De COLUCHE à Philippe PASCOT : – “Fais gaffe ! Y t’rat’ront pas, les rats d’égoût. Des gouts et des couleurs, ça s’discute… pas. Et t’as pas la bonne couleur. Si l’argent n’a pas d’odeur, le crime a toujours l’odeur du sang. Et vous, les Français qui laissez faire, sachez d’ores et déjà que si Philippe PASCOT a un “accident”, ce sera comme moi, tout comme moi !”

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Philippe PASCOT, le prochain dans le viseur… 

Des fois qu’vous auriez pas compris…

Qu’est-ce que tu leur as fait, Philippe ?

Tu brigues le mandat suprême, la présidence d’une République en décadence ?

T’es trop honnête !

Ces gens-là, les Français, y veulent plus de gens honnêtes.

Tu le sais, pourtant.

Y veulent des gens comme eux, des gens “MALins”, comm’dirait Véro.

Des profiteurs, moi ‘jdis.

Et des profits, y’en a plein à faire si tu fais des affaires avec des truands.

Tandis qu’des affaires avec des gens honnêtes, qui c’est qui va en faire ?

Mêm’pas toi !

Si tu veux bien gagner ta vie, MAIS honnêtement, y faut t’installer dans un quartier qu’y disent où y faut pas aller, une zone de “non-droit” !

Moi, j’préfère le terme en anglais qui dit bien c’qu’y veut dire, une “no-go zone” ou une “no-go area”, “e-rilla”, sans rillettes, quoi, les rillettes de porc, ou comme “guerrilla”.

Là, tu t’installes avec ton échoppe, ta big shop de shit, la beuh du Maroc, et pis tu gagnes honnêtement ta vie, comme eux, les élus politiques.

Tu paies pas d’impôts et tu vends qu’du plaisir, du vent, quoi !

De la paix sociale.

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Fumez, ne vous battez plus !

Ne fumez pas du tabac, aujourd’hui, c’est interdit, grave, mais grave, car le tabac tuuueeeeee !

[Montée dans les aigus de la voix de COLUCHE]

Bientôt tu risqu’ras plus-se d’être emmerdé-e et verbalisé-e si tu fumes du tabac, des cigarettes, même la cigarette électronique, que si tu fumes du cannabis.

Cherchez l’erreur !

Qui ne connaît pas dans sa ville ou son village de France un commerce ouvert H24, le seul commerce ouvert H24, d’ailleurs, d’ailleurs , ce commerce d’ailleurs qu’est stupéfiant, piss’qu’il vend des stupéfiants qu’y sont interdits en France pour de faux mais qui sont consommés pour de vrai !?

Véro, elle pourrait te donner le nom des p’tits et grands commerces de Perpignan dans lesquels y s’vend plus-se de drogues que c’qui s’en fait prendre par la Brigade des Stupéfiants de la Police Nationale.

C’est stupéfiant, non ?

Qu’est-ce qu’y disent les flics pour pas embêter les commerçants marocains ?

Bah, euh, “b.e.u.h.”…

  • C’est pas des Marocains, d’abord, euh, mais des Franco-Marocains, c’est à dire qu’y t’vendent franchement d’la drogue, en pleine rue, la journée, quand y fait jour, si, si… comme de bons Français bien de chez nous.

_________________________________________________________________________________

http://www.leparisien.fr/creteil-94000/creteil-une-bande-s-approprie-les-choux-les-habitants-n-en-peuvent-plus-09-11-2015-5262309.php

“Pour rentrer chez moi, je dois demander pardon !” Cette mère de famille qui préfère conserver l’anonymat habite le quartier des Choux à Créteil.  […] ]

____________________________________________________________________________________________

Et quand la Police Nationale fait chou blanc, c’est le quartier des Choux à Créteil, et combien d’autres ?, qui deviennent les chouchous des dealers…, choux, hiboux, genoux.

  • “Coucou, c’est nous ! A genoux sinon t’es mort ! SOUMETS-TOI.”

Et si tu passes, que tu passes ton chemin, tu peux les voir tout comme eux, les policiers qui les voient de nuit ou de plein jour, vendre leur hakich, du jour au matin et du matin jusqu’à c’qu’y fasse jour !

Demain sera un autr’ jour, hips !

Te moque pas !

Le hic, c’est qu’c’est interdit mais tu fais tout…, comm’ les flics.

Tu fermes ta gueule et tu passes.

Oui, tu fais rien, Ducon, pas plus-se, pas moins-se.

Tout comme les policiers, comme eux, tu fais rien.

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Ah si, des fois, tu t’arrêtes pour te réapprovisionner.

Ca coûte moins cher que les clopes, de s’ach’ter du cannabis aujourd’hui.

Si, tu vas voir !

C’est le Roi du Maroc qu’a demandé qu’on augmente le prix des cigarettes, pass’qu’avec la reprise des contrôles aux frontières, ça lui casse son commerce.

Concurrence déloyale !

Ca faisait monter le prix du hakich, les contrôles aléatoires aux frontières, très aléatoires, d’ailleurs, d’ailleurs.

Une fois, oui, une fois, non !

– “Stop, les gars ! On a atteint notre quota. Les statistiques sont pleines. On remballe ! Maintenant, qui c’est qui veut aller s’ach’ter son paquet de clopes au Perthus et sa gnole ? Prière de pas prendre les bagnoles sérigraphiées pour faire vos courses, ça fait désordre !”

Tu comprends, faut pas faire monter les chiffres de la délinquance, pass’que ça fait peur aux Français, tout’cett’violence qu’y z’ignorent, enfin, ceux qu’habitent les quartiers chics ! Eux, ils l’ignorent.

Les autres, y la minorent ou la commémorent, pass’qu’y z’ont peur de s’faire voler, violer ou tuer ou pass’qu’y z’ont peur qu’on les adore plus, d’se faire huer, pour c’qui sont, les p’tits caïds, vos élus politiques.

_______________________________________________________________________________

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/les-dealeurs-mettent-le-feu-a-l-immeuble-en-represailles-13-11-2013-3310131.php

Les dealeurs mettent le feu à l’immeuble en représailles

Les dealeurs mettent le feu à l’immeuble en représailles […]

_______________________________________________________________________________

C’qu’est bien avec les primes d’atteinte aux objectifs, c’est qu’la France, elle atteint jamais ses objectifs, elle.

La délinquance et la criminalité, y’en a de plus en plus-se !

Mais y faut surtout pas le faire savoir, même si ça a tendance à s’voir avec la montée du FN.

Et tu sais pourquoi, Ducon ?

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Pass’que, grâce aux objectifs, le policier, y sait jusqu’où y doit pas aller.

Sinon, y travaillerait tout l’temps, hein ?

Et le chef, y l’est content, y l’a sa prime d’objectifs.

Faut, FO, pas faire peur à la populace et lui faire croire que la police chasse la crasse sociale avec ses p’tits bras musclés !

La police qui lave plus blanc que blanc dans des quartiers qui sont de moins en moins blancs !

Et tu t’étonnes qu’après tout le monde vire au “marron” dans un “Vivre ensemble” qui sent vach’ment l’herbe, mais pas celle si verte des prés de notre enfance, l’herbe verte de France.

J’t’explique, écoute bien !

  • C’est pour ça qu’y t’disent que ton “ressenti” est faux et qu’leurs chiffres sont vrais. C’que tu vois tous les jours, c’est une illusion. Pass’qu’y a pas de trafics de drogues ni de migrants dans ta cité, NAN ! Y’a juste du trafic de statistiques pour te faire croire que tout va bien.

Et ces cons d’élus qui “en sont” tous quasiment ou le deviennent s’ils n’en sont pas, des maçons sans CAP de maçonnerie, grâce à la “Fraternelle parlementaire”, la P2 française, y t’affirment, les yeux dans les yeux, que c’est toi qu’as la berlue.

D’ailleurs, c’est pas la peine de déposer plainte dans un service de police ou dans une gendarmerie. Y voudront pas ! Tu f’rais monter leurs chiffres et les tensions sociales, c’est à dire leur tension artérielle, rapport au taux de délinquance qui doit rester moyen. Après y s’raient sanctionnés s’y prenaient ta plainte. Tu vas pas leur faire courir ce risque, quand même ? Tu vas leur pourrir la vie comme toi, les élus t’la pourrissent ?

Mais qui c’est qu’a élu tous ces cons ? Toi, Ducon !

En plus-se, y t’expliqueront que c’est TOI qui prends un risque à vouloir déposer plainte, si ça s’sait… Et ça va forcément s’savoir, hein ? Surtout si le dealer, comme d’hab, c’est “l’indic” du coin, c’est à dire l’ami des flics.

T’as compris maintenant comment ça fonctionne ?

Le policier de terrain, çui qu’est sur la voie publique pour voir  c’qu’y doit pas voir, sinon y devrait verbaliser s’il l’avait vu pour de vrai, ce qu’y f’rait sauter les compteurs des statistiques, il aura pêtr’-êtr’ sa prime au mérite individuelle. Mais s’y fait pas trop chier son chef !

Et s’il est sage, lui et ses copains d’galère qui tapinent à longueur de journée pour rel’ver les compteurs de leurs chefs, ils auront en prime la collective, la prime collective, celle qui sert à faire croire que l’esprit de corps existe encore dans la Police Nationale.

Oui, quand tu fais tourner les tables !

– “Esprit, es-tu là ?”

– “OUI-JA, j’suis mort.”

Ils z’ont fait fort, les technocrates qu’ont jamais tort.

Faire croire aux Français qu’en atteignant des objectifs chiffrés, les policiers, y travaillent plus-se !

Tout ça pour pouvoir donner encore plus-se d’argent à leurs chefs, pour qu’y s’la ferment et qu’y z’aillent pas raconter aux Français, qu’eux-mêmes y z’osent pas aller dans certains quartiers, où toi, tu pourrais t’enrichir, hein, Philippe ?

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Pass’que, faut pas croire, un dealer, c’est un gars honnête.

Y respecte son client.

Et le respect doit être RECIPROQUE.

Si le client y paie pas, bah, y passe à la caisse.

La longue, la rectangulaire, celle que tu visites à la Toussaint, si t’en as des tiens qui sont déjà en bière.

Quand tu vas au cim’tière.

Faut pas êtr’fier quand tu fais ce dur métier !

Tu t’rends comptes ?!

C’est pire que d’êtr’flic !

Tu bosses H24.

Not’ bien qu’t’es mieux payé, vach’ment mieux payé.

Mais bon, la durée d’emploi peut êtr’aussi courte que la durée de vie.

Car y’a de plus-se en plus-se de concurrence.

Et de moins-se en moins-se de policiers pour éviter qu’y s’entretuent, les concurrents !

Bah ouais, quoi, y’a plus d’flics dans les quartiers pour faire régner l’ordre !

Donc t’es plus protégé, même et surtout qu’tu sois dealer.

Et accessoirement “indic”, souvent les deux, pour acheter la paix sociale, hein !, à l’exemple du méritant Islamiste, Mohamed MERAH, par exemple.

On a vu comment ça s’est terminé, c’te histoire de “paix sociale” !

N’empêche, la mère maquerelle, la mère MERAH,

– Nan, pas la mère Michel !, qu’a perdu son chat, mais celle qu’a perdu son fils pass’qu’il était déjà perdu pour tous, même pour elle !

  •  Je sais : – “Nique ta mère” toi-même !

N’empêche, la mère maquerelle, la mère MERAH, elle vit dans un NOUVEL appartement de 100 m2 à Villepinte pour être près de son fils,

– Nan, pas çui qu’est déjà en enfer !, mais çui qu’est en prison et avec qui on est aux p’tits soins ! pour pas qu’y parle trop…

Tandis que toi, Ducon, t’attends toujours, depuis dix ans, d’avoir un appartement HLM dans ta banlieue de merde avec ton fils qu’a jamais tué personne et l’autr’, ton autr’ fils, qu’a jamais fait d’prison. Y’a d’quoi devenir fous, non ? Etre tous des “déséquilibrés” ?

Ah votr’avis, ça veut dire quoi, cette préférence nationale ?

Qu’on s’fout d’ta gueule ?

J’ai bien peur que t’aies encore raison !

Peur pour toi, bien sûr !

Quelle exemplarité !

Il faut avoir tué des enfants juifs dans une école pour pouvoir obtenir un logement HLM près d’son fils qu’est en prison.

Et quel logement ?!

Un appartement de 100 m2.

A ton avis, c’est qui qui paie la note d’hébergement ?

C’est toi, Ducon, bien sûr !

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Pendant ce temps, les “mères-courage” de la Brigade des Mères sont harcelées, menacées et jetées dehors de leur boulot, de leur appartement et de leur vie, pass’qu’elles z’ont osé s’opposer aux “Salauds d’Fils” de putes qu’emmerdent tout le monde en France.

La France a choisi son camp !

Elle a choisi d’accueillir et de choyer ceux qui la détestent et ne se privent pas de nous le faire savoir jusqu’à la “Nausée”, un livre écrit par Jean-Paul SARTRE, le collabo qui s’ignorait.

[COLUCHE tient à citer la référence littéraire, ce qui est assez rare pour ne pas dire exceptionnel, chez lui. Les dissertations et autres divagations littéraires ne sont pas sa “tasse de thé” (sic).]

Avant, dans ta banlieue, sous les cieux français, tu pouvais faire ton commerce tranquillou, sur un bout de trottoir, avec tes potes, les flics, les hirondelles du printemps que tu voyais rev’nir dans les beaux jours, ou avec les îlotiers de l’automne qui marchaient un peu plus vite pass’que le froid, ça stimule.

_________________________________________________________________________________

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-22/une-rue-de-paris-otage-des-dealers/920/0/68207#

L’avenir, c’est de répéter le passé, surtout les erreurs du passé.

Y z’appellent ça, en philosophie, le “Mythe de l’Eternel Retour”. Mais, dans la Police Nationale, y l’est interdit de “philosopher” dans leur Code de Déontofolie qu’y z’appellent le Code de Déontologie. C’est pour ça qu’y z’ont viré Véro, elle philosophait trop sur des questions de vie ou de mort, genre :

– Pourquoi qu’les policiers, y s’suicident dans la Police Nationale ?

  • Moi, je sais, moi, je sais !

C’était la bonne époque où la police de proximité te gardait tes gamins, en jouant au ballon d’rouge de préférence, pendant qu’tu vendais ta daube.

Vous savez pourquoi c’est d’la daube, le hakich ?

Pass’qu’il est très courant d’y trouver des excréments de chameau, dans le hakich, c’qu’y peut vous donner la courante, surtout si vous voyez la BAC déBACrquer.

Nan, c’est sûr !

Verbaliser les consommateurs et les dealers, c’est mieux, mieux que de les interpeller.

– “Hep, monsieur, vous oubliez de prendre votre procès-verbal !

– “Toi, le keuf, tu peux t’la mettre dans le Q. Et attrape-moi si tu peux !”

Titre d’un film qui prouve qu’on peut passer sa vie à faire courir les flics et devenir quand même une célébrité mondiale.

Mais tout a une fin, même la démocratie.

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Ca va vachement aider à restaurer l’autorité d’l’Etat et des policiers dans ces quartiers où y fait si bon vivre que d’leur donner des PV, aux “soumis” qu’y voudront pas les prendre.

Not’bien qu’y z’ont déjà prévu, pêtr’ bien, de confier ce dur travail, courir après des jeunes toute la journée, à des sociétés privées, comme pour les radars sur les autoroutes de France.

Tu devras payer deux fois :

– le PV s’y t’en prends un,

– et le bakchich, si tu veux pas en prendre.

Vivement qu’y la remettent, la police de proximité, la nouvelle, la PSQ !

________________________________________________________________________

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/16/97001-20121216FILWWW00069-droguesaint-ouen-enquete-de-l-igs.php

Drogue/Saint-Ouen: enquête de l’IGS

Vivement qu’y la remettent, la police de proximité, la nouvelle, la PSQ !

Pour que tu puisses faire à nouveau ton petit trafic tranquille et n’avoir rien à payer du tout.

Piss’que ce s’ront les flics qui se chargeront à coups de triques de protéger tes clients habituels et toi-même contre une concurrence sauvage.

Sinon Mohamed VI, le Roi du Maroc, y va devoir envoyer ses policiers marocains pour remettre de l’ordre en France.
Pass’que le Maroc, y peut plus vendre son shit.

Le chiffre d’affaires est en chute libre !

Les banlieues, en France, sont devenues un milieu trop dangereux pour les criminels.

http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Video-Visite-d-une-usine-de.html

(Vidéo) “Visite d’une usine de fabrication de shit (hashish) au Maroc (Special Investigation, Canal+) (FR) ” par Canal+ relayé par Cannabis France 2016

_______________________________________________________________________________

Rigole pas !, sur l’interventionnisme du Roi du Maroc.

C’est déjà le cas :

c’est le Maroc qui gouverne la France.

Tiens, regarde !

Par exemple, en France, c’est le Maroc qui surveille tout c’que t’écris dans les médias officiels.

C’est le Maroc depuis 2015…, grâce à qui ?

– François HOLLANDE !, dit “François d’Arabie” selon NOSTRADAMUS et Véro qui l’a retrouvé dans les quatrains des Centuries pour une histoire de catin.

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Oui, c’est le Maroc qu’est chargé de CENSURER les Français sur le Net des médias en ligne et en lien ou pas avec l’Islam et le reste qui compte pas, dans les forums, les commentaires publiés et dépubliés, supprimés, réprimés, sur les blogs français et francophones.

Et ta liberté d’expression, à toi, le Catho, ou à toi, l’athée ?

Penses-tu !, neutralité absolue et laïque.

Mais le hic de laïque, le “hic” du hakich marocain, c’est que la laïcité, c’est pas licite au royaume du descendant de Mohamed 1er devenu Mohamed VI.

Le délit de blasphème existe encore !

Tu comprends mieux pourquoi t’es systématiquement censuré-e sur Twitter, Facebook et j’en passe ?

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Tout est délocalisé au Maroc !

La France se délocalise, piss’que c’est le Maroc qui gère aujourd’hui la France.

Y’a pas qu’les usines Renault qu’ont été délocalisées au Maroc grâce au “GHOST”, le PDG Carlos GHOSN, qu’est-ce qu’tu crois !

Non !

C’est pour ça qu’les croix, c’est insupportable pour les Muzzs marocains qui t’censurent.

Normal !

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Imagine que, toi le Français, tu puisses censurer les journaux marocains ?!

Je crois qu’il y a beaucoup d’infos que tu supprimerais ou que tu rectifierais, hein ?

A quoi ça sert d’avoir des ciseaux si tu peux pas couper ce qui t’dérange dans le PAF, le Paysage Audiovisuel Français ?

France Télévisions, c’est le Maroc qui censure leurs chaînes et les tiennes, si vous, Français, offensez, sur leurs forums et dans vos commentaires, leur Prophète de malheur.

BFM-TV, c’est le Maroc qui vous censure, Français, si vous, Français, offensez, sur leurs forums et dans vos commentaires, MAHOMET, l’homme qu’a violé une fillette de neuf ans et qu’est devenu le plus grand Prophète, selon lui, après ou avant Jésus.

Selon lui, j’ai dit !

Le journal des Cathos, appelé à tort et encore “La CROIX” mais qu’est devenu le “CROIX-ssant” immangeable, c’est le Maroc qui censure les Français sur leurs forums et dans vos commentaires, si vous, Français, offensez la religion musulmane, la religion de la paix et de l’amour qui tue plus-se de gens dans le monde qu’aucune maladie, sauf la folie.

Pass’que la folie, c’est une maladie.

La question, c’est :

– Peut-on guérir de l’Islam, la religion qui rend fous ?

J’en doute.

Le journal de droite, le Figaro, le journal qui se dit pas d’extrême-droite, et pour cause !, sachez que c’est le Maroc qui vous censure, vous, les Français quand vous écrivez sur ses forums et dans ses commentaires publiés à la suite d’articles parus dans ce journal “indépendant”, hmm, hmm.

Ca t’en bouche un coin que ce soit le Maroc qui décide de ce qui peut être publié dans un journal de droite, en France, comme le Figaro ?

C’est pourtant l’exacte vérité.

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Mais qu’est-ce que tu crois ?

Que ton pays, la France, est un pays libre et indépendant ?

François HOLLANDE, y l’avait tout vendu aux pays musulmans, piss’qu’il aurait vendu la France pour avoir des tunes. Il avait vendu la France !

  1. Et à ton avis, le journal de gauche, “MErDIAPART” ?

Par qui est-il censuré ?

Le premier article qu’a censuré MEDIAPART sur le blog de Véro, c’était un article recopiant les conditions d’entrée sur le territoire de l’Arabie Saoudite pour tous ceux qu’y voudraient s’y rendre, au pays de la Mecque, pas seulement les mecs de la Mecque.

C’était jouissif !

A peine publié, supprimé !

Sans avertissement préalable, ni notification particulière.

C’est ton blog, sauf que MEDIAPART se réserve le droit de faire ce qu’y veut avec tes articles.

Mais ça, c’est pas écrit dans la Charte de MEDIAPART, la Charia marocaine.

Si vous voulez avoir la liste de tous les médias qu’ont “confié” leur mission de censure au Maroc, demandez à Véro.

Elle vous la communiquera.

Nan, j’ai pas fumé.

C’est vous qu’êtes z’enfumés, bande de cons !, par le shit marocain.

Vous savez maintenant pourquoi ça sert à rien de voter pour un président en France !

Votr’Roi, y l’est ailleurs !

Votr’Roi de France, c’est le Roi du Maroc.

Et ses larbins, y sont en France.

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Les Algériens et les Tunisiens, ça fait longtemps qu’ils le savent, eux !

Et ils vous prennent pour ce que vous z’êtes, des cons, des cons d’Français.

Tu t’rends compte, Ducon, que tenir l’information, c’est détenir le pouvoir ?

En plus, déléguer le pouvoir de censurer l’information en France au Maroc, c’est un crime de forfaiture, même si c’est plus discret et ça passe mieux avec le Maroc que si c’était l’Arabie Saoudite ou le Qatar qui nous gouvernaient.

Sauf que c’est tout comme :

– “Sea, sex and sun”, à moi les petits garçons marocains !

– “Sun-nites”, sous “the sun”, le soleil du Maroc !, chantonne COLUCHE, avec le sable et le pétrole de l’Arabie Saoudite et du Qatar à vos pieds, tralalala, la, la, la, la ballade, la “Ballade des gens heureux !”, bande de cons !”

