépouiller les pauvres de la terre,

  • les déposséder de leurs biens immobiliers

  • et en faire tous des “migrants”,

  • d’où le refus politique, donc volontaire, de “distinguer”, parmi les migrants, ceux qui sont les demandeurs d’asile de ceux qui sont des émigrés économiques

Si les banques prêtent de moins en moins à des pauvres pour pouvoir leur permettre de construire leur maison ou de se reconstruire une vie,

  • ces mêmes banques volent honteusement, durablement et durement les pauvres, sans jamais avoir pitié des enfants qui subissent cette pauvreté.

Mais ces mêmes banques dont les dettes ont été épongées par les peuples européens se refusent à jouer un rôle économique social.

Ces usuriers spolient les pauvres gens au nom d’une morale qui est :

– moins un débiteur a d’argent, plus il doit rembourser !, ce qui est absurde, irréaliste et dangereux.

Les banques prêtent aux riches à des taux d’intérêts faramineusement bas et défiant toute concurrence, alors que ces riches ont pourtant les moyens de rembourser facilement leurs dettes et pourraient payer aisément des intérêts à des taux au moins classiques,

  • car ces privilégiés, EN VERITE, ne savent plus quoi faire de leur argent ni dans quel domaine financier l’investir “discrètement”.

Cette discrimination intelligente permettrait aux pauvres de rembourser leurs dettes, les intérêts étant calculés sur leurs capacités financières et non plus sur un taux de risque évalué UNILATERALEMENT par des usuriers sans scrupules, leurs banquiers-pirates

  • ces usuriers qui sont prêts à saisir les pauvres biens de pauvres gens exploités qui restent des travailleurs précaires ou des chômeurs qui n’ont plus d’argent,

  • eux dont l’épargne de toute une vie est symbolisée par l’achat d’une maison familiale.

 

Résultat de recherche d'images pour "pauvres volés par les banques"

Quel crime ont commis ces pauvres gens ?

Le crime d’être pauvres dans une société très riche, de plus en riche, gouvernée par des riches pour les riches.

Selon ces riches crapules, il n’y aurait pire crime que le NON REMBOURSEMENT DE LA DETTE.

En son nom, le REMBOURSEMENT DE LA DETTE, que de crimes abominables ont été commis contre les peuples de ce monde, contre votre peuple ?

Alors, qu’au contraire, il faudrait instaurer un système de redistribution de l’argent :

  • fixer autoritairement et UNILATERALEMENT des taux d’intérêts plus élevés quand ils sont payés par des riches qui ne savent pas quoi faire de leur argent,

  • et s’en servir pour alimenter un fonds solidaire au profit des travailleurs précaires et des chômeurs qui n’ont pas choisi de perdre leur travail de plus en plus temporaire.

Mais, au lieu d’intervenir,

  • interventionnisme étatique et économique nécessaire tant l’injustice est criante sur votre terre !

  • et en France principalement,

l’Etat laisse faire et les pauvres se voient obligés, le couteau sur la gorge, de payer d’abord des intérêts à des taux usuriers,

  • avec des PENALITES iniques prélevées UNILATERALEMENT sur leurs maigres salaires ou sur leurs allocations dès que les sous sont virés sur leurs comptes bancaires,

  • par des banquiers usuriers et meurtriers, impitoyables et effroyables d’inhumanité et de cruauté,

  • lesquels n’hésitent pas à prélever INDUMENT et PRIORITAIREMENT des frais de gestion qui n’en sont pas.

Résultat de recherche d'images pour "pauvres volés par les banques"

Car qui gère et organise la misère,

cette misère sociale et économique,

  • sinon les banques ?

Qui donne si peu d’argent aux pauvres, sinon leurs riches employeurs et leurs pendants, leurs interfaces, les très riches banquiers qui les soutiennent et les entretiennent, ces très riches proxénètes de la Dette Publique et de leurs dettes privées ?

Qu’importe si les jeunes aux boulots précaires se retrouvent à faire dodo dans des voitures qui seront saisies et mises à la fourrière, avec des frais exorbitants à payer pour pouvoir les récupérer,

  • des voitures qui sont pourtant et tout à la fois leurs outils de travail et leurs maisons !

Qu’importe si les pères de famille et/ou les mères de famille célibataires n’ont plus rien sur leurs comptes bancaires et ne peuvent plus payer la cantine de leurs enfants, leurs loyers et ses arriérés, en fin de mois ou dès le dixième jour du mois courant,

  • risquant l’expulsion de leur logement

  • et de ne plus avoir l’assurance d’un toit,

  • donc l’assurance de rester en famille,

  • cette stabilité que la France refuse aux parents pauvres, préférant leur prendre leurs enfants pour payer à des familles d’accueil des prestations trois à cinq fois plus plus chères que le loyer qu’ils ne pouvaient plus payer.

Ne serait-ce pas plus intelligent et économiquement raisonnable de maintenir les familles dans leur logement

  • et de payer leur loyer grâce à un fonds solidaire qui coûterait moins cher aux contribuables français
  • que de faire élever les enfants des parents pauvres, honteusement expulsés de leurs logements,  par des familles d’accueil qui n’ont pas le droit d’aimer ces pauvres enfants parce qu’ils ont leurs propres parents dont ils sont injustement privés ?
Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

 

PUNIR DES ENFANTS PAUVRES D’ETRE PAUVRES PARCE QUE LEURS PARENTS SONT PAUVRES,

  • PRENDRE DES ENFANTS A LEURS PARENTS, PARCE QU’ILS SONT PAUVRES

  • C’EST VRAIMENT UNE GRANDE SPECIALITE FRANCAISE.

Le banquier-usurier prend tout, RAFLE TOUT, qu’importe si le “Sans Domicile Fixe”, le “Sans Droits” en France n’a plus que vingt euros sur son RSA à peine viré,

  • un RSA ardemment discuté et disputé avec un Conseil Général de plus en plus aux abois qui doit faire des économies,

  • Conseil Général qui trouve, lui aussi, plus facile de faire des économies, les économies de la misère sur le dos des plus pauvres, plutôt que d’enquiquiner les plus riches !,

  • à l’identique de ce gouvernement des riches, de riches ministres millionnaires qui trouvent plus facile de priver les chômeurs de plus en plus nombreux de leurs allocations,

  • système punitif,

  • plutôt que d’obliger les employeurs à ne pas débaucher si leur entreprise est bénéficiaire.

Non, vous n’avez rien à attendre d’eux, de ces gens-là.

Ils ne sont pas HUMAINS.

Ce ne sont pas eux qui se fâcheront avec les Banquiers et qui chercheront à obtenir d’eux qu’il ne soit plus OBLIGATOIRE de domicilier ses revenus sur un compte bancaire lorsque ces revenus sont inférieurs à deux mille euros par mois.

Or, pour ces riches qui vivent dans l’opulence, une indécence à notre époque, c’est quoi deux mille euros ?

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

Si votre Président actuel, Emmanuel MACRON, veut vous appeler “son peuple”, il le peut, s’il vous aime.

Mais vous aime-t-il ?

Il n’est pas interdit d’aimer son peuple si le possessif est un possessif d’affection, non de possession.

Mais, dans ce cas, il faudra prouver, lui qui a été banquier de profession, il lui faudra prouver qu’il peut affronter les banques et commencer par libérer son peuple du poids de ses dettes privées, en le libérant du poids de l’USURE bancaire.

Il est INIQUE de faire payer aux pauvres leur pauvreté.

Si Emmanuel MACRON veut LIBERER la France de sa Dette Publique,

  • le peut-il et le veut-il ?

il doit commencer par libérer le peuple de ses dettes privées, en le LIBERANT de l’USURE bancaire.

Ainsi l’homme sera-t-il jugé sur ses actes !

Votre Président pourra alors vous redonner du pouvoir d’achat, et, en premier lieu, le pouvoir de gérer votre argent comme bon vous semble,

  • non pas pour vous faire voler votre argent par des banques délinquantes aux taux d’intérêts incendiaires,

mais pour donner du pouvoir d’achat au peuple de France en lui permettant de choisir comment utiliser son argent

  • plutôt que de voir s’évanouir son maigre argent, avant même d’avoir pu l’utiliser, dans des frais bancaires arbitraires et exorbitants.

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

Dans vos sociétés anciennes, l’homme gagnait de l’argent pour vivre.

C’était le prix du travail, de la dignité humaine, un salaire pour vivre décemment !

Aujourd’hui l’homme vit pour gagner insuffisamment d’argent, de l’argent, si peu d’argent, qui lui est injustement pris, VOLE par les banques, à peine cet argent a-t-il été viré sur un compte bancaire dont la domiciliation reste OBLIGATOIRE.

A quoi sert-il de travailler si vous ne pouvez pas vivre avec le salaire de votre travail ?

L’homme ne vit pas que pour gagner de l’argent, surtout s’il ne peut pas vivre avec si peu d’argent.

L’homme vit pour vivre DIGNEMENT c’est à dire LIBREMENT.

Pas pour subir l’INJUSTICE et la MISERE qui découle de l’EXPLOITATION des PAUVRES, comme coule le sang des pauvres dans le monde entier.

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

“IMMIGRATION ETROITEMENT FILTREE

EXPULSION IMMEDIATE DES IMMIGRES INDESIRABLES” – De l’Abbé Pierre

Malheur à vous, les riches !

Car la grande crise arrive.

Et vous n’aurez pas le temps de regagner vos abris que vous serez déjà pris.

Ne me dites pas que vous serez surpris !

Je vous aurais prévenus.

Et toi, Pape François, à qui il t’est injustement reproché de t’attaquer à la pauvreté dans ce monde, rappelle-toi la prière d’origine chrétienne !

REMETS-NOUS NOS DETTES

  • COMME NOUS LES REMETTONS

  • A CEUX QUI NOUS SONT DEBITEURS !”

  • et non pas :

– “Pardonne-nous nos offenses comme nous les pardonnons à ceux qui nous ont offensés !”

Combien il vous est plus facile de pardonner des fautes théoriques, des “offenses”, à vous qui êtes avares et si peu généreux, même avec les vôtres, surtout avec les vôtres !

  • Et combien difficile est-ce pour vous, les Catholiques et les Protestants, de remettre des DETTES, vos DETTES ?

De donner MATERIELLEMENT et PHYSIQUEMENT de votre ARGENT !

Image associée

Je veux que les banquiers qui se disent CHRETIENS récitent le “Notre Père”,

  • cette prière que Je vous ai laissée,

  • l’unique prière que je vous ai confiée comme témoignage de Ma et de votre filiation divine,

telle qu’elle a été apprise et reprise par les premiers Chrétiens dans cette version latine que vous avez supprimée.

Parce que vous saviez qu’en prononçant ces paroles, issues de Ma Parole, vous vous condamniez vous-mêmes !

  • REMETS-NOUS NOS DETTES
  • COMME NOUS LES REMETTONS  A CEUX QUI NOUS SONT DEBITEURS !

Nul ne peut se dire chrétien s’il ne remet pas ses dettes à son prochain.

Inutile qu’il me prie, celui qui veut Me demander d’être libéré de sa dette de sang, son péché !

Votre péché, dans ce monde, c’est le péché d’argent.

Vos fortunes atteignent des montants absurdes et, parce que vous ne savez pas quoi faire de votre argent, c’est à qui paiera très cher des produits de consommation et des biens immobiliers qui n’auraient jamais dû être vendus à des prix si élevés.

Vous, les riches, êtes responsables de cette économie “hors-sol”, du décrochage des prix basés non pas sur leur coût de production réel, mais sur vos capacités financières devenues démentielles.

Malheur à vous, les riches, qui achevez de rendre pauvres ceux qui ne peuvent plus  acheter de quoi vivre et ne peuvent pas s’aligner sur cette compétition morbide,

  • eux, les plus pauvres, qui n’ont plus les moyens de se loger et de se nourrir décemment, A CAUSE DE VOUS !

Ne Me priez plus, Moi, le CHRIST, tant que vous n’aurez pas récité correctement le “Notre Père” dans Ma formule d’origine !

Non, ce n’est pas une formule magique.

Mais ne tentez pas Votre Seigneur !

– Car Je suis Vivant, dit le Seigneur, et Je détruirais vos fortunes qui ne sont que des châteaux de cartes.

Vous vous souviendrez de l’année 2018 et de Ma colère !

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

_________________________________________________________________

Prière de l’Eglise Catholique Romaine à l’origine :

Le « Notre Père » en latin

Pater noster, qui es in coelis,
Sanctificetur no­men tuum,
Adveniat regnum tuum,
Fiat vo­luntas tua, sicut in cae­lo et in terra.

Panem nostrum quotidianum da nobis hodie.
Et dimit­te nobis debita nostra,
sicut et nos dimittimus debitoribus nostris.
Et ne nos inducas in tentatio­nem.
Sed libera nos a malo.

Amen

_________________________________________________________________________

http://chantaldupille.over-blog.com/page/23

Le SEUL AVENIR POSSIBLE :

  • EFFACER LA DETTE ET LES DETTES DU PEUPLE DE FRANCE !

Résultat de recherche d'images pour "jésus chassant les banquiers"

Prophétie du Seigneur : – “Le Nouveau Pape et Ses sandales”.

Résultat de recherche d'images pour "jésus pélerin chrétien"

 

Matthieu 10:14

Matthieu 10

[ 13 et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous.

14 Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds.

15 Je vous le dis en vérité: au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là. ]

________________________________________________________________________

Jésus-CHRIST déclare au “Nouveau Pape” :

– “Tu prendras ton bâton de pèlerin et tu iras partout dans le monde.

Là où les Chrétiens ne sont pas reçus, tu secoueras la poussière de tes sandales, de Mes sandales.

Car tu Me représenteras et tu représenteras Mon peuple persécuté.

Comme lui, tu t’exposeras à perdre la vie et, comme lui, tu seras sauvé.

Ainsi le monde sera divisé en deux camps, le camp des Chrétiens et le camp de l’Adversaire.

Le monde sera divisé en deux temps, le temps de la Vie et le temps de la mort.”

Résultat de recherche d'images pour "véronique BHL"

Ainsi parle le Seigneur :

– “L’année 2018 sera l’année de la division.”

L’année du schisme.

Je vous donne à lire une autre histoire de “sandales”, les sandales d’une autre Véronique.

– Ah, les “Véronique” !

Depuis la soeur de BHL jusqu’à ma modeste personne, il paraît que ce sont elles qui ont gardé et porté précieusement la VRAIE FACE du CHRIST dans un mouchoir où les pleurs de l’Humanité sont contenus.

La dernière en date qu’il m’a été donné de rencontrer,

  • “par hasard” comme disent les “pas francs-maçons” qui ont envahi l’Eglise Catholique et la dominent,

la dernière en date était une écrivaine entendue sur France Culture, la radio nationale qui est chargée de nous “islamiser” et prêche la foi des Islamistes avec une rare constance et persistance.

C’était d’autant plus surprenant !

Mais Le Seigneur se joue des hommes qui croient se jouer de Lui.

Résultat de recherche d'images pour "jugement jésus"

C’est l’histoire merveilleuse d’une esclave devenue sainte, notre histoire à toutes et à tous, l’histoire de l’Humanité.

_________________________________________________________________

https://www.lesechos.fr/18/09/2017/lesechos.fr/030577737841_bakhita–l-esclave-devenue-sainte.htm

Bakhita, l’esclave devenue sainte

THIERRY GANDILLOT – THIERRY GANDILLOT | LE 18/09/17 À 14H06

[Véronique Olmi raconte la « storia maravigliosa » de cette petite fille soudanaise enlevée au Soudan, devenue religieuse en Italie après une incroyable et cruelle odyssée.

Parmi les romans qui survolent cette rentrée littéraire : « Bakhita “, de Véronique Olmi. A très haute altitude. On s’y jette dans comme dans un fleuve qui nous laisse des heures plus tard asphyxiés, essorés, stupéfiés par la « storia maravigliosa » de cette femme, née en 1869 au Soudan, esclave à sept ans, qui deviendra religieuse en Italie et sera canonisée par Jean-Paul II en l’an 2000.

La petite Bakhita est choyée par ses parents. Sa mère est belle et attentive, son père, un homme puissant, son oncle, le chef de la tribu. Sa vie se brise quand elle est enlevée pour être conduite au marché aux esclaves de Khartoum. Un long chemin de croix au milieu du désert, la faim au ventre, sous les coups de fouet. Les plus faibles meurent en route, abandonnés aux hyènes et aux vautours. Si les cris d’un bébé dérangent les gardiens, ils le fracassent sur une pierre sous les yeux de sa mère.

Elle a oublié son nom de petite fille. Ses ravisseurs la surnommeront « Bakhita » – la « chanceuse “. On pourra y voir de l’ironie. Ou du sadisme. A Khartoum, elle repasse de mains en mains, finit dans une famille où elle sert de souffre-douleur et d’objet sexuel, subit l’atroce torture du tatouage, qui lui laisse soixante-treize cicatrices sur le corps.

Son destin bascule quand elle est achetée par un consul d’Italie, qui la ramène avec lui dans la province vénitienne. […]]

Procès rentissant

Sa « chance ” sera d’entrer dans un collège religieux, où les soeurs feront son éducation. Elle s’y sent si bien qu’elle veut y rester. Mais ses « propriétaires », ne veulent pas abandonner leur esclave. Un procès retentissant a lieu qui mobilise les plus hauts prélats, fait la une des journaux. Bakhita obtient gain de cause et entre dans les ordres.

Après la publication d’un livre qui raconte sa « storia maravigliosa », les foules affluent pour la voir, la toucher, obtenir la bénédiction de la « Madre Moretta ». On organise une tournée à travers l’Italie pour récolter des fonds destinés à la lutte contre l’esclavage. Une célébrité à double tranchant car les fascistes s’emparent de sa vie pour stigmatiser la « barbarie nègre ” et vanter l’oeuvre colonisatrice du Duce en Ethiopie. Madre Giuseppina Bakhita est la première sainte soudanaise et la première à avoir été élevée à la gloire des autels sans être martyre.

Résultat de recherche d'images pour "bakhita véronique olmi"

B a k h i t a

de Véronique Olmi Albin Michel, 22,90 euros, 455 pages.

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/18/09/2017/lesechos.fr/030577737841_bakhita–l-esclave-devenue-sainte.htm#7GSotm6UxBkIX708.99

________________________________________________________________________

Le Christianisme a aboli l’esclavage et c’était la lutte des premiers Chrétiens,

  • une “lutte des classes” qui se joue encore aujourd’hui en Inde avec les Intouchables, cette caste qui n’a que le droit d’être sans droits
  • ou qui s’est jouée en Amérique du Sud, continent révolutionnaire où l’Eglise Catholique a été représentée par des prêtres qui sont morts pour défendre la cause des peuples opprimés.

J’ignore toujours pourquoi la colère du Seigneur est si grande, étant aussi ignorante de ce qui se passe dans le monde et peut-être même en France.

Mais, malgré mes prières, mes doutes, mes réticences, mes reculades, la demande du Seigneur ne change pas.

Je dois écrire ce que j’écris.

Résultat de recherche d'images pour "évangélisation"

Comme un “clin d’oeil” à ma demande de “parole réconfortante ou éclairante”, le Seigneur m’a juste donné, par le hasard d’un seule recherche sur Google relative à Ses sandales à Lui,

– “Quoi, encore !?”, me direz-vous

  • une autre rencontre avec une autre “Véronique”, Véronique BELEN, dont le nom résonne en moi comme le nom de “Bethléem”,

  • ville qui est le lieu de naissance de Jésus-CHRIST pour tous les Chrétiens, ville qui se situe aujourd’hui en Cisjordanie à environ dix kilomètres au sud de Jérusalem.

Pour combien de temps ?

J’écris cette question à la demande du Seigneur.

_____________________________________________________________

http://www.histoiredunefoi.fr/meditations-bibliques/8098-secouez-poussiere-de-vos-pieds-matthieu-10-14

Histoire d’une foi

« Secouez la poussière de vos pieds » Matthieu 10, 14

13 juillet 2017 | Publié par Véronique Belen dans Méditations bibliques

Si l’on ne vous accueille pas
et si l’on n’écoute pas vos paroles,
sortez de cette maison ou de cette ville,
et secouez la poussière de vos pieds.
Matthieu 10, 14
Textes liturgiques©AELF

[ J’en étais au point où j’avais franchement la tentation de le faire. Secouer la poussière de mes pieds et quitter l’Eglise catholique romaine. D’ailleurs je l’avais déjà fait à l’entrée dans l’âge adulte, pour y revenir repentante et joyeuse quinze ans plus tard.
Mais pendant toutes ces dernières années – une vingtaine – j’ai dû lutter contre le sentiment pesant d’y être indésirable. Oh bien sûr, j’aurais pu, et on me l’avait demandé, catéchiser des enfants ou des adolescents, prendre des responsabilités dans l’équipe d’animation pastorale, chanter à la chorale, que sais-je encore ? Toutes ces choses que l’on attend volontiers des femmes en Eglise. Plus d’une fois, j’ai dit non, et cela a été plutôt mal perçu. J’avais des excuses valables : pas le temps, maman solo, trop fatiguée par mon métier prenant… Mais au fond de moi, tout au fond de moi, je savais bien que cet appel-là n’était pas celui de Dieu sur moi. Que là n’était pas ma vocation profonde.

