DU de Photojournalisme à l’UPVD de Perpignan en Catalogne, région française aujourd’hui disparue.

Afficher l'image d'origine

Il paraît que même les civilisations sont mortelles et disparaissent, disait Paul VALERY. “Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. Nous sentons qu’une civilisation a la même fragilité qu’une vie ».

C’est peut-être pour cette raison que l’Université de Perpignan, dans la continuité du festival “Visa pour l’Image”, a conçu et voulu un DU de Photojournalisme.

Et de communication.

Et d’images aériennes.

C’est quoi, le photojournalisme ?

N’est-ce pas justement l’art, car il s’agit d’un art, l’art de représenter ce qui existe temporairement, parfois futilement ou si utilement, mais dans le but de figer le présent, le “re-présent-er”, l’immortaliser aux yeux des mortels qui, eux-mêmes, ne sont que de passage ?

Afficher l'image d'origine

Mais est-il sage de vouloir ainsi figer le temps, l’empêcher de bouger pour déroger à la règle de trois, longueur et largeur, les deux dimensions de l’espace humain dans ce temps qui fuit, cette troisième dimension insaisissable qui nous saisit tout le temps, nous capture pour nous tuer à la “ultima hora”, la dernière heure… de notre temps de vie ?

Etrangement, alors que la photographie s’échine à vouloir immortaliser ce qui n’est que temporel, les écrits se dématérialisent et eux aussi disparaissent.

Les règles de conservation nationale des archives sont devenues des règles de destruction globale d’écrits d’auteurs, opposants au régime socialiste,  qu’on boucle à double tour sous la dictature de l’état d’urgence, ou, au contraire, d’amnistie totale pour des fauteurs de troubles non identifiés, opposants au Bloc des Identitaires, prédateurs protégés par un état glauque, le globe mondial, l’ogre des nations à dimension vénale !

La Catalogne française entre en résistance et épouse son destin.

Cela fait si longtemps, qu’après le temps des Cathares et des Rois de Majorque, la Catalogne dort, sans pouvoir reposer en paix.

Pourtant le génie fuse sur cette terre où d’autres hommes du “nord” viennent pour s’amuser, ignorant les Muses qui soufflent comme souffle le vent si fort et pénétrant des montagnes, la Tramontane, l’esprit impétrant et pertinent des Catalans.

La Catalogne ne meurt pas.

Elle va renaître et a fini de dormir.

Car elle ne veut pas mourir.

L’Université de Perpignan s’est construite dans un écrin vert, tout à côté du Moulin à Vent.

http://www.letudiant.fr/etudes/fac/luniversite-de-perpignan-via-domitia-une-fac-en-voie-de-developpement-durable-12942.html

À l’université de Perpignan, le besoin de se renouveler, l’énergie pour y arriver

Afficher l'image d'origine

Puisque le vent, c’est l’ami des Catalans.

Université à taille humaine, car conçue pour les hommes, c’est un bouillon de culture.

Comment dire ?

Il y a tout qui bout !

Les idées, les projets, les cerveaux, les publications brûlantes, haletantes, jamais hésitantes, car le vent n’aime pas attendre.

Il faut savoir prendre son virage à temps et ne pas rater le tournant.

“Autant en emporte le vent !”, si l’homme n’est pas arrimé à sa terre catalane.

Dans ce “cosmos”, il y a l’osmose.

L’osmose nécessaire à la création du monde, d’un autre monde.

Perpignan n’est-il pas le “Centre del Mom”, le “Centre du Monde” ?

Si vous saviez combien de savants catalans sont connus dans le monde, non à titre posthume, mais encore vivants !

Si vous connaissiez ces enseignants, hommes du commun si peu communs, qui ont choisi cette Université comme on choisit de vivre une nouvelle histoire d’amour, de se lancer à l’aventure à corps perdu dans l’inconnu, avec des “sachants” qui parlent du cinéma comme des Chamans, vous possédant avec la magie des mots et des images, alors vous donneriez n’importe quoi pour avoir le privilège d’être choisis pour échapper au moisi du quotidien et faire de votre vie ce que vous aviez envie d’en faire.

Qui aujourd’hui peut prétendre avoir ce pouvoir ?

Le pouvoir de se transformer et de transformer le monde.

Qui ?

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Pendant ce temps, des agents héliotropes s’installent sur le territoire national, qui n’est plus catalan, pour pouvoir bronzer, les doigts de pieds en éventail, sous le soleil que tous adorent pour les cons et les moins cons qui se dorent la pilule. Le clown Virgule, lui, fait rire à bon escient.

Eux, les héliotropes, viennent :

  • soit, à leur retraite, pour prendre leur retraite et n’ont rien d’autre à apporter que l’aisance d’un pouvoir d’achat supérieur au pouvoir d’achat de la jeunesse locale.
  • Ou arrivent par voie de mutations, une mutation qui leur permet d’être en préretraite, selon eux, c’est à dire de travailler moins pour gagner plus.

Indéboulonnables, inamovibles, ces fonctionnaires du “rien-faire” sont immobiles et “vénérables”.

Même s’ils sont si peu honorables !

Les pires sont ceux qui occupent les postes à plus haute fonction, n’apportant avec eux qu’une plus-value relationnelle, c’est à dire la pratique d’une prévarication réelle à haute fréquence.

D’aucuns appelleraient ce type d’entrisme professionnel du trafic d’influences, la carte de visite des pauvres types qui “profitent de tout”, du meilleur des autres pour donner le pire d’eux-mêmes.

Ainsi la Catalogne se divise en deux corps :

– un corps visible moribond et abandonné qui se décompose sous nos yeux, l’Etat français représenté par un pouvoir exécutif qui exécute les petites gens et instrumentalise un pouvoir judiciaire qui maquille des décisions de justice arbitraires comme des receleurs maquillent les voitures volées,

– et un corps invisible intellectuel qui vitalise la Catalanité et vise pour sa région, la Catalogne, l’immortalité de son existence par la reconnaissance de ses créations artistiques, architecturales et conceptuelles.

Avec peu de moyens et beaucoup d’énergie humaine, ce moteur de toutes les révolutions permanentes, les seules qui durent !, la Catalogne s’affirme.

L’UPVD de Perpignan, dite Université de Perpignan Via Domitia, existe.

A l’image de son Président d’Université, insolente car compétente, ambitieuse car audacieuse.

http://www.bfmtv.com/societe/perpignan-un-jeune-garcon-de-12-ans-s-inscrit-a-l-universite-917478.html

Perpignan: à 12 ans seulement, un jeune surdoué s’inscrit à l’université

24/09/2015 à 19h53 Mis à jour le 24/09/2015 à 19h53

Afficher l'image d'origine

Les étudiants du DU de Photojournalisme mettront à profit cette troisième année d’existence, la troisième dimension, celle du temps, pour vous faire connaître l’histoire de cette pépinière de talents où la vie n’est jamais ordinaire.

Vous pourrez avec eux devenir des chercheurs d’hommes, à la recherche de ces chercheurs de laboratoires ou d’Histoire, eux qui ont tous, un jour, trouvé une autre voie, un autre chemin pour l’humanité en marche, de Tautavel à la Retirada, jusqu’aux jours sombres où le nom “Catalogne” s’efface de la carte de France.

Il y a des traces qu’on ne peut pas effacer de la mémoire des hommes, des frontières infranchissables même régionales qui dessinent les cartes du destin national. Il ne faut pas rebattre ces cartes car c’est tricher. Or les Catalans n’aiment pas la triche.

La mort, c’est quand tout s’arrête, même le temps, surtout le temps.

La mort, c’est être immobile, quand tout est si facile tout autour de vous.

Il est temps d’être vivants et de se réveiller.

Il est temps d’être au matin d’une nouvelle vie.

Il est temps de se lever et de s’élever pour atteindre le ciel.

Et prendre des photos, images aériennes du si beau pays catalan.

Et faire son cinéma, le film des vies d’antan et d’aujourd’hui, de fiction ou de passion, les films de nos envies sauvages et pas sages, les envies des hommes qui ne sont que de passage pour un temps qu’ils voudraient bien voir durer une éternité.

Comme la Catalanité.

Il est temps de communiquer.

Afficher l'image d'origine

Par un “médium”, le journaliste !

Un vrai journaliste sera toujours un original.

Vouloir faire parler la même langue à tous les journalistes est une grave erreur.

Vouloir faire user du même style à tous les journalistes est un leurre.

A l’image de la pensée unique, le modèle unique tue le politique, la vie de la cité.

Il faut laisser à la Catalanité sa liberté d’être autre que pareille à toute autre !

Seuls les médiocres s’imitent, fiers de descendre du singe, leur ancêtre commun.

L’histoire se souviendra que la Catalogne a été tuée par un Catalan qui aujourd’hui promet de défaire tout ce qu’il vient de faire.

Brutus n’est pas mort.

C’est l’application de la politique moderne.

Il faut tuer le père et ses racines identitaires pour vivre “ensemble”.

Ensemble ?

Avec des “Brutus” ?

Alors, la France, si elle veut vivre, ne doit plus faire d’enfants.

Mais, au fait, Brutus, était-il un enfant de la France ou un enfant adopté ?

Comme Brutus ?

Advertisements

Les policiers sont dans la rue et les plus haut magistrats, le procureur général, Jean-Claude MARIN, et le premier président, Bertrand LOUVEL, de la cour de cassation, se ruent sur leur plume pour écrire au Premier Ministre, Bernard CAZENEUVE qui vient de les placer sous la tutelle de l’Inspection générale des services judiciaires. Tout va bien au pays du national-socialisme !

La France mue, opère sa lente mutation  sous un croissant de lune verte  qui pue la fange brune,  mais qui, sous la glue  glauque de l’oppression socialiste, se remue  pour se libérer de ce joug infect ?

A peine nommé Premier Ministre, Bernard CAZENEUVE se lâche et ne cache plus ses ambitions nationales, faire de la France un pays de “soumis”.

L’état d’urgence devient réellement un état d’urgence tant les libertés publiques sont menacées. Même les magistrats seront fliqués par le garde des sceaux tandis que les flics sont dans la rue, du jamais vu depuis… ?

Non, puisque je vous dis que c’est du “jamais vu”.

__________________________________________

http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/La-Cour-de-cassation-inquiete-d-etre-sous-le-controle-direct-du-gouvernement-830740

La Cour de cassation inquiète d’être sous le “contrôle direct” du gouvernement – leJDD.fr

Société  |  8 décembre 2016

La Cour de cassation inquiète d’être sous le “contrôle direct” du gouvernement

“En rupture avec la tradition républicaine”, un décret publié lundi réformant les services judiciaires place la Cour de cassation “sous le contrôle direct” du gouvernement. C’est en tout cas ce que dénoncent les deux magistrats à la tête de la plus haute juridiction, qui réclament des “explications” au Premier ministre Bernard Cazeneuve.

[…].

Les hauts magistrats Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin début 2016 (Sipa)

_________________________________________

 

Mais ceux qui sont complices de ceux qui nous tuent à petits feux de couvre-feux se sont tellement tus  que ce sont les fous qui nous bernent et nous gouvernent. Des élus du peuple, il paraît !,  glissent leurs décrets et leurs lois salaces en douce tandis qu’il nous font le coup  de la “sale race” pour nous divertir.

France, tu vas mourir. Mais rassure-toi !, tu ne sentiras rien puisqu’ils vont t’endormir avant, comme avant, comme toujours.

Et tous de considérer le petit roquet comme un homme de bien, un rien coquet, donc si parfait, un bon compagnon, un frère, mes frères, mes soeurs, trois petits points, un point, c’est tout.

Les grenouilles ont choisi d’élire un héron, pas un héros, à la tête des cons qui nous gouvernent, ces fripouilles qui ne se mouillent jamais pour leur peuple. Soyez contents, braves gens ! Vous allez être croqués. Souriez ! C’est pour la postérité.

Moi, je préconise de commencer le “grand remplacement” par la disparition de la race des petits blancs ventrus à courtes pattes. Ils ont une fâcheuse tendance à se prendre pour des chefs, les fascistes à la bedaine avantageuse. Les terroristes, ce sont eux et la France se défait tandis que le petit empereur nous vend ses leurres pour faire son beurre.

 

http://www.humanite.fr/sites/default/files/files/documents/courrier_au_premier_ministre_2016_decret.pdf

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Du Général De GAULLE à François FILLON : “La France n’est pas à prendre, elle est à reprendre. La France n’est pas à conquérir, elle ne doit pas mourir. Il faudra choisir entre patriotisme et mondialisme, François !”

François Fillon, très net vainqueur dimanche de la primaire de la droite face à Alain Juppé, le 27 novembre 2016 à Paris

 

Il ne faut pas que “FILLON” devienne “FUYONS la France !”

Le peuple ne doit pas souffrir d’une situation voulue par les plus riches.

Ceux qui ne sont pas français ou ne sont plus français.

Quand ces gens-là placent leurs intérêts à l’étranger, ce sont eux les traîtres, pas les Français, le peuple qui se lève tous les matins pour aller au travail ou chercher en vain du travail.

J’avais annoncé la défaite de Nicolas SARKOZY, rappelez-vous, François.

Je vous annonce par votre victoire la défaite de la France, François, si vous ne changez pas de programme économique.

Les recettes anciennes ne font jamais les succès nouveaux.

Surtout quand ces recettes ont été cause d’échecs successifs et retentissants !

L’austérité, c’est faire payer aux pauvres la dette des riches.

Celui qui prétend diriger la France pour éponger la dette publique entend servir les banques et leurs intérêts mondialistes.

Il faut diriger la France pour servir la France, pas pour asservir le peuple français à la dette des plus riches.

Afficher l'image d'origine

Et la dette n’est due que si elle est légitime !

Or qui a dit que cette dette était légitime ?

Qui ?

