Voyance – Affaire Maëlys : – “A Halloween, les masques tombent, dit le Seigneur. Alerte enlèvement pour un autre enfant ! “Cela” ne doit pas arriver.”

 

Résultat de recherche d'images pour "voyant"

 

Je ne sais pas pourquoi il faut que “cela” tombe sur moi, moi qui doute, moi qui ai besoin d’un temps de recul, de confirmation des “non-faits”, qu’ils deviennent des faits, des faits exacts, probants, pour écrire ensuite :

– “Ah donc, c’était vrai !”

Pourquoi ne pas avoir choisi un(e) voyant(e),

  • si tant est que je sois réellement voyante !,

crédule“, le genre qui écrit de suite tout ce qui lui est dit, sans même chercher à savoir ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, sans même vouloir mesurer les conséquences de ses paroles sur les personnes qui le ou la liraient ?

Non, Seigneur, tu n’aurais pas dû me choisir moi !

Tu t’es trompé de personne.

Aujourd’hui je suis en colère, en colère contre moi-même et en colère contre ce “don” qui m’empoisonne la vie.

Car “dire”, c’est prédire ce qui n’est pas encore arrivé, donc c’est mentir pour la justice.

Puisqu’il n’y a aucune preuve à pouvoir donner, surtout si ces preuves ne sont pas cherchées dans la bonne direction.

Pire, aujourd’hui, avec un droit de la presse qui oppresse les lanceurs d’alerte et les “diseurs de bonne aventure”, même dire la vérité, si cette vérité dérange, surtout si cette vérité dérange, c’est injurier, injurier ceux qui font du mal aux innocents, qui font le mal et ne veulent pas que “cela” se sache.

Car traiter de voleur un voleur, aujourd’hui, c’est injurier, l’injurier.

Allez traiter de voleur votre banquier qui vous prend de l’argent parce que vous n’en avez plus !

Système de pénalités ne s’appliquant qu’aux pauvres gens.

Mais vous allez en justice, ma bonne dame !

Résultat de recherche d'images pour "voleur banquier"

Ou allez traiter de “voleur” un élu qui a commis quelques “indélicatesses” non condamnées par la justice, une justice française à l’égal de sa république “bananière”, infiltrée par la crapulerie maçonnique qui n’est fraternelle que pour les copains de la bande de coquins !, mais vous serez condamnée, ma bonne dame, si vous n’y prenez point garde, trois petits points obligent !

S’il n’y a pas eu de condamnation,

– pour des raisons que tous les Français connaissent aujourd’hui et ont déjà expérimentées, le trafic d’influences et la prévarication ambiante,

aucun administré, aucun citoyen (masculin qui est l’ancien neutre latin, je le précise pour les adeptes de l’orthographe inclusive) ne peut “alerter” sur la corruption de sa ville, de son département bientôt disparu ou de sa région en cours de disparition, encore moins de sa nation en dissolution, aucun Français ne peut alerter ses compatriotes sans endurer l’inique condamnation des pilleurs de biens nationaux.

– “Je vais vous traîner en justice et je vous prendrais tous vos biens, vous qui êtes déjà misérable ! Je vous rendrais moins que rien, vous qui n’êtes déjà plus rien !”

Menaces proférées à mon encontre si souventes fois, trois petits points.

Aujourd’hui il faut juste écrire “il fait beau” ou “il pleut”, et encore !, après avoir pris bien soin de vérifier que les commerçants du coin ne vont pas vous attaquer en justice pour oser avoir écrit qu’il pleuvait, ce qui aurait fait baisser la fréquentation saisonnière touristique du coin, parce que vous l’aviez annoncé dans le “Bon Coin”.

Non, en France, aujourd’hui, il n’est plus permis de rien dire, sinon “Tout va bien !”.

Je me demande comment vont faire les historiens plus tard pour écrire l’Histoire de France”.

Il y aura sans doute un organisme officiel chargé de rédiger et de publier l’histoire “officielle”, après avoir pris soin d’effacer toutes les données susceptibles de venir contredire et contrarier fâcheusement une histoire qui veut nous faire accroire que l’Histoire de France n’existe pas, n’a jamais existé et donc ne doit pas exister.

Résultat de recherche d'images pour "histoire de france"

Nous n’existons plus, Françaises, Français !

Sachez-le.

Il nous faudra apprendre l’histoire du monde, un monde sans cesse en perpétuel mouvement, en “migration”, sans repères, où le troupeau de bêtes que nous sommes tous en train de devenir cherchera un ou des repaires pour pouvoir au moins y dormir tranquille une nuit, rien qu’une nuit, la longue nuit de la marche de l’humanité vers l’obscurantisme religieux.

Qu’il ne faut pas nommer, non, non et non !

Donc voilà pourquoi je suis en colère.

Parce que ce n’était pas dicible mais que j’aurais dû le dire, quand même.

Dire que le Seigneur m’avait dit, il y a environ deux semaines, juste “ça”, cette petite phrase de rien du tout :

– “Ecris : – “Il va y avoir un élément probant dans l’affaire Maëlys“”

– “C’te bonne blague”, comme dirait mon pote COLUCHE, un de mes visiteurs qui n’en est plus un depuis longtemps, puisqu’il est devenu un très proche ami de la famille.

– “C’est ça, Seigneur, je vais écrire, moi, qui ne suis rien du tout, un truc sans importance, cette phrase qui ne contient aucun élément concret et qui n’aide donc pas à la recherche de Maëlys, genre : – “Il va y avoir un élément probant”.

Non, bah non. Je n’écrirais pas “ça”, non.”

Et je ne l’ai pas écrit.

J’imaginais sans peine la personne me lisant :

– “Il va y avoir un élément probant qui va être connu du grand public”.

Cette personne pensant, tout, comme moi, je l’aurais pensé :

– “Oui, et alors ? Autant écrire : “Le soleil se levera le septième jour”.”

Non ?

Résultat de recherche d'images pour "voyance humour"

Seigneur, donne-moi plutôt l’adresse du kidnappeur, non pas celui qui a enlevé l’enfant, mais celui qui la cache.

Là, je pourrais “peut-être” Te “croire” et l’écrire.

Quoique…

Je ne pourrais pas m’empêcher de chercher à vérifier l’information.

Et ensuite j’écrirais, une fois que la police aura trouvé par elle-même le kidnappeur, que je le savais.

Ce qui n’aide pas, je l’admets.

