De Jean De La FONTAINE : “Le remède qui tue le cheval, une cure de cheval ! La cure d’austérité. Vous ai-je déjà conté cette fable de ma composition, “Le cheval et le loup” ? Pour votre siècle, vous l’appellerez “Le Signe du Loup.””

 

Résultat de recherche d'images pour "le loup"

Et il vous suffira de chercher qui est le loup, à défaut de savoir où le trouver.

Mais comment trouver le loup, gens de rien, gens sans biens, gens sans terre, si vous ne savez pas identifier celui qui vous veut manger ?

Aussi je vais vous raconter comment le loup procède pour vous guérir de tous vos maux.

A son procédé, vous le saurez reconnaître.

Ecoutez bien ce qui va suivre, si vous vous dites Français, peuple équin épris de liberté et des chevaux qui en sont le symbole, et qui, autrefois, étiez les meilleurs cavaliers du monde !

[Les Gaulois, “nos ancêtres les Gaulois”, étaient recrutés par les Romains parce qu’ils étaient les meilleurs cavaliers du monde. La FONTAINE m’autorise cet ajout “culturel”, si tant est que vous vous sentiez l’âme d’un Gaulois, c’est à dire d’un Français.

Résultat de recherche d'images pour "guerrier gaulois à cheval"

C’est pour cette raison, parce que les Français adorent les chevaux, qu’il y a tant de clubs équestres en France, “dans votre France de “voitures sans chevaux” mais dont la puissance est estimée par rapport à ces nobles bêtes”. Car, oui, n’en déplaise aux révisionnistes de tous genres, à la solde de “”vos ennemis” qui veulent vous “tuer””, l’âme de la France n’est pas morte et se réincarne, dans toutes les générations, chez ceux qui l’habitent et qu’elle habite, pas chez ceux qui la visitent et l’irritent par leur manque de respect envers elle”.]

_____________________________________________________________________________

L’homme qui s’aventure hors de ses compétences s’attire à coup sûr son lot de malfaisances.

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/chevalou.htm

| LE CHEVAL ET LE LOUP

Un certain loup, dans la saison
Que les tièdes Zéphyrs ont l’herbe rajeunie,
Et que les Animaux quittent tous la maison,
Pour s’en aller chercher leur vie,
Un Loup, dis-je, au sortir des rigueurs de l’hiver,
Aperçut un Cheval qu’on avait mis au vert.
Je laisse à penser quelle joie !
Bonne chasse, dit-il, qui (1) l’aurait à son croc (2).
Eh! que n’es-tu Mouton ? car tu me serais hoc (3) :
Au lieu qu’il faut ruser pour avoir cette proie.
Rusons donc. Ainsi dit, il vient à pas comptés,
Se dit écolier d’Hippocrate ;
Qu’il connaît les vertus et les propriétés
De tous les simples de ces prés,
Qu’il sait guérir, sans qu’il se flatte,
Toutes sortes de maux. Si Dom Coursier (4) voulait
Ne point celer (5) sa maladie,
Lui Loup gratis le guérirait ;
Car le voir en cette prairie
Paître ainsi, sans être lié,
Témoignait quelque mal, selon la Médecine.
J’ai, dit la bête chevaline,
Une apostume (6) sous le pied.

Résultat de recherche d'images pour "le cheval et le loup"


Mon fils, dit le Docteur, il n’est point de partie
Susceptible de tant de maux.
J’ai l’honneur de servir Nosseigneurs les Chevaux,
Et fais aussi la Chirurgie.
Mon Galant ne songeait qu’à bien prendre son temps,
Afin de happer son malade.

Résultat de recherche d'images pour "le cheval et le loup"


L’autre qui s’en doutait lui lâche une ruade,
Qui vous lui met en marmelade
Les mandibules et les dents.
C’est bien fait (dit le loup en soi-même fort triste)
Chacun à son métier doit toujours s’attacher.
Tu veux faire ici l’Arboriste (7),
Et ne fus jamais que Boucher. ]

Jean De La FONTAINE – Livre V, Fable VIII

Résultat de recherche d'images pour "le cheval et le loup"

Cette fable vient d’Esope “L’âne et le loup”
(recueil Névelet) ;
D. Loayza traduit la fable d’Esope sous le titre :
Le loup médecin” et la morale :
Quand on se mêle de ce qui ne vous regarde pas,
on essuie à juste titre des revers”
(Esope, traduction D. Loayza, Flammarion)

Ici, le loup utilise la ruse au lieu de la force, il utilise le
boniment comme les charlatans. Il dégage lui-même
la leçon : “A chacun son métier”.

(1) pour qui
(2) crochet auquel on suspendait la viande
(3) tu serais à moi (allusion à un jeu de cartes où
l’on dit “hoc” en jetant sur le tapis les cartes qui font gagner)
(4) titre d’honneur “seigneur cheval”
(5) cacher
(6) une tumeur, un abcès
(7) l’herboriste

_________________________________________________________________

Ainsi vont les loups et font les loups qui vous promettent de vous guérir de votre argent pour mieux vous le voler.

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Mais, si le cheval s’est défendu d’un bon coup de sabot, « tel est pris qui croyait prendre ! »

[morale d’une autre fable intitulée « Le rat et l’huître »],

force est de constater que vous, les Français, vous ne savez plus, ni monter à cheval, ni vous défendre contre la cabale des loups, ceux qui vous prennent tout :

– de gré, par ruse,

– ou de force, par contrainte usurière ou par politique de la terreur, la terreur mahométane.

A-t-on jamais vu un Roi confier la garde de ses prisonniers aux voleurs et aux coupeurs de route ?

Pourtant, Français de ce siècle, vous avez confié la garde de votre fortune à des banquiers, c’est à dire à ceux-là même qui en veulent à votre argent et qui volent votre argent,

– à ceux-là même qui en veulent à vos biens et qui volent vos biens, tous vos biens publics et privés.

Sous prétexte de vous soigner, vous trouvant trop obèses, et les régimes amaigrissants étant à la mode, vous voilà tous à la diète !

Une cure d’amaigrissement, une cure de cheval, un remède de cheval qui vous tue !

La cure d’austérité.

Mais, bonnes gens, qui vous a rendus malades ?

Résultat de recherche d'images pour "banquier humour noir"

Un banquier ne pouvait qu’être le président de votre République « fripournelle » plus que fraternelle, sinon qui d’autre aurait pu l’être ?

[ « fripournelle » : Association de malfaiteurs qui réunit « fripons » et « ritournelles », termes usités au XVIIe siècle]

Dictionnaire de L’académie française (8 ème édition)

RITOURNELLE
n.f.
Courte phrase musicale dont on fait précéder chaque couplet d’une chanson.

Cette ritournelle ne convient pas au chant.

Il se dit familièrement par extension et dans un sens ironique, d’une idée à laquelle quelqu’un revient sans cesse, d’un propos qu’il répète à satiété, d’une réponse qu’il fait toujours la même.

« Il a parlé longtemps pour dire toujours la même chose; c’est toujours la même ritournelle. »

Read more at http://www.notrefamille.com/dictionnaire/definition/ritournelle/#rwyeuivpBe8yqOQi.99

______________________________________________________________________________

« Il a parlé pour ne rien dire, ajoute le fabuliste, votre fabuleux président, le Roi des Grenouilles, et vous l’avez cru ! Quelle est cette magie qui opère sur vous, de vous faire accroire que l’on puisse changer une dette en argent, en espèces sonnantes et trébuchantes, quand c’est une espèce de fausse dette, une dette de rien fondé sur du vide, dette créée par la tromperie et la rouerie de vos financiers. Vos banques sont vides. Elles n’ont plus d’argent. Elles vous vendent du vent qui va devenir tempête, la tempête du XXIe siècle ! »

Résultat de recherche d'images pour "tempête du siècle crack bancaire"

[ […] « Tromperie » comme la « tromperie » des laboratoires pharmaceutiques, le grand scandale de votre siècle :

B. − Vieilli. Illusion, fausse apparence, mensonge. La médecine industrie consiste en une tromperie perpétuelle et des mensonges périodiques (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 183).]

http://www.cnrtl.fr/lexicographie/tromperie

La ritournelle de la dette vous prend la tête. Vous êtes tous bien embêtés, vous, les Français de ce siècle dits endettés, et pas l’un d’entre vous ne pense à demander des comptes à ceux qui tiennent les comptes.

Et si la dette n’était que mensonges ?

Une dette factice créée de toutes pièces par des banquiers au moment propice d’une mondialisation sauvage pour vous abattre, vous, les nations et les peuples ?

Est-il sage de rembourser ce que vous ne devez pas payer ?

Résultat de recherche d'images pour "banquier dette humour"

Vous avez répondu, « – Oui !», fiers Français, et vous vous êtes vendus, rendus au boniment de charlatan et de « boursicoteur » de vos persécuteurs.

Quelle est cette grande Bourse qui vous prend toutes vos économies et vous vole tous vos biens ?

Comment avez-vous pu gober le discours du héron qui se fait passer pour un héros, vous, petites grenouilles, qui vouliez un Roi, un sauveur ?

[Jean De La FONTAINE fait référence à son autre fable, « Les Grenouilles qui demandent un Roi »]

Seul un Roi est attaché aux biens de son pays, de sa terre.

Un Roi sans royaume n’est plus un Roi.

