Rêve prémonitoire décrit à la demande du Seigneur : – “Comment s’organisent les Français ? Rodéos en scooters et zéro force de l’ordre à l’horizon ! Donc règne de la terreur partout et “philosophie” de la “soumission” = (égal) résistance nulle part.”

Rêvez pas, les mecs, je ne ressemble pas à la jeune fille du tableau ! 

J’ai fait ce rêve, tôt ce matin.

[Oups ! Hier matin, car j’ai dû faire passer en urgence un “redressement” fiscal pour de vrai,

  • un vrai “faux” en écriture publique,
  • un faux intellectuel ou une vraie débilité, au choix.]

 

Résultat de recherche d'images pour "inspecteur des finances humour"

Il a donc été interrompu, mon rêve, parce qu’il fallait se lever.

J’ai failli l’oublier mais c’était sans compter sur Son insistance.

  • Son insistance à Lui, Lui que certains disent être mort ou n’avoir jamais existé.

– Eh bien, heureusement qu’Il est mort, le Vivant !

  • Sinon qu’est-ce que ça serait s’Il était encore plus Vivant qu’Il n’est ?

– Oui, pour être Vivant, Il est Vivant !, “l’absent”.

Car la mort, c’est juste une absence sur une distance qui est soit celle du coeur, – le désamour -, ou celle du temps, – l’oubli -.

  • Quand on aime, il n’y pas de séparation possible, ni physique, ni géographique.

 

Résultat de recherche d'images pour "la mort absence"

Pour en revenir à ce rêve, sincèrement, je ne l’ai pas trouvé extraordinaire, tant il traduit un quotidien déjà vécu dans certaines cités par trop de Françaises et de Français dont le ressenti est nié avec tant de force par d’autres Français privilégiés qui vivent, eux, dans de “beaux quartiers”.

Dans ce rêve, j’ai vu comment ils allaient s’organiser, ces Français d’une autre France, livrés à eux-mêmes, abandonnés, et jamais délivrés de la peur,

– de ce sentiment animal de l’homme qui se sait en danger

– un “ressenti” qui ne serait que “psychologique”,

  • selon les riches oligarques qui nous dirigent droit dans le mur,

  • le mur de l’apartheid social entre milliardaires et SDF.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "violences ressenti populaire "

 

 

L’absence de forces de l’ordre occupées ailleurs à faire semblant et à faire du “faux chiffre” oblige les citoyennes et les citoyens français à supporter de plus en plus cette occupation haineuse et hargneuse de lieux de vie autrefois pacifiques et bucoliques par des hordes de pauvres hères eux-mêmes prédateurs et victimes de prédation, la prédation mondiale des ploutocrates.

Je vais donc vous rapporter ce rêve entre banalités de notre quotidien et futilités de vos gardiens, ces gens, qui, pour la plupart, sont des vauriens parce qu’ils n’en ont à rien à faire de vos problèmes.

Mon rêve se déroulait dans une école primaire, pour ce que j’en ai vu.

Je suis présente physiquement dans une salle, comme d’habitude en éternelle formation, une “étudiante” quoi.

Au fond, la vie, ce n’est jamais qu’un long apprentissage.

– Est-ce moi ou une autre ?

  • Quelle importance ?

Rien ne laisse augurer de ce qui va se passer dans quelques instants.

Des professeurs sont réunis pour discuter des problèmes de la rentrée scolaire.

L’ambiance est détendue entre collègues et “camarades”.

Une femme semble diriger les débats et impose le tempo.

Le stage de formation doit durer une semaine.

– Pas un jour de plus !

Elle pose la question qui fâche :

– “Qui a un mandat syndical avec des jours de détachement supérieurs à14  jours ?”

Ajoutant immédiatement :

– “Ce qui posera un problème de disponibilité professionnelle parce qu’il ne faut pas compter sur les petits copains pour prendre leurs classes !”

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

Quelques uns osent lever la main et affronter sans vergogne l’ire de la formatrice, avec un regard goguenard et suffisant.

La femme, d’une quarantaine d’années, au ton méprisant, relève les noms des syndicalistes en formations dont le nombre de jours de détachement rendra la présence dans leurs futures classes plus qu’aléatoire.

Puis, elle se tourne vers moi.

Même si nous ne nous connaissons pas, elle semble déjà savoir que je suis aussi une “syndicaliste”.

Je la rassure :

– “Mon syndicat est minoritaire et, si je dispose de jours de détachement, ils ne devraient pas excéder une huitaine de jours.”

– “Quel est ton syndicat ?”

– “Je ne sais pas encore… d’habitude je suis “Solidaire”, peut-être “SUD Educ”.”

  • Sans doute des réminiscences d’une vie antérieure.

 

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

 

Puis, un homme rentre dans la salle de formation.

Il propose de faire une pause.

Comme des gamins, nous sautons sur l’occasion de sortir du cours pour aller en cour de récréation,

  • trop contents d’échapper aux contrôles de présence

  • et aux questions de “l’Inquisition Académique”.

Certains en profitent pour “cloper” en l’absence d’élèves dans la cour de récréation.

Observatrice de mon propre rêve, je suppose qu’il s’agit d’une pré-rentrée scolaire car les classes sont vides.

Je m’éloigne, c’est à dire que je prends de l’altitude et que je regarde la scène d’en haut.

L’homme qui doit être le directeur de l’école primaire nous surveille.

  • C’est presque rigolo !

Une déformation professionnelle qui l’amène à nous traiter comme des élèves.

– Ce n’est pas de l’espionnite, c’est entre la “bonne franquette” et le “bon père de famille”.

Alors que, redescendue sur terre, je papote avec deux autres collègues, le “directeur” vient vers nous et nous fait signe de revenir en classe, “fissa”.

Il tape dans ses mains et tente de nous regrouper, petit troupeau qui s’était éparpillé, qui, sous le préau pour téléphoner, qui, sous les arbres pour fumer tranquilles, ou qui, près de la machine à café pour partager l’odeur et la chaleur d’un moment de convivialité.

Je sais que cette école n’est pas en “zone sensible”.

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

Donc c’est peu que de dire que nous ne sommes pas pressés de rentrer en classe, la pause ayant à peine duré cinq minutes.

Mais le bruit de motos et la pétarade de scooters nous obligent à nous rabattre vers la salle de formation, en toute hâte.

Une crainte sans fondement, plutôt un réflexe de “mouton de Panurge” :

– “Ils fuient, donc je fuis.”

Nous comprenons alors pourquoi le “directeur” était venu nous chercher dehors. Il ne souhaitait pas que ses stagiaires reviennent éclopés de leur formation à l’enseignement “en toutes conditions”.

Moi, curieuse, je reste encore un peu en arrière pour voir ce qui se passe.

Des jeunes, adolescents pour la plupart, sont rentrés dans la cour de l’école.

Pour vous décrire les lieux plus précisément, c’est une école primaire organisée comme une “hacienda”, avec des bâtiments scolaires construits autour de la cour et un immeuble administratif donnant directement sur ce “patio” où nous nous trouvions.

Les jeunes tiennent des coktails molotov et autres projectiles qu’ils s’amusent à jeter un peu partout.

– Oui, c’est un jeu,

  • un jeu dangereux donc “excitant”.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "rodéos de scooters"

Le “directeur” gueule, hurle qu’il a prévenu la police et tente de se faire entendre dans le brouhaha des moteurs et des explosions de pétards artisanaux, tout en se tenant prudemment en retrait derrière un muret, prêt à rentrer dans le hall de l’immeuble administratif si les jeunes venaient à l’agresser.

Les jeunes reculent, certains faisant carrément marche arrière, sans même vérifier s’il y avait derrière eux une personne ou pas.

D’autres cabrent leurs motos par provocation mais finissent par suivre leurs petits copains.

Le “directeur” appuie alors sur un bouton de commande électrique et des portiques sortent des murs pour fermer l’entrée de l’enceinte scolaire.

Ce sont des portiques de contrôle qui permettent seulement à des piétons de passer comme dans les métros ou dans les gares, lorsque ces portiques existent.

Ils ont deux fonctions :

– interdire aux véhicules de pouvoir pénétrer dans l’école pour éviter les attentats avec des véhicules-béliers

– et filtrer les élèves pour savoir s’ils sont armés d’un couteau ou d’une arme de poing ou, pire, d’une bombe, puisque ces portiques peuvent détecter des objets métalliques suspects.

En fait, ce type de portiques “mobiles” et encastrables dans un mur semblent ne pas exister encore. C’est l’image la plus approchante que j’ai pu trouver.