Je l’ai déjà expliqué mille fois :

– “Je n’ai pas la foi, la foi du charbonnier. Je suis pire que Saint-Thomas. Même T’ayant vu, si c’était bien Toi et non pas le fruit d’une imagination malade, je doute toujours. Même ayant vécu avec Toi, si c’était bien Toi et non pas le fruit du “dieu-hasard”, le dieu des francs-maçons, je doute encore. J’irais sans doute en Enfer. Je n’ai guère de doute sur le sujet. A cause de mon manque de foi.”

C’est d’ailleurs ma seule prière au quotidien :

– “Pardonne-moi mon manque de foi ! Et donne-moi un signe.”

Image associée

Encore et encore, encore et toujours.

Pas vous ?

Je doute d’autant plus que, vous écrire, si vous me lisez, c’est vous entraîner à ma suite dans une histoire d’amour dingue pour un type mort sur une croix qui se faisait passer pour un Dieu !

En plus, le type, s’il était en France maintenant, il se ferait contrôler par la police tous les quarts d’heure au moins.

Il est en France, d’ailleurs !

Ce que je peux être conne, parfois.

Puisqu’Il est vivant et bien vivant.

Un peu trop à mon goût et des fois, pas assez.

– “Donne-moi un signe !

Donne-moi un signe PROBANT sur l’affaire Maëlys, par exemple.

Non, ce n’est pas du chantage, pas du tout.

Hein, que vous ne Le faites jamais “chanter” ?

De toute façon, vous Le chantez de moins en moins en France.

Il est devenu un “migrant” dans Son propre pays autrefois chrétien.

Et la chasse aux migrants est ouverte.

Je suis sûre que Tu as passé la frontière, Seigneur, sans papiers, comme d’hab.

Pas bien !

Pas bien du tout.

La frontière de la vie et de la mort, bien sûr.

Et vice-versa.

Image associée

Moi, je voudrais juste savoir où est Maëlys, s’te plaît !

Allez quoi, dis-le moi !

Vous ne voulez pas le Lui demander avec moi ?

– “Jésus, dis-nous où est Maëlys ? Dis-nous qui a enlevé la petite fille et qui la détient prisonnière ?”

Le Seigneur, mon beau brun sémite aux yeux marron ambré, me répond :

– “Pourquoi Me demandes-tu ce que tu sais ? Tu sais qui a enlevé Maëlys. Vous le savez. Maintenant à toi d’écrire les éléments reçus, sans pouvoir les vérifier pour l’heure, soit. Mais écris ! Le feras-tu ?”

Non.

Gloups…

Je bois la tasse.

Je ravale ma fierté.

J’évalue le risque.

Pas seulement le risque pour moi, un risque juridique, dans une France où même écrire qu’il pleut n’est plus possible.

Un risque de blessure, de blessure psychologique et morale pour des parents en grande souffrance.

Le Seigneur me répond : – “Un risque aussi de ne pas donner des éléments non exploitables pour l’heure, puisque cachés, un risque qui entraîne une stagnation de l’enquête.”

Résultat de recherche d'images pour "risque"

Et surtout JE NE DOIS PAS OUBLIER CE QU’IL M’A DEMANDE DE VOUS DIRE, et là je prends le risque “fou” de vous le dire :

– “Il va y avoir un autre enlèvement d’enfant pour le mois prochain. Il ne faut pas que ce soit un enlèvement. Il faut que ce soit une “tentative d’enlèvement“. Sinon l’enfant ne sera JAMAIS retrouvé. Car les prédateurs ont tiré les leçons de l’affaire Maëlys.

Si l’enfant passe la frontière, lui, il passera la frontière de vie à trépas, très rapidement. Est-ce ce que vous souhaitez ?”, vous demande le Seigneur.

– “Pourquoi le mois prochain, Seigneur ?”

– “Halloween” fut la réponse du Seigneur.

“Vous avez affaire à des gens malades, des pervers qui ont ritualisé des pratiques déviantes. Il se raccrochent à une religion qui les déculpabilise et,  pour eux, donne un sens à leur vulgaire commerce. Car il ne s’agit que d’un commerce, d’un trafic d’enfants, de “petits animaux”.”

– “Si vous voulez savoir qui sont les trafiquants d’enfants, cherchez l’argent ! Le rabatteur a déjà été payé.

Une somme d’argent énorme qui explique son silence et celui, ajoute le Seigneur, de certains membres de sa famille.

Une vidéo circule actuellement sur les réseaux pédophiles, une vidéo mise en vente. LA CHERCHEZ-VOUS ?, accuse le Seigneur, ou vous contentez-vous de poursuivre une enquête comme s’il ne s’agissait que d’un vol matériel ?”

Cette vidéo a d’autant plus de valeur que l’enfant qui “joue” dans la vidéo un rôle contraint et forcé est “connu”. Plus le danger est grand que l’enfant soit reconnu, plus le prix est apprécié en fonction du risque par les réalisateurs de ces jeux de rôles et plus le prix de ces vidéos est élevé. Le prix est aussi en fonction de la beauté de l’enfant, comme pour le marché aux esclaves de Daech.

Image associée

– “Vous avez dénoncé le marché aux esclaves des Jihadistes mais vous avez “oublié” que vous êtes vous-même une civilisation de pourvoyeurs d’esclaves, accuse le Seigneur, des esclaves qui sont souvent des enfants pris à leurs parents avec ou sans leur consentement, si tant est que prendre leurs enfants aux pauvres gens qui les vendent, puisse être considéré comme participant d’un consentement libre et éclairé.

Etre un marchand d’enfants, sous prétexte d’adoption et/ou de libération sexuelle, c’est être un esclavagiste, dit le Seigneur. Je n’aurais pas pitié de ceux qui n’ont pas pitié des pauvres gens. Je n’aurais pas pitié de ceux qui n’ont pas pitié des enfants pris, violés et tués pour assouvir leurs appétits affectifs et sexuels.

– Ecris ce que tu as vu et advienne que pourra, en fonction d’investigations qui devraient être menées sur les circuits de l’argent, moins occultes que leurs pratiques, et les complicités au sein de la police, de la justice et du milieu politique local jusqu’au niveau international !

Vous défendez les femmes, mères de vos enfants et de vos futurs enfants. Quand défendrez-vous réellement les enfants ? Le harcèlement sexuel est devenu un fléau parce qu’il n’y a plus de limites morales dans le comportement humain, pas plus qu’il n’y a de frontières nationales dans votre pays. Les trafiquants franchissent tous les interdits et toutes les frontières.

