Le Seigneur annonce : – “Vous avez tué deux fois le CHRIST, une première fois physiquement en la personne de Jésus, une seconde fois spirituellement en Le reniant !, que vous soyez chrétien ou d’une autre religion assimilée prétendant L’aimer. En tuant le Christianisme, vous ressuscitez la HAINE et la MORT, c’est à dire la BARBARIE de la race blanche et de la race noire.”

 

Résultat de recherche d'images pour "christianophobie"

“L’Europe redeviendra une terre sauvage envahie par des sauvages qui retrouveront la sauvagerie barbare qu’ils dénoncent, celle de leurs anciens “occupants”.

Nul ne peut occuper inopinément un nid de vipères et venir se plaindre ensuite d’avoir été mordu !

Vous êtes venus d’Asie, d’Afrique et d’Orient pour fuir une misère et des guerres dues à votre incapacité à “vivre ensemble”.

Et vous espérez trouver la paix sur un continent autrefois dévasté par les guerres, continent qui n’a trouvé la paix qu’en trouvant le CHRIST, c’est à dire la “Pax Christi”, un partage de valeurs PACIFIQUES fondées sur le partage fraternel du pain chrétien et la fin des sacrifices humains et animaux.

Adolf HITLER n’était pas chrétien, il ne l’était plus !

Il avait adopté d’autres moeurs et d’autres dieux, une autre religion païenne si ancienne mais si actuelle, fasciné par la plus cruelle et la plus antisémite de toutes les religions monothéistes, l’Islam.

Résultat de recherche d'images pour "hitler culte païen"

– Est-ce la VERITE, oui ou non ?, demande le Seigneur.

Ce qu’est devenu HITLER, le continent européen le redeviendra !

A cause de vous et de votre aveuglement.

Ce sera la revanche des plus forts contre le droit des plus faibles !

Les digues morales sauteront comme elles sautent actuellement contre le droit des pauvres à rester visibles et à VIVRE dignement, dans une dignité qui leur est de plus en plus refusée.

Les autorités de votre monde préfèrent poursuivre les faibles au nom du droit des plus forts à pouvoir disposer des plus faibles, plutôt que de s’attaquer aux plus forts pour protéger les plus faibles qui n’ont pas les moyens de vivre décemment.

Partout en Europe, les pauvres sont pourchassés et traqués et le peu qu’ils reçoivent d’aides publiques devient des raisons supplémentaires de les pousser à mourir, toujours un peu plus vite, toujours un peu plus loin, loin du regard des riches qui ne supportent pas de voir la pauvreté qu’ils ont provoquée autour d’eux VOLONTAIREMENT,

en confisquant aux classes moyennes et au prolétariat :

[sic (?) – Jésus communiste ?

– Oui, puisque Saül, le Juif, dit Saint-Paul, a été le fondateur des premières communautés de partage pour tous les biens spirituels mais aussi pour tous les biens matériels des fidèles, partage qui fut la marque du Christianisme à son origine]

  • leur habitat citadin et mitoyen,

  • leurs salaires fixes devenus des salaires partiels et variables, pluriels et résiduels, pitoyablement et injustifiablement bas par rapport aux richesses du haut patronat,

  • leurs aides sociales qualifiées injustement d’assistanat populaire, donc revendication d’aide dite populiste,

  • accusation injuste motivant l’assassinat des gueux français trop miséreux pour survivre, donc jetés à la rue, cette voie sans issue !,

  • leur cimetière, un cimetière FRANCAIS, le cimetière des Chrétiens français, des baptisés qui ont oublié qu’ils étaient autrefois des Chrétiens.

Résultat de recherche d'images pour "pauvreté abbé pierre"

Ce sont, eux, ces riches, qui trichent et dépensent sans compter pour juste parader dans un cirque avec des clowns blancs, sous les applaudissements d’un Monsieur LOYAL qui se prend pour le “Maître” de ce monde, votre monde.

Cette société du spectacle est dite par vous formidable avec ces vedettes qui se gargarisent de leurs bonnes actions et de leurs concerts de charité dans un entresoi de paillettes et de pique-assiettes abominables dont vous êtes les minables voyeurs et pourvoyeurs.

Ces gens des faux-semblants ne produisent rien, rien que du rêve et leur argent est votre argent, de l’argent confisqué aux pauvres gens, prélevé sur vos impôts et sur vos contributions plus ou moins volontaires.

C’est vous qui entretenez la grande Babylone, la prostituée deux fois millénaire.

Ces marchands de rêves vous vendent de l’air, un air qui est de plus en plus pollué et que avez de plus en plus de mal à respirer.

Qui peut justifier le salaire d’un millier au moins de footballeurs millionnaires et d’acteurs vacataires de luxe dans un univers imaginaire qui est cause de votre cécité et de votre cupidité ?

Résultat de recherche d'images pour "salaires de footballeur millionnaire"

Vous vivez votre vie par procuration et vos rêves vous font croire que vous êtes riches alors que vos “élus” ratés ne cessent de vous endormir pour mieux vous appauvrir et vous faire mourir “heureux”, faussement heureux, dépouillés de tout.

Tous, vous voulez aujourd’hui devenir chanteurs ou acteurs et enchanter un monde où le devenir des paysans est un mouroir, votre mouroir !

Ces paysans qui vous nourrissent sont les agriculteurs que vous méprisez et leur suicide est le miroir de votre société.

Mais, sans paysans, vous n’aurez plus de quoi manger et savoir chanter ne vous servira à rien.

Il n’y aura plus d’espoir.

Seul votre ventre chantera quand il grognera sa faim et votre gorge s’asséchera, car vous aurez soif. Vous aurez épuisé toutes les sources naturelles de vos montagnes, là où elles naissent. Et là où elles naissent, vos sources d’eaux vives, vous mourrez !, empoisonnés par votre mode de vie.

Vous mourrez stupidement devant vos écrans, comme ces vaches qui regardent passer les trains, sans savoir que le prochain convoi est pour elles, un convoi long de wagons scellés et plombés pour les conduire à l’abattoir, pour vous conduire à l’abattoir.

