Prophétie réalisée – Quand le Seigneur me montrait la pédophilie dans l’Eglise Catholique, sous couvert de la voix de Monseigneur BARBARIN, lors de la Prière pour la protection de la France à Notre Dame de Lourdes, le 15 août 2016, et que j’étais sommée de rester pour l’écrire, ce n’était pas le fait du hasard ! Extraits d’article du 16 août 2016 en lien avec l’actuelle condamnation du Primat des Gaules, l’Archevêque de Lyon qui vient de remettre sa démission au Pape.

https://deuvosguard.org/2016/09/25/miracles-de-notre-dame-ce-qui-est-miraculeux-avec-la-vierge-marie-cest-quen-plus-detre-restee-vierge-apres-avoir-accouche-dun-fils-le-fils-de-lhomme-meme-si-vous-ne-croyez-pas-en/

Résultat de recherche d'images pour "pédophilie maçonnique"

Dès le 16 août 2016, le Seigneur a AVERTI l’Eglise Catholique et Monseigneur BARBARIN en me demandant de TEMOIGNER publiquement sur ce qu’Il m’avait fait voir dans “l’ecclesia”,

– AVANT l’explosion des scandales successifs de pédophilie dans l’Eglise Catholique,

– SCANDALES qui viennent de secouer et d’ébranler les fondements du Culte Romain Impérial

– au point de provoquer la condamnation de l’Archevêque et Primat des Gaules, le Cardinal BARBARIN lui-même, le 07 mars 2019.

Résultat de recherche d'images pour "monseigneur barbarin franc maçon"

Ce qui m’avait frappée le 15 août 2016, lors de la Prière pour la protection de la France à Lourdes, c’était l’indifférence absolue, totale, non seulement de la hiérarchie ecclésiastique mais aussi des fidèles, devant les gestes déplacés d’un “Gentil Organisateur” :

– une seule main coulante et courante sur le dos d’un jeune adolescent jusqu’à descendre vers le bas de son dos et se poser sur ses fesses,

– puis deux mains pétrissant les fesses du garçon pendant que l’homme pressant, assuré d’une totale impunité, se frottait amoureusement contre le mineur dans une danse lascive et possessive !

Résultat de recherche d'images pour "monseigneur barbarin franc maçon"

Non, je n’ai pas oublié ces moments “incroyables”, en public, durant lesquels un prédateur poursuivait sa proie tranquillement pendant une messe en plein air, laquelle proie, soumise à son emprise physique et psychologique, ne pouvait fuir. L’éphèbe adoptait un comportement provocateur et bravache qui correspondait aux attentes et aux ardeurs du bandeur et du branleur que j’imaginais avec une cravache frappant les fesses de ces autres victimes d’une manière convulsive. Le jeu de cache-cache avec le public excitait manifestement l’étalon, le dresseur de poulains qui narguait Dieu et ses croyants.

A l’époque j’avais pris quelques photos du prédateur pour me prémunir en cas de plainte après la publication de l’article demandé par le Seigneur pour dénoncer la pédophilie au sein de son Eglise Catholique et aussi, pour l’identification éventuelle de l’auteur des agressions sexuelles s’il y avait eu une plainte de cet adolescent minaudant et racoleur que des parents imprudents avaient confié, le temps d’aider des fidèles lors d’une fête à Notre Dame de Lourdes, à la bonne garde d’un “Gentil Organisateur” au genre impudent mais si accommodant.

Résultat de recherche d'images pour "monseigneur barbarin franc maçon"

Le Seigneur, Lui, n’oublie jamais.

Il a fallu plus de deux ans pour que je comprenne à quoi et à qui devait servir cet article, une fois l’événement advenu :

– aux victimes de pédophilie

et à tous ceux qui auraient pu douter du Seigneur et de Sa pitié filiale !

Ce que j’écrivais, en 2016, sur Monseigneur BARBARIN, était le reflet de ce qu’un dénommé Jésus disait déjà aux Pharisiens de Son époque, ces hypocrites, donneurs de leçons qui savent soigner l’extérieur de leurs apparences mais oublient de nettoyer l’intérieur du plat, en laissant pourrir au fond d’eux-mêmes, ensevelis et dissimulés, des aliments devenus des excréments.

Pour ceux qui doutent, comme moi qui doute tout le temps, je mets en ligne les extraits de cet article dénonçant la pédophilie dans l’Eglise Catholique et la présence de Monseigneur BARBARIN à Notre-Dame de Lourdes lors de la Prière pour la protection de la France.

Libres à eux, comme moi je l’aurais fait, indubitablement, en cliquant sur le lien en début de l’article de ce jour, d’aller vérifier que la prophétie du Seigneur, puisque c’en était une même si je ne l’avais pas compris, a bien été publiée le 16 août 2016.

Résultat de recherche d'images pour "monseigneur barbarin franc maçon"

____________________________________________

Miracles de Notre Dame : – “Ce qui est miraculeux avec la Vierge Marie, c’est, qu’en plus d’être restée vierge après avoir accouché d’un fils, le Fils de l’homme, même si vous ne croyez pas en elle, elle, elle croit en vous… et vous exauce.”

Afficher l'image d'origine

[Pour le 15 août 2016, nous nous sommes déplacés en famille à Lourdes.

Non pas tant pour le culte marial que pour la prière à la France, par patriotisme pur.

Une autre figure de femme, la France, invincible et indomptable !

Qui ne se soumettra pas, jamais.

Levés très tôt le matin, nous sommes arrivés à temps pour participer à la messe et pour entendre la voix gouailleuse et curieuse de Monseigneur BARBARIN qui officiait pour cette occasion à Lourdes, lui aussi.

Comme une “gourde” qui sonne creux, j’avoue que la voix de Monseigneur BARBARIN me gêne, n’étant pas sourde.

Même si, dans un choeur, un chanteur met tout son coeur à donner de la voix, si c’est une voix de fausset, il y a discordance et disharmonie.

Ce jour-là, s’il n’y avait pas eu Marie devant qui il est recommandé de ne pas bouder et de ne pas bougonner, ce qui aurait fait désordre dans le concert des réjouissances religieuses, je serais repartie tout de go.

Je n’aime pas les fausses notes dans un choeur d’orchestre.

Et, sans vouloir vous commander, j’aspire à entendre un concert professionnel, plutôt qu’une chorale d’amateurs, lorsque je vais voir la plus grande Dame de France.

Non, je ne sais pas rester silencieuse, ou pas longtemps.

Je suis plutôt de l’espèce séditieuse.

———————————————-

Image manquante

Afficher l’image d’origine

  • Bernadette SOUBIROUS

Image ajoutée

Bernadette Soubirous - JungleKey.fr Image #200

Non, je ne suis pas Bernadette SOUBIROUS !

Sous mes yeux, comme si le Seigneur avait voulu éprouver ma patience, un Gentil Organisateur d’une quarantaine d’années pelotait un adolescent. Etait-ce de la provocation ? J’osais espérer que c’était son fils ? Mais, au moment même, je réalisais la sottise de ma réflexion. Dans ce cas, c’eût été de l’inceste. Qu’est-ce qui est pire, la pédophilie ou l’inceste ? Les “fidèles” paraissaient totalement indifférents à ces échanges “amoureux” et très câlins du couple suffisamment imbécile pour se faire voir. OK, il n’y en avait qu’un, juste sous mes yeux. Pourquoi moi ?

Et comment devais-je interpréter cette exhibition sensuelle lors d’une messe, devenue un hymne à la fesse, dans laquelle résonnait par haut-parleur la voix d’un évêque qui venait de bénéficier d’un non-lieu sur une accusation de non-dénonciation de prêtres pédophiles ? Seigneur, est-ce le “hasard”, Satan qui s’amuse et se moque ou le message d’un ange justicier ?

Non, je n’ai pas fait de “scandale”. Le garçon devait avoir au moins treize ou quatorze ans et paraissait lui-même demandeur, quémandeur de câlins, tout sauf paternels.

Car, en France, quand un mineur de quinze ans est consentant, l’adulte est innocent. Il suffit de suivre la jurisprudence en la matière, une jurisprudence prouvant l’évolution des moeurs actuelle, c’est à dire l’acceptation de la sexualité entre un adulte et un enfant.

Il n’y a pas de mal entre deux mâles consentants, même si l’un d’entre eux n’avait pas de consentement éclairé sur la question.

Parce que les Occidentaux ont inventé une règle hypocrite qui consiste à fixer la majorité sexuelle à quinze ans, ou moins, à l’instar d’autres pays européens tels que la Belgique qui propose d’abaisser l’âge de la majorité sexuelle des filles à douze ans pour s’adapter à l’Islam et au mariage des fillettes.

Autrement dit, aujourd’hui vous pouvez baiser avec une jeune fille de quinze ans mais pas l’épouser.

Car son cul est plus intelligent que sa tête à cet âge- là !

Et, dans l’avenir, vous pourrez vous marier avec une fillette prépubère au nom de l’exception cultuelle… si vous êtes musulmans.

  • L’honneur est sauf !

Pour les amateurs de pédophilie.

Etonnez-vous ensuite que les prêtres catholiques veulent se convertir à la religion musulmane !

———————————-

Image manquante

Afficher l’image d’origine

Image ajoutée

دانشنامه‌ی آريانا: پدوفیلی، تفاوت فرهنگی یا تابوی فرهنگی

————————————

Alors, peloter un jeune homme, bel éphèbe, “mineur de quinze ans” comme l’appelle la Justice aujourd’hui, âge de la majorité sexuelle, c’est quasiment devenu un acte de charité publique.

De temps en temps, je voyais le couple pédophile se séparer puis “se reconstituer”, “se recoller” tandis que la voix de Monseigneur BARBARIN nous expliquait avec joyeuseté et malicieuseté que nous étions dans l’année de la Miséricorde et qu’il fallait pardonner.

Même aux plus grands criminels, par exemple à ceux qui tuaient des Chrétiens.

Non, j’exagère… un peu, mais à peine.

  • C’est si bien d’être islamophile.

Mais bon, nous sommes restés quand même.

Nous étions venus pour Marie et pour la France.

Pas pour constater qu’il y avait encore du boulot à faire dans l’Eglise catholique, question de lutter contre la pédophilie puisque personne autour de moi ne semblait s’en émouvoir.

Des sots, des ballots et des badauds, il y en a partout.

Le garçon se montrait heureux des quelques caresses accordées subrepticement par son protecteur, et le “maître” repartait ensuite s’occuper des “invités” au repas du Seigneur et au nom du Seigneur.

Comme quoi, la notion de péché n’est pas la même pour tous.

[…]

Donc me voilà à Lourdes et comme d’habitude, je râle.

Sinon je ne serais pas française, non ?

Nous avons tant de prédicateurs avec des voix d’orateurs qui portent loin et de manière profonde et qui nous transportent.

Pourquoi nous le mettent-ils partout et profond, Monseigneur BARBARIN ?

  • Si c’est un maçon ?

Ils le sont pratiquement tous aujourd’hui, alors…

C’est simple :

  • ou nous renonçons à l’Eglise catholique romaine,
  • ou nous la réformons.

[…]

L’après-midi, nous étions présents à nouveau dans la ville basse de Lourdes, pour entendre la prière adressée à Notre-Dame de Lourdes, la prière pour la protection de la France.

La voix de Monseigneur BARBARIN s’est élevée nasillarde et banlieusarde, sans doute et incontestablement “à la mode” tant il est partout et en tous lieux.

  • La France restera-t-elle chrétienne ?

– Seigneur, j’attends Ta réponse, à Toi.

Si Monseigneur BARBARIN continue à prêcher, moi, je vous le dis !, on va tous devenir musulmans et préférer la prière du muezzin, croyant à la voix forte qui porte, prière solennelle et sensationnelle plutôt que la voix goguenarde et mocharde de l’évêque, défenseur en France des Chrétiens d’Orient, à condition qu’ils meurent et demeurent chez eux, au Moyen-Orient.

Il faut reconnaître aux Musulmans qu’ils savent choisir leurs prédicateurs, eux, prieurs sans peur et sans reproches.

Assis sous un soleil de plomb, nous avons bronzé tandis que de charmants bambins venaient de temps en temps nous asperger d’eau, en nous offrant gratuitement et gracieusement un verre d’eau, le fameux verre d’eau qui a valu à Asia BIBI d’être incarcérée dans sa prison pakistanaise pour l’avoir offert à ses “soeurs” musulmanes.

– Eau de chrétien, eau impure !

  • Eau de source, eau de Lourdes, les larmes de la Vierge coulent sur son visage pour tous les Chrétiens persécutés dans le monde.

– Mais n’en parlons pas !

  • C’est politiquement et catholiquement incorrect.

Ou alors, vite, en coup de vent, en récitant une prière, le “Notre Père” en chaldéen que seul connaît Monseigneur BARBARIN, ce qui limite la communion et le partage spirituel.

– Mais en a-t-il conscience, notre cardinal ?

Réfugié en France, il a promis aux futurs martyrs qu’en échange de leur mort, on apprendrait tous le chaldéen.

  • Mais, en fait, nous sommes en train d’apprendre l’arabe et le Coran.

Car eux, les Musulmans du Moyen-Orient, sont vivement invités à venir en France, pays qu’ils n’ont pas encore dévasté.

  • C’est à n’y rien comprendre !

Alors, oui, apprenons-le, tous, le chaldéen puisque nous allons, tous, devenir chaldéens, en connaissant leur devenir !

Sûr, ce serait mieux si nous intervenions, tous, pour que nos frères chrétiens d’Orient soient avec nous et apprennent le “Notre Père” en français, en France, terre chrétienne, plutôt que de les laisser se faire massacrer sur leurs terres d’Orient, terres musulmanes.

[…]

Car le Seigneur est assez pessimiste sur le maintien des Chrétiens ARABES dans leurs terres orientales ancestrales.

Soit nous deviendrons tous musulmans, dans le monde entier, puisque l’Islam ne se mélange pas.

Soit le monde sera partagé en deux, le monde occidental “rechristianisé”, “born again”, et le monde musulman mourant, monde oriental s’entretuant et tuant tout alentour et autour de lui.

Si nous voulons éviter le génocide de tous les Chrétiens d’Orient, ainsi que celui des Yézidis, nous devons les rapatrier d’urgence sur une terre d’asile, la France, par exemple.

  • Voilà ce que dit le Seigneur !

[…]

Ah oui, c’est vrai, j’oubliais :

– L’Eglise catholique organise sa propre conversion pour ne pas mourir.

Je traduis pour les “in-crédules” :

– L’Eglise catholique va finir son oeuvre au noir, vous convertir tous à l’Islam, pour gagner du temps et épargner votre sang sur le territoire français.

  • Qui a bien appris ses dernières Sourates du Coran lors de son catéchisme hebdomadaire, à la virgule près ?
  • Qui a reçu un bon point à l’école catholique privée pour avoir récité la vie du Prophète M…
  • Non, pas M comme MOISE.
  • M comme MAHOMET.

– Ah, l’Eglise catholique et sa fidélité perverse (l’adjectif me vient du Seigneur Lui-même) envers les autorités de ce monde, vieux réflexe impérial romain du culte de César !

Que disait déjà Monseigneur BARBARIN au préfet des Gaules à Lyon ?

– “Je ne vous désobéirais jamais, mon préfet !”

Serment catholique d’obéissance maçonnique aux maîtres du monde, le possessif étant l’indicatif d’une possession non divine.

Monseigneur BARBARIN proférait ce serment d’obéissance quand il prétendait s’occuper des Roms.

Il les défendait sans désobéir au Préfet de Lyon, car il y a des limites à ne pas franchir, jamais.

  • Les limites de l’obéissance aux autorités de ce monde.