C’est pas pass’que vous z’allez tous passer vos vacances au soleil dans ces pays sans cornichons, à part vous, les cons, qu’y faut tout y accepter, les “soumis” !

Rester en France ou pas ?

Tu vois bien qu’y a plus de France.

Donc barre-toi !

T’es déjà gouverné, Ducon, par les Muzzs.

Alors étonne-toi que les marchés de Noël, ça les emmerde et que les croix chrétiennes, ça les emmerde aussi !

Regarde ta mairesse, “l’amère” de Paris, la marâtre, Anne HIDALGO !, elle a tout compris, elle.

Elle ferme le Marché de Noël sur les “Champs-Zé” pass’que c’était pas assez chicos-s mais elle laisse prospérer tous les souks où tu peux ach’ter tout c’que tu veux, du moment qu’t’es pas trop regardant sur la provenance du produit et sa fabrication.

Nan, c’est sûr !, le Marché de Noël sur les Champs-Elysées, ça la foutait mal… pour les Muzzs !

C’est normal.

C’est toi qu’es pas normal de pas l’avoir compris.

Tu t’sens pas un peu con, Ducon, des fois ?

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

A Philippe PASCOT :

– Philippe, fais gaffe, quand même ! On rigole pas avec la vie.

A la vie, à la mort !, avec mes potes, car quand j’t’entends, j’entends un pote.

J’vous pardonn’rais pas, non plus, les cons, un s’cond “Charlie Hebdo” événementiel de merde et démentiel de “oufs”, à cause de tous ces poufs qui s’prennent pour leur Prophète MAHOMET, le seul type qui prétendait avoir rencontré un ange, l’Ange Gabriel, et qu’après l’avoir rencontré, il s’met à tuer de ses propres mains tous ceux qu’étaient pas PAREILS et qui voulaient pas s’soumettre… à lui !

Y d’vait avoir une queue fourchue et des sabots pas beaux, son ange !

Alors, s’y s’passe encore quèqu’chose contre eux, contre les z’humoristes de “Charlie Hebdo”, c’s’ra la “Charia” en France.

Ou la chienlit !

La vraie chienlit.

Pass’qu’y a pas que RISS qu’est menacé de mort.

Vous êtes toutes et tous, les Français, une espèce en voie d’extinction.

Mais ça, ce s’ra aussi l’objet d’un autr’article.

A chacun sa Pâques, hein ?

___________________________________________________________________________

[PASCOT : popularité du nom PASCOT, généalogie des PASCOT

http://www.filae.com/nom-de-famille/PASCOT.html

[Signification et origine du nom PASCOT. Origine : pascot est un diminutif de pasque, nom de baptême feminin et matronyme issu du latin pascha ce nom designait la fête juive celebrant la liberation du peuple d’israel, de la captivite en egypte aussi fête chrétienne.]]

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

____________________________________________________________________

Hommage à COLUCHE de la part des “Paras” !

Un comble, non ?

Bah non, les gars, si COLUCHE s’rait là aujourd’hui, et il est là !, y s’rait avec vous et pour vous.

Pour tous les Français qu’ont pas encore compris comment y z’étaient vus à l’étranger : – – – comme des ploucs “soumis” !

__________________________________________________________________________

http://www.chemin-de-memoire-parachutistes.org/t11301-quelqu-un-de-plus-lucide-que-nous-et-algerien-de-surcroit

« … Le devoir de mémoire incombe à chacun…rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin… »

quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît.

___________________________________________________________________________

Zriri
Pro !

Mer 23 Mai 2012 – 1:43

je viens de découvrir !
A écouter

Enfin quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît et navré pour nous…et désabusé
>

Extraits d’un article du 2 avril 2012 d’ «Aldo Sterone», blogger algérien résidant en Angleterre.
> > >

« Pour les Français le train de l’Histoire est arrivé à son terminus. C’est fini. Il faut ramasser ses bagages et se préparer à descendre. Quand la Seine Saint-Denis a commencé à pourrir, les Français de souche ont quitté la Seine Saint-Denis transformée depuis en coupe-gorge. De la même manière, ils quittent Lille, Marseille, Roubaix, les quartiers nord de Paris. Progressivement, viendra le jour où changer de ville ne résoudra pas le problème. Il faudra alors s’écraser ou bien quitter le pays. »
> > >

Dans l’océan, quand un animal est blessé, les rapaces viennent de partout. Chacun veut son petit morceau. La France est aujourd’hui cet animal mourant. Jusqu’au fond de l’Afrique, le dernier des somaliens accourt pour prendre son petit morceau.
> > > Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer. Quand il n’y aura plus assez de travailleurs pour payer les parasites, ça sera le chaos et la violence.
> > > Pour son immigration, la France a particulièrement choisi des populations incapables de gagner ou de produire ne serait-ce que leur pain quotidien. (.) Peu à peu, le Français de souche se fait remplacer et il est heureux. Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l’égout mais il est content de n’avoir jamais voté pour le Front National. Pour lui, autant disparaître que de voter pour le seul parti qui veut lui remonter son pantalon.
> > >

Les Français ne souhaitent qu’une seule chose : disparaître. Ils ont trop honte d’exister. Ils se sentent tellement coupables qu’ils traversent ce monde en s’excusant. Leurs ancêtres ont, pour diverses raisons, tué des gens. Si je remonte assez en arrière, les miens ont aussi tué des gens. Ça m’empêche de dormir la nuit ? Ça me donne envie de faire envahir mon pays par des crevards ? Probablement pas.

prenez la peine de cliquer sur ce lien et d’écouter les autres “Témoignages”

http://www.dailymotion.com/video/xdywmm_aldo-sterone-des-elites-veulent-det_webcam

__________________________________________________________________________

Charly71
Pro !

Re: quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît. Mer 23 Mai 2012 – 8:33

comment faire pour que nos politiques écoutent ça? et prennent ensuite les mesures coercitientes ..

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

_______________________________________

zriri
Pro !

Re: quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît. Mer 23 Mai 2012 – 13:12

Salut à tous,
Malheureusement il n’y a rien à faire, surtout pour ceux de gauche ! il sont empêtres dans leurs idéaux souvent utopiques (tout le monde il est tout le monde il est gentil) sauf ceux bien entendu qui ne pensent pas comme eux et surtout ne votent pas pour eux. à terme : plus de frontières, plus de drapeaux, plus d’armées (un minimum quand même de soldats, mais plus de Paras, ni de légionnaires, tous les “viandards” quoi, 68 en mieux…que de la musique, de l’amour, le Hakich en vente libre la facilité dans tout, pas de travail pénible super bien payé et des aides pour ceux qui n’ont pas cette chance) donc plus de guerres, c’est tellement simple non ? je n’invente rien, je l’ai entendu de la bouche de jeunes fatigués de naissance et déjà blasés de tout. Comme Coluche l’a dit dans un de ses plus fameux sketch “Géraaard” :je n’ai pas trouver de lien actif !

Tu peux pas comprendre, t’es pas patriote avec ton hackique !
C’est quand même pas mon fils drogué qui va me reproché d’être patriote !

Alors, en 40, quand on a vu qu’on la perdait, la guerre, on s’est dit : on va faire des gosses pour pas être ridicule la prochaine fois.
Mais aujourd’hui les jeunes veulent plus la faire, la guerre !
Même les jeunes Allemands y veulent pas la faire, la guerre !
T’as qu’à voir dans quelle merde on est !

quand on voit le niveau du bac…ça laisse songeur !
pour vous faire sourire ou grincer des dents…

http://www.youtube.com/watch?v=Pxk9AJwGmkw

http://www.dailymotion.com/video/xf8941_france-2-a-vous-de-juger-martine-au_news
nous on est les méchants (très) “fachos” eux les gentils (les Bisounours)..
pour sûr : nous ne vivons pas sur la même planète !

http://www.dailymotion.com/video/xf8941_france-2-a-vous-de-juger-martine-au_news

[…]]

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

_______________________________________________________________________

En hommage à Philippe PASCOT, COLUCHE a choisi cette vidéo.

Y “kiffe” (sic)

https://www.youtube.com/watch?v=nlZsdVgf8Ww

Si vous voulez connaître la vérité, répète COLUCHE, gens bêtes et crédules, lisez la presse étrangère !

La presse ALGERIENNE et TUNISIENNE francophone.

La presse AFRICAINE francophone.

Et votre complexe de colonisateur disparaîtra… pour être remplacé par un léger, très léger sentiment d’infériorité !

L’écriture francophone de ces “étrangers” français de coeur est supérieure en qualité à celle de vos minables journaleux français surpayés et l’intensité de leur réflexion donn’ra des migraines aux Français qui continuent d’ASSIMILER les Maghrébins aux Musulmans et les Africains noirs aux Mahométans, alors que les Arabo-musulmans sont leurs esclavagistes depuis l’origine des temps.

Prenez-z’en d’la graine, parce que la presse algérienne, tunisienne et africaine sème des graines de liberté, une liberté qui fait peur aujourd’hui en France !

En particulier la LIBERTE d’EXPRESSION, c’est à dire le droit de la dérision et à l’auto-dérision, jusqu’à oser CRITIQUER l’ISLAM, cette religion des esclavagistes, ceux-là même que vous considérez  comme étant des “soumis”.

Mais c’est vous, les Français, qui êtes les “soumis” !

Tellement “soumis” que vous êtes dirigés et censurés par le Maroc, royauté musulmane, sans qu’il vous soit demandé votre avis  !

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

_______________________________________________________________________

http://tpe-liberty-censure-propagande.e-monsite.com/pages/censure-et-propagande/qu-est-ce-que-la-censure-dans-quels-buts-est-elle-organisee-par-qui-et-pour-qui.html

[Qu’est-ce que la censure ? Dans quels buts est-elle organisée ? Par qui et pour qui?

1-Définition

Le mot latin censura, d’où vient le mot censure, désignait la fonction de censeur à Rome apparu en -440. Les censeurs, au nombre de deux, avaient entre autres responsabilités celle de faire le recensement, d’évaluer les biens , de veiller sur les moeurs et de contrôler la moralité des citoyens. Le verbe censeo signifie d’abord estimer, évaluer et, en second lieu, juger… censurer. La censure est un contrôle exercé par le gouvernement ou l’autorité sur la presse, les spectacles, la télévision… qui sont destinés au public. C’est un examen décidant des autorisations et des interdictions.

Par exemple: le visa de censure d’un film.

C’est tout d’abord une limite à l’expression et à la liberté.

La censure, c’est une limite à la liberté d’expression.

Il existe de différentes sortes de censure, selon les moyens ou les personnes qui l’utilisent, et leurs objectifs.

Elle est toujours exercée par le gouvernement, le régime politique ou l’Église et est généralement destinée à la population. Son rôle est de filtrer les informations avant de les diffuser au public.

Elle se pratique difficilement. En effet, il faut une parfaite surveillance. Tous les livres, avant d’être publiés, doivent être vus par l’État. Par exemple: l’Agence Générale des Colonies contrôlait 80% des images. Toutes les lettres de poilus passaient par les mains de l’État avant d’être donné aux familles.

On distingue différentes sortes de censure et de propagande: la politique, la sociale, la culturelle.

[…]]

________________________________________________________________________

En clair, Ducon, toi, le Français, tu es gouverné par le Roi du Maroc !

Sacrée inversion de l’histoire de la colonisation française, hein ?

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Pass’que vos emplois d’opérateurs téléphoniques, y s’sont tous barrés à l’étranger, dans des pays qui s’appellent le Maroc ou la Tunisie.

Pass’que vos emplois d’ouvriers spécialisés et/ou qualifiés dans le secteur automobile, y s’sont tous barrés à l’étranger, au Maroc pour Renault et en Algérie bientôt pour Peugeot.

Pass’que vos emplois de censeurs représentant l’Etat français et vous z’autorisant ou pas à dire du mal, c’est à dire la vérité, sur le Prophète MAHOMET

– qu’a été tout c’qu’on veut, sauf un exemple pour la jeunesse de votr’pays !,

– y s’sont tous barrés à l’étranger, au Maroc.

VOUS ETES CENSURES, VOUS LES FRANCAIS, PAR DES Muzzs payés à vous faire chier.

Après vous avoir vendu leur shit et vous avoir enfumés en France, bande de cons !

Alors que vos jeunes crèvent la dalle et battent le pavé dans le froid pour se réchauffer pass’qu’y z’ont pas d’argent pour pouvoir se loger et se chauffer correctement.

Pas d’argent avant 25 ans !

Quand il est déjà trop tard pour les sortir de la rue où l’Etat français les a abandonnés !

Dans quel état de misère et de pauvreté… se trouvent-ils ?

Trois SDF sont déjà morts, la semaine dernière, à peine l’hiver arrive.

80 % des demandes d’hébergement provenant de SDF ou de citoyens signalant leur présence, une femme avec des enfants, un homme isolé, tous crevant devant toi sur un trottoir, 80 % des demandes d’hébergement ne trouvent pas de réponse. – “Priorité aux migrants !”, qu’il a dit, votr’Président, le Maqu’reau d’la France qui s’prostitue pour survivre.

  • “Promis !, y’aura plus un migrant qui dormira dehors !”
  • Mais des Français, y en aura de  plus-se en plus-se, qui dormiront dans les cim’tières, leur dernière demeure.
Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Vous croyez pas qu’un p’tit boulot de censeur, ça pourrait pas les aider, ces jeunes étudiants qui doivent travailler pour se payer leurs études, eux qui sont plus légitimes à contrôler l’expression écrite des Français dans les journaux français, à représenter l’Etat français,  piss’qu’y représentent l’avenir de la France, votre pays ?

Plutôt que de vous laisser censurer par des Muzzs étrangers à votre Nation ?

Qu’est-ce que vous z’attendez, bande de cons, pour sanctionner vos journaux qui s’sont vendus au Roi du Maroc et lui ont confié votre liberté d’expression, votre droit à dire ce que vous voulez dire, devez dire et faire savoir ?

Non, sans rire !, vous z’allez rester abonnés, les cons, à des journaux qui vous trahissent et qui vous présentent de temps en temps, et de moins en moins souvent, un article critiquant la religion de paix et d’amour, celle qu’a fait tuer plus-se de Français en France qu’aucune autre religion présente en France depuis des siècles ?

Dites au Figaro, à la Croix devenue le “Croix-ssant”, à MErdiapart, que vous vous désabonnez !

Et, si vous pouvez pas vous passer de votr’dose d’intox, ach’tez votr’journal en librairie, le temps que l’Etat français redevienne souverain et LAIQUE, pas Muzz, les mouches à merde !

Ach’tez MARIANNE, Charlie Hebdo, mais pas des journaux censurés par des Muzzs marocains !

Z’avez pas un peu l’impression que certains vautours se partagent le gâteau “France” sur le cadavre encore chaud de votre pays et de votre Nation ?

Les Algériens et les Tunisiens, y sont mieux informés que vous sur ce qui s’ passe en France.

Peut-être aussi pass’qu’y sont plus courageux, sûr’ment même.

Eux, y savent c’qui va s’passer.

Y z’ont déjà vécu l’ISLAM-isation de leur pays et la soumission des nations par la peur, la “politique de la terreur religieuse”, cette idéologie pernicieuse du Jihad.

Vous aussi, vos arrière-grands-parents l’ont déjà vécu, mais c’était en 1940 et vous z’avez déjà oublié. Quant à vos parents, les post-soixante-huitards, les fêtards qui s’font égorger la fleur non pas au fusil, mais dans l’futal, ils n’ont qu’un seul mot à la bouche : “PROFITER”.

Les Français sont devenus des couilles molles.

Ou alors, c’est vrai ?, l’ADN de l’âme de la France, c’est le “collaborationnisme”.

La délation zélée et la “soumission” à l’ennemi, à l’image des bourgeois de Calais livrant leur ville aux Anglais et du héros de la Seconde Guerre Mondiale, le Maréchal Philippe PETAIN, délivrant la France en s’associant à son pire ennemi, Adolf HITLER. Le Chancelier allemand “nazislamiste” était  si admiratif devant cette religion, l’ISLAM, tellement qu’elle était plus cruelle que son idéologie, le “nazisme”, surtout avec les Juifs.

– “Maréchal, nous voilà !”

Mais qui est le Maréchal PETAIN qui nous fait le coup de l’autorité pour mieux nous soumettre à l’ennemi ?

Rappelez-vous, il s’appelait “Philippe”, lui aussi.

Comme quoi, on peut s’appeler Philippe et être un “collabo”.

Nan, j’te parle pas de Philippe PASCOT, mais d’un autre Philippe, un islamo-collabo.

J’te fais un dessin ?

Tous perdus.

A cause de la solidarité délictuelle de juges femelles ou mâles ou transgenres qui déshonorent leur robe de magistrat-e-s qu’elles ou qu’ils portent pour couvrir les frasques d’un Frère, d’une Soeur, ayant scellé un pacte fraternel infernal, le pacte de non-agression entre francs-maçons.

#denoncetonporc

Tu vois,

–  deux jeunes femmes, Fadela TAKJERAD victime de harcèlement sexuel et Sihem SOUID, victime de harcèlement moral pour avoir dénoncé dans un livre ces agissements condamnables, 

  • ces deux jeunes femmes, eh bien, elles sont plus françaises que toi !, elles qui sont françaises d’adoption, françaises de coeur.
Résultat de recherche d'images pour "sihem souid"

Plus françaises que ladite “Lola” qu’a préféré s’la fermer, et, pour prix de son silence, faire sa carrière plutôt que témoigner, elle aussi, sur le harcèlement sexuel qu’elle avait subi pour éviter à d’autres victimes ce qui l’avait traumatisée. Son bourrau, ce chef de service a pu continuer à nuire dans l’exercice de ses fonctions, des fonctions de plus en plus hautes, grâce à son silence et à l’appui de ses Frères au “Paradis des Frangins”, leurs Ministres de l’Intérieur successifs s’auto-cooptant et cooptant tous ces chefs de service si vénérables dans un système remarquable par ses prévarications diverses et son oppression sexuelle à peine “voilée”.

Et s’il y avait et s’il y a répression, ce fut et c’est toujours contre les victimes de ces pratiques dégueulasses. Si un chef casse du personnel, des agents, s’il casse ses jouets, personne ne lui dit rien. Il n’a même pas à rembourser le prix du jouet cassé auprès de la famille en deuil si un policier se suicide, parce que le policier sera révoqué, ayant été poussé à la faute professionnelle ou réformé médicalement car tombé en dépression, une profonde dépression, celle de la France. C’est plus facile de casser du flic dans ses services, hein, le chef !, que de chasser les dealers des quartiers dits “zones prioritaires d’insécurité” !

A quoi ça sert d’être à la GLFF, la Grande Loge Féminine de France, pour finir par couvrir un lamentable porc, quand on est une femme prétendant défendre les femmes ?

Mais il ne faut pas défendre une victime, une pauvre veuve antillaise, de couleur plutôt noire, veuve d’un policier mort dans l’exercice de ses fonctions, hein, Madame la Juge d’Instruction qui saucissonne les affaires de harcèlement moral pour mieux protéger les sales gosses de la Police Nationale, des chefs de service trop gâtés par vous et vos consoeurs ?!

Pourquoi avoir refusé, Madame BATAILLE, figure allégorique de “l’in-justice”, de prendre les auditions de Sihem SOUID et de Fadela TAKJERAD ?

Résultat de recherche d'images pour "philippe pascot livre"

Honte à vous, Mesdames les Juges, qui étiez prêtes à accepter que des petites filles de treize ans puissent être consentantes sexuellement tandis que vous relanciez la lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes, aux femmes adultes seulement !

Honte aux “Madame BATAILLE” dont le seul combat est de défendre le droit des plus forts, des chefs de service contre leurs agents, des petites gens sans importance !, au nom de l’autorité de l’Etat français !

C’est vous qui faites honte à l’Etat français, mesdames !

Advertisements

De COLUCHE : – “Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? Et la soeur Anne répond : – “Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie.” Contes de ma Mère L’Oye/Loi – “Barbe Bleue”, c’est l’assassin qu’a peur d’êtr’reconnu et qui s’est pas encore fait soeur Anne et surtout Véro. Au fait, Barbe Bleue, y porte une vraie barbe ou une vraie moustache de faux Q, à la HITLER ?”

 

«Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?» - Et la soeur Anne lui répondait: - «Je...

Faut les comprendre, ces gens-là !

Y z’ont peur d’êtr’reconnus, dis-donc !

Victimes de la justice pour eux, ce s’rait une trop grande injustice.

Si on peut pas tuer les p’tites gens et plus tuer les p’tits agents administratifs, mais où va-t-on, j’vous l’demande ?

Où va la France ?

C’est qu’y faut la faire respecter, l’autorité, l’autorité des cons en France !

Surtout des méchants cons, pass’que c’est eux qui font l’plus-se peur à l’Etat, les assassins.

C’est qu’y pourraient même vous tuer un Président !

Surtout qu’y travaillent dans la Police Nationale et qu’y savent tout sur vous.

Tout, j’vous dis !

Mêm’ce que vous n’savez pas sur vous !

“l’herbe qui verdoie

Charles PerraultContes de ma Mère l’Oye, Barbe-Bleue de

Charles Perrault


L’herbe est toujours plus verte, ailleurs, surtout la beuh du Maroc.

Interrogatoire d’un délinquant de la Police Nationale, c’est à dire çui qui fait bien son travail,

– ça emmerde les cons !,

deux points, dans un milieu de “trois points” :

– “J’vous dirais tout, mêm’c’que j’sais pas !

– “Pas la peine ! On sait déjà tout. On fait l’audition juste pour qu’tu nous dises c’que nous savons déjà. Rien d’autre !”

Tiens, y’en a un, un chef, le chef des chefs des chefs des chefs des chefs,…

– excusez Véro, si elle a oublié un chef, vu qu’dans la police, y’a plus qu’des chefs et personne pour faire le travail !

Bref, le chef, tu sais çui qui porte une moustache pour de vrai !,

bah y veut pas qu’vous sachiez c’qu’il a fait quand il était que le chef des chefs des chefs.

  • Ca va ? Véro a pas z’oublié d’grades ? Ni rien du tout, d’ailleurs.

C’était l’époque heureuse où la PAF, la Police de l’Air et des Frontières..

– Ah non, on dit plus la “Police de l’Air”, ça fait trop “monte-en-l’air” !,

on dit la Police Aux Frontières, mêm’si y’en a plus, d’frontières !

