De COLUCHE : – “A quoi ça sert d’avoir des lois anticasseurs si c’est pour avoir un président d’la république qui casse tout ? MACRON, “le casseur” ! Y passe pas par l’ascenseur social, non, “le casseur social” ! Y laisse le peuple au rez-d’chaussée.”

 

Avant, la République française était à bonne école, celle de la IIIème République avec ses “hussards noirs”, les instituteurs de la frousse qui te tapaient sur les doigts et sur les fesses si tu mettais pas ta blouse en classe.

Résultat de recherche d'images pour "hussard noir de la république"

Et puis aujourd’hui, y’a les instituteurs de la honte, ceux qui s’prennent pour des professeurs et qui osent plus rien dire quand un gosse y tabasse une gamine ou qu’y joue à “Jackass” dans la salle de classe en lançant des compas et des ciseaux avec ses comparses sur les garces de filles qui jacassent autrement ou sur la fille qu’il a comme “maîtresse”, pour de vrai et pour de faux !

Un “pré-MACRON” en somme, avec l’élégance et l’intelligence en “moins-se”.

C’est plus facile de rien dire et de laisser faire que d’intervenir et de punir.

Surtout quand on a appris à des gamins, pass’qu’y z’étaient des futurs hommes, qu’y pouvaient tout se permettre !

Avant, on apprenait aux gamins que, pass’qu’y z’étaient des futurs hommes, y devaient respecter les plus faibles, dont le sexe dit “faible”.

Ces garces de filles qui se moquaient d’eux et les agaçaient avec des postures provocantes et des tenues aguichantes !

Aucune tenue, les filles.

C’est normal, puisque, nous, les mâles, on les préfère nues, à poils, en tenue d’Eve !

Normal, donc, qu’elles soient sans tenue ni retenue !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Aujourd’hui, les filles, elles z’en ont des tenues !

De toutes les couleurs et de toutes les longueurs.

Elles s’en servent comme codes, du moins c’est ce que croient les garçons.

Plus la jupe est courte, plus le passage est libre !

Plus y’a vue sur le tunnel, plus t’es sûr d’arriver au bout du tunnel.

Sauf si c’est une allumeuse !

Souvent les plus belles, les plus belles garces aussi.

Les garçons détestent les débuts d’incendies qui se terminent sans feux de broussailles.

Quand elles sont jeunes, elles sont rarement épilées au poil près.

Enfin, à mon époque !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Et nous, à mon époque, on les préférait avec le minou, plutôt qu’avec le con tout nu.

T’as l’impression d’être devenu pédophile ou que ta chatte a perdu ses poils à cause d’une maladie sexuellement transmissible.

Déjà… ça met pas en confiance !

La fille qu’est rasée de près, ça fait “professionnelle”, donc pute.

Je sais :

– “Toutes des putes, sauf ma mère !”

Et

– “Nique ta mère !” qu’est une pute comme les z’autr’s finalement.

Le langage poétique de ton époque me boul’verse fanchement complètement.

J’en suis tout retourné !

A la renverse sur le lit.

Comment qu’elles font les filles de votr’époque pour vous supporter, les mecs ?

Résultat de recherche d'images pour "garces"

A la mienne, d’époque, elles nous auraient foutu des torgnoles pour moins que ça !

Pass’que, même en jupe courte, et surtout pass’qu’elles z’aimaient les jupes courtes, les filles, elles savaient se faire respecter.

Rapport aux guerres qu’avaient vécu leurs mères !

Elles z’avaient bien su prouver qu’elles pouvaient nous remplacer, les mecs, et plutôt avantageusement au travail et dans la vie civile.

Fallait pas qu’tu rigoles en bagnole, avec une fille !

Fallait t’tenir, aussi.

De préférence pas au volant, pass’que c’est pas assez confortable.

Vaut mieux passer derrière, sur la banquette.

Comme ça, la fille, elle est “plus-se” rassurée.

Et toi t’assures mieux ton coup.

Mais pour ça, faut qu’elle soit consentante, bien sûr !

Consentante pour recevoir des coups, non, mais consentante pour qu’tu tires ton coup, oui.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Aujourd’hui, les filles rasent les murs et se rasent le pubis.

Pour ressembler à des mineures dont elles ont acquis le statut.

Défendues par le grand frère, interdites de sortie par le père, tout va bien !

Tout est rentré dans l’ordre, en France.

Grâce à une religion qui les transforme en sacs à patates, les filles sans grâce sont mariables et les autres subissent un tour de “vis/ce” comme t’imagines même pas.

Après, on s’étonne que les autorités publiques soient islamo-collabo !

Normal !