Je ne me suis jamais senti un charisme d’animatrice paroissiale. Plus encore, j’ai une aversion pour les petits pouvoirs locaux que cela aurait pu me prodiguer. Rester à ma petite place, à la lecture des Ecritures saintes, celle qui me va tout à fait. Rien d’autre que cela.

Par contre, depuis très longtemps, j’ai des choses à dire à l’Eglise, ou plutôt, à lui chuchoter à l’oreille. Et faute d’y être entendue, je les exprime ici depuis plus de cinq ans maintenant. Mais cela demeure douloureux d’avoir une vie spirituelle intense, d’en faire le moteur de sa vie, et qu’elle ne soit aucunement prise en considération dans son entourage et son diocèse. Depuis vingt ans, je chuchote dans un désert ecclésial. Je me confie, et bien vite, je trouve porte close. J’écris, on me répond poliment, une fois, deux fois peut-être, ou pas du tout. J’ai de grands amis consacrés, ordonnés, avec lesquels je vis des amitiés magnifiques, mais d’accompagnateur spirituel à proprement parler, point. Ma parole, même chuchotée, m’a toujours fermé au bout d’un moment les portes que j’espérais voir s’ouvrir.

Jusqu’à ce dimanche.
Quand l’Esprit s’invite, il se donne clairement à percevoir. Là, vous vous retrouvez face à quelqu’un qui vous inspire une confiance entière et immédiate. Et le dialogue qui s’instaure ne vous déçoit en rien.
Une perspective s’ouvre. Un espoir renaît.

J’allais secouer la poussière de mes pieds et m’enfuir de cette Eglise qui me tient pourtant aux entrailles.

Une main m’a été tendue. J’ai gardé sagement mes pieds dans mes sandales. Et je me suis remise à espérer. ]

__________________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "spartacus chrétien"

Le Seigneur tend la main aux Catholiques et à leurs frères chrétiens qui voudraient secouer la poussière de leurs sandales contre ceux qui refusent de les entendre et de les recevoir.

  • Comme Il tend la main à Asia BIBI dans son si petit cachot et dans sa si grande solitude, si immense solitude qui est la nuit de ses cris et de ses pleurs,

Asia BIBI qui connaîtra le signe de la baleine de Jonas

  • Comme Il tend la main aux Chrétiens d’Orient,

  • Comme Il tend la main aux Coptes d’Egypte,

– Comme Il tend la main à tous les Chrétiens régulièrement humiliés, insultés, persécutés, blessés, torturés et tués pour Lui !, au nom du CHRIST,

  • dans un monde qui rejette de plus en plus le Christianisme et la foi chrétienne,

tandis que Son Pape Catholique, le Pape François 1er et bientôt dernier Pape de ce nom,

  • pris au piège de sa “religion universelle” maçonnique, le piège de Babylone,

  • est de plus en plus acclamé par les foules hystériques non chrétiennes,

  • foules qu’il autorise à détester les Chrétiens, lui-même ne paraissant convaincu de rien, et surtout pas de sa propre foi,

  • marchant déjà vaincu à la rencontre de ses vainqueurs, les tueurs de Chrétiens.

Sans que personne dans l’Eglise Catholique ne prenne la peine, poids de cette Croix immense et si lourde qui s’alourdit et s’agrandit de jour en jour, d’ouvrir sa porte aux Chrétiens persécutés,

et de partir sur les routes défendre les Chrétiens persécutés avec son bâton de pélerin.

Résultat de recherche d'images pour "évangélisation"

– “Il faut faire HURLER le monde, dit le Seigneur, contre la persécution des Chrétiens, et non pas courir derrière les honneurs mondains et les hourras citadins des athées de ce monde et de leurs autorités corrompues par l’argent de ceux qui ont armé le bras de leurs ennemis”.

Il vous faut ouvrir vos églises, chez vous, à vos frères persécutés chrétiens !

Si vous ne le faites pas, si vous n’accueillez pas le plus petit d’entre vos frères, alors je ne vous accueillerais pas et ne vous recevrais pas dans Mon Royaume.

Alors il est inutile de Me prier et de Me dire :

– “Seigneur, Seigneur !”

Si J’étais votre Seigneur, vous Me reconnaîtriez comme tel aux yeux des autres croyants.

Mais vous vous gardez bien de le faire.

La ruse a ses limites.

Résultat de recherche d'images pour "évangélisation"

Il ne sied point à un Chrétien de ne pas parler en Vérité et de ne pas proclamer sa foi.

Si vous aimiez vos frères d’autres religions comme Moi Je les aime, vous annonceriez la Bonne Nouvelle du Salut comme Je l’ai fait avec la Samaritaine, sans haine, mais avec infiniment d’amour.

Résultat de recherche d'images pour "évangélisation"

Car l’amour sauve !

Pas l’amour d’un dieu qui commande de tuer ceux qui ne sont pas comme vous souhaiteriez qu’ils soient !

C’est pourtant le message porté par ceux que vous flattez et dont vous précipitez la venue sur des terres chrétiennes, leur ouvrant la porte de Ma bergerie et les invitant sans contrepartie à venir partager un Royaume qu’ils pillent sans vergogne et en se moquant de vous…

– donc de Moi !, dit le Seigneur.

___________________________________________________________________

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (25, 31-46)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue:

«Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.

Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres: il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.

[…]

«Il leur répondra:

Amen, je vous le dis, chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait.”
«Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle

_________________________________________________________________

Le “Nouveau Pape”, tel sera le nom de Mon Berger, lui qui ira chercher Mes brebis égarées car pourchassées et blessées par les loups qui les chassent de leurs terres, de Mes terres chrétiennes.

Je rappelle à Moi qui Je veux !

Et J’appelle à Moi qui Je veux !

– “Je suis Vivant”, dit le Seigneur.

Résultat de recherche d'images pour "évangélisation"

Jour du Seigneur, jour de colère du Seigneur : – “[…] “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; […] j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. […] Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.»

Résultat de recherche d'images pour "asia bibi"

Le 17 avril 2017, Asia BIBI lançait un appel au Pape relayé par Radio-Vatican. Mais le Pape François a préféré se rendre en Birmanie et au Bangladesh défendre les Musulmans plutôt que rendre visite au Pakistan à Asia BIBI la Catholique, injustement emprisonnée depuis 2010, car condamnée à mort pour blasphème et enfermée dans une cellule sans fenêtre depuis trois ans à cause d’un verre d’eau offert à des Musulmanes haïssant les Chrétiennes, femmes impures.

– « J’avais soif, et vous m’avez donné à boire » est une parabole extraite de :

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 25,31-46 qui se termine dans la vie réelle par :

  • par la condamnation à mort d‘Asia BIBI,

  • par la mort de celle si belle qui a offert à boire à celles si moches qui avaient soif dans un pays musulman, le Pakistan.

Et tant d’autres pays musulmans illustrent parfaitement cette inversion des valeurs la parabole de l’amour fraternel devient un effroyable conte cruel, puisqu’il se transforme en « fait divers » REEL, LE MARTYR d’une CHRETIENNE, écrit et raconté dans la rubrique des chiens écrasés, ces chiens de Chrétiens persécutés dans le monde entier.

Résultat de recherche d'images pour "asia bibi"

L’Islam est l’envers du Christianisme.

Là où fleurit l’amour, l’Islam pratique la politique de la terre brûlée.

Les fruits actuels de l’Islam sont la HAINE et son corollaire, la MORT.

Si personne N’OSE DIRE LA VERITE, qui la dira ?

– « Si, toi, le Pape François, toi, Mon berger, toi qui dois paître Mes brebis, tu continues à prétendre FAUSSEMENT que l’Islam est PAREIL que le Christianisme, qui va défendre Mes brebis contre les loups qui veulent les tuer ? », demande le Seigneur.

– « Si tu aimais les peuples arabes, si tu aimais le peuple pakistanais, si tu aimais les peuples du Moyen-Orient et du Maghreb, les peuples d’Afrique noire et de l’Europe blanche, condamnés à la peine de mort, si tu les aimais d’un amour sincère tout comme Moi, Je les aime, et autant que Moi, tu OSERAIS porter partout la BONNE NOUVELLE de cette eau vive qui rassasie éternellement et qui permet de ne plus jamais avoir soif sur terre, les EVANGILES. »

Résultat de recherche d'images pour "asia bibi"

____________________________________________________________

https://qe.catholique.org/les-meditations/50906-la-samaritaine-et-le-don-de-l-039-eau-vive

[ La Samaritaine et le don de l’eau vive

Evangile selon St Jean, chapitre 4, 5-42

Jésus arrivait à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était assis là, au bord du puits. Il était environ midi.
Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau.
Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »
(En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.)
La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.)
Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : ’Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. »

Résultat de recherche d'images pour "la samaritaine bible"


Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l’eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »
La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »
Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »
La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari : là, tu dis vrai. »
La femme lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophète. Alors, explique-moi : nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut l’adorer est à Jérusalem. »
Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.
Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, celui que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
Mais l’heure vient , et c’est maintenant où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père.
Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. »]

____________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "asia bibi"

Comme d’habitude, je suis un peu en retard.

J’ai un peu traîné des pieds, freiné des quatre fers comme un mulet, plutôt une mule à vrai dire, « la mule du Pape » !

En fait, je dois avouer qu’écrire pour CONDAMNER est une lourde responsabilité.

Le Seigneur me répond que, pour sauver, il faut aussi CONDAMNER.

Sinon quel valeur aurait le SALUT si, tous, nous devions être sauvés, qu’importe la manière dont nous nous comportons sur cette terre ?

Le BIEN et le MAL existent, aussi VRAIS qu’existent pour nous la terre sur laquelle nous marchons et la pluie qui la bénit.

Il y a des fois, très honnêtement, où je préfèrerais être couturière plutôt que « blogger ».

D’ailleurs, le métier « blogger pour le Seigneur » n’existe pas, pour de vrai.

– « Vous exercez quel métier ? »

– « Oh je suis blogger pour le Seigneur ! »

Vous déclarez ça à Pôle-Emploi, c’est mort pour trouver un autre emploi.

Résultat de recherche d'images pour "blogger humour"

Mais j’ai appris à mes dépens qu’écrire ce qu’annonce le Seigneur prend malheureusement réalité dans le futur, comme une prophétie.

– « Bon, mais t’as vu la gueule du prophète, Seigneur ? En plus, une femme ! »

Cette petite chose de rien du tout, qui ne vaut rien et n’a rien sur terre…

Et se permet, AU NOM DU SEIGNEUR, de faire la leçon aux grands de ce monde.

Moi, si Tu n’existais pas et si ce que Tu me dictes n’advenait pas, je me condamnerais pour mégalomanie galopante et envahissante.

Malheureusement, depuis l’ouverture de mon premier blog sur MEDIAPART jusqu’à l’ouverture de ce second blog, « Dèu vos guard », je sais que tout ce que Tu me demandes d’écrire prend sens et corps dans le futur.

Pourquoi es-Tu en colère à ce point, Seigneur ?

Je l’ignore.

Mais je pense que nous le saurons rapidement.

Résultat de recherche d'images pour "blogger humour"

Je viens d’apprendre qu’il y a eu un attentat terroriste contre une église chrétienne au Pakistan.

___________________________________________________________

https://www.ouest-france.fr/monde/pakistan/pakistan-au-moins-cinq-morts-dans-une-attaque-suicide-contre-une-eglise-5453774

Pakistan. Au moins huit morts dans une attaque suicide contre une église

Modifié le 17/12/2017 à 12:18 | Publié le 17/12/2017 à 09:45

_____________________________________________________________________

Pourtant et par tous les temps, il y a des attentats contre des Chrétiens et leurs églises dans le monde d’aujourd’hui.

Dois-je en conclure que ces attaques christianophobes vont se multiplier ?

Pas de réponse.

J’arrête.

J’ai mal à la tête.

Je pense à Asia BIBI dans sa prison, elle, la Catholique, à qui jamais le Pape catholique, François 1er, n’a daigné rendre visite, pas même une seule fois en presque dix ans.

Quelle honte !

Image associée

C’est sûr que c’est plus facile de pleurer sur les Musulmans,

c’est à la mode !

et c’est très bien rémunéré !

  • pour aller stigmatiser une autre religion, le Bouddhisme

  • et faire plaisir à l’oligarchie mondialiste,

  • plutôt que de pleurer sur les Chrétiens du Moyen-Orient, les Coptes égyptiens et les Chrétiens pakistanais.

Or je crois,

– je peux me tromper,

  • que cette tentative de stigmatisation d’une autre religion, le Bouddhisme, qui a, elle aussi, tant de fois été persécutée comme au Tibet,

  • fâche quelque peu Notre Seigneur.

Nous devrions au contraire nous unir, Bouddhistes et Chrétiens, pour faire front contre cette religion guerrière et conquérante qu’est l’Islam.

Sans tomber dans la grave erreur de la « RELIGION UNIVERSELLE », HERESIE pour le Seigneur.

Le Seigneur avertit le Pape François 1er :

– « A cause de ta cécité et de ta lâcheté envers l’Islam, cette religion qui répand la HAINE contre les Juifs et les Chrétiens, crains à ton tour de finir comme le Dalaï-Lama et de devoir t’exiler un jour en Inde, si tu as le temps de fuir de Rome situé en Italie, pays submergé par la vague migratoire musulmane.

Car ce n’est pas l’Arabie Saoudite, ni aucun autre pays musulman qui pourront t’offrir un refuge sûr. Même si leurs dirigeants le souhaitaient, leur population soumise à cette religion mortifère hurlerait sa haine contre toi dans les rues de leurs pays. »

Résultat de recherche d'images pour "si nous sommes sans colère abbé pierre"

Est-ce la raison de la colère du Seigneur contre cette religion qui ne respecte rien, ni la vie des enfants, ni le Commandement divin :

– « Tu ne tueras point ! » ?

Je l’ignore.

Tout ce que je sais, c’est que la colère du Seigneur est grande, très grande.

Je déconseille, pour ma part, formellement !, à tout Chrétien de continuer à « protéger » de toute critique NECESSAIRE une religion qui COMMANDE de TUER des innocents parce qu’ils ne pratiqueraient pas leur religion dite faussement de paix et d’amour.

Cette religion semble incapable de faire son examen de conscience, emprisonnée dans sa HAINE qui la sclérose et empoisonnée par cette HAINE hystérique et historique contre les Juifs et les Chrétiens.

Résultat de recherche d'images pour "asia bibi"

Toujours des mecs de la Mecque qui respirent et transpirent la HAINE ! 

J’ai appris aussi que le 17 décembre 2017 est le jour de la date-anniversaire du Pape François 1er qui a 81 ans aujourd’hui.

Croyez-le ou pas, je l’ignorais.

C’est en tentant de rechercher pourquoi le Seigneur est à ce point en colère,

  • que s’est-il passé dans le monde qui provoquerait Sa colère ?,

  • que je l’ai su.

Et, très franchement, je doute que ce soit par hasard, le jour-anniversaire du Pape François 1er, que le Seigneur me dicte ces deux articles.

Radio-Vatican avait publié l’article sur l’appel d’Asia BIBI au Pape François, je le rappelle, le 17 avril 2017, pour la Pâques chrétienne, autre date-anniversaire.

Le Seigneur me re-demande d’écrire :

– « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »

Résultat de recherche d'images pour "la samaritaine bible"

Et nos frères ne sont pas ceux qui veulent tuer les Chrétiens, les Juifs, les Bouddhistes, les athées, les femmes non soumises, les homosexuels, et j’en oublie.

Qui peut se dire “frère”, relié par cette religion, donc co-auteur, car adorateur et propagateur d’une telle HORREUR ?

Répandre la HAINE de l’AUTRE, c’est aider à répandre l’Islam.

Ce n’est pas le Christianisme.

Cette religion n’a rien à voir avec le Christianisme.

 

Résultat de recherche d'images pour "la samaritaine bible"
La femme de l’Apocalypse

Entendue le Jour du Seigneur, sur Radio France Culture, première litanie de la messe du dimanche du 17 décembre 2017, en direct de la Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse : – “Prions pour tous les croyants des autres religions !” – “HERESIE !”, dit le Seigneur.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

– “Aujourd’hui, vous, sourds et malentendants, cette messe est célébrée spécialement pour vous !”

Car il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

C’est à vous que je m’adresse, oui, vous, qui croyez entendre ma Voix et n’écoutez que votre voix, d’autres voix qui vous fourvoient car elles vous mènent sur d’autres chemins que la voie du Seigneur, Ma voie.”

[A voir ou revoir la messe télévisée sur France 2, diffusée dans l’émission de ce dimanche, “Le Jour du Seigneur”, en direct de Fontenay-Sous-Bois, Val de Marne]

C’est le troisième dimanche de l’Avent :

– “Gaudete !”

Réjouissez-vous !

– “Tandis que nous attendons son avénement, …” lance un prêtre.

– “Mais pourquoi l’attendez-vous, Mon avènement, si vous croyez en d’autres religions que vous dites être TOUTES PAREILLES ?

Je suis mort pour vous, mort sur la CROIX de la honte, un scandale aux yeux du monde, un scandale pour les Musulmans !

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

A cause de vos péchés, à cause de VOTRE SURDITE et de votre CECITE passées et PRESENTES.

Car vous vous vantez et vous félicitez de valoriser les autres religions, de les rendre PAREILLES à la religion chrétienne, la religion du Dieu Sauveur, du “Salvatore Mundi”, ce tableau racheté si cher par le Roi d’une autre foi.

Pourquoi ?

Je vous l’expliquerais une autre fois.

Pas cette fois-ci.

Si ces religions ont le pouvoir de racheter vos péchés, sans le poids de la Croix, votre croix, mais courez-y !

Allez vous convertir à leurs religions !

Courez vers ce dieu qui sauve, un dieu qui ne s’est pas sacrifié pour vous et qui vous commandera de lui SACRIFIER des êtres humains pour lui prouver que vous l’aimez !

Comme Satan vous le demanderait , dit le Seigneur.

Moi, J’ai mis fin à tous les sacrifices humains et animaux.

Parce que ces frères, comme vous les appelez, ces frères croyants, sont prêts à VOUS TUER, à VOUS SACRIFIER sur l’ancien autel des SACRIFICES HUMAINS et ANIMAUX, pour dire prouver leur foi à ce dieu SANGUINAIRE qui n’est pas Moi.

– Vous ai-Je jamais COMMANDE de TUER ?

Non, il n’est pas “très miséricordieux”, ce dieu qui COMMANDE à ses fidèles de TUER ceux qui ne croient pas en lui.

Et vous, qui êtes sourds et aveugles et qui faites semblant de M’adorer en adorant cette religion et en prétendant qu’elle est PAREILLE au Christianisme, elle, cette religion de la HAINE qui tue davantage de Chrétiens dans le monde chaque jour qui passe sur cette terre ?

Insultez-moi, crachez-moi au visage et marchez-moi dessus, reniez-moi en tant qu’homme !

Mais ne reniez pas le Dieu que J’ai incarné dans ma chair et qui S’est livré pour vous,

– pour vous racheter de l’ESCLAVAGE du PECHE, pour vous racheter de la DETTE de la BETE, celle qui vous lie aux autorités de ce monde, vous qui aspirez à en être délivrés !

Je vous ai rendus LIBRES et vous faites de Mon peuple un peuple d’esclaves, prêtres mondains et curés trop catholiques, adeptes d’une RELIGION UNIVERSELLE qui est de moins en moins orthodoxe, de moins en moins CHRETIENNE et

  •       d e   pl u s   e n   p l u s    m a ç o n n i q u e.

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

Le Seigneur demande au Pape François de demander pardon aux Chrétiens d’Orient pour les avoir ABANDONNES à leurs bourreaux.

Que chaque église de France accueille en son sein une famille de Chrétiens d’Orient devant laquelle devront venir s’incliner les fidèles devenus infidèles à leur propre religion !

En tout premier, devra demander pardon à ces Chrétiens d’Orient le vicaire prétendant être le curé de cette paroisse, mais en vérité, servant un autre Maître du dieu caché.

Et si l’homme qui se dit de Dieu reçoit EN PUBLIC, lors de la messe qui M’est consacrée, la bénédiction de cette famille chrétienne venue d’Orient, alors Je le bénirai à Mon tour avant l’Eucharistie, le partage du pain, le don de Ma Vie.

Il vous faut DEMANDER, Chrétiens de France, et RECEVOIR le PARDON des Chrétiens d’Orient, eux qui ont versé leur sang pour VOUS SAUVER, vous qui êtes sourds et aveugles à la VRAIE FOI, la foi chrétienne !

Si une église en France, même une seule, n’a pas de famille de Chrétiens d’Orient en son sein,

– dans ce cas, dit le Seigneur, qui est très en colère, elle sera maudite.

Et Je ne la comblerais point de grâces.

Et peu importe que vous receviez et soigniez dix familles d’une autre religion.

Ce sont des voyageurs qui passent et ne restent pas, des passeurs de la MORT, de votre future MORT, ceux que vous accueillez comme des sauveurs alors qu’ils se réclament d’une autre religion qui veut la mort des Juifs et des Chrétiens.

Accueillez-les comme des voyageurs, ces gens qui vous haïssent au fond de leur coeur, car l’hospitalité est due à l’étranger.

Mais accueillir ne veut pas dire “FAIRE PAREIL QU’EUX” et “RENIER VOTRE DIEU” pour leur faire plaisir !

En allant jusqu’à devenir MUETS sur votre PROFESSION DE FOI.

Résultat de recherche d'images pour "malédiction de jésus"

Comme la  “religion de l’égorgeur”, la malédiction des Chrétiens et des Juifs !