Sans doute pour ne pas finir crucifié, comme un certain Jésus, le Fils de l’homme, de tous les hommes !

Vous savez, le “désobéisseur civil”, celui qui ose défier le pouvoir humain parce que Son Royaume n’est pas de ce monde.

Afficher l'image d'origine

Entrons dans la ronde !

Et chantons en chaldéen, s’il vous plaît, pendant que nos frères chrétiens d’Orient se meurent.

Chantons sans peur et demandons pardon pour…

  • Non pas, nos péchés, notre non-assistance à nos frères chrétiens !
  • Mais pour leurs bourreaux.

– Demandons pardon à Dieu pour les crimes de sang commis par leurs pauvres bourreaux, ces innocentes victimes, martyrs d’ALLAH.

Qui s’entretuent entre eux, en tuant des Chrétiens, des Yézidis, des Kurdes, des chiens, des agneaux, des chameaux, des femmes, puisque les femmes valent moins que les chiens et leurs chameaux.

Demandons aussi pardon pour le sang répandu sur le territoire national, terres chrétiennes, le sang des agneaux innocents, jour de sacrifice, jour de l’Aïd El Kébir, devenu l’Aïd Al Adha, l’Alpha et l’Oméga de la cruauté religieuse qui veut qu’on célèbre un sacrifice par un autre sacrifice.

  • Imaginez s’il fallait ainsi célébrer les sacrifiés de la guerre 14/18
  • et les sacrifiés de la guerre 39/45 ?

Combien de soldats devrait-on tuer sur le sol des batailles ancestrales pour commémorer nos victoires nationales ?

[…]

– Restons en confiance et célébrons le “Vivre Ensemble”.

Car je suis rassurée de savoir que les animaux sacrifiés bestialement par des êtres humains le sont au nom de la religion de la paix et de l’amour.

Pour un peu, j’aurais cru bêtement qu’il s’agissait d’une religion ancestrale aujourd’hui disparue tant est grande sa cruauté, un peu comme la religion aztèque.

  • Islamophobie ?

– “Pourquoi tant de défiance ?”, s’interrogent les Théologiens catholiques qui défendent la religion hispanique et islamique.

Après on s’étonnera que les agressions au couteau se multiplient et qu’on égorge du Chrétien, jusqu’aux prêtres du Dieu chrétien, comme on égorgerait l’agneau pascal chez les Juifs.

  • L’insensibilité à la douleur, ça se cultive !

Oui, ça s’éduque.

Et “ça” s’apprend, “tuer”, plus vite que l’Histoire de France, semble-t-il, chez les adeptes de la religion de la paix et de l’amour.

Trop de douceur nuit dans un monde de brutes.

Pourtant la couleur du sang chez l’animal et chez l’homme est la même, c’est la couleur du MAL.

Afficher l'image d'origine

Il est temps de partir et de reprendre la route.

Le lendemain du 15 août, nous irons à Notre Dame de Lourdes.

[…]

  • Faites un voeu !
  • Si, faites un voeu.

[…]

Moi, je fais le voeu que la France redevienne chrétienne et que nous retrouvions nos bâtisseurs de cathédrales, nos confréries chrétiennes, nos compagnons du tour de France et notre indépendance économique et alimentaire.

__________________________________

Oracle de Dieu, où sont les Prophètes de notre temps ?

http://www.prionseneglise.fr/Les-textes-du-jour

dimanche 25 septembre 2016

1ère lecture : Lecture du livre du prophète Amos (6, 1a.4‑7)

[ Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie. Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres de l’étable ; ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ; ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël ! C’est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; etla bande des vautrés n’existera plus. ]

Afficher l'image d'origine

[…]]

Fin des extraits de l’article du 16 août 2016

____________________________________________

https://www.riposte-catholique.fr/archives/122571

Extrait d’un commentaire publié sur la page mise en lien supra :

[Les affaires de mœurs touchant le clergé sont la conséquence de ce laisser-aller des évêques et des prêtres modernes post Vatican II.

“Les prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres, par leur mauvaise vie, par leur irrévérence et leur impiété à célébrer les saints mystères, par l’amour de l’argent, l’amour de l’honneur et des plaisirs, les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux prêtres, et aux personnes consacrées à Dieu, lesquelles, par leurs infidélités et leur mauvaise vie, crucifient de nouveau mon Fils ! Les péchés des personnes consacrées à Dieu crient vers le Ciel et appellent la vengeance, et voilà que la vengeance est à leurs portes, car il ne se trouve plus personne pour implorer miséricorde et pardon pour le peuple”(message de la Sainte Vierge à la Salette).

C’est dire le jugement qui se prépare pour tous ces mauvais évêques.]

Entendue le Jour du Seigneur, sur Radio France Culture, première litanie de la messe du dimanche du 17 décembre 2017, en direct de la Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse : – “Prions pour tous les croyants des autres religions !” – “HERESIE !”, dit le Seigneur.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

– “Aujourd’hui, vous, sourds et malentendants, cette messe est célébrée spécialement pour vous !”

Car il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

C’est à vous que je m’adresse, oui, vous, qui croyez entendre ma Voix et n’écoutez que votre voix, d’autres voix qui vous fourvoient car elles vous mènent sur d’autres chemins que la voie du Seigneur, Ma voie.”

[A voir ou revoir la messe télévisée sur France 2, diffusée dans l’émission de ce dimanche, “Le Jour du Seigneur”, en direct de Fontenay-Sous-Bois, Val de Marne]

C’est le troisième dimanche de l’Avent :

– “Gaudete !”

Réjouissez-vous !

– “Tandis que nous attendons son avénement, …” lance un prêtre.

– “Mais pourquoi l’attendez-vous, Mon avènement, si vous croyez en d’autres religions que vous dites être TOUTES PAREILLES ?

Je suis mort pour vous, mort sur la CROIX de la honte, un scandale aux yeux du monde, un scandale pour les Musulmans !

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

A cause de vos péchés, à cause de VOTRE SURDITE et de votre CECITE passées et PRESENTES.

Car vous vous vantez et vous félicitez de valoriser les autres religions, de les rendre PAREILLES à la religion chrétienne, la religion du Dieu Sauveur, du “Salvatore Mundi”, ce tableau racheté si cher par le Roi d’une autre foi.

Pourquoi ?

Je vous l’expliquerais une autre fois.

Pas cette fois-ci.

Si ces religions ont le pouvoir de racheter vos péchés, sans le poids de la Croix, votre croix, mais courez-y !

Allez vous convertir à leurs religions !

Courez vers ce dieu qui sauve, un dieu qui ne s’est pas sacrifié pour vous et qui vous commandera de lui SACRIFIER des êtres humains pour lui prouver que vous l’aimez !

Comme Satan vous le demanderait , dit le Seigneur.

Moi, J’ai mis fin à tous les sacrifices humains et animaux.

Parce que ces frères, comme vous les appelez, ces frères croyants, sont prêts à VOUS TUER, à VOUS SACRIFIER sur l’ancien autel des SACRIFICES HUMAINS et ANIMAUX, pour dire prouver leur foi à ce dieu SANGUINAIRE qui n’est pas Moi.

– Vous ai-Je jamais COMMANDE de TUER ?

Non, il n’est pas “très miséricordieux”, ce dieu qui COMMANDE à ses fidèles de TUER ceux qui ne croient pas en lui.

Et vous, qui êtes sourds et aveugles et qui faites semblant de M’adorer en adorant cette religion et en prétendant qu’elle est PAREILLE au Christianisme, elle, cette religion de la HAINE qui tue davantage de Chrétiens dans le monde chaque jour qui passe sur cette terre ?

Insultez-moi, crachez-moi au visage et marchez-moi dessus, reniez-moi en tant qu’homme !

Mais ne reniez pas le Dieu que J’ai incarné dans ma chair et qui S’est livré pour vous,

– pour vous racheter de l’ESCLAVAGE du PECHE, pour vous racheter de la DETTE de la BETE, celle qui vous lie aux autorités de ce monde, vous qui aspirez à en être délivrés !

Je vous ai rendus LIBRES et vous faites de Mon peuple un peuple d’esclaves, prêtres mondains et curés trop catholiques, adeptes d’une RELIGION UNIVERSELLE qui est de moins en moins orthodoxe, de moins en moins CHRETIENNE et

  •       d e   pl u s   e n   p l u s    m a ç o n n i q u e.

Résultat de recherche d'images pour "jésus christ juge"

Le Seigneur demande au Pape François de demander pardon aux Chrétiens d’Orient pour les avoir ABANDONNES à leurs bourreaux.

Que chaque église de France accueille en son sein une famille de Chrétiens d’Orient devant laquelle devront venir s’incliner les fidèles devenus infidèles à leur propre religion !

En tout premier, devra demander pardon à ces Chrétiens d’Orient le vicaire prétendant être le curé de cette paroisse, mais en vérité, servant un autre Maître du dieu caché.

Et si l’homme qui se dit de Dieu reçoit EN PUBLIC, lors de la messe qui M’est consacrée, la bénédiction de cette famille chrétienne venue d’Orient, alors Je le bénirai à Mon tour avant l’Eucharistie, le partage du pain, le don de Ma Vie.

Il vous faut DEMANDER, Chrétiens de France, et RECEVOIR le PARDON des Chrétiens d’Orient, eux qui ont versé leur sang pour VOUS SAUVER, vous qui êtes sourds et aveugles à la VRAIE FOI, la foi chrétienne !

Si une église en France, même une seule, n’a pas de famille de Chrétiens d’Orient en son sein,

– dans ce cas, dit le Seigneur, qui est très en colère, elle sera maudite.

Et Je ne la comblerais point de grâces.

Et peu importe que vous receviez et soigniez dix familles d’une autre religion.

Ce sont des voyageurs qui passent et ne restent pas, des passeurs de la MORT, de votre future MORT, ceux que vous accueillez comme des sauveurs alors qu’ils se réclament d’une autre religion qui veut la mort des Juifs et des Chrétiens.

Accueillez-les comme des voyageurs, ces gens qui vous haïssent au fond de leur coeur, car l’hospitalité est due à l’étranger.

Mais accueillir ne veut pas dire “FAIRE PAREIL QU’EUX” et “RENIER VOTRE DIEU” pour leur faire plaisir !

En allant jusqu’à devenir MUETS sur votre PROFESSION DE FOI.

Résultat de recherche d'images pour "malédiction de jésus"

Comme la  “religion de l’égorgeur”, la malédiction des Chrétiens et des Juifs !

Sourds et muets, voilà ce que vous êtes tous devenus, petit troupeau d’incroyants, puisque vous ne croyez plus en Moi, croyant que n’importe quel dieu peut bien faire l’affaire, votre affaire et surtout les affaires de vos politiciens, les autorités de ce monde !

Alors, puisqu’il en est ainsi, Moi aussi, Je serais muet au jour dernier, le dernier jour de votre vie, lorsque vous devrez passer de vie à trépas.

“Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie !”

______________________________________________________________________________

https://www.paris.catholique.fr/preparez-le-chemin-du-seigneur.html

[ Matthieu 3, 1-7a 8, 10b-11 –

Traduction officielle liturgique, extrait du 2ème dimanche de l’Avent, année A

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe :
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.[…] ]

_____________________________________________________________________________________

Pape François, Je te déclare HERETIQUE

et te demande, Moi, le CHRIST, ton Roi,

-si tu Me reconnais en tant que tel,

  • de démissionner comme le Pape Benoît XVI l’a fait avant toi.

Mais pas pour les mêmes raisons.

Résultat de recherche d'images pour "voix de celui qui crie dans le désert"

Reconnais-toi pécheur et sauve tes brebis, en te sauvant toi-même de cette voie où tu les entraînes.

Vers leur mort et la tienne.

Sinon c’est Moi qui te frapperais !

– “Pour que tous sachent que Je suis Vivant” , dit le Seigneur.

—————————————————————————————————-

[Cette Parole du Seigneur est si dure que je suis obligée, moi qui ne suis rien du tout, moi la pécheressse, et ose l’écrire, cette Parole, de quémander et recevoir l’aide d’un frère, ou plutôt d’un père dans la foi, Jean-Sébastien BACH, stable et solide comme un roc.

Consolatum !

Car sa musique soigne les blessures du Seigneur.

Et qui l’écoute reçoit Sa force et Son amour.

Le compositeur créait, il créait un monde d’amour et de force VITALE.

Il enseignait Dieu par la musique et la créature rendait au Créateur la beauté et l’amour de sa création jusqu’à la perfection.

A condition de ne pas être sourd !]

——————————————————————————————————–

N’oubliez pas d’obtenir le PARDON de vos frères CHRETIENS d’Orient, si vous voulez fêter Mon avènement et re-naître avec Moi à un Nouveau Monde.

– Que dans Mes églises de France, toutes et tous, vous alliez vous incliner, courber l’échine, non pas devant vos occupants d’une autre religion, mais devant vos frères CHRETIENS d’Orient qui sont devenus des MARTYRS, martyrs de la foi chrétienne pour TEMOIGNER de leur FOI, cette foi qui devrait être votre foi !

Et POUR VOUS SAUVER de votre absence de foi, vous qui êtes sourds et aveugles !

Mais les écoutez-vous, entendez-vous leur voix, la voix de vos frères CHRETIENS d’Orient ?

Non, puisque vous êtes sourds à leurs avertissements fraternels.

Mais, Moi, J’entends leurs supplications et leurs lamentations et Je ne peux rester plus longtemps sourd à leurs prières !

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

Alors Je lance cet anathème contre une religion qui ne peut pas se déclarer chrétienne ET NE LE VOUDRAIT PAS, puisqu’elle HAIT les Chrétiens et leurs pères, les Juifs.

Et contre tous ceux qui se prétendraient chrétiens mais continueraient de défendre cette religion de la HAINE, qui hait jusqu’aux femmes qui lui ont donné vie, en sauvant un homme de son désert, un chamelier devenu prophète grâce à l’amour d’une femme riche et belle !

Religion qui méprise la vie de vos frères CHRETIENS d’ORIENT et, ajoute le Seigneur, qui méprise la vie de vos frères COPTES EGYPTIENS.

– Malheur à vous, hommes de peu de foi qui Me déclarez la guerre, en soutenant ceux qui font la guerre à Mon peuple !

Je suis JUIF, né JUIF, et Mon peuple, né de Ma Parole de Vie, est CHRETIEN.

Nul ne peut se dire béni s’il Me renie et celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi.

Et celui qui est contre ceux qui sont Mes bénis, qu’il soit maudit !

Car J’ai aimé mon peuple juif.

J’ai pleuré sur Jérusalem et ses enfants.

Il ne suffit pas d’avoir pour prêtres dans une messe télévisée prétendument chrétienne un Grand Maître de la GLDF et un Vénérable du GODF pour parler en vérité.

Quels mots peuvent sortir de la bouche de ces soi-disant Maîtres, incapables de se conduire selon les préceptes divins ?

Pour qui se prennent-ils ?

Eux qui ont trahi la foi de leurs créateurs, les Bâtisseurs de cathédrales, pour élever des minarets sur une terre chrétienne.

Je les maudis aussi !

A cause du sang de Mon peuple qui sera versé par leur faute sur ces terres chrétiennes de France.

Parole du Jour, Parole de Vie qui vous condamne, tous, sans exception, si vous prêchez la RELIGION UNIVERSELLE, qui est  HERESIE :

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

_________________________________________________________________

http://levangileauquotidien.org/M/FR/

[ Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,6-8.19-28.
Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.
Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.
Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.]