Si l’élève est armé, le portique de contrôle ne le laisse pas rentrer.

L’élève ou le visiteur est bloqué par un bras métallique qui l’enserre et lui barre le passage, l’empêchant de prendre la fuite et le forçant à reculer vers la sortie car le but n’est pas de les capturer, mais de les dissuader de pénétrer dans un établissement scolaire.

Ces portiques sont pratiques car mobiles.

Ils s’intègrent parfaitement dans les murs de l’enceinte, à l’entrée de l’école, et peuvent laisser passer des voitures ou même des camionnettes de livraison, si le véhicule est identifié et accepté.

La sécurité est donc gérée par l’établissement lui-même depuis que les portiques de contrôle sont devenus obligatoires.

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

Ces mesures sont nécessaires parce qu’il y a eu trois attentats dans des écoles primaires catholiques privées ayant provoqué la mort d’une centaine d’enfants et deux attentats dans des écoles publiques de quartiers pourtant pauvres qui se sont terminés par des prises d’otages spectaculaires, genre “Human Bomb”, mais sans l’intervention de Nicolas SARKOZY.

Alors il a fallu faire un choix budgétaire entre installer des portiques de sécurité ou recruter des vigiles pour l’année en cours, à cause de ces bandes de jeunes incontrôlables

  • puisque ce ne sont plus des élèves sous le contrôle de l’Etat, même s’ils sont tous mineurs.

Les prisons sont pleines à craquer et craquent régulièrement, comme lorsque vous faites craquer des allumettes, à coups de lance-rockets et de bombes fumigènes, tandis que des drones filment des évasions de plus en plus spectaculaires qui remportent un franc succès auprès des publics francophiles.

  • Ou serait-ce plutôt auprès des publics “francophobes” ?

Dans ce rêve, la France est devenue un immense jeu de “battlefront” à qui courra le plus vite pour sauver sa peau. La peau des fonctionnaires est très recherchée comme un trophée par les nouveaux Barbares qu’il nous faut pourtant chérir.

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

Et si l’agent de surveillance veut répliquer en utilisant la force, il est alors considéré comme un tortionnaire.

– “Il faut rééduquer, pas tuer !” expliquent ceux qui sont cachés dans leur bunker, à l’abri de ces violences faites aux personnes,

  • rubrique statistique tenue par les policiers et les gendarmes qu’ils doivent réduire au maximum,

  • quitte à tricher sur les chiffres, comme d’habitude,

  • le temps que la population française ne soit plus française de souche

  • remplacée par des ethnies habituées à vivre dans des pays du tiers-monde où la sécurité est un luxe et la liberté un mythe.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

 

Les forces de l’ordre n’ont plus le monopole de la violence.

Et il n’y a plus d’ordre en France.

Ce sont les racailles des cités qui ont le monopole de la violence,

  • une violence légale

– légitimée par la déconsidération nationale et la condamnation collective de l’emploi de la force par les fonctionnaires de l’Etat français.

A chaque procès engagé contre les policiers ou les gendarmes, les délinquants des rues gagnent.

Il est expliqué aux victimes institutionnelles consentantes que c’est la seule solution pour maintenir le calme dans les cités françaises.

  • Il faut faire tomber quelques têtes de flics ou de pandores

  • et le bon peuple de France est content !

– En attendant de pouvoir faire tomber la tête du Monarque.

  • Mais le sait-il, ce Monarque, à l’abri dans son château élyséen ?

 

 

Résultat de recherche d'images pour "profs humour"

Les salaires des fonctionnaires ont été sensiblement augmentés mais l’Etat avait calculé son “coût/ coup”:

  • un “coup/coût” gagnant.

C’était :

– ou augmenter les salaires et accepter des contrats précaires renouvelés selon le bon vouloir de chefs de service incompétents

  • ou continuer à être employés à vie mais de plus en plus mal payés !

Les syndicats ont choisi le court terme qui enrichit mal et violemment,

– à la douceur d’une longue vie qui vous permet de mourir dignement, mais pas de vivre dignement.

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

Les représentants du personnel devaient choisir entre deux options sans concession :

  • maintenir les agents de l’Etat dans une succession de galères à l’infini, les fins de mois difficiles, l’emploi à vie, une vie de misère jusqu’à leur pauvre mort,

  • ou leur offrir un emploi à court terme bien payé pour vivre pleinement les rares instants de bonheur dont les contractuels publics pourront profiter s‘ils acceptent de perdre “leur sécurité de l’emploi” et leur âme de citoyens volontaires.

 

Résultat de recherche d'images pour "profs humour"

Oui, les contrats temporaires d’embauche publique seront très bien rémunérés.

Et, victoire pour l’Etat français et les contribuables, il n’y aura plus à prévoir d’avancement à l’ancienneté, ni d’indexation de l’indice “trucnuche” sur la hausse du coût de la vie.

  • Que d’économies en perspective pour la République française !

Pendant ce temps, tout se casse la gueule en France.

Seuls s’en sortent les voyous de la République,

  • qu’ils soient ripoux à cols blancs ou chelous en burnous rayés.

Le directeur de l’école primaire m’explique que ce n’est même plus la peine de faire appel à la police. Ils ne se déplacent jamais. Les gens ont appris à faire “sans” et s’organisent, en s’attendant au pire et en sachant que rien ne leur sera épargné si jamais ils commettent une erreur ou pire une “bavure”,

– c’est à dire s’ils venaient à blesser ces “chances” pour la France,

  • ces jeunes en errance mentale et en complète déshérence nationale.

Ce sont eux, les personnels administratifs et techniques, non habilités à pouvoir assurer leur propre défense, qui iront en prison,

  • pas les voyous qui les terrorisent.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "syndicalistes enseignants humour"

 

 

 

Les équipes pédagogiques doivent faire avec

– et se défendre a minima pour ne pas être accusés d’être des racistes

  • ou pire des fascistes.

Quitte à être blessés !, dans leur amour-propre d’abord, ou dans leur propre corps, toujours à leur tort.

  • Mais c’est mieux que d’aller en prison et de perdre son travail pour des voyous ayant prétendument perdu la raison,

  • voyous qui n’iront jamais au trou, eux.

Les politiques ont trop peur de les provoquer, ces jeunes qui ne savent pas quoi faire de leur vie.

La France des banlieues pourrait s’embraser à nouveau,

  • et menacer de monter sur Paris pour tout faire brûler

  • sans raison et en toutes saisons.

Paris se protège !

Mais Paris n’est plus la France.

  • Et la France, elle, elle se meurt.

Elle se meurt de peur.

  • Elle se meurt tout court, chaque jour un peu plus.

 

Résultat de recherche d'images pour "profs humour"

Les portillons se sont refermés et je comprends mieux comment fonctionne cette France qui a perdu ses services publics pour assurer sa sécurité.

S’il n’y a plus de frontières, les murs de chaque maison, de chaque établissement, de chaque immeuble deviennent des frontières à l’intérieur desquelles se bâtissent les sottes solitudes et les mauvaises habitudes des bottes qui frappent le sol au pas de l’oie.

Pour que la paix règne en France, c’est sur la voie publique qu’il faut faire régner l’ordre.

– Pas demander aux citoyennes et aux citoyens de France de devoir supporter la violence de la rue à cause de l’incapacité de l’Etat à savoir faire régner l’ordre en France !

– “Un chef d’Etat qui ne sait pas protéger sa population doit démissionner”, dit le Seigneur.

Quand je me suis réveillée, je savais que, dans l’avenir, la Sécurité Publique n’existerait plus.

Résultat de recherche d'images pour "maintien de l'ordre en France humour"

Ce serait juste une part de marché, une prestation de service supplémentaire servant à enrichir les plus riches,

  • les encore et toujours plus riches.

Car c’est la nouvelle loi du marché, celle qui fait du malheur des hommes un simple besoin à satisfaire

– sachant que ce malheur a été provoqué par l’incompétence de chefs d’Etat se moquant comme de l’an quarante ou de l’an un du Christianisme du bonheur des Français.

  • Car le malheur des Françaises et des Français fait le bonheur et fera le bonheur des marchands d’armes en Europe !

Ainsi les plus riches auront leurs propres gardes du corps dans des demeures somptueuses, les administrations profiteront d’un budget complémentaire réservé spécifiquement à leur sécurité (vigiles et systèmes de protection) tandis que les pauvres gens se feront agresser, voler et tuer chez eux et à l’extérieur de leurs domiciles par des “sauvageons” qu’il faudrait appeler de fait des criminels et des délinquants.

Quand les rues ne sont plus gardées ni les existences sauvegardées, il ne reste plus au peuple que le droit de mourir pour ne pas se faire tuer.

