De Charlie CHAPLIN, dit “Charlot” pour les rigolos ! Sauf que c’est pas drôle ce qu’il est venu me dire. En fait, ce n’est pas me dire, c’est me montrer, me montrer le retour d’un antisémitisme et DES “Nuits de Cristal”, pas une, mais plusieurs “Nuits de Cristal”. Et Charlot vous demande : – “Allez-vous laisser faire ? Encore une fois, comme déjà avant, comme autrefois, ALLEZ-VOUS LAISSER FAIRE ? D’abord en Allemagne, puis dans toute l’Europe. D’abord les Juifs, puis les Chrétiens.”

 

 

Résultat de recherche d'images pour "charlie chaplin le dictateur"

 

Cela fait longtemps que Charlot n’était pas venu me voir.

Il est semblable à celui que j’avais reçu, un homme au coeur transparent, une pureté intrinsèque qui rend belle toute chose au travers de ses yeux, des yeux de poète.

Charlie CHAPLIN, pour moi, c’est l’enfance.

L’enfance, c’est à dire pour un Chrétien et la Chrétienne que je suis, c’est avoir la capacité de regarder en face une réalité VIERGE de toute déformation et de toute manipulation… MEDIATIQUES.

Sauf que je ne regardais pas les films de Charlot, trop tristes, trop VRAIS sans doute, une vérité insupportable pour l’enfant que j’étais.

Je n’ai jamais pu rire sur un film de Charlot, pleurer, oui.

Et je n’aime pas pleurer, je n’aime pas les films qui font pleurer.

Il y a tant de raisons de pleurer dans le monde pour de VRAI.

Aller voir un film pour pleurer, ça me dépasse !

Résultat de recherche d'images pour "charlie chaplin le dictateur"

Non, je ne critique pas les films de Charlie CHAPLIN, de Charlot le comique qui savait rendre le tragique si drôle que les spectateurs riaient aux larmes de leurs propres malheurs ou des malheurs d’autrui, de ce clochard si maladroit qui voulait aider les autres, lui qui n’arrivait pas à s’aider lui-même.

L’humour juif, cette dérision de l’instant et de l’éternité, d’un moment donné pour arriver au temps du pardon, où tout doit être pardonné, au nom des Vivants.

– “Mais peut-on pardonner la HAINE ?”, demande Charlot qui vous fait tant rire encore.

L’ombre du “Dictateur” plane sur l’Allemagne.

Charlie CHAPLIN vous avait prévenus :

– “Il sera le nouvel HITLER, le nouvel Adolf HITLER. Il s’appelle Recep Tayyip ERDOGAN et c’est aujourd’hui le Président de la Turquie.”

Demain, Recep Tayyip ERDOGAN pourra-t-il être le Président de l’Allemagne, le nouveau leader du monde musulman “européen” ?

Résultat de recherche d'images pour " erdogan dictateur"

Charlie CHAPLIN me montre et se montre à moi, habillé comme “Charlot”, son personnage qu’il a immortalisé ou qui l’a immortalisé.

Lequel des deux a immortalisé l’autre ?

Maintenant Charlot se promène et me promène dans l’Allemagne nouvelle, une Allemagne colonisée par des fanatiques haineux, antisémites et christianophobes.

La lâcheté des élites allemandes et européennes est responsable de leur cécité.

La lâcheté plus que leur corruption ?

Charlot ne me répond pas.

Il me montre…

Des magasins “taggés”, des croix nazies, mais qui cachent un antisémitisme ISLAMISTE, lorsque le diable s’associe avec le diable.

Des rideaux métalliques de commerces casher baissés, des portes d’immeubles condamnées, des quartiers qui ressemblent à des pogroms, quartiers dévastés aux appartements pillés et aux femmes déshabillées de force, violées, puis torturées et tuées.

Des enfants regardent ces horreurs avec des grands yeux d’enfants stupéfaits,…

Les yeux de Charlie CHAPLIN enfant ?

Résultat de recherche d'images pour "charlie chaplin"

Ou les yeux de l’enfance d’une humanité en grande perdition, qui le sait mais qui veut l’ignorer.

Les Juifs ne pourront pas fuir.

Il a été décidé de les exterminer sur place pour éviter de reproduire l’erreur fatale d’Adolf HITLER.

La solution FINALE doit être expéditive et DEFINITIVE.

Il n’y aura pas de voyage-aller pour Israël.

Encore moins de voyage-retour !

Je vois, avec les yeux de Charlot, des enfants qui errent dans les rues à la recherche de leurs parents tués sur place.

Si les enfants sont pris,

– excusez-moi de vous l’écrire mais je dois vous le dire, décrire ces nuits de terreur,

  • ils sont égorgés comme des agneaux et laissés sur place.

Ces mots “sur place” reviennent avec insistance.

Ils scandent les violences, – ces mots “sur place” -, violences ?

Euphémisme si peu doux,

  • “violences”, pour dire les atrocités commises contre les Juifs
  • comme “incidents” au lieu de “accidents” ou “attentats” contre les Chrétiens, mot tellement à la mode , ce mot “incident” chez nos lâches médias.

La police ne s’aventure plus dans ces quartiers.

Résultat de recherche d'images pour "police zone de non droit humour"

Trop peu nombreuse, désarmée, contrainte par l’obligation européenne “droitsdel’hommiste” de respecter des règles démocratiques que les autres, ses ennemis “sur place”, ne respectent pas, la police laisse faire.

Sinon c’est elle qui serait accusée de violences ethniques puisqu’il n’y a qu’une seule et même ethnie, toujours la même, qui s’attaque aux autres communautés.

Ou, hypothèse optimiste, la police allemande paraît-elle laisser faire, de temps en temps, abattant fugacement un pilleur ou un fuyard, sans pouvoir distinguer qui est qui, ou disant qu’elle ne le peut pas, distinguer ?

Mais la police allemande a une conviction:

– la seule distinction possible est que tous les hommes juifs ayant été tués les premiers, il  ne reste que leurs agresseurs qu’ils peuvent tuer, mais à une condition, une seule,

  • ne pas se faire prendre par des élites qui “couvriraient” les assassins et les condamneraient pour prouver qu’ils ne sont pas racistes ou… “islamophobes”.

Charlot me montre ces événements tragiques dans une succession d’images animées, un film muet dramatique dans lequel les policiers jouent un rôle fatidique, celui d’être victimes de leur devoir, victimes d’une farce politique sinistre… MAIS DROLE.

Après la énième condamnation d’un policier pour violences policières contre de jeunes ethniquement marqués et “innocents”, présents par hasard la nuit dans ces quartiers désertés par les citoyens allemands, un gros politicien, cigare dans la bouche, reçoit, de la main à la main, une grosse enveloppe de billets, de la main à la main, de la main d’un sultan enturbanné qui disparaît aussitôt de l’écran.

Charlie CHAPLIN me précise qu’aujourd’hui il n’y a même plus besoin de donner des enveloppes. Un clic suffit, tapé sur un clavier d’ordinateur pour acheter à coups de millions d’euros l’avenir d’une civilisation judéo-chrétienne et achever les Juifs d’Europe.

– “Et, me dit-il, on dit que les Juifs sont cupides ! Que dire de vos hommes élus grâce au sang des victimes des attentats  ? Qui sont les auteurs de tous ces attentats en Europe ?, interroge Charlie CHAPLIN. Qui ? CE SONT TOUJOURS LES MEMES et vous le savez. “

Car les plus avides de tous, ce ne sont pas les Juifs, mais ce sont ces politiciens européens prêts à tout pour devenir riches, très riches, multi-millionnaires.

Résultat de recherche d'images pour "attentat islamiste"

De temps en temps, dans la cité qui n’appartient plus à l’autre cité, barrée de la mémoire des hommes par la frontière invisible d’une haine ancestrale, la HAINE des JUIFS, dans la nuit trop longue qui n’en finit plus de durer et de s’étirer, on entend les pleurs d’un enfant comme les miaulements d’un chaton…

Sauf qu’on sait que c’est un enfant, un enfant qui se cache et qui a peur, un enfant qui sanglote.

Il n’est pas possible de trouver les enfants qui se cachent car ils savent que ceux qui les cherchent veulent les tuer.

Charlot me montre la scène filmée par Mohamed MERAH, ce tueur cynique, l’indic de la police française, qui prend par sa queue de cheval une fillette pour la tuer froidement, sans regrets, sans remords, sans humanité, dans une cour d’école.

– “Ce n’est même pas un chien, cet Islamiste, me dit Charlot, car un chien aurait eu pitié d’une enfant. Et un chien se serait moqué que l’enfant soit juif, chrétien ou athée. Il aurait juste protégé un “petit d’homme”, une petite fille.”

Les médias taisent ces assassinats “collectifs” qu’ils se refusent à qualifier de “génocide”.

– “Encore et toujours !”, dit, à voix presque basse, Charlot, si triste tout à coup, évoquant d’une image fugace le génocide si peu médiatisé des Chrétiens d’Orient et des Yézidis.

Résultat de recherche d'images pour "génocide chrétien"

Charlot me montre l’écran qui blanchit sur un matin si clair, si étrangement clair après cette nuit de terreur, l’écran de son film muet, le film de l’avenir de l’Allemagne, le centre de l’Europe.

Le soleil se lève sur des rues jonchées de corps épars.

Et des enfants au regard hagard, parfois avec leurs mères si, par chance, elles ont pu échapper à leurs tortionnaires, sortent de leurs cachette.

Alors résonnent les coups clairs, dans l’air du matin, des snipers qui ont pris la relève et qui tirent, tirent, sur les enfants innocents.

_______________________________________________________________________

______________________________________________________________

Comme un écho, se répètent les cris isolés des victimes, victimes trop isolées et si esseulées.

Non, ce n’était pas fini.

C’était juste le début, le début de la fin de l’Europe blanche et judéo-chrétienne.

Charlot s’en va.

Il enjambe un ou deux cadavres, je ne sais plus.

Il rentre dans le film.

Il s’arrête,…

Son pied allait franchir encore un autre cadavre.

Il se retourne, fait quelques moulinets avec sa canne et envoie en l’air un révolver qui n’a pas suffi à protéger une maman.

Elle n’avait pas su s’en servir.

Elle ne savait pas s’en servir.

C’est bête, non ?

Ou c’est rigolo ?

Je ne sais pas.

Je n’aime pas l’humour qui rend triste.

Il paraît sourire, Charlot.

Résultat de recherche d'images pour "charlot avec sa canne"

Il me dit alors, simplement :

– “Dis-leur !

– Car bientôt, il sera trop tard.

– Dis-leur :

A quoi ça vous a servi d’interdire le Nazisme pour introduire ensuite dans vos pays européens pire que le Nazisme, l’Islamisme qui vous tuera tous ?

Charlie CHAPLIN ajoute :

– “Vous parlez de “peste brune” mais quand la peste est verte, elle n’a pas la couleur de l’espérance.”

 

 

Résultat de recherche d'images pour " erdogan dictateur"
Advertisements

Du Général De GAULLE qui avait désigné le 26 novembre 2012 son dauphin pour lui succéder, Laurent WAUQUIEZ, : – «Laurent WAUQUIEZ, tu es “confirmé”. N’oublie jamais ce qu’est une confirmation pour un Catholique. C’est aller «Vers une nouvelle identité […] Marqués de l’Esprit lors de la confirmation, nous devenons des «envoyés »».

 

Résultat de recherche d'images pour "laurent wauquiez plage"

 

_____________________________________________________________________________

Vers une nouvelle identité

[Le baptême fait de nous des « vivants ». Marqués de l’Esprit lors de la confirmation, nous devenons des « envoyés ».Publié le 21 mai 2014

[…] Saint Augustin, au Vème siècle, employait une très belle image pour faire comprendre le lien entre ces trois sacrements. […] C’est ce que disait le pape Paul VI “ […] Parler de sacrements de l’initiation, c’est parler de rites de re-naissance, de rites de passage d’une ancienne à une nouvelle identité.» […]]

Marie-France Bergerault pour croire.com

_________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "général de gaulle la droite"

Le Général De GAULLE me demande de me souvenir de cette soirée où il était venu me rendre visite pour me parler de son « poulain », une sorte de « Tintin », un certain… Laurent « VOKIER ».

Car je l’avoue, il était si peu connu à cette époque que j’ai dû faire de longues recherches pour savoir comment écrire son nom et ne pas écorcher son nom, le nom d’une personne que je ne connaissais pas.

Et pour cause, comment pouvais-je le connaître alors qu’il n’était pas encore très connu ?

Non, le prénom « laurent », je savais comment l’orthographier, merci. 

– « Laurent », ouf !

Mais « VOKIER », qui c’était et comment ce nom s’écrivait-il ?

Donc j’ai tapé sur l’ami Google et, après l’avoir frappé de plusieurs orthographes phonétiques toutes suivies du même son intérieur « Non ! »

– « Non, ce n’est pas lui ! »

  • son émis par le Général De GAULLE me guidant dans mes recherches infructueuses,

je suis enfin tombée sur :

– « C’est lui ! »

avec pour orthographe du nom un « W », au lieu d’un « V », deux lettres  « AU » au lieu du « O », etc..

Bref, j’avais eu tout faux !

Et encore, il me semble avoir mal orthographié son nom l’affublant d’un C avant le Z, pour une obscure raison que j’ignore :

– peut-être le C du prénom Charles, comme Charles De GAULLE ?

Donc j’écrivais son nom assez régulièrement avec cette faute d’orthographe :

– « WAUQUIECZ »

Et j’ai bien peur d’en avoir un peu conservé l’habitude, malgré les :

– «Non, vous avez encore mal écrit son nom ! »

Ras-le-bol !

Quand il sera Président, je l’orthographierais correctement, na !

Résultat de recherche d'images pour "laurent wauquiez plage"

Du Général :

– « Apprenez, jeune demoiselle, qu’il ne peut y avoir de faute d’orthographe sur un nom propre. Un nom propre n’est pas mal orthographié. Il est seulement mal écrit. Ce n’est que de la méconnaissance et de l’ignorance, caractéristiques principales qui sont vôtres et permettront aux Historiens dans l’avenir de s’assurer que vous ne pouviez pas être l’auteur des articles que je vous dicte. »

J’aime le Général quand il est fâché !

– « A vos ordres, Mon Général ! »

Mais j’oubliais toujours le « C » avant le « Z » de « Zorro ».

Aujourd’hui, Laurent WAUQUIEZ est Président,…

– « Lui aussi ! », ajoute, taquin, le Général De GAULLE

Ou c’est tout comme.

Donc je ne peux plus me permettre d’écorcher son nom.

– « Il est temps !, puisque les temps sont venus », dit le Général De GAULLE.

Il me demande de mettre en ligne les prédictions PROUVANT que, lui, le Général De GAULLE avait prévu que Laurent WAUQUIEZ serait la relève des Gaullistes en France, et ce, bien avant vous tous, politiciens, économistes, sociologues, instituts de sondage et même voyants ne voyant rien venir.

Résultat de recherche d'images pour "général de gaulle la droite"

La désignation de son dauphin, Laurent WAUQUIEZ, avait été faite par écrit le 27 novembre 2012 sur mon premier blog, un blog ouvert dans le journal en ligne de MEDIAPART.

TOUS CES FAITS SONT VERIFIABLES

_____________________________________________________________________________

https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/261112/lump-na-pas-demerite-elle-merite-bien-son-nom-dunion-des-magouill/commentaires

[L’UMP n’a pas démérité. Elle mérite bien son nom d'”Union des Magouilleurs Politiques” –

  1. 26 nov. 2012

  2. Par Véronique HURTADO

  3. Blog : Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. GANDHI

Tous les commentaires

27/11/2012 00:36

Par Véronique HURTADO

Il y a d’autres hommes qui refusent de mourir et squattent les limbes politiques.

Un particulièrement résiste. D’ailleurs il a passé sa vie à résister. Alors maintenant qu’il est mort ! Il résiste encore.

Surtout ne pas évoquer son nom. Il est inénarrable sur la constitution française, un rien “barbant” pour tout vous dire. Et très susceptible. J’efface “barbant”, mon général ?

L’UMP, c’est pas son parti. Le mépris qu’il affiche envers ces “arrivistes” d’une rare médiocrité intellectuelle n’a d’égal que la haute opinion qu’il a de lui-même. J’efface aussi “haute opinion de lui-même” ?

Il attend… son heure ! Lui, il a choisi ses poulains : un certain Laurent WAUQUIEZ, son préféré… Il le suit avec prédilection.