Les barbus font tout le boulot à leur place :

– ils libèrent les femmes de leur mini-jupe et les libèrent du monde du travail, ce qui fait des places pour des chômeurs potentiels qu’avaient pas envie d’bosser d’toute façon et qu’y vont pouvoir aller au travail, vaille que vaille !

Pourquoi bosser quand y suffit d’rosser Bobonne pour qu’elle te ramène un max de pognon ?

Les femmes au foyer et les bonshommes aussi !

Faut faire des gosses pour vos retraites, non ?

C’est bien c’que t’explique la Gretchel MERKEL qu’a jamais voulu s’emmerder avec des gosses ! C’est pour ça qu’elle nous file les gosses des autres et leurs grosses mémères avec.

En fait, c’était déjà leur religion, l’Islam, à tous ces riches nantis, bien avant qu’ils l’installent en France.

Définitivement mais plus pour longtemps.

Définitivement pass’qu’y croient tous que ça va durer.

Or, en France, y’a que le provisoire qui dure !

Et plus pour longtemps car les filles de France ont un côté Jeanne d’Arc, même les Musulmanes pass’qu’elles sont françaises.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Oui, môssieur, elles sont françaises !

Et bien d’chez nous, avec un caractère de Françaises, de “chieuses”, quoi.

Oui, môssieur, elles sont plus françaises de droit et de coeur que certaines Françaises d’autr’religions qui sont connes.

Et qui hurlent :

– “Laissez-les vivre en-dedans, en dehors de chez elles, les femmes musulmanes qui veulent être libres de s’enfermer !”

C’est vrai quoi, si on a plus l’droit de s’faire du mal en France pour affirmer sa liberté, où va-t-on ?

Nulle part, je te l’accorde.

Et droit dans le mur, ça, c’est sûr ! Parfois j’m’interroge, pass’que les gonzesses, c’est “complexe”, comme y dirait le sieur MACRON.

Et si c’était par jalousie qu’elles étaient d’accord, les féministes, pour mettre sous une toile de tente, les Musulmanes ?

Tu comprends, plus d’concurrence avec des Beurettes qui sont du “feu de dieu” quand tu les croises dans la rue.

T’as qu’une envie, c’est d’les foutre dans ton pieu.

Après tu m’étonnes qu’y ait d’autres gonzesses qui crient :

– “La burka pour les Musulmanes, c’est bien !”

Tu parles si elles sont féministes, ces tourne-fesses !

Nan, elles protègent leurs fesses.

– “Je professe l’enfermement des rivales musulmanes au nom de la liberté des femmes !”

C’est beau, quand même, la perversité féminine.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Moi, c’est pour ça qu’j’aimais bien Najat, avec son mignon p’tit cul, son déhanché si naturel et sa p’tite bouille de Poulbot, genre piou-piou parisienne.

Mon poussin !

En fait, la chienne, elle avait du caractère !

Un sacré caractère.

Elle avait du chien, quoi.

C’est quand même elle qu’a réussi à inverser la relation entre la pute et son client.

C’est le client qu’est devenu le coupable !

Si c’est pas être féministe, ça !, j’sais pas comment j’m’appelle.

Mais bon, elle est partie maintenant, à cause de vous, bande de cons.

Najat, n’oublie pas de m’appeler !

Moi, j’t’oublie pas, mignon p’tit lot.

Résultat de recherche d'images pour "najat vallaud-belkacem"

Donc, à l’époque de la théorie du genre, le genre qu’a pas de genre ni de sexe, le genre “de pas avoir l’air” ou “d’avoir l’air de ce qu’on est pas !”, les filles retrouvent les robes, les longues robes, les foulards ou les voiles, et les chaperons qui accompagnent ces nouveaux chapeaux mous en tissu, les tentes et leurs tantes, ces mâles en MAL de sexe, le frère, le père et… presque, presque, le Saint Esprit, dis donc !

Car y manque plus que lui dans la trinité masculine musulmane.

Mais même avec, ces cons nés d’un con féminin, y pensent qu’à ça, au sexe féminin !

Quand y croisent une fille, y voient pas la fille.

Y la calQulent pas.

Y voient qu’son cul, même si elle est “Qverte” des pieds à la tête.

Pour les mecs de la Mecque, une fille, c’est d’abord et toujours un Q.

Sinon y z’obligeraient pas les filles à se cacher, hein ?

C’est bien qu’ils croient que, les filles, ce sont que des Q ambulants, ces obsédés du Q !

Y sont tellement cons, nés d’un con qui les obsède, qu’y peuvent pas s’empêcher d’en voir partout.