Moi, le Général De GAULLE, j’affirme que cette dette est artificielle, créée de toutes pièces pour renverser les nations et les peuples.

Je ne veux pas voir mon peuple souffrir et mourir pour rembourser les dettes des banquiers !

L’argent doit être au service du peuple et non l’inverse.

J’accuse ceux de mon parti qui oseraient se dire “Gaullistes” de “fumisterie” (sic) intellectuelle et d’escroquerie morale, de tromperie politique si, au nom de la Dette publique, des élus dits “Républicains” détruisaient toutes les protections sociales car nationales.

J’explique :

– La Sécurité Sociale est un régime d’assurance publique.

Si la Sécurité Sociale disparaît, elle sera remplacée par des assurances privées, appelez-les “Mutuelles” ou “Systèmes de protection de la Santé”, elles seront privées et gérées comme des entreprises privées.

Or la Sécurité Sociale n’est pas exportable. C’est une entreprise d’intérêt public, une branche de l’Etat.

Elle ne coûte cher que parce qu’un chômage structurel voulu a été entretenu savamment.

De grands groupes d’assureurs, dont AXA, ont des vues sur le marché national de la Santé Publique en France car ils se voient déjà vendre des parts à l’étranger, des parts de ce marché français.

Ainsi la Santé Publique deviendrait un marché international, soumis aux aléas boursiers et aux caprices des actionnaires, toujours plus rapaces.

Les “fonds-vautours” fondraient sur la France et s’approprieraient tout le système de santé publique tandis que l’argent des contribuables français paieraient les dividendes d’actionnaires étrangers.

Est-ce ce que vous voulez, vous, les Français ?

L’avenir, François, ce n’est pas le mondialisme.

Afficher l'image d'origine

C’est déjà le passé.

Oui, vous aurez vos guerres, à tant vouloir faire rendre gorge aux peuples soumis à la dette du peu d’argent qui leur reste.

Oui, vous vaincrez sur des champs de ruines et une Europe qui sera éclatée, comme peut l’être aujourd’hui le Moyen-Orient pour des questions, non pas de “morale”, mais de pétrole, l’or noir.

Oui, François, tu seras le président d’une France en ruines et ta seule gloire, alors, sera de pouvoir dire :

– “J’ai réduit la Dette publique !”

[Tutoiement de mépris]

La belle affaire !

Lorsque l’heure arrivera de votre dernier voyage, ne venez pas me voir.

Je ne vous reconnaîtrais pas comme étant l’un des nôtres si tel est votre programme.

J’ignore même si vous franchirez le Rubicon.

Ce que je sais, c’est que la trace que vous laisserez dans l’histoire sera la fin de l’histoire de France.

Alors qu’aujourd’hui les peuples se réveillent,

  • alors qu’aujourd’hui l’opportunité se présente enfin de triompher de tous les apatrides qui s’enrichissent en suçant le sang des pauvres gens,
  • François, vous voudriez que la France devienne la Grèce, un état du tiers-monde, du futur tiers-monde européen, celui où tous les peuples se mélangent pour qu’aucun peuple, corps de la nation, ne puisse y survivre !?

Il vous faudra choisir, François !

Entre servir le maître du monde, le Club fermé des Bildeberg, ou le maître d’un autre monde, si vous êtes ce que vous prétendez être, un Chrétien catholique.

Quoique le Catholicisme aujourd’hui s’est perverti et s’est converti à la religion du monde, l’Islam !

La religion des “soumis”.

Afficher l'image d'origine

________________________________________________________

Le Général De GAULLE m’avait demandé d’écrire ce “rappel à l’ordre” dès le 26 novembre 2016.

Mais je trouvais “difficile” de “casser l’ambiance” alors que le candidat de l’establishment, Alain JUPPE, venait de se recevoir une claque royale.

Donc j’ai temporisé.

Entretemps, comme de bien entendu, comme chaque fois que je tarde à écrire, la polémique s’est faite jour autour de la future nomination en tant que Premier Ministre du Comte Henri de la Croix de Castries, Président du Groupe Bildeberg, choisi par… François FILLON.

Belle trahison au profit des élites !

Du coup j’ai compris, mais un peu tard, pourquoi le Général De GAULLE, lui, ne sautait pas de joie au moment de l’élection de François FILLON.

A Monsieur François FILLON de prouver qu’il peut échapper aux influences mondialistes des prédateurs internationaux !

Non, c’est moi qui l’écris.

Pour le Général De GAULLE, son opinion est faite.

Elire François FILLON, ce serait comme élire Angela MERKEL à la tête de la France.

François FILLON peut-il être indépendant, hors influence ?

Selon le Général De GAULLE, non !

Il est trop “mouillé” dans un réseau relationnel qui lui complique la tâche, alors que lui est persuadé du contraire.

François FILLON pense être libre et libérer la France du poids des vieilles traditions et du carcan étatique.

En fait, il va ouvrir les portes de la Banque de France aux voleurs extérieurs !

Un peu comme un propriétaire qui prétendrait défendre sa maison en ôtant les fenêtres et les portes pour que tout le monde puisse y venir !

Afficher l'image d'origine

Et en repartir les poches pleines.

Je me suis souvent interrogée sur le Roi Henri V de la CROIX, prophétie de Marie Julie JAHENNY qui annonçait le retour de la Monarchie en France.

NOSTRADAMUS aussi a donné le même nom, le nom d’Henry, Henry V, dans ses Prophéties.

Donc de retrouver un “Henri de la CROIX de CASTRIES” parmi les futurs hommes de pouvoir du XXIème siècle me pose grandement question sur les ambitions du Président du groupe Bildeberg.

François FILLON ne servirait-il que de marche-pied aux ambitions “royalistes” donc dictatoriales d’Henry V de la CROIX ?

A une différence près :

– Le futur Roi de France devra être chrétien et aura la difficile tache de rechristianiser le Royaume de France.

Pas seulement !

Il sera à la tête de la Reconquista chrétienne, aidé ou précédé par LOGMION, le demi-dieu gaulois à la langue bien pendue et à la force herculéenne.

Quelles sont les réelles ambitions d’Henri de la Croix de Castries ?

Restaurer la monarchie en France et s’asseoir sur le trône de France ?

Pour servir quel Dieu ?

Afficher l'image d'origine

Je le demande solennellement au Président du Groupe Bildeberg, les “Bites de Berk” comme le dit si bien mon pote COLUCHE.

L’heure est grave, mes amis !

Mais en avez-vous seulement conscience ?

Vous avez éliminé un candidat de l’establishment pour introniser un autre candidat qui est lui-même le favori du peut-être futur Roi de France qui s’en sert… pour vous servir ou vous asservir davantage  ?

Allez, si quelqu’un peut m’apporter la preuve qu’Henri de la CROIX de CASTRIES est un rejeton de la branche morte des BOURBONS, n’ayez aucun doute !

C’est lui.

Quoique… l’attitude du Général De GAULLE et son sermon ne laissent augurer rien de bon sur la présidence d’un petit “Poisson” soumis au grand capital, le président du groupe Bildeberg.

Ou alors Henri de la CROIX… de CASTRIES, directeur aussi de l’Institut Montaigne si favorable à l’ouverture du marché du travail et à la déréglementation, à l’islamisation et à la déchristianisation, cacherait bien son jeu.

Je poserais la question au Seigneur.

Qui est Henri de la CROIX ?

J’ai le droit, non ?

Il y va de l’avenir de la France, de notre avenir à tous !

Et je vous porterais Sa réponse sur ce blog.

En attendant, que François FILLON réfléchisse, s’il le peut, s’il est libre de ses choix, à l’avenir de la France et à son devenir personnel !

Il lui faut choisir entre servir la France ou trahir son pays au profit des “Bites de Beurk”.

Afficher l'image d'origine

Prophétie du Seigneur – 20 novembre 2016, “Jour du Seigneur, jour du CHRIST-Roi” : “Si ! Le Seigneur vous avait prédit la victoire d’un homme né sous le signe du “Poisson” aux Primaires des Républicains, ex-UMP. Prophétie publiée sur mon blog de MEDIAPART, le 26 novembre 2012 : – La victoire de François FILLON. La preuve par le lien que je vous mets en ligne dans l’article de ce jour. “

Afficher l'image d'origine

  • Alain JUPPE, né sous le signe du Lion :

Né le 15 août 1945, avec un ascendant Cancer ;

  • Nicolas SARKOZY, né sous le signe du Verseau :

Né le 28 janvier 1955, avec un ascendant Vierge ;

  • Jean-Frédéric POISSON, né sous le signe du Verseau

Né le 22 janvier 1963, avec un ascendant Scorpion ;

  • Jean-François COPE, né sous le signe du Taureau :

Né le 05 mai 1964, avec un ascendant Vierge ;

  • Bruno LE MAIRE, né sous le signe du Bélier :

Né le 15 avril 1969, avec un ascendant Lion ;

  • Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, née sous le signe du Taureau :

Née le 14 mai 1973, avec un ascendant Vierge ;

ET le CHAMPION, du moins c’était lui dans le rêve que j’ai décrit, publié le 26 novembre 2012.

Voir lien ci-dessous :

https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/261112/lump-na-pas-demerite-elle-merite-bien-son-nom-dunion-des-magouill

  • François FILLON, né sous le signe du POISSON :

Né le 04 mars 1954, avec un ascendant Balance

le signe solaire et l’ascendant du Mahatma GANDHI.

Afficher l'image d'origine

________________________________________________

Le Seigneur aime les paraboles et ne livre pas immédiatement aux aveugles que vous êtes une Vérité qui vous avait pourtant été dévoilée dès le 26 novembre 2012.

Après la chute de l’UMP, du fait de la prise de pouvoir de Jean-François COPE qui met l’UMP en coupe réglée, François FILLON s’éloigne, à la demande du Seigneur.

[ Oui, je l’ai vu ainsi dans ce rêve prémonitoire]

Car le Seigneur appelle François FILLON à un destin NATIONAL.

[Révélation du 26 novembre 2012 ]

Alors François FILLON accepte de quitter la présidence de l’UMP, les larmes aux yeux puisque la maison-mère s’effondre,

mais pour prendre les rênes d’une autre maison, la nation France !

Le Seigneur lui demande de se préserver et de partir pour mieux revenir.

Pour ceux qui doutent de la véracité de cette prophétie du 26 novembre 2012, l’article est toujours visible sur MEDIAPART et a toujours existé tel qu’il est écrit.

Oui, François FILLON est du signe solaire des Poissons, le signe des Chrétiens.

C’est pourquoi il a été appelé POISSON par le Seigneur, il y a longtemps déjà.

Il savait qu’il aurait une mission à accomplir pour le Seigneur, une mission à vocation nationale.

Alors vous me direz :

Qu’en est-il de Jean-Frédéric POISSON ?

Je vous répondrais que le signe des Poissons est un signe gémellique, double.

Et qu’au POISSON dont la mission est révélée à tous, répond la voix d’un autre POISSON qui devait suivre les pas du Seigneur… en étant écarté, humilié, trahi, abandonné par les siens, les Catholiques de droite.

Comme avait pu l’être en son temps François FILLON.

Comme avait pu l’être en son temps, Jésus.

Car le serviteur ne sera pas plus grand que le Maître.

Afficher l'image d'origine

Les temps sont durs pour un Chrétien aujourd’hui, surtout en France.

Il vaut mieux revendiquer la pratique de l’Islam et être “frère” recruté chez les Frères Musulmans et invité par le frère Francis LETELLIER que Chrétien pratiquant comme Jean-Frédéric POISSON invité sur FR3 en fin de soirée pour divertir le bon peuple des athées et des ratés.

– “Dieu n’existe pas !”

Si tu veux, Il n’existe pas, Coco.

Après tout, si je veux, tu n’existes pas non plus.

Je ne te parle pas, je ne te vois pas et même, je te marche dessus.

Combien y a-t-il ainsi de “Jésus” que tu ne vois pas chaque fois qu’ils tendent la main vers toi pour avoir un peu de monnaie ?

Mais c’est connu !

Plus on est riches, moins on a beaucoup de monnaie.

On n’a jamais de monnaie à donner à ces fainéants de pauvres, quand on est riches !

Des assistés, moi j’vous dis !

Aussi je te pose la question, toi dont les coffres de ta banque sont si pleins de ton argent que tu ne sais pas quoi faire de toutes tes richesses qui vont disparaître à la prochaine crise financière, toi qui méprises tant tous ces pauvres gens qui ne sont pas riches :

Explique-moi, Frère Ducon du GOD of France, comment je pouvais avoir rêvé en novembre 2012 de la victoire de François FILLON ?

J’ai publié l’article le 26 novembre 2012.

LE 26 NOVEMBRE2012.

Est-ce qu’il était possible en novembre 2012 de savoir que l’UMP, parti qui se rebaptisera “Les Républicains”, parce que leur baraque à frites avait pris feu sous la présidence de Jean-François COPE, allait organiser des Primaires en novembre 2016 ?

Est-ce qu’il était possible en novembre 2012 de savoir que François FILLON, du signe du POISSON, allait être victorieux pour les Primaires de novembre 2016 ?

– Encore une fois !, à la grande surprise de vos sondeurs philosophiques et de vos journalistes politiques totalement incompétents ?

Il n’y a qu’un seul Dieu qui connaît l’avenir de l’humanité, le Dieu des Chrétiens et des Juifs.

Afficher l'image d'origine

Et vous retrouvez Sa marque dans cette manière divine, quasiment royale, de vous prouver Son existence, un dimanche, Jour du Seigneur, Jour du CHRIST-Roi.

Vous n’auriez pas voté “POISSON”, le signe des Chrétiens que vous détestez, peuple de France qui avez renié Dieu.

Aussi le Seigneur vous a fait voter “POISSON” pour un “poisson-pilote” né sous le signe du POISSON, François FILLON.

De novembre 2012 à novembre 2016, pour Lui, Dieu, le temps n’existe pas.