Et Bruno LE MAIRE, un anti-atlantiste, ça lui plaît bien !

Bruno_Le_Maire_2010.jpg

Selon le grand Général De Gaulle, la relève est assurée.

Laissez brûler les voitures et la maison de Jean-François COPE !

L’avenir est ailleurs…

Il appartient à cette nouvelle génération talentueuse et courageuse.

Et surtout, surtout, me rappelle le grand Commandeur, ils sont “honnêtes “ !

S’il le dit…

Est-ce que les Français sont capables d’élire des hommes politiques honnêtes, mon général ? Oui.

Eh bien, c’est le scoop de la soirée. Les Français en auraient marre des “ripoux”.

Elections à suivre.

J’ai fait plaisir au Général. Je vais pouvoir aller me coucher. Mission accomplie !

[Dessin censuré par le Général De GAULLE qui n’aime pas la vulgarité “gauloise.”

Dessin encore visible cependant sur le blog de MEDIAPART.]

Bonne nuit, les Nazes !

______________________________________________________________________

Le Général De GAULLE a confirmé sa préférence le 04 avril 2014 pour Laurent WAUQUIEZ et Bruno LE MAIRE, tenus à l’écart de ce parti qui se prétend gaulliste et ose se réclamer de lui, alors que l’UMP/LR ne cesse de le trahir !

Pour le Général De GAULLE, la relève était assurée dès 2012 par Laurent WAUQUIEZ et Bruno LE MAIRE.

Que de temps perdu et combien d’affaires scandaleuses ont éclaboussé le parti des Gaullistes, à cause de l’obstination d’« Anciens » à vouloir se maintenir au pouvoir à tout prix ?

Je mets le lien en ligne pour PREUVE de ce FAIT INDENIABLE, l’annonce faite par le Général De GAULLE que l’homme appelé à lui succéder s’appelle Laurent WAUQUIEZ.

Résultat de recherche d'images pour "général de gaulle la droite"

_______________________________________________________

https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/261112/lump-na-pas-demerite-elle-merite-bien-son-nom-dunion-des-magouill/commentaires

Le Général De GAULLE s’adresse aux Français.

4 avr. 2014

Par Véronique HURTADO

Blog : Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. GANDHI

_____________________________________________________________

04/04/2014 10:56

Par Véronique HURTADO en réponse au commentaire de dompacoud le 04/04/2014 10:50

Il y a deux noms qui portent les préférences du Général De GAULLE :

Laurent WAUQUIEZ, pour qui il a une affection quasi paternelle, dont il suit attentivement la carrière politique,

– et Bruno LE MAIRE, qu’il tient en particulière et considérée estime.

Donc, pour le Général De GAULLE, la relève est assurée.

– “Un homme suffit là où dix hommes ne suffisent plus ! Pourquoi pas deux hommes ?” dixit.

Alerter

______________________________________________________________

04/04/2014 11:03

Par dompacoud en réponse au commentaire de Véronique HURTADO le 04/04/2014 10:56

Il y a quelque chose qui m’échappe !

Laurent WAUQUIEZ, pour qui il a une affection quasi paternelle, dont il suit attentivement la carrière politique, et Bruno LE MAIRE, qu’il tient en particulière et considérée estime.

De Gaulle est mort en 70

Wauquiez est né en 75

Le Maire est né en 69

???

Alerter

____________________________________________________________

Nouveau

04/04/2014 11:07

Par Véronique HURTADO en réponse au commentaire de dompacoud le 04/04/2014 11:03

Oui, je pense aussi qu’il y a quelque chose qui vous échappe.

Et peut-être qui m’échappe à moi-même.

Comme l’esprit !

Alerter

______________________________________________________________

04/04/2014 11:08

Par Véronique HURTADO

Je n’ai pas le droit de vous dire ce qu’il pense de…

Il faudra donc attendre qu’il meure.

Attente qui risque de durer une éternité !

Alerter

___________________________________________________________

04/04/2014 11:12

Par dompacoud en réponse au commentaire de Véronique HURTADO le 04/04/2014 11:08

Comme disait Mitterrand : “je ne vous quitterai pas. Je crois aux forces de l’esprit

Alerter

_____________________________________________________________

04/04/2014 11:29

Par Véronique HURTADO en réponse au commentaire de dompacoud le 04/04/2014 11:12

Oui, lui aussi, reste très présent.

Avec un “petit sourire de satisfaction” contenu.

Alerter

______________________________________________________________

Bon, ma mission est terminée.

Je vais enfin pouvoir m’occuper de mes affaires courantes, moi, la simple mortelle.

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Surtout que le comptable public, Pascal BRESSON, vient de ressusciter des titres de perception nés pourtant d’un seul titre de perception émis en 2014 et… annulé depuis .

Enfin, il paraît !

J’avais même reçu un courrier m’informant de ce fait.

Pour apprendre qu’un second titre de perception est émis en 2016, sur la base du titre de perception annulé en 2014, second titre de perception aussi contesté devenant lui-même un troisième titre de perception en… 2017 ?!!! avec, à chaque fois, des sommes différentes à rembourser, dites ensuite non-dues.

Tous trois, ces trois titres de perception, venant d’être ré-émis et réunis en cette fin d’année 2017, juste avant les fêtes de Noël, sous forme de commandements, ce qui réduit singulièrement vos droits à pouvoir contester lesdits titres de perception.

Donc je vais payer trois fois des sommes différentes pour un même trop-perçu ANNULE car reconnu indû en 2015.

Règle du “non bis in idem” ?

C’est Noël et c’est cadeau !

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

C’est un grand classique chez les « Frères la Gratouille » qui aiment vous chatouiller pour vous faire rire, que de vous faire MOURIR DE RIRE, avant les périodes de fêtes de fin d’année ou pendant les congés annuels.

Il s’agit de choisir les périodes les plus heureuses de votre vie pour vous les pourrir ou les périodes les plus malheureuses de votre vie, mort d’un proche, divorce, maladie d’un enfant, pour tenter de vous faire mourir en cumulant les contentieux et en vous acculant de cette manière au suicide individuel ou collectif.

Du moins c’est ce qu’ils espèrent !

Ainsi ils peuvent dire ensuite que le fonctionnaire ne s’est pas suicidé à cause du harcèlement moral subi dans son travail, mais à cause de difficultés personnelles liées à des problèmes familiaux.

N’allez jamais voir votre chef de service pour lui annoncer que votre père est mourant ou que vous allez divorcer, malheureuses, malheureux !

Sauf si « vous en êtes », bien sûr, de la Fraternité heureuse des incompétents très obéissants.

Sinon ils auront la satisfaction de vous réduire à rien, en vous prenant tout :

  • votre honneur professionnel, votre famille précipitée dans le malheur qui va se briser et vous briser, allant même jusqu’à vous prendre les biens qui ne vous appartiennent pas.
Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Car aujourd’hui je viens de découvrir, écrit aimablement par le comptable public de Perpignan, en manière d’avertissement, que les huissiers peuvent prendre les affaires de vos enfants, c’est à dire des gens qui ont le tort d’habiter dans le même logement que vous.

– « Ah ma chérie, je suis désolée ! Ton ordinateur offert par le Conseil Général est parti, emporté par l’huissier, avec ton bureau et tes livres classiques. 

– Maman a perdu son emploi pour avoir défendu des agents harcelés par ces gens et avoir eu l’audace INOUIE de dénoncer des chefs de service se croyant tout permis.

  • Donc maman doit à l’administration un salaire qu’elle n’a pas fini de percevoir ! Et elle n’a pas fini d’en apercevoir les effets et les contre-effets. »

A noter qu’effectivement, TOUT LEUR EST PERMIS.

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Depuis le départ de Nicolas SARKOZY, désolée de vous le dire et de vous l’écrire, les chefs de service sont redevenus des « INTOUCHABLES ».

François HOLLANDE avait opté pour la gestion « maçonnique » :

– Faire taire les lanceurs d’alerte plutôt que de résoudre les problèmes dénoncés ! 

C’est vrai que, pour résoudre un problème de gestion, il faut être compétent.

C’est beaucoup plus simple de faire disparaître le problème en « cassant » l’impudent agent qui ose dénoncer comment est utilisé l’argent public dans la Fonction Publique d’Etat, que de trouver une solution qui, en plus-se, fâcherait le chef de service incompétent.

Bernard CAZENEUVE, l’homme de main de François HOLLANDE, faisait disparaître de manière magique l’agent qui dénonce à juste titre la prévarication et la corruption régnant actuellement au sein de la République maçonnique française, en le révoquant.

Et si l’individu persiste à vouloir faire savoir aux Français ce que le gouvernement français ne veut pas qu’ils sachent, la tête de l’individu est mise à prix : – « WANTED »

L’agent est blacklisté.

C’est une lente mort sociale, après une mort professionnelle qui était un assassinat prémédité.

Il vaut mieux vendre du shit dans un quartier tranquille, habité par des Muzzs qui ne paient jamais d’impôts à la France, puisqu’ils sont déclarés étant sans ressource, que d’avoir ou de devoir travaillé-er dans la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale aujourd’hui.

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Décidément, tout comme avec les banquiers, être pauvre devient une malédiction sur cette terre.

Les plus faibles sont ceux qui sont le plus-se exposés à la spoliation de tous leurs biens et à la négation de tous leurs droits.

Merci, Messieurs les Frères la Lumière, merci à la sympathique « Fraternelle » « policiaro-judiciaro-fiscalo-pédalo » qui prétend tout gérer en France et transforme ce pays en un immense champ de « BATAILLE » à cause de leurs règlements de comptes personnels.

Après, qui pourra s’étonner encore que la France se porte si mal aujourd’hui ?

300 000 gens

  • [chiffre surévalué d’ailleurs puisque les « pas francs »-maçons ne sont effectivement pas francs, ce qui n’aide pas à les comptabiliser, même s’ils s’occupent de comptabilité – On parie ? Je prends le risque mais j’ai déjà la réponse du Seigneur, sinon je ne l’écrirais pas.

300 000 gens corrompus et incapables de gérer correctement la France passent leur temps à incapaciter la gestion de ceux qui pourraient gérer réellement la France, et combien mieux !, si cette bande d’emplâtrés et d’empaffés FM, Frères Musulmans et Frères Maçonniques !, FM, FM…, leur foutaient la paix.

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Comment peut-on rééditer trois titres de perception à partir d’un seul titre de perception émis en 2014, titre de perception annulé  ?

Par un jeu d’écritures comptables modifiées au sein du SGAMI de Marseille

SGAMI, Secrétariat Général pour l’Administration du Ministère de l’Intérieur,

  • service marseillais dont la rigueur financière est connue et reconnue jusqu’à Paris même !

Je me souviens de l’utilisation de ces titres de trop-perçus édités et ré-édités comme d’un système punitif contre les agents récalcitrants ou les syndicalistes désobéissants, dans le seul but de venger des « pauvres chefs de service » qui se disaient harcelés par leurs victimes.

Car, en plus-se d’être harcelées, vilipendées et sanctionnées, les victimes auraient dû dire :

– « Merci patron  ! »

Combien de fois avons-nous signalé en CHSCT ces « erreurs » à répétition du SGAMI de Marseille, l’émission tardive, très tardive et la ré-émission encore plus tardive et fautive de titres de perception indûs,  entraînant pour les fonctionnaires victimes de ces graves erreurs comptables, des difficultés financières très lourdes, alors que ces agents, victimes des erreurs du SGAMI de Marseille, étaient et sont souvent chargés de famille, menacés de se retrouver à la rue puisqu’ils sont privés de ressource et n’ont plus les moyens de payer leur loyer ou d’honorer leur crédit immobilier ?

A cause de qui ?

La politique de la TERREUR par l’exemple et pour faire des exemples !

Oui, c’est du TERRORISME administratif et fiscal, parfois bancaire tant les collusions sont manifestes dans ces dossiers où la mafia maçonnique veut faire un exemple.

Comme pour les fusillés de la guerre de 14/18 !

Choisissez au hasard quelques têtes d’agents parmi les plus misérables pour les jeter en pâture, c’est à dire « donner en exemple », au troupeau des agents bêlants et obéissants, lesquels ne demandent pas mieux que de se coaliser « CONTRE un collègue», plutôt que « POUR un collègue ».

C’est la fête !, la fête du « sacrifice humain », faire tomber des têtes pour se faire respecter.

A défaut de pouvoir décapiter l’incompétence incarnée par des chefs de service imbéciles et dociles, car « soumis » aux Frères de la P2 et aux Frères du Pétrole, décapitons les agents compétents qui sont souvent les plus chiants de tous, puisque ce sont les seuls CAPABLES de mettre en difficulté leurs chefs et de pouvoir contester une autorité hiérarchique devenue ILLEGITIME tant elle est inutilissime et stupidissime.

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Car là aussi, les Muzzs n’ont rien inventé.

L’inversion des rôles, « victime/coupable » devenant « coupable/victime », c’est d’abord une invention de la pensée maçonnique.

Ni bien, ni mal, tous PAREILS, tous des SALAUDS.

Donc « tous des SAINTS » ?

Là, j’ai un doute…

Je vais demander à connaître le nom de l’agent des impôts qui s’est rappelé à mon attention en cette fin d’année et se cache sous la signature du Comptable Public, le « soi-même » du service des Impôts.

C’est une obligation AUJOURD’HUI de communiquer le nom de l’agent qui s’occupe d’un dossier, et avec quel zèle !

Généralement, la communication de cette information est donnée sous la forme suivante :

– « Affaire suivie par… » mention devenue obligatoire dans tous les courriers administratifs.

Un comptable public a-t-il le devoir de VERIFIER l’authenticité et la véracité d’un titre de perception ?

A votre avis ?

Sinon, comment appelle-t-on en droit pénal le fait de falsifier des écritures comptables ?

Pour juste satisfaire ses Vénérables Maîtres…

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

Moi, l’avenir de la France, je le vois.

Mes visiteurs m’en donnent tous les jours son futur visage et ses contours de plus en plus distincts.

Pour se prétendre les « meilleurs » et bénéficier des privilèges de l’aristocratie, encore faut-il être capables de se battre en terrain découvert, courageusement et non pas veulement !

Les Francs-Maçons vont bientôt manger du pain noir.

De toute façon, à force de répéter que « le ou les Blancs les insupporte-nt », eux qui sont majoritairement de la couleur blanche, ils récolteront ce qu’ils ont semé !

La HAINE et le DESESPOIR.

Il n’est plus supportable en France que des fonctionnaire puissent faire n’importe quoi, sans être jamais contrôlés, ni sanctionnés pour les erreurs commises.

Résultat de recherche d'images pour "franc maçon france"

________________________________________________________________________

FORUM DE L’ACTION PUBLIQUE

USAGERS du SERVICE PUBLIC,

DONNEZ VOTRE AVIS !

Vous êtes usagers des services publics, répondez à l’enquête sur les services publics.

forum-action-publique.gouv.fr./project

Voir sur les sites des Ministères de Bercy

Sur Twitter aussi

Retweetté par @_Bercy_

Affaire suivie par Gérald DARMANIN,

Ministre de l’Action et des Comptes Publics.

Résultat de recherche d'images pour "gérald darmanin"

Affaire à suivre par les Français,

tous les Français.

Voyance – Affaire Maëlys : – “A Halloween, les masques tombent, dit le Seigneur. Alerte enlèvement pour un autre enfant ! “Cela” ne doit pas arriver.”

 

Résultat de recherche d'images pour "voyant"

 

Je ne sais pas pourquoi il faut que “cela” tombe sur moi, moi qui doute, moi qui ai besoin d’un temps de recul, de confirmation des “non-faits”, qu’ils deviennent des faits, des faits exacts, probants, pour écrire ensuite :

– “Ah donc, c’était vrai !”

Pourquoi ne pas avoir choisi un(e) voyant(e),

  • si tant est que je sois réellement voyante !,

crédule“, le genre qui écrit de suite tout ce qui lui est dit, sans même chercher à savoir ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, sans même vouloir mesurer les conséquences de ses paroles sur les personnes qui le ou la liraient ?

Non, Seigneur, tu n’aurais pas dû me choisir moi !

Tu t’es trompé de personne.

Aujourd’hui je suis en colère, en colère contre moi-même et en colère contre ce “don” qui m’empoisonne la vie.

Car “dire”, c’est prédire ce qui n’est pas encore arrivé, donc c’est mentir pour la justice.

Puisqu’il n’y a aucune preuve à pouvoir donner, surtout si ces preuves ne sont pas cherchées dans la bonne direction.

