Coup de coeur : – “Quand le Brexit confirme les propos de Jaurès sur l’immigration” par Laurent Herblay (son site), lundi 27 août 2018.

 

https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/quand-le-brexit-confirme-les-207142

 

 

Quand le Brexit confirme les propos de Jaurès sur l’immigration

par Laurent Herblay (son site)

lundi 27 août 2018

[ Parfois, l’actualité est extraordinairement révélatrice, particulièrement quand les défenseurs d’une idéologie rapportent une information qui la contredit complètement. Quelle heureuse surprise de voir donc BFMTV rappeler ce qui pourrait être une évidence, à savoir que la baisse de l’immigration suite au Brexit contraint des entreprises à augmenter les salaires pour attirer les travailleurs.

L’immigration est bien l’armée de réserve du capitalisme

Le Guardian cite une étude qui montre que depuis le Brexit, le solde net migratoire en provenance de l’UE a été divisé par deux, passant de près de 200 000 personnes par an à 100 000 et souligne que cela est un choc pour les entreprises puisque le rapport de force s’est brutalement rééquilibré en faveur des salariés, qui peuvent demander des salaires plus élevés et des avantages. En clair, la baisse forte et rapide du flux migratoire renforce la position de force des travailleurs qui peuvent enfin demander une part du gâteau aux entreprises, du fait d’un taux de chômage au plus bas outre-Manche. Pas étonnant que la patronne des patrons ait exprimé ses inquiétudes sur le type de Brexit…

Bien sûr, ce ne sera pas une découverte pour beaucoup : une augmentation de l’offre de travail renforce la position de ceux qui en demandent. Les flux migratoires sont une aubaine pour le patronat, comme l’exprimait Pierre Gattaz il y a près de trois ans, qu’on devine davantage préoccupé par ses intérêts financiers que par humanité… Il y a plus d’un siècle, Marx en faisait « l’armée de réserve du capitalisme », et Jaures affirmait que « ce que nous ne voulons pas, c’est que le capitalisme international aille chercher la main d’œuvre sur les marchés où elle est la plus avilie, humiliée, dépréciée (…) pour amener partout dans le monde les salaires au niveau des pays où ils sont les plus bas ».

Une étude, certes débattue, sur l’allfux massif de migrants Cubains aux Etats-Unis en 1980, a montré que le salaire des travailleurs peu qualifiés avait alors fortement décroché de celui du reste des Etats-Unis, soulignant donc que l’immigration pèse logiquement particulièrement sur les classes populaires… L’impact économique de l’immigration est donc doublement négatif, pesant sur les salaires à la baisse, outre le fait de représenter un coût pour la société (estimé à 0,5% du PIB par l’OCDE en France). Certes, ces chiffres sont bien moins élevés que les fariboles du FN-RN, mais ils montrent que dans un pays comme le nôtre, l’immigration a un impact économique clairement négatif.

Ces questions économiques justifient largement à elle seule la limitation la plus stricte possible des flux migratoires, comme le soutient désormais une partie de la vraie gauche allemande. Mais bien évidement, les questions de société, et notamment la protection du statut des femmes, le justifient également dans notre société où une complaisance existe pour des pratiques inacceptables. ]

—————————————————————-

Commentaires signalés :

JL 27 août 10:54

[ Ce n’est en effet pas une découverte : l’immigration organisée par Soros et compagnie n’a pas d’autres buts que de faire baisser les salaires.

En même temps l’exonération des charges sociales sur les HS à la mode Sarkozy et que Hollande avait refusée est remise à l’ordre du jour par Macron. C’est une hérésie. ]

—————————————————————–

Attilax 27 août 11:03

@JL

[ « L’immigration sera le bélier de notre mondialisme »

Tout est dit dans cette petite phrase de Soros… ]

——————————————————————-

Montdragon 27 août 11:31

@JL

[ Et de mettre au pas l’armée blanche laborieuse et moutonnière. ]

————————————————————————

leypanou 27 août 11:55

@JL

[ l’immigration organisée par Soros et compagnie n’a pas d’autres buts que de faire baisser les salaires : pas seulement.

Pendant que des neuneus s’échinent à défendre les migrants -activité à plein temps pour quelques-uns- ou que pour d’autres la priorité des priorité est la lutte contre l’immigration clandestine, l’oligarchie est tranquille et peut passer tranquillement toutes ses lois de régression sociale et d’appauvrissement de masse.