Comme un banquier sans argent n’est plus rien.

Par contre, un Roi sans argent, s’il a ses gens avec lui, peut tout.

Dans le Royaume de France, les nourritures terrestres sont abondantes.

Au royaume de l’argent, la pourriture barbaresque est puante et tuante.

Que ferez-vous, Messieurs les Français, quand vous aurez tout vendu aux Anglais, à leurs cousins d’Amérique et aux Teutons ?

Mangerez-vous vos enfants, vous qui serez plus pauvres que Job sur son tas de fumier ?

Ou dévorerez-vous vos billets de banque, accommodés à quelque sauce exotique, arrosés d’un pétrole qui durcit vos âmes et noircit vos actions ?

En Bourse ou pas, vous n’êtes plus dans la course, peuple de France, simple piétaille et valetaille.

Que mangerez-vous quand vous aurez vendu toutes vos terres agricoles et que vous n’aurez plus d’argent, vous, les Français, peuple qui se rit de tout et rigole d’un rien ? 

Il vous faudra importer votre riz, puisque vous n’aurez jamais plus de pain, symbole de la France chrétienne, votre France dont vous détestez aujourd’hui la religion.

Résultat de recherche d'images pour "banquier humour noir"

Nouveaux Africains de ce siècle, vous serez et vous ferez comme les Africains qui vous assiègent et qui se sont soumis à une autre religion, laquelle de tous temps les a « esclavagisés », la religion mahométane  :

– Vous irez et vous errerez, immenses troupeaux de bétail humain, à l’aventure, chercher non plus fortune, sort réservé aux nouveaux Maîtres « milliardaires » de votre nouveau monde sans frontières, mais vous chercherez une pâture pour brouter de l’herbe comme vos vaches, s’il en reste, ou boire de l’eau croupie et nauséabonde qui vous fera mourir, pas assez vite à votre goût.

Résultat de recherche d'images pour "la diète humour"

Vous envierez le sort de vos animaux domestiques quand vous en aviez ou regretterez de ne pas avoir mangé vos chiens, quand vous en aviez.

Moins bien traités que vos animaux domestiques par vos nouveaux maîtres sadiques, vos organes serviront leur science qui est de conserver leur jeunesse grâce à ceux qui trépassent.

Alors vous comprendrez que, sans terre, un peuple n’est plus rien.

Mais vous aurez bu, jusqu’au bout !, la potion du médecin Diafoirus, le remède de cheval dont s’est moqué l’ami MOLIERE, mon ami, potion qui vous aura tués.

L’AUSTERITE !

Résultat de recherche d'images pour "austérité"

Le remède de votre siècle :

– Mangez moins pour coûter moins !

Coûter… moins cher, qu’importe si votre chair est faible, ou plutôt tant mieux pour vos Maîtres qui vous préfèrent sans force, sans force de résistance.

– Recevez moins d’argent, mais plus de coups, pour être RENTABLES !

Ce qui est toujours profitable pour vos exploiteurs, les tueurs du peuple français.

Quel tour pendable que celui joué au peuple de France, les « vilains » qu’il faut abattre, pour pouvoir conquérir les terres de France tant convoitées par des financiers qui n’en sont pas, eux, des Français !

Il faut vous battre, les combattre de toutes vos forces.

Mais le pouvez-vous ?

Puisque vous ne le voulez pas.

Petites et sottes gens, vous ne voyez que par le bout de la lorgnette les quelques économies qui vous sont promises,

– des sornettes !,

en échange,

– un marché de dupes !,

de quelque argent, si peu !,

  • contre votre liberté et vos droits à habiter, RESTER sur le sol français où vous êtes nés, parfois, de plus en plus rarement, depuis plusieurs générations.

Car enfin, si vous trouvez logique, parce que vous n’avez plus d’argent, d’en avoir encore moins qu’avant, gens de France, autrefois avisés et d’une extrême méfiance, c’est que vous méritez votre sort.

Résultat de recherche d'images pour "la diète humour"

Votre sort d’esclaves taillables et corvéables à merci !

Montez sur l’âne, l’animal qui vous ressemble le plus à ce jour, ou portez-le, peu m’importe !

[Jean De La FONTAINE fait référence à sa fable « Le Meunier, l’âne et son fils »]

Le plus âne des trois n’est pas celui qu’on pense !

Gens pédestres, sans plus de dextérité équestre, avec vos voitures sans chevaux, croyez-le ou non, vous êtes tous devenus des ânes.

Il n’est pas donné à n’importe qui de faire partie de l’ordre équestre, anciennement français.

Vous avez raison, de la raison qui mène et ramène les bourricots vers leur Maître, et qui s’énonce ainsi :

– une vie de servitude sans grandeur, une vie d’horreur à servir ses bourreaux, par habitude et par lassitude.

Vous ne faites même plus partie de la maison de vos Maîtres.

Comme en mon temps !

Quitte à dormir par terre dans la ruelle.

Même un âne refuse de servir un Maître qui le maltraite.

Pourtant vous le faites et si bien !

Vous le soutenez dans ses mauvaises actions, ce Maître, contre votre peuple de France.

Résultat de recherche d'images pour "banquier humour noir"

Traîtres à votre propre cause, quand le Maître cause, vous vous agenouillez, ayant perdu votre foi en Dieu, ne croyant plus qu’en l’homme, un homme trompeur et menteur.

Lui, le cheval, il réserve son coup de sabot à l’imbécile qui se croit supérieur à lui,  cet homme qu’il domine par la taille et par l’intelligence.

Vous devriez monter plus souvent à cheval, pour prendre de l’altitude et retrouver votre noblesse d’antan.

Tout est à l’encan, les hommes et les terres dont ils étaient propriétaires et sont, les premiers, à en être dépossédés par votre « Maître mot », le mot « profit », le mot de vos Maîtres.

Résultat de recherche d'images pour "banquier dette humour"

Avant, oui, avant, de mon temps qui devrait être encore votre temps, le mot « profit » s’utilisait dans ce sens :

– « Mettre sa vie à profit pour être au service des autres ! »

C’était le sens même de la mission des hommes d’Etat, le sens même et sacré de la mission du Roi, le Roi de France.

Changez d’attitude !

Ou mourez.

Mourez sans espoir, de désespoir, sans savoir pourquoi vous vivez et avez vécu, enfermés dans un monde virtuel qui vous coupe des liens avec votre terre, votre monde réel.

Vous vous réveillerez, les chaînes aux pieds, les poignets entravés, sans vos écrans qui vous bercent d’illusions, dans un monde cruel, celui que vous avez laissé bâtir, à force de le fuir dans votre monde « virtuel ».

A force” ?

Quelle force ?

Vous êtes méprisables et donc justement méprisés.

Vous ne voyez pas où ces Maîtres vous conduisent.

C’est la plus vieille ambition humaine :

– devenir le Maître du monde !

Ils veulent tous devenir les Maîtres du monde.

Grâce à vous !

Unissez-vous, gens de la terre de France, votre espérance !

Unissez-vous, sous la bannière, la bannière de vos quartiers pour défendre vos villes !

Car vous avez oublié jusqu’aux privilèges qui vous étaient déjà accordés du temps des anciens Rois de France.

Résultat de recherche d'images pour "banquier humour noir"

[Petite recherche historique, après avoir buté sur le sens du mot « bannière » et plusieurs « NON » de Jean De La FONTAINE !, j’ai enfin trouvé, « je crois », ce qu’il voulait dire et qui a un rapport avec la taxe d’habitation et son opposition à sa suppression  :

[ […] P. ext., terme d’anc. dr. coutumier.Ensemble de personnes habitant dans un quartier. Chef de bannière. Capitaine de quartier dans une ville (Besch. 1845, Lar. 192. Dans les sept quartiers de la ville nommés bannières, parce que chacun avait son drapeau et ses couleurs, les citoyens [de Besançon] choisissaient tous les ans vingt-huit notables qui, à leur tour, nommaient quatorze personnes deux par bannière, pour former la magistrature de l’année. A. Thierry, Essai sur l’hist. de la formation et des progrès du Tiers-état,1853, p. 337.]]

Citoyens des villes, regroupez-vous sous la bannière de vos Maires et protestez contre la suppression de la taxe d’habitation !

Le piège de votre Président est habile. Mais l’avait-il compris lui-même, incapable de raisonner autrement que comme il a été formé, “désinformé” et “formaté”, selon votre dire d’aujourd’hui, comme un banquier ?

Plutôt que de demander au patronat, gens qui ne sont déjà plus de votre Nation, la France, mais restent vos Maîtres, d’augmenter vos salaires, l’Etat français, votre Président de votre République maçonnique (sic) va vendre votre droit à habiter sur des terres françaises, un droit reposant sur la contribution publique pour vous faire taire, droit vendu (la suppression de l’impôt local comme “localiser“) contre l’acceptation de la baisse de vos salaires (l’autorisation de supprimer des emplois, vos emplois comme “délocaliser“).

Et combien de temps pensez-vous que vous serez exonérés d’impôts ?

Ce qui vous donnera pendant peu de temps la brève illusion d’avoir un peu plus de pouvoir d’achat, si peu au regard de ce que vous réserve votre avenir de serfs !

Car un autre impôt viendra remplacer cet impôt.