Sourds et muets, voilà ce que vous êtes tous devenus, petit troupeau d’incroyants, puisque vous ne croyez plus en Moi, croyant que n’importe quel dieu peut bien faire l’affaire, votre affaire et surtout les affaires de vos politiciens, les autorités de ce monde !

Alors, puisqu’il en est ainsi, Moi aussi, Je serais muet au jour dernier, le dernier jour de votre vie, lorsque vous devrez passer de vie à trépas.

“Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie !”

______________________________________________________________________________

https://www.paris.catholique.fr/preparez-le-chemin-du-seigneur.html

[ Matthieu 3, 1-7a 8, 10b-11 –

Traduction officielle liturgique, extrait du 2ème dimanche de l’Avent, année A

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe :
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.[…] ]

_____________________________________________________________________________________

Pape François, Je te déclare HERETIQUE

et te demande, Moi, le CHRIST, ton Roi,

-si tu Me reconnais en tant que tel,

  • de démissionner comme le Pape Benoît XVI l’a fait avant toi.

Mais pas pour les mêmes raisons.

Résultat de recherche d'images pour "voix de celui qui crie dans le désert"

Reconnais-toi pécheur et sauve tes brebis, en te sauvant toi-même de cette voie où tu les entraînes.

Vers leur mort et la tienne.

Sinon c’est Moi qui te frapperais !

– “Pour que tous sachent que Je suis Vivant” , dit le Seigneur.

—————————————————————————————————-

[Cette Parole du Seigneur est si dure que je suis obligée, moi qui ne suis rien du tout, moi la pécheressse, et ose l’écrire, cette Parole, de quémander et recevoir l’aide d’un frère, ou plutôt d’un père dans la foi, Jean-Sébastien BACH, stable et solide comme un roc.

Consolatum !

Car sa musique soigne les blessures du Seigneur.

Et qui l’écoute reçoit Sa force et Son amour.

Le compositeur créait, il créait un monde d’amour et de force VITALE.

Il enseignait Dieu par la musique et la créature rendait au Créateur la beauté et l’amour de sa création jusqu’à la perfection.

A condition de ne pas être sourd !]

——————————————————————————————————–

N’oubliez pas d’obtenir le PARDON de vos frères CHRETIENS d’Orient, si vous voulez fêter Mon avènement et re-naître avec Moi à un Nouveau Monde.

– Que dans Mes églises de France, toutes et tous, vous alliez vous incliner, courber l’échine, non pas devant vos occupants d’une autre religion, mais devant vos frères CHRETIENS d’Orient qui sont devenus des MARTYRS, martyrs de la foi chrétienne pour TEMOIGNER de leur FOI, cette foi qui devrait être votre foi !

Et POUR VOUS SAUVER de votre absence de foi, vous qui êtes sourds et aveugles !

Mais les écoutez-vous, entendez-vous leur voix, la voix de vos frères CHRETIENS d’Orient ?

Non, puisque vous êtes sourds à leurs avertissements fraternels.

Mais, Moi, J’entends leurs supplications et leurs lamentations et Je ne peux rester plus longtemps sourd à leurs prières !

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

Alors Je lance cet anathème contre une religion qui ne peut pas se déclarer chrétienne ET NE LE VOUDRAIT PAS, puisqu’elle HAIT les Chrétiens et leurs pères, les Juifs.

Et contre tous ceux qui se prétendraient chrétiens mais continueraient de défendre cette religion de la HAINE, qui hait jusqu’aux femmes qui lui ont donné vie, en sauvant un homme de son désert, un chamelier devenu prophète grâce à l’amour d’une femme riche et belle !

Religion qui méprise la vie de vos frères CHRETIENS d’ORIENT et, ajoute le Seigneur, qui méprise la vie de vos frères COPTES EGYPTIENS.

– Malheur à vous, hommes de peu de foi qui Me déclarez la guerre, en soutenant ceux qui font la guerre à Mon peuple !

Je suis JUIF, né JUIF, et Mon peuple, né de Ma Parole de Vie, est CHRETIEN.

Nul ne peut se dire béni s’il Me renie et celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi.

Et celui qui est contre ceux qui sont Mes bénis, qu’il soit maudit !

Car J’ai aimé mon peuple juif.

J’ai pleuré sur Jérusalem et ses enfants.

Il ne suffit pas d’avoir pour prêtres dans une messe télévisée prétendument chrétienne un Grand Maître de la GLDF et un Vénérable du GODF pour parler en vérité.

Quels mots peuvent sortir de la bouche de ces soi-disant Maîtres, incapables de se conduire selon les préceptes divins ?

Pour qui se prennent-ils ?

Eux qui ont trahi la foi de leurs créateurs, les Bâtisseurs de cathédrales, pour élever des minarets sur une terre chrétienne.

Je les maudis aussi !

A cause du sang de Mon peuple qui sera versé par leur faute sur ces terres chrétiennes de France.

Parole du Jour, Parole de Vie qui vous condamne, tous, sans exception, si vous prêchez la RELIGION UNIVERSELLE, qui est  HERESIE :

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

_________________________________________________________________

http://levangileauquotidien.org/M/FR/

[ Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,6-8.19-28.
Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.
Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.
Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.]

______________________________________________________________

Pour rappel, lecture de la Lettre de Saint-Paul annonçant aujourd’hui la Parole du Jour, de ce jour du Seigneur, choisi par Lui pour excommunier le Pape François, s’il ne démissionne pas du « Trône de Saint Pierre »,

– lui qui se faisait appeler « l’Evêque de Rome »

  • à raison puisqu’il devait trahir la foi chrétienne et le savait :

____________________________________________________________________

[Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 5,16-24.
Soyez toujours dans la joie,
priez sans relâche,
rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus.
N’éteignez pas l’Esprit,
ne méprisez pas les prophéties,
mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ;
éloignez-vous de toute espèce de mal.

[ Et du malin ]

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.
Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera.]

_____________________________________________________________________

Le Seigneur me demande de conclure cette Parole du Jour donnée pour cet autre Jour,

  • le Jour de la renaissance de la foi catholique

par une anecdote, du vécu, un vécu d’une vie, la vie de la pécheresse que je suis.

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

—————————————————————————————————-

Il s’appelait Jean-Jacques.

Il était assis avec un groupe de jeunes sur l’herbe d’une pelouse dans la cour d’un lycée, mon lycée, à l’île de La Réunion, la bien-nommée.

Je passais par hasard,

  • ce fameux hasard qui explique tout ce que ne peuvent expliquer et ne peuvent s’expliquer les hommes qui se prennent pour des dieux vivants, eux qui sont mortels !

Machinalement, parce qu’ils parlaient haut et fort, je tournais la tête vers ce groupe de jeunes.

Je ne pouvais entendre ce qu’ils disaient à cause du brouhaha de leurs voix.

Mais je pouvais voir.

Et j’ai vu…

– SES SANDALES A LUI !

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"


Bouleversée, réellement émue jusqu’aux larmes, je courus vers le jeune qui portait SES SANDALES A LUI.

Je voulais savoir.

Il fallait que je sache.

A tout prix !

J’aurais traversé le désert pour savoir, escaladé l’Himalaya, au moins une fois, ou escaladé deux fois le Mont-Blanc ou quatre fois le Piton des Neiges, la montagne la plus haute de la Réunion, mon île, pour les trouver !

– Ses sandales.

Résultat de recherche d'images pour "délier la courroie de ses chaussures jésus"

Je serais morte de mille morts pour pouvoir m’en approcher et m’approcher de Lui !

Moi qui ai tellement peur de la souffrance.

Pas de mourir, souvent je voulais mourir.

Mais de la souffrance, trop de souffrance sur cette terre.

Ce n’était pas supportable !

Ce n’était plus supportable.

Arrivé près de lui, je me rendis compte que…

Pas facile d’aborder un jeune homme qu’on ne connaissait pas, en lui disant :

– “Tu les as trouvées où, ces sandales ?”

Tant pis.

Je ne sais pas être polie, correctement polie comme la pierre philosophale dont sont faites les maisons des Pharisiens modernes.

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"

Alors je lui ai dit exactement ce que je savais ne pas devoir dire ou pouvoir dire par politesse :

– “Tu les as trouvées où, tes sandales en cuir ?”

Et j’ai ajouté :

– “J’aimerais tant avoir les mêmes !”

Jean-Jacques a levé la tête, pas même surpris par ma question.

A ma grande surprise à moi.

Il se tenait un peu à l’écart du groupe, tout en en faisant partie.

J’ai appris plus tard, en le fréquentant, que Jean-Jacques ne parlait pas beaucoup.

Il écoutait surtout, il écoutait les autres.

Aux deux sens du terme.

Sauf cette fois-là, cette fois où il m’a raconté son histoire.

– “Pourquoi veux-tu le savoir ?” me demanda-t-il d’une voix très douce, comme s’ il savait déjà.

– “Parce qu’Il portait les mêmes sandales !”

– “Qui ?”, insista-t-il

Résultat de recherche d'images pour "pour toi qui suis je jésus"

Que c’était dur de nommer celui que je refusais de reconnaître pour ce qu’Il était !

J’avais l’impression d’être à nouveau “piégée” par mon manque de foi.

– “Qui suis-Je pour toi ?”

Que je détestais cette question qui me condamnait à la folie pour toujours.

– “Jésus”, répondis-je à regret, avec presqu’un rien de rancoeur d’avoir dû le dire.

Jean-Jacques leva les yeux.

– “J’en étais sûr ! Toi aussi tu L’as vu, hein ?”

Quoi répondre ?

Il me regardait intensément et il était rempli de cette Lumière que je savais reconnaître, celle que porte tout VRAI Chrétien en lui.

____________________________________________________________________

– “Vous êtes les Lumières de ce monde !”

http://www.entretienschretiens.com/024%20Vous%20etes%20la%20lumiere%20du%20monde%20-%20Mt%205(14-16).htm

[Matthieu 5.

14. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;

15 et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

16 Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.]

Résultat de recherche d'images pour "pour toi qui suis je jésus"

_____________________________________________________________

Ne croyez pas que cette Parole soit une image !

Un Chrétien rayonne.

– « Et toi, tu L‘as vu ? », répliquè-je.

Jean-Jacques se leva.

Il était habillé de blanc, sauf son jean, habillé très simplement comme un Saint.

Ce qu’il était.

Inconnu des hommes, seul connu de Dieu !

Il m’expliqua :

– « Tu sais, j’ai failli mourir.

J’étais un drogué.

Je me piquais, je me droguais à tout ce qui pouvait exister pour ne plus exister.

J’étais comme une larve abandonnée de tous sur un trottoir.

J’attendais juste de mourir.

Je n’avais plus ni faim, ni soif.

J’étais arrivé au bout du voyage, de mon voyage sur cette terre.

Mais je voulais encore un peu de drogue, pour abréger mes jours sur cette terre.

Résultat de recherche d'images pour "junkie"

Car je savais que j’allais mourir à cause de ces drogues, peu importe laquelle ! »

Jean-Jacques s’interrompit comme s’il revivait en lui cette souffrance.

– « Je ne pouvais plus ni marcher ni me lever.

Juste crever sur ce morceau de trottoir.

Et tendre la main, encore un peu, pour avoir une pièce de monnaie ou deux.

Alors je L’ai vu, devant moi.

J’ai vu Ses pieds, d’abord.

Puisque j’étais assis sur ce trottoir incapable de lever la tête.

Il m’a dit : – « Lève-toi et marche ! »

J’ai répondu : – « Je ne peux pas. Je suis trop faible. J’ai faim et j’ai soif. Je n’ai rien mangé depuis trois jours. »

Il a répété : – « Suis-Moi ! Lève-toi et marche. »

Résultat de recherche d'images pour "jésus sandales"

Et je me suis levé.

Sa voix était,…

Je ne peux pas te la décrire.

Elle résonnait à l’extérieur de moi mais aussi à l’intérieur de moi.

Je L’ai suivi.

C’était un halo de Lumière.

Il était de plus en plus Lumière et je ne voyais que cette Lumière.

Lorsqu’Il a disparu, j’étais devant un bâtiment.

Un homme en était sorti, comme s’il m’attendait.

C’était un pasteur évangéliste.

Il s’appelle Willy.

Je n’ai plus jamais retouché à la drogue.

J’étais sauvé.

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"

C’est en souvenir de cette journée que j’ai voulu fabriquer les mêmes sandales que Lui, pour les porter à mes pieds. »

C’était donc lui qui les avait fabriquées, en cuir, un modèle unique !, à l’image de celles qu’il avait vues aux pieds de Son Sauveur, aux pieds de Jésus.

Jean-Jacques, si proche de Jésus, qui l’aimait comme Il avait aimé son disciple Jean,

[Je le savais, Il me l’avait dit !]

n’était pas particulièrement aimé du groupe de jeunes.

C’était un ex-junkie et la mémoire humaine n’est pas oublieuse… des fautes des autres !

Nous nous retrouvions souvent, Jean-Jacques et moi, pour le service des autres.

Servir les autres à table, servir les autres en lavant ce que nous salissions toutes et tous, dans la joie et l’amour, car servir les autres, ses frères chrétiens, est comme servir Jésus Lui-même.

Les autres ne jetaient pas un regard à Jean-Jacques.

Ils l’avaient intégré dans le groupe comme leur « serviteur », comme si, ainsi, il payait ses fautes, encore et toujours.

Moi qui savais combien Jean-Jacques était aimé du Seigneur, j’en étais parfois blessée pour lui.

Et c’est Jean-Jacques qui me répondait qu’il avait le meilleur pour lui :

– Il avait, lui, le CHRIST !

Et c’est vrai.

Tant se lamentaient de ne « pas avoir Jésus », pas encore.

Alors je pardonnais comme il me demandait de le faire, car ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient, à lui, Jean-Jacques, et ce qu’ils faisaient à Jésus qui l’aimait, eux qui se croyaient chrétiens.

Car moi, je ne suis pas Jean-Jacques.

Et je me révolte souvent.

Je doute toujours et encore, encore et toujours, dans ce monde de souffrances.

Je suis restée, dans mon coeur, une chienne de païenne, parfois une sorcière,.. anciennement une sorcière.

Parfois… non pas, une sainte !, jamais, mais une croyante, peut-être.

Et je m’étonne toujours que le Seigneur puisse se servir de moi pour écrire sur Lui, pour écrire pour Lui.

Alors je dirais à toutes celles et à tous ceux qui m’ont souvent posé cette question :

– « T’es qui, toi, pour dire ce que tu dis ? »

– « [[…] au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale ».]

Résultat de recherche d'images pour "christ"

———————————————————————————————————————–

C’est le Seigneur qui m’a demandé de conclure ainsi :

  • sur Ses sandales.

Et qui m’interdit de rajouter quoique ce soit d’autre à cette Parole du Jour.

Du Seigneur : – “Faut-il interdire à un pape de porter sa croix ? Qui va porter la croix du Pape Jean-Paul II à sa place ? Car lui enlever sa croix, c’est vous enlever votre foi en Moi. Aidez-moi à porter Ma croix ! Aidez-le à porter sa croix si vous vous dîtes chrétiens. Soyez des Simon de Cyrène, des hommes forts et courageux. Sinon choisissez un autre chemin sans croix. Votre monde est une croix si lourde à porter. La cacher ne la rendra pas plus légère !”

Résultat de recherche d'images pour "croix pape jean paul ii"

 

[ Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il pren ne sa croix et qu’il me suive. »

|En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera.
Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite.
Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir dans son Règne. »]

Résultat de recherche d'images pour "jésus portant sa croix"

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,24-28.

Priez pour ne pas tomber sous le poids de votre croix.

Même si vous ne voyez plus votre croix, elle est là, pesante et lourde.

Moins vous verrez vos croix, plus vous souffrirez dans ce monde déchristianisé.

Si vous ne supportez plus la vue d’une croix, alors interrogez-vous sur ce qui vous tue.

Car un monde sans croix est comme une maison sans toit.

A l’intérieur de la maison, tout n’est pas propre et en ordre.

Mais ôtez le toit de votre maison, ôtez la croix de votre église, vous mourrez de froid et de faim.

Les denrées périssables ne se conserveront pas et vous ne pourrez pas vous réchauffer près de votre âtre car l’eau du ciel l’éteindra.

Le foyer d’une maison, c’est son coeur.

Et la croix, c’est ce qui permet au coeur de ne pas s’éteindre quand vous sentez l’angoisse de la mort vous étreindre.

Vous saurez alors que Je suis passé par la mort et que Je suis Vivant, Moi, le Ressuscité !

Ne craignez pas la mort.

N’AYEZ PAS PEUR !

Résultat de recherche d'images pour "jésus portant sa croix"

Craignez plutôt l’absence de la croix, c’est à dire le poids d’une vie de plaisirs qui sont autant de chaînes qui vous lient au diable.

Vous ne serez libres que quand vous aurez accepté, comme tout soldat de Dieu, d’affronter les épreuves de votre vie et de ne laisser personne vous dicter vos choix.

Je suis venu pour vous libérer de vos chaînes.

La liberté a un prix qui est de ne pas être comme les autres et de ne pas être de ce monde.

La liberté, c’est cette croix que vous portez et que personne ne peut vous enlever.

Parce que vous avez décidé de suivre un autre chemin que le commun des mortels.

Vous avez décidé de ne pas être les serviteurs des maîtres qui aliènent.

Libérez-vous !

Montrez vos croix !

Montrez votre choix !

Montrez que vous êtes des Chrétiens et aidez-Moi à porter la Croix du monde, comme Jean-Paul II qui porte sa croix, pour casser les égoïsmes individuels et sortir du cercle des guerres.

Soyez forts en paraissant faibles !

Soyez faibles, vous qui êtes les plus forts, les bénis de Dieu.

Plus grande sera la croix, plus grande sera Ma joie !

Si votre croix devient commune, alors plus personne n’aura plus jamais faim ni soif.

Car partager la souffrance de l’autre, c’est vraiment l’aimer.

Partager son bonheur, c’est juste jouïr ensemble d’un bon moment.

Souvenez-vous de vos frères en souffrance, ne fuyez pas la croix !

Résultat de recherche d'images pour "jésus portant sa croix"

Portez-la ensemble, tous ensemble, pour qu’elle soit plus légère, car la Mienne devient si lourde, si lourde de vos oublis, de vos fuites, de vos lâchetés quotidiennes qu’elle risque de retomber de tout son poids sur votre humanité.

A cause de votre vanité.

Que ceux qui Me suivent portent leur croix comme Jean-Paul II porte sa croix dans ce village Ploërmel, petit village de Bretagne, région choisie par Dieu pour ces nombreuses saintes et saints, région chérie de Dieu où poussent les croix, encore aujourd’hui !

Maudits soient ceux qui font tomber les croix des Chrétiens !

Ils font et feront retomber sur eux le malheur de ce monde.

Ils périront et iront sur l’autre chemin, celui de la damnation éternelle.

Ceux qui ont peur des croix ont déjà choisi leur destination post-mortem.

Vanité des vanités, tout est vanité en votre monde.

Et tout se finit pour eux dans l’inanité de la seconde mort.

– Pourquoi tant de haine envers Moi ?, demande le Seigneur, que vous cherchiez encore à me tuer au XXIème siècle ! Mais qui peut tuer la Vie ?

Si vous tuez la Vie, alors vous mourrez pour l’Eternité.”

______________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "pourquoi vous lamentez-vous sur moi ? Lamentez vous plutôt sur vous"

____________________________________________________________________

[ Evangile de Luc – 23
26 Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu’il la porte derrière Jésus.

27 Il était suivi d’une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.…]

_________________________________________________________________________________

http://messagesduciel.net/elena/croix2.htm

Station 8: Jésus console les filles de Jérusalem

    ” Jésus était suivi d’une grande multitude du peuple, entre autre de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles et leur dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants. “

(Lc 23, 27-28)

    Ces femmes ont tort de se lamenter sur le sort de Jésus. Et nous aurions tort, nous aussi, de faire le chemin de croix en nous lamentant sur ce que Jésus a dû souffrir. Notre vocation de disciples, ce n’est pas de pleurer sur Lui, mais de Le suivre sur un chemin de croix qui est chemin de résurrection. Suivre Jésus avec nos tristesses, nos angoisses, nos espoirs et nos joies . Car la Passion du Christ est aussi passion des hommes et c’est une passion qui conduit à la résurrection, celle de Jésus et aussi la nôtre.

_________________________________________________________________________________

PARCE QU’IL N’Y A PAS DE HASARD, sauf pour les “pas francs-maçons”, adorateurs du “dieu-hasard”,  ces Libres Penseurs qui ont pour Maître un cordonné et un galonné, l’exemple même de la vanité humaine, un “Grand Maître”… trois petits points !

Je vous livre l’étymologie du nom du village, “Ploërmel” :

[En 864, la commune était nommée en latin : Plebs Arthmael dans une charte du cartulaire de Redon, ce qui signifie la paroisse (plou en breton signifie paroisse) d’Arthmael, qui se dit aujourd’hui Arzhel ou Armel. Ploërmel fait donc partie des nombreuses communes de Bretagne nommées en l’honneur de saint Armel, avec Plouarzel, Saint-Armel, Ergué-Armel et Plouharnel. C’est à Ploërmel que ses reliques étaient conservées au Moyen Âge.