Résultat de recherche d'images pour "violences ressenti populaire"
  • Blancs et Noirs, Noirs et Blancs, seront traités comme des esclaves par leurs nouveaux Maîtres ! 

Mais, en France, même ce droit, le droit de se défendre, est refusé au peuple de France.

  • Pour préserver la paix civile !”, affirment les imbéciles qui vous dirigent.

Quand les “criminels” auront exterminé le peuple de France, alors ils iront s’occuper de ceux qui n’ont pas su s’occuper des affaires de la France.

Et le Seigneur ajoute :

– “Je n’entendrais pas plus vos supplications que vous n’avez entendu les supplications de votre peuple.”

Résultat de recherche d'images pour "maintien de l'ordre en France humour"

Pourquoi, pour ces enfants-là,  faut-il mettre des policiers à l’école et les enseignants à la rue ?

  • Pour leur apprendre  à vivre dehors, LIBRES, la vraie VIE,
  • tous LIBRES, enseignants et élèves.

Mais, pour être LIBRES de faire tout ce qu’on veut, à condition de ne blesser personne, il faut d’abord vivre soi-même en SECURITE.

Car la première des LIBERTES publiques en France, c’est de pouvoir y vivre en SECURITE.

Advertisements

Coupe du Monde de football 2018 en Russie – Japon/Belgique. Seigneur, je Te le demande : – “N’oublie pas ce couple de Japonais qui vont devoir quitter les Pyrénées-Orientales, après avoir investi cent cinquante mille euros dans une affaire de viticulture et après avoir produit un vin bio de qualité supérieure, reconnu aujourd’hui parmi les meilleurs. Tout ça parce qu’ils ne gagneraient pas encore deux mille euros par mois à tous les deux. Je crie vers Toi, Seigneur !”

Publié à 21h50

_______________________________________________________

https://lebourricot.wordpress.com/2017/04/14/dans-les-po-66-la-chomiculture-remplace-la-viticulture/

 

Dans les PO.66, la Chômiculture remplace la Viticulture.

 

La France a toujours l’image du Pays du VIN.  En 2016 elle en a produit  45,6 Millions d’Hectolitres .

L’ex région Languedoc Roussillon garde une part très importante dans cette production.

Sur 223.620 hectares de vigne, soit 30% de la surface de vignes Françaises, le Languedoc Roussillon à produit 12,3 Millions d’HL.  Mais sur les 4 département producteurs Hérault, Aude, Gard et Pyrénées Orientales, ce dernier a largement décroché.

Les PO.66 n’est plus département VITICOLE

Les chiffres de surface cultivées en vigne et la production en hectolitres démontrent que les Pyrénées Orientales ont perdu le qualificatif de département à dominante VITICOLE.

La production 2016 des Pyrénées Orientales se répartit de la façon suivante.

2619 déclarations de récolte pour 25721 Hectares cultivées.

Production totale récolte 2016 =   675176 Hectolitres, soit 0.67 Million Hectolitres

660940 hectolitres commercialisables + 14236 hectolitres non commercialisables.

15551 Hl en AOP  …..  9357 Hl en IGP  …..  813 Hl en VSIG …..

Presque plus de Viticulture. 

Pas d’Industrie . 

Reste pour ce département abandonné

La CHOMICULTURE

______________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "quartiers dealers perpignan"

Bah oui, ils ne vendent pas du shit, ces deux jeunes Japonais.

  • Ils travaillent, eux !

Et ils travaillent dur, en respectant la nature et l’environnement.

Mais c’est tellement plus facile pour faire du chiffre de “ramener du crâne”, en allant chercher des honnêtes gens qui travaillent et qui ne se cachent pas,

  • plutôt que des caïds et des dealers, représentants de la mafia clandestine qui gangrène la France, aux revenus non déclarés, eux,

  • parce qu’ils ne seraient pas d’accord pour se laisser embarquer sans opposer une certaine résistance,

– c’est à dire une résistance certaine.

Résultat de recherche d'images pour "quartiers dealers perpignan"

Alors quand je regarde ce match Japon/Belgique, mon coeur se serre à la pensée de ce couple de Japonais qui sont venus mettre en valeur le patrimoine culturel français et qu’on va mettre dehors,

  • une main devant, une main derrière comme Gros Jean,

– sans respect pour leur investissement humain et financier,

– sans vergogne quand il s’agit de faire du chiffre en traquant les honnêtes gens.

  • Que vous disais-je du nouveau Préfet de Département  arrivé fin mai 2018 ?

  • Qu’il est du signe du “Scorpion”…

–  Et que le responsable de cette “connerie” ou “tracasserie administrative” est bien l’ancien Préfet, le si bien-nommé Monsieur Philippe VIGNES, car l’arrêté d’IQTF est daté d’avril dernier.

Donc le commentateur bien renseigné qui a laissé cette indication nominative avait raison, ouf !

(Voir les commentaires à la suite des articles de l’Indépendant, avec les liens mis en ligne ci-dessous pour preuves.)

Parce que les nominations de “Frères de la Côte”  protégeant “fraternellement” la P2 (Perpignan 2, l’ombre de la ville), ça suffit !

  • “VIGNES” pour une affaire de viticulture, c’est encore un clin d’oeil du “dieu-hasard”,
  • ce Dieu si malicieux qui aime à se jouer des hommes,
  • surtout les “pas francs”-maçons.
Résultat de recherche d'images pour "quartiers dealers perpignan"

– Qu’est-ce qu’ils ont fait, ces deux jeunes Japonais, aux “Frères de la Côte” ?

Maintenant que l’affaire est bien lancée et que leur vin est connu, les “pas francs”-maçons” ont décidé de s’approprier l’affaire ?

C’est du vol !

Mais qu’importe.

Dans ce département, les Frères “Rapetout” agissent toujours de la sorte.

Après on s’étonnera que le département des Pyrénées-Orientales jouïsse de cette réputation franchement excécrable.

Tous les coups sont permis et pour qu’un Préfet et un chef de service puissent toucher leurs primes d’objectifs, la politique de la terre brûlée reste la meilleure solution :

– rafle des lycéens qui fréquentent régulièrement et assidûment leur établissement scolaire dès qu’ils deviennent majeurs, peu importe si leur année d’études est foutue en l’air,

  • donc leur vie aussi !

– rafle des travailleurs sans papiers bien intégrés dont les employeurs ont commis l’erreur de croire qu’ils pourraient les faire régulariser !,

  • tandis que les “sans papiers” délinquants continuent, eux, leurs activités moins professionnelles mais nettement plus lucratives.

Un officier de police, aujourd’hui à la retraite, s’est exprimé sur ce sujet, les “Faux chiffres de la PAF”.

Résultat de recherche d'images pour "jean rené augé"
Résultat de recherche d'images pour "jean rené augé"

Mais c’est un article que se réserve mon pote COLUCHE qui est devenu le spécialiste de la Police Nationale française.

En attendant de publier l’article sur les faux chiffres de l’immigration irrégulière et sur les “résistants” lanceurs d’alerte, je vous donne les liens journalistiques pour apporter votre soutien amical, relationnel et “fraternel”,

  • “si vous en êtes”,

  • mais des “franchement bâtisseurs de cathédrales”,

  • pas des “pas francs-spéculateurs anglo-saxons”.

Merci d’aider ce jeune couple de Japonais, car eux aussi, ont mérité à leur manière de la patrie française, en valorisant son patrimoine culturel.

  • Parce que le vin, en France, c’est toute une culture !

 

Résultat de recherche d'images pour "vin écrivain Colette"

 

_______________________________________________________________________

21H55

Oui, les Japonais sortent de la Coupe du Monde de football, mais ils se sont super bien battus !

“Ils (les Japonais) ont été fantastiques !”, dit le journaliste, à raison.

  • “S’il te plaît, Seigneur !
  • Pense à mon couple de Japonais.
  • Ne les laisse pas sortir du territoire français.”

___________________________________________________________________

https://www.msn.com/fr-fr/news/france/pyr-c3-a9n-c3-a9es-orientales-des-vignerons-japonais-risquent-d-c3-aatre-expuls-c3-a9s-faute-de-ressources-suffisantes/ar-AAzugQt

 

La rédaction
Un couple de vignerons japonais installé depuis 2016 à Banyuls-sur-mer, dans les Pyrénées-Orientales, s’est vu notifier par la préfecture une obligation de quitter le territoire, faute de ressources suffisantes pour obtenir un titre de séjour.