______________________________________________________________

Pour rappel, lecture de la Lettre de Saint-Paul annonçant aujourd’hui la Parole du Jour, de ce jour du Seigneur, choisi par Lui pour excommunier le Pape François, s’il ne démissionne pas du « Trône de Saint Pierre »,

– lui qui se faisait appeler « l’Evêque de Rome »

  • à raison puisqu’il devait trahir la foi chrétienne et le savait :

____________________________________________________________________

[Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 5,16-24.
Soyez toujours dans la joie,
priez sans relâche,
rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus.
N’éteignez pas l’Esprit,
ne méprisez pas les prophéties,
mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ;
éloignez-vous de toute espèce de mal.

[ Et du malin ]

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.
Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera.]

_____________________________________________________________________

Le Seigneur me demande de conclure cette Parole du Jour donnée pour cet autre Jour,

  • le Jour de la renaissance de la foi catholique

par une anecdote, du vécu, un vécu d’une vie, la vie de la pécheresse que je suis.

Résultat de recherche d'images pour "chrétiens d'orient"

—————————————————————————————————-

Il s’appelait Jean-Jacques.

Il était assis avec un groupe de jeunes sur l’herbe d’une pelouse dans la cour d’un lycée, mon lycée, à l’île de La Réunion, la bien-nommée.

Je passais par hasard,

  • ce fameux hasard qui explique tout ce que ne peuvent expliquer et ne peuvent s’expliquer les hommes qui se prennent pour des dieux vivants, eux qui sont mortels !

Machinalement, parce qu’ils parlaient haut et fort, je tournais la tête vers ce groupe de jeunes.

Je ne pouvais entendre ce qu’ils disaient à cause du brouhaha de leurs voix.

Mais je pouvais voir.

Et j’ai vu…

– SES SANDALES A LUI !

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"


Bouleversée, réellement émue jusqu’aux larmes, je courus vers le jeune qui portait SES SANDALES A LUI.

Je voulais savoir.

Il fallait que je sache.

A tout prix !

J’aurais traversé le désert pour savoir, escaladé l’Himalaya, au moins une fois, ou escaladé deux fois le Mont-Blanc ou quatre fois le Piton des Neiges, la montagne la plus haute de la Réunion, mon île, pour les trouver !

– Ses sandales.

Résultat de recherche d'images pour "délier la courroie de ses chaussures jésus"

Je serais morte de mille morts pour pouvoir m’en approcher et m’approcher de Lui !

Moi qui ai tellement peur de la souffrance.

Pas de mourir, souvent je voulais mourir.

Mais de la souffrance, trop de souffrance sur cette terre.

Ce n’était pas supportable !

Ce n’était plus supportable.

Arrivé près de lui, je me rendis compte que…

Pas facile d’aborder un jeune homme qu’on ne connaissait pas, en lui disant :

– “Tu les as trouvées où, ces sandales ?”

Tant pis.

Je ne sais pas être polie, correctement polie comme la pierre philosophale dont sont faites les maisons des Pharisiens modernes.

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"

Alors je lui ai dit exactement ce que je savais ne pas devoir dire ou pouvoir dire par politesse :

– “Tu les as trouvées où, tes sandales en cuir ?”

Et j’ai ajouté :

– “J’aimerais tant avoir les mêmes !”

Jean-Jacques a levé la tête, pas même surpris par ma question.

A ma grande surprise à moi.

Il se tenait un peu à l’écart du groupe, tout en en faisant partie.

J’ai appris plus tard, en le fréquentant, que Jean-Jacques ne parlait pas beaucoup.

Il écoutait surtout, il écoutait les autres.

Aux deux sens du terme.

Sauf cette fois-là, cette fois où il m’a raconté son histoire.

– “Pourquoi veux-tu le savoir ?” me demanda-t-il d’une voix très douce, comme s’ il savait déjà.

– “Parce qu’Il portait les mêmes sandales !”

– “Qui ?”, insista-t-il

Résultat de recherche d'images pour "pour toi qui suis je jésus"

Que c’était dur de nommer celui que je refusais de reconnaître pour ce qu’Il était !

J’avais l’impression d’être à nouveau “piégée” par mon manque de foi.

– “Qui suis-Je pour toi ?”

Que je détestais cette question qui me condamnait à la folie pour toujours.

– “Jésus”, répondis-je à regret, avec presqu’un rien de rancoeur d’avoir dû le dire.

Jean-Jacques leva les yeux.

– “J’en étais sûr ! Toi aussi tu L’as vu, hein ?”

Quoi répondre ?

Il me regardait intensément et il était rempli de cette Lumière que je savais reconnaître, celle que porte tout VRAI Chrétien en lui.

____________________________________________________________________

– “Vous êtes les Lumières de ce monde !”

http://www.entretienschretiens.com/024%20Vous%20etes%20la%20lumiere%20du%20monde%20-%20Mt%205(14-16).htm

[Matthieu 5.

14. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;

15 et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

16 Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.]

Résultat de recherche d'images pour "pour toi qui suis je jésus"

_____________________________________________________________

Ne croyez pas que cette Parole soit une image !

Un Chrétien rayonne.

– « Et toi, tu L‘as vu ? », répliquè-je.

Jean-Jacques se leva.

Il était habillé de blanc, sauf son jean, habillé très simplement comme un Saint.

Ce qu’il était.

Inconnu des hommes, seul connu de Dieu !

Il m’expliqua :

– « Tu sais, j’ai failli mourir.

J’étais un drogué.

Je me piquais, je me droguais à tout ce qui pouvait exister pour ne plus exister.

J’étais comme une larve abandonnée de tous sur un trottoir.

J’attendais juste de mourir.

Je n’avais plus ni faim, ni soif.

J’étais arrivé au bout du voyage, de mon voyage sur cette terre.

Mais je voulais encore un peu de drogue, pour abréger mes jours sur cette terre.

Résultat de recherche d'images pour "junkie"

Car je savais que j’allais mourir à cause de ces drogues, peu importe laquelle ! »

Jean-Jacques s’interrompit comme s’il revivait en lui cette souffrance.

– « Je ne pouvais plus ni marcher ni me lever.

Juste crever sur ce morceau de trottoir.

Et tendre la main, encore un peu, pour avoir une pièce de monnaie ou deux.

Alors je L’ai vu, devant moi.

J’ai vu Ses pieds, d’abord.

Puisque j’étais assis sur ce trottoir incapable de lever la tête.

Il m’a dit : – « Lève-toi et marche ! »

J’ai répondu : – « Je ne peux pas. Je suis trop faible. J’ai faim et j’ai soif. Je n’ai rien mangé depuis trois jours. »

Il a répété : – « Suis-Moi ! Lève-toi et marche. »

Résultat de recherche d'images pour "jésus sandales"

Et je me suis levé.

Sa voix était,…

Je ne peux pas te la décrire.

Elle résonnait à l’extérieur de moi mais aussi à l’intérieur de moi.

Je L’ai suivi.

C’était un halo de Lumière.

Il était de plus en plus Lumière et je ne voyais que cette Lumière.

Lorsqu’Il a disparu, j’étais devant un bâtiment.

Un homme en était sorti, comme s’il m’attendait.

C’était un pasteur évangéliste.

Il s’appelle Willy.

Je n’ai plus jamais retouché à la drogue.

J’étais sauvé.

Résultat de recherche d'images pour "je suis le chemin la vérité et la vie"

C’est en souvenir de cette journée que j’ai voulu fabriquer les mêmes sandales que Lui, pour les porter à mes pieds. »

C’était donc lui qui les avait fabriquées, en cuir, un modèle unique !, à l’image de celles qu’il avait vues aux pieds de Son Sauveur, aux pieds de Jésus.

Jean-Jacques, si proche de Jésus, qui l’aimait comme Il avait aimé son disciple Jean,

[Je le savais, Il me l’avait dit !]

n’était pas particulièrement aimé du groupe de jeunes.

C’était un ex-junkie et la mémoire humaine n’est pas oublieuse… des fautes des autres !

Nous nous retrouvions souvent, Jean-Jacques et moi, pour le service des autres.

Servir les autres à table, servir les autres en lavant ce que nous salissions toutes et tous, dans la joie et l’amour, car servir les autres, ses frères chrétiens, est comme servir Jésus Lui-même.

Les autres ne jetaient pas un regard à Jean-Jacques.

Ils l’avaient intégré dans le groupe comme leur « serviteur », comme si, ainsi, il payait ses fautes, encore et toujours.

Moi qui savais combien Jean-Jacques était aimé du Seigneur, j’en étais parfois blessée pour lui.

Et c’est Jean-Jacques qui me répondait qu’il avait le meilleur pour lui :

– Il avait, lui, le CHRIST !

Et c’est vrai.

Tant se lamentaient de ne « pas avoir Jésus », pas encore.

Alors je pardonnais comme il me demandait de le faire, car ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient, à lui, Jean-Jacques, et ce qu’ils faisaient à Jésus qui l’aimait, eux qui se croyaient chrétiens.

Car moi, je ne suis pas Jean-Jacques.

Et je me révolte souvent.

Je doute toujours et encore, encore et toujours, dans ce monde de souffrances.

Je suis restée, dans mon coeur, une chienne de païenne, parfois une sorcière,.. anciennement une sorcière.

Parfois… non pas, une sainte !, jamais, mais une croyante, peut-être.

Et je m’étonne toujours que le Seigneur puisse se servir de moi pour écrire sur Lui, pour écrire pour Lui.

Alors je dirais à toutes celles et à tous ceux qui m’ont souvent posé cette question :

– « T’es qui, toi, pour dire ce que tu dis ? »

– « [[…] au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale ».]

Résultat de recherche d'images pour "christ"

———————————————————————————————————————–

C’est le Seigneur qui m’a demandé de conclure ainsi :

  • sur Ses sandales.

Et qui m’interdit de rajouter quoique ce soit d’autre à cette Parole du Jour.

Parole du Seigneur : Les adversaires de la Russie seront renversés ou ont déjà été expulsés du pouvoir par la voix des peuples chrétiens. La Russie convertie est devenue le pays défenseur des Chrétiens d’Orient, prenant la place de la France qui a trahi le CHRIST. Vox Populi, Vox Dei !

https://i0.wp.com/artcorusse.org/wp-content/uploads/2016/12/%C2%A9-Nicolai%CC%88-Solog.jpg

Cette Alliance sainte entre le Seigneur et le peuple russe a été scellée le 19 octobre 2016 par l’inauguration du Centre culturel russe orthodoxe au sein de la capitale, Paris, de l’ancienne nation européenne chrétienne, la France. La France, fille aînée de l’Eglise catholique, a publiquement renié le christianisme au profit de la religion qui persécute et tue le plus de Chrétiens dans le monde entier.

Le Seigneur a toujours annoncé qu’Il donnerait la victoire au Président Vladimir POUTINE contre tous ses ennemis, exauçant la prière de l’homme qui va devenir le plus puissant chef d’Etat du monde.

Comme Il a accordé, prévu et voulu la victoire de Donald TRUMP aux Etats-Unis, devenu président des états américains, à la grande surprise de tous les ignorants agnostiques et athées. Les états américains ont été fondés par les Pélerins chrétiens et réformistes venus d’Europe. L’Amérique du Nord est née d’une conception chrétienne du pouvoir humain, avec l’obligation de prêter serment sur la Bible par tous ceux qui prétendent vouloir diriger ce continent.

Jamais aucun homme ni femme ne pourra prêter serment sur d’autres livres religieux pour devenir Président des Etats-Unis, sauf à vouloir faire maudire les nations américaines chrétiennes.

Car le Seigneur veut une Alliance sacrée entre des dirigeants pro-chrétiens défendant réellement les Chrétiens dans le monde.

Il balaiera les élites corrompues par l’argent, l’or noir et les pétrodollars.

Il sauvera les minorités persécutées comme les Yézidis et les Zoroastriens, parce que ces minorités ont soutenu Ses brebis et se sont battus pour se protéger et protéger aussi les Chrétiens.

Il remerciera les Kurdes qui ont su protéger les minorités religieuses persécutées avec bravoure.

Afficher l'image d'origine

Protéger les Chrétiens, c’est savoir se protéger soi-même.

Parce que les Chrétiens ont le devoir de prouver l’existence du CHRIST par le libre choix de Le choisir ou pas et que ce libre choix ne peut être prouvé que par l’existence, la co-existence pacifique avec d’autres religions, partout où est présent majoritairement le christianisme, contrairement à d’autres religions qui ne tolèrent aucune autre religion sur un territoire conquis.

Et parce que, comme Jésus l’a voulu, aucun pasteur ou prêtre ne peut et ne doit devenir un dirigeant politique.

Son royaume n’est pas de ce monde.

Il ne peut pas y avoir d’Ayatollah KHOMEINI chrétien, ni de Calife  Omar 1er chrétien.

Le Chrétien doit rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, comme il est dit par Jésus lui-même dans les Evangiles.

C’est pour cette raison que, dans le christianisme, ont toujours co-existé les ordres monastiques et l’ordre laïque, qu’il soit monarchique, républicain ou anarchique, puisque les premières communautés chrétiennes vivaient en-dehors du “système” religieux impérial romain, partageant tout entre Chrétiens. C’était des “communistes”, oui !

La laïcité est une “invention” chrétienne.

Pour devenir prêtre, moine ou nonne, il faut avoir renoncé au monde.

Et donc avoir renoncé à tout pouvoir temporel, c’est à dire à l’exercice de toute fonction non religieuse au sein de la communauté humaine temporelle.

Le terme “religieux” est à prendre au sens de “créer du lien” : – “religere”.

Ainsi il faut comprendre, qu’autant il est interdit à un prêtre ou à un moine chrétien d’occuper un poste de dirigeant public, autant il est permis d’enseigner, de soigner et même… de défendre le peuple chrétien, Ses brebis.

Le moine-soldat n’a jamais été condamné par le Seigneur.

Et celui qui a choisi de se faire appeler “François”, le nouveau Pape catholique, devrait se souvenir que François d’Assise était allé au Moyen-Orient pour convertir les Musulmans au christianisme, pas pour se convertir à l’islam.

Afficher l'image d'origine

François d’Assise soutenait l’action des Croisés au Moyen-Orient.

Et que je sache, à ce jour, personne n’oserait dire de lui qu’il est un barbare cruel.

Un pasteur ne peut pas et ne doit pas rester insensible devant le sort de Ses brebis livrées aux loups qui viennent les dévorer.

Sinon c’est un faux-berger.

Celui qui ne défend pas Ses brebis et qui, pire, défend leurs tortionnaires, est un faux-berger.

Le Seigneur lui demandera de rendre des comptes pour chaque goutte du sang de Ses brebis versé à cause de son imposture, de sa couardise et/ou de sa traîtrise.

Car le Seigneur est Vivant.

Ne pas reconnaître CHRIST est Le renier publiquement.

Prétendre que toutes les religions se valent est renier publiquement le CHRIST, Son message de salut et Son sacrifice qui a mis fin à toutes les autres formes de sacrifices humains ou animaux dans un monde qui était cruel et sanguinaire.

Or ce monde redevient cruel et sanguinaire parce que vous avez admis sur des terres chrétiennes la pratique des sacrifices sanglants, tuer des animaux comme autrefois, les égorger sur l’autel d’un dieu sanguinaire, sacrifice autorisé alors que vos propres lois laïques l’interdisent de fait.

Vous déclarez que les animaux sont des êtres sensibles mais vous préférez recevoir l’argent des pratiquants d’une religion cruelle qui prétendent aimer les animaux autant qu’ils aiment et de la même manière les êtres humains, en étant capables de les tuer au nom de leur dieu.

Mais, tous les jours, la vérité de cette religion barbare éclate comme une bombe aux yeux du monde entier, prouvant qu’elle n’est que haine et violence envers ceux qu’elle considère comme étant inférieurs à ses adeptes.

Elle est si cruelle, cette religion, qu’elle autorise même l’assassinat de ses propres adeptes s’ils ont péché ou s’ils n’ont pas respecté une pratique religieuse, comme le jeûne, ou encore s’ils veulent changer de religion.