PAF, la PAF, la P.A.F. …

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

La Direction qu’a été créée pour donner des places aux p’tits copains qu’allait subir la déflation des corps dans les haut grades, au moment de la réforme des corps et carrières dans la Police Nationale.

Ce qu’y disaient, les syndicalistes, qu’y voulaient être comme les Gendarmes, mais les compétences en moins.

Pas la peine de passer des concours !

C’est ça qu’est bien, au “Paradis des Frangins” !

C’est qu’y sont proches du Bon Dieu, de la Sainte Trinité, en trois points.

Donc, du jour au lendemain, ni une, ni deux !, mais trois, voilà t’y pas que nos policiers, ceux qui mettaient des prunes à longueur de journée sur des pare-brises ou sur des casse-couilles, toujours les mêmes,

– la patrie reconnaissante !,

s’retrouvent derrière une bécane, enfin catégorisés B,…

– B comme Bravo, hein Charlie ?

à taper sur les touches d’une machine à écrire comme y frappent sur la gueule d’un casse-couilles, dont j’vous dirais pas de quelle couleur y l’est.

De toute façon y finit dans les “bleus-violets”.

  • Quand y l’est frappé !, ça vous frappe pas, vous ?

Et à devoir lire, eux qui savaient pas forcément bien écrire !, les “poulets” du panier à salades qu’y racontent des salades quand y nous baladent.

A devoir lire un code,

– nan, deux !

le Code Pénal et le Code de Procédure Pénale.

Déjà qu’y comprennent rien à leur feuille d’impôt !

Oui, comme toi, Ducon !

Ca t’fait rire, mais c’est tout comme toi, hein ?

A l’époque, y recrutait n’importe qui dans la Police Nationale.

C’était une sélection à la gueule, comme la prime du même nom et la promotion du même nom.

Faut pas prendre des trop méritants pass’qu’y deviennent vite très irritants !

J’te parle pas d’la promotion-canapé dont je suis le seul à revendiquer la reconnaissance et la régularisation officielle !

Avoir une “Madelon à mamelons” dans un régiment de cons, ça vous remonte le moral et le reste !

A condition qu’la “Mamelons” soit pas réservée qu’au patron !

C’qu’est souvent le cas.

Malheureusement.

J’rappelle que, grâce à Najat, c’est plus la prostipute qu’est coupable, mais son client.

Dans le cas présent et le présent cas, le tout est de savoir qui est le client de qui ?

Vu qu’la première pute dans la hiérarchie policière, c’est le chef, sinon y s’rait pas monté si haut, hein ?

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Eh, t’énerve pas, Ducon !

Ca s’saurait si le mérite était récompensé dans la Police Nationale.

Aucun risque !

Pass’que ça oblig’rait les chefs à devenir compétents.

Et c’est très fatigant de devenir compétents, quand on est un chef !, alors qu’y suffit d’aller boire un coup avec le Préfet pour s’faire voir et grimper les échelons.

Y’a plus d’concours quand t’es catégorie A, c’est à dire au-dessus des chefs des chefs des chefs, pass’que sinon y faudrait êtr’compétents et y aurait plus d’chefs au-d’ssus des chefs.

Au-d’ssus des z’autres, quoi !, qu’y sont plus-se compétents, mais en d’ssous.

Très au-d’ssus, y sont les chefs qu’y font rien PAREIL, eux !

Et y coûtent très cher aux contribuables, les cons d’Français !, qu’acceptent de payer pour eux.

Moins y font, plus y coûtent cher !

C’est la règle d’or, une règle définie dans les Loges où y sont choisis dans la Police Nationale pour êtr’au-dessus des autres, à condition qu’y foutent rien.

Mais qu’est-ce que tu t’emmerdes à passer des concours, toi qu’es pas chef ?

Deviens “Franc-Mac”, “Mac” comme maquereau, les maquereaux d’la France, genre Libres Penseurs !

Comme ça, tu seras chef !

Si t’es grand, bien sûr !, grand-chef.

Un Grand-Maître, tu sais, çui qui t’énerve à toujours se vanter d’en être, sans l’dire vraiment et qu’y t’chatouille le creux d’la main comme sy’ voulait t’enculer ?

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Méfie-toi !

Pass’qu’y veut t’enculer !, justement.

Droitement ou gauchement, peu importe.

Ces Maîtres-là, y sont maîtres de tout, sauf de leur direction.

Oui, eux aussi, y z’ont, tout comme toi, un Grand-Maître qu’y vénèrent et qui les vénère, tout comme toi, tellement y l’est con !

– Mon Vénérable !

Nan, y vont pas à la messe, eux.

Pas besoin !

Y sont en kilt à la leur, avec la bourse et les cordons qui pendouillent, comme leurs couilles.

Pass’que, si z’en avaient des couilles, ça f’rait belle lurette qu’y z’auraient envoyé leurs Grands-Maîtres se les faire mettre, ailleurs !

Ah, la Police Nationale et ses Maîtres !

– “Couché, le chien ! Tu mordras quand on te le dira.”

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Les policiers du terrain, ceux qui bossent, y’en a de moins en moins.

On vous dit qu’c’est la faute aux réductions d’effectifs.

Moi, j’vous dis qu’c’est la faute au trop grand nombre de chefs.

Qu’avaient pas passé un concours pour devenir chefs, mais pour devenir “inspecteurs” ou “enquêteurs”.

Du jour au lendemain, tout un corps, toute une catégorie de travailleurs, les “bécaneurs”, les “vrais”, y sont devenus chefs.

Plus question de toucher à la machine à écrire !

Sauf pour casser du flic, la noble cause.

Pass’que les chefs, y bécanent.

Si !

Et quand y bécanent, c’est pour casser les policiers qu’y travaillent pour eux et pour de vrai.

Alors, tu ricanes moins, hein, Ducon ?

Réfléchis, Ducon, au moins une fois dans ta vie, quoi !

Y a que ceux qui travaillent qui peuvent commettre des erreurs.

Mais si tu passes ton temps à contrôler le travail des autres, tu ne peux plus faire d’erreurs !

C’est ainsi que vous avez le pauvr’gars qui travaille, qu’est contrôlé par le gars qui travaille pas et qu’en sait guère plus-se que lui !, même encore moins sur son travail.

Et plutôt moins-se.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"
  • “Oh ma pauvr’tête, s’exclame Dame BATAILLE, mais je n’y comprends rien !”

Lequel est contrôlé par çui qui contrôle les chefs, les “p’tits” chefs, ceux qu’emmerdent le plus-se les vrais travailleurs dans l’espoir de grimper les échelons des cons.

Lequel est contrôlé par çui qui contrôle les moyens chefs, ceux qu’avant qu’étaient des “bécaneurs” et qui sont devenus des emmerdeurs.

Lequel est contrôlé par çui qui contrôle si les emmerdeurs, y z’emmerdent bien les moyens chefs !

Pass’que, tu comprends, faut faire chier les gars pour qu’y travaillent.

Faut les pousser… han, han!, pousse, merde !

– “C’est libre, le poste ? Non. Attends qu’j’aie fini d’pousser, merde.”

Faut les pousser… à travailler, tous ces cons !

Et t’as le chef, le Grand-Maître, le Vénérable qu’y z’adorent tous !,

–  çui qui les fait plus-se chier et qu’y dit : – “Mais poussez-vous, band’de cons, que j’m’y mette ou que j’vous la mette ! Vous préférez quoi, comme position, en repos ou en retraite ?”

Lui, y l’a gagné son grade en étant la plus grosse pute de l’univers !

Ca t’rappelle l’enfer ?

Bah, t’as raison, mon pote !

La Police Nationale, c’est devenu un enfer.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Caricature qui dérange la PAF de Mayotte, l’île aux mille plaisirs !, en particulier, çui de ne pas vous revoir ! et avoir à vous recevoir.  C’est plein !

Normal, c’est pas vraiment dirigé par un enfant du Bon Dieu.

Y z’ont choisi d’servir un autr’Maître.

Et lui, c’est pas un enfant d’choeur.

La France, y s’en fout !

L’argent, moins-se.

Du moment qu’il a sa prime, le Grand Chef, enfin j’veux dire, le Grand Maître, y t’encule. Y l’est content !

Comment y t’encule ?

J’t’explique, écoute-bien :

– “Monsieur….Maître, vous qui êtes le chef de service, expliquez-moi ce que sont ces résultats et la baisse significative de votre activité ? Enfin de l’activité de votre service ? Tous en repos !!!!!?

– “M’sieur le Préfet, y sont tous trop cons et y veulent pas travailler. Et poutant, on les pousse, han, han…!”

– “Ah bon, ce n’est pas de votre faute ?”

Exclusion de la faute personnelle du chef de service, ouf !

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Il va pouvoir toucher ses primes.

  • Pas toi, Ducon, lui !

Tu comprends maintenant pourquoi tu n’as pas d’avancement ?

Si t’es trop fort et trop brillant, tu lui bousilles son argumentation, à ton chef de service, le Grand-Maître qui t’encule.

Sauf à mettre des bas résille pour qu’y t’encule plus souvent, j’vois pas comment tu peux prendre du grade.

Image associée

Ah si, prends des cordons !

A la Loge des Grands-Maîtres, – pardon, Votre Vénérable -, je veux dire, la GRANDE Loge des GRANDS-Maîtres !

Et comment qu’y sont grands ?

Bah t’imagine pas !

Y sont tell’ment grands qu’y touchent plus terre, même s’y touchent beaucoup pass’qu’y s’touchent beaucoup.

Quand t’es une pute, faut accepter d’te laisser toucher… du Q, pas du coeur, Ducon !

Le “Moustachu” est rassuré.

On oublie l’affaire de Soeur Anne, qu’y pense.

– “Chouette !”

Hibou, choux, genoux…

A genoux !

Faut être à genoux avec ces gens-là !

Tu vois, c’est pas trop difficile.

J’te dessine ton plan de carrière :

– Tu fous rien, surtout pas ! Sinon on pourrait te reprocher des fautes. Moins t’en fais, moins on peut te reprocher quelque chose.

Par contre, tu te montres.

Disposé et disponible.

Tu montres toutes tes facettes et toutes tes ouvertures.

Si t’es une femme, t’as une supériorité dans la Police Nationale, pour prendre du grade, t’as un trou de plus-se que les hommes.

Ca peut toujours servir !

Aussi, les mecs, arrêtez de dire :

– “Et qu’est-ce qu’y pourrait m’faire, le patron ? Un trou d’plus-se ?”

En jouant les matamores.

Pass’que ça pourrait vous arriver !

D’avoir un trou d’plus-se !

En finissant au trou.

Rigole pas !, si tu savais le nombre de policiers qu’ont été fauss’ment accusés par leur chef, le Grand-Maître des fumiers !

Qui sent l’écurie comme un client qui vient d’s’faire une dizaine de putes et qui pue du Q…

T’as deux manières de finir au trou dans la police nationale :

– Au trou du trou, c’est à dire la prison. Le bout du voyage pour un policier, l’infamie totale. Donc quand ton patron te dit qu’y va t’faire mettre au trou pass’que t’acceptes pas qu’y t’la mette dans ton trou duQ, réfléchis bien avant d’dire “NON” !

Sinon tu pourrais finir comme “Mouloud” (faux nom, hein, mais vrai racisme !)

Un jour, à force d’être réintégré par le Tribunal Administratif alors que son patron n’en voulait plus, bah, y revient au travail, comme d’hab.

Appel du CIC (centre de commandement, “i” pour informel car vous ne le voyez pas, vous, mais les gars le subissent)    :

– “Voiture de patrouille, (nom de code “Couscous” pass’que c’est Mouloud… ou Ben), faut intervenir d’urgence chez un commerçant !”

Mouloud y fonce, comme un con.

Mais vous l’êtes, tous, cons, comme lui.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Et là, quand il l’arrive, le commerçant lui tend une enveloppe.

Y comprend pas.

Y la prend, un peu surpris.

[Je rappelle qu’un policier n’intervient jamais seul et a toujours avec lui un coéquipier, sinon deux, règle de trois de moins en moins respectée.]

Ni une, ni deux, mais trois petits points…

– et mon poing dans la gueule !,

Mouloud se fait prendre.

Plutôt surprendre.

Ca dépend des versions.

Y paraît qu’y rackettait le commerçant.

L’enveloppe était remplie de billets… de banque.

Ah, vivement la fin de l’argent en liquide !

  • C’est sûr, t’irais chercher d’l’oseille en corbeille sérigraphiée, avec un coéquipier, si t’en étais, du “milieu” ?

Mouloud, il en était pas, du bon milieu.

Il aurait dû aller en Loge.

Là, tu peux faire passer autant d’enveloppes que tu veux !

Même des valises de billets, dis-donc !

C’est pas comme d’aller voir un commerçant pour qu’y t’remette le fruit de sa protection policière durant tes heures de travail, Ducon !

Ducon… donc tu vois, qu’tu peux finir au trou…

J’connais même des policiers qu’avaient des gagneuses et qu’y passaient rel’ver les compteurs chaque soir. Y’a prescription !

Faut payer si on veut être protégés, surtout si on veut être protégés de la police.

J’crois qu’y s’sont arrangés, avec Mouloud qu’était trop honnête.

Y l’a accepté de plus venir travailler dans la Police Nationale.

Affaire classée !

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Mais tu peux finir aussi dans un autr’trou.

Un cercueil, par exemple

Le nombre de menaces que Véro a reçu, t’imagine mêm’pas !

Madame BATAILLE, tu sais, la figure allégorique de la Justice, elle trouve que ça a rien à voir avec le fait que son époux, le seul qui travaille encore dans la Police Nationale, y soit emmerdé !

M’enfin, c’est normal, hein, Madame BATAILLE, de se r’trouver sur un poste où vous n’avez pas les compétences requises, poste normalement réservé à des techniciens en logistique qui passent des concours de contrôleurs ou d’ingénieurs, et de vous voir refuser une mobilité sur un poste d’informaticien, vous qui êtes informaticien et continuez à concevoir des applications,

  • pas seulement pour votre service, la PAF,

– qu’en veut pas “officiellement”, mais qu’y vous engueule “officieusement” si vous obéissez au mot d’ordre : “Plus d’informatique !, surtout ! Z’êtes trop compétent. Ca emmerde les z’autr’s“.” pass’qu’à ce moment-là, y z’ont plus de contrôle de gestion.

  • mais aussi pour la Sécurité Publique,

– service qu’en avait marre de pas avoir les mêmes applications informatiques, celles conçues par le faux logisticien mais vrai informaticien et d’se faire engueuler à cause d’un contrôle de gestion inexistant car très arriéré et peu matérialisé dans les faits.

Y l’a du courage, le nouveau chef du SGO !, de chercher la compétence et l’efficience.

Car l’attachée principale précédente, la chef du SGO, elle est devenue “secrétaire générale d’une sous-préfecture”, justement pour surtout pas avoir remué la merde.

Attachée principale sur un poste d’attaché ?

L’argent de l’Etat sert à tout, même à ouvrir des postes là où y’en a pas, des postes “gonflés” pour enrichir ceux qui aiment son argent, à l’Etat.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

En récompense de ses bons et loyaux services, cette autre Madame BATAILLE fait maintenant partie du corps préfectoral pour avoir aidé à faire radier des cadres Véro qu’y faisait trop chier les Francs-Macs.

D’ailleurs, à la sous-préfecture, y z’ont fait PAREIL, y z’ont créé un secrétariat général inexistant auparavant, exsseuhprès pour gérer ce qu’était déjà géré, la gestion interne des compétences et des emplois, c’est à dire “gonfler” le poste de DRH.

Quand t’as su faire chier celle qui faisait chier les chefs de service, et la repousser hors des services, t’as bien mérité d’la patrie, hein ?

Faut pas pousser quand même !

Pas dans ce cas-là.

Faire chier les policiers d’la base, ça, oui!

Mais faire chier, les chefs, jamais !

Hein, le moustachu ?

Après, tu vois à la télévision, le chef de tous les chefs, le Maître des Grands-Maîtres,  au Paradis des Frangins, éploré, déplorer qu’y a trop d’suicides dans la Police Nationale.

Le “Grand-Grand Maître”, piss’qu’il est le Maître des Grands Maîtres, y va mettre en place des cellules de prévention qu’existent déjà, note bien.

Donc y va faire faire un audit sur le fonctionnement des cellules de prévention pour comprendre c’qu’y s’passe !,piss’qu’elles z’existent déjà.

Résultat de recherche d'images pour "coluche travesti"

T’as r’marqué que, depuis que les Gendarmes ont été détachés au sein de la Police Nationale, y sont de plus en plus-se détachés de l’envie de vivre et du sens de la vie ?

Eux aussi sont frappés par une vague de suicides sans précédent.

Mais moi, j’suis pas assez intelligent pour y voir un rapport de cause à effet, hein ?

Aujourd’hui qu’les Gendarmes, y z’ont même la chance insigne d’être fliqués par les chefs de la Police Nationale

  • dont on sait que, plus tu montes en grade, plus t’es con, mais pas compétent, surtout pas !,
  • je crains le pire, Mesdames et Messieurs, pour nos gendarmes.

Y z’étaient trop aimés des Français !

C’était de la concurrence déloyale.

Là, non seulement, y vont finir par être détestés des Français, vu la gestion des ressources humaines au sein du Ministère de l’Intérieur,

– mais, en plus-se, y finissent par se détester eux-mêmes… et se tuer !

Résultat de recherche d'images pour "les gendarmes louis de funes"

Comme les policiers.

Non, ce n’est que le fruit du hasard !

Surtout ne changez rien à la gestion de la Police Nationale, Monsieur le Sinistre !

Continuez à gérer la police dans les Loges maçonniques.

Le peuple applaudit les performances d’une République maçonnique aux portes de l’enfer, la guerre civile.

Résultat de recherche d'images pour "PAF"

Ce serait dommage de revivifier un Etat moribond en exigeant de la transparence et de l’équité dans les Commissions Administratives Paritaires, les CAP, cap vers nulle part !, pour les promotions et les mutations, hein, Monsieur le Ministre ?

Ne nous fâchons pas avec nos chers Frères maçons, eux qui coûtent très cher à la Nation.

La devise de cette République qui divise tout le temps, sous prétexte de rassembler :

– “Faible avec les forts, forte avec les faibles !”

Comme la Justice.

La première chose que va regarder un magistrat, si jamais t’as le tort de te rendre au Palais de Justice, pour avoir justice,

  • et n’oublie pas que le tort tue !
  • c’est qui t’es et qu’est-ce que tu représentes ?

Que tu sois victime ou coupable, le traitement est pareil.

Si t’es rien, t’as rien.

Attention, y sont capables de faire de toi un “moins que rien” !

Crois pas êtr’tranquille pass’que t’es rien.

Non !

Jamais y te laissent tranquille, ces gens-là !

Dans les Loges, y z’ont des listes de noms, si t’es pas con.

Mais comme t’es con et qu’tu m’crois pas, toi, t’es tranquille.

Des noms à te rayer du nombre des fonctionnaires et parfois du nombre des vivants.

Résultat de recherche d'images pour "coluche travesti"

Alors, vous z’aussi, y faudrait vous constituer des listes de noms, les cons !

Avant qu’y soit trop tard et qu’y z’aient tous votre peau !

Tu t’rends compte qu’y sont quand même que 300 000 “pas francs”-maçons à nous faire chier, en France, comme pas possible ?

Oui, c’est pas possible et plus possible de s’faire emmerder par 300 000 ordures, quand vous êtes plus de 60 millions de cons en France ?

Ou alors, y z’ont raison, vous z’êtes trop cons !

Vous les laissez faire.

A spolier les gens qu’en sont pas, au nom de la Fraternité Républicaine !

A détruire notre histoire, l’Histoire de France, au nom de la Laïcité Républicaine !

A rire de vous, les cons, au nom d’une haine qu’ils défendent comme un principe d’Egalité Républicaine, la haine des femmes, la haine des homosexuels, la haine des Juifs, la haine des Chrétiens et la haine des athées ?

J’suis sûr que j’en ai encore oublié !

C’est comme la liste de leurs interdictions… c’est long comme un jour sans pain et surtout sans vin.

Et après, “ça” vient te faire des manières !

Manière de t’enterrer vite fait, avec les misères qui t’ont faites, mais qu’t’as pas le droit de dire, au nom de la Justice française, leur justice qu’est “l’In-justice” des pauvres !

Non, faut pas être pauvre, en France !

Ni victime.

Pour être défendu par un avocat de la LICRA, l’ex Grand Chef et Grand-Maître à la LICRA.

Faut être un dealer et peut-être “plus-se”.

Par contre, les victimes, elles, elles z’ont pas le droit à être bien défendues, elles.

De toutes façons, on s’en fout !

Ce s’ra d’la faute des gendarmes, comm’d’hab !

Car les gendarmes ont agi, SEULS, tout SEULS.

Sans instruction du Parquet.

Résultat de recherche d'images pour "les gendarmes louis de funes"

Non !

C’est connu.

La preuve que,

– nan, j’vais pas dire que quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage !

La preuve que…

  • “quelqu’un” donne raison à l’Europe.

Il ne peut pas y avoir plusieurs “polices” dans un même pays.

Et les seuls qu’étaient réellement formés à “bécaner” et à lire le Code Pénal, c’était les gendarmes.

Font chier, ces cons !

Trop compétents !!!!

Meuhsieur le Ministre, vous voulez mettre fin à la vague de suicides des policiers et des gendarmes ?

Mettez fin à la surveillance des bons policiers et des gendarmes compétents par des maçons qui ne savent manier que la pelle pour enterrer les morts !

La Justice est le cimetière des affaires de France et les policiers maçons en sont les fossoyeurs, voyeurs et voyous, voulant tout voir et tout savoir, pour “casser” des fonctionnaires profanes ou bons maçons qui sont devenus leurs adversaires.

Connus de tous !

Fonctionnaires qui savent, simplement parce qu’ils sont compétents, eux !

Sans avoir besoin d’fliquer les z’autr’es, eux !, et d’faire chier les policiers de la base, leurs collègues qui travaillent par tous les temps et malgré les cons, plus nombreux, de plus en plus nombreux, qui les encadrent et qu’ils finissent par plus pouvoir encadrer, eux, les policiers de la base, tant y sont cons, leurs chefs !