Pire, aujourd’hui, avec un droit de la presse qui oppresse les lanceurs d’alerte et les “diseurs de bonne aventure”, même dire la vérité, si cette vérité dérange, surtout si cette vérité dérange, c’est injurier, injurier ceux qui font du mal aux innocents, qui font le mal et ne veulent pas que “cela” se sache.

Car traiter de voleur un voleur, aujourd’hui, c’est injurier, l’injurier.

Allez traiter de voleur votre banquier qui vous prend de l’argent parce que vous n’en avez plus !

Système de pénalités ne s’appliquant qu’aux pauvres gens.

Mais vous allez en justice, ma bonne dame !

Résultat de recherche d'images pour "voleur banquier"

Ou allez traiter de “voleur” un élu qui a commis quelques “indélicatesses” non condamnées par la justice, une justice française à l’égal de sa république “bananière”, infiltrée par la crapulerie maçonnique qui n’est fraternelle que pour les copains de la bande de coquins !, mais vous serez condamnée, ma bonne dame, si vous n’y prenez point garde, trois petits points obligent !

S’il n’y a pas eu de condamnation,

– pour des raisons que tous les Français connaissent aujourd’hui et ont déjà expérimentées, le trafic d’influences et la prévarication ambiante,

aucun administré, aucun citoyen (masculin qui est l’ancien neutre latin, je le précise pour les adeptes de l’orthographe inclusive) ne peut “alerter” sur la corruption de sa ville, de son département bientôt disparu ou de sa région en cours de disparition, encore moins de sa nation en dissolution, aucun Français ne peut alerter ses compatriotes sans endurer l’inique condamnation des pilleurs de biens nationaux.

– “Je vais vous traîner en justice et je vous prendrais tous vos biens, vous qui êtes déjà misérable ! Je vous rendrais moins que rien, vous qui n’êtes déjà plus rien !”

Menaces proférées à mon encontre si souventes fois, trois petits points.

Aujourd’hui il faut juste écrire “il fait beau” ou “il pleut”, et encore !, après avoir pris bien soin de vérifier que les commerçants du coin ne vont pas vous attaquer en justice pour oser avoir écrit qu’il pleuvait, ce qui aurait fait baisser la fréquentation saisonnière touristique du coin, parce que vous l’aviez annoncé dans le “Bon Coin”.

Non, en France, aujourd’hui, il n’est plus permis de rien dire, sinon “Tout va bien !”.

Je me demande comment vont faire les historiens plus tard pour écrire l’Histoire de France”.

Il y aura sans doute un organisme officiel chargé de rédiger et de publier l’histoire “officielle”, après avoir pris soin d’effacer toutes les données susceptibles de venir contredire et contrarier fâcheusement une histoire qui veut nous faire accroire que l’Histoire de France n’existe pas, n’a jamais existé et donc ne doit pas exister.

Résultat de recherche d'images pour "histoire de france"

Nous n’existons plus, Françaises, Français !

Sachez-le.

Il nous faudra apprendre l’histoire du monde, un monde sans cesse en perpétuel mouvement, en “migration”, sans repères, où le troupeau de bêtes que nous sommes tous en train de devenir cherchera un ou des repaires pour pouvoir au moins y dormir tranquille une nuit, rien qu’une nuit, la longue nuit de la marche de l’humanité vers l’obscurantisme religieux.

Qu’il ne faut pas nommer, non, non et non !

Donc voilà pourquoi je suis en colère.

Parce que ce n’était pas dicible mais que j’aurais dû le dire, quand même.

Dire que le Seigneur m’avait dit, il y a environ deux semaines, juste “ça”, cette petite phrase de rien du tout :

– “Ecris : – “Il va y avoir un élément probant dans l’affaire Maëlys“”

– “C’te bonne blague”, comme dirait mon pote COLUCHE, un de mes visiteurs qui n’en est plus un depuis longtemps, puisqu’il est devenu un très proche ami de la famille.

– “C’est ça, Seigneur, je vais écrire, moi, qui ne suis rien du tout, un truc sans importance, cette phrase qui ne contient aucun élément concret et qui n’aide donc pas à la recherche de Maëlys, genre : – “Il va y avoir un élément probant”.

Non, bah non. Je n’écrirais pas “ça”, non.”

Et je ne l’ai pas écrit.

J’imaginais sans peine la personne me lisant :

– “Il va y avoir un élément probant qui va être connu du grand public”.

Cette personne pensant, tout, comme moi, je l’aurais pensé :

– “Oui, et alors ? Autant écrire : “Le soleil se levera le septième jour”.”

Non ?

Résultat de recherche d'images pour "voyance humour"

Seigneur, donne-moi plutôt l’adresse du kidnappeur, non pas celui qui a enlevé l’enfant, mais celui qui la cache.

Là, je pourrais “peut-être” Te “croire” et l’écrire.

Quoique…

Je ne pourrais pas m’empêcher de chercher à vérifier l’information.

Et ensuite j’écrirais, une fois que la police aura trouvé par elle-même le kidnappeur, que je le savais.

Ce qui n’aide pas, je l’admets.

Je l’ai déjà expliqué mille fois :

– “Je n’ai pas la foi, la foi du charbonnier. Je suis pire que Saint-Thomas. Même T’ayant vu, si c’était bien Toi et non pas le fruit d’une imagination malade, je doute toujours. Même ayant vécu avec Toi, si c’était bien Toi et non pas le fruit du “dieu-hasard”, le dieu des francs-maçons, je doute encore. J’irais sans doute en Enfer. Je n’ai guère de doute sur le sujet. A cause de mon manque de foi.”

C’est d’ailleurs ma seule prière au quotidien :

– “Pardonne-moi mon manque de foi ! Et donne-moi un signe.”

Image associée

Encore et encore, encore et toujours.

Pas vous ?

Je doute d’autant plus que, vous écrire, si vous me lisez, c’est vous entraîner à ma suite dans une histoire d’amour dingue pour un type mort sur une croix qui se faisait passer pour un Dieu !

En plus, le type, s’il était en France maintenant, il se ferait contrôler par la police tous les quarts d’heure au moins.

Il est en France, d’ailleurs !

Ce que je peux être conne, parfois.

Puisqu’Il est vivant et bien vivant.

Un peu trop à mon goût et des fois, pas assez.

– “Donne-moi un signe !

Donne-moi un signe PROBANT sur l’affaire Maëlys, par exemple.

Non, ce n’est pas du chantage, pas du tout.

Hein, que vous ne Le faites jamais “chanter” ?

De toute façon, vous Le chantez de moins en moins en France.

Il est devenu un “migrant” dans Son propre pays autrefois chrétien.

Et la chasse aux migrants est ouverte.

Je suis sûre que Tu as passé la frontière, Seigneur, sans papiers, comme d’hab.

Pas bien !

Pas bien du tout.

La frontière de la vie et de la mort, bien sûr.

Et vice-versa.

Image associée

Moi, je voudrais juste savoir où est Maëlys, s’te plaît !

Allez quoi, dis-le moi !

Vous ne voulez pas le Lui demander avec moi ?

– “Jésus, dis-nous où est Maëlys ? Dis-nous qui a enlevé la petite fille et qui la détient prisonnière ?”

Le Seigneur, mon beau brun sémite aux yeux marron ambré, me répond :

– “Pourquoi Me demandes-tu ce que tu sais ? Tu sais qui a enlevé Maëlys. Vous le savez. Maintenant à toi d’écrire les éléments reçus, sans pouvoir les vérifier pour l’heure, soit. Mais écris ! Le feras-tu ?”

Non.

Gloups…

Je bois la tasse.

Je ravale ma fierté.

J’évalue le risque.

Pas seulement le risque pour moi, un risque juridique, dans une France où même écrire qu’il pleut n’est plus possible.

Un risque de blessure, de blessure psychologique et morale pour des parents en grande souffrance.

Le Seigneur me répond : – “Un risque aussi de ne pas donner des éléments non exploitables pour l’heure, puisque cachés, un risque qui entraîne une stagnation de l’enquête.”

Résultat de recherche d'images pour "risque"

Et surtout JE NE DOIS PAS OUBLIER CE QU’IL M’A DEMANDE DE VOUS DIRE, et là je prends le risque “fou” de vous le dire :

– “Il va y avoir un autre enlèvement d’enfant pour le mois prochain. Il ne faut pas que ce soit un enlèvement. Il faut que ce soit une “tentative d’enlèvement“. Sinon l’enfant ne sera JAMAIS retrouvé. Car les prédateurs ont tiré les leçons de l’affaire Maëlys.

Si l’enfant passe la frontière, lui, il passera la frontière de vie à trépas, très rapidement. Est-ce ce que vous souhaitez ?”, vous demande le Seigneur.

– “Pourquoi le mois prochain, Seigneur ?”

– “Halloween” fut la réponse du Seigneur.

“Vous avez affaire à des gens malades, des pervers qui ont ritualisé des pratiques déviantes. Il se raccrochent à une religion qui les déculpabilise et,  pour eux, donne un sens à leur vulgaire commerce. Car il ne s’agit que d’un commerce, d’un trafic d’enfants, de “petits animaux”.”

– “Si vous voulez savoir qui sont les trafiquants d’enfants, cherchez l’argent ! Le rabatteur a déjà été payé.

Une somme d’argent énorme qui explique son silence et celui, ajoute le Seigneur, de certains membres de sa famille.

Une vidéo circule actuellement sur les réseaux pédophiles, une vidéo mise en vente. LA CHERCHEZ-VOUS ?, accuse le Seigneur, ou vous contentez-vous de poursuivre une enquête comme s’il ne s’agissait que d’un vol matériel ?”

Cette vidéo a d’autant plus de valeur que l’enfant qui “joue” dans la vidéo un rôle contraint et forcé est “connu”. Plus le danger est grand que l’enfant soit reconnu, plus le prix est apprécié en fonction du risque par les réalisateurs de ces jeux de rôles et plus le prix de ces vidéos est élevé. Le prix est aussi en fonction de la beauté de l’enfant, comme pour le marché aux esclaves de Daech.

Image associée

– “Vous avez dénoncé le marché aux esclaves des Jihadistes mais vous avez “oublié” que vous êtes vous-même une civilisation de pourvoyeurs d’esclaves, accuse le Seigneur, des esclaves qui sont souvent des enfants pris à leurs parents avec ou sans leur consentement, si tant est que prendre leurs enfants aux pauvres gens qui les vendent, puisse être considéré comme participant d’un consentement libre et éclairé.

Etre un marchand d’enfants, sous prétexte d’adoption et/ou de libération sexuelle, c’est être un esclavagiste, dit le Seigneur. Je n’aurais pas pitié de ceux qui n’ont pas pitié des pauvres gens. Je n’aurais pas pitié de ceux qui n’ont pas pitié des enfants pris, violés et tués pour assouvir leurs appétits affectifs et sexuels.

– Ecris ce que tu as vu et advienne que pourra, en fonction d’investigations qui devraient être menées sur les circuits de l’argent, moins occultes que leurs pratiques, et les complicités au sein de la police, de la justice et du milieu politique local jusqu’au niveau international !

Vous défendez les femmes, mères de vos enfants et de vos futurs enfants. Quand défendrez-vous réellement les enfants ? Le harcèlement sexuel est devenu un fléau parce qu’il n’y a plus de limites morales dans le comportement humain, pas plus qu’il n’y a de frontières nationales dans votre pays. Les trafiquants franchissent tous les interdits et toutes les frontières.

Vous autorisez toutes les transgressions et vous vous plaignez ensuite de toutes ces agressions contre vos femmes et vos enfants. Mais les agresseurs sont souvent les mêmes hommes. Et l’étranger n’est pas celui qui vient de loin, mais celui qui est étranger à la condition humaine, l’homme pourri par sa richesse dans un corps social corrompu et gangréné par la cupidité et la convoitise.”

Résultat de recherche d'images pour "pédophilie maroc"

Donc je vais devoir écrire ce que j’ai vu, écrire peut-être,

– je le souhaite de tout mon coeur !,

pour qu’il n’y ait pas d’autre enfant enlevé pour le mois de novembre et les fêtes d’Halloween, ces fêtes païennes récupérées par l’Eglise catholique pour en faire la Toussaint, puis réintroduites sous leur forme superstitieuse par les Anglo-saxons.

Le MAL existe.

LUCIFER lui-même, l’Archange rebelle, dit que le MAL est impossible à comprendre.

– “Il est“.

Il est comme le trou noir de notre univers terrestre.

Nous posons-nous la question de savoir pourquoi les trous noirs existent ?

Ils absorbent toute la lumière et toute la matière… visible.

J’ai repris la carte routière.

Et j’ai pisté.

L’A43, je la remonte, très facilement et très rapidement.

Puis je prends ensuite tout droit, toujours tout droit, l’A41.

C’est comme un tapis magique, tout se déroule vite, en souplesse, sans acrocs.

Jusqu’à…

Je lève les yeux pour lire le nom de la ville atteinte :

– Genève !

Surtout “l’aéroport international de Genève”.

Résultat de recherche d'images pour "genève"

Je sais qu’un avis de recherche pour Maëlys a été envoyé à la Suisse pour Genève.

Je viens de le vérifier.

Un simple avis de recherche, car les frontières sont ouvertes et la vie d’un enfant a moins d’importance que la circulation des véhicules sur les autoroutes.

Il ne faut pas retarder les “trafics” sur les autoroutes.

Il est quasiment devenu interdit de contrôler des voitures et des bus sur les autoroutes, sauf quelques contrôles aléatoires pour amuser et distraire le bon peuple de France, faire semblant, ou embêter la Catalogne espagnole qui veut son indépendance.

Le savez-vous ?

Les contraintes économiques, le “toujours plus de profit” ne permettent plus aux forces de l’ordre de “s’amuser” à bloquer des files de véhicules pour fouiller les coffres et identifier les passagers des conducteurs qui prennent les autoroutes.

Il faut aller vite, encore plus vite, toujours plus vite, livrer de la drogue, des armes ou des humains !, putes, enfants volés, migrants économiques, peu importe, si le trafic paye !

Toutes sortes de trafics.

L’autoroute ne s’est pas ouverte pour les citoyens européens.

Elle s’est ouverte pour les trafiquants, tous ceux qui “travaillent” pour les “ripoux” que vous avez élus et qui veulent aussi plus d’argent, encore plus d’argent, toujours plus d’argent !

La suppression des contrôles aux frontières a causé une augmentation des trafics criminels dans tous les pays européens.

Les autoroutes sont devenues les boulevards du crime en Europe.

Et ?

Les Etats-Nations, voués à disparaître, dirigés par des exécutants chargés d’exécuter leurs nations, incapables de vous défendre, suppriment les contrôles aux frontières, diminuent les présences policières, douanières et militaires, permettant ainsi à la “Pieuvre” maçonnique de faire exploser l’ordre social, de le faire imploser, pour imposer un autre ordre “asocial”, sans “société” au sens commun du terme, mais avec des micro-sociétés de moins en moins visibles, élitistes et tristes, des sociétés secrètes qui s’enferment dans l’invisibilité et s’enfoncent dans le négationnisme culturel, le parricide suprême, la mort du “Père”.

Genève !

Et son aéroport international.

Résultat de recherche d'images pour "genève"

Je revois cette petite pièce, sans fenêtre, où étaient gardées trois ou quatre gamines.

Parfois un ou deux gamins.

Pour elles, c’est comme une aventure, un film dont elles sont devenues les héroïnes.

C’est super !

Elles apprennent leur rôle, sont appelées “individuellement”, les unes après les autres.

Rarement ensemble, en tous cas, je ne les ai pas vues partir ensemble… et revenir.

Elles doivent se taire, si elles veulent prouver qu’elles savent jouer un rôle, jouer ce rôle qui est le leur, le rôle de l’héröine.

C’est ce qui avait été le plus dur pour Mélissa RUSSO et Julie LEJEUNE.

Les petites filles sont mortes, en en voulant à leurs parents.

Non pas qu’elles se sentaient abandonnées par eux, mais parce qu’elles avaient participé d’une sorte de “film”, de scénario où elles devenaient à leur tour, des femmes, de “vraies” femmes, à la seule condition qu’elles ne regrettent pas leurs parents et qu’elles se taisent…

Manipulées mentalement, “dressées” (“to dress” aussi, habillées ou déshabillées) pour plaire, plaire à des hommes d’affaires, à des gens riches qui ont les moyens de se payer, pour se distraire, de vraies “poupées”, des poupées humaines, les petites en avaient oublié qu’elles étaient des enfants.

De fragiles enfants dont il est si facile de se défaire !

