Exercice de médiumnité en direct et correction : L’avertissement du Général De GAULLE écrit le 04 mars 2017 est devenu compréhensible le 07 mars 2017 car effectif : “La dette de François FILLON est le problème à venir… !” L’avertissement du 04 mars 2017 était en rapport avec l’article du Canard Enchaîné à paraître demain, le 08 mars 2017, article relatif à un prêt personnel du candidat François FILLON en 2013.

 

Résultat de recherche d'images pour "surréalisme peinture"

L’article du 04 mars 2017 publié sur mon blog avait été écrit “intuitae” sans que j’en aie compris alors toute la portée et donc tout le “sens”.

Je pensais que l’avertissement du Général De GAULLE se rapportait au PenelopeGate.

[https://deuvosguard.org/2017/03/04/colere-du-general-de-gaulle-qui-se-presente-a-moi-en-visite-eclair-un-eclair-dans-un-ciel-orageux-laffaire-francois-fillon-une-affaire-qui-tombe-a-point-nomme-pour-imposer-un-candidat-uniforme/]

Mais non !

Le 04 mars 2017, le Général De GAULLE avertissait sur l’avenir, une histoire de remboursement de dette concernant François FILLON.

Pas sur le passé !

Et moi j’ai essayé de “faire coller” cet avertissement à une réalité que je connaissais, de l’adapter aux données objectives, plutôt que d’accepter d’écrire tout simplement ce que m’inspirait le grand homme.

J’en ai donc conclu à tort que le Général De GAULLE demandait à François FILLON de rembourser la dette du “PenelopeGate”, les salaires des emplois fictifs.

Lorsque je lis des livres sur la médiumnité ou que je regarde la série “Médium”, je suis en admiration devant ces voyants qui comprennent tout, immédiatement, obtiennent tous les renseignements qu’ils veulent, parfois jusqu’à un numéro de plaque d’immatriculation ou une série de chiffres correspondant au numéro d’une carte bancaire.

Pour moi, j’avoue que ce n’est pas toujours simple.

J’essaie du mieux que je peux de transcrire, c’est à dire traduire ce que je reçois.

Et comme ce ne sont pas des mots, mais plus souvent des “concepts”, de la pensée pure, j’ânnone, je bute et je trébuche.

Donc je n’irais pas tricher, rectifier ce que j’ai écrit le 04 mars 2017.

Je laisserais l’article en l’état.

Car c’est un témoignage vrai de la “visite” d’un grand homme et de la preuve d’un malentendu entre une voyante et un homme d’Etat, malentendu qui repose sur l’interprétation d’un avertissement en lien avec une réalité future devenue INDENIABLE.

Général De GAULLE : – “Je vous ai compris”

Le 04 mars 2017, j’ai reçu un Général De GAULLE en colère, trépignant et bouillonnant de colère pour une histoire de dette à rembourser.

Cette affaire concernait François FILLON.

C’était une autre affaire, en plus du “PenelopeGate”, ce que je n’ai pas compris de suite.

D’où la colère “légitime” de l’ex-Chef du Parti Gaulliste, le soi-même, le seul, l’unique Général De GAULLE.

En plus, j’ai une excuse pour n’avoir pas compris de suite.

Charles, quand il est en colère, est encore moins accessible qu’en temps ordinaire.

Déjà que…

Et c’est peu dire  !

A un certain moment, il m’a fait écrire “automatiquement” que je ne comprenais pas ce qu’il voulait me dire.

J’ai effacé cette auto-critique, estimant que les lecteurs ne comprendraient pas ce que je ne comprenais pas moi-même.

Donc ?

Comment faire ?

Mettez-vous à ma place !

Votre patron vous appelle dans son bureau et vous somme d’envoyer un courrier de mise en demeure à un créancier.

Il y a un brouhaha pas possible tout autour de vous à cause de travaux en cours sur des lignes extérieures, des câbles et des antennes.