Deux vignerons japonais installés dans les Pyrénées-Orientales risquent d’être expulsés du territoire national, faute de ressources jugées suffisantes. “Selon [la préfecture], le couple ne gagne pas 2000 euros par mois et leur activité n’est donc pas viable”, a expliqué Me Jean Codognès, l’avocat du couple. 

Il souligne que seule une cuvée de leur vin, celle de 2017, a été commercialisée, et a rencontré un important succès, ayant été servi à des tables prestigieuses comme Can Roca à Gérone, en Espagne, régulièrement reconnu meilleur restaurant du monde, ou encore Le Verre Volé à Paris.

La seconde cuvée à venir, dont 75% de la production serait déjà réservée, ne leur permettrait toutefois probablement pas de dépasser le revenu de 2000 euros requis par la loi française, car ils ne bénéficient d’aucune aide (du fait de leur nationalité), dans un secteur où le revenu moyen, aides comprises, est inférieur à 1000 euros.

Le perfectionnisme japonais au service d’un vin français 

Rie Shoji, 42 ans, et Hirofumi Shoji, 38 ans, sont arrivés en France en 2011, décidés à devenir vignerons. Après avoir travaillé comme ouvriers agricoles ou cavistes dans le bordelais et en bourgogne, ils ont passé les diplômes de responsable d’exploitation agricole et de technicienne en oenologie à Dijon. 

Pyrénées-Orientales: des vignerons japonais risquent d'être expulsés faute de ressources suffisantes© BFMTV.com Pyrénées-Orientales: des vignerons japonais risquent d’être expulsés faute de ressources suffisantes

 

En 2016, ils se sont lancés, en achetant pour 150.000 euros les 3,5 hectares du vignoble “Predres Blanques” (pierres blanches). Leur idée: un vin nature, biologique, dans un secteur géographique où tout se fait à la main. 

“Qualité de raisin, choix pertinent de la date de vendanges, précision et perfectionnisme typiquement japonais dans la vinification. Ce serait vraiment une grande perte pour nous, collectivement, de les voir partir”, a commenté dans le quotidien L’IndépendantJean L’Héritier, organisateur du salon des vins nature à Perpignan.   

Un recours a été déposé et sera étudié le 6 septembre par le tribunal administratif de Montpellier.

_______________________________________________________________

 

https://www.lindependant.fr/2018/06/30/un-couple-de-vignerons-japonais-installe-a-banyuls-est-frappe-par-une-obligation-prefectorale-de-quitter-le-territoire,4641657.php

  • Un couple de vignerons japonais installé à Banyuls frappé par une obligation de quitter le territoire
 Mis à jour le  
47 commentaires Partager
PERPIGNAN

Un couple de vignerons japonais installé à Banyuls frappé par une obligation de quitter le territoire

Un couple de vignerons japonais est menacé d’expulsion alors qu’il a investi la somme de 150 000 € pour le développement d’une production de vins nature à Banyuls-sur-Mer.

Installé en France depuis 2011 et riche d’une solide expérience dans le vin, un couple de japonais a investi la somme de 150 000 € dans le vignoble de Banyuls-sur-Mer afin d’y produire des vins nature. Alors que leur première cuvée se retrouve à la table de prestigieux restaurants, notamment au Can Roca à Gérone ou encore Le Verre Volé à Paris, et que la deuxième est réservée à 75 %, la préfecture des Pyrénées-Orientales leur a notifié une obligation de quitter le territoire. Une situation ubuesque que dénonce leur avocat Jean Codognès qui a décidé d’attaquer l’arrêté préfectoral devant le tribunal administratif de Montpellier.

Selon l’avocat, l’activité économique ne peut pas être considérée comme florissante pour le moment mais les potentialités à l’export, le fait qu’ils investissent sur un territoire en déprise, et les synergies opérées grâce à eux avec d’autres producteurs du département participent au développement de tout un territoire.

 

Jean Lhéritier, président de Slow Food Pays Catalan et responsable du Salon Indigènes consacré aux vins nature, regrette également cette décision préfectorale. “Comme profession agrégé d’économie, je voudrais souligner à quel point ce couple de jeunes Japonais correspondent aux critères si fréquemment évoqués par le Président de la République Emmanuel Macron lui-même pour enrichir le rayonnement économique de notre pays, attirer des talents et des capitaux d’entrepreneurs innovants, des initiatives qui créent de la valeur. Cela s’applique de façon étonnante, ultra-rapide au démarrage des Pedres Blanques, leur domaine vinicole“.

Ce partisan d’une viticulture responsable et biologique confirme “une nouvelle tendance des consommateurs qui cherchent à aller loin dans la naturalité. Hiro et Ryé ont représenté cette énergie, cette volonté dès leur premier millésime, avec force et précision, par le grenache 2017 Pedres Blanques. Il n’y a qu’à voir le succès qu’ils ont obtenu au salon Indigènes. Dès leur premier millésime ! Qualité de raisin, choix pertinent de la date de vendanges, précision et perfectionnisme typiquement japonais dans la vinification… Ce serait vraiment une grande perte pour nous, collectivement, de les voir partir !“.

Un reportage complet à retrouver ce samedi soir dans l’édition abonnés de lindependant.fr et dimanche en kiosque dans l’édition Catalan.

Julien Marion
À lire aussi

______________________________________________________________

Commentaires signalés :

 

Anonyme52261 Il y a 1 heureSIGNALER UN ABUSIl ne faut pas jeter la pierre à la préfecture, c’est louche des étrangers qui investissent en France et qui viennent pour travailler. Dans leur quotidien on leur demande généralement plutôt des allocations pour vivre sans travailler ! .

[Second degré à l’ironie cinglante]

RÉPONDRE

Dahut Il y a 2 heuresSIGNALER UN ABUSAvocat lui aussi, ALIOT vient soutenir l’action de son confrère CODOGNES. Boiront-ils du SAKé ensemble à Via Del Vie ?

 

JPPascal Il y a 11 heuresSIGNALER UN ABUSTotal soutien à ces jeunes et courageux viticulteurs. Leur initiative est porteuse de développement économique à double titre, pour notre petite patrie catalane d’abord, mais aussi pour les perspectives d’avenir qu’elle va ouvrir vers les marchés asiatiques.
Comment la Préfecture peut-elle être ainsi ignorante des réalités économiques ?

RÉPONDRE

angry cat Il y a 23 heuresSIGNALER UN ABUSQue le préfet des PO soit incité à quitter le territoire, et à ne jamais y revenir..

 

gaze Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSBah…!…ils ont les yeux bridés avides de s’emparer du meilleur dans ce département qui perd progressivement au cours du temps des bras valides …..c’est peut être ce qui n’a pas plu a certains locaux se sentant concurrencés se faisant le relais de l’autorité préfectorale….on a déjà vu ce phénomène en Agriculture dés 1962 ou des pieds noir d’Algérie se sont installés en Corse avec d’autres méthodes de culture plus productives concurrençant les propriétés Corses ….En clair ils dérangeaient malgré leur gentillesse et leurs courbettes....si ce fait divers s’était passé sous la Présidence de Jacques Chirac….la décision en aurait été autrement….!….les époques changent…!…

 

RÉPONDRE

letech Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSToute ma sympathie à ce couple courageux. Nous espérons de tout coeur que cette affaire s’arrange. Il y a tant de gens en situation irrégulière qui ne quitteront jamais le territoire français. Situation ubuesque

RÉPONDRE

dragonge Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSil vaudrait mieux renvoyer dans leur pays d’origine tous les délinquants qui pourrissent la vie des honnêtes gens

 

RÉPONDRE
kanopus Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSQui gênent-ils à ce point ? Par ailleurs, qui a généré 
cette expulsion et pourquoi ?

 

Dahut Il y a 2 heuresSIGNALER UN ABUSPeut être un autre viticulteur ?

RÉPONDRE

yvon11 Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSLes aberrations dans notre France d’aujourd’hui prolifèrent à tous les niveaux et à une telle cadence que l’on peut se demander si l’Etat n’est pas saisi par une maladie mentale grave. Mais comment soigner un tel phénomène ? Le bon sens est devenu sans doute le plus rare et le plus précieux des médicaments !

RÉPONDRE

Anonyme51933 Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSOn est à peu près sur de leur moralité (esprit nippon d’excellence), ils sont hyper travailleurs (trop peu être), la politesse et la courtoisie leur colle à la peau. La préfecture a peu être raison, ils sont trop bien pour la France. Ils risquerai de nous porter vers le haut….