Si cette religion que nous ne pouvons plus jamais nommer, même dans notre pays laïque et voltairien, où il est devenu interdit de dénoncer le MAL, était une secte ne disposant pas des énormes moyens financiers d’Etats religieux corrompant le monde politique et médiatique occidental, cette religion discriminatoire, sexiste et fondamentaliste serait interdite dans tous les états démocratiques, à raison, pour protéger les femmes et les pratiquants des autres religions qu’elle veut éradiquer.

Ses sacrificateurs ont les mains couvertes du sang animal ou du sang humain.

Ils ne peuvent pas et ne doivent pas être admis au sein des églises chrétiennes.

Celui qui tue cruellement un agneau n’aura pas plus pitié de l’Agneau chrétien.

L'ambassadeur russe à Ankara tué dans une attaque armée, le tireur neutralisé (PHOTOS)

Le Seigneur me demande de publier cet article le jour même de la cérémonie de l’enterrement de l’ambassadeur russe, Andreï KARLOV en la cathédrale du CHRIST-Sauveur à Moscou, capitale de la Russie.

Hypocrites êtes-vous quand vous condamnez la victoire russe en Syrie sur les Jihadistes d’Al-Nosra et d’Al-Kaïda, ceux-là mêmes qui ont chassé, persécuté et tué les Chrétiens d’Alep !

Hypocrites êtes-vous quand vous fermez les yeux sur les massacres du peuple yéménite, vous qui vous dites être les amis, les protecteurs des peuples musulmans persécutés !

Menteurs !

L’Arabie Saoudite a reconnu avoir utilisé des bombes à fragmentation et prétendre vouloir y renoncer.

Mais qui, à l’ONU, a dénoncé ces crimes de guerre, qui ?

Au lieu de vous réjouir de la libération des minorités chrétienne et yézidie, hypocrites, vous pleurez la défaite des “rebelles modérés” en Syrie, sachant pertinemment qu’ils ne sont pas modérés, mais extrémistes puisque vous les aviez armés pour qu’ils détruisent ce pays et le divisent.

La plupart ne sont même pas des Syriens.

Hypocrites êtes-vous quand ces mêmes rebelles se filment en train d’égorger un enfant palestinien et qu’aucun média occidental ne dénonce cette énième barbarie !

Si un soldat juif, lui, avait giflé un enfant palestinien, dans toutes les villes du monde, la haine, non pas le sens de la justice, la haine aurait fait défiler les adeptes de la religion de la haine, soutenant ceux-là mêmes, des soldats rigolards et égrillards, des rebelles modérés, qui égorgent des enfants yézidis, chrétiens et palestiniens, des innocents.

Mais qui êtes-vous pour donner des prix de vertu ?

Vous, les hypocrites !

Vous dénoncez haut et fort la pédophilie dans l’Eglise catholique mais vous protégez vos pédophiles civils et laïques dans votre société du spectacle avachie et dans votre monde politique pourri.

Par contre vous taisez les pratiques sexuelles de la religion de la haine qui institue l’esclavage, comme au temps de son prophète, cette religion qui vous nourrit par son argent sale, celui de la drogue et des trafics d’êtres humains.

Afficher l'image d'origine

_________________________________________________

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/afghanistan-le-desespoir-des-familles-des-esclaves-sexuels-19-12-2016-6473721.php

Afghanistan: le désespoir des familles des esclaves sexuels

>L’actu>International|19 décembre 2016, 12h14

____________________________________________________

Le peuple d’Afrique lutte pour sa libération et n’hésite pas à dénoncer une religion qui esclavagise sexuellement les femmes et les enfants.

De plus en plus, CHRIST manifeste Son amour pour ce peuple et Se manifeste auprès de lui, n’hésitant pas à intervenir pour empêcher un père de frapper sa fille qui s’est convertie au christianisme ou à répondre à l’appel de Ses brebis perdues dans le désert.

Le courage de ce peuple qui a été converti de force à la religion de la haine est égal au courage de ces femmes arabes qui demandent à pouvoir vivre leur vie en toute visibilité et dans le respect de leurs libertés ou de ces bloggers arabes que vous laissez dépérir dans des prisons royales.

Le Seigneur n’autorise pas la mort de la femme adultère.

Afficher l'image d'origine

Encore moins celle de Ses enfants qui se battent pour pouvoir exister dans la lumière, dans le jour, dans la rue, devant vos yeux, et meurent sous vos yeux, tués par des coreligionnaires de la haine.

Le Seigneur est venu pour sauver, pas pour tuer.

Comme preuve de cette lucidité intellectuelle qui manque tant aux peuples de l’Occident européen, un auteur de l’Occident d’Afrique, le Maghreb, a publié l’article à lire ci-dessous, article qui devrait ouvrir les yeux de ces Européens devenus athées, agnostiques ou se croyant chrétiens, de fait corrompus car rendus aveugles par l’argent des esclavagistes qui suppriment toute liberté aux peuples du Moyen-Orient et de l’Afrique.

La pratique des mariages temporaires en Iran pour des fillettes de moins de neuf ans est encouragée par les Ayatollahs, dont l’Ayatollah KHOMEINI.

Vous savez tous que la pratique de la pédophilie est institutionnalisée par cette religion qui est une idéologie totalitariste. Est-ce pour cette raison, vous, les pédophiles occidentaux d’Europe, que vous la protégez, parce qu’elle autorise l’esclavage sexuel des enfants ? On peut légitimement se poser cette question tant votre cécité est grande. Elle ne peut être que volontaire.

Lisez et appréciez le courage exemplaire d’un homme libre du Maghreb, Halim AKLI, qui lutte contre une religion obscurantiste et totalitaire, tandis que, vous, les Occidentaux, vous vivez dans le confort matériel de vos certitudes béates et stupides, vous qui vous êtes vendus, avez vendu votre âme pour les plaisirs de la chair et avez vendu vos peuples à un futur d’esclaves.

On ne peut pas être plus clair !

Non, les Frères d’Afrique ne sont pas hypocrites.

Pas eux !

L’article à lire ci-dessous a été écrit en 2009.

Et depuis ?

Rien n’a changé, bien au contraire.

Cette religion répand sa haine des femmes et sa culture du pur et de l’impur jusque dans nos couches occidentales, faisant le lit du fascisme, à l’exact opposé de la religion chrétienne puisque Jésus a toujours dit que rien de ce qui touche au corps ne peut être impur. Ce qui est impur est ce qui est dans le coeur de l’homme, ses pensées et ses intentions.

Quelles sont vos pensées et vos intentions, hommes d’Europe de si peu de foi ?

Afficher l'image d'origine

____________________________________________

http://www.hommes-et-faits.com/Dial/spip.php?article147

Le sexe, la femme, le mariage, le divorce, le pur, l’impur

Point de vue islamiste

samedi 29 août 2009, par Halim Akli

Les extraits qui suivent sont tirés de Tahrirolvasyleh >(quatrième volume, Darol Orm, Gom, Iran, 1990) du guide suprême de la révolution iranienne, l’Ayatollah Khomeyni en l’occurrence. Les recommandations de Khomeiny que vous allez relire pour certains et découvrir pour la majorité d’autre d’entre vous, donnent des sueurs froides tant l’Algérie avait faillit sombrer dans les ténèbres d’un État islamique en 1992 ; menace qui est loin d’être totalement écartée. Et pour cause, au nom de l’Algérie qui a payé un lourd tribu à l’islamisme, Bouteflika s’est prosterné, le 12 août 2008, à la mémoire de l’imam Ayatollah Khomeiny lors de sa visite à son mausolée, en Iran, soulignant que : « le défunt reste par ses actes et paroles une lumière pour les hommes épris de justice et d’équité. » avant d’ajouter : « Tous les actes et paroles de Khomeyni restent une lumière qui guide les hommes épris de justice et qui œuvrent à la répandre entre l’humanité au moment où notre nation musulmane a tant besoin de s’inspirer de ses idéaux qui ont servi et continuent de servir l’Islam« . Bouteflika ajoute : »« le peuple algérien, qui a mené sa glorieuse révolution pour l’indépendance et la libération de cette terre d’Islam de l’occupant étranger, est parfaitement conscient du message du défunt visant à préserver la charia de toute forme de dérapage l’ayant entamée aux temps du déclin et des croisades ».

Et Bouteflika de conclure sur le livre d’or du mausolée : « C’est un tel privilège que de me recueillir à la mémoire du grand disparu de l’islam et de la révolution islamique iranienne, l’imam Ayatollah Khomeiny, puisse Dieu lui accorder sa sainte miséricorde. ».

Voici donc quelques « lumières », tirées du livre écrit par l’Ayatollah Khomeiny, dont nous devrions nous inspirer, si l’on suit les délires de Bouteflika, :

* L’homme peut avoir un plaisir sexuel avec un enfant, de sexe féminin aussi jeune qu’un bébé. Cependant, il ne doit pas pénétrer par devant, mais le sodomiser.

* Si l’homme pénètre l’hymen et cause des dégâts, alors il devra être responsable de la fillette toute sa vie.

* Cette-ci, cependant, ne compte pas comme une de ses quatre femmes permanentes. L’homme, par contre, ne peut pas épouser sa sœur.

* Il est préférable pour une fille d’être mariée à temps pour qu’elle entame sa première menstruation dans la maison de son mari plutôt que celle de son père. Un tel père qui donne en mariage une fille aussi jeune aura une place permanente au Paradis.

* L’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tels que les moutons, les vaches, les chameaux et ainsi de suite. Cependant il doit égorger l’animal après avoir eu son orgasme. Il ne doit pas vendre la viande aux gens de son village, cependant la vente de cette viande à un village proche est acceptable.

* Autre extrait, tiré du Petit livre vert, Proverbes d’Ayatollah Khomeiny, (Politique, Phylosophica, Social et Religieux, page 47) : – Si on a commis un acte de sodomie avec une vache, une brebis, ou un chameau, leurs urines et leurs excréments deviennent impurs, et même leur lait ne peut plus être consommé. Cet animal doit être tué le plus vite possible et brûlé.

Ceux qui se croient en dessus de ce qui se dit ici parce qu’ils sont sunnites et non shiites, qu’ils ravalent leurs commentaires qui vont dans ce sens. Il n’y a strictement aucune différence entre les sunnites et les shiites en ce qui concerne le plaisir sexuel d’un homme et d’un enfant, pour ne pas dire d’un bébé.

Afficher l'image d'origine

De la pureté et de l’impureté

1. Onze choses sont impures : l’urine, l’excrément, le sperme, les ossements, le sang, le chien, le porc, l’homme et la femme non musulmans, le vin, la bière, la sueur du chameau mangeur d’ordures[9].

2. L’urine et les selles de l’homme et de tout animal dont le sang jaillit quand on lui ouvre les veines et les artères[10] sont impures. Mais la chiure de petits insectes comme la mouche ou le moustique qui n’ont pas le sang jaillissant est pure.

3. L’urine et les selles de tout animal mangeur d’ordures sont impures. C’est également le cas de l’urine et des selles de tout animal qui a été possédé sexuellement par un homme ; et de l’urine et des selles du mouton nourri au lait de truie.

4. Le sperme de tout animal dont le sang jaillit quand on l’égorgé est impur.

5. Les ossements d’un animal trouvé mort ou d’un animal tué contrairement aux rites musulmans sont impurs ; le poisson, par contre, n’est pas impur, même s’il est mort dans l’eau, car son sang ne jaillit pas.

6. Les poils, les os, les dents des animaux morts sont purs, sauf s’il s’agit d’animaux impurs comme le chien.

7. L’œuf sorti des entrailles d’une poule n’est pas impur, si sa coque est suffisamment solide. Il faut pourtant le laver avant de le manger.

8. La viande, la graisse et les peaux en vente dans un bazar musulman ou se trouvant chez un musulman sont pures, sauf si ces produits proviennent d’animaux qui n’ont pas été abattus selon les rites musulmans.

9. Le sang de l’homme et de tout animal dont le sang jaillit quand on l’égorge est impur ; par contre, le sang du poisson, du moustique et de tout autre animal dont le sang ne jaillit pas reste pur.

10. Le sang qui s’écoule entre les dents est pur si dilué avec de la salive ; auquel cas il est permis d’avaler cette salive.

11. Le sang coagulé et accumulé sous les ongles ou en tout autre point du corps humain est pur si son aspect est modifié de telle sorte qu’on ne puisse plus l’appeler sang ; si ce n’est pas le cas, il faut essayer de le faire disparaître avant de procéder à ses ablutions.

12. Le pus d’une blessure qui se cicatrise est pur, à condition qu’on puisse affirmer qu’il n’est pas mêlé de sang.

13. Le chien et le porc, s’ils ne vivent pas dans l’eau, sont impurs, ainsi que leurs poils, leurs os, leurs griffes et leurs excréments ; par contre, le chien et le porc marins sont purs.

14. Tout le corps d’un individu non musulman est impur, même ses cheveux, ses poils, ses ongles, et toutes les sécrétions de son corps.

15. Tout homme ou femme qui nie l’existence de Dieu, ou qui croit en ses partenaires[11], ou bien encore qui ne croit pas en son Prophète Muhammad est impur (au même titre que l’excrément, l’urine, le chien, le vin). Il l’est même s’il met en doute un seul de ces principes.

16. L’enfant impubère est impur si ses parents et ses aïeux ne sont pas musulmans, mais s’il a un musulman dans son ascendance il est pur.

17. Le musulman qui injurie un des douze Imams, ou qui se déclare leur ennemi est impur.

18. Le vin et toutes les autres boissons enivrantes sont impures, mais l’opium et le haschisch ne le sont pas.

19. La bière est impure, mais la levure de bière ne l’est pas.

20. La sueur d’un chameau mangeur d’excréments humains est impure ; la sueur des autres animaux qui mangent les mêmes ordures ne l’est pas.

21. La sueur de celui qui vient d’éjaculer n’est pas impure ; il est pourtant préférable qu’il ne fasse pas ses prières aussi longtemps que son corps ou ses vêtements gardent des traces de cette sueur.

22. Si l’homme a eu un rapport avec sa femme pendant les périodes d’abstinence, le jeûne du Ramadan par exemple, il doit éviter de faire ses prières aussi longtemps qu’il porte les traces de la sueur résultant de son coït.

23. L’homme qui a éjaculé par suite d’un coït avec une femme autre que la sienne, et qui éjacule à nouveau en faisant le coït avec sa femme légitime, n’a pas le droit de faire ses prières s’il est en sueur ; mais s’il fait d’abord le coït avec sa femme légitime et ensuite avec une femme illégitime, il peut faire ses prières même s’il est en sueur.

Afficher l'image d'origine

24. Si une mouche ou tout autre insecte se pose d’abord sur quelque chose d’impur et d’humide, et ensuite sur une chose pure et humide, celle-ci devient à son tour impure, si toutefois on est certain que le premier est impur ; dans le cas contraire elle reste pure.

25. Si une partie du corps en sueur entre en contact avec quelque chose d’impur et que la sueur coule sur d’autres parties du corps, toutes ces parties deviennent impures, tandis que le reste du corps reste pur.

26. Les sécrétions nasales ou les crachats sanguinolents sont impurs, tandis que le reste qui n’a pas été souillé par le sang est pur ; si les sécrétions nasales ou le crachat effleurent la bouche ou le nez, la partie de l’épiderme qui a été touchée doit être purifiée ; mais la partie non touchée reste pure.

27. L’objet qui entre dans le corps humain et qui se trouve en contact avec une impureté (selles ou sang) reste pur quand on le retire du corps, s’il ne porte pas de traces de ces matières impures ; ainsi l’instrument qu’on fait entrer dans le rectum pour un lavement ou le bistouri du chirurgien ne sont pas impurs, s’ils ne portent pas de traces d’impuretés. Il en est de même pour la salive et les sécrétions nasales qui se mêlent au sang à l’intérieur de la bouche ou du nez, mais qui n’en portent pas les traces quand on les crache.

