Du Général De GAULLE à Bruno LE MAIRE : – “Il ne peut pas y avoir deux soleils dans le ciel de France. La République s’y brûlerait les ailes et ne pourrait prendre de la hauteur. Il n’y a qu’un seul choix possible : soit la retour de la Monarchie et la fin de la République, soit la Renaissance de la République et la fin du règne des médiocres.”

Résultat de recherche d'images pour "charles de  gaulle serrant la  main"

Au moins deux jours, deux jours que le Général De GAULLE “marche” de long en large devant moi, plutôt passe autour de moi, attendant que je veuille bien écrire pour lui.

Il faut dire qu’hier, c’était la commémoration de la mort du Général De GAULLE, une cérémonie qu’il abhorre.

Et le Général De GAULLE avait bien l’intention de vous rappeler qu’il est vivant, lui aussi, et non point enterré dans un cimetière, fût-ce celui de Colombey-les-Deux-Eglises.

Sauf que j’avais oublié !

Difficile de penser à la commémoration d’un mort aussi présent que lui.

Donc je n’ai pas “pigé” que sa demande pouvait être liée à un événement “national”.

Quoique j’aurais dû m’en douter… je suis impardonnable.

Avec le Général, il n’y a pas de hasard sauf pour les sots.

Par conséquent, j’ai eu droit, ce jour, à une “remontée de bretelles” mémorable pour avoir raté cet événement impayable, voir réunis autour de sa tombe tous ceux qui se réclament de lui, jusqu’à Anne HIDALGO, la MAIRE de Paris !

C’est vous dire, difficile de faire pire.

Il paraît que les “Scorpions” sont rancuniers, il paraît.

Heureusement, leur rancune dépend de votre bonne ou mauvaise foi.

Ne vous risquez jamais à tromper un “Scorpion”, ça pique et leur venin est mortel.

Résultat de recherche d'images pour "de gaulle cimetière colombey les deux églises commémoration"

Défilé de politiques à Colombey

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/11/09/25001-20171109ARTFIG00109-hommage-au-general-de-gaulle-embouteillage-politique-a-colombey-les-deux-eglises.php

[Hommage au Général de Gaulle : embouteillage politique à Colombey-les-Deux-Eglises

  1. Par Pierre Lepelletier

  2. Mis à jour le 09/11/2017 à 11:58

  3. Publié le 09/11/2017 à 10:42

PHOTO cimetière de Colombey Les Deux Eglises

Tous les ans, de nombreuses personnalités politiques viennent se recueillir devant la tombe du Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises.

FRANCOIS NASCIMBENI/AFP

Comme chaque 9 novembre, les quelque 700 habitants de Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) s’apprêtent à vivre une journée spéciale. Chaque année à la même date, la petite ville voit déferler de la capitale de nombreuses personnalités politiques. Tous viennent se recueillir devant la tombe du Général de Gaulle pour commémorer l’anniversaire de sa mort. […]]

______________________________________________________________________

J’ai donc eu une “petite” explication avec le Général De GAULLE qui est mort et “repose” , selon vous, dans un “petit” cimetière tranquille à Colombey-Les-Deux-Eglises.

– “Mais, Mon Général, j’ai une vie, moi aussi !

Une vie pleine de péripéties, en particulier une instruction non instruite, et un procès, peut-être ou pas, sans convocation officielle, peut-être la semaine prochaine, à cause d’une demande d’informations restée sans informations.”

Réponse du Général fort irrité :

– “Jeune demoiselle,

[c’est faux, je ne suis pas jeune !, le Général est taquin]

sachez que, quand l’avenir de la France est en jeu, les jeux de pouvoir entre médiocres sont à mépriser. Il ne faut point attiser leur soif de revanche, en leur donnant une importance qu’ils n’ont pas, malgré l’avalanche de procédures dont ils vous accablent. L’Histoire retiendra que vous avez été persécutée par un Picrochole et ses “lucioles” qui se font appeler des “lumières” par défaut d’en avoir, des “cloches” qui sonnent faux et répandent de faux bruits pour couvrir leur incompétence. Quel intérêt d’aller à la “Bataille” contre ces gens-là ? Laissez-les s’enfoncer tout seuls. Moins vous vous occupez d’eux, plus ils commettent d’erreurs pour attirer l’attention sur eux et vous empêcher d’écrire. Occupez-vous plutôt de moi, c’est votre avenir !, l’avenir de la France, et laissez-nous

[“nous”, c’est à dire, mes visiteurs]

– nous occuper d’eux !

Résultat de recherche d'images pour "picrochole"

Ils connaîtront la gloire d’être reconnus pour ce qu’ils sont, de tragiques et néfastes cheifallons agitant des chiffons pour détourner l’attention de leurs supérieurs sur leur incapacité à gérer un service, s’ils ont déjà géré un service. Ce qui n’est même pas le cas dans la “Bataille” engagée à Paris quand “un-e” syndicaliste vient donner des leçons au monde entier, après avoir profité du “système” pour obtenir toutes ses promotions sur place en occupant les mêmes fonctions dans le même service depuis sa première promotion.

Que l’actuel ministre de l’intérieur, avant de vous jeter la pierre et de participer à votre lapidation publique, s’interroge d’abord sur le taux de suicides trois fois plus élevé dans la police nationale que dans n’importe quelle autre administration du secteur public, avant d’accorder du crédit à ces querelles de personnes d’une rare sottise ! Les magistrats n’ont donc rien d’autre à faire aujourd’hui que de couvrir les bêtises de fonctionnaires incompétents, eux qui se plaignent d’être débordés ?

Me suis-je déjà trompé, jeune demoiselle ? Non !

Donc, croyez-moi sur parole !

Plus ces gens-là vous attaquent, plus ils creusent leur tombe. Ils connaîtront leur heure de gloire, comme  d’autres néfastes personnages de la “petite” histoire de France l’ont connue.

[Le Général vient de m’accorder une grande faveur, se préoccuper de mes « petites », toutes « petites » affaires privées tant cette situation l’importune.]

“NEFASTE”, l’étymologie du mot leur donne leur destin à ces “insatiables” du pouvoir, un festin pour les observateurs de ce siècle.

[Cette fois-ci, le Général de GAULLE m’autorise à vous aider à comprendre ce qu’il me commande de vous écrire, en vous livrant la clef étymologique du mot “néfaste”, adjectif répété deux fois par lui, lui qui a horreur de se répéter, et donc horreur des répétitions dans un même texte. Donc, quand il “commet” des répétitions, c’est volontaire et signifiant.]

Résultat de recherche d'images pour "picrochole"

_____________________________________________________________________

http://www.cnrtl.fr/definition/n%C3%A9faste

NÉFASTE, adj.

