Affaire Maëlys – Voyance confirmée : Nordahl LELANDAIS, le pédophile, filmait ses victimes – Le Seigneur dit : – “Après avoir trouvé une première vidéo pédopornographique sur le portable de Nordahl LELANDAIS qui prouve bien que le pédophile filmait ses “exploits” sexuels avec de petites filles, il vous appartient, “gens de l’ordre” (les gendarmes), de retrouver la vidéo que ce tueur a enregistré sur la mort de Maëlys, son “mariage” avec la petite fille , film qu’il s’apprêtait à vendre sur le DarkWeb.”

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "nordahl lelandais"

Affaire Lucie ROUX –

C’est la jeune fille que j’avais vue dans mon rêve prémonitoire, celle qui est venue m’avertir de la disparition “future”d’une autre  fille,

  • ce qui prouverait  que Nordahl LELANDAIS aurait PREMEDITE son acte.

Celle que je voyais enterrée avec un chien blanc qui veillait sur elle, comme pris dans la pierre d’une tombe, sa tombe.

  • Encore une histoire de chiens ?

Je croyais à tort qu’elle avait dix-sept ans, me fiant à son apparence et ayant reçu plusieurs fois le chiffre “17”. En fait, elle est plus âgée. Elle a disparu à l’âge de 43 ans. 

Néanmoins le chiffre “17”, flash télépathique en lien avec la jeune femme morte,   doit avoir une signification, qui n’était donc pas son âge.  Peut-être un numéro de rue, un  numéro de chambre d’hôtel ou un numéro de studio dans un foyer ou encore une date ? Je l’ignore. 

Mais le “17” est un indice important que m’a rappelée la jeune morte ce soir du 06 juin 2018.

Je la voyais comme une autre grande soeur de Maëlys, cette jeune fille “endormie” dans la mort et qui devait, elle aussi, aimer les chiens ou avoir eu un chien (?) puisqu’elle-même, dans la mort,

  • cet espace-temps où elle est emprisonnée par la cruauté de son destin
  • et l’IGNORANCE de sa mort, – votre ignorance à vous, une ignorance INSTITUTIONNELLE qui confine au mépris  -,
  • était entourée de chiens, trois chiens, dans un cimetière abandonné, le chien blanc protégeant sa tombe et deux autres chiens bâtards de couleur sombre gardant l’entrée d’une sorte de caveau.
  • A-t-elle été enterrée sous X dans un vieux cimetière aux grilles hautes et vétustes ?

 

 

Résultat de recherche d'images pour "statue  chien ange pierre"
 Chien, ange-gardien

Tout comme vous, je découvre peu à peu à quoi correspondent les images de mon rêve prémonitoire, ce rêve publié sur mon blog “Dèu vos guard” au début du mois d’août 2017.

Et surtout, je rattache les visages de mon rêve prémonitoire aux vivants et aux morts car j’avais vu la “vraie” et unique soeur de Maëlys, vivante, dans sa chambre à elle, bavardant avec une copine invitée dans sa maison.

Or il est vrai que je ne parvenais pas à trouver un “sens” à cette réunion d’adultes dans une salle associative, à ces deux parents rentrant chez eux avec moi (?), à cette présence pesante de l’absente, l’enfant disparu !, leur autre fille. Et si le Seigneur n’avait pas “insisté”, je n’aurais jamais publié ce rêve que j’ignorais être un rêve prémonitoire.

Je ne savais pas où situer, dans mon rêve qui devait se REVELER prémonitoire, cette jeune fille par rapport à ce qui allait se passer. 

  • Une jeune fille déjà morte pour une petite fille qui allait mourir ?

 

Résultat de recherche d'images pour "médiumnité"
La médiumnité, c’est l’amour, cette capacité d’être en relation avec les “autres”, les Vivants !
Nous sommes toutes et tous des médiums.

Pour la médium malgré moi qui le suis parce que je doute toujours, il semble possible, 

  • que Lucie ROUX ait été tuée par Nordahl LELANDAIS
  • et qu’elle ait appelé “au secours” pour être retrouvée,
  • pour que son corps soit retrouvé,
  • que les restes de son corps soient retrouvés, m’oblige-t-elle à écrire,
  • mais surtout pour que les crimes de ce “fou furieux” s’arrêtent.

Car la mort de Lucie ROUX serait due à un déchaînement soudain de “folie furieuse” de la part de Nordahl LELANDAIS, incapable de se contrôler

  • et sourd à ses supplications de LA LAISSER EN VIE. 

Elle serait morte dans une petite chambre, un studio.

 

Image associée
  • 17, comme “Allo, police-secours” ? 
  • Existerait-il un enregistrement audio d’un appel à l’aide d’une jeune femme juste avant sa mort en septembre 2012 ?

C’est juste une hypothèse en espérant que les preuves existantes aient été conservées dans un pays, la France, où l’archivage des données est de plus en plus restreint. 

Lorsque je “vois” Julie ROUX, je la vois beaucoup plus jeune que ses 43 ans “officiels” à la date de sa “disparition”.

Peut-être parce qu’elle est réellement belle, elle aussi,

  • et que, dans l’au-delà, le “corps” est un “corps” dit “glorieux”, rajeuni et parfait.

 

_________________________________________________________________

Le Seigneur remercie à nouveau les Gendarmes et les encourage, malgré les pressions qu’ils subissent, à poursuivre leurs investigations.

“La vidéo de l’affaire Maëlys va sortir, affirme le Seigneur.

Quelque part, un individu qui en a été rendu destinataire ne pourra pas longtemps résister à la tentation de “vendre” cette vidéo, le “Mariage de Maëlys” “sous le manteau” dans des sex-shops qui ont pour vitrines des pratiques “normales” entre adultes consentants mais qui ont pour arrière-boutique des salles de “shoot” (?) avec des snuff-movies dont les images devraient faire vomir ses tripes à n’importe quel être humain “normalement” constitué.

Il faut retrouver cette vidéo, la signature du crime.”

Résultat de recherche d'images pour "pédopornographie"

Le Seigneur me demande de mettre “l’audition” complète de Maëlys sur sa “nuit de noces”, “Las Bodas de Sangre”, maintenant qu’il est enfin confirmé ce qu’Allison BENITEZ, la première, avait dit sur l’existence de cette vidéo, Allison qui est devenue l’ange gardien de Maëlys.

Cette révélation avait été publiée sur ce blog ainsi que d’autres indices fournis par Allison BENITEZ qui considère que Nordahl LELANDAIS a le profil d’un serial killer comme son père qui était militaire, ce qui s’est avéré exact puisque Nordahl LELANDAIS est un ancien militaire. Vous pouvez relire, pour le vérifier, mes publications sur l’affaire Maëlys.

– “Nordahl LELANDAIS aime à se filmer en pleine action “érotique”,

[pas “héroïque”, oups ! Erreur d'”audition”, de pas “clair-audience”, pardon, Allison !],

  • comme un acteur, se voyant célèbre, déjà en haut de l’affiche”,
  • mais pas forcément comme “le” producteur qui commandite les actes du tueur .”

Ce goût pour la scénographie macabre montre la “monstruosité” (- “monstruosité”, étymologiquement “fait qui se voit bien”) d’un homme froid, un voyeur de la mort, addict aux émotions fortes et aux émissions “gore”, capable de se filmer en train de commettre ses propres crimes.

_______________________________________________________________

http://foonacha.blogspot.com/2014/07/revisited-uk-amsterdam-paedophile-snuff.html

Brouillage VOLONTAIRE – CENSURE indirecte car non assumée par “Big Brother”

This world is truly sick, and in desperate need of an extinction Level event…

[Many believe that Jimmy Savile was just the tip of the iceberg…
It is now well-known that highly organised, criminal paedophile rings have carried on with their sordid trade outside of the law for decades in Britain and Europe, but the full extent of their activities has still yet to be uncovered – partly due to the high-ranking names involved in this sordid underworld.
No one knows just how far and wide these organised rings stretch, and what is the exact extent of their criminal activity. Beyond the ritual and sadomasochistic abuse, the lowest rung of this evil ladder is said to be the “snuff film” business, where paedophile network members capture their horrific fetishes on film or tape, before selling them through a lucrative distribution black market catering to wealthy network members around the globe – with a well-established customer base in the US, Italy, among others.]
(21stcenturywire)

____________________________________________________________
_________________________________________________________________
Voir aussi l’affaire DUTROUX-NIHOUL
Résultat de recherche d'images pour "snuff movie"
Cependant, comme je l’ai bien souvent écrit, il est vrai que la France est épargnée, n’est-ce pas ?
Puisque les réseaux de pédophilie s’arrêtent aux frontières françaises comme autrefois le nuage de Tchernobyl.]
______________________________________________________________________
[Cette PARTIE a été VOLONTAIREMENT BROUILLE par “BIG BROTHER”.
La superposition des textes, lors de la publication de l’article, rend ILLISIBLE cette partie de l’article qui vous aurait permis de trouver des liens “gênants”,
  • gênants pour ceux qui CENSURENT techniquement, sans assumer cette CENSURE indirecte,
  • ces informations données contre des réseaux pédophiles.