Résultat de recherche d'images pour "vaches conduites à l'abattoir "

Il n’est pas exclu que vos nouveaux Maîtres vous convoitent, comme vous-mêmes convoitez la viande de vos vaches à lait, abattues lorsqu’elles ne sont plus bonnes à produire, lorsqu’elles ne produisent plus assez de lait dans des univers de plus en plus concentrationnaires.

Vous serez traités comme vous laissez être traités vos animaux domestiques, vos animaux d’élevage, dans la même indifférence et avec la même absence de considération !

Sadiques, au nom du slogan “politique”,

  • – le “Vivre Ensemble” -,

vous fermez volontairement les yeux sur l’égorgement d’animaux conscients, d’agneaux innocents, vous qui vous prétendez sages et pratiquez une torture sadique et mortelle sur des agneaux innocents dans des abattoirs sanglants préfigurant le sol de votre pays dans un avenir proche.

Votre tolérance est intéressée, elle qui a engraissé votre “Adversaire” grâce à une taxe imposée sur ce mode d’abattage religieux et cruel, l’abattage “halal”, dans une République qui se dit laïque et démocratique mais verse une contribution nationale pour engrosser la religion de vos ennemis.

Hypocrites !

Résultat de recherche d'images pour "sacrifices animaux islam"

C’est l’argent impur des sacrifices des animaux qui nourrit le sang des victimes humaines, sang versé par cette religion qui prêche la HAINE contre les Chrétiens et les Juifs.

Le Seigneur s’adresse à vous, vous qui me lisez, vous qui Le lisez :

– “Qu’attendez-vous d’un gouvernement de millionnaires qui ont triché et truqué leurs comptes, trompé leurs salariés et leurs associés pour devenir riches, encore plus riches, toujours plus riches ?

Vous n’avez rien à attendre d’eux, pas plus qu’eux n’attendent de vous quelque chose.

Vous êtes juste là pour leur servir d’alibi, l’alibi de l’appauvrissement contre lequel ils prétendent lutter, pour imposer :

  • votre asservissement, de fait, puisque c’est à eux que vous remettez le pouvoir de décider de votre vie, chaque jour qui passe,

  • tous ces jours où tant de “Sans Domicile Fixe” trépassent dans la rue, sans que leurs pauvres vies soient comptées, eux qui ne comptent pour rien dans votre vie et dans la vie de vos riches gouvernants.

– Est-ce bien raisonnable ?

Vous dites ne pas croire en Moi mais vous croyez en des femmes et des hommes qui ne croient en rien, même pas en l’Homme !, encore moins en vous.

L’Humanité n’existe pas pour ces gens-là.

Il y a eux, ceux qui sont comme eux et vivent comme eux,

  • à la rigueur, tant qu’ils s’en servent, leurs serviteurs volontaires, prisonniers de leurs lâches certitudes, leur  servitude volontaire !,

  • et puis, les autres, tous les autres dont vous êtes, et qu’ils appellent le “bétail humain”.

C’est à dire vous, un détail dans cette Humanité qui ne leur ressemble pas, une tache sur le tableau de leurs vies de riches, une tache qu’il leur faut effacer.

Résultat de recherche d'images pour "riches et serviteurs"

Car vous n’êtes rien pour eux.

Il est temps de vous organiser comme si vous n’aviez plus de gouvernement.

Ni de gouvernants.

De toute façon, ce temps arrivera rapidement.

Ils seront tous dépassés par les événements à venir, ceux qui prétendent vous gérer et n’arrivent même pas à gérer un budget national, avec un pays aussi riche que la France.

Ces gens très riches, trop riches, savent que le temps leur est compté.

La France vend des lagons et des îles à des multi-millionnaires et des milliardaires, dépeçant ainsi son immense espace maritime qui en fait encore une puissance mondiale, dans le seul but de faire construire d’énormes cités insulaires où seront abrités les plus riches gens, à l’écart du bétail humain, protégés des révoltes populaires et des migrants hagards, – tous migrants !, mais non pas tous réfugiés chez ces très riches prédateurs, les voleurs de vies humaines.

Les riches gavés d’argent immatériel et gâtés par leur Maître deviennent le premier Adversaire des peuples, à l’image de leur Maître, adversaires des peuples d’ailleurs et d’ici, privant les autres hommes de la jouissance partagée de la terre, à seule fin de pouvoir goûter indéfiniment les plaisirs éphémères d’une vie dépravée dans laquelle ils s’ennuient de plus en plus.

Ce sont ces très riches rentiers, les Banquiers de la Dette Publique et des dettes privées qui dessinent un sentier solitaire sur la mappemonde de l’argent et destinent les peuples européens à la servitude, cet esclavage totalitaire des nouveaux “Soumis”.

Résultat de recherche d'images pour "mappemonde des riches"

Pourtant cette oligarchie planétaire au pouvoir abusif doit tout aux travailleurs précaires grâce à un système punitif qui sanctionne toujours davantage les pauvres d’être pauvres et les fait devenir encore plus pauvres jusqu’à vouloir les faire disparaître de sa vue et dire voir abréger leurs jours de souffrance par une euthanasie collective inévitable, le “Grand Remplacement”.

Car ils s’enrichissent, vos esclavagistes, ces créanciers de la misère étatique, ces usuriers politiques qui vivent sur le dos des jeunes aux boulots précaires, les obligeant à domicilier leurs salaires, ces quelques sous misérables, sur des comptes bancaires qui sont comme des trous sans fond et représentent la Dette publique d’une France reprenant le système des dettes privées.

Combien de banques et d’agents travaillant dans ces banques criminelles ont sur leurs mains le sang des pauvres gens aux rêves sans lendemain, pères de famille et mères de famille se suicidant, emportant avec eux, crime contre nature, leurs enfants, après les avoir tués, pour éviter qu’ils ne deviennent eux-mêmes la proie d’un système glacial et antisocial ?

Il n’y a pire torture pour Moi que d’endurer tous les jours ces cris qui montent vers Moi et Me demandent Justice !

Car il n’y a plus de Justice.

Nulle part.