28. Il est défendu de toucher un feuillet du Coran avec quelque chose d’impur ; si cela arrive, il faut tout de suite laver la feuille.

29. Il est défendu de poser le Coran sur une matière impure comme le sang ou des ossements humains ou d’animaux si cette matière est desséchée ; si on l’y a déjà posé il faut absolument l’enlever.

30. Il est défendu d’écrire les versets du Coran avec une encre impure, même s’il ne s’agit que d’une seule lettre. Au cas où cela a été fait, il faut la laver ou la gratter avec un couteau ou avec tout autre instrument tranchant.

31. Il faut éviter de remettre le Coran à un infidèle ; il est même recommandé de le lui arracher s’il l’a déjà dans les mains.

32. Si un feuillet du Coran, ou un papier portant le nom de Dieu ou du Prophète ou de l’un des Imams tombe dans les w.-c, il est absolument indispensable de l’en retirer, même si cela entraîne des dépenses. Au cas où ce ne serait pas possible, il faudrait abandonner ces w.-c. jusqu’à ce que l’on ait la certitude que ce papier est pourri.

33. Il est interdit de manger ou de boire ce qui est impur ; il est également interdit de faire manger une impureté aux enfants, que cela leur soit néfaste ou pas ; mais il n’est pas interdit de faire manger aux enfants de la nourriture touchée indirectement par quelque chose d’impur.

34. Il n’est pas nécessaire de rappeler à quelqu’un qu’il est en train de manger une nourriture impure ou de prier vêtu d’habits impurs.

35. Si le maître de maison remarque, durant le repas, qu’un ou plusieurs des mets sont impurs, il lui faut l’annoncer à ses hôtes ; mais si c’est un des hôtes qui le remarque, il n’est pas obligé de le faire.

Le mariage de Mahomet avec Aicha fillette de 9 ans

De la femme et de ses règles

1. La femme est pseudo-menstruée quand le sang s’écoule de son vagin en dehors de la période de ses règles. Ce sang peut être de couleur jaunâtre, froid, fluide, et s’écouler sans sensation de brûlure ; il peut aussi être noirâtre ou jaune, chaud, épais et jaillir en provoquant une brûlure.

2. Les pseudo-menstrues sont de trois catégories : faibles, moyennes ou abondantes. Si le sang n’imprègne pas complètement le morceau de coton introduit dans le vagin, ce sont des pseudo-menstrues faibles ; s’il imprègne tout le coton sans souiller l’étoffe placée sur la vulve, ce sont des pseudo-menstrues moyennes ; si enfin le sang traverse à la fois le coton et l’étoffe, ce sont des pseudo-menstrues abondantes.

3. Dans le cas de pseudo-menstrues faibles, la femme doit se laver selon le rituel religieux avant la prière, changer le coton ou le laver, laver également la vulve si le sang l’a souillée.

4. La période menstruelle proprement dite est la période de quelques jours par mois durant laquelle le sang s’écoule du vagin des femmes. Ce sang est le plus souvent épais, chaud, rouge noirâtre ou rouge vif, et jaillit avec sensation de brûlure.

5. Les femmes de la lignée du Prophète de l’Islam sont ménopausées à l’âge de soixante ans. Les autres à cinquante ans révolus.

6. Le sang qui s’écoule du vagin de la fille de moins de neuf ans et de la femme de plus de soixante ans, ne peut pas être considéré comme le sang menstruel.

7. La femme enceinte et la femme qui allaite sont susceptibles d’avoir leurs règles.

8. Il est indispensable que durant les trois premiers jours des menstrues le sang ne cesse pas de s’écouler ; donc, s’il cesse après les deux premiers jours pour reprendre un jour plus tard, ce n’est pas le sang menstruel.

9. Il n’est pas indispensable que le sang s’écoule hors du vagin pendant les trois jours ; il suffit qu’il y en ait à l’intérieur du vagin.

10. Si la femme voit le sang s’écouler de son vagin pendant plus de trois jours et moins de dix jours, et qu’elle n’a pas la certitude qu’il s’agit du sang menstruel ou de celui d’un abcès, elle doit si possible introduire un morceau de coton dans son vagin et l’en ressortir ; si le sang s’écoule du côté gauche c’est celui des menstrues ; s’il s’écoule du côté droit, c’est le sang d’un abcès.

Afficher l'image d'origine

11. Si la femme voit le sang s’écouler de son vagin et qu’elle doute s’il s’agit du sang menstruel ou celui de sa virginité, elle doit introduire un morceau de coton dans son vagin et le retirer après un certain temps. Si le sang a taché seulement le pourtour du coton, il provient de la virginité ; si tout le morceau de coton est imbibé de sang, c’est celui des menstrues.

12. Si la femme voit son sang s’écouler du vagin pendant moins de trois jours, s’arrêter puis reprendre pendant trois jours, c’est ce deuxième flux qui doit être considéré comme celui des menstrues, même si le premier coïncide mieux avec son cycle menstruel.

13. Pendant les menstrues de la femme, il vaut mieux que l’homme évite le coït, même s’il ne pénètre qu’incomplètement – c’est-à-dire jusqu’à l’anneau de circoncision -, et même s’il n’éjacule pas. Il est également hautement déconseillé de la sodomiser.

14. Si on divise le nombre de jours de menstrues de la femme par trois, le mari qui fait le coït pendant les deux premiers jours doit payer l’équivalent de 18 « nokhod » (3 g) d’or aux pauvres ; s’il le fait pendant les troisième et quatrième jours, l’équivalent de 9 « nokhod » ; et s’il le fait les deux derniers jours, l’équivalent de 4 1/2 « nokhod ».

15. Sodomiser une femme menstruée ne nécessite pas ce paiement.

16. Si l’homme fait le coït avec sa femme au cours des trois périodes, il doit payer l’équivalent en or de 3 1 1/2 « nokhod ». Si le prix de l’or a changé entre le moment du coït et celui du paiement, c’est le prix au jour du paiement qui doit être choisi.

17. Si l’homme s’aperçoit pendant le coït que la femme vient d’avoir ses règles, il doit se retirer ; s’il ne le fait pas il doit faire la charité aux pauvres.

18. Si cet homme n’est pas en mesure de faire la charité aux pauvres il doit faire un don à un mendiant. Si cela non plus ne lui est pas possible, il doit demander pardon à Dieu.

19. Après la période menstruelle de la femme, son mari peut la répudier, même si elle n’a pas encore fait ses ablutions. Il peut également avoir un rapport avec elle, mais il vaut mieux qu’il attende que la femme ait fait ses ablutions. La femme n’est pas autorisée entre-temps à accomplir des actes qui lui sont interdits pendant ses règles : aller à la mosquée ou toucher l’écriture du Coran, tant qu’elle n’a pas fait ses ablutions.

Afficher l'image d'origine

Du mariage, de l’adultère et des rapports conjugaux

1. La femme peut appartenir légalement à l’homme de deux façons : le mariage continu ou le mariage temporaire. Pour le premier il n’est pas nécessaire de préciser la durée ; pour le second on indique, par exemple, qu’il s’agit d’une période d’une heure, d’un jour, d’un mois, d’un an ou plus.

2. Le mariage, continu ou temporaire, doit être scellé par une formule religieuse prononcée soit par la femme ou par l’homme, ou par leur représentant.

3. Tant que la femme et l’homme ne sont pas mariés religieusement, ils n’ont pas le droit de se regarder. Pour cela, il ne suffit pas de supposer que la formule du mariage a été prononcée, mais si la personne qui les représente déclare qu’elle a été prononcée, cela suffit à valider le mariage.

4. Si une femme autorise une personne à la marier à un homme pour une durée de dix jours, par exemple, sans donner de date précise, ce dernier peut contracter le mariage quand il le désire, mais si la femme indique un jour ou une heure précis, la formule doit être prononcée au moment indiqué.

5. La formule légale de mariage doit être lue en arabe, mais si cette langue ne peut pas être parlée correctement, il est possible de le faire dans une autre langue.

6. Le père ou l’aïeul paternel a le droit de marier son enfant impubère ou fou en le représentant. Cet enfant ne peut pas annuler le mariage une fois devenu pubère ou après avoir recouvré la raison, sauf si ce mariage lui porte un tort manifeste.

7. Toute fille majeure, c’est-à-dire capable de distinguer son intérêt, doit pour se marier, si elle est vierge, obtenir l’autorisation de son père ou de son aïeul paternel. La permission de la mère ou du frère ne s’impose pas.

8. Si le père ou l’aïeul paternel marie son fils ou son petit-fils impubère, celui-ci doit assurer une fois devenu pubère la vie matérielle de sa femme.

9. Le mariage est annulé si l’homme apprend que sa femme est sujette à l’un des sept maux suivants : folie, lèpre, eczéma, cécité, paralysie avec séquelles, malformation des voies urinaires et génitales ou des voies génitales et du rectum qui se confondent, malformation vaginale qui empêche le coït.

10. Si la femme apprend, après son mariage, que son mari est atteint d’une maladie mentale, qu’il est châtré, impuissant, ou qu’il a subi l’ablation des testicules, elle peut demander l’annulation du mariage.

11. Si la femme annule son mariage à cause de l’impuissance de son mari à accomplir l’acte sexuel par le vagin ou le rectum, celui-ci doit lui payer en dédommagement la moitié de la dot spécifiée dans l’acte de mariage. Si l’homme ou la femme annule le mariage pour une des raisons mentionnées plus haut, l’homme n’est pas redevable à la femme s’ils ont eu des relations sexuelles ensemble ; dans le cas contraire il doit par contre lui payer toute la dot.

12. Il est défendu d’épouser sa mère, sa sœur ou sa belle-mère.

13. Il est défendu d’épouser la mère de sa femme, la grand-mère maternelle ou paternelle ou les arrière-grand-mères de celle-ci, même si le mariage n’a pas été consommé.

14. L’homme qui épouse une femme et qui a des relations sexuelles avec elle, ne peut pas épouser la fille ou la petite-fille de cette femme, nées d’un autre mariage.

15. L’homme ne peut pas épouser la fille de sa femme, même si le mariage n’a pas été consommé.

16 et 17. Les tantes du père de la mariée et les tantes de ses grands-parents n’ont pas à se voiler devant son mari ; le père, le grand-père, l’arrière-grand-père du mari, ainsi que ses fils, petits-fils et tous les descendants masculins de ceux-ci peuvent regarder librement la mariée.

18. L’homme ne peut pas épouser les nièces de sa femme sans son consentement ; si malgré tout il en fait autrement et que sa femme admet cet état de choses, ça ne pose pas de problème.

19. L’homme qui a commis l’adultère avec sa tante ne doit pas épouser ses filles, c’est-à-dire ses cousines germaines.

20. Si l’homme qui a épousé sa cousine germaine commet un adultère avec la mère de celle-ci, le mariage n’est pas annulé.

Afficher l'image d'origine

21. Si l’homme commet un adultère avec une femme autre que sa tante, il est hautement recommandé qu’il n’épouse pas la fille de celle-ci. S’il épouse une femme, consomme le : mariage et commet l’adultère avec la mère de celle-ci, le mariage n’est pas annulé. Il n’est pas non plus annulé de fait s’il commet cet adultère avant d’avoir consommé le mariage, mais il , vaut mieux dans ce cas que le mari l’annule de plein gré.

22. La femme musulmane ne peut pas épouser un homme non musulman ; l’homme musulman n’a pas non plus le droit d’épouser une femme non musulmane en mariage continu, mais il peut prendre une juive ou une chrétienne en mariage temporaire.

23. L’homme qui épouse une femme déjà mariée doit rompre ce mariage et s’abstenir de l’épouser même ultérieurement.

24. La femme mariée le reste légalement après avoir commis l’adultère ; pourtant, si elle ne se repent pas et qu’elle continue à tromper son mari il vaut mieux que celui-ci la répudie en payant toutefois sa dot.

25. La mère, la sœur et la fille d’un homme qui a été sodomisé par un autre homme ne peuvent pas épouser ce dernier, même si les deux hommes ou l’un des deux étaient impubères ; mais si celui qui a subi l’acte ne peut pas le prouver, sa mère, sa sœur ou sa fille pourront épouser l’autre homme.

26. Si un homme qui a épousé une fille impubère la possède avant ses neuf ans révolus et provoque chez elle des traumatismes, il n’a pas le droit de répéter l’acte avec celle-ci.

27. Si l’homme sodomise le fils, le frère, ou le père de sa femme après son mariage, ce mariage reste valide.

28. La femme qui a contracté un mariage continu n’est pas autorisée à sortir de la maison sans la permission de son mari ; elle doit être à sa disposition pour chacun de ses désirs, et ne peut pas se refuser à lui sans une raison religieusement valable. Si elle lui est complètement soumise, le mari doit lui assurer sa nourriture, son habillement et son logement, qu’il en ait les moyens ou pas.

29. La femme qui se refuse à son mari est coupable, et ne peut exiger de lui ni nourriture, ni habillement, ni logement, ni rapport sexuel ultérieur ; elle garde pourtant le droit au dédommagement si elle est répudiée.

Afficher l'image d'origine

30. Le mari n’est pas obligé de payer les frais de voyage de sa femme qui dépasseraient les dépenses à domicile ; mais s’il propose lui-même ce voyage il doit en assurer les frais.

31. La femme qui obéit scrupuleusement à son mari a le droit de prélever les dépenses quotidiennes de la maison sur les avoirs de celui-ci, dans le cas où il refuse de les assurer de plein gré. Mais si elle se voit obligée de faire face elle-même à ces dépenses, elle n’est pas tenue d’obéir à son mari.

32. L’homme qui a contracté un mariage continu ne peut pas quitter sa femme pendant un laps de temps trop long qui permettrait à celle-ci de faire mettre en doute la validité du mariage ; cependant, il n’est pas tenu de passer une nuit sur quatre avec elle.

33. Le mari doit avoir un rapport avec sa femme au moins une fois tous les quatre mois.

34. Si, au moment de conclure le mariage, on n’a pas indiqué de délai précis pour le paiement de la dot par le mari, la femme peut se refuser à son mari, tant qu’elle n’a pas reçu cette somme d’argent. Mais si elle consent une fois à avoir un rapport avec son mari, elle ne peut plus s’y opposer ensuite, sauf pour des raisons religieusement valables.

35. Le mariage temporaire, même de convenance, est toujours légal.

36. Le mari ne doit pas s’abstenir d’accomplir l’acte sexuel avec sa femme temporaire pendant plus de quatre mois.

37. Si l’acte de mariage temporaire comprend une clause précisant que le mari n’a pas le droit d’avoir de relations sexuelles normales avec sa femme, cette clause doit être respectée. Il doit alors se contenter de lui procurer d’autres plaisirs. Mais dès que la femme y consent, il peut accomplir l’acte sexuel normal.

Afficher l'image d'origine

38. La femme qui est mariée temporairement, moyennant une dot préalablement fixée, n’a pas le droit d’exiger que ses dépenses quotidiennes soient assurées par son mari, même quand elle est enceinte.

39. La femme mariée temporairement ne peut pas hériter de son mari ; le mari ne peut pas non plus hériter de sa femme.

40. La femme mariée temporairement a le droit de sortir de la maison sans demander l’autorisation du mari, sauf si cette sortie peut nuire d’une façon ou d’une autre à son mari.

41. Si le père (ou l’aïeul paternel) marie sa fille (ou sa petite-fille) en son absence sans savoir avec certitude si elle est vivante ou non, le mariage est annulé dès qu il est prouvé qu’elle était décédée au moment du mariage.

