Du Général De GAULLE : – “Arrêtez de prendre votre président pour un dieu ou pour un con. Ce n’est qu’un homme, Emmanuel MACRON. Il ne fera pas la pluie ou le beau temps ici, en France, ou là-bas, à Saint-Martin et dans les “DOM”, comme vous dites aujourd’hui. Foutez-lui la paix avec le temps qu’il fait et qu’il fera. Des cyclones, des tempêtes, des typhons, vous en connaîtrez d’autres, et des pires ! Son travail, au président de la république française, c’est de gérer une très grave crise économique. Ce n’est pas de faire apparaître le soleil sur demande !”

Résultat de recherche d'images pour "danse du soleil chamane"

Bon, tout est dit.

Tout est dans le titre.

– “C’est bon, je peux aller faire les courses, Mon Général ?”

Mon frigo est vide.

– “Bon, bon”,… Non, c’est pas bon !

C’aurait été trop beau si ça avait été aussi court.

J’arrive à faire sourire le grand homme, c’est déjà ça.

Je sens, je vois, je vois que…, je vais faire les courses après la publication de cet article, c’est à dire,… – ouh la la, peut-être ce soir, vers 19H00.

S’il est diplomate, Charles De GAULLE ?

Bah, au moins autant qu’Emmanuel MACRON, sinon pire.

De toute façon, il n’était pas vraiment réputé pour l’être, le Général De GAULLE.

Voilà, vous l’énervez, vous, les journalistes,

  • “qu’avez rien d’autre à foutre” [sic] que de commenter le malheur des autres, vous assis ou debout devant un “screen” et prétendant représenter le “green”, la force verte de la nature, alors que vous avez peur des éléments naturels de cette nature qui sont le vent et l’eau.
Résultat de recherche d'images pour "tempête"

Une sublime tempête frappe Sydney. Par Camille HAZARD, le 06/11/2015. Paris-Match

Qu’allez-vous faire quand la terre va se secouer et vous secouer aussi de dessus elle, vous, ses parasites inutiles, quand elle va s’ouvrir pour vous engloutir, les séismes se multipliant et les tempêtes s’amplifiant, devenant géantes, donc devenues gênantes pour des médias qui n’existent plus quand il n’y a plus de transmissions, donc de retransmissions de ces événements dits aujourd’hui “exceptionnels” mais qui seront qualifiés plus tard d”habituels” ?

Et plus tard, c’est dans “pas longtemps”.

Allez-vous continuer à accuser vos présidents, Donald TRUMP, Emmanuel MACRON, et qui sais-je encore !, de manipuler le temps ou de n’avoir pas réagi à temps contre un temps que personne ne peut prévoir, parce que personne ne peut aujourd’hui en prévoir la force de destruction ?

Emmanuel MACRON va se rendre dans l’île Saint Martin et dans l’île Saint-Barthélémy. Et alors ? Qu’espérez-vous de sa visite ? Qu’il change l’eau de l’océan en vin et qu’il calme les vents de la tempête, du typhon Irma ?

– Pour qui le prenez-vous, pour un dieu fait homme ?

Ou pour un crétin ?…, parce qu’il ne vous exaucerait point.

Le “culte de la personne” rendu par des hommes qui ne croient plus en rien à un président qui ne représente rien pour eux… voilà qui est des plus curieux en France.

Résultat de recherche d'images pour "culte de la personne"

Il vous appartient de reconstruire ce qui a été détruit par la nature, comme le paysan de France doit replanter et reboiser des terres entières et autrefois nourricières dévastées par la main de l’homme, une main incendiaire et criminelle, une main “foncière-ment” affairiste et mondialiste.

Pour autant, avez-vous entendu vos paysans qui se meurent, se plaindre de n’avoir pas vu Emmanuel MACRON sur leurs terres, vos terres de France ?

Vous avez perdu tout lien avec vos territoires de France et d’Outre-Mer, vous, les Français.

Vous attendez tout de Dieu, l’Etat.

Car l’Etat est devenu ce Dieu à qui vous ne demandez plus rien.

Pas même de vivre mieux !

Par contre, à l’Etat, vous demandez TOUT.

Tout et rien, tout à la fois !

Si vos biens sont pillés ?

Défendez-vous !

Etes-vous devenus manchots ?

Si vos maisons sont détruites ?

Reconstruisez-les…

Pas là où vous les avez construites à tort ou à raison, Français de papier, Français de tourisme et de loisirs, Français en vacances, attendant tout de l’Etat français.