Résultat de recherche d'images pour "banquier dette humour"

Mais ce nouvel impôt ne vous créera pas de droit, dans tous les cas, plus le droit d’administrer avec votre défunt Maire, puisque le mandat de « maire » va disparaître, la ville ou le village que vous aurez choisi d’HABITER.

Pour habiter, il faut payer la taxe d’habitation à sa ville ou à son village, c’est à dire votre commune qui est une COMMUNAUTE de lieu et de vie au sein de la nation française.

Sans cette taxe, la taxe d’habitation, n’importe qui, n’importe comment pourra venir s’installer dans votre ville ou dans votre village.

Vous n’aurez plus votre mot à dire.

Il n’y aura plus d’ « HABITANTS » à proprement parler.

Seuls les plus riches pourront se réclamer de ce « titre » honorifique, lesquels dirigeront vos COMMUNES, puisqu’eux seuls continueront de payer cet impôt.

Mais ces riches ne seront pas tous des Français.

L’élection du président de votre pléthorique « communauté d’agglomérations » se basera sur le suffrage censitaire des seuls « possédants », lesquels, je vous le répète, ne seront pas forcément français.

Ainsi les étrangers pourront voter en France dans les élections municipales, parce qu’aura été coupé le lien d’habitation avec la France et ses habitants français.

C‘est une manière « diabolique »

[A prendre sous le sens premier de « qui divise »]

– de faire passer le droit des votes des étrangers en France pour accélérer son changement de population, sans référendum populaire dont le résultat était connu d’avance.

C’est « machiavélique ».

C’est le siècle des Lumières sans les Lumières de la vraie Philosophie, le siècle des Lumières franc-maçonnique, de la maçonnerie dite spéculative, importée en France par des marchands dont le « Maître-mot » fut le « profit » !

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Allez-vous laisser faire, vous laisser faire ?

Allez-vous vous laisser berner à ce point par des politicards et des tricards sans vergogne ni besogne ?

Car ces gens-là, s’ils ont de l’argent, n’ont pas de besogne.

Ils sont payés à laisser faire, c’est à dire à ne rien faire.

Et surtout se taire, vous taire ce qui se passera !

Car ils le savent.

Mais s’en moquent.

Le non-cumul des mandats ?

Une berlue puisque les communes vont disparaître.

Les politicards vous présentent comme un effort d’honnêteté ce qui est pure malhonnêteté de leur part, puisque vos COMMUNES vont disparaître.

Votre Nation va disparaître, remplacée par des régions aux pouvoirs accrus, ce qui permettra de justifier les haut salaires de vos futurs présidents de ces régions gigantesques qui seront de petits « Etats » sans pouvoir réel, dans tous les cas, un pouvoir exécutif insuffisant pour vous défendre contre les Multinationales, ces Etats d’argent sans terre et sans gens dirigés par vos marchands du monde.

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

La terre, c’est le lien à l’impôt, celui auquel ils veulent échapper tous et tout comme vous, mais pas pour les mêmes raisons !

Vous, parce qu’ils vous ont appauvris sciemment au point de vous faire accepter de vendre vos terres et votre pays, la France, pour quelque misérable somme, deux ou trois centaines d’euros que vous voulez économiser à court-terme, le couteau sur la gorge pour nourrir et entretenir vos familles.

Eux, parce qu’ils ne veulent plus rien payer aux Etats-Nations qu’ils fortifieraient ainsi, alors qu’ils veulent leur disparition, être les seuls à diriger le monde, eux qui sont déjà les « Maîtres du Monde ».

  • Vous réveillerez-vous, peuple de France !?

Sortirez-vous de votre sommeil, de votre rêve éveillé qui vous tient toute la journée, le nez sur un écran, une petite fenêtre qui réduit votre monde à une vision grotesque et singulière, vous faisant croire que tout le monde est comme vous et que vous êtes comme tout le monde ?

Même comme les plus riches !

Riches que vous défendez mieux que vous-mêmes, vous projetant sottement dans leur condition qui n’est point la vôtre !

– « Moi, à leur place, dites-vous !, j’en ferais tout autant ! Je tromperais mes frères, mon père et je garderais tout pour moi, sans rien partager, surtout pas avec les pauvres. »

Pauvres que vous êtes, de biens, d’argent et de coeur !

Combien d’entre vous deviendront aussi riches que ces milliardaires qui se pavanent et se dandinent comme des dindons dans des défilés de mode pour vous dire comment vous habiller, tout comme eux !, et dans des galas, pour vous dire à qui donner votre pauvre argent, toutes proportions gardées, tout comme eux !

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Vous êtes les dindons de cette farce mondiale et vous devriez vous rappeler que, si les dindons gloussent, comme vous, peuple de France, il n’empêche qu’ils terminent tous dans la marmite du chef !

Billevesées pour gens peu avisés… que de vous faire croire que vous êtes tous « PAREILS ».

Quand un comédien pleure sur les pauvres gens, comédien payé à vous faire croire qu’il est ce que vous êtes quand il vous joue et surjoue dans des films imbéciles où les effets spéciaux remplacent l’intelligence du Créateur, il joue son rôle de… comédien !

Ce n’est jamais qu’un comédien qui pleure sur commande pour vous faire participer d’un monde artificiel, le sien, qui n’est pas le monde réel.

Lui, le comédien, après son gala de charité, va retrouver sa superbe propriété de milliardaire, payé à faire semblant d’aimer, même de vous aimer, tandis que vous, allez retrouver votre taudis misérable, convaincus qu’il vous faut donner votre pauvre argent pour des « migrants ».

Pourtant convenez avec moi que ces miséreux,

– ce que vous serez incessamment sous peu, gens sans terre,

seraient bien mieux logés chez votre comédien, fieffé coquin, que dans des centres de rétention ou des hôtels de première classe, la vôtre !

C’est à dire la condition la plus basse.

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

A trop tirer sur la corde, elle se casse !

Même si vous nous croyez morts, la vie renaît toujours.

La mémoire n’est pas individuelle, non !

La France éternelle existe.

Nous vous enverrons de plus en plus de messages et nous vous préviendrons contre ces projets qui visent à détruire votre pays, notre pays, la France, car ce pays fut le nôtre.

Ainsi je dénonce le « dépaysement » forcé qui consiste à couper tous les arbres de votre pays pour les remplacer par d’autres espèces d’arbres, précédant l’incendie ravageur en ravageant soi-même la végétation ancestrale et nationale de la France.

Cette rage contre la végétation, forêts, bosquets, talus, prés et champs, procède toujours du même raisonnement :

– couper le lien avec le passé !

Port-Vendres-1.jpg

Détruire les paysages d’antan, nos arbres magnifiques, pour faire de la France un pays comme les autres, et de préférence, aussi laid que certains pays du bord méditerranéen, du sable et des cactus, pourvu qu’il y ait les palmiers… à dattes ? Non ! A dettes, oui. 

A force de passer leurs vacances au Maroc, payées par les contribuables français, nos édiles ne rêvent que de devenir marocains !

Bienvenue en Afrique du Nord !

Bienvenue en Arabie Saoudite !

Quand vous voyez que, même la Russie a transformé la décoration de ses hôtels de luxe en palais mahométans, pour accueillir, le temps d’à peine une semaine, et tout récemment, l’un des Maîtres de votre monde, le Roi d’Arabie, est-il étonnant que les actes de soumission, d’auto-censure et de bouffonneries orientales se multiplient dans tous vos pays européens et en France ?

Le Roi Louis XIV avait aimé que MOLIERE se moquât de l’ambassadeur du Grand Seigneur turc, Soliman AGA, dans le « Bourgeois Gentilhomme », d’autant plus que son propre ambassadeur avait été emprisonné, puis expulsé sans ménagements.

Mais aujourd’hui, dans votre pays et en votre siècle, pour s’être moqué d’un monarque turc mahométan, MOLIERE, mon ami, se serait retrouvé cité devant votre XVIIe Chambre Correctionnelle à Paris,  antichambre de la soumission à toutes les autorités de ce monde, quelles qu’elles fussent !

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Protégé par le Roi Louis XIV, que serait-il advenu de lui, MOLIERE, s’il avait ri et fait rire d’une religion qui est la plus bête au monde, sous votre Président qui se prend pour un monarque  ?

Mais de quel pays est-il, ce monarque, Emmanuel MACRON ?

Un Roi ne vend pas son pays tout à l’encan.

Son intelligence supérieure ne protège pas votre Président contre ses propres préventions, c’est à dire son conditionnement de « banquier ».

Comme à notre époque, il était risqué de remettre sa vie entre les mains des médecins, à votre époque, il est très risqué de remettre votre argent à vos banquiers, ces charlatans de la dette !

Résultat de recherche d'images pour "banquier dette humour"

[Les banques créent l’argent sous forme de dette

dimanche, 21 fevrier 2016 11:40]

http://www.lebonnetdespatriotes.net/lbdp/index.php/dossierslbdp/decryptages/item/5605-les-banques-cr%C3%A9ent-largent-sous-forme-de-dette

___________________________________________________________________

Si votre nouveau Roi veut bien être plus sage qu’il n’y paraît à mes yeux, qu’il écoute ce message :

Méfiez-vous, Maîtres du Monde, sans pays de la terre,

Méfiez-vous, Maîtres du Monde, sans gens de la terre,

Méfiez-vous du sabot du cheval dont le coup est toujours fatal à ceux qui oppriment le peuple de France !