Une main qui dépasse, un pied qui s’montre, une oreille découverte, ça y est, c’est un Q.

Car tout est bon pour ces cochons d’mecs qu’aiment pas les cochons.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

P’t’ête… ?… pass’que… ? s’y mangeaient du cochon, y z’auraient l’impression d’se manger eux-mêmes ?

Quand tu t’comportes comme un porc, c’est bien parss’que t’es un peu un cochon, non ?

Tout est bon pour les faire fantasmer, se masturber et s’triturer les couilles, ne pouvant pas se triturer les méninges, qu’ils n’ont pas ou plus.

Sinon y f’raient une méningite !

– “Ah, un sein !!!!!!!!, qu’y disent ces cons.

A mort, la meuf !”

– “A mort, les cons !”, moi j’dis.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

T’admettras qu’une religion qu’élève si peu l’âme de ses fidèles et si MAL les mâles qui lui sont si fidèles, ça fait douter de sa haute spiritualité !

Y sont incapables de se maîtriser, les mecs !

Les brutes mâles qu’y pratiquent c’te religion d’l’amour.

Religion de l’amour ?

Pour les femelles, c’est la case Q uniquement qui les intéressent.

Etre brutes avec des putes qu’elles sont toutes, c’est normal, hein, les cons ?

Là, nous y sommes.

Nous assistons impuissants, gens de la braguette défaite, frappés par la baguette de la censure islamo-collabo, à la disparition visible du deuxième sexe.

D’ailleurs, si on veut bien, l’excision, c’est bien une disparition visible du deuxième sexe, non ?

Il faut bien le dire, non ?, qu’cette castration physique recommandée par aucun livre saint et pratiqués par des mecs “déséquilibrés” car pas sains d’esprit, c’est la disparition programmée du con féminin dans toute son originalité et sa pureté, le clitoris.

Un peu comme le lys de France !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Quel est le rapport avec la “casse sociale” d’Emmanuel MACRON ?

Bah, quand tu sais déjà pas défendre les citoyennes d’un pays, ton pays, ton peuple, c’est à dire la moitié de ta population, comment tu peux vouloir prétendr’défendr’ les travailleurs de ton pays ?

T’as déjà abdiqué sur les religions, au contraire des “Hussards Noirs” de la IIIème République qui auraient expliqué aux morpions du Q que :

– “Dans le cochon tout est bon ! Tout le reste n’est que superstition d’un autre âge.

– Et que, si on est un homme, un vrai homme, on se comporte pas comme un cochon avec les femmes ! On s’contrôle ou on s’fait soigner.”

Nan, j’rigole pas !

A l’idée de qui, ça viendrait d’déféquer partout dans les rues ?

Tu chercherais des toilettes publiques, non ?

Bah le sexe, c’est pareil.

C’est pas une question de genre ou de tenue, c’est une question d’éducation, que la fille soit nue ou pas.

T’es éduqué ou pas, c’est tout.

Sinon faut t’éradiquer car tu mets l’espèce humaine en danger avec tes conneries d’Q.

Quand on n’a pas de QI, on est un obsédé du Q, un obsédé diarrhéique du Q, atteint d’incontinence sexuelle grave.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Tous les cons nés d’un con féminin qu’y croient que c’est à la femme d’s’contrôler pass’qu’y s’contrôlent pas, eux, sont des incontinents sexuels. C’est eux qui devraient porter des couche-culottes et des ceintures de sécurité, non, de chasteté, pour êtr’sûrs qu’y z’attaquent plus les filles dès qu’y z’en voient une.

Sinon j’propose la castration chimique ou la vraie castration, la castration physique, l’excision du zizi !

Car au fond, il est là le problème :

– Dès qu’y voient une fille, faut qu’y la violent.

Et vous trouvez ça normal, bande de cons ?

Le rapport de forces est inégal.

Ils le savent bien.

Le rapport de forces physique.

Donc y z’en profitent !

Non seulement les filles se font violer, mais en plus, c’est d’leur faute !

Trop fort, la brute qui fait passer sa victime pour une pute…

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Un peu comme l’ouvrier qu’est débauché au travail.

Par sa pute de patron !

Le rapport de forces est inégal et illégal avec son patron, le patron MACRON.

– “Si ! Vous z’êtes arrivé c’matin avec une chemise débraillée et j’vous ai entendu brailler “pas assez payés” !

C’est honteux. Z’êtes viré ! Pas assez payés, mes ouvriers à cinq euros de l’heure !? Allez voir en Allemagne et on en reparlera. J’m’en fiche que vous ayez pas de quoi vivre. C’est pas mon problème. C’est le vôtre.