A vous d’en déduire la position actuelle des “gardiens de l’a-morale” en France.

 

J’aurais voulu techniquement superposer deux textes que je n’aurais pas pu le faire.
Vous retrouvez sur d’autres blogs luttant contre la pédophilie ces “stratagèmes” visant à rendre ILLISIBLE un article.

Par exemple, le blog francophone d’une avocate marocaine exposant des affaires “sensibles” sur la pédophilie est devenu une suite d’articles comprimés dans une colonne unique de cinq centimètres de large

  • avec la même technique de SUPERPOSITION de textes qui brouille la lecture,
  • à tel point que, par endroits, certaines parties sont “noircies”.

Evidemment, quand les éditeurs de blogs protestent, la faute est rejetée sur les auteurs et leur “incapacité” à présenter correctement leur article.

  • Prouvez-moi qu’un blogger peut publier des lignes de texte superposées les unes sur les autres,
  • et j’assumerais la faute que je n’ai pas commise !

Quel intérêt, pour le blogger, de rendre illisible un article publié sur son propre blog ?

  • Je vous pose la question.]

________________________________________________________________

Le Seigneur me demande ensuite de faire entendre la voix d’Allison pour communiquer ce qu’elle vous dit avec un certain humour noir, déclaration que je n’avais pas publiée encore,

– et ce, pour mettre fin à la défense impossible d’un criminel qui se présente toujours comme étant une “victime”…

  • LA victime…

  • de “lui-même” ? .:

– “C’est vraiment pas de chance pour Nordahl LELANDAIS, le mâl(e)chanceux ! Dit Allison [BENITEZ].

Chaque fois qu’il prend un passager ou une passagère en stop dans sa voiture, pour lui rendre service, celui-ci ou celle-là décède !

Décidément et définitivement il y a des permis de conduire qui devraient être enlevés à certains conducteurs de voitures, des conducteurs de “corbillards !“, ajoute l’éternelle jeune fille devenue une reine de beauté et de bonté, l’ange gardien de Maëlys.

Allison demande une reconstitution  judiciaire pour le coup de poing fatal donné par Nordahl LELANDAIS qui aurait tué “accidentellement” Maëlys.

  • “Comment Nordahl LELANDAIS, le conducteur, a-t-il pu donner un coup de poing mortel à Maëlys, la petite fille assise à la place avant du passager,
  • à la “place du mort” ?”, ironise Allison.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "enterrement de maelys"

En effet, frapper LATERALEMENT avec son poing (lequel, le droit ou le gauche ?) quand on est assis, le buste raide, coincé sur un siège devant un volant de voiture qui limite l’amplitude de vos gestes,  même à l’arrêt, ce n’est pas facile.

S’ajoute la différence de taille entre la petite fille et son tueur qui, pour Allison, rend encore plus difficile le fait de cogner latéralement le visage de Maëlys, tout en conduisant.

 

 

 

 

La reconstitution du crime devrait permettre de vérifier s’il est “facile” et surtout “naturel”,

  • spontané puisque prétendument accidentel,
  • de tuer d’un coup de  poing involontaire son passager ou sa passagère assis-e à l’avant d’une voiture , si l’on conduit ce véhicule.

L’angle du ou des coup-s porté-s sur la mâchoire de Maëlys devrait permettre de prouver ou pas  le mensonge de Nordahl LELANDAIS

  • selon qu’il soit droitier ou gaucher.

Il est important de savoir aussi si Nordahl LELANDAIS prétendait conduire “en même temps” qu’il tuait la petite fille dans un accès de rage, pour plagier un certain Emmanuel MACRON

  • et toujours “accidentellement” selon les déclarations du dealer pédophile.

Allison, elle, se contente de souligner que le dealer pédophile n’a vraiment pas de chance puisque ses passagers meurent tous “accidentellement”.

 

 

 

___________________________________________________________________________

 

– Pourquoi mon silence après les avertissements d’Allison et de Maëlys déjà publiés sur ce blog “Dèu vos guard”

  • avertissements de Maëlys et d’Allison

  • sur les blocages futurs d’une instruction en cours

  • et les fortes pressions qu’allaient subir les Gendarmes enquêteurs pour ne pas ouvrir d'”autres portes”,

  • sur d’autres “disparitions de personnes mineures ou majeures”
  • qui prouveraient que Nordahl LELANDAIS est un “serial killer” ?

Il y a un chemin qui mène à une affaire, l’affaire Maëlys, et un chemin qui conduit à bien d’autres affaires dont les cadavres sont déjà enterrés dans des placards judiciaires.

Il ne faut pas que l’enterrement de Maëlys devienne l’enterrement de l’affaire Maëlys et d’autres victimes non encore connues.

Image associée

Mais il faut RESPECTER le chagrin d’une famille

  • et vu le succès de mes articles sur l’affaire Maëlys,

– j’ai “lâché prise” car je me refuse à EXPLOITER un DRAME pour me faire de la publicité,

  • alors que la maman et le papa de Maëlys devaient conduire leur petite fille, leur enfant, dans une “tombe”, un “trou”.

Il y a des douleurs qui méritent le SILENCE,

– le temps que le “trou” devienne un “couloir”,

  • un “couloir” de lumière vers le Seigneur.

[Je préfère l’image du “couloir” à celle du “tunnel” puisque j’ai rencontré le CHRIST, l'”Etre de Lumière”, dans un couloir, une nuit, où j’allais simplement au “petit coin”, pause technique.]

– Non, Maëlys n’est pas morte.

Résultat de recherche d'images pour "enterrement de maelys"

Neuf mois d’attente, le temps d’un accouchement, le temps de donner la vie à son enfant,

  • et neuf mois de plus, le temps d’une mort, le temps d’apprendre qu’un autre vous a pris la vie de votre enfant !

Mais il fallait la pleurer, lui faire savoir qu’elle est aimée, désespérément et douloureusement aimée par sa famille, ses proches

– ainsi que par toutes celles et tous ceux qui suivent “le chemin de la Vérité” sur cette affaire qui risque d’en révéler bien d’autres.

J’ai failli rompre mon voeu de silence,

  • voeu de me taire jusqu’à l’enterrement

– quand j’ai reçu Maëlys presqu’en larmes, des larmes de révolte et de honte

  • parce qu’un imbécile qui voulait se rendre intéressant l’insultait

  • et avait pris la défense de Nordahl LELANDAIS sur les réseaux sociaux,

  • en approuvant le meurtre de l’enfant sous le prétexte “fou” qu’elle aurait été laide.

 

Résultat de recherche d'images pour "enterrement de maelys"

– Alors, sache Maëlys, – je te l’ai dit et redit comme je te le redis encore !, que :

  • Tu es jolie comme un coeur, mon coeur, et la preuve en est, ta nouvelle grande soeur, Allison, est une reine de beauté immortelle !

Comme elle, Allison, tu aurais pu le devenir, Maëlys, une reine de beauté,

– toi, ce petit “garçon manqué”, comme on dit,

  • “garçon manqué” mais petite fille très réussie et si belle !

 

Résultat de recherche d'images pour "enterrement de maelys"

Les moqueries sur le physique des filles sont la revanche des idiots et, pour tout te dire, Maëlys,

– les garçons sont bien souvent plus idiots que les filles, ma chérie.

Quand ils ne peuvent pas “avoir” une fille, ils disent qu’elle est moche

  • ou que c’est une pute !,

– alors que ce sont eux qui souillent le corps des filles avec leurs désirs impurs.

Ce sont les garçons les plus frustrés, – les mal baisés et les salauds -, qui se comportent ainsi envers les filles et qui parlent MAL des filles pour se venger de ne pas pouvoir les tuer,

  • eux qui auraient tellement voulu les violer !