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Je vous aurais prévenus :

– votre peuple est grand, grand en nombre, et grand en force.

Vous l’avez berné, avec la suppression de la taxe d’habitation qui vise à casser le lien entre la terre et son peuple.

Aux marchands du monde, vous avez fait le choix de leur vendre le droit d’habiter en France par la suppression de l’impôt collectif, pour mieux vendre les terres de France et faire disparaître les derniers défenseurs commensaux du peuple, les magistrats communaux, les Maires de France.

Présents sur place, mangeant avec leurs administrés sur les mêmes terres, dans les mêmes lieux, sous les mêmes cieux, les Maires partagent le sol de leurs pairs, leurs égaux en droits qui les élisent, pauvres ou riches :

–  le soleil s’il brille, la pluie si elle tombe, les problèmes tous différents de leurs compères qui ont les mêmes repères locaux.

Vous avez choisi A TORT de remplacer les Maires de France par des Présidents de Communautés d’agglomération qui sont et resteront élus grâce à un vote censitaire, non universel, qui excluera le peuple, le réduisant à une condition réelle et perpétuelle d’esclaves, « brassiers » vendant la force de leurs bras soumis au pouvoir arbitraire de riches et très lointains patrons inatteignables et donc impitoyables.

Le peuple de France encore aujourd’hui majoritaire, s’il ne paie plus l’impôt du sol, le droit d’habiter sur les terres de France, pas seulement foncièrement, perdra le droit de contester les décisions des nouveaux Maîtres du Monde qui remplaceront leurs Maires par des « affidés ».

Car contribuer par l’impôt public à la gestion de vos communes vous permet, sottes gens de France, de demander des comptes à vos maires élus directement par vous, l’avez-vous bien compris ?

Lorsque vous ne paierez plus l’impôt local, l’impôt du lieu où vous habitez, vous devrez vous taire lorsque sera construite une déchetterie à ciel ouvert, faire vos bagages lorsqu’un forage de gaz de schiste va détruire votre habitat, ou laisser faire, béats, quand de pauvres gens seront envoyés dans un camp de réfugiés en France, chez vous, dans votre village ou votre ville, amenés là, sur vos terres qui ne seront plus vos terres, à cause de guerres voulues par ces gens si riches, trop riches, pour vous chasser de vos terres de France.

Ne pas payer la taxe d’habitation, c’est renoncer au droit de gérer votre commune avec vos Maires.

C’est acter de la disparition du dernier Magistrat de proximité pour vous retrouver sous la coupe réglée des banques et des pillards.

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Pour deux cents à trois cents euros par mois, en moins sur votre salaire, plutôt que d’en demander la juste augmentation à vos Maîtres esclavagistes, vous êtes prêts à vous vendre, à vendre vos familles et le futur de vos enfants, futur déjà précaire, à vendre les terres de France, vos villes et vos villages, à des fripouilles sans honneur et sans gloire.

Malheur à vous, bande d’ânes !

Le « Maître-Héron » gobe ses grenouilles sous les applaudissements du bon peuple de France.

Les patrons se réjouissent.

Ils n’auront plus de charges à payer pour vous mettre au chômage de longue durée, croyez-moi, de très longue durée !

Et si la baisse de votre salaire de misère est artificiellement compensé par la vente du droit à gérer vos communes avec votre Maire, c’est à dire la suppression de la taxe d’habitation, incessamment sous peu, vous paierez d’autres impôts qui, eux, ne vous ouvriront que le droit de vous taire.

Vous êtes aussi vénal que votre patron, mais beaucoup moins intelligent, peuple de France !

Parce que vous refusez d’entendre et de comprendre, occupés à vous amuser et à musarder sur des écrans de songes.

C’est votre drogue !

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Quant à votre Président qui prétend gérer l’Europe et ne peut gérer son pays, la France, c’est pitoyable.

Comme le sont vos Maîtres du Monde qui vous expliquent qu’il est impossible de gérer un pays, mais qu’ils pourront gérer le monde.

Regardez dans quel état est votre monde !

Le remède a ses effets.

Le malade est à l’article de la mort.

Je vous le dis !

Et je ne garantis pas que cet article suffise à lui rendre la vie, la conscience de la liberté qui est conscience de la vie.

Car, pour être libres, il faut en payer le prix !

Le prix sous forme de taxes, pour être forts, plus forts ensemble, ou le prix du sang quand votre pays est envahi.

– Etes-vous prêt(e)s, Français(es), à payer le prix de votre liberté, à payer le prix pour votre liberté ?

Ou préfèrez-vous la servitude, la servitude volontaire des animaux domestiques caressés à coups de cannes pour finir chez le boucher ?

Résultat de recherche d'images pour "patrons du CAC40 humour"

Eux s’en moquent, ces animaux familiers, tout comme vous, de savoir où ils sont nés et à qui appartient la terre sur laquelle ils souffrent.

Ils vont mourir bêtement.

Advertisements

Du Général De GAULLE : – “Arrêtez de prendre votre président pour un dieu ou pour un con. Ce n’est qu’un homme, Emmanuel MACRON. Il ne fera pas la pluie ou le beau temps ici, en France, ou là-bas, à Saint-Martin et dans les “DOM”, comme vous dites aujourd’hui. Foutez-lui la paix avec le temps qu’il fait et qu’il fera. Des cyclones, des tempêtes, des typhons, vous en connaîtrez d’autres, et des pires ! Son travail, au président de la république française, c’est de gérer une très grave économique. Ce n’est pas de faire apparaître le soleil sur demande !”

Résultat de recherche d'images pour "danse du soleil chamane"

Bon, tout est dit.

Tout est dans le titre.

– “C’est bon, je peux aller faire les courses, Mon Général ?”

Mon frigo est vide.

– “Bon, bon”,… Non, c’est pas bon !

C’aurait été trop beau si ça avait été aussi court.

J’arrive à faire sourire le grand homme, c’est déjà ça.

Je sens, je vois, je vois que…, je vais faire les courses après la publication de cet article, c’est à dire,… – ouh la la, peut-être ce soir, vers 19H00.

S’il est diplomate, Charles De GAULLE ?

Bah, au moins autant qu’Emmanuel MACRON, sinon pire.

De toute façon, il n’était pas vraiment réputé pour l’être, le Général De GAULLE.

Voilà, vous l’énervez, vous, les journalistes,

  • “qu’avez rien d’autre à foutre” [sic] que de commenter le malheur des autres, vous assis ou debout devant un “screen” et prétendant représenter le “green”, la force verte de la nature, alors que vous avez peur des éléments naturels de cette nature qui sont le vent et l’eau.
Résultat de recherche d'images pour "tempête"

Une sublime tempête frappe Sydney. Par Camille HAZARD, le 06/11/2015. Paris-Match

Qu’allez-vous faire quand la terre va se secouer et vous secouer aussi de dessus elle, vous, ses parasites inutiles, quand elle va s’ouvrir pour vous engloutir, les séismes se multipliant et les tempêtes s’amplifiant, devenant géantes, donc devenues gênantes pour des médias qui n’existent plus quand il n’y a plus de transmissions, donc de retransmissions de ces événements dits aujourd’hui “exceptionnels” mais qui seront qualifiés plus tard d”habituels” ?

Et plus tard, c’est dans “pas longtemps”.

Allez-vous continuer à accuser vos présidents, Donald TRUMP, Emmanuel MACRON, et qui sais-je encore !, de manipuler le temps ou de n’avoir pas réagi à temps contre un temps que personne ne peut prévoir, parce que personne ne peut aujourd’hui en prévoir la force de destruction ?

Emmanuel MACRON va se rendre dans l’île Saint Martin et dans l’île Saint-Barthélémy. Et alors ? Qu’espérez-vous de sa visite ? Qu’il change l’eau de l’océan en vin et qu’il calme les vents de la tempête, du typhon Irma ?

– Pour qui le prenez-vous, pour un dieu fait homme ?

Ou pour un crétin ?…, parce qu’il ne vous exaucerait point.

Le “culte de la personne” rendu par des hommes qui ne croient plus en rien à un président qui ne représente rien pour eux… voilà qui est des plus curieux en France.

Résultat de recherche d'images pour "culte de la personne"

Il vous appartient de reconstruire ce qui a été détruit par la nature, comme le paysan de France doit replanter et reboiser des terres entières et autrefois nourricières dévastées par la main de l’homme, une main incendiaire et criminelle, une main “foncière-ment” affairiste et mondialiste.

Pour autant, avez-vous entendu vos paysans qui se meurent, se plaindre de n’avoir pas vu Emmanuel MACRON sur leurs terres, vos terres de France ?

Vous avez perdu tout lien avec vos territoires de France et d’Outre-Mer, vous, les Français.

Vous attendez tout de Dieu, l’Etat.

Car l’Etat est devenu ce Dieu à qui vous ne demandez plus rien.

Pas même de vivre mieux !

Par contre, à l’Etat, vous demandez TOUT.

Tout et rien, tout à la fois !

Si vos biens sont pillés ?

Défendez-vous !

Etes-vous devenus manchots ?

Si vos maisons sont détruites ?

Reconstruisez-les…

Pas là où vous les avez construites à tort ou à raison, Français de papier, Français de tourisme et de loisirs, Français en vacances, attendant tout de l’Etat français.