L’étymologie du prénom Armel est arth : ours et mael : prince. Le prince aux qualités de l’ours. À l’époque, pour les Bretons, donner les attributs d’un animal comme l’ours était valorisant. D’autres prénoms comme Conan (personnes aux qualités du chien) peuvent également être mal compris actuellement, alors que pour les contemporains c’étaient des qualités.

Cependant, une autre étymologie indiquerait que arth viendrait de ard qui voudrait dire « haut ». Aussi, Arthmael pourrait signifier « Haut-prince ».

Le nom de la commune en gallo est Pieurmè ou Pleurmaèu, Ploermael ou Plou Armel en breton qui signifie la paroisse d’Armel.]

Source WIKIPEDIA

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plo%C3%ABrmel

____________________________________________________________________________________

Jour du Seigneur, jour de VICTOIRE : – “Célébrons, nous, les Chrétiens, la Fête du CHRIST-Roi, la fête de la VICTOIRE du Dieu très chrestien contre “l’Etat Islamique”, appelé “Daech” et contre tous ceux qui s’attaquent aux Chrétiens et incitent à la haine contre les Chrétiens ! C’est le jour de la VICTOIRE de nos armées, les armées chrétiennes, en ce jour de fête, la Fête du CHRIST-Roi. Vive nos soldats, nos militaires et nos gens d’armes, vive nos armées chrétiennes, vive Dieu !”

Résultat de recherche d'images pour "victoire armées du Roi"

 

Sachons, nous, les Chrétiens, rendre grâce à Dieu et célébrer les VICTOIRES de nos soldats, les soldats de Dieu partis combattre ceux qui persécutent et tuent les Chrétiens.

– “Vous ai-Je entendus, dit le Seigneur, célébrer les victoires de vos soldats morts au combat pour vous sauver ?

Que ce jour, le jour de la Fête du CHRIST-Roi, soit leur jour, un jour de fête et de célébration, la célébration de la victoire de VOS ARMEES, Mes armées, contre l’ennemi commun, l’Etat Islamique qui a perdu sa guerre, celle que Daech a voulu mener lorsque cet Etat Islamique a combattu les Chrétiens d’Irak et de Syrie !

Résultat de recherche d'images pour "christ roi victorieux"

Où est-il, votre dieu ALLAH, qui a laissé mourir ses combattants ?

Y a-t-il eu un miracle ?

Non.

Qu’a-t-il fait ?

Rien.

Car il n’existe qu’un seul Dieu, le Dieu des Chrétiens et des Juifs, le Dieu des Armées et le Dieu de la Paix.

Ma Paix n’est pas votre paix.

C’est la Paix d’un Dieu qui vous veut libres, libres de choisir entre le bien ou le mal, à une seule condition :

– “TU NE TUERAS POINT !”

De cette transgression suprême, la transgression du commandement divin, naissent toutes les malédictions humaines.

Mais, pour les soldats de Dieu, ceux qui donnent leurs vies pour sauver la vie de Mon peuple, leur récompense sera grande.

Ils sont bénis, vos soldats et ils seront RECOMPENSES !

Célébrez dans la France entière la victoire de vos troupes contre “Daech” et le dieu ALLAH, ce dieu que les combattants islamiques refusent de reconnaître comme étant le Dieu très chrestien !

Résultat de recherche d'images pour "le dieu très chrestien"

Et ils ont raison, leur dieu ALLAH n’est pas le Dieu très chrestien, puisque les Islamistes ont perdu leur guerre.

Parce qu’ils ne Me connaissent pas, Je ne les connais pas non plus.

Leurs prières ne sont pas Mes prières.

Par contre, J’ai entendu les prières de Mon peuple, les Chrétiens d’Orient persécutés et tués par Daech.

Et Je vous demande de célébrer avec vos troupes, vous, les Chrétiens, ce jour de Fête qui doit leur être dédié !

C’est à vous, soldats, que les gens de Mon peuple doivent leur liberté !

C’est grâce à vous, soldats, que les Chrétiens aujourd’hui sont libérés du joug islamique !

Soyez bénis !

Et soyez récompensés pour votre bravoure.

Que ce jour, le jour de la Fête du CHRIST-Roi, devienne un jour de Fête, le jour de la Fête de la victoire des armées chrétiennes contre l’Etat Islamique !

Résultat de recherche d'images pour "le dieu très chrestien"

Ainsi Je ferais trébucher le Roi du Monde, celui qui se prend pour le Roi du Monde, s’il remet le pied sur une terre chrétienne, tant qu’il ne reconnaîtra pas le Dieu très Chrétien, le CHRIST, je le ferais tomber malgré son or et son escalier en or.

Le Roi du Monde, puisque toutes les autorités de ce monde plient devant lui, corrompt les puissances de ce monde avec son or noir mais il ne peut pas descendre de son avion, sans se ridiculiser, à cause d’un escalator en or. L’or n’est pas sacré et celui qui se prend pour le Roi du monde n’a pas pu poser le pied sur une terre chrétienne sans se maudire lui-même.

L’or n’est rien face à la puissance de Dieu.

Et toute son or ne suffira pas éviter au Roi de votre monde l’Enfer à cause du sang des Chrétiens versé et répandu dans le monde entier.

L’Arabie Saoudite a perdu sa guerre contre le Dieu des Chrétiens, contre le CHRIST.

Tant que l’Arabie Saoudite chassera les Chrétiens, les Islamistes seront chassés des terres chrétiennes et pourchassés dans le monde entier, pour ce qu’ils sont des terroristes.

Osez prier pour la victoire de vos troupes !

Osez prier pour la victoire des Chrétiens dans le monde !

Car prier pour la victoire des Chrétiens dans le monde, c’est prier pour la Paix dans le monde.

Osez CROIRE en Moi, votre Dieu !

Résultat de recherche d'images pour "le dieu très chrestien"

Et arrêtez de prier, de marmonner vos litanies insensées, vides de sens mais pleines du sang et des larmes de vos martyrs arabes, asiatiques et occidentaux que vous ne célébrez même pas, de peur d’offenser vos riches hôtes qui vous dépouillent de tout.

Vous reconnaissez, A TORT, la religion maudite de vos ennemis et vous vous agenouillez lâchement devant les ISLAMistes qui Me renient, tandis que vos militaires meurent courageusement pour vous sauver, sauver vos vies misérables.

Leurs soldes ne suffiraient pas à subvenir aux besoins d’un jour de vos prédateurs islamistes tant ils sont riches.

Et pourtant, ce sont eux, vos sauveurs, vos “vrais” sauveurs.

Méritez-vous de vivre plus que vos soldats chrétiens qui vous protègent ?

NON !

Eux, ces soldats de Dieu, qui donnent leur vie pour sauver votre vie, vous ne leur en êtes pas même reconnaissants  !

Mais ceux qui tuent des innocents sans défense se tuent de la seconde mort.

Non, ils ne vont pas au paradis, ceux qui tuent des innocents, femmes et enfants.

Ils se sont justement nommés et désignés comme étant les ennemis du Dieu très chrestien, ces ennemis.

Et ils sont devenus Mes ennemis de par leur propre volonté.

Oui, Je leur reconnais cette liberté donnée à l’Homme, donnée aux hommes, de Me choisir ou de Me renier.

Aussi, comme ils M’ont renié, Je les renie, eux qui persécutent et tuent les Chrétiens, Mon peuple.

Comment, vous qui vous dîtes être chrétiens, pouvez-vous dire de ceux qui prêchent la haine contre les Chrétiens qu’ils sont vos frères ?

Comment, vous, les Chrétiens, pouvez-vous dire de ceux qui persécutent et tuent les Chrétiens qu’ils sont vos frères ?

Résultat de recherche d'images pour "le dieu très chrestien"

Comment pouvez-vous reconnaître comme prophète un homme que Dieu a maudit sur la fin de sa vie ?

Car ALLAH le Très Miséricordieux n’a pas accordé de descendance mâle, malgré toutes ses prières, au Prophète MAHOMET, à cause de ses péchés mortels.

Mort, après la mort de Khadija, mort à lui-même, l’homme a péché et s’est séparé de Dieu, en se séparant de sa moitié féminine.

ALLAH lui a alors refusé une descendance mâle.

Qui est le descendant des fils de MAHOMET ?

PERSONNE.

Aucun fils ne lui a survécu suffisamment longtemps.

Or, quelle est la pire des malédictions, pour vous, hommes de l’Orient, sinon de ne pas avoir de fils pour continuer l’histoire de l’Homme, l’histoire des hommes, vous qui êtes nés de femmes ?

Les filles du Prophète MAHOMET ont été bénies parce que Dieu a eu pitié des femmes, Lui qui voit tout à la fois le passé, le présent et l’avenir.

Comme Dieu a eu pitié de la servante Agar lorsqu’Il l’a sauvée dans le désert, cette femme esclave préfigurant le destin de vos mères et de vos soeurs, la mère d’Ismaël, ce fils d’esclave né du Prophète Abraham !

Ismaël est le demi-frère d’Isaac, lui aussi né du Prophète Abraham, sauf qu’Isaac est né d’un miracle :

– Isaac est né de Sarah la stérile, la femme libre et l’épouse officielle du Prophète Abraham !

Ainsi Sarah, la stérile, a accouché d’un fils né du Prophète Abraham car Dieu a exaucé le voeu d’Abraham.

Mais Dieu a-t-il exaucé le voeu du Prophète MAHOMET ?

Non.

Qui osera contester cette affirmation ?

Résultat de recherche d'images pour "sarah la stérile mère d'Isaac"

Sinon le pire des menteurs, issu de la race des menteurs, la race née de Satan.

Car le seul lien de fraternité qui vous unit tous sur cette terre, c’est d’être tous nés de Satan.

Je vous le redemande, à vous, hommes stupides et si fiers d’être des mâles et non des femelles :

– Votre Prophète a-t-il engendré des mâles qui lui ont survécu et donné une descendance mâle ?

NON !

Comprenez-vous seulement ce que signifie cette absence de descendance mâle pour un homme oriental ?

Pourtant, vous le savez puisque vous maudissez vos femmes stériles et vous en séparez.

Dieu maudit l’homme qui n’a pas de fils pour lui survivre, dans vos traditions orales et dans vos coutumes “morales”, issues de vos moeurs patriarcales.

Aussi ALLAH le Très Miséricordieux a eu pitié de vos femmes et de vos filles, comme il a eu pitié d’Agar, l’esclave de Sarah, la femme libre.

Et Dieu a maudit le Prophète MAHOMET parce qu’il allait engendrer une religion de haine contre les femmes, une religion de haine contre les Chrétiens et contre leurs pères spirituels, les Juifs, tout en prétendant que l’Islam serait la troisième religion née du “Livre du Dieu unique”.

Une religion née du Judaïsme et du Christianisme qui maudit le Dieu des Chrétiens et des Juifs peut-elle être divine ?

Non !

Comment pouvez-vous OSER comparer le CHRIST à un prophète, à un hommé pécheur qui a violé une fillette ?

Résultat de recherche d'images pour "mariage de mahomet avec  aicha"

Car qui peut parler de consentement, lorsqu’il s’agit d’un ou d’une enfant ?

Etes-vous devenus complètement fous ou stupides ?

Vous demandez le consentement des parents pour inscrire des enfants à une cantine scolaire, mais vos juges iniques affirment qu’un ou qu’une enfant peut se faire violer, si l’enfant y consent ?

Alors, comment définissez-vous l’excuse de “minorité” si un ou une mineur(e) peut consentir à son propre viol ?

Malheur à vous, hommes et femmes qui jugez les pédophiles, vous-mêmes l’êtes et vos jugements le prouvent !

Autant donner la majorité à l’enfant qui vient de naître, bande d’hypocrites !

_________________________________________________________________________________________

Au moment où j’écris cet article, un frère chrétien “aveugle”,

  • donc qui voit ce que vous ne voyez pas,
  • lit cette Parole du Seigneur sur France 2, à la télévision, lors de la Fête des Protestants :

[ Cette parole ne sera pas reprise, ni encore moins interprétée par le prédicateur protestant, un “pas franc”-maçon qui nous explique qu’il faut “raser les murs”, se cacher, parler à voix basse pour annoncer la Bonne Nouvelle dans le secret !

Le secret maçonnique ?

Ah, ces faux-frères “pas francs”-maçons, ces tenants d’une religion UNIVERSELLE qui gomme toutes les différences et nie le choix du bien et du mal !

Donc ces “faux-frères” nient tout simplement la liberté de l’homme de se damner ou pas.

A les écouter, nous sommes tous “PAREILS”, tous “frères”, même si nous récitons les versets d’un livre, le Coran, livre qui commande de tuer les mécréants, c’est à dire les Chrétiens et les Juifs.

Pourquoi ne pas déclarer “saint” “Mein Kampf” et les Nazis d’extrème-droite, nos frères, puisqu’ils admiraient et continuent d’admirer la religion musulmane dont le livre, le Coran, ressemble à leur livre, “Mein Kampf”, deux livres remplis d’une haine féroce et abominable contre nos pères juifs ? ]

Lors de cette célébration protestante, le Seigneur se fit entendre grâce à la Parole dite par un frère protestant, un frère chrétien aveugle, en ce jour de Fête du CHRIST-Roi, le 29 octobre 2017 sur France 2,

– parole d’un frère qui voit ce que ceux qui voient ne veulent pas voir !

– parole d’un frère aveugle que Dieu a choisi pour Se faire entendre de ceux qui croient voir et ne voient rien, puisqu’il sont incapables de reconnaître leurs frères !

https://www.biblestudytools.com/ost/jean/passage/?q=jean+15:13-23

[ Jean 15

– 13 “Nul n’a d’amour plus grand que celui qui se dessaisit de sa vie pour ceux qu’il aime !

– 14 Vous serez mes amis, si vous faites tout ce que je commande.

– 15 Je ne vous appelle plus “serviteurs”, parce que le serviteur ne sait pas ce que son maître fait, mais je vous ai appelés “amis”, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai entendu de mon Père.

– 16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis, et qui vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit soit permanent, et que ce que vous demanderez au Père en mon nom, Il vous le donne.” ]

Résultat de recherche d'images pour "celui qui donne sa vie chrétiens"

________________________________________________________________________________________

Les organisateurs “pas francs”-maçons de la cérémonie protestante sur France 2 ont choisi comme images du CHRIST des réfugiés syriens, dont la religion est “sans importance”.

Tous PAREILS !

Alors que nos frères chrétiens d’Orient sont persécutés par des ISLAMistes en Syrie.

– Surtout ne les choisissons pas ou ne les désignons pas publiquement, nos frères martyrs, nos frères Chrétiens d’Orient !

Surtout pas…

Ce serait “culpabiliser” les vraies victimes qui sont les Djihadistes !

Les pauvres ISLAMistes qui tuent “innocemment” des Chrétiens, ces “chiens” de Chrétiens dont ils faut supprimer toutes les croix, jusqu’à la seule évocation de leur existence dans notre propre pays chrétien !, doivent être respectés, eux !

J’imagine les réactions si, au temps des Nazis, de la Seconde Guerre Mondiale, les Américains, cause de tous nos maux actuels, il paraît, avaient agi PAREILLEMENT lors de la persécution des Juifs :

– “Ne condamnons pas nos frères nazis ! Mea culpa ! Mea culpa ! Mea culpa !”

Et pour les frères juifs internés dans les camps nazis ?

Bah, on s’en fiche, hein ?

Accueillons indifféremment nos frères Nazis, Islamistes, pédophiles, violeurs, tueurs d’enfants.

Mea culpa !

Trois fois, trois petits points,un point, c’est tout.

Tous “frères” !

Ni bien, ni mal, tous “PAREILS”.

Résultat de recherche d'images pour "tous pareils humour"

Et ne remercions pas nos soldats qui se dessaisissent de leurs vies pour ceux qu’ils aiment, ces soldats meurtriers qui ne sont que des chrétiens ignobles puisqu’ils tuent des pauvres Musulmans !…lesquels ont tué des Chrétiens. Mais chut ! N’en parlons pas.

Surtout pas !

D’ailleurs, pourquoi nos soldats chrétiens nous aiment, nous, plutôt que les Djihadistes ?

Ils n’ont pas le droit, non.

C’est pas bien, pas bien du tout.

C’est méchant d’aimer son ” prochain”, celui qui t’est proche, celui qu’est chrétien et qui te tend la main, mourant sur un trottoir, tandis que les migrants,

  • c’est promis, c’est juré !
  • iront tous en foyer, à l’hôtel, dans une demeure ou un château, peu importe, surtout s’ils ne sont pas chrétiens.

Mea culpa !

Trois fois, s’il vous plaît, le “Mea culpa”.

Ne remercions pas, non plus, nos policiers, ni nos gendarmes, nos “gens d’armes”.

S’ils se font tuer, c’est bien fait, bien fait pour eux !

D’ailleurs, s’ils sont policiers, c’est pour se faire tuer.

Bien fait !

D’ailleurs, hein ?, pourquoi nos forces de l’ordre nous protègent-elles en contrôlant ces pauvres “réfugiés” ISLAMistes venus profiter de nos biens matériels, sans vouloir se convertir à notre Bien commun spirituel, le Christianisme avec sa laïcité qui en découle,  séparation blasphématoire pour l’Islam, entre le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel ?

La Paix du CHRIST, “Pax Christi”.

Mea culpa !

Ne jugeons pas !

Surtout pas, pas bien !

Mea culpa !

Trois fois, s’il vous plaît, le “Mea culpa !”, bande d’hypocrites !

ON A GAGNE, NOUS LES CHRETIENS, contre “Daech”, “l’Etat Islamique” ! 

Mille fois, s’il vous plaît, si vous n’êtes pas  hypocrites ! 

ON EST LES PLUS FORTS, NOUS LES CHRETIENS !

Dix mille fois, cent mille fois, CHRIST EST ROI !  

Résultat de recherche d'images pour "christ roi"

________________________________________________________________________________

Dimanche dernier, sur France Culture, lors de la rediffusion de la messe, j’ai entendu un imbécile de prêtre expliquer que :

  •  “Rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu”, c’est une pirouette de Jésus qui ne pensait pas ce qu’il disait.
  • “Non, non !, affirmait ce curé catholique et d’expliquer :.
  • – “Quel hypocrite, ce Jésus ! Il cherchait juste à se sortir d’un mauvais pas, acculé par les Pharisiens qui voulaient lui tendre un piège en lui posant une question sur l’impôt romain. Qu’est-ce qu’il est MALin, Jésus !”

Mon Dieu ! Un prêtre dire ça ?!!!

Quelle immonde lâcheté, ne plus vouloir admettre ce qui fait l’essence du Christianisme :

  • “MON ROYAUME N’EST PAS DE CE MONDE !”

Renier à ce point Jésus, c’est inimaginable.

Oui, le pouvoir spirituel n’est pas le pouvoir temporel pour un  Chrétien.

D’où le “Non possumus !” des premiers Chrétiens prêts à mourir pour Jésus le CHRIST.

Nous ne pouvons pas renoncer à CHRIST.

Pour ce prêtre maçonnique ou idiot, à coup sûr, il vaut mieux endosser l’habit musulman sur ses habits de messe, au nom de la religion “UNIVERSELLE” que professer la foi chrétienne.

  • Vade retro, Satanas ! 

 

Résultat de recherche d'images pour "vade retro satanas meme"

 

Ne nous défendons pas et ne défendons pas nos femmes et nos enfants, surtout pas !

Surtout s’ils sont chrétiens.

Bien fait, s’ils meurent tués, après avoir subi d’horribles souffrances parce qu’ils sont chrétiens, à cause de la religion de la paix et de l’amour, la religion de l’or !

Et ne défendons pas ceux qui nous défendent, nos soldats qui sont chrétiens, contre ceux qui nous haïssent , les ISLAMistes !

Puisque ceux qui nous haïssent sont nos “frères” en CHRIST.

Juste une question :

– C’est écrit dans les Evangiles que ceux qui haïssent CHRIST sont nos frères ?

Ah, il est écrit :

“Priez pour vos ennemis !

C’est marrant, moi, je ne lis pas la même chose que :

  • “Prier pour vos frères” !

Vos ennemis sont vos ennemis.

Qui dit le contraire ?

Et vous pouvez le traduire comme vous voulez, ILS RESTENT VOS ENNEMIS.

Mais vous pouvez prier pour eux, pour qu’ILS SE CONVERTISSENT !

Sauf si vous êtes “pas franc”-maçon et que vous haïssez CHRIST.

Dans ce cas, oui !, ceux qui haïssent CHRIST, les croix et les Chrétiens sont vos frères, puisque vous n’êtes pas chrétiens.

Mon Dieu, qu’il est triste ton jour de Fête du “CHRIST-Roi” sur France 2, Seigneur !

Je vomis ces “pas francs”-maçons versatiles et leur religion dite “universelle”, leur cuisine en loges et en toges, leur soupe d’asile avec ses vermicelles malhabiles, fils et “faux-fils” de la République maçonnique, avec leurs ficelles débiles qui jouent des tours aux plus fragiles.

Le secours “universel” qui oublie le frère chrétien sur le trottoir d’une ville de France, c’est quoi ?

Alors je le réécris :

Le Seigneur dit :

J’accorderais la victoire à ceux qui sont avec Moi et défendent Mon peuple chrétien.

Résultat de recherche d'images pour "christ roi france"

Et Je manifesterais Ma gloire quand vous croirez avoir tout perdu.

Malheur à vous, les Pharisiens de ce siècle, qui vantez l’hypocrisie et servez les ennemis de Mon peuple !

