De l’argent, du néant et de Claude GUEANT. Quoi faire de l’argent public, si l’on est mécréant ? Et si l’on est croyant ? [Avec COLUCHE, en invité-surprise.]

Je vous entends tous, oui, tous, me dire que c’est honteux d’avoir fait “ça”.

Distribuer des primes !

Afficher l'image d'origine

C’est pour cette raison qu’actuellement, c’est Noël et que des primes sont distribuées sur le même mode arbitraire, “en toute transparence”, parce que ce sont des fonds publics “alloués”, alleluia !

Fin de l’injustice et de l’arbitraire.

Dans la police, tout va bien.

Le patron se touche plus, se les palpe, se les roule et nous roule dans la farine avec.

Comme c’est “transparent”, on se la ferme et on la lui serre, la poigne de fer dans laquelle il joue sur du velours pour nous “entuber”.

Afficher l'image d'origine

Jeux de mains, jeux de vilains !

Le “tub” de l’année 2014 :

– Claude GUEANT a piqué dans la “caisse” des fonds publics, alloués oui, mais pas alloués, non, faute avouée n’étant pas du tout pardonnée.

Il encaisse tout pour nous.

D’ailleurs, par la force des choses, le ministre de l’intérieur, bien que dans l’erreur, étant partageur, nous avons tous été pécheurs.

Oui, tous !

Surtout les syndicats, donc les syndicalistes.

Nous en touchions tous, euh, pardon, oups, vous en touchiez tous, pas moi, surtout pas moi !

[ Oubliez-moi, quoi, sinon je vais encore avoir Achille TALONnette sur les talons. ]

Avant, le ministre de l’intérieur se servait largement sur les fonds alloués non alloués mais sans faute avouée.

Avant, Claude GUEANT, comme tous les autres avant lui (pourquoi lui tout seul, d’abord ?) s’est servi et nous a servis, bien servis, euh, pardon, oups, vous a bien servis, si, si.

Avant, le ministre de l’intérieur prenait sa part, sa large part à hauteur de ses lourdes responsabilités, puis distribuait et redistribuait jusqu’aux chauffeurs, aux petits agents administratifs, mais aussi aux policiers, surtout aux policiers, actifs ou inactifs, planqués ou “plantés” par la crapulerie ambiante.

Il nous servait, le serviteur de l’Etat, sur ses fonds, si, si.

Ce n’était pas de l’escroquerie.

Il aurait pu tout garder pour lui, non ?

Mais il a préféré partager.

C’est parce qu’il savait gérer.

Afficher l'image d'origine

Aujourd’hui, on est contents, hein ?

Allez, dites que vous êtes contents !

Et combien vous êtes contents.

Vous avez l’insigne honneur de toucher “officiellement” une misère qui représente pas même un millième de la prime touchée par votre patron.

Comment, je critique et de quel droit ?

C’est qui, celle-là, qui critique tout le temps ?

Bah, c’est moi.

_______________________________________________________________________________

– “Pass’que les couillons d’la lune, c’est un peu vous, mon c.n, mais oui, “Duc.n”, tu cherches qui, à part toi ?!

[Bonjour, COLUCHE ! Tu me manquais, tu sais.]

Donc, comme dit Véro, ça vous fait un’belle jambe, jambe de “staaaarrrrr” !

[Grimace d’un COLUCHE grimé en star female, please. ]

d’avoir tout fait dans la légalité.

Pass’qu’y l’est fort, l’gouvernement socialiste, le gouvern’ment des boniments qui ment tout l’temps !

Y “t’encu..le” dans la légalité.

Et toi,  tu dois dire “merci” !

Môssieur est trop bon.

Quoi, c’est tout ?

Même pas d’quoi m’payer un bon gueul’ton à Noël ?

Ah oui, j’oubliais, pour les frères la Râpe et tâte-moi la rate, Noel, c’est un gros mot :

– C’est un mot chrétien.

J’te l’accorde, c’est un peu crétin d’croire en un mec qu’est mort les pieds et bras en croix…

Ah, pas les pieds ?

D’toute façon, c’est pas l’pied !

Mais de là à finir tous comme lui, les mecs, faut bien réfléchir, avant, d’abord, quoi.

Afficher l'image d'origine

Ouaips, qu’est-ce que j’disais déjà ?

Véro, elle tape, elle tape, elle tente de rattraper le fil de mes mots (mémo), non d’mes pensées, non d’mes concepts, me r’ppelle la greffière de c’matin.

Charmante, la greffière…

[ Non, Véro, elle veut pas de commentaire “perso”, personnellement touché à vouloir toucher. Pas touche, bas les pattes ! D’toute façon, elle aurait rien senti. Si ! J’te le dis, rien du tout. Moi non plus, c’est ça, le hic, d’être mort.]

Donc, les mecs, vous aimez tous vous faire “entuber”.

Pas les “lèche-culs”, eux, y z’entubent les z”aut’s, sans vaseline.

La preuve qu’on l’est tous, un peu, “trous duc…”

[ COLUCHE ! !!]

Le type, le flic, tu l’vois, balèze, tout, costaud, à l’aise Blaise avec les voyous, y s’fait remettre une enveloppe, comme avant.

Sauf que là, nuance !

C’est devenu légal.

Légal d’avoir moins pendant que le chef, lui, il a toujours plus

[Prononcer “plusse”, “beaucoup pluuuuuusssssse”, ajoute COLUCHE].

– “Monsignor, c’est pas d’l’or ! Y’a même pas d’quoi aller en Andorre. Quoi, dehors ? Je vais dehors, si j’veux d’abord !”