ANTIQ. ROMAINE. Jour néfaste. Jour pendant lequel il était interdit par la religion de vaquer aux affaires publiques; en partic., jour de deuil et de tristesse où l’on commémorait un événement funeste. Anton. jour faste*:

1. Le peuple ne se réunissait en assemblée qu’aux jours où la religion le lui permettait. On se souvenait que la cité avait éprouvé un désastre un certain jour ; c’était, sans nul doute, que ce jour-là les dieux avaient été ou absents ou irrités; sans doute encore ils devaient l’être chaque année à pareille époque (…). Donc ce jour était à tout jamais néfaste: on ne s’assemblait pas, on ne jugeait pas, la vie publique était suspendue. Fustel de Coul., Cité antique, 1864, p.205.

[…]

Empr. au lat. nefastus (dies) (de ne négation et fas «ordre, permission des dieux; droit divin», v. faste

[Exemple extrait du même site, comme “exempli gratia”, retenu par le Général De GAULLE pour ceux qui ne comprennent toujours pas ou ne veulent pas comprendre :]

Emploi subst. Il organisa pour moi le dîner des ministres malhonnêtes, des ministres sots, et celui des néfastes, dont chaque assistant avait, avec la meilleure volonté, perdu une administration (Giraudoux, Simon, 1926, p.53). ]

Résultat de recherche d'images pour "picrochole"

____________________________________________________________________

Cela étant dit, jeune demoiselle, pouvons-nous clore le débat, inutile, sur ces médiocres et la perte de temps occasionnée par eux à ne parler que d’eux ?

Parlons plutôt du Roi-Soleil, et d’un autre soleil, Bruno LE MAIRE, le bien-nommé.

Pourquoi vérifier l’emploi du verbe « clore », plutôt que « clôturer », dans l’expression « clore le débat » ? Si j’emploie ce verbe « clore », Mademoiselle, sachez que ce verbe, le verbe « clore », est préférable à l’autre verbe, le verbe « clôturer ».

Le débat est donc définitivement « clos ».

[J’ai eu un doute sémantique, tout à coup, et, avec le Général, le doute n’est pas permis.]

Oui, quand deux soleils brillent au firmament des mêmes cieux, sur terre, il n’est pas possible de lever les yeux ou de regarder vers l’horizon, sans risquer de se cramer les yeux.

C’est pourquoi il n’y a qu’un seul soleil qui brille pour la planète-terre.

Et aussi, en politique, principe de précaution à appliquer pour éviter une confrontation inutile, de laquelle  pourrait naître une conflagration fatale pour la République française, qu’importe la différence de  feu entre ces deux soleils et leur rayon d’action.

La France a deux destins, un destin  politique « néfaste » et un destin démocratique « faste ».

En effet le Roi-Soleil, Emmanuel MACRON, votre Président actuel que je ne peux dire être le Président de la République, est un monarchiste.

D’où mon refus d’ajouter le mot « République » à son mandat de « Président ».

Emmanuel MACRON est d’abord le Président de la France, c’est à dire un « Roi » mandaté par le peuple, un peuple imbécile qui n’a rien compris, et mandaté par « dieu », ce qu’il a à peu près compris, lui, à condition de parler du même « dieu », ce qui est loin d’être certain.

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron roi"

Bruno LE MAIRE est un Républicain, dont le destin n’est pas d’être le futur Roi de France.

Il est et sera la représentation d’une République absente, cruellement absente, celle des honnêtes hommes, lesquels sont régulièrement chassés du pouvoir par les « copains de la bande de coquins ».

Il le sait.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire"

Il a déjà compris qu’il ne gagnerait pas cette « Bataille » contre les imbéciles corrompus qui dirigent actuellement la France, une France prise tragiquement en otage par des soi-disant « sages » dont le message est toujours le même :

– « Ne changeons rien pour tout changer ! »

Ou, comme le disait un imbécile heureux défait par le peuple de France :

– « Ne pas agir, c’est déjà agir ! »

Lequel va assister à son propre enterrement, la commémoration des attentats ensanglantés du 13 novembre, et combien d’autres encore ?, attentats qui ont marqué à vie sa présidence inexistante dans le grand « siècle des incapables ».

C’est sûr, François HOLLANDE a raté sa vocation !

Il aurait dû être croque-morts.

La tranquillité des cimetières lui sied à merveille, lui qui a enterré son parti, le Parti Socialiste qui avait fait de la France, par ses fausses promesses, le pays d’«Alice aux Merveilles» et qui, une fois au pouvoir, le délaisse, bis repetita du vote d’un peuple abusé par ses prétendants.

C’était d’ailleurs sa feuille de route, préparer la déroute de la France pour pouvoir faire passer l’ennemi en terres de France.

Il a gagné, en faisant perdre son parti.

Qui voudrait s’associer à pareil traître ?

Résultat de recherche d'images pour "fossoyeur parti socialiste"

C’est pourtant ce que va faire dangereusement votre jeune Roi, inexpérimenté lorsqu’il s’agit de réfléchir aux conséquences de la « pensée associative », une pensée magique, celle des urnes !

Est-il sage d’associer son image à celle d’un ancien Président dont la gouvernance ne laissera que deux images de lui, l’arabisation rampante de la France, un pays sans espérance autre que l’Islam, et la cannibalisation de son propre parti par des Eléphants devenus fous ?

Quand les Eléphants écrasent le peuple, leur propre peuple puisqu’ils se disent de gauche, c’est que leurs cornacs sont des corniauds.

Personnellement je préfère le « MONARC », Emmanuel MACRON.

Mais laissons le sujet à l’indigne “ma-demoiselle” qui n’a jamais le temps de publier son article sur le « MONARC » alors que les quatrains annonçant son règne lui ont été donnés par la « Voix des Siècles »…

Pas la “Voix de l’ONU” !

Je suis taquin.

Uniquement parce que les héritiers des traditions égyptiennes ont décidé de tenter de « l’interdire d’écrire », “ma-demoiselle”,  comme le hurlait, en mauvais français, l’avocate du « Picrochole de la PAF » dans la salle d’audience d’une Cour d’Appel de la région du grand Sud.

Procès perdu par Picrochole.

Résultat de recherche d'images pour "péquenot humour"

Ce que j’ai à dire est d’une importance extrême.

Car le parti, « Les Républicains », va devenir le parti de la République contre celui des Royalistes.

Il est donc temps pour Bruno LE MAIRE de regagner son camp.

Les Royalistes ne veulent pas de lui.

Ils ont raison.

C’est un mal pour un bien.

Qu’il l’accepte !

Les grands hommes acceptent toujours les revers de leur destin.

Car, de ces revers temporaires, naisse leur destin !

Ne lisez pas votre Histoire à l’envers, Françaises, Français !

La Révolution a bien eu lieu.

Mais elle a été « caviardée » [sic] par les Bourgeois les plus avides et les plus cupides qui soient, vendus aux intérêts « amerloques » !

La Révolution a été une mère « salope » [sic] tuant ses propres enfants au profit de ravisseurs que sont les proxénètes de sa Dette publique.

La République, son enfant unique, se prostitue pour vivre et s’apprête à tuer ses enfants pour survivre.