42. Il est interdit à un homme de regarder le corps d’une femme qui n’est pas la sienne, sous aucun prétexte. Il est également défendu à la femme de regarder le corps d’un homme qui n’est pas son mari.

43. Regarder le visage et la chevelure d’une fille impubère, si ce n’est pas dans l’intention de chercher du plaisir, et si on ne craint pas de succomber à la tentation, peut être toléré. Il est pourtant recommandé de s’abstenir de regarder son ventre et ses cuisses qui doivent être couverts..

44. Regarder le visage et les mains des juives ou des chrétiennes, si ce n’est pas dans l’intention de chercher du plaisir, et si on ne craint pas la tentation, est toléré.

45. La femme doit cacher son corps et sa chevelure au regard des hommes. Il est hautement recommandé qu’elle les cache même aux garçons impubères, si elle soupçonne qu’ils ont des vues luxurieuses.

Pour le conseil idéologique de l’islam « chaque femme est le perpétuel ennemi de l’islam »

Crimes contre l’humanité:Le Conseil de l’idéologie islamique déclare l’existence des femmes anti-islamique

Crimes contre l’humanité:Le Conseil de l’idéologie islamique déclare l’existence des femmes anti-islamique | Michelduchaine

Crimes contre l’humanité: Le Conseil de l’idéologie islamique déclare l’existence des femmes anti-islamique

__________________________________________

46. Il est défendu de regarder le sexe d’autrui, même derrière une vitre, ou dans un miroir, ou dans l’eau limpide. Il est même expressément recommandé de s’abstenir de regarder le sexe d’un enfant qui distingue le bien et le mal. Mais il est permis de se regarder entièrement entre mari et femme.

47. L’homme ne doit pas regarder le corps d’un autre homme dans un but luxurieux. De même, la femme n’a pas le droit de regarder une autre femme dans ce but.

48. Il n’est pas défendu à un homme de photographier une autre femme que la sienne, mais si cela l’amène à la toucher il ne doit pas la photographier.

49. Si une femme est appelée à faire un lavement intestinal à une femme ou à un homme qui n’est pas son mari, ou à faire la toilette de son sexe, elle doit se couvrir la main pour ne pas être en contact direct avec les parties génitales ; les mêmes précautions doivent être prises par un homme envers un autre homme, ou envers une femme autre que la sienne.

50. Si un homme est amené, pour des soins médicaux, à regarder une femme autre que la sienne et à toucher son corps, il est autorisé à le faire, mais s’il peut donner ces soins en la regardant seulement il ne doit pas la toucher ; et s’il peut le faire en la touchant seulement, il ne doit pas la regarder.

51. Si un homme ou une femme se trouve forcé, pour donner des soins médicaux, de regarder les parties génitales de quelqu’un, il doit le faire indirectement, dans un miroir, sauf en cas de force majeure.

52. Si le mari a inclus la clause de virginité de sa femme dans l’acte de mariage, il peut annuler ce mariage s’il s’avère que la femme n’était pas vierge.

53. Si la femme mariée renie sa foi avant que le mariage soit consommé, le mariage est annulé ; de même l’est-il après la conclusion du mariage, si la femme est ménopausée. Mais si elle n’est pas ménopausée et qu’elle retrouve sa foi musulmane dans les cent jours qui suivent la rupture du mariage, celui-ci redevient valide.

54. L’homme dont le père ou la mère était musulman au moment de sa conception, et qui a lui-même embrassé la foi musulmane après sa puberté, voit son mariage aboli en cas d’apostasie.

55. L’homme né de parents non musulmans, mais qui s’est lui-même converti à l’Islam, voit son mariage annulé s’il renie sa foi avant de consommer le mariage ; au cas où il renierait sa foi après avoir eu des relations sexuelles avec sa femme, celle-ci doit attendre cent jours après l’annulation du mariage pour pouvoir se remarier, si elle est en âge d’avoir ses règles. Ainsi donc le mariage reste valide si au cours de ces cent jours le mari redevient musulman ; autrement l’annulation du mariage est irréversible.

56. Si la femme annexe une clause à l’acte de mariage engageant le mari à ne pas la sortir de la ville et que le mari accepte cette clause, il doit la respecter.

57. Le mari d’une femme qui a une fille d’un mariage précédent peut marier cette fille à un fils qu’il a eu d’un autre mariage. Il a lui-même le droit d’épouser la mère d’une fille mariée à son fils.

58. La femme qui devient enceinte après un adultère ne doit pas se faire avorter.

59. Si l’homme commet l’adultère avec une femme non mariée, et s’il l’épouse ensuite, l’enfant né après le mariage est bâtard si les parents ne sont pas sûrs de l’avoir conçu pendant le mariage.

60. Il ne faut pas croire une femme qui prétend être ménopausée. Il faut par contre la croire si elle affirme qu’elle n’est pas mariée.

61. Il est hautement recommandé de se hâter de marier sa fille pubère. Un des bonheurs de l’homme consiste à ce que sa fille n’ait pas ses premières règles dans la maison paternelle, mais dans celle de son mari.

62. Un enfant né d’un père adultérin est légitime.

63. C’est un péché d’avoir des relations sexuelles avec sa femme durant le jeûne du Ramadan ou pendant ses règles, mais l’enfant qui en naît est légitime.

64. Si l’homme épouse une femme et la possède, il ne peut plus épouser la fille que cette femme a allaitée.

65. L’homme ne peut pas épouser la nourrice qui a allaité sa femme.

66. L’homme ne peut pas épouser une fille qui a été allaitée par sa mère à lui ou par sa grand-mère.

67. Pour allaiter un nouveau-né, la personne la plus indiquée est sa mère. Il est préférable que celle-ci ne demande pas à être payée pour ceci, mais que le mari la paie de son plein gré. Si la somme exigée par la mère dépasse celle demandée par la nourrice, le mari est libre d’enlever l’enfant à sa mère et de le confier à la nourrice.

68. Il est recommandé que la nourrice soit croyante chi’ite, intelligente, pudique et belle ; il est par contre déconseillé qu’elle soit faible d’esprit, ne croie pas aux douze Imams, soit laide ou bâtarde ou de mauvais caractère. Il est également déconseillé de choisir pour nourrice une femme qui a un enfant illégitime.

69. Il est recommandé d’allaiter tout enfant durant deux années entières.

Afficher l'image d'origine

Du divorce

1. L’homme qui répudie sa femme doit être sain d’esprit et pubère. Il doit le faire de son plein gré sans y avoir été contraint, et si donc il prononce la formule de divorce pour plaisanter, le mariage n’est pas annulé.

2. La femme ne doit pas avoir ses règles au moment du divorce, et-il faut que le mari n’ait pas eu de relations sexuelles avec elle après ses dernières règles.

3. Dans trois cas l’homme peut répudier sa femme pendant ses règles :

a) s’il n’a pas eu de rapport avec elle depuis le mariage ;

b) si elle est enceinte alors que le mari pense qu’elle a ses règles, et n’apprend que plus tard qu’elle était enceinte au moment de la répudiation ;

c) s’il n’a pas la certitude, à cause de la distance qui les sépare, que sa femme est ou non en période de règles.

4. L’homme qui a eu des relations sexuelles avec sa femme après ses dernières règles doit attendre pour divorcer qu’elle les ait à nouveau. Mais il lui est permis de divorcer si sa femme n’a pas neuf ans révolus, ou si elle est enceinte, ou si elle est ménopausée.

5. Si l’homme qui a eu des relations sexuelles avec sa femme entre les règles divorce pendant cette même période et apprend plus tard qu’elle était enceinte au moment du divorce, celui-ci reste acquis.

6. La femme mariée temporairement, par exemple pour un mois ou un an, voit son mariage annulé automatiquement à l’issue de cette période, ou à n’importe quel moment si le mari la dispense du reste de son engagement. Il n’est pas pour cela nécessaire d’avoir des témoins, ou que la femme ait ses règles.

7. La femme dont les neuf ans ne sont pas révolus*, et la femme ménopausée, peuvent se remarier tout de suite après le divorce, sans attendre les cent jours habituellement obligatoires.

8. La femme qui a neuf ans révolus, ou qui n’est pas encore ménopausée, doit attendre trois périodes de règles après son divorce pour pouvoir se remarier.

9. Si la femme qui n’a pas neuf ans révolus, ou qui n’est pas ménopausée, se marie temporairement, elle doit à la fin du contrat ou quand le mari l’en a exemptée d’une partie attendre deux périodes de règles ou quarante-cinq jours pour se remarier.

11. Si l’homme commet l’adultère avec une femme qu’il sait ne pas être la sienne, alors que la femme ignore que cet homme n’est pas son mari, celle-ci doit laisser passer cent jours avant de se marier.

12. Si l’homme incite la femme mariée à se séparer de son mari pour l’épouser, ils commettent tous les deux un grand péché, mais le divorce et le mariage restent acquis.

13. Si le père ou l’aïeul paternel d’un garçon lui fait épouser une femme pour un mariage temporaire, il peut l’annuler prématurément dans l’intérêt de ce garçon, même si ce mariage a été contracté avant la puberté du garçon. Par exemple, si un garçon de quatorze ans a été marié à une femme pour une durée de deux ans, ils peuvent rendre sa liberté à la femme avant l’expiration du mariage ; un mariage continu ne peut pas être rompu de la sorte.

14. Si l’homme répudie sa femme sans qu’elle le sache, continue à assurer ses dépenses pendant une année par exemple, et l’informe à l’issue de cette période qu’il a obtenu le divorce l’année précédente en lui présentant des preuves, il peut exiger qu’elle lui rende ce qu’il lui a acheté ou donné pendant ce laps de temps, à la condition qu’elle ne l’ait pas usé ou consommé, auquel cas il ne peut pas en exiger le retour.

Cochon islamiste avec une fillette

Du rituel mortuaire

1. Si une personne a touché le corps refroidi d’un mort, avant que l’on ait procédé à l’ablution mortuaire, qu’elle l’ait fait éveillée ou dans son sommeil, volontairement ou involontairement, et même si ce ne sont que ses ongles ou ses os qui ont touché les ongles ou les os du mort, elle doit faire les ablutions qui s’imposent lorsqu’on touche le corps d’un mort. Mais l’ablution ne s’impose pas si on touche le corps d’un animal mort.

2. L’ablution ne s’impose pas si le corps que l’on a touché n’est pas encore complètement refroidi.

3. Si on touche le corps d’un enfant mort, et même d’un enfant mort-né de quatre mois au moins, l’ablution s’impose, même pour sa mère.

4. L’enfant qui naît d’une mère morte en couches doit accomplir le rituel de l’ablution quand il devient pubère.

5. Le fou ou l’enfant impubère qui touche un mort doit faire ses ablutions, dès que le fou devient sain d’esprit ou que l’enfant devient pubère.

6. Si une partie du corps se détache, soit après la mort de la personne, soit avant, et que l’on touche cette partie alors que l’ablution des morts n’a pas été accomplie, l’ablution purificatrice s’impose ; mais elle n’est pas nécessaire si cette partie du corps n’est pas osseuse.

7. Si on touche l’os ou la dent arrachée du corps d’un mort, l’ablution s’impose ; mais elle n’est pas nécessaire quand l’os ou la dent a été arraché d’un corps vivant, sauf si un muscle y est attaché.

8. Celui qui n’a pas fait ses ablutions après avoir touché le corps d’un mort est autorisé à aller à la mosquée, à faire le coït, à lire les « sourats » du Coran. Cependant, il n’est pas autorisé à faire ses prières quotidiennes.

9. Le musulman mourant, homme ou femme, vieux ou jeune, doit au moment du trépas être couché sur le dos, la plante des pieds tournée vers La Mecque. Il n’est pas nécessaire à cet effet de lui demander sa permission.

10. Il est recommandé de transférer quelqu’un qui rend difficilement l’âme à l’endroit , où il faisait habituellement ses prières.

11. Il faut éviter de laisser le mourant seul, I de poser un objet lourd sur son ventre, de laisser à ses côtés un homme qui a éjaculé ou une femme qui a ses règles, de trop parler autour de lui, de pleurer, de le laisser seulement entouré de femmes.

12. Si une femme meurt enceinte, mais que l’enfant est vivant dans son sein, il faut retarder la cérémonie rituelle pour permettre d’ouvrir son côté gauche, d’en extraire l’enfant et de refermer l’incision.

13. Il faut accomplir la cérémonie de l’ablution mortuaire en trois étapes successives :

a) avec de l’eau additionnée de cedrus ;

b) avec de l’eau additionnée de camphre ;

c) avec de l’eau pure.

14. Celui qui fait les ablutions mortuaires doit être musulman, croire aux douze Imams, être pubère et sain d’esprit et connaître les règlements du rituel.

15. L’ablution de l’enfant mort, fils d’un musulman, même bâtard, est nécessaire. Par contre, l’ablution d’un homme ou d’une femme non musulman et de ses descendants, aussi bien que la mise en cercueil de son corps, sont défendues.

16. L’ablution mortuaire d’un fou de naissance qui a eu sa puberté dans cet état s’impose si son père ou sa mère ou les deux sont musulmans. Si aucun des deux ne l’est, l’ablution n’est pas permise.

17. L’enfant mort-né à quatre mois de grossesse ou plus doit subir l’ablution ; à moins de quatre mois il suffit de l’envelopper dans une étoffe et de l’ensevelir.

18. L’ablution d’un homme mort effectuée par une femme et vice versa n’est pas permise. Mais la femme peut accomplir le rituel s’il s’agit de son mari, et le mari s’il s’agit de sa femme. Il vaut pourtant mieux qu’ils ne le fassent pas.

19. Si un homme accomplit l’ablution mortuaire d’un autre homme et la femme celle d’une autre femme, il leur est permis de voir le corps nu du défunt ou de la défunte, sauf les parties génitales.

20. Il est interdit de regarder le sexe du mort ou de la morte. Celui qui accomplit le rituel de l’ablution commet, en outrepassant cette interdiction, un péché capital, mais l’ablution ne perd pas pour autant sa valeur.

21. Pour l’homme qui est mort après l’éjaculation ou la femme décédée pendant ses règles, l’ablution propre à l’un et l’autre de ces états n’est plus nécessaire ; seule l’ablution mortuaire est suffisante.

22. Une fois l’ablution accomplie, il est nécessaire d’oindre de camphre le front, les paumes, les genoux et le bout des deux orteils, ainsi que le bout du nez du défunt ou de la défunte.. Il faut que ce camphre soit moulu et frais, et qu’il ait gardé son parfum.

23. Une veuve n’a pas le droit d’user de parfum pendant les cent jours qui suivent la mort de son mari ; mais si elle décède, elle doit être ointe de camphre.

24. Il faut éviter de parfumer le corps du défunt avec des produits autres que le camphre (le musc, l’ambre, l’encens par exemple). Il est également défendu de mélanger ces produits avec du camphre.

Afficher l'image d'origine

http://islametoccident.fr/?p=1705


http://islametoccident.fr/wp-content/themes/twentyfifteen/js/html5.js
Ainsi fit Mahomet avec les juifs Banû Quraydha de Médine – ISLAM & OCCIDENT

Ainsi fit Mahomet avec les juifs Banû Quraydha de Médine

Sîra :« Le Prophète ordonna de tuer tous les hommes des Banû Quraydha, et même les jeunes, à partir de l’âge où ils avaient les poils de la puberté.


http://islametoccident.fr/wp-content/themes/twentyfifteen/js/html5.js

8 novembre 2015 – Jean La Fontaine

_____________________________________________________

25. Il est recommandé de mettre deux morceaux de bois frais dans la tombe du défunt.

26. Il est absolument nécessaire de faire la prière funèbre (namâzé-meyet) devant le corps de tout musulman mort, même enfant, avant de le mettre au tombeau. S’il s’agit d’un enfant, il faut que ses deux parents ou l’un d’eux soient musulmans, et qu’il ait lui-même ses six ans révolus.