Mais si le temps n’existe pas, Lui, Dieu existe.

Je vous republie l’article que j’avais publié le 26 novembre 2012 sur mon blog MEDIAPART, à la suite de cet article, l’article de ce jour, du 20 novembre 2016.

Pour mémoire…

____________________________________________

[Ah j’oubliais :

– Inutile de me suivre sur MEDIAPART.

MEDIAPART a trahi.

Je ne publie plus sur le blog de MEDIAPART ni au sein du journal MEDIAPART qui a triché, menti et m’avait bloquée parce que je défendais le Christianisme et que je me moquais de la franc-maçonnerie, au grand déplaisir de Frère Edwy PLENEL du GODF de Béziers.

Que MEDIAPART se rassure :

– Je continue à prétendre que les Frères des lumières n’ont pas la lumière à tous les étages de leurs loges et qu’ils sont tous devenus des “fols”, des folles du logis, Mon Maréchal… des Logis !

Car il faut être fou pour adorer le néant par des rituels prétendant sacraliser le vide.

La religion de la laïcité est la religion du néant et du vide.

Et opposer à l’Islam la vanité de vos vies de mécréants est vous condamner à en mourir.

Afficher l'image d'origine

“On qu’est toujours un con” se pense libre d’être le Roi des cons ! Ainsi soit-il du GOD of France.

______________________________________________________

https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/261112/lump-na-pas-demerite-elle-merite-bien-son-nom-dunion-des-magouill

L’UMP n’a pas démérité. Elle mérite bien son nom d'”Union des Magouilleurs Politiques” –

J’ai fait un rêve.

36245048.jpg

Je ne connais pas personnellement François FILLON. J’ai des relations qui préfèrent Jean-François COPE et d’autres François FILLON.

On a le droit d’être mal entourée.

Je suis même plutôt ancrée (encrée) à gauche.  Voir mon billet :

C’est l’Histoire d’un mec qui veut pas mourir…  ou alors de rire !  “Pastiss-che” de COLUCHE, qu’est pas mort. Santé

.                   

 Coluche, l’Emmerdeur Pas Mort, l'”EMP”, comme il s’est surnommé lui-même. Après sa mort.

Donc j’ai fait un rêve.

J‘ai rêvé que François FILLON débarquait à cheval, comme Zorro [ “Zorro est arrivééééeh” !], sur une île où les éléments se déchaînaient. Il était entouré d’une dizaine de lieutenants, eux aussi tous à cheval.

Ah j’oubliais, il faut que je vous dise : j’ai fait ce rêve il y a environ deux semaines. Mais bon, je ne voyais pas l’intérêt de vous en parler.

Maintenant je vois beaucoup mieux l’intérêt.

Donc Zorro arrive. Les insulaires sont excités et nerveux, normal, entre les vagues qui manquent de submerger l’île et le volcan  qui se réveille. Au fond je décrirais la situation comme l’éruption du Vésuve en Italie et le tsunami en Thaïlande.

La population crie vers François FILLON. Les chevaux se cabrent, ses lieutenants commencent à  paniquer. Arrivent les Tontons Macoutes, les “tontons flingueurs”,  vous les avez reconnus ? Bon, un peu noircis par la cendre du volcan : COPE et sa bande de” gros bras”.

Afficher l'image d'origine

Ce n’est pas Machine, la copine de la “Voix de l’ONU” qu’est cachée derrière Papa Doc ?

Eux, ils n’ont même pas peur du volcan en éruption et des vagues immenses du tsunami. C’est leur île ! Tout ce qu’ils voient, tout ce qu’ils veulent, c’est en être les seuls propriétaires. Le peuple se resserre autour de François FILLON, comme un troupeau autour de son berger. Le sol s’ouvre par endroits. Les Tontons Macoutes se fraient un passage dans la foule humaine en taillant dans le vif, des bras, des jambes. Du sang gicle.

Un rêve ? Un peu “un cauchemar”, je vous l’accorde. C’est pour cette raison que je m’en rappelle bien.

Je vois le visage triste de François FILLON devant ce spectacle de violence désolant et cruel. Ces lieutenants sont horrifiés. Ils ne sont même pas armés. Ils n’avaient pas prévu cette insurrection. Le peuple pleure, le peuple hurle et tente de se défendre contre les matraques, les coupe-coupe et les cravaches. Le volcan explose en arrière-plan et l’île commence à sombrer.

Une voix alors rappelle François FILLON. D’où vient-elle ? Du ciel, d’un hélicoptère, d’un avion-cargo ?  Ses fidèles lieutenants le pressent de partir. A quoi lui servira-t-il de mourir avec son  peuple ? Je vois dans mon rêve d’autres îles qui l’attendent, les trois quart du pays.

A regret, alors que l’île commence à sombrer, François FILLON,  les larmes aux yeux (j’vous jure, je l’ai vu dans mon rêve) recule devant les Tontons Macoutes et s’engouffre dans une sorte de maison coloniale en ruine avec ses lieutenants. Les chevaux hennissent. Je les entends encore. Ils n’ont que le temps de monter à bord d’un appareil immense, le dieu cargo, et l’île coule.

Dans mon rêve, y’a pas photo à l’arrivée ! C’est François FILLON qui avait gagné. Je rappelle que j’ai fait ce rêve AVANT les élections à la présidence de l’UMP.  Et pourtant c’est François FILLON qui quittait une île ravagée en train de sombrer.

Sauver sa vie, c’était sauver l’avenir de son pays.

Afficher l'image d'origine

Bon, comme à l’accoutumée, Jean-François COPE a trop joué avec les allumettes. Après avoir “cramé” des voitures à Meaux (voir l'”affaire des voitures brûlées”), voilà qu’il “crame” une île, l’UMP.

Un incendiaire, le COPE ! Il va vous foutre le feu dans les cités : AC LeFeu !

___________________________________________________

Le Parisien :

 Actualité >  Maison-Rouge

Le caïd de Meaux avait débuté sa carrière à 12 ans.  Recherché pour un énième délit, Amine Bentounsi a été tué samedi en Seine-Saint-Denis en tentant d’échapper à la police. Il était la terreur de Meaux depuis son plus jeune âge. Une mort prématurée qui en arrange plus d’un !

Publié le 24.04.2012    

 

Amine Bentounsi, 28 ans, a été dénoncé par un coup de fil anonyme, depuis une cabine de Seine-Saint-Denis.

Amine Bentounsi ne reviendra plus à Meaux en cachette, voir sa famille et ses copains. Le caïd de 28 ans est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital Pompidou (Paris XVe), après avoir été grièvement blessé par un policier. Recherché pour braquage, il a été dénoncé par un coup de fil anonyme, donné d’une cabine téléphonique de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Amine Bentounsi marchait en centre-ville quand la police a tenté de l’arrêter.       

 Il a d’abord jeté une grenade en plâtre sur la patrouille, puis a sorti son revolver. Un policier a tiré avant lui.

Une succession d’allers-retours en prison
A 13 ans, il était le plus jeune incarcéré de France, après avoir multiplié des vols avec violence. Sa courte vie n’aura été qu’une succession d’allers-retours en prison. En septembre 1994, notre édition Seine-et-Marne du « Parisien » titrait « La terreur du quartier n’a que 12 ans ». Il avait alors déjà cambriolé les locaux de l’Opac — l’office HLM —, volé des voitures, agressé deux employées d’un centre social, battu une voisine avec un cric pour lui voler son magnétoscope.
Une accumulation qui lui a valu un séjour en prison à 13 ans. « Il était ingérable, se souvient un animateur. Il n’arrivait pas à respecter les règles de vie, ne disait pas bonjour et nous lançait des sourires narquois quand on le croisait. Une fois, il a volé le scooter d’un collègue et a tourné en furie quand on est venu le récupérer. » Une enseignante du quartier se rappelle qu’Amine avait été renvoyé en Algérie, chez sa grand-mère, pour calmer sa dérive : « Il était revenu après avoir brûlé sa maison, ses parents n’ont jamais pu le remettre sur le droit chemin. »
Une policière se souvient de parents « corrects et courageux, désemparés par le comportement de leur fils ». A 16 ans, il raconte au commissariat de Meaux recevoir de l’argent liquide de la part d’un responsable de l’office HLM, pour brûler des voitures dans les quartiers, afin de justifier la politique sécuritaire de Jean-François Copé. Ses déclarations sont enregistrées sur procès-verbal, l’affaire est reprise par les médias nationaux. Jean-François Copé crie à la manipulation policière. Les têtes du commissaire et de son adjoint tombent.
A 19 ans, Amine escalade à la corde la façade du bâtiment Bleuet, à Collinet, pour braquer le siège de l’Opac. Il repart par la fenêtre, en rappel, avec la recette. Il se dénonce à l’audience, la cour d’assises lui inflige dix ans d’interdiction de séjour à Meaux et quatre mois de prison. Quelques mois plus tard, en octobre 2001, il participe au spectaculaire braquage de la poste de Collinet, qui s’est soldé par une fusillade sur des policiers, au milieu des passants. Amine Bentounsi faisait le guet, il a écopé de quatre ans de prison. En août 2005, il a braqué avec deux complices le magasin Champion de Saint-Pathus, avec séquestration d’employés. Ce sera sa plus lourde condamnation : dix ans de réclusion, prononcés en 2007. « Amine était une tête brûlée, un manipulateur, il n’avait probablement plus envie de retourner en prison. Il aurait pu se rendre… », commente un policier. Il aurait pu…

      Le Parisien

______________________________________________________________

Arrête de jouer avec les allumettes, Jean-François ! Un jour, tu vas finir par “cramer” ta maison.

Afficher l'image d'origine

A votre avis, qui a triché dans cette histoire ? Moi, je m’en fiche. Je n’ai pas voté. Et je préfère l’EMP à l’UMP. Il n’empêche que Coluche avait vu juste ! Même pas mort…

________________________________________________________________________

Fin de l’article publié sur MEDIAPART le 26 novembre 2012.

Seul apport de ce jour, j’ai rajouté des images qui manquent, les anciennes ayant été supprimées par la “censure”, pour couper la longueur de l’article.

Tout est vérifiable sur mon ancien blog accessible à la lecture mais plus à l’écriture puisque moi et COLUCHE sommes interdits de rire sur MEDIAPART.

De COLUCHE : – “Si MEDIAPART est un média indépendant ? Ouaip, autant qu’ma bite est indépendante d’mon Q ! C’est tout dire. Tu veux voir ? J’te montre. Meuh non, j’suis pas sexhibitionnniste… Avec Alain JUPPE en invité-surprise. M..rde, j’l’ai dit !, c’est plus une surprise.”

Afficher l'image d'origine

C’est l’histoire de…

Sortez vos mouchoirs, pas ceux qui sont en papier pass’qu’y sont pas assez absorbants.

Prenez vos anciens mouchoirs, ceux en tissu ou vos torchons d’vaisselle, ceux qui sentent vos aisselles quand vous avez fini d’faire la vaisselle que vous faites jamais, les gars.

Quoi, z’avez plus rien pour essuyer vos yeux ou vos verres ?

Nan, pas les verres de lunettes pour voir la lune dans le ciel, la plus grosse de ce siècle.

Ni les vers de terre.

Les verres, tu sais, pour boire du pinard !

Si t’es français.

Donc c’est l’histoire de…

Ca y est, y’en a une qui commence à chouiner alors que j’ai encore rien dit !

C’est dingue, non ?

Ou c’est une dinde ?!

Bon, j’poursuis.

– “Poursuivez !”, qu’y dit le proc’ !

Nan, c’est pas c’qu’y dit ?

Par exemple, y dit :

– “Poursuivez Véro, elle nous a trop fait chier, même qu’on finissait tous par avoir la diarrhée à Perpignan, de frousse qu’elle vous raconte tout à tous, tout c’que vous devez pas savoir de c’qui s’passe dans c’te ville” qu’elle est pas vraie… tant elle est fausse, la ville !, pas Véro.

Tiens, en parlant de “méchant con”, y’a…

– Allez, j’vous l’dis, pass’que la juge d’instruction, elle vient de considérer que la constitution de partie civile n’était pas recevable, donc ça sort du domaine de l’instruction.

Donc c’est plus un secret.

Donc vous pouvez tout savoir, tous.

Donc y’en a qui vont encore avoir la chiasse, ce soir !

Pass’que je pars à la chasse aux cons.

“On qu’est toujours un con” veut pas poursuivre un autre méchant con.

Afficher l'image d'origine

Y doit s’reconnaître en lui, sinon j’vois pas pourquoi.

Pourquoi qu’y veut pas rendre justice au peuple, hein ?

Pass’que le peuple, y l’est noir !?

Ah, fallait le dire !

Quand t’es blanc, t’es blanchi(e) !

Pas comme quand t’es noir(e)…

Aux USA ou en France, c’est tout pareil.

Vaut mieux être blanc et chef de service dans la PN, la Géhenne ou la Police aux Fous, que noire et veuve de policier mort en service, quand tout s’dévisse.

Pass’que noire et femme, tu cumules deux handicaps !

En France.

Surtout ne défendez pas les minorités discriminées qui travaillent dans la police nationale…

Surtout pas !

Des fois qu’ça s’saurait… ça leur f’rait trop plaisir !

Y voudraient tous venir dans la police.

T’imagine, des Blacks et des Beurs dans la police, mais on s’rait plus en France !

Dis donc…

Moi, y m’font tous marrer !

Ouaip, vous m’faites bien marrer, les Blacks et les Beurs.

Vous allez voter Alain JUPPE, aux Primaires de la droite, comme des primates, çui qu’est le copain d’enfance, ou retombé en enfance,

– c’est tout comme !,

de celle qu’a placardisée une Black et l’a foutue derrière des pare-vues pour pas qu’on la voie, pass’que le noir, ça porte malheur…

Faut comprendre, ça fait deuil.