Résultat de recherche d'images pour "mère infanticide dessin"

Les Français ont donc deux choix :

– soit revenir à la Monarchie, une monarchie qui ne sera pas que constitutionnelle, car sinon ce serait redonner les clefs du pouvoir à la bande de coquins qui prétend diriger ce pays !

[Le Général ouvre une parenthèse :

  • Ce que sera cette monarchie ?

Son MONARC est tout trouvé et le sang des Bourbons, il ira chercher dans une mésalliance qui donnera à la France un héritier du trône.

Mésalliance pour les Bourbons, pas pour lui.

Mésalliance pour l’amour du pouvoir ou pour l’amour de la France, selon sa conception du moment.

Mais si la jeune demoiselle veut bien

[Mon Général, dites plutôt : – si je trouve le temps !… trois petits points]

si la jeune demoiselle veut bien écrire à ce sujet, vous le lirez dans la « prophétie des siècles », puisque c’est une « voix/voie » prophétique qui s’exprime qui n’est pas la sienne.

Ni la mienne.

Une voix plus ancienne qui lui dicte le choix de ses quatrains.

Moi, je suis  la voix des Républicains, la voix du peuple de France s’il veut retenter cette aventure.

Car elle est là, l’opposition future !, par ce choix entre la Monarchie restaurée, retrouvée, et la République refondée, restructurée.

Le Général ferme la parenthèse.]

– Soit, le deuxième choix, celui de rétablir la République française, la « vraie » République, celle qui représente le peuple de France, et pas les intérêts particuliers de quelques « péquenots », ceux qui vivent de la rente de la Dette, les créanciers de la misère qui louent aux paysans de France leurs terres par un système d’usure inique et cynique.

__________________________________________________________

http://www.cnrtl.fr/definition/p%C3%A9quenot

PÉQUENOT, subst. Masc

[…]

P. ext. Homme grossier, inculte, niais et peu dégourdi, dont on fait peu de cas. Repérage scientifique du péquenot moyen, cellules photo-électriques, transmission, et classement des empreintes digitales par télévision du fond de n’importe quel hôtel meublé, détection des ondes humaines et lecture de la pensée, etc. (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 385).Quand quelqu’un qui n’y connaît rien passe devant un éléphant et que son cornac, en douce, lui souffle le mot: «lift», il attrape le péquenot avec sa trompe et se le colle sur le garrot (Vialar, Zingari, 1959, p. 88).

[…] ]

Résultat de recherche d'images pour "péquenot humour"

C’est “radical” !

_____________________________________________________________________

Les financiers ne veulent plus d’un peuple de « propriétaires ».

L’avez-vous compris ?

C’est pourquoi les riches Français seront taxés sur l’impôt foncier et que les pauvres peuvent faire une croix sur leur rêve de devenir un jour propriétaires à leur tour.

C’est la seule croix qui leur restera sur les terres autrefois françaises.

Il est dommage qu’Emmanuel MACRON, le financier, n’arrive pas à se détacher de sa culture de la « Dette », une déformation plus que professionnelle, une déformation « obsessionnelle ».

Ce sera le devoir de la future République française, de libérer le peuple français de sa Dette publique et de ses dettes privées.

En faisant une « croix » dessus et en traduisant les banquiers devant les tribunaux populaires !

Résultat de recherche d'images pour "emmanuel macron roi"

Le peuple de France est accablé par les dettes, ses dettes privées et sa Dette publique.

Cette affaire ne peut pas durer éternellement !

Sans conduire à une Révolution qui vous conduira à la pire des solutions, l’extermination de coupables tout trouvés qui ne sont que les « idiots utiles » d’une religion sanguinaire servant les intérêts d’une autre caste, la caste des « Rentiers » de la Dette, lesquels se cachent et sont “invisibles” à vos yeux.

Il faut en finir avec la corruption qui détruit la terre et l’humanité.

Saluons le courage de ceux qui s’attaquent à cette corruption !

Je terminerais cet avertissement par un autre avertissement :

– Si le régime d’Emmanuel MACRON devait se durcir contre le peuple de France, donc se raccourcir, comme « on » raccourcit le cou d’un criminel, du temps où les Français décapitaient leur « Roi », ce « Moi » supérieur, il n’y aurait plus de temps non plus pour l’avènement d’une République condamnée à périr, à force de trahir son peuple.

La fin du MONARC serait le début d’une ère de fascisme telle que vous n’en avez encore jamais connu sur terre.

Résultat de recherche d'images pour "guillotine la veuve humour"

En effet, vos lois mises en place, avec un Etat d’urgence permanent, les moyens techniques et informatiques sophistiqués de vos agents de surveillance, permettent aujourd’hui à vos gouvernants de tout contrôler, ce qui permettrait à des « fous de pouvoir » de prendre le pouvoir et de le garder, quel qu’en soit le prix à payer pour un peuple perdu, accablé par le poids de ses dettes, sans espérance et au prix d’une souffrance quotidienne leur faisant dire plus tard qu’ils ont une « chienne de vie », la vie des chiens errants sans collier.

La fourrière ramasse les SDF et les euthanasie si leur Maître ne les réclame pas.

Or les Français n’ont plus de Maître qui les aime.

Mais des traîtres qui les abandonnent.

Gardez-vous d’attiser cette haine, la haine des pauvres !

Résultat de recherche d'images pour "péquenot humour"

Et combattez plutôt ceux qui enchaînent votre peuple et font payer aux plus pauvres le prix de leur richesse !

J’ai nommé les banques et leur système de pénalité, j’ai nommé les grands patrons et leur aposthème, cette charité due aux « migrants » qui ne leur coûte rien à eux, charité qui fait venir du monde entier des travailleurs sans qualification, sans avenir, pour exploiter leur propre peuple et les asservir, tous, étrangers ou Français, comme des esclaves.

C‘est un système de compression fatale à la circulation du sang français et qui va provoquer l’arrêt cardiaque d’un « grand corps malade », celui de la France.

Vos ouvriers vont finir par être moins payés que les esclaves qui, eux, sont logés et nourris par leurs maîtres.

Car aujourd’hui, se loger et se nourrir sont des dépenses « incompressibles » devenues la galère des Français moyens dans un « Etat » français qui leur explique qu’il n’est plus « l’Etat-providence ».

Donc ils n’ont plus rien à attendre de lui.

Que pensez-vous qu’ils vont faire, ces Français maltraités dans un Etat qui n’en a plus rien à faire d’eux ?

A votre avis ?

Se taire et souffrir en silence ?

Résultat de recherche d'images pour "français maltraités"

Les Français vont avoir une envie irrépressible de vengeance car, tous les jours de leur vie, il leur est demandé de se priver davantage pour rembourser la Dette de cet Etat, un Etat qui n’en a rien à faire d’eux.