Résultat de recherche d'images pour "danse de la pluie chamane"

Je vais vous dire, moi, le Général De GAULLE :

– L’Etat est en faillite !

Oui.

François FILLON, celui que vous avez fait exclure de la vie politique grâce à l’instrumentalisation habile du temps de la justice, vous l’avait dit crûment et cruellement :

– “L’Etat français est en faillite !”

Républicain de droite, se disant “gaulliste”, une erreur !, élu sur sa sincérité, exclu par la confraternité ayant commandité ses procès…

– Oseriez-vous demander à une banque en faillite qu’elle vous prête de l’argent ?

NON.

– Alors comportez-vous avec l’Etat prêteur comme vous vous comporteriez avec une banque et une bande de voleurs !

Abstenez-vous de demander à l’Etat qui n’existe quasiment plus ce qu’il ne peut pas et ne pourra plus vous donner, de l’argent, des aides matérielles et… du soleil.

Le président Emmanuel MACRON doit éviter que la France ne soit déclarée en faillite en cette fin d’année 2017.

Et les intempéries ne peuvent lui être imputées à débit.

Mais son inaction, oui, s’il était inactif.

C’est donc une course contre le temps qu’il engage avec des prêteurs à gage, plus proches d’être des tueurs à gages.

Résultat de recherche d'images pour "tueurs à gage"

Une course contre un autre temps que la pluie ou le beau temps, l’événementiel médiatique, “l’immédiat-ement” visible à vos yeux, un typhon, un tremblement de terre et des incendies criminels !

Le président de la république française, Emmanuel MACRON, sait qu’il a très peu de temps pour sauver la France.

Alors, foutez-lui la paix avec vos polémiques météorologiques et vos coassements de grenouilles annonçant l’improbable retour du soleil !

Vos magouilles pour le faire tomber, – et le remplacer par qui ? -, sont minables.

La France a peu de temps, très peu de temps pour éviter la faillite.

Il serait temps que cette vérité vous soit dite une bonne fois pour toutes.

Et l’arrivée de votre président, son envolée dans les îles pour faire s’envoler une cote de popularité dépendante des grenouilles coassantes et stérilement cassantes ne changera rien à la dette du peuple.

Votre armée est exsangue.

Votre police est à bout.

Il ne reste que vous, peuple de France, pour redresser ce pays.

Vous et un président qui, tout comme vous, ne pourra pas changer la donne, simplement en se déplaçant sur un théâtre de guerre ou d’opérations civiles, s’il ne participe pas, à mains nues ou pas, de la reconstruction de ces deux îles et d’une autre grande île, la France.

Son rôle est-il de jouer au pompier ou au maçon sur un vaste chantier de ruines ?

J’en doute.

Résultat de recherche d'images pour "macron fait son cinéma"
Divine tragédie !

Alors tant pis pour les belles photographies de souvenirs, les demandes bêlantes et insistantes des imbéciles heureux que sont ces journalistes parisiens,

– oui, tant pis !

Un président n’est pas élu pour faire son cinéma sur un terrain de guerre.

Il est élu pour être au centre du pouvoir et il doit rester à sa place.

– “A t-on l’idée de jouer soi-même du trombone ou du piano quand on est chef d’orchestre ?” Dit le Général De GAULLE.

Il faut en finir avec ces futilités et ces puérilités.

Par contre, il va falloir, il va vous falloir, peuple de France, réfléchir à la notion de temps.

Vous avez affaire, et vous avez des affaires, avec un pouvoir mondial qui a tout son temps, lui.

Et qui prend son temps, le temps de défaire tous les états, toutes les nations, tout ce qui lui oppose une quelconque et farouche résistance.

Le temps de la République est trop court.

Il y a un temps pour tout.

Et ce temps trop court oblige à la précipitation politique dans la peur de manquer de temps, à la prise de décisions traumatiques et à la commission d’erreurs, d’erreurs graves, de reniements successifs et de déchirements compulsifs.

Ainsi en est-il de cette réforme du Code du Travail qui vise juste à rassurer les créanciers de la Dette publique, j’ai nommé l’Allemagne.

L’Allemagne à la tête de l’Europe dont le seul problème,

– qui n’en est pas un !, la preuve, sa réussite économique !,

– dont le seul problème serait la dénatalité.

Quand d’autres pays vont devoir affronter leur jeunesse, une jeunesse sacrifiée, une génération d’enfants faits pour la retraite de vieux qui n’en ont rien à faire d’eux, plus rien à faire de leurs petits-enfants.

Il serait temps de réfléchir D’ABORD et D’AGIR ensuite, de cesser de courir après des solutions qui sont des remèdes de Docteur DIAFOIRUS pour un “malade imaginaire”, la France.

Mais, pour avoir ce temps de réflexion, il faut avoir du temps.

Et pas un temps météorologique !

Non, il faut avoir avec soi le “Temps”, le dieu “Chronos”.

Résultat de recherche d'images pour "retraite humour dessin"

C’est ainsi que le Général De GAULLE voit Emmanuel MACRON, bien entouré car entouré de lui seul.

Emmanuel MACRON, tu [tutoiement ?] vas devoir choisir entre :

– être un président français raté !

Toi qui es tout sauf un “raté”, plus proche du génie politique que de l’imbécile commun qui peuple nos plateaux de télévision française.

Ou

– devenir un dictateur.

C’est à dire décider que le temps d’un quinquennat est insuffisant pour mener à bien les réformes nécessaires et sauver la France.

Tu le sais.

Cinq ans, ce n’est rien.

Donc tire les conséquences politiques de ton savoir pratique.

Et vous, Français, arrêtez de voter pour ne pas donner le temps à vos dirigeants de gouverner réellement.

Sortez de cette farce politique !

Moi, le Général De GAULLE, je vous le dis :

– face au pouvoir des multinationales, un état n’est rien.

Et penser qu’un continent serait plus est une erreur.

Ce n’est pas la superficie qui compte.

C’est le temps qui manque au politique.

Et cette “coupure” du temps politique a été voulu.

La politique n’est plus qu’un spectacle, d’élections en réélections.

De comédies en tragédies, la France s’enfonce dans la honte et dans l’isolement.

– Emmanuel MACRON, as-tu oublié ce pour quoi tu étais destiné ?

Si ce n’est pas toi, ce sera un autre.

Car la solution à la faillite de la France, c’est la persistance et la constance d’un pouvoir politique qui devra se battre, non pas avec son peuple, mais contre ses créanciers, des créanciers étrangers, des fonds vautours.

Résultat de recherche d'images pour "chef d'état  humour dessin"

Si ce n’est toi, ce sera un autre, un autre qui n’aura pas peur du bêlement des moutons de Panurge, un autre que le peuple reconnaîtra comme étant légitimement son chef, un Chef d’Etat, pas le président d’une République de pacotille qui vacille et maquille ses comptes, comme un faussaire, comme un escroc, comme un fraudeur, pour ensuite faire la leçon à son peuple qui fait pareil, sinon il crèverait.

Résultat de recherche d'images pour "bateau france humour dessin"

A vous, Français de France, pas Français de papiers, pour toucher des allocations [sic] et ensuite cracher sur ceux qui travaillent dur,

il vous appartient de choisir le temps de votre action.

Un quinquennat, c’est le cirque.

Un septennat, c’est possible, mais en temps de paix.

Vous êtes en guerre.

Votre armée est en guerre.

Votre police est en guerre.

Il ne vous est plus demandé de choisir les clowns qui vont vous représenter.

NON.

Il vous est demandé de faire FRONT ensemble et de choisir de sauver ou non la France, votre pays.

Mais, si vous pensez que la France n’est pas votre pays, que c’est l’Algérie, le Maroc, la Turquie ou que sais-je encore !,

– alors foutez le camp de ce pays que vous faites crever.

Il n’est plus temps de conter fleurette à l’ennemi.

La France est à terre.

Soit vous aidez votre président, soit vous serez invités avec lui au futur enterrement de ce grand pays, avec ou sans typhon.

Arrêtez de vous tirer dans les pattes [sic] !

Je ne dis pas qu’il a toujours raison.

Il apprend.

Je l’ai déjà dit et je le fais réécrire par la “Demoiselle” [moi-même, la sténographe] :

– Emmanuel MACRON ne sait rien sur la micro-économie, quoiqu’il en pense. Il ne sait rien sur le travail en dur, le travail en vrai, le travail d’un ouvrier ou d’un paysan. Mais il peut apprendre. S’il veut…

Résultat de recherche d'images pour "travail ouvrier humour dessin"

Sinon…

Le peuple lui apprendra qu’un chef n’est rien sans son peuple.

S’il avait été un militaire, un chef de guerre, il le saurait.

Qu’il médite sur l’exemple du Général Abdel Fattah AL-SISSI qui a refusé de faire tirer sur son peuple, le peuple d’Egypte !

Et qu’il fasse son choix, le bon choix !

C’est tout ce que je peux lui souhaiter de meilleur,… qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau !

Et que les journalistes nous foutent la paix, à la France, et à ceux qui tentent de la gouverner alors que le bateau sombre !

Un capitaine ne quitte pas son navire quand il coule.

Aussi, pour l’instant, je me contenterais de souligner l’effort de guerre, le courage d’une équipe gouvernementale qui ne quitte pas le navire alors qu’il coule.