Résultat de recherche d'images pour "danse de la pluie chamane"

Je vais vous dire, moi, le Général De GAULLE :

– L’Etat est en faillite !

Oui.

François FILLON, celui que vous avez fait exclure de la vie politique grâce à l’instrumentalisation habile du temps de la justice, vous l’avait dit crûment et cruellement :

– “L’Etat français est en faillite !”

Républicain de droite, se disant “gaulliste”, une erreur !, élu sur sa sincérité, exclu par la confraternité ayant commandité ses procès…

– Oseriez-vous demander à une banque en faillite qu’elle vous prête de l’argent ?

NON.

– Alors comportez-vous avec l’Etat prêteur comme vous vous comporteriez avec une banque et une bande de voleurs !

Abstenez-vous de demander à l’Etat qui n’existe quasiment plus ce qu’il ne peut pas et ne pourra plus vous donner, de l’argent, des aides matérielles et… du soleil.

Le président Emmanuel MACRON doit éviter que la France ne soit déclarée en faillite en cette fin d’année 2017.

Et les intempéries ne peuvent lui être imputées à débit.

Mais son inaction, oui, s’il était inactif.

C’est donc une course contre le temps qu’il engage avec des prêteurs à gage, plus proches d’être des tueurs à gages.

Résultat de recherche d'images pour "tueurs à gage"

Une course contre un autre temps que la pluie ou le beau temps, l’événementiel médiatique, “l’immédiat-ement” visible à vos yeux, un typhon, un tremblement de terre et des incendies criminels !

Le président de la république française, Emmanuel MACRON, sait qu’il a très peu de temps pour sauver la France.

Alors, foutez-lui la paix avec vos polémiques météorologiques et vos coassements de grenouilles annonçant l’improbable retour du soleil !

Vos magouilles pour le faire tomber, – et le remplacer par qui ? -, sont minables.

La France a peu de temps, très peu de temps pour éviter la faillite.

Il serait temps que cette vérité vous soit dite une bonne fois pour toutes.

Et l’arrivée de votre président, son envolée dans les îles pour faire s’envoler une cote de popularité dépendante des grenouilles coassantes et stérilement cassantes ne changera rien à la dette du peuple.

Votre armée est exsangue.

Votre police est à bout.

Il ne reste que vous, peuple de France, pour redresser ce pays.

Vous et un président qui, tout comme vous, ne pourra pas changer la donne, simplement en se déplaçant sur un théâtre de guerre ou d’opérations civiles, s’il ne participe pas, à mains nues ou pas, de la reconstruction de ces deux îles et d’une autre grande île, la France.

Son rôle est-il de jouer au pompier ou au maçon sur un vaste chantier de ruines ?

J’en doute.

Résultat de recherche d'images pour "macron fait son cinéma"
Divine tragédie !

Alors tant pis pour les belles photographies de souvenirs, les demandes bêlantes et insistantes des imbéciles heureux que sont ces journalistes parisiens,

– oui, tant pis !

Un président n’est pas élu pour faire son cinéma sur un terrain de guerre.

Il est élu pour être au centre du pouvoir et il doit rester à sa place.

– “A t-on l’idée de jouer soi-même du trombone ou du piano quand on est chef d’orchestre ?” Dit le Général De GAULLE.

Il faut en finir avec ces futilités et ces puérilités.

Par contre, il va falloir, il va vous falloir, peuple de France, réfléchir à la notion de temps.

Vous avez affaire, et vous avez des affaires, avec un pouvoir mondial qui a tout son temps, lui.

Et qui prend son temps, le temps de défaire tous les états, toutes les nations, tout ce qui lui oppose une quelconque et farouche résistance.

Le temps de la République est trop court.

Il y a un temps pour tout.

Et ce temps trop court oblige à la précipitation politique dans la peur de manquer de temps, à la prise de décisions traumatiques et à la commission d’erreurs, d’erreurs graves, de reniements successifs et de déchirements compulsifs.

Ainsi en est-il de cette réforme du Code du Travail qui vise juste à rassurer les créanciers de la Dette publique, j’ai nommé l’Allemagne.

L’Allemagne à la tête de l’Europe dont le seul problème,

– qui n’en est pas un !, la preuve, sa réussite économique !,

– dont le seul problème serait la dénatalité.

Quand d’autres pays vont devoir affronter leur jeunesse, une jeunesse sacrifiée, une génération d’enfants faits pour la retraite de vieux qui n’en ont rien à faire d’eux, plus rien à faire de leurs petits-enfants.