Les grands patrons ne donnent même pas assez d’argent pour vivre à leurs travailleurs français et étrangers, vos gens, ceux qui vivent sur vos terres à vous, les “politichiens” français, vous empêchant de vivre correctement, décemment, et croyant qu’ainsi, ils pourront mieux vous dominer dans un rapport de force cruel et démentiel.

Appauvrir le peuple n’est pas un programme politique.

Appauvrir le peuple, c’est un crime d’Etat.

___________________________________________________________________

Bruno LE MAIRE, être Maire, c’est être proche de ses administrés.

Votre nom est porteur d’espoir.

N’oubliez jamais que « LE MAIRE » est la personnalité politique la plus populaire auprès du peuple de France.

Ne sciez pas la branche sur laquelle vous êtes assis.

LE MAIRE, c‘est la dernière autorité républicaine, le plus petit échelon du pouvoir, ce pouvoir de proximité, le pouvoir municipal que vous avez supprimé d’ores et déjà, en voulant supprimer la taxe d’habitation, sauf erreur de ma part.

Si vous vouliez supprimer la taxe d’habitation sous prétexte d’un meilleur contrôle des dépenses, en re-centralisant tous les pouvoirs à la tête de l’Etat, il ne fallait pas oublier que le poisson pourrit par la tête. Or la tête de l’Etat français est « pourrie », pourrie par une gangrène, celle de la corruption et des prévarications pécuniaires trop souvent coutumières en France, une France devenue une République bananière.

Résultat de recherche d'images pour "bruno le maire"

C’est une erreur, une grave erreur.

Vouloir éloigner les centres représentatifs d’un pouvoir politique aux abois ne respectant pas ses propres lois, pour échapper à la colère des peuples, c’est une erreur, une grave erreur.

Bruno LE MAIRE, supprimer les Maires, c’est une erreur.

Sans responsabilité directe, la corruption s’amplifie puisque les hommes de pouvoir n’ont plus rien à craindre du peuple de France.

Au lieu de se responsabiliser, ils ne font que se criminaliser plus vite.

Les présidents de communautés d’agglomérations passent outre les décisions municipales, les décisions votées par les conseils municipaux des villes et des villages pour détruire les paysages de France et s’approprier les biens du peuple qui, lui, n’a plus les moyens de fuir les déserts ruraux.

Il suffit de voir comment les terres agricoles se réduisent comme peau de chagrin sur les terres vivrière de France, une France qui s’amenuise et devient un immense hangar à stocker des vivres et des marchandises produit(e)s ailleurs.

Comment ferez-vous, Françaises, Français, quand toutes vos terres, les riches terres agricoles de France, ne verront plus pousser sur elles que des bâtis de taules et de hangars ?

Résultat de recherche d'images pour "foncier spéculation spoliation france"

Vous deviendrez les « Clubs Méd » de la Méditerranée et de l’Atlantique, la risée du monde, et vous travaillerez à vider les pots de chambre de très riches milliardaires et de riches millionnaires. Citoyens français autrefois si fiers, vous serez transformés contre votre gré en tâcherons et en laiderons. Que ne feriez-vous PAS pour fuir la pauvreté et éviter cette ladrerie ?

Car elle est laide, cette pauvreté qui vous fait si peur, à vous, les Français.

Il ne vous servira à rien de cirer les pompes des Rentiers de votre Dette publique, ce que font déjà vos gouvernants successifs, en vain.

Leurs immenses chantiers, ces constructions hagardes et disparates, cachent une réalité pourtant bien visible chaque jour davantage.

Ne voyez-vous pas que la France est devenue elle-même un chantier à ciel ouvert, ce chantier qui vous énerve et vous agace tant quand il s’agit de la chambre de vos adolescents ?

Oui, la France est devenue un gigantesque bordel où seuls les trafiquants de stupéfiants et de migrants s’enrichissent quand les Français honnêtes, sans travail, s’appauvrissent.

Vos centres commerciaux sont la preuve VISIBLE de la corruption ambiante qui semble INVINCIBLE, laveries automatiques d’un blanchiment d’argent servant la gente politique autant que la canaille diplomatique.

Que de valises de billets, transportées par de la racaille agnostique, sous couvert de loges jamais inquiétées, transitent ainsi de la France vers le Maghreb ou l’Amérique du Sud et vice-versa, inondant la France de leurs stupéfiants et enrichissant des trafiquants fanatiques, ravisseurs d’otages et preneurs de vies ?

Résultat de recherche d'images pour "blanchiment d'argent humour"

Plus il y a de communauté d’agglomérations, plus il y a de zones artisanales « démentielles ».

Leur expansion est exponentielle !

Proportionnelle au taux de corruption ambiant.

Les présidents des communautés d’agglomérations ont ouvert les robinets de l’enrichissement personnel sans limites.

Savez-vous que, chaque jour, vingt-neuf (29) personnes se suicident en France et cinq cent cinquante (550) Français font une tentative de suicide ?

C’est pire que les chiffres de la sécurité routière.

Et que fait le gouvernement de ce pays pour lutter contre la misère sociale ?

Rien.

Il est temps de faire payer aux banquiers leur incurie et de mettre fin à un système de pénalités qui tue les pauvres gens de ce pays.

Résultat de recherche d'images pour "blanchiment d'argent humour"

Mais un Banquier, devenu MONARC, en aura-t-il le courage ?

Si le Roi-Soleil veut gagner le peuple à sa cause, pour prouver qu’il est leur « bon » Roi, il n’aura pas d’autre choix que de mettre fin à cette spirale des dettes privées et de leurs pénalités exorbitantes.

Car, bientôt, le peuple de France, quitte à se suicider, trouvera plus raisonnable de « suicider » ceux qui veulent le trucider.

Comprenne qui pourra !

Résultat de recherche d'images pour "blanchiment d'argent banques"

__________________________________________________________________

Blanchisserie, boulangerie, magasins de vêtements, tous petits commerces sans “prétentions”… ni clientèle, servant de vitrines au blanchiment d’argent. 

Vous me croyez « mort » ?

Mais, moi, je crois que c’est le Parti des Républicains, pourtant la seule vraie force d’opposition politique encore actuelle, qui est mort, si les Gaullistes, ceux qui se réclament de mon nom, ne sortent pas de cette économie mortifère car néguentropique.

___________________________________________________________

Pour les médiocres qui ne comprennent pas ce terme “savant”, le Général me permet de vous expliquer la notion de néguentropie économique, par une citation d’Edgar MORIN, auteur du livre « La Méthode – I – La Nature de la nature », publié aux Editions Du Seuil en 1977 pour le Tome I.

« […] Il ne suffit pas de dire que l’organisation néguentropique répond à la dégradation qu’occasionne tout travail, en renouvelant son énergie et en se restaurant en permanence. Il faut comprendre que la relation nég/entropique a, elle aussi, un caractère récursif : le procès même qui combat la désorganisation en renouvelle les causes. Comme la réorganisation permanente est elle-même du travail et de la transformation, elle travaille ainsi également à sa propre désorganisation, laquelle à son tour travaille pour cette réorganisation, et ainsi de suite, dans un cycle infernal qui est en même temps la boucle productrice-de-soi : l’organisation néguentropique suscite ce qu’elle combat ; elle renouvelle le mal qu’elle refoule ; elle ne peut s’arrêter sous peine de mort.

