– “Né sous le signe du Bélier et ayant choisi d’être un Templier !”

Croix monumentale du Bélier ou des Templiers

Croix du Bélier ou

des Templiers

Il arrive, “he” comes, il est là, ce soir.

Il est capable de tout, du meilleur comme du pire.

Mais je le préfère dans le meilleur que le pire car c’est dans le meilleur qu’il excelle.

– Il aura traversé presque toute la France !

Comme l’autre fois, quand les autres faisaient grève et qu’ils restaient frileusement chez eux… en janvier 2020.

Avocats en grève - L'1dex

Lui était présent.

Avant, silence-radio…

Dix minutes, un quart d’heure avant, toujours avant… :

– “J’arrive ! Je suis dans le train, à Rivesaltes, dix minutes de Perpignan.”

– Tu n’as jamais choisi ou été choisie par un homme né sous le signe du Bélier ?

Donc tu ne sais pas ce que tu rates.

– Plus viril que moi, tu meurs !

C’est l’incommunicabilité garantie, surtout avec les femmes-poissons, ces Ondines qui attirent les hommes de loin et les fuient dès qu’ils s’approchent trop près d’elles.

Florimage présente. - ppt télécharger

– “Ca fait longtemps que vous ne m’avez pas envoyé de messages !”

– Ah, lui aurais-je manqué à lui aussi ?

J’aime le borborygme qui suit cette remarque, le grognement semi-animal qui exprime mieux que des mots la nature du Bélier.

– “De toutes façons, vous ne répondez jamais.”

Oui, parce qu’un homme-Bélier ne répond jamais ou très rarement, même s’il s’en défend.

Ils ont tous les défauts du genre, les hommes-Bélier, genre hyper-genré chez le signe du Bélier, par exemple, le mutisme masculin.

C’est à croire que le langage a été inventé par les femmes pour parler aux hommes avant même qu’ils ne sachent parler, ce qui les a rendus muets par la suite, trop sûrs qu’on les comprenne, nous, les femmes, sans qu’ils aient besoin de parler comme s’ils étaient encore des bébés suçant le sein de leurs mères.

C’était un 9 octobre que j’ai perdu un homme Bélier que j’adorais comme beaucoup d’autres femmes.

J’avais un spleen fou, vendredi.

Il s’appelait Jacques Brel.

– En effet, il faut bien admettre qu’ils font de l’effet, les hommes-Bélier, aux femmes !

Signe de l’infidélité, ils cavalent, ils cavalent et dévalent la pente des courbes féminines qu’ils se gardent bien d’épouser, étant déjà mariés pour la plupart.

– A toi de choisir, ma soeur, si tu veux être heureuse follement et malheureuse obligatoirement !

Moi, j’aime la sérénité des fonds mystérieux et profonds comme les forêts marines des océans interdits à la navigation humaine.

– C’est mon côté “sirène” !

Je préfère être heureuse avec un Triton qu’être malheureuse avec un Prince charmant qui me fera perdre ma voix.

Alors j’observe l’homme-Bélier de loin avec ce”quelque chose” d’atypique qui fait craquer les filles, surtout quand il me plaît.

– Voilà, demain, il sera là !

Comme tous les Béliers, il a cassé les codes, les codes de la Justice humaine.

Redoutable et redouté, il revient dans la ville affronter celle qui juge par “dépit” et instruit pour que soit détruit le palais symbolique des anciens juges de Paix.

La fin des templiers, le procès de Jacques de Mollay (Livres / BD) - MaXoE  BULLES - MaXoE

– Sans justice, la République se meurt.

J’invoquerais le nom de Jacques de Molay pour que les Templiers se souviennent qu’ils ont existé bien avant les maçons américains et qu’ils cessent, les Bâtisseurs de cathédrales, de devenir des destructeurs d’églises.

Philosophes ayant édifié les lois à l’origine des Lumières et ayant défié l’ordre des trois Etats, je soutiendrais le regard de ces magistrats qui, demain, auront à choisir entre servir un baron félon, un certain Alain Juppé, la voix de l’ONU,

– ou sortir d’une vassalité féodale qui n’est plus de leur temps, pour rentrer dans celui des hommes libres, de la fraternité idéale, idée d’un Contrat Social français à refonder par les “François” !

Demain, l’homme-Bélier sera là.

Homme Bélier

Voyons combien de temps cette image d’un mâle “Bélier” aux longues jambes musclées va rester, sans être supprimée des Réseaux Sociaux. Même si son sexe n’est pas exposé, étant trop blanc et trop beau, il est systématiquement effacé, supprimé, si vous l’affichez,

– alors qu’un autre mâle Alpha du signe du Bélier, à la peau noire, tout aussi presque nu, a le droit,lui, de montrer sa musculature de Minotaure dans une pose caricaturale de monstre de foire.

– Non, ce n’est pas du racisme anti-blanc !

Mais ça finit par y ressembler furieusement.

– Quant au copyright, j’aimerais que toute initiative de suppression d’image ou de texte soit MOTIVEE en droit par le censeur marocain, qu’il s’appelle Facebook, WordPress ou Twitter !Citation du texte de loi et référence au copyright d’origine, merci.

– Marre aussi de nous faire tondre comme des moutons et égorger comme des brebis !

– Et si on devenait tous des Béliers ?Pas très commodes à abattre, ces bêtes à cornes… hein ?