Sauf pour les riches et vos très riches employeurs, exploiteurs de pauvres gens.

La caste sociale oligarchique s’est refermée dans la défense de ses seuls intérêts et s’est renfermée sur ses secrets bancaires, promettant aux parvenus politiques et aux clowns du monde du spectacle de partager avec elle ses paradis fiscaux et maritimes, ces futures cités insulaires où seuls les riches et leurs esclaves pourront vivre, sans jamais mourir !

Car leur rêve, à eux, à tous ces gens-là, c’est de devenir immortels !

Comme des dieux.

Résultat de recherche d'images pour "immortalité devenir comme des dieux"

Il n’y a plus d’économie réelle.

Les pauvres sont même spoliés du rare pouvoir d’achat qui pourrait leur rester en travaillant dur.

Aujourd’hui, les riches font exploser les prix des produits nécessaires à leur vie, à la vie de tous les jours et de chaque être humain, à cause de leur fortune indécente.

C’est à qui achètera très cher ce qui, autrefois, était vendu dix fois, vingt fois, cinquante fois moins cher sur cette terre dans une compétition du “hors prix” qui rend irréel le coût de chaque chose.

Dans cette compétition de faussaires, où la valeur des biens marchands n’a plus de rapport avec leur valeur réelle,

  • valeur réelle qui était le prix de vente autrefois calculé à partir du vrai coût de fabrication auxquels s’ajoutaient les heures de main-d’oeuvre et le montant des taxes autorisées en France,

les pauvres sont les premiers perdants.

Car les riches raflent tout !, comme des voleurs, des voleurs de vies.

Les riches raflent :

les maisons, les appartements, expulsant et rejetant les pauvres, leurs serviteurs, dans les périphéries des villes de plus en plus lointaines

  • et fortifiées CONTRE les pauvres pour se protéger de leur colère éventuelle.

 

Résultat de recherche d'images pour "riches voleurs"

 

Ils raflent :

les vêtements les mieux confectionnés en France, laissant aux pauvres le “Made in China”,

  • cette fabrication délocalisée qui les prive de travail
  • et les inonde de produits qui ne durent pas.

 

Les riches raflent :

les aubaines et les promotions en tous genres, lorsqu’il s’agit d’acheter en périodes de soldes,

  • puisque l’accès à ces soldes n’est pas réservé aux seuls pauvres, aux revenus les plus modestes, eux qui devraient pouvoir en bénéficier EN PRIORITE,
  • étant pauvres, ces précaires qui travaillent dur et ont moins d’argent que les riches qui les exploitent, 
  • ce qui accentue encore les écarts de fortune.

Ils raflent :

l’argent des pauvres,

grâce aux banques qui s’enrichissent, en punissant les pauvres de ne pas pouvoir payer ce qu’ils pouvaient auparavant payer,

  • quand ils n’étaient pas au chômage,

  • quand ils avaient un travail mieux rémunéré,

  • quand ils étaient protégés par un système de Sécurité Sociale plus avantageux,

  • quand ils pouvaient profiter de retraites bien méritées

  •  et vivre en sécurité, malgré leur “dépendance”physique, dans leurs vieux jours,

  • malgré cette défaillance financière, la dépendance physique, leur vieillesse devenue une déchéance grégaire qui leur fait craindre d’avoir à vendre la maison familiale, celle qu’ils croyaient pouvoir donner à leurs enfants,

  • bien souvent le seul bien qu’ils pouvaient autrefois donner en héritage à leur progéniture.

Résultat de recherche d'images pour "retraites misérables"

Le projet de cette oligarchie régnante ?

  • Dépouiller les pauvres de la terre,

  • les déposséder de leurs biens immobiliers

  • et en faire tous des “migrants”,

  • d’où le refus politique, donc volontaire, de “distinguer”, parmi les migrants, ceux qui sont les demandeurs d’asile de ceux qui sont des émigrés économiques

Si les banques prêtent de moins en moins à des pauvres pour pouvoir leur permettre de construire leur maison ou de se reconstruire une vie,

  • ces mêmes banques volent honteusement, durablement et durement les pauvres, sans jamais avoir pitié des enfants qui subissent cette pauvreté.

Mais ces mêmes banques dont les dettes ont été épongées par les peuples européens se refusent à jouer un rôle économique social.

Ces usuriers spolient les pauvres gens au nom d’une morale qui est :

– moins un débiteur a d’argent, plus il doit rembourser !, ce qui est absurde, irréaliste et dangereux.

Les banques prêtent aux riches à des taux d’intérêts faramineusement bas et défiant toute concurrence, alors que ces riches ont pourtant les moyens de rembourser facilement leurs dettes et pourraient payer aisément des intérêts à des taux au moins classiques,

  • car ces privilégiés, EN VERITE, ne savent plus quoi faire de leur argent ni dans quel domaine financier l’investir “discrètement”.

Cette discrimination intelligente permettrait aux pauvres de rembourser leurs dettes, les intérêts étant calculés sur leurs capacités financières et non plus sur un taux de risque évalué UNILATERALEMENT par des usuriers sans scrupules, leurs banquiers-pirates

  • ces usuriers qui sont prêts à saisir les pauvres biens de pauvres gens exploités qui restent des travailleurs précaires ou des chômeurs qui n’ont plus d’argent,

  • eux dont l’épargne de toute une vie est symbolisée par l’achat d’une maison familiale.

 

Résultat de recherche d'images pour "pauvres volés par les banques"

Quel crime ont commis ces pauvres gens ?

Le crime d’être pauvres dans une société très riche, de plus en riche, gouvernée par des riches pour les riches.

Selon ces riches crapules, il n’y aurait pire crime que le NON REMBOURSEMENT DE LA DETTE.

En son nom, le REMBOURSEMENT DE LA DETTE, que de crimes abominables ont été commis contre les peuples de ce monde, contre votre peuple ?