Il serait temps de réfléchir D’ABORD et D’AGIR ensuite, de cesser de courir après des solutions qui sont des remèdes de Docteur DIAFOIRUS pour un “malade imaginaire”, la France.

Mais, pour avoir ce temps de réflexion, il faut avoir du temps.

Et pas un temps météorologique !

Non, il faut avoir avec soi le “Temps”, le dieu “Chronos”.

Résultat de recherche d'images pour "retraite humour dessin"

C’est ainsi que le Général De GAULLE voit Emmanuel MACRON, bien entouré car entouré de lui seul.

Emmanuel MACRON, tu [tutoiement ?] vas devoir choisir entre :

– être un président français raté !

Toi qui es tout sauf un “raté”, plus proche du génie politique que de l’imbécile commun qui peuple nos plateaux de télévision française.

Ou

– devenir un dictateur.

C’est à dire décider que le temps d’un quinquennat est insuffisant pour mener à bien les réformes nécessaires et sauver la France.

Tu le sais.

Cinq ans, ce n’est rien.

Donc tire les conséquences politiques de ton savoir pratique.

Et vous, Français, arrêtez de voter pour ne pas donner le temps à vos dirigeants de gouverner réellement.

Sortez de cette farce politique !

Moi, le Général De GAULLE, je vous le dis :

– face au pouvoir des multinationales, un état n’est rien.

Et penser qu’un continent serait plus est une erreur.

Ce n’est pas la superficie qui compte.

C’est le temps qui manque au politique.

Et cette “coupure” du temps politique a été voulu.

La politique n’est plus qu’un spectacle, d’élections en réélections.

De comédies en tragédies, la France s’enfonce dans la honte et dans l’isolement.

– Emmanuel MACRON, as-tu oublié ce pour quoi tu étais destiné ?

Si ce n’est pas toi, ce sera un autre.

Car la solution à la faillite de la France, c’est la persistance et la constance d’un pouvoir politique qui devra se battre, non pas avec son peuple, mais contre ses créanciers, des créanciers étrangers, des fonds vautours.

Résultat de recherche d'images pour "chef d'état  humour dessin"

Si ce n’est toi, ce sera un autre, un autre qui n’aura pas peur du bêlement des moutons de Panurge, un autre que le peuple reconnaîtra comme étant légitimement son chef, un Chef d’Etat, pas le président d’une République de pacotille qui vacille et maquille ses comptes, comme un faussaire, comme un escroc, comme un fraudeur, pour ensuite faire la leçon à son peuple qui fait pareil, sinon il crèverait.

Résultat de recherche d'images pour "bateau france humour dessin"

A vous, Français de France, pas Français de papiers, pour toucher des allocations [sic] et ensuite cracher sur ceux qui travaillent dur,

il vous appartient de choisir le temps de votre action.

Un quinquennat, c’est le cirque.

Un septennat, c’est possible, mais en temps de paix.

Vous êtes en guerre.

Votre armée est en guerre.

Votre police est en guerre.

Il ne vous est plus demandé de choisir les clowns qui vont vous représenter.

NON.

Il vous est demandé de faire FRONT ensemble et de choisir de sauver ou non la France, votre pays.

Mais, si vous pensez que la France n’est pas votre pays, que c’est l’Algérie, le Maroc, la Turquie ou que sais-je encore !,

– alors foutez le camp de ce pays que vous faites crever.

Il n’est plus temps de conter fleurette à l’ennemi.

La France est à terre.

Soit vous aidez votre président, soit vous serez invités avec lui au futur enterrement de ce grand pays, avec ou sans typhon.

Arrêtez de vous tirer dans les pattes [sic] !

Je ne dis pas qu’il a toujours raison.

Il apprend.

Je l’ai déjà dit et je le fais réécrire par la “Demoiselle” [moi-même, la sténographe] :

– Emmanuel MACRON ne sait rien sur la micro-économie, quoiqu’il en pense. Il ne sait rien sur le travail en dur, le travail en vrai, le travail d’un ouvrier ou d’un paysan. Mais il peut apprendre. S’il veut…

Résultat de recherche d'images pour "travail ouvrier humour dessin"

Sinon…

Le peuple lui apprendra qu’un chef n’est rien sans son peuple.

S’il avait été un militaire, un chef de guerre, il le saurait.

Qu’il médite sur l’exemple du Général Abdel Fattah AL-SISSI qui a refusé de faire tirer sur son peuple, le peuple d’Egypte !

Et qu’il fasse son choix, le bon choix !

C’est tout ce que je peux lui souhaiter de meilleur,… qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau !

Et que les journalistes nous foutent la paix, à la France, et à ceux qui tentent de la gouverner alors que le bateau sombre !

Un capitaine ne quitte pas son navire quand il coule.

Aussi, pour l’instant, je me contenterais de souligner l’effort de guerre, le courage d’une équipe gouvernementale qui ne quitte pas le navire alors qu’il coule.

Souquez ferme, peuple de France !

Pour éviter à cette équipe et à votre Capitaine de finir comme le paquebot “France”, trahis et abandonnés à l’état d’épaves sur un chantier non français, un chantier de l’ex-tiers-monde, un chantier indien.

________________________________________________________________

https://fr.wikipedia.org/wiki/France_(paquebot)

[ Le France (rebaptisé Norway en 1979, puis Blue Lady en 2006) est un paquebot transatlantique construit aux Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, où il fut mis à l’eau, le 11 mai 1960, en présence du président de la République française, le général de Gaulle. Il fut pendant une longue période le plus grand paquebot du monde.

[…]

Dans la mémoire collective en France, il a été célébré par la chanson de Michel Sardou Le France (1975), qui lui rend hommage juste au moment de sa vente. Resté six semaines numéro un, le single se vend à 950 000 exemplaires2 et demeure un titre majeur du répertoire du chanteur.

Revendu d’abord à un homme d’affaires saoudien, en 1977, puis à un armateur norvégien en 1979, rebaptisé Norway, il assure alors, après plusieurs transformations, des croisières en mer des Caraïbes. Revendu à un ferrailleur, il est rebaptisé Blue Lady en 2006 et son démantèlement prend fin en 2009 en Inde, sur le chantier d’Alang. […] ]

________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "paquebot  france président de gaulle"

En temps de guerre, il est nécessaire de faire FRONT.

Et faire FRONT, ce n’est pas trahir, mais c’est soutenir l’effort de guerre.

[Le Général me demande de réécrire cette phrase.]

La France est désarmée aussi.

Sachez-le !

Donc n’attendez plus rien de l’Etat.

Armez-vous et défendez votre pays, défendez sa souveraineté, défendez votre indépendance territoriale et économique, assurez votre autonomie de décision, soutenez votre POUVOIR POLITIQUE !

Un peuple sans pouvoir politique est un peuple soumis aux diktats d’une puissance étrangère.

Vous réglerez vos comptes après, après la guerre.

Ne pas se tromper d’ennemis, c’est réussir sa guerre.

Pas réussir la guerre des autres.

Pour finir vaincus et misérables.

Résultat de recherche d'images pour "paquebot  france président de gaulle"

Voyance – Affaire “Maëlys” – Mon rêve du 02 août 2017, AVANT L’ENLEVEMENT DE LA JEUNE FILLE : – des tables de banquets, une réunion avec les parents de la jeune fille dans une salle communale, des parents en souffrance à la sortie de cette réunion, une jeune fille enlevée à sa vie de famille, la soeur de la jeune fille dans sa chambre avec une amie, une petite maison au bord d’une étendue d’eau, et surtout, les chiens, indice étonnant. D’où la question posée sur l’intérêt porté “au-x” “chien-s” par la jeune fille enlevée. Vérifiable sur le lien de l’article https://deuvosguard.org/2017/08/02/voyance-recherche-manon-desesperement/

Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

Hier soir, j’étais malade comme “un chien”.

C’est le cas de le dire.

A en vomir !

Dans un mal-être absolu…

Non pas à cause d’un énième procès “à la c.n”,

– excusez-moi de l’écrire comme je le pense -,

organisé pour satisfaire la vindicte de “petits chefs” à qui il n’a pas suffi, pour leur nuire, de “casser” la carrière et la vie d’agents placés sous leur autorité particulière et dévoyée, à seule fin de  servir leurs intérêts particuliers,

et non pas  placés sous leur autorité impartiale et bienveillante de représentants d’Etat pour servir l’intérêt général de ce même Etat, l’Etat français.

C’est impossible pour des agents dévoués de servir l’Etat français aujourd’hui, sans heurter l’ego démesuré de ce type de chefaillons méprisables.

Les pauvres gens, les précaires dont je fais partie aujourd’hui, pour la grâce de Dieu et témoigner de Son existence, les pauvres gens s’habituent à tout, même et surtout à l’injustice, une injustice sociale due à un pouvoir judiciaire de plus en plus arbitraire, décati et en décadence légale, complètement décrépit moralement.