RÉPONDRE

Cécilia R. Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSMaître Codognès, avocat brillant et d’une rare intelligence saura dénouer la situation. Mais quel dégât cette décision laisse encore dans un inconscient collectif 66 où le slogan « volem rien foutre al païs « est plus entendu que celui de la créativité…

RÉPONDRE

Pirequecela Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSFini le temps de “Jean de Florette” ou du boulanger de Fernand Raynaud.

RÉPONDRE

 

catalan66 Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSc est encore ce prefet Vignes qui avant de partir a pris cet arreté sans grande reflexion ou sous certaines pressions,?

RÉPONDRE

[J’espère effectivement que ce n’est pas le nouveau préfet qui a signé cette …

Auto-censure]

Mimilapin Il y a 2 joursSIGNALER UN ABUSPour garder des traînes savattes la France met tout en œuvre pur leur faciliter la tâche et la ??????

Guindoul66 Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSOh que oui, ceux la travaillent et investissent que d’erreurs !

 

________________________________________________________________

________________________________________________________________

https://www.lindependant.fr/2018/06/30/banyuls-sur-mer-pries-de-quitter-le-territoire-et-leur-vignoble-ou-ils-ont-investi-150-000,4641770.php

 

Mis à jour le  4 commentaires Partager
VITICULTURE

Banyuls-sur-Mer : priés de quitter le territoire et leur vignoble où ils ont investi 150 000 €

 La préfecture a prononcé à l’encontre d’un couple japonais une mesure administrative.

Le droit administratif a ses raisons que la raison ne connaît point.  Un couple de vignerons japonais installé à Banyuls-sur-Mer s’est vu notifier en avril par la préfecture une obligation de quitter le territoire français. Une décision vécue douloureusement alors que Rie et Hirofumi sont entrés en France régulièrement en 2011 avec comme rêve d’acquérir du domaine viticole. Mais avant de se lancer dans cette aventure, ils décident de bonifier leur savoir-faire et travaillent comme ouvrier agricole et caviste dans des vignobles et des chais du Bordelais ou encore de la Bourgogne avant d’obtenir des diplômes de responsable d’exploitation et technicienne en oenologie. En 2016, voilà le couple mûr pour produire son vin : Pedres blanques. Un vin qu’il souhaite singulier comme cette terre où Rie et Hirofumi ont élu domicile. Un vin nature, biologique, où la vendange ne se fait qu’à la main. Grâce à l’appui de leur famille et d’une banque, le couple investit 150 000 € en faisant l’acquisition de 3,5 ha de terres à Banyuls-sur-Mer/Collioure. Mais voilà, la préfecture, et alors qu’une seule cuvée n’a pu être commercialisée, décide que le couple n’est pas en mesure de justifier de ressources suffisantes et se voit donc dans l’obligation de quitter ce territoire.

« À la table de Can Roca »

« On leur reproche de ne pas gagner 2000 € par mois » peste leur avocat Jean Codognès. Ce dernier a décidé d’attaquer l’arrêté préfectoral devant le tribunal administratif de Montpellier. Son angle d’attaque : le non-sens que représente selon lui l’argument de la préfecture affirmant que leur activité ne serait pas rentable. « On ne comprend pas l’acharnement de la préfecture envers ce couple. Ils ont un parcours cohérent et engagé depuis plusieurs années dans la filière viticole. Ils n’ont bénéficié d’aucune subvention du fait de leur nationalité alors qu’ils ont décidé d’investir sur un territoire en déprise, leur première cuvée et une réussite et la deuxième est déjà réservée à 75 % ». Leurs clients : des restaurants célèbres comme Can Roca à Gérone, qualifié régulièrement de meilleur restaurant du monde, mais aussi Le Verre Volé à Paris ou localement à la table Via del Vi.

« Les voir partir serait une grande perte »

Autre argument développé face à la préfecture : leur vin, poussé par la dynamique économique des produits nature et biologique dans certains pays, s’exporte très bien à l’international. D’ailleurs en peu de temps, une quinzaine de pays est tombée sous le charme. Au Japon évidemment mais aussi aux États-Unis, en Australie, au Danemark, en Suède, à Singapour ou encore en Angleterre. « Leur production a du sens car elle s’inscrit dans une économie novatrice où les clients n’achètent pas qu’un produit de qualité mais aussi des valeurs environnementales et sociétales. Dire que cette démarche, comme le fait la préfecture, n’est pas viable est un non-sens. Ils s’inscrivent sur une démarche rigoureuse et professionnelle ». Organisateur du salon des vins nature à Perpignan et président de Sloow food Pays catalan, Jean Lhéritier partage cette analyse. « Leur seul millésime a obtenu un vrai succès. Qualité de raisin, choix pertinent de la date de vendanges, précision et perfectionnisme typiquement japonais dans la vinification. Ce serait vraiment une grande perte pour nous, collectivement, de les voir partir ! ». Reste à savoir si le bon sens l’emportera. Leur avenir est entre les mains du tribunal administratif qui statuera en septembre prochain sur leur sort.

Julien Marion
_________________________________________________________________
Commentaires signalés  :
Bopor Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSles sans papiers sont mieux acceuillis et jamais expulsés .
Gardons ces vignerons japonais qui mettent en valeur nos vins et notre région, comme le font nos vignerons catalans. 
Faisons une pétition sans plus tarder .

RÉPONDRE

JAU Il y a 1 jourSIGNALER UN ABUSEncore un préfet qui ferait mieux de se préoccuper des vrais problèmes du département plutôt que de faire la chasse aux vrais travailleurs migrants.

RÉPONDRE

 

________________________________________________________________

[Permettez-moi de saluer Jean CODOGNES, un avocat au grand coeur, qui s’engage sur des causes difficiles et en terrain souvent miné,

  • le terrain des “Frères de la Côte”.

Car “on peut en être”, sans être une crapule soi-même, et c’est suffisamment rare pour être souligné.

  • De plus en plus rare
  • tant les “alimentaires” ont gagné la guerre contre les Frères de Lumière
  • dans les Pyrénées-Orientales.]

________________________________________________________________________

His prophecy came true. The great wrath of God was caused by today’s islamist attack planned in Paris, in France. And clearly this is a consequence of your blindness for a religion which kills everyday more and more christian people in the world !

 

When I published the article on 10 may 2018 about the GREAT wrath of God which abides upon Catholic Church, the trojan horse of Islam,

  • I have forgotten to give the main reason of this.

How could this Church encourage Islamists who want to kill Christian people, by developing muslim faith within the Roman Catholic Church ?

  • Lord has wanted Pope Francis to abdicate.

 

Résultat de recherche d'images pour "heretic pope francis"

This is the article published on 10 may 2018 :

https://deuvosguard.org/2018/05/10/so-offensive-for-our-lord-how-could-it-be-legally-possible-for-the-usa-to-apply-sharia-law-without-first-incorporating-it/

 

_______________________________________________________________

Early in the morning, today, our Lord wants that I give the written reason about His great wrath  on this blog “Dèu vos guard”.

He is angry and He rebukes muslim murderers who kill Jews, Christians and innocent people.

This morning, Lord required me to write a call for HELP to alert France to an imminent  danger.

So, today, this morning, I published a military song created by St Theresa of the Child Jesus calling for help to Joan of Arc.

 

Résultat de recherche d'images pour "joan of arc"

This is the proof :

__________________________________________________________________________

https://deuvosguard.org/2018/05/12/quand-les-saint-cyriens-celebrent-jeanne-darc-leglise-catholique-devenue-mondialiste-et-immigrationiste-va-t-elle-encore-la-faire-condamner-pour-heresie-et-la-faire-bruler-sur-un-bucher-le-buche/

[…]

  • Rappelle-toi Jeanne Domrémy, Chinon,
  • Orléans Reims, et Rouen où ton cœur fut pure hostie.
  • Fille de Dieu, Sainte Pucelle, viens au secours
  • De la France au nom de Jésus et Marie

[…]

Résultat de recherche d'images pour "joan of arc"

____________________________________________________________

I have to confess I did’nt understand why Jesus wanted that and what He wanted me to do.

So I think it would be for the anniversary of Joan of Arc.

Because I added a link to an announcement of an event,

  •  a catholic Parade in favour of Joan of Arc scheduled for tomorrow,
  • planned for Sunday, 13 May 2018, which is the “Day of the Lord”
    • planned in Paris, in France.

I could not imagine that an ISLAMIST  attack could occur today and TONIGHT, in Paris, IN FRANCE.

_____________________________________________________

https://edition.cnn.com/2018/05/12/europe/paris-stabbing-attack/index.html

Attacker yells ‘Allahu Akbar,’ stabs five in Paris before police take him down

 

Paris (CNN)The person who stabbed five people in Paris on Saturday night, killing one, yelled the Arabic phrase “Allahu Akbar,” meaning “God is great,” during the attack, city prosecutor François Molins told reporters at the scene.