Pour Véro,

Résultat de recherche d'images pour "bas résille couture humour"
Est-ce que le “moustachu” va se raser la moustache, de peur qu’on, “qu’est toujours un con”, le reconnaisse ? 
Résultat de recherche d'images pour "charlie chaplin le dictateur"
C’est lui !

Du Général De GAULLE à Bruno LE MAIRE : – “Il ne peut pas y avoir deux soleils dans le ciel de France. La République s’y brûlerait les ailes et ne pourrait prendre de la hauteur. Il n’y a qu’un seul choix possible : soit la retour de la Monarchie et la fin de la République, soit la Renaissance de la République et la fin du règne des médiocres.”

Résultat de recherche d'images pour "charles de  gaulle serrant la  main"

Au moins deux jours, deux jours que le Général De GAULLE “marche” de long en large devant moi, plutôt passe autour de moi, attendant que je veuille bien écrire pour lui.

Il faut dire qu’hier, c’était la commémoration de la mort du Général De GAULLE, une cérémonie qu’il abhorre.

Et le Général De GAULLE avait bien l’intention de vous rappeler qu’il est vivant, lui aussi, et non point enterré dans un cimetière, fût-ce celui de Colombey-les-Deux-Eglises.

Sauf que j’avais oublié !

Difficile de penser à la commémoration d’un mort aussi présent que lui.

Donc je n’ai pas “pigé” que sa demande pouvait être liée à un événement “national”.

Quoique j’aurais dû m’en douter… je suis impardonnable.

Avec le Général, il n’y a pas de hasard sauf pour les sots.

Par conséquent, j’ai eu droit, ce jour, à une “remontée de bretelles” mémorable pour avoir raté cet événement impayable, voir réunis autour de sa tombe tous ceux qui se réclament de lui, jusqu’à Anne HIDALGO, la MAIRE de Paris !

C’est vous dire, difficile de faire pire.

Il paraît que les “Scorpions” sont rancuniers, il paraît.

Heureusement, leur rancune dépend de votre bonne ou mauvaise foi.

Ne vous risquez jamais à tromper un “Scorpion”, ça pique et leur venin est mortel.

Résultat de recherche d'images pour "de gaulle cimetière colombey les deux églises commémoration"

Défilé de politiques à Colombey

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/11/09/25001-20171109ARTFIG00109-hommage-au-general-de-gaulle-embouteillage-politique-a-colombey-les-deux-eglises.php

[Hommage au Général de Gaulle : embouteillage politique à Colombey-les-Deux-Eglises

  1. Par Pierre Lepelletier

  2. Mis à jour le 09/11/2017 à 11:58

  3. Publié le 09/11/2017 à 10:42

PHOTO cimetière de Colombey Les Deux Eglises

Tous les ans, de nombreuses personnalités politiques viennent se recueillir devant la tombe du Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises.

FRANCOIS NASCIMBENI/AFP

Comme chaque 9 novembre, les quelque 700 habitants de Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) s’apprêtent à vivre une journée spéciale. Chaque année à la même date, la petite ville voit déferler de la capitale de nombreuses personnalités politiques. Tous viennent se recueillir devant la tombe du Général de Gaulle pour commémorer l’anniversaire de sa mort. […]]

______________________________________________________________________

J’ai donc eu une “petite” explication avec le Général De GAULLE qui est mort et “repose” , selon vous, dans un “petit” cimetière tranquille à Colombey-Les-Deux-Eglises.

– “Mais, Mon Général, j’ai une vie, moi aussi !

Une vie pleine de péripéties, en particulier une instruction non instruite, et un procès, peut-être ou pas, sans convocation officielle, peut-être la semaine prochaine, à cause d’une demande d’informations restée sans informations.”

Réponse du Général fort irrité :

– “Jeune demoiselle,

[c’est faux, je ne suis pas jeune !, le Général est taquin]

sachez que, quand l’avenir de la France est en jeu, les jeux de pouvoir entre médiocres sont à mépriser. Il ne faut point attiser leur soif de revanche, en leur donnant une importance qu’ils n’ont pas, malgré l’avalanche de procédures dont ils vous accablent. L’Histoire retiendra que vous avez été persécutée par un Picrochole et ses “lucioles” qui se font appeler des “lumières” par défaut d’en avoir, des “cloches” qui sonnent faux et répandent de faux bruits pour couvrir leur incompétence. Quel intérêt d’aller à la “Bataille” contre ces gens-là ? Laissez-les s’enfoncer tout seuls. Moins vous vous occupez d’eux, plus ils commettent d’erreurs pour attirer l’attention sur eux et vous empêcher d’écrire. Occupez-vous plutôt de moi, c’est votre avenir !, l’avenir de la France, et laissez-nous

[“nous”, c’est à dire, mes visiteurs]

– nous occuper d’eux !

Résultat de recherche d'images pour "picrochole"

Ils connaîtront la gloire d’être reconnus pour ce qu’ils sont, de tragiques et néfastes cheifallons agitant des chiffons pour détourner l’attention de leurs supérieurs sur leur incapacité à gérer un service, s’ils ont déjà géré un service. Ce qui n’est même pas le cas dans la “Bataille” engagée à Paris quand “un-e” syndicaliste vient donner des leçons au monde entier, après avoir profité du “système” pour obtenir toutes ses promotions sur place en occupant les mêmes fonctions dans le même service depuis sa première promotion.

Que l’actuel ministre de l’intérieur, avant de vous jeter la pierre et de participer à votre lapidation publique, s’interroge d’abord sur le taux de suicides trois fois plus élevé dans la police nationale que dans n’importe quelle autre administration du secteur public, avant d’accorder du crédit à ces querelles de personnes d’une rare sottise ! Les magistrats n’ont donc rien d’autre à faire aujourd’hui que de couvrir les bêtises de fonctionnaires incompétents, eux qui se plaignent d’être débordés ?

Me suis-je déjà trompé, jeune demoiselle ? Non !

Donc, croyez-moi sur parole !

Plus ces gens-là vous attaquent, plus ils creusent leur tombe. Ils connaîtront leur heure de gloire, comme  d’autres néfastes personnages de la “petite” histoire de France l’ont connue.

[Le Général vient de m’accorder une grande faveur, se préoccuper de mes « petites », toutes « petites » affaires privées tant cette situation l’importune.]

“NEFASTE”, l’étymologie du mot leur donne leur destin à ces “insatiables” du pouvoir, un festin pour les observateurs de ce siècle.

[Cette fois-ci, le Général de GAULLE m’autorise à vous aider à comprendre ce qu’il me commande de vous écrire, en vous livrant la clef étymologique du mot “néfaste”, adjectif répété deux fois par lui, lui qui a horreur de se répéter, et donc horreur des répétitions dans un même texte. Donc, quand il “commet” des répétitions, c’est volontaire et signifiant.]

Résultat de recherche d'images pour "picrochole"

_____________________________________________________________________

http://www.cnrtl.fr/definition/n%C3%A9faste

NÉFASTE, adj.

ANTIQ. ROMAINE. Jour néfaste. Jour pendant lequel il était interdit par la religion de vaquer aux affaires publiques; en partic., jour de deuil et de tristesse où l’on commémorait un événement funeste. Anton. jour faste*:

1. Le peuple ne se réunissait en assemblée qu’aux jours où la religion le lui permettait. On se souvenait que la cité avait éprouvé un désastre un certain jour ; c’était, sans nul doute, que ce jour-là les dieux avaient été ou absents ou irrités; sans doute encore ils devaient l’être chaque année à pareille époque (…). Donc ce jour était à tout jamais néfaste: on ne s’assemblait pas, on ne jugeait pas, la vie publique était suspendue. Fustel de Coul., Cité antique, 1864, p.205.

[…]

Empr. au lat. nefastus (dies) (de ne négation et fas «ordre, permission des dieux; droit divin», v. faste

[Exemple extrait du même site, comme “exempli gratia”, retenu par le Général De GAULLE pour ceux qui ne comprennent toujours pas ou ne veulent pas comprendre :]

Emploi subst. Il organisa pour moi le dîner des ministres malhonnêtes, des ministres sots, et celui des néfastes, dont chaque assistant avait, avec la meilleure volonté, perdu une administration (Giraudoux, Simon, 1926, p.53). ]

Résultat de recherche d'images pour "picrochole"

____________________________________________________________________

Cela étant dit, jeune demoiselle, pouvons-nous clore le débat, inutile, sur ces médiocres et la perte de temps occasionnée par eux à ne parler que d’eux ?

Parlons plutôt du Roi-Soleil, et d’un autre soleil, Bruno LE MAIRE, le bien-nommé.

Pourquoi vérifier l’emploi du verbe « clore », plutôt que « clôturer », dans l’expression « clore le débat » ? Si j’emploie ce verbe « clore », Mademoiselle, sachez que ce verbe, le verbe « clore », est préférable à l’autre verbe, le verbe « clôturer ».

Le débat est donc définitivement « clos ».

[J’ai eu un doute sémantique, tout à coup, et, avec le Général, le doute n’est pas permis.]

Oui, quand deux soleils brillent au firmament des mêmes cieux, sur terre, il n’est pas possible de lever les yeux ou de regarder vers l’horizon, sans risquer de se cramer les yeux.

C’est pourquoi il n’y a qu’un seul soleil qui brille pour la planète-terre.

Et aussi, en politique, principe de précaution à appliquer pour éviter une confrontation inutile, de laquelle  pourrait naître une conflagration fatale pour la République française, qu’importe la différence de  feu entre ces deux soleils et leur rayon d’action.

La France a deux destins, un destin  politique « néfaste » et un destin démocratique « faste ».

En effet le Roi-Soleil, Emmanuel MACRON, votre Président actuel que je ne peux dire être le Président de la République, est un monarchiste.

D’où mon refus d’ajouter le mot « République » à son mandat de « Président ».

Emmanuel MACRON est d’abord le Président de la France, c’est à dire un « Roi » mandaté par le peuple, un peuple imbécile qui n’a rien compris, et mandaté par « dieu », ce qu’il a à peu près compris, lui, à condition de parler du même « dieu », ce qui est loin d’être certain.

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron roi"

Bruno LE MAIRE est un Républicain, dont le destin n’est pas d’être le futur Roi de France.

Il est et sera la représentation d’une République absente, cruellement absente, celle des honnêtes hommes, lesquels sont régulièrement chassés du pouvoir par les « copains de la bande de coquins ».

Il le sait.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire"

Il a déjà compris qu’il ne gagnerait pas cette « Bataille » contre les imbéciles corrompus qui dirigent actuellement la France, une France prise tragiquement en otage par des soi-disant « sages » dont le message est toujours le même :

– « Ne changeons rien pour tout changer ! »

Ou, comme le disait un imbécile heureux défait par le peuple de France :

– « Ne pas agir, c’est déjà agir ! »

Lequel va assister à son propre enterrement, la commémoration des attentats ensanglantés du 13 novembre, et combien d’autres encore ?, attentats qui ont marqué à vie sa présidence inexistante dans le grand « siècle des incapables ».

C’est sûr, François HOLLANDE a raté sa vocation !

Il aurait dû être croque-morts.

La tranquillité des cimetières lui sied à merveille, lui qui a enterré son parti, le Parti Socialiste qui avait fait de la France, par ses fausses promesses, le pays d’«Alice aux Merveilles» et qui, une fois au pouvoir, le délaisse, bis repetita du vote d’un peuple abusé par ses prétendants.

C’était d’ailleurs sa feuille de route, préparer la déroute de la France pour pouvoir faire passer l’ennemi en terres de France.

Il a gagné, en faisant perdre son parti.

Qui voudrait s’associer à pareil traître ?

Résultat de recherche d'images pour "fossoyeur parti socialiste"

C’est pourtant ce que va faire dangereusement votre jeune Roi, inexpérimenté lorsqu’il s’agit de réfléchir aux conséquences de la « pensée associative », une pensée magique, celle des urnes !

Est-il sage d’associer son image à celle d’un ancien Président dont la gouvernance ne laissera que deux images de lui, l’arabisation rampante de la France, un pays sans espérance autre que l’Islam, et la cannibalisation de son propre parti par des Eléphants devenus fous ?

Quand les Eléphants écrasent le peuple, leur propre peuple puisqu’ils se disent de gauche, c’est que leurs cornacs sont des corniauds.

Personnellement je préfère le « MONARC », Emmanuel MACRON.

Mais laissons le sujet à l’indigne “ma-demoiselle” qui n’a jamais le temps de publier son article sur le « MONARC » alors que les quatrains annonçant son règne lui ont été donnés par la « Voix des Siècles »…

Pas la “Voix de l’ONU” !

Je suis taquin.

Uniquement parce que les héritiers des traditions égyptiennes ont décidé de tenter de « l’interdire d’écrire », “ma-demoiselle”,  comme le hurlait, en mauvais français, l’avocate du « Picrochole de la PAF » dans la salle d’audience d’une Cour d’Appel de la région du grand Sud.

Procès perdu par Picrochole.

Résultat de recherche d'images pour "péquenot humour"

Ce que j’ai à dire est d’une importance extrême.

Car le parti, « Les Républicains », va devenir le parti de la République contre celui des Royalistes.

Il est donc temps pour Bruno LE MAIRE de regagner son camp.

Les Royalistes ne veulent pas de lui.

Ils ont raison.

C’est un mal pour un bien.

Qu’il l’accepte !

Les grands hommes acceptent toujours les revers de leur destin.

Car, de ces revers temporaires, naisse leur destin !

Ne lisez pas votre Histoire à l’envers, Françaises, Français !

La Révolution a bien eu lieu.

Mais elle a été « caviardée » [sic] par les Bourgeois les plus avides et les plus cupides qui soient, vendus aux intérêts « amerloques » !

La Révolution a été une mère « salope » [sic] tuant ses propres enfants au profit de ravisseurs que sont les proxénètes de sa Dette publique.

La République, son enfant unique, se prostitue pour vivre et s’apprête à tuer ses enfants pour survivre.

Résultat de recherche d'images pour "mère infanticide dessin"

Les Français ont donc deux choix :

– soit revenir à la Monarchie, une monarchie qui ne sera pas que constitutionnelle, car sinon ce serait redonner les clefs du pouvoir à la bande de coquins qui prétend diriger ce pays !

[Le Général ouvre une parenthèse :

  • Ce que sera cette monarchie ?

Son MONARC est tout trouvé et le sang des Bourbons, il ira chercher dans une mésalliance qui donnera à la France un héritier du trône.

Mésalliance pour les Bourbons, pas pour lui.

Mésalliance pour l’amour du pouvoir ou pour l’amour de la France, selon sa conception du moment.

Mais si la jeune demoiselle veut bien

[Mon Général, dites plutôt : – si je trouve le temps !… trois petits points]

si la jeune demoiselle veut bien écrire à ce sujet, vous le lirez dans la « prophétie des siècles », puisque c’est une « voix/voie » prophétique qui s’exprime qui n’est pas la sienne.

Ni la mienne.

Une voix plus ancienne qui lui dicte le choix de ses quatrains.

Moi, je suis  la voix des Républicains, la voix du peuple de France s’il veut retenter cette aventure.

Car elle est là, l’opposition future !, par ce choix entre la Monarchie restaurée, retrouvée, et la République refondée, restructurée.

Le Général ferme la parenthèse.]

– Soit, le deuxième choix, celui de rétablir la République française, la « vraie » République, celle qui représente le peuple de France, et pas les intérêts particuliers de quelques « péquenots », ceux qui vivent de la rente de la Dette, les créanciers de la misère qui louent aux paysans de France leurs terres par un système d’usure inique et cynique.

__________________________________________________________

http://www.cnrtl.fr/definition/p%C3%A9quenot

PÉQUENOT, subst. Masc

[…]

P. ext. Homme grossier, inculte, niais et peu dégourdi, dont on fait peu de cas. Repérage scientifique du péquenot moyen, cellules photo-électriques, transmission, et classement des empreintes digitales par télévision du fond de n’importe quel hôtel meublé, détection des ondes humaines et lecture de la pensée, etc. (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 385).Quand quelqu’un qui n’y connaît rien passe devant un éléphant et que son cornac, en douce, lui souffle le mot: «lift», il attrape le péquenot avec sa trompe et se le colle sur le garrot (Vialar, Zingari, 1959, p. 88).

[…] ]

Résultat de recherche d'images pour "péquenot humour"

C’est “radical” !

_____________________________________________________________________

Les financiers ne veulent plus d’un peuple de « propriétaires ».

L’avez-vous compris ?

C’est pourquoi les riches Français seront taxés sur l’impôt foncier et que les pauvres peuvent faire une croix sur leur rêve de devenir un jour propriétaires à leur tour.

C’est la seule croix qui leur restera sur les terres autrefois françaises.

Il est dommage qu’Emmanuel MACRON, le financier, n’arrive pas à se détacher de sa culture de la « Dette », une déformation plus que professionnelle, une déformation « obsessionnelle ».

Ce sera le devoir de la future République française, de libérer le peuple français de sa Dette publique et de ses dettes privées.

En faisant une « croix » dessus et en traduisant les banquiers devant les tribunaux populaires !

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron roi"

Le peuple de France est accablé par les dettes, ses dettes privées et sa Dette publique.

Cette affaire ne peut pas durer éternellement !

Sans conduire à une Révolution qui vous conduira à la pire des solutions, l’extermination de coupables tout trouvés qui ne sont que les « idiots utiles » d’une religion sanguinaire servant les intérêts d’une autre caste, la caste des « Rentiers » de la Dette, lesquels se cachent et sont “invisibles” à vos yeux.

Il faut en finir avec la corruption qui détruit la terre et l’humanité.

Saluons le courage de ceux qui s’attaquent à cette corruption !

Je terminerais cet avertissement par un autre avertissement :

– Si le régime d’Emmanuel MACRON devait se durcir contre le peuple de France, donc se raccourcir, comme « on » raccourcit le cou d’un criminel, du temps où les Français décapitaient leur « Roi », ce « Moi » supérieur, il n’y aurait plus de temps non plus pour l’avènement d’une République condamnée à périr, à force de trahir son peuple.

La fin du MONARC serait le début d’une ère de fascisme telle que vous n’en avez encore jamais connu sur terre.

Résultat de recherche d'images pour "guillotine la veuve humour"

En effet, vos lois mises en place, avec un Etat d’urgence permanent, les moyens techniques et informatiques sophistiqués de vos agents de surveillance, permettent aujourd’hui à vos gouvernants de tout contrôler, ce qui permettrait à des « fous de pouvoir » de prendre le pouvoir et de le garder, quel qu’en soit le prix à payer pour un peuple perdu, accablé par le poids de ses dettes, sans espérance et au prix d’une souffrance quotidienne leur faisant dire plus tard qu’ils ont une « chienne de vie », la vie des chiens errants sans collier.

La fourrière ramasse les SDF et les euthanasie si leur Maître ne les réclame pas.

Or les Français n’ont plus de Maître qui les aime.

Mais des traîtres qui les abandonnent.

Gardez-vous d’attiser cette haine, la haine des pauvres !

Résultat de recherche d'images pour "péquenot humour"

Et combattez plutôt ceux qui enchaînent votre peuple et font payer aux plus pauvres le prix de leur richesse !

J’ai nommé les banques et leur système de pénalité, j’ai nommé les grands patrons et leur aposthème, cette charité due aux « migrants » qui ne leur coûte rien à eux, charité qui fait venir du monde entier des travailleurs sans qualification, sans avenir, pour exploiter leur propre peuple et les asservir, tous, étrangers ou Français, comme des esclaves.

C‘est un système de compression fatale à la circulation du sang français et qui va provoquer l’arrêt cardiaque d’un « grand corps malade », celui de la France.

Vos ouvriers vont finir par être moins payés que les esclaves qui, eux, sont logés et nourris par leurs maîtres.

Car aujourd’hui, se loger et se nourrir sont des dépenses « incompressibles » devenues la galère des Français moyens dans un « Etat » français qui leur explique qu’il n’est plus « l’Etat-providence ».

Donc ils n’ont plus rien à attendre de lui.

Que pensez-vous qu’ils vont faire, ces Français maltraités dans un Etat qui n’en a plus rien à faire d’eux ?

A votre avis ?

Se taire et souffrir en silence ?

Résultat de recherche d'images pour "français maltraités"

Les Français vont avoir une envie irrépressible de vengeance car, tous les jours de leur vie, il leur est demandé de se priver davantage pour rembourser la Dette de cet Etat, un Etat qui n’en a rien à faire d’eux.

Les grands patrons ne donnent même pas assez d’argent pour vivre à leurs travailleurs français et étrangers, vos gens, ceux qui vivent sur vos terres à vous, les “politichiens” français, vous empêchant de vivre correctement, décemment, et croyant qu’ainsi, ils pourront mieux vous dominer dans un rapport de force cruel et démentiel.

Appauvrir le peuple n’est pas un programme politique.

Appauvrir le peuple, c’est un crime d’Etat.

___________________________________________________________________

Bruno LE MAIRE, être Maire, c’est être proche de ses administrés.

Votre nom est porteur d’espoir.

N’oubliez jamais que « LE MAIRE » est la personnalité politique la plus populaire auprès du peuple de France.

Ne sciez pas la branche sur laquelle vous êtes assis.

LE MAIRE, c‘est la dernière autorité républicaine, le plus petit échelon du pouvoir, ce pouvoir de proximité, le pouvoir municipal que vous avez supprimé d’ores et déjà, en voulant supprimer la taxe d’habitation, sauf erreur de ma part.

Si vous vouliez supprimer la taxe d’habitation sous prétexte d’un meilleur contrôle des dépenses, en re-centralisant tous les pouvoirs à la tête de l’Etat, il ne fallait pas oublier que le poisson pourrit par la tête. Or la tête de l’Etat français est « pourrie », pourrie par une gangrène, celle de la corruption et des prévarications pécuniaires trop souvent coutumières en France, une France devenue une République bananière.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire"

C’est une erreur, une grave erreur.

Vouloir éloigner les centres représentatifs d’un pouvoir politique aux abois ne respectant pas ses propres lois, pour échapper à la colère des peuples, c’est une erreur, une grave erreur.

Bruno LE MAIRE, supprimer les Maires, c’est une erreur.

Sans responsabilité directe, la corruption s’amplifie puisque les hommes de pouvoir n’ont plus rien à craindre du peuple de France.

Au lieu de se responsabiliser, ils ne font que se criminaliser plus vite.