Alors, qu’au contraire, il faudrait instaurer un système de redistribution de l’argent :

  • fixer autoritairement et UNILATERALEMENT des taux d’intérêts plus élevés quand ils sont payés par des riches qui ne savent pas quoi faire de leur argent,

  • et s’en servir pour alimenter un fonds solidaire au profit des travailleurs précaires et des chômeurs qui n’ont pas choisi de perdre leur travail de plus en plus temporaire.

Mais, au lieu d’intervenir,

  • interventionnisme étatique et économique nécessaire tant l’injustice est criante sur votre terre !

  • et en France principalement,

l’Etat laisse faire et les pauvres se voient obligés, le couteau sur la gorge, de payer d’abord des intérêts à des taux usuriers,

  • avec des PENALITES iniques prélevées UNILATERALEMENT sur leurs maigres salaires ou sur leurs allocations dès que les sous sont virés sur leurs comptes bancaires,

  • par des banquiers usuriers et meurtriers, impitoyables et effroyables d’inhumanité et de cruauté,

  • lesquels n’hésitent pas à prélever INDUMENT et PRIORITAIREMENT des frais de gestion qui n’en sont pas.

Résultat de recherche d'images pour "pauvres volés par les banques"

Car qui gère et organise la misère,

cette misère sociale et économique,

  • sinon les banques ?

Qui donne si peu d’argent aux pauvres, sinon leurs riches employeurs et leurs pendants, leurs interfaces, les très riches banquiers qui les soutiennent et les entretiennent, ces très riches proxénètes de la Dette Publique et de leurs dettes privées ?

Qu’importe si les jeunes aux boulots précaires se retrouvent à faire dodo dans des voitures qui seront saisies et mises à la fourrière, avec des frais exorbitants à payer pour pouvoir les récupérer,

  • des voitures qui sont pourtant et tout à la fois leurs outils de travail et leurs maisons !

Qu’importe si les pères de famille et/ou les mères de famille célibataires n’ont plus rien sur leurs comptes bancaires et ne peuvent plus payer la cantine de leurs enfants, leurs loyers et ses arriérés, en fin de mois ou dès le dixième jour du mois courant,

  • risquant l’expulsion de leur logement

  • et de ne plus avoir l’assurance d’un toit,

  • donc l’assurance de rester en famille,

  • cette stabilité que la France refuse aux parents pauvres, préférant leur prendre leurs enfants pour payer à des familles d’accueil des prestations trois à cinq fois plus plus chères que le loyer qu’ils ne pouvaient plus payer.

Ne serait-ce pas plus intelligent et économiquement raisonnable de maintenir les familles dans leur logement

  • et de payer leur loyer grâce à un fonds solidaire qui coûterait moins cher aux contribuables français
  • que de faire élever les enfants des parents pauvres, honteusement expulsés de leurs logements,  par des familles d’accueil qui n’ont pas le droit d’aimer ces pauvres enfants parce qu’ils ont leurs propres parents dont ils sont injustement privés ?
Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

 

PUNIR DES ENFANTS PAUVRES D’ETRE PAUVRES PARCE QUE LEURS PARENTS SONT PAUVRES,

  • PRENDRE DES ENFANTS A LEURS PARENTS, PARCE QU’ILS SONT PAUVRES

  • C’EST VRAIMENT UNE GRANDE SPECIALITE FRANCAISE.

Le banquier-usurier prend tout, RAFLE TOUT, qu’importe si le “Sans Domicile Fixe”, le “Sans Droits” en France n’a plus que vingt euros sur son RSA à peine viré,

  • un RSA ardemment discuté et disputé avec un Conseil Général de plus en plus aux abois qui doit faire des économies,

  • Conseil Général qui trouve, lui aussi, plus facile de faire des économies, les économies de la misère sur le dos des plus pauvres, plutôt que d’enquiquiner les plus riches !,

  • à l’identique de ce gouvernement des riches, de riches ministres millionnaires qui trouvent plus facile de priver les chômeurs de plus en plus nombreux de leurs allocations,

  • système punitif,

  • plutôt que d’obliger les employeurs à ne pas débaucher si leur entreprise est bénéficiaire.

Non, vous n’avez rien à attendre d’eux, de ces gens-là.

Ils ne sont pas HUMAINS.

Ce ne sont pas eux qui se fâcheront avec les Banquiers et qui chercheront à obtenir d’eux qu’il ne soit plus OBLIGATOIRE de domicilier ses revenus sur un compte bancaire lorsque ces revenus sont inférieurs à deux mille euros par mois.

Or, pour ces riches qui vivent dans l’opulence, une indécence à notre époque, c’est quoi deux mille euros ?

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

Si votre Président actuel, Emmanuel MACRON, veut vous appeler “son peuple”, il le peut, s’il vous aime.

Mais vous aime-t-il ?

Il n’est pas interdit d’aimer son peuple si le possessif est un possessif d’affection, non de possession.

Mais, dans ce cas, il faudra prouver, lui qui a été banquier de profession, il lui faudra prouver qu’il peut affronter les banques et commencer par libérer son peuple du poids de ses dettes privées, en le libérant du poids de l’USURE bancaire.

Il est INIQUE de faire payer aux pauvres leur pauvreté.

Si Emmanuel MACRON veut LIBERER la France de sa Dette Publique,

  • le peut-il et le veut-il ?

il doit commencer par libérer le peuple de ses dettes privées, en le LIBERANT de l’USURE bancaire.

Ainsi l’homme sera-t-il jugé sur ses actes !

Votre Président pourra alors vous redonner du pouvoir d’achat, et, en premier lieu, le pouvoir de gérer votre argent comme bon vous semble,

  • non pas pour vous faire voler votre argent par des banques délinquantes aux taux d’intérêts incendiaires,

mais pour donner du pouvoir d’achat au peuple de France en lui permettant de choisir comment utiliser son argent

  • plutôt que de voir s’évanouir son maigre argent, avant même d’avoir pu l’utiliser, dans des frais bancaires arbitraires et exorbitants.

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

Dans vos sociétés anciennes, l’homme gagnait de l’argent pour vivre.

C’était le prix du travail, de la dignité humaine, un salaire pour vivre décemment !