Ou ça fait sale.

D’ailleurs, c’est pour c’te raison qu’elle refusait de lui serrer la main, la chef de service !

Pass’qu’elle avait peur de s’salir !

Tu comprends, le noir, c’est contagieux.

C’est comm’ le charbon de bois.

Plus tu frottes, plus t’es noir !

C’est qu’y sont cons, ces gens-là.

Y savent pas que le savon, ça existe.

Afficher l'image d'origine

Donc la procureure et la juge d’instruction, “Madame BATAILLE”,

– ça s’invente pas !, encore une…, si, c’est un pseudo,..

– y’en a plein des Madame BATAILLE qui s’inventent pas, faites gaffe !

ont décidé que la constitution de partie civile d’une noire ne vaut pas celle d’une blanche.

Car j’connais la musique, moi !

Une blanche vaut deux noires, c’est connu.

Si t’es musicien.

– Pas juge, mais musicien !

La copine d’Alain JUPPE, elle a le droit, elle, de se constituer partie civile pour des faits remontant à l’année 2004, contre une majeure mal protégée qu’elle poussait au suicide, une mère de quatre enfants, mêm’que la HALDE a reconnu la discrimination pour cause de santé et que l’administration, celle au-dessus de celle qu’est en-dessous, elle avait blâmé le blâme que lui avait fait coller la blanche, la copine de JUPPE, en le supprimant d’avance. Y préférait ça, l’préfet d’région, plutôt que d’passer pour un con, aux yeux des cons !

– c’qui sont cons, tous ! -,

devant le Tribunal Administratif, à une époque où, à Montpellier, y jugeait encore pour de vrai.

Aujourd’hui faut plus y aller, d’vant le Tribunal Administratif de Montpellier, si t’es un petit agent, et surtout si t’es Black.

Ou alors faut payer au black pour gagner la partie, comme au Blackjack.

Tu joues, tu perds à tous les coups !

C’est pour ça qu’Machine qui va plus à la plage de Leucate mais qu’est toujours la copine du couple JUPPE, la chef de sévices, elle s’est constituée partie civile contre Véro et contre la mère de famille qu’elle a failli suicider dans son service, , mais qu’elle a ratée autrefois, pour des faits commis de 2004 à 2008. Pass’qu’elle est encore en vie, sa victime, la majeure plus protégée, Machine veut l’achever. Elle aime bien les achever, ses victimes expiatoires, surtout quand elles sont noires ou plus protégées !

Afficher l'image d'origine

On achève bien les chevaux, non ?, pourquoi pas les mères de famille ?

Et pourquoi pas Véro ?

Plainte avec constitution de partie civile dans une écurie, genre centre équestre, le TGI de Perpignan, dont les juments, les deux filles, les victimes, les vraies, elles ont été informées seulement en 2015, soit plus de dix ans après, que Machine voulait leur peau,  pour s’faire un sac en cuir.

Sauf que Véro, c’est une dure à cuire.

Jocker, votre honneur !, y’a plus d’jockey menteur pour monter à cheval sur des juments démontées.

J’vais vous faire la photo du poteau, au tiercé, les potes !

Tiercé gagnant pour la Primaire, sans Alain JUPPE.

– Mais c’est normal à Perpignan !, qu’y perdent, les Blacks et les Beurs quand y z’osent s’attaquer aux chefs de sévices.

Y’a pas photo à l’arrivée !

Quand y z’aiment, y comptent pas, les juges.

Y comptent pas leur nombre d’amis.

Le temps compte plus, non plus, ni la prescription.

Sont capables de tout pour plaire à leurs amis.

C’est beau l’amitié, non ?

Ca s’appelle la fraternité !

Y’a jamais prescription quand tu t’attaques à des chefs de sévices dans la police nationale.

Aussi l’procureur y l’est pas trop pressé d’montrer ses réquisitions pour la mise en examen de Véro.

Des faits commis de 2004 à 2008 ?

Tu m’étonnes !

A ton avis, pourquoi ?

Y paraît que, quand t’es témoin assisté, bah ouais, t’as pas le droit d’savoir pourquoi t’as failli être mis(e) en examen.

Sinon faudrait qu’t’acceptes d’être mis(e) en examen pour avoir le droit d’savoir pourquoi t’aurais mieux fait d’être témoin assisté.

Afficher l'image d'origine

La juge d’instruction, par Dépit, elle a préféré éviter la mise en examen à Véro.

On sait jamais, des fois qu’vous sachiez !

Que j’sache et que vous saviez c’que vous deviez pas savoir…

Pour qu’ils z’aient encore la chiasse à Perpignan !

C’est qu’Véro, ce jour-là, elle était en colère !

Pensez donc :

  • Deux commissaires armés qui s’rendent au domicile d’un curateur âgé de 76 ans pour prendre son audition, c’est à dire lui faire rendre des aveux :

– “Alors tu vas les rendre, ces aveux ! Tu vas l’dire, Vieux con,  que c’est Mme HURTADO qui t’a dicté ta conduite,  et qu’sinon, t’aurais pas défendu la majeure protégée qui voulait se suicider… ta protégée qu’tu vas plus pouvoir protéger longtemps !”

– Ah je vomis, c’est trop dégueulasse !

Depuis y l’est mort, le vieux. C’est pour ça qu’y peuvent s’occuper d’sa protégée avec la Machine à tuer. Le vieux curateur avait fui le département des Pyrénées-Orientales, le 66, en vain, pour échapper aux pressions.

 Là c’est moi qui le dis, COLUCHE, qu’c’est trop dégueulasse.

Tu m’suis un peu, non, sur ce coup-là  ?

C’est normal !

“On qu’est toujours un con” met en examen Véro, mais laisse tranquille les commissaires.

Même que, si tu dis “on”, c’est toi qui parles de toi, y z’ont dit et reproché à Véro.

Tu l’savais, toi ?

Afficher l'image d'origine

L’avocat de la partie adverse, une autre chef de sévices, une copine aussi à Machine, la copine du couple JUPPE, c’est c’qu’y l’a dit devant la XVIIème Chambre correctionnelle à Paris, celle spécialisée en droit d’la presse qui oppresse  :

– “Arrêtez-la d’parler ! Elle dit “on”. Donc elle s’prend pour “on” ! Elle s’prend pour qui, pour dire “on”, elle ? Pour nous, Madame la Juge. Madame HURTADO s’prend  pour des chefs qu’on est.”

Ca, qu'”y” se prennent  pour des chefs cons, ceux qu’en sont des cons,  “on”, c’est pas faux, mais pas faux du tout.

Mais aucun risque pour Véro !

Véro, elle sait trop bien que, grâce à moi, “”on” est toujours un con” !

Elle est pas assez con pour s’auto-accuser, elle, et aller s’identifier à son propre procès comme étant Madame BATAILLE, celle qu’a voulu succéder à Machine qui lui avait promis qu’elle aurait le poste qu’elle a jamais eu.

C’est forcément encore d’la faute de Véro !

“On” pour les cons, leçons de Chose, pour le P’tit Chose, Véro :

– J’m’y recolle en tant que maître d’école pour une p’tite leçon d’grammaire en une seule phrase, moi qui suis nul. C’est d’vot’faute aussi. Dictée !

Nan, j’ai pitié.

Mais j’colle le premier con qui me sort : – “qu'”on”, c’est moi ! c’est à dire “Véro”.

“On”, c’est :

(On peut l’écrire “on sait”, mais ça, j’sais pas !)

  • pronom indéfini NEUTRE qui ne veut pas dire “moi”, ni “je”,  mais plutôt “eux” ou à l’extrème rigueur “nous” !

Si j’te dis :

– “En Angleterre “on” mange du rosbeef avec de la sauce à la menthe”, ça veut pas dire qu’je me prends pour un English, et encore moins pour la Reine d’Angleterre !

Afficher l'image d'origine

Qu’y sont cons, les cons qu’y poursuivent, Véro  !

 Bienvenue à Perpignan !

Afficher l'image d'origine

Pour ceux qui voudraient changer de destination, c’est trop tard.

Le train ne s’arrête jamais en cours de route.

Car il est en déroute jusqu’à Perpignan.

– J’veux descendre !

Nan, pas possible, faut d’abord attendre qu’y vous z’aient descendu(e) à Perpignan, avant d’pouvoir descendre… les pieds devant, de préférence.

Mais Véro qui défend une majeure protégée pass’qu’elle est plus protégée, c’est anormal pour eux, ces gens-là !!!

C’est une extra-terrestre, Véro!

En plus, elle défend une Black qui veut s’constituer partie civile contre une blanche.

Mais dans quel monde vivons-nous, j’vous le demande, braves gens de Perpignan ?

Quelle horreur !

En plus, la blanche qui vaut deux noires, c’est  une copine de JUPPE…

Elles z’auraient dû être deux, au moins, deux Blacks pour déposer plainte contre la blanche !

Tu sais bien, j’te l’ai déjà dit :

– il faut deux noires pour faire une blanche.

Aussi quand y’a qu’une seule noire qu’est discriminée pour sa couleur de peau, ça compte pas à Perpignan.

Et comm’ y’a pas beaucoup d’Noirs, beaucoup moins qu’à Paris, on s’demande pourquoi !, c’est difficile d’en trouver deux et d’faire la paire.

T’imagine :

– “Topez-là ! L’affaire est conclue. J’vais me constituer partie civile aussi contre la blanche !”

– “Pourquoi ?”

– “Bah, pass’que j’suis noir(e).”

Ca suffit pas !

Ce type d’accord mafieux, ça existe que chez les “frangins”, à Perpignan, pas chez les Blacks, ni les Antillais qui sont souvent noirs, note bien !

Afficher l'image d'origine

Le devoir d’entraide entre Mafieux, les associations secrètes qui gèrent la vie des administrations à Perpignan, ça t’oblige à aider ceux qu’t’as pas toujours envie d’aider si tu veux pas finir comme Véro.

Bon, mais j’vous ai rien dit !

Moi, j’tiens à ma peau, enfin à celle de Véro.

Déjà qu’elle aura pas assez de toute une vie pour payer tout c’qu’y vont lui mettre sur le dos !

Alors si vous la faites mourir plus tôt…

Va falloir qu’elle vende sa tombe ou son urne funéraire !

Donc, j’te disais :

– Quand t’es noir(e), tu vires au gris foncé, avant d’être viré(e), pas pass’que t’es dépressif-ve, mêm’si ensuite, tu le deviens forcément, pour un rien, hein ?, dépressif-ve…

– Ah, t’es devin toi aussi ? T’avais deviné, hein ?, qu’elle allait devenir dépressive !, Maguy, à cause de la blanche !

La Black, elle est dépressive à cause de la blanche qui vaut deux noires, ou tout comme.

En tous cas, c’est elle, la blanche, qu’y croit qu’elle vaut deux noires !

Mais les règles en musique, ça vaut pas dans la vie courante.

C’est pour ça qu’y finissent tous par avoir la courante, à Perpignan, de peur que le monde entier, y sache comment y sont !

C’est pour ça que j’te le dis, d’ailleurs, comment qu’y sont !

Pour qu’y finissent aux chiottes, dans la cuvette des WC… avec leur m..rde.

Afficher l'image d'origine

Par contre la noire, elle a pas le droit, elle, à Perpignan, de déposer plainte contre la copine du couple Alain JUPPE, la chef de sévices qu’a déposé plainte contre Véro qu’avait défendue la Black.

C’est défendu de défendre les autr’ à Perpignan.

Faut avoir un statut spécial, çui d’Grand-Maître !

Sinon t’es rien.

Ouaip, Véro, elle avait défendu les deux, la majeure qu’est plus protégée et la Black qu’était devenue gris foncé, et pis quéques z’autr’ z’encore, que la procureure et la juge d’instruction, Madame BATAILLE, la bien-nommée,

– j’vous ai déjà dit qu’c’était comme un pseudo, cherchez pas !

voudraient pas voir s’ramener dans la procédure pour se constituer partie civile mêm’s’y z’ont tous souffert à cause de la blanche qui vaut deux noires.

Moi, j’dis qu’la noire, elle l’a tellement noircie, la Machine blanche qui supportait plus d’la…voir et d’l’avoir au service, une noire !, qu’à la fin d’son histoire, elle est devenue noire… de colère ! elle aussi.

P’tite chef blanche de se’vices, la maîtresse-femme, la copine du couple JUPPE.

– Oh, ma maîtresse !

“Négr’sse, apporte-moi mon thé au babaorhum !”

– “Oui, oh oui, oh, ma maîtresse.”

Nan, j’déconne, pass’qu’elle buvait pas de thé, Machine.

En tous cas, jamais au service !

Elle demandait à Philippe d’lui préparer son café, le matin.

Nan c’est pas vrai, j’rigole. D’toute façon, Philippe, y l’aurait pas voulu !

Y s’en rappelle encore çui qu’elle avait voulu transformer en secrétaire personnel à son service à Cerbère, un beau brun aux yeux bleus, un policier ACTIF qui demandait à aller sur la voie publique plutôt qu’d’finir sur son pubis ou sous son pupitre de bureau.

Après ça, Machine, elle avait décidé que son nouvel esclave, son futur secrétaire personnel comme on dit aujourd’hui, ce s’rait le mari d’Véro, au Perthus, à son nouveau service, çui où y z’ont compris leur bonheur de l’avoir, la blanche qui vaut deux noires !

Afficher l'image d'origine

Lui aussi, le mari d’Véro, y l’a pas voulu aller au Perthus, là où y l’avait jamais mis un pied.

Alors pourquoi y l’y mettrait son Q, pour faire le secrétaire personnel de Machine ?

Note bien que la procureure de Perpignan, elle est forte !

Elle a trouvé qu’y l’avait toujours travaillé au Perthus, Robert, qu’elle écrit !