C’est pour çà que tous ceux qui font du « sentimentalisme » pour les « pauvres migrants » sont in fine complices de l’oligarchie. ]

——————————————————————–

Tom France 27 août 11:06

[ Le gauchisme, qui n’est pas la gauche sociale authentique mais bien cette idéologie bourgeoise droit de l’hommiste, a toujours été un des nombreux masque du grand capital financier et industrielle apatride ! Voilà d’ailleurs pourquoi des milliardaires new yorkais financent massivement cette débilité ambiante, parce qu’elle sert ses intérêts vitaux.]

——————————————————————–

Ar zen 27 août 14:19

@Tom France

[ Pour rejoindre ce que vous écrivez je voudrais rappeler ce qu’écrivait Jean Duret, l’économiste de la CGT en 1956-1957 juste avant la signature du traité de Rome.

La réalisation du Marché commun se ferait à la fois sous l’égide de l’intensification de la concurrence et sous le signe du renforcement et de la prolifération des cartels internationaux. […] « Il faut que notre production soit concurrentielle. » Ce slogan servira à freiner le mouvement revendicatif dans les pays à rémunération plus basse et à exercer une pression sur les salaires globaux réels des pays ou des régions plus favorisés. Le monde du travail sera soumis à une triple pression : celle de la concurrence entre prix de revient, celle de l’armée de réserve du travail (la masse des chômeurs de l’ensemble de la Communauté pouvant plus facilement être dirigée vers les points stratégiques), enfin celle des capitaux migrateurs qui déserteront les régions où le prolétariat est combatif et les conquêtes sociales appréciables pour s’investir dans les régions où l’exploitation des travailleurs sera plus facile et les surprofits assurés.

L’armée de réserve du capital est donc quelque chose de connue depuis plus de 60 ans ! Malgré cela il y a des gens dit « de gauche » qui ne voit pas l’éléphant dans la vitrine.

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-jean-duret-responsable-du-secteur-economique-de-la-cgt-en-1956-1957-denon-ait-deja-la-constructio-121624186.html ]

———————————————————————-

Raymond75 27 août 11:41

[ sur, et la fameuse ’liberté de circulation’, un des dogmes de l’Union Européenne, n’a d’autres buts que de faire baisser les salaires et détruire les droits sociaux.

Dans la région parisienne, il n’y a plus aucun artisan ou professionnel du bâtiment qui parle français. Et le ’statut’ de travailleur indépendant nous fait régresser au temps des journaliers. ]

———————————————————————-

V_Parlier 27 août 14:53

@CN46400

[ Celui qui est remplacé par un salarié détaché n’a d’autre choix que l’ubérisation (le statut « d’auto-entrepreneur »). L’ensemble est un tout. ]

———————————————————————–

Raymond75 27 août 15:16

@V_Parlier

[ En effet c’est un tout, je dirai même un triptyque : travailleur ’indépendant’ payé à la tâche (le plus souvent emploi dissimulé), immigration européenne ’libre’ et immigration clandestine (qui trouve du travail) : le cocktail parfait de destruction sociale. Ajoutez y une pincée (grosse quand même) d’optimisation fiscale, et tout baigne … Ha ces salauds de retraités !!! ce qu’ils nous causent comme malheurs !

Si nous avions RÉELLEMENT besoin d’une immigration de travail, elle serait gérée comme au Canada, pays démocratique et État de droit. ]

———————————————————————–

DanielD2 27 août 15:30

[ Bon et alors la question : Pourquoi les « socialistes » actuels, genre PS, FI, écolo, etc, sans parler des médias soi-disant de gauche, continuent d’encourager l’immigration ? C’est les derniers à le faire aussi franchement avec … le MEDEF. ]

———————————————————————–

Albert123 28 août 10:55

@DanielD2

[ car ils sont de gauche et non socialistes,

la même gauche qui souhaitait des semaines de 10 jours, la même qui voulait faire travailler les gosses, la même qui à ordonné de tirer sur les communards, la même qui appela Bonaparte et Pétain à la rescousse pour compenser sa médiocrité intrinsèque en matière de gouvernance et de stratégie.

La même qui aujourd’hui fait monter les parties populistes car la gauche est une idéologie haineuse qui n’écoute que son propre délire tout en pleurnichant dès que le réel lui claque le cul. ]

——————————————————————

Odin 27 août 15:46

[ Comme d’habitude on redécouvre les paroles de Jaurès ou celles de Gorges Marchais sur l’émigration alors que la situation actuelle n’est rien d’autre que ce putain de mouvement « Paneuropéen » des Rose Croix (VGE) écrit noir sur blanc en 1922 par Kalergi.

Fonction des réactions actuelles et à venir, on ne peut que constater que ce plan machiavélique a fonctionné à merveille puisque peu de gens en connaissent l’existence et on les taxe facilement de complotistes.