Le monde des adultes n’est pas celui des enfants.

S’il y a bien une dimension de l’interdit dans la pédophilie, c’est la dimension physiologique.

Mais quand “on” baise avec des animaux et comme des animaux, comme des “bêtes”, pire que des bêtes, puisqu’aucune bête ne fait l’amour avec ses “petits”, “on” ne s’arrête pas à ce type de considérations.

“On” tue pour le plaisir !

“On” jouit du plaisir de tuer.

“On” tue l’innocence et l’innocent.

Et “on” baise le cul de SATAN.

Pédo-satanisme et Franc-maçonnerie : l’autel des élites

S’il est interdit dans la Bible de se montrer nu(e) à ses propres enfants, ou de montrer sa nudité aux autres hommes et femmes, une autre religion qui se prétend du même Livre ose cautionner la pédophilie à cause du déviationnisme sexuel d’un prophète sénile devenu débile après la mort de sa femme, Khadija.

“On”,

– ce “on” humain qui rejoint le “ça” freudien, et qui n’a honte de rien,

“on” aime cette religion qui autorise le pire et prétend être la meilleure !

Parce qu'”on” aime pouvoir faire tout ce qui est interdit par la religion du Livre, telle est la vérité, l’exacte et seule vérité.

C’est ainsi que cette religion mauvaise séduit les plus crapuleux, puisqu’elle autorise toutes les licences et brisent toutes les innocences.

Née dans le soleil et la lumière, elle s’achève dans le meurtre et la luxure, ce qui explique que le prophète ne ressuscite pas, lui.

Dieu ne l’a pas exaucé, ni dans sa nuit, ni pour sa progéniture.

Celui qui a épousé une petite fille n’aura pas de descendant mâle viable.

ALLAH l’a condamné.

Pour un prophète, “on” dit qu’il est “maudit”, quand marié, et à combien de femmes et d’esclaves ?, malgré toutes ces tentatives, il ne parvient pas à avoir un fils qui lui donne une descendance.

Tous les prophètes de la Bible ont eu des fils, même avec des femmes stériles.

Il a suffi d’une seule épouse, comme le veut le Dieu du Livre, pas de deux, pas de trois, ni de dizaines d’épouses, pour qu’Abraham ait un fils de Sarah.

Et quand un prophète a des dizaines d’épouses… pour rien !, parce qu’il est “impuissant” puisque non “créateur”, donc sans descendance mâle, est-il “adorable”, ce prophète ?

Non !

La pédophilie est maudite, comme est maudit le seul prophète à avoir épousé une enfant.

“On” ne marie pas une petite fille avec un homme.

Résultat de recherche d'images pour "pédosatanisme"

“On” ne lui fait pas jouer un rôle de “grande”, en lui faisant croire que cet “interdit” de l’inceste et de la pédophilie n’est qu’un “interdit social” de “vieux cons” et qu’elle, elle a bien de la chance, d’avoir été “choisie” et d’être “l’élue”.

Ce que, d’ailleurs, ses parents ne pourraient pas comprendre.

Donc elle ne doit pas le leur dire et ne le dire à PERSONNE, surtout à personne.

Il faut bien comprendre que l’enfant devient ainsi complice de son enlèvement.

Sinon rien n’est compréhensible.

Donc il se joue une pièce tragique dans une pièce presque trop blanche, sans décor, neutre, une petite pièce sans fenêtre, ou aux volets fermés, à la lumière toujours artificielle.

Peut-être une zone de transit aéroportuaire ?

Lorsque j’ai eu cette vision des enfants dans une pièce blanche, avec des petits lits ou plutôt des matelas disposés à même le sol, je n’avais pas encore de “localisation”, juste cette image de trois ou quatre fillettes enfermées dans une pièce dont la porte s’ouvrait sur un petit couloir.

Vers où ?

Maintenant, après m’être laissée guider, je suis une direction, j’arrive à Genève.

Et je vois un panneau, un sigle peut-être “LHCb“.

Cet acronyme me fascine.

Est-ce à proximité du lieu où se trouvent les petites filles ?

Est-ce  que l’une d’entre elles l’aurait vu ?

Etrange fascination :

– “LHCb” veut dire “Large Hadron Collider beauty experiment ».

J’apprends que le « LHCb » dépend du CERN.

La « porte des étoiles » ne s’est pas ouverte.

Je frappe à cette porte sur laquelle s’imprime le sigle du CERN avec ses trois « 6 » imbriqués les uns dans les autres et formant comme l’oeil du cyclone ou du cyclope, le monstre qui dévorait les humains.

Le dieu SHIVA danse devant moi et, poursuivant ma recherche, je découvre, étonnée, que SHIVA « the destroyer » est honoré devant le « lhc » du CERN.

LUCIFER surgit.

– “”On” ne réveille pas les anciens dieux pour jouer avec, comme des apprentis-sorciers.”

SHIVA avale la matière, c’est le MAL.

Le MAL, c’est le néant, c’est tendre vers le “néant”, “ce qui n’est pas”.

Or étymologiquement, SHIVA signifie “ce qui n’est pas”.

[Il m’a fallu trouver la signification du nom de SHIVA pour comprendre pourquoi LUCIFER faisait le lien entre le “trou noir”, symbole du MAL qui avale tout, et SHIVA, le dieu de la destruction dont le nom signifie “ce qui n’est pas”].

Si vous me demandez quel est le rapport avec Maëlys, je l’ignore.

Enfin, disons plutôt que je me refuse à développer plus avant ce qui pourrait apparaître comme une thèse “complotiste” et donner du grain à moudre aux ennemis de la foi chrétienne.

Il y a une route, une route qui menait en une heure à peine à Genève.

Vers un aéroport international.

Aucun barrage.

Aucun contrôle.

Rien.

Il y a une vie.

Une vie qui attend.

Et un sigle qui clignote, “LHCb”, tandis que tournent les bras de SHIVA, SHIVA le dieu destructeur, comme tournoient les trois “6” du CERN, symbole de la “Bête”, la “Bête à cornes”.

Et, pendant que j’écris, il y a un enfant, un ou une enfant

– ils ne savent pas encore !, ils n’ont pas encore choisi leur proie,

un enfant qui marche sur le bord d’une route, d’une route d’où il sera enlevé aux siens,

simplement parce que c’est Halloween.

Résultat de recherche d'images pour "halloween date satanique"

Non, il ne faut pas !

Et tant pis, si, à cause ou grâce à cet article, vous, parents serez plus vigilants, vous policiers et militaires, gendarmes de l’Arme, serez plus “surveillants”, préférant prévenir un acte criminel que punir un seul criminel sur combien d’autres ?, ce qui vous fera dire que je me suis trompée et qu’il n’y a pas eu d’autre enlèvement d’enfants, pas même une tentative !

Que je serais heureuse de me l’entendre dire :

– “Il ne s’est rien passé ! Vous vous êtes trompée. C’est vous la fautive !”

Parce que, vous toutes et vous tous, vous aurez fait en sorte que PLUS JAMAIS un enfant ne soit enlevé !

Fermez les barrières, fermez les frontières et que Dieu entende nos prières, pour que PLUS JAMAIS nos enfants ne disparaissent !

Ces gens-là sont lâches.

S’ils constatent que nous protégeons nos enfants, que vous protégez vos enfants et même ceux de vos voisins, si nous leur rendons leur tache plus rude, une tache qui est une honte pour une France qui ne défend pas ses propres enfants, ils iront chercher ailleurs qu’en France d’autres victimes.

C’est là où nous devons et devrons davantage, nous aussi, combattre tous les trafics, principalement le trafic d’êtres humains, le nouvel esclavagisme moderne.

Sauf si les esclavagistes sont d’abord le peuple français, un peuple qui accepterait de vendre ses enfants et/ou de les perdre, pour le profit de riches prédateurs en MAL de sensations fortes !

Pour retrouver Maëlys, retrouvez l’argent.

Le rabatteur a été très bien payé.

Pour retrouver Maëlys, débusquez le traître au sein de vos services qui renseigne le réseau criminel de trafiquants d’enfants.

Le ou les traîtres.

A coup sûr, un traître au niveau de la gendarmerie qui a accès aux procédures judiciaires.

Pour la justice, le Seigneur me montre plusieurs “complices” dont certains sont passifs et d’autres actifs. Les passifs profitent du système, les actifs “couvrent” et protègent les pédo-criminels.

Ces “fuites” judiciaires et ces conduites pénalement répréhensibles donnent une réponse aux enquêteurs qui se heurtent à l'”incompréhensible”.

Non, pas un “incompréhensible” paranormal, non.

Des incompréhensions dues à des aberrations de fonctionnement dont ils ne peuvent pas faire état au risque de perdre leur place.

Il faudra bien un jour que tout “cela” cesse !

Même au Moyen-Age eut lieu le procès de Gilles De RAIS, ce seigneur devenu le “saigneur” du lieu, celui-là même qui devait rendre la justice à ses gens et aux paysans dont il enlevait les enfants.

Résultat de recherche d'images pour "le procès de gilles de rais"

Puissè-je me tromper !

Cet article a été écrit, dussè-je me tromper, pour me tromper !

Car vous devez tout mettre en oeuvre pour que je me trompe.

Il vous faut :

retrouver Maëlys,

– achever l’enquête

– surtout pour éviter à un criminel de récidiver.

Il m’est difficile comme, dans le rêve sur “Manon” et les chiens,

– “Manon”, prénom que j’avais trouvé pour répondre au “vide” du “Ma..” laissé sans suite,

il m’est difficile de distinguer entre ce qui est symbolique et réel.

Ayant tenté d’interpréter mon rêve, pour moi, les chiens étaient un élément symbolique.

En fait, ils étaient un élément de la REALITE.

Donc je m’arrêterais là.

Peut-être que, cette fois-ci, ce sera l’inverse.

Je ne sais pas.

Je le saurais quand vous le saurez.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "le procès de gilles de rais"

Voyance – Affaire “Maëlys” – Mon rêve du 02 août 2017, AVANT L’ENLEVEMENT DE LA JEUNE FILLE : – des tables de banquets, une réunion avec les parents de la jeune fille dans une salle communale, des parents en souffrance à la sortie de cette réunion, une jeune fille enlevée à sa vie de famille, la soeur de la jeune fille dans sa chambre avec une amie, une petite maison au bord d’une étendue d’eau, et surtout, les chiens, indice étonnant. D’où la question posée sur l’intérêt porté “au-x” “chien-s” par la jeune fille enlevée. Vérifiable sur le lien de l’article https://deuvosguard.org/2017/08/02/voyance-recherche-manon-desesperement/

Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

Hier soir, j’étais malade comme “un chien”.

C’est le cas de le dire.

A en vomir !

Dans un mal-être absolu…

Non pas à cause d’un énième procès “à la c.n”,

– excusez-moi de l’écrire comme je le pense -,

organisé pour satisfaire la vindicte de “petits chefs” à qui il n’a pas suffi, pour leur nuire, de “casser” la carrière et la vie d’agents placés sous leur autorité particulière et dévoyée, à seule fin de  servir leurs intérêts particuliers,

et non pas  placés sous leur autorité impartiale et bienveillante de représentants d’Etat pour servir l’intérêt général de ce même Etat, l’Etat français.

C’est impossible pour des agents dévoués de servir l’Etat français aujourd’hui, sans heurter l’ego démesuré de ce type de chefaillons méprisables.

Les pauvres gens, les précaires dont je fais partie aujourd’hui, pour la grâce de Dieu et témoigner de Son existence, les pauvres gens s’habituent à tout, même et surtout à l’injustice, une injustice sociale due à un pouvoir judiciaire de plus en plus arbitraire, décati et en décadence légale, complètement décrépit moralement.

Non, ce n’était pas la tenue d’un procès au civil qui me rendait malade, procès prévu cette semaine pour me faire payer,

– avant même que l’affaire ne soit jugée au fond, en appel -,

des dommages et intérêts qui auraitent été accordés à une prétendue victime, laquelle profite de tous les soutiens collusifs et fraternels d’une “pas-franc”-maçonnerie stupide et corrompue, par exemple le bénéfice de la protection fonctionnelle avec la prise en charge de tous ses frais d’avocats !,

  • “pas-franc”-maçonnerie majoritaire au paradis des frangins, un paradis devenu l’enfer des profanes, un enfer dans lequel les petits “MAL-ins” sont co-gestionnaires des carrières des policiers, de tous les policiers.
Résultat de recherche d'images pour "franc maçonnerie police"

Ces petits “MALins” reproduisent l’affaire des fiches de la IIIème République “radicale” maçonnique qui fut la honte des deux siècles précédents et discriminent à l’envi tous ceux qui s’opposent à leurs plans de carrières et à leurs secrets d’affaires, secrets qui peuvent être judiciaires, discriminant particulièrement les Chrétiens et éliminant singulièrement les bons Catholiques, ces “laïcs” qui se laissent faire et LES LAISSENT FAIRE.

Il faudrait DERADICALISER la République française, oui !

Avant que de DERADICALISER les bons Musulmans.

Il y a pire que les Jihadistes.

Il y a ceux qui tuent en silence le peuple de France et sans autre idéal que leur argent de poche.

  • Non !

C’était autre chose.

Autre chose qui me rendait malade.

Comme avant que quelqu’un ne soit poussé à se suicider, un suicide qui n’en est pas un, dont le Seigneur connaît seul l’auteur, un commanditaire qui pousse à vouloir se tuer un être fragile, un travailleur devenu précaire, laissé sans défense sous la seule autorité d’un patron harceleur, blessé à mort, jusqu’à mourir de n’avoir pour seul tort que celui de vouloir exister, même dans le monde du travail, jusqu’à sa dernière heure.

C’était la mort.

La mort qui me rendait malade.

Malade à en mourir.

Alors j’ai prié ou médité…

Mais, moi, j’écris “prier”, comme – “dialoguer avec Dieu” -, ce qui est “prier” pour moi.

Et là, pliée en deux par la souffrance, une souffrance physique, réelle, repliée sur moi-même comme un enfant abandonné de tous et qui vient d’être battu par ses parents ou par la personne chargée de le protéger, dans le silence terrible de cet abandon si lourdement ressenti, il m’a été rappelé l’article que j’avais écrit sur une jeune fille dont le prénom commençait par “Ma” et que j’avais surnommée “Manon” par commodité, parce qu’il fallait lui donner un nom, … selon moi.

https://deuvosguard.org/2017/08/02/voyance-recherche-manon-desesperement/

Jeudi à Pont-de-Beauvoisin, près des lieux de la disparition. - Jeudi à Pont-de-Beauvoisin, près des lieux de la disparition. - (AFP)

Il m’a été expliqué que j’avais pressenti “Ma-ëlys”.

Je devais “donner”, redonner ce qui m’avait été donné à tous, aux yeux de tous, ce qui, malheureusement, prenait sens aujourd’hui dans une réalité cruelle et démentielle, la réalité d’un “fait divers”, la disparition d’une enfant, une jeune fille appelée “Ma-ëlys”.

Moi, je croyais avoir rêvé du passé.

En fait, il s’agissait de l’avenir.

Il m’avait été demandé de l’écrire, de décrire mon rêve car il servirait de témoignage pour savoir et “RECONNAITRE”, à défaut de pouvoir prévenir, ce que j’ignorais advenir sur l’instant, quand j’avais publié l’article, quoique…

– Ne m’avait-il pas été demandé de décrire précisément la typologie des lieux de la disparition de cette jeune fille dont les parents attendaient désespérèment le retour ?

La chambre vide, sa chambre, mais d’abord la chambre de sa soeur, l’unique soeur de cette jeune fille et les CHIENS, le lien avec un chien, puis d’autres chiens, DES CHIENS ?

  • Pourquoi ?

La maison au bord d’une étendue d’eau, que je croyais être la mer ou l’océan, peut-être.

Le lien avec la nature, l’attrait pour une vie de “sauvage”, quasiment d’Apache.

Je ne savais pas et j’écrivais que je ne le savais pas.

Tout ce que je savais, c’est que là où se trouvaient les chiens, se trouvait une jeune fille qui m’appelait et qu’il me fallait l’écrire.

Je me suis trompée sur l’âge, “voyant” une jeune fille de 17 ans.

Ou alors, il s’agissait d’une autre victime qui venait me prévenir, une autre jeune fille âgée, elle, de 17 ans, et qui voulait éviter à une autre ce qui lui était DEJA arrivé.

