De Gonzague SAINT BRIS : – “Il faut choisir sa culture comme on choisit son histoire et ses historiens. Il faut choisir entre les historiens de papier, les historiens du rien, qui n’ont rien à raconter, et les historiens de coeur, ceux qui font l’histoire parce qu’ils la vivent ! Et bien moi, j’ai choisi. J’ai choisi des historiens de coeur pour raconter l’Histoire de France, mon histoire à moi et la vôtre aussi.”

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gonzague saint bris michael jackson"

Etre vivant, c’est avoir son coeur qui bat.

C’est la différence entre le vivant et le mort.

Et celui dont le coeur s’est arrêté de battre est celui qui ne se bat plus ou pas pour son histoire, l’Histoire de France.

Les vaincus sont morts.

L’Histoire de France appartient aux “vain-coeurs”, à mes amis, Stéphane BERN et Lorant DEUSTCH.

Résultat de recherche d'images pour "stéphane bern gonzague saint bris"

Stéphane Bern: “Il faut sauver nos trésors nationaux”

Par Adélaïde de Clermont-Tonnerre, publié le , mis à jour

Les cimetières sont pleins de vos histoires sans destin et sans dessein, de ces histoires sans destin national et sans dessein chrétien, à vous, historiens des chimères et des serpillières.

Il n’y a plus de Grand Dessein et vos petits dessins qui ricanent des grands hommes reflètent votre incapacité actuelle de soi-disant intellectuels français à comprendre ce qui fait l’exception, parce qu’exceptionnel. Un destin exceptionnel est celui qui sort de l’ordinaire, un sort réservé au commun des mortels, un commun, comme ces lieux communs dont vous êtes juste les latrines publiques, vous, les journalistes.

_______________________________________________________________________________

[Gonzague SAINT BRIS fait allusion à l’article paru dans l’Obs, le 29 octobre 2017, sur une nouvelle BD qui racontera une histoire de France désacralisée, sans récit historique national, “humanisant” Jeanne d’Arc et ridiculisant les “figures héroïques”, au nom du mondialisme d’Interpole et des marchands interlopes de la planète sans tête.

L’historien de service, Sylvain VENAYRE, d’une rare suffisance à la hauteur de sa médiocrité revancharde, le rend trop vénère, lui, Gonzague SAINT BRIS. Cet écrivaillon prétentieux, ce mouchard qui l’énerve, ose s’attaquer méchamment et vilainement à ses amis historiens, Lorant DEUTSCH et Stéphane BERN, eux dont l’alacrité et la vivacité d’esprit ne peuvent que heurter la finitude pétocharde de l’imbécile heureux, Sylvain VENAYRE.

http://bibliobs.nouvelobs.com/bd/20171025.OBS6509/histoire-dessinee-de-la-france-arretons-de-reciter-le-roman-national-comme-un-catechisme.html%5D

Résultat de recherche d'images pour "lorant deutsch metronome"

__________________________________________________________________________________

Il est heureux, l’imbécile, l’historien de rien convaincu d’avoir raison, la raison facile, parce qu’il s’est rangé du côté de la majorité moutonnière et pétrolière, dans une parfaite similitude radicale et raciale, celle de la soumission et de l’obéissance au diktat affairiste et agenouilliste.

L’oeuvre de Georges SOROS est à l’oeuvre dans cette affligeante absence de l’Histoire de l’Homme dans notre histoire, l’Histoire de France.

Ce “a-” privatif de “l’a-cculturation” à l’histoire du monde, de l’accommodation déraisonnable à toutes les raisons qui sont contraires à la Raison, nous privent de notre histoire à nous, l’Histoire de France, pour nous mettre à genoux devant l’histoire d’autres peuples sans histoire.

L’histoire du plus grand nombre est sans dénominateur commun avec l’Histoire de France.

Un historien avec papiers, des papelards, des diplômes, n’est rien sans la foi qui traverse les siècles, l’Esprit qui donne sens à l’Histoire de l’Homme, à Son incarnation.

Il y a des lieux, des corps, où souffle l’Esprit et des universités où règne le néant, le vide total et absolu de la vanité humaine.

Une nouille agenouillée, parce qu’elle mouille son froc devant un envahisseur, quelqu’il soit, n’est et ne sera jamais rien d’autre qu’un Gribouille qui se jette à l’eau par crainte de la pluie, un “collabo”, quoi, me demande encore d’écrire Gonzague SAINT BRIS.

Les vrais résistants d’aujourd’hui sont ceux qui “sauve-gardent” nos monuments historiques et notre histoire des hommes, l’Histoire de l’Homme en France.

Résultat de recherche d'images pour "lorant deutsch metronome"

Les autres sont les lèche-culs d’un système négationniste et reproductiviste, les lèche-bottes d’un conformisme mondialiste et absolutiste, celui de la crétinerie “sorosienne”.

[Adjectif inspiré par “SOROS”, comme le multimilliardaire Georges SOROS]

C’est la culture du degré zéro, comme “ground zero” du 9/11, cette inculture qui nie toute différence entre les cultures et renie ses origines civilisationnelles, en accueillant ses destructeurs et envahisseurs à bras ouverts et genoux pliés.

Le “Ground Zero”, mémorial du 9/11, le pire attentat commis sur le sol des Etats-Unis à New-York, signifie qu’il ne s’est rien passé, un “zéro” de l’histoire à ne pas raconter, l’inversion du pire.

Cette “interdiction de dire” prétend être le contraire, parfaite inversion des valeurs, au nom de l’invention d’une réconciliation avec l’ennemi, un ennemi sanguinaire qui veut la mort de la civilisation américaine. Pour les ISLAMistes, la civilisation américaine est  celle du “Grand Satan”, alors que ce sont eux, cruels et fourbes qui tuent abominablement leurs adversaires.

Résultat de recherche d'images pour "ground zero memorial"

Un peu comme si les Alliés, pendant la Seconde Guerre Mondiale, avaient décidé d’honorer la Chancellerie du Reich et construit un mémorial sur le site du “Führerbunker”. Le tombeau d’HITLER, un “Ground Zero”, serait devenu alors un lieu de pèlerinage pour les victimes de la Shoah, volonté inavouée des Mondialistes de commémorer le nazisme et ses crimes.

Il est dommage que ma nouvelle “assistante” n’ait pas trouvé le temps d’écrire à ma demande cet article, ce temps dans lequel je ne suis plus, donc ce temps que je n’ai plus non plus et que je ne peux lui donner si elle ne l’a pas non plus.

[Effectivement je comprends mieux l’urgence de publier cet article, après l’attentat survenu à New-York le 31 octobre 2017. Mais j’ai choisi de publier d’abord l’article commandé par le Seigneur : – “Arrêtez de tuer !” appelant à la conversion des Jihadistes, puis de travailler ensuite sur l’article de Gonzague SAINT BRIS. En fait les deux articles se recoupaient, ce que j’ignorais. Je redonne la parole à Gonzague SAINT BRIS]

Parce que je voulais vous parler de l’aristocratie, ce terme qui signifie “le meilleur”, le meilleur de l’homme, ce qui manque aujourd’hui aux hommes de France.