Et, effectivement à la longue, sous l’effet soit cumulatif, soit brutal d’aléas et de perturbations externes, la régénération dégénère, la réorganisation se désorganise ; ainsi, on vieillit à lutter contre le vieillissement. […]

Le travail à court terme, c’est la liberté ; le travail à long terme, c’est la mort. Il y a tragédie dialectique chez tout être néguentropique. […]]

____________________________________________________________________

La néguentropie, ce sont vos cycles économiques actuels, des cycles mortifères, ajoute le Général De GAULLE.

[qui m’a aidée dans ma recherche d’explications pour son expression « économie néguentropique ». Moi pas tout savoir!]

En combattant la Dette, vous créez de la Dette ad vitam aeternam !, ce que savent vos financiers qui s’enrichissent sur le dos des peuples.

Résultat de recherche d'images pour "misère humaine"

Vous appelez ce remède, la « cure d’austérité ».

En fait, c’est une cure de criminalité en bandes organisées, entropiques, elles.

Si vous, les Républicains, êtes mes « héritiers spirituels », il vous faudra libérer la France de ce système de pensée nocif et agressif.

La Dette Publique est une INVENTION fabriquée de toutes pièces par vos occupants économiques, lesquels ne sont ni Français, ni étrangers, juste des « apatrides », sans foi ni loi, les Rentiers de la Dette.

Et eux ne travaillent pas.

Résultat de recherche d'images pour "misère humaine"

Alors, la “valeur du travail” est un reproche insensé dans la bouche de ces financiers sans scrupules.

Maintenant, Françaises, Français, choisissez votre destin !

Advertisements

De COLUCHE : – “Les assassins étaient tous à l’enterrement de l’agricultueur, en famille quoi ! Tandis que leur victime, Céline, était enterrée sans publicité ni notoriété, comme la paysanne qu’elle était, la paysannerie française, uniquement entourée des siens. Les portes du Salon de l’Agriculture se sont fermées. C’est fini.”

Résultat de recherche d'images pour "coluche en salopette"

Y paraît qu’les paysans, y veulent plus qu’on les appelle des paysans, des gens du pays.

[COLUCHE plante une fourche devant lui, revêtu de sa tenue légendaire, sa salopette rayée, avec son nez rouge, pour lui l’équivalent du “bonnet rouge” au niveau national.

Car un vrai Français se doit d’avoir le nez rouge, le nez de ceux qui aiment le bon vin et la France.]

Y préfèrent qu’on les appelle pas, ou pire, qu’on les appelle des agriculteurs. Tu sais, ceux qui s’prennent pour des “gentleme-eee-en-farmer”, pass’que parler français, ça s’fait plus trop chez nous. Il faut parler la langue des envahisseurs chez les nouveaux colonisés, l’anglais ou l’arabe.

Y’a des colonies qui s’révoltent et obtiennent leur indépendance et d’autres qui deviennent pires que leurs colons, les néo-cons. C’est pour ça qu’en France, aujourd’hui, ils sont plus islamistes que les Musulmans eux-mêmes. Et qu’après tu les entends se plaindre :

[COLUCHE, y s’met les deux mains sur ses hanches et se balance d’avant en arrière, drôlement]

– “Mais pourquoi qu’ça marche pas, la “dé-rats-dicalisation”, hein ? Pourquoi qu’y restent fanatiques, même après leur avoir expliqué c’qu’est un bon Musulman ?”

Bah, pass’qu’on peut pas soigner un malade empoisonné à l’arsenic avec de l’arsenic. Sinon y’a longtemps qu’on aurait pu besoin de contre-poison, si c’était aussi facile.

L’intoxication a les causes que le “cause-toujours” de la même cause, donc de la même chose, peut pas soigner.

Si t’es alcoolo et que j’te parle toujours des bienfaits de l’alcool, faudra pas t’étonner et qu’tu t’étonnes que tu deviennes encore plus accroc à la bouteille qu’avant !

La bouteille d’alcool, pas la bouteille de lait.

Pass’qu’y a différentes sortes de bouteilles mais le contenu, l’alcool, est toujours le même.

C’est du poison.

Vous pouvez l’appeler comme vous voulez, “la religion de l’amour et de la paix”, quelle que soit la bouteille, le contenu est le même.

Bon, moi j’dis ça, mais j’dis aussi que le vin, c’est pas du poison.

Résultat de recherche d'images pour "coluche alcool"

C’est de l’eau bénie.

Pass’que le poison des Français, c’est l’alcool.

Donc faut plus les appeler des paysans, nos agriculteurs.

C’est comme les médecins qu’y faut pas appeler “docteurs” mais “physiciens”, “physicians”, yes !, in english, please.

Tu vas voir, c’est comme les déficients, pass’qu’on est tous des déficients :

– Y’a les déficients visuels, les déficients auditifs, les déficients mentaux, tous, j’vous’dis, déficients, tous atteints du déficit public, de vot’Dette publique, à vous, les déficients français !

Donc nos agriculteurs sont devenus des paysans déficients, c’est à dire des gens du pays qu’y savent plus qu’y sont du pays, ni quel est leur pays.

Y s’en foutent, comme l’agricultueur.

Et quand y s’en foutent pas, y s’suicident.

Qu’y disent les agricultueurs !

Pass’qu’y faut bien qu’tu comprennes, Véro, qu’y s’suicident pas, nos paysans !

De France.

Y sont tués !

Moi, j’appelle un suicide une personne qui décide de se suicider pass’qu’elle en a marre de vivre.

Mais eux, nos paysans de France, y veulent viiiiiivre !!!!!!!!!!

[COLUCHE étire son cou pour lancer ce presque cri de guerre, “viiiiiivre”]

Y s’tuent pas, y sont tués à petits feux.

Alors, plutôt que mourir longuement, peu à peu, et dans d’atroces souffrances, ils s’euthanasient.

C’est une euthanasie sociétale, qu’y disent pas les sociologues de la Nov’langue.

Pass’qu’y sont tous complices de ce meurtre en direct !

Tous, y sont allés à l’enterrement de l’agricultueur !

Résultat de recherche d'images pour "enterrement xavier beulin"

Tous, j’te dis, Véro, toutes les “huiles” françaises à l’origine non contrôlée et plutôt frelatée, y s’sont tous déplacés, pour verser des larmes grasses et puantes, à l’enterrement de l’agricultueur, çui qu’avait des entreprises partout, sauf en France, des larmes de gros, les gros poids de la société apatride et fétide du mondialisme, qu’y disent… pas.

Pass’que des entreprises qu’y cherchent qu’à faire vendre la France et les terres de France, c’est pas des entreprises de France.