Votre cupidité et votre stupidité seront payées du prix que vous reconnaissez devoir aux ennemis de Mon peuple, en leur accordant le droit de torturer des Chrétiens, de persécuter Mon peuple et de faire disparaître Mon armée.

Mon Eglise renaîtra, mais pas grâce à vous.

Le peuple des “re-nés” est Mon peuple et vous n’en faites pas partie puisque vous Me reniez publiquement, en renonçant à professer votre foi et en proclamant “vôtre” la religion de ceux qui tuent Mon peuple.

Eux ne sont pas vos frères.

Ils ont choisi de ne pas l’être.

Ils ont choisi de condamner les Juifs et les Chrétiens.

Et de ce choix naît Mon jugement.

Si l’homme n’a plus de libre-arbitre, alors à quoi bon être un homme ?

Non, vous n’êtes pas tous “pareils”.

Non, vous ne serez pas tous traités PAREILLEMENT.

Non, vous n’irez pas tous au Paradis, si, pour vous, le Paradis est Mon Royaume.

Honorez vos soldats qui sont plus chrétiens que vous !

N’ayez pas peur de la mort qui tue le corps, craignez plutôt la mort qui tue l’âme, la seconde mort.

Car il n’y a pas de résurrection pour ceux qui ont perdu leur âme.”

Voyance – Affaire Maëlys : – “A Halloween, les masques tombent, dit le Seigneur. Alerte enlèvement pour un autre enfant ! “Cela” ne doit pas arriver.”

 

Résultat de recherche d'images pour "voyant"

 

Je ne sais pas pourquoi il faut que “cela” tombe sur moi, moi qui doute, moi qui ai besoin d’un temps de recul, de confirmation des “non-faits”, qu’ils deviennent des faits, des faits exacts, probants, pour écrire ensuite :

– “Ah donc, c’était vrai !”

Pourquoi ne pas avoir choisi un(e) voyant(e),

  • si tant est que je sois réellement voyante !,

crédule“, le genre qui écrit de suite tout ce qui lui est dit, sans même chercher à savoir ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, sans même vouloir mesurer les conséquences de ses paroles sur les personnes qui le ou la liraient ?

Non, Seigneur, tu n’aurais pas dû me choisir moi !

Tu t’es trompé de personne.

Aujourd’hui je suis en colère, en colère contre moi-même et en colère contre ce “don” qui m’empoisonne la vie.

Car “dire”, c’est prédire ce qui n’est pas encore arrivé, donc c’est mentir pour la justice.

Puisqu’il n’y a aucune preuve à pouvoir donner, surtout si ces preuves ne sont pas cherchées dans la bonne direction.

Pire, aujourd’hui, avec un droit de la presse qui oppresse les lanceurs d’alerte et les “diseurs de bonne aventure”, même dire la vérité, si cette vérité dérange, surtout si cette vérité dérange, c’est injurier, injurier ceux qui font du mal aux innocents, qui font le mal et ne veulent pas que “cela” se sache.

Car traiter de voleur un voleur, aujourd’hui, c’est injurier, l’injurier.

Allez traiter de voleur votre banquier qui vous prend de l’argent parce que vous n’en avez plus !

Système de pénalités ne s’appliquant qu’aux pauvres gens.

Mais vous allez en justice, ma bonne dame !

Résultat de recherche d'images pour "voleur banquier"

Ou allez traiter de “voleur” un élu qui a commis quelques “indélicatesses” non condamnées par la justice, une justice française à l’égal de sa république “bananière”, infiltrée par la crapulerie maçonnique qui n’est fraternelle que pour les copains de la bande de coquins !, mais vous serez condamnée, ma bonne dame, si vous n’y prenez point garde, trois petits points obligent !

S’il n’y a pas eu de condamnation,

– pour des raisons que tous les Français connaissent aujourd’hui et ont déjà expérimentées, le trafic d’influences et la prévarication ambiante,

aucun administré, aucun citoyen (masculin qui est l’ancien neutre latin, je le précise pour les adeptes de l’orthographe inclusive) ne peut “alerter” sur la corruption de sa ville, de son département bientôt disparu ou de sa région en cours de disparition, encore moins de sa nation en dissolution, aucun Français ne peut alerter ses compatriotes sans endurer l’inique condamnation des pilleurs de biens nationaux.

– “Je vais vous traîner en justice et je vous prendrais tous vos biens, vous qui êtes déjà misérable ! Je vous rendrais moins que rien, vous qui n’êtes déjà plus rien !”

Menaces proférées à mon encontre si souventes fois, trois petits points.

Aujourd’hui il faut juste écrire “il fait beau” ou “il pleut”, et encore !, après avoir pris bien soin de vérifier que les commerçants du coin ne vont pas vous attaquer en justice pour oser avoir écrit qu’il pleuvait, ce qui aurait fait baisser la fréquentation saisonnière touristique du coin, parce que vous l’aviez annoncé dans le “Bon Coin”.

Non, en France, aujourd’hui, il n’est plus permis de rien dire, sinon “Tout va bien !”.

Je me demande comment vont faire les historiens plus tard pour écrire l’Histoire de France”.

Il y aura sans doute un organisme officiel chargé de rédiger et de publier l’histoire “officielle”, après avoir pris soin d’effacer toutes les données susceptibles de venir contredire et contrarier fâcheusement une histoire qui veut nous faire accroire que l’Histoire de France n’existe pas, n’a jamais existé et donc ne doit pas exister.

Résultat de recherche d'images pour "histoire de france"

Nous n’existons plus, Françaises, Français !

Sachez-le.

Il nous faudra apprendre l’histoire du monde, un monde sans cesse en perpétuel mouvement, en “migration”, sans repères, où le troupeau de bêtes que nous sommes tous en train de devenir cherchera un ou des repaires pour pouvoir au moins y dormir tranquille une nuit, rien qu’une nuit, la longue nuit de la marche de l’humanité vers l’obscurantisme religieux.

Qu’il ne faut pas nommer, non, non et non !

Donc voilà pourquoi je suis en colère.

Parce que ce n’était pas dicible mais que j’aurais dû le dire, quand même.

Dire que le Seigneur m’avait dit, il y a environ deux semaines, juste “ça”, cette petite phrase de rien du tout :

– “Ecris : – “Il va y avoir un élément probant dans l’affaire Maëlys“”

– “C’te bonne blague”, comme dirait mon pote COLUCHE, un de mes visiteurs qui n’en est plus un depuis longtemps, puisqu’il est devenu un très proche ami de la famille.

– “C’est ça, Seigneur, je vais écrire, moi, qui ne suis rien du tout, un truc sans importance, cette phrase qui ne contient aucun élément concret et qui n’aide donc pas à la recherche de Maëlys, genre : – “Il va y avoir un élément probant”.

Non, bah non. Je n’écrirais pas “ça”, non.”

Et je ne l’ai pas écrit.

J’imaginais sans peine la personne me lisant :

– “Il va y avoir un élément probant qui va être connu du grand public”.

Cette personne pensant, tout, comme moi, je l’aurais pensé :

– “Oui, et alors ? Autant écrire : “Le soleil se levera le septième jour”.”

Non ?

Résultat de recherche d'images pour "voyance humour"

Seigneur, donne-moi plutôt l’adresse du kidnappeur, non pas celui qui a enlevé l’enfant, mais celui qui la cache.

Là, je pourrais “peut-être” Te “croire” et l’écrire.

Quoique…

Je ne pourrais pas m’empêcher de chercher à vérifier l’information.

Et ensuite j’écrirais, une fois que la police aura trouvé par elle-même le kidnappeur, que je le savais.

Ce qui n’aide pas, je l’admets.

Je l’ai déjà expliqué mille fois :

– “Je n’ai pas la foi, la foi du charbonnier. Je suis pire que Saint-Thomas. Même T’ayant vu, si c’était bien Toi et non pas le fruit d’une imagination malade, je doute toujours. Même ayant vécu avec Toi, si c’était bien Toi et non pas le fruit du “dieu-hasard”, le dieu des francs-maçons, je doute encore. J’irais sans doute en Enfer. Je n’ai guère de doute sur le sujet. A cause de mon manque de foi.”

C’est d’ailleurs ma seule prière au quotidien :

– “Pardonne-moi mon manque de foi ! Et donne-moi un signe.”

Image associée

Encore et encore, encore et toujours.

Pas vous ?

Je doute d’autant plus que, vous écrire, si vous me lisez, c’est vous entraîner à ma suite dans une histoire d’amour dingue pour un type mort sur une croix qui se faisait passer pour un Dieu !

En plus, le type, s’il était en France maintenant, il se ferait contrôler par la police tous les quarts d’heure au moins.

Il est en France, d’ailleurs !

Ce que je peux être conne, parfois.

Puisqu’Il est vivant et bien vivant.

Un peu trop à mon goût et des fois, pas assez.

– “Donne-moi un signe !

Donne-moi un signe PROBANT sur l’affaire Maëlys, par exemple.

Non, ce n’est pas du chantage, pas du tout.

Hein, que vous ne Le faites jamais “chanter” ?

De toute façon, vous Le chantez de moins en moins en France.

Il est devenu un “migrant” dans Son propre pays autrefois chrétien.

Et la chasse aux migrants est ouverte.

Je suis sûre que Tu as passé la frontière, Seigneur, sans papiers, comme d’hab.

Pas bien !

Pas bien du tout.

La frontière de la vie et de la mort, bien sûr.

Et vice-versa.

Image associée

Moi, je voudrais juste savoir où est Maëlys, s’te plaît !

Allez quoi, dis-le moi !

Vous ne voulez pas le Lui demander avec moi ?

– “Jésus, dis-nous où est Maëlys ? Dis-nous qui a enlevé la petite fille et qui la détient prisonnière ?”

Le Seigneur, mon beau brun sémite aux yeux marron ambré, me répond :

– “Pourquoi Me demandes-tu ce que tu sais ? Tu sais qui a enlevé Maëlys. Vous le savez. Maintenant à toi d’écrire les éléments reçus, sans pouvoir les vérifier pour l’heure, soit. Mais écris ! Le feras-tu ?”

Non.

Gloups…

Je bois la tasse.

Je ravale ma fierté.

J’évalue le risque.

Pas seulement le risque pour moi, un risque juridique, dans une France où même écrire qu’il pleut n’est plus possible.

Un risque de blessure, de blessure psychologique et morale pour des parents en grande souffrance.

Le Seigneur me répond : – “Un risque aussi de ne pas donner des éléments non exploitables pour l’heure, puisque cachés, un risque qui entraîne une stagnation de l’enquête.”

Résultat de recherche d'images pour "risque"

Et surtout JE NE DOIS PAS OUBLIER CE QU’IL M’A DEMANDE DE VOUS DIRE, et là je prends le risque “fou” de vous le dire :

– “Il va y avoir un autre enlèvement d’enfant pour le mois prochain. Il ne faut pas que ce soit un enlèvement. Il faut que ce soit une “tentative d’enlèvement“. Sinon l’enfant ne sera JAMAIS retrouvé. Car les prédateurs ont tiré les leçons de l’affaire Maëlys.

Si l’enfant passe la frontière, lui, il passera la frontière de vie à trépas, très rapidement. Est-ce ce que vous souhaitez ?”, vous demande le Seigneur.

– “Pourquoi le mois prochain, Seigneur ?”

– “Halloween” fut la réponse du Seigneur.

“Vous avez affaire à des gens malades, des pervers qui ont ritualisé des pratiques déviantes. Il se raccrochent à une religion qui les déculpabilise et,  pour eux, donne un sens à leur vulgaire commerce. Car il ne s’agit que d’un commerce, d’un trafic d’enfants, de “petits animaux”.”

– “Si vous voulez savoir qui sont les trafiquants d’enfants, cherchez l’argent ! Le rabatteur a déjà été payé.

Une somme d’argent énorme qui explique son silence et celui, ajoute le Seigneur, de certains membres de sa famille.

Une vidéo circule actuellement sur les réseaux pédophiles, une vidéo mise en vente. LA CHERCHEZ-VOUS ?, accuse le Seigneur, ou vous contentez-vous de poursuivre une enquête comme s’il ne s’agissait que d’un vol matériel ?”

Cette vidéo a d’autant plus de valeur que l’enfant qui “joue” dans la vidéo un rôle contraint et forcé est “connu”. Plus le danger est grand que l’enfant soit reconnu, plus le prix est apprécié en fonction du risque par les réalisateurs de ces jeux de rôles et plus le prix de ces vidéos est élevé. Le prix est aussi en fonction de la beauté de l’enfant, comme pour le marché aux esclaves de Daech.

Image associée

– “Vous avez dénoncé le marché aux esclaves des Jihadistes mais vous avez “oublié” que vous êtes vous-même une civilisation de pourvoyeurs d’esclaves, accuse le Seigneur, des esclaves qui sont souvent des enfants pris à leurs parents avec ou sans leur consentement, si tant est que prendre leurs enfants aux pauvres gens qui les vendent, puisse être considéré comme participant d’un consentement libre et éclairé.

Etre un marchand d’enfants, sous prétexte d’adoption et/ou de libération sexuelle, c’est être un esclavagiste, dit le Seigneur. Je n’aurais pas pitié de ceux qui n’ont pas pitié des pauvres gens. Je n’aurais pas pitié de ceux qui n’ont pas pitié des enfants pris, violés et tués pour assouvir leurs appétits affectifs et sexuels.

– Ecris ce que tu as vu et advienne que pourra, en fonction d’investigations qui devraient être menées sur les circuits de l’argent, moins occultes que leurs pratiques, et les complicités au sein de la police, de la justice et du milieu politique local jusqu’au niveau international !

Vous défendez les femmes, mères de vos enfants et de vos futurs enfants. Quand défendrez-vous réellement les enfants ? Le harcèlement sexuel est devenu un fléau parce qu’il n’y a plus de limites morales dans le comportement humain, pas plus qu’il n’y a de frontières nationales dans votre pays. Les trafiquants franchissent tous les interdits et toutes les frontières.

Vous autorisez toutes les transgressions et vous vous plaignez ensuite de toutes ces agressions contre vos femmes et vos enfants. Mais les agresseurs sont souvent les mêmes hommes. Et l’étranger n’est pas celui qui vient de loin, mais celui qui est étranger à la condition humaine, l’homme pourri par sa richesse dans un corps social corrompu et gangréné par la cupidité et la convoitise.”

Résultat de recherche d'images pour "pédophilie maroc"

Donc je vais devoir écrire ce que j’ai vu, écrire peut-être,

– je le souhaite de tout mon coeur !,

pour qu’il n’y ait pas d’autre enfant enlevé pour le mois de novembre et les fêtes d’Halloween, ces fêtes païennes récupérées par l’Eglise catholique pour en faire la Toussaint, puis réintroduites sous leur forme superstitieuse par les Anglo-saxons.

Le MAL existe.

LUCIFER lui-même, l’Archange rebelle, dit que le MAL est impossible à comprendre.

– “Il est“.

Il est comme le trou noir de notre univers terrestre.

Nous posons-nous la question de savoir pourquoi les trous noirs existent ?

Ils absorbent toute la lumière et toute la matière… visible.

J’ai repris la carte routière.

Et j’ai pisté.

L’A43, je la remonte, très facilement et très rapidement.

Puis je prends ensuite tout droit, toujours tout droit, l’A41.

C’est comme un tapis magique, tout se déroule vite, en souplesse, sans acrocs.

Jusqu’à…

Je lève les yeux pour lire le nom de la ville atteinte :

– Genève !

Surtout “l’aéroport international de Genève”.

Résultat de recherche d'images pour "genève"

Je sais qu’un avis de recherche pour Maëlys a été envoyé à la Suisse pour Genève.

Je viens de le vérifier.

Un simple avis de recherche, car les frontières sont ouvertes et la vie d’un enfant a moins d’importance que la circulation des véhicules sur les autoroutes.

Il ne faut pas retarder les “trafics” sur les autoroutes.

Il est quasiment devenu interdit de contrôler des voitures et des bus sur les autoroutes, sauf quelques contrôles aléatoires pour amuser et distraire le bon peuple de France, faire semblant, ou embêter la Catalogne espagnole qui veut son indépendance.

Le savez-vous ?

Les contraintes économiques, le “toujours plus de profit” ne permettent plus aux forces de l’ordre de “s’amuser” à bloquer des files de véhicules pour fouiller les coffres et identifier les passagers des conducteurs qui prennent les autoroutes.

Il faut aller vite, encore plus vite, toujours plus vite, livrer de la drogue, des armes ou des humains !, putes, enfants volés, migrants économiques, peu importe, si le trafic paye !

Toutes sortes de trafics.

L’autoroute ne s’est pas ouverte pour les citoyens européens.

Elle s’est ouverte pour les trafiquants, tous ceux qui “travaillent” pour les “ripoux” que vous avez élus et qui veulent aussi plus d’argent, encore plus d’argent, toujours plus d’argent !

La suppression des contrôles aux frontières a causé une augmentation des trafics criminels dans tous les pays européens.

Les autoroutes sont devenues les boulevards du crime en Europe.

Et ?

Les Etats-Nations, voués à disparaître, dirigés par des exécutants chargés d’exécuter leurs nations, incapables de vous défendre, suppriment les contrôles aux frontières, diminuent les présences policières, douanières et militaires, permettant ainsi à la “Pieuvre” maçonnique de faire exploser l’ordre social, de le faire imploser, pour imposer un autre ordre “asocial”, sans “société” au sens commun du terme, mais avec des micro-sociétés de moins en moins visibles, élitistes et tristes, des sociétés secrètes qui s’enferment dans l’invisibilité et s’enfoncent dans le négationnisme culturel, le parricide suprême, la mort du “Père”.

Genève !

Et son aéroport international.

Résultat de recherche d'images pour "genève"

Je revois cette petite pièce, sans fenêtre, où étaient gardées trois ou quatre gamines.

Parfois un ou deux gamins.

Pour elles, c’est comme une aventure, un film dont elles sont devenues les héroïnes.

C’est super !

Elles apprennent leur rôle, sont appelées “individuellement”, les unes après les autres.

Rarement ensemble, en tous cas, je ne les ai pas vues partir ensemble… et revenir.

Elles doivent se taire, si elles veulent prouver qu’elles savent jouer un rôle, jouer ce rôle qui est le leur, le rôle de l’héröine.

C’est ce qui avait été le plus dur pour Mélissa RUSSO et Julie LEJEUNE.

Les petites filles sont mortes, en en voulant à leurs parents.

Non pas qu’elles se sentaient abandonnées par eux, mais parce qu’elles avaient participé d’une sorte de “film”, de scénario où elles devenaient à leur tour, des femmes, de “vraies” femmes, à la seule condition qu’elles ne regrettent pas leurs parents et qu’elles se taisent…

Manipulées mentalement, “dressées” (“to dress” aussi, habillées ou déshabillées) pour plaire, plaire à des hommes d’affaires, à des gens riches qui ont les moyens de se payer, pour se distraire, de vraies “poupées”, des poupées humaines, les petites en avaient oublié qu’elles étaient des enfants.

De fragiles enfants dont il est si facile de se défaire !

Le monde des adultes n’est pas celui des enfants.

S’il y a bien une dimension de l’interdit dans la pédophilie, c’est la dimension physiologique.

Mais quand “on” baise avec des animaux et comme des animaux, comme des “bêtes”, pire que des bêtes, puisqu’aucune bête ne fait l’amour avec ses “petits”, “on” ne s’arrête pas à ce type de considérations.

“On” tue pour le plaisir !

“On” jouit du plaisir de tuer.

“On” tue l’innocence et l’innocent.

Et “on” baise le cul de SATAN.

Pédo-satanisme et Franc-maçonnerie : l’autel des élites

S’il est interdit dans la Bible de se montrer nu(e) à ses propres enfants, ou de montrer sa nudité aux autres hommes et femmes, une autre religion qui se prétend du même Livre ose cautionner la pédophilie à cause du déviationnisme sexuel d’un prophète sénile devenu débile après la mort de sa femme, Khadija.

“On”,

– ce “on” humain qui rejoint le “ça” freudien, et qui n’a honte de rien,

“on” aime cette religion qui autorise le pire et prétend être la meilleure !

Parce qu'”on” aime pouvoir faire tout ce qui est interdit par la religion du Livre, telle est la vérité, l’exacte et seule vérité.

C’est ainsi que cette religion mauvaise séduit les plus crapuleux, puisqu’elle autorise toutes les licences et brisent toutes les innocences.

Née dans le soleil et la lumière, elle s’achève dans le meurtre et la luxure, ce qui explique que le prophète ne ressuscite pas, lui.

Dieu ne l’a pas exaucé, ni dans sa nuit, ni pour sa progéniture.

Celui qui a épousé une petite fille n’aura pas de descendant mâle viable.

ALLAH l’a condamné.

Pour un prophète, “on” dit qu’il est “maudit”, quand marié, et à combien de femmes et d’esclaves ?, malgré toutes ces tentatives, il ne parvient pas à avoir un fils qui lui donne une descendance.

Tous les prophètes de la Bible ont eu des fils, même avec des femmes stériles.

Il a suffi d’une seule épouse, comme le veut le Dieu du Livre, pas de deux, pas de trois, ni de dizaines d’épouses, pour qu’Abraham ait un fils de Sarah.

Et quand un prophète a des dizaines d’épouses… pour rien !, parce qu’il est “impuissant” puisque non “créateur”, donc sans descendance mâle, est-il “adorable”, ce prophète ?

Non !