_______________________________________________________________________________

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Aristocratie.htm

Aristocratie

[Définition de l’aristocratie


Etymologie : du grec aristos, meilleur, excellent, et kratos, le pouvoir, l’autorité.

Etymologiquement, l’aristocratie est une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir souverain est exercé par les meilleurs, les plus méritants, les plus aptes. Ce peut être une caste, une famille ou quelques individus.

Montesquieu, gardant le sens étymologique, a fait sienne la définition qu’en donne Aristote : “Le gouvernement d’un petit nombre d’hommes ou de plusieurs et non d’un seul, s’appelle aristocratie, soit parce que l’autorité est entre les mains des meilleurs gens de bien, soit parce qu’ils en usent pour le plus grand bien de l’État et de tous les membres de la société.” (La politique, livre III).

Etant fondée sur le mérite et l’aptitude à diriger, l’aristocratie ne doit pas être confondue avec la noblesse qui est fondée sur la naissance. Cependant depuis la Révolution française, l’usage courant tend à confondre les deux termes (“Les aristocrates à la lanterne !”). Ainsi, le mot “aristocratie” désigne une classe sociale privilégiée, exerçant le pouvoir de manière héréditaire afin de préserver ses titres, ses privilèges et son patrimoine.

Selon l’origine de son pouvoir, on parle d’aristocratie “guerrière”, d’aristocratie “foncière” (propriété terrienne), d’aristocratie financière…

Les aristocraties, au sens premier, se sont développées dans la Grèce antique. En France, l’aristocratie s’est formée au Haut Moyen Age à partir de la caste des guerriers. A Venise, elle était issue de riches familles marchandes. Après la Révolution française, le Directoire fut une tentative d’instaurer un régime aristocratique (cinq directeurs et suffrage censitaire).

Par extension, le mot aristocratie désigne aussi cette classe (noblesse, nomenklatura) ou plus généralement une élite dans un domaine quelconque.]

_____________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "stéphane bern gonzague saint bris"

Etre un aristocrate, c’est être le “meilleur”.

Contrairement à ce qui a été développé par vos médiocres historiens du contre-récit révolutionnaire, les Aristocrates n’étaient pas une caste financière.

Ce n’était pas les plus riches, c’était les plus courageux.

Ils n’étaient pas valeureux en espèces sonnantes et trébuchantes mais valeureux par leur bravoure qui les rendait vainqueurs, jamais vaincus, eux qui ne se rendaient jamais au contraire des Bourgeois de la ville de Calais, se présentant la corde au cou et livrant les clefs de leur ville sur un coussin à l’ennemi venu les envahir.

Des Bourgeois de Calais, la France en est pleine !

Rappelez-vous que la Caste des Guerriers est devenue, en France, la classe aristocratique.

Résultat de recherche d'images pour "un guerrier croisé"

Or, qu’est-ce qu’un guerrier ?

C’est un homme exceptionnel capable de se battre pour protéger son peuple et les terres sur lesquelles vivent lui et son peuple.

L’aristocratie ne payait pas d’impôts, sauf l’impôt du sang en ces troubles temps de guerre.

Cet impôt du sang était dû à la France et au peuple de France par des Seigneurs qui doivent être prêts à se sacrifier, à mourir pour leur peuple.

Est-ce encore le cas aujourd’hui ?

Combien de vos élus sont prêts à se sacrifier et à mourir pour vous, Françaises, Français, eux qui ont déjà tout vendu et sont prêts à vendre les Tours de Notre-Dame et la Tour Eiffel, en échange d’un virement de quelques millions de pétrodolars sur un compte off-shore ouvert dans un paradis fiscal pour y couler des jours heureux, loin des terres françaises qu’ils ont déjà bradées ?

Ils ne sont pas attachés à la France.

Ils n’ont aucun lien de sang avec la France, n’ayant jamais dû verser leur sang pour leur pays.

Ce ne sont que des sots, de sottes gens qui pensent “vulgairement” donc “financièrement”.

Résultat de recherche d'images pour "cochons de bourgeois"

C’est sûr que le mot “national” ne peut que heurter le sens vénal de ces crapules à la petite virgule, ces correcteurs qui chassent l’erreur syntaxique et oublient de corriger l’erreur sémantique, leur erreur !

Un historien de coeur ne peut pas se tromper sur le sens de l’Histoire.

Un historien de papier ne peut pas comprendre.

Il n’est rien, rien que du papier.

La culture du diplôme en France est en train de tuer la culture élitiste par un système de sélection médiocratique et d’auto-cooptation entre gens sectaires de la même Loge.

Qui les “dé-LOGE-ra”, ces sangsues suçant le sang des travailleurs et des étudiants français ?

Résultat de recherche d'images pour "imbéciles heureux"

Si résister ne vous paraît plus possible, devenez vous aussi des imbéciles, des imbéciles malheureux : – RESISTEZ ! 

Un exemple de la bêtise remarquable de ces historiens de papiers “heureux”, eux :

– avoir choisi comme personnage de la future “histoire de France”, la figure de MOLIERE dans cette histoire de France annoncée comme non romancée car incluant des “migrants”.

Or, MOLIERE était royaliste.

Pire, MOLIERE était “raciste” et l’est toujours, je vous l’assure et vous rassure.

Une histoire qui se veut universelle et qui promène MOLIERE comme un alibi “humaniste” au sens du XXIème siècle, donc comme un soutien mondialiste et immigrationniste, prouve, à elle seule, combien ceux qui l’ont écrite sont des ignorants, des ignares, bref, des “imbéciles heureux”.

Pourquoi ces “imbéciles heureux”, ces médecins Diafoirus voulant guérir le malade “France” de sa maladie nationaliste avec leur potion et pognon mondialistes, sont-ils des ignares, donc des cagnards ?

Parce qu’ils ne savent pas, ces prétendus savants de l’Histoire de France, que MOLIERE, lui, a clairement désigné les ennemis de la France, c’est à dire les Sarrasins esclavagistes, les Turcs bouffons et les cruels Barbares, sans être aucunement censuré sous le régime absolutiste du Roi Louis XIV.

Ou parce que ces prétendus historiens l’ont oublié !

Résultat de recherche d'images pour "molière et les turcs"

Monsieur JOURDAIN, le Bourgeois Gentilhomme, la tête de turc de Louis XIV, préfigurant la fascination des cochons de bourgeois pour la civilisation islamique !

Ou tout simplement parce que ces historiens de papiers ont décidé de manipuler le peuple français, par une propagande digne de la propagande soviétique diffusée au pire siècle du stalinisme rouge.