Aujourd’hui l’homme vit pour gagner insuffisamment d’argent, de l’argent, si peu d’argent, qui lui est injustement pris, VOLE par les banques, à peine cet argent a-t-il été viré sur un compte bancaire dont la domiciliation reste OBLIGATOIRE.

A quoi sert-il de travailler si vous ne pouvez pas vivre avec le salaire de votre travail ?

L’homme ne vit pas que pour gagner de l’argent, surtout s’il ne peut pas vivre avec si peu d’argent.

L’homme vit pour vivre DIGNEMENT c’est à dire LIBREMENT.

Pas pour subir l’INJUSTICE et la MISERE qui découle de l’EXPLOITATION des PAUVRES, comme coule le sang des pauvres dans le monde entier.

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

“IMMIGRATION ETROITEMENT FILTREE

EXPULSION IMMEDIATE DES IMMIGRES INDESIRABLES” – De l’Abbé Pierre

Malheur à vous, les riches !

Car la grande crise arrive.

Et vous n’aurez pas le temps de regagner vos abris que vous serez déjà pris.

Ne me dites pas que vous serez surpris !

Je vous aurais prévenus.

Et toi, Pape François, à qui il t’est injustement reproché de t’attaquer à la pauvreté dans ce monde, rappelle-toi la prière d’origine chrétienne !

REMETS-NOUS NOS DETTES

  • COMME NOUS LES REMETTONS

  • A CEUX QUI NOUS SONT DEBITEURS !”

  • et non pas :

– “Pardonne-nous nos offenses comme nous les pardonnons à ceux qui nous ont offensés !”

Combien il vous est plus facile de pardonner des fautes théoriques, des “offenses”, à vous qui êtes avares et si peu généreux, même avec les vôtres, surtout avec les vôtres !

  • Et combien difficile est-ce pour vous, les Catholiques et les Protestants, de remettre des DETTES, vos DETTES ?

De donner MATERIELLEMENT et PHYSIQUEMENT de votre ARGENT !

Image associée

Je veux que les banquiers qui se disent CHRETIENS récitent le “Notre Père”,

  • cette prière que Je vous ai laissée,

  • l’unique prière que je vous ai confiée comme témoignage de Ma et de votre filiation divine,

telle qu’elle a été apprise et reprise par les premiers Chrétiens dans cette version latine que vous avez supprimée.

Parce que vous saviez qu’en prononçant ces paroles, issues de Ma Parole, vous vous condamniez vous-mêmes !

  • REMETS-NOUS NOS DETTES
  • COMME NOUS LES REMETTONS  A CEUX QUI NOUS SONT DEBITEURS !

Nul ne peut se dire chrétien s’il ne remet pas ses dettes à son prochain.

Inutile qu’il me prie, celui qui veut Me demander d’être libéré de sa dette de sang, son péché !

Votre péché, dans ce monde, c’est le péché d’argent.

Vos fortunes atteignent des montants absurdes et, parce que vous ne savez pas quoi faire de votre argent, c’est à qui paiera très cher des produits de consommation et des biens immobiliers qui n’auraient jamais dû être vendus à des prix si élevés.

Vous, les riches, êtes responsables de cette économie “hors-sol”, du décrochage des prix basés non pas sur leur coût de production réel, mais sur vos capacités financières devenues démentielles.

Malheur à vous, les riches, qui achevez de rendre pauvres ceux qui ne peuvent plus  acheter de quoi vivre et ne peuvent pas s’aligner sur cette compétition morbide,

  • eux, les plus pauvres, qui n’ont plus les moyens de se loger et de se nourrir décemment, A CAUSE DE VOUS !

Ne Me priez plus, Moi, le CHRIST, tant que vous n’aurez pas récité correctement le “Notre Père” dans Ma formule d’origine !

Non, ce n’est pas une formule magique.

Mais ne tentez pas Votre Seigneur !

– Car Je suis Vivant, dit le Seigneur, et Je détruirais vos fortunes qui ne sont que des châteaux de cartes.

Vous vous souviendrez de l’année 2018 et de Ma colère !

Résultat de recherche d'images pour "prendre les enfants aux familles pauvres france abbé pierre"

_________________________________________________________________

Prière de l’Eglise Catholique Romaine à l’origine :

Le « Notre Père » en latin

Pater noster, qui es in coelis,
Sanctificetur no­men tuum,
Adveniat regnum tuum,
Fiat vo­luntas tua, sicut in cae­lo et in terra.

Panem nostrum quotidianum da nobis hodie.
Et dimit­te nobis debita nostra,
sicut et nos dimittimus debitoribus nostris.
Et ne nos inducas in tentatio­nem.
Sed libera nos a malo.

Amen

_________________________________________________________________________

http://chantaldupille.over-blog.com/page/23

Le SEUL AVENIR POSSIBLE :

  • EFFACER LA DETTE ET LES DETTES DU PEUPLE DE FRANCE !

Résultat de recherche d'images pour "jésus chassant les banquiers"
Advertisements

Du Général De GAULLE : – “”Je veux, j’exige et j’ORDONNE !” n’est pas digne d’un monarque, ni encore moins d’un élu républicain. Le gouvernement par ordonnances n’est légitime qu’en cas de crise grave, par exemple, dans l’après-guerre. Sommes-nous en guerre contre le peuple de France, oui ou non ?”

Résultat de recherche d'images pour "gouvernement par ordonnances"

A cette époque, j’ordonnais dans l’intérêt du peuple français, pas contre mon propre peuple et sa volonté souveraine, déclare le Général De GAULLE.

Lorsque j’ai gouverné par ordonnances, c’était après-guerre. Pour exemple simple, l’ordonnance du 2 février 1945 sur l’enfance délinquante a été promulguée pour protéger les mineurs et leur permettre d’avoir une justice d’exception qui se justifiait alors par le grand nombre d’orphelins, grand nombre d’enfants à la rue, de familles sans logement, conséquences dramatiques de la Seconde Guerre Mondiale.

Le Général ajoute, presque cynique mais surtout triste :

– Rassurez-vous, la Troisième Guerre Mondiale ne laissera pas grand-monde à la rue, sauf des cadavres d’humains et d’animaux, tous traités de la même manière. L’homme-animal sera redevenu ce qu’il est !

