– “Année 2018, “Révolte des Gueux”” !, prévient l’Abbé Pierre.

Résultat de recherche d'images pour "l'abbé pierre"

Ecce homo

Ainsi est-il pour moi qui le vois, ainsi soit-il dans l’éternité du regard de Dieu !

L’Abbé Pierre, c’est une longue histoire.

Même de son vivant.

Aujourd’hui, il reste semblable à lui-même, cet homme, cette âme discrèt-e qui n’aime pas à se faire voir mais qui sait si bien se faire entendre quand il le faut.

Aussi le message sera bref,

– aussi fugace que l’est le passage de cette âme vertueuse qui prétendait pécher.

Sur terre.

Résultat de recherche d'images pour "l'abbé pierre"

Si lui a péché, alors…,

  • nous sommes toutes et tous condamné-e-s à l’Enfer !

Peut-être d’ailleurs le sommes-nous, pour la plupart, et, pour la plupart, convaincu-e-s que nous irons toutes et tous au Paradis !

Au Paradis des Gueux, c’est à dire l’Enfer des riches.

Résultat de recherche d'images pour "révolte des gueux"

Les riches n’aiment pas voir les pauvres être heureux.

Ce bonheur les fait douter de l’utilité d’être riches.

Résultat de recherche d'images pour "révolte des gueux"

A raison !

A quoi bon être riches si les pauvres sont heureux ?

Il vous le demande.

  • Car, cela seul, cette volonté de maintenir pauvres les pauvres, peut expliquer pourquoi les riches,

  • nés riches dans des familles de riches et de plus en plus riches,

  • ne veulent pas voir les pauvres être heureux.

Résultat de recherche d'images pour "révolte des gueux"

C’est un complexe de supériorité de classe.

Irrationnel et transgénérationnel.

Si les riches le voulaient, tous les riches,

  • les riches multi-milliardaires,

  • il n’y aurait plus de pauvres sur terre.

 

Résultat de recherche d'images pour "l'abbé pierre"

“Il est des batailles que l’on gagne et qui vous font perdre la guerre !”, dit le Général De GAULLE au Président de la République française, Emmanuel MACRON.

 

Résultat de recherche d'images pour "bataille général de gaulle"
[…] idéologies adverses, LIBERALES, marxistes, hitlériennes […]
Et les LIBERALISTES et autres LIBERTAIRES osent se revendiquer du gaullisme ?

“Il est des batailles que l’on gagne et qui vous font perdre une guerre !”, dit le Général De GAULLE, en parlant de Daech et du Califat (sic) irakien.

Le mal se répand plus vite quand les germes sont dispersées dans la nature.

“Il est des batailles que l’on gagne et qui vous font perdre la guerre, la guerre économique !”, dit le Général De GAULLE au Président de la République française, Emmanuel MACRON, le convoquant pour la future signature d’ordonnances qui cassent les ordonnances prises dans l’intérêt du peuple français, ordonnances qui n’avaient jamais été prises contre le peuple français, son peuple dont il a toujours respecté la volonté.

“Il est des batailles qu’il ne faudrait jamais livrer, des batailles qui vous mènent à une guerre totale contre votre propre peuple, le peuple de France.

Ce sont les batailles du déshonneur et de la peur quand les marchands d’armes monnayent le sang des hommes contre de l’argent qu’ils payent aux politiques et quand les banquiers pratiquent l’usure sur les corps qui jonchent le champ de ces batailles sociales, de ces guerres civiles fratricides.

Résultat de recherche d'images pour "bataille général de gaulle"

Lui, le Général De GAULLE,

[Le Général De GAULLE parle de lui à la troisième personne du singulier]

– a préféré rendre libres des pays colonisés par son pays, la France, la Nation des Droits de l’Homme, plutôt que de livrer des batailles temporairement gagnées dans une guerre au final qui aurait été perdue, la guerre pour la libération de ces pays occupés par notre pays, la France, laquelle serait devenue alors une nation négrière et esclavagiste.

Résultat de recherche d'images pour "bataille général de gaulle"

Vous êtes en train de faire de mon beau pays, la France, le pays de la honte et de la culpabilité, la culpabilité d’une dette que vous faites reposer entièrement sur un peuple rendu à l’esclavage des financiers et au servage des banquiers.