Non, ce n’était pas la tenue d’un procès au civil qui me rendait malade, procès prévu cette semaine pour me faire payer,

– avant même que l’affaire ne soit jugée au fond, en appel -,

des dommages et intérêts qui auraitent été accordés à une prétendue victime, laquelle profite de tous les soutiens collusifs et fraternels d’une “pas-franc”-maçonnerie stupide et corrompue, par exemple le bénéfice de la protection fonctionnelle avec la prise en charge de tous ses frais d’avocats !,

  • “pas-franc”-maçonnerie majoritaire au paradis des frangins, un paradis devenu l’enfer des profanes, un enfer dans lequel les petits “MAL-ins” sont co-gestionnaires des carrières des policiers, de tous les policiers.
Résultat de recherche d'images pour "franc maçonnerie police"

Ces petits “MALins” reproduisent l’affaire des fiches de la IIIème République “radicale” maçonnique qui fut la honte des deux siècles précédents et discriminent à l’envi tous ceux qui s’opposent à leurs plans de carrières et à leurs secrets d’affaires, secrets qui peuvent être judiciaires, discriminant particulièrement les Chrétiens et éliminant singulièrement les bons Catholiques, ces “laïcs” qui se laissent faire et LES LAISSENT FAIRE.

Il faudrait DERADICALISER la République française, oui !

Avant que de DERADICALISER les bons Musulmans.

Il y a pire que les Jihadistes.

Il y a ceux qui tuent en silence le peuple de France et sans autre idéal que leur argent de poche.

  • Non !

C’était autre chose.

Autre chose qui me rendait malade.

Comme avant que quelqu’un ne soit poussé à se suicider, un suicide qui n’en est pas un, dont le Seigneur connaît seul l’auteur, un commanditaire qui pousse à vouloir se tuer un être fragile, un travailleur devenu précaire, laissé sans défense sous la seule autorité d’un patron harceleur, blessé à mort, jusqu’à mourir de n’avoir pour seul tort que celui de vouloir exister, même dans le monde du travail, jusqu’à sa dernière heure.

C’était la mort.

La mort qui me rendait malade.

Malade à en mourir.

Alors j’ai prié ou médité…

Mais, moi, j’écris “prier”, comme – “dialoguer avec Dieu” -, ce qui est “prier” pour moi.

Et là, pliée en deux par la souffrance, une souffrance physique, réelle, repliée sur moi-même comme un enfant abandonné de tous et qui vient d’être battu par ses parents ou par la personne chargée de le protéger, dans le silence terrible de cet abandon si lourdement ressenti, il m’a été rappelé l’article que j’avais écrit sur une jeune fille dont le prénom commençait par “Ma” et que j’avais surnommée “Manon” par commodité, parce qu’il fallait lui donner un nom, … selon moi.

https://deuvosguard.org/2017/08/02/voyance-recherche-manon-desesperement/

Jeudi à Pont-de-Beauvoisin, près des lieux de la disparition. - Jeudi à Pont-de-Beauvoisin, près des lieux de la disparition. - (AFP)

Il m’a été expliqué que j’avais pressenti “Ma-ëlys”.

Je devais “donner”, redonner ce qui m’avait été donné à tous, aux yeux de tous, ce qui, malheureusement, prenait sens aujourd’hui dans une réalité cruelle et démentielle, la réalité d’un “fait divers”, la disparition d’une enfant, une jeune fille appelée “Ma-ëlys”.

Moi, je croyais avoir rêvé du passé.

En fait, il s’agissait de l’avenir.

Il m’avait été demandé de l’écrire, de décrire mon rêve car il servirait de témoignage pour savoir et “RECONNAITRE”, à défaut de pouvoir prévenir, ce que j’ignorais advenir sur l’instant, quand j’avais publié l’article, quoique…

– Ne m’avait-il pas été demandé de décrire précisément la typologie des lieux de la disparition de cette jeune fille dont les parents attendaient désespérèment le retour ?

La chambre vide, sa chambre, mais d’abord la chambre de sa soeur, l’unique soeur de cette jeune fille et les CHIENS, le lien avec un chien, puis d’autres chiens, DES CHIENS ?

  • Pourquoi ?

La maison au bord d’une étendue d’eau, que je croyais être la mer ou l’océan, peut-être.

Le lien avec la nature, l’attrait pour une vie de “sauvage”, quasiment d’Apache.

Je ne savais pas et j’écrivais que je ne le savais pas.

Tout ce que je savais, c’est que là où se trouvaient les chiens, se trouvait une jeune fille qui m’appelait et qu’il me fallait l’écrire.