D’où la présence aussi d’Allison BENITEZ, présence attestée dans l’article sur “Ma-non”, Allison qui ne supporte plus les échecs de la justice, Allison révoltée, car victime d’un père militaire, “honorablement connu” qui a su si bien faire disparaître toutes traces des corps de ces victimes. Car Allison ne veut plus que ce qui lui est arrivé se reproduise.

Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

Maëlys

Résultat de recherche d'images pour "allison bénitez"

Allison

Aujourd’hui force est de constater des éléments troublants en lien avec l’affaire “Maëlys” :

  • les tables qui ressemblaient à des tables de banquets, ce que j’avais noté dans mon article sur la disparition de “Ma-non”,
  • tables disposées ainsi pour une réunion de personnes originaires d’un même village, donc qui se connaissaient toutes, réunion que j’ai cru être une réunion “associative”, réunion organisée dans une salle communale, – car c’est ainsi que je l’avais interprété -, en fait, tout bonnement une “salle des fêtes”,
  • les parents cheminant normalement à la sortie de la réunion, puis “m’entraînant” avec eux dans leur maison pour communiquer avec leur fille disparue,
  • la vision de la chambre où se trouvait son unique soeur avec une “copine” venue dormir avec elle,
  • la vision des chiens que j’ai tentée d’expliquer symboliquement, n’en comprenant pas le sens, – puisqu’il n’y avait pas de sens à chercher !, n’étant qu’une “réalité”, dans un futur très improbable pour moi alors,

tous ces éléments appartiennent à une réalité probante, l’affaire Maëlys De ARAUJO, jolie jeune fille brune, tout comme l’était Allison BENITEZ.

https://deuvosguard.org/2017/08/02/voyance-recherche-manon-desesperement/

Résultat de recherche d'images pour "allison bénitez"

Je ne suis pas capable de dire, et de vous dire, si quelqu’un est mort ou vivant.

Ne me posez jamais la question !

Je communique avec des êtres VIVANTS.

Même si vous les croyez morts.

S’il faut sauver Maëlys, donc la retrouver, tout ce que je sais, c’est que là où se trouvent les chiens, se trouve peut-être Maëlys et plus sûrement la jeune fille qui m’appelait et qui était gardée par des chiens, dans cet étrange cimetière abandonné près d’une chapelle ou dans cet étrange cimetière de chiens attenant à la maison qui surplombait une étendue d’eau suffisamment grande pour me faire penser à une mer ou à des étangs près de la mer ou de l’océan.

J’oserais écrire que là où se trouve enterré un chien, se trouve Maélys, pas forcément morte au sens où vous l’entendez, vous.

Peut-être enfermée ?

Gardée par les chiens, des chiens qui sont là pour sauver, pas pour tuer et qui “désapprouvent” son enfermement physique et/ou spirituel, se montrant et montrant le lieu qu’ils gardent.

Il faudrait chercher là où se trouvent les chiens, morts ou vivants, qui gardent Maëlys.

Et/ou qui gardent l’autre victime, la jeune fille de 17 ans.

Résultat de recherche d'images pour "suspect avec chien maëlys"

La prochaine fois, promis !

Je n’essaierais plus de trouver un prénom correct à une personne qui m’est montrée  avec pour seul prénom, seulement deux lettres qui le commencent :

– “Ma-“.

[ – “Make it easy !” Comme me le conseillait si gentiment Mickaël JACKSON dans l’article écrit pour l’annonce non faite de la mort de Gonzague SAINT-BRIS, faute d’avoir compris son message, pourtant si clair, une fois la nouvelle de la mort de Gonzague SAINT-BRIS diffusée par les médias.]

Mais c’est plus fort que moi, il faut que je “rationalise”, que j’analyse, que je concrétise, en cherchant à donner à des messages une réalité pourtant non perceptible, ni directement compréhensible IMMEDIATEMENT tant que l’événement n’est pas encore advenu, pour des lecteurs non avertis et “normalement” sceptiques.

A la date de la publication de mon article sur Manon, le 02 août 2017, j’ai même recherché partout sur Internet s’il était arrivé quelque chose récemment à une jeune fille dont le prénom commencerait par “Ma-“.

Puis, de guerre lasse, je l’ai appelée “Manon” et j’ai décidé que ce ne pouvait être que symbolique, cet avertissement onirique.

Je n’ai écrit cet article sur “Ma-non” que parce que le Seigneur l’a exigé et qu’Allison était présente aussi.

Je l’ai fait pour Allison, la “VIVANTE”.

La question que je me pose aujourd’hui est la suivante :

– l’individu qui a enlevé Maëlys est-il un récidiviste ?

La jeune fille de 17 ans, déjà enterrée semble-t-il, n’est pas “Ma-ëlys“, la fillette de 9 ans et ne peut pas l’être.

La jeune fille qui m’appelait et me parlait m’annonçait “Ma-ëlys” et savait ce qui allait se passer.

Résultat de recherche d'images pour "maelys"

Ce qui signifierait qu’il y aurait eu “repérage” de la part d’un prédateur non identifié, non encore mis en examen.

Un prédateur qui aurait déjà “enfermé” ou “accidenté” une autre jeune fille.

Au moins une autre.

L’enlèvement aurait alors été prémédité ce qui pourrait expliquer que l’actuel mis en cause, innocent jusqu’à preuve du contraire, ait REELLEMENT contacté un acheteur potentiel pour la vente FUTURE de sa voiture, vente et contact avec un acheteur qui justifient le lavage très soigné du véhicule personnel, juste après l’enlèvement de Maëlys.

J’espère me tromper.

Soit il s’agit d’une coïncidence malheureuse pour cet homme mis en cause, soit il s’agit au contraire d’un acte prémédité d’enlèvement, faisant suite à un “repérage” en tant que prédateur isolé ou en tant que chasseur, traqueur rapportant ses proies à ses maîtres, les vrais prédateurs.

__________________________________________________________________

http://www.liberation.fr/france/2017/05/25/enfants-disparus-pres-de-12-000-enquetes-en-cours-et-des-familles-demunies_1572204

Mineurs

Enfants disparus : près de 12 000 enquêtes en cours et des familles démunies

Par Rozenn Morgat — 25 mai 2017 à 12:13

« Un chiffre qui donne le vertige : en France, cinq mineurs sont portés disparus toutes les heures. »

[ En France, 49 347 mineurs ont été enregistrés dans le fichier des personnes disparues en 2016. A l’occasion de la Journée internationale des enfants disparus, le CFPE veut sensibiliser les parents, qui se retrouvent souvent sans réponses et dans une grande détresse.[…] ]

__________________________________________________________________________

N’oubliez pas, JAMAIS, les enfants migrants et les enfants de familles migrantes, eux-mêmes victimes de ces prédateurs. Ces enfants de migrants, eux, N’EXISTENT PAS officiellement. Ils ne sont donc pas comptés dans les 50 000 mineurs enregistrés en 2016, mineurs ayant été signalés disparus. Malheur à eux qui ne sont pas protégés, bien que se trouvant et EXISTANT sur le territoire français !

Résultat de recherche d'images pour "migrants mineurs"

________________________________________________________________________

Très honnêtement, j’ignore dans la réalité de ce monde si l’auteur des faits est “LE” prédateur, dit “prédateur isolé” ou “UN” traqueur, un seul, qui agirait pour le compte de notables et haut fonctionnaires en mal d’émotions fortes et de plaisirs interdits.

Mais il est certain que Maëlys ne pouvait pas me prévenir AVANT son enlèvement de ce qui allait lui arriver.

La victime qui m’a prévenue est une autre jeune fille, elle aussi disparue.

Et qui n’est pas Maëlys.

Peut-être une victime antérieure du même prédateur qui est, ou pas, l’homme interpellé.

C’est une supposition, juste une supposition, une simple hypothèse.

Il pourrait y avoir un “chasseur”, du nom donné à ceux qui rapportent le gibier à leurs maîtres, les “vrais” prédateurs.

Les chasseurs de victimes humaines, chasseurs de “petits animaux”, comme ils appellent les enfants victimes d’enlèvements, sont des hommes dont il ne faut pas prononcer le nom, jamais.

Certains policiers le murmurent, pas à voix haute, surtout pas.

Ils disent attraper les chasseurs, mais jamais les prédateurs.

Et les chasseurs passent pour être des prédateurs “isolés“.

Attention, ce que j’explique sur les réseaux de la pédophilie en France ne concerne peut-être pas Maëlys.

Je rappelle qu’environ 50 000 enfants ont été enregistrés disparus en 2016 et que la France ne brille pas par sa capacité à les retrouver.

Il est utile aussi de se rappeler que la région de Grenoble s’est déjà tristement illustrée dans d’autres cas d’enfants disparus et avec des “loupés” judiciaires “remarquables”.

____________________________________________________________________________

Disparus de l’Isère

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
[ L’affaire des Disparus de l’Isère est le nom sous lequel ont été regroupées neuf[1] ou douze[2] affaires de disparition, de meurtre ou d’agression d’enfants survenues, de 1983 à 1996, en Isère. Trois seulement de ces affaires – qui sont elles-mêmes en réalité deux affaires distinctes – ont pu être résolues […] ]
__________________________________________________________________________

INTERACTIF. Disparus de l’Isère : de nombreux cas restent à résoudre

>Le Parisien>Actualité|G.L. avec J.-M.D.|09 mars 2016, 8h15 | MAJ : 09 mars 2016, 9h07
[…]
Trois dossiers ont été refermés, ceux d’Anissa Ouadi, de Nathalie Boyer et de Léo Balley. Quant aux ossements découverts en 1985 au-dessus du Sassenage, dans le Parc régional du Vercors, ils n’ont jamais été identifiés. Ils ont été détruits en 1996 sur ordre du parquet de Grenoble pour faire de la place dans le laboratoire de toxicologie médico-légale du palais de Justice. ]
_______________________________________________________________________
Des ossements d’enfants détruits, pas même restitués aux familles ?
Normal ?
Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

La présence d’Allison BENITEZ a été déterminante pour moi dans la rédaction de l’article sur “Manon”.

Allison a été doublement victime d’un meurtre, tuée par un “militaire”, me force-t-elle à écrire, un militaire qui était son père, qui est son père !,

– et “re-tuée” par une justice lui refusant justice, à elle et à sa mère.

Car Allison veut qu’on sache, que vous sachiez

[- A qui s’adresse-t-elle ?]

qu’elle ne laissera plus faire.

Elle ne vous laissera plus faire ce que vous voulez.

– “Interrogez-vous sur la disparition de vos enfants !”, dit encore Allison.

Et interrogez-vous sur la lenteur des procédures judiciaires et les erreurs commises par leurs “complices”.

– “Car ne pas résoudre un crime, dit Allison, un crime dont l’auteur était si facilement identifiable, c’est être complice des criminels.”

“Faute d’Etat dans l’Etat, les criminels ont pris le pouvoir.”, ajoute-t-elle.

– “”Faute d’Etat“, explique Allison, parce que ne pas rendre justice est une faute de l’Etat.”

[ – “Faute d’Etat”, dans le sens absence de l’Etat. Allison me remercie de préciser sa pensée]

– “faute d’Etat dans l’Etat”, car il n’y a plus de représentants de l’Etat au sein de l’Etat français pour rechercher la vérité, mais des associations de “MAL-faisants”, ceux qui font MAL leur travail, et des associations de “MAL-faiteurs”, ceux à qui profitent les crimes qu’ils couvrent !”

– “Retrouvez Maëlys !

Vous qui n’avez jamais retrouvé Allison.

Ni les autres victimes de son père.

FAITES VOTRE TRAVAIL.

Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

Retrouvez les enfants, nos enfants, et même les enfants du monde qui n’ont pas demandé à venir en France et à être abandonnés par les braves gens que nous prétendons être.

Qui sont les voleurs d’enfants en France ?

Et que vaut la vie d’un enfant en France quand les autorités françaises vous expliquent qu’il est impossible de donner des chiffres exacts sur les disparitions d’enfants ?

Mais il est possible de donner à l’heure près le nombre de grosses berlines de luxe volées et “assurées” par de riches patrons.

Si la vie de nos enfants était assurée comme le sont les berlines de luxe, croyez-moi, vous qui ne croyez pas en Dieu, pas un seul enfant ne disparaîtrait sans être retrouvé sur le territoire français.

Parce que ça coûterait trop cher aux assureurs français et à l’Etat français s’il fallait verser aux familles le prix d’une vie, d’une vie d’enfant qui aurait pu devenir adulte, et pourquoi pas, millionnaire ?

Ce qui signifie de devoir indemniser la famille à la hauteur du préjudice subi.

Vous vous rendez compte si Angela MERKEL avait enlevé Emmanuel MACRON ? Mais que ferions-nous aujourd’hui sans ce président que le monde entier nous envie ?

Chaque fois qu’un enfant disparaît, c’est MOZART ou MACRON qu’on assassine.

Résultat de recherche d'images pour "c'est mozart qu'on assassine"

Clairvoyance – From Mickael JACKSON, today he tells me : – “Make it easy !” So stupid I was, because I have not understood what he said although it was very clear. Mickaël JACKSON announced to me the death of his close friend, Gonzague SAINT BRIS, the famous french writer. And I didn’t take him seriously because I was in a hurry, driving my car and not attentive to the call of Heaven, that is to say, to the call of Mickaël JACKSON.

 

I explained to you what never to do if you are a medium !

Don’t make the same mistakes that I did.

You never behave like me with Mickaël JACKSON and you must listen to what he says to you, always, in all circumstances.

I’m so sorry, Mickaël.

But I had no idea, even when you were speaking, that you announced me “mort”, in french language, for the death of your friend, Gonzague SAINT BRIS.

Because I was not immediatly receptive, so I missed the point.

Or, in french, the word “mort” is used both to refer to “death” and to refer to “being dead”.

So stupidly I have told you :

– “Who is dead ? You ! It is NOT a scoop. Everyone knows you are already dead.”

And satisfied with my own answer, I saw your declaration as a cryptic joke. When clairvoyance became a joke instead of being “a vehicle” fort truth, with regard to this particular instance, “my car”, you must understand that you are wrong.

And I was wrong, it was NOT a joke at all.

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune"
It’s how I see him, now, in the Light

Mickaël JACKSON did not renounce his project and sent me an image, a vision that showed me texting to a young woman, big fan of his, concerning radio with Gonzague SAINT BRIS who was speaking of him, Mickaël JACKSON. Over the radio, the french aristocrat explained that Mickaël JACKSON had an invisible friend named Jesus and that he looked for Him even in the desert with “Les Pères du Désert”, “The Fathers of the Desert”, Catholic missionnaries who wished to carry out faithfully in their lives all the precepts of Scripture.

Mickaël JACKSON had spent his all life to search Him, Jesus. Who knows that ?

– “Everywhere you have searched before, search again !”

This radio transmission is called “The Keys of life”, “Les clefs de la vie” and was broadcast on 15 of may 2017.

__________________________________________________________________

https://www.sudradio.fr/les-clefs-dune-vie-309

Les clefs d’une vie

À propos de Jacques Pessis

Émission du 15/05/2017

  1. Facebook

  2. Twitter

Gonzague Saint Bris

_______________________________________________

____________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune "

http://www.voici.fr/news-people/actu-people/les-revelations-de-michael-jackson-a-gonzague-saint-bris-355356

Confes­sions d’outre-tombe

Les révé­la­tions de Michael Jack­son à Gonzague Saint-Bris

___________________________________________________________________________

But despite all those efforts, I misunderstood you, Mickaël JACKSON, and I regarded that as a good necrology written by your true friend, Gonzague SAINT BRIS, who defended you against yours nasty and bad-mouthing enemies after your death.

So, for me, it was just the confirmation that you meant your own death.

Not even in my wildest dreams, at that moment, could I imagine that Gonzague SAINT BRIS would die or was already dead and that Mickaël JACKSON appeared to me to announce his death, the death of Gonzague SAINT BRIS, his close friend.

So, when, two days after your “visit”, all the medias in France reported that Gonzague SAINT BRIS, the famous writer, had died as a result of a car accident on August 07, 2017, I finally realize why you surprisingly announced me this sad new when I was driving.

And not that you went to announce me something that is due to happen in 2009, your own death, the 25 june, 2009.

You command me, but so nicely, to write about this death.

– “But why should I write about this subject, YOUR death ?”, I wondered.

So stupid I was !

Forgive-me, Mickaël.

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune "

After your visit, I’ve forgotten to write this article because, for me, there was no rush.

That is the first lesson to be taken from this tragedy, always be attentive :

– this is partially due to a lack of understanding.

Mickaël JACKSON showed me real and concrete elements of a terrible truth.