Le politique a perdu sa face devant l’économique et la farce va tourner au tragique et au macabre.

Ceux qui sont devenus français pour fuir la misère et la guerre ne sont pas prêts, eux, à payer la dette des riches marchands d’armes et à accepter de servir, à l’identique d’un peuple français trompé par ses représentants indigents intellectuellement, un pouvoir de plus en plus corrompu et avili par l’argent des banques.

Si vous préparez une guerre contre votre peuple, sachez que jamais aucun Roi français, ni jamais aucun Président de la République française n’ont réussi à gagner une guerre contre le peuple de France, même si quelques batailles gagnées leur ont fait croire le contraire.

Le droit du plus fort, l’arbitraire qui veut attraire les financiers et leur argent au plus haut niveau du pouvoir pour une oligarchie apatride de plus en plus riche, est le droit de la mort.

Ce droit du plus fort a tous les torts, dont le principal est que la mort n’apporte que le deuil et les désillusions.

Il est plus facile de détruire que de construire.

Vous n’avez aucun projet politique et ce manque de perspective rend le tableau économique d’une rare médiocrité, l’autorité de l’Etat ne reposant plus que sur un système démissionnaire de transfert des pouvoirs tant sur les régions que sur des sociétés d’exploitation privée se foutant de la France [sic] comme moi je me fous de ces bons à rien.

Il ne vous appartient pas de décider à la place d’un juge des indemnités à octroyer à un ouvrier injustement licencié.

Mais il vous appartient d’éviter les licenciements injustes.

Sinon à quoi sert-il de gouverner la France, si vous encouragez ceux qui violent ses lois ?

Des lois inscrites sur le fronton du Temple de la République française, le droit au travail et à un logement dignes.

[- “Les deux, Mon Général !”, ajoute le grand homme, en se moquant gentiment de moi et en s’adressant comme à lui-même. Le Général répond à mon interrogation muette sur l’accord de l’adjectif qualificatif “digne-s”, au singulier s’il s’accorde avec “logement”, au pluriel si l’adjectif “digne-s” s’accorde avec “travail” ET “logement”.]

– Pour qu’un travail élève l’homme et sa Nation, il faut que ce travail soit digne de l’Homme, comme vous diriez, Mademoiselle !

[Le “Mademoiselle” est taquin, lié à mon état de naïveté sur la nature humaine]

Qui veut diriger une nation d’esclaves n’est plus lui-même qu’un esclavagiste !

Donc un esclave.

Car quel besoin y a-t-il d’être intelligent pour diriger des gens que l’on traite comme des esclaves ?

Il n’est plus besoin d’être le Président de la République française, d’un peuple qui élit des représentants issus de ce même peuple.

Il suffit d’être le chef d’une dictature, une dictature oligarchique et MEPRISABLE.

[Je mets le qualificatif “MEPRISABLE” en majuscules car le Général CLAME ce terme comme une claque qui serait mise dans la …, euh…, la gueule de… A vous de deviner]

Occupez-vous plutôt de récupérer l’argent des banques, avant qu’il ne soit trop tard !

Avant la banqueroute mondiale.

Sauf à cautionner que la Dette publique doit être remboursée par le sang des peuples, lors d’une Troisième Guerre Mondiale, une guerre qui sera nucléaire, à coup sûr en Europe, comme le veut l’OTAN que vous devriez quitter fissa.

Avant qu’il ne soit trop tard !

Pour vous qui en mourrez et partirez dans un lieu autre que le mien, dans un exil post-mortem loin de tous ceux que vous aimez et qui vous aiment, s’il en est encore !,

– et pour tous ceux qui mourront par votre faute et seront reçus avec les honneurs dus aux combattants morts pour la France, une France dont l’oligarchie mondiale souhaite la mort, comme elle souhaite la mort des autres nations européennes qui s’opposent à la spoliation de leurs biens fonciers et fiduciaires.

C’est une guerre contre les banques qu’il vous faut mener, Monsieur le Banquier !

Pas une guerre contre le peuple français.

A vous de prouver dans quel camp vous vous trouvez, le camp des traîtres à leur nation, le camp des Pétainistes, ou le camp des Résistants, celui des Patriotes, le camp des NATIONALISTES.