Je me suis trompée sur l’âge, “voyant” une jeune fille de 17 ans.

Ou alors, il s’agissait d’une autre victime qui venait me prévenir, une autre jeune fille âgée, elle, de 17 ans, et qui voulait éviter à une autre ce qui lui était DEJA arrivé.

D’où la présence aussi d’Allison BENITEZ, présence attestée dans l’article sur “Ma-non”, Allison qui ne supporte plus les échecs de la justice, Allison révoltée, car victime d’un père militaire, “honorablement connu” qui a su si bien faire disparaître toutes traces des corps de ces victimes. Car Allison ne veut plus que ce qui lui est arrivé se reproduise.

Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

Maëlys

Résultat de recherche d'images pour "allison bénitez"

Allison

Aujourd’hui force est de constater des éléments troublants en lien avec l’affaire “Maëlys” :

  • les tables qui ressemblaient à des tables de banquets, ce que j’avais noté dans mon article sur la disparition de “Ma-non”,
  • tables disposées ainsi pour une réunion de personnes originaires d’un même village, donc qui se connaissaient toutes, réunion que j’ai cru être une réunion “associative”, réunion organisée dans une salle communale, – car c’est ainsi que je l’avais interprété -, en fait, tout bonnement une “salle des fêtes”,
  • les parents cheminant normalement à la sortie de la réunion, puis “m’entraînant” avec eux dans leur maison pour communiquer avec leur fille disparue,
  • la vision de la chambre où se trouvait son unique soeur avec une “copine” venue dormir avec elle,
  • la vision des chiens que j’ai tentée d’expliquer symboliquement, n’en comprenant pas le sens, – puisqu’il n’y avait pas de sens à chercher !, n’étant qu’une “réalité”, dans un futur très improbable pour moi alors,

tous ces éléments appartiennent à une réalité probante, l’affaire Maëlys De ARAUJO, jolie jeune fille brune, tout comme l’était Allison BENITEZ.

https://deuvosguard.org/2017/08/02/voyance-recherche-manon-desesperement/

Résultat de recherche d'images pour "allison bénitez"

Je ne suis pas capable de dire, et de vous dire, si quelqu’un est mort ou vivant.

Ne me posez jamais la question !

Je communique avec des êtres VIVANTS.

Même si vous les croyez morts.

S’il faut sauver Maëlys, donc la retrouver, tout ce que je sais, c’est que là où se trouvent les chiens, se trouve peut-être Maëlys et plus sûrement la jeune fille qui m’appelait et qui était gardée par des chiens, dans cet étrange cimetière abandonné près d’une chapelle ou dans cet étrange cimetière de chiens attenant à la maison qui surplombait une étendue d’eau suffisamment grande pour me faire penser à une mer ou à des étangs près de la mer ou de l’océan.

J’oserais écrire que là où se trouve enterré un chien, se trouve Maélys, pas forcément morte au sens où vous l’entendez, vous.

Peut-être enfermée ?

Gardée par les chiens, des chiens qui sont là pour sauver, pas pour tuer et qui “désapprouvent” son enfermement physique et/ou spirituel, se montrant et montrant le lieu qu’ils gardent.

Il faudrait chercher là où se trouvent les chiens, morts ou vivants, qui gardent Maëlys.

Et/ou qui gardent l’autre victime, la jeune fille de 17 ans.

Résultat de recherche d'images pour "suspect avec chien maëlys"

La prochaine fois, promis !

Je n’essaierais plus de trouver un prénom correct à une personne qui m’est montrée  avec pour seul prénom, seulement deux lettres qui le commencent :

– “Ma-“.

[ – “Make it easy !” Comme me le conseillait si gentiment Mickaël JACKSON dans l’article écrit pour l’annonce non faite de la mort de Gonzague SAINT-BRIS, faute d’avoir compris son message, pourtant si clair, une fois la nouvelle de la mort de Gonzague SAINT-BRIS diffusée par les médias.]

Mais c’est plus fort que moi, il faut que je “rationalise”, que j’analyse, que je concrétise, en cherchant à donner à des messages une réalité pourtant non perceptible, ni directement compréhensible IMMEDIATEMENT tant que l’événement n’est pas encore advenu, pour des lecteurs non avertis et “normalement” sceptiques.

A la date de la publication de mon article sur Manon, le 02 août 2017, j’ai même recherché partout sur Internet s’il était arrivé quelque chose récemment à une jeune fille dont le prénom commencerait par “Ma-“.

Puis, de guerre lasse, je l’ai appelée “Manon” et j’ai décidé que ce ne pouvait être que symbolique, cet avertissement onirique.