Aujourd’hui, parler de Kalergi ou des Ur-loges c’est comme pisser dans un violon, IL EST TROP TARD le peuple est devenu aveugle et consentant pour un changement qui va à l’encontre de ses intérêts et c’est irréversible au pays des droits de l’homme !

http://trinite.1.free.fr/vos_infos2/eur_genocide.pdf ]

————————————————————————–

ZenZoe 27 août 16:46

[ Bien sûr que l’objectif est de faire baisser les salaires.

En ce moment, les hôteliers-restaurateurs demandent à Macron d’assouplir les règles pour les sans-papiers pour leur permettre de travailler… et les payer au lance-pierre !

En Sicile, les patrons raffolent des migrants… à qui ils donnent royalement 300 euros par mois pour un plein temps.

Etc. Etc. ]

———————————————————————-

wpjo 2 septembre 19:25

note de mon journal politique du 9 août

[ <<Parce que toute baisse de chômage implique directement une augmentation des salaires et donc, moins de super-profits. Pour la même raison vaut-il mieux payer 5% de cotisation chômage que 50% de salaire en plus Pour la même raison vaut-il mieux avoir une immigration sans emploi, sans papiers, sans existence légale et invisible dans les statistiques et qui maintient le chômage à un niveau élevé.>>

Votre article ne vient que rappeler une évidence vieille comme le capitalisme. Mais là ;, où ça devient vicieux, c’est quand ces mouvements pro-immigration se drape d’une vertu « humaniste ».

Elles me font penser à une connaissance qui était pour l’immigration mais a bougé ciel et terre pour que son enfant ne se retrouve pas dans la même école que les leurs … ]

______________________________________________________________

Mon commentaire à moi, “perso”, et qui n’engage que moi :

  • Vous avez le droit d’être né-e “con” !
  • Mais vous avez aussi le droit de vous LIBERER des mensonges de ce siècle d’esclavagistes
  • et de la “fausse” DETTE publique héritée des banques que vos Etats ont sauvées
  • en vous coulant, vous, les citoyens français… et pas seulement dans la Méditerranée  !

__________________________________________________________________

Advertisements

Les frontières et le Général De GAULLE : une position foncière, une volonté première, pour un président de la Vème République, assurer la protection des populations, en défendant leurs terres contre toute forme d’invasion civile ou militaire.

Il y a deux formes d’invasions pacifiques :

– la “colonisation” pacifique par le nombre des envahisseurs et l’utilisation des lois internationales promouvant la libre circulation ou la domination étrangère par des lois “étatiques”, propres à l’Etat devenu “incapable” de gérer son immigration, si les lois du pays sont laxistes.

Le Général De GAULLE explique que, souvent, les lois sur l’immigration sont laxistes parce que les gouvernements sont en “défaillance sécuritaire”.

Pour que leur peuple, le peuple français, l’ignore, les gouvernants préfèrent hypocritement arguer de la France “pays des Droits de l’Homme” pour justifier une politique de démantèlement du territoire français, plutôt que d’admettre que, de toute façon, quoiqu’ils fassent, n’ayant pas voté les moyens suffisants pour mettre fin à ces invasions civiles, ils ne peuvent que les subir.

Donc, pour éviter de paraître les subir, ces “élus du peuple” irresponsables se présentent en “co-acteurs” responsables de cette immigration massive étrangère aux moeurs françaises, demandant aux Français d’accepter une situation qui est devenue de fait insupportable.

C’est un constat d’échec qu’aucun gouvernement ne veut reconnaître.

– la “colonisation” économique prévaut par la destruction de la valeur du travail et des biens marchands, mode de spoliation des richesses du territoire français et de ses ressources humaines, les Français.

C’est un détournement des stratégies d’enrichissement nationales au profit de groupes internationaux, qui, eux, sont apatrides.

Les “élus politiques”, par stupidité (sic) [traduire, “incompréhension des mécanismes économiques de plus en plus opaques] et surtout par avidité, [faire partie de cette élite mondialiste] vendent la France aux moins offrants, du moment que le moins offrant devient pour eux l’outil de leur enrichissement personnel, le” mieux disant” (sic).

La corruption gangrène la France et l’Europe.

Les parlementaires, gras, ventripotents plus qu’omnipotents, ventrus et vendus, sont les “artefacts” d’une farce politique, celle d’une caste médiatique qui charge le peuple français de tous leurs fardeaux, les transformant en portefaix pour leurs portefeuilles.

Tout se joue à la Bourse, la bourse des vendus et ventrus incompétents, des malotrus.

Il reste deux autres choix, deux autres formes d’invasions voulues ou subies :

– les invasions militaires

– ou les invasions “barbares”.