But, for me, it was a symbolic kind of realm, not “real” words.

However Mickaël JACKSON spoke plainly and directly.

I have just to write IMMEDIATELY what he said to me as he requested to me :

– “Mort” (“dead” or “death”)

– “Voiture” (“car”, me driving car)

and the most evident, the name ot the victim :

– “Gonzague SAINT BRIS” (because of the vision showing me the texting about this radio-transmission so rightly called “The Keys of Life”),

and if I have written as he requested me,

I would have announced, without knowing it, and before all other media, the death of his dear friend, Gonzague SAINT BRIS.

But I don’t take orders from anybody.

And I verify, I try !, all that my visitors have said to me and theirs identities, if they are human identities .

This, in my opinion, is the lesson to be learned from such a long-drawn-out affair.

Requested level is to be confident with my friendly visitors.

It meant that Mickaël JACKSON keeps his people close like a guardian angel.

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune"

Mickaël JACKSON et Michel-Ange

He was present at the place where his close friend was found.

For the friends and the family of Gonzague SAINT BRIS, I can say

  • [- if I am not crazy, but all it’s possible, ins’t-it ?]

that the good guy is in the good place, in the Light with his friend Jesus and with Mickaël JACKSON.

The right man in the right place !

They don’t need to worry about their friend or their relative.

You know, a guy who’s got himself a place, the good place, doesn’t have to worry about anything.

You can reach him, Gonzague SAINT BRIS, at his new address, online, in Paradise.

The french aristocrat has not wasted any time because he has a message for the french president MACRON.

– “Les Aristocrates Rebelles”

I have discovered that it was the title of his last book.

This in itself will be a topic for a future “presidential” article.

Let’s assume, just for fun, that the answer of Mickaël JACKSON, when I asked him to forgive me, is something that might be helpful :

– “Make it easy !

Ce que je traduirais par

What I could translate like

<Simplifie-toi la vie >

Ou (or)

<Sois plus simple !>

Because it was sufficient to note what Mickaël JACKSON said to me, without trying to understand it.

– “Make it easy !

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris jeune"

Voyance : – Recherche Manon désespérément !

 

Non, Manon, je ne t’ai pas oubliée.

Pas plus qu’Allison.

Résultat de recherche d'images pour "allison benitez facebook"

[Non, Allison !

Ils n’ont pas vidé la cuve.

Tu le savais.

Confirmation en a été donnée par Karl ZERO dans son émission “Les Grands Dossiers Karl Zéro : Le Légionnaire de Perpignan”

Résultat de recherche d'images pour "dossiers karl zero légionnaire perpignan"

http://rmcdecouverte.bfmtv.com/episode/dossiers-karl-zero-perpignan-6145/

Et ils ne la videront pas.

C’est trop tard… pour eux, pas pour toi.

Pour toi, la vérité n’arrive jamais trop tard. Elle n’arrive pas assez tôt, pas assez vite.

Des échanges sur Facebook  prouvent que ta demande était fondée mais n’a pas été entendue.

C’est toi qui m’avais orientée vers cette page Facebook.

Pour te retrouver, retrouver ton corps, plutôt ce qu’il en reste.

– “Pourquoi ? demande Allison, pourquoi ne pas lui avoir rendu justice à elle et à sa maman ?”

La question serait à poser aux autorités judiciaires dans un Perpignan glauque à souhait, englué dans ses conflits d’intérêts torpides et cupides, ces affaires immobilières sordides et stupides, ses secrets d’affaires de coeur et de cul.

Il n’y a pire torpeur que la lenteur de la justice humaine, ce déni de justice permanent pour les petites gens.

Si tous les cadavres enterrés par la justice de Perpignan sortaient de leur placard, Perpignan deviendrait Zombieland !

http://www.telerama.fr/cinema/films/bienvenue-a-zombieland,393453.php%5D

______________________________________________________________________________

Aujourd’hui j’écris pour Manon, aussi.

Puisqu’Allison veut paraître dans cet article, j’ajoute “aussi”.

Je ne connais pas Manon.

Ce n’est pas une “visite”.

C’est un rêve.

Ou un cauchemar ?

Manon appelle !

Elle ne voulait pas mourir, en tous cas, pas mourir comme ça.

Il faut toujours se méfier des rêves à cause du mélange singulier entre les symboles oniriques et la réalité véridique d’une vie.

Même nous, lorsque nous rêvons pour nous, nous savons qu’un voyage, un événement heureux ou malheureux, se traduira par un mélange d’éléments réels et irréels.

Un rêve est un “message”.

Par conséquent, je préviens d’ores et déjà que, contrairement à Allison qui est une “visiteuse” venue sur un petit air de musique, comme un parfum entêtant :

– “Papa, t’es où ?”, chanson qui semble et semblait lui tenir à coeur,

Manon n’est JAMAIS venue.

Elle est “apparue”…

Dans un rêve !

Un songe qui peut rimer avec “mensonge”.

Mais, ce rêve était tellement saisissant et envahissant, étranger à mon environnement donc étrange comme peut l’être ce mélange d’onirisme et de réalisme que je ne peux faire autrement que de le livrer à Dieu sur mon blog “Dèu vos guard” dans l’espoir que quelqu’un entendra l’appel de Manon et que j’en serais délivrée.

Car Manon existe.

C’est ma seule certitude.

Et malheureusement Manon est morte.

Impossible de savoir pour moi si sa mort est récente ou pas.

Le temps n’existe pas dans cet “autrement” qui n’est pas la mort physique.

C’est l’histoire d’une jeune fille que j’ai vue en rêve, âgée de 16 ou 17 ans, et qui est morte alors qu’elle voulait vivre.

Manon n’accepte pas sa mort.

Elle n’accepte surtout pas la manière dont elle est morte.

Soit d’un accident, soit d’une maladie ?

Maladie qui se serait terminée par une euthanasie ?

Accident qui aurait abrégé sa vie alors qu’elle aurait dû vivre ?

RECHERCHE MANON DESESPEREMENT

Résultat de recherche d'images pour "avis de recherche"

Ah oui, combien d’entre vous sont persuadés qu’il y a  FATALITE quand il y a mort ?

Le “fatum”, destin FATAL.

Vous ne croyez pas en Dieu mais vous vous précipitez tous les jours, ou presque, chez votre voyant(e) pour savoir ce que vous allez faire ou ne pas faire.

Car tout est écrit !

Dîtes-vous…

Même “aimer”, vous ne le savez pas… faire, sans avoir l’autorisation expresse de votre voyant(e).

Triste époque que cette époque de gens “soumis” à un “fatum” écrit par un dieu auquel ils ne croient pas !

Car, si vous n’êtes pas libres, c’est donc que vous êtes “DIRIGES” !

Par qui, bonnes gens ?

Ah, pas par Dieu !

Ah ça non !

Dieu n’existe pas.

Pour moi, c’est vous qui êtes fous !

Tous autant que vous êtes.

Car nous sommes libres.

Libres de faire le bien ou le mal.

Libres d’abréger notre vie ou celle d’autrui.

Libres d’aller au Paradis ou en Enfer.

Car Dieu existe.

C’est vous.

Le Royaume de Dieu est semé en vous comme un grain de sénevé.

Et nous sommes tous des fils de Dieu, blasphème pour les Juifs de l’époque de Jésus.

Si Lui se disait “fils de l’Homme”, Il vous disait “fils de Dieu”.

Et nous sommes libres du pire comme du meilleur, libres de réaliser notre destin ou libres de refuser de prendre un chemin de roses pour suivre un sentier de ronces !

Résultat de recherche d'images pour "libre dieu"

“Liberté” n’est qu’un synonyme de “Dieu”

Manon n’a pas choisi de mourir.

Sachez-le !

Et son heure n’était pas “arrivée”, ce qui signifie que ce n’était pas le destin qu’elle s’était tracée, elle, librement, le chemin qu’elle voulait suivre “présentement”.

Un temps présent qui reste inachevé… sans passé et sans avenir !

____________________________________________________________________

Je suis dans une salle, une salle de réunion.

N’importe où !

Il y a des personnes autour d’une grande table, mais pas si grande que ça.

Un peu comme les tables de banquet.

Je suppose que c’est la réunion d’une association.

J’ignore ce que je fais là et pourquoi je suis là.

Pour l’instant, je me tais et j’observe.

J’observe les personnes qui s’expriment et j’écoute leurs échanges, tellement intéressants que j’en ai oublié l’objet.

Le sujet de discussion est très “local”, autant que le local de l’association me semble étroit.

Je ne dirais pas que je m’ennuie.

Parfois il m’arrive d’acquiescer, lorsqu’une personne, une femme d’une quarantaine ou d’une cinquantaine d’années quête mon regard.

Il semble qu’elle me connaisse, alors que je n’ai pas tout à fait la même certitude à son encontre.

Nous sortons enfin de ce “bocal”.

Un homme nous rejoint dans la rue, ou peut-être était-il dans la salle et ne l’ai-je pas remarqué ?

Lui aussi semble me connaître et surtout reconnaître la femme qui est avec moi, sa femme, son épouse.

Nous prenons un petit chemin et je constate alors que le local de l’association se trouvait dans une sorte de petite maison, elle-même située dans un hameau ou dans un petit village.

Etait-ce la mairie ?

Résultat de recherche d'images pour "village au bord de falaises"

Ce n’est pas une route, ce chemin, mais vraiment un sentier qui longe les façades de deux ou trois autres maisons, toutes indépendantes, comme des fermettes.

Car elles ne sont pas grandes, ces maisons, dans un village qui n’est pas grand non plus.

Je donne tous ces détails au cas où ce décor existerait en réalité, dans notre réalité.

La route semblait s’arrêter devant la mairie et les maisons qui nous intéressent être situées dans un coin, non accessible par cette route.

Mais je ne me rappelle pas tout et je n’ai pas tout noté à mon réveil.

Sinon pourquoi emprunterions-nous ce sentier qui serpente le long des maisons ?

Le coin est en fait une “impasse”.

Ce qui peut être “significatif” dans un rêve, autrement dit “portant à interprétation” et non pas à lire comme un élément réel.

Le sentier qui serpente aboutit à une impasse, au bout de laquelle est construite la maison de mes “hôtes”.

Je les appelle ainsi car je ne sais toujours pas ce que je suis venue faire dans ce rêve et chez eux.

Tout à coup apparaît un prêtre.

Il a été appelé par la famille, à ma demande.

Je n’aime pas intervenir, moi la première, en lieu et place d’un homme de Dieu.

Serais-je là pour un exorcisme, une délivrance ?

Le prêtre connaît la famille mais ne me connaît pas.

Les parents paraissent sceptiques sur ses possibilités d’intervention.

Lui est plus confiant et serein.

Il est venu avec les armes de sa foi, sa Bible et une croix.

Nous entrons par une petite porte qui donne directement sur une cuisine.

Le prêtre nous précède, les parents traînant derrière et traînant des pieds aussi, moi fermant ce curieux cortège, me tenant éloignée pour ne pas gêner le “travail” du prêtre.

Je tente de les entraîner, les parents, à la suite du prêtre qui s’est éloigné, pénétrant et s’enfonçant dans la petite maison rectangulaire, toute en longueur.

Mais les parents stationnent dans la cuisine, résistant à mes injonctions de rejoindre le prêtre.

Ils ne me répondent même pas.

Ils écoutent, eux aussi, comme moi je les écoutais, avant, dans leur salle de réunion.

Ils attendent.

Quoi ?

Je ne sais pas.

Moi, j’aurais voulu voir le prêtre agir, m’instruire de sa science de Dieu.

Tant pis !

Je n’y tiens plus.

Et, malgré les regards désapprobateurs du couple, je tente de rejoindre l’homme de Dieu.

Résultat de recherche d'images pour "exorcisme"

Je le vois passer devant une première chambre où sont déjà couchées deux jeunes filles, la fille de la maison et une amie à elle, invitée ce soir à passer la nuit avec elle.

Le prêtre poursuit sa route qui se transforme en déroute lorsqu’il dépasse la limite de la première chambre.

La porte claque de cette première chambre, enfermant les deux jeunes filles qui continuent de bavarder, comme si rien ne s’était passé.

Les deux jeunes filles enfermées, deux autres portes claquent et reclaquent, dans un tempo impeccable, comme une corde à sauter qui tourne, un fouet qu’il faudrait arracher d’une main invisible.

Des objets difficiles à distinguer dans la pénombre du couloir obscurci par la fermeture des portes des chambres se mettent à valser et à frapper le pauvre prêtre qui prend ses jambes à son cou, m’écartant et me poussant pour pouvoir s’enfuir plus vite.

Je reste sur place.

Dans le couloir.

Les parents s’approchent.

– “C’est toujours comme ça !”, me disent-ils.

Du coup, je comprends mieux leur réticence et leur scepticisme.

Il y a des prêtres qui croient en Dieu comme des ouvriers qui croient en la supériorité de leur patron.

Parce que c’est un dogme.

Un dogme “infaillible”.

Mais un dogme n’est pas un homme.

Et Dieu s’est fait Homme.

Lui aussi a souffert comme nous, avec nous.

Il n’a pas été différent de nous lorsqu’Il s’est incarné.

Et Il a refusé d’être appelé “patron”.

C’était Lui qui s’agenouillait pour laver les pieds de Ses apôtres, lavage des pieds qui était le travail des esclaves à cette époque.

Résultat de recherche d'images pour "lavage des pieds"

Il n’y avait pas de diable à exorciser, juste de l’amour à donner.

Le calme est revenu dans cette maison.

Je n’aime pas intervenir quand un prêtre “a échoué”. Mais a-t-il échoué, ce prêtre, dans ce jeu de cache-cache où l’amour est presqu’un cri de haine tant l’amour fait mal  ?

La peur est humaine.

Cet “échec”, une fuite, pourrait faire paraître mon intervention par la suite comme un acte magique, ce que Dieu réprouve.

Si Dieu m’accorde de pouvoir panser un coeur blessé !

Mais Dieu réprouve le fait d’abandonner une famille dans le malheur.

Je tente de m’enfoncer… en moi.

Car Dieu n’est nulle part ailleurs qu’en nous !

Les parents me parlent.

Ils évacuent leur colère et leur peur, à cause de ces phénomènes de poltergeist.

C’est pour ça qu’ils m’ont appelée !

– Moi, je vais pouvoir l’aider.

Aider, qui ?

Aider Manon !

Au prononcé du prénom de leur fille, leur fille morte, pas celle qui est vivante, je relève la tête.

Je “sens” Manon, dans mon coeur, je ressens Manon dans mes tripes, comme dans les entrailles de la terre-mère.

Manon proche de Dieu, Manon révoltée, blessée, égarée, perdue, s’étant enfermée elle-même dans le refus de cette mort injuste qui l’a privée de son droit à vivre HEUREUSE.

Car Manon est née pour le bonheur, pas pour le malheur.

Résultat de recherche d'images pour "exister"

Je dois rester.

Et rencontrer Manon.

Partir serait comme la tuer une deuxième fois.

Lui ôter le droit d’exister.

Exister encore !

Je découvre l’intérieur de cette maison.

Il y a une deuxième chambre, après la première chambre, qui s’ouvre sur une pièce que l’on dirait toujours “habitée”.

Rien n’a bougé.

Rien n’a changé.

C’est toujours la chambre de Manon.

C’est touchant !

Comme est touchant l’amour des parents envers la jeune fille trop tôt disparue !

J’ai une pensée émue pour sa soeur, la Vivante, celle qui meurt quand meurt l’enfant d’une fratrie.

Les vivants ont toujours plus de mal que les morts à se faire aimer par leurs parents.

Car le mort ou la morte a toujours les qualités que n’auront pas les vivants ou les vivantes.

Un(e) mort(e) ne gêne personne.

Contrairement aux autres enfants vivants donc turbulents et insolents !

Comme peut l’être l’enfance des hommes.

Aux enfants “survivants”, il leur faut se faire pardonner d’être toujours vivants.

Combien de parents s’enferment dans leur chagrin pour ne pas voir, ne pas savoir, le chagrin de leurs enfants vivants qu’ils laissent seuls, seuls au seuil d’une vie impossible à vivre pour eux tout seuls, trop seuls ?

Faire le deuil du vivant est plus facile que faire le deuil d’un(e) mort(e).

Le mort porte en lui toutes les espérances, les certitudes que, oui, il était mieux que tous les autres.

C’est la consolation des vivants.

Les vivants apportent, eux, leur lot de déceptions réelles et d’illusions cruelles.