Avant qu’il ne soit trop tard !

 

 

Du Général De GAULLE : – “Lorsque Bruno LE MAIRE sera le Premier Ministre, il sera “THE” Premier Ministre !” Mais le sera-t-il ? Car l’écrire, c’est l’exposer à toutes les attaques les plus viles.”

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire italie"

 

Le Général De GAULLE n’a pas boudé son plaisir, lui !

Avoir nommé comme Ministre de l’Economie, Bruno LE MAIRE, c’était avoir fait le choix de l’honnêteté et de la performance.

Un choix courageux et difficile !

Surtout pour Bruno LE MAIRE qui a accepté contre toute raison politique, en-dehors de tout carriérisme et opportunisme, et contre son propre camp partisan, Les Républicains, de se battre pour que la France sorte victorieuse d’une crise économique devenue désastreuse !

Donc, non, ne comptez pas sur le Général De GAULLE pour vous dire du mal de Bruno LE MAIRE, surtout pas lorsqu’il est au milieu du gué, guetté par tous ses ennemis qui seraient trop contents que le nouveau Ministre de l’Economie “se casse la figure”, autrement dit que la France perde ses dernières “cartes” industrielles et commerciales dans un jeu déjà truqué par les “Mondialistes”.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire italie"

Souhaitez la défaite de Bruno LE MAIRE, c’est comme souhaiter la défaite de la France.

C’est de la haute trahison !

Et de l’opportunisme politique.

Ce qui irrite très profondément le “grand homme” qui a su partir lorsque les Français n’étaient pas d’accord avec sa politique, mais a toujours été présent lorsque les Français avaient besoin de lui.

Le Général De GAULLE attend avec impatience l’élection de Laurent WAUQUIEZ.

Je ne vous dirais pas dans quelles circonstances et pour quel mandat…

Vous le savez déjà.

Et l’écrire, comme pour Bruno LE MAIRE, c’est exposer Laurent WAUQUIEZ à toutes les attaques les plus viles, donc les plus “débiles”.

Mais que ces attaques soient “débiles” n’empêche pas qu’elles soient par conséquent “débilitantes”.

Affaiblir son propre camp, juste pour le “plaisir” de ne pas voir élire un adversaire politique dont les convictions sont fortes et sincères est… débile !

Et contre-productif.

Résultat de recherche d'images pour "laurent wauquiez les républicains"

Le prix à payer sera(it) [?] la disparition du parti réunifié autour de Nicolas SARKOZY, lui-même autrefois et toujours exposé aux attaques les plus infamantes.

Quand on est à la place du Général

[C’est lui qui parle de lui ainsi à la troisième personne du singulier]

on SAIT qu’il n’y a pas que Nicolas SARKOZY qui a pu quelque peu fauter.

Et l’on SAIT combien d’autres ont fait pire, sans avoir jamais été dénoncés, survivants d’un système maçonnique de cooptation remarquablement efficace !

Mais ô combien injuste !, s’il était rapporté aux citoyens français.

[C’est la première fois que le Général vise ainsi, directement, la franc-maçonnerie]

une maçonnerie “alimentaire” directement issue de la IIIème République,

qui rend précaire la Constitution de 1958, la Constitution de la Vème République.

Le Général De GAULLE salue les efforts de “changement” du Président Emmanuel MACRON.

Mais le “jeunot” n’a connu de la vie qu’un environnement aisé, hormis une histoire d’amour pour laquelle il s’est battu et dans laquelle il s’affiche toujours fidèle à son amour de jeunesse.

Le Général De GAULLE souhaite à Emmanuel MACRON d’avoir cette même constance pour la France et cette même fidélité envers la France.

Car la fidélité, c’est de ne pas renier son amour de jeunesse.

Résultat de recherche d'images pour "amour de jeunesse bible"

Car, pour l’instant, le Général ressent davantage chez le président MACRON une plus grande appétence pour l’International que pour le National.

Il n’y a pas de préférence NATIONALE chez Emmanuel MACRON, surtout pas !

Or, si Emmanuel MACRON veut s’incarner dans l’histoire de l’Homme, des hommes, il devra d’abord et toujours s’incarner français, en tant que “LE Français”, LE, “THE”, Président français qui aura sauvé la France et lui aura rendu son rayonnement INTERNATIONAL.