Pour n’avoir pas su ou voulu réguler notre immigration, nous aurons toutes les formes possibles et inimaginables d’invasions humaines et inhumaines en France.

Le Général De GAULLE l’affirme :

– Nous ne pouvons pas nous sortir de cette situation intolérable, car inacceptable de fait, sans revenir à un postulat nécessaire qui est de ressortir l’obligation d’appartenir à la France, pour être Français.

[Dois-je comprendre qu’il s’agit d’une remise en cause du droit du sol, Mon Général ?]

Non, une remise en cause des valeurs d’acquisition de la nationalité française.

[Euh, excusez-moi, mais ne serait-pas un peu hypocrite comme formulation ?]

Non, c’est l’obligation d’adhérer aux valeurs culturelles de la France pour être français.

Vouloir faire croire qu’on devient français par imitation, en rejetant le christianisme, le judaïsme, l’Histoire de France et ses conquêtes, même en terres musulmanes, c’est prendre les Français pour des imbéciles.

Pour être français [le Général rejette le terme “devenir”], il faut aimer la France. Si un étranger n’aime pas la France, qu’il parte (sic) !

Venir dans un pays étranger qu’on n’aime pas pour lui imposer sa culture et sa religion, c’est l’envahir.

[Que préconisez-vous, Mon Général, pour éviter cette invasion ?]

De donner l’exemple.

Le temps est venu de donner l’exemple, de donner des exemples concrets de refus de nationaliser ceux qui refusent la culture française.

Le temps est venu de donner des exemples de renvois ou de rejets du territoire français pour celles et ceux qui rejettent la culture française.

Ce n’est pas enrichir un pays que de l’appauvrir, en lui demandant de soutenir une natalité croissante pour obtenir finalement une occupation militaire de ce pays, une occupation barbare par la terreur et la paresse.

[Mon Général, je vais être censurée, à coups sûrs !]

Carte de france sous l'occupation

Nous avons le devoir d’accueillir et de recueillir nos concitoyens et les réfugiés qui aiment la France.

Nous avons le devoir, pour les protéger, tous, de rejeter ceux qui n’aiment pas la France et tueront maintenant ou plus tard des Français.

[Mais comment faire le tri ? C’est inhumain.]

Il suffit de faire comme font tous les pays musulmans.

Les pays musulmans ne peuvent pas reprocher à la France d’appliquer leur propre politique d’immigration.

[Vous pensez à quels pays, Mon Général ?]

En premier lieu, l’Arabie Saoudite, le lieu de tous les voyages des migrants musulmans, l’aboutissement d’une vie de croyant musulman, le pays de la Mecque.

En Arabie Saoudite, ceux qui ne sont pas musulmans ne peuvent pas devenir Saoudiens.

Ils sont à peine tolérés, à condition de se rendre quasi-invisibles et de surtout rendre invisible la pratique d’autres religions que la religion musulmane.

Il nous faut faire pareil en France pour sauver la France.

Tant qu’il n’y aura pas obligation de réciprocité dans les accords internationaux des migrations de populations, quelles que soient leurs religions, nous devons suivre l’exemple des pays musulmans :

– interdire la construction de nouvelles mosquées, tant que les populations juives, yézidies, chrétiennes, bouddhistes, ne pourront pas construire elles aussi des lieux de cultes, temples, églises

ou autres édifices cultuels sur des territoires musulmans ;

– interdire la naturalisation française aux étrangers qui débarquent à flots humains sur les rives de la Méditerranée, sous peine d’être colonisés, sinon pire.

[Comment faire le tri entre ceux qui cherchent à fuir la guerre et ceux qui cherchent à nous envahir ?]

Les armes sont déjà sur le territoire français.

Des stocks d’armes impressionnants circulent librement.

Arrivé désarmé sur le sol européen, mais bien entraîné à la guerre, est suffisant pour mettre en péril l’avenir d’un pays à conquérir, déjà miné par des trafics souterrains volontairement organisés par une politique de “paix civile” à court terme.

[“organisés” ? ]

Oui, parce que prétendument “ignorés” par nos élus politiques.

Quelques dizaines d’hommes anti-laïques et armés jusqu’aux dents, dans chaque ville, rendront impossible la sécurité de milliers de Français pacifiques.

Aucune armée ne pourra contenir leur rage de destruction.

La police n’est pas préparée à ces affrontements urbains.

Les CRS n’ont pas appris à tirer sur des mineurs.

Notre “culture de l’excuse” nous conduit droit dans le mur.

[Il est parti, le Général De GAULLE]

Le Général De GAULLE était déjà intervenu sur ce type de problèmes, la régulation de l’immigration, et avait délivré ces mêmes avertissements ou messages plus que jamais d’actualité.