Après la guerre, en 1945, la misère était telle qu’il fallait rétablir des règles de fonctionnement étatique républicaines, et non erratiques comme aujourd’hui, pour créer une cohésion sociale. Là où le chaos avait régné, il faut, il fallait faire régner l’ordre, un ordre non dictatorial.

Or aujourd’hui, en France, ce n’est pas la guerre.

Ou alors, c’est une guerre menée contre les peuples de l’Europe, contre les nations européennes, contre la France.

Au lieu de combattre la misère, la misère est devenue une arme entre les mains d’une oligarchie toute-puissante, ayant pouvoir de vie et de mort sur les plus pauvres et les plus faibles d’entre vous.

Résultat de recherche d'images pour "guerre contre la misère"

Oui, cette oligarchie financière et bancaire a tout pouvoir sur le peuple de France, en particulier à cause de l’obligation de domicilier ses revenus sur un compte bancaire, ce qui “autorise” les banques à user et abuser de leur pouvoir punitif et…. favorise les traitements d’exception devenus légaux mais totalement, du mot “totalitaire”, immoraux, contre les “résistants” et les pauvres gens, pauvres gens si bien-nommés “précaires”, volontairement maintenus dans cet état de précarité par les plus riches, ceux qui ont des dentiers car ils sont les rentiers de la Dette publique et qu’ils peuvent s’acheter le sourire de façade qui ne quitte jamais leur visage même devant l’horreur économique de ce monde, leur monde !

Un monde immonde.

L’oisiveté de ces rentiers est la plus redoutable des armes chez ces gens riches dénués de tous scrupules et capables de tout, du pire surtout. Ils sont le crépuscule annonçant la terrible nuit d’une guerre totalitaire.

Etre pauvre, aujourd’hui, en France, c’est pire qu’en temps de guerre.

C’est être maudit, désigné à la vindicte populaire comme un fainéant alors que tout a été fait justement pour supprimer les emplois industriels, commerciaux et agricoles.

Le chômage NATIONAL a été voulu contre le peuple de France pour briser sa résistance.

Le politique doit penser l’avenir.

Il ne doit pas le subir !

L’élu politique qui parle et part du principe de réalité pour ne rien vouloir changer est un pétainiste.

C’est celui qui abdique avant même d’avoir tenté de gagner la guerre. Vaincu, sans se battre, quel déshonneur !

Il est du devoir de l’homme politique de protéger le peuple qui l’a ELU, son peuple, lui, et pas un autre.

Résultat de recherche d'images pour "pétainiste"

[Oui, image choisie avec le ou sur commande du Général De GAULLE]

Et son devoir, le devoir de l’Elu est de combattre la corruption, cette pollution des esprits qui tue bien plus de gens en France que la pollution atmosphérique qui préoccupe vos “bobos” de gauche.

Or la seule solution pour combattre la corruption est d’appauvrir les riches.

L’argent est devenu le nerf de cette guerre menée contre le peuple de France.

Il ne s’agit pas de morale catholique ou autre, mais de bon sens !

Trop d’argent nuit au bon fonctionnement des institutions car l’homme n’est pas un saint.

Il est incapable de résister à l’appel du dollar qui tue des vies dans d’autres pays et en France.

L’élu politique de France est l’un des plus corrompus d’Europe, sinon du monde. Il est incapable de résister aux cris des pétrodollars qui coulent à flots comme le pétrole noir qui jaillit des terres d’Arabie, la source de tous les maux de l’Occident chrétien.

Les comptes off-shore se multiplient comme les puits de pétrole et les forages de gaz de schiste tandis que les petites gens doivent s’expliquer sur le versement de liquidités de plus en plus chiches sur leur compte bancaire, gestion “privée” les privant même de leur droit de choisir comment utiliser leurs économies ou d’établir un ordre de grandeur dans des dépenses dites toutes prioritaires, gestion bancaire devenue un outil d’oppression du peuple par des banques dévoyées au service des voyous de la République.

Les banques sont au service des créanciers et des “fonds vautours”.

La première liberté à redonner au peuple est donc celle de choisir ou non d’ouvrir un compte bancaire pour y domicilier qui, son salaire, qui ses aides sociales, qui, ses rentes.

Ainsi se termineront d’eux-mêmes les plus graves abus bancaires qui appauvrissent principalement nos concitoyens, à coups d’agios, de commissions d’intervention et que sais-je encore !

Résultat de recherche d'images pour "banques voleuses"

Les banques ne gèrent pas les comptes. Elles grèvent les petits salaires, les chargent de pénalités insupportables et étouffent les Français sous leur poids économique astronomique. Le rapport de forces est par trop inégal.

Les banques vident et vampirisent, aspirent les petites économies des plus modestes pour les soumettre à un système totalitaire qui est le leur, un système GLOBALitaire au service d’une oligarchie mondialiste qui se paie le LUXE de faire des leçons de morale à un peuple français en souffrance, le réprimandant sans cesse contre ses réticences à ne pas vouloir recevoir ses futurs assassins.

Le peuple n’a même plus le droit de se protéger lui-même alors que l’Etat français est défaillant dans sa protection du territoire, incapable d’assurer la sécurité du pays et des citoyens français, par manque de moyens budgétaires et de ressources humaines.

C’est l’argent aujourd’hui qui décide de tout.

Quand une banque en vient à vider le compte bancaire d’une étudiante handicapée, comme ce fut récemment le cas, parce que l’étudiante avait rappelé que son compte était clôturé depuis 2011 et que cette jeune fille se plaignait des prélèvements injustifiés subis sur ce compte non encore clôturé malgré ses différentes lettres recommandées, ce fut un braquage commercial, du vol à petite échelle mais dont on se doute bien qu’il doit se répéter à grande échelle, ce mauvais genre de vidage d’un petit compte par une banque scélérate qui a pignon sur rue.

presse7210423638639687285_n

Quand une banque en vient à vider le compte bancaire d’une étudiante handicapée, comme ce fut récemment le cas, parce que l’étudiante avait rappelé que son compte était clôturé depuis 2011 et que cette jeune fille se plaignait des prélèvements injustifiés subis sur ce compte non encore clôturé malgré ses différentes lettres recommandées, ce fut un braquage commercial, du vol à petite échelle mais dont on se doute bien qu’il doit se répéter à grande échelle, ce mauvais genre de vidage d’un petit compte par une banque scélérate qui a pignon sur rue.