En plus, votre patron, entre deux mots dictés, vitupère et s’énerve, ce qui coupe la communication.

Et quand vous proposez une relecture commune du courrier, il est déjà parti pour un autre RDV urgent qui ne peut pas attendre.

– “De toute façon, vous saurez bien trouver les mots qu’il faut !”

Pas toujours.

Je n’étais pas loin.

Une dette, l’obligation de rembourser, une dénonciation catégorique d’un “coup monté”, d’un assassinat politique,

[Ouf !, le Général est d’accord sur les termes]

Et puis quoi ?

L’affaire du PenelopeGate n’était-elle pas terminée, Mon Général ?

Bah non.

Ce n’était que le début du début du déversoir d’ordures et de déchets.

Résultat de recherche d'images pour "poubelle"

Il y en a qui aiment faire les poubelles de la République, ce qui interroge et devrait interroger nos élus, vos élus politiques, sur la surveillance qu’ils ont laissée s’instaurer au nom de l’Etat d’urgence.

Ce n’est pas faute de l’avoir écrit  et de vous avoir prévenus !

Toute cette surveillance a moins pour objet les jihadistes qui se contentent de tuer le peuple, ce dont se foutent éperdument vos/nos politiciens, que de surveiller les opposants au régime en place, un régime national-socialiste.

– Combien de fois faudra-t-il vous le répéter ?

Me fait écrire encore le Général De GAULLE.

Il serait temps que vous abolissiez ce qui va causer votre propre mort politique.

Le droit de surveiller sans aucun droit ceux qui s’opposent au gouvernement socialiste.

Ce sont les lois que vous avez fait voter qui leur permettent aujourd’hui de vous tuer politiquement.

– L’avez-vous compris ou êtes-vous devenus totalement idiots, des idiots inutiles ou trop utiles, votant à la demande pour ce régime, qui est un régime de République bananière pourrie, des lois destinées à vous neutraliser, bande d’imbéciles ?

[ – Mon Général, moins fort !

J’ai mal aux oreilles.

Les oreilles internes. ]

– Des oreilles d’âne ! Me rétorque le Général, fâché que je n’ai pas suffisamment développé l’affaire à venir de la dette et de son remboursement, la croyant une affaire passée, celle du PenelopeGate.

– Le peuple sera dans la rue, prévient à nouveau le Général De GAULLE, et vous serez tous tout nus pendus à la plus haute branche, vous tous, parce que vous n’aurez rien vu venir de ce qui vous attend. La fin de la Vème République ! La fin de votre Régime. Et pas pour avoir une VIème République. Non ! Les Français en ont trop marre de vos magouilles de fripouilles. Vous êtes des andouilles !

Vous serez remplacés par des soldats.

Et je ne suis pas sûr, affirme le Général De GAULLE, que ces soldats seront des soldats français. Mais ce dont je suis sûr, poursuit le Général, c’est que les soldats français les accueilleront mieux qu’ils n’accueillent vos lois imbéciles, bande de débiles.

Résultat de recherche d'images pour "militaires dans nos rues"

La dictature des lois iniques tue la Vème République.

Et qui votent ces lois iniques ?

Vous, les Parlementaires !

Et maintenant qu’allez-vous faire pour contrer cette surveillance qui porte atteinte à tous vos faits et gestes ?

Même quand vous allez pisser, “ils” le savent.

Vous n’avez pas d’autre choix que d’être parfaits ou de vous soumettre.

Pour François FILLON, sachez-le, ces “ânes-arnaques”, “ils” espèrent qu’il n’aura pas d’autre choix, étant imparfait, que de se démettre.

La surveillance, c’est une atteinte aux libertés individuelles.

Mais vous étiez trop bêtes, convaincus de votre excellence et de vos protections parlementaires pour comprendre que, plus jamais, vous ne serez libres… vous aussi !

Comme ces gens du peuple que vous méprisez si fort dans votre for intérieur.