Alors ces garçons les “tuent” symboliquement, les filles, en les traitant de tous les noms, en les traînant dans la boue,

  • eux qui n’ont pas d’honneur ni de valeurs.

La fille harcelée, la petite fille insultée, c’est l’innocence tuée par un garçon frustré et aigri, un homme malade mental.”

Résultat de recherche d'images pour "harcèlement sexuel"

Personnellement, c’est mon hastag préféré, #balancetonpied ! 

Il fallait que je l’écrive PUBLIQUEMENT pour venger l’honneur de Maëlys contre tous les autres cons, nés cons d’un con, qui voudraient faire du MAL à une autre fille, à une autre petite fille.

____________________________________________________________

Maintenant je vais LIVRER, comme dans un “Livre”, le “Livre de la Vie”, les révélations, toutes les révélations communiquées par Maëlys sur sa “nuit de noces“, la nuit de sa mort, “Las Bodas de Sangre“.

Résultat de recherche d'images pour "las bodas de sangre"

Maëlys m’avait reproché de ne pas l’avoir fait.

Le temps est venu, maintenant que nous savons que Nordahl LELANDAIS “a répété” la scène de l’agression sexuelle dans la semaine précédant l’enlèvement de Maëlys avec une autre petite fille, sa cousine, comme un metteur en scène l’aurait fait.

Car Maëlys a toujours affirmé qu’il y avait eu PREMEDITATION de la part du dealer pédophile et que Nordahl LELANDAIS l’avait repérée, bien avant son intrusion à la cérémonie et fête du mariage, s’imposant au repas de noces sans qu’il y ait été invité officiellement.

Ce point est très important car il explique que cette préméditation a permis à Nordahl LELANDAIS de préparer la scène du crime, là où devait se jouer la “Nuit des Noces” qui fut sanglante, en ayant mis à sa disposition de quoi FILMER dans une pièce prévue à cet effet.

Résultat de recherche d'images pour "pédopornographie"

N’oubliez pas qu’Allison BENITEZ m’avait donné cette information très importante d’une vidéo qu’il fallait rechercher :

– “CHERCHEZ CETTE VIDEO qui était, qui est une “snuff-movie” et qui devait être VENDUE comme telle par Nordahl LELANDAIS, le pédophile, avec pour titre, “le Mariage de Maëlys” et sa “Nuit de Noces”.

La vidéo porte le prénom de “Maëlys”, la petite fille disparue, parce que c’est un élément “publicitaire” vendeur, un indicateur de valeur pour la “snuff-movie“,

  • la preuve que ce meurtre est REEL

  • pour les autres pervers qui se délectent avec ces mises à mort d’enfants disparus, enlevés ou “achetés” à des familles pauvres dans le tiers-monde ou dans notre quart-monde en France, “précise Allison.

 

Résultat de recherche d'images pour "alain jakubowicz"

– “Au fait, demande Allison, à brûle-pourpoint, qui souhaite que Nordahl LELANDAIS brûle en Enfer comme son père,

– qui PAIE les honoraires du très cher Alain JAKUBOWICZ,

  • l’avocat très connu, trop connu,

  • ex-Président de la LICRA

  • qui a démissionné de son mandat présidentiel pour aller défendre le pédophile Nordahl LELANDAIS ?

 

 

Résultat de recherche d'images pour "alain jakubowicz"

Il n’y a eu aucune réponse à la question aussi et déjà posée à cet avocat par une journaliste télévisée, Ruth ELKRIEF, – à savoir qui payait ses honoraires.

L’avocat célèbre, Alain JAKUBOWICZ, s’est dérobé à la question légitime de savoir qui payait ses honoraires.

Le “Maître” a esquivé le coup porté

  • qui aurait pu lui être fatal, sans doute,

  • vu son absence de réponse !

Allison BENITEZ ayant auparavant attiré mon attention sur ce point (interrogation d’Allison publiée sur ce blog avant l’interview d’Alain JAKUBOWICZ par Ruth ELKRIEF), moi, je n’ai pas oublié que la question de la courageuse et intelligente Ruth ELKRIEF est restée sans réponse à ce jour.

Nous ignorons tous, famille de Maëlys comprise, qui paie les honoraires du très cher Alain JAKUBOWICZ pour la défense du dealer et désormais confirmé pédophile Nordahl LELANDAIS.

Résultat de recherche d'images pour "alain jakubowicz"

– Est-ce normal ?

Dans une affaire où il n’est pas interdit de penser qu’il y a eu des “protections” institutionnelles au vu

  • des pressions subies par les Gendarmes,

  • des menaces exercées contre eux avec abus de pouvoir matérialisé par l’intervention de l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) “incompétente” dans ce champ de compétence, la Gendarmerie,

  • et enfin, par le peu d’empressement du pouvoir judiciaire à ré-ouvrir d’autres affaires de disparitions de personnes majeures ou mineures

  • puis à ne pas ré-enquêter, parfois même, ne pas vouloir débuter des enquêtes qui n’ont pas eu lieu… du tout, JAMAIS,

la question de savoir qui paie les honoraires de Maître Alain JAKUBOWICZ, très cher avocat lyonnais peu connu pour travailler bénévolement,

  • mérite de trouver réponse,
  • cher Maître !

_______________________________________________________________________

Déclaration de Maëlys que j’avais VOLONTAIREMENT censurée, malgré la volonté contraire de Maëlys, lors de la publication de mon article affirmant l’existence d’une vidéo (lien que je mettrais en ligne, pour preuve de l’annonce antérieure de l’existence d’une vidéo faite par Allison BENITEZ comme d’habitude) :

[Attention, ce que je vais écrire risque de “choquer”.

C’est triste, l’exécution d’une enfant et c’est sordide, l’assassinat d’un-e enfant pour le plaisir de quelques adultes corrompus.]

Afficher l’image source

A la demande de Maëlys : “Estelle MOUZIN – Affaire FOURNIRET”

  • Pour Estelle !

Maëlys dit :

[si je ne suis pas folle, moi, la médium malgré moi]

– “Ils avaient fini de jouer avec moi, alors ils ont voulu me faire mourir.”

Moi : – “Dois-je comprendre Maëlys qu’ils t’ont dit qu’ils allaient te tuer ?”

– “Oui”, répond Maëlys.

[Si c’est vrai, il y aurait eu un plaisir sadique à faire peur à la petite fille, à lui faire savoir qu’elle allait mourir pour jouïr de sa peur.]

Et c’est là que Maëlys s’est sentie trahie, “sale”, me dit-elle, et abandonnée, toute seule, seule au monde et sans ses parents pour la protéger.

“Sale”, se sentir salie, avilie par les mains de l’homme sur elle.

Mais l’adjectif de la petite fille, de la “petite Princesse”, c’est “sale”.

L’homme qui devait la protéger, son “premier et dernier amour, un amour d’homme, n’a rien fait pour la défendre.

Résultat de recherche d'images pour "prince charmant"

C’était un jeu, mais ce n’était plus le même jeu.

Elle était devenue une proie, comme un “petit animal”, et elle devait courir.

Sinon elle allait mourir.

Je n’arrive pas à déterminer combien de temps ce “jeu” sadique a duré, ni où le situer dans le temps,

  • un jour, une nuit, deux jours ?

Maëlys ne sait pas.

Elle me répond comme me répondrait tout-e enfant,

– “Il n’y avait pas l’heure !”

Et elle m’envoie l’image d’une pendule ou d’une grosse montre qui lui aurait permis d’avoir l’heure et qu’il n’y avait pas dans la maison.

Résultat de recherche d'images pour "horloge murale design"

Là où elle se trouvait, il lui était impossible de savoir quelle heure il était.

Tout ce qu’elle sait, c’est que, par moments, elle avait faim.

Donc il devait être, des fois, l’heure de manger.

Mais quand ?

Maëlys me montre une autre scène.

Elle est assise sur une chaise ou sur le bord d’un lit, je ne sais pas.

Je la vois de biais.

Un homme lui saisit le bras pour l’obliger à se mettre à genoux.

Elle refuse car l’homme souhaite,

  • veut

– ce qu’il appelle “une friandise”.

Résultat de recherche d'images pour "friandise pédophilie"

Maëlys n’est absolument pas tentée par cette “friandise”.

L’homme dont je ne vois pas le visage la tire vers lui brutalement pour qu’elle tombe par terre, à genoux.