Vous autorisez toutes les transgressions et vous vous plaignez ensuite de toutes ces agressions contre vos femmes et vos enfants. Mais les agresseurs sont souvent les mêmes hommes. Et l’étranger n’est pas celui qui vient de loin, mais celui qui est étranger à la condition humaine, l’homme pourri par sa richesse dans un corps social corrompu et gangréné par la cupidité et la convoitise.”

Résultat de recherche d'images pour "pédophilie maroc"

Donc je vais devoir écrire ce que j’ai vu, écrire peut-être,

– je le souhaite de tout mon coeur !,

pour qu’il n’y ait pas d’autre enfant enlevé pour le mois de novembre et les fêtes d’Halloween, ces fêtes païennes récupérées par l’Eglise catholique pour en faire la Toussaint, puis réintroduites sous leur forme superstitieuse par les Anglo-saxons.

Le MAL existe.

LUCIFER lui-même, l’Archange rebelle, dit que le MAL est impossible à comprendre.

– “Il est“.

Il est comme le trou noir de notre univers terrestre.

Nous posons-nous la question de savoir pourquoi les trous noirs existent ?

Ils absorbent toute la lumière et toute la matière… visible.

J’ai repris la carte routière.

Et j’ai pisté.

L’A43, je la remonte, très facilement et très rapidement.

Puis je prends ensuite tout droit, toujours tout droit, l’A41.

C’est comme un tapis magique, tout se déroule vite, en souplesse, sans acrocs.

Jusqu’à…

Je lève les yeux pour lire le nom de la ville atteinte :

– Genève !

Surtout “l’aéroport international de Genève”.

Résultat de recherche d'images pour "genève"

Je sais qu’un avis de recherche pour Maëlys a été envoyé à la Suisse pour Genève.

Je viens de le vérifier.

Un simple avis de recherche, car les frontières sont ouvertes et la vie d’un enfant a moins d’importance que la circulation des véhicules sur les autoroutes.

Il ne faut pas retarder les “trafics” sur les autoroutes.

Il est quasiment devenu interdit de contrôler des voitures et des bus sur les autoroutes, sauf quelques contrôles aléatoires pour amuser et distraire le bon peuple de France, faire semblant, ou embêter la Catalogne espagnole qui veut son indépendance.

Le savez-vous ?

Les contraintes économiques, le “toujours plus de profit” ne permettent plus aux forces de l’ordre de “s’amuser” à bloquer des files de véhicules pour fouiller les coffres et identifier les passagers des conducteurs qui prennent les autoroutes.

Il faut aller vite, encore plus vite, toujours plus vite, livrer de la drogue, des armes ou des humains !, putes, enfants volés, migrants économiques, peu importe, si le trafic paye !

Toutes sortes de trafics.

L’autoroute ne s’est pas ouverte pour les citoyens européens.

Elle s’est ouverte pour les trafiquants, tous ceux qui “travaillent” pour les “ripoux” que vous avez élus et qui veulent aussi plus d’argent, encore plus d’argent, toujours plus d’argent !

La suppression des contrôles aux frontières a causé une augmentation des trafics criminels dans tous les pays européens.

Les autoroutes sont devenues les boulevards du crime en Europe.

Et ?

Les Etats-Nations, voués à disparaître, dirigés par des exécutants chargés d’exécuter leurs nations, incapables de vous défendre, suppriment les contrôles aux frontières, diminuent les présences policières, douanières et militaires, permettant ainsi à la “Pieuvre” maçonnique de faire exploser l’ordre social, de le faire imploser, pour imposer un autre ordre “asocial”, sans “société” au sens commun du terme, mais avec des micro-sociétés de moins en moins visibles, élitistes et tristes, des sociétés secrètes qui s’enferment dans l’invisibilité et s’enfoncent dans le négationnisme culturel, le parricide suprême, la mort du “Père”.

Genève !

Et son aéroport international.

Résultat de recherche d'images pour "genève"

Je revois cette petite pièce, sans fenêtre, où étaient gardées trois ou quatre gamines.

Parfois un ou deux gamins.

Pour elles, c’est comme une aventure, un film dont elles sont devenues les héroïnes.

C’est super !

Elles apprennent leur rôle, sont appelées “individuellement”, les unes après les autres.

Rarement ensemble, en tous cas, je ne les ai pas vues partir ensemble… et revenir.

Elles doivent se taire, si elles veulent prouver qu’elles savent jouer un rôle, jouer ce rôle qui est le leur, le rôle de l’héröine.

C’est ce qui avait été le plus dur pour Mélissa RUSSO et Julie LEJEUNE.

Les petites filles sont mortes, en en voulant à leurs parents.

Non pas qu’elles se sentaient abandonnées par eux, mais parce qu’elles avaient participé d’une sorte de “film”, de scénario où elles devenaient à leur tour, des femmes, de “vraies” femmes, à la seule condition qu’elles ne regrettent pas leurs parents et qu’elles se taisent…

Manipulées mentalement, “dressées” (“to dress” aussi, habillées ou déshabillées) pour plaire, plaire à des hommes d’affaires, à des gens riches qui ont les moyens de se payer, pour se distraire, de vraies “poupées”, des poupées humaines, les petites en avaient oublié qu’elles étaient des enfants.

De fragiles enfants dont il est si facile de se défaire !

Le monde des adultes n’est pas celui des enfants.

S’il y a bien une dimension de l’interdit dans la pédophilie, c’est la dimension physiologique.

Mais quand “on” baise avec des animaux et comme des animaux, comme des “bêtes”, pire que des bêtes, puisqu’aucune bête ne fait l’amour avec ses “petits”, “on” ne s’arrête pas à ce type de considérations.

“On” tue pour le plaisir !

“On” jouit du plaisir de tuer.

“On” tue l’innocence et l’innocent.

Et “on” baise le cul de SATAN.

Pédo-satanisme et Franc-maçonnerie : l’autel des élites

S’il est interdit dans la Bible de se montrer nu(e) à ses propres enfants, ou de montrer sa nudité aux autres hommes et femmes, une autre religion qui se prétend du même Livre ose cautionner la pédophilie à cause du déviationnisme sexuel d’un prophète sénile devenu débile après la mort de sa femme, Khadija.

“On”,

– ce “on” humain qui rejoint le “ça” freudien, et qui n’a honte de rien,

“on” aime cette religion qui autorise le pire et prétend être la meilleure !

Parce qu'”on” aime pouvoir faire tout ce qui est interdit par la religion du Livre, telle est la vérité, l’exacte et seule vérité.

C’est ainsi que cette religion mauvaise séduit les plus crapuleux, puisqu’elle autorise toutes les licences et brisent toutes les innocences.