Que penserait MOLIERE de ce siècle où des Sarrasins viennent assassiner impunément des Français chez eux, des Américains sur leur propre territoire, sans qu’aucun d’entre vous, Françaises, Français, puisse les critiquer et critiquer leur religion au nom de laquelle ils tuent atrocement tant d’innocents ?

Que penserait MOLIERE de ces gouvernants incultes qui ne sont que de simples locataires d’un palais élyséen dont ils raflent à chaque élection quelques meubles et vaisselles en souvenir de leur passage ?

Que penserait notre écrivain français d’un peuple qui élit des représentants recevant les Sarrasins esclavagistes, les genoux pliés devant leurs nouveaux maîtres, leur promettant de faire oublier au peuple français les crimes commis contre leurs enfants et leurs parents par des ISLAMistes  ?

Qui paient les ISLAMistes ? Vous le savez bien.

Ces prétendus historiens présentent un personnage du récit historique réputé proche du peuple, l’illustre MOLIERE, pour cautionner leurs divagations interculturelles et conjoncturelles, en échange d’une soumission intellectuelle qui prouve, à elle seule, que ce sont des traîtres à la nation française, des espions à la solde de l’ennemi antifrançais.

Or MOLIERE est un fervent royaliste et un nationaliste, n’en déplaise à tous ces imbéciles heureux qui veulent le réduire à un rôle d’amuseur public !

Instruire n’est pas détruire nos valeurs françaises.

– “Comment diable, quel Juif, quel Arabe est-ce cela ?”

Pourriez-vous écrire ces mots-là aujourd’hui ?

Non, bien évidemment non !

Pourtant MOLIERE les a écrits et bien d’autres encore.

Résultat de recherche d'images pour "molière et les turcs"

Vous êtes pitoyables avec votre histoire “universelle”, votre Jeanne d’Arc sans religion et sans dieu, votre récit historique sans siècle et sans passé, donc sans avenir.

Historiens de papiers, vous n’êtes que des canards sans têtes déjà décapités par les Sarrasins à qui vous prêtez “courageusement” main forte pour lever le pont-levis de la forteresse “France”.

Vous êtes devenus des ennemis de l’intérieur, les pires ennemis qui soient, ceux qui laissent tuer des compatriotes au nom de l’amour de leur ennemi, mais surtout au nom de l’amour de l’argent, des pétrodollars de vos très riches nouveaux maîtres.

Quelle est la religion aujourd’hui qui a fait disparaître le plus de traces archéologiques, toutes les preuves de l’existence d’autres civilisations, dans le monde contemporain et s’apprête à faire de même en Egypte ? La religion musulmane.

L’Afghanistan et ses Bouddhas, l’Irak et ses dieux sumériens, l’Iran et ses dieux mazdéistes, tout ce qui est “étranger” à la culture musulmane est son ennemi.

Les Berbères ont été les premières victimes de cette éradication culturelle qui passe par l’apprentissage systématique de la langue arabe, le véhicule de la foi musulmane.

Et c’est cette religion que vous protégez et que vous prétendez vouloir répandre sur le sol français comme la peste importée par des animaux malades qui préfèrent tuer l’âne herbivore que les prédateurs carnivores qui les tuent.

Résultat de recherche d'images pour "pape jean paul 2 croix"

La preuve en est :

– Vous faites tomber la “Croix de Saint Jean”, celle de Jean-Paul II, un Pape qui a été le précurseur de la repentance universelle, du “Mea Culpa” chrétien, victime toute trouvée de votre colère “monumentale” contre la religion chrétienne et ses “offenses” !

De quel droit cassez-vous, brisez-vous une oeuvre d’art en France ?

Comme Daech, vous faites tomber les croix, précédant la demande ISLAMiste, trop contents de livre les enfants juifs avant même que le gouvernement nazi ne vous en fasse la demande, sous prétexte de regroupement familial !

Et là, sous prétexte de “neutralité religieuse” dans un espace public saturé par la présence musulmane et les symboles offensifs de cette religion intolérante, vous précipitez la folie destructrice à venir, vous faites tomber vous-mêmes vos croix chrétiennes et videz vos églises catholiques de toutes les statues qui font “offense” à la foi irrédentique des Musulmans.

Pourtant, historiens de papiers, il vous est, oh combien facile !, de prouver que, chaque fois qu’une colonie musulmane s’est installée sur un morceau de territoire étranger, elle a fini tôt ou tard par obtenir l’annexion de son territoire, étendant l’Etat Islamique et sa Sharia terrifiante de jour en jour de par le monde et dans tout le monde entier.

Vos magasins regorgent de viande halal, de plats halal et se font un devoir “religieux” de co-célébrer le Ramadan et toutes les fêtes religieuses musulmanes.

L’Etat français a même labellisé un cachet “halal” !

Ai-je entendu les “Libres Penseurs” décérébrés protester contre cet interventionnisme étatique religieux, prônant des normes halal musulmanes, ce qui est en complète opposition avec la neutralité religieuse de l’Etat républicain français, un Etat qui se dit laïque et est impitoyable avec toute manifestation religieuse si elle est chrétienne ?

Résultat de recherche d'images pour "certification halal décret français"

La religion chrétienne a mis fin à tous les sacrifices humains et animaux.

Non !

Les “Libres Penseurs” ne s’attaquent courageusement qu’au Pape Jean-Paul II, un Pape pacifique incarnant la religion chrétienne qui interdit de tuer, la religion du “Non Possumus”.

Quant au Pape François, sa voix raisonne pour défendre les Roginhyas mieux qu’il n’a défendus les Chrétiens d’Orient.

Asia BIBI, la martyr catholique, mère de famille, emprisonnée au Pakistan pour avoir proposé à boire à des femmes musulmanes, ce qui les aurait offensées !, continue de croupir en prison et les églises catholiques ressemblent de plus en plus à des mosquées, dépourvues de tout signe religieux “ostensible” qui pourrait offenser leurs occupants musulmans, puisqu’il est prévu que les ISLAMistes les récupèrent.

Tout est fait pour vous islamiser.

Votre journal “La CROIX”, nourri de subventions publiques étatiques, devrait s’appeler “Le CROISSANT”, et pas au bon beurre français !

Peuple français, vous êtes trahis par vos élites politiques.

Vous le savez.

Alors qu’attendez-vous pour réagir ?

D’être morts ?

Résultat de recherche d'images pour "imbéciles heureux"

Les Gaulois sacrifiaient des êtres humains à leurs dieux païens.

Craignez que ne reviennent ces jours barbares où les Barbares gaulois feront pire que les Barbares musulmans !

Alors vous comprendrez, un peu tard, pourquoi, à la fin de la messe chrétienne, le prêtre pacifique vous donne la Paix du CHRIST, la “Pax Christi”.

Si l’Eglise Catholique ne défend plus ses ouailles et laisse faire, les Français redeviendront des Gaulois, c’est à dire des Barbares.