Les présidents de communautés d’agglomérations passent outre les décisions municipales, les décisions votées par les conseils municipaux des villes et des villages pour détruire les paysages de France et s’approprier les biens du peuple qui, lui, n’a plus les moyens de fuir les déserts ruraux.

Il suffit de voir comment les terres agricoles se réduisent comme peau de chagrin sur les terres vivrière de France, une France qui s’amenuise et devient un immense hangar à stocker des vivres et des marchandises produit(e)s ailleurs.

Comment ferez-vous, Françaises, Français, quand toutes vos terres, les riches terres agricoles de France, ne verront plus pousser sur elles que des bâtis de taules et de hangars ?

Résultat de recherche d'images pour "foncier spéculation spoliation france"

Vous deviendrez les « Clubs Méd » de la Méditerranée et de l’Atlantique, la risée du monde, et vous travaillerez à vider les pots de chambre de très riches milliardaires et de riches millionnaires. Citoyens français autrefois si fiers, vous serez transformés contre votre gré en tâcherons et en laiderons. Que ne feriez-vous PAS pour fuir la pauvreté et éviter cette ladrerie ?

Car elle est laide, cette pauvreté qui vous fait si peur, à vous, les Français.

Il ne vous servira à rien de cirer les pompes des Rentiers de votre Dette publique, ce que font déjà vos gouvernants successifs, en vain.

Leurs immenses chantiers, ces constructions hagardes et disparates, cachent une réalité pourtant bien visible chaque jour davantage.

Ne voyez-vous pas que la France est devenue elle-même un chantier à ciel ouvert, ce chantier qui vous énerve et vous agace tant quand il s’agit de la chambre de vos adolescents ?

Oui, la France est devenue un gigantesque bordel où seuls les trafiquants de stupéfiants et de migrants s’enrichissent quand les Français honnêtes, sans travail, s’appauvrissent.

Vos centres commerciaux sont la preuve VISIBLE de la corruption ambiante qui semble INVINCIBLE, laveries automatiques d’un blanchiment d’argent servant la gente politique autant que la canaille diplomatique.

Que de valises de billets, transportées par de la racaille agnostique, sous couvert de loges jamais inquiétées, transitent ainsi de la France vers le Maghreb ou l’Amérique du Sud et vice-versa, inondant la France de leurs stupéfiants et enrichissant des trafiquants fanatiques, ravisseurs d’otages et preneurs de vies ?

Résultat de recherche d'images pour "blanchiment d'argent humour"

Plus il y a de communauté d’agglomérations, plus il y a de zones artisanales « démentielles ».

Leur expansion est exponentielle !

Proportionnelle au taux de corruption ambiant.

Les présidents des communautés d’agglomérations ont ouvert les robinets de l’enrichissement personnel sans limites.

Savez-vous que, chaque jour, vingt-neuf (29) personnes se suicident en France et cinq cent cinquante (550) Français font une tentative de suicide ?

C’est pire que les chiffres de la sécurité routière.

Et que fait le gouvernement de ce pays pour lutter contre la misère sociale ?

Rien.

Il est temps de faire payer aux banquiers leur incurie et de mettre fin à un système de pénalités qui tue les pauvres gens de ce pays.

Résultat de recherche d'images pour "blanchiment d'argent humour"

Mais un Banquier, devenu MONARC, en aura-t-il le courage ?

Si le Roi-Soleil veut gagner le peuple à sa cause, pour prouver qu’il est leur « bon » Roi, il n’aura pas d’autre choix que de mettre fin à cette spirale des dettes privées et de leurs pénalités exorbitantes.

Car, bientôt, le peuple de France, quitte à se suicider, trouvera plus raisonnable de « suicider » ceux qui veulent le trucider.

Comprenne qui pourra !

Résultat de recherche d'images pour "blanchiment d'argent banques"

__________________________________________________________________

Blanchisserie, boulangerie, magasins de vêtements, tous petits commerces sans “prétentions”… ni clientèle, servant de vitrines au blanchiment d’argent. 

Vous me croyez « mort » ?

Mais, moi, je crois que c’est le Parti des Républicains, pourtant la seule vraie force d’opposition politique encore actuelle, qui est mort, si les Gaullistes, ceux qui se réclament de mon nom, ne sortent pas de cette économie mortifère car néguentropique.

___________________________________________________________

Pour les médiocres qui ne comprennent pas ce terme “savant”, le Général me permet de vous expliquer la notion de néguentropie économique, par une citation d’Edgar MORIN, auteur du livre « La Méthode – I – La Nature de la nature », publié aux Editions Du Seuil en 1977 pour le Tome I.

« […] Il ne suffit pas de dire que l’organisation néguentropique répond à la dégradation qu’occasionne tout travail, en renouvelant son énergie et en se restaurant en permanence. Il faut comprendre que la relation nég/entropique a, elle aussi, un caractère récursif : le procès même qui combat la désorganisation en renouvelle les causes. Comme la réorganisation permanente est elle-même du travail et de la transformation, elle travaille ainsi également à sa propre désorganisation, laquelle à son tour travaille pour cette réorganisation, et ainsi de suite, dans un cycle infernal qui est en même temps la boucle productrice-de-soi : l’organisation néguentropique suscite ce qu’elle combat ; elle renouvelle le mal qu’elle refoule ; elle ne peut s’arrêter sous peine de mort.

Et, effectivement à la longue, sous l’effet soit cumulatif, soit brutal d’aléas et de perturbations externes, la régénération dégénère, la réorganisation se désorganise ; ainsi, on vieillit à lutter contre le vieillissement. […]

Le travail à court terme, c’est la liberté ; le travail à long terme, c’est la mort. Il y a tragédie dialectique chez tout être néguentropique. […]]

____________________________________________________________________

La néguentropie, ce sont vos cycles économiques actuels, des cycles mortifères, ajoute le Général De GAULLE.

[qui m’a aidée dans ma recherche d’explications pour son expression « économie néguentropique ». Moi pas tout savoir!]

En combattant la Dette, vous créez de la Dette ad vitam aeternam !, ce que savent vos financiers qui s’enrichissent sur le dos des peuples.

Résultat de recherche d'images pour "misère humaine"

Vous appelez ce remède, la « cure d’austérité ».

En fait, c’est une cure de criminalité en bandes organisées, entropiques, elles.

Si vous, les Républicains, êtes mes « héritiers spirituels », il vous faudra libérer la France de ce système de pensée nocif et agressif.

La Dette Publique est une INVENTION fabriquée de toutes pièces par vos occupants économiques, lesquels ne sont ni Français, ni étrangers, juste des « apatrides », sans foi ni loi, les Rentiers de la Dette.

Et eux ne travaillent pas.

Résultat de recherche d'images pour "misère humaine"

Alors, la “valeur du travail” est un reproche insensé dans la bouche de ces financiers sans scrupules.

Maintenant, Françaises, Français, choisissez votre destin !

De COLUCHE : – “”Vous avez déposé plainte pour meurtre ? L’assassin se porte bien, merci !” Ordonnance de non-lieu dans une zone de non-droit. Ou comment une instruction blanchit le délinquant et noircit la victime, au point de le faire changer d’identité. C’est qu’y sont vraiment trop forts, certains juges ! Démonstration en trois points…”

Article très très long, comme l’agonie d’une affaire.

Va m’chercher une bière et apporte le pack, on sait jamais !

Résultat de recherche d'images pour "justice des pauvres humour"

PAF !

Alors, faut que j’te raconte l’histoire d’un mec qu’ose faire chier la hiérarchie policière dans un département où même les directeurs, y z’osent pas !

Pass’que la hiérarchie policière dans ce département, non, c’est pas le chef !

Nan !

C’est le sous-chef, çui qu’est tellement en-d’ssous qu’t’arrives pas trop à savoir qui c’est. Faut dire qut’es jamais descendu à la cave, t’as trop peur. Il y fait trop noir. Alors le cave se rebiffe !

Là, y’a des rats.

Tu sais, ceux qui fréquentent les caves. Et, pour les “dé-LOGER”, y’a du boulot !

Trop d’boulot, d’ailleurs.

Sont devenus gros comme des chats, les rats !

Des chats bien nourris par les subventions publiques, sauf que c’est des rats déguisés en chats.

Nan, les francs-macs qu’y sont aussi francs que moi j’suis une pute, et j’en suis z’une,

  • donc y sont francs, les francs-macs…

– c’est une espèce à part dans une zone à part, très loin, à part de la France.

Oui, Véro, laisse le triangle.

Quoiqu’tu peux l’inverser, s’te plaît !

Debout, c’est pas “normal”.

 Là, c’est mieux.

Quoique..

Résultat de recherche d'images pour "le chef humour"

Y paraît qu’en France, aujourd’hui, y’en aurait partout, des francs-macs !

Plus le chat est gros et gras, plus le rat est triomphant !

C’est fatal. Les rats engrossent les chats pour qu’ils les tuent pas !

Cherchez l’erreur…

Note bien que j’ai rien contre les rats.

Paraît même qu’y sont meilleurs que les éboueurs pass’qu’y vivent de nos ordures.

Y font les poubelles, les rats !

Si, si !

Mêm’qu’y savent tout sur toi, ce qu’tu bouffes, ce qu’tu bouffes pas aussi, si tu baises, et avec qui !, et de quoi tu vas mourir.

Tout est programmé.

Résultat de recherche d'images pour "le rat humour"

Faut dire que les rats, y sont renommés pour leur pouvoir de nuisance, “plus-se” que de bienfaisance.

Tu t’rends compte, en France, aujourd’hui, y z’ont réussi à faire prendre les chats pour des rats, les chats qu’on tue partout en France, pass’qu’y tuent les rats !, pauvr’bêtes…

Tandis qu’on, “on” qu’est toujours un “con”, le “con” des rats, laisse proliférer les rats.

Et les rats de légiférer !

Tu m’étonnes !

Y z’auraient tort de s’gêner, les rats, vu “qu’on”, qu’est toujours un “con”, les laisse faire.

Faudra bien choisir un jour entre les rats et les jihadistes, ceux qu’y sont les plus dangereux.

Quoique…

Résultat de recherche d'images pour "le rat humour"

Les deux ont pour point commun de détester les Chrétiens.

On s’demande pourquoi !

Pas toi ?

Moi, j’dis qu’les deux, c’est du pareil au même quand y s’agit de tuer ceux qui pensent pas comme eux et qu’agissent pas “PAREIL” !

T’es PAREIL(LE), toi ou pas ?

Ah non, t’appartiens pas à’ “l’ap-PAREIL” d’Etat ?

Moi, j’aime bien les rats.

Si !

Y z’agissent en bandes,

– Zozo, va !, répète pour voir !? Qu’il est bête…

– et y sont vach’ment intelligents, plus-se que toi qu’y veux pas t’associer avec ton voisin qu’y subit la mêm’chose que toi.

Eux, y sont capables d’être “solidaires”, même des pires vampires, ceux qui sucent le sang des pauvres. Ce sont des vermines qui conspirent contre le peuple mais qui lui font bonne mine par devant.

Et quand le peuple les conspue, y disent qu’y z’existent pas !

Même pas responsables, piss’qu’y z’existent pas, et encore moins coupables.

Résultat de recherche d'images pour "le rat humour"

Faut dire qu’y z’ont pas d’morale, donc ça aide.

Et toi, t’as plus l’moral !

Normal, dans une République de rats, que t’aies pas le moral, surtout si t’aimes les chats plutôt qu’les rats.

Les chats d’gouttière avant, y chassaient les rats !

Aujourd’hui, c’est interdit.

Y risquent leur peau, les chats d’gouttière, s’y vont chasser les rats !

T’imagine pas c’qu’y peut leur arriver, à ces pauvr’s chats…

Trois petits points… trois p’tits tours, y puis s’en vont !, comme les voitures de patrouille de la police nationale, à peine vues, déjà disparues.

Aujourd’hui y z’enterrent les poubelles, les rats, et dedans y z’enterrent les affaires qu’y puent, comme les cadavres, quand y les sortent des placards.

C’est rare, mais ça arrive !

Vite, vite !

Faut pas qu’ça s’voie !

Vite, vite !, faut pas qu’ça s’sache !

La pelleteuse, elle passe et elle enterre tout.

Résultat de recherche d'images pour "le rat humour"

A force de vivre dans les poubelles, les rats y distinguent plus entre ce qui est déchets naturels et déchets artificiels, morts naturelles et suicides artificiels, morts naturelles et meurtres sacrificiels.

Tout est PAREIL !

Franch’ment, j’vous plains.

J’vois pas trop comment vous allez pouvoir continuer à faire respecter vos droits, les “cons”, pass’que, les rats, y z’ont vraiment réussi à vous boucher toutes les entrées et toutes les sorties !

Le Palais de Justice leur appartient.

Faudra quand même que j’vous raconte la “poubelle” histoire de Madame BATAILLE, figure allégorique de “l’in-Justice”, celle qui instruit contre une victime et qui ne connaît même pas l’identité exacte de sa victime, tout ça, tout c’tas de détritus, pour couvrir des rats de laboratoire, au nom du sacro-saint principe de l’autorité de l’Etat.

Pass’que les rats, y respectent l’autorité de l’Etat !

Y la respectent tellement qu’y supportent plus qu’on la critique et encore moins qu’on dépose plainte contre elle, l’autorité !

Pass’qu’elle existe, l’autorité !

Si !, j’l’ai vue.

J’te jure !

Résultat de recherche d'images pour "l'autorité de l'Etat humour"

Là, dans l’couloir, elle marchait sur terre et elle a baisé le Q du Grand Cornu.

Ca, c’est d’l’autorité, d’la vraie autorité d’l’Etat, celle qui vous fait tous cocus, bande de cons !

L’autorité d’l’Etat, elle travaille à faire rej’ter les plaintes des citoyens ou soi-disant administrés, plutôt sinistrés qu’administrés si les plaintes sont déposées contre elle, l’autorité, ou contre toutes les rates et tous les rats qui prétendent en être les représentants.

Dès qu’un rat dit :

  • “Je r’présente l’autorité d’l’Etat”,
  • il a tous les droits en France, surtout le droit d’te faire taire.

S’y t’reste plus un radis, après qu’il ait déposé plainte contr’toi pass’que t’as osé déposer plainte contre lui, çui qu’est l’autorité d’l’Etat, te plains pas !

Ca pourrait être pire.

Y pourrait t’enterrer vivant, le rat !

C’est beau la servilité, ça rejoint un peu l’imbécilité, surtout quand la hiérarchie… des normes est inversée et que c’est le petit chef qui commande le grand chef.

Bon, faut dire qu’aujourd’hui les “Madame BATAILLE” sont bien entourées et protégées, elles.

A la tête du ministère de l’intérieur, y’a le plus connu des francs-maçons.

Et lui, c’en est franchement un !

Y s’en cache même pas.

Un culot qu’on peut lui reconnaître, sans coup férir.

Quoiqu’on peut en périr, aussi, sans en être ?

A voir la suite.

Paraît qu’il est très rancunier, y paraît.

Moi j’dis que l’imbécilité, c’est moins pire que la débilité.

La débilité, c’est génétique.

L’imbécilité, c’est politique.

Donc ça peut s’soigner, “ça” pourrait !

C’est qu’une question de volonté politique et de savoir qui gère l’Etat aujourd’hui.

Qui c’est qui veut quoi ?

Actuellement, personnellement et individuellement,

– mais pas égoïstement, hein, les gars ?,

j’aurais tendance à penser qu’c’est les rats qui dirigent l’Etat.

Y suffit d’voir les résultats.

Prolifération et surpopulation.

“On” qu’est toujours un “con”, “on” est débordés !

Y’a plus d’chats pour lutter contre les rats.

Résultat de recherche d'images pour "chats et souris humour"

En plus-se, c’est les chats qu’on tue !

Pass’qu’y s’divisent, les chats.

Y savent pas s’unir, donc tenir sur la durée.

Les tigres, c’est le même problème.

Même si on les aime, on préfère les voir loin d’chez soi.

N’empêche que les tigres, pour chasser les rats, les gros et les gras, c’est super-efficace.

Mais ça fait peur !

Comme les justiciers solitaires.

Et si l’heure arrivait des justiciers solitaires ?

Les policiers d’aujourd’hui, y sont devenus des justiciers solitaires.

Très seuls !

“Lonesome cowboy !”

Rentrés dans la police par effraction pour faire régner l’ordre et faire respecter les lois, y s’retrouvent à faire respecter le désordre et à faire régner le non-droit, au profit des rats qui prolifèrent.

L’Etat opère par soustraction pour laisser les rats régner.

Y sont de moins en moins nombreux, les chiens policiers !

Résultat de recherche d'images pour "chien policier humour"

En plus, y z’ont plus trop le droit de monter dans les étages, les policiers.

La “lumière” artificielle est réservée aux Maîtres des rats, les grands-maîtres de la police nationale.

Les policiers d’la base, y végètent dans la vase, ceux qui risquent leur vie à eux, pour vous, bande de cons !

Y z’ont plus que la lumière naturelle pour tenter d’y voir clair, tant qu’y fait encore jour.

Et, en plus, étant au rez-de-chaussée, y respirent l’odeur de vos ordures toute la journée durant !

C’est qu’y faut être endurant, aujourd’hui, pour être gardien d’la paix, le gardien des très riches rats !

Tu veux faire carrière dans la police, mon pote ?

Rentre en “Loge”.

Et pas n’importe laquelle, surtout !

Celle du GOD of France, le nouveau “dieu” qui subventionne toutes les associations grâce à l’Etat français et à ses “cons-tribuables”.

Résultat de recherche d'images pour "chien policier humour"

Vous vous rendez compte, les “cons”, qu’y a jamais z’eu d’enquête judiciaire sur les fonds qui transitent,

  • zone de transit “no border” fiscal, but “border line” pénal,

sous couvert des loges maçonniques ?

Lesquelles loges gèrent les trésoreries de toutes les associations “humanistes”, dont celle de la Croix-Rouge.

Autrefois chrétienne.

Dont celle du Secours Catholique.

Autrefois chrétien.

Dont celle des Libres Penseurs.

Autrefois comme y sont déjà, christianophobes.

Mais ça, vous le saviez déjà, hein ?, bande de cons !

Sans oublier la LICRA dont le dirigeant, un avocat, a accepté de défendre “l’innocent” mis en cause injustement dans l’affaire Maëlys, une présumée affaire de pédophilie.

Je rappelle ce que signifie étymologiquement le mot “pédophilie” :

– celui qui aime les enfants !

D’ailleurs, y’a des magistrats en France et d’ailleurs, d’ailleurs, qu’y t’expliquent qu’aimer les enfants, c’est pas un crime.

[Répétition imposée par COLUCHE, j’ignore encore pourquoi, mais je pense que nous saurons pourquoi dans quelque temps.]

Résultat de recherche d'images pour "pédophile humour"

C’est vrai, quoi, c’est plus marrant de jouer à la poupée avec de vraies poupées, des gamines, qu’avec des poupées en plastique.

“Tupperware” devrait se recycler dans la dînette pédophile.

– “Comment jouer avec vos enfants pour de vrai à leur faire faire la vraie cuisine, votr’cuisine d’adultes à l’oignon !”

N’empêche que vous z’êtes mal barrés, les Français !

Policiers, gendarmes, militaires et surtout, vous, les cons, qu’y laissez faire !

Si vous défendez pas vos policiers, vos gendarmes, vos militaires qu’en ont marre et qu’y savent mieux que vous c’qui s’passe et c’qui s’trame, vous risquez de terminer à la poubelle, celle des déchets non recyclables.

Car y z’ont pas envie d’vous ressusciter, les rats !

Eux, y sont pas Jésus.

Jésus, y voulait être le maître de personne.

Et eux, y veulent être les Maîtres du monde !

– Mon Maître !

– Mon Vénérable Maître !

– Mon Grand-Maître !

– Mon Grand-Maître du Grand Ordre de l’Oignon de France !

Ca frise la mégalomanie, leur jeu du Monopoly.

Ils le sont déjà, d’ailleurs, d’ailleurs mégalomanes, pas mélomanes !

Non, eux, y z’aiment pas la musique.

Y préfèrent le chant et te faire “chanter”, surtout !

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

HISTOIRE DU MEC QU’EST PAS LE MEC DE L’HISTOIRE

Tu me suis ?

Non ?

Tant pis.

J’raconte quand même, pour Véro.

Alors, faut qu’j’texplique, sinon Véro, elle ira encore devant la XVIIème Chambre Correctionnelle de Paris, à caus’de moi, qu’y diront !

Alors que c’est à cause d’eux, piss’que j’les dénonce !

C’est le premier qu’a fait qu’est fait… çui qu’est pris la main dans le sac !

Ou dans ta culotte, parole de calotte !

Et çui qui défait le sac, c’est pas lui le malfaiteur, c’est çui qu’a  pris la cagnotte dans l'”SAC”.

Si ce qu’est écrit dans cet article est faux, et que Madame BATAILLE, la bien-nommée, rapport au nom allégorique choisi par Véro pour dénoncer les “Madame BATAILLE” qui polluent l’administration française par leur combat d’arrière-garde et leur petites querelles de personnes, alors l’ordonnance de non-lieu qui dit qu’y a pas lieu de poursuivre celui qui poursuit le mec qu’est victime, sera maintenue par la Chambre d’Instruction de Montpellier.

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Par contre, si l’ordonnance de non-lieu est annulée :

– même si la victime est devenue le coupable idéal grâce à Madame BATAILLE, bien que ce soit pas çui qu’est né là où il est pas né, ni dans le temps, ni dans le lieu, prototype idéal du “con” marqué à vie par cette ordonnance,

faudra admettre que c’était vrai, qu’une juge, elle peut mêm’pas “remettre” sa propre victime pour qui elle instruit !

Y’en a qui vont avoir mal à l’anus, aïe, ouille, le cactus !

Moi, j’te l’dis, les adorateurs d’ANUBIS !

Vous z’allez voir qu’y vont encore nous faire le coup de l'”horreur” de plume, l’erreur qui leur permet d’vous enterrer vivants, genre “responsables mais pas coupables”.

Pass’que quand c’est pas toi, c’est un autre, non ?

Ca me rappelle une certaine fable, j’sais plus laquelle, d’ailleurs.

[d’ailleurs, en gras surligné, à la demande de COLUCHE]

Elle disait quoi, la fable déjà ?

Ah oui :

– “Selon que vous serez puissant ou misérable,

Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.”