Si vous n’êtes pas content, vous z’avez qu’à dev’nir millionnaire ! Qu’est-ce qu’y vous z’en empêche, hein ?

Quand on a pas les moyens d’l’ouvrir, on la ferme !” dixit le patron MACRON.

Si t’es pas riche, ferme ta gueule, quoi !

Pass’que, les prolos, c’est comme les putes pour les MAC de patrons, les MAC qu’ont des ronds, les “MAC-ronds” !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ca s’entretient uniquement si t’en tires du plaisir, les prolos, si tu tires ton coup avantageusement.

Sinon tu les fous sur un trottoir, tes gagneuses, et tu leur loues même leur bout d’trottoir, jusqu’à c’qu’elles z’en crèvent !

C’est dur d’être une pute, en France.

C’est pourquoi qu’la grande Bourse, elle a les mêmes principes de fonctionnement qu’les p’tites bourses.

Un fonctionnement viril, “masc-Qulin”, comme “é-masc-Qulé” !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Tu fais péter ton autorité avec les plus faibles et tu t’aplatis lamentablement devant les plus forts qui te pètent au Q quand tu pries ALLAH dans ta mosquée.

Plus t’es fort et riche, plus t’adores faire mal et faire le mâle, faire du MAL.

Alors toi, pass’que tu veux devenir riche, tu fais pas d'”sentiments”, comme y disent les autr’s cons.

T’es bien trop intelligent pour avoir des sentiments.

Nan, t’as juste des pulsions, comme les bêtes.

Car si tu sais pas contrôler tes pulsions sexuelles,

– ton fric t’aidant à te payer tout ce que tu savais même pas qu’ça pouvait exister comme les “snuff-movies”, ces vidéos insupportables et illégales de VRAIES mises à mort d’enfant pour le plaisir de très riches pédophiles, comme toi,

tu sais par contre fort bien contrôler ceux qu’ont pas les moyens d’s’opposer à toi, une fois devenu riche, très riche, très pourri aussi.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ouvrez vos frontières, bande de cons, qu’y disent tous ces riches bobos, tandis qu’vos riches patrons, y z’ouvrent pas leurs châteaux et leurs maisons de maîtres !

Y sont pas aussi cons que vous, eux.

Y veulent juste “vous la mettre”, en introduisant le loup dans la bergerie, les “Soumis” !

Y veulent juste du bétail et pouvoir dire un jour que l’abattage du bétail de jour dans la rue ne fut qu’un détail dans leur histoire, dans l’histoire de leur vie, un futur détail dans l’histoire de votre mort, la mort du peuple de France.

Casse-toi, MACRON, si tu veux tout casser !

Pass’que les patrons qui veulent tout casser, c’est les patrons-voyous, les patrons-voleurs, les patrons voyeurs aux moeurs dévoyées qu’ont pas d’honneur, rançonneurs surborneurs et flagorneurs avec le pouvoir, entrepreneurs baratineurs et ratiocineurs avec les représentants du personnel, tueurs de vies ouvrières, ricaneurs et menteurs qui sont prêts à tout pour tout rafler.

Des “Rap-Tout”, les patrons d’aujourd’hui !

Qui se comportent comme l’Etat français, faibles avec les forts, forts avec les faibles.

C’est pas “Les Inconnus”, si connus aujourd’hui, qui m’diront le contraire.

Facile de voler cinq euros à des étudiants sans défense !

Facile de s’attaquer aux pauvres !

Mais difficile de résister aux riches banquiers, aux vrais oppresseurs du peuple !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse qui oppresse le peuple, sur le père de famille qu’a choisi de mettre fin à ses jours pass’qu’y avait plus rien à bouffer pour ses gosses dans le frigo familial !

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse ogresse qui se nourrit du malheur des pauvres, en soutenant les riches, sur la mère de famille, mère d’un enfant handicapé qu’a choisi de mettre fin à ses jours, aux siens et aux siens, pass’qu’elle en voyait plus la fin de son calvaire devenu aussi long qu’un jour sans pain !

Le jour où y’aura un article par jour dans votre presse qui régresse, courtisane et partisane, sur les SDF qui meurent, cachés sous des cartons, et que seuls leurs potes pleurent, feuilleton de la misère en France, cette guerre qui n’est pas menée pour les pauvres contre les riches par l’Etat français démissionnaire,

– ce jour-là p’t’êt’bien qu’on s’ra en France, pays des Droits de l’Homme.

Pour l’instant, on est en France, pays de la honte universelle et de la désespérance de la jeunesse.

Soyez heureux, les jeunes !

Vous serez souples, vous qui l’êtes déjà de corps et d’esprit !