Et je le fais écrire comme je le veux par mon assistante actuelle :

– Ces Barbares vous prouveront la supériorité de la race blanche, même et surtout en termes de cruauté, si vous la privez d’une spiritualité qui contenait sa sauvagerie originelle.

Les meilleurs guerriers turcs étaient les Janissaires, c’est à dire des enfants chrétiens enlevés à leurs familles et élevés par les Turcs qui en connaissaient la valeur guerrière.

Les historiens de papiers ont oublié les leçons de l’histoire antique.

Les peuples blancs respectaient leurs seigneurs guerriers, pas leurs “seigneurs financiers”.

Je vois une Europe blanche réunifiée.

Réunifiée autour de valeurs païennes qui feront passer les Nazis pour des enfants de choeur !

La faute à qui ?

Du “Ground Zero” ne peut naître que le chaos civilisationnel !

Acceptez de nommer vos ennemis avant qu’il ne soit trop tard !

Car le peuple, lui, n’acceptera plus de jouer encore longtemps le rôle de “gentilles” victimes consentant à leur égorgement, à leur écrasement, à leur ébouillantement, et j’en passe…

Daech a prouvé que les ISLAMistes savent faire preuve d’une imagination débordante lorsqu’il s’agit de tuer des mécréants, des non-musulmans ou des musulmans non conformes à ce qui est écrit dans le “Mein Kampf” musulman, le Coran.

Trouvez-moi dans les Evangiles, Parole du CHRIST, la promesse qu’en tuant des innocents, parce qu’ils ne sont pas chrétiens, vous irez au Paradis !

Il n’y a qu’une seule religion dans le monde qui promet le Paradis à ceux qui tuent des innocents, c’est l’ISLAM.

Résultat de recherche d'images pour "coran tuer des mécréants"

ALLAH n’a pas arrêté la violence des mécréants contre Daech qui vient de se prendre une pâtée “monumentale”, avec ou sans croix. 

 Sauf à considérer, comme les ISLAMistes, qu’être un mécréant, c’est être un criminel et que ce crime de non-appartenance à la religion musulmane doit être puni de la peine de mort, une mort suffisamment dissuasive par son atrocité pour faire peur à tous les Musulmans qui souhaiteraient quitter cette religion barbare.

Puisque la religion musulmane interdit de changer de religion ou de devenir athée.

Ce qui est contraire aux lois de la République française.

Il paraît…

Voilà pourquoi la République française n’existe déjà plus.

Tous les jours, elle prouve aux Français qu’elle obéit à d’autres lois, des lois religieuses étrangères à la culture française et étrangères à la culture européenne blanche.

Oui, je l’écris ainsi !

Sauf à me démontrer que l’Europe a toujours été peuplée par une population noire et/ou maghrébine.

Je sais que c’est ce que veulent prouver les historiens de papiers, quitte à détruire les preuves de l’existence des civilisations occidentales antérieures, tout aussi bien que le feraient des Jihadistes.

La Croisade contre l’Europe blanche n’est pas un mythe.

C’est le Jihad !

Et les ennemis du peuple français sont à l’intérieur du peuple français.

Il suffit de lire chaque jour dans la presse du quotidien, nationale et internationale, les justifications apportées à la destruction de notre culture occidentale chrétienne.

RESISTEZ !

Pour que la civilisation qui vous permet aujourd’hui de croire ou de ne pas croire, de jouïr ou de ne pas jouïr, d’être un laïque ou d’être un religieux, pour que la civilisation chrétienne ne devienne pas un cimetière, votre cimetière !

Rappelez-vous qu’en Afghanistan, les femmes dans les années 70 se promenaient en mini-jupes et sans voile.

Aujourd’hui même les femmes occidentales sont obligées de se voiler.

Quant à la Russie de Vladimir POUTINE, autrefois chrétienne, le Président russe vient de s’unir aux pays arabes musulmans, un mariage qui est une mésalliance de sinistre augure pour la civilisation blanche.

Oubliez la Russie !

Elle a oublié qu’elle était chrétienne.

Vladimir POUTINE a choisi son camp, celui de l’Arabie Saoudite.

Résultat de recherche d'images pour "vladimir poutine roi arabie saoudite"
  • Mon “seni-or”, c’est trop d’honneur ! Tant d’or…”

La campagne d’intoxication pro-musulmane commence avec une redoutable efficacité, la propagande soviétique étant parfaitement rodée dans cet exercice d’effacement culturel.

Les Témoins de Jéhovah sont interdits sur le territoire russe, leur prosélytisme religieux étant inacceptable.

De fait, ce sont encore les seuls Chrétiens qui osent évangéliser dans les zones de non-droit devenues des territoires de la Sharia.

Pourtant les Témoins de Jéhovah n’ont tué personne, eux !

Et, durant la Seconde Guerre Mondiale, ils ont tous été “raflés” et sont morts dans des camps de concentration parce qu’ils refusaient de se battre, étant des “pacifistes”.

Je n’en dirais pas autant des Jihadistes !

Quelle religion fallait-il interdire en Russie ?

Les Témoins de Jéhovah ou les Islamistes ?

L’Histoire jugera et peut-être découvrirons-nous alors le montant des sommes colossales versées aux dirigeants russes par des Emirs pour permettre l’islamisation de la Russie !

Aujourd’hui, en Russie, comme partout ailleurs, il n’est plus permis de critiquer la religion musulmane.

Mais vous pouvez tous les jours crucifier Jésus et enlever les croix qui choquent vos immigrés musulmans.

Comme en France.

Amen !

 

Résultat de recherche d'images pour "vladimir poutine roi arabie saoudite"

 

Victor HUGO disait dans ” La Légende des Siècles” en 1859 : – “C’est un funeste siècle et c’est un dur pays.” que votre siècle et votre pays d’aujourd’hui. “Rois ! l’homme n’est pas fait pour votre amusement.”

Résultat de recherche d'images pour "victor hugo"

C’est lui ! “Ecce homo”, Victor HUGO.

Nous roulions sur une route citadine, bavardant et maraudant, ma passagère mutine, passionnée d’histoire littéraire, m’expliquant son admiration pour Victor HUGO et une de ses oeuvres méconnue, “L’Homme Qui Rit” lorsque, tout à coup, presque dans mon rétroviseur, en rétrovision, sur la toile du temps, je le vis.

Je le vis en majesté, assis sur le trône du temps qui passe, presque royal, en homme d’âge mûr, temps de l’âge qu’il avait choisi d’être pour apparaître, au temps de l’écriture de “La Légende des Siècles”, me dit-il. Il était tel qu’en lui-même, l’homme qui songe à l’humanité, l’homme qui rêve l’humanité et son futur, si l’humanité a un futur dans cet avenir qui pourrait devenir son pire cauchemar, un futur militaire.

La majesté de Victor HUGO est cette bonté rayonnante, cette bienveillance bouillonnante qui le rend si exclusif dans ses idées et si explosif dans son idéal d’une humanité étonnante.