Maëlys se raccroche au bord du lit

[Donc c’était un lit]

– et tombe, non pas à genoux, mais mal assise sur son derrière, à terre, en criant et en se débattant,

  • et en tentant de protéger sa bouche de tout contact avec “l’objet de convoitise”.

Elle tourne la tête, dégoûtée par ce qu’elle voit de l’homme, à hauteur de son visage.

L’homme, frustré et en colère, lève alors la main

  • et son poing s’abat sur le côté du visage de l’enfant,

  • pour l’obliger à incliner davantage la tête vers “l’objet” .

Maëlys a si mal qu’elle perd conscience ou tout comme.

Car, en fait, elle a encore un peu conscience, à cause de la douleur si vive qui la maintient éveillée.

Mais elle préfère faire comme si elle était morte.

Elle se dit que, si elle fait la morte, l’homme la laissera tranquille.

Elle se retient de hurler tant elle a mal.

Elle a trop peur que l’homme n’en profite pour recommencer à vouloir d’elle ce qu’elle ne veut pas lui donner,

  • sa “sucrerie”, une “sucette”.

[Vocabulaire employé qui m’est envoyé tel que.]

Résultat de recherche d'images pour "pédophiles piégeant enfants"

Maëlys ne peut se défendre contre cet homme qui est devenu comme fou.

J’entends, elle me fait entendre la voix du violeur qui dit :

– “Filme, mais filme p..t.in !”

Ce qui confirmerait l’existence d’une vidéo.

La petite fille est choquée par le terme “p.t.in” qui résonne dans sa tête comme une triste vérité sur elle.

Elle sait ce qu’est une “p.t.in” (?).

L’homme qui l’a frappée s’adresse à quelqu’un d’autre qui doit filmer et le presse de le faire.

Il veut en finir !

Image associée
Image associée

Or je rappelle qu’Allison BENITEZ, la victime d’un autre meurtrier, lui aussi un ancien militaire, a toujours affirmé qu’il y avait une vidéo sur la mise à mort de Maëlys,

  • un “snuff-movie”

  • que le pédophile voulait vendre sur les réseaux spécialisés en pédopornographie.

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "friandise pédophilie"

Maëlys confirme l’existence de cette vidéo.

Pour elle, c’était une sorte de “sex-tape” pour filmer la nuit de ses noces.

Elle me dit qu’elle avait été d’accord pour filmer sa nuit de noces avec Nordhal LELANDAIS,

  • à condition que cette vidéo reste un secret entre elle et son “Prince Charmant”.

Il lui avait dit qu’ensuite, elle pourrait revoir autant de fois qu’elle le voudrait,

  • la vidéo de cette nuit de noces,

  • et même la montrer à ses petites copines, si elles ne la croyaient pas.

Maëlys ne souhaite pas qu’on retrouve cette vidéo.

Elle a honte !

Résultat de recherche d'images pour "pédophiles piégeant enfants"

Cette “nuit de noces”, c’était, pour elle, “caca, pipi”, se toucher le sexe, sous prétexte de caresses, et se faire mal, en disant que c’était du plaisir.

Mais non, ce n’était pas du plaisir.

  • Maëlys veut que toutes les petites filles le sachent !

Ce qu’un homme adulte appelle faire l’amour,

  • c’est juste se toucher les fesses

  • et s’enfoncer le doigt là où ça fait mal et d’autres choses encore dans le sexe.

C’est juste dégoûtant et douloureux.

– Même au derrière !

Maëlys a du mal encore, un mal physique, en elle,

  • et un autre mal, une honte qui lui colle à la peau,

  • même dans l’au-delà,

  • même si elle n’a plus de corps,

  • comme des salissures qui ne partent pas et qui lui collent à l’âme.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "friandise pédophilie"

 

 

Et après, il y a eu l’autre qui voulait “jouer” aussi avec Maëlys.

[J’arrête la “prise de notes”.

– Donc ils étaient deux, Maëlys ?]

Maëlys ne sait pas, ne sait plus.

Elle avait fermé les yeux quand il(s) la touchai(en)t.

Elle ne voulait pas savoir.

Elle pensait que plus vite il(s) ferai(en)t d’elle ce qu’il(s) voulai(en)t, plus vite elle partirait.

Ou elle sortirait.

Elle ne pensait pas mourir.

Car Maëlys ne voulait pas mourir,

  • même si elle se disait qu’elle ne pourrait jamais expliquer à ses parents ce qu’elle avait vécu

  • et pourquoi elle avait si honte !

– Si honte d’elle, d’être une fille,

  • parce que, être une fille avec des hommes comme ça,

  • c’était juste être comme un morceau de bidoche

  • qu’il(s) tripotai(en)t comme des chiens jouant avec leur nourriture.]

 

 

Résultat de recherche d'images pour "friandise pédophilie"

 

FIN DE LA PARTIE QUE J’AVAIS CENSUREE DANS LA DECLARATION ANTERIEURE DE MAELYS.

________________________________________________________

Maëlys est contente que je l’ai ENFIN publiée, sa déclaration.

Elle semble “rassurée”, ce que je trouve “bizarre”.

Mais je ne connais pas le contenu de l’autre vidéo,

– la première vidéo découverte du pédophile Nordahl LELANDAIS sur son portable,

– la vidéo de :

  • l’agression sexuelle du pédophile sur une autre petite fille de la famille de Nordahl LELANDAIS,

  • sa cousine, ce qui implique une qualification d’acte criminel INCESTUEUX,
  • information qui vient d’être communiquée au public par les médias ce matin du 06 juin 2018.

Pour Maëlys, il fallait que j’écrive IMMEDIATEMENT, que je REVELE ce que j’avais REFUSE de publier avant.

  • Et vite !

 

 

Résultat de recherche d'images pour "friandise pédophilie"
  • Comment “l’in-Justice” belge traite-t-elle le plus connu des criminels pédophiles, Marc DUTROUX ?

 

Question citoyenne :

– Entre être un SDF mourant sur un trottoir de faim et de soif, sans avoir jamais agressé quelqu’un, surtout un enfant  et surtout pas sexuellement,

  • ou un pédophile ayant violé et tué des enfants,

– qui est le mieux traité des “exclus” de la société LIBERALE par les juges belges  ?

SOUVENEZ-VOUS QUE LA BELGIQUE FAISAIT PARTIE DE LA FRANCE.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "belgique pédophile"

________________________________________________________________

Rajout du 07 juin 2018 :

J’ai oublié d’expliquer ce que j’ai “reçu” hier, occupée à illustrer l’article pour lui donner une forme plus agréable à lire, malgré la CENSURE indirecte.

Allison s’est indignée et amusée, tout à la fois, de la stupidité des arguments avancés par  la défense de Nordahl LELANDAIS pour l’innocenter

  • arguments repris par les médias sans aucun esprit critique !

Ainsi, le fait que les vêtements retrouvés près du cadavre de Maëlys et portés par la petite fille lors de son enlèvement soient indemnes de toute trace ADN, donc de sperme,

– ce fait prouverait que Maëlys n’a pas été violée

  • et non pas que les vêtements aient pu être lavés au moment de leur dépôt autour du cadavre,
  • sachant que Nordahl LELANDAIS est un maniaque de la “propreté” post-crime
  • le nettoyage de sa voiture ayant prouvé qu’il avait tout fait pour effacer les traces du transport de Maëlys dans ce véhicule.

_____________________________________________________________________

 

 

Résultat de recherche d'images pour "belgique pédophile"
Emile LOUIS “bis repetita” –  Marc DUTROUX, ter repetita, n’était qu’un “chauffeur”.
“Encore un conducteur de “corbillard” !”, comme les décrit Allison.
– Voir l’affaire des “Disparues de l’Yonne”, affaire élucidée  par le Gendarme Christian JAMBERT dont la contribution a été UNANIMEMENT reconnue.
  • N’empêche qu’il a été “SUICIDE”, le Gendarme JAMBERT !

 

_____________________________________________________________________________

Or, c’est Allison qui m’a rappelé ce que le Seigneur avait voulu que j’écrive deux mois avant que Nordahl LELANDAIS conduise les enquêteurs à l’endroit où il avait “éparpillé” le cadavre de la fillette et ses vêtements :

le Seigneur m’avait demandé d’écrire que :

  • le corps de Maëlys serait bientôt  retrouvé, dans deux ou trois mois [fait de voyance vérifié],
  • parce que, sans cadavre, et vu l’obstination des Gendarmes à rechercher la fillette,
  • ceux qui protègent leur “rabatteur” avaient peur que ces investigations ne finissent par les “mettre en difficulté”, “à découvert”.