Souquez ferme, peuple de France !

Pour éviter à cette équipe et à votre Capitaine de finir comme le paquebot “France”, trahis et abandonnés à l’état d’épaves sur un chantier non français, un chantier de l’ex-tiers-monde, un chantier indien.

________________________________________________________________

https://fr.wikipedia.org/wiki/France_(paquebot)

[ Le France (rebaptisé Norway en 1979, puis Blue Lady en 2006) est un paquebot transatlantique construit aux Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, où il fut mis à l’eau, le 11 mai 1960, en présence du président de la République française, le général de Gaulle. Il fut pendant une longue période le plus grand paquebot du monde.

[…]

Dans la mémoire collective en France, il a été célébré par la chanson de Michel Sardou Le France (1975), qui lui rend hommage juste au moment de sa vente. Resté six semaines numéro un, le single se vend à 950 000 exemplaires2 et demeure un titre majeur du répertoire du chanteur.

Revendu d’abord à un homme d’affaires saoudien, en 1977, puis à un armateur norvégien en 1979, rebaptisé Norway, il assure alors, après plusieurs transformations, des croisières en mer des Caraïbes. Revendu à un ferrailleur, il est rebaptisé Blue Lady en 2006 et son démantèlement prend fin en 2009 en Inde, sur le chantier d’Alang. […] ]

________________________________________________________________________

Résultat de recherche d'images pour "paquebot  france président de gaulle"

En temps de guerre, il est nécessaire de faire FRONT.

Et faire FRONT, ce n’est pas trahir, mais c’est soutenir l’effort de guerre.

[Le Général me demande de réécrire cette phrase.]

La France est désarmée aussi.

Sachez-le !

Donc n’attendez plus rien de l’Etat.

Armez-vous et défendez votre pays, défendez sa souveraineté, défendez votre indépendance territoriale et économique, assurez votre autonomie de décision, soutenez votre POUVOIR POLITIQUE !

Un peuple sans pouvoir politique est un peuple soumis aux diktats d’une puissance étrangère.

Vous réglerez vos comptes après, après la guerre.

Ne pas se tromper d’ennemis, c’est réussir sa guerre.

Pas réussir la guerre des autres.

Pour finir vaincus et misérables.

Résultat de recherche d'images pour "paquebot  france président de gaulle"

“Il est des batailles que l’on gagne et qui vous font perdre la guerre !”, dit le Général De GAULLE au Président de la République française, Emmanuel MACRON.

 

Résultat de recherche d'images pour "bataille général de gaulle"
[…] idéologies adverses, LIBERALES, marxistes, hitlériennes […]
Et les LIBERALISTES et autres LIBERTAIRES osent se revendiquer du gaullisme ?

“Il est des batailles que l’on gagne et qui vous font perdre une guerre !”, dit le Général De GAULLE, en parlant de Daech et du Califat (sic) irakien.

Le mal se répand plus vite quand les germes sont dispersées dans la nature.

“Il est des batailles que l’on gagne et qui vous font perdre la guerre, la guerre économique !”, dit le Général De GAULLE au Président de la République française, Emmanuel MACRON, le convoquant pour la future signature d’ordonnances qui cassent les ordonnances prises dans l’intérêt du peuple français, ordonnances qui n’avaient jamais été prises contre le peuple français, son peuple dont il a toujours respecté la volonté.

“Il est des batailles qu’il ne faudrait jamais livrer, des batailles qui vous mènent à une guerre totale contre votre propre peuple, le peuple de France.

Ce sont les batailles du déshonneur et de la peur quand les marchands d’armes monnayent le sang des hommes contre de l’argent qu’ils payent aux politiques et quand les banquiers pratiquent l’usure sur les corps qui jonchent le champ de ces batailles sociales, de ces guerres civiles fratricides.

Résultat de recherche d'images pour "bataille général de gaulle"

Lui, le Général De GAULLE,

[Le Général De GAULLE parle de lui à la troisième personne du singulier]

– a préféré rendre libres des pays colonisés par son pays, la France, la Nation des Droits de l’Homme, plutôt que de livrer des batailles temporairement gagnées dans une guerre au final qui aurait été perdue, la guerre pour la libération de ces pays occupés par notre pays, la France, laquelle serait devenue alors une nation négrière et esclavagiste.

Résultat de recherche d'images pour "bataille général de gaulle"

Vous êtes en train de faire de mon beau pays, la France, le pays de la honte et de la culpabilité, la culpabilité d’une dette que vous faites reposer entièrement sur un peuple rendu à l’esclavage des financiers et au servage des banquiers.

Le politique a perdu sa face devant l’économique et la farce va tourner au tragique et au macabre.

Ceux qui sont devenus français pour fuir la misère et la guerre ne sont pas prêts, eux, à payer la dette des riches marchands d’armes et à accepter de servir, à l’identique d’un peuple français trompé par ses représentants indigents intellectuellement, un pouvoir de plus en plus corrompu et avili par l’argent des banques.

Si vous préparez une guerre contre votre peuple, sachez que jamais aucun Roi français, ni jamais aucun Président de la République française n’ont réussi à gagner une guerre contre le peuple de France, même si quelques batailles gagnées leur ont fait croire le contraire.

Le droit du plus fort, l’arbitraire qui veut attraire les financiers et leur argent au plus haut niveau du pouvoir pour une oligarchie apatride de plus en plus riche, est le droit de la mort.

Ce droit du plus fort a tous les torts, dont le principal est que la mort n’apporte que le deuil et les désillusions.

Il est plus facile de détruire que de construire.

Vous n’avez aucun projet politique et ce manque de perspective rend le tableau économique d’une rare médiocrité, l’autorité de l’Etat ne reposant plus que sur un système démissionnaire de transfert des pouvoirs tant sur les régions que sur des sociétés d’exploitation privée se foutant de la France [sic] comme moi je me fous de ces bons à rien.

Il ne vous appartient pas de décider à la place d’un juge des indemnités à octroyer à un ouvrier injustement licencié.

Mais il vous appartient d’éviter les licenciements injustes.

Sinon à quoi sert-il de gouverner la France, si vous encouragez ceux qui violent ses lois ?

Des lois inscrites sur le fronton du Temple de la République française, le droit au travail et à un logement dignes.

[- “Les deux, Mon Général !”, ajoute le grand homme, en se moquant gentiment de moi et en s’adressant comme à lui-même. Le Général répond à mon interrogation muette sur l’accord de l’adjectif qualificatif “digne-s”, au singulier s’il s’accorde avec “logement”, au pluriel si l’adjectif “digne-s” s’accorde avec “travail” ET “logement”.]

– Pour qu’un travail élève l’homme et sa Nation, il faut que ce travail soit digne de l’Homme, comme vous diriez, Mademoiselle !

[Le “Mademoiselle” est taquin, lié à mon état de naïveté sur la nature humaine]

Qui veut diriger une nation d’esclaves n’est plus lui-même qu’un esclavagiste !

Donc un esclave.

Car quel besoin y a-t-il d’être intelligent pour diriger des gens que l’on traite comme des esclaves ?

Il n’est plus besoin d’être le Président de la République française, d’un peuple qui élit des représentants issus de ce même peuple.

Il suffit d’être le chef d’une dictature, une dictature oligarchique et MEPRISABLE.

[Je mets le qualificatif “MEPRISABLE” en majuscules car le Général CLAME ce terme comme une claque qui serait mise dans la …, euh…, la gueule de… A vous de deviner]

Occupez-vous plutôt de récupérer l’argent des banques, avant qu’il ne soit trop tard !

Avant la banqueroute mondiale.

Sauf à cautionner que la Dette publique doit être remboursée par le sang des peuples, lors d’une Troisième Guerre Mondiale, une guerre qui sera nucléaire, à coup sûr en Europe, comme le veut l’OTAN que vous devriez quitter fissa.

Avant qu’il ne soit trop tard !

Pour vous qui en mourrez et partirez dans un lieu autre que le mien, dans un exil post-mortem loin de tous ceux que vous aimez et qui vous aiment, s’il en est encore !,

– et pour tous ceux qui mourront par votre faute et seront reçus avec les honneurs dus aux combattants morts pour la France, une France dont l’oligarchie mondiale souhaite la mort, comme elle souhaite la mort des autres nations européennes qui s’opposent à la spoliation de leurs biens fonciers et fiduciaires.

C’est une guerre contre les banques qu’il vous faut mener, Monsieur le Banquier !

Pas une guerre contre le peuple français.

A vous de prouver dans quel camp vous vous trouvez, le camp des traîtres à leur nation, le camp des Pétainistes, ou le camp des Résistants, celui des Patriotes, le camp des NATIONALISTES.

Avant qu’il ne soit trop tard !

 

 

Du Général De GAULLE : – “”Je veux, j’exige et j’ORDONNE !” n’est pas digne d’un monarque, ni encore moins d’un élu républicain. Le gouvernement par ordonnances n’est légitime qu’en cas de crise grave, par exemple, dans l’après-guerre. Sommes-nous en guerre contre le peuple de France, oui ou non ?”

Résultat de recherche d'images pour "gouvernement par ordonnances"

A cette époque, j’ordonnais dans l’intérêt du peuple français, pas contre mon propre peuple et sa volonté souveraine, déclare le Général De GAULLE.