Viré, comme Véro.

Moi j’te l’dis, pour être dans la police aujourd’hui, faut être patron ou rien du tout.

Sinon tout glisse sur toi, mêm’la merde, comme sur les plumes du canard, mon caneton.

A tout bout d’champ, on t’appelle, on te hèle et après tu bêles avec les autres “c.ns” :

– Merci patron ! Pour la prime de “c.n”, j’préfèrerais avoir la vôt’, de prime, la prime du “Roi des c.ns” !

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

T’as vu quand même ?

Le gouvernement socialiste, y réussit à rendre légal ce qu’était pas légal avant.

C’est pareil, c’est pire, mais c’est légal.

Et c’est toi qui l’as… là où j’pense, préfère Véro, plutôt que j’vous l’dise ou qu’elle l’écrive.

Bon, tu voulais leur dire quoi, à tes lecteurs ?

J’te laisse un peu d’place sur mon article.

Allez, viens, Véro, viens t’exprimer avant que d’expirer.

Nan, je blague !

Quand même, les “trous duc..”, n’oubliez pas que vous aussi vous me rejoindrez, tôt ou tard, riches ou pauvres.

On sera “tous pareils” !

Hein, “tous pareils” comme dit ce gouvernement socialiste.

TOUS MORTS !!!!!!!!!!!!!!!!

________________________________________________________________________________

Il paraît que la transparence, c’est la justice.

Il ne vous a pas échappé qu’on peut être injuste, en toute transparence.

Bien dressés, aboyant à la demande, vous remuez d’la queue…

[COLUCHE, c’est moi qui ai la parole, enfin, le clavier, un peu, tout petit peu.]

Bah ouais, y remuent d’la queue, quoi, ouaf, ouaf !

Regarde, y sont tout contents :

– “La prime, susucre !”

Capables de mordre et de tuer pour la prime de Noël.

A quoi, ça tient l’inhumanité !

Afficher l'image d'origine

J’te l’demande, moi.

Le patron, prêt à tout pour, on leur dit ?

Prêt à tout pour un minimum “syndical” de 20 000 euros à 25 000 euros, à doubler ou à tripler, selon qu’il est le Roi des rois des cons !

Prime de fin d’année pour un patron sans pardon, le salaire d’un ou deux, voire  plusieurs z’aut’z’agents d’police, ceux qu’y manquent dans la police, quoi !

Pass’qu’aller demander à vot’patron d’courir derrière un délinquant ?!

Moi, je pense qu’y’ pourra pas.

Et surtout, y voudra pas !

Alors pourquoi le payer si cher ?

Pour qu’il vous cravache ?

Bravo, les mecs, d’avoir c’tt’euh mentalité de forçats.

La vache !

Vous aimez souffrir, dans la police.

Mourir ?

Non, alors mort aux vaches, pas aux flics !

Arrêtez de bouffer d’l’herbe, d’ruminer et d’fumer d’la moquette.

Sinon vous allez tous mourir.

Vous voyez pas qu’y sont en train, tous, d’vous remplacer ?

Et qu’j’te propose de t’remplacer un policier par un chauffeur privé ou un homme “jaune”, non pas un “asiatique”, l’homme des travaux sur les autoroutes, tu sais, çui qui t’fait des signes pour pas qu’tu lui roules dessus si t’es en déroute !

Pourquoi voir un Asiatique jaune, d’abord, heuueuueuu , heiiiiiiiiinnnnnnn, p’tit coquin ?

Les races, ça n’existe pas, faudra te l’dire combien de fois, déjà ?

Afficher l'image d'origine

Autant de fois qu’ tu vois des races ?

Nan, t’as rien compris.

Arrête de voir c’que tes yeux ne peuvent pas voir, puisque ça n’existe pas.

J’te le dis :

– Les races, ça n’existe pas, “tous pareils” !

J’te l’redis :

– Les races…

T’en as marre ?

Pas autant que moi.

– Madame, vous vous êtes fait voler votre sac à main par une main… baladeuse. Alors, au moins voleuse ?!

– Je poursuis :

– Description de la main baladeuse et voleuse, ah non, pas violeuse.. Vous regrettez ?

– Il était comment, le gars ?

– La main, si vous préférez ?

– Quoi, il était blanc, noir ou arc-en-ciel ?

– Vous savez pas ??????????

– Et moi j’suis d’quelle couleur ?

– Pareil !!!

– Bon, alors il était blanc, genre cadavérique, un peu fantôme, quoi.

– Pas d’accord.

– Bah, s’il était pas blanc, il était quoi ?

– Bronzé ?

– Un blanc bronzé ou un bronzé bronzé ?

– La couleur du bronzage, si ça compte ?

– Bah, faut voir, ça dépend du bronzage.

– Bon, alors le bronzage, comment ?

– Léger.

– Vous allez venir avec moi et vous allez regarder des photographies de types, non, pas sur MEETIC, madame.

– Alors, il est comment, vot’voleur ?

– Si j’suis voyeur ?

– Non, madame, je vous demande de m’aider, non, de vous aider à nous aider à retrouver l’individu de type inconnu.

– Vous pourriez l’reconnaître, tout nu , dites-vous ?

– Il avait une marque typique, il était circoncis ?

– Mais c’est plus une main baladeuse, ça, Madame, c’est une queue baladeuse.

[COLUCHE, t’avais promis d’être “sage” !]

Afficher l'image d'origine

Faut jamais croire les promesses des mecs, Véro, mêm’ pas celle de tes avocats.

Je renonce à écrire mon article pour ce soir :

– COLUCHE est “déchaîné”.

Place au rire !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s