Telle est votre vérité aujourd’hui.

Seul un pantin, une marionnette peuvent être élus.

Ou réélus.

C’est à dire une femme, un homme, candidats présidentiables dont d’autres, dissimulés dans l’ombre du pouvoir, tirent les ficelles pour les actionner et les façonner comme ils veulent qu’ils soient et qu’ils paraissent à vos yeux.

Ou les démissionner quand ils n’en veulent plus.

Tout est affaire d’apparences dans ces affaires.

Soit vous votez pour un homme imparfait, en toute connaissance de cause, mais pas de toutes ses fautes aussi innombrables que les vôtres.

(Au moins vous le savez coupable tout comme vous, pas différent de vous, humain, en bref.)

Soit vous votez pour un-e

[idéal/illusion ? Les deux mots se télescopent sans que j’arrive à choisir]

humain-e

qui n’existe pas.

Une femme, un homme parfaits.

Et vous aurez le programme que vous ne voulez pas car le programme pour lequel vous votez n’existe pas.

C’est un hologramme, l’homme du futur.

Pas plus que n’existe l’homme qui prétend faussement l’incarner !

– “Et pour François FILLON, Mon Général ?”

Résultat de recherche d'images pour "françois fillon fils"

– Le pauvre

[(?) il me semble que c’est ce que j’ai reçu, comme qualificatif empreint de compassion],

– ce n’est que le début, peut-être le début de la fin.

Non pas de sa fin !

Pas de sa fin à lui.

[ La redondance est volontaire, répétition du mot “fin”]

La fin de cette République agonisante qui ne représente plus que les intérêts de quelques sots qui se croient riches parce qu’ils ont des comptes bancaires pleins d’argent fictif.

Les imbéciles !

[Je ne pourrais pas traduire par écrit le profond mépris du Général De GAULLE pour ces “oligarques” ignares qui confondent biens rares avec biens utiles.]

– “Ils sont rares, ces très riches, mais ô combien inutiles ! Aussi futiles qu’inutiles.” ajoute le Général.

Ils ne servent à rien qu’à dépouiller les pauvres gens du peu de biens qu’ils ont pour s’en emparer et ne savoir qu’en faire ensuite.

Car ils ont tout, plus que tout.

Ils ont au-delà de tout, de toute nécessité et de toute raison.

Ils sont dans la folie, déconnectés de toute réalité humaine.

Ce sont eux les plus dangereux, les vrais délinquants.

– François FILLON, “renonce/dénonce” !

[(?) L’injonction est forte, pleine d’émotion et de “grandeur” bienveillante]

Soit tu te rends complice de ces gens-là qui “te tuent”,

Soit tu les dénonces.

Que choisis-tu ?

Tu ne pourras pas te taire plus longtemps, François.

Et sache que renoncer ne te mettra pas à l’abri de leurs poursuites.

Ils sont comme des chiens lâchés sur un os qu’un fou a lancé devant eux sur une route qui ne mène nulle part.

C’est la fin de la Vème République.

Ce qui ne veut pas dire qu’il y a aura une VIème République.

impasse – Recherche Google

Fin de l’entretien avec le Général De GAULLE venu préciser le sens à donner à son avertissement paru dans l’article du 04 mars 2017 sur mon blog :

– “Dèu vos guard”

avertissement qui était adressé à François FILLON.

– Dèu vos guard !,

me renvoie presqu’aimable, enfin !, le Général De GAULLE rasséréné d’avoir pu être compris.

Alors je vous salue aussi d’un :

– Dèu vos guard !

A vous toutes et vous tous qui lirez cet article très important, SIGNIFICATIF, pour le Général De GAULLE.

Nos élus politiques nous ont trahis.

Ils ont voté des lois contre nos libertés individuelles et ils sont en train de comprendre qu’ils se sont vendus à la “Bête”.

Une dette de sang !

 

Résultat de recherche d'images pour "troisième guerre mondiale"

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s