La pédophilie est maudite, comme est maudit le seul prophète à avoir épousé une enfant.

“On” ne marie pas une petite fille avec un homme.

Résultat de recherche d'images pour "pédosatanisme"

“On” ne lui fait pas jouer un rôle de “grande”, en lui faisant croire que cet “interdit” de l’inceste et de la pédophilie n’est qu’un “interdit social” de “vieux cons” et qu’elle, elle a bien de la chance, d’avoir été “choisie” et d’être “l’élue”.

Ce que, d’ailleurs, ses parents ne pourraient pas comprendre.

Donc elle ne doit pas le leur dire et ne le dire à PERSONNE, surtout à personne.

Il faut bien comprendre que l’enfant devient ainsi complice de son enlèvement.

Sinon rien n’est compréhensible.

Donc il se joue une pièce tragique dans une pièce presque trop blanche, sans décor, neutre, une petite pièce sans fenêtre, ou aux volets fermés, à la lumière toujours artificielle.

Peut-être une zone de transit aéroportuaire ?

Lorsque j’ai eu cette vision des enfants dans une pièce blanche, avec des petits lits ou plutôt des matelas disposés à même le sol, je n’avais pas encore de “localisation”, juste cette image de trois ou quatre fillettes enfermées dans une pièce dont la porte s’ouvrait sur un petit couloir.

Vers où ?

Maintenant, après m’être laissée guider, je suis une direction, j’arrive à Genève.

Et je vois un panneau, un sigle peut-être “LHCb“.

Cet acronyme me fascine.

Est-ce à proximité du lieu où se trouvent les petites filles ?

Est-ce  que l’une d’entre elles l’aurait vu ?

Etrange fascination :

– “LHCb” veut dire “Large Hadron Collider beauty experiment ».

J’apprends que le « LHCb » dépend du CERN.

La « porte des étoiles » ne s’est pas ouverte.

Je frappe à cette porte sur laquelle s’imprime le sigle du CERN avec ses trois « 6 » imbriqués les uns dans les autres et formant comme l’oeil du cyclone ou du cyclope, le monstre qui dévorait les humains.

Le dieu SHIVA danse devant moi et, poursuivant ma recherche, je découvre, étonnée, que SHIVA « the destroyer » est honoré devant le « lhc » du CERN.

LUCIFER surgit.

– “”On” ne réveille pas les anciens dieux pour jouer avec, comme des apprentis-sorciers.”

SHIVA avale la matière, c’est le MAL.

Le MAL, c’est le néant, c’est tendre vers le “néant”, “ce qui n’est pas”.

Or étymologiquement, SHIVA signifie “ce qui n’est pas”.

[Il m’a fallu trouver la signification du nom de SHIVA pour comprendre pourquoi LUCIFER faisait le lien entre le “trou noir”, symbole du MAL qui avale tout, et SHIVA, le dieu de la destruction dont le nom signifie “ce qui n’est pas”].

Si vous me demandez quel est le rapport avec Maëlys, je l’ignore.

Enfin, disons plutôt que je me refuse à développer plus avant ce qui pourrait apparaître comme une thèse “complotiste” et donner du grain à moudre aux ennemis de la foi chrétienne.

Il y a une route, une route qui menait en une heure à peine à Genève.

Vers un aéroport international.

Aucun barrage.

Aucun contrôle.

Rien.

Il y a une vie.

Une vie qui attend.

Et un sigle qui clignote, “LHCb”, tandis que tournent les bras de SHIVA, SHIVA le dieu destructeur, comme tournoient les trois “6” du CERN, symbole de la “Bête”, la “Bête à cornes”.

Et, pendant que j’écris, il y a un enfant, un ou une enfant

– ils ne savent pas encore !, ils n’ont pas encore choisi leur proie,

un enfant qui marche sur le bord d’une route, d’une route d’où il sera enlevé aux siens,

simplement parce que c’est Halloween.

Résultat de recherche d'images pour "halloween date satanique"

Non, il ne faut pas !

Et tant pis, si, à cause ou grâce à cet article, vous, parents serez plus vigilants, vous policiers et militaires, gendarmes de l’Arme, serez plus “surveillants”, préférant prévenir un acte criminel que punir un seul criminel sur combien d’autres ?, ce qui vous fera dire que je me suis trompée et qu’il n’y a pas eu d’autre enlèvement d’enfants, pas même une tentative !

Que je serais heureuse de me l’entendre dire :

– “Il ne s’est rien passé ! Vous vous êtes trompée. C’est vous la fautive !”

Parce que, vous toutes et vous tous, vous aurez fait en sorte que PLUS JAMAIS un enfant ne soit enlevé !

Fermez les barrières, fermez les frontières et que Dieu entende nos prières, pour que PLUS JAMAIS nos enfants ne disparaissent !

Ces gens-là sont lâches.

S’ils constatent que nous protégeons nos enfants, que vous protégez vos enfants et même ceux de vos voisins, si nous leur rendons leur tache plus rude, une tache qui est une honte pour une France qui ne défend pas ses propres enfants, ils iront chercher ailleurs qu’en France d’autres victimes.

C’est là où nous devons et devrons davantage, nous aussi, combattre tous les trafics, principalement le trafic d’êtres humains, le nouvel esclavagisme moderne.

Sauf si les esclavagistes sont d’abord le peuple français, un peuple qui accepterait de vendre ses enfants et/ou de les perdre, pour le profit de riches prédateurs en MAL de sensations fortes !

Pour retrouver Maëlys, retrouvez l’argent.

Le rabatteur a été très bien payé.

Pour retrouver Maëlys, débusquez le traître au sein de vos services qui renseigne le réseau criminel de trafiquants d’enfants.

Le ou les traîtres.

A coup sûr, un traître au niveau de la gendarmerie qui a accès aux procédures judiciaires.

Pour la justice, le Seigneur me montre plusieurs “complices” dont certains sont passifs et d’autres actifs. Les passifs profitent du système, les actifs “couvrent” et protègent les pédo-criminels.

Ces “fuites” judiciaires et ces conduites pénalement répréhensibles donnent une réponse aux enquêteurs qui se heurtent à l'”incompréhensible”.

Non, pas un “incompréhensible” paranormal, non.

Des incompréhensions dues à des aberrations de fonctionnement dont ils ne peuvent pas faire état au risque de perdre leur place.

Il faudra bien un jour que tout “cela” cesse !

Même au Moyen-Age eut lieu le procès de Gilles De RAIS, ce seigneur devenu le “saigneur” du lieu, celui-là même qui devait rendre la justice à ses gens et aux paysans dont il enlevait les enfants.

Résultat de recherche d'images pour "le procès de gilles de rais"

Puissè-je me tromper !

Cet article a été écrit, dussè-je me tromper, pour me tromper !

Car vous devez tout mettre en oeuvre pour que je me trompe.

Il vous faut :

retrouver Maëlys,

– achever l’enquête

– surtout pour éviter à un criminel de récidiver.

Il m’est difficile comme, dans le rêve sur “Manon” et les chiens,

– “Manon”, prénom que j’avais trouvé pour répondre au “vide” du “Ma..” laissé sans suite,

il m’est difficile de distinguer entre ce qui est symbolique et réel.

Ayant tenté d’interpréter mon rêve, pour moi, les chiens étaient un élément symbolique.

En fait, ils étaient un élément de la REALITE.

Donc je m’arrêterais là.

Peut-être que, cette fois-ci, ce sera l’inverse.

Je ne sais pas.

Je le saurais quand vous le saurez.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "le procès de gilles de rais"

Le signe de Jeanne [d’Arc], pour le “Roi caché” : – “Il ne suffit pas de prétendre au trône pour être Roi ! Il faut le prendre.” Comptine sur le Roi Charles VII qui est sornette pour les sots, les gens bêtes de votre époque.

Je me suis interrogée sur “l’obstination” de Jeanne [d’Arc] à vouloir conserver le terme de “comptine”.

Donc j’ai fait une recherche étymologique sur le mot “comptine” dont je vous livre le résultat :

_____________________________________________________________

  1. COMPTINE, subst. fém.

Chanson enfantine au rythme scandé servant à déterminer le rôle des participants à un jeu. Il [l’esprit enfantin] s’aide (…) du scandé obtus, de ces sortes de comptines, enfants difformes de la rime et du rythme (Colette, Paysages et portraits,1954, p. 918):

Lorsque l’adulte fait et publie un recueil de comptines enfantines, il procède en adulte : il distingue nettement Am stram gram… et Agenda femina gauda ou la Souris verte… et Une poule sur un mur… Jeux et sp., 1968, p. 105.

Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tin]. Pour la non-prononc. de p, cf. compte. Étymol. et Hist. [1922 d’apr. Dauzat 1973]; 1929 (Lar. 20

http://www.cnrtl.fr/lexicographie/comptine

Résultat de recherche d'images pour "jeu de la chaise musicale"

____________________________________________________________________________

Ou autre définition :

QU’EST-CE QU’UNE COMPTINE ?

QUELQUES DEFINITIONS :

Formulettes, poèmes simples, récités ou chantés, souvent accompagnés d’une mélodie afin d’amuser et d’éduquer les petits enfants.

Au départ c’est un poème ludique qui sert à compter dans un groupe pour désigner celui qui tiendra telle ou telle place dans le jeu. (ex : am, stram, gram…)

Les comptines sont transmises par la tradition orale comme les dictons, les proverbes et les contes.

Au fil du temps le répertoire n’a cessé de s’enrichir.

Des poètes tels que Clément Marot, Victor Hugo, Lamartine…se sont essayés au genre.

[…]

Elles rassurent, aident à grandir en procurant du plaisir.

  1. Socialisant : permettent de suivre des règles très peu modifiables.

La présentation ritualisée permet d’agir sur un mode conventionnel assure une adhésion du groupe, une participation réussie.

HISTORIQUE

Les comptines semblent exister depuis toujours.

Elles remontent à la nuit des temps.

Antiquité : on trouve déjà la trace de berceuses et de petits jeux de devinettes

1744 : premier recueil en Angleterre.

1874 : en Angleterre apparaît le terme : nursery rhymes.

Résultat de recherche d'images pour "jeu de la chaise musicale"

XVIème…..XIXème : Entre Rabelais et Freud, l’enfant n’a pas de place dans la littérature française (non considéré comme un être humain à part entière.

XIXème : Les grands auteurs ont tenté de redonner ses lettres de noblesse à la poésie enfantine.

1922 : le mot apparaît pour la première en France dans le dictionnaire : formule récitée dérivée du verbe compter.

1931 1932 : Le Manuel général de l’Instruction publique invite les enseignants à collecter les formulettes et les chansons gardées en mémoire par enfants, parents, grands-parents. (5000 formulettes)

Les comptines ont voyagé dans le monde entier en ayant été adaptées.

Résultat de recherche d'images pour "amstramgram ronde d'enfants"

Il existe au moins 200 variantes de « Am stam gram ».

France

Un deux trois
Nous irons au bois
Quat’ cinq six
Cueillir des cerises

Turquie

En ti ta
Jini jini pa
Kay sen siz
Geve dizi diz

http://www.ac-grenoble.fr/savoie/Administration/Albertville/comptine/definition.html

——————————————————————————————————

[Avertissement :

Article très long dans le texte car très long dans le temps, le temps passé, le temps présent et le temps futur.]

Résultat de recherche d'images pour "avertissement"

——————————————————————————————————-

Pour ceux qui auraient encore des doutes, je les rassure :

– Oui, je suis folle !

Passe encore de dialoguer avec Dieu, ce qui n’est pas un privilège, mais le devoir de chaque jour pour tout “croyant”, surtout si le croyant ou la croyante ne croyait en rien, comme moi, encore moins en Dieu.

Lui poser la question :

– “Dieu, où es-Tu ? Montre-Toi si Tu existes !”

C’est la première question de l’homme se trouvant seul dans l’univers, crée de l’incréé, créature de rien pris dans un tout sans rien.

Car il n’existe aucune réponse des hommes sur l’existence de Dieu.

– “Loup, y es-tu ?”

Puisque l’homme est un loup pour l’homme et que, pour ce loup, Dieu n’existe pas.

Soit !

– “Ainsi soit-il !”

Résultat de recherche d'images pour "ainsi soit il"

Soit nous sommes sommés de croire en Lui sans autre démonstration de Son existence très improbable,

(puisque Dieu ne s’incarne qu’en nous),

  • que l’obligation traditionnelle de croire en Lui, sans faire de manières, ni de chichis, croire en Lui, Lui sans matière.

Puisque Dieu s’incarne en l’Homme.

Donc si l’homme, si les hommes ne croient plus en Lui, bah oui, il y a de fortes chances pour qu’Il n’existe pas… ou plus !

L’homme devient… ou redevient la “Bête”, l’animal conscient de sa vie physique.

[Si !, les animaux ont peur de la mort et sentent l’approche de la mort. Les sadiques qui aiment à les faire tant souffrir le savent bien]

Même un animal, s’il perd sa vie, “pense” qu’il plonge dans un néant sans âme.

Est inanimé celui qui a perdu son âme !

L’animal qui sacrifie sa vie pour sauver ses petits ou son maître, sait-il qu’il a une âme ?

C’est à dire qu’il pourrait sauver sa vie ?

Pas la vie physique, non.

Je l’ignore.

Ce qui rend d’autant plus poignant le sacrifice volontaire de ces animaux qui sauvent des vies !

Comme le sacrifice volontaire d’autres animaux… humains, les athées, qui sauvent eux aussi des vies, en sacrifiant la leur.

Résultat de recherche d'images pour "animaux défendant leurs petits"

Donc je vais vous parler d’un drôle de jeu, du jeu de la vie et de la mort.

Si vous le voulez bien !

D’un jeu où les apparences sont trompeuses et où le Roi n’est pas toujours celui qu’on croit.

Le Roi est caché !

Saurez-vous le trouver ? C’est mon signe, le signe de Jeanne [d’Arc].

Ce qui montre pour vous, les sots et les gens bêtes de votre époque, que je suis folle.

[- Je parle à deux voix, c’est très grave, docteur ? “Je suis folle” résonne encore douloureusement pour la guerrière que fut Jeanne.]

Passe encore de parler à Dieu, j’entends des voix, la voix de Jeanne.

Attention, c’est la PREMIERE fois !

Et j’espère bien, la dernière, pour ne pas finir à Thuir.

  • “Pourquoi Thuir ?” Allez, je suis gentille, je vous laisse rechercher tout seuls cet endroit bénéfique, notre “puits des fous”, à nous, dans les Pyrénées-Orientales.

Donc rappelez-vous la scène :

– C’est comme un jeu, un jeu d’enfants pour un Roi immature, velléitaire et faible de nature.

Jeanne

[Elle n’aime pas qu’on l’appelle “Jeanne D’ARC”, Jeanne lui suffit.]

Jeanne pénètre dans une salle, une grande pièce, où sont réunis plein d’enfants de la cour, une sorte de cour de récréation, la cour royale exilée à Chinon.

Résultat de recherche d'images pour "cour royale à chinon avec jeanne d'arc"

Non, pas des enfants de choeur !

Car leur coeur est empli de concupiscence et de jalousie.

Il ne faut pas être un enfant de choeur pour servir le Roi, sauf si l’on veut servir la France.

Il faut juste être un courtisan, des courtisans.

Mais qui veut servir la France, surtout aujourd’hui ?

– “Qui” ? Vous demande Jeanne.

Elle doit trouver le Roi !

Le Roi d’une France qui n’a plus de Roi, justement.

Une France envahie par les Anglais, les Anglo-Saxons, car trahie par les Bourguignons.

[Selon Jeanne, la trahison des Bourguignons reste très contemporaine.]

Jeanne s’avance.

Tout autour d’elle s’agitent des marionnettes, des comédiens d’une farce tragique, tous richement vêtus et tous sans signe distinctif autre que cette richesse qui suffirait à faire d’eux une noblesse.

[C’est Jeanne qui me demande de l’écrire ainsi.]

Le Roi n’est pas le plus riche d’entre eux.

Il est “caché” parmi eux.

Car il ne sait pas lui-même s’il est le Roi !

Il en doute, parfois, souventes fois même.

  • Le Roi de France doute de sa propre légitimité, n’est-ce pas là le fait extraordinaire ?

Né Roi, pour être Roi, il ne le croit pas.

Ou plus.

Il ne croit plus en son destin.

Un destin de Roi.

Résultat de recherche d'images pour "charles VII"

Il n’est plus qu’un “grand” parmi d’autres grands qui ont parfois, souventes fois, plus de fortune et de terres que lui, le Roi de France !

Donc le Roi se cache.

– “Il se cache d’abord à lui-même, me dit Jeanne, puis aux yeux du monde”.

Il n’assume pas son rôle de Roi.

Aussi je vais vous conter la rencontre du Roi Charles VII, le Roi de France actuel, et de Jeanne la Pucelle,

[“la Pucelle” signifie au Moyen-Age, la “jeune fille”.]

D’où le fait qu’une fois que la jeune fille est mariée, elle devient :

– “Ma puce !”, s’exclame COLUCHE.

– COLUCHE sort de ce corps !

Excusez-moi, plutôt excusez-le, COLUCHE est un “familier” si familier qu’il s’autorise de lire par-dessus mon épaule.

COLUCHE fait partie de la famille et il reçoit à ses heures, pas toujours perdues, mes visiteurs.

______________________________________________________________________________

Comptine “qui sert à compter dans un groupe pour désigner celui qui tiendra telle ou telle place dans le jeu »

Qui va tenir la place du Roi ?

Du Roi de France, bien sûr.

Un Roi qui est actuellement « caché » ou « qui se cache », comme se cache le « Dieu caché » des croyants en recherche. La foi qui doute devrait être la seule loi du coeur.

Résultat de recherche d'images pour "dieu caché"

________________________________________________________________________

https://fr.wikipedia.org/wiki/Am_stram_gram

Am, stram, gram,

Pic et pic et colégram,

Bour et bour et ratatam,

Am, stram, gram ; pic ! dam ! Coeur

ou encore:

Am, stram, gram,

pic et pic et colégram,

Bour et bour et ratatam,

Am, stram, gram ; pic ! monsieur ; pic ! Madame.

On peut aussi parfois ajouter les paroles suivantes à la fin de la comptine pour changer le processus de sélection et le faire apparaître moins déterminé.

Mais comme le Roi (et la reine)

ne le veut (veulent) pas,

ça ne sera pas toi !

[« Le Roi du monde », me demande de préciser Jeanne].

[…]

L’album Le Québec est mort, vive le Québec ! du groupe québécois Loco Locass comprend des variantes de cette comptine « Iniminimanimo » dans la chanson [Wi] puis « Amstramgram, pic et pic et colégram » dans la chanson La trahison des marchands.

[…]

Résultat de recherche d'images pour "le québec est mort vive le québec"

En 2013, « 1789, les Amants de la Bastille » propose dans son Intégrale la chanson collégiale “Pic et Pic“, rappelant ce célèbre air. Par ailleurs, on peut entendre lors du dernier refrain “Pic et pic et amstramgram…“.

En 2016, à la fin de la saisons 6 et au début de la saison 7 de The Walking Dead, Negan chante “Eennie Meenie Miney Moepour décider de la mort d’un des personnages principaux de la série.

En 2017, la version anglaise d’ « Am, Stram, Gram » est chantée sur la fin de la chanson “Exit” du groupe U2 lors de la tournée des 30 ans de l’album de Joshua Tree.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Am_stram_gram

_________________________________________________________________

Alors jouons !

Jouons pour décrocher le gros lot !

Le gros lot, c’est le Roi, le Roi qui se cache.

Le trouverez- vous ?

Je vais vous aider, en vous donnant le portrait de Charles VII.

Il y a des rencontres qui se répètent dans l’histoire quand l’histoire se répète, l’Histoire de France.

– “Gentil dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle, et vous mande le roi des cieux par moi que vous serez sacré et couronné dans la ville de Reims et vous serez lieutenant du roi des cieux qui est roi de France.”

– “Je sais que mon roi gagnera le royaume de France, je le sais aussi bien que vous êtes devant moi, siégeant au tribunal” a déclaré Jeanne.

Résultat de recherche d'images pour "charles VII"

_______________________________________________________________________

Tu me vois en train de déclarer que “mon roi gagnera le royaume de France” devant la XVIIème Chambre Correctionnelle du TGI de Paris, celle spécialisée en droit de la presse, le droit de l’Inquisition, le droit de la Pensée unique, la seule autorisée, celle de l’oligarchie mondialiste dominante, pour tout dire, “islamo-collabo” ?

Heureusement que je ne suis pas Jeanne [D’ARC] et que je ne me prends pas pour elle !

Je me contente de porter un message très simple :

– “Le roi est caché ! Trouvez-le.”

Pour vous aider à le trouver, je vais vous demander de vous livrer à un exercice de style, un jeu de piste qui vous conduira au futur dans le passé français à suivre les traces de Charles VII pour le retrouver au présent, dans notre monde d’aujourd’hui.

Déjà il faut bouter les “Anglois” hors de France !

La France est occupée.

La France n’est plus libre.

Qui en doutait ?

Jeu de pistes, c’est “re-parti” !

Jeanne me conduit et sélectionne les indices que vous devez déchiffrer, c’est à dire :

– savoir déchiffrer si Dieu est avec vous, le Dieu chrétien.