C’est un extrait de la fable, “Les animaux malades de la peste” de l’inestimable Jean De La FONTAINE.

Et qui c’est qui répand la peste parmi les animaux ?

Les rats.

Résultat de recherche d'images pour "les animaux malades de la peste la fontaine"

Les rats de caves et d’égoûts qui me dégoûtent aussi.

Nan, j’rigole !

Véro, elle aime bien les souris.

C’est compliqué, les bonn’s femmes, j’te jure !

Pourtant, moi, j’jure de rien, jamais, surtout en Justice.

Bon, j’continue ou on fait une pause ?

Allez, c’est ça, va pisser !

Prends-toi encore une bière au passage et reviens !

N’oublie pas d’m’en prendre une, à moi aussi.

Pass’que ça va être long, long comme un jour sans pain et sans vin.

Surtout sans vin.

Si tu savais le nombre de conneries que font les juges en France !!!!!!!

Heureusement que la Compagnie des Rats les couvre, la Confrérie des Cagoulés !

Résultat de recherche d'images pour "les francs maçons cagoulés"

Donc, où j’en étais ?

Ca y est, t’as pris ta bière ?

On peut y aller ?

Mais non, reste assis.

C’est allégorique, pas réel !

Comme la Justice en France.

______________________________________________________________________________

Alors c’est l’HISTOIRE D’UN MEC QU’EST PAS NE LA OU Y FAUT ET PAS AU MOMENT VOULU, c’qui correspond avec l’ordonnance de non-lieu, le fait qu’a rien qui corresponde.

PREMIER POINT

Mon poing dans la gueule, tu l’veux aussi, toi qui veux me faire taire ?

Je parle si j’veux !

Et j’t’emmerde.

Si j’veux !

Donc j’t’emmerde.

C’est prouvable et c’est trouvable sur l’ordonnance de non-lieu.

En plus, c’est divulgable, pass’que tant que l’ordonnance de non-lieu n’est pas frappée d’appel, un vrai appel, pas un appel raté, elle reste valable.

Donc les éléments de l’affaire deviennent COMMUNICABLES.

Y’A PLUS D’INSTRUCTION, pauvr’CONS.

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Alors j’continue.

Le premier qui moufte…

Tu m’as compris, hein ?

J’y viens, j’arrive, j’accours…

Y sont contents, hein ?!

Laisse, je jouis…

A chacun son tour, quand même !

Et les rats, j’te dis pas !

En plus-se, comme s’y suffisait pas que ce soit pas la bonne identité qui rende nulle l’ordonnance de non-lieu pour la victime qu’est pas la même que celle marquée dessus,

– c’est bon, t’as pigé cette fois ?

  •  la juge d’instruction a refusé de retirer un document du dossier d’instruction, un faux “intellectuel”, comme y disent, c’est à dire, un vrai extrait d’un fichier de police pour un coupable qu’a changé de nom !

C’EST ENCORE L’HISTOIRE DU MEC QU’ETAIT FICHE POUR UNE INFRACTION A LA LEGISLATION SUR LES ETRANGERS SAUF QUE C’ETAIT TOUJOURS PAS LUI.

Piss’qu’y s’appelait pas comme la victime, l’autr’victime, çui qu’est fiché pass’que,

  • si fichent les mecs comme y z’instruisent l’affaire du fonctionnaire ci-devant vous présumé coupable, les juges, je l’présume innocent, moi, le coupable !

Nan, y porte pas le même nom, non.

Pas tout à fait.

Tout à fait pas comme le nom ni comme le prénom.

Donc même pas du tout.

Cui qu’était pas né là où est née la victime et pas des mêmes parents.

Si, si, messie !

Rebelote, tu vas m’dire !

Elle le fait exprès, la juge ou quoi ?

A ton avis ?

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Elle botte en touche, pis elle mégote !

– “Oh my GOD, cette affaire, je n’y comprends, rien, mais rien du tout.”

GOD of the France, of course !

Elle fait sa bigote avec les vraies preuves de l’innocence de la victime.

Pas question qu’elle ôte la fausse preuve de la vraie culpabilité d’un autre qu’est pas la victime, nan, nan et nan !

Tiens, ça m’fait penser, va m’chercher une autr’bière.

Malgré la demande de retrait de la victime qu’est pas le mec…

Bref t’as compris, toi, j’espère ?

T’as compris que ce document n’avait rien à voir dans le dossier du fonctionnaire qu’y travaille, lui, dans la “peau lisse”,

– mêm’qu’y faut plus l’appeler ainsi, “la peau lisse”, piss’que les Barbus, s’y z’ont droit d’cité dans la police,

  • par contre, la police, tu not’ras bien, qu’elle, elle a toujours pas l’droit d’cité chez les Barbus !

Bref, malgré la demande de retrait qu’a été adressée à Madame BATAILLE,

  • piss’que la victime n’est pas le type qu’a commis le délit contre la législation sur les étrangers,
  • que  la victime n’est pas le coupable, pas encore !
  • et que la copie de l’extrait d’un fichier de police, obligeamment transmis par un “mis en cause”, un chef de service jamais entendu d’ailleurs, d’ailleurs, est un délit,

je le répète, malgré  ces trois évidences qui tombent sous le sens, à condition d’avoir du bon sens,  Madame BATAILLE a conservé précieusement le faux intellectuel dans le dossier d’instruction.

C’est vrai, si tu fais pas gaffe, tu lis “HURTADO” entre deux noms, donc c’est lui, le coupable.

Pourquoi qu’t’irais vérifier s’il existe un autre HURTADO ?

Même si çui-là, y l’a pas le même prénom et qu’il est pas né où ni né de, des mêmes, pas PAREIL du tout, ni le même lieu, ni les mêmes parents.

J’sais bien qu’pour les “pas francs-macs”, “on” “qu’est toujours un con” est PAREIL et qu’on est tous PAREILS !

Hein les cons ?!

Alors faut pas chipoter pour une date de naissance, un lieu de naissance, un nom composé et un prénom qui sont pas les mêmes.

Surtout si c’est un cadeau du Vénérable “adorable”…

C’est beau, la justice en France, non ?

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Plutôt l’injustice.

Trois petits points, j’vous fais un dessin ?

– “Oh, qu’il est adoo^^oo^^ra^^^ble, mon Vénérable !”

Tous d’accord sur ce point, pas de “Bataille” au sein des adorateurs du “Grand Oignon de France” !

Donc j’reprends, faut suivre, m…de !

– Sachant que la victime, la “vraie”, le “pauvr’con de service”,

–  et bientôt toi, si tu laisses faire, pass'”qu’on”, qu’est toujours un “con”, laisse faire,

 la victime, encore appelée ainsi pour pas longtemps, piss’que devenue coupable d’être un autre, n’a jamais aidé à faire entrer des étrangers en séjour irrégulier.

C’est même le contraire, vu que c’fonctionnaire travaille dans un service, la PAF, un service réputé méchant avec des policiers qui sont méchants et qu’y renvoient les gentils étrangers en séjour irrégulier voir s’y peuvent s’faire voir ailleurs, d’ailleurs.

Donc, à la PAF, y font plutôt le contraire de ce dont le Vénérable accuse fauss’ment la victime,  Vénérable qu’a livré le faux intellectuel et une victime à “l’in-Justice”, en toute connaissance de cause, lui-même travaillant à la PAF et sachant pertinemment que c’est faux, que son accusation est fausse.

Le “Vénérable”, y livre un homme pour se délivrer d’une vraie accusation et pour le faire passer pour un coupable, c’est à dire qu’y fabrique un faux intellectuel pour se couvrir, avec l’approbation et la protection de la juge d’instruction, dans le seul but de faire douter de la probité de la victime.

Tu vois le genre ?

Le genre Vénérable détestable.

Et tout ça pour pouvoir dire :

– Allez, tous en choeur, faisons-le “chanter” ensemble !

  • Monsieur Robert HURTADO déjà connu des services de police pour...”

Mais piss’que j’vous dis qu’c’est pas moi !, qu’c’est pas lui !

C’est toi, alors ? Nan ? T’es sûr ?

Va m’chercher ma bière, au lieu d’te marrer comme un bossu, Ducon !

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Non, c’est pas lui dans l’extrait de fichier, pas même un homonyme, s’agissant d’un nom composé, sans erreur possible sur l’identité du “gus” qui déguste actuellement.

Ce que sait parfaitement, OUI !, le “chef de sévices” qu’a monté le dossier d’instruction contre lui, pour “aider” la juge non Instruite à influencer, “trafic d’influences”, les autres rats des “caves”.

Ca tombe bien !

Sur le fonctionnaire.

Piss’qu’ça tombe sur lui, le “pauvr’con de service”, qu’aurait pu êtr’ “l’Arabe de service”, piss’qu’il est né en Algérie, et Véro au Maroc, c’qu’est suspect…

Tu savais pas ?

Aujourd’hui, en France, vaut mieux être voleur et avoir volé des millions,

– Que dis-je ?

[La voix de COLUCHE monte dans les aigus, “jusqu’aux cieux !”, me demande-t-il d’ajouter.]

  • des milliards, oui !

– qu’être né(e) au Maghreb.

Un banquier qui vole les pauvres a tous les droits en France.

Un Français né au Maghreb est suspect de tous les crimes qu’il n’a pas commis.

Et pourtant, ce sont eux, les Maghrébins, les Kabyles et les Berbères, qui, le plus souvent, refusent de perdre cette France éternelle qui leur appartient, cet idéal révolutionnaire, celle des coupeurs de têtes, qui fait trembler les rats d’égouts et des caves.

Vous z’avez vu la gueule de vos syndicalistes ?

La plupart, s’y sont maghrébins, hein ? Bah, y sont pas soumis.

C’est même plutôt le contraire.

La vieille France s’essouffle et souffre.

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

La Nouvelle France reçoit le sang de ces nouveaux Français qu’ont pas l’intention du tout de se laisser “ré-islamiser” pour se soumettre à une bande de rats corrompus, celle qu’y vous dirigent.

– Qu’est-ce qu’y disent les frères du Bled, aujourd’hui ?

Y disent que la France, elle est devenue pire que l’Algérie, pass’qu’y a plus d’ordre public, ni de justice.

Y disent aussi que les “soumis”, ce sont vous, les “souris”, des “souris” dominées par des gros et gras rats, petites et fragiles souris qui font les poubelles pour pouvoir vivre, de plus en plus chichement et difficilement.

Y sont pas devenus Français pour devenir plus cons que c’qui z’étaient avant !

Aussi cons que c’que vous z’êtes devenus, vous, les Français qu’ont oublié ce qu’est la France.

Français qui s’extasient devant les actes des prédateurs, leurs envahisseurs, envahisseurs repoussés par les Maghrébins.

Pass’qu’eux, y z’ont pas peur de vous dire – “OUSTE, DEHORS !”

Et ils vous le diront.

Y vous regrett’ront pas, croyez-moi !

Résultat de recherche d'images pour "l'autorité de l'Etat humour"

La résistance, elle viendra autant, sinon “plus-se”, du Maghreb français, des Kabyles francophones, des Berbères francophones et des Arabes francophones qui parlent mieux le Français que vous qui avez refusé d’l’apprendre pass’que c’est pas “mondialiste”.

Vous prétendez être Français mais vous savez même plus pourquoi vous l’êtes, bande de cons !

Les Kabyles, les Berbères et les Arabes francophones, y s’font trucider et crucifier à votre place, pass’que vous z’êtes trop cons en France.

TROP CORROMPUS !, par l’argent des Saoudiens et des Qataris.

Bon, revenons à Robert qu’est né en Algérie, avec un nom espagnol, peut-être un terroriste ?, et Véronique qu’est née au Maroc.

Vous savez, Véro, celle dont la juge “Bourrée” disait qu’elle est “dangereuse”.

Pour les “pas francs”-macs, j’suppose ?

Pass’qu’y sinon, Véro dangereuse, y’a tout l’monde qui s’marre !

Au moins, s’y la trouvent dangereuse, c’est qu’y la lisent.

Tu vois, Véro, t’as quand même des lecteurs !

Elle m’croit pas.

Mais si, plus c’est long, plus c’est bon !

Comment y z’ont fait ? J’sais pas.

J’parle de Véro et Robert pour être ensemble.

Pass’qu’entre l’Algérie et le Maroc, c’est pas vraiment le grand amour.

Résultat de recherche d'images pour "maroc algérie   humour"

Alors, si l’ordonnance de non-lieu est maintenue par la Chambre d’Instruction de Montpellier, il faudra l’appeler la “Chambre à coucher”, à se coucher devant les autorités policières et la hiérarchie invisible des “Trois-Points”, celle des “faux-frères” qui se prétendent les rédacteurs des lois républicaines pour mieux les enfreindre aujourd’hui !

C‘qu’y prouve qu’y sont “hors-la-loi”, ces magistrats d’la religion du “dieu sans nom”.

Pourquoi tant de haine ?

Pass’qu’y sont à la peine !

Bah, si l’ordonnance de non-lieu n’est pas annulée, alors vous saurez ce que savent déjà toutes les victimes du Ministère de la Justice, que c’est le Ministère de l’In-justice.

C’est un MAGISTERE, çui des “pas francs”-maçons” où se passent les mystères de l’initiation en loges, ces mystères qui transforment les victimes en coupables et les méchants en gentils.

Very, very mysterious, indeed…

Ni bien, ni mal !

Abracadabra !

Les coupables peuvent alors déposer plainte contre leurs victimes, leurs proies, si c’est leur choix, aux coupables, enfin j’veux dire aux victimes, les nouvelles victimes qu’étaient des vrais coupables, sauf qu’y sont innocentés par la justice de ton pays.

Tu me suis ?

Comme ça, y peuvent continuer à “casser” des victimes jusqu’au bout, pass’que, tant qu’elles remuent, ça veut dire qu’elles sont vivantes ; et tant qu’elles sont en vie, ça veut dire qu’elles sont dangereuses.

Faut arrêter d’remuer ciel et terre quand on est une victime, surtout la terre, pour s’faire entendre et avoir justice, pour faire respecter son bon droit, en FRANCE, c’est suspect.

A force de remuer la terre, on creuse sa tombe, moi, j’te l’dis !

Résultat de recherche d'images pour "tombe humour"

Victimes qui sont réduites à rien, comme y z’ont dit à Véro :

– “Vous n’êtes plus rien.”

C’est peut-êtr’là qu’on devient tout, d’ailleurs, d’ailleurs, quand on est plus rien,

vous croyez pas ?

Ah non, vous, les rats, vous croyez en rien.

Donc vous devriez croire Véro.

C’est un leurre, la justice française, pire, un piège !

Les seuls qui font leur beurre dans ce piège à cons, c’est les avocats.

Faudrait publier la liste, une liste des noms qu’y faut pas contacter, surtout pas !

Et surtout n’expliquez pas pourquoi, non plus.

Sinon la XVIIème Chambre Correctionnelle va encore permettre à ces avocats véreux de faire leur beurre sur votr’dos quand y’en a un qu’a rien foutu pour vous sauver mais qui déposera plainte lui aussi contre vous, la victime devenue coupable.

Résultat de recherche d'images pour "tombe humour"

Faut intituler votre liste :

APPELEZ-MOI POUR SAVOIR !

Pis vous mettez les noms qui posent problème, des gros problèmes, comme les gros et gras rats d’égouts en France.

Là, si y’en a un qui vous appelle, un Français pass’qu’y l’a pas envie de s’faire plumer, “alouette”, par un avocat véreux, le fruit étant dans le verre, vous lui dites :

APPELEZ-MOI POUR SAVOIR… pourquoi y faut surtout pas le prendre, çui-là, d’avocat !

Rien d’écrit, que du verbal !

Comme ça, si vous étiez moins cons, bah, les avocats qui sont bons, pass’que ça existe !,

  • si, si, des fois, c’est rare, mais ça existe !,

ces avocats honnêtes et méritants, au moins, y pourraient tirer bénéfice de leur talent.

Ca s’mérite plus d’être payés grass’ment en France.

Suffit d’plumer le pigeon français pour ensuite s’endormir durant l’audience sur un dossier même pas lu !

Faut savoir aussi que, si vous gagnez votr’procès en France, vous l’perdrez de toute façon.

Piss’qu’y z’ont changé la loi et qu’aujourd’hui, si vous gagnez un procès, cette réussite ne vous permet plus d’avoir le remboursement automatique et systématique de vos frais d’avocats.

Sauf si vous êtes riches.

C’est le même principe partout :

Faut appauvrir les pauvres et enrichir les riches !

Un principe dissuasif, la spoliation maçonnique en gang organisé !

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Faut tout prendre à ceux qu’ont rien pour qu’y deviennent encore “moins que rien”, ces “moins que rien”.

Mais si la “Chambre à coucher” de Montpellier,

  • celle qu’instruit à charge contre les victimes qu’osent déposer plainte contre leurs chefs, surtout s’y sont des grands-maîtres,
  • celle qui couvre et protége les juges de non-instruction,

si la “Chambre à coucher” se voit obligée d’annuler l’ordonnance de non-lieu pass’qu’y a erreur sur l’identité de la victime devenue coupable, mais pas encore reconnue coupable, pas encore !

– Abracadabra !, zut, raté !

Bah, on verra bien si ça mérite ou pas un procès en dénonciation calomnieuse de dire juste la vérité.

Ah, au fait, vous saviez pas la dernière ?

Ou la première, piss’que vous en parlez jamais entre vous et que vous trouvez ça “normal”, les cons ,

  • y paraît que l’exception de vérité, ça ne marche plus !

Y suffit pas de prouver que vous avez raison, non, non et non !

Trois fois dit, t’as vu !?

Plutôt entendu.

Nan !

Les magistrats qui siègent sur leur Q davantage qu’ils ne siègent avec leur QI, bah, c’est eux qu’y choisissent si telle ou telle preuve est recevable.

Et la vérité, manifestement, elle est pas recevable pour défendre un profane. Ou alors, c’est pour lui défendre justement de dire la vérité !

– “Oh, bah non, celle-ci, de pièce, “on” la veut pas !

Ah, pass’qu’elle prouvait que le chef de service a vraiment menti ?

Bah, raison de plus-se alors pour la retirer et fissa !

Comment ? C’est quoi encore ? Quoi ???

Vous osez présenter une preuve que vous pouviez pas être muté sur un poste qu’existait pas, pass’qu’il existait pas ?

Mais de quel droit, mon p’tit bonhomme ?

Refusé, la présentation de la preuve, retiré !

Ah, là !, je vois, par contre que GONZALEZ y HURTADO de la MANCHA a commis un délit dans le cadre d’infractions à la législation sur les étrangers en France, très intéressant.

Comment !, c’est pas vous ?

De quel droit, c’est pas vous ?

Parce que vous vous prénommez Robert et pas “Augusto” ?

Et que vous n’êtes pas né là où il est né, ni des mêmes parents ?

Que nenni !

Mais quel ennui, cette affaire, je n’y comprends plus rien.

Oh, ma pauvre tête !

Cette preuve-là est irréfutable, que ce soit vous ou pas, puisqu’elle est la preuve de votre mauvaise foi.

De toute façon, quand on est nés au Maghreb, on ne peut qu’être coupables !

– Qu’on lui coupe la tête !”

Tranche de vie pour une tête coupée.

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Faudra juste me dire pourquoi la victime devenue coupable, le fonctionnaire noirci, y travaille encore dans la police nationale s’il a aidé des étrangers en séjour irrégulier.

C’était le DEUXIEME POINT.

Mon poing dans la gueule !

Si tu veux m’faire taire.

Un point, c’est tout

L’ordonnance de rejet qui prouve que Madame BATAILLE a conservé un faux intellectuel dans son dossier d’instruction existe.

Pour quelle raison ?

J’te parle même pas du trafic d’influence et de la divulgation du secret de l’instruction, une instruction diligentée contre la victime qu’a déposé plainte, diligentée par les mis en cause qui décident c’qui faut mettre dans l’dossier d’instruction pour rendre coupable la victime.

TROISIEME POINT.

Le motif de la plainte en dénonciation calomnieuse du fonctionnaire.

La plainte de la victime devenue coupable d’avoir déposé plainte,

  • inversion des valeurs et des rôles, qui reste le plus grand mystère de la justice maçonnique française
  • leur spécialité-maison, qu’est magique !, abracadabra !

j’vous explique.

Oui, va t’chercher une bière, pas un couffin d’enterrement pour Robert, s’te plaît.

On ira au cimetière quand y z’y s’s’ront !, les autr’s, pour les voir descendre sous terre.

Pas monter au ciel !

Résultat de recherche d'images pour "tombe humour"

Non, on l’enterre pas tout d’suite, Robert, pas encore.

Ah, n’oublie pas d’m’en ram’ner une, à moi aussi !, de bière, j’t’ai déjà dit.

Merci.

Ca donne soif de parler tout l’temps.

En effet, tu penses bien qu’c’est pas la première fois qu’y z’essaient d’se débarrasser d’Robert, les Frères “Trois Points”, le “degré zéro” de la pensée humaine.

Y z’avaient déjà traduit Robert devant un conseil de discipline en 2009 et demandé sa révocation professionnelle,

– non pas pour avoir fait rentrer des étrangers en France,

– mais pour être rentré, lui, au service avec dix minutes de retard.

En plus-se, tu t’rends compte !, y l’avait demandé la permission par écrit, ce con !, permission jamais accordée officiellement, d’arriver en r’tard.

Y l’aurait mieux fait d’arriver en r’tard, comme tous les autres, qu’arrivaient même à la demie, sans rien dire, en rasant les murs et en s’rendant invisibles, comme les rats, les rats d’égouts.

Car c’est dans les caniveaux qu’on trouve les meilleurs, d’la lie humaine.

Ah, elle est belle, la justice de France !

Le lit de la Justice.

Résultat de recherche d'images pour "tombe humour"

Tout ça pour te dire qu’y z’ont essayé de licencier Robert et que l’administration centrale à Paris a pas compris pourquoi y fallait révoquer, licencier un fonctionnaire qu’y demandait par écrit la permission d’arriver en retard et expliquait poliment pourquoi, par rapport à sa fille handicapée. S’y z’avaient accepté, à Paris, de le licencier, y l’aurait fallu licencier tous leurs fonctionnaires, avec tous les trains et les métros qu’arrivent en r’tard tous les matins.

Franchement, les “pas francs”-maçons, les Frères de la Côte, pour une fois, y z’ont raté leur coup.