Il fallait donc “sacrifier” le rabatteur et en faire un “tueur isolé”, un grand classique français.

“Dans ce cas, interroge Allison, n’est-il  pas “normal”, logique du moins,

-une logique criminelle,

  • que les pièces à conviction retrouvées près du cadavre de Maëlys vers lequel Nordahl LELANDAIS a conduit lui-même les Gendarmes et les juges d’instruction,
  • que ces vêtements, principales pièces à conviction, comme “par hasard”, INNOCENTENT le dealer pédophile de toute suspicion de viol
  • puisqu’il NIAIT à ce moment-là être ce qu’il est,
  • un PEDOPHILE, c’est à dire un VIOLEUR d’ENFANTS.

Si vous vous débarrassez, dans la nature, du cadavre d’une victime, femme ou fillette, entièrement DENUDE,

  • est-il logique, oui ou non, de vous embarrasser des vêtements de cette personne pour les déposer auprès du cadavre,
  • sachant que vous avez réussi à faire disparaître votre propre bermuda,
  • pièce à conviction autrement COMPROMETTANTE,
  • puisque ce short, “sali par du vin” (!), qui aurait été jeté dans une poubelle
  • n’a jamais été retrouvé, lui.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "short nordahl lelandais"
Aveu tardif – Vrai, faux : – La scène du crime serait la voiture, selon les déclarations de Nordahl LELANDAIS.
  • Et Nordahl LELANDAIS serait REVENU sur les lieux de l’enlèvement, la salle des Fêtes,
  • avec “l’objet principal du crime”, sa voiture qu’il n’avait pas encore lavée,
  • alors qu’il venait de tuer la fillette ?  

-Qu’un tueur transporte un cadavre qui saigne encore dans une voiture ne signifie absolument pas que la victime du tueur ait été tuée dans la voiture !

Mais le faire croire aux enquêteurs permettrait d’échapper à l’accusation de préméditation et d’éviter que d’autres preuves compromettantes soient retrouvées sur le VRAI lieu du crime,

  • comme une vidéo, genre “snuff-movie”, qui rapportera beaucoup d’argent à celui qui réussira à la vendre sur les réseaux pédophiles du DarkWeb ou par tout autre moyen de diffusion.  

_________________________________________________________________

Pourquoi jeter le short et pas les vêtements de la fillette ?

-“Voilà un criminel, dit Allison, qui a su faire disparaître son short ou bermuda sans que JAMAIS les enquêteurs ne puissent le retrouver

  • et qui dispose ensuite PRECAUTIONNEUSEMENT les vêtements de Maëlys, alors dénudée, autour de son cadavre,

-[lui ou un complice, ce qui n’est pas à exclure…]

  • dans une mise en scène qui l’INNOCENTE, lui, Nordahl LELANDAIS,
  • de l’inculpation de viol ou d’agression sexuelle
  • parce que les sous-vêtements et vêtements sont “propres”, exempts de toute trace d’ADN ou de sperme, au moment de la découverte du corps.

-“OU EST PASSE LE BERMUDA DE NORDAHL LELANDAIS ?“, vous demande Allison, l’ange-gardien de Maëlys.

La conviction d’Allison BENITEZ, elle-même victime d’un “animal à sang-froid” (sic) qui avait su faire disparaître des preuves compromettantes contre lui, jusqu’aux corps de ses victimes, c’est que :

  • ce n’est pas “par hasard” si Nordahl LELANDAIS a laissé “sur place” des vêtements de la fillette “propres
  • autour du cadavre de Maëlys.

– “Vous arrive-t-il parfois de réfléchir ?, demande Allison aux journalistes,

  • ou êtes-vous de connivence avec l’avocat de Nordahl LELANDAIS,
  • Maître, (Grand-)Maître, de la Loge des défenseurs de pédophiles ?”

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "belgique pédophile"

 

 

After having predicted victory of “YES” for the english BREXIT, with exact percentage, I am the only visionary to have announced that Donald TRUMP will be the next president of the USA long ago before these elections.

I predicted the presidential victory of Donald TRUMP before he  became the official candidate of the Republican Party.

These predictions are what you commonly name “prophecies of our Lord”, not for my glory, but only for His glory.

Afficher l'image d'origine

Dans mes “visions”, je n’ai jamais vu Jésus blond aux yeux bleus. C’est un Sémite et Il est fier de l’être !

Après avoir prédit la victoire du YES pour le BREXIT anglais, en ayant donné les pourcentages EXACTS, je suis la seule “voyante” a avoir annoncé que Donald TRUMP sera le futur président des Etats-Unis, avant même qu’il ne soit élu le candidat du Parti Républicain. Ces prédictions sont ce que vous appelez communément des “Prophéties”, non pour ma gloire mais pour la seule gloire du Seigneur !

Because our Lord heards cries and prayers of His persecuted christian people in the world.

He has given a great victory to the christian faithkeepers.

Now we have a serious candidate for defending the christian religion.

Not a saint but a sinner, like our God loves human beings.

To forgive their sins !

Because, in Christianity, people is reborn again !

Just one condition :

– Believing in our Lord !

Afficher l'image d'origine

Now you know : –  God exists !

______________________________________________

Bien avant le lancement de la campagne présidentielle américaine, depuis 2014, j’avais toujours écrit, à la demande du Seigneur :

– “Le prochain président des Etats-Unis sera un “Croisé“.”

Voulu par le Seigneur, désigné par le Seigneur.

Alors que les médias “prophétisaient” la victoire d’autres candidats républicains, lorsque Donald TRUMP s’est présenté la première fois pour devenir le candidat des Républicains, à la demande du Seigneur, j’ai écrit :

TRUMP will be the next president of USA, because TRUMP sounds like “TRUMPets of Final Judgment”.

Je l’ai écrit sur Twitter tellement de fois (en plus raccourci, 140 caractères obligent !)  avec toute ma foi en Dieu, quitte à passer pour folle (que je suis parce que c’est fou de croire en Dieu à notre époque !), sachant que les médias se moquaient de ce candidat qui prétendait représenter les Républicains et allaient se prendre une trempe selon eux, “Trump” comme trempe.

L’image des “Trompettes du Jugement Dernier” donnée par le Seigneur était déjà forte mais elle correspond bien à ce que je lis aujourd’hui dans les médias français et internationaux :

– “C’est un séisme politique.”

– “Personne ne s’y attendait.”

Car tous avaient prédit la victoire certaine d’Hillary CLINTON.

Personne n’avait vu ?

Personne d’humain et certainement pas les “pas francs”-maçons dont la lumière vacille de plus en plus dans les ténèbres d’une profonde connerie.

Alors, les frères, elle est où votre capacité à “discerner” l’avenir ?

Vos pouvoirs ésotériques ?

– “Ah, ah, ah !!!!”, je m’esclaffe.

C’est une belle claque pour votre projet mondialiste.

Et ce n’est que le début du commencement de l’effondrement de votre monde infernal devenu invivable pour les Chrétiens et les pauvres de ce monde que plus personne ne défend.

Afficher l'image d'origine

Le Seigneur, Lui, l’avait annoncé, vous l’avait annoncé bien avant même que Donald TRUMP devienne le candidat des Républicains américains, fait vérifiable si vous avez daigné me lire et Le suivre.

A lire sur mon blog et sur Twitter.

Le Seigneur avait dit :

– “Prophétise !

Donald TRUMP sera président des Etats-Unis d’Amérique”

De la même manière qu’Il m’avait donné à l’avance les chiffres EXACTS du BREXIT, pourcentage sans équivoque en faveur du “YES”, contrairement, encore une fois, à tout ce qui avait été prédit par les médias occidentaux.

Le Seigneur aussi avait apostrophé Barack OBAMA chaque fois qu’un otage chrétien américain allait se faire tuer.

Barack OBAMA a préféré laisser couler le sang des Chrétiens plutôt que de les sauver, même lorsqu’il s’agissait de ses propres fils, les enfants de son pays, de l’Amérique !

A chaque apostrophe du Seigneur sur un autre blog ouvert à tort dans le journal en ligne MEDIAPART, quelques jours après, les médias nous apprenaient qu’un otage américain avait été exécuté par des Jihadistes.

Barack OBAMA, le Seigneur te demandera de lui rendre compte du sang des Chrétiens morts à cause de toi lorsque tu seras appelé à comparaître devant Lui.