Résultat de recherche d'images pour "dieu caché"

__________________________________________________________________________

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k28986b/texteBrut

[ il reçut le nom de Charles. Il eut, selon l’usage du temps, deux parrains Charles d’Albret, connétable, et un gentilhomme de la cour, chevalier savoisien nommé Charles de Luyrieux. Son unique marraine fut Jeanne de Luxembourg, dame de la reine depuis, damoiselle de Luxembourg, comtesse de Ligny et de Saint-Paul.

Parmi les œuvres manuscrites d’Eustache des Champs, poëte royal en titre d’office, on lit une ballade inédite, composée pour la naissance d’un fils de Charles VI et d’Isabelle, nommé Charles. En voici la première strophe ou couplet.

BALLADE.

Douce France, pran en toy réconfort

Resveillc-toy, soies de joie plaine;

Car cilz est né qui doit par son effort

Toi restorer. C’est le roy Charlemaync,

Charles a nom, qui de jour en jour mainc

Ses osts pour toy. Ton fils doit recouvrer

Ce qu’as perdu, açcroistre ton domaine

Et recouvrer la terre d’Oultremer (1).

[…] Robert Blondel, dans son Discours historique (écrit en 1449), chap. xlviii, insiste sur cette pensée que la France, champion de la foi chrétienne, a pour mission finale de refouler l’islamisme et d’affranchir les lieux saints de la domination des infidèles ; mais que, pour arriver à l’accomplissement de ce devoir, la première nécessité c’est pour elle d’expulser intégralement les Anglais du territoire français. Voy. Notice sur Robert Blondel, 1850, ir.4′, p. ’49.

La Providence, qui seule a le secret de l’avenir, ajoute parfois aux prophéties des poètes un sens nouveau. Nul, au moment où naquit le cinquième fils de Charles VI, ne pouvait prévoir que ce dernier rejeton dût monter sur le trône. Charles VII, au grand étonnement de ses contemporains, à la grande admiration de la postérité, accomplit les principaux points de la prédiction contenue dans la ballade.

[…]

Résultat de recherche d'images pour "charles VII"

Le 2 décembre 1400, Yolande d’Aragon

[la protectrice du prince Charles (VII), sa belle-mère],

alors épousa, dans la ville d’Arles, Louis II, duc d’Anjou, comte de Provence, roi de Naples, de Sicile et de Jérusalem. La jeune princesse, à son arrivée en France, fut saluée de l’accueil le plus sympathique. Sa beauté (1), ses vingt ans, sa vive intelligence, excitèrent autour d’elle un concert de louanges et d’admiration. Ce prince, Louis II, en lui donnant sa main, l’élevait au rang de souveraine. Comte, duc et roi, une triple couronne royale brillait à son front, et la reine Yolande en partageait l’éclat ainsi que les titres pompeux. Mais la royauté de Jérusalem n’était plus (dès lors et depuis longtemps) qu’un vain nom, et jamais Louis ne put s’asseoir tranquillement sur ses trônes de Naples ni de Sicile.

Le prince Charles, en 1419, était âgé de seize ans. D’un caractère doux et humain, qui, sous ce rapport, ne se démentit jamais, pendant tout le cours de sa vie, doué d’un tempérament débonnaire et timide, diverses causes arrêtèrent en lui, jusqu’à un terme fort tardif, le développement de ses facultés. Dès le jour où il fut l’héritier désigné du trône, il était devenu pour ainsi dire la possession d’un parti. Des politiques, pleins de confiance en eux-mêmes, s’emparèrent du jeune prince, comme d’autres, depuis trente ans, s’étaient emparés de Charles VI. Bien loin de presser sa lente jeunesse, et d’exciter sa spontanéité, ils s’attachaient au contraire à le laisser, à le retenir dans une sorte d’abandon intéressé. Enfermé, par eux, comme au milieu d’une enceinte impénétrable, il ne voyait que par leurs yeux.

Le 21 décembre 1419, Charles, avec vingt-six chevaux, partit pour le Languedoc. En 1389, cette excursion avait coûté à son père, Charles VI, la perte de sa santé, de son intelligence, et causé par là un déluge de maux. Celui qui allait être Charles VII inaugurait, par le même voyage, son avènement aux affaires publiques. Les mêmes séductions, les mêmes dangers, entouraient le fils de Charles VI car la nature, pour la fougue et la puissance de certaines passions, l’avait créé très-ressemblant à son père.

Résultat de recherche d'images pour "charles VII"

On voudrait pouvoir suivre, pas à pas, sur ce théâtre nouveau, les faits et gestes du jeune prince, à ce début de sa carrière. Ses comptes de l’écurie, qui nous sont restés, permettent en effet de retracer, étape par étape et jour par jour, «son itinéraire. Mais il ne nous est parvenu de cette importante campagne, aucune relation politique et suivie. Les conseillers de Charles continuaient de le soustraire à tout contact jugé par eux compromettant. Il semble que ces tuteurs intéressés aient réussi à rendre leur pupille impénétrable, même pour l’histoire et la postérité. En l’absence de documents d’un ordre plus général et plus relevé, le lecteur nous pardonnera de mettre en oeuvre, dans ce chapitre, des bribes d’information que les siècles nous ont conservées et que nous avons pu çà et là recueillir.

[…]

La cathédrale du Puy jouissait alors, parmi les églises de France, d’une immense renommée. C’était, dans le Midi, comme une Notre-Dame des Victoires. Le jeune prince, après les succès qu’il venait de remporter

[reconquête du Sud contre les Bourguignons et les Anglais],

arriva au Puy le 14 mai 1420. Le lendemain, il y fit en grande pompe son entrée solennelle. Non content de ces mondaines cérémonies, le régent se fit recevoir chanoine de Notre-Dame du Puy. Il assista le 15, aux premières vêpres, révêtu de l’aumusse et du surplis. Le jour suivant 16 mai, fête de l’Ascension, Guillaume de Chalençon-Polignae, évêque du Puy, célébra la grand’messe pontificalement. Le chanoine régent y reçut l’eucharistie.

[…]

Résultat de recherche d'images pour "charles VII"

La religion, ses commandements, les pratiques du culte, occupaient une grande place dans les actes publics et privés du prince Charles.

Ce n’est pas que la Providence lui eût naturellement départi le caractère, ni le tempérament d’un saint. Ce n’est pas que la foi, la vertu des confesseurs et des martyrs, habitassent l’âme du jeune régent Au contraire, la complexion physique et morale de Charles VII se composait d’un fonds de sensualité remarquable. Sa vie parait avoir été, sous certains rapports, une longue carrière d’immoralité. Au sein de ses licencieuses et inaccessibles retraites, tout au plus parvint-il à voiler, à dérober les scandales d’une lascivité, qui semble avoir été, chez lui, comme un vice congénital et héréditaire. En tous les sujets qui comportaient l’application de son jugement, il portait le scalpel d’un esprit douteur et méfiant.

[…]

Douze mois ne s’étaient pas encore écoulés, au rapport de Chastelain, depuis que le superstitieux Henri V avait fait une singulière rencontre. C’était, à ce qu’il paraît, dans le temps où le roi d’Angleterre retournait vers la capitale, par le Gâtinais, après son expédition de Dreux et de Chartres. Un ermite vint alors le trouver et pénétra jusqu’auprès de sa personne. Il s’appelait Jean de Gand et résidait antérieurement à Saint-Claude en Franche Comté. L’ermite se disait envoyé de Dieu par le ministère d’un saint homme. Dans l’entretien particulier, qu’il obtint du roi non sans peine, le visiteur inconnu représenta au prince que le ciel ne lui avait pas donné la grandeur, les talents et la puissance, pour combattre un peuple chrétien. Il le dissuada de poursuivre la conquête de la France, oeuvre, lui disait-il, injuste et impie. Henri V, embarrassé*, balançait entre la crainte et la résistance. Sans répondre catégoriquement, il finit par congédier son mystérieux interlocuteur. L’ermite, près de partir, lui dit que «pour n’avoir pas voulu soy retraire de vanité temporelle, avant que l’an passât en son dernier jour, la main de Dieu le toucheroit par courroux. » Il ajouta positivement que la mort serait l’expiation imposée au roi par la puissance divine. Ayant dit ces mots, l’ermite quitta le roi d’Angleterre et nul ne sut d’abord où il se retira.

Henri de Lancastre, au lieu de déférer à cet avertissement, continua son entreprise de conquête. Cependant le terme du mois d’août approchait, la menace de l’ermite recevait de l’événement une confirmation inquiétante et visible. Déjà le roi d’Angleterre avait fait part à plusieurs confidents, de cette communication antérieure. Il prescrivit d’exactes recherches pour retrouver l’anachorète et lui témoigner son regret de l’avoir éconduit. Jean de Gand reparut. Henri V, alors, lui demanda si finalement il pourrait « échapper de mort, ou non. Vous êtes à votre fin, » lui répondit le solitaire « avisez de votre âme ». « Or donc, poursuivit le roi, savez-vous s’il pourra plaire à Dieu qu’en mon lieu après moi mon hoir (2), pourra régner en France » A cette dernière question, le religieux « lui certifia que nenny et que jamais n’y auroit règne ne durée.– Et ainsi parla l’ermite à ce roy Henry, puis s’en alla à la conduite de Dieu (3) »

*Cette maladie paraît avoir été une dyssenterie, accompagnée, de varices anales dégénérées en fistule.

[…]

Résultat de recherche d'images pour "Henri V"

Henri V, Roi d’Angleterre, condamné par Dieu pour s’être attaqué au Royaume très chrétien de France.

[De Jeanne (D’ARC) : N’OUBLIEZ JAMAIS ! La France est chrétienne. Malheur à ceux qui la trahissent

Le 10 du même mois [octobre 1422], il [Charles VII] était à la Rochelle (1).

Le régent trouva, en effet, cette ville très-émue et fort agitée. L’un de ses premiers soins fut de réunir les autorités, afin de se procurer des finances. Cette assemblée eut lieu le 11 octobre dans l’hôtel de l’évêque (2), où le dauphin était logé. Pendant le cours de la séance, tout à coup le plancher de la salle s’effondra. La chambre du prince était située au premier étage. Sous le poids du nombreux personnel qui s’y trouvait réuni, la charpente fléchit. Les assistants, subitement précipités, tombèrent pêle-mêle dans une salle-basse ou cellier (3).

Pierre de Bourbon, seigneur de Préaux, accompagnait le régent, son cousin. Il périt dans cette catastrophe. Guy de Naillac, gentilhomme considérable de la contrée, subit le même sort, et beaucoup d’autres furent également tués ou blessés. Heureusement, la haute chaire ou grand siège de bois sur lequel était assis le dauphin, se trouvait placée dans une espèce de rainure, ou arcade ceintrée. Cette rainure était pratiquée sur l’épaisseur de l’ancien mur de la ville, qui formait la paroi du bâtiment, à laquelle ce siège était adossé. Par un bonheur providentiel, le jeune prince « demeura tout assis en sa chaire. » (1) Itinéraire. Amos tëarbot, Histoire de la Rochelle; Ms. S. G. fr. 1060, à la date. Il glissa de l’étage supérieur à l’autre, sans éprouver de dommage sensible. Le futur roi de France en demeura quitte pour cette forte émotion et de légères égratignures (1). […]

Le dauphin, pendant près de six mois, passa pour mort, même parmi ses partisans. {Monstrelet.) […]

Charles régent quitta la Rochelle le 15 octobre 1422. Le 24, il était de retour à son manoir de Mehun-surYèvre, près Bourges. Cette aventure merveilleuse de la Rochelle, arrivée au moment où Charles VII allait inaugurer son règne, impressionna très-vivement les esprits. Charles, aussitôt qu’il eut repris possession de sa demeure, fonda dans la Sainte-Chapelle de Bourges une messe spéciale, afin d’en perpétuer le souvenir. Le prince Charles professait une dévotion spéciale pour saint Michel, archange. Ce fut à la protection de ce saint qu’il attribua la conservation de ses jours. Durant le cours de la même année, Charles VII envoya, au mont Saint-Michel en Normandie certaine pierre qui s’était détachée au-dessus de sa tête lors de l’événement de la Rochelle. Cette pierre était accompagnée d’un buste de cristal, en guise dexvoto, qui représentait le roi de France.

[…]

Résultat de recherche d'images pour "charles vii le victorieux"

Le prince Charles chevauchait, pour retourner de Saintonge en Berry, pendant que son père, Charles VI, rendait, à Paris, le dernier soupir. Ce fut à Mehun-surYèvre, le 24 octobre, qu’en arrivant à sa résidence, le régent dauphin reçut la nouvelle de ce grave événement. […]

Cependant, le prince Charles conserva six jours entiers, du 24 au 29 octobre, la qualité de régent, comme s’il eût attendu le résultat de la séance du 27. Le vendredi 30 (2), il prit, en son château de Mehuri-sur-Yèvre, le titre de roi. Deux jours plus tard, 1er novembre, eut lieu la solennité de la Toussaint. Charles se rendit alors à Courges et tint sa fête comme roi, dans la magnifique cathédrale de cette ville. Ainsi fut inauguré le règne de Charles VII.

Ce prince habitait, ordinairement Bourges. Il s’était fait de cette place une sorte de capitale, autour de laquelle s’étendait son patrimoine réduit. Charles, en effet, ne possédait point Paris, siège et métropole de la monarchie depuis des siècles. Reims, la ville du sacre, se trouvait également hors de sa puissance. Le Berry, l’Orléanais, la Touraine, le Poitou, le Maine, l’Anjou, le Dauphiné, le Lyonnais, le Languedoc, l’Auvergne ainsi que le Bourbonnais, la ville et gouvernement de la Rochelle, avec une partie de la Saintonge, la Provence enfin (par alliance et vassalité) telles étaient les seules provinces qui reconnussent alors son pouvoir. On l’appela par dérision le roi de Bourges.

[…]

En frappant, coup sur coup, Henri V et Charles VI, la Providence avait renouvelé la lutte et changé la proportion relative des chefs antagonistes. Vis-à-vis d’un roi qui venait de naître, Charles VII, âgé de près de vingt ans, exerçait une autorité, désormais affranchie de toute entrave. Le roi de France, on pouvait l’espérer du moins, allait se révéler.

Malheureusement, le héros ne répondait pas à la situation. Dans les desseins de l’éternelle sagesse, l’heure n’avait point encore sonné. Charles, au lendemain, comme la veille, de cette grande métamorphose, échappait aux regards de ses partisans, impatients et enthousiastes. Il continuait de disparaître au sein d’un demi-jour, sans gloire et probablement sans vertu. L’histoire n’a guère pu que sonder le vide obscur de cette retraite et ne peut attester de ce prétendant, que son inertie. Depuis l’événement de la Rochelle, on ignorait s’il était mort ou vivant. Dans le cours de l’hiver, les Tournaisiens, partisans de Charles, envoyèrent aux pays de Berry et d’Orléanais des messagers spéciaux, chargés de constater la vérité du fait. Ces ambassadeurs retournèrent au carême et rapportèrent que le prince était vivant. Parmi les rares mentions directes que les chroniqueurs du temps nous ont laissées à son égard, l’un d’eux se borne à ce court panégyrique [de Charles VII].

« Le roi Charles, dit-il, estoit de sa personne mout bel prince et biau parleur à toutes personnes, et estoit piteux envers povres gens, mais il ne s’armoit mie vollentiers et n’avait point chier la guerre, s’il s’en eust pu passer (1 ) ».

[…]

Résultat de recherche d'images pour "charles vii le victorieux"

La monarchie, que représente un jeune homme inactif, semble se démoraliser devant l’imminence et l’extrémité du péril. Près de devenir la proie des conquérants, elle se scinde elle-même et se dépouille pour se sauver.

[« Comme la République française aujourd’hui qui vend tout à tout le monde », nous dit Jeanne [D’ARC]]

Ses dernières provinces, ses derniers écus sont, par elle, livrés en gage à ses derniers défenseurs.

L’abbaye de Saint-Denis, sanctuaire de la dynastie capétienne, placée aux portes de sa capitale, appartenait, comme la capitale, aux Anglais. C’est là que depuis le dixième siècle, s’écrivaient les annales officielles de la monarchie. La charge de chroniqueur royal est vacante. L’histoire elle-même interrompt son récit.

[« Comme toujours aujourd’hui, dit Jeanne, où vous avez laissé votre patrimoine aux mains d’un autre peuple. Saint-Denis, abbaye royale, est devenu le symbole de votre reniement chrétien et de votre abandon national, les deux allant de pair. La France ne peut exister que chrétienne ! »]

A l’aspect du ciel noir de l’adversité, les courtisans s’enfuient à tire d’aile. Les grandes charges de la couronne, faute de payement, sont désertées. Charles VII, le 12 juin 1426, révoqua tous les dons et mandements de finances précédemment accordés. Il retint pendant un an les gages de tous ses officiers, qui demeurèrent ainsi sans traitement. Les membres du parlement de Poitiers, les maîtres des requêtes et les gens de guerre, furent seuls exceptés de cette mesure (1).

Résultat de recherche d'images pour "charles vii le victorieux"

Ainsi se désorganisait en quelque sorte spontanément, l’appareil vital et administratif du gouvernement ou du royaume. Aussi, les témoignages écrits, vestiges et produit quotidien de cette existence, nous font-ils défaut. Les archives de la cour des comptes, les registres de la chancellerie ou trésor des Chartes, sont muets pour cette période. Quelques relations hostiles, étrangères, quelques fragments de chroniques domestiques et rétrospectives telle a été la principale ressource historique de la postérité. Cette sombre période n’a guère, jusqu’ici, reçu d’autre lumière. Le désordre de l’époque se fait sentir, même dans ces fragments écourtés, où règne une chronologie fautive et bouleversée.

[- « Regardez dans quel état se trouve votre Etat, réduit à l’impuissance, vendant tout et se vendant lui-même à des puissances étrangères ! » nous redit Jeanne, celle que vous appelez « Jeanne D’ARC »]

La nature, l’éducation, une nécessité factice, mais irrésistible, conspiraient pour retenir, jusque-là, le représentant de la monarchie, dans une sorte de longue enfance et de minorité.

Cette éducation molle, énervante, solitaire, l’exemple contagieux de mœurs licencieuses, le spectacle perpétuel de ces bassesses intimes, qui forment si souvent, chez les grands, le tissu de la vie quotidienne, le poison de la flatterie, que les courtisans versent aux princes et qui les berce de sa monotone ivresse, telles furent les leçons qui l’initièrent au sévère apprentissage de la vie, aux épreuves que lui réservait la Providence.

Résultat de recherche d'images pour "charles vii le victorieux"

Depuis la folie de Charles VI, peuples et ministres étaient accoutumés à voir la puissance suprême, passer, telle qu’un talisman, de main en main, et s’exercer au gré des circonstances. Pour l’heure, les conseillers de Charles VII se trouvaient nantis de ce talisman. Au risque même ou au prix de la ruine universelle, ce pouvoir suffisait à leur fortune, ainsi qu’à leur orgueil. Ils n’avaient garde de s’en dessaisir, en rendant au roi son initiative.

Ces favoris mettaient au contraire leur entente et leur sollicitude à maintenir le prince, par les liens et l’attrait du plaisir, au sein de sa captivité dorée. Une raison spécieuse enfin et même d’une certaine gravité, leur servait de prétexte, pour justifier, au besoin, leur conduite. A la veille de chaque journée périlleuse, dit un historien du temps, ils avaient toujours soin d’emmener le roi dans quelque bonne ville, située à une certaine distance : « dont ils firent preuve de grand sens ». Charles, en effet, dernier rejeton de la branche royale qui constituait sa lignée, ne laissait après lui qu’un enfant au berceau et la redoutable perspective d’une régence. Toutefois, la détresse osait frapper à la porte du royal séjour et de la prison dorée. Cette ironique invasion de la Pauvreté, venant s’asseoir au banquet du prince, fut le premier trait qui le toucha. Le commencement de la sagesse pénétra dans le cœur de Charles VII, par cette initiation, par ce véhicule salutaire de la souffrance. Un tel spectacle émut aussi, vivement, l’imagination populaire.

[…]

[Le Roi était pieds nus et n’avait plus d’argent pour se chausser, à l’image d’une France totalement ruinée.]

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k28986b/texteBrut

Résultat de recherche d'images pour "charles vii le victorieux"

_____________________________________________________________________

https://crm.revues.org/12906

Mémoire de France :

– Vous attendez un signe ?

Le signe sera donné par Philippe DE VILLIERS, au Puy du Fou.

Car il faut être fou(s) pour croire à ces histoires de fou !

C’est lui, au Puy du Fou, qui détient l’anneau de Jeanne, celle que vous appelez Jeanne [D’ARC].

Et c’est lui que Jeanne charge de vous donner le “signe-al”.

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Loisirs/Patrimoine-tourisme/n/Contenus/Articles/2016/05/06/L-anneau-de-Jeanne-d-Arc-restera-bien-au-Puy-du-Fou-2707194

http://www.lefigaro.fr/culture/2016/04/08/03004-20160408ARTFIG00321-anneau-de-jeanne-d-arc-l-angleterre-declare-la-guerre-a-philippe-de-villiers.php

Mais il y a encore plus fou que le fou des fous.

Il y a votre Roi actuel qui signe un traité de commerce qui va RUINER la France et ses paysans.

Le CETA est un traité de fous écrit par des fous pour des fous. Car il faut être fou pour accepter pareil traité.

C’est la mort du commerce français.

Et la clef de voûte du commerce INTERNATIONAL.

Votre Roi républicain, qui n’en a cure de vous, vient de couper les vivres à vos agriculteurs bio lesquels font vivre le peuple de France.