Y z’ont pas pensé qu’à Paris, les trains arrivaient rar’ment à l’heure.

Mais bon, y croyaient qu’y pouvaient tout s’permettre, comme tout l’temps, comme aujourd’hui.

Y z’avaient d’autr’s z’accusations, là carrément fausses, des vraies de vraies fausses accusations.

Genre :

– Le fonctionnaire, y refuse de saisir les contraventions sur un logiciel informatique qu’il aurait pu

installer lui-même, piss’qu’il était informaticien, de son vrai métier !

Refus d’obéir ?

Sanction demandée, la porte !

Sauf que c’est pas lui qu’a pris la porte dans la gueule…

Faudra expliquer aux génies d’l’informatique comment saisir des contraventions sur un logiciel qu’avait pas été installé sur son ordinateur, ni sur d’autres à la DDPAF de Perpignan, pass’que les informaticiens, qu’étaient des policiers pour de vrai, donc de faux informaticiens, y savaient pas l’faire !

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Donc y l’a fallu attendre que des informaticiens, des vrais, y viennent installer le logiciel pass’que l’informaticien qu’aurait pu le faire et qu’aurait pu alors saisir les contraventions, y l’avait pas l’droit.

Donc y z’ont fait venir de vrais informaticiens de loin !

Mêm’s’y z’ avaient un “vrai” informaticien sous la main.

Mais c’est pas du harcèlement moral, NAN !

L‘informaticien, Robert de son vrai prénom, était devenu un simple opérateur de saisie pass’qu’il avait l’INTERDICTION FORMELLE de faire de l’informatique.

La seule chose qu’il a pu faire, c’est de demander, à son Vénérable Directeur, de faire installer le logiciel WINAF sur son ordinateur. Le Directeur de l’époque, c’est évidemment l’même que çui qui, aujourd’hui, envoie des documents à la juge d’instruction pour faire accuser la victime de dénonciation calomnieuse envers un vrai coupable…

Vous vous en doutiez, les Sherlock HOLMES !

La Juge d’Instruction, Madame BATAILLE, a dit qu’elle savait pas d’où venaient les documents en sa possession dans le dossier d’instruction.

Las, trois fois las, une autre juge d’instruction, plus honnête, a donné, elle, le nom de la “source”.

Et l’avocate d’une autre Madame BATAILLE, figure allégorique, elle, a clairement nommé son “indic”, le même sur les trois procédures, trois petits points.

Mais ça, “on” s’en doutait, hein !?

“On” n’est plus un con.

Donc j’réexplique :

C’est lui, la victime, l’informaticien interdit d’faire d’l’informatique, qui dépose plainte pour avoir été calomnié dans une procédure disciplinaire dont j’voudrais même pas pour me torcher le Q.

  • Cui-là qu’avait été choisi par l’actuel Directeur Central de la PAF qui veut aujourd’hui sa “peau-lisse”,
  • lui qu’avait été choisi pour être en 2003 le directeur d’un projet informatique à vocation nationale, l’application “ELOI”, application conçue pour ELOIGNER les étrangers en séjour irrégulier,
  • pas pour les faire rentrer en France, les étrangers, hein, Madame BATAILLE ?

J’suis pas sûr qu’elle ait tout compris…

C’est trop compliqué.

C’est trop “complexe”.

Résultat de recherche d'images pour "chantage humour"

Moi, c’que j’comprends surtout, c’est que le ministère de l’intérieur, y remercie le chef de projets informatiques, comme y remercie ses meilleurs fonctionnaires, en le traitant comme y traitent les agents qui font chier des sous-chefs.

Pas de promotions ni de mutations en CAP.

De toute façons, tout est traité avant, dans les loges maçonniques.

– Mais va baiser le Q du “Grand Cornu”, si tu veux avoir de l’avancement ! Qu’est-ce t’attends ?

Arrête d’espérer que ton mérite soit reconnu !

L’espoir tue dans la “peau-lisse”.

Sinon tu seras mort avant, crois-moi.

A titre posthume, t’as plus-se de chances aujourd’hui d’avoir de l’avancement, si t’es profane, que de ton vivant.

Faut pas être trop méritant dans c’ministère, ça dérange les incompétents !

Et un con qui pète, ça peut enfumer beaucoup de monde, moi, j’te l’dis !

En plus, ça lui apprendra, à Robert, à s’être marié avec une bonne femme qui passe son temps à faire chier les “chefs de sévices”, les harceleurs dans la police nationale.

Y l’aurait suffi qu’elle accepte d’arrêter les agents qui pouvaient pas s’défendre et qu’elle défendait trop bien, et surtout d’arrêter d’vouloir arrêter les “chefs de sévice”, pour que Robert, y r’trouve un poste comme çui d’avant.

Mais Madame la juge d’instruction, elle a considéré, elle, que les menaces adressées à l’époque et à l’épouse du mari ne concernaient pas le mari, ni son affaire.

Faut croire qu’y z’avaient divorcé entretemps ou qu’elle s’était encore trompée sur l’identité du mari.

J’veux dire du “pauvr’con” dont la plainte vient d’être classée sans suite par cette juge d’instruction, Madame BATAILLE, laquelle n’a jamais daigné recevoir en audition sa victime…

Trois petits points…

Résultat de recherche d'images pour "tombe humour"

Pour écrire ensuite dans son ordonnance de non-lieu :

  • “que les explications de Monsieur HURTADO sont très confuses !

(Sic).

Tant pis pour l’éthique !

Prends-moi pour une conne piss’que j’te prends pour un con.

Non, sans blagues !!!!!!!!!!

Et qu’elle ne comprend rien à ce dossier.

Non, sans blagues !!!!!!!!!!

Ca, on est tous d’accord, là-dessus, même vous, les cons.

Cette juge d’instruction n’a rien compris à cette affaire et elle l’écrit.

Alors “on”, “qu’est toujours un con”, en conclut quoi ?

Pass’que rédiger une ordonnance de non-lieu, sans évoquer une seule fois le motif principal de la plainte qui est la tenue d’un conseil de discipline n’ayant abouti à aucune sanction disciplinaire, ce qui prouve les dénonciations calomnieuses, ECRITES, REELLES et MENSONGERES, date à laquelle court la prescription, il faut le faire !

Il faut le faire, Madame la juge, Madame BATAILLE, qui n’avez jamais reçu en audition la victime et qui vous plaignez ensuite par écrit de ne rien comprendre à cette affaire qui est “confuse”.

Pour motiver votre non-lieu, y vaudrait mieux avouer, toute honte bue,

– tiens apporte-moi une autr’bière !,

  • que deux chefs de service, et pas n’importe lesquels !, pourraient être inquiétés par cette affaire et que le “hasard”, le “dieu-hasard” des “pas francs-maçons” a voulu qu’ils occupent tous deux, ACTUELLEMENT, des places éminemment importantes au sein de la Police aux Frontières sous ce gouvernement.

Ce qui autorise tous les abus de pouvoir !

C’est sûr qu’aucun commissaire de police ne souhaiterait que l’on sache qu’il est allé rendre visite, armé, à son domicile, à un vieil homme de 76 ans, pour l’intimider et le faire renoncer, lui aussi, à défendre une majeure protégée dont il était le curateur.

Dieu vous guarde !

La justice indépendante sous le gouvernement d’Emmanuel MACRON ?

La preuve en est que “NON”.

 

Résultat de recherche d'images pour "justice des pauvres humour"

 

 

De COLUCHE : – “Si MEDIAPART est un média indépendant ? Ouaip, autant qu’ma bite est indépendante d’mon Q ! C’est tout dire. Tu veux voir ? J’te montre. Meuh non, j’suis pas sexhibitionnniste… Avec Alain JUPPE en invité-surprise. M..rde, j’l’ai dit !, c’est plus une surprise.”

Afficher l'image d'origine

C’est l’histoire de…

Sortez vos mouchoirs, pas ceux qui sont en papier pass’qu’y sont pas assez absorbants.

Prenez vos anciens mouchoirs, ceux en tissu ou vos torchons d’vaisselle, ceux qui sentent vos aisselles quand vous avez fini d’faire la vaisselle que vous faites jamais, les gars.

Quoi, z’avez plus rien pour essuyer vos yeux ou vos verres ?

Nan, pas les verres de lunettes pour voir la lune dans le ciel, la plus grosse de ce siècle.

Ni les vers de terre.

Les verres, tu sais, pour boire du pinard !

Si t’es français.

Donc c’est l’histoire de…

Ca y est, y’en a une qui commence à chouiner alors que j’ai encore rien dit !

C’est dingue, non ?

Ou c’est une dinde ?!

Bon, j’poursuis.

– “Poursuivez !”, qu’y dit le proc’ !

Nan, c’est pas c’qu’y dit ?

Par exemple, y dit :

– “Poursuivez Véro, elle nous a trop fait chier, même qu’on finissait tous par avoir la diarrhée à Perpignan, de frousse qu’elle vous raconte tout à tous, tout c’que vous devez pas savoir de c’qui s’passe dans c’te ville” qu’elle est pas vraie… tant elle est fausse, la ville !, pas Véro.

Tiens, en parlant de “méchant con”, y’a…

– Allez, j’vous l’dis, pass’que la juge d’instruction, elle vient de considérer que la constitution de partie civile n’était pas recevable, donc ça sort du domaine de l’instruction.

Donc c’est plus un secret.

Donc vous pouvez tout savoir, tous.

Donc y’en a qui vont encore avoir la chiasse, ce soir !

Pass’que je pars à la chasse aux cons.

“On qu’est toujours un con” veut pas poursuivre un autre méchant con.

Afficher l'image d'origine

Y doit s’reconnaître en lui, sinon j’vois pas pourquoi.

Pourquoi qu’y veut pas rendre justice au peuple, hein ?

Pass’que le peuple, y l’est noir !?

Ah, fallait le dire !

Quand t’es blanc, t’es blanchi(e) !

Pas comme quand t’es noir(e)…

Aux USA ou en France, c’est tout pareil.

Vaut mieux être blanc et chef de service dans la PN, la Géhenne ou la Police aux Fous, que noire et veuve de policier mort en service, quand tout s’dévisse.

Pass’que noire et femme, tu cumules deux handicaps !

En France.

Surtout ne défendez pas les minorités discriminées qui travaillent dans la police nationale…

Surtout pas !

Des fois qu’ça s’saurait… ça leur f’rait trop plaisir !

Y voudraient tous venir dans la police.

T’imagine, des Blacks et des Beurs dans la police, mais on s’rait plus en France !

Dis donc…

Moi, y m’font tous marrer !

Ouaip, vous m’faites bien marrer, les Blacks et les Beurs.

Vous allez voter Alain JUPPE, aux Primaires de la droite, comme des primates, çui qu’est le copain d’enfance, ou retombé en enfance,

– c’est tout comme !,

de celle qu’a placardisée une Black et l’a foutue derrière des pare-vues pour pas qu’on la voie, pass’que le noir, ça porte malheur…

Faut comprendre, ça fait deuil.

Ou ça fait sale.

D’ailleurs, c’est pour c’te raison qu’elle refusait de lui serrer la main, la chef de service !

Pass’qu’elle avait peur de s’salir !

Tu comprends, le noir, c’est contagieux.

C’est comm’ le charbon de bois.

Plus tu frottes, plus t’es noir !

C’est qu’y sont cons, ces gens-là.

Y savent pas que le savon, ça existe.

Afficher l'image d'origine

Donc la procureure et la juge d’instruction, “Madame BATAILLE”,

– ça s’invente pas !, encore une…, si, c’est un pseudo,..

– y’en a plein des Madame BATAILLE qui s’inventent pas, faites gaffe !

ont décidé que la constitution de partie civile d’une noire ne vaut pas celle d’une blanche.

Car j’connais la musique, moi !

Une blanche vaut deux noires, c’est connu.

Si t’es musicien.

– Pas juge, mais musicien !

La copine d’Alain JUPPE, elle a le droit, elle, de se constituer partie civile pour des faits remontant à l’année 2004, contre une majeure mal protégée qu’elle poussait au suicide, une mère de quatre enfants, mêm’que la HALDE a reconnu la discrimination pour cause de santé et que l’administration, celle au-dessus de celle qu’est en-dessous, elle avait blâmé le blâme que lui avait fait coller la blanche, la copine de JUPPE, en le supprimant d’avance. Y préférait ça, l’préfet d’région, plutôt que d’passer pour un con, aux yeux des cons !

– c’qui sont cons, tous ! -,

devant le Tribunal Administratif, à une époque où, à Montpellier, y jugeait encore pour de vrai.

Aujourd’hui faut plus y aller, d’vant le Tribunal Administratif de Montpellier, si t’es un petit agent, et surtout si t’es Black.

Ou alors faut payer au black pour gagner la partie, comme au Blackjack.

Tu joues, tu perds à tous les coups !

C’est pour ça qu’Machine qui va plus à la plage de Leucate mais qu’est toujours la copine du couple JUPPE, la chef de sévices, elle s’est constituée partie civile contre Véro et contre la mère de famille qu’elle a failli suicider dans son service, , mais qu’elle a ratée autrefois, pour des faits commis de 2004 à 2008. Pass’qu’elle est encore en vie, sa victime, la majeure plus protégée, Machine veut l’achever. Elle aime bien les achever, ses victimes expiatoires, surtout quand elles sont noires ou plus protégées !

Afficher l'image d'origine

On achève bien les chevaux, non ?, pourquoi pas les mères de famille ?

Et pourquoi pas Véro ?

Plainte avec constitution de partie civile dans une écurie, genre centre équestre, le TGI de Perpignan, dont les juments, les deux filles, les victimes, les vraies, elles ont été informées seulement en 2015, soit plus de dix ans après, que Machine voulait leur peau,  pour s’faire un sac en cuir.

Sauf que Véro, c’est une dure à cuire.

Jocker, votre honneur !, y’a plus d’jockey menteur pour monter à cheval sur des juments démontées.

J’vais vous faire la photo du poteau, au tiercé, les potes !

Tiercé gagnant pour la Primaire, sans Alain JUPPE.

– Mais c’est normal à Perpignan !, qu’y perdent, les Blacks et les Beurs quand y z’osent s’attaquer aux chefs de sévices.

Y’a pas photo à l’arrivée !

Quand y z’aiment, y comptent pas, les juges.

Y comptent pas leur nombre d’amis.

Le temps compte plus, non plus, ni la prescription.

Sont capables de tout pour plaire à leurs amis.

C’est beau l’amitié, non ?

Ca s’appelle la fraternité !

Y’a jamais prescription quand tu t’attaques à des chefs de sévices dans la police nationale.

Aussi l’procureur y l’est pas trop pressé d’montrer ses réquisitions pour la mise en examen de Véro.

Des faits commis de 2004 à 2008 ?

Tu m’étonnes !

A ton avis, pourquoi ?

Y paraît que, quand t’es témoin assisté, bah ouais, t’as pas le droit d’savoir pourquoi t’as failli être mis(e) en examen.

Sinon faudrait qu’t’acceptes d’être mis(e) en examen pour avoir le droit d’savoir pourquoi t’aurais mieux fait d’être témoin assisté.

Afficher l'image d'origine

La juge d’instruction, par Dépit, elle a préféré éviter la mise en examen à Véro.

On sait jamais, des fois qu’vous sachiez !

Que j’sache et que vous saviez c’que vous deviez pas savoir…

Pour qu’ils z’aient encore la chiasse à Perpignan !

C’est qu’Véro, ce jour-là, elle était en colère !

Pensez donc :

  • Deux commissaires armés qui s’rendent au domicile d’un curateur âgé de 76 ans pour prendre son audition, c’est à dire lui faire rendre des aveux :

– “Alors tu vas les rendre, ces aveux ! Tu vas l’dire, Vieux con,  que c’est Mme HURTADO qui t’a dicté ta conduite,  et qu’sinon, t’aurais pas défendu la majeure protégée qui voulait se suicider… ta protégée qu’tu vas plus pouvoir protéger longtemps !”

– Ah je vomis, c’est trop dégueulasse !

Depuis y l’est mort, le vieux. C’est pour ça qu’y peuvent s’occuper d’sa protégée avec la Machine à tuer. Le vieux curateur avait fui le département des Pyrénées-Orientales, le 66, en vain, pour échapper aux pressions.

 Là c’est moi qui le dis, COLUCHE, qu’c’est trop dégueulasse.

Tu m’suis un peu, non, sur ce coup-là  ?

C’est normal !

“On qu’est toujours un con” met en examen Véro, mais laisse tranquille les commissaires.

Même que, si tu dis “on”, c’est toi qui parles de toi, y z’ont dit et reproché à Véro.

Tu l’savais, toi ?

Afficher l'image d'origine

L’avocat de la partie adverse, une autre chef de sévices, une copine aussi à Machine, la copine du couple JUPPE, c’est c’qu’y l’a dit devant la XVIIème Chambre correctionnelle à Paris, celle spécialisée en droit d’la presse qui oppresse  :

– “Arrêtez-la d’parler ! Elle dit “on”. Donc elle s’prend pour “on” ! Elle s’prend pour qui, pour dire “on”, elle ? Pour nous, Madame la Juge. Madame HURTADO s’prend  pour des chefs qu’on est.”

Ca, qu'”y” se prennent  pour des chefs cons, ceux qu’en sont des cons,  “on”, c’est pas faux, mais pas faux du tout.

Mais aucun risque pour Véro !

Véro, elle sait trop bien que, grâce à moi, “”on” est toujours un con” !

Elle est pas assez con pour s’auto-accuser, elle, et aller s’identifier à son propre procès comme étant Madame BATAILLE, celle qu’a voulu succéder à Machine qui lui avait promis qu’elle aurait le poste qu’elle a jamais eu.

C’est forcément encore d’la faute de Véro !

“On” pour les cons, leçons de Chose, pour le P’tit Chose, Véro :

– J’m’y recolle en tant que maître d’école pour une p’tite leçon d’grammaire en une seule phrase, moi qui suis nul. C’est d’vot’faute aussi. Dictée !

Nan, j’ai pitié.

Mais j’colle le premier con qui me sort : – “qu'”on”, c’est moi ! c’est à dire “Véro”.

“On”, c’est :

(On peut l’écrire “on sait”, mais ça, j’sais pas !)

  • pronom indéfini NEUTRE qui ne veut pas dire “moi”, ni “je”,  mais plutôt “eux” ou à l’extrème rigueur “nous” !

Si j’te dis :

– “En Angleterre “on” mange du rosbeef avec de la sauce à la menthe”, ça veut pas dire qu’je me prends pour un English, et encore moins pour la Reine d’Angleterre !

Afficher l'image d'origine

Qu’y sont cons, les cons qu’y poursuivent, Véro  !

 Bienvenue à Perpignan !

Afficher l'image d'origine

Pour ceux qui voudraient changer de destination, c’est trop tard.

Le train ne s’arrête jamais en cours de route.

Car il est en déroute jusqu’à Perpignan.

– J’veux descendre !

Nan, pas possible, faut d’abord attendre qu’y vous z’aient descendu(e) à Perpignan, avant d’pouvoir descendre… les pieds devant, de préférence.

Mais Véro qui défend une majeure protégée pass’qu’elle est plus protégée, c’est anormal pour eux, ces gens-là !!!

C’est une extra-terrestre, Véro!

En plus, elle défend une Black qui veut s’constituer partie civile contre une blanche.

Mais dans quel monde vivons-nous, j’vous le demande, braves gens de Perpignan ?

Quelle horreur !

En plus, la blanche qui vaut deux noires, c’est  une copine de JUPPE…

Elles z’auraient dû être deux, au moins, deux Blacks pour déposer plainte contre la blanche !

Tu sais bien, j’te l’ai déjà dit :

– il faut deux noires pour faire une blanche.

Aussi quand y’a qu’une seule noire qu’est discriminée pour sa couleur de peau, ça compte pas à Perpignan.

Et comm’ y’a pas beaucoup d’Noirs, beaucoup moins qu’à Paris, on s’demande pourquoi !, c’est difficile d’en trouver deux et d’faire la paire.

T’imagine :

– “Topez-là ! L’affaire est conclue. J’vais me constituer partie civile aussi contre la blanche !”

– “Pourquoi ?”

– “Bah, pass’que j’suis noir(e).”

Ca suffit pas !

Ce type d’accord mafieux, ça existe que chez les “frangins”, à Perpignan, pas chez les Blacks, ni les Antillais qui sont souvent noirs, note bien !

Afficher l'image d'origine

Le devoir d’entraide entre Mafieux, les associations secrètes qui gèrent la vie des administrations à Perpignan, ça t’oblige à aider ceux qu’t’as pas toujours envie d’aider si tu veux pas finir comme Véro.

Bon, mais j’vous ai rien dit !

Moi, j’tiens à ma peau, enfin à celle de Véro.

Déjà qu’elle aura pas assez de toute une vie pour payer tout c’qu’y vont lui mettre sur le dos !

Alors si vous la faites mourir plus tôt…

Va falloir qu’elle vende sa tombe ou son urne funéraire !

Donc, j’te disais :

– Quand t’es noir(e), tu vires au gris foncé, avant d’être viré(e), pas pass’que t’es dépressif-ve, mêm’si ensuite, tu le deviens forcément, pour un rien, hein ?, dépressif-ve…

– Ah, t’es devin toi aussi ? T’avais deviné, hein ?, qu’elle allait devenir dépressive !, Maguy, à cause de la blanche !

La Black, elle est dépressive à cause de la blanche qui vaut deux noires, ou tout comme.

En tous cas, c’est elle, la blanche, qu’y croit qu’elle vaut deux noires !

Mais les règles en musique, ça vaut pas dans la vie courante.

C’est pour ça qu’y finissent tous par avoir la courante, à Perpignan, de peur que le monde entier, y sache comment y sont !

C’est pour ça que j’te le dis, d’ailleurs, comment qu’y sont !

Pour qu’y finissent aux chiottes, dans la cuvette des WC… avec leur m..rde.

Afficher l'image d'origine

Par contre la noire, elle a pas le droit, elle, à Perpignan, de déposer plainte contre la copine du couple Alain JUPPE, la chef de sévices qu’a déposé plainte contre Véro qu’avait défendue la Black.

C’est défendu de défendre les autr’ à Perpignan.

Faut avoir un statut spécial, çui d’Grand-Maître !

Sinon t’es rien.