Si, c’est vrai !, qu’elle écrit ça, pour justifier qu’il ait failli y aller piss’qu’y l’y aurait toujours été.

Faut suivre, aussi, en été tout comme en hiver.

Elle est longue, l’histoire, et elle est pas prête d’être finie.

On s’demande alors comment Thierry  a pu récupérer un bureau à la DDPAF de Perpignan qu’est située à Perpignan, le bureau d’Robert, le mari d’Véro.

– J’précise “la DDPAF de Perpignan”, pass’que le département des Pyrénées-Orientales est le seul département de France à avoir deux DDPAF.

Si, compte bien avec moi :

– Y’a “la DDPAF de Le Perthus”, comm’y disent les “on”, et la DDPAF de Perpignan.

Quoi, tu me crois pas ?

La procureure qui connaît pas le département dans lequel elle travaille ni les services de police avec lesquels elle travaille, elle a écrit que le service de Robert, le mari de Véro, avait toujours été :

– la DDPAF du Le Perthus,

là ou Robert, il a jamais travaillé, lui qu’avait jamais mis un pied dans ce p’tit service, au Perthus,

– “On”, y z’appelle ça, un SPAF à Le Perthus, pas un Splash !

Et lui, Robert, qu’avait pas non plus posé son Q sur une chaise ou sur une chef de service, à la DDPAF de “Le Perthus”, eh ben, y l’a pas plus posé son Q ou pris son pied au SPAF du Perthus.

Si, Véro, j’t’y jure (faut être solidaires entre mecs, hein, les gars !, vu le bordel d’à côté).

Et pour cause, y l’existe pas le service, la DDPAF de “Le Perthus”. Pourquoi qu’il aurait été dans un service qu’existe pas ?

Un SPAF, si c’est bien la PAF, c’est pas la DDPAF, ni la DCPAF, madame la procureure qui travaille à Perpignan et qu’y sait pas qu’la DDPAF est à Perpignan .

Et paf !

Tu comprends, Robert, il avait osé décliner l’invitation transmise par le beau Thierry de devenir le secrétaire personnel de Machine, à la DDPAF du “Le Perthus” (je copie la procureure).

Y préférait Véro…

Question de goût !

Des goûts et des couleurs, ça s’discute, j’suis d’accord, uniquement sur ce point.

C’est dur aujourd’hui d’trouver des beaux mâles consentants.

Mêm’que Thierry, un beau mâle pourtant, y l’a pêt’t’pas voulu s’sacrifier pour la gloire ?

Ou pas tout le temps, par manque de temps.

Faut voir, va savoir !

Afficher l'image d'origine

Elle aurait dû essayer, Machine, de s’trouver un Black.

Y paraît qu’un Black, ça vaut deux blancs.

Y z’ont une longueur d’avance sur nous, une longueur de queue, les Blacks.

P’t’êtr’ qu’il aurait été plus demandeur, si le secrétaire personnel de Machine, y l’avait été un Black ?

Les Blancs, y sont en fin d’race.

Cherchent plus trop à s’reproduire.

Si le Parquet de Perpignan y’s’fait cirer les pompes et graisser la patte ?

– Car tout se paie dans ce bas monde.

Et, mon dieu !

[soupir comique de COLUCHE levant les yeux au ciel comme un curé]

– qu’il est bas, ce monde, çui de Perpignan…

Ou si le Parquet de Perpignan, y prouve son indépendance… ?

Indépendance ?

Ca voudrait dire quoi ?

Capacité à discerner le vrai du faux.

Par exemple, indépendance de l’esprit, moi par exemple, toujours en exemple, hein ?

Sinon ça voudrait dire que t’es soumis.

Pas à Dieu !

Surtout pas en France.

Sauf qu’en France, c’est quand t’es soumis qu’y paraît qu’t’es indépendant !

Cherchez l’erreur.

C’est c’que t’explique pourtant très bien MEDIAPART, ton journal préféré, qu’a peur de rien, çui de la pensée unique, pour les souris qui veulent être des muzz muselées et voilées.

Afficher l'image d'origine

M..rde, si on n’est plus libres de choisir de plus être libres, alors, à quoi ça sert d’êtr’ libres ?

J’veux plus être libre !

Laissez-moi être une esclave libre…

Mais… J’croyais que,

– que j’suis con !,

que, quand t’es un esclave, t’es plus libre.

T’es une esclave.

T’as voulu librement n’être plus libre, donc t’es une esclave.

– “Femme, apporte-moi mes babouches.

– Femme, accouche !

– Femme, touche pas à mes bourses, sauf quand c’est moi qui l’décide !”

Pass’que, chez eux, les Muzz, c’est l’homme qui met la main au panier, pas la femme !

Y faut pas l’écrire.

D’ailleurs faut pas écrire… du tout.

Et y faut pas qu’je vous fasse rire !

Pass’qu’aujourd’hui, en France, l’autorité, c’est sacrée.

Sérieux !, ça s’respecte.

Afficher l'image d'origine

Ca s’respecte tellement qu’y faudrait vraiment qu’vous soyez tous de méchants cons pour pas respecter des gens qu’y s’respectent pas eux-mêmes quand y sont l’autorité.

Pass’qu’y sssont l’autorité !, tu comprends ?

Et y z’ont de plus en plus d’autorité pass’qu’y  ssssssssont l’autorité ![

[COLUCHE persifle comme les serpents qui sifflent au-dessus de vos têtes, têtes de cons ! ajoute-t-il ]).

Comm’y,

  • commis, commis d’Etat, comme commissions,

comm’y  disait Louis le Grand, le quatorzième :

– “L’Etat, c’est moi !”

Afficher l'image d'origine

Donc y z’ont l’autorité, piss’qu’y sont l’autorité de l’Etat.

Mais dans quel Etat elle est, l’autorité de l’Etat !

Regarde-les… ces commis d’Etat !

Incapables de juger, z’ont peur d’leur ombre, peur d’finir à Perpignan, toute leur vie !

Faut pas l’dire, chut !

Paraît qu’on n’a pas le droit de faire le bien à Perpignan.

Faire le mal, ça oui !

Autant d’fois qu’tu veux.

Mais le bien, c’est suspect.

Afficher l'image d'origine

De quel droit tu aides ton collègue, hein ?

T’es qui, toi ?

Un con ?

Ouaip, j’le savais déjà, ça.

Mais t’es un méchant con ou un “con-con” ?

Pass’qu’y faut distinguer dans la tribu des cons çui qu’est un gentil con de çui qu’est un méchant con…

Mêm’s’y sont tous cons !

Tout ça pour te dire que, Véro, elle a demandé à MEDIAPART, le journal indépendant, s’y voulait bien s’intéresser au cas de la Black discriminée par une copine d’Alain JUPPE et minée par la justice de Perpignan bien déterminée à lui faire du MAL, à la Black.

Sinon à quoi ça sert d’être un juge blanc à Perpignan ?

Mais François HOLLANDE, lui, ça l’intéresse pas d’s’attaquer à Alain JUPPE.

Y préfère qu’on tape sur Nicolas SARKOZY et sur son clan, Claude GUEANT et Bernard SQUARCINI, mêm’queue-euh (faut’ volontaire), s’y pouvait, François HOLLANDE, y f’rait tourner les tables pour interroger KHADAFI.

Juppé, le libéral qui veut un État fort

– “J’appelle la Voix de l’ONU ! Esprit, es-tu là ? Esprit, peux-tu tuer Nicolas SARKOZY ?”

– “Oui-Jà”, répond la Voix de l’ONU, quand j’serais élu ! Donne-moi ton fauteuil de Président de la République et je le tue.”

Donc MEDIAPART, en toute indépendance, a considéré, après mûre réflexion,

– Nan !, ça, c’est moi qui l’ajoute !

Car, en fait, y z’ont shooté de suite la demande de Véro, faire savoir ce qu’arrivait à une Black à cause de Machine, la copine de “la Voix de l’ONU”, mission impossible !

Au fait, pour la contacter, la Voix de l’ONU, vous voudrez bien passer par la planche de “Oui-Jà”.

Pass’qu’à MEDIAPART, en toute indépendance, y soutiennent le candidat de l’establishment, Alain JUPPE, le candidat de la “Cons-férence des cons”, celle des “Bites de Berg”.

Y sont forever “Bildeberg”.

A ce sujet “on” attend toujours de MEDIAPART qu’un courageux reporter nous fasse un reportage sur les conférences annuelles des  “Bites de Berg”.

Mais z’ont la queue trop courte pour s’y rendre !

Ou y z’ont peur qu’on la leur coupe, la queue, et la grosse commission qui va avec.

Donc, là, tu vas attendre longtemps !

Tu comprends, y peuvent pas s’fâcher avec le Qatar, ni François HOLLANDE, MEDIAPART !, Vu qu’y z’ont le même avocat Mignon et les mêmes modes de financement.

Afficher l'image d'origine

Ce s’rait tellement plus simple si on était tous muzz… et muselés.

Donc MEDIAPART pouvait pas aider la Black, surtout pas une Black chrétienne.

C’aurait pas été catholique !

Fallait mieux sortir le scoop des valises de TAKIEDDINE sur la campagne lybienne !

Pour faire plaisir à François HOLLANDE.

Or ,moi, j’vous dis, question d’or noir :

– A force d’nous ressortir les valises de TAKIEDDINE pour couvrir la voix d’SARKO par la Voix de l’ONU, chaque fois qu’y prend la parole quéque part sur les ondes radio ou TV, j’en connais qu’en ont, des valises de billets, et pas qu’sous les yeux !

Donc MEDIAPART refuse de s’occuper du sort des Noirs en France, c’est prouvé.

Surtout s’y travaillent dans la police nationale et sont victimes de racisme institutionnel.

En plus, y sont français, ces cons !

Si, au moins, y z’étaient étrangers, migrants, quoi !

Nan !

Des Antillais, dans la police nationale !

Mais qu’est-ce qu’y foutent, là ?

Il faut pas fâcher, frère Bernard CAZENEUVE et cracher dans la soupe populaire du populisme régalien.

Frère Edwy PLENEL roule régulièrement des pelles fraternelles à Bernardo le muet, qu’y veut qu’ la police nationale devienne “la Grande Muette”, comme lui.

Afficher l'image d'origine

Mais les langues, faut bien qu’ça servent à quéque chose !

Si ça sert pas à parler, alors ça sert à s’rouler des pelles entre mecs quand y’s’logent ensemble, discrètement et régulièrement au Paradis des Frangins.

C’est pour ça qu’y  z’évitent, comme les Muzz, d’avoir des femmes dans leurs loges.

Pas besoin !

– “Mais qu’est-ce qu’on en a à foutre que des Antillais soient victimes de racisme dans la police nationale au XXème siècle, et même encore au XXIème siècle !”, qu’y dit CAZENAZE, quand y parle, parfois, des fois.

– “Occupe-toi plutôt de Nicolas SARKOZY !” , qu’y répète à Edwy PLENEL, pass’que Frère Bernardo, le Muet, y peut pas y arriver tout seul, à s’occuper de “SHARK-o”, The Shark !

Afficher l'image d'origine

Il mord, le requin, car y l’est pas encore mort !

Pire, le coquin, y remonte dans les sondages…

A quoi ça sert d’avoir un journal comme MEDIAPART pour support de ses informations officielles quasi-officieuses ?

Y’a quéqu’un qu’a d’mandé un jour d’où MEDIAPART, y sortaient leurs infos ?

Nan, j’parie qu’tu t’es même jamais posé la question, Ducon !

– “Tiens j’t’ai apporté plein d’nouveaux documents, des photographies, des copies d’auditions contre “SHARK-o ” et même qu’j’t’ai pris RDV avec TAKIEDDINE. Alors tu me l’exécutes avant le dernier débat d’ce soir, hein, Edwy ?” exige le ministre qui sait rien sur rien et jamais rien de c’qui s’passe en France.

Et Edwy, y dit “oui”.

D’ailleurs, ça rime !

C’est donc une preuve que ça rime à quéque chose, le texte que vous peinez à lire, en m’lisant.

Y devrait faire attention, Bernardo le muet, à force de prendre les requins pour des sardines de mer, il va l’avoir amer dans quèqu’s temps.

Afficher l'image d'origine

Il pourra plus l’ouvrir, déjà qu’y se la ferme tout le temps et qu’y risque une crampe de la mâchoire inférieure, à force de s’taire et d’faire semblant de pas savoir c’que tout le monde sait :

– que la France est envahie !

Y devrait s’rappeler que les requins sont une espèce protégée, comme “les Squales”, aussi.

Si les flics en ont peur, p’tr’que le CAZENAZE qu’y s’croit plus intelligent que tout le monde, lui qu’a tout foiré, y devrait s’poser la bonne question :

– Pourquoi y z’ont tous peur des requins ?, les policiers…

Bah ouais, et toi, pourquoi t’en as pas peur ?

C’est ainsi que le proc’, ‘y l’a dit :

– “”On” poursuit Véro”

et qu’y classe l’affaire de Maguy, l’affaire de racisme contre la copine de JUPPE.

Pas pass’qu’y l’a peur des requins mais pass’qu’y croit qu’Alain JUPPE va passer grâce à vous, les Blacks et les Beurs, et devenir le Président de la République des blanches qui valent deux fois deux noires. Donc le procureur et les magistrats du TGI de Perpignan, y soignent leur plan d’carrière, aux p’tits oignons… du Grand Orient de France.

Tant pis pour vous !

Faut comprendre, aussi !

Si t’es victime de racisme, pass’que t’es noir ou beur, comme Ben, normalement, avec un Président normal, tu déposes plainte.

Normalement, “on poursuit”, “on qu’est toujours un con” !

C’est, y paraît, une obligation, surtout en cas de racisme, de poursuivre le raciste, pas la victime qui dépose plainte contre le raciste, depuis que ce gouvernement d’socialopes a fait passer une loi renforçant la répression en cas de discrimination raciale.