Four people were wounded during the Saturday night knife attack in the touristy 2nd arrondissement, or district, of Paris.
Two of the victims were gravely wounded and two others were lightly injured, police said.
Investigators look through the scene of the attack Saturday night.
The attacker, who French President Emmanuel Macron called a terrorist, is dead, according to police.
The media wing of ISIS claimed responsibility for the attack in a statement published online.
The Amaq News Agency said “the person who executed the stabbing in Paris is a soldier of the Islamic State.The statement also said the assailant acted in response to calls to attack anti-ISIS coalition countries.
[…]]

________________________________________________________________

  • I’M ALIVE”, says the Lord.
  • “You, Catholic people, are responsible for these crimes, because, you, priests, you don’t protect My sheep  !'”
Résultat de recherche d'images pour "renegade catholic church"

There is no coincidence since only God knows the future :

  •  This event is a very important sign, because it shows that Divine Providence wished to reveal the plan of salvation in this part of the world,
  • in FRANCE and in Paris, the town of the Parade scheduled for  Joan of Arc tomorrow.

 

Do you want to know your future ?

  • So let me write at the request of Lord for you !

___________________________________________________________

Sign given by Lord :

 

 

Byzantine Catholic Patriarchate Excommunicates Francis

____________________________________________________________________

Lorsque je me sens nul…

[“Ah ! Seigneur, dit Moïse, je n’ai pas la parole facile. Cela ne date ni d’hier, ni d’avant-hier, et cela ne s’est pas amélioré depuis que tu as commencé à parler à ton serviteur ; j’ai la bouche et la langue embarrassées […] Non, Seigneur ! Je t’en prie ! Envoie quelqu’un d’autre.” Exode 4.10-13 
Moïse souffrait clairement d’un manque de confiance en lui et d’un problème d’infériorité. Il ne se sentait pas à la hauteur de l’appel de Dieu. Alors qu’il a été choisi pour parler au peuple hébreu captif en Égypte, il rétorqua : “J’ai la bouche et la langue embarrassées.” Le Seigneur lui fit remarquer, avec humour, qu’il était le créateur de la bouche.

Quand l’Éternel vous invite à vous lever pour son service, quelle excuse avancez-vous ? Enchaînez-vous, tout comme Moïse, prétextes sur prétextes : “Qui suis-je ? Je ne possède pas les qualités requises… Et si les gens refusent de m’écouter ou se moquent de moi ? Je n’ai jamais été un bon orateur, je perds toute contenance devant un public… D’autres sont bien plus compétents que moi !” Etc.

Face à vos justifications, le Seigneur vous encourage en vous déclarant : “C’est moi qui t’appelle et c’est moi qui accomplirai le miracle. Au-delà de ta petitesse, regarde à ma grandeur ! Au-delà de ta faiblesse, regarde à la puissance de mon nom ! Ne crains pas la réaction des hommes car je marche à tes côtés. Ne sois pas inquiet et ne doute pas de tes capacités car c’est moi qui qualifie et c’est encore moi qui distribue les dons et les talents. Place simplement ta confiance en moi car je ne t’abandonnerai pas, je ne te délaisserai pas.”

Oui, il y aura des temps difficiles : vous rencontrerez tour à tour des pharaons belliqueux, une mer d’obstacles, des adversaires pour vous déstabiliser, etc. mais il y aura aussi des périodes de miracles, des victoires éclatantes et un pays promis ! Ce n’est pas votre stature qui est importante, mais c’est celle de Dieu ô combien incommensurable. Ce n’est pas sur vos forces qu’il faut s’appuyer, mais sur celles de Dieu, infaillibles.

Le regard que vous portez sur vous n’est guère indulgent et s’attarde sur les imperfections. Contemplez plutôt le chef-d’œuvre qui naît entre les mains du Maître !

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, malgré toutes mes imperfections, je te fais confiance. Ma vie est entre tes mains, amen. ]

_________________________________________________________________________
  • Parce que le “hasard” n’existe pas !

Sauf si vous êtes un “pas franc”-maçon, auquel cas vous appelez tout “hasard” parce que vous ne savez pas lire les signes de la Vie et que vous ne connaissez pas votre futur.

  • Même votre dieu s’appelle le “hasard” et c’est le “hasard” qui dirige votre vie !

De COLUCHE : – “Quartier V.I.P. de la prison de la Santé ! Car le travail, c’est la Santé.”

 

Résultat de recherche d'images pour "prison de la Santé quartier VIP"

 

Je vais vous faire visiter la prison la plus chouette du monde et son quartier V.I.P. pour les plus riches et les plus malhonnêtes d’entre vous !

Voilà, t’y es.

Bouge pas !

C’est chez toi ou c’est comme chez toi.

Comme si t’y étais !

– Nan, bouge pas !, j’t’ai dit.

Qu’il est con !

– Comment tu veux que j’te montre le quartier V.I.P. de la prison d’la Santé, si tu t’barres ?

Reste-là.

C’est un ordre !

  • Regarde, c’est-y pas beau ?
Résultat de recherche d'images pour "prison de la Santé quartier VIP"

Ca ressemble un peu à ta planète, la planète bleue, avec des murs qui sont comme un horizon trompeur.

– Nan, tu trouves pas ?

Menteur !

  • Bah si, des posters sur les murs, c’est joli, non ?

Ca cache les murs.

Vos posters, ce sont vos écrans.

  • ECRANS DE TELEVISIONS, D’ORDINATEURS, D’IPOD et de je-ne-sais-plus-trop-quoi, tant qu’y en a, encore et encore !

En plus d’un autre écran, la réalité d’une vie qui n’est pas vraie.

– Toi, tu crois que ta vie est vraie, mais c’est pas vrai !

  • T’es juste un sujet d’expérimentation, mon vieux ou mon jeune con !

Résultat de recherche d'images pour "expérimentation sur les sujets humains"
360 ° à l’ouest !

Au fond, sur terre, on est beaucoup “cons”, même très beaucoup “cons”.

Si un mec vient vous voir et vous dit :

– “Je viens te libérer de ta prison et te sortir de ta cellule, viens et suis-Moi !”

Bah, on dit :

– “Ca va pas la tête ! Moi, j’vais pas m’laisser endoctriner par une religion. Jamais ! D’abord… euh…”

T’es trop fort !

T’as tout compris, toi.

En plus, plus-se tu gagnes, plus-se tu as gagné ou pas, en travaillant ou pas,

  • moins-se tu veux sortir de la prison, de ta prison que tu t’appropries.

– “C’est à moi ! Elle est trop chouette, ma prison.”

Normal !

T’es dans le quartier des V.I.P.,

  • les “Very Important Persons”,

  • ceux qui nous font le plus-se chier dans la vie pass’qu’y s’font chier dans leur vie.

Y savent plus quoi faire de leur pognon, donc y cognent !

  • – “Cognons, cognons dur !, qu’y disent. C’est marrant et nous gagnerons encore plus-se d’argent que nous saurons pas quoi en faire, comme d’hab ! Mais ç’est pas grave. Cognons encore sur ces têtes de cons !”

Résultat de recherche d'images pour "quartier vip la santé"
Film prémonitoire pour “Jojo”, sauf que c’était lui, le prisonnier du quartier V.I.P. et que l’évasion n’est pas garantie ! 

En fait, tu vois, si ça peut t’rassurer, c’est eux les plus cons.

Pass’que, quand l’autr’mec, arrive,

  • çui qu’est basané, qu’a l’air louche et qu’est pas propre sur Lui avec des plaies de lépreux qu’y dit qu’ce sont des “clous”,

  • bah, quand y l’arrive pour les voir et qu’Il leur dit :

– “Lève-toi de ton lit, repousse tes draps de soie et déhousse ta nuisette en soie pour Me suivre”,

  • y préfèrent rester en prison, les cons !, les très cons de riches.

Pass’que, dans le quartier V.I.P., comme y sont mieux traités que les z’autr’s, y s’croient supérieurs aux autres, ces gros cons.

Même que c’est eux qui nous font le plus-se chier en prison et qui nous envoie au mitard dès qu’on leur manque de respect, à ces cons !… de politicards et autres vantards.

Y a un métier qui leur va comme un gant, çui de “rapporteur” :

– “La parole est à Monsieur BIDULE, du parti politique présidentiel LREM,

  • comme on les aime !

– Rapporteur de la Loi

  • “Comment plumer le (con de) pigeon français sans qu’il le sache !”