Résultat de recherche d'images pour "président macron"

Il le peut, Emmanuel MACRON.

Il le peut s’il accepte de descendre de son piédestal de “Jeune Premier” et s’il arrête de faire le “joli coeur” [sic] avec des stars internationales.

S’il le veut.

Au travail !

Y’a du boulot ! [sic]

Et ce n’est pas le travail qui manque !

[Bis repetita]

Si détricoter le Code du Travail, c’est du travail, ça se saurait !

Il est toujours plus facile de détruire que de construire.

Résultat de recherche d'images pour "loi anti casseurs"

Et reconstruire sur des ruines, une France en ruine, – car ce sera la ruine de la France !, une ruine qui enrichira les grands patrons et les banques, ce que nul n’ignore, – est et sera mission impossible.

Ce qu’Emmanuel “PATRON”

[Jeu de mots du Général De GAULLE]

aura pris aux ouvriers, il ne pourra jamais le leur rendre.

Il le sait.

Pour l’instant, il s’en fiche car il ne sait pas, par contre, NON, IL NE SAIT PAS, ce qu’est la vie d’un ouvrier, sa misère et son enfer sur terre [sic].

[“Mon Général” (ça me gêne toujours un peu de l’appeler, “Mon Général” mais comment l’appeler ?) je vous trouve un tantinet grandiloquent et je retrouve des mots que j’utilise dans d’autres articles plus “religieux”.

C’est une crise de foi(e) ?]

Non, ce n’est pas une crise de foi(e), petite impertinente !

[sic]

C’est juste que vous et moi avons l’honneur de fréquenter la même personne, vous ici-bas, moi là-haut, comme vous dîtes ici-bas.

La “Personne” de l’Homme !

Dois-je être plus clair ?

Résultat de recherche d'images pour "prêtre ouvrier"

Emmanuel MACRON n’a connu de la vie professionnelle que les milieux favorisés culturels et financiers.

Pour lui, la plèbe n’a guère d’importance.

Et surtout il s’imagine [ou] imagine que les gens du peuple sont des imbéciles incultes.

N’ayant JAMAIS combattu pour son pays, il n’a JAMAIS été confronté à la guerre, la vraie guerre, pas la guerre des cabinets où il suffit de tirer la chasse d’eau pour évacuer toute la merde d’un pouvoir corrompu [sic].

Ou “il suffirait”, corrige volontairement le Général De GAULLE, à condition d’en avoir la volonté politique !

S’il n’a déjà pas la volonté suffisante pour pouvoir se séparer de ces éléments nocifs, comment le “jeunot” pourrait-il combattre la mafia internationale bancaire dont il a fait partie et qui lui a graissé la patte [sic] ?

Même s’il le voulait,

– le veut-il ?,

il resterait sous la menace constante de “révélations” médiatiques qui deviennent un outil de domination mondialiste, de la doxa bienpensante.

Il lui appartient de se donner d’abord les instruments de pouvoir et DU pouvoir s’il veut “pouvoir” rester au pouvoir.

Donc Emmanuel MACRON est un fantoche.

Dans un exercice militaire qui dépasse ses compétences.

Ce qui est moche, c’est que le peuple de France va payer lourdement le prix de la “casse sociale”.

Résultat de recherche d'images pour "casse sociale"

Je n’aimerais pas que Bruno LE MAIRE soit associé, s’associe, à cette LIBERALISATION, affranchissement qui inverse les normes,

faisant des patrons des esclaves prisonniers d’un méchant Code du Travail

et des ouvriers des “tyrans” esclavagistes.

Il faut raison savoir garder !

Malgré la trahison des syndicats tenus par leur devoir de solidarité maçonnique envers des élites qui considèrent n’avoir aucun devoir de solidarité envers le peuple français, le Code du Travail reste un bouclier social contre l’esclavagisme français du XIXème siècle et l’esclavagisme mondialiste du XXIème siècle.

Sans protections sociales pour les plus faibles et les moins avantagés, il n’y a plus de société française.

Il y aura une main d’oeuvre française, des “bras à louer”, comme au XIXème siècle.

Mais, dans deux ans, Emmanuel MACRON ne sera plus rien.