Née dans le soleil et la lumière, elle s’achève dans le meurtre et la luxure, ce qui explique que le prophète ne ressuscite pas, lui.

Dieu ne l’a pas exaucé, ni dans sa nuit, ni pour sa progéniture.

Celui qui a épousé une petite fille n’aura pas de descendant mâle viable.

ALLAH l’a condamné.

Pour un prophète, “on” dit qu’il est “maudit”, quand marié, et à combien de femmes et d’esclaves ?, malgré toutes ces tentatives, il ne parvient pas à avoir un fils qui lui donne une descendance.

Tous les prophètes de la Bible ont eu des fils, même avec des femmes stériles.

Il a suffi d’une seule épouse, comme le veut le Dieu du Livre, pas de deux, pas de trois, ni de dizaines d’épouses, pour qu’Abraham ait un fils de Sarah.

Et quand un prophète a des dizaines d’épouses… pour rien !, parce qu’il est “impuissant” puisque non “créateur”, donc sans descendance mâle, est-il “adorable”, ce prophète ?

Non !

La pédophilie est maudite, comme est maudit le seul prophète à avoir épousé une enfant.

“On” ne marie pas une petite fille avec un homme.

Résultat de recherche d'images pour "pédosatanisme"

“On” ne lui fait pas jouer un rôle de “grande”, en lui faisant croire que cet “interdit” de l’inceste et de la pédophilie n’est qu’un “interdit social” de “vieux cons” et qu’elle, elle a bien de la chance, d’avoir été “choisie” et d’être “l’élue”.

Ce que, d’ailleurs, ses parents ne pourraient pas comprendre.

Donc elle ne doit pas le leur dire et ne le dire à PERSONNE, surtout à personne.

Il faut bien comprendre que l’enfant devient ainsi complice de son enlèvement.

Sinon rien n’est compréhensible.

Donc il se joue une pièce tragique dans une pièce presque trop blanche, sans décor, neutre, une petite pièce sans fenêtre, ou aux volets fermés, à la lumière toujours artificielle.

Peut-être une zone de transit aéroportuaire ?

Lorsque j’ai eu cette vision des enfants dans une pièce blanche, avec des petits lits ou plutôt des matelas disposés à même le sol, je n’avais pas encore de “localisation”, juste cette image de trois ou quatre fillettes enfermées dans une pièce dont la porte s’ouvrait sur un petit couloir.

Vers où ?

Maintenant, après m’être laissée guider, je suis une direction, j’arrive à Genève.

Et je vois un panneau, un sigle peut-être “LHCb“.

Cet acronyme me fascine.

Est-ce à proximité du lieu où se trouvent les petites filles ?

Est-ce  que l’une d’entre elles l’aurait vu ?

Etrange fascination :

– “LHCb” veut dire “Large Hadron Collider beauty experiment ».

J’apprends que le « LHCb » dépend du CERN.

La « porte des étoiles » ne s’est pas ouverte.

Je frappe à cette porte sur laquelle s’imprime le sigle du CERN avec ses trois « 6 » imbriqués les uns dans les autres et formant comme l’oeil du cyclone ou du cyclope, le monstre qui dévorait les humains.

Le dieu SHIVA danse devant moi et, poursuivant ma recherche, je découvre, étonnée, que SHIVA « the destroyer » est honoré devant le « lhc » du CERN.

LUCIFER surgit.

– “”On” ne réveille pas les anciens dieux pour jouer avec, comme des apprentis-sorciers.”

SHIVA avale la matière, c’est le MAL.

Le MAL, c’est le néant, c’est tendre vers le “néant”, “ce qui n’est pas”.

Or étymologiquement, SHIVA signifie “ce qui n’est pas”.

[Il m’a fallu trouver la signification du nom de SHIVA pour comprendre pourquoi LUCIFER faisait le lien entre le “trou noir”, symbole du MAL qui avale tout, et SHIVA, le dieu de la destruction dont le nom signifie “ce qui n’est pas”].

Si vous me demandez quel est le rapport avec Maëlys, je l’ignore.

Enfin, disons plutôt que je me refuse à développer plus avant ce qui pourrait apparaître comme une thèse “complotiste” et donner du grain à moudre aux ennemis de la foi chrétienne.

Il y a une route, une route qui menait en une heure à peine à Genève.

Vers un aéroport international.

Aucun barrage.

Aucun contrôle.

Rien.

Il y a une vie.

Une vie qui attend.

Et un sigle qui clignote, “LHCb”, tandis que tournent les bras de SHIVA, SHIVA le dieu destructeur, comme tournoient les trois “6” du CERN, symbole de la “Bête”, la “Bête à cornes”.

Et, pendant que j’écris, il y a un enfant, un ou une enfant

– ils ne savent pas encore !, ils n’ont pas encore choisi leur proie,

un enfant qui marche sur le bord d’une route, d’une route d’où il sera enlevé aux siens,

simplement parce que c’est Halloween.

Résultat de recherche d'images pour "halloween date satanique"

Non, il ne faut pas !

Et tant pis, si, à cause ou grâce à cet article, vous, parents serez plus vigilants, vous policiers et militaires, gendarmes de l’Arme, serez plus “surveillants”, préférant prévenir un acte criminel que punir un seul criminel sur combien d’autres ?, ce qui vous fera dire que je me suis trompée et qu’il n’y a pas eu d’autre enlèvement d’enfants, pas même une tentative !

Que je serais heureuse de me l’entendre dire :

– “Il ne s’est rien passé ! Vous vous êtes trompée. C’est vous la fautive !”

Parce que, vous toutes et vous tous, vous aurez fait en sorte que PLUS JAMAIS un enfant ne soit enlevé !

Fermez les barrières, fermez les frontières et que Dieu entende nos prières, pour que PLUS JAMAIS nos enfants ne disparaissent !

Ces gens-là sont lâches.

S’ils constatent que nous protégeons nos enfants, que vous protégez vos enfants et même ceux de vos voisins, si nous leur rendons leur tache plus rude, une tache qui est une honte pour une France qui ne défend pas ses propres enfants, ils iront chercher ailleurs qu’en France d’autres victimes.

C’est là où nous devons et devrons davantage, nous aussi, combattre tous les trafics, principalement le trafic d’êtres humains, le nouvel esclavagisme moderne.

Sauf si les esclavagistes sont d’abord le peuple français, un peuple qui accepterait de vendre ses enfants et/ou de les perdre, pour le profit de riches prédateurs en MAL de sensations fortes !

Pour retrouver Maëlys, retrouvez l’argent.