Je l’ai blessé.

– Normal !

Je me défends déjà, vaguement et maladroitement contre son excès de protection, jouant entre les marques d’estime et les marques de défiance.

– Toi, homme, moi, femme !

Mais comment dire “non” à celui qui vient de si loin pour vous défendre ?

Donc, moi, prendre la fuite…

Je suis très forte dans ce sport, la fuite.

Les techniques d’évitement ont été testées et éprouvées par la “femme-Poisson” que je suis pour me pouvoir me sortir de n’importe quelle situation difficile.

Si un jour tu décides de fuir...

Mais je dois reconnaître que les “hommes-Béliers” me posent problème davantage que les autres.

– Sauf que demain, je pointerais chez lui, tôt le matin.

Parce qu’il faudra bien toute une matinée pour pouvoir se retrouver… chez lui.

– Si je sais dire “Non” ?

Dans la Police Nationale, j’ai fui les hommes-Béliers comme on fuit la peste bubonique.

– Véridique !

Normalement “Oui”, je peux dire “Non”, de loin.

– Dans mes rêves aussi où je suis forte !

Fuir

Je n’avais pas assez de qualificatifs péjoratifs pour les décrire, les “hommes-Béliers”.

Et, en plus, les poulets qui portaient ce signe dans la “maison-poulaga” me l’avaient rendu odieux.

– “Plus c.n que moi, tu meurs !”

Coluche, mon pote, se marre et démarre au quart de tour sa démonstration, déguisé en voyante consultant sa boule de cristal :

– “Véro, tu sais bien qu’dans la police, y recrutent que des c.ns !

Donc si tu dois juger un signe sur ceux qui travaillent comme des poulets, ma poule, t’étonne pas de tomber sur les plus c.ns !

Une fois sortie du poulailler, tu découvres qu’il existe d’autres mecs qui sont du signe du Bélier, mais pas du tout comme les poulets de la maison-poulaga.

– T’avais juste oublié qu’y avait des mecs intelligents, même dans ce signe !

La Police Nationale, c’est un révélateur de nature humaine.

Plus t’es mauvais, plus t’as tes chances de réussite dans la dynamite des rapports de force qui fait tout sauter !

Tu comprends, ma poule, tout roule en France si tu sais frapper l’innocent, la veuve et l’orphelin.

Pass’que, les voyous, y s’défendent, eux !

Alors, après, t’étonne pas que les “Béliers”, ton signe adoré quand t’adorais Jacques Brel et Charles Baudelaire, t’étonne pas qu’y soient devenus les pires du pire dans la police en tant que représentants de l’ordre de leur signe, un signe de virilité “exa-sexuée”, exacerbée par l’adrénaline, la testostérone et la cocaïne.”

Moi :

– “J’savais pas que tu t’intéressais à l’astrologie, Coluche ?”

Réponse de Coluche :

– “Non, moi, j’m’intéresse à toi, comme les z’autres. Mais c’est pas pareil.

J’crains rien, moi. J’sais déjà que tu préfères le signe du “Scorpion”.”

Clin d’oeil de Coluche…

Demain après-midi, l’homme-Bélier affrontera avec panache et ce rien d’arrogance qui le caractérise si bien une partie adverse qui ne casse pas des briques et crache sur les pauvres gens.

– “La dialectique peut-elle casser des briques ?”

Amis philosophes, je vous pose la question !

Le Procureur de la République, un “Philosophe des Lumières” avait déjà choisi son camp, celui de “casser des briques” en se prononçant pour un non-lieu.

Mais Madame la Juge d”Instruction qui travaille par “dépit” s’est trouvée plus intelligente que lui et a décidé de passer outre.

Or l’outrance est une forme d’injustice, une forme de bouffonnade médiévale, de pantalonade italienne qui se joue au théâtre de la Comédie Humaine, payée par les contribuables français grâce à la protection fonctionnelle accordée à des ex-chefs de service dont le seul mérite est d’être les amis de “Machin”, “Truc” ou “Bidule”, ex-Premiers Ministres qui coûtent plus cher à la France qu’ils ne lui rapportent en plus value-intellectuelle.

La Maison du Faucon: Si en plus il est drôle... #Juppé

La France a fait sa Révolution en 1789 pour dépendre de cochons de bourgeois bouffis d’orgueil et de vaine suffisance.

Demain, “mon” avocat plaidera en “absurdie”pour les droits de ma défense au Palais de Justice de Perpignan à 14H00, un 13 octobre, pour l’affaire n° 13 du siècle de la décadence.

-13, 13, 13… comme un commandement de tuer ?

“L’homme-Bélier” dont les conclusions m’ont estomaquée par leur brutalité virile…

mais, après tout, quand on a affaire à des débiles, à quoi bon perdre son temps et faire perdre son temps à des Templiers ?

… “l’homme-Bélier” sera là, demain, devant des juges, un 13 octobre, bûcher des vanités humaines.

https://i0.wp.com/www.trafic-justice.net/trafic-justice/photos/danglehant.jpg

Il est déjà arrivé, ce soir.

Et nous nous retrouverons demain, demain matin, demain midi, demain après-midi, demain toute la journée.

– Et avouons-le, ce sera un plaisir de se revoir !

Mais ça, il ne faut pas le lui dire.

-“Chuuuuuuuut !”

Le silence : une technique de communication

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s