Afficher l'image d'origine

A moins que tu n’ailles devoir directement défendre ta cause devant le Grand Cornu. Après tout, tu étais un avocat, donc tu sauras baratiner le plus grand menteur que Dieu ait créé sur terre pour nous tester !

N’en doute pas !

Afficher l'image d'origine

Je ne suis qu’une “petite chose” comme aurait pu l’écrire Alphonse DAUDET dans son “Petit Chose”.

Non, je ne suis pas une économiste de renommée internationale ni une sociologue médiatisée à outrance sur toutes les chaînes de France et de Navarre.

Oui, ce gouvernement socialiste a voulu me faire taire.

Combien de fois ?

Encore, encore et toujours !

A coups de procès en droit de la presse, ce droit  devenu le droit qui oppresse les opposants politiques de ce régime oligarchique en place qui n’a plus de démocratique que le nom.

– “Il faut l’empêcher d’écrire !” hurlait l’avocate d’un certain Thierry ASSANELLI, Vénérable maître, dans la salle d’audience de la Cour d’Appel de Montpellier, le 14 septembre 2015, exhibant un de mes articles où je décrivais ce qui s’était passé dans un de mes procès.

L’arrêt de la Cour d’Appel de Montpellier   du 12 octobre 2015 m’a alors condamnée, me jugeant “dangereuse”.

Pas “folle”, non !, “dangereuse” ?!!!!!!

Arrêt cassé par la Cour de Cassation le 18 octobre 2016, cassé sans renvoi.

Il paraît que des voitures de policiers et de pompiers saluent à coups de klaxons la victoire de Donald TRUMP.

Afficher l'image d'origine

Inacceptable ? Donc le patron de la police doit démissionner.”

Saluez la victoire des valeurs chrétiennes !

Il n’y a que dans un pays chrétien où vous pouvez encore vous comporter comme des crétins et, ensuite, aller demander pardon à votre Dieu.

Parce que Jésus a été le premier homme libre de l’histoire du monde incarné à vouloir vous libérer.

Vous libérer aussi de l’oppression des riches et des puissants.

C’est l’histoire de Spartacus, c’est l’histoire des “Christeros” contre la corruption de ce monde.

Le message du Christianisme reste et restera un message subversif pour les élites en place :

– Celui de l’égalité de tous les hommes, qu’ils soient esclaves ou maîtres,

– Celui de l’égalité de l’homme et de la femme, manifesté par le refus du Christ de condamner la femme adultère au nom des péchés commis par les hommes, EUX AUSSI pécheurs, tout comme elles,

– Celui de la pauvreté qui libère dans un monde où l’argent est le maître-roi, choix de tous les faibles incapables de résister à son appel,  un monde où les riches ont plus de chances d’aller en enfer qu’un chameau de passer par le chas d’une aiguille !

Je vous fais un dessin ?

Que les “pas francs”-maçons, si éclairés sur leur devenir (ah, ah, ah !) se rassurent !

Dieu n’existe pas, hein ?

Il n’y a pas de vie après la mort.

Ou, s’il y a une vie, on ira tous au Paradis, qu’importe qu’on ait tué des Chrétiens ou pas.

Bah non !

L’Enfer existe.

Afficher l'image d'origine

Je sais, c’est injuste que les criminels soient punis.

Mais c’est chrétien.

Les policiers ont des revendications chrétiennes, figurez-vous !

C’est vouloir  “faire justice” aux pauvres,  à défaut de pouvoir rendre la justice en France.

Car le peuple va se faire justice et, avec lui, il y aura “sa” police.

Alors vous pouvez préférer croire que c’est juste une coïncidence,  cette énième prédiction qui se réalise, mais notez bien que c’est le propre des prophéties !

Elles se réalisent envers et contre toutes vos “magouilles de cagoulés”, de fripouilles aux gants blancs qui montrent patte blanche aux doux moutons, pour mieux faire rentrer le loup dans leur bergerie.

Afficher l'image d'origine

Mais nos chers frères socialistes qui nous vendez la fraternité des riches et nous vantez leur charité mondialiste et leur qualité de coeur, en  demandant que les salaires européens soient baissés parce que les migrants ont besoin de travailler, snif, snif, et qu’il faut partager, non pas le temps de travail, mais le montant des salaires par au moins deux ou trois bénéficiaires d’aides sociales, pour tous nous transformer en troupeaux de migrants sans nations, rassurez-vous et continuez d’adorer votre “dieu-hasard”, celui qui vous avait prédit qu’Hillary CLINTON allait gagner !

– “Ah, ah, ah !!!!!”, je m’esclaffe.

Quelle gaffe monumentale !

Vous ne serez pas déçus du voyage à la fin de votre migration sur terre.

Bon, alors, les adorateurs de Baphomet, vous allez faire quoi maintenant, pour restaurer votre projet de domination mondiale ?

_______________________________________________________

Tuer le président Donald TRUMP ?

Afficher l'image d'origine

Une hypothèse à ne pas évacuer…

Un risque déjà évalué par ces fourbes qui baisent les sabots du Grand Cornu.

Et bien sûr, ce sera un attentat “ISLAM-iste” !

Histoire de justifier la poursuite des guerres au Moyen-Orient pour continuer de s’approprier les terres du monde arabe.

Histoire de provoquer des guerres civiles en Europe, autre et longue histoire qui mériterait qu’on revienne sur l’histoire du Réarmement Moral et le soutien apporté par les banques américaines à Adolf HITLER, le futur Chancelier allemand.

Il ne manquera plus que d’ajouter “l’ingrédient russe”, l’infâme Russie devenue l’ennemi “numéro un” à abattre, grâce aux CLINTON et Cie comme le traître OBAMA, pour qu’on finisse par tous se battre à cause d’un pays chrétien qui serait à l’origine de tous les troubles civils en Europe et dans le monde, selon cette élite mondialiste.

Puisque nos médias occidentaux si bien renseignés vous l’affirment !

Que la Russie est le pire ennemi à craindre pour les Européens…

Les “Banksters” pourront enfin jouer avec leurs nouveaux joujoux, les jouets du Docteur FOLAMOUR, des missiles porteurs de micro-charges nucléaires, sur le sol européen, et déclarer ouverte la Troisième Guerre Mondiale pour sauver les peuples européens de l’emprise russe.

A cause de l’assassinat du Président américain Donald TRUMP.

Car ce seront les Russes qui auront fait le coup !

Déguisés en  Islamistes…

On parie ?

Mais là, ce n’est pas une prédiction.

C’est juste un scénario prévu par ceux qui n’ont pas l’intention de perdre le pouvoir, de le laisser à un  blanc chrétien et pécheur, modèle le plus courant dans les pays occidentaux chrétiens où l’homme est libre de se damner !

Le pouvoir économique et financier “mondial” voudra détruire tous les Etats-Nations démocratiques.

Afficher l'image d'origine

Par conséquent il faudra tuer le président américain Donald TRUMP s’il n’est pas conforme aux intérêts de la caste oligarchique mondiale  :

– FMI

– OMC

– ONU

– UNESCO

– Comité Trilatéral

– Commission Européenne

– Banques mondiales

– Multinationales

– ONG

Je continue ?

Ou alors le président TRUMP devra devenir “conforme” et se fera initier aux mystères des dieux égyptiens (Stargate), en passant sous le bandeau de quelques badauds bedonnants et bouffonnants se prenant pour des dieux, de “grands maîtres”.

Ou alors  il lui faudra rendre conforme son pays, sa nation, au projet chrétien initial des Pionniers américains et devenir un “Croisé”.

Afficher l'image d'origine

Pour se protéger des intrigues des faussaires, des commissaires, commissionnaires et autres sicaires du “dieu caché”.

Et surtout pour être protégé “miraculeusement” par le Seigneur qui l’a choisi :

  • Vox populi, Vox dei !

Car ces “mondialistes” feront tout pour faire plonger l’Amérique du Nord au fond de l’abîme, punir les électeurs et prouver au peuple américain qu’il n’y a point de salut hors le temple de Baphomet.

Mode d’emploi d’une voyante, flash en direct : – “Quand le “Noir Désir” revient, Véronique PIROTTON devient l’image de Marie, Marie TRINTIGNANT. Alors l’homme qui prend la vie, Bernard WESPHAEL, rend la femme coupable des violences qu’elle subit.”


.centerslate span {
display: inline-block;
height: 100%;
}

Ou comment une TS, tentative de suicide, se termine par une tentative de meurtre “réussie” !”, selon la victime.