C’est des entreprises contre la France.

La terre de France, elle appartient aux paysans de France, aux gens du pays “France”.

De tous les temps, les aristos comme les bourgeois, y z’ont voulu réduire les paysans au servage, à l’esclavage, les priver de la jouissance des fruits de la terre qu’y cultivent.

Réveillez-vous bande d’abrutis !

Céline, elle est au paradis, avec moi ou tout comme.

Mais l’aut’, y’a beau voir qu’y traverse le fleuve de la mort dans l’aut’sens.

On remonte pas le courant à contre-sens chargé comme un boeuf du poids de toutes ses mauvaises actions, même si elles ont été gagnantes à la Bourse des Ânes.

Pourquoi un boeuf ?

Pass’qu’un boeuf, c’est l’homme de labour, pas de labeur.

La différence, elle tient pas seulement à la lettre, l’être de la Vie.

Elle tient dans la manière dont tu cultives la terre et la Vie, ta vie, ta misérable vie.

Quoique tu fasses, tu seras obligé tôt ou tard de franchir cette frontière.

Au fond t’as raison, mon grand qui te crois au-d’ssus des aut’, t’es qu’un migrant, toi aussi.

A la différence près, encore une !, de différence pour les propagandistes du “Tous PAREILS”, que c’est toi qui fous le feu sur terre.

C’est toi qui fous la guerre partout sur terre car tu dépossèdes le pauvre du peu qu’il a, de ses terres, pour t’en emparer.

C’est vieux comme le monde, c’tte histoire.

Avant y z’appelaient ça les “jacqueries”.

Résultat de recherche d'images pour "jacquerie"

“Jacqu’a dit : – Faut pas s’foutre de la gueule des paysans de ton pays, le cochon de bourg’, pass’que, sinon, tu vas finir comme le cochon, à l’abattoir.”

Nan, y s’foutront pas sur la gueule !

C’que t’aimerais bien, hein ?!! Avoue !

Nan y t’foutront sur ta gueule de “Bobo” qu’aura plein de bobos.

– “J’ai Bobo, maman !, la République.”

Tu parles d’une mère, la République.

C’est une sacrée pute, oui.

Une roulure qui gagne sa vie dans la crevure du peuple qui crie :

– “On crève !”

Et elle répond, quoi, la République ?

– “Faites grève ! Comme ça on fermera plus vite les usines et les fermes.”

Tu t’rends compte quand même qu’y a plus

[plusse]

– d’aides à la reconversion professionnelle pour plus être paysans et devenir des videurs de pots d’chambre saoudiens et qataris,

  • piss’que l’avenir du pays, la France, est dans la pisse de nos touristes qu’y faudra bien évacuer,

– la pisse !, pas les touristes…

que dans l’aide au maintien de l’activité paysanne.

Moi, j’vous le dis, tout de go, quand vous aurez plus d’betteraves et plus d’choux, dans vos champs, que des cailloux et du bâti touristique, bah, vous boufferez la merde de vos hôtes, leur merde, et vous savez quoi ?

– Vous leur direz même “Merci !”

Merci, patron !

Vous serez traités aussi mal que le sont vos vaches et leurs veaux séparés d’elles.

A plus de mille, comme dans les Fermes des Mille Veaux, vous serez enfermés dans des ghettos, les “Céfrans”, détestables et détestés par les nouveaux arrivants, les touristes et les “tous-risques”, ceux qui sont prêts à tout pour tout vous prendre.

Pass’que c’est normal, hein, que la France devienne un pays de résidences secondaires où les Français ne sont plus prioritaires dans leur propre pays, ni propriétaires de leur pays,

– où vos jeunes meurent sur vos trottoirs, avec interdiction de pouvoir y planter même une tente !

Faut comprendre aussi,… si c’est le domaine public, c’est pass’qu’il appartient qu’aux riches, qu’à eux.

Résultat de recherche d'images pour "domaine public"

C’est pas un domaine privé qui appartient aux pauvres, le domaine public.

Quand tu dis “public” en France, c’est comme si tu disais :

– “Y faut avoir du fric pour pouvoir être servi(e) en public par le service public”

Or les riches, y z’aiment pas la vue des pauvres.

D’ailleurs, y z’aiment pas les pauvres, mais alors pas du tout.

Les pauvres leur rappellent à qui y z’ont pris la terre de France.

Aux Français !

Et personne qui leur demande, à ces riches : – “Qu’avez-fait de notre or, l’or de France ?”

Pass’que, quand t’es riche, t’es plus français.

T’es rien.

Et t’es pas bien, pas bien du tout.

Ca, tu le sais pas.

Toi, tu crois que t’es tout.

Et que l’on te doit tout.

Pass’que t’es riche.

T’es riche de quoi ?

Tu t’es vu, le riche ?

Quand Céline est morte, qui l’a tuée ?

C’est pas elle, bande de cons.

C’est pas la vie.

Elle demandait qu’à vivre.

C’est l’aut’con de riche qu’est de l’aut’ côté d’la rive et qu’y supplie :

– “J’vous paierais pour me sortir de là !”

Y supplie pass’qu’y sait pas prier, y l’a jamais su, d’ailleurs.

Y croyait en rien, lui.

– “Ah si ! Y croyait en lui, lui, l’agricultueur.”

Croire en soi, c’est le nouvel adage de votre siècle.

La Faucheuse, quand elle s’est présentée avec la note à payer, y l’a dit :

– “Mais j’ai pas de dettes, moi.”

Et elle a répondu, l’Ange de la Mort :

– “Tu as la dette de tous ceux que tu as précipités sous le joug de tes dettes et qui en sont morts. C’est la dette de sang. Elle n’attend pas. Elle n’a qu’un seul Maître, ton Maître à toi. Et il a demandé ta tête aujourd’hui.”

– “On peut p’t’êtr’ s’entendre ?” qu’y dit l’agricultueur. “Je suis riche et puissant. Combien veux-tu pour que je puisse vivre encore ?”

La Faucheuse lève sa faux :

– “Je veux le remboursement de la dette de toutes les dettes que tu as fait contracter à ceux qui cultivaient la terre, la terre de France, et qui en sont morts.

Je veux le remboursement de la dette du sang des paysans. Il est temps ! Partons.”

Résultat de recherche d'images pour "la faucheuse"

Bon, j’vous la raconte comme ça, l’histoire.

C’est l’histoire d’une mort que vous croyez brutale, mais survenue par hasard.

Et moi, j’vous dis :

– C’est pas par hasard.

Votre dieu-hasard, lui, y l’existe pas.

Par contre, faire disparaître l’agricultueur avant les élections présidentielles 2017 et les élections du plus puissant syndicat d’agriculteurs de France , ce n’est pas un hasard.

C’est un signe.

Le signe, qu’y’en a un, en haut, là-haut, qu’en a marre, des larmes des orphelins et des meurtres commis contre les paysans de France.