Plus de statuts, tout sera permis sur vous, mais sans vous.

Vous pourrez faire la statue dans un hall de gare, manifester sans crier gare !, y z’en auront rien à foutr’, de vous !

Car, pour eux, c’est l’argent qui mène le monde.

T’es pas riche, t’es rien, rien du tout.

Mais si t’es riche, t’as tous les droits, le droit de rien faire aussi et de vivre comme un rentier sur la dette du peuple, de sucer le sang du peuple.

C’est ça, les nouvelles “obligations” publiques, payer la dette publique, la faire payer aux pauvres pendant que les riches capitalisent les intérêts de cette dette.

Merde !

Pourquoi vous croyez qu’l’esclavage a été aboli ?

Pour êtr’ rétabli, pardi !

L’esclavage, c’était pas une prise de guerre, être faits prisonniers et devenir esclaves.

Non !

L’esclavage a TOUJOURS été de monnayer la liberté humaine contre le remboursement de la dette.

T’es libre si tu paies ta dette !

Le prix de ta rançon.

Y’avait déjà des otages en temps de guerre, c’était les prisonniers.

En temps de paix, ce sont les ouvriers.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Si tu paies pas ta dette, t’as toujours le choix :

– la prison

– ou les travaux forcés, l’esclavage, quoi.

Aussi, pour mettre le peuple en esclavage, les banques ont compris le système :

– elles pénalisent tous les incidents de paiement, ajoutant de la dette à la dette.

De quel droit ?

Normalement t’es puni quand t’es responsable !

Sinon t’es pas COUPABLE.

C’est ça, le principe pénal, avoir VOULU ne pas payer.

Mais quand t’as pas voulu ?

Quand t’as VOULU tricher, mentir, VOLER comme les banques qui volent les pauvres gens !, oui, tu vas en prison.

Pas si t’es pauvre !

Résultat de recherche d'images pour "garces"

C’est une clause EXONERATOIRE de responsabilité pénale et civile.

Si t’es riche, tu paies pour acheter le silence de tes accusateurs ou le silence des juges.

Mais quand t’as pas eu le choix !, de quel droit le pauvre va-t-il en prison et est-il expulsé de son logement ?

Alors que c’est l’Etat français qu’a laissé le “patron-voyou”, le “patron-voleur” s’casser avec la caisse à l’étranger pour délocaliser les richesses françaises !

– “Au voleur !”

A celui qu’a rien, on prend tout !

Et on ne lui laisse plus rien, que de la dette et encore de la dette à payer, jusqu’à ce qu’il finisse par payer de sa propre vie la dette de vivre sur cette terre, le pauvre.

Il est rayé des gens en vie par la faute de gros salauds d’riches qu’avaient pas besoin de son petit argent pour vivre.

Mais y faut bien s’faire respecter dans ce bas monde, non ?

Les gosses à l’orphelinat, le père au cimetière.

Ou les gosses et le père au cimetière, s’il a pas voulu partir tout seul.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

– Oh toi, Ducon, oui, regarde-moi, moi, COLUCHE !

Regarde-moi, toi le banquier qui fait payer à un pauvre 12 (douze) euros minimum le prix d’envoi d’un papier en courrier très ordinaire, s’il le reçoit, s’il est pas déjà mort, alors qu’un pli recommandé à la Poste, aujourd’hui, c’est aux alentours de 5 (cinq) euros !

Si c’est pas du vol, c’est quoi ?

Tu voles de plus de 50 % un pauvre qu’arrive déjà pas à boucler ses fins de mois !

Ca va ?

Quand tu t’regardes dans une glace, tu t’aimes, Ducon ?

Quelle honte, cette France de merde !

Et n’oublie pas, Ducon, de saluer le Grand Cornu,

– non Véro, sans majuscule, le “grand cornu” !

quand t’iras en Enfer,

rejoindre tes potes du gouvernement maçonnique, les “Lumières” de la République.

Résultat de recherche d'images pour "garces"

Ceux-là, y z’auront bien mérité de la patrie, moi j’te l’dis !

___________________________________________________________________________

COLUCHE a trouvé super la trouvaille du Général De GAULLE, MACRON, le “patron-casseur”.

[Voir article précédent]

https://deuvosguard.org/2017/08/03/du-general-de-gaulle-lorsque-bruno-le-maire-sera-le-premier-ministre-il-sera-the-premier-ministre-mais-le-sera-t-il-car-lecrire-cest-lexposer-a-toutes-les-attaques-les-plus-vil/

Résultat de recherche d'images pour "général de gaulle président"

Donc il a demandé au Général s’il pouvait s’en inspirer à son tour pour écrire (faire écrire) un article par Bibi, dite “Véro” pour les intimes, ici présente.