Sauf que, bah non, justement.

– “On classe sans suite !” SYSTEMATIQUMENT.

Par contre, le chef raciste, lui, y peut déposer plainte contre toi, la victime !

Pass’que t’es noir(e) ou beur(e), d’où l’oeil au beurre noir.

Et quand on t’frappe, ça compte pas.

C’est pas pareil que pour un blanc.

Surtout si tu travailles dans la police nationale.

Pass’que c’est raciste de déposer plainte contre son chef de service.

Afficher l'image d'origine

Donc c’est toi qu’est devenu raciste.

Je sais, t’as besoin d’preuve, la voici :

– Tu peux plus encadrer ton président et ses ministres.

Raciste !

C’est vrai, quoi, c’gouvernement de Socialopes, y vous a inventé un nouveau concept :

– le racisme d’Etat, c’est à dire le mépris de l’autorité, de son autorité que vous devez tous prendre au sérieux !

Uniquement par charité chrétienne.

Si vous étiez muzz, vous les feriez tous sauter, et vous avec.

Tu méprises ton chef de service pass’que c’est un méchant con ?

C’est toi qu’es raciste !

Et surtout ferme ta gueule.

Va pas te plaindre, malheureux !

Aujourd’hui y te foutent même en taule pass’que t’es raciste, que t’aime pas ton gentil chef de sévices qui te hait et te harcèle.

Pendant qu’les Jihadistes, eux, y z’ont des bracelets électroniques et restent chez eux.

C’est la justice des blancs, celle inspirée par la ville de Bordeaux, quand les marchands vendaient du bois exotique, du bois de nègr’s.

C’est comme ça qu’les bourgeois de Bordeaux se sont enrichis, en vendant au black des Blacks.

Et pis, c’est normal, z’êtes trop bêtes, les Blacks !

Y paraît que Maguy, elle savait pas parler français, disait Machine !, la blanche qui vaut deux noires.

Afficher l'image d'origine

Elle parlait “p’tit nègr”, selon la blanche chef de sévices, deux notes au-dessus du thon moyen qu’elle employait et qu’elle était :

– “Pass’que je le vaux bien “, a dit la copine de JUPPE à Alain JUPPE, coupez-lui la tête !”

Et celle de Véro, par-dessus le marché et par-dessus le panier d’la Veuve.

C’est comme çui pour qui vous allez voter, les minorités discriminées, un fils de la Veuve.

Car vous allez voter pour lui, Alain JUPPE, hein, les Blacks et les Beurs ?

Le mec de droite qui vous prend, tous !, pour des cons à gauche.

Il a raison.

Tellement qu’il a raison que j’me dis parfois qu’vous avez mérité d’êtr’ traités comme des cons par des cons de colons, des cons de socialauds, ou d’avoir un colon pour président.

C’est un peu pareil, non ?

Vous vous sentez pas colonisés, les administrés, en France ?

Aujourd’hui, la devise de la “Ripoux-blique”, c’est :

– Ferme ta gueule et travaille !

Et encore, vous plaignez pas !

Vous z’êtes libres, qu’y vous disent.

Ouaip, libres de finir dans la rue, de crever sur le bord d’un trottoir tandis qu’y z’ouvrent des centres de réorientation pour migrants.

– Au-revoir !

Au-r’voir l’espoir, surtout.

Et quand vous s’rez foutus dehors, tous, à la rue, sans maison, sans toit, ni droits, sans papiers,

– pass’que tu les gardes pas longtemps, tes papiers, quand tu couches dehors, tu t’fais tout voler !, même ta raison d’vivre,

ben, vous s’rez vraiment désorientés.

Bons à finir au crématoire.

Afficher l'image d'origine

Y’à qu’JUPPE qui terminera, lui, en maison d’repos, pass’qu’y l’aura bien mérité !

Faut croire qu’ça laisse des traces dans la mémoire collective, l’esclavage.

Pass’qu’y en a qu’aiment tellement ça !,qu’y z’en redemandent, encore aujourd’hui.

La preuve, z’êtes capables de voter pour le Maire d’une ville qui a acquis sa richesse grâce à l’esclavage, la traite des noirs et qui s’en vante.

Y z’ont même leur Musée, pour pas oublier combien y vous prennent pour des cons.

Votez Alain JUPPE !

Et surtout, n’oubliez pas, vous, les cons :

– Si vous vous plaisez pas à Bordeaux, allez à Perpignan.

Le Centre du Monde (fraternel) !

S’y sont tous déboussolés, c’est pass’que, quand t’es au centre, comme Alain JUPPE, y’a plus ni droite, ni gauche, y’a plus qu’des cons.

Le nord, le sud, c’est bon pour les Etats-Unis quand y z’ont fait la Guerre de Sécession.

Afficher l'image d'origine

“Slave States” like SS, double S,  were “Democrats”. “Yes, we can !” remain slaves. Democrats, it’s to say “Socialists”.

Vous, vous êtes au Sud.

Et le Sud est esclavagiste.

Pas terroriste, j’ai dit, juste esclavagiste.

Tu travailles mais t’es pas payé… ou si peu !

T’es traité comme un esclave mais t’aime ça.

T’as choisi librement d’être esclave !

Juste un dernier mot, car moi, j’me marre !

Maguy, elle vient de recevoir seulement dans son île lointaine son courrier d’irrecevabilité de sa constitution de partie civile, un peu comme si elle recevait une claque dans sa gueule de noire.

Pass’qu’elle a pas droit à la justice des blancs.

Tandis qu’Alain JUPPE, y reçoit aujourd’hui son congé, signifié par lettres recommandées, en MACRO-caractères.

Piss’que c’est pas François HOLLANDE qu’est le plus gêné par la candidature du p’tit génie de la finance, çui qu’on fiance aux classes les plus pauvres de France !

Nan !

C’est Alain JUPPE.

François HOLLANDE, on le savait tous !, y l’est déjà mort.

Mort politiquement.

Tandis qu’Alain JUPPE, lui, y l’y croyait, y l’y croyait vraiment, en lui-même !, qu’il allait devenir Président de la France !

Qu’il était beau dans ce miroir où il se mirait et s’admirait !!!!

Où il s’adorait lui-même, si blanc !

Sauf que, là, Emmanuel MACRON, aujourd’hui, en annonçant qu’il se présentait à la présidentielle de 2017, il vient de l’enterrer…

Il vient de l’enterrer vivant, l’homme politique d’hier, dans une bière scellée à doubles plombs, pour pas qu’y remonte dans les sondages, le zombie !

Afficher l'image d'origine

Tu t’rends compte ?

Dans d’la bière, au pays des vignobles, pas du houblon !

M..rde, alors.

Today my visitor is called John WAYNE : – “My way, his way, our way !, says the famous actor. Follow me, follow him. ” Him is Donald TRUMP. Make America great again !” “In hoc signo, vinces !” Fraternity of Sigma Chi (ΣΧ) –

“For My thoughts are not your thoughts, Nor are your ways My ways,” declares the LORD.

Afficher l'image d'origine

– “You don’t want to speak a little french, please ?” I ask to the male cow boy.

– No, absolutely not !

“Aïe !”, in french in the text, because I am not a very good translator.

John WAYNE, the actor, but…

[ça y est, ça commence, il va falloir que je consulte the translator “Google” !]

But first, the real and fond patriot !

[Je vais prendre en dictée automatique et après je vais vérifier si “l’english is good”]

[to be fond, that is serious ? Well, verification, please, one minute :

  • like “fond belief”, it is OK.]

Là, je vais l’écrire en français, because it’s me who decide if I speak or not of a dream made when I was very young.

A dream because I was with a great hero, an american warrior who has invited me on the battlefront in an unknown battlefield.

Afficher l'image d'origine

In this time, his message was clear for american people : – “You can be a hero, too !”

I thought it was a dream, not a nightmare because I was with John WAYNE.

But it was a nightmare for me, of course.

For I wasn’t a female hero.

I was and I am always afraid of firearms, even knives.

[J’avais dit que je l’écrirais en français, mon article, ouin… Il ne veut pas !]

Réponse de “my american friend” : – “It’s good for me to speak easily english. French language will disappear. In the future, in France, we all speak english or arab. And we do choose our sides !”]

  • “choose sides” sounds in french language like “suicides”.

John WAYNE is laughing : – “That is like.”

Well, goodbye francophonie !

But I am not very strong in english and, to tell you the truth, I am not very strong in anything !

I am horrified by human violence.

John WAYNE doesn’t agree that I confide in you.

– Who are you ?

I don’t know.

So if I don’t know who you are, I can’t confide in you, right ?

Right.

[You, my readers, of course ! If you read me…]

– No doubt. Says John. Shut up !

[ No, I don’t want to be silent. It’s impossible because I am a woman ! Na… In french in the text…

If John WAYNE is a macho man, no doubt ! I wonder if I can stand the fairly forceful, but “polite” exchange. He’s incredible, this manly “ghost” ! Yes, you are a ghost, my friend. Oh sorry, I don’t want to say anything that might hurt your feelings. No, you are alive ! If you want… ]

My relation with John WAYNE ?

Like this :

“Rooster Cogburn (and the Lady…)”

Afficher l'image d'origine

C’est le titre du film, un Western dans lequel Katherine HEPBURN tenait la dragée haute à John WAYNE.

Aussi féministe qu’il est machiste !

Titre traduit en français par “Une bible et un fusil“, mes lecteurs comprendront.

__________________________________________________

Now I’d like to switch topics and ask you a couple of questions about your life, due to professional deformation… to verify your identity. No, it’s a joke ! But…

Afficher l'image d'origine

– “Is it your real name, John WAYNE ?” I ask him because, like all females, I am very curious, not you ?

No answer…

So, let’s go to WIKIPEDIA, also “W” as “W” WAYNE… plus “W” as “Wanted”, another joke for my male favourite cow-boy !

You are “Gémeaux Gémini ascendant Lion “, no, isn’t it ?

Like Donald TRUMP” ?!!

Born in presbyterian (irish-)scottish family like Donald TRUMP.

Your real name is Marion Michael Morrison.

I am not surprised that your first name, christian name, is : « Marie-on » and Michael, the guardian angel of the Crusaders.

Your nickname is : – “The Duke !”

Honestly : – “The big Duke” (1,93 m or 1.93 m).

Afficher l'image d'origine

Like Donald DUCK !

The nickname of Donald… TRUMP.

But your brotherhood, John WAYNE, is not like atheist Freemasonry.

The Fraternity of Sigma Chi (ΣΧ) was inspired by the christian story of the Emperor Constantine who won the Battle of Milvian Bridge against Maxentius in 312 by a divine sign, the Chi-Rho emblem, made of the first letters of Christ’s name in Greek and the motto :

– “In Hoc Signo, vinces !”

The Emperor Constantine was the most important emperor with Caesar and August and the first emperor converted to christianity.

Christianism creates among believers a bond of love and mutual understanding which gives a sense of unity in the Roman Empire like today in the United States of America if :

– “In God, we trust”

So :

– “E pluribus unum”

“E pluribus unum” : you became a new entity, a new people, the true nature of which cannot be adequately explained as a mere putting together of various communities.

Description de cette image, également commentée ci-après

John Wayne en 1940.

The “Duke”

  • “It’s “the Duke”, , yes !” says John WAYNE, like him, Donald TRUMP.

– “My way, his way, our way :

  • “Make America great again !”.”

______________________________________________________

John WAYNE adds :

– Let me explain something to you about the Democrats.

I’ll tell you a story, your story, the story of America.

Listen to me, it’s the story of Abraham LINCOLN who was the first Republican President in 1860. He headed the US during the worst constitutional, military and moral crisis in its history, the War of Secession, the Civil War, and managed to preserve the unity of our great country.

Do you know that Abraham LINCOLN, selected by the Republican Party which put up him candidate for presidential election, was elected on November 6 of 1860 President of United States with only 39.9 % of votes ?

Do you know, or I should say !, do you remember that the Democrats were the Party of slavery, the Southern Confederacy in 1860 ?

Afficher l'image d'origine

This historical epic tells the story of the Democrats and their program of savage liberalism without protectionism because, in Southern countries of America, they didn’t need to tax labor of slaves not paid at all.

It was worse than in China today !

_____________________________________________________________

https://en.wikipedia.org/wiki/American_Civil_War

[ Protectionism

Historically, southern slave-holding states, because of their low cost manual labor, had little perceived need for mechanization, and supported having the right to sell cotton and purchase manufactured goods from any nation. Northern states, which had heavily invested in their still-nascent manufacturing, could not compete with the full-fledged industries of Europe in offering high prices for cotton imported from the South and low prices for manufactured exports in return. Thus, northern manufacturing interests supported tariffs and protectionism while southern planters demanded free trade.[33]

The Democrats in Congress, controlled by Southerners, wrote the tariff laws in the 1830s, 1840s, and 1850s, and kept reducing rates so that the 1857 rates were the lowest since 1816. The Whigs and Republicans complained because they favored high tariffs to stimulate industrial growth, and Republicans called for an increase in tariffs in the 1860 election. The increases were only enacted in 1861 after Southerners resigned their seats in Congress.[34][35] The tariff issue was and is sometimes cited–long after the war–by Lost Cause historians and neo-Confederate apologists. In 1860–61 none of the groups that proposed compromises to head off secession raised the tariff issue.[36] Pamphleteers North and South rarely mentioned the tariff,[37] and when some did, for instance, Matthew Fontaine Maury[38] and John Lothrop Motley,[39] they were generally writing for a foreign audience. ]

http://www.historynet.com/civil-war

[ With the defeat of the Southern Confederacy and the subsequent passage of the XIII, XIV and XV amendments to the Constitution, the Civil War’s lasting effects include abolishing the institution of slavery in America and firmly redefining the United States as a single, indivisible nation rather than a loosely bound collection of independent states.]