Le rabatteur a été très bien payé.

Pour retrouver Maëlys, débusquez le traître au sein de vos services qui renseigne le réseau criminel de trafiquants d’enfants.

Le ou les traîtres.

A coup sûr, un traître au niveau de la gendarmerie qui a accès aux procédures judiciaires.

Pour la justice, le Seigneur me montre plusieurs “complices” dont certains sont passifs et d’autres actifs. Les passifs profitent du système, les actifs “couvrent” et protègent les pédo-criminels.

Ces “fuites” judiciaires et ces conduites pénalement répréhensibles donnent une réponse aux enquêteurs qui se heurtent à l'”incompréhensible”.

Non, pas un “incompréhensible” paranormal, non.

Des incompréhensions dues à des aberrations de fonctionnement dont ils ne peuvent pas faire état au risque de perdre leur place.

Il faudra bien un jour que tout “cela” cesse !

Même au Moyen-Age eut lieu le procès de Gilles De RAIS, ce seigneur devenu le “saigneur” du lieu, celui-là même qui devait rendre la justice à ses gens et aux paysans dont il enlevait les enfants.

Résultat de recherche d'images pour "le procès de gilles de rais"

Puissè-je me tromper !

Cet article a été écrit, dussè-je me tromper, pour me tromper !

Car vous devez tout mettre en oeuvre pour que je me trompe.

Il vous faut :

retrouver Maëlys,

– achever l’enquête

– surtout pour éviter à un criminel de récidiver.

Il m’est difficile comme, dans le rêve sur “Manon” et les chiens,

– “Manon”, prénom que j’avais trouvé pour répondre au “vide” du “Ma..” laissé sans suite,

il m’est difficile de distinguer entre ce qui est symbolique et réel.

Ayant tenté d’interpréter mon rêve, pour moi, les chiens étaient un élément symbolique.

En fait, ils étaient un élément de la REALITE.

Donc je m’arrêterais là.

Peut-être que, cette fois-ci, ce sera l’inverse.

Je ne sais pas.

Je le saurais quand vous le saurez.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "le procès de gilles de rais"
Advertisements

Du Seigneur : – “Arrêtez de vous servir de balances faussées pour faire payer à vos victimes économiques le coût trompeur de marchandises fabriquées par les pauvres de votre monde.” La Bourse ou la Vie ? Le Seigneur nous demande de choisir la Vie !

Résultat de recherche d'images pour "le seigneur balance fléau"

 

 

Premières lueurs de l’aube, les mots tombent comme des gouttes de brume matinale :

– coût réel des denrées ;

– coût réel du travail horaire des paysans ;

– pourquoi n’auraient-ils pas le droit, eux aussi, les gens du pays, d’être payés à l’heure de main-d’oeuvre, eux qui cumulent tant d’heures de travail ?

– coût réel de l’argent prêté ;

– coût réel des impôts selon la fortune et le rang social des Français.

J’ai eu droit à une leçon de finances macro-(n)-économique et, bien sûr, l’obligation déontologique de vous annoncer une révolution française, l’irruption du réel dans les systèmes fantasmés du surcoût boursicotteur, des bulles spéculatives et des homicides fraternels.

Tout d’abord il m’a été demandé de vous rappeler que ce n’est pas la première fois dans l’histoire de l’homme que le Seigneur donne des instructions précises aux marchands qui trompent leurs clients et leur commande d’arrêter de vendre du vent, en plus du coût d’une marchandise pesée frauduleusement.

Donc, première obligation, retrouver les commandements du Seigneur prouvant la continuité de Sa Parole, le fait que le Christianisme trouve bien sa source dans un Judaïsme attentif à la condition humaine et à promouvoir l’égalité des hommes par l’équité des pratiques commerciales.

jubilée juif – Recherche Google

Accessoirement, car cette annonce tient au Coeur du Seigneur, je vous rappelle aussi que l’année 2017 est l’année du Jubilée juif, donc chrétien.

Que cela plaise ou non aux banquiers, les dettes seront effacées !

Mais la dette du sang devra être payée rubis sur ongles par ceux qui exploitent les pauvres gens et s’en mettent plein les poches. La “grande poche”, terme employé par NOSTRADAMUS pour désigner la Bourse, rendra gorge cette année 2017. Elle vomira son débours et les cours suivront le fil de cette eau des caniveaux.

___________________________________________________

http://prophetie-biblique.com/forum-religion/propheties-fin-des-temps/2018-ere-messianique-t5157.html

[Selon la Torah, qu’est ce qu’une année jubilée ?

Lev 25:8-18 “Tu compteras sept sabbats d’années, sept fois sept années, et les jours de ces sept sabbats d’années feront quarante-neuf ans. Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la trompette ; le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays. Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé ; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille. La cinquantième année sera pour vous le jubilé : vous ne sèmerez point, vous ne moissonnerez point ce que les champs produiront d’eux-mêmes, et vous ne vendangerez point la vigne non taillée. Car c’est le jubilé : vous le regarderez comme une chose sainte. Vous mangerez le produit de vos champs. Dans cette année de jubilé, chacun de vous retournera dans sa propriété. Si vous vendez à votre prochain, ou si vous achetez de votre prochain, qu’aucun de vous ne trompe son frère. Tu achèteras de ton prochain, en comptant les années depuis le jubilé ; et il te vendra, en comptant les années de rapport. Plus il y aura d’années, plus tu élèveras le prix ; et moins il y aura d’années, plus tu le réduiras ; car c’est le nombre des récoltes qu’il te vend. Aucun de vous ne trompera son prochain, et tu craindras ton Dieu ; car je suis l’Éternel, votre Dieu. Mettez mes lois en pratique, observez mes ordonnances et mettez-les en pratique ; et vous habiterez en sécurité dans le pays.”

J’ajouterais cette réflexion sur Israël et l’année jubilaire 1967, pour vous prouver que ce que Dieu veut, vous ne pourrez pas l’arrêter ni l’empêcher ! Le passage qui suit est extrait du même site Internet référencé plus haut par le lien mis en ligne.

Résultat de recherche d'images pour "israel"

_______________________________________________________

[ 1967 est elle une année jubilée ?

La question de savoir si 1967 marque une année jubilée est essentielle, car elle induirait que 2017 est également une année jubilée, une année sainte commencant au jour du grand pardon (Yom Kipur) et annoncant l’arrivée la période de la seconde venue de notre Messie et Sauveur.