En plus, y m’demande de vous faire savoir, sérieux, quoi !, écoutez un peu, là, en-bas, là où vous êtes, très en bas :

– Si la Coupe est pleine, alors l’auberge est pleine aussi.

Y’a pas qu’chez vous, en-bas, qu’on peut plus gérer le flux et reflux des migrants. Y l’en arrive de partout, des Infernaux, vous savez, ceux qui transforment la terre en Enfer.

Bon, j’vous explique pass’que vous êtes cons :

– Et qu’on le sait, hein, Mesdames et Messieurs les Juges, hein qu’on sait “qu’on” est toujours un con qui s’prend pour “on” qui l’est aussi,

– moi, j’oublie pas, Mesdames et Messieurs les Juges,

Donc j’vous explique :

– Satan, y l’a été voir dieu le Père, ton Père, mon Père, le nôtre…

– Ah bon, pas le tien ? Toi, t’es né sans Père ? Enfin j’veux dire sans principe spirituel… T’es né d’un Q et tu restes un Q. Ouais, pourquoi pas ? Moi j’ai toujours dit qu’un homme, y l’est jamais plus heureux que dans le Q d’une femme ! J’aurais voulu mourir ainsi, dans le Q d’une fille. Comme j’suis né ! C’est mon “Credo” à moi. Faut vivre et mourir, comme on est nés, nous les hommes. Du Q et… de Q, c’est not’bonheur à nous, les mecs. Pas les mecs de la Mecque. Pass’qu’eux, y z’ont pas compris qu’une femme, c’est un être humain, c’est la femelle de l’espèce humaine. C’est pour ça qu’y sont jamais heureux et qu’y z’ont tant la haine en eux. Y z’ont oublié qu’y venaient du Q des femmes, là où y sont les plus heureux.

Résultat de recherche d'images pour "femmes inférieures aux hommes islam"

Et là aussi, c’est pas un hasard.

Mais bon, j’m’égare.

Faut les plaindre aussi, les mecs de la Mecque. “Eja-Q-ler” dans le Q de la femelle de leur espèce qu’ils détestent, ça doit faire mal, très mal.

Pas étonnant qu’il y soient autant sodomites, les mecs, tellement !, qu’y veulent pas non plus le reconnaître.

Même les ânes, y z’ont peur de leur tourner le dos.

Quand on sait pas reconnaître le Q d’la femelle de son espèce, faut pas s’étonner “d’en-Q-ler” des mouches ou des vaches.

Heureusement, pour vous, les pains bénis, vous êtes bénis piss’que vous avez la chance d’avoir des centres de “dé-rats-dicalisation”‘ pour vous apprendre que, si la femme est un être inférieur, donc différent de l’espèce humaine, faut pas la tuer, juste “l’en-Q-ler” pour qu’elle fasse des êtres inférieurs qui s’prennent pour des êtres supérieurs qu’en-Q-lent tout c’qui bouge pass’qu’y savent pas faire la différence entre la femelle de leur espèce et l’ânesse du coin !

Pourquoi le féminin, d’ailleurs ?

J’enlève le féminin.

Comme eux, j’enlève les femmes de l’espace public, je les rends invisibles.

Pourtant les mecs de la Mecque, y font même pas la différence entre un Q d’âne et un Q d’ânesse. Alors, y z’ont peur de quoi ?

Un trou, c’est toujours un trou, surtout pour un “trou duc…”.

Bon, j’disais quoi, déjà ?

Ah oui, j’vous disais qu’y faut arrêter de s’interroger sur le “porc-t” de la burka, obligatoire de toutes façons si les mecs se comportent comme des porcs, mais s’interroger plutôt sur le “porc-t” de la ceinture de chasteté, si, si, si j’te le dis, “porc-épic”.

C’est dans les romans épiques, alors, c’est pour te dire combien c’est pour de vrai.

Et c’est dans la mentalité typique de c’te religion de la libération des femmes, à condition qu’on libère les guenons dans les zoos, aussi, leurs femelles.

Tu vois, y’a l’intellectuel de goôôoche et le bellâtre de droite qui t’disent :

– “Moi, avec l’Islam, j’ai pas de problèmes, les mecs. J’en suis, un mec ! Je suis libre, non ? J’ai jamais lu le Coran, pas la peine ! J’ai des amis qui l’ont lu et qui pratiquent. J’sais pas c’qui font mais y sont sympas. Ca m’suffit ! Pas vous ?”

Résultat de recherche d'images pour "saoudiens"

Ouaip, être intello pour sortir autant de conneries en une seule phrase, faut le faire.

Donc je vais te la jouer “moderne” pour que tu comprennes bien, pass’que t’es trop con :

– “Que pensez-vous du “Misanthrope” de MOLIERE ?”

– “Bah euh, j’sais pas. Moi j’connais des misanthropes sympas. J’ai pas lu MOLIERE et j’sais pas qui c’est, mais y peuvent pas être méchants les misanthropes piss’qu’y sont si gentils avec moi.”

J’vous explique c’que ça veut dire “misanthropes”‘ ?

[ Le Misanthrope, 1666

Alceste : Je veux qu’on me distingue ; et, pour le trancher net,

L’ami du genre humain n’est point du tout mon fait.

Le Misanthrope, Molière, éd. Louandre, 1910, acte I, scène 1, p. 172 ]

Ouaip, les misanthropes, c’est des hommes qui tranchent net les autres hommes qu’y détestent. Y s’détestent tellement qu’y s’détestent eux-mêmes et qu’y sont obligés de se r’trancher grave derrière ceux qu’y détestent pour pas s’faire trancher en tranches, comme des porcs… qu’y sont, saucissons Cochonou, bien d’chez nous.

Tu vois, j’connais mes classiques, Véro, et MOLIERE aussi.

Sinon, j’ré-explique :

Moi aussi j’ai plein d’amis nazis, si, si. Mêm’qu’y z’ont tué personne personnellement, qu’y disent. Faut comprendre ! HITLER, y l’a jamais tué personne lui-même. Mais quand tu lis “Mein Kampf”, c’est comme le Coran. Tu peux faire tuer beaucoup de monde avec c’bouquin du bouqu’tin qui déteste les femmes, même quand t’es hétéro, les homosexuels, surtout quand t’es hétéro, les Juifs, les Chrétiens, les mécréants, les athées, les chiens, et surtout les femmes, qui valent qu’une moitié d’hommes qui valent pas la moitié d’humanité qu’y sont censés représenter.

Alors moi j’dis aux connards politicards :

– Ouais, y’a des Nazis qui sont sympas et y’en a encore, comme le Turc ERDOGAN. Mais n’empêche que leur livre, pass’qu’il incite à la haine, y l’est interdit. Y paraît ou y faudrait ! Eh ben, un livre comme le Coran qui incite à détester mes potes, les homosexuels, mes mignons p’tits Q comme çui de Najat, j’pense qu’y faut l’interdire pass’que c’est c’bouquin qu’est raciste, sexiste et jihadiste. Sinon, moi j’aime bien les Nazis aussi.