Pour combien de temps encore ?

A voir avec le nouveau gouvernement.

Combien de temps ?

De temps à écrire avant d’aller en prison ou de finir dans un cimetière.

Le Général a donné son accord, à une condition :

– que l’article ne soit pas “trop” vulgaire.

Le Général De GAULLE considère qu’on peut écrire et décrire l’injustice sociale sans tomber dans la “vulgarité acrimoniale” [sic].

[Pour la vulgate vulgaire, comme moi, consulter le dictionnaire :

https://fr.wiktionary.org/wiki/acrimonial.

Avec le Général, je prends des cours de français. Parce que je vérifie, moi, que les mots “inspirés ” par le grand écrivain et historien [dit de lui par lui] existent bien. Pas vous ?]

Ensuite, chacun appréciera les efforts de COLUCHE qui a “limité” sa vulgarité à la seule nécessité “d’appeler un chat un chat”, dit-il.

Et un con un con.

Un M…, un…M…

Non, COLUCHE !

CENSURE.

Y s’marre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Résultat de recherche d'images pour "coluche"

Du Général De GAULLE : – “Lorsque Bruno LE MAIRE sera le Premier Ministre, il sera “THE” Premier Ministre !” Mais le sera-t-il ? Car l’écrire, c’est l’exposer à toutes les attaques les plus viles.”

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire italie"

 

Le Général De GAULLE n’a pas boudé son plaisir, lui !

Avoir nommé comme Ministre de l’Economie, Bruno LE MAIRE, c’était avoir fait le choix de l’honnêteté et de la performance.

Un choix courageux et difficile !

Surtout pour Bruno LE MAIRE qui a accepté contre toute raison politique, en-dehors de tout carriérisme et opportunisme, et contre son propre camp partisan, Les Républicains, de se battre pour que la France sorte victorieuse d’une crise économique devenue désastreuse !

Donc, non, ne comptez pas sur le Général De GAULLE pour vous dire du mal de Bruno LE MAIRE, surtout pas lorsqu’il est au milieu du gué, guetté par tous ses ennemis qui seraient trop contents que le nouveau Ministre de l’Economie “se casse la figure”, autrement dit que la France perde ses dernières “cartes” industrielles et commerciales dans un jeu déjà truqué par les “Mondialistes”.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire italie"

Souhaitez la défaite de Bruno LE MAIRE, c’est comme souhaiter la défaite de la France.

C’est de la haute trahison !

Et de l’opportunisme politique.

Ce qui irrite très profondément le “grand homme” qui a su partir lorsque les Français n’étaient pas d’accord avec sa politique, mais a toujours été présent lorsque les Français avaient besoin de lui.

Le Général De GAULLE attend avec impatience l’élection de Laurent WAUQUIEZ.

Je ne vous dirais pas dans quelles circonstances et pour quel mandat…

Vous le savez déjà.

Et l’écrire, comme pour Bruno LE MAIRE, c’est exposer Laurent WAUQUIEZ à toutes les attaques les plus viles, donc les plus “débiles”.

Mais que ces attaques soient “débiles” n’empêche pas qu’elles soient par conséquent “débilitantes”.

Affaiblir son propre camp, juste pour le “plaisir” de ne pas voir élire un adversaire politique dont les convictions sont fortes et sincères est… débile !

Et contre-productif.

Résultat de recherche d'images pour "laurent wauquiez les républicains"

Le prix à payer sera(it) [?] la disparition du parti réunifié autour de Nicolas SARKOZY, lui-même autrefois et toujours exposé aux attaques les plus infamantes.

Quand on est à la place du Général

[C’est lui qui parle de lui ainsi à la troisième personne du singulier]

on SAIT qu’il n’y a pas que Nicolas SARKOZY qui a pu quelque peu fauter.

Et l’on SAIT combien d’autres ont fait pire, sans avoir jamais été dénoncés, survivants d’un système maçonnique de cooptation remarquablement efficace !

Mais ô combien injuste !, s’il était rapporté aux citoyens français.

[C’est la première fois que le Général vise ainsi, directement, la franc-maçonnerie]

une maçonnerie “alimentaire” directement issue de la IIIème République,

qui rend précaire la Constitution de 1958, la Constitution de la Vème République.

Le Général De GAULLE salue les efforts de “changement” du Président Emmanuel MACRON.

Mais le “jeunot” n’a connu de la vie qu’un environnement aisé, hormis une histoire d’amour pour laquelle il s’est battu et dans laquelle il s’affiche toujours fidèle à son amour de jeunesse.