Le Crédit Agricole a prélevé directement tout l’argent qui restait, un peu plus d’une centaine d’euros, sur le compte bancaire de cette jeune personne que la banque savait être handicapée, au lieu de rembourser à l’étudiante, comme elle le lui réclamait, les sommes indûment prélevées au titre de la nouvelle pénalité inventée grâce à l’inactivité de votre “commissionnaire” Pierre MOSCOVICI en 2014, au titre de la loi ECKERT, pour sanctionner les plus pauvres comme les SDF, la pénalité dite de “compte inactif”.

Faire payer l’inactivité, alors qu’au contraire, d’habitude un commerçant ne peut faire payer que ce qu’il a fait, ses “actions”, c’est incroyable, non ? Si la Banque n’agit pas pour un client, rien ne doit être payé par ce client. C’est du bon sens ! A quand le repas dû au restaurateur qui ne vous l’aura pas préparé ?

Image associée

Rendez-vous compte, bonnes gens, que les banques ont réussi à vous faire payer même le travail qu’elles ne font pas pour vous ! 

Grâce à une loi d’Etat.

Evidemment que le compte de la jeune étudiante était inactif puisqu’il aurait dû être clôturé depuis 2011 ! et qu’elle ne l’utilisait plus, du fait du décès de son parrain, celui qui approvisionnait ce compte depuis l’âge de ses quatre ans. Et si un décès, ce n’est pas un cas de force majeure, signalé à la banque, alors qu’est-ce qu’un cas de force majeure ? Ne rien faire, peut-être… comme cette banque et faire payer son inactivité à la jeune étudiante handicapée.

Par conséquent cette enfant devenue étudiante ne pouvait pas récupérer l’argent qui restait sur son compte, au décès de son parrain, malgré ses demandes répétées.

Et si cinq euros représentent de quoi manger sur une semaine, c’est à dire la possibilité de se nourrir avec une baguette de pain chaque jour et un peu de Nutella tartiné sur un morceau de cette baguette, – pâte indigeste, la Nutella, que je déconseille vivement ! -, alors imaginez ce que représentent plus de cent euros pour cette jeune étudiante qui devait payer ses frais d’inscription à l’Université de son choix.

Le Crédit Agricole a calculé factieusement :

[Non pas facétieusement !, mais “factieusement”, adverbe tiré du substantif “factieux”]

  • au centime d’euro près, le montant de pénalités achevant de spolier définitivement l’étudiante handicapée. Les cent euros ont servi à payer ce montant fallacieux ajout de pénalités supplémentaires, montant ajusté à celui du solde du compte pour ne pas avoir à rembourser même un centime d’euro à l’étudiante handicapée, sans donner aucunement droit à sa juste demande de remboursement.

Cette banque détestable qui vole les personnes handicapées sait fort bien que cette étudiante n’aura jamais les moyens financiers d’engager un procès contre elle pour cent euros.

Résultat de recherche d'images pour "crédit agricole humour"

Si cette étudiante s’était appelée Nadine de ROTHSCHILD, qui d’entre vous pourraient douter qu’elle n’aurait  pu obtenir le remboursement du montant des pénalités indûment prélevées pendant six ans sur son ancien compte bancaire au Crédit Agricole ainsi que le virement du solde de son ancien compte sur son nouveau compte bancaire ?

La question qui se pose est de savoir combien de personnes handicapées et/ou vulnérables se font ainsi racketter par le Crédit Agricole ?

La question qui se pose est de connaître le nombre de paysans volés par cette banque dite rurale et honnête.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières !, d’argent, des rivières d’affaires dans lesquelles se noient les victimes de ces abus bancaires à répétition.

Qui contrôle quoi ?

Et qui contrôle qui ?

Le secteur bancaire contrôle tout.

C’est une certitude absolue.

La preuve, les Français ont élu à la tête de la France, un banquier.

Résultat de recherche d'images pour "abus bancaires"

C’est une première en France !

Après l’élection de Georges POMPIDOU dont peu se souviennent encore qu’il fut lui aussi banquier, ancien directeur général de la Banque Rothschild et aussi fin lettré que le banquier Emmanuel MACRON.

Je suis très sensible au sort des personnes handicapées, comme vous devez déjà le savoir.

Et je félicite le président de la république, votre président de la république, Emmanuel MACRON, de s’en préoccuper et d’avoir osé s’afficher publiquement et sportivement en fauteuil roulant. Il s’est “rabaissé” jusqu’à vouloir prendre la place d’un handicapé moteur.

C’était plus que symbolique et la manière dont les médias français ont traité sa prestation courageuse est symbolique de l’ambiance cynique de ce milieu médiatique des “médiocres”. Ce cynisme est révoltant pour les personnes handicapées.

Lorsque des sociétés privées nuisent au bon fonctionnement de la société publique, l’Etat ne peut pas rester passif et doit sévir sévèrement.

[La racine de “sévir” et de “sévère” n’est pas la même car le Général n’aime pas les répétitions, sauf pléonasmes volontaires pour provoquer un effet de style. Et pour le Général lui-même écrivain, cette facilité est un “effet de manches” comme les avocats agitant leurs mains pour ne rien dire. Je vous renvoie à l’étymologie de ces deux mots “sévir” et “sévère”]

Il est inadmissible que les banques qui ont obtenu l’obligation inconcevable et aliénante de faire domicilier les revenus des Français dans des agences qui sont privées,

– devant donc être déclarées d’utilité publique puisqu’elles gèrent le patrimoine fiduciaire des Français , sinon elles n’auraient pas pu obtenir cet avantage exclusif et considérable de l’obligation de faire domicilier les revenus des Français sur un compte bancaire -,

il est inadmissible que ses banques soient devenues les premières causes de l’appauvrissement des ménages français et un frein essentiel à la croissance des ménages français.