“La Légende des Siècles”, « C’est de l’histoire écoutée aux portes de la légende », comme l’écrivait déjà jadis Victor HUGO dans la préface de la première série.

Et c’est ce qu’il me souffle, le souffle de son inspiration à lui.

Victor HUGO, comme touché par la préférence de ma passagère, passante du temps, tout comme lui est passant de l’antan, répondait à sa question, une question qu’elle se posait à elle-même :

– « Pourquoi aimait-elle tant cette oeuvre si peu connue, « L’Homme Qui Rit » ? »

– « Parce que, jeune fille, vous aimez les personnes atypiques, mises à part, mises à l’écart, les hommes qui souffrent de leurs différences visibles ou invisibles, les femmes qui souffrent à cause de leurs apparences ou de devoir être sans apparence physique, sans présence vestimentaire autre que l’habit d’un fantôme, le voile de la mort, ou l’habit de la Veuve, la Faucheuse qui tue la vie jusqu’à faire disparaître ses propres enfants.

Dites à ceux qui ont élu un Roi qu’il y a deux noblesses dans l’Aristocratie.

La noblesse du sang et la noblesse du coeur.

La noblesse du coeur apporte le bonheur, pour rendre le peuple heureux ;

celle du sang, le malheur aux hommes valeureux, aux militaires.

Le sang qui coule n’est jamais une valeur.

C’est juste la somme de toutes nos peurs.

Résultat de recherche d'images pour "militaires français"

L’intelligence est un don, un don du ciel ou un don de la terreur.

Il n’y a pire erreur pour l’homme que d’être intelligent et d’user de son intelligence pour abuser gens indigents.

C’est oublier que « gens » sont le plus grand nombre, les principaux ancêtres de la famille humaine, du mot latin « gens » :

– « race, famille élargie, famille noble »,

de genus, « extraction, race, genre », des noms grecs γενος, genos, « naissance, famille, race »,

et γενεσις, genesis, « force productrice, origine, création ». »  

[Petite aide étymologique pour les ignares comme moi qui sont rares, bien sûr ! J’ai dû effectuer des recherches pour avoir confirmation de ces affirmations « hugoliennes ».

Source étymologique, « projetbabel.org » : http://projetbabel.org/mots/index.php?p=gens

– En sont issus la plupart des mots qui contiennent le radical –gen– (ou –gén– ou –gèn-)]

« dont le terrible mot qui résonne encore à mes oreilles pour votre XXème siècle, ce siècle de l’horreur, le mot « génocide », le moteur de votre guerre religieuse actuelle, celle que vous ne voulez pas voir.

Résultat de recherche d'images pour "génocide chrétien"

Et de cette guerre peut naître (même racine, “gens”) le néant.

Car néant est issu d’un latin tardif ne gentem, « pas un (seul) être vivant ».

Dans votre siècle, celui du XXIème siècle, comme au XIXème siècle, force est de constater que la loi du plus fort redevient la Loi humaine et que la foultitude humaine n’est plus rien face à la tyrannie de la certitude de l’intelligence.

L’homme de science condamne votre siècle à la mort car il ne croit pas en la vie.

Il ne croit en rien d’ailleurs.

Il ne croit qu’en lui-même.

Individuel, se prenant pour un intellectuel, l’autre lui est étranger dans un étrange duel mortel qui le condamne et le damne.

– « L’enfer n’existe pas, dit-il.

Le paradis, non plus ! »

Résultat de recherche d'images pour "l'enfer"

Pour cet intellectuel individuel, il n’existe que la loi du plus fort, le droit au plus « MAL-in »,

– je reprends la décomposition de ce mot « malin », être « MAL-in », le signe de votre siècle, le MAL, ce siècle  qui n’est plus spirituel mais virtuel

le droit au plus « malin/MAL-in » de dominer le faible, c’est à dire, celui qui a du coeur et qui ne veut pas faire de mal, ne veut pas faire le MAL.

Véronique, j’annonce aux ouvriers du XXIème siècle qu’il leur faudra déplacer le « I » de leur siècle, redevenir des manufacturiers du XIXème siècle pour ensuite reconquérir tout ce qu’ils vont perdre, leur droit à la dignité, pas à la pitié d‘un maître contempteur.

J’annonce le temps des révoltes populaires et des récoltes de la misère, le temps de l’oppression, des interdictions et des sujétions, ce temps que j’ai connu de la révolution industrielle où les machines furent mieux traitées que les hommes, les femmes et les enfants qui étaient exploités, avilis, anéantis dans des usines à confectionner des habits qu’ils ne portaient jamais, gueux empuantis de leurs guenilles !

Image associée

Quand l’humanité devient du bétail, alors son bonheur n’est qu’un détail pour le Tyran, son Dictateur. »

_______________________________________________________________

[Cette promenade dans le temps, c‘était vendredi, un temps maudit, celui du XIXème siècle.

Nous sommes le dimanche 14 mai 2017 et le triomphe militaire d’Emmanuel MACRON résonne en concordance, non pas avec la paix du monde, mais, à la différence, avec cette volonté de mener la guerre dans une parade semi-austère, une balade quasi-militaire, qui projette les électeurs dans le monde des futurs tueurs, les tueurs de liberté et les tueurs de pauvres gens.

Passation de pouvoir ou pouvoir en cessation devant la manifestation de l’élu, son Roi ?]

_____________________________________________________

« Elle est là, la solution à toutes les crises économiques, la solution politique à toute misère humaine :

La mort !,

grâce à la guerre, la guerre globale, la guerre totale, » indique Victor HUGO.

« La mort est cynique et n’a aucun scrupule en politique.

Elle est présente, elle préside, elle trucide, elle liquide, la belle et grande faucheuse.

Tout ce qui sera opposé à l’élu, votre élu, sera fauché.

Vous avez cru élire un Président d’une République, vous avez élu un putschiste, un dictateur.

C’est du délire, le délire populaire d’une foule en liesse qui voulait abattre le fascisme et a choisi la tyrannie des armes.

La messe est dite !

Et votre dictateur,

  • c’est l’auteur de « l’Homme qui Rit » qui vous l’indique,

vous l’annonce, vous rit au nez, se trimballant dans un char militaire banalisé. »

Résultat de recherche d'images pour "Emmanuel MACRON passation pouvoir"

 

____________________________________________________

Prédictions/citations

Quand on est jeune, on a des matins triomphants.

Hier était le monstre et Demain sera l’ange ; Le point du jour blanchit nos fronts.

De Victor Hugo / La Légende des siècles

« Hier était l’ange et Demain sera le monstre ; […] »

faut-il lire, dit Victor HUGO.

___________________________________________

Ce qui d’abord est gloire à la fin est fardeau.

De Victor Hugo / La Légende des siècles

“J’ai déjà tout écrit dans la légende des Siècles.”, ajoute Victor HUGO.