  • grâce aux ordonnances du bon Docteur DIAFOIRUS ” çui qu’a déjà foiré son monde.

Résultat de recherche d'images pour "docteur diafoirus"

Je résume l’esprit de la Loi pour les plus cons que vous :

– “Faites-le chier, le pigeon français ! La merde, c’est de l’or en barre, du méthane.”

Depuis l’temps qu’y vous font chier, vos élus politiques, vous devriez tous être riches en France avec le biogaz qui vous z’ont fait produire dans vos cuvettes à chiottes.

– Bon, mais comme vous êtes tous trop cons,

  • vous z’avez jamais pensé à récupérer la merde dans laquelle y vous mettaient !

Y suffirait de RECYCLER pourtant !,

  • un tuyau pour l’urine, les os z’usés,

  • et un tuyau pour la chienlit !,

  • votre engrais naturel, le biogaz, quand vous z’engraissez pas encore les vers de terre.

Et vous auriez l’énergie gratuite !

Résultat de recherche d'images pour "usine à méthane"
L’écologie de l’avenir, l’écologie “vache” !

Faudrait juste pousser davantage chaque jour dans le bon trou et pas vous tromper de tuyau.

– Nan, pas le tuyau à pipe !

  • Ah ouais, tu l’attendais, celle-là, hein ?!

Avoue !

P’tit coquin…

Plutôt gros cochon, oui !

– T’as vu tout c’que tu produis comme cochonneries en une vie ?

De quoi éclairer gratis tout un quartier, ton quartier !

Et t’aurais Bobonne qui hurlerait à tes côtés :

– “Mais pousse, piss’que j’te dis de POUSSER ! Han, han… En… core ! Sinon va y’avoir une panne…, une panne d’électricité.”

Image associée

Le bonheur (n’) est (pas) dans le pré ! Au Brésil, MERCOSUR.

Cochons d’Français, vous ne serez pas mieux traités.

Donc vous z’êtes tous en prison.

  • C’est le scoop, le vrai scoop !

C’que les journalistes ont jamais compris, eux qui n’accordent de prix qu’aux déclarations des prisonniers V.I.P..

  • Qu’est-ce qu’y disent, ces cons ?

– “Nan, c’est pas vrai. On n’est pas en prison. On sort de la vie comme on veut ! D’abord, euh… Les pieds devant, d’accord !, mais on sort quand même. Et on va où on veut, quand on veut !”

Sauf quand le “hasard” vous z’attrape et qu’y vous z’envoie son Cerbère, qu’y peut s’appeler des fois “cancer”, s’y l’a décidé que vous étiez allé trop loin.

– “Mais si tu respectes les règles de la Bourse, normalement, y’a pas de problèmes,

  • que du bénéf à tromper les z’autres pour s’enrichir”, qu’y disent, ces cons.
Résultat de recherche d'images pour "prison de la Santé quartier VIP"
Un progrès incontestable dans les prisons françaises : – les prisonniers ne se ratent plus !

Tu vois, y t’disent aussi :

– “La Bourse, c’est comme une grande Loterie,

  • une grande Loterie I N T E R N A T I O N A L E.”

Au départ, d’ailleurs, c’était un jeu, des jeux.

Y fallait parier sur le risque, si t’allais mourir, si le bateau qui transportait des marchandises allait périr, etc..

Donc c’est PAREIL, c’est le même principe,

  1. un gagnant, qui gagne beaucoup et de plus-se en plus-se,

  2. et des perdants, beaucoup de perdants, qui perdent de plus-se en plus-se,

  3. en plus-se de perdre leur vie, comme les z’autr’s cons qui s’croient immortels, eux !, à jouer sur le risque de pas mourir.

A c’jeu-là, j’te rassure, vous z’êtes tous perdants, pass’que vous z’êtes tous mortels.

Résultat de recherche d'images pour "loterie humour"
Si tu connais un riche aimé pour lui-même, fais-moi signe !
Ah si, Jojo, il paraît… pass’que, quand Sylvie [VARTAN] l’a rencontré, y l’était pas riche.

Après faut juste savoir s’y a une vie après la mort ou pas.

– “Y a-t-il une autre vie, après ta vie de V.I.P. derrière tes barreaux dorés ?”, ne s’interroge surtout pas le prisonnier V.I.P. qui croit qu’il est libre comme l’air.

Lui, pas les autres.

Pass’qu’y confond les posters de ses murs avec la vraie REALITE, celle qu’y verra jamais.

Pass’que l’Enfer, c’est pas tout à fait PAREIL et c’est tout à fait PAS PAREIL que le Paradis, à VRAI dire.

Avec ses faux airs de vrai “faux-Q”,

  • tu vois ?,

  • un peu comme “l’usine à gaz”, Pierre GATTAZ,

– le riche, y frime avec son fric dans un univers carcéral qu’y croit être un paradis, son paradis.

Y l’est pas très regardant,

  • car trop occupé à s’regarder dans son miroir qui lui renvoie une image de lui très satisfaisante.

– Qu’est-ce qu’il est beau, le riche !

– Qu’est-ce qu’il est bien coiffé, le riche !

– Qu’est-ce qu’il est bien habillé, le riche !

Qu’est-ce qu’il me gonfle et me pompe l’air, le riche !, oui, mon air !!!!,

  • car c’est mon air qu’il pompe ;

  • mon oxygène qu’y m’bouffe,

  • avec son sans-gêne, sa culture gominée et ses airs minaudés de minet à la mode transgenre.

Résultat de recherche d'images pour "loterie humour"

Tu t’es jamais posé la question de savoir pourquoi c’est à Paris que le taux de pollution de l’air est le plus élevé,

  • presqu’irrespirable, dis-donc ! ?

Pass’que c’est dans la capitale de France qu’on rencontre la plus grande concentration de gens riches qui nous pompent l’air,

  • notre air qui devrait être gratuit.

Bientôt y vont nous faire payer pour respirer de l’air pur, alors que c’est eux qui polluent le plus-se avec leurs 4 x 4 et leurs vols en jets privés,

  • pass’qu’y supportent pas de voyager avec les pauvres, les ordures.

– Les pauvres, ça les fait chier !

Y vous l’disent pas, ces gens-là !

Résultat de recherche d'images pour "pollution humour"

Mais, même en prison, y veulent pas se mélanger avec les z’autres qu’y sont pas assez bien pour eux.

Alors qu’au fond, ce sont eux, les pires.

Pass’que, si on devait comptabiliser la quantité d’argent volé par un pauvre dans une courte vie

  • et la quantité d’argent défiscalisée et dépaysée sur des comptes bancaires off-shore par un riche dans sa très longue vie,

– y’a pas photo à l’arrivée,

  • le plus voleur des deux, c’est bien le riche !

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

Les riches, qu’y s’croient plus intelligents que toi, y t’disent :

– “C’est pas vrai qu’on est en prison dans un parcours expérimental !

Sinon, on l’saurait. Car, nous, on sait tout. S’y avait des garde-chiourmes, on les verrait.”

Pas besoin.

Tout est sous vidéosurveillance !

Faut pas prendre les anges du Bon Dieu pour des oies.

Y sont super-équipés, les types !

Des “types” qui sont pas vraiment “typés” humains, mais plutôt “plumés”, tu vois, avec des ailes, quoi !

Mais, eux, c’est pas des “pigeons”.

Faut pas les prendre pour des “cons”.

Ce sont tes anges-gardiens.

Résultat de recherche d'images pour "ange gardien humour"

– S’y sont tes copains ?

Bah, ça dépend dans quel camp tu es.

– Tu l’sais au moins dans quel camp tu es, toi ?

Pour l’savoir, j’vais t’aider.

– Tu gagnes combien par mois ?

Tu sais pas, pass’que tu fais la manche et qu’ça dépend du bon vouloir des gros cons qui passent sans te regarder la plupart du temps.

Y z’ont des moufles aux doigts et des oursins dans les poches, les riches !

Y préfèrent donner à des assocs comme la mienne, les “Restau du Coeur”, pass’que le don est défiscalisé.

  • Grosse erreur !

Jésus, lui, y préfère que vous donniez sans que ça vous rapporte quelque chose, à vous.

Bah, oui, le Paradis, ça s’mérite.

  • Tout le monde peut se tromper, non ?

  • Et l’Enfer est pavé de bonnes intentions.

Moi, j’croyais bien faire avec ma loi sur la défiscalisation des dons faits aux associations caritatives.

J’avais pas compris qu’y avait un autre système de rémunération, çui au mérite !

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

En fait, ma loi assèche la générosité et l’amour envers son prochain.