Résultat de recherche d'images pour "crédit agricole humour"

Pourquoi la France a-t-elle cédé aux banques pareil privilège exorbitant, sans se donner les moyens réels de contrôler leur activité financière et avec la complicité passive d’une Banque de France devenue leur caution “morale” ?

C’est tout à fait anormal.

La corruption prend son départ dans la gestion des comptes bancaires français.

Une gestion calamiteuse !

Une gestion, pour tout dire, odieuse !

Qui tue des gens en France, plus sûrement que ne le ferait le cancer.

S’il y a bien un domaine où il faudrait “ordonner” et “co-ordonner”, c’est le domaine bancaire.

Sinon il ne servira à rien d’ordonner dans l’avenir de détruire le tissu social pour “libérer” les bonnes volontés, langage “néo-cons” [sic] des abrutis qui prennent les Français pour des demeurés !, novlangues de technocrates ploutocrates qui n’ont jamais réellement travaillé ailleurs que dans un bureau cossu et fessu.

Françaises, Français, vous avez élu à la tête de votre pays un banquier.

S’il y a bien un domaine qui est de son domaine de compétences, ce sont les finances et la Banque.

Par conséquent, plutôt que de s’attaquer au Code du Travail, lui qui n’en connaît que les aspects rébarbatifs, tels que ceux décrits par les copains de la bande des coquins qui dirigent actuellement la France des nouveaux barbares, j’invite vivement votre Président de la République à s’attaquer au Code Général des Impôts avant que les Français ne choisissent de le faire à sa place.

Qu’Emmanuel MACRON daigne se souvenir ce qui fut cause de la Révolution française, l’inégalité fiscale, les injustices sociales et leurs exceptions de classes !

S’il ne veut pas mourir prématurément.

S’il y a bien un domaine dans lequel Emmanuel MACRON excelle et règne en maître, sinon en seigneur, c’est bien celui des finances et des banques, d’une banque, la banque ROTHSCHILD.

Résultat de recherche d'images pour "rothschild humour"

Emmanuel MACRON doit prouver très rapidement aux Français son indépendance politique vis à vis des banques et sa probité personnelle, sans clientélisme, en préparant sa réforme fiscale, la VRAIE, pas celle voulue par les copains de la bande de coquins.

Alors le président de la république, libéré de ses liens graveleux, pourra endosser pleinement l’habit de défenseur des libertés publiques.

Sinon, comment lui-même entravé par ses relations privées et gavé d’argent comme une oie est gavée avant Noël pour finir sur l’autel des fêtes populaires, la tête coupée, comment pourrait-il se dire libre, Emmanuel MACRON ?

Et si votre président de la république n’est pas libre, comment pourrait-il libérer votre patrie, la France ?

Je mets au défi Emmanuel MACRON de faire une révolution fiscale JUSTE, avant que le peuple de France “ne l’impose” !

Et l’impôt du sang est toujours plus lourd à payer pour les riches sourds aux cris des pauvres gens que l’ISF tant décriée dans ces milieux de rentiers oisifs et nocifs.

Il faut lever les impôts des riches, non pas les leur enlever !, pour sauver la France.

Avant qu’il ne soit trop tard !

Si Emmanuel MACRON devient le Président des Français, et non pas le représentant commercial de la Banque Rothschid, le VRP des plus riches triquards, je lui prédis, moi, le Général De GAULLE, un avenir inattendu.

Enfin, pas tant “inattendu” que ça !, pour le jeune homme qu’il fut !

Ah moins que vous ne préfériez jouer les VRP de la Banque Rothschild, jeune homme ?

Auquel cas, je ne pourrais plus rien faire pour vous.

Résultat de recherche d'images pour "rothschild humour"

Et j’espère, en ce cas, un cas désespéré, que Bruno LE MAIRE saura reprendre à temps sa liberté, avant la grande révolution, celle de votre siècle, quand tous les peuples s’uniront pour s’affranchir du joug de cette oligarchie financière.

Alors vous pleurerez, vous, les élus politiques et autres potentats locaux sur vos privilèges disparus.

L’argent ne se mange pas, ni ne se boit.

Avoir des comptes bancaires, offshore ou pas, peu importe !

Ce qui est important, c’est l’usage que vous faites de votre argent.

Aujourd’hui, dès aujourd’hui, et non pas demain.

Car demain, il sera trop tard.

Il est déjà trop tard !

Donnez, donnez pour irriguer les terres de France.

Sinon vous mourrez.

Non pas comme moi qui suis déjà mort, mais VIVANT !

Vous mourrez, DEFINITIVEMENT.

Et cette mort-là, vous ne la souhaiteriez pas à vos pires ennemis !

Pourtant, vous arrivez à la souhaiter pour vous-mêmes, gens qui vous prenez pour des aristocrates sans vouloir payer l’impôt du sang à votre pays.

Celui qui a peur de mourir n’a jamais vécu.

On ne meurt pas quand on a connu la vie !

La VRAIE Vie.

Vous devrez choisir, Monsieur le Président de la République, entre l’honneur et le déshonneur.

Résultat de recherche d'images pour "honneur de gaulle"

Et il vous reste peu de temps pour choisir.

« Il y a une societé entre le petit oyseau qu’on nomme le roytelet, et le crocodile ; le roytelet sert de sentinelle à ce grand animal, » 

[Montaigne, II, 195]

La question qui se pose est :

– Qui est le crocodile ?

Le roitelet étant celui qui veut, ordonne et exige, à défaut de pouvoir obtenir par la persuasion, il cherche à pouvoir obtenir par la force le “pouvoir” sur le peuple.

Une force illégitime ayant pour cadre l’application de la loi du plus fort dans un monde économique sauvage, car non régulé.

Ne vous moquez pas des sauvages !

Vous en êtes.

Imposer la dérégulation, c’est vouloir vivre dans un monde de sauvages.

Résultat de recherche d'images pour "attaques de crocodiles"