27. Au moment de la prière funèbre, la personne qui prie doit se tourner vers La Mecque, et le mort doit être étendu sur le dos en face de lui, la tête tournée vers la droite de celui qui prie et les pieds tournés vers sa gauche.

28. Pendant le rituel, il faut que le sexe du défunt soit couvert, même par un morceau de bois ou une brique.

29. Il est déconseillé de faire plusieurs prières pour un même mort, sauf s’il a été quelqu’un de grande sagesse et de vertus.

30. Le corps du défunt doit être placé dans la tombe du côté droit, de façon qu’il ait la face tournée vers La Mecque.

Afficher l'image d'origine

31. Si on craint que l’ennemi ne découvre la tombe d’un croyant et s’empare de son corps, ou qu’il lui coupe les oreilles ou le nez ou les autres membres, il vaut mieux mettre le corps dans un tonneau et le jeter à la mer.

32. Si c’est une femme non musulmane qui meurt et qu’elle est enceinte d’un enfant déjà mort dans son sein, on doit, si le père de l’enfant est musulman, étendre le corps de la femme dans la tombe sur le côté gauche et contre la direction de La Mecque, de sorte que l’enfant ait la face tournée vers La Mecque, même si cet enfant n’avait pas encore d’âme.

33. Il est défendu d’enterrer un musulman dans le cimetière des infidèles, ou d’enterrer un infidèle dans un cimetière musulman.

34. Il est défendu d’enterrer un musulman dans un endroit où l’on jette habituellement les ordures et les excréments.

35. Tout ce qui se détache du corps d’un mort, même ses poils, ses ongles et ses dents, doit être enseveli avec le corps. Mais si cela nécessite l’ouverture de la sépulture, il faut ensevelir ces morceaux séparément. Il est aussi recommandé d’ensevelir les ongles et les dents détachés d’un corps encore vivant.

36. Si quelqu’un meurt dans un puits et qu’il ne soit pas possible de l’en sortir, il faut fermer le puits et en faire sa tombe.

37. Si l’enfant meurt dans le sein de sa mère et qu’il est dangereux pour la vie de celle-ci de l’y laisser, il faut l’extraire de la façon la plus facile ; on peut le couper en morceaux si cela est nécessaire ; cela doit être pratiqué par le mari ou par une femme de métier.

38. Si la mère meurt et que l’enfant reste vivant dans son sein, il faut l’en extraire, même s’il n’y a pas espoir qu’il vive. Pour cela, il faut faire sortir l’enfant, de préférence du côté gauche du ventre.

39. Avant d’enterrer le mort, il faut déposer le corps à quelques mètres de la tombe, le soulever et le déposer à nouveau, en répétant trois fois cette opération avant de le mettre au tombeau la quatrième fois. Si le défunt est du sexe masculin, il faut faire en sorte que sa tête soit tournée vers le bas de la tombe la troisième fois et qu’ensuite il soit mis au tombeau tête première. Si c’est une femme, il faut la tourner la troisième fois vers La Mecque, et la faire entrer dans la tombe à l’horizontale.

Afficher l'image d'origine

40. Il n’est pas permis de se griffer le visage ou le corps pendant le deuil d’un défunt. L’homme qui déchire sa chemise pendant le deuil de son épouse ou de son enfant, et la femme qui se griffe le visage jusqu’au sang ou qui s’arrache les cheveux, doivent pour ces péchés libérer un esclave ou nourrir ou vêtir dix mendiants, ou jeûner pendant trois jours. Cette expiation est recommandée à la femme même si en se griffant le visage elle n’a pas fait couler le sang.

41. Il n’est pas permis de pleurer un mort trop bruyamment.

42. On n’a pas le droit d’exhumer le corps d’un musulman, même si c’est un enfant ou un fou, sauf s’il est réduit en poussière.

43. Il est absolument interdit d’exhumer les corps des descendants des Imams, des martyrs, des doctes de l’Islam, même après de longues années.

44. On peut exhumer un corps si on veut extraire l’enfant vivant encore dans le sein de sa mère, ou si on craint qu’un animal féroce ne le dévore, ou que les inondations ne l’emportent, ou que l’ennemi ne s’en empare. On peut aussi ouvrir une sépulture pour y déposer une partie du corps du défunt retrouvée après l’ensevelissement.

* Ce qui implique que celle fille dont les 9 années ne sont pas encore révolues a « épousé » sont mari avant l’age de 9 ans !

NB : Les traces de l’éloge démesuré de Bouteflika au guide suprême de la révolution iranienne sont toujours en ligne sur le site officiel du ministère des affaires étrangères de la République Algérienne

(http://193.194.78.233/ma_fr/stories.php?story=08/08/12/8438902 ) .

Allas Ilelli alias Halim Akli

______________________________________________

Par le présent article, je remercie les frères d’Afrique et les frangines maghrébines qui luttent au péril de leur vie pour nous informer et nous libérer des mensonges médiatiques occidentaux.

Lisez la presse maghrébine.

Lisez la presse d’Afrique centrale.

Vous serez surpris.

Snowden

C’est nous, les Européens, aujourd’hui, qui avons pris du retard, un retard intellectuel et culturel, à cause d’un conformisme bêlant médiatique qui se croit aristocratique et méprise la voix des pays de l’Afrique.

La “médiocratie” frappe tous les jours les pages de nos journaux occidentaux.

Voyagez en quittant vos certitudes.

Lisez une autre presse que la presse française.

Découvrez avec plaisir la presse francophone d’une France aux valeurs éternelles qui n’appartiennent plus à la France continentale.

La France européenne a perdu pied dans un matérialisme ultra-libéral qui la divise et la dévitalise.

Il lui manque le souffle de Dieu.

Sans son âme, l’homme meurt.

Sans âme, un pays se meurt.

La France sera sauvée par ces Français de coeur qui habitent à l’étranger.

Il est grand temps que ces étrangers viennent nous habiter, au lieu de faire venir ceux qui détestent la France et ses valeurs éternelles, dans le seul but de coloniser notre pays.

Oui, les ennemis de la France se vengent.

Et ceux qui ont été colonisés et esclavagisés par cette religion de la haine et de l’amour qui leur interdit de changer de religion ou de n’en point avoir, ces étrangers si proches de nos valeurs chrétiennes sont bloqués dans leur migration par ceux qui veulent islamiser l’Europe, après avoir colonisé l’Afrique et le Moyen-Orient.

Accueillons ceux qui résistent, pas ceux qui se soumettent et veulent nous soumettre !

Oui, c’est pour cette raison que la France avait un devoir d’asile, pour accueillir les résistants, pas les collabos et les traîtres.

Pas pour accueillir ceux qui ont choisi la servitude volontaire, la soumission, mais avec le confort occidental, de préférence dans le luxe et la luxure, ce qui accentue en eux, les “soumis”, une forme de folie furieuse et de schizophrénie religieuse, hypocrisie morale et taqiya politique qui les “hystérisent” et les “infantilisent” dans le désir éphémère de tout ce qu’ils veulent et ne peuvent pas avoir.

Nous risquons nos vies, nous aussi, à vouloir ignorer cette évidence.

Et pourtant, en Europe, nous avons capitulé au nom du grand Capital, au nom d’une ouverture au monde qui n’est que la servitude volontaire d’une oligarchie imbécile et stérile intellectuellement.

Des cochons de bourgeois qui se prennent pour les nouveaux aristocrates, les “meilleurs” !

Et qui pensent pouvoir exploiter plus facilement les “Soumis” plutôt que les Chrétiens.

Quelle funeste erreur !

C’est un leurre.

L’Afrique n’est pas pauvre.

Elle est riche de ses talents.

Ne l’oublions pas !

Afficher l'image d'origine

Miracles de Notre Dame : – “Ce qui est miraculeux avec la Vierge Marie, c’est, qu’en plus d’être restée vierge après avoir accouché d’un fils, le Fils de l’homme, même si vous ne croyez pas en elle, elle, elle croit en vous… et vous exauce.”

 Afficher l'image d'origine

Pour le 15 août 2016, nous nous sommes déplacés en famille à Lourdes.

Non pas tant pour le culte marial que pour la prière à la France, par patriotisme pur.

Une autre figure de femme, la France, invincible et indomptable !

Qui ne se soumettra pas, jamais.

Levés très tôt le matin, nous sommes arrivés à temps pour participer à la messe et pour entendre la voix gouailleuse et curieuse de Monseigneur BARBARIN qui officiait pour cette occasion à Lourdes, lui aussi.

Comme une “gourde” qui sonne creux, j’avoue que la voix de Monseigneur BARBARIN me gêne, n’étant pas sourde.

Même si, dans un choeur, un chanteur met tout son coeur à donner de la voix, si c’est une voix de fausset, il y a discordance et disharmonie.

Ce jour-là, s’il n’y avait pas eu Marie devant qui il est recommandé de ne pas bouder et de ne pas bougonner, ce qui aurait fait désordre dans le concert des réjouissances religieuses, je serais repartie tout de go.

Je n’aime pas les fausses notes dans un choeur d’orchestre.

Et, sans vouloir vous commander, j’aspire à entendre un concert professionnel, plutôt qu’une chorale d’amateurs, lorsque je vais voir la plus grande Dame de France.

Non, je ne sais pas rester silencieuse, ou pas longtemps.

Je suis plutôt de l’espèce séditieuse.

Afficher l'image d'origine

Non, je ne suis pas Bernadette SOUBIROUS !

Sous mes yeux, comme si le Seigneur avait voulu éprouver ma patience, un Gentil Organisateur d’une quarantaine d’années pelotait un adolescent. Etait-ce de la provocation ? J’osais espérer que c’était son fils ? Mais, au moment même, je réalisais la sottise de ma réflexion. Dans ce cas, c’eût été de l’inceste. Qu’est-ce qui est pire, la pédophilie ou l’inceste ? Les “fidèles” paraissaient totalement indifférents à ces échanges “amoureux” et très câlins du couple suffisamment imbécile pour se faire voir. OK, il n’y en avait qu’un, juste sous mes yeux. Pourquoi moi ?

Et comment devais-je interpréter cette exhibition sensuelle lors d’une messe, devenue un hymne à la fesse, dans laquelle résonnait par haut-parleur la voix d’un évêque qui venait de bénéficier d’un non-lieu sur une accusation de non-dénonciation de prêtres pédophiles ? Seigneur, est-ce le “hasard”, Satan qui s’amuse et se moque ou le message d’un ange justicier ?

Non, je n’ai pas fait de “scandale”. Le garçon devait avoir au moins treize ou quatorze ans et paraissait lui-même demandeur, quémandeur de câlins, tout sauf paternels.

Car, en France, quand un mineur de quinze ans est consentant, l’adulte est innocent. Il suffit de suivre la jurisprudence en la matière, une jurisprudence prouvant l’évolution des moeurs actuelle, c’est à dire l’acceptation de la sexualité entre un adulte et un enfant.

Il n’y a pas de mal entre deux mâles consentants, même si l’un d’entre eux n’avait pas de consentement éclairé sur la question.

Parce que les Occidentaux ont inventé une règle hypocrite qui consiste à fixer la majorité sexuelle à quinze ans, ou moins, à l’instar d’autres pays européens tels que la Belgique qui propose d’abaisser l’âge de la majorité sexuelle des filles à douze ans pour s’adapter à l’Islam et au mariage des fillettes.

Autrement dit, aujourd’hui vous pouvez baiser avec une jeune fille de quinze ans mais pas l’épouser.

Car son cul est plus intelligent que sa tête à cet âge- là !

Et, dans l’avenir, vous pourrez vous marier avec une fillette prépubère au nom de l’exception cultuelle… si vous êtes musulmans.

L’honneur est sauf !

Pour les amateurs de pédophilie.

Etonnez-vous ensuite que les prêtres catholiques veulent se convertir à la religion musulmane !

Afficher l'image d'origine

Alors, peloter un jeune homme, bel éphèbe, “mineur de quinze ans” comme l’appelle la Justice aujourd’hui, âge de la majorité sexuelle, c’est quasiment devenu un acte de charité publique.

De temps en temps, je voyais le couple pédophile se séparer puis “se reconstituer”, “se recoller” tandis que la voix de Monseigneur BARBARIN nous expliquait avec joyeuseté et malicieuseté que nous étions dans l’année de la Miséricorde et qu’il fallait pardonner.

Même aux plus grands criminels, par exemple à ceux qui tuaient des Chrétiens.

Non, j’exagère… un peu, mais à peine.

C’est si bien d’être islamophile.

Mais bon, nous sommes restés quand même.

Nous étions venus pour Marie et pour la France.

Pas pour constater qu’il y avait encore du boulot à faire dans l’Eglise catholique, question de lutter contre la pédophilie puisque personne autour de moi ne semblait s’en émouvoir.

Des sots, des ballots et des badauds, il y en a partout.

Le garçon se montrait heureux des quelques caresses accordées subrepticement par son protecteur, et le “maître” repartait ensuite s’occuper des “invités” au repas du Seigneur et au nom du Seigneur.

Comme quoi, la notion de péché n’est pas la même pour tous.

Afficher l'image d'origine

Je me demande s’ils sont croyants, ces gens-là.

Enfin, s’ils croient en Jésus ?

Je veux dire s’ils croient que Jésus est encore vivant aujourd’hui ou s’il est monté dans les cieux et… adieu !?

Nous laissant son “esprit saint” veiller sur nous comme une lumière dans la nuit du monde.

Les pélerins d’Emmaüs et Saül lui-même devenu Saint-Paul par une conversion opérée avec un peu de force et contre son gré, puisqu’il lui a fallu “croire” en Son “aiguillon” pour ne pas rester aveugle dans la nuit de ce monde, ont-ils seuls la réponse à cette question ?

Pas de protestation :

– Le Seigneur est Vivant !

Moi, c’est pas pareil.

Je suis folle.

Donc je crois que Jésus est vivant et que, même parfois, “on” préfèrerait qu’Il soit mort.

Parce qu’Il est quand même très exigeant !

Comme voisin, et pire, comme ami.

Il faut aider tout le monde et tout le temps.

C’est sans fin, qu’importe qu’on ait faim ou pas, que ce soit l’heure de rentrer chez soi ou de passer à table.

Sinon on Le perd et donc on se perd.

Des fois, j’essaie de tricher, pas vous ?, genre :

– “Non, mais là je suis attendue. Je ne vais pas pouvoir m’en occuper. Quoi, qu’est-ce qu’il attend ou qu’est-ce qu’elle attend ? Est-ce que je sais, moi ? Zut et flûte (parce que je suis polie, je l’écris ainsi), il va falloir que j’y aille… Non, je ne reste pas parce que Toi, Tu sais que…”

Puis, de guerre lasse, vous vous avancez vers la personne que le Seigneur vous désigne parce qu’Il vous “casse les pieds” :

– “Bonjour, Madame (ou Monsieur), avez-vous besoin d’aide ?”

Et la réponse tombe, habituelle :

– “Oh, vous “tombez” bien ! C’est le Seigneur qui vous envoie (pas faux). Je suis perdu(e) dans cette ville que je ne connais pas. (ou) Je n’ai pas mangé depuis deux jours. (ou) Je dois me rendre à tel endroit mais ma voiture vient de tomber en panne, c’est urgent.” Etc..

Des fois, juste des fois, j’envie celles et ceux qui n’ont pas la “chance” de Le connaître, Jésus.

Eux, ils peuvent rentrer chez eux sans faire de détours, sans s’arrêter sur leur route ou sans devoir prendre des nouvelles de la personne que plus personne n’attend plus chez elle, contrairement à moi ou à vous.