Résultat de recherche d'images pour "nazis erdogan"

Eh toi, l’intello de goôôôoche, trouve-moi une phrase dans les Evangiles qu’y dit du mal des femmes et des homosexuels ? J’parle pas de la Torah, c’est à dire de l’Ancien Testament. Je parle de la parole de mon pote Jésus.

Bon, j’disais quoi ?

– Que, grâce à la religion de la paix et de l’amour, religion spirituellement si évoluée qu’y a même plus à s’demander de quelle religion est le déséquilibré qui va vous tuer “par hasard”,

Satan est allé trouver Dieu le Père :

– “Y’en a marre ! J’ai plus d’places pour accueillir tous ces migrants. En plus, c’est des morfales qui bouffent tout c’qui touche, tout leur tombe dans la bouche ou dans l’Q. Y s’en-Q-lent tout le temps et y z’en-Q-lent tout c’qui bouge ! Même mes démons n’en peuvent plus. Y z’osent plus leur tourner le dos. Fais ton boulot, quoi ! Convertis-les. Sinon j’vais devoir rouvrir les entrailles de la terre pour y enfermer tous ces fous. Que proposes-tu ?”

Alors, là, tu vois, Dieu le Père, l’air grave comme un mec qu’est d’vant la pierre tombale de l’agricultueur, çui qu’a réussi à devenir le plus riche de tous :

– “Je ne peux pas les envoyer au Paradis. Ils tueraient les Anges.”

– ” C’est pas mon problème !”, répond Satan. “Je préfère qu’ils tuent tes anges plutôt que mes démons.”

– “Ton rôle est de garder la Terre et tu dois le faire.”

– “Mon rôle est d’envoyer en Enfer ceux qui tuent leurs frères, administrativement, financièrement, psychiquement et physiquement. L’Enfer est plein, preuve de ma réussite indéniable. A toi de prendre la part de cette humanité devenue infernale. Ou alors construis d’autres prisons que la planète Terre. Elle est devenue trop petite pour tous les contenir.”

– “L’homme est libre. Il doit avoir le libre choix de sa destination. De son destin !” qu’y dit, Dieu le Père.

– “Dans ce cas, je vais fermer mes frontières, moi aussi. L’Enfer est devenu trop attractif. Y veulent tous aller en Enfer. Il est devenu tellement attractif, l’Enfer, qu’ils ont fait de la Terre un véritable Enfer. Tu sais quoi ? Je vais appeler ton pote, Donald TRUMP, et je vais lui demander de faire construire un mur. Les migrants ayant choisi l’Enfer resteront dans le “No man’s land” jusqu’à ce que la seconde mort ait éliminé les actuels résidents temporaires. A eux l’éternité du Néant !” ricane Satan.

Au fait, vous l’savez, les cons, j’espère ? Satan est misanthrope et sacrément misanthrope. Traduction : Si vous, vous lui vouez un “Q-lte”, sachez qu’il vous le rend bien mais pas d’la même manière, un peu comme moi j’te rendrais la droite de ta gauche si tu me frappais.

Résultat de recherche d'images pour "KO boxe"

Bon, j’vous rassure.

Au Paradis, y’a des migrants aussi.

Vu qu’on est tous des voyageurs sur cette terre.

Mais, pour y entrer, au Paradis, y faut avoir choisi son camp, çui du Q et du fric ou çui des pauvres.

D’ailleurs, pourquoi les pauvres y z’auraient pas droit au Q ?

Pass’qu’y sont capables d’amour, eux ?

Les pauvres, y z’ont du coeur.

Pas un portefeuille à la place du coeur.

Leurs actions, elles comptent pas pour du beurre, non plus.

Elles viennent toujours du coeur pissqu’y z’ont rien d’autre.

Ils donnent avec le coeur.

Tandis que le riche, lui, il triche.

Lui, quand y donne, y calcule déjà combien il va pouvoir récupérer fiscalement sur c’qui l’a donné.

J’aurais jamais dû faire passer cette loi sur la défiscalisation des dons faits aux associations.

Aujourd’hui, le riche, y l’est capable d’enjamber un jeune qui crève sur un trottoir, sans le voir, comme un paquet de linge sale, un déchet de l’humanité, de son inhumanité, à lui, le riche.

Y pense, le con, que, pass’qu’y l’a déjà donné de l’argent pour pas être trop imposé, il est quitte de toutes dettes et hypothèques. Même qu’y a des riches aujourd’hui qui en font leur “bizness” des oeuvres de bienfaisance ! La preuve que ça enrichit son homme, à défaut d’enrichir les pauvres qui sont de plus en plus nombreux. Cherchez l’erreur !

Résultat de recherche d'images pour "finances internationales humour"

[ COLUCHE, si tu revenais sur terre, tu deviendrais curé, c’est sûr.

Tu parles comme un curé.

Est-ce bien, toi, mon pote ? ]

Si j’parlais comme un curé, Véro, tu crois que j’parlerais d’l’Enfer ?

Eux, les curés, y sont les amis des riches.

A ton avis, qu’est-ce qu’il a dit, le curé, à l’enterrement de l’agricultueur, çui qui voudrait vider ses comptes bancaires pour éviter l’Enfer ?

Il a vanté l’homme, il a salué les “huiles” de ce monde, bref, il a vendu sa salade à un mec qu’aurait mérité mille fois le panier à salades de son vivant.

Sauf que les lois, la goôôôoche, elle les a adaptées à ses besoins mondialistes d’entrepreneur de “mal-bouffe”.

Et moi, la bouffe, j’aime bien trop ça pour les laisser faire.

Ouais, j’aime bien bouffer aussi.

Surtout avec du pinard.

De préférence avec du bon pinard.

Alors, pour moi, tu veux que j’te dise, y’a pas plus sacrilège que d’s’attaquer à la bonne bouffe française.

Et pour pouvoir bien bouffer, y faut laisser tranquilles nos paysans, leur donner de quoi vivre de leur travail, ne plus leur enlever leur terre, car c’est comme leur enlever l’air qu’y respirent et le nôtre !

Ils demandent pas la charité, nos paysans, gens du pays de France.

Y z’ont leur dignité.

Y veulent vivre et nous faire vivre.

Alors, après avoir sanctionné la Russie, c’est à dire sanctionner nos légumiers et nos éleveurs français, les élus politiques de tous bords devraient arrêter d’encourager les agricultueurs à tuer les paysans, nos gens du pays. Sauf à vouloir nous nourrir de la merde qu’on trouvera dans la cuvette des chiottes de nos riches touristes mondialistes !

  • Bouffe ta merde !

Si ! Si toi, le Français, t’es pas capable de défendre ton agriculture, c’est à dire tes paysans, gens de ton pays, alors crève.

Et me demande pas de parler poliment à des bouffeurs de merde !

Image associée

_________________________________________________________________