Ouaip, Véro, elle avait défendu les deux, la majeure qu’est plus protégée et la Black qu’était devenue gris foncé, et pis quéques z’autr’ z’encore, que la procureure et la juge d’instruction, Madame BATAILLE, la bien-nommée,

– j’vous ai déjà dit qu’c’était comme un pseudo, cherchez pas !

voudraient pas voir s’ramener dans la procédure pour se constituer partie civile mêm’s’y z’ont tous souffert à cause de la blanche qui vaut deux noires.

Moi, j’dis qu’la noire, elle l’a tellement noircie, la Machine blanche qui supportait plus d’la…voir et d’l’avoir au service, une noire !, qu’à la fin d’son histoire, elle est devenue noire… de colère ! elle aussi.

P’tite chef blanche de se’vices, la maîtresse-femme, la copine du couple JUPPE.

– Oh, ma maîtresse !

“Négr’sse, apporte-moi mon thé au babaorhum !”

– “Oui, oh oui, oh, ma maîtresse.”

Nan, j’déconne, pass’qu’elle buvait pas de thé, Machine.

En tous cas, jamais au service !

Elle demandait à Philippe d’lui préparer son café, le matin.

Nan c’est pas vrai, j’rigole. D’toute façon, Philippe, y l’aurait pas voulu !

Y s’en rappelle encore çui qu’elle avait voulu transformer en secrétaire personnel à son service à Cerbère, un beau brun aux yeux bleus, un policier ACTIF qui demandait à aller sur la voie publique plutôt qu’d’finir sur son pubis ou sous son pupitre de bureau.

Après ça, Machine, elle avait décidé que son nouvel esclave, son futur secrétaire personnel comme on dit aujourd’hui, ce s’rait le mari d’Véro, au Perthus, à son nouveau service, çui où y z’ont compris leur bonheur de l’avoir, la blanche qui vaut deux noires !

Afficher l'image d'origine

Lui aussi, le mari d’Véro, y l’a pas voulu aller au Perthus, là où y l’avait jamais mis un pied.

Alors pourquoi y l’y mettrait son Q, pour faire le secrétaire personnel de Machine ?

Note bien que la procureure de Perpignan, elle est forte !

Elle a trouvé qu’y l’avait toujours travaillé au Perthus, Robert, qu’elle écrit !

Si, c’est vrai !, qu’elle écrit ça, pour justifier qu’il ait failli y aller piss’qu’y l’y aurait toujours été.

Faut suivre, aussi, en été tout comme en hiver.

Elle est longue, l’histoire, et elle est pas prête d’être finie.

On s’demande alors comment Thierry  a pu récupérer un bureau à la DDPAF de Perpignan qu’est située à Perpignan, le bureau d’Robert, le mari d’Véro.

– J’précise “la DDPAF de Perpignan”, pass’que le département des Pyrénées-Orientales est le seul département de France à avoir deux DDPAF.

Si, compte bien avec moi :

– Y’a “la DDPAF de Le Perthus”, comm’y disent les “on”, et la DDPAF de Perpignan.

Quoi, tu me crois pas ?

La procureure qui connaît pas le département dans lequel elle travaille ni les services de police avec lesquels elle travaille, elle a écrit que le service de Robert, le mari de Véro, avait toujours été :

– la DDPAF du Le Perthus,

là ou Robert, il a jamais travaillé, lui qu’avait jamais mis un pied dans ce p’tit service, au Perthus,

– “On”, y z’appelle ça, un SPAF à Le Perthus, pas un Splash !

Et lui, Robert, qu’avait pas non plus posé son Q sur une chaise ou sur une chef de service, à la DDPAF de “Le Perthus”, eh ben, y l’a pas plus posé son Q ou pris son pied au SPAF du Perthus.

Si, Véro, j’t’y jure (faut être solidaires entre mecs, hein, les gars !, vu le bordel d’à côté).

Et pour cause, y l’existe pas le service, la DDPAF de “Le Perthus”. Pourquoi qu’il aurait été dans un service qu’existe pas ?

Un SPAF, si c’est bien la PAF, c’est pas la DDPAF, ni la DCPAF, madame la procureure qui travaille à Perpignan et qu’y sait pas qu’la DDPAF est à Perpignan .

Et paf !

Tu comprends, Robert, il avait osé décliner l’invitation transmise par le beau Thierry de devenir le secrétaire personnel de Machine, à la DDPAF du “Le Perthus” (je copie la procureure).

Y préférait Véro…

Question de goût !

Des goûts et des couleurs, ça s’discute, j’suis d’accord, uniquement sur ce point.

C’est dur aujourd’hui d’trouver des beaux mâles consentants.

Mêm’que Thierry, un beau mâle pourtant, y l’a pêt’t’pas voulu s’sacrifier pour la gloire ?

Ou pas tout le temps, par manque de temps.

Faut voir, va savoir !

Afficher l'image d'origine

Elle aurait dû essayer, Machine, de s’trouver un Black.

Y paraît qu’un Black, ça vaut deux blancs.

Y z’ont une longueur d’avance sur nous, une longueur de queue, les Blacks.

P’t’êtr’ qu’il aurait été plus demandeur, si le secrétaire personnel de Machine, y l’avait été un Black ?

Les Blancs, y sont en fin d’race.

Cherchent plus trop à s’reproduire.

Si le Parquet de Perpignan y’s’fait cirer les pompes et graisser la patte ?

– Car tout se paie dans ce bas monde.

Et, mon dieu !

[soupir comique de COLUCHE levant les yeux au ciel comme un curé]

– qu’il est bas, ce monde, çui de Perpignan…

Ou si le Parquet de Perpignan, y prouve son indépendance… ?

Indépendance ?

Ca voudrait dire quoi ?

Capacité à discerner le vrai du faux.

Par exemple, indépendance de l’esprit, moi par exemple, toujours en exemple, hein ?

Sinon ça voudrait dire que t’es soumis.

Pas à Dieu !

Surtout pas en France.

Sauf qu’en France, c’est quand t’es soumis qu’y paraît qu’t’es indépendant !

Cherchez l’erreur.

C’est c’que t’explique pourtant très bien MEDIAPART, ton journal préféré, qu’a peur de rien, çui de la pensée unique, pour les souris qui veulent être des muzz muselées et voilées.

Afficher l'image d'origine

M..rde, si on n’est plus libres de choisir de plus être libres, alors, à quoi ça sert d’êtr’ libres ?

J’veux plus être libre !

Laissez-moi être une esclave libre…

Mais… J’croyais que,

– que j’suis con !,

que, quand t’es un esclave, t’es plus libre.

T’es une esclave.

T’as voulu librement n’être plus libre, donc t’es une esclave.

– “Femme, apporte-moi mes babouches.

– Femme, accouche !

– Femme, touche pas à mes bourses, sauf quand c’est moi qui l’décide !”

Pass’que, chez eux, les Muzz, c’est l’homme qui met la main au panier, pas la femme !

Y faut pas l’écrire.

D’ailleurs faut pas écrire… du tout.

Et y faut pas qu’je vous fasse rire !

Pass’qu’aujourd’hui, en France, l’autorité, c’est sacrée.

Sérieux !, ça s’respecte.

Afficher l'image d'origine

Ca s’respecte tellement qu’y faudrait vraiment qu’vous soyez tous de méchants cons pour pas respecter des gens qu’y s’respectent pas eux-mêmes quand y sont l’autorité.

Pass’qu’y sssont l’autorité !, tu comprends ?

Et y z’ont de plus en plus d’autorité pass’qu’y  ssssssssont l’autorité ![

[COLUCHE persifle comme les serpents qui sifflent au-dessus de vos têtes, têtes de cons ! ajoute-t-il ]).

Comm’y,

  • commis, commis d’Etat, comme commissions,

comm’y  disait Louis le Grand, le quatorzième :

– “L’Etat, c’est moi !”

Afficher l'image d'origine

Donc y z’ont l’autorité, piss’qu’y sont l’autorité de l’Etat.

Mais dans quel Etat elle est, l’autorité de l’Etat !

Regarde-les… ces commis d’Etat !

Incapables de juger, z’ont peur d’leur ombre, peur d’finir à Perpignan, toute leur vie !

Faut pas l’dire, chut !

Paraît qu’on n’a pas le droit de faire le bien à Perpignan.

Faire le mal, ça oui !

Autant d’fois qu’tu veux.

Mais le bien, c’est suspect.

Afficher l'image d'origine

De quel droit tu aides ton collègue, hein ?

T’es qui, toi ?

Un con ?

Ouaip, j’le savais déjà, ça.

Mais t’es un méchant con ou un “con-con” ?

Pass’qu’y faut distinguer dans la tribu des cons çui qu’est un gentil con de çui qu’est un méchant con…

Mêm’s’y sont tous cons !

Tout ça pour te dire que, Véro, elle a demandé à MEDIAPART, le journal indépendant, s’y voulait bien s’intéresser au cas de la Black discriminée par une copine d’Alain JUPPE et minée par la justice de Perpignan bien déterminée à lui faire du MAL, à la Black.

Sinon à quoi ça sert d’être un juge blanc à Perpignan ?

Mais François HOLLANDE, lui, ça l’intéresse pas d’s’attaquer à Alain JUPPE.

Y préfère qu’on tape sur Nicolas SARKOZY et sur son clan, Claude GUEANT et Bernard SQUARCINI, mêm’queue-euh (faut’ volontaire), s’y pouvait, François HOLLANDE, y f’rait tourner les tables pour interroger KHADAFI.

Juppé, le libéral qui veut un État fort

– “J’appelle la Voix de l’ONU ! Esprit, es-tu là ? Esprit, peux-tu tuer Nicolas SARKOZY ?”

– “Oui-Jà”, répond la Voix de l’ONU, quand j’serais élu ! Donne-moi ton fauteuil de Président de la République et je le tue.”

Donc MEDIAPART, en toute indépendance, a considéré, après mûre réflexion,

– Nan !, ça, c’est moi qui l’ajoute !

Car, en fait, y z’ont shooté de suite la demande de Véro, faire savoir ce qu’arrivait à une Black à cause de Machine, la copine de “la Voix de l’ONU”, mission impossible !

Au fait, pour la contacter, la Voix de l’ONU, vous voudrez bien passer par la planche de “Oui-Jà”.

Pass’qu’à MEDIAPART, en toute indépendance, y soutiennent le candidat de l’establishment, Alain JUPPE, le candidat de la “Cons-férence des cons”, celle des “Bites de Berg”.

Y sont forever “Bildeberg”.

A ce sujet “on” attend toujours de MEDIAPART qu’un courageux reporter nous fasse un reportage sur les conférences annuelles des  “Bites de Berg”.

Mais z’ont la queue trop courte pour s’y rendre !

Ou y z’ont peur qu’on la leur coupe, la queue, et la grosse commission qui va avec.

Donc, là, tu vas attendre longtemps !

Tu comprends, y peuvent pas s’fâcher avec le Qatar, ni François HOLLANDE, MEDIAPART !, Vu qu’y z’ont le même avocat Mignon et les mêmes modes de financement.

Afficher l'image d'origine

Ce s’rait tellement plus simple si on était tous muzz… et muselés.

Donc MEDIAPART pouvait pas aider la Black, surtout pas une Black chrétienne.

C’aurait pas été catholique !

Fallait mieux sortir le scoop des valises de TAKIEDDINE sur la campagne lybienne !

Pour faire plaisir à François HOLLANDE.

Or ,moi, j’vous dis, question d’or noir :

– A force d’nous ressortir les valises de TAKIEDDINE pour couvrir la voix d’SARKO par la Voix de l’ONU, chaque fois qu’y prend la parole quéque part sur les ondes radio ou TV, j’en connais qu’en ont, des valises de billets, et pas qu’sous les yeux !

Donc MEDIAPART refuse de s’occuper du sort des Noirs en France, c’est prouvé.

Surtout s’y travaillent dans la police nationale et sont victimes de racisme institutionnel.

En plus, y sont français, ces cons !

Si, au moins, y z’étaient étrangers, migrants, quoi !

Nan !

Des Antillais, dans la police nationale !

Mais qu’est-ce qu’y foutent, là ?

Il faut pas fâcher, frère Bernard CAZENEUVE et cracher dans la soupe populaire du populisme régalien.

Frère Edwy PLENEL roule régulièrement des pelles fraternelles à Bernardo le muet, qu’y veut qu’ la police nationale devienne “la Grande Muette”, comme lui.

Afficher l'image d'origine

Mais les langues, faut bien qu’ça servent à quéque chose !

Si ça sert pas à parler, alors ça sert à s’rouler des pelles entre mecs quand y’s’logent ensemble, discrètement et régulièrement au Paradis des Frangins.

C’est pour ça qu’y  z’évitent, comme les Muzz, d’avoir des femmes dans leurs loges.

Pas besoin !

– “Mais qu’est-ce qu’on en a à foutre que des Antillais soient victimes de racisme dans la police nationale au XXème siècle, et même encore au XXIème siècle !”, qu’y dit CAZENAZE, quand y parle, parfois, des fois.

– “Occupe-toi plutôt de Nicolas SARKOZY !” , qu’y répète à Edwy PLENEL, pass’que Frère Bernardo, le Muet, y peut pas y arriver tout seul, à s’occuper de “SHARK-o”, The Shark !

Afficher l'image d'origine

Il mord, le requin, car y l’est pas encore mort !

Pire, le coquin, y remonte dans les sondages…

A quoi ça sert d’avoir un journal comme MEDIAPART pour support de ses informations officielles quasi-officieuses ?

Y’a quéqu’un qu’a d’mandé un jour d’où MEDIAPART, y sortaient leurs infos ?

Nan, j’parie qu’tu t’es même jamais posé la question, Ducon !

– “Tiens j’t’ai apporté plein d’nouveaux documents, des photographies, des copies d’auditions contre “SHARK-o ” et même qu’j’t’ai pris RDV avec TAKIEDDINE. Alors tu me l’exécutes avant le dernier débat d’ce soir, hein, Edwy ?” exige le ministre qui sait rien sur rien et jamais rien de c’qui s’passe en France.

Et Edwy, y dit “oui”.

D’ailleurs, ça rime !

C’est donc une preuve que ça rime à quéque chose, le texte que vous peinez à lire, en m’lisant.

Y devrait faire attention, Bernardo le muet, à force de prendre les requins pour des sardines de mer, il va l’avoir amer dans quèqu’s temps.

Afficher l'image d'origine

Il pourra plus l’ouvrir, déjà qu’y se la ferme tout le temps et qu’y risque une crampe de la mâchoire inférieure, à force de s’taire et d’faire semblant de pas savoir c’que tout le monde sait :

– que la France est envahie !

Y devrait s’rappeler que les requins sont une espèce protégée, comme “les Squales”, aussi.

Si les flics en ont peur, p’tr’que le CAZENAZE qu’y s’croit plus intelligent que tout le monde, lui qu’a tout foiré, y devrait s’poser la bonne question :

– Pourquoi y z’ont tous peur des requins ?, les policiers…

Bah ouais, et toi, pourquoi t’en as pas peur ?

C’est ainsi que le proc’, ‘y l’a dit :

– “”On” poursuit Véro”

et qu’y classe l’affaire de Maguy, l’affaire de racisme contre la copine de JUPPE.

Pas pass’qu’y l’a peur des requins mais pass’qu’y croit qu’Alain JUPPE va passer grâce à vous, les Blacks et les Beurs, et devenir le Président de la République des blanches qui valent deux fois deux noires. Donc le procureur et les magistrats du TGI de Perpignan, y soignent leur plan d’carrière, aux p’tits oignons… du Grand Orient de France.

Tant pis pour vous !

Faut comprendre, aussi !

Si t’es victime de racisme, pass’que t’es noir ou beur, comme Ben, normalement, avec un Président normal, tu déposes plainte.

Normalement, “on poursuit”, “on qu’est toujours un con” !

C’est, y paraît, une obligation, surtout en cas de racisme, de poursuivre le raciste, pas la victime qui dépose plainte contre le raciste, depuis que ce gouvernement d’socialopes a fait passer une loi renforçant la répression en cas de discrimination raciale.

Sauf que, bah non, justement.

– “On classe sans suite !” SYSTEMATIQUMENT.

Par contre, le chef raciste, lui, y peut déposer plainte contre toi, la victime !

Pass’que t’es noir(e) ou beur(e), d’où l’oeil au beurre noir.

Et quand on t’frappe, ça compte pas.

C’est pas pareil que pour un blanc.

Surtout si tu travailles dans la police nationale.

Pass’que c’est raciste de déposer plainte contre son chef de service.

Afficher l'image d'origine

Donc c’est toi qu’est devenu raciste.

Je sais, t’as besoin d’preuve, la voici :

– Tu peux plus encadrer ton président et ses ministres.

Raciste !

C’est vrai, quoi, c’gouvernement de Socialopes, y vous a inventé un nouveau concept :

– le racisme d’Etat, c’est à dire le mépris de l’autorité, de son autorité que vous devez tous prendre au sérieux !

Uniquement par charité chrétienne.

Si vous étiez muzz, vous les feriez tous sauter, et vous avec.

Tu méprises ton chef de service pass’que c’est un méchant con ?

C’est toi qu’es raciste !

Et surtout ferme ta gueule.

Va pas te plaindre, malheureux !

Aujourd’hui y te foutent même en taule pass’que t’es raciste, que t’aime pas ton gentil chef de sévices qui te hait et te harcèle.

Pendant qu’les Jihadistes, eux, y z’ont des bracelets électroniques et restent chez eux.

C’est la justice des blancs, celle inspirée par la ville de Bordeaux, quand les marchands vendaient du bois exotique, du bois de nègr’s.

C’est comme ça qu’les bourgeois de Bordeaux se sont enrichis, en vendant au black des Blacks.

Et pis, c’est normal, z’êtes trop bêtes, les Blacks !

Y paraît que Maguy, elle savait pas parler français, disait Machine !, la blanche qui vaut deux noires.

Afficher l'image d'origine

Elle parlait “p’tit nègr”, selon la blanche chef de sévices, deux notes au-dessus du thon moyen qu’elle employait et qu’elle était :

– “Pass’que je le vaux bien “, a dit la copine de JUPPE à Alain JUPPE, coupez-lui la tête !”

Et celle de Véro, par-dessus le marché et par-dessus le panier d’la Veuve.

C’est comme çui pour qui vous allez voter, les minorités discriminées, un fils de la Veuve.

Car vous allez voter pour lui, Alain JUPPE, hein, les Blacks et les Beurs ?

Le mec de droite qui vous prend, tous !, pour des cons à gauche.

Il a raison.

Tellement qu’il a raison que j’me dis parfois qu’vous avez mérité d’êtr’ traités comme des cons par des cons de colons, des cons de socialauds, ou d’avoir un colon pour président.

C’est un peu pareil, non ?

Vous vous sentez pas colonisés, les administrés, en France ?

Aujourd’hui, la devise de la “Ripoux-blique”, c’est :

– Ferme ta gueule et travaille !

Et encore, vous plaignez pas !

Vous z’êtes libres, qu’y vous disent.

Ouaip, libres de finir dans la rue, de crever sur le bord d’un trottoir tandis qu’y z’ouvrent des centres de réorientation pour migrants.

– Au-revoir !

Au-r’voir l’espoir, surtout.

Et quand vous s’rez foutus dehors, tous, à la rue, sans maison, sans toit, ni droits, sans papiers,

– pass’que tu les gardes pas longtemps, tes papiers, quand tu couches dehors, tu t’fais tout voler !, même ta raison d’vivre,

ben, vous s’rez vraiment désorientés.

Bons à finir au crématoire.

Afficher l'image d'origine

Y’à qu’JUPPE qui terminera, lui, en maison d’repos, pass’qu’y l’aura bien mérité !

Faut croire qu’ça laisse des traces dans la mémoire collective, l’esclavage.

Pass’qu’y en a qu’aiment tellement ça !,qu’y z’en redemandent, encore aujourd’hui.

La preuve, z’êtes capables de voter pour le Maire d’une ville qui a acquis sa richesse grâce à l’esclavage, la traite des noirs et qui s’en vante.

Y z’ont même leur Musée, pour pas oublier combien y vous prennent pour des cons.

Votez Alain JUPPE !

Et surtout, n’oubliez pas, vous, les cons :

– Si vous vous plaisez pas à Bordeaux, allez à Perpignan.

Le Centre du Monde (fraternel) !

S’y sont tous déboussolés, c’est pass’que, quand t’es au centre, comme Alain JUPPE, y’a plus ni droite, ni gauche, y’a plus qu’des cons.

Le nord, le sud, c’est bon pour les Etats-Unis quand y z’ont fait la Guerre de Sécession.

Afficher l'image d'origine

“Slave States” like SS, double S,  were “Democrats”. “Yes, we can !” remain slaves. Democrats, it’s to say “Socialists”.

Vous, vous êtes au Sud.

Et le Sud est esclavagiste.

Pas terroriste, j’ai dit, juste esclavagiste.

Tu travailles mais t’es pas payé… ou si peu !

T’es traité comme un esclave mais t’aime ça.

T’as choisi librement d’être esclave !

Juste un dernier mot, car moi, j’me marre !

Maguy, elle vient de recevoir seulement dans son île lointaine son courrier d’irrecevabilité de sa constitution de partie civile, un peu comme si elle recevait une claque dans sa gueule de noire.

Pass’qu’elle a pas droit à la justice des blancs.

Tandis qu’Alain JUPPE, y reçoit aujourd’hui son congé, signifié par lettres recommandées, en MACRO-caractères.

Piss’que c’est pas François HOLLANDE qu’est le plus gêné par la candidature du p’tit génie de la finance, çui qu’on fiance aux classes les plus pauvres de France !

Nan !

C’est Alain JUPPE.

François HOLLANDE, on le savait tous !, y l’est déjà mort.

Mort politiquement.

Tandis qu’Alain JUPPE, lui, y l’y croyait, y l’y croyait vraiment, en lui-même !, qu’il allait devenir Président de la France !

Qu’il était beau dans ce miroir où il se mirait et s’admirait !!!!

Où il s’adorait lui-même, si blanc !

Sauf que, là, Emmanuel MACRON, aujourd’hui, en annonçant qu’il se présentait à la présidentielle de 2017, il vient de l’enterrer…

Il vient de l’enterrer vivant, l’homme politique d’hier, dans une bière scellée à doubles plombs, pour pas qu’y remonte dans les sondages, le zombie !

Afficher l'image d'origine

Tu t’rends compte ?

Dans d’la bière, au pays des vignobles, pas du houblon !

M..rde, alors.