____________________________________________

[ http://www.toupie.org/Dictionnaire/Aristocratie.htm

Aristocratie


Définition de l’aristocratie


Etymologie : du grec aristos, meilleur, excellent, et kratos, le pouvoir, l’autorité.

Etymologiquement, l’aristocratie est une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir souverain est exercé par les meilleurs, les plus méritants, les plus aptes. Ce peut être une caste, une famille ou quelques individus.

Montesquieu, gardant le sens étymologique, a fait sienne la définition qu’en donne Aristote : “Le gouvernement d’un petit nombre d’hommes ou de plusieurs et non d’un seul, s’appelle aristocratie, soit parce que l’autorité est entre les mains des meilleurs gens de bien, soit parce qu’ils en usent pour le plus grand bien de l’État et de tous les membres de la société.” (La politique, livre III).

Etant fondée sur le mérite et l’aptitude à diriger, l’aristocratie ne doit pas être confondue avec la noblesse qui est fondée sur la naissance. Cependant depuis la Révolution française, l’usage courant tend à confondre les deux termes (“Les aristocrates à la lanterne !”). Ainsi, le mot “aristocratie” désigne une classe sociale privilégiée, exerçant le pouvoir de manière héréditaire afin de préserver ses titres, ses privilèges et son patrimoine.

Selon l’origine de son pouvoir, on parle d’aristocratie “guerrière”, d’aristocratie “foncière” (propriété terrienne), d’aristocratie financière

Les aristocraties, au sens premier, se sont développées dans la Grèce antique. En France, l’aristocratie s’est formée au Haut Moyen Age à partir de la caste des guerriers. A Venise, elle était issue de riches familles marchandes. Après la Révolution française, le Directoire fut une tentative d’instaurer un régime aristocratique (cinq directeurs et suffrage censitaire).

Par extension, le mot aristocratie désigne aussi cette classe (noblesse, nomenklatura) ou plus généralement une élite dans un domaine quelconque. ]

_______________________________________________

« Véronique, vous n’aurez point besoin d’écrire.

Il suffit d’invoquer mon esprit, me citer,

Citer la légende des siècles, de votre siècle. »

Il faut parler à voix haute, exprimer la révolte à voix forte, ne pas verser le sang des gens innocents quand on est Roi, Monarque, mais non pas seulement un Ennarque.”

Résultat de recherche d'images pour "victor hugo"

_______________________________________________________

Les quatre jours d’Elciis

[ « Les yeux sous les sourcils, l’empereur très clément
Et très noble écouta l’homme patiemment,
Et consulta des yeux les rois; puis il fit signe
Au bourreau, qui saisit la hache.

J’en suis digne,
Dit le vieillard, c’est bien, et cette fin me plaît. –
Et calme il rabattit de ses mains son collet,
Se tourna vers la hache, et dit: Je te salue.
Maîtres, je ne suis point de la taille voulue,
Et vous avez raison. Vous, princes, et vous, roi,
J’ai la tête de plus que vous, ôtez-la moi. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

________________________________________________

Les chevaliers errants

[«  Il ne sera pas dit que quelqu’un sur la terre,
Princes, m’aura vu faire une chose et la taire,
Et que, questionné, j’aurai balbutié.
Le hardi qui fait peur, muet, ferait pitié. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de:
La légende des siècles (1859)

__________________________________________________

La vision de Dante

[ « Et l’archange cria: – Trépassés! Trépassés!
Levez-vous, accourez, venez, comparaissez!
Voici l’instant où l’aigle aura peur des colombes.
O victimes! Sortez des nuits, sortez des tombes,
Sortez de terre en foule, à la hâte, à la fois!
Venez du fond des mers, venez du fond des bois,
Venez, celui qui saigne avec celui qui pleure!
Car le juge est assis pour punir, et c’est l’heure
Où les clairons du ciel sonnent aux quatre vents,
Et Dieu veut que les morts lui parlent des vivants. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

Résultat de recherche d'images pour "victor hugo spiritisme jersey"

_________________________________________

Aux rois

[«  Est-ce que vous croyez que nous qui sommes là,
Nous que de tout son poids toujours l’ombre accabla,
Nous le noir genre humain farouche, nous la plèbe,
Nous, les forçats du sol, les captifs de la glèbe,
Nous qui, de lassitude expirants, n’avons droit
Qu’à la faim, à la soif, à l’indigence, au froid,
Qui, tués de travail, agonisons pour vivre,
Nous qu’à force d’horreur le destin sombre enivre;
Est-ce que vous croyez que nous vous aimons, vous!
Nous vassaux, vous les rois! Nous moutons, vous les loups » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

____________________________________________

Un voleur à un roi

[ « Mais toi, quelle est ta peine? Aucune; et ton mérite?
Nul. On croit être grand, quoi! Parce qu’on hérite!
Ton père t’a laissé le monde en s’en allant.
Être né, quel effort! Avoir faim, quel talent: »]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

_____________________________________________________

Un voleur à un roi

[ « Je suis né, laisse-moi te raconter ce conte,
Pour avoir faim toujours et n’avoir jamais honte,
Car ce n’est pas honteux de manger. Rien n’est vrai
Que la faim; et l’enfer, dont l’homme fait l’essai,
C’est l’éternel refus du pain fuyant les bouches;
Et c’est pourquoi je rôde au fond des bois farouches. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

Résultat de recherche d'images pour "les canuts"

__________________________________________

« Quand tu auras connu la faim et les tourments de ta fin à venir, perdu sur un trottoir, devenu ton mouroir, sans avenir, ou quand tu seras cet inconnu qui tend la main dans les détours des longs couloirs de vos métros souterrains, et que nul ne s’arrêtera pour te donner quelques sous, alors tu seras digne de devenir un Roi.

Car tu connaîtras les dessous de la scène du monde, le décor obscène de ce théâtre.

Pour l’instant, tu n’es qu’un acteur sur la scène du monde et tu ignores le nom de l’auteur qui t’a donné le rôle principal dans sa pièce de théâtre, le bellâtre.

Lorsque ton coeur saura convertir l’or en plomb, cessant d’adorer le Veau d’Or pour trouver Dieu en esprit, alors tu seras digne de devenir un Monarque.

Pour l’instant, tu ne représentes que l’homme avec un petit « h », cet homme dont l’ambition est de devenir comme un Dieu parce qu’il n’a pas compris que Dieu n’existe qu’en renonçant à exister.

Ainsi peut exister l’Homme quand Dieu l’affranchit de toute obligation de croire en Lui.

Ton peuple pourra-t-il exister, en s’affranchissant de ton autorité ?

Un peuple infantilisé, c’est un peuple atroponisé. »

[SOS Dictionnaire pour les ignorants, comme moi ! Pourquoi Victor HUGO emploie-t-il et maintient-il l’adjectif « atroponisé » ? Je suis gentille (racine « gens »). Donc j’ai pitié et je vous livre la réponse, la solution. Sinon vous allez chercher pendant longtemps, comme moi !]