Le Général De GAULLE souhaite à Emmanuel MACRON d’avoir cette même constance pour la France et cette même fidélité envers la France.

Car la fidélité, c’est de ne pas renier son amour de jeunesse.

Résultat de recherche d'images pour "amour de jeunesse bible"

Car, pour l’instant, le Général ressent davantage chez le président MACRON une plus grande appétence pour l’International que pour le National.

Il n’y a pas de préférence NATIONALE chez Emmanuel MACRON, surtout pas !

Or, si Emmanuel MACRON veut s’incarner dans l’histoire de l’Homme, des hommes, il devra d’abord et toujours s’incarner français, en tant que “LE Français”, LE, “THE”, Président français qui aura sauvé la France et lui aura rendu son rayonnement INTERNATIONAL.

Résultat de recherche d'images pour "président macron"

Il le peut, Emmanuel MACRON.

Il le peut s’il accepte de descendre de son piédestal de “Jeune Premier” et s’il arrête de faire le “joli coeur” [sic] avec des stars internationales.

S’il le veut.

Au travail !

Y’a du boulot ! [sic]

Et ce n’est pas le travail qui manque !

[Bis repetita]

Si détricoter le Code du Travail, c’est du travail, ça se saurait !

Il est toujours plus facile de détruire que de construire.

Résultat de recherche d'images pour "loi anti casseurs"

Et reconstruire sur des ruines, une France en ruine, – car ce sera la ruine de la France !, une ruine qui enrichira les grands patrons et les banques, ce que nul n’ignore, – est et sera mission impossible.

Ce qu’Emmanuel “PATRON”

[Jeu de mots du Général De GAULLE]

aura pris aux ouvriers, il ne pourra jamais le leur rendre.

Il le sait.

Pour l’instant, il s’en fiche car il ne sait pas, par contre, NON, IL NE SAIT PAS, ce qu’est la vie d’un ouvrier, sa misère et son enfer sur terre [sic].

[“Mon Général” (ça me gêne toujours un peu de l’appeler, “Mon Général” mais comment l’appeler ?) je vous trouve un tantinet grandiloquent et je retrouve des mots que j’utilise dans d’autres articles plus “religieux”.

C’est une crise de foi(e) ?]

Non, ce n’est pas une crise de foi(e), petite impertinente !

[sic]

C’est juste que vous et moi avons l’honneur de fréquenter la même personne, vous ici-bas, moi là-haut, comme vous dîtes ici-bas.

La “Personne” de l’Homme !

Dois-je être plus clair ?

Résultat de recherche d'images pour "prêtre ouvrier"

Emmanuel MACRON n’a connu de la vie professionnelle que les milieux favorisés culturels et financiers.

Pour lui, la plèbe n’a guère d’importance.

Et surtout il s’imagine [ou] imagine que les gens du peuple sont des imbéciles incultes.

N’ayant JAMAIS combattu pour son pays, il n’a JAMAIS été confronté à la guerre, la vraie guerre, pas la guerre des cabinets où il suffit de tirer la chasse d’eau pour évacuer toute la merde d’un pouvoir corrompu [sic].

Ou “il suffirait”, corrige volontairement le Général De GAULLE, à condition d’en avoir la volonté politique !

S’il n’a déjà pas la volonté suffisante pour pouvoir se séparer de ces éléments nocifs, comment le “jeunot” pourrait-il combattre la mafia internationale bancaire dont il a fait partie et qui lui a graissé la patte [sic] ?

Même s’il le voulait,

– le veut-il ?,

il resterait sous la menace constante de “révélations” médiatiques qui deviennent un outil de domination mondialiste, de la doxa bienpensante.

Il lui appartient de se donner d’abord les instruments de pouvoir et DU pouvoir s’il veut “pouvoir” rester au pouvoir.

Donc Emmanuel MACRON est un fantoche.

Dans un exercice militaire qui dépasse ses compétences.

Ce qui est moche, c’est que le peuple de France va payer lourdement le prix de la “casse sociale”.

Résultat de recherche d'images pour "casse sociale"

Je n’aimerais pas que Bruno LE MAIRE soit associé, s’associe, à cette LIBERALISATION, affranchissement qui inverse les normes,

faisant des patrons des esclaves prisonniers d’un méchant Code du Travail

et des ouvriers des “tyrans” esclavagistes.

Il faut raison savoir garder !

Malgré la trahison des syndicats tenus par leur devoir de solidarité maçonnique envers des élites qui considèrent n’avoir aucun devoir de solidarité envers le peuple français, le Code du Travail reste un bouclier social contre l’esclavagisme français du XIXème siècle et l’esclavagisme mondialiste du XXIème siècle.