Je n’ai écrit cet article sur “Ma-non” que parce que le Seigneur l’a exigé et qu’Allison était présente aussi.

Je l’ai fait pour Allison, la “VIVANTE”.

La question que je me pose aujourd’hui est la suivante :

– l’individu qui a enlevé Maëlys est-il un récidiviste ?

La jeune fille de 17 ans, déjà enterrée semble-t-il, n’est pas “Ma-ëlys“, la fillette de 9 ans et ne peut pas l’être.

La jeune fille qui m’appelait et me parlait m’annonçait “Ma-ëlys” et savait ce qui allait se passer.

Résultat de recherche d'images pour "maelys"

Ce qui signifierait qu’il y aurait eu “repérage” de la part d’un prédateur non identifié, non encore mis en examen.

Un prédateur qui aurait déjà “enfermé” ou “accidenté” une autre jeune fille.

Au moins une autre.

L’enlèvement aurait alors été prémédité ce qui pourrait expliquer que l’actuel mis en cause, innocent jusqu’à preuve du contraire, ait REELLEMENT contacté un acheteur potentiel pour la vente FUTURE de sa voiture, vente et contact avec un acheteur qui justifient le lavage très soigné du véhicule personnel, juste après l’enlèvement de Maëlys.

J’espère me tromper.

Soit il s’agit d’une coïncidence malheureuse pour cet homme mis en cause, soit il s’agit au contraire d’un acte prémédité d’enlèvement, faisant suite à un “repérage” en tant que prédateur isolé ou en tant que chasseur, traqueur rapportant ses proies à ses maîtres, les vrais prédateurs.

__________________________________________________________________

http://www.liberation.fr/france/2017/05/25/enfants-disparus-pres-de-12-000-enquetes-en-cours-et-des-familles-demunies_1572204

Mineurs

Enfants disparus : près de 12 000 enquêtes en cours et des familles démunies

Par Rozenn Morgat — 25 mai 2017 à 12:13

« Un chiffre qui donne le vertige : en France, cinq mineurs sont portés disparus toutes les heures. »

[ En France, 49 347 mineurs ont été enregistrés dans le fichier des personnes disparues en 2016. A l’occasion de la Journée internationale des enfants disparus, le CFPE veut sensibiliser les parents, qui se retrouvent souvent sans réponses et dans une grande détresse.[…] ]

__________________________________________________________________________

N’oubliez pas, JAMAIS, les enfants migrants et les enfants de familles migrantes, eux-mêmes victimes de ces prédateurs. Ces enfants de migrants, eux, N’EXISTENT PAS officiellement. Ils ne sont donc pas comptés dans les 50 000 mineurs enregistrés en 2016, mineurs ayant été signalés disparus. Malheur à eux qui ne sont pas protégés, bien que se trouvant et EXISTANT sur le territoire français !

Résultat de recherche d'images pour "migrants mineurs"

________________________________________________________________________

Très honnêtement, j’ignore dans la réalité de ce monde si l’auteur des faits est “LE” prédateur, dit “prédateur isolé” ou “UN” traqueur, un seul, qui agirait pour le compte de notables et haut fonctionnaires en mal d’émotions fortes et de plaisirs interdits.

Mais il est certain que Maëlys ne pouvait pas me prévenir AVANT son enlèvement de ce qui allait lui arriver.

La victime qui m’a prévenue est une autre jeune fille, elle aussi disparue.

Et qui n’est pas Maëlys.

Peut-être une victime antérieure du même prédateur qui est, ou pas, l’homme interpellé.

C’est une supposition, juste une supposition, une simple hypothèse.

Il pourrait y avoir un “chasseur”, du nom donné à ceux qui rapportent le gibier à leurs maîtres, les “vrais” prédateurs.

Les chasseurs de victimes humaines, chasseurs de “petits animaux”, comme ils appellent les enfants victimes d’enlèvements, sont des hommes dont il ne faut pas prononcer le nom, jamais.

Certains policiers le murmurent, pas à voix haute, surtout pas.

Ils disent attraper les chasseurs, mais jamais les prédateurs.

Et les chasseurs passent pour être des prédateurs “isolés“.

Attention, ce que j’explique sur les réseaux de la pédophilie en France ne concerne peut-être pas Maëlys.

Je rappelle qu’environ 50 000 enfants ont été enregistrés disparus en 2016 et que la France ne brille pas par sa capacité à les retrouver.