_________________________________________________

[Atropine «  L’origine du nom atropine est liée au nom de la troisième parque Atropos (de la mythologie), celle qui coupe le fil.

Les parques, dans la mythologie, sont des divinités qui président à la destinée.

La parque est la destinée, la mort.]

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/atropine

__________________________________________________

Cette explication vous permettra de comprendre ce que dit Victor HUGO, ce génie, car vous n’êtes pas forcément des génies, ni moi non plus.]

__________________________________________________

« Le vide existentiel du peuple ne doit pas devenir un excès de présence présidentielle.

Le président ne doit pas tuer l’homme, les hommes.

Sinon, l’homme ne pouvant s’incarner, c’est le président qui perdra sa gloire dans le miroir d’une vanité toute puissante, donc puante comme l’est l’odeur de la mort, l’air si laid d’avoir l’air ce qu’on veut paraître et que l’on n’est pas !

Car un président désincarné, c’est un président qui ne peut pas s’incarner dans son peuple.

C’est un président déjà mort.

Incarne-toi,  Emmanuel MACRON !

Résultat de recherche d'images pour "incarnation"

Anime, rends la vie à la fonction présidentielle, ou tue le père pour devenir, redevenir ce Monarque que la France appelle de ses voeux, toi que le monde entier remarque et ne pouvait, il y a peu, oublier.

Il est temps.

Le peuple attend, lui qui a compris que le temps de la gouvernance est trop court, lui qui a compris que le temps de la République et de ses apparences trompeuses est trop long.

Cinq ans, c’est trop long pour faire semblant.

Cinq ans de présidence, c’est trop long pour tant de malfaisance.

C’est le temps de la corruption qui entraîne l’incompréhension des gens de ton peuple.

Sauras-tu être un bon Roi, Emmanuel MACRON ?

Puisque tu sais déjà que tu ne sera pas, jamais, un Président comme les autres présidents du XXème siècle.

Tu es le premier Président élu, non choisi par ton peuple comme un Roi.

Tu le sais.

Tu es trop intelligent pour l’ignorer.

Tu seras le dernier des trompeurs mais le premier Roi, si tu le veux.

Le premier Roi, dictateur ou profiteur, ce qui est « pareil »,

– ce mot « pareil » étant celui que votre siècle adore et qui fait merveille pour vous convaincre de ne pas être différents des gens bêtes et stupides qui tuent les vôtres et que vous ne pouvez vaincre, vous reconnaissant être comme eux.

De l’utilité du mot « égalité », lorsque l’égalité consiste à devenir aussi bêtes que ceux qui se prétendent vos égaux, sans vouloir apprendre le français et sans pouvoir répandre l’esprit français, l’esprit révolutionnaire ET EGALITAIRE. »  

Résultat de recherche d'images pour "révolution française"

________________________________________________

Les quatre jours d’Elciis

[ « O Dieu qui m’entendez, ces hommes sont hideux,
Certes, ils sont étonnés de nous comme nous d’eux.
Avez-vous fait erreur? Et que faut-il qu’on pense?
A qui le châtiment? A qui la récompense?
Quelle nuit! N’est-ce pas le plus dur des affronts
Que nous les preux ayons pour fils eux, les poltrons!
Et qu’abjects et rompant les anciens équilibres,
Eux les tyrans, soient nés de nous, les hommes libres;
Si bien que l’honnête homme est chargé du maudit
Et que le juste doit répondre du bandit! » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

_________________________________________

Les quatre jours d’Elciis

[«  Si vous vous êtes mis dans l’esprit qu’en ayant
Plus d’infamie, on est roi plus flamboyant,
Si vous vous figurez vos races rajeunies
Par vos férocités et vos ignominies,
Rois, je vous le redis, vous vous trompez; l‘erreur
C’est de croire qu’un nom peut grandir par l’horreur,
La fraude et les forfaits accumulés sans cesse.
Une augmentation de honte et de bassesse,
D’ombre et de déshonneur n’accroit pas les maisons;
La fange n’a jamais redoré les blasons. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

Résultat de recherche d'images pour "révolution française"

_____________________________________________________________

« Il n’est pas si loin le temps où les enfants travaillent dans les mines et les usines à satisfaire les besoins de peuples riches et aisés.

Il n’est pas si loin le temps où les enfants, vaille que vaille, enfants-soldats, “enfants-sex-servants”, enfants vagabonds, bataillent sur les fronts de guerre ou couchaillent sous les affronts impudents de leurs violeurs, tueurs d’enfants.

Pour plaire, les parents vendront leurs enfants à leurs employeurs.

Relisez votre histoire, les hommes de ce siècle.

XXIème siècle et XIXème siècle sont les trois chiffres romains entremêlés du même malheur.

Elle arrive, la Loi dite « Le Chapelier » du 14 juin 1791, puisque vous avez élu l’ouvrier qui va la promulguer, l’ouvrier au service de votre nouvelle aristocratie, l’oligarchie de l’argent contre la médiocratie des pauvres gens usés et abusés.

Avant vous connaîtrez le décret d’Allarde des 2 et 17 mars 1791. »

_________________________________________________________________

[Pour les ignorants comme moi, j’explique, grâce à WIKIPEDIA :

« La loi Le Chapelier, promulguée en France le 14 juin 1791, est une loi proscrivant les organisations ouvrières, notamment les corporations des métiers, mais également les rassemblements paysans et ouvriers ainsi que le compagnonnage.

Cette loi suit de très près le décret d’Allarde des 2 et 17 mars 1791, tant dans ses objectifs que par la chronologie. Elle interdit de fait les grèves et la constitution des syndicats au cours du siècle suivant, mais aussi certaines formes d’entreprises non lucratives comme les mutuelles. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Le_Chapelier ]

Résultat de recherche d'images pour "loi le chapelier"

__________________________________________________________

– « Après ? », vous annonce Victor HUGO,

[ou plutôt dénonce-t-il votre future condition humaine]

– « L’enfer vous paraîtra meilleur que l’endroit de ce monde.

Votre mort, vous appellerez, nés pour mourir, à l’envers du désir de Dieu ! », dit ce génie visionnaire.

______________________________________

Homo duplex

[ « Un jour, le duc Berthold, neveu du comte Hugo,
Marquis du Rhin, seigneur de Fribourg en Brisgau,
Traversait en chassant la forêt de Thuringe.
Il vit, sous un grand arbre, un ange auprès d’un singe.
Ces deux êtres, pareils à deux lutteurs grondants,
Se regardaient l’un l’autre avec des yeux ardents;
Le singe ouvrait sa griffe et l’ange ouvrait son aile.
Et l’ange dit: – Berthold de Zoehringen, qu’appelle
Dans la verte forêt le bruit joyeux des cors,
Tu vois ici ton âme à côté de ton corps.
Ecoute, moi je suis ton esprit, lui ta bête.
Chacun de tes péchés lui fait lever la tête;
Chaque bonne action que tu fais me grandit.
Tant que tu vis, je lutte et j’étreins ce bandit;
A ta mort tout finit dans l’ombre ou dans l’aurore.
Car c’est moi qui t’enlève ou lui qui te dévore. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

Résultat de recherche d'images pour "victor hugo légende des siècles"

La conscience !