Les légumes et les fruits sont d’ores et déjà interdits à la vente si les paysans n’en ont pas acheté les semences à un grand voleur qui s’est emparé de toutes les cultures sur votre terre, simplement en leur donnant un nom, son nom, « MONSANTO ».

Soutenir le combat de l’Inde contre MONSANTO, c’est soutenir l’humanité toute entière !

C’est la fin des cultures vivrières et de votre agriculture de petits propriétaires condamnées à disparaître au profit « d’usines de viande » ou de fruits et légumes standardisés qui n’appartiendront plus à la France, mais à des étrangers.

Voulez-vous affamer le peuple de France ?

Vendre ainsi à des étrangers la nourriture des Français, la terre des paysans français, démanteler la France et ses terres agricoles, c’est folie, folie pure et dure.

C’est pire que folie !

C’est trahison envers le bon peuple de France au profit de gros bourgeois « sans patrie, sans foi ni loi ! ».

– « Jouez, jouez avec moi !, demande Jeanne. Vous ne l’emporterez pas au paradis, ici-bas ou sur terre [ ? – sic] . Le peuple crie, le peuple a faim.

La France est une terre occupée par des marchands de viande, des bouchers, les bouchers du peuple français. »

Résultat de recherche d'images pour "semences monsanto"

Reprenons :

– “Loup, y es-tu ?”

Et laissons le loup s’habiller pour prendre son fusil.

SAUVONS-NOUS !

[Dans ce texte, “se sauver” a deux sens :

– aller de l’avant ou aller en arrière.

  • Fuir, c’est courir n’importe où, pour finir derrière, caché(e) derrière, et attendre de mourir. C’est se tenir en arrière, “laisser passer”, laisser faire, pour devenir son propre passé, un passé sans avenir.

  • Faire FRONT, c’est “afFRONTer” le danger, faire FACE, se tenir debout, pas couché(e), et désarmer l’autre. C’est aller de l’avant, DEVANT, pour avoir un avenir.

La plus grande victoire sur l’autre, c’est de lui ôter ses armes, le pouvoir de la loi, la loi de l’argent.

Résultat de recherche d'images pour "la loi de l'argent"

_____________________________________________________________________________

Emstrang Gram

[ Une autre interprétation l’apparente à la persistance d’une incantation chamanique d’origine nordique en vigueur dans les veillées funèbres chez les Francs. Elle permettrait la possession de l’officiante par l’esprit loup. Les paroles originales auraient été :

Emstrang Gram
Bigà bigà ic calle Gram
Bure bure ic raede tan
Emstrang Gram

ce qui se traduirait par :

Toujours fort Grain

Viens donc viens, j’appelle Grain,

Surviens car je mande au brin,

Toujours fort Grain.

À manger ! (Mos- incantation finale)

Le brin (tan) étant la baguette des sorts, et Grain le « Grain de la Lune », le loup céleste. À rapprocher de Ysengrin, le nom du loup dans le roman de Renart. ]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Am_stram_gram

Résultat de recherche d'images pour "loup céleste chez les francs"

___________________________________________________________________________

[ Loup, y es-tu ?

“Promenons-nous dans les bois

Pendant que le loup n’y est pas.

Si le loup y était

Il nous mangerait,

Mais comme il y est pas,

Il nous mangera pas.

Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M’entends-tu ?]


[La comptine est la base d’un jeu entre de jeunes enfants de quatre à six ans et un adulte. Le jeu a lieu de préférence dans un jardin ou en plein air. L’adulte se cache derrière un buisson, par exemple. Les enfants, dans le jardin, chantent la comptine et attendent la réponse du loup. À la fin de la comptine, l’adulte sort de la cachette et vient “ravir” les enfants – au double sens du terme : il capture les enfants et les couvre de baisers.

Le jeu a ceci d’intéressant, sur le plan de la psychologie enfantine, que les enfants savent très bien, après les premières réponses de l’adulte, où se trouve le loup. Mais ils font semblant de ne pas le savoir afin de différer le moment ou se produira la découverte du loup, les embrassades et la fin du jeu. C’est donc bien un véritable exercice psychologique à double ou triple niveau, avec de très jeunes enfants, où est en action, en particulier, la théorie de l’esprit. ]

Loup y es-tu ? (ou Promenons-nous dans les bois) est une célèbre comptine française, composée vers le XVIIe siècle.

[Comptine créée Avant la Révolution française !]

Sans esprit, il n’y a point d’hommes, ni l’Homme.

Il n’existe plus que des bêtes, des bêtes de somme, du bétail « humain » confondu avec le bétail animal.

Comme est traité votre bétail animal, vous serez traité(e)… comme du bétail humain.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loup_y_es-tu_%3F_(chanson)

Résultat de recherche d'images pour "loup saint françois d'assise"

______________________________________________________________

PIC et PIC (et Amstramgram)

Extrait de

[ 1789, Les Amants De La Bastille ]

paroles

[Prise de la Bastille

Une révolution pour la France]

https://www.youtube.com/watch?v=E2agKABayEw

[ Pic Et Pic (et Amstramgram)

Je me réveille
Tout est pareil
Le même discours
Et le même décor
Tous ces matins
Ne riment à rien
Il est temps de crier plus fort
Ne me dites pas
Que c’est comme ça
Qu’il y a bien plus malheureux que moi
Qu’il faut prier
Et remercier
Le ciel de tout ce qu’on lui doit

Pic et pic à Corps et âme
À leur tour de dormir dehors
Pour ma part je vais rêver mon sort
Pic et pic au bout des lames
À ce destin qui a eu tort
De vouloir nous laisser sur le bord

La nuit me veille
Je n’ai pas sommeil
Je vis l’envie sans l’ordinaire
Je dois penser
Imaginer
J’ai toute ma vie à refaire
On se réveille
Il fait soleil
Le monde n’est plus tout à fait le même
On va chanter
On va trinquer
Nos idées nouvelles que l’on sème

Résultat de recherche d'images pour "le québec est mort vive le québec"


Pic et pic à Corps et âme
À leur tour de dormir dehors
Pour ma part je vais rêver mon sort
Pic et pic au bout des lames
À ce destin qui a eu tort
De vouloir nous laisser sur le bord

Assez de nous casser,
De nous laisser sur le côté
Je suis lassé de ces affronts

qui me font glisser vers le fond
Fini ces litanies
qui nient sans cesse nos insomnies
L’enfer c’était hier
Ce soir nos rêves sont durs comme fers

Résultat de recherche d'images pour "les amants de la bastille camille lou"

[Camille LOU-p, évidemment !]

Assez de nous flatter,
De nous jeter comme des jouets
A trop jouer à celui qui ment
Ils ont trahi tant de serments
Songe
A toutes les galères dont on ne peut plus se défaire
L’enfer c’était hier
Ce soir nos rêves sont durs comme fers

Pic et pic et amstramgram
À leur tour de dormir dehors
Pour ma part je vais rêver mon sort
Pic et pic au bout des lames
À ce destin qui a eu tort
De vouloir nous laisser sur le bord
De vouloir nous laisser sur le bord]

Résultat de recherche d'images pour "les amants de la bastille camille lou"

___________________________________________________________________

J’ai posé la question, je l’avoue, à un visiteur jusque là inconnu.

Sans doute avais-je trop travaillé sur lui et l’avais-je inconsciemment « évoqué », ou plutôt « convoqué » devant le tribunal de l’Histoire.

C’est un homme que je décrirais cauteleux et, pour moi, «peureux », qui n’aurait jamais osé aller au bout de son destin si Jeanne ne s’était pas présentée à lui et si Jeanne ne lui avait pas donné le signe attendu, le contenu de sa prière à Dieu.

Vous savez, ce dialogue avec Dieu en qui vous ne croyez pas, jamais !

Dieu avait répondu à sa prière et Jeanne lui a apporté la réponse… mais aussi rappelé la question, question posée en ses termes à lui, à ce Dieu dont il doutait, lui qui doutait de tout et surtout de lui-même.

Cette question posée à Dieu « devin-t » le signe de reconnaissance.

L’un n’allant pas sans l’autre, la question n’allant pas sans la réponse et la réponse n’allant pas sans la question.

Résultat de recherche d'images pour "charles vii le victorieux"

La question, pour Jeanne, c’était :

– « Qui est le Roi ? »

La réponse pour Charles VII, c’était :

– « C’est toi, le Roi ! »

C’était à Chinon, le 25 février 1429.

Ce jour-là, le Roi de France avait trouvé son Dieu et Dieu avait retrouvé son Roi perdu qui se cachait de Lui parmi ses courtisans.

Je vous livre la réponse de Charles VII à ma question, Charles VII, homme avisé, fin politique et dangereux stratège militaire qui a libéré la France de l’occupant anglais et de ses guerres fratricides internes, lui qui ne payait pas de mine et sur qui personne, à son époque, lorsqu’il était enfant ou adolescent, n’aurait parié un kopeck.

– « Emmanuel MACRON pourrait-il devenir le futur Roi de France ? »

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron chrétien"

De COLUCHE, la prière d’Emmanuel MACRON à votre Seigneur qui n’est pas le sien : – “Mon dieu, faites que tous ces cons prient pour moi !”

Réponse :

– « Celui qui n’a pas connu le malheur ne peut apporter le bonheur à son peuple ! Votre président est homme de plaisir. Son seul malheur fut un jour de connaître le bonheur avec une femme plus âgée que lui et qui est devenue sa femme. La belle affaire !

Ce n’est qu’un servant, le pire des servants, de ceux qui se proclament libres, libres de se vendre à des puissances étrangères.

Lorsque votre « prince » [sic] connaîtra la misère et les coups du sort funestes, que tomberont ses amis et ses alliés parce qu’il aura choisi le parti, le seul parti digne d’un Roi, le parti de la France et de la Chrétienté, alors il pourra :

SI DIEU LE VEULT

[orthographe voulue ainsi]

– prétendre au trône de France.

Il sied à un Roi de France d’être modeste.

Pour l’instant, votre siècle est celui des marchands, des marchands de biens qui n’ont guère de considération, sinon aucune, envers le peuple de France, les marchands du Temple, d’un Temple qui n’est pas celui du Dieu très chrétien.

Mais ce sont eux, ces marchands, qui lui disent, tous, à votre peuple, oeuvrer pour son bien !

Ce qui est mentir.

Et ils savent, ces négociants, qu’ils mentent au peuple de France.

Résultat de recherche d'images pour "marchand du temple"

Ne me compare pas

 [Tutoiement ? Ai-je bien “ouï” ?]

  • à des maquignons qui mènent leurs bêtes au marché pour les faire tuer ! 

Un Roi n’est pas un banquier, encore moins un usurier, ni un usurpateur.»

Alors, qui est le Roi caché, si bien caché qu’il se cache aux yeux de tous, jusqu’à se cacher à lui-même son propre destin ?

Charles VII a été appelé par le Tribunal de l’Histoire, « Charles le Bien-Servi » ou bien-nommer « Charles le Victorieux », lui qui a libéré la France et a réussi à la réunifier.

Il est vrai que la sainte Providence veillait sur lui.

Son histoire est émaillée de « miracles », ces “hasards” que les agnostiques attribuent au Dieu…

«-hasard » dans leur sotte ignorance !

Seule certitude, le Roi Charles croyait en Dieu, lui.

Même s’il croyait moins en lui, l’homme.

Il dialoguait avec Dieu, ce petit « Roi de Bourges ».

Il priait.

Il était…

– « Il « est » chrétien », insiste-t-il, lui, Charles VII.

Un Roi très chrétien, tellement chrétien qu’il a été capable de provoquer un schisme avec le Pape, en accordant à l’Eglise de France une autonomie religieuse vis à vis de Rome.

Un Roi très chrétien tel que « Dieu le veult » !

Résultat de recherche d'images pour "charles VII roi très chrétien"

____________________________________________________________________

http://compilhistoire.pagesperso-orange.fr/gallicanisme.htm

[…]

Durant la première moitié du XVe siècle, les Armagnacs, qui soutiennent Jeanne d’Arc, sont partisans des gallicans, les Bourguignons des papistes.


Au concile de Constance (1414-1418), Gerson, chancelier de l’Université de Paris, de concert avec les nations, fait un discours montrant “la supériorité du concile au-dessus du pape“. Le concile affirme par le décret Sacrosancta qu’il tient son pouvoir directement du Christ pour la réforme de l’Église et adopte le décret Frequens instituant que l’Église serait désormais dirigée par des conciles périodiques.

Le 7 juillet 1438, Charles VII, poussé par les actions du concile de Bâle, publie, avec l’accord du clergé français réuni à Bourges, la Pragmatique sanction de Bourges. Elle établit certaines libertés au sein de l’Église de France qui entraînent la diminution des pouvoirs du pape et supprime les annates. Elle déclare la suprématie des conciles généraux sur le Saint-Siège. La libre élection des évêques et des abbés par les chapitres et les monastères est rétablie. Par la Pragmatique sanction, Charles VII élargit l’autonomie de la royauté et de l’Église de France par rapport à la papauté. Ses successeurs maintiendront les mêmes principes.
[…]

C’est Charles VII qui a organisé le procès en réhabilitation de « Jeanne la Pucelle ».

Bien avant que l’Eglise Catholique et papiste accepte de la reconnaître comme étant sainte !

____________________________________________________________________

Procès de réhabilitation
L’enquête de 1450

[“CHARLES, par la grâce de Dieu, roy de France, à nostre amé et féal conseiller, maistre Guillaume Bouillé, docteur en théologie, salut et dilection. Comme jà pieçà Jehanne la Pucelle eust été prinse et appréhendée par nos anciens ennemis et adversaires, les Anglois, et amenée en ceste ville de Rouen, contre laquelle ilz eussent fait faire tel quel procez, par certaines personnes à ce commis et députez par eulx ; en faisant lequel procez, ilz eussent et ayent fait et commis plusieurs faultes et abbus, et tellement que moyennant ledit procezet la grant haine que nos [ditz] ennemis avoient contre elle, la firent morir iniquement et contre raison, très cruellement ; et pour ce que nous voulons savoir la vérité dudit procez, et la manière comment il a esté déduit et procédé : vous mandons et commandons, et expressément enjoingnons que vous vous enquerez et informez bien et diligentement de [et] sur ce que dit est, et l’informacion par vous sur ce faicte, apportez ou envoyez stablement close et scellée par devers nous et les gens de notre Grant Conseil ; et avec ce, tous ceulx que vous saurez qui auront aucunes escriptures, procez, ou autres choses touchant la matière, contraignez les par toutes voyes deues et que verrez estre à faire , à les vous bailler pour les nous apporter ou envoyer, pour pourveoir sur ce ainsi que verrons estre à faire et qu’il appartiendra par raison ; [car] de ce faire vous donnons pouvoir, commission et mandement especial par ces présentes. Si mandons et commandons à tous nos officiers, justiciers et subgetz, que à vous et à vos commis et députez, en ce faisant, ilz obéissent et entendent diligemment.
Donné à Rouen, le quinziesme jour de février, l’an de grâce mil quatre cens quarante neuf (1), et de nostre règne le vingt huictiesme.
Sic signatum : Par le Roy, à la relacion du Grant Conseil, Daniel (3).]
C’est l’Université de Paris, en la personne de son Recteur, Guillaume BOUILLE, qui a enquêté et réhabilité Jeanne, dite “Jeanne D’ARC” dès 1450, non pas l’Eglise Catholique qui, avec les Anglais, avait instruit son procès et l’avait condamnée au bûcher, vingt ans plus tôt.

Jeanne D’ARC n’a été canonisée par l’Eglise Catholique que le 16 mai 1920, grâce au Pape Benoît XV.

[ Deux ans plus tard, en 1922, Jeanne est proclamée patronne secondaire de la France de même que Sainte Thérèse de Lisieux ; la patronne principale étant la Vierge depuis le voeu de Louis XIII.]

Résultat de recherche d'images pour "charles VII roi très chrétien"

____________________________________________________________________

Si le loup y était ?

Oui, figurez-vous !

C’est l’Evêque Félix DUPANLOUP qui demande au Pape Pie X de débuter le procès de canonisation de Jeanne d’Arc, pour la faire reconnaître sainte.

Le loup y était !

Et c’est un Français, l’Evêque de Beauvais, Pierre CAUCHON, conseiller du Roi d’Angleterre depuis le Traité de Troyes, bon « collabo », qui a condamné Jeanne la Pucelle au bûcher.

Qui ne connaît pas l’Histoire de France ne connaît pas Dieu et ignore ses « clins d’oeil » divins !

C’est le « cochon » qui s’est vendu aux Anglais et le « loup », chien sans collier, qui sest battu pour faire canoniser « Jeanne D’ARC », dans une « France libérale », celle du début du XXe siècle, qu’il fallait réconcilier avec le Christianisme.

Mais un « cochon » peut-il être un bon chrétien ?

Résultat de recherche d'images pour "jeanne au bucher"

______________________________________________________________________

Pour prétendre au trône, oyez, oyez, braves gens de France, il faut être « Bien-Servi » et « Victorieux ».

https://www.herodote.net/Charles_VII_de_Valois_1403_1461_-synthese-118.php

Charles VII de Valois (1403 – 1461)

Le Bien Servi ou le Victorieux

[Aucun roi de France n’est plus surprenant que celui-ci. Né d’un roi fou et d’une reine à la réputation légère, Isabeau de Bavière, il est dans sa jeunesse déshérité par ses parents au profit d’un prétendant anglais.

C’est qu’on est au coeur d’un conflit entre la dynastie des Valois qui règne sur la France et la dynastie de Lancastre qui règne sur l’Angleterre et revendique la couronne de France.

Dépressif, Charles VII est prêt à renoncer à ses droits quand survient une bergère, Jeanne d’Arc. Celle-ci lui rend confiance par quelques actions d’éclat.

Exit Jeanne d’Arc.

Charles VII reprend foi en lui-même et vole dès lors de succès en succès, servi par des conseillers efficaces et… une autre femme dont il fait la première maîtresse officielle d’un roi de France, Agnès Sorel, d’où son surnom : le Bien Servi.

Ses conseillers ont nom Richemont, Jouvenel des Ursins, les frères Bureau, Jacques Coeur

Souvent mal récompensés par leur souverain, ils vont rendre à la France sa place au coeur de l’Europe occidentale, engager sa modernisation administrative et chasser les Anglais, mettant fin pour de bon à la guerre de Cent Ans.[…]]

Résultat de recherche d'images pour "charles VII La rochelle"

_______________________________________________________________________

« Amstramgram !»,

Evocation de la comptine qui fait sourire Charles VII.

« Pic et pic et colegram, ce ne sera donc pas toi…, le Roi ! »

Ou peut-être toi, si Dieu le veult !

Nous sommes libres de réaliser ou pas notre destin.

Nous sommes libres de choisir, nous aussi, peuple de France, notre sort avec Messire le Loup, chien sans collier.

Soit nous voulons redevenir des serfs, les « brassiers » de marchands anglo-saxons s’emparant de nos maisons et de nos châteaux, accaparant nos terres agricoles et nos capitaux.

Auquel cas nous acceptons aussi de nous « soumettre » et de finir en esclaves comme « dhimmis » dun totalitarisme musulman qui remplit les comptes bancaires de nos « CAUCHON ».

Sachant que, même si nous restions libres, il nous faudrait payer notre dîme au clergé musulman, dont le dernier exemple « laïque » est cette dîme « halal » pour l’abattage dit rituel et si cruel de nos moutons, bêtes égorgées comme au Moyen-Age, baignant dans leur sang et vivant encore quand le couteau s’enfonce dans leur chair tendre.

Rappelez-vous, c’est le message de Jeanne aujourd’hui :

– « Du temps de Charles VII, le Royaume de France était RUINE et PILLE.

“Il est arrivé au régent, futur Roi de France, de ne même pas se pouvoir payer une paire de « chausses-ures »”.

Cette misère du Roi a été narré au peuple qui en avait fait, à l’époque, une comptine sur les mésaventures du petit « Roi de Bourges », se retrouvant pieds nus, même s’il était assis sur un trône, le trône de France.

Aussi je vous invite à retenir et à méditer cette leçon d’histoire, si vous le voulez bien :

– « On peut ne pas être un millionnaire mais être le Roi légitime de la France, un Roi appelé à régner sur une France qui est aussi pauvre que lui.

Sauf que, pour être sacré Roi de France, et un « sacré » Roi de France, il faut avoir le soutien et la reconnaissance du peuple de France.

Et il faut surtout avoir le signe de Jeanne [D’ARC].

A qui le sieur Philippe De VILLIERS, Seigneur du Puy du Fou, remettra-t-il l’anneau de Jeanne la Pucelle ?

Le sait-il, lui ?

Lui-même ? 

[La répétition m’est demandée ainsi.]

Résultat de recherche d'images pour "anneau puy du fou de villiers"

_______________________________________________________________________

Pour moi, permettez-moi de signer cet article du signe du Lou(p), le signe de la « chienne de païenne » que je suis et que je reste, relativement convertie au Christianisme par amour du CHRIST.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore tout compris, ce que je comprends, je n’irais pas chercher le Roi de France.

C’est Philippe De VILLIERS qui vous le présentera et lui passera l’anneau au doigt, si j’ai bien tout compris (?).

L’anneau nuptial ?

Les « noces de l’Agneau » pascales ?

Je l’ignore.

Résultat de recherche d'images pour "noces de l'agneau roi de france"