Mais qui est la victime ?

 


.centerslate span {
display: inline-block;
height: 100%;
}

Afficher l'image d'origine

Je n’ai pas envie d’écrire des titres plus courts et racoleurs.

Pas pour un tueur.

Mais dans les lueurs troubles de la nuit, qui sont les tueurs ?

Voilà, il m’est demandé de vous faire participer à ma “démarche”, au “mode d’emploi” d’une machine humaine qui fonctionne, branchée sur “l’au-delà”, l’au-delà de la vie, l’au-delà d’une vie.

C’est tout bête, si !

Vous allez voir, comme moi.

Vous allez voir et savoir.

D’abord vous avez envie de consulter l’ami Google, les dernières nouvelles du jour en cours, celles du 22 septembre 2016, par exemple.

Afficher l'image d'origine

Vous vous orientez vers vos titres de presse préférés, juste pour lire les dernières dépêches AFP.

Sauf que, juste au moment où vous vous apprêtez à écrire le nom de votre quotidien favori dans la barre de recherche, “on” vous dit :

– “Le soir”

Vous avez deux choix, en relation avec ce mot “soir” :

– soit c’est le soir, c’est à dire l’instant où la nuit commence, sans autre indication ;

– soit c’est le titre d’un journal, puisque vous alliez taper le nom de votre quotidien favori.

Vous vous rappelez que, pour connaître un peu à l’avance les résultats des élections françaises, il y a quelques temps, il était de bon ton de taper “Le Soir”, titre d’un quotidien belge, avant que ne soit conclue une entente préalable entre les autorités françaises et les autorités belges pour mettre fin à cette “tricherie”.

Qui n’en était pas une…

Voilà, vous y êtes :

– Vous tapez “Le Soir”.

Afficher l'image d'origine

Vous lisez les gros titres du journal en ligne et vous pensez que votre pote COLUCHE va “se pointer” pour commenter l’actualité du jour sur les policiers français arrêtant des policiers belges à la frontière de toute façon inexistante entre la France et la Belgique.

Parce que les policiers français ont arrêté des policiers belges qui faisaient passer des migrants plutôt que d’arrêter leurs passeurs, vous me suivez ?

Poursuivez…si vous voulez persister dans cette erreur.

Non, promis, vous n’aurez pas de migraine à la fin de l’article.

Sauf que…

“On” vous dit :

– Ne t’attarde pas sur l’article de la police belge devenue française ou de la police française attrapant la police belge parce qu’elle parlait français avec un accent belge trop reconnaissable !

Ainsi, ami lecteur devenu “voyant”, tu reçois, perçois, comme une “injonction” de passer outre l’article et de continuer ta route… en franchissant la frontière de l’inconnu.

Dommage, ç’aurait été marrant si COLUCHE avait voulu s’exprimer sur la police belge !

Déjà qu’il s’était beaucoup exprimé sur la police française, avec le talent qu’on lui connaît.

Mais là, il a décidé qu’il ne voulait pas s’exprimer étant “expiré” (sic).

Donc tu furètes, à la recherche de l’article qui contient l’information sur laquelle tu dois “travailler”.

OK, c’est un peu bête comme système et parfois décourageant.

STOP, là, un article sur un scandale européen :

– un conflit d’intérêts entre un paradis fiscal et la fonction d’une élue européenne…

Non, il faut que tu passes ton chemin.

Tu espères que tu ne vas pas y passer la nuit, jusqu’à demain matin !?

 http://bouzou.files.wordpress.com/2011/06/pas-envie.jpg

Afficher l'image d'origine

Et tout à coup, ton regard est attiré par un prénom :

– Véronique…

“On” te dit : – “oui”.

Toi, tu penses : – “aïe !”

Parce que, depuis l’affaire de Véronique COURJAULT, s’appeler Véronique, c’est pas forcément honorable, surtout dans un fait divers.

T’as pas trop le choix, de toute façon, puisqu’on ne te le laisse pas, le choix.

Elle, elle s’appelle Véronique PIROTTON.

Il paraît qu’elle était un peu “zinzin” comme toi et qu’elle est morte “suicidée”, ce que NIE farouchement l’intéressée, et avec une rare véhémence !

Puisque l’intéressée fait son apparition, te “rend visite”, tout à coup, à l’évocation de son nom.

C’est ainsi que tu sais sur quelle affaire tu dois travailler et quel article tu vas rédiger ce soir, en lisant “Le Soir”.

Même si ce ne sont pas tes affaires et que tu avais autre chose à faire, par exemple faire un article avec ton pote COLUCHE qu’aurait été drôlement plus bidonnant que cette histoire sordide de femme trouvée à demi-nu, morte, dans une chambre d’hôtel.

L’intéressée dit que :

– “Si elle avait choisi de se suicider, elle aurait choisi de se suicider “dignement” et pas si peu habillée.”

Prudente, je tente de lire les articles “pour de vrai”, en prenant connaissance des déclarations du mari “innocent”, car présumé innocent.

Afficher l'image d'origine

Je me fais traiter de … quelques noms d’oiseaux au passage qui me prouvent que le caractère de la “victime” (si victime, disons ” pas sage”) , a dû faciliter la tache au tueur.

Peut-on être victime de son propre suicide ?

La victime proteste !

Elle ne voulait pas se suicider ou un peu, comme un jeu, pour calmer le jeu, justement.

Elle avait juste pris ce qu’il fallait pour ne plus subir de violences, ne pas en avoir conscience, tout en pouvant rester en vie.

Ensuite, le SAMU, enfin les secours “belges” sur place, elle aurait pu alors dénoncer son agresseur, sans peur et sans se recevoir d’autres coups.

Selon ses envies et ses coups d’humeur.

Car il l’a frappée, affirme-t-elle, à plusieurs reprises.

Elle me montre son ventre ou son bas-ventre :

– à coups de pieds, recroquevillée sur le sol en position foetale.

Elle dit qu’elle a eu si mal qu’elle en aurait vomi, un peu, beaucoup, elle ne sait plus.

D’où le sac plastique.

Elle ne voulait pas s’étouffer avec.

Elle voulait se faire vomir.

Elle avait trop mal.

Vomir d’avoir mal, pas d’avoir bouffé.

Je ne comprends pas.

Pourquoi se faire vomir ?

– Pour ne pas mourir !, me répond-elle.

Le sac plastique lui sert aussi à gérer ses crises (?).

Elle met un sac plastique pour respirer.

Dans les crises de panique, ça la calme.

Pour ne pas être prise au dépourvu en cas d’angoisse.

Euh… ??????????????????????

Afficher l'image d'origine

Ca l’énerve que je ne la “crois” pas ou que je ne comprenne pas.

Elle reconnaît qu’elle n’est pas facile de caractère.

Mais pas “débile”.

Les “Véronique” sont-elles faciles de caractère ?

Messieurs, à vos triques !

Lorsque je vois la photographie du mari, Bernard WESPHAEL, je ressens une forme de duplicité. Mais tous les hommes politiques, ou quasiment tous, sont des “dupes qui dupent d’autres dupes”.

La victime m’apprend ce que je sais, un peu, pour l’avoir lu :

– enfance difficile, père violent frappant son épouse, la mère de Bernard.

L’ex-épouse, puisque le divorce est devenu définitif, la mort étant le moyen le plus sûr et le moins coûteux pour divorcer sans être aimables, m’explique que nous sommes dans un processus connu de “répétition”, d’imitation du “père”par un enfant battu, le cercle fatal de la maltraitance infantile qui conduit au comportement déviant de  “parent-bourreau”.

Dans ces moments-là, Bernard ne serait plus vraiment lui-même.

Il se venge.

C’est elle qui me l’explique ainsi.

Mais de quoi se venge-t-il ?

– “D’être un “raté” !”, dit-elle, presqu’avec rage.

Afficher l'image d'origine

Puis je me retrouve avec ses yeux dans une pièce où les coups pleuvent sur elle.

Avec ses yeux ou dans son corps.

Car je ne vois pas grand-chose.

J’ai mal, j’ai du mal à respirer.

Je pense au sac plastique pour m’aider à respirer.

Il est dans la salle de bains.

Je m’y traîne.

Je suis prise par la tête et ma tête cogne, sonne et retombe.

Je tombe, comateuse mais je ressens encore, souffreteuse, les coups qui pleuvent.

Donc je suis en vie.