__________________________________________

Les chevaliers errants

[«  Vengeance! Mort! Rugit Rostabat le géant,
Nous sommes cent contre un. Tuons ce mécréant!

– Infants! Cria Roland, la chose est difficile;
Car Roland n’est pas un. J’arrive de Sicile,
D’Arabie et d’Egypte, et tout ce que je sais,
C’est que des peuples noirs devant moi sont passés;
Je crois avoir plané dans le ciel solitaire;
Il m’a semblé parfois que j’ai quitté la terre
Et l’homme, et que le dos monstrueux des griffons
M’emportait au milieu des nuages profonds;
Mais, n’importe, j’arrive, et votre audace est rare,
Et j’en ris. Prenez garde à vous, car je déclare,
Infants, que j’ai toujours senti Dieu près de moi.
Vous êtes cent contre un! Pardieu! Le bel effroi!
Fils, cent maravédis valent-ils une piastre?
Cent lampions sont-ils plus farouches qu’un astre?
Combien de poux faut-il pour manger un lion?
Vous êtes peu nombreux pour la rébellion
Et pour l’encombrement du chemin, quand je passe. » ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

______________________________________

Les chevaliers errants

[ « Tous les monts de la terre et tous les flots de l’onde
Ont, altiers ou tremblants, vos deux ombres sur eux;
Vous êtes les jumeaux du grand vertige heureux;
Vous avez la puissance et vous avez la gloire;
Mais, sous ce ciel de pourpre et sous ce dais de moire,
Sous cette inaccessible et haute dignité,
Sous cet arc de triomphe au cintre illimité,
Sous ce royal pouvoir, couvert de sacrés voiles,
Sous ces couronnes, tas de perles et d’étoiles,
Sous tous ces grands exploits, prompts, terribles, fougueux,
Sigismond est un monstre et Ladislas un gueux! »  ]

Par: Victor Hugo
Extrait de: La légende des siècles (1859)

Résultat de recherche d'images pour "chevaliers errants victor hugo"

A l’aube des milices chrétiennes !

__________________________________________

XIV LE POETE AU VER DE TERRE

[ “Non, tu n’as pas tout, monstre ! et tu ne prends point l’âme.
Cette fleur n’a jamais subi ta bave infâme.
Tu peux détruire un monde et non souiller Caton.
Tu fais dire à Pyrrhon farouche : Que sait-on ?
Et c’est tout. Au-dessus de ton hideux carnage
Le prodigieux cœur du prophète surnage ;
Son char est fait d’éclairs ; tu n’en mords pas l’essieu.
Tu te vantes. Tu n’es que l’envieux de Dieu.
Tu n’es que la fureur de l’impuissance noire.
L’envie est dans le fruit, le ver est dans la gloire.
Soit. Vivons et pensons, nous qui sommes l’Esprit.
Toi, rampe. Sois l’atome effrayant qui flétrit
Et qui ronge et qui fait que tout ment sur la terre,
Mets cette tromperie au fond du grand mystère,
Le néant, sois le nain qui croit être le roi,
Serpente dans la vie auguste, glisse-toi,
Pour la faire avorter, dans la promesse immense ;
Ton lâche effort finit où le réel commence,
Et le juste, le vrai, la vertu, la raison,
L’esprit pur, le cœur droit, bravent ta trahison.
Tu n’es que le mangeur de l’abjecte matière.
La vie incorruptible est hors de ta frontière ;
Les âmes vont s’aimer au-dessus de la mort ;
Tu n’y peux rien. Tu n’es que la haine qui mord.
Rien tâchant d’être Tout, c’est toi. Ta sombre sphère
C’est la négation, et tu n’es bon qu’à faire
Frissonner les penseurs qui sondent le ciel bleu
Indignés, puisqu’un ver s’ose égaler à Dieu,
Puisque l’ombre atteint l’astre, et puisquune loi vile
Sur l’Homère éternel met l’éternel Zoïle. » ]

Résultat de recherche d'images pour "poète au ver de terre"

__________________________________________

Deux mains jointes font plus d’ouvrage, sur la terre, Que tout le roulement des machines de guerre.

De Victor Hugo / La Légende des siècles

_____________________________________________

« Le fourbe est transparent, tout regard le pénètre ; la trahison devient la chair même du traître. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, Les quatre jours d’Elciis (1883)
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

____________________________________________

« La fraude est vilaine et donne un profit nul ; mentir ou se tuer, c’est le même calcul. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, Les quatre jours d’Elciis (1883)
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

__________________________________________

« De tout bien mal acquis qu’on le rende ! »
Victor Hugo ; La légende des siècles, Les quatre jours d’Elciis (1883
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

Résultat de recherche d'images pour "victor hugo thénardier"

__________________________________________________

« L’immobilité ne sied point au panache. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, Les quatre jours d’Elciis (1883)
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

__________________________________________

« Dès qu’on est malhonnête on est rongé tout vif par son mauvais renom. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, Les quatre jours d’Elciis (1883)
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

_________________________________________

« La femme est de tout le divin complément. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, L’amour, IV, En Grèce (1883)
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

“Toutes ces citations prendront sens, m’explique Victor HUGO, refusant que je retire celle-ci.”

__________________________________________

« L’homme est l’outil, Dieu seul est l’ouvrier de l’œuvre. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, LV, Les grandes lois.
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

___________________________________________

« Un poète est un monde enfermé dans un homme. »
Victor Hugo ; La légende des siècles, XLVII, Un poète.
En savoir plus sur http://www.mon-poeme.fr/citations-victor-hugo-legende-siecles/#wSvJEHfpHfP1kWFK.99

Résultat de recherche d'images pour "victor hugo légende des siècles"
  • “De quel monde vas-tu accoucher, Emmanuel, le si bien-nommé, trop bien-nommé, “Dieu avec nous ?””, demande Victor HUGO au poète Emmanuel MACRON.

____________________________________________________

– “Ô hommes de ce siècle, écoutez ma voix !

Et pardonnez à votre propre Roi ce qui est la plus grande escroquerie politique de ce siècle, vous imposer le retour à la Monarchie grâce à l’élection d’un Président choisi par défaut.

Aussi ne serez-vous pas surpris que le défaut de cette “République/Ripoux-blique” devienne la vertu du Monarque et sa marque !

Avant le Roi était le Roi.

Vive le Roi !

Roi est celui qui est d’abord l’élu, à condition qu’il soit digne de cette élection !

La monarchie ne souffre pas la médiocrité.

Seule la République la tolère et l’entretient, malgré la colère du peuple.

Résultat de recherche d'images pour "roi de france"