A souhaiter parfois qu’ils soient morts pour qu’on puisse enfin les aimer !

Résultat de recherche d'images pour "aimer les morts"

Manon aime sa soeur.

Elle comprend et perçoit ce que je reçois, de sa présence encore trop forte qui ne permet pas à sa soeur d’exister.

Qui ne permet plus à sa soeur d’exister !

Qui réconforte ses parents dans leur malheur ?

Elle, Manon, qui continue d’exister, de SE MANIFESTER.

Pas sa soeur enfermée dans sa chambre.

Mais sa soeur ne lui en veut pas, non plus.

Elle culpabilise d’être encore en vie, alors que sa soeur Manon n’est plus là pour partager avec elle des moments de bonheur.

Donc il ne lui reste plus que le malheur… pour être heureuse, c’est à dire avoir le droit de vivre… un peu !, sa vie.

Car qui peut envier le malheur ?

Même pas sa soeur qui est morte.

Donc sa soeur ne lui en voudra pas si elle est malheureuse… même si, elle, sa soeur, elle continue à vivre.

Toutes ces réflexions, ces pensées tourbillonnnent dans ma tête tandis que je regarde cette charmante chambre de jeune fille… morte que l’on dirait encore vivante !

Ce sont comme les feuilles mortes d’un arbre qui tombent à l’automne, avant l’hiver de la mort.

Manon m’attend dehors.

Il y a longtemps qu’elle n’habite plus cette chambre, m’apprend-elle !

Pas pour ses parents qui s’attardent encore un peu, rechignant à quitter ce lieu qui fut un espace de vie et de joie.

Nous passons ensemble devant leur chambre, sans l’ouvrir, la chambre parentale.

Je ne suis pas venue faire l’inspection de la maison.

Leur chambre est au bout du couloir, presqu’en face de la chambre de Manon.

Au bout de ce couloir, tout au bout du tunnel, symbole onirique, il y a une autre porte qui donne sur l’extérieur, sur le jardin, derrière, à l’arrière de la maison, jardin caché des regards, ce que m’expliquent, presque gênés, les parents de Manon.

Nous sortons dans la lumière d’un soir qui ressemble plus au désespoir qu’à l’espoir d’un matin nouveau, celui qui les attend demain et encore demain.

La petite maison surplombe une falaise.

Résultat de recherche d'images pour "maisons sur falaise en corse"

Je découvre que nous sommes sur une île.

Et même dans mon rêve, je me dis que, peut-être, je suis en train de rêver.

Car c’est impossible dans la vie réelle.

Impossible d’enterrer son enfant dans son jardin.

J’apprends que la chapelle était environnée d’un petit cimetière.

Effectivement il y a quelques tombes, pas seulement celle de Manon, même si c’est la plus récente.

La chapelle ?

Où sommes-nous exactement ?

Les maisons se seraient construites autour de la chapelle et du petit cimetière.

La plus proche maison du cimetière est la leur, si proche que la porte arrière de leur maison s’ouvre presque directement sur ce cimetière, hormis une bande de deux ou quatre mètres de terrain qui la sépare du cimetière, ce qu’ils appellent leur “jardin”.

Le jardin donne sur l’océan ou la mer, je ne sais pas.

Le cimetière surplombe donc la falaise.

Manon dort.

Elle dort dans sa tombe, près de sa maison.

C’est sa chambre, sa “vraie” chambre.

Dans son monde ou dans notre monde ?

Car je vois Manon.

Et la tombe est devenue un lit, comme un lit de jeune fille couvert de fleurs et de peluches.

Près du lit, deux chiens grands et sombres gardent sa couche.

Manon aimait-elle les chiens ?

Je suis incapable de savoir si ces chiens appartiennent à notre réalité ou sont morts, eux aussi.

Je suis entre deux mondes.

J’entends les parents qui me parlent et qui pleurent.

J’entends Manon qui chante et qui hante ces lieux, lieux qui étaient sa VIE.

Je n’arrive plus à distinguer dans ce brouhaha qui dit quoi, ni à voir qui est où et à savoir qui se trouve dans quel endroit exactement.

Tout est confus.

Manon me crie qu’elle n’aurait pas dû mourir !

Ces parents pleurent qu’elle n’aurait pas dû mourir… et, comme tous les parents, culpabilisent.

Comme s’ils étaient responsables de sa mort !

Manon est en colère.

Elle veut “justice”, elle aussi.

Elle ne veut pas partir.

Elle veut vivre encore, elle veut RE-vivre.

C’est pour cette raison qu’elle SE MANIFESTE.

Pour NE PAS MOURIR !

Résultat de recherche d'images pour "ne pas mourir"

D’ailleurs ses parents sont contents quand elle se manifeste.

Ils sont rassurés :

– Leur fille est vivante !

Tant pis pour les phénomènes de poltergeists.

Puis, des fois, ils la préfèreraient morte, Manon.

En paix !

Pour avoir la paix, eux aussi.

Et ensuite, ils regrettent tout de suite d’avoir osé penser à faire mourir Manon, une seconde fois.

Ils pleurent, ils se tournent vers moi.

J’ai envie de leur dire ce que disait Jésus aux hommes à la fois si peu crédules et trop crédules, aux hommes de peu de foi, si contradictoires et comminatoires :

– “Qu’attends-tu de moi ?”

Ou, comme à moi autrefois :

– “Qui Suis-Je pour toi ?”

Comprendre :

– “Est-ce que tu me crois, Moi, capable de T’exaucer ?”

Comprendre aussi :

– As-tu foi en Moi ?”

Parce que ce n’est pas la peine de demander un miracle si vous n’avez pas foi en Dieu.

Dieu ne vous exaucera pas.

C’est aussi simple que cela.

Et c’est trop facile de me dire :

– “Toi, Véro, toi qu’Il écoute (?), tu pourrais Lui demander pour moi…”

Bah non !

Moi, je ne suis pas Jésus-CHRIST.

Ce n’est pas en moi qu’il faut avoir foi, c’est en Lui !

Résultat de recherche d'images pour "qu'attends-tu de moi ? Evangile jésus"

Mais poursuivons ou plutôt suivez-moi dans ce rêve qui n’en est peut-être pas un.

Si vous le voulez bien !

Devant la tombe de Manon, je découvre une sorte de coffrage en bois blanc comme le pilier d’un portail de bas niveau que je n’aurais pas remarqué avant.

Deux grands et sombres chiens hurlent et grondent devant et autour du portail pendant que les parents de Manon s’approchent de la tombe de leur fille.

Et je “vois” à l’intérieur du coffrage en bois blanc, un chien blanc, un grand chien blanc replié sur lui-même, la gueule ouverte, comme momifié, pétrifié dans de la chaux vive.

Ce que m’indique Manon (la chaux vive).

Etait-ce son chien à elle ?

Le chien est mort, c’est sûr.

Pourtant c’est bien, lui, le gardien de sa tombe, réel ou imaginaire.

Et moi, je suis là, dans mon rêve, prisonnière de ce rêve, comme dans une chausse-trappe.

Qui s’échappe d’un rêve ?

Manon crie :

– “Ne m’oublie pas ! Je ne voulais pas et ne veux pas mourir.”

Perplexe, mal à l’aise, je me réveille.

Encore dans un demi-sommeil, je prie ou médite, selon les convictions et la foi des uns et des autres.

Ce rêve m’a épuisée.

Peu à peu, avec la blancheur de l’aube, je me rendors.

Résultat de recherche d'images pour "tombe isolée"

_____________________________________________________________________________

Et dans mon sommeil réparateur, il m’est expliqué ceci :

– le chien blanc est l’animal “psychopompe” qui guide ou va guider l’âme de Manon vers Dieu ou ce que d’autres pourraient appeler le “grand Esprit”.

Même les animaux ont une âme.

Donc toute espèce animale a un “totem”, même l’espèce humaine.

C’est l’Idée de sa création, l’Idée de la créature modelée dans la “glaise”, au moment de son incarnation.

L’Image “IDE-alisée” des créatures, c’est le TOTEM.

Cette “Image” est “réalisée”, devenue réelle en partie, lorsqu’elle est incarnée.

Car une incarnation peut être ratée, déformant “l’Image”, “l’IDEe-al” qu’elle représente.

Les chamans savent s’adresser au TOTEM de chaque espèce pour redresser une incarnation blessée, la réparer ou la modifier.

Chaque espèce animale sur terre a son TOTEM.

Même l’espèce humaine !

C’est l’Image de l’Homme.

Le Visage de l’Homme.

Car l’homme a l’Image de l’Homme en Dieu.

Une image “adamique”, celle de l’Adam parfait, avant qu’il ne s’incarne et ne devienne l’Adam trop académique d’une espèce humaine en MAL d’inspiration et vouée à la disparition.

Et l’Image de l’Adam parfait, quand l’Homme est incarné, c’est Jésus-CHRIST.

C’est Lui, le CHRIST, le “TOTEM” de l’espèce humaine, ce que les chamans indiens et africains ont su reconnaître.

Car les tribus de “sauvages” n’ont pas été “converties” par des hommes ignorants de leurs propres lois et de leur foi divine.

Ils ont suivi, ces “sauvages”, un autre chemin de connaissance qui les a conduits vers Dieu, par leur “Grand Esprit”.

Intuitivement, ils ont “vu” Son Visage, le Visage de l’Homme fait homme en eux.

Et ils ont su reconnaître le Visage de l’Homme, là où les “visages pâles” ne voyaient que le visage d’un prophète, le “fils de l’Homme”.

Détail du visage

CHRIST ressuscitant d’ARCABAS

C’est pour cette raison que la foi chrétienne des croyants “animistes” est plus forte et plus ancrée dans la sagesse divine que celle des hommes blancs qui se croient supérieurs à eux.

Lorsqu’une tribu a un “animal-totem”, elle peut faire alliance avec l’espèce animale représentée par ce Totem.

Mais l’espèce humaine, elle, a perdu son propre totem.

Elle a perdu l’Image parfaite de l’Homme.

Elle n’a plus d’Idée, l’Idée de sa propre espèce.

Sans “IDEe-al”, les hommes blancs se sont perdus.

Sans “IDE-e” d’eux-mêmes, ils se cherchent partout et ne se trouvent nulle part.

Il ne faut pas mépriser les voix de la sagesse “naturelle”, les voix des tribus autochtones, des hommes qui vivent au contact et dans les secrets de la nature.

Eux savent !

Ils savent que les jours de l’homme blanc sont comptés.

Mais que, par sa faute, la faute de l’homme blanc, les jours de tous les hommes sont comptés sur cette planète si la voix des hommes qui connaissent le Visage de Dieu ne s’élève plus.

DogmaChrist ressuscitant

« Christ ressuscitant », Arcabas, 2001
Matière : bois
Dimensions : 2,40 m x 2,40 m
Emplacement : église du Saint-Esprit et du martyre de saint Alexandre, Porto Viejo, Équateur

Malheur aux hommes qui n’ont pas rencontré l’Homme !

Ceux qu’ils prennent pour des bêtes, leurs congénères qu’ils traitent de sauvages et maltraitent, les privant de ressources et les dépossédant de leurs terres, leur sont mille fois supérieurs.

Car le progrès technologique des hommes dits civilisés va causer leur perte.

Ils se dévoreront entre eux, n’ayant pas mis l’Image de l’Homme au-dessus de leurs appétits animaux.

Quel rapport avec Manon ?

Je l’ignore.

Dans un trousseau de clefs co-existent, co-habitent différentes clefs qui n’ouvrent pas toutes les mêmes portes.

Mais pourtant ces portes appartiennent toutes à la même maison, la “Maison-Dieu”.

Je vous livre une clef de ce rêve étrange :

Peut-être !

Car, pour moi, Manon existe !

[ L’origine du prénom Manon est très controversée. Tous s’accordent à dire qu’il est dérivé de Myriam. En revanche, beaucoup parlent d’une origine hébraïque, comme dit précédemment, tandis que d’autres avancent plutôt une origine égyptienne. Il viendrait ainsi du mot « mry » qui veut dire « aimer ».

Signification du prénom Manon – Prénoms

https://www.prenoms.com/prenom/signification-prenom-MANON.html ]

Faites de beaux rêves !

Prédiction : 52,80 %, un chiffre, un seul. Le chiffre de la victoire ou celui de l’abstention ? Et de la victoire pour qui ?

Résultat de recherche d'images pour "résultats élections présidentielles 2017"

 

Deux jours que ce taux de pourcentage revient, tourne, passe et repasse comme un bandeau publicitaire sur un écran de télévision !

L’écran de télévision, c’est le vide de l’esprit quand s’impose à vous une image, celle de ce chiffre.

Une “vision” comme disent les néophytes.

Une voyante, “ça” voit.

Je ne sais pas si employer le terme de “vision” lorsque l’image reçue n’est pas perçue par la vue mais reliée à une perception intérieure est “correct” ?

Il faudra bien un jour que les scientifiques explorent ce domaine de la “vision” intérieure en correspondance, parfois, souventes fois, selon les “voyants”, avec un avenir, des probabilités qui deviennent alors des “certitudes”.

D’aucuns parlent de prémonitions.

Pour moi, une prémonition, c’est quand notre cerveau nous avertit d’un danger, en analysant rapidement, si rapidement, des éléments environnants qu’ils nous échappent rationnellement. Nous considérons alors que cette “prémonition” relève du “paranormal”.

Tous les animaux ont des “prémonitions”, qui de l’arrivée prochaine de son maître bien qu’à une heure imprévue et inhabituelle, qui du départ soudain du même maître pour un autre monde, un départ qui peut être aussi soudain.

Nous ne sommes que des animaux.

Et certains d’entre nous l’oublient facilement, malgré toutes les preuves qui abondent en ce sens, puisque l’homme confirme son “animalité” tous les jours, c’est à dire sa capacité à devenir encore plus sauvage que les bêtes dites sauvages.

Je ne sais pas à quoi correspond ce chiffre :

– 52,80, %.

Il a été “décidé” plus crédible.

Son total nous donne un joli “15”.

C’est à dire aussi un “6”, le chiffre du “Pendu”, de l’immobilisme, mais surtout du sacrifice de soi, du renoncement au pouvoir, à ce monde, à “choisir”.

Donc ce chiffre qui devrait marquer l’histoire de France sera-ce le chiffre du taux d’abstention ?

Un chiffre mémorable, celui du “Ni, ni”, le chiffre du déni d’un pouvoir aux ordres mondialistes ou d’un pouvoir dit “nationaliste”, deux fascismes rejetés en vis à vis et en duel, par plus de la moitié du peuple de France dans un face à face mortel ?

Résultat de recherche d'images pour "vote ni ni"

J’ai pris le risque insensé de marquer ce chiffre pour mémoire.

Parce qu’il me tracasse !

Mais bon, je suis une “tracassée” par nature, n’est-il pas vrai ?

Ce qui me sauve est le fait incontestable que la plupart de mes prédictions s’avèrent exactes, sinon la majorité.

Jusqu’à présent !

Merci à mes “visiteurs” mieux informés que les journalistes de ce qui se passe dans ce bas-monde.

J’ignore d’ailleurs d’où me vient cette “information”.

Par voie de télépathie ?

Autrement dit un “magouillage” électoral, une tambouille à la Maastricht pour faire passer le candidat du système, sans que cette tricherie mathématique saute aux yeux, devienne visible (“vision”) ?

Pourquoi m’a-t-“on” donné ce chiffre et qu’en faire ?

Mystère.

“M’a-t’on”, “maton”, du verbe “mater”.

“Mater”, au sens de regarder, “voir”, voyeurisme ou voyance ?

“Mater” me dit-on aussi, comme “mater le peuple”.

Je ne connais pas mon “visiteur”.

Je n’arrive pas à l’identifier.

Et moi, j’aime bien mettre un nom sur une source.

C’est mon côté “policier”, se croire dans la “maison-poulaga”.

Résultat de recherche d'images pour "contrôle d'identité"

Mais le visiteur ne me donne pas son nom.

Je n’aime pas les voyants qui utilisent le mot “guides”.

– “Mon ou mes guide(s) m’a ou m’ont dit.”

C’est qui, ton guide ?

Méfiance.

Bon, OK, le nom serait “imprononçable”, très improbable pour un “humain”.

Ai-je besoin d’avoir le nom d’une entité ?

Hein que oui ?!

Moi j’aime bien savoir à qui j’ai affaire.

Pas à un humain ?

Message venant d’un guide non-humain au nom imprononçable et concernant notre avenir !