Afficher l'image d'origine

Donc me voilà à Lourdes et comme d’habitude, je râle.

Sinon je ne serais pas française, non ?

Nous avons tant de prédicateurs avec des voix d’orateurs qui portent loin et de manière profonde et qui nous transportent.

Pourquoi nous le mettent-ils partout et profond, Monseigneur BARBARIN ?

Si c’est un maçon ?

Ils le sont pratiquement tous aujourd’hui, alors…

C’est simple :

  • ou nous renonçons à l’Eglise catholique romaine,
  • ou nous la réformons.

J’ai l’autorisation d’écrire cet article.

Donc…

Par contre, Marie, j’ai toujours douté.

Je ne l’ai pas rencontrée, elle.

Donc je doute.

Je doute qu’elle ait existé, du moins telle qu’on nous la présente, “Immaculée Conception”, vierge même après avoir accouché d’un premier fils, etc..

Belle, oui, “ça”, je veux bien le croire !

Pour Marie, je serais assez protestante, d’autant plus que je passe mon temps à protester, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué.

Sauf que, pas plus sainte que toi, ma soeur ou mon frère, si une “tuile” me tombe dessus, même si je sais qu’Il existe, qu’Il est vivant, Jésus, je préfère mettre toutes les chances de salut et/ou de guérison de mon côté, surtout lorsqu’il s’agit de la vie de quelqu’un qu’on aime.

Donc je prie Marie avec une hypocrisie singulière.

– “Marie, toi en qui je ne crois pas, aie pitié de mon manque de foi et… Guéris mon fils… Accorde-moi cette faveur de…” Etc..

Vous les connaissez mieux que moi, ces intentions de prières qui sont nos problèmes de tous les jours, problèmes non résolus qui s’accumulent et se cumulent avec les “emmerds” de la vie normale.

Et, croyez-moi si vous le voulez, Marie pas rancunière pour un sou, m’a toujours exaucée.

FRANCE

Bizarre, non ?

Je la trouve “bonne poire” avec moi et peu fière, un modèle d’humilité et de charité chrétienne.

Par conséquent, il devient de plus en plus difficile de nier son existence en tant que bienfaitrice de l’humanité.

Par contre, je n’arrive toujours pas à adhérer aux dogmes catholiques sur Marie, sa virginité, sa conception sans péché, etc..

Mais Marie ne m’en veut pas, ouf !

Merci, Seigneur.

Car demander à Jésus certaines grâces, c’est plus difficile.

Puisqu’il nous a demandé de porter notre croix.

Aussi.

Tout comme Lui a porté Sa croix.

A Sa suite !

Pour Le suivre.

Sauf que moi, des fois, je la trouve lourde, ma croix !

Et je suis bien contente d’avoir Marie pour solliciter un peu d’aide, un coup de main, quoi, juste pour ce coup-là, car, là, je craque.

La croix est trop lourde.

Donc nous sommes allés à Lourdes.

Surtout que, porter sa croix dans une France musulmane, ce sera encore plus difficile dans l’avenir.

Croyez-moi sur Parole, Sa Parole à Lui !

Et, moi, je n’ai vraiment pas, mais absolument pas la vocation du martyr.

Si vous avez envie de mourir glorifiés, tant mieux pour vous !

Mais pas moi.

Je n’ai pas envie de voir mes voisins, mes amis, mes enfants être livrés aux chiens, torturés et crucifiés parce qu’ils sont chrétiens, alors que certains sont juste des païens crétins qu’ont rien compris à ce qui se passe actuellement.

Après la messe et après avoir mangé le corps du Seigneur qui nourrit notre âme mais pas notre corps, enfin si vous êtes comme moi, pas des saints, il a fallu trouver un endroit où se sustenter.

A Lourdes, ce n’est pas évident de trouver de bons restaurants.

La qualité de la nourriture est médiocre.

A croire qu’ils pensent, là-bas, dans la cité mariale, qu’après avoir mangé l’hostie, la foule est rassasiée et qu’on n’a plus faim.

Finalement on est allés manger de la nourriture pour infidèles, pour ceux qui ne sont pas des saints comme nous, dans un restaurant situé sur une place dans la ville haute de Lourdes, non loin de l’Eglise du Sacré-Coeur.

N’allez surtout pas manger dans les petits troquets autour du Centre Marial !

Sauf, peut-être, dans les restaurants indiens.

Ou alors apprêtez-vous à devenir des saints et à ne vous nourrir que d’hosties le temps de votre séjour à Lourdes.

Moi, j’ai besoin des deux nourritures, spirituelle et physique.

Sinon j’ai faim et j’ai l’impression que je vais mourir… de faim.

L’après-midi, nous étions présents à nouveau  dans la ville basse de Lourdes, pour entendre la prière adressée à Notre-Dame de Lourdes, la prière pour la protection de la France.

Afficher l'image d'origine

La voix de Monseigneur BARBARIN s’est élevée nasillarde et banlieusarde, sans doute et incontestablement “à la mode” tant il est partout et en tous lieux.

La France restera-t-elle chrétienne ?

Seigneur, j’attends Ta réponse, à Toi.

Si Monseigneur BARBARIN continue à prêcher, moi, je vous le dis !, on va tous devenir musulmans et préférer la prière du muezzin, croyant à la voix forte qui porte, prière solennelle et sensationnelle plutôt que la voix goguenarde et mocharde de l’évêque, défenseur en France des Chrétiens d’Orient, à condition qu’ils meurent et demeurent chez eux, au Moyen-Orient.

Il faut reconnaître aux Musulmans qu’ils savent choisir leurs prédicateurs, eux, prieurs sans peur et sans reproches.

Assis sous un soleil de plomb, nous avons bronzé tandis que de charmants bambins venaient de temps en temps nous asperger d’eau, en nous offrant gratuitement et gracieusement un verre d’eau, le fameux verre d’eau qui a valu à Asia BIBI d’être incarcérée dans sa prison pakistanaise pour l’avoir offert à ses “soeurs” musulmanes.

Eau de chrétien, eau impure !

Eau de source, eau de Lourdes, les larmes de la Vierge coulent sur son visage pour tous les Chrétiens persécutés dans le monde.

Mais n’en parlons pas !

C’est politiquement et catholiquement incorrect.

Ou alors, vite, en coup de vent, en récitant une prière, le “Notre Père” en chaldéen que seul connaît Monseigneur BARBARIN, ce qui limite la communion et le partage spirituel.

Mais en a-t-il conscience, notre cardinal ?

Réfugié en France, il a promis aux futurs martyrs qu’en échange de leur mort, on apprendrait tous le chaldéen.

Mais, en fait, nous sommes en train d’apprendre l’arabe et le Coran.

Car eux, les Musulmans du Moyen-Orient, sont vivement invités à venir en France, pays qu’ils n’ont pas encore dévasté.

C’est à n’y rien comprendre !

Alors, oui, apprenons-le, tous, le chaldéen puisque nous allons, tous, devenir chaldéens, en connaissant leur devenir !

Sûr, ce serait mieux si nous intervenions, tous, pour que nos frères chrétiens d’Orient soient avec nous et apprennent le “Notre Père” en français, en France, terre chrétienne, plutôt que de les laisser se faire massacrer sur leurs terres d’Orient, terres musulmanes.

Mais plus on est de fous à ne pas pouvoir “vivre ensemble”, plus c’est saindoux !

C’est de l’humour belge.

Afficher l'image d'origine

L’amalgame, c’est de penser “Arabe, donc musulman”.

Il faut penser “Arabe, donc intelligent”, comme Majid OUKACHA !

Car le Seigneur est assez pessimiste sur le maintien des Chrétiens ARABES dans leurs terres orientales ancestrales.

Soit nous deviendrons tous musulmans, dans le monde entier, puisque l’Islam ne se mélange pas.

Soit le monde sera partagé en deux, le monde occidental “rechristianisé”, “born again”, et le monde musulman mourant, monde oriental s’entretuant et tuant tout alentour et autour de lui.

Si nous voulons éviter le génocide de tous les Chrétiens d’Orient, ainsi que celui des Yézidis, nous devons les rapatrier d’urgence sur une terre d’asile, la France, par exemple.

Voilà ce que dit le Seigneur !

Vous n’avez pas à imposer aux peuples majoritairement musulmans votre conception occidentale, maçonnique et “satanique”, vu par eux, les Musulmans, votre vision du “Vivre ensemble” dans un monde comme Sodome et Gomorrhe.

Ils la refusent.

Ils refusent de “vivre ensemble” avec vous, comme vous.

Sachez qu’être pareils que vous, pour les Musulmans, “ça”, le “ça” freudien, “ça” leur fait horreur !

Acceptez-le.

Et des fois, je me dis qu’ils n’ont pas tort.

Alors, pourquoi vous l’imposer à vous-mêmes ?

Je me le demande.

Ah oui, c’est vrai, j’oubliais :

– L’Eglise catholique organise sa propre conversion pour ne pas mourir.

Je traduis pour les “in-crédules” :

– L’Eglise catholique va finir son oeuvre au noir, vous convertir tous à l’Islam, pour gagner du temps et épargner votre sang sur le territoire français.

Qui a bien appris ses dernières Sourates du Coran lors de son catéchisme hebdomadaire, à la virgule près ?

Qui a reçu un bon point à l’école catholique privée pour avoir récité la vie du Prophète M…

Non, pas M comme MOISE.

M comme MAHOMET.

Ah, l’Eglise catholique et sa fidélité perverse (l’adjectif me vient du Seigneur Lui-même) envers les autorités de ce monde, vieux réflexe impérial romain du culte de César !

Que disait déjà Monseigneur BARBARIN au préfet des Gaules à Lyon ?

– “Je ne vous désobéirais jamais, mon préfet !”

Serment catholique d’obéissance maçonnique aux maîtres du monde, le possessif étant l’indicatif d’une possession non divine.

Monseigneur BARBARIN proférait ce serment d’obéissance quand il prétendait s’occuper des Roms.

Il les défendait sans désobéir au Préfet de Lyon, car il y a des limites à ne pas franchir, jamais.

Les limites de l’obéissance aux autorités de ce monde.

Sans doute pour ne pas finir crucifié, comme un certain Jésus, le Fils de l’homme, de tous les hommes !

Vous savez, le “désobéisseur civil”, celui qui ose défier le pouvoir humain parce que Son Royaume n’est pas de ce monde.

Afficher l'image d'origine

Entrons dans la ronde !

Et chantons en chaldéen, s’il vous plaît, pendant que nos frères chrétiens d’Orient se meurent.

Chantons sans peur et demandons pardon pour…

Non pas, nos péchés, notre non-assistance à nos frères chrétiens !

Mais pour leurs bourreaux.

Demandons pardon à Dieu pour les crimes de sang commis par leurs pauvres bourreaux, ces innocentes victimes, martyrs d’ALLAH.

Qui s’entretuent entre eux, en tuant des Chrétiens, des Yézidis, des Kurdes, des chiens, des agneaux, des chameaux, des femmes, puisque les femmes valent moins que les chiens et leurs chameaux.

Demandons aussi pardon pour le sang répandu sur le territoire national, terres chrétiennes, le sang des agneaux innocents, jour de sacrifice, jour de l’Aïd El Kébir, devenu l’Aïd Al Adha, l’Alpha et l’Oméga de la cruauté religieuse qui veut qu’on célèbre un sacrifice par un autre sacrifice.

Imaginez s’il fallait ainsi célébrer les sacrifiés de la guerre 14/18 et les sacrifiés de la guerre 39/45 ?

Combien de soldats devrait-on tuer sur le sol des batailles ancestrales pour commémorer nos victoires nationales ?

– “Mais que faites-vous, soldats de l’Armée française ? Vous vous entretuez ! Etes-vous devenus fous ?”

– “Non, nous célébrons nos victoires françaises en répétant, en imitant bêtement les meurtres commis pour obtenir ces brillantes réussites, des boucheries humaines.”

La limite à la connerie humaine ?

Je n’en vois pas.

Donc, pour fêter le remplacement du fils d’ABRAHAM par un agneau, à la demande de l’Ange ayant arrêté le bras du Prophète ABRAHAM au moment où cet imbécile allait tuer son propre fils, tuons, tous, des agneaux innocents comme aux temps barbares de cette époque lointaine où l’électronarcose n’existait pas.

Pas encore !

Quelle belle preuve d’intelligence, n’est-il pas vrai ?

Il ne nous reste plus qu’à fêter la Toussaint, la Fête des Morts par quelques sacrifices humains bienvenus, supplicier quelques Barbares, comme au temps des Celtes, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles !

Restons en confiance et célébrons le “Vivre Ensemble”.

Car je suis rassurée de savoir que les animaux sacrifiés bestialement par des êtres humains le sont au nom de la religion de la paix et de l’amour.

Pour un peu, j’aurais cru bêtement qu’il s’agissait d’une religion ancestrale aujourd’hui disparue tant est grande sa cruauté, un peu comme la religion aztèque.

Islamophobie ?

– “Pourquoi tant de défiance ?”, s’interrogent les Théologiens catholiques qui défendent la religion hispanique et islamique.

Après on s’étonnera que les agressions au couteau se multiplient et qu’on égorge du Chrétien, jusqu’aux prêtres du Dieu chrétien, comme on égorgerait l’agneau pascal chez les Juifs.

L’insensibilité à la douleur, ça se cultive !

Oui, ça s’éduque.

Et “ça” s’apprend, “tuer”, plus vite que l’Histoire de France, semble-t-il, chez les adeptes de la religion de la paix et de l’amour.

Trop de douceur nuit dans un monde de brutes.

Pourtant la couleur du sang chez l’animal et chez l’homme est la même, c’est la couleur du MAL.

Afficher l'image d'origine

Il est temps de partir et de reprendre la route.

Le lendemain du 15 août, nous irons à Notre Dame de Lourdes.

Encore ?

Non, pas la “vraie” !

Celle de Perpignan.

C’est un petit “bijou”, au coeur de Perpignan, une simple Chapelle.

Nous allons faire bénir la statue de Jeanne d’Arc, achetée sur un marché médiéval à Canet en Roussillon, “Made In China”.

Parce qu’en France, on ne fabrique même plus nos objets pieux.

Faites un voeu !

Si, faites un voeu.

Moi, je fais le voeu que la France redevienne chrétienne et que nous retrouvions nos bâtisseurs de cathédrales, nos confréries artisanales, nos compagnons du tour de France et notre indépendance économique et alimentaire.

Le Père Denis BROUSSAT a béni la statue porteuse de lumière, car les Chinois ont transformé Jeanne d’Arc en lampe de chevet.

Mais elle reste très belle.

Et la lampe, finalement, rajoute à la portée de ces flammes qui l’ont brûlée, sans la tuer.

Elle serait morte, si elle ne vivait plus.

Mais Jeanne vit encore.

C’est le coeur de la France.

 

A votre avis, pourquoi la voiture bourrée de bonbonnes de gaz et garée près de Notre Dame de Paris, la Cathédrale de Paris, n’a-t-elle pas explosé dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 septembre 2016 ?

Les Français s’habituent vite à avoir “de la chance”.

Mais était-ce de la chance ou un miracle de Notre Dame ?

A-t-on remercié Notre Dame pour ce miracle ?

Afficher l'image d'origine

Oracle de Dieu, où sont les Prophètes de notre temps ?

http://www.prionseneglise.fr/Les-textes-du-jour

dimanche 25 septembre 2016

1ère lecture : Lecture du livre du prophète Amos (6, 1a.4‑7)

[ Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie. Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres de l’étable ; ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ; ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël ! C’est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; etla bande des vautrés n’existera plus. ]

Afficher l'image d'origine