Il aura juste réussi à associer son nom à quelques opérations publicitaires INTERNATIONALES.

Il sera devenu pour les Français l’ennemi à abattre, au propre comme au figuré.

Et je plains, oui je plains !, tous ceux qui se seront associés à ce grand oeuvre qui n’est qu’une oeuvre misérable de destruction des protections des plus faibles pour rendre service à ceux qui ne rendent JAMAIS aucun service à leur pays, la France.

François FILLON a moins perdu les élections présidentielles de 2017 avec le “PénélopeGATE” qu’avec un programme de mort annoncée pour la Sécurité Sociale.

Résultat de recherche d'images pour "casse sociale"

Ce qu’il a compris trop tard !

Là, dans deux ans, c’est presqu’aujourd’hui !, il ne s’agit plus de Sécurité Sociale seulement.

Il s’agit de “Sécurité”, tout court.

Enlever les digues qui permettent au peuple français de vivre digne même s’il est de plus en plus pauvre, c’est tôt ou tard se faire submerger par un raz de marée gigantesque, un tsunami annoncé par tant d’économistes !, qui emporteront dans leurs eaux sales les fausses richesses virtuelles des nouveaux rentiers de ce siècle, le XXIème siècle, les rentiers de la Dette.

Ceux qui vivent de la Dette qu’ils font peser de manière inique et POLITIQUE sur le peuple français mourront.

Je n’ai pas dit d’écrire :

– fuiront !

Mais “mourront”.

Ils sont trop imbus d’eux-mêmes, ces imbéciles, pour imaginer que l’Islam, cet outil de soumission religieux, ne devienne un outil de RESISTANCE politique au service d’un peuple, pas toujours français, habitué à être ASSISTE.

L’équilibre créé par un clientélisme politique infect [sic], (je dis “infect” comme on parle d’une infection, une maladie), sera ROMPU.

Les petits oligarques, autres notables et autorités locales seigneuriales, n’auront plus les moyens de contenir la colère montante d’une population peu habituée à travailler.

Qu’ils ne l’oublient jamais !

Eux qui le savaient si bien et s’en servaient lors de leurs élections pour se faire réélire.

Résultat de recherche d'images pour "MG résistance"

Je ne crois pas [sic] que votre nouveau, tout nouveau, Président de la République, ait bien mesuré les conséquences de sa “libéralisation” du monde du travail.

L’ignorance peut être une excuse tant que l’autre ignore sa propre ignorance.

Tant qu’Emmanuel MACRON n’aura pas retroussé ses manches,

  • tant qu’il n’aura pas été TRAVAILLER manuellement, oui !, manuellement, physiquement dans un champ ou un chantier, sous couvert d’un anonymat protecteur, avec ou sans gardes du corps,

le président de la république ne peut pas comprendre ce qui se passe sur le terrain.

En terres de France !

Tant qu’Emmanuel MACRON n’aura pas vu mourir sur un champ de bataille ses camarades de combat, simples ouvriers, boulangers, artisans, chômeurs, il ne comprendra pas ce qu’est la SOLIDARITE nationale.

C’est être SOLIDAIRE du sang versé par les Français qui ont combattu pour que la France reste SOUVERAINE, c’est à dire INDEPENDANTE !

Résultat de recherche d'images pour "solidarité nationale"

Au nom du sang versé par les Français de France et de nos colonies qui redeviennent françaises puisque leurs enfants veulent à tout prix acquérir la nationalité française,

  • au nom du sang versé par les Français,

j’interdis à quiconque de “casser” le Code du Travail.

Il n’y a aucune gloire à “casser” et à devenir un “casseur”,

que l’on soit Président de la République française ou simple étudiant français ou étranger !

Préférez la guerre, la résistance, à la “casse” sociale !

Il y a plus d’honneur à se battre pour protéger son peuple, le servir, qu’à battre son propre peuple pour l’asservir et à abattre sa jeunesse sans avenir.

C’est ce qui fait toute la différence entre un petit d’homme et un grand homme, la servitude militaire !, c’est à dire sa capacité à mourir pour la France !

Pas sa capacité à faire mourir la France, pour s’enrichir personnellement, soi-même et sa bande de copains des coquins qui la dirigent actuellement.

Une bande de SALOPARDS !