Il est utile aussi de se rappeler que la région de Grenoble s’est déjà tristement illustrée dans d’autres cas d’enfants disparus et avec des “loupés” judiciaires “remarquables”.

____________________________________________________________________________

Disparus de l’Isère

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
[ L’affaire des Disparus de l’Isère est le nom sous lequel ont été regroupées neuf[1] ou douze[2] affaires de disparition, de meurtre ou d’agression d’enfants survenues, de 1983 à 1996, en Isère. Trois seulement de ces affaires – qui sont elles-mêmes en réalité deux affaires distinctes – ont pu être résolues […] ]
__________________________________________________________________________

INTERACTIF. Disparus de l’Isère : de nombreux cas restent à résoudre

>Le Parisien>Actualité|G.L. avec J.-M.D.|09 mars 2016, 8h15 | MAJ : 09 mars 2016, 9h07
[…]
Trois dossiers ont été refermés, ceux d’Anissa Ouadi, de Nathalie Boyer et de Léo Balley. Quant aux ossements découverts en 1985 au-dessus du Sassenage, dans le Parc régional du Vercors, ils n’ont jamais été identifiés. Ils ont été détruits en 1996 sur ordre du parquet de Grenoble pour faire de la place dans le laboratoire de toxicologie médico-légale du palais de Justice. ]
_______________________________________________________________________
Des ossements d’enfants détruits, pas même restitués aux familles ?
Normal ?
Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

La présence d’Allison BENITEZ a été déterminante pour moi dans la rédaction de l’article sur “Manon”.

Allison a été doublement victime d’un meurtre, tuée par un “militaire”, me force-t-elle à écrire, un militaire qui était son père, qui est son père !,

– et “re-tuée” par une justice lui refusant justice, à elle et à sa mère.

Car Allison veut qu’on sache, que vous sachiez

[- A qui s’adresse-t-elle ?]

qu’elle ne laissera plus faire.

Elle ne vous laissera plus faire ce que vous voulez.

– “Interrogez-vous sur la disparition de vos enfants !”, dit encore Allison.

Et interrogez-vous sur la lenteur des procédures judiciaires et les erreurs commises par leurs “complices”.

– “Car ne pas résoudre un crime, dit Allison, un crime dont l’auteur était si facilement identifiable, c’est être complice des criminels.”

“Faute d’Etat dans l’Etat, les criminels ont pris le pouvoir.”, ajoute-t-elle.

– “”Faute d’Etat“, explique Allison, parce que ne pas rendre justice est une faute de l’Etat.”

[ – “Faute d’Etat”, dans le sens absence de l’Etat. Allison me remercie de préciser sa pensée]

– “faute d’Etat dans l’Etat”, car il n’y a plus de représentants de l’Etat au sein de l’Etat français pour rechercher la vérité, mais des associations de “MAL-faisants”, ceux qui font MAL leur travail, et des associations de “MAL-faiteurs”, ceux à qui profitent les crimes qu’ils couvrent !”

– “Retrouvez Maëlys !

Vous qui n’avez jamais retrouvé Allison.

Ni les autres victimes de son père.

FAITES VOTRE TRAVAIL.

Résultat de recherche d'images pour "maëlys"

Retrouvez les enfants, nos enfants, et même les enfants du monde qui n’ont pas demandé à venir en France et à être abandonnés par les braves gens que nous prétendons être.

Qui sont les voleurs d’enfants en France ?

Et que vaut la vie d’un enfant en France quand les autorités françaises vous expliquent qu’il est impossible de donner des chiffres exacts sur les disparitions d’enfants ?

Mais il est possible de donner à l’heure près le nombre de grosses berlines de luxe volées et “assurées” par de riches patrons.

Si la vie de nos enfants était assurée comme le sont les berlines de luxe, croyez-moi, vous qui ne croyez pas en Dieu, pas un seul enfant ne disparaîtrait sans être retrouvé sur le territoire français.

Parce que ça coûterait trop cher aux assureurs français et à l’Etat français s’il fallait verser aux familles le prix d’une vie, d’une vie d’enfant qui aurait pu devenir adulte, et pourquoi pas, millionnaire ?

Ce qui signifie de devoir indemniser la famille à la hauteur du préjudice subi.

Vous vous rendez compte si Angela MERKEL avait enlevé Emmanuel MACRON ? Mais que ferions-nous aujourd’hui sans ce président que le monde entier nous envie ?

Chaque fois qu’un enfant disparaît, c’est MOZART ou MACRON qu’on assassine.

Résultat de recherche d'images pour "c'est mozart qu'on assassine"