Lorsque j’ai gouverné par ordonnances, c’était après-guerre. Pour exemple simple, l’ordonnance du 2 février 1945 sur l’enfance délinquante a été promulguée pour protéger les mineurs et leur permettre d’avoir une justice d’exception qui se justifiait alors par le grand nombre d’orphelins, grand nombre d’enfants à la rue, de familles sans logement, conséquences dramatiques de la Seconde Guerre Mondiale.

Le Général ajoute, presque cynique mais surtout triste :

– Rassurez-vous, la Troisième Guerre Mondiale ne laissera pas grand-monde à la rue, sauf des cadavres d’humains et d’animaux, tous traités de la même manière. L’homme-animal sera redevenu ce qu’il est !

Après la guerre, en 1945, la misère était telle qu’il fallait rétablir des règles de fonctionnement étatique républicaines, et non erratiques comme aujourd’hui, pour créer une cohésion sociale. Là où le chaos avait régné, il faut, il fallait faire régner l’ordre, un ordre non dictatorial.

Or aujourd’hui, en France, ce n’est pas la guerre.

Ou alors, c’est une guerre menée contre les peuples de l’Europe, contre les nations européennes, contre la France.

Au lieu de combattre la misère, la misère est devenue une arme entre les mains d’une oligarchie toute-puissante, ayant pouvoir de vie et de mort sur les plus pauvres et les plus faibles d’entre vous.

Résultat de recherche d'images pour "guerre contre la misère"

Oui, cette oligarchie financière et bancaire a tout pouvoir sur le peuple de France, en particulier à cause de l’obligation de domicilier ses revenus sur un compte bancaire, ce qui “autorise” les banques à user et abuser de leur pouvoir punitif et…. favorise les traitements d’exception devenus légaux mais totalement, du mot “totalitaire”, immoraux, contre les “résistants” et les pauvres gens, pauvres gens si bien-nommés “précaires”, volontairement maintenus dans cet état de précarité par les plus riches, ceux qui ont des dentiers car ils sont les rentiers de la Dette publique et qu’ils peuvent s’acheter le sourire de façade qui ne quitte jamais leur visage même devant l’horreur économique de ce monde, leur monde !

Un monde immonde.

L’oisiveté de ces rentiers est la plus redoutable des armes chez ces gens riches dénués de tous scrupules et capables de tout, du pire surtout. Ils sont le crépuscule annonçant la terrible nuit d’une guerre totalitaire.

Etre pauvre, aujourd’hui, en France, c’est pire qu’en temps de guerre.

C’est être maudit, désigné à la vindicte populaire comme un fainéant alors que tout a été fait justement pour supprimer les emplois industriels, commerciaux et agricoles.

Le chômage NATIONAL a été voulu contre le peuple de France pour briser sa résistance.

Le politique doit penser l’avenir.

Il ne doit pas le subir !

L’élu politique qui parle et part du principe de réalité pour ne rien vouloir changer est un pétainiste.

C’est celui qui abdique avant même d’avoir tenté de gagner la guerre. Vaincu, sans se battre, quel déshonneur !

Il est du devoir de l’homme politique de protéger le peuple qui l’a ELU, son peuple, lui, et pas un autre.

Résultat de recherche d'images pour "pétainiste"

[Oui, image choisie avec le ou sur commande du Général De GAULLE]

Et son devoir, le devoir de l’Elu est de combattre la corruption, cette pollution des esprits qui tue bien plus de gens en France que la pollution atmosphérique qui préoccupe vos “bobos” de gauche.

Or la seule solution pour combattre la corruption est d’appauvrir les riches.

L’argent est devenu le nerf de cette guerre menée contre le peuple de France.

Il ne s’agit pas de morale catholique ou autre, mais de bon sens !

Trop d’argent nuit au bon fonctionnement des institutions car l’homme n’est pas un saint.

Il est incapable de résister à l’appel du dollar qui tue des vies dans d’autres pays et en France.

L’élu politique de France est l’un des plus corrompus d’Europe, sinon du monde. Il est incapable de résister aux cris des pétrodollars qui coulent à flots comme le pétrole noir qui jaillit des terres d’Arabie, la source de tous les maux de l’Occident chrétien.

Les comptes off-shore se multiplient comme les puits de pétrole et les forages de gaz de schiste tandis que les petites gens doivent s’expliquer sur le versement de liquidités de plus en plus chiches sur leur compte bancaire, gestion “privée” les privant même de leur droit de choisir comment utiliser leurs économies ou d’établir un ordre de grandeur dans des dépenses dites toutes prioritaires, gestion bancaire devenue un outil d’oppression du peuple par des banques dévoyées au service des voyous de la République.

Les banques sont au service des créanciers et des “fonds vautours”.

La première liberté à redonner au peuple est donc celle de choisir ou non d’ouvrir un compte bancaire pour y domicilier qui, son salaire, qui ses aides sociales, qui, ses rentes.

Ainsi se termineront d’eux-mêmes les plus graves abus bancaires qui appauvrissent principalement nos concitoyens, à coups d’agios, de commissions d’intervention et que sais-je encore !

Résultat de recherche d'images pour "banques voleuses"

Les banques ne gèrent pas les comptes. Elles grèvent les petits salaires, les chargent de pénalités insupportables et étouffent les Français sous leur poids économique astronomique. Le rapport de forces est par trop inégal.

Les banques vident et vampirisent, aspirent les petites économies des plus modestes pour les soumettre à un système totalitaire qui est le leur, un système GLOBALitaire au service d’une oligarchie mondialiste qui se paie le LUXE de faire des leçons de morale à un peuple français en souffrance, le réprimandant sans cesse contre ses réticences à ne pas vouloir recevoir ses futurs assassins.

Le peuple n’a même plus le droit de se protéger lui-même alors que l’Etat français est défaillant dans sa protection du territoire, incapable d’assurer la sécurité du pays et des citoyens français, par manque de moyens budgétaires et de ressources humaines.

C’est l’argent aujourd’hui qui décide de tout.

Quand une banque en vient à vider le compte bancaire d’une étudiante handicapée, comme ce fut récemment le cas, parce que l’étudiante avait rappelé que son compte était clôturé depuis 2011 et que cette jeune fille se plaignait des prélèvements injustifiés subis sur ce compte non encore clôturé malgré ses différentes lettres recommandées, ce fut un braquage commercial, du vol à petite échelle mais dont on se doute bien qu’il doit se répéter à grande échelle, ce mauvais genre de vidage d’un petit compte par une banque scélérate qui a pignon sur rue.

presse7210423638639687285_n

Quand une banque en vient à vider le compte bancaire d’une étudiante handicapée, comme ce fut récemment le cas, parce que l’étudiante avait rappelé que son compte était clôturé depuis 2011 et que cette jeune fille se plaignait des prélèvements injustifiés subis sur ce compte non encore clôturé malgré ses différentes lettres recommandées, ce fut un braquage commercial, du vol à petite échelle mais dont on se doute bien qu’il doit se répéter à grande échelle, ce mauvais genre de vidage d’un petit compte par une banque scélérate qui a pignon sur rue.

Le Crédit Agricole a prélevé directement tout l’argent qui restait, un peu plus d’une centaine d’euros, sur le compte bancaire de cette jeune personne que la banque savait être handicapée, au lieu de rembourser à l’étudiante, comme elle le lui réclamait, les sommes indûment prélevées au titre de la nouvelle pénalité inventée grâce à l’inactivité de votre “commissionnaire” Pierre MOSCOVICI en 2014, au titre de la loi ECKERT, pour sanctionner les plus pauvres comme les SDF, la pénalité dite de “compte inactif”.

Faire payer l’inactivité, alors qu’au contraire, d’habitude un commerçant ne peut faire payer que ce qu’il a fait, ses “actions”, c’est incroyable, non ? Si la Banque n’agit pas pour un client, rien ne doit être payé par ce client. C’est du bon sens ! A quand le repas dû au restaurateur qui ne vous l’aura pas préparé ?

Image associée

Rendez-vous compte, bonnes gens, que les banques ont réussi à vous faire payer même le travail qu’elles ne font pas pour vous ! 

Grâce à une loi d’Etat.

Evidemment que le compte de la jeune étudiante était inactif puisqu’il aurait dû être clôturé depuis 2011 ! et qu’elle ne l’utilisait plus, du fait du décès de son parrain, celui qui approvisionnait ce compte depuis l’âge de ses quatre ans. Et si un décès, ce n’est pas un cas de force majeure, signalé à la banque, alors qu’est-ce qu’un cas de force majeure ? Ne rien faire, peut-être… comme cette banque et faire payer son inactivité à la jeune étudiante handicapée.

Par conséquent cette enfant devenue étudiante ne pouvait pas récupérer l’argent qui restait sur son compte, au décès de son parrain, malgré ses demandes répétées.

Et si cinq euros représentent de quoi manger sur une semaine, c’est à dire la possibilité de se nourrir avec une baguette de pain chaque jour et un peu de Nutella tartiné sur un morceau de cette baguette, – pâte indigeste, la Nutella, que je déconseille vivement ! -, alors imaginez ce que représentent plus de cent euros pour cette jeune étudiante qui devait payer ses frais d’inscription à l’Université de son choix.