Le soir de la première journée de guerre, la moitié de l’aviation arabe était détruite; le soir du sixième jour, les armées égyptiennes, syriennes et jordaniennes étaient défaites. Les chars de l’armée israélienne bousculèrent leurs adversaires sur tous les fronts. En moins d’une semaine, l’État hébreu tripla sa superficie : l’Égypte perdit la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï, la Syrie fut amputée du plateau du Golan et la Jordanie de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Photo http://i55.servimg.com/u/f55/17/80/95/36/zion10.jpg

Jérusalem, le 7 juin 1967: l’aumônier en chef de Tsahal, le rabbin Shlomo Goren, entouré des libérateurs, sonne le Shofar devant le Mur des Lamentations. (Photo: David Rubinger)

Tout comme pour une année jubilée, Israel reprend possession de ses territoires et fit retentir le shofar!

La guerre des six jours ou Israel gagna en un temps éclair contre une coalition de nations islamiques (l’Égypte, Jordanie et Syrie) rappelle l’histoire de David contre Goliath, mais également la bataille de Jérico, ou Joshua et son armée vaincurent le septieme jour au petit matin la ville de Jérico. Cette bataille prophetisait elle la guerre des six jours de 1967? a t’elle eut lieu durant une année jubilée?

Aujourd’hui Jérico est une ville de Cisjordanie sous controle islamique, située sur la rive ouest du Jourdain. Son nom est dérivé de la racine sémitique /wrḥ/ “lune” et indique que la ville fut l’un des premiers centres de culte des divinités lunaires. Un symbolisme tres fort sachant que la lune est le symbole de l’islam. […] ]

Résultat de recherche d'images pour "jubilée juif guerre des six jours"

__________________________________________________

[ Les Mesures et les Hommes

Witold KULA

Editions de la Maison des Sciences de l’Homme – Paris – 1984

[…] Dans les livres de Moïse, ce code social doté de la fonction sacrale, les prescriptions concernant les poids et les mesures ont encore un caractère littéral : “Vous ne commettrez point d’injustice dans les sentences, dans les mesures de longueur, de poids et de capacité. Vous aurez des balances justes, des poids justes, une mesure juste, un setier juste.” Ou : “Tu n’auras pas dans ton sac poids et poids, l’un lourd et l’autre léger. Il n’y aura pas dans ta maison mesure et mesure, l’une grande et l’autre petite. Tu auras un poids intact et exact, et tu auras une mesure entière et exacte, afin d’avoir longue vie sur la terre, que Jahvé ton Dieu te donne.”

Comme on voit, c’est par la mort qu’on punit les délits métrologiques. Mais déjà chez Salomon et les prophètes, les propos relatifs aux mesures prennent une signification symbolique : “La balance et ses deux plateaux sont à Jahvé, tous les poids du soc lui appartiennent. Lorsque les prophètes menacent Israël du châtiment divin, ils distinguent parmi les méchants desseins des pécheurs notamment ceux-ci : “Quand donc sera-t-elle passée la nouvelle lune, que nous vendions notre blé, et le sabbat, que nous écoulions notre froment ? Nous diminuerons la mesure ; nous augmenterons le sicle, nous fausserons les balances pour tromper.” Et le Dieu des prophètes répond : “Puis-je tenir pour juste qui se sert de balances fausses, d’une bourse de poids truquée ?” Les poids et les mesures jouent un rôle nettement symbolique : cette “bourse de poids” représente des actes humains honnêtes et malhonnêtes.

Les paroles de Jésus-Christ dans le Nouveau Testament constituent l’aboutissement de l’évolution de ce sens métaphorique : “On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis et on y ajoutera pour vous” ; et, d’une expression plus belle encore : “Donnez et il vous sera donné, on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.” […] ]

Résultat de recherche d'images pour "usure interdite par Jésus"

_______________________________________________________________

Proverbes 11

1 La balance fausse est en horreur à l’Eternel, Mais le poids juste lui est agréable.

2 Quand vient l’orgueil, vient aussi l’ignominie; Mais la sagesse est avec les humbles.…

Lévitique 19:35

Vous ne commettrez point d’iniquité ni dans les jugements, ni dans les mesures de dimension, ni dans les poids, ni dans les mesures de capacité.

Lévitique 19:36

Vous aurez des balances justes, des poids justes, des épha justes et des hin justes. Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte.

Deutéronome 25:13

Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit.

Deutéronome 25:16

Car quiconque fait ces choses, quiconque commet une iniquité, est en abomination à l’Eternel, ton Dieu.

Proverbes 16:11

Le poids et la balance justes sont à l’Eternel; Tous les poids du sac sont son ouvrage.

Proverbes 20:10

Deux sortes de poids, deux sortes d’épha, Sont l’un et l’autre en abomination à l’Eternel.

Proverbes 20:23

L’Eternel a en horreur deux sortes de poids, Et la balance fausse n’est pas une chose bonne.

Osée 12:7

Ephraïm est un marchand qui a dans sa main des balances fausses, Il aime à tromper.

Michée 6:11

Est-on pur avec des balances fausses, Et avec de faux poids dans le sac ?

Résultat de recherche d'images pour "usure  banquiers christ"

____________________________________________________

Si d’aucuns ont encore des doutes sur la propension divine à s’intéresser à l’économie humaine et à la distribution des richesses dans l’équité,

[[…] Ecoutez ceci, vous qui accablez les pauvres, qui faites périr ceux qui sont dans l’indigence : vous qui dites, Quand viendra le tems où nous vendrons notre bled bien cher & à fausse mesure, & où nous pèserons dans de fausses balances l’argent qu’on nous donnera ? Nous nous rendrons alors par nos richesses les maîtres des pauvres, & nous leur vendrons [bien cher] jusqu’aux criblures de notre bled. Voici le serment que le Seigneur a fait contre l’orgueil d’Israël : Je jure que je n’oublierai jamais leurs oeuvres criminelles : leur pays sera désolé, & couvert d’épaisses ténèbres. Je changerai vos jours de fête en des jours de larmes, & vos chants de joie en plaintes lamentables ; et je plongerai Israël dans la douleur & dans l’amertume, comme une mère qui pleure son fils unique. […]]

Extrait du livre référencé ci-dessous

“Abrégé de l’histoire et de la morale de l’Ancien Testament, où l’on a conservé, autant qu’il a été possible, les propres paroles de l’Ecriture Sainte ; avec des éclaircissements.”

par François-Philippe MESENGUY

Nouvelle Edition à Paris, chez DESAINT ET SAINLLANT, Libraires.

Avec Approbation et Privilège du Roi

A Paris, ce 30 juillet 1759.

_______________________________________________

Si je suis royaliste ?

Non.