Aujourd’hui vous vous reposez tous sur les associations pour faire votre boulot de frère ou de soeur et vous n’avez plus pitié de personne.

Vous passez votre chemin, sans voir les pauvres.

Vous leur jetez même plus un regard !

Les associations font à votre place ce que vous devriez faire sauf :

– “gagner votre place au Paradis !”

Car être généreux en en tirant profit, ce n’est pas être charitable.

Tu crois ça, toi ?

Bah, tu te trompes.

Et lourdement.

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

Donc les riches, y t’disent :

– “C’est pas vrai qu’on est sur terre pour être testés !

D’ailleurs, regarde, on est détestés pass’qu’on est des puants, mais on est bien traités, quand même, non ?

Donc ça prouve qu’on est récompensés sur terre pour le MAL qu’on vous fait, non ?”

Et toi, tu t’dis :

– “C’est vrai qu’y a pas d’justice sur terre !

Y font c’qu’y veulent, les riches du quartier V.I.P. de la prison de la Santé. Tout leur est dû.

Et moi, dans ma petite cellule, je vais jamais au soleil, en promenade ! Les gardiens, y m’ont supprimé les vacances. J’en ai plus ! C’est pas juste.

J’ai soif, j’ai faim, j’ai froid et eux, y sont logés à l’oeil, chauffés à l’oeil, nourris à l’oeil, habillés à l’oeil, pass’que, quand t’es riche, tout le monde te fait des cadeaux en espérant avoir un retour sur investissement.

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

Et moi j’crève comme un con, pass’que j’veux pas aller tabasser le copain pour faire plaisir au riche patron qui peut plus le voir, même en poster dans la salle à manger !

Il a même été déclaré “ennemi public numéro un”, le, la syndicaliste qui nous défendait. Faut le, la “casser”, si on veut bouffer mieux et améliorer notre confort quotidien.”

  • Sauf que toi, tu sais que t’es en prison et tes gardiens, tu les vois souvent.

Pass’que ta vie, sur terre, elle ressemble plutôt à l’enfer, ou à l’idée qu’tu t’en fais, une idée fausse

C’est pire, l’Enfer.

Si vos curés, y l’disaient aux riches, y sauv’raient leurs âmes, mais les riches, y voudraient plus venir à la messe.

Y z’auraient trop peur !

  • Faut pas faire peur à ses riches donateurs.

Car les riches, y s’croient déjà au Paradis dans leur prison de luxe.

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

Mais l’Enfer, toi, tu sais même pas c’que c’est.

Et si tu savais,

– tu trouverais que ta prison,

  • avoir avoir soif, avoir faim, avoir froid,

  • être pauvre et “sentir” parce que, tant que tu sens, c’est que tu es en vie !

  • car, tant que tu es sale pour un riche, un “salaud de pauvre !”, comme y disent entre eux,

  • c’est que tu es en VIE !

– bah, c’est le paradis sur terre, ta prison.

Pourquoi ?

Pass’que, chaque fois que tu fous pas un pain au connard qui t’refuse des sous pour aller t’acheter ta baguette de pain et ta bouteille de pinard, tu engranges un bénéfice !

Oui, mon gars, toi, tu fais pas le mal.

Et comme tu fais du mal à personne, toi, tu iras au Paradis, le VRAI.

Comme les Saints !

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

Pass’qu’y faut être un Saint, pour pas foutre un pain à un sale con de riche qui te refuse l’aumône, alors qu’il est plein aux as !

Même qu’y en a, parmi vous, les pauvres,

  • qui allez préférer encore crever de froid et de faim cette semaine,

– mourir !,

  • sur un trottoir de ville

– ou cachés,

  • loin des yeux des riches qui veulent plus vous voir ni vous avoir à leurs côtés,

– pass’que vous leur gâchez leurs fêtes de fin d’année et leurs vacances quand ils vous marchent dessus comme des merdes.

Vous, vous allez être RECOMPENSES pour pas avoir frappé

  • ou même tué

– ceux qui vous ignorent et vous condamnent à mort par leur indifférence.

Oui, il faut être être des saints pour résister à la tentation de foutre un pain à un con de riche qui vous dit :

– “J’ai pas d’monnaie sur moi !”

  • avec un p’tit sourire sadique,

  • le sourire du politique qui vient de t’entuber profond.

Résultat de recherche d'images pour "riches humour"

Alors que tu sais que t’as rien bouffé depuis hier

– et que ton ventre, y fait tellement de noeuds dans ton estomac

– que tes intestins y z’ont remonté jusqu’à ta glotte !

Oui, dans ta petite cellule, t’es sans illusion sur le monde qui t’entoure.

Aussi, quand t’entends une voix, la voix d’un mec qui vient de nulle part et qui te dit :

– Viens, suis-Moi, J’t’emmène quelque part où tu seras heureux,

  • là où tu n’auras jamais plus soif, ni faim, ni froid !

Je te libère parce que J’ai payé le prix de tes amendes et de ta DETTE !

Résultat de recherche d'images pour "jésus suis moi prison"

Bah, là, toi, t’hésite pas une seconde !

T’es pas con, toi, moins que le riche.

Tu Le suis, le mec un peu bougnoul, beaucoup gitan et pas vraiment catholique.

T’es même pas étonné quand Il ouvre la porte de ta cellule et qu’Il te montre le chemin, en te devançant.

Les gardiens s’écartent et Le laissent passer.

Lui et toi !

T’es enfin LIBRE !

Résultat de recherche d'images pour "jésus suis moi prison"

Et quand tu te retournes, enfin, tu vois ton ancien “monde”, la prison de la Santé, avec son quartier V.I.P. où les riches croient dominer le monde, tandis qu’au-dessus d’eux, des anges à l’aspect “diabolique” les surveillent, cachés d’eux pour ne pas leur faire peur.

Car s’ils savaient, ils s’enfuiraient par tous moyens de leurs cellules et préfèreraient être sauvés en passant par le parcours d’épreuves que tu as suivi, toi.

Les “angelots” cornus, aux sabots fourchus, se redressent tout à coup et te regardent. L’un d’eux, comme un chat, tente de t’attraper avec une sorte de “trident”. Tu cries ! Ton “âme-i” te tire vers Lui, plus haut dans le ciel.

Résultat de recherche d'images pour "prison humour"

Et, tout en bas, tu vois, sous la prison et le quartier V.I.P., un monde souterrain et caverneux où des ingénieurs “MAL-ins”, à l’aspect vilain, s’activent à maintenir leurs prisonniers dans leur univers concentrationnaire, en multipliant les plaisirs artificiels pour attiser leurs désirs sensoriels.

Peut-être es-tu pris d’un sentiment de pitié pour eux,

  • pour ces cons qui n’ont jamais eu pitié de toi ?

Et, à ce moment-là, le “Métèque” qu’est venu te chercher, t’explique que tu ne peux plus rien faire pour eux.

C’est trop tard !

Ils ont choisi, eux, d’être heureux sur terre en faisant des malheureux, des malheureux comme toi.

C’est leur LIBRE choix.

Et ce, d’autant plus-se, qu’ils z’avaient tout,

  • non seulement pour être heureux,

  • mais pour pouvoir rendre heureux les autres autour d’eux.

Ils z’ont voulu le pouvoir pour eux, rien que pour eux !

Moi, le seul conseil que je peux te donner,

  • te fie pas à l’apparence du “mec” qui va venir te chercher.

Résultat de recherche d'images pour "jésus suis moi prison"

Il a un peu le look d’un “mec de la Mecque” !

Je te l’accorde.

Ou d’un sale Juif, si t’es anti-sémite.

Rappelle-toi que l’habit ne fait pas le moine et qu’un voile sur une tête ne suffit pas à faire d’une nana une sainte !

Lui, il ressemblera à un clochard, un SDF ou un migrant.

Et le plus difficile avec Lui, quand on est enfermés dans notre prison intérieure, nos désirs matériels, et notre prison extérieure, la terre,

  • c’est de Le reconnaître, pauvre parmi les pauvres, basané de chez basané !

Si t’es raciste, tu risques de Le rater, ce s’rait dommage pour toi.

C’est mon pote, Jésus !, l’arabe de service et le juif poursuivi par la police fasciste.

Ce s’rait dommage pour toi d’rester en prison,

  • alors qu’y t’offre de PAYER TA DETTE au gouverneur de ce monde qui dirige ta prison !

Lui, Il efface toutes tes dettes.

Sauf pour les riches !

Résultat de recherche d'images pour "prison de la Santé quartier VIP"
Le dis pas ! Mais çui qu’a écrit ça, c’est un pote à moi !, un frère d’Afrique.