Le Crédit Agricole a calculé factieusement :

[Non pas facétieusement !, mais “factieusement”, adverbe tiré du substantif “factieux”]

  • au centime d’euro près, le montant de pénalités achevant de spolier définitivement l’étudiante handicapée. Les cent euros ont servi à payer ce montant fallacieux ajout de pénalités supplémentaires, montant ajusté à celui du solde du compte pour ne pas avoir à rembourser même un centime d’euro à l’étudiante handicapée, sans donner aucunement droit à sa juste demande de remboursement.

Cette banque détestable qui vole les personnes handicapées sait fort bien que cette étudiante n’aura jamais les moyens financiers d’engager un procès contre elle pour cent euros.

Résultat de recherche d'images pour "crédit agricole humour"

Si cette étudiante s’était appelée Nadine de ROTHSCHILD, qui d’entre vous pourraient douter qu’elle n’aurait  pu obtenir le remboursement du montant des pénalités indûment prélevées pendant six ans sur son ancien compte bancaire au Crédit Agricole ainsi que le virement du solde de son ancien compte sur son nouveau compte bancaire ?

La question qui se pose est de savoir combien de personnes handicapées et/ou vulnérables se font ainsi racketter par le Crédit Agricole ?

La question qui se pose est de connaître le nombre de paysans volés par cette banque dite rurale et honnête.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières !, d’argent, des rivières d’affaires dans lesquelles se noient les victimes de ces abus bancaires à répétition.

Qui contrôle quoi ?

Et qui contrôle qui ?

Le secteur bancaire contrôle tout.

C’est une certitude absolue.

La preuve, les Français ont élu à la tête de la France, un banquier.

Résultat de recherche d'images pour "abus bancaires"

C’est une première en France !

Après l’élection de Georges POMPIDOU dont peu se souviennent encore qu’il fut lui aussi banquier, ancien directeur général de la Banque Rothschild et aussi fin lettré que le banquier Emmanuel MACRON.

Je suis très sensible au sort des personnes handicapées, comme vous devez déjà le savoir.

Et je félicite le président de la république, votre président de la république, Emmanuel MACRON, de s’en préoccuper et d’avoir osé s’afficher publiquement et sportivement en fauteuil roulant. Il s’est “rabaissé” jusqu’à vouloir prendre la place d’un handicapé moteur.

C’était plus que symbolique et la manière dont les médias français ont traité sa prestation courageuse est symbolique de l’ambiance cynique de ce milieu médiatique des “médiocres”. Ce cynisme est révoltant pour les personnes handicapées.

Lorsque des sociétés privées nuisent au bon fonctionnement de la société publique, l’Etat ne peut pas rester passif et doit sévir sévèrement.

[La racine de “sévir” et de “sévère” n’est pas la même car le Général n’aime pas les répétitions, sauf pléonasmes volontaires pour provoquer un effet de style. Et pour le Général lui-même écrivain, cette facilité est un “effet de manches” comme les avocats agitant leurs mains pour ne rien dire. Je vous renvoie à l’étymologie de ces deux mots “sévir” et “sévère”]

Il est inadmissible que les banques qui ont obtenu l’obligation inconcevable et aliénante de faire domicilier les revenus des Français dans des agences qui sont privées,

– devant donc être déclarées d’utilité publique puisqu’elles gèrent le patrimoine fiduciaire des Français , sinon elles n’auraient pas pu obtenir cet avantage exclusif et considérable de l’obligation de faire domicilier les revenus des Français sur un compte bancaire -,

il est inadmissible que ses banques soient devenues les premières causes de l’appauvrissement des ménages français et un frein essentiel à la croissance des ménages français.

Résultat de recherche d'images pour "crédit agricole humour"

Pourquoi la France a-t-elle cédé aux banques pareil privilège exorbitant, sans se donner les moyens réels de contrôler leur activité financière et avec la complicité passive d’une Banque de France devenue leur caution “morale” ?

C’est tout à fait anormal.

La corruption prend son départ dans la gestion des comptes bancaires français.

Une gestion calamiteuse !

Une gestion, pour tout dire, odieuse !

Qui tue des gens en France, plus sûrement que ne le ferait le cancer.

S’il y a bien un domaine où il faudrait “ordonner” et “co-ordonner”, c’est le domaine bancaire.

Sinon il ne servira à rien d’ordonner dans l’avenir de détruire le tissu social pour “libérer” les bonnes volontés, langage “néo-cons” [sic] des abrutis qui prennent les Français pour des demeurés !, novlangues de technocrates ploutocrates qui n’ont jamais réellement travaillé ailleurs que dans un bureau cossu et fessu.

Françaises, Français, vous avez élu à la tête de votre pays un banquier.

S’il y a bien un domaine qui est de son domaine de compétences, ce sont les finances et la Banque.

Par conséquent, plutôt que de s’attaquer au Code du Travail, lui qui n’en connaît que les aspects rébarbatifs, tels que ceux décrits par les copains de la bande des coquins qui dirigent actuellement la France des nouveaux barbares, j’invite vivement votre Président de la République à s’attaquer au Code Général des Impôts avant que les Français ne choisissent de le faire à sa place.

Qu’Emmanuel MACRON daigne se souvenir ce qui fut cause de la Révolution française, l’inégalité fiscale, les injustices sociales et leurs exceptions de classes !

S’il ne veut pas mourir prématurément.

S’il y a bien un domaine dans lequel Emmanuel MACRON excelle et règne en maître, sinon en seigneur, c’est bien celui des finances et des banques, d’une banque, la banque ROTHSCHILD.

Résultat de recherche d'images pour "rothschild humour"

Emmanuel MACRON doit prouver très rapidement aux Français son indépendance politique vis à vis des banques et sa probité personnelle, sans clientélisme, en préparant sa réforme fiscale, la VRAIE, pas celle voulue par les copains de la bande de coquins.

Alors le président de la république, libéré de ses liens graveleux, pourra endosser pleinement l’habit de défenseur des libertés publiques.

Sinon, comment lui-même entravé par ses relations privées et gavé d’argent comme une oie est gavée avant Noël pour finir sur l’autel des fêtes populaires, la tête coupée, comment pourrait-il se dire libre, Emmanuel MACRON ?

Et si votre président de la république n’est pas libre, comment pourrait-il libérer votre patrie, la France ?

Je mets au défi Emmanuel MACRON de faire une révolution fiscale JUSTE, avant que le peuple de France “ne l’impose” !

Et l’impôt du sang est toujours plus lourd à payer pour les riches sourds aux cris des pauvres gens que l’ISF tant décriée dans ces milieux de rentiers oisifs et nocifs.

Il faut lever les impôts des riches, non pas les leur enlever !, pour sauver la France.

Avant qu’il ne soit trop tard !

Si Emmanuel MACRON devient le Président des Français, et non pas le représentant commercial de la Banque Rothschid, le VRP des plus riches triquards, je lui prédis, moi, le Général De GAULLE, un avenir inattendu.

Enfin, pas tant “inattendu” que ça !, pour le jeune homme qu’il fut !

Ah moins que vous ne préfériez jouer les VRP de la Banque Rothschild, jeune homme ?

Auquel cas, je ne pourrais plus rien faire pour vous.

Résultat de recherche d'images pour "rothschild humour"

Et j’espère, en ce cas, un cas désespéré, que Bruno LE MAIRE saura reprendre à temps sa liberté, avant la grande révolution, celle de votre siècle, quand tous les peuples s’uniront pour s’affranchir du joug de cette oligarchie financière.

Alors vous pleurerez, vous, les élus politiques et autres potentats locaux sur vos privilèges disparus.

L’argent ne se mange pas, ni ne se boit.

Avoir des comptes bancaires, offshore ou pas, peu importe !

Ce qui est important, c’est l’usage que vous faites de votre argent.

Aujourd’hui, dès aujourd’hui, et non pas demain.

Car demain, il sera trop tard.

Il est déjà trop tard !

Donnez, donnez pour irriguer les terres de France.

Sinon vous mourrez.

Non pas comme moi qui suis déjà mort, mais VIVANT !

Vous mourrez, DEFINITIVEMENT.

Et cette mort-là, vous ne la souhaiteriez pas à vos pires ennemis !

Pourtant, vous arrivez à la souhaiter pour vous-mêmes, gens qui vous prenez pour des aristocrates sans vouloir payer l’impôt du sang à votre pays.

Celui qui a peur de mourir n’a jamais vécu.

On ne meurt pas quand on a connu la vie !

La VRAIE Vie.

Vous devrez choisir, Monsieur le Président de la République, entre l’honneur et le déshonneur.

Résultat de recherche d'images pour "honneur de gaulle"

Et il vous reste peu de temps pour choisir.

« Il y a une societé entre le petit oyseau qu’on nomme le roytelet, et le crocodile ; le roytelet sert de sentinelle à ce grand animal, » 

[Montaigne, II, 195]

La question qui se pose est :

– Qui est le crocodile ?

Le roitelet étant celui qui veut, ordonne et exige, à défaut de pouvoir obtenir par la persuasion, il cherche à pouvoir obtenir par la force le “pouvoir” sur le peuple.

Une force illégitime ayant pour cadre l’application de la loi du plus fort dans un monde économique sauvage, car non régulé.

Ne vous moquez pas des sauvages !

Vous en êtes.

Imposer la dérégulation, c’est vouloir vivre dans un monde de sauvages.

Résultat de recherche d'images pour "attaques de crocodiles"