Juste une question avant de prendre sous la dictée d'”Alien” :

– “L’entité, elle est de quel bord ? Du côté de la force obscure ou du côté de la Lumière ? Papiers, s’il vous plaît, et veuillez décliner votre identité en épelant correctement votre nom puisqu’il est imprononçable.”

J’ai “entendu” un nom, effectivement pour moi, imprononçable, même pas captable sous forme de lettres de notre alphabet.

L’entité est satisfaite, un rien goguenarde à mon égard.

Résultat de recherche d'images pour "force obscure star wars"

J’en fais quoi ?

Je ferais bien une capture d’écran télépathique quand l’entité “passe” en prononçant son nom à la vitesse de la lumière mais le “copié-collé” ne fonctionne pas.

– “Allo, ami lecteur, tu captes ?”

Je m’en doutais.

Attention je vais ouvrir un passage sur un univers qui est le “nôtre”, affirme l’entité.

J’allais écrire “parallèle”, ce qui ne plaît pas à mon visiteur qui est, non pas d’un autre monde, mais bien de notre monde.

Si nous sommes des ignorants, la faute à qui ?

Je reçois l’image de fourmis s’activant à leurs différentes tâches dans une fourmillière sans se douter qu’un “con” d’humain va leur envoyer un coup de pied et démonter leur fourmillière.

Parce que, tout simplement, les fourmis n’imaginent même pas que les hommes existent !

– “Es-tu un “reptilien”, ami d’un autre Visiteur, à qui je mets une majuscule car il est par nature très orgueilleux ?”

– “Non !”

C’est plus fort que moi, j’ai besoin de savoir, de mettre une “étiquette”, de catégoriser, d’identifier.

– “Un ange ?”

– “Ce sont eux que vous appelez des “reptiliens”. Moi je suis un “voyageur”, un voyageur du temps.”

– “Pff, ça n’existe pas, ça, les voyageurs du temps ! N’importe quoi. Donc tu serais un humain ?

[ Vous savez, comme les gamins, dans les cours de récréation :

– “On dirait que tu serais Batman et que tu vas attraper l’homme-pingouin qui serait moi”]

– “Non, pour qu’il y ait des humains dans le futur, il faudrait que votre espèce survive. Et c’est mal “barré” !”

– “OK, si tu n’es pas un humain, qu’est-ce que ça peut te faire si l’espèce humaine disparaît ?”

– “Nous sommes les “Gardiens” de votre monde. Les Atlantes n’étaient pas des humains. Que vous disparaissiez importe peu, tu as raison. Que vous fassiez disparaître votre monde, notre monde, pose problème à toutes les espèces visibles et invisibles pour vous. Vous n’êtes pas les Maîtres du monde. Mais vous êtes sans doute les plus cruels et les plus bêtes parmi ceux que vous pensez être des Maîtres, en vous assimilant à l’espèce dominante.”

Résultat de recherche d'images pour "atlantes peuple"

Atlante ?

Un indice auquel se raccrocher.

Les maîtres grecs, dont PLATON, le maître de la Philosophie, l’ami de SOCRATE, lequel avait pour guide un “daïmon”, avaient donc raison, plutôt auraient eu raison.

Ah, l’Atlantide, tout un mythe, la Cité perdue, la Cité engloutie !

Pourquoi pas le “Minotaure”, tant qu’on y est, qui serait revenu du labyrinthe du temps ?

Je me demande si, dans mon café, ce matin, il n’y avait pas de la “coc”, un sucre un peu spécial ?

Mais je me dois de continuer cet article, moi l’incrédule.

C’est un coup à terminer “internée d’office”, cette communication avec un Atlante.

Lequel me dit que les Anciens Egyptiens étaient en communication avec les Atlantes et qu’ils ne se considéraient pas comme étant fous.

Soit, s’il le dit !

Tant pis pour vous et tant pis pour moi, je vais me débarrasser du visiteur non humain,

– humanoïde néanmoins précise-t-il -,

en publiant “ses informations”.

Disons que je vais procéder à une délivrance obsessionnelle du chiffre 52,80 %, dont je vais “accoucher”, procédé maïeutique d’un phantasme (ou “fantôme” ?) “atlantide”.

Je pourrais le reconnaître s’il revient, me dit-il, mon “visiteur”, car il a une “signature astrale”, équivalent du code génétique pour l’esprit humain.

Résultat de recherche d'images pour "code génétique "

Super, moi qui suis incapable de déchiffrer un code ADN, me voilà rassurée et rassérénée.

Le chiffre 52,80 %, s’il correspond au taux d’abstention, rend illégitime toute élection présidentielle à venir.

A savoir que si seulement 47 % des Français votent, ils ne voteront pas tous pour Emmanuel MACRON ou Marine LE PEN.

Ce qui ajoute à la difficulté de la représentativité “populaire” pour le futur président de la république, taux supérieur à 50 % qui doit être le garant de la légitimité d’une élection. Ce qui rendrait le vote “Emmanuel MACRON” illégitime, en plus d’être un vote par défaut.

C’est à dire un vote de non-adhésion à un programme, une absurdité inventée par les oligarques de notre monde pour tromper le peuple :

– Votez pour le candidat que vous ne voulez pas voir au pouvoir et que vous ne pourrez bientôt plus “voir”, au sens de “ne plus pouvoir l’encadrer”, incessamment sous peu-(r), parce que, sinon, vous n’êtes pas de bons citoyens Français .

Par conséquent, 20 % de Français s’apprêtent à voter pour un Président qu’ils détestent parce qu’il est le candidat du système, ce que personne d’intellectuellement honnête ne peut nier.

Cette fois-ci, la situation est claire :

– “Ouvriers, votez pour le candidat du MEDEF et des grands patrons, le candidat ultra-libéral, pour prouver que vous n’êtes pas des “fâchos”.”

“Merci, patron !”

Résultat de recherche d'images pour "françois ruffin merci patron"

Vous aurez le droit de démissionner et d’être démissionné(e) encore plus rapidement que vous ne l’aviez prévu.

Le chômage sera universel.

C’est promis !

Au moins, ne venez pas vous plaindre ensuite que vous n’étiez pas prévenus !

Les paysans auront droit au chômage sur une durée, elle, indéterminée, miroir aux alouettes, qui permettra aux oligarques de les dépouiller de leurs terres agricoles sur l’air du

– “Je vais te plumer, alouette !”

Pour le second candidat, Marine LE PEN, le choix est clair, lui aussi, la défense des droits acquis, un programme social, presque de gauche, direz-vous, et une vision qui s’arrête aux frontières de la France, transformant votre pays en héroïque village gaulois résistant à l’envahisseur.

– “De quoi me plaignai-je ?”

C’est ne pas voir au-delà du bout de la lorgnette que l’on vous tend.

Le vrai choix n’est pas entre Marine LE PEN et Emmanuel MACRON.

Le vrai choix est entre une guerre mondiale, totale, et la paix.

Cette guerre est et sera nucléaire.

Pire, elle est prévue sur le sol européen, le continent européen.

Tout est prêt.

Résultat de recherche d'images pour "guerre nucléaire"

Sachez qu’il n’y a pas de micro-charges nucléaires.

A cause des bouleversements climatiques, l’utilisation de l’arme nucléaire aura des conséquences dévastatrices, surtout en Europe.

Je ne suis pas “là”, “venu pour”, le plaisir de vous faire savoir ou vous faire croire, puisque mon “canal” est incrédule et pense rêver éveillée, que les Atlantes existent.

Je suis là pour vous dire que vous n’existerez plus si vous éliser un(e) candidat(e) capable d’appuyer sur le bouton rouge de l’arme atomique,

– soit pour faire plaisir aux marchands d’armes et à ses alliés de l’OTAN,

– soit par incapacité de trouver une autre solution pour se défendre contre le terrorisme islamique.

Ce serait dans les deux cas une grave erreur.

Je suis “là”, “venu pour” rappeler que, nous, Atlantes, avons pu échapper à la mort de notre civilisation parce que nous n’étions pas “mortels”, au sens physique du terme.

Mais vous, vous l’êtes.

Mais notre monde qui n’est pas unidimensionnel l’est aussi, mortel.

Je suis “là”, “venu pour” appeler les Frères, ceux qui se réclament des Rites Anciens Egyptiens, à résister à la “vision” spéculative et à se rappeler qu’ils sont d’abord des “Bâtisseurs” du Nouveau Monde, pas des destructeurs.

Beaucoup d’entre eux nous recherchent et recherchent ce contact avec les Atlantes.

Ils savent.

Ne votez pas pour la destruction de votre monde !

Ne votez pas contre votre opinion !

Ne votez pas pour le système ni contre le système.

Mais demandez à voter pour vos candidats, ceux qui vous représentent réellement.

C’est François FILLON qui aurait dû remporter cette élection.

Résultat de recherche d'images pour "républicains france"

Allez-vous voter contre votre propre camp ?

Parce que d’habiles magouilleurs ont programmé sa défaite par le biais de stratagèmes judiciaires, la découverte d’affaires qui datent de plus de dix ans et leur instruction au moment le plus opportun pour le pouvoir en place ?

Allez-vous voter contre votre propre camp ?

Parce que d’habiles magouilleurs ont truqué les élections présidentielles et que votre candidat, Jean-Luc MELENCHON, aurait dû lui aussi se retrouver au second tour des élections présidentielles ?

Auquel cas prévisible et prévu par ces falsificateurs, il n’était pas possible de vous imposer le vote “Emmanuel MACRON” contre Jean-Luc MELENCHON, homme de paix  ?

[Il paraît que des copies d’écrans ont été effectuées par des agents au ministère de l’intérieur au moment du résultat des élections présidentielles lors du premier tour, prouvant incontestablement la réussite de Jean-Luc MELENCHON selon les régions et celle de Marine LE PEN dans d’autres régions, réussites devenues des défaites après un “blanc”, une coupure comme un tableau qu’on efface pour y marquer d’autres résultats indiquant la victoire d’Emmanuel MACRON, résultats étrangement conformes aux sondages ?]

Une exception qui confirme la règle de la non-prévisibilité des résultats électoraux actuels, exception qui devrait vous faire réfléchir, vous, les Français.

Pour une fois, les instituts de sondage ne se sont pas trompés !

Etonnant, non ?, quand on connaît la volatilité de l’électorat français aujourd’hui.

Ce qui va permettre aux instituts de sondage de continuer à “toucher” les prébendes d’une élection présidentielle déjà achevée avant même que d’être organisée.

Pour un peu, il était acquis que les instituts de sondage ne servaient plus à rien.

Faux !

Tout ce qu’ils ont annoncé s’est réalisé et va se réaliser, grâce à vous, il paraît.

Non contents de vous être fait voler vos élections par l’élimination astucieuse, ruse d’Ulysse né d’un esprit machiavélique, vos candidats, François FILLON et Jean-Luc MELENCHON, l’un qui aurait dû être élu, l’autre qui a été élu de fait au second tour, mais éliminé par le jeu de statistiques incluant le décompte des bulletins blancs,

[affirmation de mon “visiteur”, qu’y puis-je mais ? Il paraît que les bulletins blancs ne pourraient plus être comptés et qu’ils auraient été détruits, ce qui ne permet plus aux candidats de déposer des réclamations. Si quelqu’un peut le vérifier, merci !]

vous allez voter pour ceux qui vous ont trompés.

Résultat de recherche d'images pour "jean luc mélenchon 2017"

Vous allez voter pour ceux qui veulent la guerre, la guerre nucléaire.

Il n’y aurait pas de risque de troisième guerre mondiale, de guerre nucléaire totale, je ne serais pas ici à “discuter” avec une humaine qui doute de mon existence.

Mes frères, vous qui visez le savoir et non pas l’avoir, je vous reconnais pour “Frères”, si vous pouvez empêcher cette guerre.

Car vous devez l’empêcher, cette guerre nucléaire.

Oui, la France a un rôle capital à jouer.

N’oubliez que la France a l’arme nucléaire comme la Grande-Bretagne.

Résultat de recherche d'images pour "arme nucléaire"

La France a aussi la plus forte armée en Europe avec la Grande-Bretagne.

N’acceptez pas l’élection d’un Président sur un socle électoral de 20 % excluant du choix présidentiel 80 % de la population française !

Si le taux d’abstention est supérieur à 50 %, vous devrez en tirer les conséquences, toutes les conséquences.

Vous devrez demander l’organisation de nouvelles élections présidentielles.

C’est incontestable.

Sinon l’élection du président de la république française aura été illégitime !

Contestez-le !

Contestez-la, cette élection, jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Je vous le demande pour éviter cette Troisième Guerre Mondiale sur le continent européen.

Vous ne semblez pas savoir qu’utiliser des armes nucléaires sur votre continent va provoquer un grave “séisme” (?) atmosphérique.

Peut-être que François HOLLANDE pourra alors se présenter à sa propre succession ?, si de nouvelles élections présidentielles sont organisées à cause d’un choix impossible.

Ce serait un moindre mal par rapport au candidat actuel.

Le président porterait son bilan et apporterait des éclaircissements sur ce monde où la guerre est partout et où il vous faut éviter que cette guerre globale ne devienne nucléaire.

L’immobilisme d’un François HOLLANDE a été sa forme de résistance aux pressions du mondialisme.

Vous le découvrirez plus tard mais j’espère alors pour vous qu’il ne sera pas trop tard !

Résultat de recherche d'images pour "françois hollande"
François FILLON, le candidat de cette droite dite républicaine qui prétend incarner les valeurs sociales du catholicisme, donc du christianisme, devra céder sa place à un autre candidat, ce qui permettra à la France de retrouver son électorat de base.

Regardez en Angleterre ce qui se passe !

Lors des élections locales, les “Conservateurs” ont récupéré leur électorat grâce au BREXIT et parce qu’ils ont tenu parole.

Ils n’ont pas lâché ni cédé devant les exigences de l’Europe.

Les négociations pourtant sont rudes et l’Europe affirme son visage dictatorial refusant le virage national, la prééminence des Nations historiques au sein de la vieille Europe.

Le peuple anglais en a oublié l’existence de leur extrème-droite, l’UKIP.

Puisqu’un grand parti, celui des Conservateurs, l’équivalent des Républicains, porte les revendications du peuple anglais.

Le peuple s’est senti reconnu, mieux “représenté”.

L’Europe ne peut pas copier les Etats-Unis.

Mille ans d’histoire les séparent.

Résultat de recherche d'images pour "europe des nations"

Regroupez-vous, mes Frères !

Souvenez-vous de votre devoir d’être les meilleurs.

Rappelez-vous que vous aviez gagné les élections, que vous auriez dû gagner les élections présidentielles 2017.

Refusez de cautionner cette élection présidentielle qui vous a privés du droit de voter pour votre candidat officiel.

Français, n’allez pas voter dimanche !

Boudez les urnes comme ce pouvoir vous a boudés trop longtemps !

Voter blanc, c’est prendre le risque de voir votre bulletin être utilisé à d’autres fins comme lors du premier tour.

[Je le répète, j’écris ce que je “reçois”, ce que je “perçois”, pas ce que je pense. Le bénéfice du doute doit profiter aux candidats présidentiels actuels]

Sauvez la France.

Sauvez l’Europe !

Sauvez notre monde, votre monde.

Prouvez-moi, à moi l’Atlante, que vous ne vous auto-détruirez pas comme nous, nous l’avons fait, en jouant avec des armes qui ont une force de destruction supérieure à votre capacité à reconstruire ce monde.

C’est ce qui s’appelle la proportionnalité de la Raison en phase d’adversité.

Etes-vous, oui ou non, des êtres doués de raison et capables de raison ?

Pour l’instant, j’en doute quand “j’entends” les consignes de votes données par des syndicalistes censés défendre les travailleurs qu’ils représentent, eux-mêmes issus du peuple, un peuple condamné à mort par une guerre qui sera absurde, purement oligarchique.

Décidément, à tous les niveaux, la France souffre d’une crise de réprésentativité.

Pas de nativité, malheureusement.

Trop d’êtres humains sur terre, et c’est la guerre.

Résultat de recherche d'images pour "migrants"

Vous le savez.

Pourquoi ne faites-vous rien pour empêcher cette reproduction animale liée à l’exploitation du corps des femmes, vos femelles ?

Chez nous, les Atlantes, l’identité sexuelle est un critère de sélection pour un(e) partenaire, comme la couleur de ses yeux.

Ce n’est pas le critère le plus déterminant.

Suis-je clair(e) ?

________________________________________________________________________

Fin de l’interview.

No comment.

___________________________________________________________________________

Ah si !, ça existe un(e) Atlante ?