_______Afficher l'image d'origine___________________________________________________

John WAYNE explains :

– You say that you’re not racists but you join a political party, the Democrats, which was the Party of the slavery for black people

. And you join a liberal Party which wants to destroy protectionism and to abolish frontiers :

– “No Borders” is the demand of the billionnaire George SOROS’s NGO.

Democrats see us, everybody, like a migrant.

And all, we will be migrants without land, without nation, without house !

They want to take our land, our american land.

The dream of the Democrats is to not pay at all workers, or insufficiently, so that we can not live without becoming new white slaves bound with black, spanish and muslim slaves.

The Democrats love Islam because this religion authorizes human slavery, it is to say :

– Workers no paid !

But we witness the abomination of human trafficking as women and children are reduced to sex slaves.

Afficher l'image d'origine

Jesus CHRIST frees His people like Moses.

1 Corinthiens 7:22

For he that is called in the Lord, being a servant, is the Lord’s freeman: likewise also he that is called, being free, is Christ’s servant.

____________________________________________________

Message to his daughter :

http://www.tdg.ch/monde/europegoesus/maison-john-wayne-trump-menage/story/14962585

Dans la ville natale de John Wayne, le pistoléro sans peur et sans reproche, homme de l’Ouest au cœur d’or, parler de Donald Trump réserve bien des surprises. La maison-musée, où le héros des Bérets verts et de Rio Bravo est né et a passé les trois premières années de sa vie, est devenue un lieu de pèlerinage pour les touristes et les fans. Ces visiteurs viennent admirer les souvenirs de la star: les pistolets, la selle, la Pontiac «modifiée pour contenir son imposante silhouette», les costumes et les photos des femmes qui l’ont aimé et de sa grande famille. Tout ici semble évoquer le mythe de la Frontière. Et les États qui forment la Frontier Strip (du Dakota du Nord au Texas) ont tous répondu à l’appel de Trump. D’ailleurs, la fille de John Wayne soutient le futur président. Selon elle, c’est «une personnalité remarquable qui va protéger l’Amérique contre ses ennemis. S’il était encore en vie, mon père adhérerait à son programme». Mais la fondation de l’acteur, autrement dit le reste de la famille, l’a désavouée.

En fait, à Winterset, petite ville de la plaine de l’Iowa rendue célèbre par les ponts couverts du comté de Madison, tout le monde ne semble pas partager le même avis sur Trump. «Nous n’arrivons même pas à parler de ce qu’il vient de se passer, confie Ruth, qui tient la caisse du musée. Je suis républicaine mais j’ai beaucoup d’amies qui ont voté pour Hillary Clinton. Nous espérons seulement que Trump va changer de ton.» Matthew, un jeune touriste originaire du Texas mais vivant dans le Nebraska, est plus pessimiste: «C’est un désastre, pour nous et pour le reste du monde.» À l’inverse, Sue, la gardienne du musée John Wayne, est très enthousiaste: «Trump est synonyme de changement: il va faire le ménage dans cette porcherie qu’est la politique américaine. Et il ne nous regarde pas de haut comme le faisait Obama. C’est peut-être un narcissique mais pas autant que les deux autres qui étaient à la Maison-Blanche jusqu’à présent.»

(TDG)

(Créé: 11.11.2016, 10h05)

Afficher l'image d'origine

________________________________________

Please, Véro [Sympa, l’accent, ça donne presque “Zéro”, si, si…] say to my daughter, my own daughter, she’s right :

– I has voted for Donald TRUMP ! Because I’m alive too. I has voted by inserting a vote in a ballot box. No ! But I would have liked to do.

Afficher l'image d'origine

_____________________________________________________

I will tell you my dream on a battlefront with John WAYNE when I was young another time.

Because I’m tired.

Imagine ?! Only in english !!!!!!!!!!!!!!

It’s an ordeal, like “ordre” in french.

Macho, the man ?

No, just an impression.

Good night !

OK, I love you.

But macho,”macho, macho, I am a… macho man !”

This is the song of Village People :

Like Donald TRUMP, you’re his twin brother.

Not Twin Towers !

TRUMP’s tower.

Once again.

Afficher l'image d'origine

John WAYNE has left me his cat, General Sterling Price, to be forgiven.

“Cats don’t belong to nobody, he just rooms with me”.

True of every house cat.

 Afficher l'image d'origine
Nom de naissance Marion Michael Morrison
Surnom « The Duke »
Naissance 26 mai 1907
Winterset (État d’IowaÉtats-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès 11 juin 1979 (à 72 ans)
Los Angeles (État de CalifornieÉtats-Unis)
Profession Acteur, réalisateur et producteur
Films notables
John Wayne — Wikipédia

Prédiction de COLUCHE : – “Qui va remporter le pompon pour les élections présidentielles françaises de 2017, après la victoire inespérée de Donald TRUMP ? Inespérée, car vous ne l’espériez pas…, j’espère ! Tournez manège, Front National, Républicains ou rien du tout ?”

Afficher l'image d'origine

Seule certitude, ce s’ra pas les Socialopes, bande de salopes !

Vous me prenez pas au sérieux ?

OK

J’vous rappelle quand même que j’fus le seul à avoir prédit le retour de la gauche en 2012…

Et à vous avoir prévenus que c’serait pire que c’que vous aviez prévu possible d’être pire !

Nan mais, sans blagues !

https://www.youtube.com/watch?v=e4sUI6cZlEY

https://www.youtube.com/watch?v=uVd32Zyof6I

D’toute façon, ça va pas durer pass’que…

Attention euh… attendez qu’la gauche passe, vous allez voir !, en 2012…

Attendez qu’la gauche passe, vous allez voir !

Mireille MATHIEU, tout ça, …

Au goulag !”

____________________________________________________

[ J’essaie de reproduire comme je peux, la gouaille, le vocabulaire et les onomatopées de COLUCHE.

Parfois c’est du phonétique, dur, dur, de la prise de sons pure.

Par la magie de la vidéo, merci Youtube !, je vous invite à le réécouter “en réel” pour que vous puissiez vous rendre compte du travail que c’est d’arriver à mettre par écrit ses abréviations, son “stylé” et son “phrasé” lorsque COLUCHE s’exprime parce qu’il n’est pas expiré.

Je redonne la parole à COLUCHE.

Tout en vous rappelant que mon style haché menu, avec des interruptions, des distractions, des fractions et des contractions, c’est le mode de communication de COLUCHE “in vivo”, même mort.

Ce sont SES opinions et SES prises de position toujours aussi courageuses.

Ecoutez-le pour de vrai !

C’est pour cette raison que je vous ai mis en ligne ces liens vidéo.

C’est tellement mieux de le voir que de le lire, ce dont j’ai parfaitement conscience, mais comment pourrais-je, moi, vous le faire voir ?

Imiter COLUCHE ?

Non !

Afficher l'image d'origine

Par contre je pourrais essayer de corriger, sans violence, le comédien qui voudra bien essayer de porter sa voix, la voix de COLUCHE, et rentrer dans son costume de clown, avec son nez rouge et ses sorties fracassantes. ]

__________________________________________________________

La campagne présidentielle 2017 est ouverte ainsi que la chasse aux cons (sic).

COLUCHE recrute son candidat.

Pour faire entendre sa voix et éviter que des voix ne se perdent dans des urnes funéraires.

Il serait temps d’ouvrir des maisons de retraite pour nos vieux, principalement les politiques !

COLUCHE propose de récupérer le camp de réorientation prévu pour les migrants au centre de Paris.

Car, quand un vieux est désorienté, il faut le réorienter et lui montrer le chemin du retour vers le futur, son futur domicile.

Non, Alain JUPPE !, pas le fauteuil de président de la République française !

Nan !

Mais la maison de retraite, celle qui va s’ouvrir au Sénat… quand y’aura plus de Sénateurs.

Piss’qu’y a déjà plus que des Sapeur Camember.

[ Camember est un personnage de soldat illettré (il ne reconnaît bien que la très utile lettre H) et un peu simplet dont les agissements sont souvent absurdes. Né le 29 février 1844 dans le village imaginaire de Gleux-lès-Lure (nécessairement proche de Lure, sous-préfecture de la Saône-Supérieure), il ne peut fêter son anniversaire que tous les quatre ans, et, ayant tiré le mauvais numéro, il se trouve donc conscrit (après une enfance tapageuse) dès sa cinquième bougie.

En raison de sa barbe « déjà belle », il est affecté comme sapeur, c’est-à-dire soldat du génie militaire, ce qui est déjà une pointe d’ironie eu égard à sa faiblesse d’esprit ]

Source WIKIPEDIA (qui fait un appel aux dons)

Afficher l'image d'origine

Je traduis pour les cons que vous z’êtes :

– “pass’qu’y aura bientôt plus d’quinquennat.”

Quoi, qu’est-ce qu’y dit, l’aut’ ?

J’abandonne, z’êtes trop cons !

Donc revenons-z’en à nos moutons, ce(ux ?) qu’vous z’êtes.

Le Front National se frotte les mains qu’il a salaces.

Bah ouais, vous croyez quoi, que j’vais voter extrème-droite ?

Faudrait pas être sagace !

Y s’dit :

– C’est gagné ! Les Américains y z’ont voté pour TRUMP, donc y voteront pour nous !

C’est pas pass’que les Ricains qu’y boivent pas assez de pinard, ni d’Pastis, et d’Ricard, de préférence, se sont TRUMPés,

– j’sais, c’est facile, j’ai pas pu résister ! -,

qu’y faut qu’les Français en fassent autant.

Et pis, y préfér’ront voter TRUMP, eux aussi.

L’original à la copie !

Les Français.

Mêm’que c’est c’que dit le Front National quand y z’en ont marre de voir les z’aut’ les copier, quand y sont à court d’idées pour foutr’ la merde.

J’m’explique.

De quel parti politique y l’est TRUMP ?

Nan, y l’est pas d’extrème-droite.

Quasi-comme !, p’t’êtr’, mais nan.

Il est du Parti des Républicains.

D’puis l’temps qu’j’vous dis qu’elle est pourrie, c’te République !

La “Ripoux-blique”.

Oui, j’sais, c’est facile et ça a déjà été dit.

Tant pis !

J’répète pour ceux qu’ont pas encore tout compris ni appris leur leçon de cons.

Donc, nous y voilà !

A la porte de la “Ripoux-blique”.

Alors, mes agneaux, on choisit qui ?

Vous avez le choix entre :

– l’extrème-droite qui se banalise, affiche “Mais nan, on n’en est plus, pour de vrai !”

– et l’extrème-droite qui se radicalise, affiche “Mais nan, on l’devient pas, pour de faux !”

Moi, j’m’en fiche, c’est pas moi qui s’rais embêté après, pour avoir été trop bête avant !

Afficher l'image d'origine

Qu’il est con, l’autre… !

Y comprend pas.

Heureus’ment qu’on est en République française et qu’on est de plus en plus cons.

Si, si j’te l’dis !

Y’a qu’à voir ceux pour qui vous votez !

Faut quand même êt’ cons pour voter ou pour avoir voté pour eux.

Alors, tu vas faire quoi ?

Choisis.

Soit tu tires à vue sur tous tes potes arabes, ça t’défoule, mais ça t’donnera pas plus de travail qu’avant !

Soit tu t’tires ailleurs pour trouver du travail avec tes potes arabes, car, à part l’armée et la police, on va pas recruter grand monde dans les prochaines années !

Ah si, des infirmiers.

Des brancardiers.

Tellement y’aura d’guerres et d’horreurs.

Pas de médecins, car on peut pas soigner les morts.

Pas encore.

Afficher l'image d'origine

“Oui à l’accueil des migrants non identifiés ! C’est qui ? J’sais pas. Où qu’y sont ? J’sais pas.”

Z’êtes trop cons.

Des fois j’me dis :

– Qu’est-ce que j’fous ici (-bas) à vouloir vous sauver, sauver vot’ peau, alors que vous vous battez comme des indigènes sous vos oripeaux ?

Mais cassez-leur la gueule, à vos émirs, à vos patrons et à vos banquiers !

Tous ensemble, pas tous les uns contre les autres.

C’est quand même vous les plus nombreux, non ?

Sinon à quoi ça sert de faire des gosses ?

Ou alors, stérilisez-vous, faites plus d’enfants, comme ça vous arrêterez d’vous faire exploiter.

Pas enculer !

Mais au moins, vous s’rez plus exploités.

C’est pass’que j’sais qu’y en a qu’aiment bien ça, s’faire enculer.

Donc faut comprendre aussi.

S’y z’ont du plaisir à s’faire enculer, faut pas les décevoir, surtout pas !

S’faire exploiter, ça, par contre, j’peux pas comprendre.

Faut vraiment êtr’ trop cons !

Si c’est pareil ?

Qui c’est qui l’a dit ?

C’est pas moi.

L’avenir, entre la Turquie Islamiste et la montée de l’extrème-droite en Europe, tu l’vois comment, toi ?

Toi, pas moi !

Pass’que moi, j’le vois très noir pour toi.

Afficher l'image d'origine

Un peu comme le drapeau de Daech, à dire en arabe avec l’accent arabe, même si beaucoup d’Arabes peuvent plus blairer Daech.

Mais c’est d’la faute de Laurent FABIUS çui qu’avait peur de dire “ISLAM-iste”, comme “Etat Islamique”.

Il trouvait qu’ça passait mieux en arabe, d’le dire, c’est plus guttural, c’est comme les dragées Fuca, ça aide à faire passer les grosses commissions.

Quelles grosses commissions ?

Bah, les commissions qui lui sont versées par l’Arabie Saoudite et le Qatar pour islamiser la France, l’Europe, le monde !

Normal, non, c’est le Jihad qu’y disent.