Sans protections sociales pour les plus faibles et les moins avantagés, il n’y a plus de société française.

Il y aura une main d’oeuvre française, des “bras à louer”, comme au XIXème siècle.

Mais, dans deux ans, Emmanuel MACRON ne sera plus rien.

Il aura juste réussi à associer son nom à quelques opérations publicitaires INTERNATIONALES.

Il sera devenu pour les Français l’ennemi à abattre, au propre comme au figuré.

Et je plains, oui je plains !, tous ceux qui se seront associés à ce grand oeuvre qui n’est qu’une oeuvre misérable de destruction des protections des plus faibles pour rendre service à ceux qui ne rendent JAMAIS aucun service à leur pays, la France.

François FILLON a moins perdu les élections présidentielles de 2017 avec le “PénélopeGATE” qu’avec un programme de mort annoncée pour la Sécurité Sociale.

Résultat de recherche d'images pour "casse sociale"

Ce qu’il a compris trop tard !

Là, dans deux ans, c’est presqu’aujourd’hui !, il ne s’agit plus de Sécurité Sociale seulement.

Il s’agit de “Sécurité”, tout court.

Enlever les digues qui permettent au peuple français de vivre digne même s’il est de plus en plus pauvre, c’est tôt ou tard se faire submerger par un raz de marée gigantesque, un tsunami annoncé par tant d’économistes !, qui emporteront dans leurs eaux sales les fausses richesses virtuelles des nouveaux rentiers de ce siècle, le XXIème siècle, les rentiers de la Dette.

Ceux qui vivent de la Dette qu’ils font peser de manière inique et POLITIQUE sur le peuple français mourront.

Je n’ai pas dit d’écrire :

– fuiront !

Mais “mourront”.

Ils sont trop imbus d’eux-mêmes, ces imbéciles, pour imaginer que l’Islam, cet outil de soumission religieux, ne devienne un outil de RESISTANCE politique au service d’un peuple, pas toujours français, habitué à être ASSISTE.

L’équilibre créé par un clientélisme politique infect [sic], (je dis “infect” comme on parle d’une infection, une maladie), sera ROMPU.

Les petits oligarques, autres notables et autorités locales seigneuriales, n’auront plus les moyens de contenir la colère montante d’une population peu habituée à travailler.

Qu’ils ne l’oublient jamais !

Eux qui le savaient si bien et s’en servaient lors de leurs élections pour se faire réélire.

Résultat de recherche d'images pour "MG résistance"

Je ne crois pas [sic] que votre nouveau, tout nouveau, Président de la République, ait bien mesuré les conséquences de sa “libéralisation” du monde du travail.

L’ignorance peut être une excuse tant que l’autre ignore sa propre ignorance.

Tant qu’Emmanuel MACRON n’aura pas retroussé ses manches,

  • tant qu’il n’aura pas été TRAVAILLER manuellement, oui !, manuellement, physiquement dans un champ ou un chantier, sous couvert d’un anonymat protecteur, avec ou sans gardes du corps,

le président de la république ne peut pas comprendre ce qui se passe sur le terrain.

En terres de France !

Tant qu’Emmanuel MACRON n’aura pas vu mourir sur un champ de bataille ses camarades de combat, simples ouvriers, boulangers, artisans, chômeurs, il ne comprendra pas ce qu’est la SOLIDARITE nationale.

C’est être SOLIDAIRE du sang versé par les Français qui ont combattu pour que la France reste SOUVERAINE, c’est à dire INDEPENDANTE !

Résultat de recherche d'images pour "solidarité nationale"

Au nom du sang versé par les Français de France et de nos colonies qui redeviennent françaises puisque leurs enfants veulent à tout prix acquérir la nationalité française,

  • au nom du sang versé par les Français,

j’interdis à quiconque de “casser” le Code du Travail.

Il n’y a aucune gloire à “casser” et à devenir un “casseur”,

que l’on soit Président de la République française ou simple étudiant français ou étranger !

Préférez la guerre, la résistance, à la “casse” sociale !

Il y a plus d’honneur à se battre pour protéger son peuple, le servir, qu’à battre son propre peuple pour l’asservir et à abattre sa jeunesse sans avenir.

C’est ce qui fait toute la différence entre un petit d’homme et un grand homme, la servitude militaire !, c’est à dire sa capacité à mourir pour la France !

Pas sa capacité à faire mourir la France, pour s’enrichir personnellement, soi-même et sa bande de copains des coquins qui la dirigent actuellement.

Une bande de SALOPARDS !