Je ne peux pas être plus royaliste que le Roi.

Mais le Seigneur me dicte de vous écrire que c’est la fin de votre République.

Car vous gouvernez contre les pauvres de ce monde pour vous enrichir toujours davantage.

Je vous le réécris, à Sa demande :

– “Quoique vous fassiez, quoique vous tentiez, vous ne serez plus les Maîtres de ce monde. Vous n’êtes déjà plus les Maîtres de ce monde.”

Résultat de recherche d'images pour "maîtres de ce monde"

Vous avez menti, vous avez triché, vous avez tout pris à ceux à qui vous demandez de tout vous rendre, même ce qui ne vous appartient pas.

Le Seigneur vous prendra tout et plus encore !

Et vous connaîtrez du Mal ce que vous avez fait comme mal et plus encore.

Le Seigneur vous accuse :

1) d’avoir triché sur le coût réel des biens et des services (votre vocabulaire).

Vous ne faites pas payer vos marchandises au juste prix.

Vous les faites payer après en avoir augmenté artificiellement le prix.

Pourtant le prix de vente d’une marchandise s’est toujours calculé à partir de son coût réel auquel s’ajoute la TVA, l’impôt le plus injuste de votre société de riches qui ne profite qu’aux riches.

Qu’est-ce qu’un coût réel ?

C’est le coût d’achat de la matière première, si elle a un coût, dit le Seigneur.

Car l’eau qui tombe du ciel est gratuite, la chaleur du soleil est gratuite, les fruits des arbres sont gratuits, l’air que vous respirez est gratuit. Jusques à quand ? L’homme a tout privatisé pour faire payer aux pauvres ce que Dieu donne gratuitement.

Le commerçant doit vendre la marchandise achetée au prix juste à un juste prix.

Son bénéfice doit être justifié par une REALITE comptable, et non pas par une appréciation humaine subjective.

Le marchandage n’a pas pour objectif de “pigeonner” les plus pauvres mais de distribuer équitablement des biens NECESSAIRES et non pas superflus.

Etre un serviteur de Dieu, ce n’est pas être un voyou, ni un dealer, encore moins un voleur.

Résultat de recherche d'images pour "maîtres de ce monde"

Non, je ne corrigerais pas cette phrase.

Certains dealers vendent au juste prix et ne volent pas leurs clients, dit le Seigneur.

Dans toutes les villes, vous savez où se trouvent les points de vente non autorisés. Et vous les autorisez de fait, en fermant les yeux sur ces trafics qui ne sont pas clandestins.

Les coupables, les vrais trafiquants, sont les pouvoirs publics qui tirent profit de tous ces trafics, parfois même apportant aux partis politiques qui ont pignon sur rue un argent noir caché du peuple.

Car vous êtes aussi corrompus, vous, les politiciens, sinon plus, que ceux contre lesquels vous prétendez lutter.

Vendez au juste prix vos marchandises.

Ajoutez le prix des transports et vous aurez résolu le problème de la concurrence mondiale déloyale et de l’exploitation des pays du tiers-monde.

Car vous n’aidez pas à leur développement.

Vous exploitez une population toujours plus pauvre et vous polluez la Terre en transportant à coût zéro des produits fabriqués et transformés dans des pays de plus en plus pauvres.

Si vous le pouviez, vous iriez chercher vos travailleurs pauvres sur Mars ou sur la lune, sûrs de les payer moins de cent euros par mois.

Vous spéculez sur la misère humaine et l’enrichissement des prédateurs.

C’est votre nouveau jeu.

Mais la Vie n’est pas un jeu.

Ne pariez pas sur vos relations et vos possessions.

Parier sur les parias.

2) d’avoir refusé de payer le coût réel du travail horaire de vos paysans :

Résultat de recherche d'images pour "paysans qui se suicident"

– Lorsque vous achetez le lait vendu par vos gens du pays, vous devez compter le prix de la main-d’oeuvre.

Autrement dit vous devez AJOUTER au prix de la matière première, par exemple le lait et les oeufs, le prix du temps passé par le paysan à s’occuper de ses bêtes.

Ainsi l’agriculteur, comme vous l’appelez, aura profit à s’occuper bien, sinon mieux, de ses animaux, sachant que ce temps passé de travail lui bénéficiera, à lui aussi.

Si les paysans ont plus de soixante heures de travail par semaine, les marchands doivent acheter le lait à son juste prix, c’est à dire ajouter le prix du travail du paysan.

Il faut arrêter de vendre le lait, les oeufs et les produits dérivés des laitages avec des prix de vente calculés vénalement par des prédateurs spéculateurs.

Lorsque vous reprenez votre voiture au garage, une fois réparée, vous acceptez de payer le prix de la “main-d’oeuvre” humaine. Pourquoi refusez-vous de payer aux paysans de France le juste prix de leur travail si rude et si pénible ? Ajoutez le prix du travail humain à celui du produit animal. Payez plus pour produire mieux, pour manger mieux, pour vivre mieux, eux et vous.

3) de ne pas avoir voté une loi obligeant les marchands de produits, de biens et de services, à détailler les modalités de calcul de leur prix de vente, en le décomposant ainsi :

Résultat de recherche d'images pour "prix de revient formule"

– prix d’achat REEL de la matière première,

– coût REEL de la main-d’oeuvre humaine calculé aussi sur un taux horaire lisible et visible sur des étiquettes permettant aux consommateurs de boycotter les entreprises exploitant la misère des pays du tiers-monde et des multinationales apatrides qui ont leur sièges délocalisés dans des paradis fiscaux,

– coût REEL de la marge bénéficiaire actuellement dissimulée qui devrait être apprécié en fonction du paiement du travail réel et non pas selon la cupidité sans limites des marchands.

– coût REEL du transport des marchandises à ajouter nécessairement au prix de vente final.

Plus les marchandises viennent de loin, plus elles doivent coûter cher, ce qui est logique et écologique, selon vos propres constatations.

Il faudra en finir avec la spéculation financière sur l’assiette de la taxe-carbone et le coût de la “tonne de gaz carbonique” en euros, dernière usine à gaz inventée par vos technocrates au service des Banksters.

Résultat de recherche d'images pour "taxe carbone usine a gaz"

Je le répète :

  • Le coût doit être REEL, donc basé sur le montant de l’énergie utilisée pour traverser des océans ou voyager dans les airs, auquel doit s’ajouter le montant d’une “pénalité-carbone” sanctionnant tout moyen de transport non écologique utilisé.