Afficher l'image d'origine

“C’est pour ça qu’JUPPE, y peut aller sans crainte sur la dalle d’Argenteuil, pass’qu’y l’a fait le deuil de l’identité française. Il l’a remplacée par “l’identité heureuse”, tous ensemble à la mosquée. Tandis qu’SARKOZY, y les fait chier, les adeptes d’la Sharia, avec ou sans balles ! Eux, y s’TRUMPent pas, sur leur véritable adversaire.”

Tous les moyens sont bons, surtout les moyens pas légaux.

Qu’y sont cons !

Même que mes potes arabes qu’ont fui ce totalitarisme religieux, y sont plutôt contents qu’aujourd’hui ce soit la France qui leur impose de voiler leurs femmes et d’enfermer leurs filles, ou d’retourner prier à la mosquée chaque vendredi, jour du Poisson, eux qu’étaient devenus comme nous, c’est à dire de vrais Français non pratiquants qui disent qu’y sont croyants quand ça les arrange !

Y paraît qu’aujourd’hui les filles, les moukères, elles peuvent même plus aller à la mosquée à cause des “Salauds-d’fils” de putes !

Uniquement réservées aux hommes !

Entrée interdite aux chiens et aux femmes.

En France !

Mais si elles z’aiment s’faire enculer, c’est leur problème, non ?

Qu’y disent les cons…

Y paraît que les Imams, y s’sont jamais autant fait graisser la patte que depuis que le gouvern’ment les paie à s’taire !

– “T’y veux que j’m’y taise ? Alors aboule le fric !”

Sont tous devenus mabouls, en France.

Afficher l'image d'origine

On a pas assez d’pognon pour loger les jeunes et leurs chiens, misère !, mais on n’a jamais assez d’pognon à donner pour déroger à la loi de laïcité et construire des mosquées à n’en plus finir, avec vot’argent, pauv’cons.

Même l’Eglise catholique y va de ses dons à l’annexion territoriale islamique !

Et si jamais un pote arabe veut s’convertir à la religion d’mon pote Jésus qu’est aussi un Sémite et d’mon pote l’Abbé Pierre, qu’est aussi un Français,  y s’fait foutr’ dehors par le curé d’la paroisse du coin, très embarrassé et trop encombré par cet élan de foi subite…

Pour les encombrants, faut appeler la Mairie d’Paris. Y z’ont un centre, maintenant, un centre de recyclage des ordures non ménagères, un centre de réorientation…

Ouste, en-dehors de Paris !

C’est pas pass’qu’on est riches qu’on doit supporter la misère des autres, nan mais !

Y l’aurait mieux fait d’lui proposer d’montrer sa bite, pour être baptisé, le bronzé qu’y veut plus être muzz, pass’qu’il en a marre d’être muselé dans tout c’qu’y fait et c’qu’y dit.

Ben quoi, c’est pas vrai qu’ça vous dérange les apostats musulmans ?

Et qu’vous z’êtes les premiers, les Cathos, à leur expliquer qu’y doivent rester muzz pass’qu’y sont arabes ?

Si c’est pas du racisme, c’est quoi alors ?!

Pourquoi vous les voulez pas chez vous ?

Nous faites pas chier avec vos affaires de religion !

Faites pas semblant d’aimer l’autre.

La seule chose qui réunit les hommes autour d’une table, après le Ramadan ou à Noël, c’est la bonne bouffe.

Afficher l'image d'origine

Bon, faut r’connaîtr’ que les Muzz, y z’ont fait fort.

Y sont capables de s’priver de nourriture, juste pour savoir combien c’est dur de pas manger et pouvoir ensuite s’empiffrer comme des malades, à la nuit tombée.

Le Ramadan, c’est la période de l’année, où, en vérité, y bouffent le plus !

Si c’est pas être athées, j’sais pas c’que c’est, moi…

En tous cas, c’est un peu s’foutre de la gueule de leur Prophète, non ?

Bref, y sont français, y sont comme toi et moi, c’est à dire qu’y respectent rien.

Sinon ça s’saurait.

Et t’inquiète, s’y z’aiment bien voiler leurs gonzesses, y sont les premiers à soul’ver les voiles des aut’filles qu’en sont pas, pour voir leurs fesses, les Muzz !

Question sexe, c’est pas vrai :

– Y sont pas racistes !

Juste sexistes…

Alors, tu l’comprends de deux manières :

– Soit qu’y z’aiment trop le sexe des filles ?

– Soit qu’y z’aiment pas le sexe des filles.

Moi j’sais pas.

Tout c’que j’sais, c’est que, pour reconnaître un travesti d’une travestie sous la toile, c’est difficile.

Non ?

C’est pour ça qu’personnellement, j’suis contr’le voile.

Mais pour le Ramadan, pass’que, qu’est-ce qu’on bouffe bien !

Ah me faites pas dire c’qu’j’ai pas dit !

J’ai pas dit qu’j’étais pour l’jour de la grande boucherie, l’ahalli pas halal, Allah-la-la..

Moi, j’aime bien les moutons.

Faut dire que les Français sont plutôt moutonniers.

Et coutumiers du fait, suivre n’importe quel homme politique, surtout çui qu’est nul.

Ca doit les rassurer d’se dire qu’y a plus nul qu’eux dans le monde !

Afficher l'image d'origine

Moi aussi, j’aime pas les cons !, dit COLUCHE, sauf dans un string en dentelles.”

Donc ATTENTION !

A force d’les laisser égorger des moutons pour s’amuser, faut pas s’étonner ensuite qu’y z’égorgent des Français moutonniers, les “Salauds-d’fils” de putes.

J’dis ça en commémoration de la cérémonie du 13 novembre, celle qui va s’répéter.

Et pas rancuniers, en plus !

Les moutons !

Piss’que les Cathos, y chantent :

– “Seigneur, pardonne-leur pass’qu’y savent pas c’qu’y font !”

Bah non, au contraire, y savent bien c’qu’y font.

Heureusement, d’ailleurs.

T’imagine le mec de la Mecque qui sait pas où s’trouve ta jugulaire et te charcute, genre :

– “J’sais pas trop c’que j’fais, j’vais à droite ou j’vais à gauche ?”

Ca, c’est bon pour vous, les moutons, au moment du vote.

Votez Alain JUPPE, çui qui sait pas non plus s’y veut aller à droite ou aller à gauche.

Et le jour où vous votez, aux Primaires de la République française, piss’qu’on sait tous que c’sera le camp du futur président, y paraît, ne m’votez pas pour Ali JUPPE et surtout pas pour l’identité heureuse !

Tu parles d’une identité heureuse…

Merde alors !

Réfléchissez, les agneaux.

Arrêtez d’être des crétins, quoi !

Afficher l'image d'origine

Véro, elle avait pas compris pourquoi j’lui ai demandé deux trucs :

(- “Mon truc en plumes, ma plume au Q !”, chantonne COLUCHE)

dans mon article à moi du 05 novembre 2016 où j’vous annonçais la claque d’Alain JUPPE :

https://deuvosguard.org/2016/11/05/de-coluche-comment-sdebarrasser-de-ceux-qui-tembarrassent-a-mlire-tu-tvois-deja-en-train-ddire-bon-debarras-et-surtout-rvenez-pas-hein-jtexplique-passque-tes/

Le premier truc, c’est quand Alain JUPPE se mire et s’admire dans son beau miroir présidentiel.

Voilà j’vous ai mis le lien, pour la vidéo.

Il a fallu faire des recherches avec Véro.

J’me demandais même si la vidéo existait encore.

Il a fallu l’retrouver, le sketch.

C’était sur CanalPlus qu’est devenue CanalMoinssse.

Véro, elle savait mêm’pas que j’me produisais sur Canal Plus !

C’était l’époque où on pouvait encore dire du mal des hommes politiques.

Car aujourd’hui c’est devenu un crime de lèse-majesté.

Au nom de la fonction qui prime sur l’homme.

Une fonction, ça s’respecte.

Moi j’réponds :

– La fonction, ça s’mérite.

Véro, elle a vous a fait la traduction phonétique du morceau d’mon choix.

Afficher l'image d'origine

Y’a plus qu’à remplacer le nom de DEBRE par çui de JUPPE.

Car y’a une continuité en politique.

Surtout en politique française.

Oui, c’est bien moi, j’suis r’venu !

J’m’appelle COLUCHE.

A visionner à partir de 3 minutes, mais y l’est pas interdit de tout voir !

Pour savoir…

https://www.youtube.com/watch?v=qwAFal42xyE

Coluche 1faux 2eme Partie

Dans l’excellent “Quotidien de Paris” avec un gros Q, on apprend que DEBRE va beaucoup mieux !

Vous savez, Debré, euh, hein… ?, vous voyez avec l’entonnoir,… et ou pas ?

[…]

M’enfin, y s’est calmé !

On lui a donné des jouets,… tout ça…

[…]

Et là j’ai lu un truc formidable dans l’Quotidien de Paris.

Il a fait une déclaration, tout net, là, comme ça :

– “Le problème est à la fenêtre, mais on ne nous parle que du reflet de la fenêtre dans la glace“.

Alors si y’en a qui veulent passer des soirées avec lui, on a l’adresse de l’asile !

_______________________________________________________

Le second truc,

(Mon truc en plume, plume d’autruche, plume au Q, tous des autruches !)

le second indice, pour les enquêteurs ou les queutards, souvent les mêmes !, car dans la police, on aime le Q…

c’était le rappel de la photo d’Alain JUPPE avec Hillary CLINTON, en bandeau électoral d'”Alain JUPPE avec nous”, son compte de campagne…

Afficher l'image d'origine

Vous savez !

Si, vous savez bien, surtout si vous suivez AJ, l’Auberge de Jeunesse où est-c’qui les prenne au berceau, un peu secoués, les jeunots.

Y croient qu’Papy, c’est l’avenir d’la jeunesse.

Si, vous avez été voir !, j’suis sûr !

Eh ben, c’est là que j’lui souhaitais un “Joyeux enterrement d’sa vie politique” le 05 novembre 2016, piss’que lui, y nous souhaitait une “Joyeuse Fête de la Toussaint”.

Mais ça, c’était avant !

Avant l’élection de Donald TRUMP en tant que Président des Etats-Unis.

Aujourd’hui y’a plus.

Y’a plus la photo d’sa copine Hillary CLINTON sur son blog, sa page Facebook, même en cherchant bien, beaucoup et partout.

A J comme Alain JUPPE, y l’a l’amitié intéressée.

T’es son ami(e) si t’existes politiquement ou qu’t’es riche.

Ou alors, t’étais son ami(e) d’enfance, hein, Martine !

Pass’que, plus t’es vieux, plus tu retombes en enfance.

Sinon, casse-toi !

Si t’es pas son ami(e) d’enfance, pas riche et pas “influent(e)”, passe ton chemin.

Elle était pourtant là, Hillary CLINTON, partout avec lui, avant d’savoir c’que j’savais, moi, moi qui suis qu’un clown, qu’Hillary CLINTON allait perdre, elle qui était annoncée gagnante par tous les sondeurs français, les “Sapeur Camember” des médias qu’ont l’génie de vous enfumer avec les fumerolles de leurs lanternes magiques.

– Alain JUPPE sera élu Président d’la République !

Ben sûr, comme Hillary CLINTON.

Afficher l'image d'origine

Aujourd’hui vous comprenez mieux, bande de cons, combien j’me foutais d’ la gueule d’Alain JUPPE qui s’était associé à la grande “gagnante” des élections présidentielles américaines… Hillary CLINTON.

C’était le 5 novembre, ouaip.

En plus, une démocrate, autrement dit une socialope, quoi !

Opération de récupération, ZERO, nul, pour un Républicain, qu’y dit être, Alain JUPPE.

Imaginez s’il avait mis la photo d’un autr’ Républicain, comme lui, Donald TRUMP…

Mais il serait le Roi aujourd’hui.

Tandis que, maintenant et pour longtemps, Alain JUPPE, c’est devenu le Roi des nuls.

Nan, j’ai pas écrit… Nan !

Heureusement qu’en France, on dit que, dans le cochon, tout est bon !

A rien vu, a pas compris, s’est complètement trompé et donc, a été TRUMPisé, s’est ridiculisé, votre candidat “présidentiable”, le seul qui soit sérieux… et qui s’ra victorieux !, selon vos inénarrables médias.

Irrécupérables tant ils sont achetés.

Donc “comme y sont” (prononcer “commissions”) déjà achetés, pas la peine d’les acheter.

Déjà vendus, déjà achetés, vos journaux, vos baveux et vos journaleux.

Lapsus Hillary Clinton envers Alain Juppé – Vidéo Ina.fr


/extension/inaextension/design/ogpv3/javascript/selectivizr-min.js

Lapsus Hillary Clinton envers Alain Juppé

07 juin 2011 00min 28s 1962 vues

Pour Hillary Clinton, Alain Juppé est

http://www.ina.fr/video/4475084001038

Moutons de Panurge, moutons de gauche, coutumiers du fait, est-ce que vous allez encore vous ridiculiser en votant pour un Républicain, Alain JUPPE, qui soutenait une Socialope, une vraie salope de Démocrate qu’avait fait financer sa campagne avec des fonds de “salauds-d’fils” d’putes ?, ceux qui vous tuent en France !

Et ceux qui tuent mes potes arabes, qu’y soient chrétiens, athées, homosexuels ou musulmans (tant pis pour eux, mangent pas d’cochonaille ! Savent pas c’qu’y perdent..).

Z’êtes trop nuls, bande de cons.

Afficher l'image d'origine

Le bras d’honneur, c’est pour Véro !

Y comprendra, “la Voix de l’ONU”… qu’a rien vu, pas su, pas pu mais qu’aurait bien voulu.

It’s not good (Iznogoud) !

Bon, y l’a choisi maintenant Jacques CHIRAC, papy JUPPE, pour le soutenir dans sa campagne, en Corrèze.

P’tr’ pass’qu’y l’espère avoir une place dans la même maison de retraite ?