Je dois réagir mais je ne sais plus comment.

Je ne vois plus.

Et j’ai mal partout.

Il me faudrait tant de courage !

Alors Véronique PIROTTON m’envoie l’image de Marie TRINTIGNANT et me crie :

– “Combien d’autres femmes vous faudra-t-il encore pour que vous acceptiez de croire que, même dans nos milieux, les hommes sont violents ?”

“D’autres femmes “tuées””…

Afficher l'image d'origine

Elle me rappelle qu’au procès de Marie TRINTIGNANT combien sont venus témoigner, même des femmes !, que Bertrand CANTAT ne les avait jamais frappées ?

– “Ce qui est faux”, m’affirme-t-elle.

– “Pourquoi ces gens-là (sic) mentent-ils ?”, interroge-t-elle.

Dans l’expression “ces gens-là”, il y a du mépris, comme du rejet, de l’indignation, une grande, une terrible indignation !

Véronique PIROTTON me rappelle le suicide de Krisztina RADY, après le meurtre de Marie TRINTIGNANT.

 

  <!–


http://assets.20mn.fr/js/html5shiv.js?0806f3e
http://assets.20mn.fr/js/respond.src.js?0806f3e
//widget.perfectmarket.com/opt/tboptevent.html?v=2&a=u&d=%7B%22stp%22%3A%7B%22a%22%3A1%7D%7D

Non, je n’ai pas envie de me “brancher” sur elle.

Sans façon !

Je ne pourrais pas la faire revenir, ni revivre.

A quoi bon remuer ce qui peut faire souffrir les vivants ?

Je suis traitée d'”indifférente”, le pire des crimes sur cette terre.

Je ne lui donne pas tort.

Mais là, on n’est plus sur terre !

Oui, c’est vrai que Krisztina RADY avait témoigné en faveur de Bertrand CANTAT lors du procès pour le meurtre de sa “favorite”, Marie.

Elle n’y a gagné que la mort et le déshonneur.

Tout comprendre de l’enquête sur le suicide de l’ex-femme de Bertrand Cantat

Kristina Rady au procès de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant à Vilnius, en Lithuanie, le 22 mars 2004.

Kristina Rady au procès de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant à Vilnius, en Lithuanie, le 22 mars 2004. – ERIC FEFERBERG / AFP

Soit…

Elle est morte.

Et je ne la reçois pas.

Véronique PIROTTON se calme.

“On” arrive à la fin de l’article.

Elle avait besoin de “crier” sa souffrance.

– “Non, corrige-t-elle, elle avait besoin de témoigner à son propre procès.”

Parce que personne ne lui a donné la parole à son procès.

Donc elle la prend !

Sacré caractère !

C’est incontestable.

Elle me rappelle une “amie” que j’aime beaucoup, comme tous mes amis.

Mais je l’aime alors qu’elle a prétendument un caractère “épouvantable”.

Quelle flamme, cette femme, quelle pétulance, quelle intelligence et quelle énergie dans la vie, la Vie, même au-delà  !

Malgré tant de souffrance.

Elle termine, Véronique PIROTTON, en me disant qu’elle a toujours voulu éviter aux autres femmes la vie qu’elle vient de connaître.

Elle partira apaisée si justice lui est rendue !

Afficher l'image d'origine

Si elle est reconnue en tant que victime, pas comme une “dépressive” idiote qui se serait suicidée lors d’une saoulerie, en abandonnant son gosse.

Un beau gosse !

Qu’elle adore…

Non aux violences faites aux femmes !

Mais, surtout, non à la répétition.

Véronique (non, pas moi !) Véronique PIROTTON dit aussi :

– Qu’elle aime Bernard, l’a aimé et a toujours voulu le protéger !

Mais qu’il doit se faire soigner, sinon il recommencera à frapper, à taper, et à… tuer.

Accidentellement, dans un accès de rage, mais il tuera encore.

Elle en est sûre.

Pour elle, il est “limite”, “border-line” dans le dédoublement de personnalité.

Il investit un autre lorsqu’il devient violent, un autre qu’il ne reconnaît pas comme étant lui-même, comme étant lui.

Il dit alors que ce n’est pas lui.

C’est comme s’il revêtait le costume d’un autre.

Un costume taché de sang, de son sang… à elle.

Je demande à… (j’allais écrire “Marie”) Véronique si elle se souvient des circonstances de sa mort.

Elle me répond honnêtement qu’elle ne peut pas se souvenir de ce qu’elle n’a pas vu.

Elle se débattait et puis… elle est partie.

Peut-être à cause des coups sur la tête qui résonnent encore dans sa tête, comme si elle était en vie.

Elle hurlait mais personne n’entendait.

Ou plutôt, même si quelqu’un entendait, il n’écoutait pas.

Elle est morte alors qu’il aurait suffi que quelqu’un intervienne pour mettre fin à son calvaire.

Et éviter que ce procès n’ait lieu !

Afficher l'image d'origine

Non, un procès aurait eu lieu, pas un procès pour meurtre.

Car elle lui avait crié, à l’homme qu’elle aimait, qu’elle allait déposer plainte, que cette fois, elle se défendrait jusqu’au bout.

Elle ferait savoir quel homme il était vraiment.

Le contraire de l’homme qu’il paraissait être en public.

Donc le procès aurait eu lieu.

Mais elle et lui seraient encore en vie.

J’arrête.

J’arrête la “prise de notes”, l’interview ::

– Appelez “ça” comme vous voulez.

Je n’ai pas envie de “peaufiner” l’article.

C’est trop dur ce que m’envoie la victime.

Et les images s’enfilent avec des visages de femmes qui hurlent leur douleur et des images de tueurs en liberté.

Même s’ils ont purgé leur peine !

Car elles, elles n’ont pas fini de purger leur peine, pour une éternité de larmes.

Si la vallée des larmes est sur terre, laisser derrière soi ses enfants, c’est la pire des souffrances.

Aucun paradis ne peut vous rendre heureuse !

  • “Si vous êtes séparée de vos enfants”, me disent-elles.

Marie, Marie, …

Afficher l'image d'origine

Non, pas ce soir.

C’est moi qui n’ai pas le courage d’écrire.

Aucun message d’espoir à transmettre.

_______________________________________________________

Avertissement :

Lorsqu’une personne se suicide, parfois c’est pour se venger.

Se venger le plus souvent de ses proches.

N’étant pas Dieu, je ne peux pas savoir où est la vérité.

Je me suis “contentée” d’écrire ce que voulait dire Véronique PIROTTON, guidée vers elle.

Si c’est Véronique PIROTTON.

Je devais publier cet article pour celle qui se fait appeler Véronique PIROTTON et qui veut venir témoigner à son procès.

C’est mon “devoir” de “médium christique”.

Quand le Seigneur ne s’oppose pas à la venue d’un “visiteur”, je dois lui ouvrir ma porte, lui offrir le gîte et le couvert ainsi que la possibilité de contacter les personnes de son choix.

Véronique PIROTTON veut contacter les femmes de notre siècle.

Et leur dire :

– “Aucune d’entre vous n’est à l’abri de la violence masculine.

Arrêtez de protéger “vos” hommes, ceux qui vous maltraitent et qui vous font du mal.

Ce n’est pas leur rendre service.

Ce n’est pas vous rendre service que d’accepter tous leurs sévices.”

Non, Véronique PIROTTON ne se brisait pas ses propres os par masochisme.

Et elle met au défi n’importe quel psychologue de trouver une femme s’automutilant, en se cassant elle-même les os de son corps !

Ce n’est pas un “plaisir” féminin.

Elle ajoute que, n’étant pas atteinte de la maladie de la pierre (sic), ce n’est pas de sa faute si elle est tombée sur un homme avec un coeur de pierre qui lui a cassé le coeur et les os du corps.

Coeur fragile dans un corps pas assez agile…

Qui devenait de plus en plus lourd…

Comme un corps mort.

Afficher l'image d'origine

______________________________________________________________

Si vous le permettez, je vais me retirer et aller dormir.

Là, c’est la “Véronique” médium qui parle.

Attendons de savoir.

Attendons de connaître la vérité.

Si le Seigneur a permis que cet article soit rédigé, c’est :

–  parce qu’Il a eu pitié de Véronique PIROTTON

– et qu’Il lui a accordé le droit de venir témoigner, en tant que martyr de l’amour, l’amour de “son” homme qui l’aimait “MALe” !

 

Afficher l'image d'origine