Vous avez fait d’étonnants progrès en comptabilité analytique, dit le Seigneur, un rien ironique. Aussi il vous est possible aujourd’hui de calculer au plus près la réalité du coût REEL de vos dépenses.

Oui, vous pouvez et vous savez calculer le coût de transport d’un produit par voie aérienne et maritime.

Il restera à ajouter les taxes à l’importation si nécessaire. Car si, plus une marchandise vient de loin, plus elle coûte cher, vous n’aurez même plus besoin d’appliquer des taxes à l’importation et donc de risquer de vous exposer à des sanctions qui seraient voulues par l’OMC, l’Organisation Mondiale du Commerce.

4) de pratiquer l’usure, interdite par le Seigneur, en faisant payer aux Français un coût de crédit supérieur au coût réel d’emprunt d’un argent fictif, donc emprunté à taux zéro :

– Banquiers, vous avez trompé les gens du peuple et vous avez escroqué l’Etat français.

Vous êtes cause de la ruine du pays.

Vous refusez de prêter aux plus pauvres, ceux qui ont le plus besoin d’argent dans une société où la vie devient de plus en plus chère.

Et lorsque vous prêtez aux pauvres, vous le leur faites payer chèrement, au point de les déposséder du peu de biens qui leur reste.

Vous êtes en train de réinstaurer le servage du peuple par la Dette publique. Je n’ai pas libéré Mon peuple pour qu’il soit mis en esclavage par votre faute  et le règlement d’une Dette publique de fait inexistante.

Résultat de recherche d'images pour "maîtres de ce monde"

Le Seigneur vous maudit.

Comme Il a maudit les riches, expliquant qu’il serait plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille qu’à un riche d’aller au Paradis.

Malheur à vous, les très riches, qui volez aux pauvres jusqu’à leur droit de vivre en paix et les dépossédez de leurs maisons et de leurs terres !

Vous aussi, les Banques qui vendez des services à un coût supérieur au coût réel. Vos bénéfices explosent, comme explose la Dette publique de la France. Pourtant, aujourd’hui, gérer les comptes ne vous coûte quasiment plus rien.

Le Seigneur vous demande de PROUVER la REALITE des frais que vous ponctionnez sur les comptes bancaires des Français pris en otages, puisqu’ils n’ont pas le choix et doivent ouvrir des comptes bancaires dans vos établissements pour recevoir le maigre fruit de leur travail. Vous privez les Français du droit de gérer leur argent comme ils le souhaiteraient, eux.

Et surtout, vous préparez la totale sujétion économique des Français, en prévoyant la suppression définitive de toute forme matérielle d’argent. Ainsi les Français seront infantilisés et mis dans l’impossibilité de pouvoir retirer leur argent des banques en cas de crise financière.

Deux banques vont disparaître du paysage français.

Lorsque ces deux banques s’effondreront, vous saurez que s’effondrera la République des voleurs qui les soutenait.

N’oubliez pas ce signe !

Ce sera le signe du Jubilé juif en terres chrétiennes.

Inutile de vouloir sauver ces deux banques.

Pensez plutôt à sauver votre peuple, sinon c’est vous qui périrez.

5) Enfin, après vous avoir accusé d’avoir mis Son peuple en esclavage, l’esclavage de la Dette publique, le Seigneur vous accuse de cautionner un système d’impôts qui est du racket fiscal.

Le Seigneur affirme qu’il vous est possible de supprimer l’impôt fiscal direct, impôt qui est le plus injuste pour les classes travailleuses, car vous avez permis aux plus riches de défiscaliser leur fortune grâce aux niches fiscales, chiens que vous êtes.

Vous pouvez aujourd’hui, si vous le voulez,

– et Moi Je le veux, car telle est Ma Volonté ainsi exprimée,

adapter le montant de la TVA par rapport aux revenus déclarés par chaque foyer fiscal.

Chaque Français est obligé d’avoir une carte bancaire, parfois une simple carte de retrait d’espèces. Il peut aussi avoir autant de cartes de fidélité qu’il est client privilégié ou pas de certaines enseignes commerciales. Par conséquent, il est tout à fait possible d’ajouter sur la puce de la carte bancaire et/ou de la carte de fidélité un critère de classification permettant de réduire ou d’augmenter le taux de la TVA, en fonction du quotient familial de l’utilisateur de la carte.

Il serait juste que le riche paie plus cher les produits alimentaires et les biens de consommation, plus cher que le pauvre ou le bourgeois de classe moyenne. Ainsi l’oligarque apatride ne pourrait plus profiter indûment des réductions commerciales qui devraient être logiquement réservées à ceux qui n’ont pas les moyens en temps ordinaire de s’alimenter et de s’habiller correctement.

Or vos systèmes de rabais des prix profitent encore une fois aux plus riches.

C’est parfaitement inique.

Pourquoi le pauvre doit-il payer un euro une baguette de pain, alors que, pour lui, cet euro est tout ce qui lui reste le 20 du mois pour ne pas être à découvert ?

Et pourquoi le riche, lui, peut-il payer le pain du jour à un euro, sans souvent vouloir en partager les miettes avec le pauvre qui lui tend la main devant la boulangerie pour avoir un euro, au moins un euro, un seul euro ?

Résultat de recherche d'images pour "clochards"

Vous avez un outil idéal de réduction des inégalités qui est la TVA.

C’est une révolution économique et sociale qui attend d’être mise en oeuvre, qui vous attend si vous vous en emparez à juste titre.

Fixez la TVA, non plus en fonction de la nature du produit vendu, mais en fonction du quotient familial de l’acheteur !

Ainsi tout le monde paiera l’impôt du peuple et contribuera à la croissance de son pays.

Il n’y aura plus de niches fiscales ni plus d’ISF.

Le très pauvre se verra appliquer une TVA de 1 %, tandis que la TVA pourra atteindre un pourcentage de 33 % pour les plus riches, ce qui reste encore inférieur au taux de l’ISF.

Les entreprises et les sociétés n’auront plus à gérer l’impôt direct, qui sera prélevé grâce à la TVA au moment de l’achat d’un produit ou d’un bien de consommation.

Ainsi la TVA deviendra enfin un impôt juste et équitable payé par tous, sans niches fiscales.

Les banquiers sauront-ils accepter de ne pas disparaître ?

Ils auraient tort de se croire irremplaçables.

L’informatique peut aussi devenir leur pire ennemi.

Qu’ils ne l’oublient jamais !

Demain, si Je veux, Je les balaie comme le vent balaie les fétus de paille, une fois le blé moissonné.

Résultat de recherche d'images pour "paysans qui se suicident"